Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 00:55

La connaissance de notre fonctionnement psychique est essentielle à la lutte (tout du moins intellectuelle) contre le système. Ces techniques et théories sont connues depuis longtemps par ceux d'en haut...

L'influence majoritaire (de Solomon Asch)

Solomon Asch invita des étudiants à participer à un prétendu test de vision. Tous les participants étaient complices avec l'expérimentateur, sauf un. L'expérience avait pour objet d'observer comment cet étudiant (le sujet) allait réagir au comportement des autres.
Les complices et le sujet furent assis dans une pièce et on leur demanda de juger la longueur de plusieurs lignes tracées sur une série d'affiches. A chaque fois, il fallait qu'ils désignent laquelle était la plus courte, lesquelles étaient de même longueur, etc. Les complices donnaient systématiquement une réponse fausse.
Tandis que la plupart des sujets répondirent correctement, beaucoup furent assez perturbés, et un grand nombre (33%) se conformaient avec les mauvaises réponses de la majorité (lorsqu'il y avait au moins 3 complices). Ils étaient même amenés à estimer que deux lignes avaient la même longueur, alors que l'écart était très visible, de plus de 5cm.
* Lorsqu'il n'y avait pas unanimité parmi les complices, les sujets avaient moins tendance à se tromper ;
* Des sujets témoins qui n'étaient pas soumis à un point de vue majoritaire, n'eurent aucun mal à donner toujours la bonne réponse.

L'expérience en vidéo ! : http://www.dailymotion.com/video/x2vf3u_asch-experience_tech
Petite variante interessante : http://www.dailymotion.com/video/x63dpe_group-pressure_fun?from=rss

Comment expliquer le conformisme ?

Asch demande ensuite aux participants pourquoi ils ont abandonné leur avis personnel. Il obtient deux types de réponses :
- La peur du ridicule, d'avoir l'air idiot, d'être rejeté (PEUR DE LA DESAPROBATION SOCIALE),
- Le doute quant à la validité de sa propre réponse.

Deux formes d'influences sociales expliquent le conformisme :
- L'influence informationnelle : utilisation des réponses des autres pour avoir des informations sur l'exactitude de sa propre réponse. C'est un conflit cognitif.
- L'influence normative : l'individu suit le groupe parce qu'il cherche à respecter les normes établies par celui-ci. C'est un conflit motivationnel.

L'influence informationnelle est particulièrement importante quand on est confronté à une tâche que l'on ne maîtrise pas. D'où l'interêt de ne pas nous instruire dans un 1er temps, puis de balancer les sondages sur tout et n'importe quoi.
L'influence normative est importante quand le groupe est important pour nous (des gens que l'on sera amené à revoir).

La soumission à l'autorité (de Stanley Milgram)

L'objectif réel de l'expérience est de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre même contraire à la morale de celui qui l'exécute. Des sujets acceptent de participer, sous l'autorité d'une personne supposée compétente, à une expérience d'apprentissage où il leur sera demandé d'appliquer des traitements cruels (décharges électriques) à des tiers sans autre raison que « vérifier les capacités d'apprentissage ». L'expérience était présentée comme l'étude scientifique de l'efficacité de la punition (ici, par des décharges électriques) sur la mémorisation.

La majorité des variantes de l'expérience ont eu lieu dans les locaux de l'université Yale. Les participants étaient des hommes de 20 à 50 ans de tous milieux et de différents niveaux d'éducation.
L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. La majorité des participants continuent à infliger les chocs jusqu'au maximum prévu (450V) en dépit des plaintes de l'acteur.
L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. La majorité des participants continuent à infliger les chocs jusqu'au maximum prévu (450V) en dépit des plaintes de l'acteur.

La majorité des variantes comporte trois personnages ->

* l’élève ou apprenant (learner), qui devra s'efforcer de mémoriser des listes de mots et recevra une décharge électrique, de plus en plus forte, en cas d'erreur;
* l'enseignant (teacher), qui dicte les mots à l'apprenant et vérifie les réponses. En cas d'erreur, il enverra une décharge électrique destinée à faire souffrir l'apprenant;
* l’expérimentateur (experimenter), représentant officiel de l'autorité, vêtu de la blouse grise du technicien, de maintien ferme et sûr de lui [a 1].

L'expérimentateur et l'apprenant sont en réalité des comédiens, et les chocs électriques fictifs.

Dans le cadre de l'expérience simulée (apprentissage par la punition), apprenant et enseignant sont tous deux désignés comme « sujet »(subject). Dans le cadre de l'expérience réelle (niveau d'obéissance, soumission à l'autorité), seul l'enseignant sera désigné comme sujet.

Au début de l'expérience simulée le futur enseignant est présenté à l'expérimentateur et au futur apprenant, on lui décrit les conditions de cette expérience, on l'informe qu'après tirage au sort il sera l'apprenant ou l'enseignant, puis on le soumet à un léger choc électrique (réel celui-là) de 45 volts pour lui montrer un échantillon de ce qu'il va infliger à son élève et pour renforcer sa confiance sur la véracité de l'expérience. Une fois qu'il a accepté le protocole un tirage au sort truqué est fait, qui le désigne systématiquement comme enseignant.

L'apprenant est ensuite placé dans une pièce distincte, séparée par une fine cloison, et attaché sur une chaise électrique. Le sujet cherche à lui faire mémoriser des listes de mots et l'interroge sur celles-ci. Il est installé devant un pupitre où une rangée de manettes est censée envoyer des décharges électriques à l'apprenant. En cas d'erreur, le sujet enclenche une nouvelle manette et croit qu'ainsi l'apprenant reçoit un choc électrique de puissance croissante (15 volts supplémentaires à chaque décharge). Le sujet est prié d'annoncer le voltage correspondant avant de l'appliquer.

Les réactions aux chocs sont simulées par l'apprenant. Sa souffrance apparente évolue au cours de la séance: à partir de 75 V il gémit, à 120 V il se plaint à l'expérimentateur qu'il souffre, à 135 V il hurle, à 150 V il supplie qu'on le libère, à 270 V il lance un cri violent, à 300 V il annonce qu'il ne répondra plus. Lorsque l'apprenant ne répond plus, l'expérimentateur indique qu'une absence de réponse est considérée comme une erreur. Au stade de 150 volts, la majorité des sujets manifestent des doutes et interrogent l'expérimentateur qui est à leur côté. Celui-ci est chargé de les rassurer en leur affirmant qu'ils ne seront pas tenus pour responsables des conséquences. Si un sujet hésite, l'expérimentateur lui demande d'agir. Si un sujet exprime le désir d'arrêter l'expérience, l'expérimentateur lui adresse, dans l'ordre, ces réponses :

1. « Veuillez continuer s'il vous plaît. »
2. « L'expérience exige que vous continuiez. »
3. « Il est absolument indispensable que vous continuiez. »
4. « Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer. »

Si le sujet souhaite toujours s'arrêter après ces quatre interventions, l'expérience est interrompue. Sinon, elle prend fin quand le sujet a administré trois décharges maximales (450 volts) à l'aide des manettes intitulées XXX situées après celles faisant mention de Attention, choc dangereux. Les résultats montrent que 65% des personnes vont jusqu'à 450 volts alors qu'à partir de 315 volts le sujet qui reçoit les decharges ne donne plus signe de vie !!!!! 65% des gens sont donc prêts à tuer à condition que la responsabilité de ce qu'ils font soit reporté sur une plus haute autorité.

Reconstitution de l'expérience de Milgram : http://www.dailymotion.com/video/x10qkf_milgram-soumission-a-l-autorite_politics
Véritables images de l'expérience de l'époque !! : http://www.dailymotion.com/video/x1f85l_presentation-de-lexperience-milgram_events

L'influence minoritaire (de Serge Moscovici)

L'expérience se déroule en deux phases : dans la première, la tâche proposée consiste à juger la couleur et l'intensité lumineuse de 6 diapositives bleues. Les groupes expérimentaux sont composés de 4 sujets naïfs et 2 « compères ». Tout le monde donne sa réponse à tour de rôle et à haute voix. Les « compères » répondent soit en position 1 et 2 soit en position 1 et 4 et donnent systématiquement une mauvaise réponse pour la couleur : « vert » au lieu de « bleu ». Les groupes contrôle sont quant à eux composés de 6 sujets « naïfs » qui donnent leurs réponses par écrit. Dans la situation expérimentale, les participants se rallient à la mauvaise réponse donnée par les « compères » dans 8,25% des cas contre 0,25% dans les groupes contrôle. Dans la deuxième phase, les mêmes participants que lors de la première phase reçoivent pour tâche de juger la couleur de pastilles plus ou moins bleues ou plus ou moins vertes. Les résultats montrent alors que dans la situation expérimentale, le seuil de détection du vert était plus faible que dans le groupe contrôle.

On voit que l'innovation renvoie à un processus d'influence d'une minorité, à l'opposé du conformisme examiné précédemment qui correspond à un processus d'influence majoritaire. Quelles sont les conditions d'efficacité d'une influence minoritaire ? Elles se résument à un mot : la consistance, tant interne (ou intra-individuelle : la personne semble convaincue de ce qu'elle affirme) que sociale (ou inter-individuelle : le groupe minoritaire adopte une position ferme et valide). Le sens commun véhicule l'idée qu'une minorité d'individus ne peut guère influencer une majorité écrasante. La psychologie sociale montre précisément le contraire : tandis que l'influence majoritaire (conformisme) implique un changement temporaire et de façade (je suis l'avis du groupe dans une situation particulière), l'influence minoritaire induit un changement beaucoup plus profond et insidieux et bien sûr plus durable pouvant amener à une conversion brutale (tout commence avec la réflexion courante : « tout de même, ces gens répètent la même chose depuis des années avec une telle certitude, il doit y avoir quelque chose de vrai dans ce qu'ils racontent »).


Dernière édition par Nourdine le 23/1/2010, 21:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 01:03

Dès que j'aurai le temps je vous parlerai des différentes formes de conditionnement. LLP a montré une vidéo assez incroyable à ce propos que je viens seulement de voir aujourd'hui : http://www.dailymotion.com/video/x2fw9s_programmation-mentale-mkultra_news

DINGUE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 02:54

Nourdine, envoie tout ce que t'as, le sujet m'interresse au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 12:31

Une des expérience dont tu parles avec les décharges électriques est donné en exemple dans un excellent film"i comme Icare",ou l'on parle à demi mot de l'assassinat de JFK.
Ce doit etre un film de Costa Gavras.
A voir aussi de lui et dans le meme genre "L'aveu"
Edifiant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 12:50

Un exemple de management en école d'infirmier.
Pendant un travail de groupe sur un sujet quelconque,un moniteur qui surveille le groupe froisse un papier et pose la boule de papier devant un éléve.
S'il y touche pour le mettre à la poubelle,le moniteur lui dit:qui t'a dit de jeter cela?
S'il n'y touche pas:tu pourrais faire l'effort de mettre cela à la poubelle!

Bref,les éléves ont toujours tort!
Aprés l'exercice le moniteur fait venir l'éléve dans son bureau,et commence un véritable intérrogatoire.
Pourquoi n'obeis-tu pas,pourquoi te comportes-tu comme ça?
Mais je n'ai rien fa..
Tais-toi!
Si tu as fait quelque chose!
Pourquoi agis-tu ainsi?
Mais il s'agit que d'un papier!
Et si c'était un patient?Tu dois obéir et faire ce qu'on te demande.Pas ce que tu penses.Penser n'est pas ton travail.Je note l'incident dans ton dossier.Attention à la prochaine fois!

Histoire vécue
Cela laisse un mauvais gout en bouche
Ceux qui se refuse à ces façon de faire son viré
Les autres restent et sont semblable à des moutons
Dans l'école que je vous parle(IFSI d'Evreux)à l'époque pas un moniteur n'était infirmier
Que des aides soignants que l'on a prit et que l'on a formé à une licence de management
Et ils croient les conneries apprisent
Ils sont sur d'etre doué d'avoir de grandes connaissance
Ben oui puisqu'ils sont moniteurs
Puisqu'ils ont le diplome le statut le salaire
En fait ce sont de minables petits frustrés dont la hierarchie s'est servit pour obtenir un management adéquat afin de rendre les futurs infirmiers et infirmiéres dociles.

Inutile de vous dire que je me suis fait virer.J'ai porté plainte
Quant j'ai voulu récupéré mon dossier;il y avait eu la veille un soit disant cambriolage
Et mon dossier avait disparu!
Qui irait voler les dossiers d'éléves?
Moi?Alors que j'en est besoin pour aller jusqu'au bout de ma plainte?!
J'ai vu les pires choses se faire dans cette école,et je peux vous dire que c'est là que mon attitude a vraiment changée
Je n'étais pas plus rebelle qu'un autre jeune de 18 ans
Mais avec ce que j'ai vu faire là-bas...
Revenir en haut Aller en bas
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 13:37

Tiens c'est drole en parlant d'influence majoritaire je regarde france 2 et ça fait 3 fois qu'ils nous disent que 67% des français veulent travailler le dimanche...

Aurelien : pas de problème ! On est là pour agir mais aussi pour partager nos connaissances Wink

LeGuerrierDeLaLumière : effectivement c'est Neutral ... Ce que tu as vécu sert à faire le tri entre les suiveurs (les futurs soldats zombifiés de NOM) et les personnes résistantes. J'imaginais pas que de tels principes de psychologie soient utilisés pour la sélection à l'emploi (en dehors de l'armée). Et autant etre direct, avec ce qui se trame, on risque de passer par ce genre de test de plus en plus souvent dans nos sociétés (ou plutot notre société vu qu'il n'y en aura plus qu'une).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 15:03

L'enseignement dans les ifsi a changé en 1993
de nouvelles lois,de nouvelles écoles(isfi)
Fini la croix rouge
Seule l'assistance publique des hopitaux de Paris garde aussi un droit de formation mais doit suivre le programme et le management des ifsi
Le recrutement pour différents corps d'état(flics,gardiens de prisons,éducateurs spé...)se font exactement de la meme façon et avec les memes résultats:des gens dociles et obeissant qui applique à la lettre le"j'ai rien vu rien entendu rien dit"
Et on a des singes!
Depuis une 15aine d'années on a recrée comme ça une partie de la société d'un point de vue mental et moral tout en gardant des gens qui ont une capacité technique.
Ils optent pour les solutions qu'on leur propose sans se poser de question
Si dans un hopital un chirurgien de coupe la mauvaise jambe,ne compte pas sur le personnel inf pour d'aider dans ta recherche de preuve pour une indemnisation.
La loi du silence pése.
Et quant ils rentrent chez eux ils laissent tout ça derrière eux et ne pensent qu'a manger un plat réchauffé au micro onde,et regarder une connerie quelconque et vulgaire à la tv.
Avec ces gens là rien à faire.
Ils ne voient plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
H2O



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 15:09

Tient je ne savais pas qu'on utilisaient ce genre de méthode ailleurs que chez les militaires, j'ai donnée des cours aux infirmiers de l'IFSI à villejuif, c'etais assez sympas, ils chahutaient un peu mais ils étaient plutôt gentils, sauf 2 nanas au fond de la classe je leur ai changé de place pour les mettre devant moi question de les avoirs a l'œil, enfin j'ai déja eu affaire a ce genre d'individus une fois et il a bien regretté d'avoir essayer l'intimidation.

Certaines personnes ne peuvent pas envisager de relations d'égale à a égale, ils ne jurent que par le dominé dominant, car dés qu'ils ont ne serait-ce que l'illusion de supériorité ou de pouvoir ils en abusent, c des frustrés qui cherchent tous le temps à montré leur supériorité, imaginer les dégâts si des gens comme ça se retrouvent dans les rangs de la police ou de l'armée.

Depuis que je suis tout petit j'entends ma mère me dire qu'il vaut mieux vivre un jour comme un coq que 100 ans comme une poule. lol!

NE JAMAIS FAIRE DE COMPROMIS AVEC SES PRINCIPES ni pur l'argent ni pour le pouvoir, l'honneur n'a pas de prix et un honneur perdu ne se rachète pas, c'est ma règle d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H2O



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 15:15

Justement j'ai eu affaire à des infirmières et des aides soignants sans conscience, au début c bizarre ensuite on s'habitue a ne plus compter sur eux, oublie de transmission d'informations vitales, erreurs de prélèvements d'exécution des ordres, y en a qui font leur loi dans certains services, même les médecins ne disent rien, on fini par en avoir marre et faire le boulot sois même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Hope



Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   12/10/2008, 15:17

"La différence entre un fou et moi, c'est que moi je ne suis pas fou."
S. Dali

Bonjour tout le monde,
Alors j'ai eu un bac spécialité Mercatique... Des tests comme cela on en a fait plusieurs...

Type de techniques de vente

Trois approches sont envisageables : psychologique, comportementale et instrumentale.
Chacune de ces approches dispose d'outils connus et souvent pertinents.

* L'approche psychologique prend en compte les motivations du client en les résumant par un sigle facilement mémorisable (SONCAS, PICASSO, SIC-sic, SABONE, BESOIN…) ;
* L'approche comportementale s'appuie essentiellement sur la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et l'analyse transactionnelle ;
* L'approche instrumentale repose sur l'aspect procédural de la vente, et notamment de l’entretien de vente. Elle est illustrée par des méthodes connues telles que AIDA et DIPADA. La plupart des auteurs, théoriciens ou praticiens, évoquent le processus de vente en proposant différentes phases ou étapes de la vente.

Moyens mémotechniques de l'approche psychologique :

* BESOIN : bien-être, estime, sécurité, orgueil, intérêt, nouveauté ;
* PICASSO : pratique, innovation, considération, avidité, sécurité, sentiment, orgueil ;
* SABONE : sécurité, affection, bien-être, orgueil, nouveauté, économie ;
* SIC-SIC : sécurité, intérêt, confort, sentiment, innovation, considération ;
* SONCAS : sécurité, orgueil, nouveauté, confort, argent, sympathie ;
* AIDA : attention, intérêt, désir, achat ;
* AIPAC : accueil, interrogation, présentation, achat, conclusion

Voila un exemple. (by wiki) http://fr.wikipedia.org/wiki/Techniques_de_vente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillon 2000



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: A voir LE FILM WHAT THE BLEEP DO WE KNOW   12/10/2008, 20:46

[quote="Mister Hope"]"La différence entre un fou et moi, c'est que moi je ne suis pas fou."
S. Dali

Bonjour tout le monde,
Alors j'ai eu un bac spécialité Mercatique... Des tests comme cela on en a fait plusieurs...

Type de techniques de vente

Trois approches sont envisageables : psychologique, comportementale et instrumentale.
Chacune de ces approches dispose d'outils connus et souvent pertinents.

* L'approche psychologique prend en compte les motivations du client en les résumant par un sigle facilement mémorisable (SONCAS, PICASSO, SIC-sic, SABONE, BESOIN…) ;
* L'approche comportementale s'appuie essentiellement sur la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et l'analyse transactionnelle ;
* L'approche instrumentale repose sur l'aspect procédural de la vente, et notamment de l’entretien de vente. Elle est illustrée par des méthodes connues telles que AIDA et DIPADA. La plupart des auteurs, théoriciens ou praticiens, évoquent le processus de vente en proposant différentes phases ou étapes de la vente.

Moyens mémotechniques de l'approche psychologique :

* BESOIN : bien-être, estime, sécurité, orgueil, intérêt, nouveauté ;
* PICASSO : pratique, innovation, considération, avidité, sécurité, sentiment, orgueil ;
* SABONE : sécurité, affection, bien-être, orgueil, nouveauté, économie ;
* SIC-SIC : sécurité, intérêt, confort, sentiment, innovation, considération ;
* SONCAS : sécurité, orgueil, nouveauté, confort, argent, sympathie ;
* AIDA : attention, intérêt, désir, achat ;
* AIPAC : accueil, interrogation, présentation, achat, conclusion

Voila un exemple. (by wiki) http://fr.wikipedia.org/wiki/Techniques_de_vente[/quote

Bonjour a tout le monde,

Moi je propose de regarder ce film, c'est enrichissant, faites savoir vos commentaires,

et a bientot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   13/10/2008, 20:47

Intéressons nous aux sondages :

La spirale du silence

1974. Elizabeth Noëlle-Neumann, sociologue, parle pour la première fois de la « spirale du silence » (die schweigespirale). Cette théorie est une analyse du processus de formation de l’opinion publique. Elle repose sur plusieurs hypothèses. D’abord, Elizabeth Noëlle-Neumann explique que les individus craignent l’isolement. L’homme mesure l’opinion sociale de son entourage et s’y conforme de peur d'être marginalisé. Ensuite, l’individu évalue les opinions qui montent en force et celles qui sont en déclin. Á partir de là, l’individu n’exposera que le point de vue qui est ou sera dominant. Une spirale se forme pour installer graduellement une opinion dominante. Cette théorie prend de plus en plus de poids dans notre société. Les médias tendent en effet à véhiculer la pensée prééminente de l’opinion publique pour ne pas gêner le lectorat.

Quels sont réellement les effets des sondages ? Cette question étant au centre des débats en ce moment (voir pour ça le site d’Acrimed), peut-être serait-il intéressant de se rappeler la théorie de la spirale du silence d’Elisabeth Noelle-Neumann…

La théorie de la spirale du silence proposée en 1974 par Elisabeth Noelle-Neumann se présente comme une analyse du processus de formation de l’opinion publique. Comme dit précédement, ce modèle repose sur plusieurs hypothèses :

1/ Les individus craignent l’isolement, ce qui les conduit en permanence à évaluer dans leur environnement social quelles sont les opinions qui ne les placeront pas dans des situations d’isolement.

2/ Les individus se forgent une représentation de la répartition et du succès des opinions au sein de leur environnement social. Ils observent les points de vue qui acquièrent de la force et ceux qui sont en déclin. Ils évaluent ainsi le climat d’opinions 

3/ La disposition d’un individu à exposer publiquement son point de vue est d’autant plus grande qu’il pense que son point de vue est ou sera dominant. Une minorité convaincue de sa domination future et donc disposée à s’exprimer, verra son opinion devenir dominante si elle est confrontée à une majorité doutant que ses vues prévalent encore dans le futur et par conséquent moins disposée à les défendre en public. On assiste alors à un phénomène de spirale qui installe graduellement une opinion dominante. L’opinion publique est donc définie comme l’opinion qui peut être exprimée en public sans risque de sanction, celle-ci étant l’isolement.

Ces hypothèses partaient d’un double constat à propos des élections fédérales allemandes de 1965 : le premier était qu’il existait un décalage empiriquement vérifiable entre la répartition effective d’une opinion et son expression en public. La prévision d’une victoire des démocrates chrétiens qui s’était renforcée dans les sondages au cours de la campagne (alors qu’au départ les sociaux démocrates partaient à égalité dans les intentions de vote), avait progressivement entraîné un changement dans les intentions de vote et s’était soldée par une victoire effective des démocrates chrétiens. D’où un deuxième constat : la pression pour se conformer à l’opinion perçue comme majoritaire entraîne un changement de comportement en faveur de cette opinion. C’est en affirmant publiquement sa prétendue supériorité numérique qu’un des camps politiques était parvenu à l’imposer dans les faits…

Elisabeth Noëlle-Neumann (The Spiral of Silence, 1974) soulève le problème de l'influence coercitive, par intimidation, des médias sur l'opinion. Les mass-media ne reflètent pas la totalité des opinions présentes dans le public, mais seulement les opinions majoritaires et légitimes. Face à ce phénomène, ceux qui sont minoritaires, se sentant illégitimes, préfèrent se taire. Ils renforcent ainsi l'opinion majoritaire. Ce silence aggrave l'impression factice d'un consensus et tend in fine à la suppression de toute opinion minoritaire.

La "Spirale du silence": la domination de la pensée médiatisée
Les médias offrent la même information à un grand nombre de gens, et ils présentent les événements avec leur opinion des faits. Ainsi les gens n'ont accès qu'à une opinion, qu'ils croient être celle partagée par le plus grand nombre de personnes. L'effet de la spirale du silence est que les gens analysent continuellement les opinions traversant l'espace public afin de ne pas émettre une opinion qui les placerait en marge de la société. S'ils voient que les médias favorisent une opinion qui n'est pas la leur, ils n'oseront pas s'exprimer, croyant qu'ils sont seuls à penser cela (ce qui n'est pas forcément le cas). Ainsi les autres opinions meurent, même si elles sont partagées par un nombre important de gens, laissant la place en se taisant à l'information médiatisée. C'est pour cela que c'est appelé la Spirale du silence.


Dernière édition par Nourdine le 15/6/2009, 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B&B



Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   19/10/2008, 19:49

très bonne contribution Nourdine

est ce que tu as étudié les ouvrages de Carl Jung, ainsi de ce qui en a découlé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   29/12/2008, 01:16

@B&B : désolé j'avais pas remarqué ta question. Et la réponse est non, pratiquement pas. Wink

Quelques mots sur une technique qui se situe dans le champ de la psychologie de l'engagement :

La crainte-puis-soulagement est une technique qui repose sur l'instrumentation du soulagement ressenti après que le sujet se fût cru en danger et que le danger se fût révélé comme finalement non-existant. Le sujet se comporte ensuite comme si ses défenses naturelles face à l'altruisme était amenuisées par le soulagement ressenti. Le soulagement sert donc de catalyseur à l'engagement.

Donc si ceux qui ont le pouvoir de créer la peur (médias) ont les mêmes interêts que ceux qui bénéficient du "soulagement" rendant profondémment stupide (politiques, banksters), la société est vouée à sombrer dans une répétition infinie de ce shéma. Je n'ai pas lu Naomi Klein, mais je crois qu'elle expose pas mal ce danger : Vidéo : La Stratégie du Choc

Sinon je ne peux que vous conseiller ce petit bouquin :
Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens ... (ici petit résumé de 15 pages)
Et le must (malgré ses 25 années d'existence, ce qui est préhistorique pour de la recherche en psychologie). A lire :
Influence et Manipulation : Comprendre et Maîtriser les mécanismes et les techniques de persuasion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.h.j.



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   29/12/2008, 10:42

Normopathie

(Psychanalyse) Tendance à se conformer excessivement à des normes sociales de comportement sans parvenir à exprimer sa propre subjectivité.
Elle n'est pas systématique, et le patient peut montrer jusque-là une parfaite adaptation sociale (normopathie).

jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   7/4/2009, 19:17

Robert Bornstein se base sur la présentation de visages. Il retrouve l'influence de l'exposition (meme très breve) de visages sur la manifestation de préférences pour le visage déjà vu. Si on associe le visage déjà vu (ou non) avec un avis donné sur un thème particulier et un avis contradictoire, les sujets prennent l'avis qui a été donné par la personne dont-il ont vu très brièvement le visage. Cette influence est significative. Il a insisté sur la force de l'exposition subliminale en disant que nos émotions sont plus influencées lorsque nous n'en avons pas conscience.

Surprised


Dernière édition par Nourdine le 23/6/2009, 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   23/6/2009, 19:00

En 1996, une recherche marquante a ouvert la voie à la mise en évidence expérimentale des effets non conscients des stéréotypes sur les comportements. Dans cette recherche, Bargh, Chen et Burrows, demandaient à des individus de compléter un « test de langage » a priori tout à fait anodin. Ce test consistait à reformer des phrases à partir de séries de mots donnés dans le désordre et existait en deux versions. Dans la première version, les séries de mots contenaient systématiquement un terme associé au stéréotype de la personne gée (e.g., gris, têtu, vieux). Dans la seconde version, les termes utilisés n’avaient pas de rapport avec le stéréotype de la personne âgée. L’objectif de ce pseudo test de langage était d’activer ou non, de manière indirecte et non consciente, le stéréotype de la personne âgée dans la mémoire des participants de l’étude. Une fois le « test » complété, les participants étaient remerciés et les chercheurs mesuraient, à leur insu, le temps mis pour traverser le couloir menant à la sortie. Les résultats ont mis en évidence que le fait d’avoir préalablement rendu actif le stéréotype de la personne âgée faisait que les participants marchaient ensuite moins vite que les utres en sortant du laboratoire. Autrement dit, le fait d’avoir activé le stéréotype de la personne âgée s’est traduit par la production de comportements plus lents, comme si les participants s’étaient conduits « comme une personne âgée ».


Dernière édition par Nourdine le 27/6/2009, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doktor Zee



Nombre de messages : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   23/6/2009, 19:42

L'expérience Milgram sur l'autorité en vidéo (c'est tiré du film I comme Icare. C'est bien entendu joué mais tout à fait fidèle à la réalité)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   23/6/2009, 20:34

Merci Dr Zee ! J'avais déja mis cette vidéo dans le 1er post en lien (ainsi qu'une vidéo des veritables experiences de l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doktor Zee



Nombre de messages : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   25/6/2009, 04:02

Nourdine a écrit:
Merci Dr Zee ! J'avais déja mis cette vidéo dans le 1er post en lien (ainsi qu'une vidéo des veritables experiences de l'époque).

Désolé, je n'avais pas remarqué... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
indiscretion



Nombre de messages : 404
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: La psychologie du mouton : expériences édifiantes !!!   26/6/2009, 01:55

+2 !

Nourdine très bon sujet!

J'ai lu un truc l'année dernière je ne sais plus quoi à ce sujet... je n'avais pas pensé à l'époque faire un topic dessus.

Cependant au fur et à mesure je me rends compte que les gens sont tarés (même autour de moi... en parallèle à matrix certain aiment tellement le système qu'il serait prêt à mourir pour lui!!!)

Il est important de démontrer la manipulation psychologique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postitdeplumenoire.blogspot.com
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   27/6/2009, 19:45

@Dr Zee : pas de problème, c'est une expérience tellement interessante qu'une piqure de rappel n'est jamais de trop Wink

@indiscretion : complètement d'accord. Le but de ce post est justement de permettre au membres du forum de connaitre leur propre fonctionnement psychologique, et donc de travailler sur leurs faiblesses.

Une autre experience etonnante : Stuart Valins a effectué une série d'expériences pour essayer d'élucider la nature de l'intéraction entre émotion, cognition et alerte. Il donna pour cela des informations erronées à des sujets sur la manière dont leurs corps répondaient à une situation donnée. Par exemple, Valins montrait à des sujets masculins des images de femmes partiellement dénudées tout en leur faisant entendre un son supposé indiquer leur rythme cardiaque. Valins manipulait les sons indépendamment du véritable battement cardiaque, de telle sorte que certaines images étaient associées à un faux battement cardiaque. Par la suite, les sujets jugèrent plus attractives les images qui avaient été associées à des battements élevés, même lorsque leur coeur n'avait pas battu particulièrement vite en voyant ces images. Valins en conclut que pour qu'une activité physiologique contribuât à une expérience émotionnelle, elle devait avoir une représentation cognitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   5/9/2009, 15:32

L'effet Pygmalion


Définition : effet que la prédiction d'un évènement ou la croyance à sa venue, chez un sujet impliqué dans la situation, exerce sur la réalisation de la prédiction.

Méfions nous de nos stéréotypes, de nos croyances : leur simple présence est un risque de distorsion de nos perceptions, de telle sorte que ce qu'autrui va voir en nous, va nous conditionner à le devenir... Un effet désormais bien connu, aussi intuitivement que dans le cadre théorique, depuis cette expérience de Rosenthal et Jacobson.

1ère expérience (enfants->rats) :
* Après avoir constitué deux échantillons de rats totalement au hasard, il informe un groupe de six étudiants que le groupe n° 1 comprend 6 rats sélectionnés d'une manière extrêmement sévère. On doit donc s'attendre à des résultats exceptionnels de la part de ces animaux.
* Il signale ensuite à six autres étudiants que le groupe des 6 rats n° 2 n'a rien d'exceptionnel et que, pour des causes génétiques, il est fort probable que ces rats auront du mal à trouver leur chemin dans le labyrinthe. Les résultats confirment très largement les prédictions fantaisistes effectuées par Rosenthal : certains rats du groupe n° 2 ne quittent même pas la ligne de départ.

Après analyse, il s'avère que les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient particulièrement intelligents, leur ont manifesté de la sympathie, de la chaleur, de l'amitié ; inversement, les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient stupides ne les ont pas entourés d'autant d'affection.

2ème expérience (enseignants->enfants) :
Rosenthal choisit, pour son expérience, un quartier pauvre, délaissé de la politique et où habitent un nombre important de familles immigrées vivant dans des conditions très difficiles (milieu socio-économique défavorisé). Il se présente dans une école de ce quartier avec une fausse carte de visite et explique qu’il dirige une vaste étude à Harvard financée par la NCF. Cette étude porte sur l’éclosion tardive des élèves (simple test de QI). Par la suite, il pourra recommencer son test sur les mêmes élèves et voir s’ils auront le même résultat ou non. Toute cette expérience se fait dans un contexte dans lequel l’intelligence a un caractère inné.

Rosenthal fait passer le test à l’ensemble des élèves et, ensuite, s’arrange pour que les enseignants prennent connaissance des résultats, croyant qu’il s’agit d’une erreur de transmission de courrier. Les résultats ne sont pas les résultats réels du test de QI, mais comportent des notes distribuées aléatoirement. 20% des élèves se sont vus attribuer un résultat sur-élevé. A la fin de l'année, Rosenthal fait repasser le test de QI aux élèves.

Résultat : Une année après le premier test, les 20% ont augmenté de façon significative leurs résultats, non seulement au test d’intelligence, mais, également, leurs résultats scolaires. Les enseignants ont porté un autre regard sur ces élèves. Le hasard a créé un nouveau type d’élèves grâce au regard qu’ont eu les enseignants envers ces élèves, suite aux résultats du test. Les enseignants vont donner une consistance à la catégorie attribuée par le test. (On voit qu’après la deuxième année, les élèves plus jeunes perdent ce résultat alors que les élèves plus âgés le conservent.)

A noter: les recherches récentes attestent que l'autoréalisation des prophéties suppose une relation de subordination entre celui qui est en position d'observateur (l'enseignant, le thérapeute, l'employeur...) et celui qui est en position de cible (l'élève, le patient, l'employé...)

Pour résumer... :



Pour creuser la question : document pdf de 31 pages.

Conclusion : « Dès que les professeurs commencèrent à le traiter en bon élève, il le devint véritablement : pour que les gens méritent notre confiance, il faut commencer par la leur donner » (Marcel Pagnol, Le temps des amours, 1988, p. 76).

Sources : wikipédia et quelques sites de psycho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   6/9/2009, 20:16

ces un excellent sujet, je vient de m'apercevoir que je connaissais ces manipulation psychologique sans connaitre leur nom,

je les ai découvert seul.
Revenir en haut Aller en bas
belgorine



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)   7/9/2009, 14:54

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Topic Psychologie (théories, expériences, etc.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» introduction à la psychologie sociale
» Cherche le bon topic
» [Topic Officiel] Je cherche une chanson, aidez-moi!
» Plus Belle La Vie : Le topic des fans !
» DESSERT ET PSYCHOLOGIE .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: