Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joyce



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM   18/3/2008, 15:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
8522588



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM   18/3/2008, 17:31

et parallèlement....

LES “LIENS EMPOISONNÉS” DE GOOGLE…

http://www.alterinfo.net/LES-LIENS-EMPOISONNeS-DE-GOOGLE-_a17876.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: France : le décret de l’incroyable flicage du net   8/3/2011, 07:39

Respirez un grand coup d'abord... Saviez vous que depuis le 25 fevrier dernier, vos comptes Email, Amazon, Facebook, Twitter, Ebay, Google, Agoravox, forums divers et autres sont en "open bar" pour le Ministère de l'Intérieur ?!! Mais ne vous inquiétez pas !!! C'est pour lutter contre le terrorisme !! (ksss ksss !) Non mais, merde, vous vous rendez compte? Il peut donc sans aucune restriction aller voir:

-tout ce que vous avez dit en privé(!!!)
-tout ce que vous avez dit en semi-public
-ce que vous avez acheté
-ce que vous allez acheter (wishlist amazon par exemple)
-ce que vous avez lu (via amazon,fnac,...)
-ce que vous avez vu (via amazon,fnac,...)
-ce que vous avez vendu (via ebay, amazon,...)
-vos marques pages (si ils sont stockés online)
-la liste des sites internet que vous suivez (si vous flux rss sont stockés online)
-vos amis/connaissances via les reseaux sociaux et forums de discussion
-pour les utilisateurs de messagerie instantanée il y a aussi le danger de la sauvegarde des historiques de conversation -vos documents privés stockés online
-et si votre email est lié à google, je suppose qu'ils auront accès à tout votre historique de recherche et à votre historique de surf

Comment l'état français peut il encore se proclamer démocratique après ça??!!!! Comment est ce que des lois pareilles ont pu passer en France?! C'est l'instauration des perquisitions sans juge!
" Numerama écrit: "Faut-il s'inquiéter ou est-ce de la paranoïa inutile ? Parmi les données que doivent conserver les hébergeurs en vertu du décret du 25 février 2011 publié ce mardi, s'est glissée ce qui ressemble à une étrange anomalie. Les hébergeurs, auxquels appartiennent la plupart des éditeurs de services de mise en ligne de contenus fournis par les utilisateurs (voir les décisions de la cour de cassation), auront désormais l'obligation de conserver "le mot de passe ainsi que les données permettant de le vérifier ou de le modifier, dans leur dernière version mise à jour".". Lire ici cet article :
http://www.numerama.com/magazine/18192-les-mots-de-passe-pourront-etre-connus-des-services-anti-terroristes.html
intéressant qui permet de surveiller tout le monde d'un simple clic. Et dans un autre genre, l'Union Européenne a autorisé le transfert de nos données personnelles en... Israel, selon le Journal officiel de l’Union européenne, 31 janvier 2011:http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:027:0039:0042:FR:PDF

Source : JOVANOVIC

________________________________________________________


Une info passée en douce, par le biais d'un simple décret :

"Sur le Web : la police a désormais accès à toutes vos données personnelles

Un décret oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d'achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes. La police pourra y avoir accès lors d'enquêtes, ainsi que le fisc ou l'URSSAF. Tollé général sur la Toile."

Il aura suffi d'un simple décret, décidé en catimini, dans les cabinets feutrés d'un pouvoir de plus en plus aux abois, pour démontrer que, décidément, ce qui s'est passé en Tunisie, puis en Egypte, à savoir le rassemblement populaire permis par le net, fout une sacrée trouille aux gouvernants, immédiatement en oeuvre de "neutraliser" un éventuel effet boule de neige, dans un pays comme la France, ex-championne des libertés, et, notamment, de la liberté d'expression...
Le décret n° 2011-219 du 25 février 2011 relatif à la conservation et à la communication des données permettant d’identifier toute personne ayant contribué à la création d’un contenu mis en ligne a été publié hier au Journal Officiel sans l'avis de la CNIL rendu le 20 décembre 2007. Cet avis a été rendu sur le fondement de l’article 11-4°a) de la loi informatique et libertés. Dans ce cas, l’avis de la CNIL n’est pas systématiquement publié. Notre Commission a décidé de publier cet avis sur son site.

Ben oui, le seul espace d'une véritable information indépendante, finit par nuire à la "COMMUNICATION" diffusée par les médias aux ordres...

La propagande officielle ne saurait souffrir d'une atteinte si grave à sa diffusion tous azimuts ; aussi, tous les internautes se retrouvent désormais totalement fliqués, jusque dans leur intimité la plus inviolable, par la grâce d'un décret digne des pires dictatures...

On savait déjà être écouté, localisé, filmé, épié, dans l'espace public par tous les moyens mis à disposition d'un état policier (système "échelon" à la mesure planétaire, écoutes illégales, puces des téléphones portables, caméras de surveillance, etc...) ; c'est maintenant à l'espace privé que s'attaquent, en douce et en toute pseudo "légalité", les petites mains de big brother....

Formidable tartufferie, ce décret intervient sous la présidence française du G8, censé (sic) "s'occuper de la protection de la vie privée" ; comme annoncé par Sarkozy, en Décembre 2010 (je cite) :
Le 17 décembre 2010, le Président de la République a annoncé son intention de réunir les principaux acteurs mondiaux de l'Internet en marge du sommet du G8 de Deauville, en mai prochain. L'inscription du sujet de la protection de la vie privée à l'ordre du jour du G8, qui se tiendra sous la présidence française, permettrait de franchir une étape décisive dans la protection de la vie privée face au développement des technologies du numérique et éclairerait le rôle déterminant que la France joue en la matière.
Etonnant, non ? :-)

On lira ici la réaction et le communiqué de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), dont voici la conclusion :

La Commission souhaite que le projet de décret précise que les données seront transmises par des employés individuellement désignés et appartenant aux services en charge des demandes de communication de données des prestataires concernés.

Enfin, l’article 7 dispose que les données transmises seront enregistrées et conservées pendant une durée de trois ans dans des traitements automatisés mis en œuvre par le ministère de l’intérieur et le ministère de la défense.

La Commission rappelle qu’un dossier de formalités préalables, relatif à la mise en œuvre de ces traitements, devra lui être adressé et demande que le projet de décret précise que :

* le ministère de l’intérieur et le ministère de la défense ne seront destinataires et ne conserveront dans les traitements précités que des données correspondant aux demandes qu’ils auront respectivement introduites ;

* le traitement des données communiquées par les FAI et hébergeurs aura pour unique objet la conservation et la consultation et ne sera pas interconnecté ou rapproché avec d’autres traitements y compris ceux résultant du décret n° 2006-1651 du 22 décembre.


Conclusion qui ressemble plus à un voeu pieux, qu'à une légitime remise en cause légale de cette atteinte indubitable à la vie privée des internautes.

On attend donc la réaction des diverses associations de citoyens ; consommateurs, internautes, pour les recours devant :
- le conseil constitutionnel,
- les instances juridiques européennes,
pour exiger et obtenir l'annulation de ce decret de la honte, pris en totale infraction avec les DROITS énoncés dans la loi "Informatique et libertés ; droits que vous pouvez défendre de diverses façons par le biais d'actions en justice, de pétitions, de recours légaux, etc...

Il est d'une extrême urgence, pour tous les internautes, de faire défendre ces droits, sous peine de se voir bientôt entièrement à la merci de l'arbitraire d'un pouvoir en train de détruire les derniers champs de liberté, pour asseoir une domination sans contrôle sur la liberté d'expression.

A vos claviers ; diffusez l'information, sensibilisez le maximum de personnes autour de vous, contactez la CNIL, les associations de citoyens, pour donner du poids aux actions et recours en justice, qui essaieront de préserver un des derniers espaces de liberté à la disposition du plus grand nombre..

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/france-le-decret-de-l-incroyable-90080

_______________________________________________________

La parade ? Changer de mots de passe souvent, et surtout, ne pas utiliser le même partout.
Et surtout ne pas les memoriser dans votre machine !
ex sur firefox allez dans : OUTILS/OPTIONS/VIEPRIVEE/NE PAS CONSERVER L'HISTORIQUE
et
OUTILS/OPTIONS/SECURITE/MOTDEPASSE
déchocher les 2 cases et dans MOTSDEPASSEENREGISTRE, tout supprimer !

Autre truc : mettre tout vos marques pages sur une clef USB
avec : -clic droit /nouveau/raccourci


scratch scratch scratch scratch


Dernière édition par MOBY37 le 8/3/2011, 09:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM   8/3/2011, 07:57

Une réponse : FREEDOMBOX

http://philippe.scoffoni.net/freedombox-foundation-initiative-communiquer-securtie-sur-internet/

La FreedomBox est un projet lancé tout récemment par Eben Moglen, le juriste barbu de la Free Software Foundation. L’objectif est de concevoir un système à base de logiciels libres destiné à vous permettre de conserver vos communications libres et privées que vous soyez en train de discuter avec vos amis ou de manifester dans la rue.

Il sera taillé pour fonctionner dans un serveur de type “plug”. Il s’agit de petit serveur tenant dans une sorte de grosse prise électrique et consommant très peu d’énergie. On peut citer le SheevaPlug à titre d’exemple, mais c’est loin d’être le seul. Le système sera basé sur la distribution GNU/Linux Debian.

Parmi les fonctions prévues, on trouve :

* Un réseau social décentralisé;
* Une sauvegarde de vos données automatiques dans un format chiffré sur les FreedomBox de vos amis ou associés;
* Une assurance pour la préservation de la neutralité du réseau : Si votre fournisseur d’accès internet commence à limiter ou interférer avec votre accès à certains services sur Internet, votre Freedom Box pourra communiquer avec celle de vos amis pour trouver une route afin d’acheminer votre communication;
* Un système de publication permettant de garantir l’anonymat de certaines publications et de leur transmission;
* Une protection de votre réseau local privé contre les intrusions, mais aussi contre les risques liés à l’usage de certains logiciels (Microsoft Windows est clairement cité);
* Une messagerie chiffrée;
* Communication vocale sur Internet chiffrée.

C’est loin d’être le premier projet de ce type. Si vous êtes un lecteur assidu du Planet auto-hébergement, vous avez déjà constaté qu’il existait plusieurs initiatives en la matière, mais aucune n’ayant à ce jour réellement abouti ou en tout cas ne s’étant largement diffusée.

La démarche est ici différente. Le projet est porté par un juriste, pas un informaticien. Eben Moglen a mis en place une fondation pour porter le projet et sa gouvernance. Une levée de fond est en cours pour financer le développement au travers du service KickStarter qui vise à réunir 60 000$. Une approche sur le modèle de Diaspora sauf que les fonds iront à une fondation et pas dans les poches de quatre étudiants.

Actuellement un peu plus de 20 000$ ont été collectés. C’est la Software Freedom Law Center d’Eben Moglen qui reçoit actuellement les fonds comme j’ai pu le constater en donnant 15$ au projet. Il reste encore un mois pour essayer d’atteindre l’objectif.

A l’heure où les révolutions obligent les états à couper l’accès de leur pays au reste d’internet pour empêcher les gens de s’organiser et communiquer avec les outils sociaux centralisés que sont Facebook, Twitter ou Google nous avons en tout cas là l’illustration parfaite de la nécessité du développement de ce type de solution.

Avec un réseau social décentralisé, c’est internet qu’il faut éteindre dans le pays tout entier avec toutes les conséquences que cela peut avoir pour les entreprises qui tentent encore de fonctionner, mais aussi pour les services de l’état qui tente de résister…

Est-ce la mort du cloud computing ? De mon point de vue non. La démarche d’Eben Moglen se positionne dans un approche militante et vise à fournir un outil permettant de contourner la surveillance du Net qui se généralise petit à petit dans nos pays.

Ce type d’outils transformera l’informatique dans les nuages en lui donnant une caractéristique totalement décentralisée pour le grand public et pourquoi pas les entreprises qui l’utiliseront. Vos données ne seront plus dans un des datacenter de Google mais dans les FreedomBox de vos amis.

Mais ce projet risque de rester un outil de militant ou de geek. Il restera toujours à résoudre l‘épineux problème de la généralisation et de l’adoption par le plus grand nombre de ce type d’outils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM   8/3/2011, 08:03

En attendant une nouvelle loi..........Anne ne vois-tu rien venir........- vous pouvez surfer anonymement en allant sur :

http://turbohide.com/disclaimer.php
ou
http://www.surf-anonyme.net/anonyme/sites-de-surf-anonyme/

ca rame alors :
téléchargez sur LiBerty-land un fichier Fileserve de 1,3go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM   2/12/2011, 07:07

La gendarmerie s’équipe pour le tout-mobile



La gendarmerie nationale rentre dans le XXIe siècle et vient de passer commande à la société Cellebrite d'appareils UFED qui permettent d'extraire absolument toutes les données contenues dans les téléphones, les smartphones et les GPS.

En gros cet appareil est compatible avec plus de 4 000 terminaux différents (soit 95% du parc français), qu'ils soient sur iOS, Android, BlackBerry, Symbian, PalmOS et sur des OS proprio. L'appareil est capable de sortir aussi bien les contacts, l'historique des appels, les données web (dont celles des réseaux sociaux), les vidéos, les SMS/MMS, les photos, les emails, l'historique des WiFi, du GPS...etc, même si cela a été supprimé avant.

Ne pensez pas non plus qu'il résiste à un mot de passe... (Par contre, une partition chiffrée, ça ne doit pas passer). Bon, je ne sais pas combien coûte un de ces appareils, mais je pense que pour un particulier, ce n'est pas donné. Donc vous avez encore un peu de temps avant que vos proches ne sachent tout de vous.


Désolé, vidéo en anglais, mais l'image suffit pour comprendre l'efficacité du bidule

Bref, si vous avez prévu de faire des trucs un peu borderline prochainement comme envoyer des SMS de menace au Père Noël Sa Mère parce qu'il ne veut pas vous offrir des armes ou de la drogue.... Et bien oubliez Razz


http://korben.info/la-gendarmerie-sequipe-pour-le-tout-mobile.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le flicage numérique via Internet et les réseaux GSM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saisie numérique
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» Le livre numérique
» les médias face au numérique
» appareil photo numérique 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: