Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ET L'ARMEE DS TOUT CA ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RICO



Nombre de messages : 46
Age : 44
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   28/2/2009, 15:56

Salut à toutes et à tous,

dites moi !

Je parcours le forum depuis un petit moment mais je ne vois rien au sujet de l'armée française. Quels sont, sa reflexion politique, les courants ideologiques internes, sa ou ses positions sur l'actualité, etc.

Si vous avez de l'info, par des proches ou d'autres sources ce serait bien de partager sur ce sujet.

Si la société par en vrille (chaos social, revolution ...) comment se comportera l'Armée, avc le peuple, le Gvt ou bien pourrait elle prendre le pouvoir et surtout, ds ce cas, au nom de qui, pour ell ou pour le NOM ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   28/2/2009, 16:02

J'attend de voir les réponses. Sujet intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
Northern_Child

avatar

Nombre de messages : 375
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   28/2/2009, 16:04

Jusqu'à présent l'armée sert les intérêts du gouvernement Français donc à moins d'une rébellion...

Si tu veux mon avis, quand ça va péter, le gouvernement va envoyer les troupes dans la rue pour saper la révolte.

C'est à ce moment qu'on verra les hommes dignes, ceux qui se révolteront contre le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   28/2/2009, 16:07

Mais est-ce que l'armée est au courant de ce qui se trame?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
RICO



Nombre de messages : 46
Age : 44
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   1/3/2009, 13:15

Le moral de l'armée baisse et l'article date déjà de mai dernier alors aujourd'hui ça n'a pas dut s'améliorer. Les militaires se plaignent (comme tous les français) et ont leur demande d'avaler la pilule des réformes sans rien dire. J'ai l'impression que notre GVT leur coupe les Cou......s.

http://armees-france.forumpro.fr/actualite-de-l-armee-francaise-en-general-f42/le-rapport-sur-le-moral-de-l-armee-de-terre-t743.htm


L'armée de terre a le moral dans les chaussettes
par Jean Guisnel
http://www.lepoint.fr/actualites-monde/l-armee-de-terre-a-le-moral-dans-les-chaussettes/1648/0/247404


L'armée de terre a le moral dans les chaussettes © ERIC CABANIS / AFP

Vos outils
Imprimez Réagissez Classez

Sur le même sujet
Exclusif - Légion d'honneur : Sarkozy a changé d'avis pour les généraux
Le général Cuche : volontiers démissionnaire, ou démissionné volontaire ?
Carcassonne : le chef d'état-major de l'armée de terre démissionne
Défense-Sarkozy : Le sentiment de flottement se poursuit
Sarkozy provoque une crise avec les armées


Dans la lettre à ses subordonnés accompagnant la synthèse de son annuel "rapport sur moral", le chef d'état-major de l'armée de terre, le général Bruno Cuche, demandait le 7 avril 2008 que "la communication de niveau local" sur ce document soit terminée le 22 mai. C'est désormais chose faite, donc... Cet exercice est convenu, sans doute, mais il demeure le baromètre le plus utile que le ministre de la Défense, le gouvernement et l'Élysée aient à leur disposition pour mesurer le moral des troupes. Établi après des réunions ayant rassemblé plus de 8.000 personnes, représentatives d'un effectif de 82.000 militaires et civils, ce rapport peut revendiquer "solidité" et "pertinence". Parce qu'il s'agit d'un document difficilement contestable, et concernant tous les personnels, le chef d'état-major le fait diffuser jusqu'au niveau des corps de troupe. La première information de ce rapport 2007, que Le Point a pu lire, c'est que le moral est "moyen", au sens propre du terme, puisqu'il est évalué à 5,2 sur une échelle de 1 à 10. Cette note a reculé de 0,5 point en un an, ce qui n'est pas très bon, non plus. De surcroît, il s'agit de la baisse la plus forte depuis cinq ans, et du niveau le plus bas enregistré depuis 2001, où la note était de 4,7. Dans un encadré, le chef d'état-major de l'armée de terre note : "Pour autant, le moral ne s'effondre pas [...] La baisse est significative, et souligne un ensemble de déceptions et d'attentes qui doivent être prises en compte. Je sais par ailleurs que la période qui s'annonce est source d'inquiétudes fortes qui devront être levées le plus tôt possible par une communication officielle accessible à tous."



Le général commence logiquement par les bons points, ces "fondamentaux et facteurs solides sur lesquels l'armée de terre peut s'appuyer au quotidien pour remplir ses missions opérationnelles". Et de citer l'intérêt du travail, l'attrait des responsabilités, la cohésion Internet et les "relations humaines de camaraderie". Sans oublier la "souplesse du vendredi après-midi", facilité offerte aux militaires qui travaillent loin de leur famille... Il note également, pour s'en réjouir, que les réservistes ont meilleur moral que les autres.




Après le sucre, le vinaigre. Le général Cuche ne craint pas d'évoquer une "insatisfaction générale" sur les rémunérations, dont il note cependant qu'elle est commune à tous les Français. Surtout, il souligne "le moral très moyen et en net recul des cadres d'active", ce sentiment étant dû pour une bonne part aux difficultés économiques que ressentent les militaires, "situation qui semble bloquée, en dépit de toutes les bonnes volontés et des solutions les plus inventives et les plus imaginatives alors que les difficultés sont identifiées et connues de tous les échelons". Second problème : l'appréhension négative de la réforme en cours, provoquée par les journalistes coupables d'une "médiatisation par voie de presse abondante mais confuse et contradictoire" couplée à une absence de communication politique. Elle seule, pense le chef d'état-major de l'armée de terre, serait "à même de vous informer avec exactitude sur les contours précis de la carte militaire, ainsi que pour lever vos inquiétudes en termes de déflations d'effectifs, de délocalisations, de restructurations et de conséquences individuelles et collectives sur l'environnement professionnel et l'entourage familial de chacune et de chacun d'entre vous". La conclusion est dure, qui évoque "frustration" et "résignation" des troupes de l'armée de terre, conscientes que "le commandement militaire, malgré une réelle volonté d'améliorer les choses, ne dispose pas de tous les leviers de décision et d'action".


Sans doute pour atténuer la portée de son propos, Bruno Cuche ajoute en post-scriptum, et à la main, qu'il est "favorable à une réforme de la Défense et de l'armée de terre en particulier", et que "l'immobilisme n'est pas une option viable". Et de terminer en demandant à ses troupes un effort "capital" pour que "ce processus d'adaptation soit un succès".


sourceforun non officiel de l'armée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxson

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 51
Localisation : mariposa
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   1/3/2009, 17:45

salut ,un sujet interressant!
je suis militaire,officier superieur dans le domaine de defense NBC

je ne donnerai pas mon avis etant tenu a un devoir de reserve.

pour orienter le sujet des faits

Institut des hautes études de défense nationale :IHEDN represente le cerveau de la defense nationale(nepas confondre armée et defense nationale)
le president est le chef des armées,c'est lui qui sous propostion du 1er ministre nomme les officiers generaux qui commandent les armées
et n'oublions pas que la Gendarmerie nationale (qui est rattachée pour emploi au ministère de l'Intérieur à partir du 1er janvier 2009)

les autres obeissent aux ordres de leur chef de corps(commande un regiment ,un navire....) selon la formule :
"Vous reconnaîtrez désormais pour votre chef le colonel..., ici présent, et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera, pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes de la France."
donc de tout ordre "legal",voila pourquoi les pouvoirs (legislatifs et executifs ) sont separés.et ce pourquoi il est important d'y veiller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confrerie-acier.over-blog.com/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: ET L'ARMEE DS TOUT CA ?   8/5/2013, 08:09

5500 généraux français à charge en préretraite


Publiée le 13 mars 2013

Il y a en France, selon des chiffres arrêtés au 31 décembre 2012, 498 officiers généraux en activité dont 173 pour l'armée de terre, 74 pour l'armée de l'air et 52 pour la marine. Et 5 500 en section II, c'est-à-dire en pré-retraite, sans affectation...
Quand on sait qu'un général est un officier censé commander au moins une brigade, une division ou un corps d'armée, l'armée française devrait compter, avec 5 500 généraux, plus de... 2 millions 600 milles combattants, sans compter les personnels civils administratifs. Un tout petit plus que l'armée chinoise, autant que l'armée américaine et l'armée russe réunie... La France aurait ainsi la première armée du monde.


Tout çà pourrait prêter à sourire, si cela ne nuisait pas gravement aux capacités opérationnelles des régiments qui eux, doivent diminuer leur effectifs, militaires du rang et sous-officiers. Et il faut bien reconnaître que dans les conflits récents, aucun colonel ou général n'est tombé au champ d'honneur. Il n'y a plus, en France, de Colonel Le Drian pour mourir à la tête de ses hommes pour la défense de Verdun... Et pour ce qu'on a pu en voir, lors de l'affaire Mahé, l'honneur est d'autant plus vivace chez le soldat français, qu'il a un grade inférieur à celui de colonel !

Dénonçant également la baisse systématique du budget de la défense, variable d'ajustement au grès des humeurs syndicales du moment et des impératifs de Bruxelles, la lettre ouverte des jeunes officiers demande un « réarmement » de la France. Un réarmement qui doit prioritairement concerner l'équipement individuel des soldats. S'ils dénoncent le programme Félin, qui alourdit de dizaines de kilos les combattants mais remplit les poches des sociétés d'armement sans apporter de réels avantages sur le terrain, ils réclament, je cite « des gilets pare-balles, des chaussures, des robots, des drones, des munitions, des fusils d'assaut, des treillis de qualité ». Fin de citation. Ils veulent que ces choix stratégiques soient imposés par le Parlement aux groupes du complexe militaro-industriel car, je cite encore, « La France a besoin de capacité opérationnelle. Pour retrouver une réelle capacité de projection, l'armée a besoin de transporteurs blindés, d'un deuxième voire d'un troisième porte-avions, d'hélicoptères et d'un deuxième groupe aéronaval. Elle a besoin de blindés sur roues, de matériel chirurgical ».
On dit souvent que l'armée française est la meilleure infanterie au monde, maintenant on sait pourquoi, elle ne peut compter que sur la valeur de ses hommes, puisqu'elle n'a pas de matériel !

Cerise sur le gâteau, pendant ce temps, les militaires du rang ne sont pas payés... Les dysfonctionnements du système informatisé Louvois, qui gère, enfin qui devrait gérer les paies, étaient pourtant connus avant même sa mise en service, mais rien n'a été fait pour corriger les 10 à 15 bugs majeurs qui plombent complètement un logiciel déjà obsolète. La situation est telle que des militaires en opération se font saisir leur maison, faute de pouvoir payer les mensualités de leurs crédits !Pourtant, il paraitrait que le problème pourrait être résolu si la DRH du ministère de la défense accordait à l'armée de terre la création de cinq postes d'informaticiens...


Adendum:

A ceux qui doutent....


Citation :


Nous, jeunes officiers, sommes inquiets des gaspillages et des coupes budgétaires commis au détriment de la capacité opérationnelle
"Nous sommes de jeunes officiers de l’armée française, issus de différents recrutements et appartenant à différents corps [...] à cette heure, aujourd’hui, l’armée française est menacée de déclin."

Par Les jeunes officiers du mouvement Marc Bloch

Mis à jour le 06/03/2013 | 16:02 , publié le 06/03/2013 | 12:03

Normalement soumis au devoir de réserve, une dizaine de lieutenants de l'armée française publient, sous couvert d'anonymat, une tribune sur francetv info. Ils interpellent l'opinion publique sur le budget de l'armée et dénoncent sa mauvaise répartition. Voici leur texte :

A leurs concitoyens,


Marc Bloch, dans L’Etrange Défaite, a dénoncé les dysfonctionnements administratifs de l’armée et l’abandon moral des élites françaises des années 1930. Marc Bloch fut aussi un officier exemplaire pendant deux guerres mondiales, et un résistant de la première heure fusillé par les nazis. Nous nous réclamons de lui car il était un vrai soldat et un analyste lucide des travers qui avaient précipité la France dans la défaite.
Nous sommes de jeunes officiers de l’armée française, issus de différents recrutements et appartenant à différents corps. Nous nous sommes tous engagés pour défendre nos compatriotes, les intérêts et les valeurs de la France.

A l’heure où l’on demande à la Patrie des sacrifices financiers pour essayer de ralentir la faillite de l’Etat, à l’heure où l’armée française au Mali, pour la première fois depuis des décennies, défend à la fois les intérêts économiques de la France, les valeurs universelles de notre Patrie, et l’immense majorité de la population d’un Etat contre une minorité alliée à des islamistes étrangers, à l’heure où le monde entier réarme, à l’heure où nos ennemis, dissimulés ou agissant en pleine lumière, menacent la paix d’Etats légitimes, à l’heure où l’armée est professionnelle, performante, respectueuse des conventions internationales et des lois, à cette heure, aujourd’hui, l’armée française est menacée de déclin.
De l’extérieur, des forces étrangères, qui manipulent nos gouvernements, diffusent dans l’opinion française l’idée que l’armée n’est plus nécessaire, que ses effectifs peuvent être réduits, que ses moyens peuvent diminuer, que son matériel et son armement peuvent être désuets.

A l’intérieur, des hommes, des officiers supérieurs et de prétendus "hauts" fonctionnaires bloquent la nécessité d’une réforme juste, nécessaire, qui nuirait aux intérêts de généraux, de colonels et d’énarques, mais qui serait néanmoins salutaire et dont les seuls prémices suffiraient à lancer le signal d’un redressement.
Les faits que nous souhaitons porter à l’attention du peuple sont connus, publics, issus des travaux de la Cour des comptes, du Conseil supérieur à la fonction militaire ou de simples blogs de militaires ou d’anciens militaires. Nous souhaitons que ceux qui, sans bien connaître le fait militaire, ont néanmoins de l’estime pour leur armée, s’intéressent au sort qui lui est fait, et que ceux qui la connaissent apprennent que des lieutenants et des capitaines, n’ayant aucun intérêt financier à se manifester comme nous le faisons, veulent se faire entendre et veulent que le peuple français décide souverainement du comportement que doit adopter l’armée française.

Aujourd’hui dans cette armée, 5 500 généraux qui devraient être à la retraite sont artificiellement maintenus en activité dans un statut appelé la "2e section". Dans le même temps, des dizaines de milliers d’emplois de militaires du rang et de sous-officiers sont supprimés.

Aujourd’hui, trop d’officiers sont toujours recrutés, alors que, déjà, des centaines de colonels n’ont pas de commandement. Pour les occuper avant leur retraite (où ils partiront travailler dans le secteur privé, après que leur sera versée une juteuse prime de départ), ces officiers supérieurs sont remisés à des postes administratifs qui deviennent autant d’obstacles bureaucratiques à l’efficacité opérationnelle.

La troupe n’est pas exempte de reproches. Un système très complexe d’indemnités et de fausses contreparties dissimule mal des iniquités qui nuisent au moral des soldats. Le système de solde doit être réformé en profondeur, et simplifié.
Les acteurs privés de la Défense sont essentiellement français. Au lieu d’effacer les dernières traces de notre autonomie industrielle, il faut augmenter le budget de la Défense, et réarmer. Les emplois civils concernés se comptent par milliers. Les répercussions financières, par milliards. Contester cela, c’est contester que Total et Areva n’ont pas d’intérêt à exploiter des gisements de matières premières.

Ce réarmement doit prioritairement concerner l’équipement individuel des soldats. Il ne s’agit pas du programme Félin, qui les alourdit de dizaines de kilos, mais de gilets pare-balles, de chaussures, de robots, de drones, de munitions, de fusils d’assaut, de treillis de qualité. Ce choix stratégique doit être imposé par le Parlement aux groupes du complexe militaro-industriel. La France a besoin de capacité opérationnelle. Pour retrouver une réelle capacité de projection, l’armée a besoin de transporteurs blindés, d’un deuxième voire d’un troisième porte-avions, d’hélicoptères et d’un deuxième groupe aéronaval. Elle a besoin de blindés sur roues, de matériel chirurgical.

A court terme, bien sûr, tout cela est cher. Mais le prix de l’indépendance est bien inférieur au coût du déclin.

Nous, jeunes officiers du mouvement Marc Bloch, inquiets des gaspillages et des coupes budgétaires commis au détriment de la capacité opérationnelle, n’avons pas la prétention de tout savoir ni de tout bouleverser, car c’est au peuple de le décider.

Cinq mesures peuvent lancer le signal d’un redressement qui pourra préserver la place de la France dans le monde, ses intérêts et ses valeurs universelles.

1. Augmentation significative du budget de la Défense. Financement d’équipements individuels tactiques efficients.

2. Suppression de la 2e section.

3. Création d’une commission parlementaire de révision des primes et indemnités des militaires.

4. Maintien de tous les postes de militaires du rang et de sous-officiers qui s’apprêtent à être supprimés. Maintien des régiments.

5. Diminution du nombre d’officiers.

http://www.francetvinfo.fr/nous-jeunes-officiers-sommes-inquiets-des-gaspillages-et-des-coupes-budgetaires-commis-au-detriment-de-la-capacite-operationnelle_274895.html


http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Il-y-a-lieu-de-s-interroger-sur-le-nombre-d-officiers-generaux_a688.html


C'est drôle moi qui parlait d'Alésia il y a quelques jours....
Sinon ceci fait évidemment suite à la vidéo Soral / E&R : vidéo du mois, mars-avril 2013. Partie 5
moitié de vidéo "destruction de l'Armée française : corruption et coupes budgétaire"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bloch
Y'a pas de lien direct avec Marcel Ferdinand Bloch et Marc on dirait.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

La dernière vidéo de Reynouard est interdite pour la France
http://www.youtubeatschool.info/permalink.php?url=xIQ0pQ5KYfPxWSu2MueIUEqG6h4V1AQY88f71wGygrVW2S6nJXqzFlGLbcUJjznZgMEj5uAH3zWUAz5h%2FlV%2FJA%3D%3D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
ET L'ARMEE DS TOUT CA ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help ! Poussette reversible, pliage compacte, tout terrain !
» Reportage sur la section Marine du Muse de l'Armee
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Je change tout le temps d'avis...
» Mon blog pas du tout Dukan ... plutot chiffons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: