Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liste des actes de terrorisme d'etat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Liste des actes de terrorisme d'etat!   28/10/2008, 16:52

Bonjour tout le monde, Smile

Il serait interressant je pense, de lister les actes terroriste commis par des etats pour justifier leur politique.

Exemple l'attentat du Reichstag ou plus proche le 11 septembre!

Un maximum d'informations et de preuves de manipulations. details operatoires etc...

Je dois y allé, je ferai une meilleur intro plus tard... (juste un munimum syndical Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liste des actes de terrorisme d'etat!   28/10/2008, 17:28

Y a un excellent documentaire traitant de ce sujet qui est "Terrostorm" de Alex Jones.
Il a été sous titré à moitié Shocked Rolling Eyes scratch
http://www.dailymotion.com/relevance/search/terrorstorm/video/x710xl_terrorstorm-vostfr-les-falseflags-1_news

La version complète en VO
http://video.google.com/videoplay?docid=-8136133221213939183


Parmi les opérations sous fausse bannière

"VIET-NAM - 1964 : LE GOLFE DU TONKIN"
http://membres.multimania.fr/wotraceafg/provocation.htm#tonkin

Après l'assassinat de Kennedy en novembre 1963, son successeur Lyndon B. Johnson va s'engager à fond dans une guerre qui avait commencé "en douceur" quelques années plus tôt, mais dont personne ne parlait encore, car Cuba monopolisait l'attention des médias.

Mais remontons un peu dans le temps...

De 1946 à 1954, Hô-Chi-Minh et ses partisans communistes luttent pour libérer le Viêt-Nam de la tutelle coloniale française. A la suite de leur victoire à la bataille de Diên-Biên-Phu, ils obtiennent l'indépendance. L'accord de cessez-le-feu prévoit cependant une coupure provisoire du pays. En attendant la tenue d'élections générales, les combattants d'Hô-Chi-Minh doivent se replier au nord du 17ème parallèle; les collaborateurs pro-français, au sud. Le résultat d'éventuelles élections ne faisant aucun doute, les Etats-Unis, venus relayer la France sur le terrain, vont tout faire pour éviter que le Viêt-Nam ne passe en totalité aux mains des "nordistes". Ils empêchent donc la tenue d'une consultation nationale, créent en 1956 un Etat séparé dans la zone sud, y organisent des élections sur mesure et installent à la présidence un dictateur corrompu, Ngô-Dinh-Diêm.

Le régime fantoche de Saïgon ne pouvant se maintenir par ses propres moyens, les USA lui envoient des "conseillers" militaires chargés de mater la "subversion communiste". Un mouvement clandestin s'organise en effet au Sud-Viêt-Nam et tente, avec l'aide du nord, de parachever la victoire de 1954. Les Américains accroissent toujours plus leur engagement militaire, et en 1964, ils entretiennent déjà sur place un corps expéditionnaire de 20.000 soldats.

Johnson juge le moment venu d'étendre la guerre au nord du pays. Il lui faut pour cela trouver une occasion propice. Aucune occasion ne se présentant, Johnson met en scène "l'incident" du golfe du Tonkin. Le 5 août, la presse américaine fait état "d'attaques répétées" de torpilleurs nord-vietnamiens contre des destroyers US (notamment le USS Maddox) en patrouille au large des côtes sud-vietnamiennes. Aussitôt, Johnson annonce des "représailles" américaines, c'est-à-dire des bombardements aériens contre Hanoï.

En réalité, le Maddox effectuait une mission de renseignements en vue d'opérations futures contre le nord. Et il n'y a eu aucune attaque de la part des Nord-Vietnamiens. Le capitaine John Herrick, commandant de la Task Force du golfe, le fera savoir à Washington: la nouvelle est fausse et repose sur un malentendu (l'homme responsable du sonar, trop zélé, a pris pour un bruit de torpille ce qui n'était que l'écho des hélices de son propre navire). Bien sûr, Johnson ne tient aucun compte de ce rapport, puisqu'il a lui-même arrangé la provocation.

Cet épisode ne sera que le prélude à une guerre de plus en plus féroce, mettant à feu et à sang non seulement le Viêt-Nam, mais aussi les pays voisins (Cambodge et Laos).



Opération himmler 1939
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Himmler

Au début de la Seconde Guerre mondiale, l'opération Himmler ou incident de Gleiwitz a servi de prétexte pour déclencher la guerre contre la Pologne le 31 août 1939. Il s'agit en réalité d'une opération montée de toutes pièces par les allemands.

Des détenus de droit commun déguisés en soldats polonais ont attaqué l'émetteur radio frontalier de Gliwice et ont diffusé un message appelant la minorité polonaise de Silésie à prendre les armes pour renverser le chancelier allemand Adolf Hitler. Ce prétexte, repris par la propagande nazie comme casus belli, permit à Hitler dès le jour suivant d'attaquer la Pologne, entraînant dans les jours suivants la déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni, enclenchant ainsi le conflit mondial.

Cette action surnommée Opération Himmler fut dirigée par Alfred Helmut Naujocks sous les ordres de Reinhard Heydrich. Des détenus provenant de camps de concentration furent tués et habillés avec des uniformes de soldats Polonais comme « preuve » de l'attaque, dirigée par Heinrich Müller, chef de la Gestapo.

La guerre qui s'ensuit porte le nom de Campagne de Pologne.



ISRAEL - 1967 : L'AFFAIRE DE L'USS LIBERTY
http://membres.multimania.fr/wotraceafg/provocation.htm#gleiwitz

Si l'attaque fictive d'un navire constitue un excellent acte de propagande, il peut arriver, au contraire, qu'une attaque réelle soit suffisamment gênante pour être passée sous silence.

Le 8 juin 1967, pendant la guerre des six jours, le navire espion américain USS Liberty se trouve dans les eaux internationales au large de Gaza. Israël a envahi cette ville jusqu'alors placée sous administration égyptienne, et conquis un bonne partie du Sinaï. Le Liberty observe ses alliés en se félicitant de leurs succès militaires, lorsque tout à coup, chose absolument incompréhensible, des chasseurs israéliens attaquent le navire.

Le Liberty ne dispose pas de l'armement adéquat et lance donc un appel de détresse à la VIème Flotte qui croise dans les parages. Des avions de chasse décollent aussitôt des porte-avions américains, mais l'amiral commandant ces navires reçoit l'ordre de rappeler les appareils. L'amiral n'en croit pas ses oreilles et se fait confirmer l'ordre par le ministre de la Défense McNamara, puis par le président Johnson lui-même. En bon soldat, il obéit et fait revenir les avions.

C'est alors que se produit une nouvelle attaque, lancée cette fois pas des bateaux israéliens ; les torpilles causent des dégâts considérables. Lorsque le capitaine donne l'ordre d'abandonner le navire, les agresseurs tirent sur les canots de sauvetage. Les secours américains n'arriveront que le lendemain, seize heures après l'attaque. Il y aura 34 morts et 170 blessés parmi les marins du Liberty.

Johnson s'empresse de minimiser l'affaire. Comme il en a l'habitude, il ment devant les caméras de télévision, parle de 10 victimes et d'attaque accidentelle. Il n'y aura aucune investigation, et on ignore encore aujourd'hui les tenants et les aboutissants de ce scandale entre alliés. L'explication la plus plausible est que la présence du navire US à cet endroit était gênante pour les Israéliens. Tout près de là, ils passaient par les armes des soldats égyptiens faits prisonniers et n'avaient nul besoin de témoins*. La Maison Blanche, de son côté, a voulu éviter de gâcher la belle victoire de son chouchou de Tel Aviv en intervenant de façon intempestive. Pour le boucher du Viêt-Nam (Hi, Mr. President, how many kids did you kill today ?), quelques morts de plus ou de moins dans les rangs américains sont vraiment un sujet secondaire.

* On sait qu'une unité "d'élite" de l'armée israélienne placée sous le commandement de Benjamin Ben Eliezer a assassiné 250 prisonniers égyptiens désarmés qui venaient de se rendre. On ignore si ce massacre fut le seul.

En 2002, un documentaire de Christopher Mitchell diffusé par la BBC révèle qu'il était prévu de couler le Liberty. Si l'opération avait réussi, on aurait accusé l'Egypte et son allié soviétique, ce qui aurait permis aux Etats-Unis de s'engager directement dans le conflit.

Le puissant lobby sioniste a toujours su empêcher l'ouverture d'une enquête ; les hommes politiques américains osant intervenir en ce sens - comme par exemple le sénateur Adlai Stevenson - ont été systématiquement réduits au silence.

Lire ici le témoignage d'un survivant.



Opération Gladio

http://www.voltairenet.org/article8387.html

Introduction

Après la Seconde Guerre mondiale, la peur de l’expansionnisme soviétique et l’infériorité des forces de l’OTAN par rapport au Kominform conduisirent les nations d’Europe de l’Ouest à envisager de nouvelles formes de défense non conventionnelles, créant sur leur territoire un réseau occulte de résistance destiné à oeuvrer en cas d’occupation ennemie, à travers le recueil d’informations, le sabotage, la propagande et la guérilla.

Des réseaux de résistance furent organisés par la Grande-Bretagne, en France, en Hollande, en Belgique et vraisemblablement au Danemark et en Norvège. La France s’occupa des territoires allemands et autrichiens soumis à son contrôle et du territoire national jusqu’aux Pyrénées, tandis que la Yougoslavie centra sa préparation militaire essentiellement sur ce type d’opérations spéciales. Quant à notre pays, le Service Information des Forces Armées (SIFAR) étudia depuis 1951 la réalisation d’une organisation " clandestine " de résistance soit pour uniformiser dans un seul cadre opérationnel de défense les structures militaires italiennes avec celles des alliés, soit pour développer de telles initiatives de façon autonome portées en avant par un pays étranger en Italie septentrionale (les services italiens étaient chargés d’accueillir les organisations US homologues qui développeraient dans l’Italie du Nord des groupes clandestins. Notes du général Musco 8.12.51).
Revenir en haut Aller en bas
fermetabush

avatar

Nombre de messages : 359
Age : 41
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Liste des actes de terrorisme d'etat!   28/10/2008, 19:55

Des projets authentiques d'utilisation de "faux terrorisme" qui n'ont pas été concrétisés :

L'opération Northwoods
Lemnitzer et les autres chefs d’Etat-major avaient mis au point un montage particulièrement élaboré. Un avion serait repeint et numéroté en réplique exacte d’un appareil civil. Au moment convenu on effectuerait la substitution des appareils, le « double » embarquant des passagers sous une fausse identité, mais dûment enregistrés. [...] Lorsqu’il survolerait Cuba, il transmettrait sur la fréquence d’alerte un message de détresse «May Day », se disant attaqué par des MiG. Ce message serait interrompu par l’explosion de l’appareil déclenchée par radio. Ainsi les stations radio de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile de la région feraient savoir ce qui était censé s’être passé, tandis que les autorités américaines disposeraient d’un prétexte pour répondre militairement à cette agression Castriste et envahir Cuba..
http://www.reopen911.info/11-septembre/operation-northwoods-quand-l%E2%80%99us-army-voulait-pratiquer-le-terrorisme/


Plus récemment (été 2008) :
Dick Cheney voulait couler un navire américain pour déclencher une guerre contre l'Iran
Dick Cheney aurait en effet fomenté un complot destiné à déclencher une guerre contre l'Iran. Hersh dixit : "Il y avait une douzaine d'idées avancées pour déclencher une guerre. Celle qui m'a intéressé le plus était pourquoi nous ne construirions pas quatre ou cinq vedettes qui ressembleraient aux vedettes lance-torpilles iraniennes. Nous mettrions dessus des soldats de la Navy SEAL puissamment armés, et la prochaine fois qu'un de nos navires passe par le détroit d'Ormuz, nous ouvririons le feu".
http://www.lesmotsontunsens.com/complot-dick-cheney-voulait-couler-un-navire-americain-pour-declencher-une-guerre-contre-l-iran


Un bouquin excellent sur le 9/11 et sur les "false-flag operation" : "La terreur fabriquée, made in USA" de Webster G. Tarpley :
http://www.editionsdemilune.com/la-terreur-fabriqu%C3%A9e-made-in-usa-p-6.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Hope

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: Re: Liste des actes de terrorisme d'etat!   28/10/2008, 20:08

Bonsoir chers amis,
Very Happy

  • Terreur au cours de la Révolution française : arrestation et suppression des suspects, massacres, censure, etc


  • Dépôts de mines dans les ports et organisation d'une lutte armée de para-militaires ("Contras") par les Etats-Unis au Nicaragua entre 1982 et 1988.


  • Les différents gouvernements colombiens ont souvent recours au terrorisme d'Etat, ainsi dans les années 80, 4000 militants de l'Union Patriotique (Force de gauche regroupant entre autre les FARCS, qui avaient alors déposés les armes) ont été assassiné.


  • Le Rainbow Warrior, navire faisant route vers l'atoll de Mururoa pour protester contre les essais nucléaires français, fut coulé en Nouvelle-Zélande en 1985 par une opération des services secrets français, ce qui déclencha l'affaire du même nom.


  • L'Attentat de Lockerbie organisé par la Libye contre un vol transcontinental et qui causera la mort de 270 personnes.

Pour corroborer Fermetabush, sur l'opération Northwoods, auquel on peut se poser des questions pour le 9/11 :

L'Opération Northwoods est un projet d'opération false flag proposé au sein du gouvernement américain en 1962. Il consistait, dans le contexte de la Guerre froide, en l'organisation d'une série d'actions d'intoxications pour justifier aux yeux de l'opinion américaine une intervention des forces armées américaines contre Cuba et d'obtenir l'appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales, la Grande Bretagne en particulier.

Des attentats contre les Etats-Unis par l'état-major interarmes américain lui-même, de manière à en imputer la responsabilité au régime cubain étaient envisagés.

Le président J. F. Kennedy a rejeté le projet.

Parmi les auteurs du projet, plusieurs par la suite ont exercé de hautes responsabilités dans l'administration ou l'armée américaine sous les présidences Ford et Bush.

Sources :

- opération Northwoods : ici
- terrorisme et terrorisme d'Etats :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Liste des actes de terrorisme d'etat!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HEREDIS 15 Liste des actes à rechercher
» liste d'actes a rechercher
» thème : sécurité internationale
» Edition d'un liste d'actes à rechercher et puces de couleurs
» Heredis 14- Liste des actes à rechercher (bug?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: