Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   11/10/2010, 17:11

Enderlin face à Attal sur l'affaire Mohamed El Dura






Citation :
Charles Enderlin (né en 1945 à Paris) est un journaliste et reporter français et israélien. Il est le correspondant à Jérusalem de la chaîne de télévision France 2.

L’affaire Mohammed al-Durah
http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Mohamed_Al-Durah

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   11/10/2010, 17:59

Israël colonisation et exclusion des arabes israéliens




_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   16/11/2010, 17:42

Les palestiniens étant sémites, voici un petit florilége de déclarations antisémites.
Mais que fait la LICRA ?

Citation :
Les dirigeants et fondateurs de l’Etat d’Israël ont tenu des discours plus qu’intéressants. Ces déclarations qui font froid dans le dos, n’ont pas été tenues par des « particuliers » ou des individus isolés et sans importance. Ces déclarations ont été faîtes par des dirigeants de cet état.

« Nous devons expulser les arabes et prendre leur place »

David Ben Gourion 1937, futur premier ministre d’Israël.

« Nous devons tuer tous les palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre en tant qu’esclaves ».

Président Heilbrun, du comité pour la réélection du général Shlomo Lehat, maire de Tel-Aviv, octobre 1987.

« Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe ».

Israël Koenig, « The Koenig memorandum ».

« La seule solution est Eretz Israel (Grand Israël), ou au moins Eretz Israel Ouest (toutes les terres à l’ouest du Jourdain), sans les arabes. Il n’y a pas de place pour un compromis sur ce point. Nous ne devons pas laisser un seul village, pas une seule tribu ».

Joseph Weitz, directeur du Fond national juif, 1973.

« Une terre sans peuple avec un peuple sans terre »,

Israel Zangwill (propagandiste sioniste), il y a environ cent ans.

Après avoir visité la Palestine en 1891, l’essayiste hébreu Achad Ha-Am a commenté :

« A l’étranger nous sommes habitués à croire qu’Israël est presque vide ; que rien n’y pousse et celui qui veut acheter de la terre peut aller là-bas acheter les terres qu’il désire. En réalité, la situation n’est pas ainsi. Dans ce pays, il est difficile de trouver une terre cultivable qui ne soit déjà cultivée ».

« Comment pourrions-nous rendre les territoires occupés ? Il n’y a personne à qui les rendre ».

Golda Meir, premier ministre d’Israël, 8 mars 1969.

« Il n’y a jamais rien eu de tel puisque les palestiniens n’ont jamais existé ».

Golda Meir, premier ministre israélien, 15 juin 1969.

« Les palestiniens » seront écrasés comme des sauterelles … leurs têtes éclatés contre les rochers et les murs ».

Yitzhak Shamir, premier ministre israélien, 1er avril 1988.

« Le sang juif et le sang des « goys » (non-juifs) ne sont pas les mêmes ».

Le rabbin israélien Yitzhak Ginsburg, concluant que tuer n’est pas un crime si les victimes ne sont pas juives. Jerusalem Post, 19 juin 1989.

« Chasser la population pauvre (les arabes) au-delà de la frontière en lui refusant du travail. Le processus d’expropriation et de déplacement des pauvres doit être mené discrètement et avec circonspection ».

Théodore Herzl, fondateur de l’Organisation sioniste mondiale, note du 12 juin 1895.

Description par Rabin de la conquête de Lydda, après l’achèvement du plan Dalet. « Nous réduirons la population arabe à une communauté de coupeurs de bois et de serveurs ».

Uri Lubrani, conseiller spécial aux Affaires arabes de Ben Gurion, 1960, tiré de « The Arabs in Israel » par Sabri Jiryias.

« Les palestiniens sont comme les crocodiles, plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent … ».

Ehud Barak, premier ministre israélien, 28 août 2000, Jerusalem post du 30 août 2000.

« Les palestiniens sont des bêtes qui marchent sur deux jambes ».

Menahem Begin, discours à la Knesset, cité dans Amnon Kapeliouk, « Begin and the beast » «(Begin et les bêtes), New Statesman, 25 juin 1982.

« Il y a une énorme différence entre nous (les juifs), et nos ennemis. Pas seulement dans la capacité, mais dans la morale, la culture, le caractère sacré de la vie et la conscience. Ils sont nos voisins ici, mais c’est comme si à quelques centaines de mètres, il y avait un peuple qui n’appartenait pas à notre continent, à notre monde, qui appartenait véritablement à une autre galaxie ».

Président israélien Moshe Katsav, Jerusalem Post, 10 mai 2001.

« Nous devons tout faire pour nous assurer qu’ils (les palestiniens) ne reviennent pas » … « Les vieux mourront et les jeunes oublieront ».

David Ben Gurion, journal du 18 juillet 1948.

« Lorsque nous aurons colonisé le pays, il ne restera plus aux arabes que de tourner en rond comme des cafards drogués dans une bouteille ».

Raphael Eitan, chef d’Etat major des forces de défense israéliennes (Tsahal), New york Times, 14 avril 1983.

« La thèse d’un danger d’un génocide qui nous menaçait en juin 67 et qu’Israêl se battait pour son existence physique était seulement du bluff, créé et développé après la guerre ».

Général Matityaha Pelet, Ha’aretz, 19 mars 1972.

« C’est le devoir des leaders israéliens d’expliquer à l’opinion publique, clairement et courageusement, un certain nombre de faits qui ont été oubliés avec le temps. Le premier de ces faits, c’est qu’il n’y a pas de sionisme, de colonisation ou d’Etat juif, sans l’éviction des arabes et l’expropriation de leurs terres ».

Yoram Bar Poreht, Yediot Aahronot, 12 juillet 1972.

« La population doit se préparer à la guerre, mais il revient à l’armée israélienne de poursuivre le combat avec l’objectif ultime qui est la création de l’Empire israélien ».

Moshe Dayan, ministre israélien de la défense et des affaires étrangères, 12 février 1952 Radio Israel.

« Des villages juifs ont été construits à la place des villages arabes. Vous ne connaissez pas le nom de ces villages et je ne vous le reproche pas, car les livres de géographie n’existent plus. Et non seulement les livres, mais les villages n’existent plus. Nahahal a remplacé Mahahul, le Kibbutz Gevat a remplacé Jubta, le Kibbutz Sarid a remplacé Hanifas et Kafr Yehoushua celle de tel Shaman. Il n’y a pas un seul endroit dans ce pays qui n’a pas une ancienne population arabe ».

Moshe Dayan, discours au Technion, Haifa, repris dans Ha’aretz, 4 avril 1969.

« … si les gens s’habituent à cette donnée et que nous soyons réellement obligés d’accepter le retour des réfugiés, il pourrait être difficile pour nous, quand nous seront confrontés à des hordes de plaignants, de convaincre le monde qu’ils ne vivaient pas tous sur le territoire israélien. Quoi qu’il arrive, il serait souhaitable de réduire au minimum leur nombre … sinon ».

Arthur Lourie, responsable israélien, dans une lettre à Walter Eytan, directeur général du ministère des affaires étrangères israélien (ISA FM 2564/22). D’après Benny Morris, « Naissance du problème des réfugiés palestiniens 1947-49 », p. 297.

« Une réconciliation volontaire avec les arabes est hors de question, que ce soit maintenant ou dans le futur. Si vous souhaitez coloniser un pays dans lequel une population vit déjà, vous devez fournir une armée pour le pays ou trouver quelque riche personne ou bienfaiteur qui vous la fournirait. Sinon, abandonnez la colonisation, parce que sans une force armée, qui rendrait physiquement impossible toute tentative de détruire ou d’empêcher cette colonisation, la colonisation sera impossible, pas difficile, pas dangereuse, mais IMPOSSIBLE. Le sionisme est une aventure de colonisation et c’est pour cela qu’elle est dépendante d’une force armée. Il est important … de parler hébreu, mais malheureusement, il est encore plus important d’être capable de tirer, ou bien je termine le jeu de la colonisation.»

Vladimir Jabotinsky, fondateur du sionisme révisioniste (précurseur du likoud), Le Mur de fer, 1923.

« La colonisation sioniste doit être exécutée contre la volonté de la population autochtone.
C’est pourquoi cette colonisation doit continuer seulement sous la protection d’une puissance indépendante de la population locale, tel un mur de fer capable de résister à la pression de la population locale. Ceci est notre politique à l’égard des arabes.

Vladimir Jabotinsky, Le Mur de fer, 1923.

« Entre nous soit dit, il doit être clair qu’il n’y a pas de place pour deux peuples dans ce pays. Nous n’atteindrons pas notre but si les arabes sont dans ce pays. Il n’y a pas d’autres possibilités que de transférer les arabes d’ici vers les pays voisins – tous. Pas un seul village, pas une seule tribu ne doit rester.

Joseph Weitz, chef du département colonisation de l’Agence juive en 1940, tiré de « A solution to the refugee problem ».

« Israël aurait dû exploiter la répression des manifestations en Chine lorsque l’attention du monde s’est focalisée sur ce pays, pour mettre à exécution des expulsions massives parmi les arabes des territoires ».

Benyamin Netanyahu, alors député israélien au ministère des affaires étrangères, ancien premier ministre d’Israël, s’exprimant devant des étudiants à l’université de Bar Ilan, tiré du journal israélien « Hotam », du 24 novembre 1989.

« A-t-on vu un seul peuple abandonner son territoire de sa propre volonté ? De la même façon, les arabes de Palestine n’abandonneront pas leur souveraineté sans l’usage de la violence ».

Vladimir Jabotinsky (fondateur et partisan des organisations terroristes sionistes), cité par Maxime Rodinson dans « Peuple juif ou problème juif » (Jewish people or jewish problem).

« Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal, nous avons pris leur pays. C’est vrai que Dieu nous l’a promis, mais en quoi cela les concerne ? Notre dieu n’est pas le leur. Il y a eu l’antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce de leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous avons volé leur pays. Pourquoi devraient-ils l’accepter ?

David Ben Gurion, le premier ministre israélien, cité par Nahum Goldman dans le paradoxe juif, p. 121.

« Nous déclarons ouvertement que les arabes n’ont aucun droit de s’établir sur ne serait-ce un seul centimètre du Grand Israël …
La force est l’unique chose qu’ils comprennent. Nous devons utiliser la force absolue jusqu’à ce que les palestiniens viennent ramper devant nous ».

Raphael Eitan, chef d’Etat-major des forces de la défense israéliennes. Gad Becker, Yediot Aharonot, 13 avril 1983, New York Times, le 14 avril 1983.

« Si l’assemblée générale devait voter par 121 voix contre une le retour aux frontières de l’armistice (frontière d’avant juin 1967), Israël refuserait de se plier à cette décision ».

Aba Aban, ministre israélien des affaires étrangères. New York Times, 9 juin 1967.

« Chaque fois que nous faisons quelque chose, vous me dites que l’Amérique fera ceci ou fera cela …
Je vais vous dire quelque chose de très clair :
Ne vous préoccupez pas de la pression de l’Amérique sur Israël, nous, les juifs, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent ».

Le premier ministre israélien Ariel Sharon, 3 octobre 2001, à Shimon Péres, cité sur la radio Kol Yisrael.

« Parmi les phénomène politique les plus inquiétants de notre temps, il y a l’émergence, dans l’Etat nouvellement créé d’Israël, d’un parti de la Liberté (Herut), un parti politique très proche, dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social, des nazis et des partis fascistes. Begin et Yitzhak Shamir qui étaient membres de ce parti sont devenus premiers ministres ».

Albert Einstein.
Hana Arendt et d’autres juifs américains célèbres, ont écrit dans le New York Times, pour protester contre la visite en Amérique de Begin, en décembre 1948.

« La carte actuelle de la Palestine a été dessinée sous le mandat britannique. Le peuple juif possède une autre carte que les jeunes et les adultes doivent s’efforcer de mener à bien : celle du Nil à l’Euphrate ».

Ben Gurion.

« Nous devons affronter la réalité qu’Israël n’est ni innocent, ni rédempteur. Et que lors de sa création et de son expansion, nous les juifs avons créé ce dont nous avons souffert historiquement : une population de réfugiés dans une diaspora ».

Martin Buber, philosophe juif, s’adressant au premier ministre Ben Gurion, sur le caractère moral de l’Etat d’Israël en faisant référence aux réfugiés arabes en mars 1949.

« Quand nous (disciples du judaïsme prophétique) nous sommes retournés en Palestine … la majorité des juifs, ont préféré apprendre d’Hitler plutôt que de nous ».

Martin Buber, au public de New York. Jewish Newletter, 2 juin 1958.

« Le pouvoir légal d’Hitler était basé sur le « décret de loi », qui était voté tout à fait légalement par le Reichstag et qui permettait au Führer et à ses représentants, en langage simple, de faire ce qu’ils voulaient, ou en langage juridique, de publier des décrets ayant pouvoir de loi. Exactement le même type de loi votée par la Knesset (le parlement israélien) juste après la conquête de 1967, accordant au gouvernement israélien, et à ses représentants le pouvoir d’Hitler, qu’ils utilisent de façon hitlérienne ».

Docteur Israel Shahak, président de la Ligue israélienne pour les droits de l’homme et les droits civiques, survivant du camp de concentration de Bergen Belsen, commentant les lois d’urgence de l’armée israélienne suite à la guerre de 1967.
Palestine, vol. 12, décembre 1983.

« Nous sommes sortis, accompagnés par Ben Gurion. Allon a répété sa question : « Que devons-nous faire avec la population palestinienne ? » Ben Gurion a levé sa main dans un geste qui voulait dire : « Chassez-les ».

Yitzhak Rabin, version censurée des mémoires de Rabin, publiées dans le New York times, 23 octobre 1979.

Source : un site qu'ils n'ont pas réussi à supprimer:
http://www.jaimepasisrael.com/les-declarations-sympas-des-dirigeants-israeliens/

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   16/11/2010, 18:20

C'est vraiment à ne rien y comprendre cette état, il se veut état des juifs (religion juive), mais parle sans arrêt des arabes (race) comme étant quelque chose de différent, pas de musulmans.

Il y à pourtant nombre d'arabe juif, d'ailleurs semite, lier racialement.

Tout ça du montage idéologique, du bourage de crâne...La confusion la plus total..

Une belle liste que l'ont devrait tous imprimer et coller sur les mur des villes en très gros cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   27/11/2010, 07:32

Ariel Sharon était, on le savait, une ordure de la pire espéce, dorénavant c'est même confirmé par les juifs qui l'ont cotoyé.
Qu'il aille bruler en enfer ! Twisted Evil

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Lorsque Sharon tua deux enfants


vendredi 26 novembre 2010 par Saied.Mabrouk

(Source :STCOM)

C’était en 1982, à l’entrée du camp de Sabra et Chatila. Ariel Sharon qui était alors ministre de la guerre était venu sur place pour voir de ses propres yeux l’exécution de son plan : le massacre. Celui qui fut connu ultérieurement sous le nom de massacre de Sabra et Chatila.

Il ne restait plus d’ailleurs que des femmes et des enfants, les hommes ayant été abattus quelques jours plus tôt par les alliés libanais d’Israël : les Forces libanaises.

Tout à coup, Sharon se détacha de ses hommes, se dirigea vers certains enfants âgés de deux et trois ans qui étaient entrain de jouer. De sang froid il tua le premier, puis le second.

La scène vient d’être racontée par un coreligionnaire de Sharon, un juif hollandais, le réalisateur Georges Sluizer, dans un documentaire présenté au festival international des documentaires organisé à Amsterdam.

Il l’a vue de ses propres yeux alors qu’il était venu prendre l’autorisation d’entreprendre son travail journalistique.

« Sharon n’a exprimé aucune sentiment de bouleversement, il paraissait très calme, indifférent de notre présence, il ne semblait même pas craindre que cette scène puisse être transmise au monde entier », s’est rappelé le réalisateur, né d’un père hollandais et d’une mère juive norvégienne.

« C’était comme s’il avait tué un lapin, ou un animal insignifiant » précise-t-il.

Interrogé par la chaîne qatarie Al Jazzera sur les raisons pour lesquelles il a pris une trentaine d’années pour révéler au grand jour cet assassinat, Sluize a reconnu être resté longtemps indifférent, sachant qu’il avait été témoin de la mort de plus de 5000 personnes entre 1974 et 1984, de par son travail dans le monde.

« Oui s’est vrai, cette révélation intervient tard, mais pour deux raisons », explique-t-il.

« La première étant que je suis très en colère contre les exactions exercées par le régime israélien contre les palestiniens en poursuivant les colonies et en confisquant leurs terres et leurs maisons pour les donner aux juifs », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « il y a aussi el fait que je suis tombé dans le coma, durant lequel j’ai arrêté de vivre durant huit heures, au bout desquelles lorsque je me suis réveillé, j’ai décidé de raconter ce que j’ai vu », assurant qu’il ne le fait pas pour se venger. Sachant que Sharon est dans le coma depuis plus de cinq années.

« Il n’y avait autour de nous ni homme ni femme, il n’y avait que des enfants de deux ou trois ans qui jouaient, tu as sorti ton pistolet et tu as tiré sur eux pour te faire plaisir. Je pense que le monde, les palestiniens et moi aussi peut-être avions alors espéré que tu sois mort dans le camp d’Auschwitz ».

C’est ainsi que ce réalisateur juif hollandais a décidé de finir son film intitulé « La patrie », dans lequel il raconte comment les palestiniens ont été arrachés de leurs maisons qui ont été offertes aux juifs et qui a connu un grand succès au festival.

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article9358

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   8/12/2010, 00:49

Helen Thomas persiste et signe !!!

Helen Thomas en a remis une couche sur les commentaires controversés qui ont été à l'origine de l'interruption de sa longue carrière, lors d'un discours tenu à un groupe d'Arabes-Américains hier à Dearborn, Michigan, provoquant une violente condamnation de la Ligue Anti Diffamation.

"Je peux appeler un président des Etats-Unis de mille manières, mais je ne peux pas toucher Israël, qui a des routes réservées aux seuls juifs en Cisjordanie", a dit Thomas. "Aucun Américain ne tolérerait ça - des routes pour blancs uniquement".

"Nous sommes possédés par des propagandistes contre les Arabes. Il n'y a aucun doute là-dessus. Le Congrès, la Latuff-Antisemitisme.png Maison Blanche et Hollywood, sont possédés par les Sionistes. Aucun doute à mon avis. Ils mettent leur argent là où est leur bouche...nous sommes poussés dans la mauvaise direction, de toutes les manières".

Le Directeur National de l'ADL Abe Foxman a fait une déclaration priant instamment toutes les institutions journalistiques qui ont honoré l'ancienne correspondante de la Maison Blanche de lui retirer leurs récompenses.

"Helen Thomas s'est clairement, sans équivoque, révélée comme une vulgaire antisémite". a dit Foxman dans une déclaration. "Sa suggestion selon laquelle les Sionistes contrôlent le gouvernement, la finance et Hollywood n'est rien moins que de l'antisémitisme classique, de variété jardin [garden-variety]. ‎C'est un triste chapitre final à une carrière autrement illustre. Contrairement aux précédentes, qui étaient des remarques spontanées face à une caméra, ces mots ont été soigneusement pensés et conscients. Ça montre un préjugé qui est profond et obsédant".

http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-l-adl-traite-helen-thomas-de-vulgaire-antisemite-62568104.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryofuu



Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   9/12/2010, 08:35

Lol merci bardamu j'ai bien ri , surtout lorsque j'ai lu ceci :

Citation :
"Helen Thomas s'est clairement, sans équivoque, révélée comme une vulgaire antisémite". a dit Foxman

Il est génial ce système quand même faut avouer .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   9/12/2010, 11:32

Cadeau pour l'homme renard :



Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   15/12/2010, 03:35

La vidéo sous-titrée en français de l'interview d'Helen Thomas


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   15/12/2010, 16:33

Chapeau Bardamu cheers Très belle trouvaille, je viens de la posté sur DM Smile

http://www.dailymotion.com/video/xg4ude_interview-d-helen-thomas-sur-la-politique-etrangere-us-s-t_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   23/12/2010, 12:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moa



Nombre de messages : 191
Age : 28
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   4/1/2011, 03:59

Bonjour.
J'ai deux, trois questions très simple, si quelqu'un passe pas là...

Quelles sont les terres qui ont été proposées à Israël avant de décidé d'envahir la Palestine, j'ai entendu parlé d'Afrique, des terres vides ?

Quelle est l'histoire à propos des frontières de cet état ? Il parait qu'ils en n'ont pas vraiment, preuve qu'ils veulent continuer à s'agrandir.

...


Dernière édition par Moana le 4/1/2011, 09:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   4/1/2011, 05:35

Salut Moana Smile Il me semblait avoir lu quelque part qu'il avait été envisagé un temps de créer un état pour les juifs à Madagascar, j'ai essayé de retrouver ça et ce faisant j'ai mis la main sur ça :


Sionisme territorialiste




Le sionisme territorialiste est un courant du sionisme né à la fin du XIXe siècle qui envisageait la création d'un État juif en dehors de la Palestine mandataire. Ses principaux chefs de file furent le baron Maurice de Hirsch et l'écrivain britannique Israel Zangwill. Ce mouvement a été surtout actif avant la déclaration Balfour de 1917.

Sommaire


* 1 Origine du territorialisme
* 2 L'Argentine
* 3 Le plan « Ouganda »
* 4 Le rejet de l'option « territorialiste » par le mouvement sioniste
* 5 La scission de l'« Organisation juive territorialiste »
* 6 Les suites
* 7 Voir également
* 8 Notes et références
* 9 Articles connexes

Origine du territorialisme

Depuis les prémisses du sioniste (Moise Hess, le rav Kalisher , les Hovevei zion), la Palestine était au centre du projet d’un état juif. Mais l’hypothèse palestinienne avait une grosse faiblesse : la Palestine faisait partie de l'Empire ottoman, et celui-ci n’avait aucun intérêt à « donner » la Palestine aux juifs.

C’est sans doute la raison pour laquelle le livre « Autoémancipation » de Léo Pinsker (un des fondateurs du sionisme, au début des années 1880) ne précisait pas l’emplacement de l’état juif souhaité. Les congrès sionistes (le 1er se tient en 1897) n’avaient pas non plus officiellement tranché cette question. Theodor Herzl lui-même, le premier dirigeant de l'Organisation sioniste mondiale était assez souple sur le sujet. Les contacts entre Theodor Herzl et le sultan n’avaient d’ailleurs rien donné.

L'Argentine
Maurice de Hirsch

Depuis les années 1890, le Baron de Hirsch avait pour sa part misé pour un établissement de masse des juifs en Argentine. À cette fin, il avait créé la Jewish Colonization Association en 1891, qui acheta 100 000 hectares sur lesquels s'installèrent des milliers de familles. L'association avait pour but d'installer 3 000 colons par an en Argentine.

Le succès de cette colonisation, qui n'avait pas pour but de créer un état et n'était donc pas sioniste, ne sera pas à la hauteur des espérances. Herzl lui-même s'opposa au projet de Hirsch (les deux hommes s'entretiendront à ce sujet en 1895). La mort de Hirsch en 1896 explique en grande partie l'échec de cette entreprise, qui aura tout de même permis l'installation de 35 000 individus dans le pays[1].

L’Argentine aura cependant crédibilisé l’idée de l’établissement des juifs en masse dans un pays « vierge », en dehors de la Palestine.
Le plan « Ouganda »[modifier]

L'année 1903 est l'année des pogroms de Kichinev, suivis par une série d'autres pogroms jusqu'en 1906. Cette vague de massacres donne une impulsion déterminante à l'émigration hors de la Russie tsariste, tant vers l'Amérique du Nord que vers l'Europe occidentale ou, dans une moindre mesure, vers la Palestine.

L’émotion dans le monde occidental est grande, tant les pogroms ont été sanglants.

Cette émotion est une des raisons pour lesquelles le gouvernement britannique de Chamberlain propose en 1903 à Theodor Herzl de donner à l’Organisation sioniste mondiale (OSM) une partie de sa colonie de l'Ouganda, pour y créer un Foyer national juif. D'une superficie de 8000 kilomètres carrés, le plateau de Mau (actuellement situé au Kenya) est doté d'un climat tempéré, supportable pour des Européens.
Article détaillé : Projet Ouganda.
Le rejet de l'option « territorialiste » par le mouvement sioniste

Cette proposition a deux conséquences inverses sur l'Organisation sioniste mondiale :

* Elle crédibilise l’option « territorialiste », basée sur l’idée que les juifs doivent avoir un « territoire » quelconque, sans que les frontières ou le lieu soient très importants.
* Elle provoque une vive réaction de la majorité des sionistes. Jusqu’alors, le manque de précision des congrès sionistes n’avait gêné personne : la Palestine semblait évidente à la majorité. L’accueil positif apporté au projet par certains sionistes (Théodore Herzl lui-même est tenté) mobilise une ferme opposition.

Le sixième congrès sioniste de Bâle (1903) doit se prononcer sur la proposition britannique. D'un côté, les efforts diplomatiques de l'organisation pour obtenir un soutien d'au moins une grande puissance à une colonie de peuplement en Palestine ne débouchent pas. De l'autre côté, les Britanniques proposent une telle colonie, mais pas en Palestine. Le débat fait donc rage au sein de l’Organisation.

Herzl lui-même invite le congrès à réfléchir sérieusement à l'ouverture britannique.

En dépit d'une considérable opposition et d'une grève surprise des sionistes russes, les délégués adoptèrent par 295 voix pour, 178 contre et 98 abstentions l'envoi d'un comité pour examiner la possibilité d'une colonisation juive de l'Ouganda. Celui-ci indiquera que le climat du plateau de Mau est relativement tempéré, et adapté à des occidentaux. Le plateau a semblé acceptable pour la délégation envoyée sur place, à ceci près que la faune locale était considérée comme dangereuse (lions), et surtout que le plateau était déjà peuplé par les Masaïs

Mais une commission ne signifie pas une acceptation, et le rejet grandit au sein de l'OSM.

En 1905, le septième congrès sioniste se tient à Bâle. Il y est décidé de repousser définitivement la proposition de l'Ouganda, ainsi que toute alternative à la Palestine.

Les «territorialistes» s’insurgent contre le refus d’une proposition inespérée, celle d’un Foyer National Juif. Pour cette minorité, l’option palestinienne est trop risquée, et totalement dépendante de la bonne volonté (improbable) des Ottomans. Pour eux, qui voulaient absolument « un territoire », refuser un État, où qu'il soit, est suicidaire, et ils opèrent une scission.
La scission de l'« Organisation juive territorialiste »
Israel Zangwill en 1905.

Les opposants à la ligne sioniste officielle (du moins ceux qui sont prêts à aller jusqu'à la rupture) créent alors l'«Organisation juive territorialiste», menée par Israël Zangwill. L'organisation n'aura guère de succès, et ce pour deux raisons :

* L'attachement des communautés juives à la Palestine.
* Le retrait de la proposition britannique. Les Britanniques étaient en effet peu intéressés à travailler avec la tendance minoritaire (le territorialisme) d'un courant alors lui-même minoritaire au sein des communautés juives, le sionisme.

L'organisation, déjà peu influente, entrera dans un rapide déclin après la déclaration Balfour de 1917, qui la rend inutile. Cette déclaration offre en effet la Palestine au Juifs, pour y créer un « Foyer National Juif ». L'organisation sera dissoute en 1925.

Les masses juives n’ont pas suivi. L’abandon de la Palestine leur a semblé une hérésie. On voit, même dans un mouvement « moderne » comme le sionisme, le poids de la tradition juive.
Les suites

L’idée « territorialiste » aura quelques brèves résurgences jusqu’aux années 1940, mais sans grand succès.

En 1936, le gouvernement polonais indique qu'il souhaite le départ des Juifs de Pologne. Les Britanniques n'étant pas disposés à offrir suffisamment de visas pour les immigrants juifs en Palestine, les Polonais cherchent d'autres solutions, comme Madagascar. La France opposera une fin de non recevoir (Voir sionisme révisionniste : Le plan d’évacuation (1936-1937)).

Peu de temps avant le début de la Shoa, le gouvernement Nazi envisagera la déportation en masse des juifs d'Europe orientale vers Madagascar, mais sans suite. Il ne s'agissait que d'un lieu de déportation, pas d'un projet de création étatique. Le rapport avec le territorialisme est donc lointain.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le premier ministre britannique Winston Churchill réitèrera la proposition de l'Ouganda comme lieu de l'État juif, mais cette proposition sera fermement refusée par l'Organisation sioniste.

On peut voir dans la question du territorialisme les débuts d'un débat qui va agiter de façon récurrente le mouvement sioniste jusqu'au début du XXIe siècle : l'objectif premier du sionisme est-il de créer un État pour les Juifs (dont les frontières sont somme toute d'une importance relative), ou est-il de créer un État impérativement dans les frontières bibliques d'Eretz Israël ?

On verra ce débat renaître, sous différentes formes, en 1922, 1937, 1947 et depuis 1967. C’est un débat qui sera centré sur la Palestine, mais où on retrouve l’écho de l’approche « pragmatique » des territorialistes.



Voir également

* Birobidjan, république autonome juive en Fédération de Russie : créée à l'initiative de Staline en 1928, vouée à la fusion avec le district voisin de Khabarovsk le 1er mars 2008 après le départ de presque tous ses habitants juifs depuis 1991. Le seul exemple contemporain d'un territoire administrativement Juif à l'exception évidente d'Israël.





Pour ce qui est des frontières, un petit graphique qui résume la situation :



Et une photo de la frontière idéale façon sioniste :


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   7/1/2011, 09:43

Le Birobidjan : le second État juif au monde, plus grand qu'Israël. Créé avant Israël, sous Staline.



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   11/1/2011, 00:09

Israël rase la demeure historique du mufti Amin al-Husseini




La destruction de l’hôtel Shepherd, à Jérusalem-Est, en vue de la construction d’une nouvelle colonie juive soulève une polémique plus importante qu’à l’habitude. La presse souligne que la décision des autorités israéliennes est un camouflet de plus au président Obama qui leur avait enjoint de « suspendre » la colonisation. Cependant, les commentateurs occidentaux passent sous silence le caractère historique de cette nouvelle annexion.

Ce bâtiment n’est autre que l’ancienne résidence du mufti Mohammad Amin al-Husseini (1895-1974), leader de la révolte palestinienne contre la colonisation britannique. Il fut confisqué par l’Etat d’Israël durant l’exil du mufti, puis vendu au roi des casinos de Floride, Irving Moskowitz, lequel l’a cédé à l’organisation sioniste Ateret Cohanim qu’il parraine, afin qu’il soit rasé et que des logements réservés aux juifs soient installés à sa place.

Depuis sa création, l’Etat d’Israël a entrepris de discréditer le mufti Mohammad Amin al-Husseini et de détruire toute trace de lui. La propagande sioniste lui reproche de s’être installé en Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale, oubliant de préciser qu’il n’avait d’autre choix après que Londres ait ordonné son assassinat. Traqué, le mufti avait erré au Liban, en Irak, en Italie, avant de se résoudre à s’installer en Allemagne.



source: http://www.voltairenet.org/article168077.html

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   16/1/2011, 21:17



La présence de la société américaine «Blackwater», condamnée



Selon les sources d'information, un accord vient d’être signé entre la société "Blackwater" et l’Autorité Palestinienne.
Les forces de ce groupe appartenant à une armée privée américaine
mèneront leurs activités, en Cisjordanie, en coordination totale avec
les Etats-Unis et le régime sioniste. Les forces de cette société privée
ont un bilan noir de leurs crimes, commis, en Irak et en Afghanistan.
Le Mouvement de la résistance islamique de la Palestine, le Hamas, a
fustigé l'accord signé entre l'Autorité autonome et cette société
privée américaine, un accord, qui vise, selon ce mouvement, à
augmenter la présence des mercenaires américains, dans la région, et à
éliminer la résistance. "L’Autorité Palestinienne de Ramallah
coopère, ouvertement et pleinement, avec les services secrets
américains. Ce n’est plus l’Autorité palestinienne, mais l’Autorité
internationale ! Et tout cela ne vise qu’un seul objectif : opprimer
le peuple palestinien, porter atteinte à sa sécurité, brider sa
liberté et permettre à l’occupation israélienne d’écraser ceux qui
défendent la cause palestinienne.", a souligné le Hamas. "L’arrivée du
personnel de sécurité "Blackwater", en Palestine, représente le plus
grand danger pour la vie et la souveraineté des Palestiniens.",
a-t-il, encore, indiqué. Les députés du Conseil législatif
palestinien, aussi, ont critiqué, vivement, la signature de cet accord
entre "Blackwater" et l'Autorité autonome palestinienne. "Même les
enfants palestiniens n’arrivent pas à y croire, lorsque l’on prétexte
vouloir protéger les délégations, en faisant appel à "Blackwater". Il y
a sûrement d’autres bonnes raisons, comme combattre la résistance et
participer à la protection de l’entité sioniste.", ont-ils souligné,
dans un communiqué, avant de préciser que "Blackwater" devait être
jugée pour ses crimes perpétrés contre les civils irakiens, au lieu de
venir en Palestine. Finalement, les députés ont exhorté, dans leur
communiqué, l’ambassade américaine à annuler le contrat signé avec
cette entreprise et ses membres et à les obliger à quitter,
immédiatement, les territoires palestiniens.




http://www.alterinfo.net/La-presence-de-la-societe-americaine-Blackwater--condamnee_a53895.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
cyril49



Nombre de messages : 55
Age : 38
Localisation : cote ouest
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   17/1/2011, 15:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   23/1/2011, 17:37



Une petite info à l'adresse de ceux qui s'imaginent encore que les juifs sont les maitres du monde.
Edgard Bronfman Jr, le chef du congré juif mondial vient de se prendre une claque au tribulanl correctionnel de Paris.
Déja qu'en 2002, il avait fait perdre 10 milliards de dollars à son groupe, décidement l'avenir ne s'annonce pas rose pour cette bréle.


Citation :
Edgar Bronfman Jr, qui dirige aujourd'hui Warner Music, a écopé d'une peine de prison de quinze mois avec sursis et d'une amende de cinq millions d'euros, soit près de sept millions de dollars, dans une décision rendue par le tribunal correctionnel de Paris.
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201101/21/01-4362360-prison-avec-sursis-et-amende-68-millions-pour-edgar-bronfman-jr.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/international/archives/2011/01/20110121-174342.html

PS: Comment ça se fait que cet enfoiré n'a pas sa page wikipédia ?

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   23/1/2011, 18:46

Une petite info à l'adresse de ceux qui s'imaginent encore que les juifs sont les maitres du monde.

Ah oui d'accord !!

Ce n'est pas le premier juif à se faire condamner et ce n'est sûrement pas le dernier ! Je perçois mal l'intention réelle de ta phrase Aurélien, tu ne crois pas à une prééminence des juifs dans le milieu de la haute finance interlope qui mène la danse ? Razz Edit : Merci quand même pour l'info au passage, elle est importante même s'il est quasiment certain que ce type ne paiera jamais rien !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   24/1/2011, 02:16

@ bardamu

Je voulais juste dire que les juifs ne sont pas en haut de la pyramide, être préeminent dans certains milieux (médias, finance etc...) ne fait pas d'eux les dirigeants occultes du monde. Faudrait arréter avec ce mythe, cela commence à devenir une maladie (voir entre autres le sujet sur le "juif" Bob Marley).

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   5/2/2011, 01:09

Rappel du discours du Général de Gaule sur israel

Charles de Gaulle 27 novembre 1967

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo2010



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: 500 deputes europeens a jerusalem   10/2/2011, 19:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
b.h.j.



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   10/2/2011, 22:39

lorelianeGTQ a écrit:
Rappel du discours du Général de Gaule sur israel

Rappel du discours du chancelier Adolf Hitler sur la Palestine



La source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   24/2/2011, 11:44

DES MILITAIRES EN ROSE POUR LE TOURISME HOMOSEXUEL



....Des militaires en rose, c’est ce qu’Israël a trouvé de mieux pour tenter de redorer son image, à l’occasion du Festival International du Tourisme de Berlin.

"Le gouvernement israélien lancera sa campagne de promotion du tourisme rose de Tel Aviv, à l’occasion du Festival International du Tourisme de Berlin (ITB) du 9 au 11 mars prochain. (« Tel Aviv et ses vibrations gay – de la liberté, du rire, du fabuleux)", se vante Israël.....

http://www.europalestine.com/spip.php?article5928
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yhato



Nombre de messages : 185
Age : 34
Localisation : 38
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote   25/2/2011, 13:59

je viens de lire tout le topic (long mais tres interessant) , et ce que je peux en deduire c'est que malheureusement beaucoup font un amalgamme entre juif et sioniste.
je pense qu'il est bon de rappeler que les juifs sionistes sont tous issus (tout du moins en tres grande partie) de la meme branche des juifs askenazes et qu'il existe une autre branche qui sont les sefarades.
les juifs askenazes sont ceux qui revendiques la terre de palestine comme étant la leur, hors ils viennent tous du nord de l'europe et non donc aucun droit sur cette terre. mais ca tout le monde le sait et le dit.
ce qu'on voit moins sur ce sujet c'est que la minorite serafades( a peu pres 10% de la population juive mondiale), dont une grande majorite vivent a jerusalem et aux alentours , et qui sont eux les descendants direct d'isaac et jacob sont les seuls a avoir le droit de revendiquer la terre palestinienne, hors se sont les premiers a dire qu'ils veulent vivre en paix et en harmonie avec les arabes et les palestiniens, hors personne (ou peu) n'en parle .
ce petit message juste pour dire qu'il faut certes parler des mechants ,et denoncer leurs actes de barbaries et de manipulations mais que parfois il est bon aussi de s'interesser a ceux qui cherchent a aider les palestiniens et qui malheureusement sont bien souvent mit dans le meme sac.(ne serait ce que pour se remonter le moral et se dire que tout n'est pas noir ou blanc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L' entité sioniste, cette colonie appellée "israël" n' a plus la cote
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Besoin de trouver un ral qui s'approche le plus de cette photo!
» Connaissez-vous cette femme
» Cette opération consistait à quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: