Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 18:30

Jugez par vous-mêmes :

(l'option zoom - est en bas à gauche de votre fenêtre)



Dernière édition par gauchenationale le 24/1/2009, 18:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 19:30

Je sais pas pourquoi, mais je sent que ces photos vont rapidement declencher une polemique... cyclops

berurier a toi Razz Razz


Je me contenterai juste de dire que Hitler financé par "ILS" dont le contact fut un Warburg, ne l'a pas etait
pour rien... Son profile correspondait (peut etre au dela de leurs esperances) aux besoins de la situation.
(Meme si sur le front Russe, "ILS" furent decu par le resultat du Blitzkrieg. Staline renforcant son pouvoir au lieu
de l'inverse escompté)
D'un coté Staline qui n'etait pas prevu au festin de la revolution. (Lenine voulait Trotsky mais la providence
en a decidée autrement) Et de l'autre la necessite de creer israel. Sans parler des details d'ordre pecunier.
Hitler s'est cru plus intelligent qu'"EUX"... Il est maintenant l'image incarné du mal absolu. (On sait qui fait et defait
les reputations...)

Bref tout ca pour dire: Pas de phantasmes, il n'etait pas la solution, mais un element de "LEUR" equation!...

Ce n'est que mon avis... cyclops

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 20:14

waouh,l'album photo du 3e reich !...

en israel aussi,ça passe du bon moment,aux usa idem.

Sinon,gauchenationale,toi qui lit Pierre Hillard,as-tu remarqué la carte de l'europe des régions de la waffen SS dans son 1er livre ?

Certaines choses du 3e reich ont été exagérées,on continue à le "combattre" encore aujourd'hui avec tous les bouchers sur terre,mais on ne peut pas nier la volonté hégémonique du 3e reich quand même.

Il ne faut pas être manichéen,soit c'est le grand diable,soit le héros...


Dernière édition par farid_y le 23/1/2009, 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 20:44

pfff,les bras m'en tombent.

(j'imagine bien le "gauche" en train de se palucher devant ses photos) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 21:01

No comment... ça en vaut pas la peine Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
neofeel



Nombre de messages : 304
Age : 39
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 21:05

C'est quoi le but de ce post ???

_________________
Bien peu a d'arguments, celui qui est obligé d'utiliser la violence pour se faire entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 21:30

Tiens va lui dire a lui que la vie était belle sous le 3eme reich:



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 21:53

voyons tonino.

tu sais bien que ces images ne sont pas la réalité (ironie)

que les nazis sont en fait des incompris,et que finalement c'est eux les victimes.

je remets ici une brive d'un message privé d'un certain ....-.......

"un camp de concentration, un camp de travail. Rien d'autre pour le moment."

"des détenus, quoi de plus naturel qu'un camp avec... des détenus."

"Tout endroit générant une forte mortalité se doit d'avoir un crématorium et c'est le cas des hôpitaux ! C'est le meilleur moyen d'éliminer l'épidémie."

tellement logique!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 22:02

berurier a écrit:

que les nazis sont en fait des incompris,et que finalement c'est eux les victimes.

lol! En fait, ,c'était des grands sensibles,toujours soucieux du bien etre des gens. lol!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   23/1/2009, 22:34

ben voilà.
Revenir en haut Aller en bas
b.h.j.



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 00:04

ya pas eu d'holocauste, les camps de concentration c'était juste des camps de réinsertion, je dois vérifier les sources mais certains parlent même de camps de vacances qu'hitler faisait passer des messages pour savoir si ils recevaient bien le café

à gaza aussi c'est la belle vie pour les sionistes Crying or Very sad
http://portail.islamboutique.fr/gaza2008/

tout ça pour ça: http://www.france24.com/fr/20080508-israel-holocauste-shoah-memoire-victimes-survivant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Northern_Child

avatar

Nombre de messages : 375
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 04:04

C'est de la grosse bouse ce topic. Vraiment.

Je ne comprends pas ta motivation gauchenationale. C'est assez paradoxal d'afficher son amour pour le national-socialisme sur un forum qui est censé lutter contre les images de propagande.

La vie sous le III reich n'est que propagande et manipulation. L'idéologie des races d'Hitler n'est qu'une vaste blague. Non seulement l' "aryen" est un mythe, mais quand je vois l'usurpation des runes nordiques à des fins qui sentent le moisi, je ne peux que chier ouvertement sur le national socialisme.

Que le marteau de Thor s'abatte sur Hitler et son impérialisme. Volonté de dominer le monde n'est ce pas Hitler? On comprend mieux pourquoi les Illuminatis l'ont financé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neofeel



Nombre de messages : 304
Age : 39
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 09:59

Topic à mettre à la poubelle.
Aucun interêt de reproduire la propagande nazi.
Pourquoi pas mettre des photos du régime de vichy avec Pétain ????!!!!
Cela dénigre le forum exactement comme les topic de prévision de fin du monde.
C'est même pire à mes yeux car les topics sur la fin du monde me font au moins rire.

_________________
Bien peu a d'arguments, celui qui est obligé d'utiliser la violence pour se faire entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 13:31

[quote=\"neofeel\"]C\'est quoi le but de ce post ???[/quote]

Ce n\'est pas exactement la question que j\'attendais mais elle est suffisemment proche de celle-ci pour que je puisse y répondre comme je le souhaitais. Pourquoi j\'ai créé ce post ?

Pour ça :

D’abord, la mauvaise nouvelle, tout comme Jésus fut la bonne nouvelle : Hitler est ressuscité. Après quelques années de latence hébétée face à l’ampleur de son œuvre, le monde s’est reconstruit avec son fantôme, allant jusqu’à lui donner un rôle de premier plan. Le rôle de Mal intemporel. Tout a été fait pour que l’Histoire ne se referme pas, jamais, pour qu’elle demeure de la mémoire chaude. Si bien qu’on ne s’aperçut pas tout de suite de sa disparition.

Dans ce monde postmoderne, Hitler est la caution, l’empêcheur de penser, le dictateur des âmes, à l’envers. Il impose par opposition son silence à tous ceux qui remettraient en doute le système du Bien, puisque si les gens s’opposent à ce système, c’est forcément qu’ils sont les suppôts d’Hitler ressuscité. Grotesque réduction Ad Hitlerum des esprits. Incroyable fermeture des choses, sous des aspects indécents d’ouverture toujours plus béante, comme une plaie qu’on n’arrêterait pas de triturer et de disséquer avec le voyeurisme le plus morbide. Tout cela n’est permis que par la déréliction culturelle fantastique observée ces dernières décennies. Voulue, elle aussi.

Ah, ils en ont profité, nos postmodernes. Ils ont tiré à la ligne, sur cette grossière ficelle qui paraissait ne jamais devoir s’user.

Et ils sont allés loin. Trop loin. A tous les niveaux.

Le capital est devenu ultralibéral.

Les accords de Nations sont devenus le mondialisme.

Le progrès est devenu le progressisme.

L’anti-immigrationiste est devenu le fasciste.

Le sceptique est devenu l’affreux réactionnaire.

L’émancipation est devenue le féminisme.

La libération sexuelle est devenue l’exhibition absolue.

L’Egalité coïncide maintenant avec la fin de la Liberté.

L’immigration de travail est devenue une obligatoire immigration d’accueil.

La reconnaissance de faits historiques est devenue la repentance continue.

La charité chrétienne est devenue le droit de l’hommisme.

L’humanisme est devenu la déification de l’homme.

Le pêché originel est devenu le masochisme occidental.

La lutte contre la discrimination a fini par discriminer ceux qui n’étaient pas suffisamment différents, traduisez pas pareils.

La lutte contre le « racisme » (avec la peur d’Hitler ressuscité) a fini par devenir la lutte contre ceux qui n’étaient pas antiracistes. Puisqu’il est convenu qu’un anti-antiraciste est forcément un raciste. Machine de guerre, orwelienne, sponsorisée par les états complices.

Et cætera, et cætera. Tout a été brisé.

L’immigration est affaire d’ultralibéralisme. Par extension, celui qui ne soutient pas ces projets est l’ami d’Hitler. Un mec qui en d’autres temps ne se serait sans doute pas gêné pour dénoncer… Allez savoir ma bonne dame.

C’est la loi tacite des suspects. C’est la Terreur nouvelle des consciences. Ces forçats du progressisme se sont fait briseurs de tabous universels. Ils n’ont depuis plus arrêté de sauter par les fenêtres.

Et à l’autre extrémité de la machine, les bons rebelles, ceux qui cautionnent l’ultalibéralisme en leur offrant l’alibi des droits de l’homme. Souvent les plus actifs chasseurs de « nazis », traduisez de sceptiques.

Pour compenser cet horrible glissement des choses, pour masquer le chamboulement résultant de l’atteinte de telles extrémités à tous les niveaux, le monstre s’est évertué à recréer un faux équilibre, ailleurs. Puisque, je le répète, tout ce qui l’intéresse est de masquer son forfait. Falsification de la réalité. Faux, usage et abus de faux.

Le manichéisme, il n’y a que ça de vrai. Tout le monde peut comprendre, même les amateurs de la star-ac. Un pôle droite-gauche, avec un centre, des « extrêmes », c’est la création d’une fausse balance loin de la zone de combat, d’un faux duel là où il n’y en a pas, d’une fausse opposition de valeurs-hochets, alors que la véritable subversion est rejetée sous le visage d’Hitler, cet homme tant de fois nommé « inhumain », comme pour l’absoudre de sa qualité d’être, comme pour le rejeter d’un statut auquel il ne saurait prétendre, pour ne pas demeurer une sorte de virus du bel humanisme bon et fraternel, dont le concept même implique l’idée de perfection.

Or, la perfection comme la vérité ne sont pas des concepts universels. Ce qu’ils ne comprendront jamais, ces fous qui voudraient nous imposer des limites et des extrémités après avoir tout transgressé et tout détruit.

L’humanité moderne a bel et bien engendré Hitler. L’humanisme postmoderne est en train d’accoucher dans la douleur de quelque chose de bien plus monstrueux et effrayant. Ca ne va pas tout seul, alors ils accélèrent le mouvement, ils doutent, ils font ça au forceps, pratiquent une césarienne.

N’attendons pas que cet Alien déjà autonome ne devienne trop grand.

Cet affreux monstre que l’on nomme le Bien, a été travesti à l’image de la religion qui jusque là l’incarnait. Le Christ (l’homme devenu le Bien) s’oppose à Hitler (le Mal devenu homme). Seulement, entretemps, l’idée de Dieu a été laminée par les Lumières, tronquée, diffamée, travestie à cette grossière image anthropomorphe. L’homme déifié, le culte humaniste, voilà la nouvelle religion du Bien, censée remplacer le divin, censée s’opposer au Mal moderne, rejeton de la technologie guerrière, de la rancœur de l’honneur humilié, de la puissance contrariée, de la folie frustrée, et du racisme réel. Tout cela en s’exonérant du pêché originel, de l’idée de résurrection, de tout ce qui faisait la puissance de Dieu.

Et il faut reconnaître qu’Hitler fut parfait. Il est devenu le visage du Mal, comme Jésus fut jadis le visage du Bien. Hitler a incarné la Discrimination, comme l’homme moderne tente piteusement d’incarner l’Egalité qu’il a sanctifié, et au nom de laquelle il chante après ses massacres (tels les Te Deum). Le combat est gagné d’avance. Le Bien est partout, omniscient. Le Mal est marginal, et n’est que la caricature de lui-même. La simple évocation du nom du diable Adolph fait frémir ceux qui oseraient contester, s’opposer, se manifester face au rouleau compresseur du Bien.

Le père fouettard est mort, le père Adolph est né. Le Bien, en tant qu’issu des Lumières, comme l’africain français est issu de l’immigration, contient la Raison, le Savoir, l’indiscutable, l’inné, l’acquis, les Valeurs universelles et intransgressibles. Tout cela est incontestable. Les Lumières ont fini par aveugler le monde, comme les néons hypnotisent les insectes. Nous évoluons dans un espace en deux dimensions, à plat, infini mais toujours aussi désespérément à plat, où l’on n’a que l’illusion d’avoir le choix et d’être libre. C’est ça l’Egalité.

Les choses sont bien pesées, ont l’air bien en place. Les gens paraissent se laisser prendre au jeu, à ces fausses lignes, à ce théâtre de débat. Mais tout cela n’est pas réel. La scène est décalée. Les acteurs sont grimés. Le masque est posé de travers. Et si les Lumières étaient mères du plus grand obscurantisme, comme elles furent les filles travesties de la religion catholique ?

Le Bien a ce défaut énorme qu’il n’a pas de visage, et qu’il a de plus en plus des airs de gigantesque monstre. Ce Léviathan d’antéchrist s’oppose au visage bien identifié du Mal, celui d’Hitler et ce qu’il représente, or, même en inversant sa Terreur, ce visage ci est inamovible. Le Bien englobe là où le Mal exclu. Tant mieux pour nous. Il y a d’autres fenêtres de tir. Nous ne sommes pas les avocats du diable, nous sommes les procureurs du monde. Et nous avons un sérieux dossier.

Le Bien a ce défaut qu’il est trop orgueilleux pour ne pas agacer.

Le Bien n’a pas raison. Le Bien va à sa perte.

Le Bien ne souffre d’aucun affront.

Le Bien ne rigole pas.

Le Bien n’est pas réel.

Mais le Bien est mortel.

Sans le Mal, l’idée de Bien n’existerait plus.

Le Bien tente de normaliser son forfait, d’en effacer les traces. Mais il a besoin du Mal. Il maîtrise les effets spéciaux. Hitler est un hologramme, chargé de créer un faux Mal pour détourner les yeux du véritable Mal universel, le monstre, qui se présente comme le Bien (comme jadis les hommes se sont présentés comme Dieux). Mais la subversion, là, derrière ce maquillage, ne peut-elle pas échapper à sa réduction ? Ne peut-elle pas saisir sa chance de décrédibiliser le monstre, de recadrer les choses ? Ne peut-elle pas jeter des tomates sur ces mauvais acteurs ? Ne peut-elle pas penser en trois dimensions ? Ne peut-elle pas rendre au Bien usurpateur son vrai visage, ne peut-elle pas rendre Hitler à l’Histoire du monde, après avoir rendu au monde son Histoire ?

Bonne réflexion Cool







Dernière édition par gauchenationale le 24/1/2009, 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 13:44

putain ,"gauche",j'ai tout lu,

et sans m'en rendre compte j'me suis retrouvé devant mon ordi, debout, le bras droit tendu , en gueulant un zieg heil!

t'es dandereux comme type ,tu nous fais de l'hypnose?

alors maintenant en plus d'être nazillon t'es luciferien.
Revenir en haut Aller en bas
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 13:59

Développement n°2 (pour ceux qui ne comprennent pas le 1) :

1984, écrit en 1948, est à mon avis, le roman d’anticipation le plus frappant. Il est impossible de résumer 1984 ! Cependant je vais essayer de vous décrire quelques facettes intéressantes de cette "bible" et de faire quelques relation avec notre monde actuel : 1984 tout comme la ferme des animaux (mais dans un style différent) fait des allusions à peine voilée au système communiste en vigueur à l’époque :

Focaliser sa haine

Un des piliers du système de l’Océania est de focaliser toute la haine, le malheur et les problèmes sur un ennemi : Goldstein traitre à sa patrie et le pays contre lequel l’Océania est en guerre (Estasia ou Eurasia). Goldstein est une allusion à L. Trotski. La haine des membres du parti se focalise lors des deux minutes de l haine (quotidienne) ou chacun doit houspiller les images qu’on lui met sur le nez. Il est important de noter que les membres du parti pensent vraiment, ressentent vraiment la haine qu’on leur demande d’exprimer. C’est impressionant de voir dans 1984 l’accepation des membres du parti.

Aujourd’hui on pas tant évolué qu’on le pense : quand le gouvernement américain et beaucoup d’autres gouvernements à sa suite nous tendent des images de méchants terroristes qui assassinent sans raison alors que nous les gentils occidentaux essayons de les aider, de les démocratiser, la plupart avalent la couleuvre avec appétit…. Cette haine qui n’est pas dépensée ainsi contre notre système, ni même en simples critiques constructives ou syndicats permetant de le faire évoluer (5% de syndiqués en France)…

L’Histoire du présent

Les dirigeants du système instauré dans 1984 ont la main mise sur l’histoire, c’est dans le ministère où travaille Winston que tout ce passe. Orwell nous décrit comment chaque jours les employés du ministère de la vérité (miniver) reçoivent des ’correction’ à effectuer sur des articles faussés. Ces intervention chirurgicales sur des textes (articles de journaux, livres, compte-rendu) ont pour but d’effacer les erreurs du système. Ainsi si Big Brother avait prédit un hausse de 50% de la production de chocolat et que celle-ci n’est que de 10%, Winston voit apparaitre une note sur son bureau lui demandant de corriger l’erreur de transcription (de remplacer 50% par 5%) ainsi l’augmentation de la production a été deux fois meilleure que celle prévue ! Mais ce n’est pas tout, toutes les traces du passé, d’avant l’avènement de Big Brother sont effacées, floues. Si les londoniens sont en guerre avec l’Estasia, c’est qu’ils l’ont toujours été (et c’est ainsi sur tous les documents après que les hommes du miniver aient corrigés les erreurs qui mentionnaient une alliance avec l’Estasia). Et chacun dans ce monde s’efforce d’oublier l’alliance avec l’Estasia, et puis s’efforce d’oublier qu’il a oublié… Ainsi le parti a toujours raison, et qui peut donc prouver le contraire puisque c’est la vérité, écrite noir sur blanc partout.

Dans des proportions moins grandes, on a aujourd’hui une sorte de trucage de l’histoire, parfois involontaire : l’histoire des vainqueurs. On ne connait souvent d’un peuple vaincu que ce qu’a bien voulut en dire le peuple vainqueur, lequel n’est pas toujours totalement objectif (par exemple l’ouvrage de référence sur les gaulois est celui de César). D’autre part certains passages de l’histoire sont sans aucun doute malencontreusement oubliés dans les programmes et les discussions (jusqu’à il n’y a pas si longtemps l’Algérie, maintenant le Rwanda, etc…).

Celui qui est maitre du présent est maitre du passé !

La Novlangue

Une des inventions majeures de 1984 est la Novlangue (langue nouvelle) qu’Orwell décrit au long du livre mais aussi dans les appendices. Le principe de la novlangue est de réduire au maximum le vocabulaire, de supprimer tous les mots inutiles (suppression de mauvais remplacé par inbon). Le but avoué étant de restreindre la pensée : en effet comment exprimer, comment imaginer, comment penser quelque chose d’abstrait qui n’a pas de mot pour l’exprimer ? Comment exprimer anarchisme, communisme en novlangue autrement que par crimepensée (non conforme à la pensée du parti) ? Et c’est quelque chose de vrai, en annihilant, en restreignant le langage, on empêche les gens d’avoir des idées divergentes !

On remarque également des phrases dénuées de sens de notre point de vue, mais évidentes pour les Océaniens.

« La guerre, c’est la paix. »

« La liberté, c’est l’esclavage. »

« L’ignorance, c’est la force. »

Ce sont les slogans du système…

Les télécrans ou la surveillance totale

Chaque membre du parti a en permanence chez lui un télécran, c’est une télévision qui marche en continu, qui crache des informations 24h/24, mais filme aussi. Les services de surveillance peuvent à chaque moment jeter un œil sur ce que font chez eux les membres du parti ! Le privilège des hauts membres du parti est d’avoir un bouton off sur leur télécran

Aujourd’hui on a une sorte de surveillance possible sur chacun de nous : traçabilité des trajets avec la carte navigo pour les parisiens, traçabilité de vos achats avec la carte bleue, filtrage des mails, appels, fax par des réseaux comme le réseau échelon, début de contrôles digitaux ou rétinaux. Certains s’interrogent jusqu’où nous entraineront les nanotechnologies…

La classe des prolétaires en 1984

Il existe apparemment trois classes : les prolétaires, les membres du parti, les hauts membres du parti. La classe prolétaire tel qu’elle est décrite est très étrange, apathique, sans plus d’idée de révolte, résignée, acceptant son sort et pourtant sacrifiée, abêtit, sans valeur. Qu’importe ce que peut penser un prolétaire, ils ne valent pas la peine d’avoir des télécrans, ce sont des légumes. Orwell insiste beaucoup sur le fait que la force du système en Océania est qu’il est inrenversable, notamment parce qu’il n’y a pas de risques du côté des prolétaires

Une dictature sans dictateur

Big Brother existe-t-il ? On nous fait comprendre dans le livre qu’il existe, et peut-être qu’il n’existe pas, mais ce qui est important c’est qu’il n’a pas besoin d’exister physiquement, mais simplement virtuellement. Pas besoin d’un pouvoir concentré dans les mains d’une seule personne trop à même de faire des erreurs, le pouvoir peut appartenir à un groupe de personne lequel se représente comme une seule entité charismatique…

Aujourd’hui nombreuses sont les décisions à effets mondiaux prises par des dirigeants de multinationales non élus. Ils forment un petit groupe, mais effacée, qui ne se met pas en valeur. Orwell était visionnaire en imaginant une dictature sans dictateur, mais il est probable qu’une dictature serait sans dictateur et sans traces…

1984 est une vision, espérons le moins précise que celles de Nostradamus, mais au moins un avertissement sur la façon dont la société se transforme, sur la façon dont évolue le système et où il nous entraine ! C’est un ouvrage majeur du 20ième siècle et toujours d’actualité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:05

@ gauchenationnale

Oui médiatiquement parlant, Hitler personnifie le mal absolu. Il est vrai aussi que ses adversaires d'hier (les juifs et les américains ) se retrouvent par conséquent dans le camp du bien ( médiatiquement parlant aussi).

Ce sophisme ne fonctionne que sur ceux qui sont incapables de raisonner par eux mêmes. c'est à ceux là que s'adressent les rois du discours et de la rhétorique que sont les BHL, Finkielcrault et Cie.

Maintenant il ne vous a pas échappé que cette police de la pensée veut assimiler l'anti-américanisme, l'antisionisme et même la contestation de la VO du 11/9 à de l'antisémitisme c'est à dire à une idéologie qui a engendré le mal absolu (toujours médiatiquement parlant).

Donc proposer des images de propagande du III Reich sur ce site anti- nom ne rend pas service à la la cause.
J'ajouterais même que c'est de cette maniére que s'y prendrait le premier nervi sioniste pour torpiller un mouvement.

Publier ce genre de topic c'est tendre le baton pour se faire battre.
Pensez aussi aux juifs sincéres qui s'opposent au NOM...
Bien à Vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:24

aurelien1818 a écrit:
@ gauchenationnale

Donc proposer des images de propagande du III Reich sur ce site anti- nom ne rend pas service à la la cause.
J'ajouterais même que c'est de cette maniére que s'y prendrait le premier nervi sioniste pour torpiller un mouvement.

Pourquoi ? Je crois, au contraire, que dire et montrer la vérité est toujours une bonne chose ; ne pas le faire est tout simplement se soumettre au Système et faire le jeu de ceux qui ne souhaitent précisément pas voir cette vérité se faire jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
neofeel



Nombre de messages : 304
Age : 39
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:31

Gauche nat tu es vraiment inquiétant comme garçon.
Tu fais même peur à vrai dire.
Un tantinet luciférien et beaucoup trop pro hitler à mon goût.

Suspect affraid confused

_________________
Bien peu a d'arguments, celui qui est obligé d'utiliser la violence pour se faire entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:32

ha, ça se précise. Auda, tu peux ettayer ton propos s'il te plait ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Northern_Child

avatar

Nombre de messages : 375
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:33

Je pense vraiment que tu t'égares gauchenationale.

Tu refuses de voir que le III ème Reich était financé par les banksters ou tu le fais exprès?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:34

Focaliser sa haine

Un des piliers du système de l’Océania est de focaliser toute la haine, le malheur et les problèmes sur un ennemi : Goldstein traitre à sa patrie et le pays contre lequel l’Océania est en guerre (Estasia ou Eurasia). Goldstein est une allusion à L. Trotski. La haine des membres du parti se focalise lors des deux minutes de l haine (quotidienne) ou chacun doit houspiller les images qu’on lui met sur le nez. Il est important de noter que les membres du parti pensent vraiment, ressentent vraiment la haine qu’on leur demande d’exprimer. C’est impressionant de voir dans 1984 l’accepation des membres du parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:40

Moderation pour cause: "propos grossiers et attaque personnelle"

Admin ziril
Revenir en haut Aller en bas
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:50

gauchenationale a écrit:
ha, ça se précise. Auda, tu peux ettayer ton propos s'il te plait ?


Une citation d'un gros menteur à cigare =
"En temps de guerre, la Vérité est si précieuse qu'elle devrait être cachée par un rempart de mensonges." (Churchill)

Nous sommes toujours en temps de guerre et c'est ce rempart qu'il faudrait maintenant foutre par terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...   24/1/2009, 14:59

Un proverbe allemand =
"NUR WER VON DER LÜGE LEBT MUSS DIE WAHRHEIT FÜRCHTEN."

Traduction = "SEUL CELUI QUI VIT DU MENSONGE DOIT CRAINDRE LA VERITE."

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
 
IIIe Reich : Les heures les plus sombres de notre histoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» IIIe Reich, Brevet parachutiste de la Heer.
» 24 heures beaunoises 28 et 29 mai 2010
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures
» piquer les heures
» Reliquat des heures supplémentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: