Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ionisation de l'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Ionisation de l'air   13/2/2009, 17:26

Ionisation de l'Air


Savez vous que, Dans la nature, le mouvement constant du vent en montagne et en forêt, les mouvements des gouttes d’eau le long d’une cascade, le mouvement des rivières et des branches de sapins créent naturellement des ions négatifs purifiant et rafraîchissant l’air ?


A la différence des photocopieuses, des imprimantes des écrans d’ordinateur, des matières synthétiques qui créent des ions positifs, L’air devient vite étouffant et malsain. Les symptômes sont le plus souvent : fatigue nerveuse, irritabilité, maux de tête, somnolence, troubles de la concentration et de la vigilance,stress. Les causes : pollutions nuisibles de l’atmosphère intérieure de l’habitation par : Les fumées de cigarettes, de pipe et de cigares, les vapeurs grasses de cuisine,les bactéries en suspension dans l’air, les vapeurs résiduelles d’insecticides ou d’herbicide,les vapeurs et les émanations de formaldéhyde, de phénols ou de solvants aromatiqu es,les pollens en suspension dans l’air,les fines poussières domestiques et les poils d’animaux domestiques en suspension dans l’air.

Les personnes souffrant d’asthme ou de troubles asthmatiformes voient souvent leur état s’améliorer dans un local dont le "climat intérieur" est corrigé par filtration et ionisation de l’air ambiant. Effets des ions de l’air : C’est en Allemagne, en 1931, qu’a été signalée la première étude systématique des ions de l’air et de leurs effets biologiques sur l’homme. Les expériences visaient à la fois des personnes en santé et des invalides. Les résultats obtenus montraient que des ions de charge opposée produisaient des effets contraires : les ions positifs faisaient augmenter le rythme cardiaque, la pression sanguine et l’intensité du métabolisme, ce qui se traduisait par des sensations désagréables comme des maux de tête, des vertiges et de la fatigue. Quand aux ions négatifs, ils provoquaient un ralentissement de ces fonctions physiologiques, accompagné d’une sensation de bien-être.

Une des études montrant les effets bénéfiques des ions portait sur des personnes souffrant d’affections des voies respiratoires ; dans ce cas en particulier, les ions négatifs avaient eu un effet thérapeutique. Dans un autre cas, des personnes souffrant d’asthme et de rhume des foins ont ressenti un soulagement temporaire lorsqu’elles ont été exposées à des ions négatifs, mais leurs symptômes sont réapparus entre quelques minutes et deux heures après un retour à un environnement normal.

Une étude de l’effet des ions négatifs sur des personnes souffrant de brûlures indiquait une amélioration évidente des régions affectées du corps : soulagement de la douleur, réduction des odeurs désagréables et cicatrisation légèrement plus rapide. Dans plusieurs autres études, les ions négatifs comme les ions positifs n’ont produit aucune sensation subjective et aucun changement des fonctions physiologiques. Dans certaines études où les réactions physiologiques aux ions positifs et négatifs ne montraient pas de différence appréciable, les ions négatifs suscitaient des sensations subjectives favorables contrairement aux ions positifs. Cependant, la préférence manifestée pour l’air ionisé négativement n’était pas assez marquée pour qu’on puisse conclure à une amélioration importante, sauf dans le cas des personnes anormales. Néanmoins, et peu importe la polarité des ions, l’air ionisé semblait exercer un effet normalisant sur les fonctions physiologiques perturbées. L’air renferme des ions de grosseurs et de polarités différentes : des petits, des moyens et des gros ; des positifs et des négatifs. De plus, le type et le nombre des ions varient suivant les changements dans les conditions météorologiques, l’intensité des radiations cosmiques et autres, et dans les immeubles, suivant le taux d’occupation et le régime de marche des installations de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air.

Les recherches et les expériences ont montré qu’il est possible de maintenir certaines concentrations d’ions dans les immeubles, au moyen de générateurs d’ions. L’air ionisé exerce certains effets normalisants, il semble que ses effets bénéfiques sur les personnes normales soient peu importants mais il existe des preuves non négligeables des résultats bénéfiques de l’utilisation d’ions négatifs comme traitement clinique de l’hypertension, de l’asthme, du rhume des foins et des brûlures.

Il existe cependant des cas où les ions n’ont eu aucun effet sur des troubles de ce genre. Les ions traitent les particules en suspension dans l’air : Ils fonctionnent comme des aimants que l’on projetterait dans l’air. Ils rassemblent les poussières positives pour les rendre plus lourdes que l’air. Ils neutralisent leur polarité positive. Quand un corps négatif touche un corps positif, les deux deviennent neutres. Le positif attire le négatif. Le positif repousse le positif. Nos planchers sont toujours de polarité positive. Les poussières sont presque toujours positives donc, elles sont repoussées par les planchers et restent en suspension dans l’air que nous respirons. Lorsqu’elles changent de polarité en devenant neutres, elles se déposent... On arrête de les respirer... Les poussières qui flottent dans l’air sont les transporteurs aériens des bactéries, virus, acariens et autres nuisances que nous respirons. L’oxygène (O2) n’est respirable et assimilable que sous l’action des ions négatifs.

Plus il y a d’ions négatifs dans l’air que nous respirons, mieux nous le faisons. Sans ions négatifs dans l’air que nous respirons, nous mourrons étouffés, malgré l’oxygène existant. Les ions négatifs sont aussi appelés : ions oxygène. Profusion d’Ions Oxygène Négatifs = AIR SAIN LOI DE BRICARD loi physique scientifiquement reconnue. La loi de BRICARD : Les micro-polluants en suspension dans l’air qui acquièrent une charge négative sont éliminés. Cette loi physique fondamentale a été énoncée dans les années 1950 par le physicien français J. BRICARD, sur la relation entre l’état électrique de l’air et la micro-pollution. Elle ne connaît aucune exception Les murs de nos maisons sont désormais en béton armé ou construit avec des matériaux artificiels. Nos habitations sont par ailleurs jonchées d’une escouade d’appareils électriques qui créent autour de nous un véritable désert ionique. Les radiateurs électriques, la télévision, le four à micro-ondes, les réveils à cristaux, les ordinateurs, les climatiseurs, les systèmes de ventilation non nettoyés, les polluants de toutes sortes : tapis, peinture, produits nettoyants, meubles, armoires en contreplaqués, sont certainement le signe d’un modernisme qui apporte un soi-disant confort mais combien trompeur pour l’équilibre naturel de nos lieux. Des expériences très poussées sont actuellement en cours au sein de l’Institut National Français de la recherche sur les Transports et la Sécurité, en collaboration avec une importante société de transport routier dont plusieurs de ses camions ont été équipés d’ioniseurs.

ACTION DE L’IONISATION SUR LES POUSSIÈRES : Son efficacité repose sur le phénomène électrostatique. En effet les ions de l’air sont capables de fixer les corpuscules solides ou liquides par absorption. Au lieu de rester en suspension dans l’air, les poussières électrisées se déposent sur le sol. Dans un air enrichi en ions, au bout de quelques heures, on note une disparition à 100% de toutes les particules en suspension dans l’air incluant les plus petites comme celles dues à la fumée de cigarette. L’ionisation négative évite donc la propagation aérienne des maladies infectieuses. On voit tout l’intérêt que l’on peut tirer de cette constatation dans les hôpitaux, dans les édifices à bureaux, dans les écoles, les garderies, les maisons et dans tous les élevages d’animaux.

TOUTES CES ÉTUDES MONTRENT BIEN QUE L’ACTION DE L’IONISATION NÉGATIVE N’EST PAS UNE VUE DE L’ESPRIT ; ELLE EST BIEN RÉELLE ET SCIENTIFIQUEMENT PROUVÉE. ELLES SOULIGNENT D’AUTRE PART QU’IL Y A SOUVENT UN EFFET CONTRAIRE DES IONS POSITIFS ET DES IONS NÉGATIFS ; DANS UN CAS IL Y A DÉTÉRIORATION, DANS L’AUTRE IL Y A AMÉLIORATION. ENFIN ON S’APERÇOIT QUE LES IONS NÉGATIFS NORMALISENT AUSSI BIEN LES FONCTIONS BIOLOGIQUES QUE LE TROUBLES PSYCHIQUES.

DE NOMBREUSES EXPÉRIMENTATIONS ONT MONTRÉ QUE LES IONS NÉGATIFS : Favorisent la concentration. Diminuent le nombre d’erreurs dans un travail. Améliorent le temps de réaction visuelle et auditive. Accélèrent la rapidité d’exécution d’une tâche. LA PRÉVENTION DES INFECTIONS : Dans ce domaine les ions négatifs sont particulièrement performants : En empêchant la multiplication des microbes. En stérilisant l’air.

CONCLUSION : Pour être efficace contre les allergènes, les études ont montré qu’il faut utiliser un appareil muni d’un filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes), fabriqué avec de la fibre de verre. Ce type de filtre absolu a un pouvoir de filtration de 99,97 % des particules de 0,3 µm. Le purificateur d’air est souvent muni de préfiltres qui prolongent la durée de vie du filtre HEPA en arrêtant les particules plus grosses. Les épurateurs d’air munis de filtre à charbon actif vont agir sur les odeurs (le tabac par exemple) En stimulant les globules blancs qui détruisent les germes. En optimisant le fonctionnement du système muco-ciliaire pulmonaire. En nettoyant l’air des poussières et des particules susceptibles de fixer les microbes. Rappelons aussi que les ions négatifs rééquilibrent le potentiel de membrane, ce qui faisait dire au Pr. Langevin : L’action des ions négatifs ne se limite pas à un effet biologique local, mais influence l’ensemble des fonctions vitales. Ces faits maintenant solidement établis, sont particulièrement importants en ce qui concerne la lutte contre le vieillissement de l’organisme.

CPMDQ . La Corporation des Praticiens en Médecine Douce du Québec. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ionisation de l'air   14/2/2009, 14:09

Au début de la conquéte spatiale, les premiers astronautes étaient épuisés au bout de quelques heures.
On s'est aperçu que c'était parce que l'air du cockpit ne contenait plus d'ions négatifs.
L'explication est simple : une partie de notre energie provient non seulement de la nourriture mais aussi de l'air.

Les adeptes du yoga le savaient depuis des siécles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domino



Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Ionisation de l'air   17/3/2009, 00:16

J'en ai un plutot simple (sans filtre) + lampe UV bactéricide qui produit malheureusement un peu d'ozone et c'est vrai que ça sent le même air que celui de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ionisation de l'air
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» activimètre: chambre d'ionisation vs. GM
» Construction chambre d'ionisation
» grandeur opérationnelle
» Arrêté du 18 novembre 2011 portant dérogation à l'article R. 1333-2 du code de la santé publique pour les détecteurs de fumée à chambre d'ionisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Medecine alternative-
Sauter vers: