Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 News sur The Carlyle Group

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joyce

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: News sur The Carlyle Group   13/3/2008, 16:22

Carlyle Capital n'a pu s'entendre avec ses créanciers
jeu 13 mar, 12h21 Envoyer par mail Envoyer via Y! Messenger Blog via Yahoo! 360 Imprimer

NEW YORK (Reuters) - Carlyle Capital Corp (CCC), affilié au fonds de capital investissement américain Carlyle Group , a fait savoir mercredi que ses créanciers prendraient sans doute possession des actifs qui lui restent n'ayant pu s'entendre avec eux sur les moyens de stabiliser son financement.

CCC précise qu'il s'est trouvé en situation de défaut de paiement sur 16,6 milliards de dollars de dettes environ et ajoute les seuls actifs qu'il possédait encore mercredi étaient des valeurs mobilières adossées à des créances hypothécaires résidentielles (RMBS) émises par des organismes américains semi-publics et notées AAA.

Il ajoute qu'il a reçu des appels de marge dépassant les 400 millions de dollars durant ces sept derniers jours d'activité. Incapable d'honorer ses appels de marge, les créanciers ont commencé à se payer sur les garanties mises en contrepartie des RMBS.

L'action CCC a perdu 78% de sa valeur environ depuis le 29 février jour où le fonds a fait savoir qu'il ne verserait pas de dividende pour préserver la valeur des fonds propres sur le long terme. Carlyle Capital est entré en Bourse en juillet 2007, alors même que la crise du crédit bourgeonnait.

Le 6 mars, CCC annonçait qu'il n'avait pu répondre à des appels de marge, qui se sont accumulés les jours qui ont suivi car ses créanciers craignaient un défaut de paiement.

L'action a dégringolé de 20% mardi lorsque les transactions ont repris à la suite d'une suspension décidée la semaine dernière.

La société néerlandaise, basée à Guernesey, a précisé que le groupe Carlyle, dont des gérants ont une participation de 15% dans son capital, avait participé activement aux négociations avec les créanciers et était prêt à injecter de l'argent frais si un accord de refinancement avait été trouvé.

Le groupe Carlyle, basé à Washington, gère plus de 75 milliards de dollars d'actifs et a attiré par le passé des conseillers prestigieux comme l'ancien président américain George Bush ou l'ex-Premier ministre britannique John Major.

A VIL PRIX

Les négociations ont tourné court mercredi, dit encore CCC, lorsque les modèles de pricing employés par certains créanciers ont montré une détérioration de la valeur des collatéraux attachés aux RMBS, élément susceptible de déclencher de nouveaux appels de marge jeudi à hauteur de 97,5 millions de dollars environ, s'ajoutant donc aux 400 millions déjà comptabilisés.

"Globalement, il est devenu manifeste pour la société que la base à partir de laquelle les créanciers sont disposés à fournir un financement en fonction des collatéraux de la société a tellement changé qu'un refinancement réussi n'est pas possible", explique Carlyle Capital dans un communiqué.

L'action CCC perdait 77% en Bourse d'Amsterdam jeudi mais l'autorité boursière néerlandaise AFM a estimé qu'il n'y avait aucune raison de suspendre les transactions. Toutefois, elle dit suivre la situation de près.

"Le sentiment est généralement négatif et l'annonce d'appels de marge qui n'ont pas été honorés par de gros fonds à endettement élevé fait encore plus craindre un cercle vicieux de ventes forcées à vil prix, de déficits de collatéraux et d'encore plus d'appels de marge non honorés", dit Brett Williams (BNP Paribas Hong Kong).

Parmi les contreparties de Carlyle, Deutsche Bank, Merrill Lynch et Bear Stearns ont tous vendu des actifs, écrit le Wall Street Journal.

Les déboires de Carlyle ont amené la Bourse de Paris à creuser ses pertes en matinée et l'indice CAC-40 abandonnait 2,28% à la mi-journée.

Selon le rapport annuel de CCC, ses contreparties à la fin 2007 étaient Bank of America, Bear Stearns, BNP Paribas, Calyon, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, ING, JP Morgan, Lehman Brothers, Merrill Lynch et UBS.

Yinka Adegoke, version française Wilfrid Exbrayat

Source :
http://fr.biz.yahoo.com/13032008/290/carlyle-capital-n-a-pu-s-entendre-avec-ses-creanciers.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
News sur The Carlyle Group
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naval news in the world
» commande groupée pomme cerise
» commande groupée biais liberty
» Commande groupée feuilles de protection haute gamme pour couches lavables
» Site News Parfums

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: