Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités du commentaire pertinent sur les forums.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   10/7/2008, 09:34

Issues de secours : mode d’emploie


La question de l’heure présente, n’est plus de sonner l’alerte, n’est plus de chercher un quelconque rebond, n’est plus de chercher quelle action sortira indemne de cette crise, car de cette crise financière mondiale, en devenant systémique va détruire toutes les classes d’actifs. La dernière stratégie c’est de sauver le reste du patrimoine, les quelques économies qui ont encore échappées a ce qui n’est que le début de la plongée abyssale……………….. L’esprit de joueur qui tient la majorité des petits porteurs, ceux qui rentrent et sortent sur le marché, ne doit pas servir de mauvais exemple aux autres ……….car ce jeux ressemble fort a ce ballet de pigeons qui picorent les miettes au milieu d’un périphérique aux heures de pointes.
N’en déplaise aux vendeurs d’illusions, ceux qui ne sont pas sorti l’année dernière devront faire le deuil de leur chemise, ceux qui ne sont pas sorti cette année en juin devront accepter de rester en slip……………c’est quand la mer se retire que l’on sait qui se baignait a poil ( W Buffet)
Quand a ceux qui riaient quand je hurlais à temps et a contre temps au printemps 2007 de se couvrir en or physique, j’espère qu’ils vont commencer à comprendre………….
La crise bancaire, est loin d’être fini, la crise financière ne fait que commencer, la crise monétaire arrive……………..
Ma boule de cristal m’a joué quelques tours, et ma première entrée sur l’or a 850$ était certainement la meilleur, il semble que les goldbears ont perdu la partie, sortir a 890$ même si on a touché en intraday un point plus bas était une mauvaise stratégie , en ce qui concerne les certificats or et argent…………….mais le pivot de mon raisonnement , et ça tout mes amis du forum gold le savent c’est de couvrir au maximum leur patrimoine en OR PHYSIQUE
Le pétrole va devenir le roi des matières premières, l’or va reprendre sa place dans les caisses des banquiers en réserve monétaire, ne leur en déplaisent ils n’ont pas d’autres solutions, le DOLLAR VA S’EFFONDRER……………..ce n’est plus une question d’années mais de mois……
L’Asie ne peut plus, et ne veut plus habiller le roi dollar, il reste à espérer que ceux qui n’ont pas encore compris pourquoi la chine devient de plus en plus arrogante dans sa diplomatie comprendront qu’ils tiennent l’occident au creux de leur main, ils peuvent en un instant effondrer le système monétaire mondiale, ne vous rassurez pas en croyant comprendre leur stratégie………….ils ont été capable d’éradiquer 100 millions d’entre eux dans une révolution……….
Que les marchés aillent a court terme a 3800Pts est une hypothèse qui en a fait rire plus d’un, AUCUNS EXPERT, ANALYSTES, ET AUTRES SHERPAS DE LA FINANCE n’osent encore vous le dire, mais arriver a ce niveau, il n’y aura qu’un rebond éphémère, il n’y a plus aucun bénéfice à espérer sur les marchés. Laisser rire, laisser pontifier……………SORTEZ DES MARCHES, que les institutionnels, et autres fonds y restent ce n’est plus la place des particuliers, les loups vont s’entredévorer, les moutons que nous sommes doivent s’écarter……………..
Bonne chance a ceux qui préfèrent les indices que le casino…………. Couvrez votre patrimoine en Or le grand décollage, viendra a l’automne………..

Denissto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   12/7/2008, 16:43

Israël Iran le risque au plus haut


Entre l’Iran et Israël, si l’heure n’est plus aux mises en garde fracassantes le risque d’un raid n’a jamais été aussi grand.

Sont à mettre en parallèle trois années d’échec diplomatique et trois ans de préparation de guerre,

Les très récentes manœuvres où des avions Israéliens ont effectué un exercice .A une « distance équivalente Israël Iran » sont révélatrices.
La délicatesse des Américains à fournir des moyens protections à l’Arabie Saoudite contre le risque de retombée radioactive ….
Les derniers travaux sur de nouvelles bases militaires en Turquie ???

La fin du mandat Bush le 4 novembre qui signifie pour Israël la fin du soutient américain (pour 4 ans ?) à une intervention militaire en Iran.
L’économie et la finance Américaine sont très malades , le reste de l’économie mondiale est mal en point. Dans ce contexte où l’économie est déjà presque par terre certains pourront penser qu’il n’y a plus grand-chose à perdre à une intervention militaire de plus…. ( Pour couronner le mandat de bush ? )

Il ne reste que trois mois …avis aux spéculateurs.
Probablement la tendance restera à la hausse jusqu’à la fin octobre

A mon avis si pas de raid le baril retombera autour des 100 $ en fin d’année suite à la faiblesse de la demande cause du ralentissement économique mondial.

Si attaque il va manquer environ 35 % du pétrole sur le marché pendant un certain temps…. suite à la fermeture du detroit d'Hormuz
Le prix sera multiplier par au moins 2 ...ou ….

Maintenant les préparatifs sont terminés, les offensives verbales se font plus rares ....Peut être parce qu’on préfère retenir son souffle ?
Mais c'est le moment le plus dangereux !

source: forum bourso. Pseudo "peakoil"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   21/7/2008, 19:39

Le prédisent du pouvoir d'achat ???


Voici les mesures concrètes pour les français, avec les actions depuis 1 an! Voyez pour qui, les 52% de français on votés!

-Franchise de 0.50€ sur les médicaments
-Franchise d'1€ pour les consultations médicales
-Suppression de la réduction d'impôts pour les télédéclarants
-Suppression de l'éxonération du paiement de la redevance pour les personnes de + 65 ans (payant la taxe d'habitation).
-Cadeau fiscal de 15 milliards d'€ pour ceux qui paient l'ISF
-Suppression du coup de pouce au SMIC
-Non application du décret concernant le chéque transport.
-Non restauration de la TIPP flottante
-Création de la TVA sociale (aprés les prochaines élections).
-Hausse des carburants
-Hausse des fruits,légumes,pates,pain.......
-Hausse des loyers
-Baisse de la croissance
-Hausse de la taxe d'habitation
-Hausse de la taxe foncière
-Restriction des hausses de salaire
- J'embrouille les pecheurs
- Casse toi pov' con
- Je me paye des vacances avec les bateaux, jet privé, manoir VIP, hotel de luxe sur le compte de mes amis
- Je m'offre une augmentation de 175%
- Je remonte le SIMC de 0,9%
- Je libère le travail, pour les salaires ont vera plus tard
- Je fais des promesses à Gandrange mais 8 mois plus tard, tout le monde est OUT.
- Je prend le contrôle de France television
- Je crée une franchise médiacle
- J'exonère 1900 mégariche de france
- Je tape sur mes voisins européen
- Je vire Alain Génestar (Paris Match)
- Je vire PPDA
- J'installe le parrain de Louis, à la tete de TF1 ( Nonce paoli)
- J'installe mon directeur de campagne N°2 chez TF1 (Laurent Sully)
- Je provoque un tollé avec les arrêts longues maladies et le déremboursement qui va avec.
- J'ai parlé trop vite sur france 3, j'ai exposé mon coté "Impérialisme"
- Je provoque un tollé avec la carte familliale
- Je m'occupe du RER
- Je reçois Mouammar Kadhafi
- Je supprime 13500 postes enseignants à la rentrée
- Je me marie après 2 mois d'idylle avec un ex-mannequin chanteuse au tableau de chasse digne de papy boington (en ayant le soin de la présenter à... disneyland !)
- Je méprise les enseignants, les fonctionnaires, l'armée et les militaires

Vous pouvez completer la liste est (trop) longue. Merci à zorglubo.

PS: j'ai hesité a le mettre dans topic humour tellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   27/7/2008, 22:45

messieurs les censeurs,je vous emmerde
euh salue bien , si vous preferez, 3eme diffusion:

le gold vous salue bien, RDV 2009
L’illusion occidentale, atterrissage forcé.

La crise du subprime est finie ! Si, si, la main sur le cœur les banksters répètent ce refrain en chœur, et ne devraient pas tarder à nous jouer ce magnifique opéra bouffe dans les plus grandes traditions de nos samedis d’antan, certes, les décors ne sont pas ceux de Roger Harth, ni les costumes de Donald Cardwell, mais la comédie de nos chers amis les banquiers y est bien plus captivantes, d’autant plus que les spectateurs, qu’ils ne le veuillent ou pas, qu’ils aient décidés de participer ou pas seront acteurs !
Le boursicoteur moyen sera le spectateur acteur le plus intéressant, fini le temps des comédies navrantes ou il fallait payer la claque, c’est au porte voix qu’ils assureront la publicité, sûr d’être des génies de la finance. A leur décharge, imaginez cette euphorie boursière ! De janvier 1997 à Septembre 2000, l’indice parisien est passé de 2400Pts à 6944.77, en séance, rien que çà ! Plus besoin de travailler pratiquement, achetez n’importe quoi, vous gagnerez. 3 ans de bonheur et d’insouciance, les trois qui suivirent de 2000 à 2003, réduisirent à néant ce crétinisme boursier incurable, pour ramener l’indice à 2400 Pts le 12 mars 2003, retour à la case départ, les illusions en moins.
Les français ont la mémoire courte, le Général De gaulle a rendu cette phrase proverbiale, la suite de cette comédie palpitante en est la preuve. De Mars 2003 à juin 2007, l’indice remontait de 2400 Pts à 6168Pts, les génies de la claque réapparurent, les mémoires s’estompèrent, toutes les espérances nous réservaient des lendemains radieux………………….patatrac! Surprise de la divine comédie, dantesque dénouement, c’était encore une vessie, et tous nous la vendait pour une lanterne. Mais, il reste un petit coin de voile à relever ; la première pantomime a duré 6 ans, celle de l’heure présente uniquement 5ans…………… et bien a cet instant je suis assez près de prendre les paries, que l’année 2009, passera par ce point …………2400Pts ! Ne me demandez ni le jour, ni l’heure, juste l’année, c’est déjà pas mal ! Et j’en suis d’autant plus sûr que c’est mon concierge qui me l’a dit, Mr fibonacci, vous connaissez ?
Dans les temps de ces spasmes boursiers, de ces masses de capitaux en mouvements frénétiques, de ces montagnes d’argent crée à partir de rien………….si, si, c’est possible il parait, d’horribles cassandres refusèrent ce mirage, et se refugièrent sous les quolibets des neuneucacounets, dans les eaux plus calmes, et fort peu spéculatives du gold land………. Quel manque d’audace, une valeur aussi ringarde, pas de dividendes, pas de PER, les banquiers centraux eux-mêmes s’en débarrassent depuis 10 ans, ou le loue à 1% par le biais du gold carry Trade. Le résultat est affligeant, acheter un napoléon à 300/320 Frs en 2000 pour le voir plafonner a 115/120 euro en 2008, ce serait effectivement affligeant si mon concierge ne m’avait prévenu que c’est en 2009 qu’il faudra payer les musiciens, et d’après un secret que m’a confié mon ami polichinelle, nos amis chinois, après leurs très festifs et politiques jeuzolympiques, devraient décider que finalement la bourse c’est comme le casino, il faut être stupide pour s’y faire plumer deux fois. « Désormais le citoyen chinois a commencé à préférer la sécurité plutôt que le rendement. Et avec la récente ouverture du marché à terme de l’or à Shanghai, on assiste à une forte demande de l’or physique en tant que placement long terme.
Nous n’allons pas commenter le pourquoi du dégonflement de la bulle chinoise mais juste le constater pour en tirer la conclusion suivante : nous sommes désormais entrés en pleine ère inflationniste du côté asiatique. La demande d’or physique ne peut qu’augmenter de jour en jour et ce, sur au moins les 5 prochaines années. Presque toutes les banques centrales asiatiques ont commencé, plus ou moins discrètement, à arbitrer leur compartiment dollars américains en faveur de l’or physique. » (M Belkhayate).

Bien entendu, l’or ne pouvait échapper a la spéculite, et les certificats et autres warrants, avec barrière ou échéance, voir les deux, rendent la partie plus complexe au grand bonheur des banques émettrices, toujours aussi prompt a oublier leurs engagements. Les consolidations restent des moments pénibles et ce n’est pas dans les mouvements brusques, qu’il faudra compter sur les banksters pour mettre leur carnet à jour. La seule stratégie, c’est d’avoir la chance ou le nez de trouver le point de départ. Nos chers amis banksters n’ont pour le moment plus d’autres moyens pour gagner du temps avant la débâcle, que de lâcher un peu de profit sur le pétrole, il y a fort a parier que le gold va baisser encore. Le spectacle va être délicieux, la semaine prochaine et même jusqu'à mi-aout sur les indices, avec les valeurs pétrolières et énergies a la baisse, l’illusion sur le rebond des bancaires tire a sa fin, les bulls neuneucacounets, rechanterons plus tard !…………..mais rassurez vous le pire n’est qu’a venir, demain on rase gratis, achetez les indices, le $, et surtout chantez en chœurs la crise est fini…………les goldeux, eux ont tout le temps…..

Bonne fin de semaine a tous

PS: du grand Denissto bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/8/2008, 22:06

Dossiers subprimes US, très interessant

Dossier complet sur la crise des subprimes, bonne lecture,


La crise des subprimes qui a ravagé nombre de banques aux Etats-Unis et en Europe a éclaté il y a un peu plus d’un an. On n’en voit plus la fin. Retour.


Chronologie 2006 à 2008

Décembre 2006 : faillite d'Ownit Mortgage Juillet 2007 : Bear Stearns ferme deux fonds spéculatifs Septembre 2007 : panique autour de Northern Bank Octobre 2007 : Merrill Lynch doit déprécier 8 milliards de dollars. Stanley O'Neal s'en va Novembre 2007 : Charles Prince, le Pdg de Citigroup, est chassé Décembre 2007 : interventions massives des banques centrales Janvier 2008 : Bank of America convient de racheter Countrywide. Affaire Kerviel à la Société générale Mars 2008 : la Fed fait un jumbo-prêt de 29 milliards de dollars pour permettre à JPMorgan de reprendre Bear Stearns Juin 2008 : Bank of America reprend Countrywide Juillet 2008 : Fannie Mae et Freddie Mac soutenus par la Fed. Faillite d'IndyMac.La banque régionale américaine First National Bank of Nevada et sa filiale californienne First Heritage Bank ont été fermées par l'autorité de surveillance.

Les depreciations des banques:

Citigroup 58 milliards de dollars
Merrill Lynch 47 milliards de dollars
UBS 38 milliards de dollars
HSBC 19 milliards de dollars
IKB 16 milliards de dollars
Royal Bank of Scotland 15 milliards de dollars
Bank of America 15 milliards de dollars
Morgan Stanley 13 milliards de dollars
JPMorgan Chase 12 milliards de dollars
*De janvier 2007 à juillet 2008. Source : Les Echos


NORTHERN ROCK
Adam Applegarth, 46 ans. Directeur général de Northern Rock en 2001, ce self-made-man est entré dans la banque comme caissier. « Geordie » pur et dur-c'est ainsi que l'on surnomme les habitants de Newcastle-, il a poursuivi une politique agressive de prêts. Jusqu'à offrir 125 % du prix des logements. Cette course à la taille lui a été fatale. Il a été incapable de gérer la crise de confiance. Départ : février 2008.

BEAR STEARNS
Alan Schwartz, 56 ans. Excellent joueur de base-ball dans sa jeunesse, il aurait pu faire une carrière dans ce sport s'il n'avait eu une douleur persistante au coude. A sa sortie de l'université, il a choisi la banque. Il est entré à la Bear en 1976 où il s'impose dans la banque d'investissement. Avant ses récents déboires, il était considéré comme un des maîtres de Wall Street. Il n'a pas vu venir la débâcle. Départ : mars 2008.

CITIGROUP

Charles Prince, 58 ans, dirigeait l'un des monuments de Wall Street (370 000 employés). Une banque fondée en 1812. Départ : novembre 2007.

UBS
Marcel Ospel, 58 ans, l'un des patrons les mieux payés de Suisse (16 millions d'euros en 2006), a fait toute sa carrière à UBS. Départ : avril 2008.

COUNTRYWIDE

Angelo Mozilo, 68 ans. Le fondateur de Countrywide Financial a passé trente-neuf ans dans sa banque. Profitant des bas taux d'intérêt après le 11 Septembre, il a prêté à tout-va, devenant le roi des « subprimes » . Il visait tout spécialement les clientèles hispanique, noire et asiatique et voulait procurer un logement aux plus démunis. Aujourd'hui, ses clients sont à la rue. Et lui s'est vendu à Bank of America. Départ : juin 2008.


MERRILL LYNCH
Stanley O'Neal, 58 ans, Pdg de Merrill Lynch, a débuté à la chaîne chez General Motors où, repéré, il entame une carrière extraordinaire. Départ : octobre 2007.

AIG
Martin Sullivan, 53 ans. Ce britannique est parvenu au sommet d'AIG en commençant par entrer dans une filiale en Grande-Bretagne. Départ : juin 2008.

WACHOVIA

Kennedy Thomson, 57 ans. Trois semaines avant d'être éjecté, il bénéficiait du soutien total de son conseil d'administration. Départ : juin 2008.

FORTIS
Jean-Paul Votron, 57 ans, a payé au prix fort son raid en 2007 sur ABN-Amro en compagnie de Royal Bank of Scotland et Santander. Départ : juin 2008.

Affaires à saisir. Un peu partout aux Etats-Unis il y a des maisons à vendre. On en compterait entre 2 et 3 millions. Les anciens occupants, incapables de rembourser leurs prêts, ont été expulsés. Leur malheur fait le bonheur de promoteurs immobiliers qui rivalisent d’imagination pour placer ces biens. Près de San Diego (Californie), un promoteur offre deux maisons pour le prix d’une. Dans tout le pays on organise des foreclosure tours, visites organisées de maisons à vendre. L’ouragan des subprimes, ces prêts immobiliers accordés à des personnes presque insolvables, a fait des ravages. Il a déclenché une crise financière sans précédent depuis celle de 1929. Les Bourses, de New York à Shanghai en passant par Paris, accusent le coup. La City et Wall Street licencient en masse. Les banques, même les plus prestigieuses, provisionnent dans l’urgence. Si encore la crise était seulement bancaire... Mais tout se complique avec la flambée du pétrole, une poussée d’inflation et un dollar en apnée. La crise est encore devant nous. Jusqu’à quand ?

Hello mister Mozilo ! Angelo Mozilo, 68 ans, c’est l’homme par qui les subprimes ont prospéré. A la tête de Countrywide Financial, du temps de sa splendeur on parlait peu de cet Italo-Américain fils d’un boucher du Bronx. Toujours bronzé, tiré à quatre épingles, prisant les cravates et les pochettes colorées, il était devenu depuis son fief de Calabasas, en Californie, le roi du crédit immobilier aux Etats-Unis. Petit père des pauvres, il se faisait fort de trouver un logement à tout le monde, même aux plus démunis ou ninja pour « no income, no job and no assets » (sans revenu, sans travail et sans patrimoine). « Je veux, disait-il, partager ma chance avec ceux qui n’en ont pas. » C’est ainsi que Countrywide Financial est devenu le premier distributeur de subprimes dans le pays. « Une vraie escroquerie », reconnaît aujourd’hui un banquier parisien. L’astuce pour le prêteur était de miser sur la hausse du prix de la maison achetée. Si l’emprunteur avait du mal à rembourser, on lui octroyait un nouveau prêt garanti par la valeur plus élevée de son logement. Jusqu’au jour où, à partir de 2006, les prix ont fini par baisser. Les subprimes se sont alors écroulées comme château de cartes.

Surtout que banquiers et courtiers étaient vraiment peu regardants. On a ainsi vu en Floride le cas extravagant d’un couple, Scott et Deanne Hopp, qui achetait maison sur maison. Quand ils en avaient loué une, ils en achetaient une autre. Countrywide répondait toujours présent. Même lorsqu’une gazette locale a révélé que l’une des maisons des Hopp abritait des parties fines dont les participants étaient recrutés sur le Net. L’exposition de Countrywide étant devenue insupportable, la banque a dû se résoudre dès le mois d’août 2007 à se rapprocher de Bank of America, qui finira, en juin 2008, par le racheter entièrement pour une bouchée de pain. Angelo Mozilo a dû partir. Amateur de bijoux et de Rolls, il se console en ayant fait fortune.

« Risques de faillite ».

A-t-il jamais imaginé, dans ses glorieuses années, se retrouver au coeur d’un tel séisme immobilier ? Car on ne compte plus les petits établissements de crédit qui sont tombés depuis le déclenchement de la crise des subprimes. Ownit Mortgage, basé à Agoura Hills (Californie), a ouvert le bal en décembre 2006. Puis New Century Financial, d’Irvine (Californie), American Home Mortgage, de Melville (New York), la Net Bank, d’Alpharetta (Géorgie), la Miami Valley Bank, de Lakeview (Ohio)...

Avec l’accident tout récent qui a frappé IndyMac, on change de catégorie. Il s’agit de la troisième faillite dans l’histoire bancaire américaine depuis la Continental Illinois en 1984 et la Savings & Loans Association de Stockton (Californie) en 1988. IndyMac était spécialisée dans les Alt-A, des prêts un peu moins risqués que les subprimes, mais établis avec une connaissance approximative des revenus et du patrimoine de l’emprunteur. Ce qui s’est révélé source d’incidents et... d’abus. Le matin du 11 juillet, les autorités fédérales ont mis sous cocon la banque de Pasadena (Californie).

Rien peut-être ne se serait produit si un sénateur démocrate de New York, Chuck Summer, n’avait rendu publique, le 27 juin, une lettre adressée aux autorités de tutelle d’IndyMac parlant de « risques de faillite ». La publication de la lettre dans les gazettes locales a créé la panique : des clients d’Indybank se sont rués aux guichets pour retirer leur argent. Les dirigeants de la banque ont mis en cause le sénateur. Réponse de l’intéressé : « On ne peut accuser celui qui a appelé les pompiers d’avoir mis le feu. » La polémique n’est pas close.

Et en cache une autre, bien plus importante, celle-là. Chris Dodd, démocrate du Connecticut et membre influent du Comité bancaire du Sénat, ne cessait d’affirmer depuis des mois que Fannie Mae et Freddie Mac, les deux colosses de l’immobilier, étaient en parfait ordre de marche. Or voilà que les « Big Two » ont eux aussi des problèmes. En une semaine, leurs actions ont perdu 50 % ! Fannie Mae, créée en 1938 en plein New Deal pour soutenir le marché du logement dans une Amérique en crise, et Freddie Mac, créée en 1970 pour lui faire concurrence, assurent ou détiennent la moitié des prêts immobiliers aux Etats-Unis (10 000 milliards de dollars). Ce sont des poumons. Les « Big two » rachètent des prêts, les transforment en obligations et les placent auprès d’investisseurs aux Etats-Unis et dans le monde entier. Totalement privatisées (Fannie Mae en 1968 et Freddie Mac dès l’origine), ils bénéficient d’une garantie implicite de l’Etat. « Too big to fail » : leur faillite est interdite, car elle provoquerait une catastrophe inimaginable.

Pas question donc de jouer avec le feu. Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, et Henry Paulson, le secrétaire américain au Trésor, petit-déjeunent une fois par semaine. Le vendredi 11 juillet, entre deux toasts, ils évoquent la situation de Fannie et Freddie. Conclusion : il faut agir. Le samedi à 10 heures du matin, un conference call se tient entre responsables du Trésor, de la Réserve fédérale et de la SEC, l’autorité boursière. Un plan est arrêté. Le soir, les deux dirigeants de Fannie et Freddie sont informés. Le plan de soutien (des crédits du Trésor et de la Fed) est annoncé dimanche soir 13 juillet. Les sauveurs sont sauvés ! Mais, pour les banques, la messe n’est pas dite pour autant.

(suite page suivante)


Dernière édition par ziril le 3/8/2008, 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/8/2008, 22:06

(debut de l'article page precedente titre:"Dossiers subprimes US, très interessant")

Bear Stearns rayée de la carte.

« L’ensemble du marché des subprimes a vraiment une sale gueule. Il pourrait être carbonisé. » Ce petit courriel, saisi par le FBI, pourrait condamner Matthew Tannin, 46 ans, gestionnaire d’un fonds de la banque Bear Stearns bourré de subprimes jusqu’à la gueule. Datant d’avril 2007, il est adressé à un collègue, Ralph Cioffi, 52 ans, qui gère un autre fonds, toujours pour Bear Stearns et toujours bourré de subprimes. Quatre jours après ce mail très (trop) clairvoyant, les deux hommes expliquent pourtant à leurs investisseurs qu’ils sont « tout à fait à l’aise ». Mensonge ! En juillet 2007, les deux fonds sont fermés. Aujourd’hui, Cioffi et Tannin sont accusés par le FBI de « fraude » et de « conspiration » . Ils sont les premiers à payer pour la crise financière. Sûrement pas les derniers : à la mi-juin, le FBI avait procédé à 406 inculpations et 60 arrestations et plusieurs établissements étaient dans son collimateur à la suite de plaintes (Countrywide, Bearer Homes, Chevy Chase Bank, Doral Financial...).

Ce que ne savaient pas les deux compères Tannin et Cioffi, c’est que leur échec allait marquer le début de la fin pour leur banque, la Bear Stearns, l’une des grandes signatures de Wall Street, une institution vieille de 85 ans. En quelques jours seulement, Bear Stearns, qui comme ses deux gérants avait abusé des subprimes, sera rayée de la carte. Tout s’est précipité le 13 mars 2008 quand éclate une crise de confiance. Les gros clients de Bear se mettent à retirer leurs fonds. Alan Schwartz, directeur général de la banque, ne réalise pas tout de suite le danger. Ce jour-là, il est avec des clients en Floride. Quand il se ravise, il est trop tard. Il appelle James Dyson, son collègue de JPMorgan Chase, pour sauver les meubles. Dyson dînait en famille dans un restaurant grec de New York. Il veut voir ce que la Réserve fédérale, prévenue par les avocats de la Bear, va faire. La réponse tombe assez vite : la Fed octroie un prêt jumbo de 29 milliards de dollars pour permettre le rachat de la Bear par JPMorgan. C’est la plus grosse opération de sauvetage jamais effectuée depuis la crise de 1929 ! Le 16 mars, JPMorgan ramasse la Bear à la casse : entre banquiers, le sens de l’entraide a ses limites...

Pendant ces moments cruciaux, James Cayne, 74 ans, le chairman de la Bear (il possédait à lui seul 5 % du capital), participait à un tournoi de bridge, sa passion, à Chicago. Il ne sortira de sa torpeur que pour obtenir un relèvement du prix payé par JPMorgan, qui finalement topera à 10 dollars l’action au lieu de 2.

Exit donc Alan Schwartz et James Cayne. Ces figures de Wall Street ne sont pas les seules à avoir payé leur tribut à la crise. La liste des « cadavres exquis » est impressionnante. En octobre 2007, c’est Stanley O’Neal, le patron de Merrill Lynch, qui doit partir, juste après avoir procédé à une dépréciation massive (8,6 milliards de dollars). En novembre de la même année, Charles Prince, de Citigroup, alors la plus grande banque du monde, tombe à son tour. L’un de ses actionnaires, le prince saoudien Al-Walid, ne cessait de le critiquer ; la crise l’a emporté. Plus récemment, en juin 2008, deux autres gros calibres mordent la poussière. Martin Sullivan, 53 ans, dirigeait AIG, la plus grande compagnie d’assurances au monde. Son erreur ? Ne pas avoir suivi d’assez près sa filiale, AIG Financial Products, un concentré de produits hautement spéculatifs. Kennedy Thomson, 57 ans, dirigeait lui Wachovia, la quatrième banque américaine. Il paie le fait d’avoir racheté au pire moment, en octobre 2006, Golden West Financial, spécialiste du... financement immobilier.

Les dirigeants américains en première ligne ? Normal, le centre de la crise financière se situe aux Etats-Unis. C’est là que tout s’est joué. Là que les subprimes, invention diabolique, ont été rachetées par des banques, puis agglomérées à d’autres dettes et finalement transformées en obligations (la fameuse « titrisation »), puis placées dans le monde entier. Occasionnant des dégâts collatéraux hors des Etats-Unis. Et quels dégâts !

Du jamais-vu depuis cent ans !

« Comment la quatrième économie mondiale a-t-elle pu connaître une panique digne de la république de Weimar ou du Zimbabwe ? » En Grande-Bretagne, un mois après le naufrage de Northern Rock, huitième banque du pays, un député conservateur s’interroge. Tout commence le 13 septembre 2007, quand la BBC révèle que Northern Rock demande un soutien d’urgence à la Banque d’Angleterre. Fuite mortelle pour la banque de Newcastle aux pratiques commerciales limites. Dès le lendemain, elle est obligée d’accorder un prêt, car les déposants, alertés, font la queue devant les 90 agences de Northern Rock dans tout le pays. Du jamais-vu depuis cent ans ! Le gouvernement de Gordon Brown va, lui, garantir les dépôts, et la Banque d’Angleterre ne cessera d’augmenter ses concours (au total près de 40 milliards d’euros !). Pendant toute la crise, la Banque d’Angleterre (qui voulait lâcher la banque) et le gouvernement (qui prônait le soutien) ne sont pas sur la même longueur d’onde. D’où les atermoiements. Des groupes privés (dont l’inévitable Richard Branson) essaieront de mettre le grappin sur Northern Rock, qui finalement sera nationalisée en février 2008. Décision invraisemblable dans la très libérale Angleterre ! Grandes (HSBC, RBS...) ou petites (Bradford & Bingley...), les autres banques britanniques, tout en accusant le coup, ont mieux résisté que Northern Rock.

Mais que dire de la Suisse ? Avec la Grande-Bretagne, et dans une mesure moindre l’Allemagne (IKB, Sachsen LB...), c’est le pays européen qui a le plus souffert. C’est spécialement vrai de la première d’entre elles, UBS. De janvier 2007 à juillet 2008, UBS a annoncé, et de loin, les plus lourdes dépréciations de toutes les banques européennes : 38 milliards de dollars ! Marcel Ospel, l’ex-PDG d’UBS, était un monument. Lui qui, depuis 1996, avait fait de son établissement une banque de dimension mondiale, a tout perdu en quelques mois. Tout cela pour avoir retenu un super-trader, John Costas, qui menaçait de partir à la concurrence et qui, finalement, exposera trop massivement la banque aux subprimes. Ospel tentera de sauver sa peau. En avril 2008, il doit partir. Victime emblématique de la crise, tout comme, très récemment, Jean-Paul Votron, le patron du géant belgo-néerlandais Fortis.

Rien à voir avec les mésaventures d’un Daniel Bouton, qui de PDG est devenu simple président du conseil d’administration de la Société générale : l’affaire Kerviel, qui éclate le 24 janvier 2008, n’est que très indirectement liée à la crise financière mondiale. Sans elle, Bouton aurait survécu aux vents contraires venus des Amériques et conservé sa morgue : sa banque a déprécié 6,3 milliards de dollars, soit moins que le Crédit agricole (8,3 milliards). Ce qui a d’ailleurs provoqué un beau psychodrame à la tête de la banque verte. Les barons qui dirigent les caisses régionales ont renâclé devant les milliards du Crédit agricole partis en fumée sur les marchés internationaux. René Carron, le charismatique président, les a fait taire d’un bon coup de poing sur la table. Les ennuis de la banque verte, il est vrai, ne sont rien à côté de ce qui se passe chez Natixis, banque d’investissement commune aux Caisses d’épargne et aux Banques populaires. Le 17 juillet, il a fallu improviser une augmentation massive de capital. C’est l’état d’urgence.

Trois autres crises.

Quand ce cauchemar se terminera-t-il donc ? Le problème, c’est que la crise bancaire coexiste avec trois autres. Une crise inflationniste : les prix augmentent à un niveau jamais égalé depuis près de vingt ans (5 % en rythme annuel aux Etats-Unis, 4 % dans la zone euro, en juin, et... 3,6 % en France !). Une crise pétrolière : le prix du brut a pratiquement doublé en un an. Une crise monétaire, enfin : l’euro a touché le 15 juillet son plus haut historique avec le dollar (1,60). « C’est la totale », dit un banquier. D’autant que le credit crunch (resserrement du crédit) provoqué par les banques qui veulent rétablir leurs comptes commence à faire mal. Les perspectives 2008 de croissance économique aux Etats-Unis ne sont pas brillantes (0,5 % selon le Fmi). Même scénario pour la zone euro (1,7 %). La liste des pays les plus menacés par une récession n’est pas secrète : Royaume-Uni, Espagne, mais aussi Danemark, Irlande, Islande. En Allemagne, le moral des entrepreneurs est au plus bas. En France, c’est le moral des ménages.

Comment dénouer tous ces noeuds ? Si l’idée est d’en finir au plus vite avec la crise financière en donnant plus d’aisance aux banques, tout en « forçant » la croissance économique et en relançant le logement, il faudrait maintenir des taux d’intérêt bas. C’est ce que fait Ben Bernanke à la Fed (son taux directeur est de 2 %). Il n’a pas le choix : son système bancaire est en capilotade. Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, a pris, lui, un autre parti : lutter contre l’inflation. C’est pourquoi, petit à petit, il a relevé ses taux (4,25 % début juillet). La vraie, la seule question qui se pose aujourd’hui est celle de savoir si Bernanke ne va pas rejoindre le combat de Trichet. Un indice : « L’inflation est trop élevée », vient de déclarer le président de la Fed. Comme Trichet, Bernanke a l’obsession du « second tour ». Il sait que, si les banques centrales laissent filer les prix des matières premières et du pétrole sans réagir, au final cela va amorcer l’infernale spirale prix-salaires. Alors, si d’aventure les Etats-Unis, eux aussi, remontaient leur taux, on se retrouverait au bord du précipice... Noir, c’est noir.

A moins que... A moins que l’on ne pointe quelques raisons d’espérer. Après tout, sans parler de Goldman Sachs qui a merveilleusement joué de la crise, certaines banques, comme Well’s Fargo, JPMorgan, Bank of America ou Citigroup refont surface. Tout en fait se jouera-c’est ça, la mondialisation...-en dehors de l’Europe et des Etats-Unis. Le répit pourrait en effet venir d’un ralentissement de la croissance en Chine et en Inde (8 à 10 %). Ralentissement qui provoquerait une accalmie bienvenue sur le front de l’inflation. N’en voit-on pas les premiers signes ? A la mi-juillet, le prix du pétrole a perdu 11 dollars en trois jours, passant au-dessous de 130 dollars le baril. De même, depuis quatre mois, les prix alimentaires (notamment les céréales) semblent se calmer. Simple rémission ?

De passage récemment à Paris, John Paulson, un gestionnaire de hedge funds très écouté (il a touché l’an dernier la plus grosse rémunération dans son secteur, 3,7 milliards de dollars !), estimait que les banques n’avaient pas fini de nettoyer leurs bilans. D’après lui, les pertes liées aux subprimes portent sur 1 300 milliards de dollars (contre 945 selon le Fmi) et seules 30 % ont, pour l’instant, été inscrites dans les bilans. « Il faudra deux ans », assure-t-il, pour revenir à la normale. Deux ans, autrement dit l’éternité. Espérons qu’il se trompe.

source:boursorama pseuo:"Cameon"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   30/8/2008, 19:40

La Grande-Bretagne fait face aux pires conditions économiques depuis 60 ans

Le ministre britannique des Finances Alistair Darling à Londres le 3 juillet 2008.
c AFP/Archives Simon Dawson

Le ministre britannique des Finances a averti que son pays et le reste du monde étaient confrontés à ce qui semble "certainement le pire" déclin économique depuis 60 ans et que celui-ci serait "plus profond et plus long" que prévu.

Le chancelier de l'Echiquier, Alistair Darling, a également admis, dans une interview parue samedi dans le quotidien The Guardian, n'avoir aucune idée de la profondeur réelle de la crise du crédit.

"Notre travail est réduit à néant. Les douze prochains mois seront les douze mois les plus difficiles qu'a rencontrés le Parti travailliste (au pouvoir) depuis une génération, franchement", a-t-il déclaré.

M. Darling a également concédé que le parti travailliste au pouvoir, cible de nombreuses critiques, avait une part de responsabilité dans les problèmes auxquels il fait face.

"Nous devons retrouver l'ardeur qui nous a fait gagner trois élections (législatives), et c'est un énorme problème pour nous en ce moment. Les gens ont en marre de nous", a-t-il admis.

Selon de récentes statistiques officielles, l'économie britannique a enregistré une croissance nulle au cours du deuxième trimestre 2008 et un responsable de la Banque d'Angleterre a averti cette semaine que le chômage pourrait toucher deux millions de personnes d'ici la fin de l'année.

source: http://www.lepoint.fr/actualites-economie/la-grande-bretagne-fait-face-aux-pires-conditions-economiques/916/0/270202
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   7/9/2008, 13:42

Le krach des intelligences
ou les déboires de l'immobilier américain:

-Depuis plusieurs mois, sur le forum CAC en particulier et les autres en général , la censure aveugle, encouragé par un système de report d’abus stupide a permis la mise en coupe réglé de tous les avis divergent sur le suivi de la crise bancaire et immobilière. Le fait serait pour le moins risible s’il n’était curieusement spécieux. Boursorama est ses forums sont les sites les plus lus en langue française dans le monde…………une paille.

Dans la question de l’heure présente, à savoir la faillite de Fannie et Freddie, tous les sujets posés sur une fin inévitable et ses conséquences ont étés censurés. Un exemple :

-http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=375196157&pageForum=1

L’inévitable nationalisation des pertes arrive, j’aimerais que les contradicteurs m’expliquent qui va payer la casse, et les conséquences de celle-ci à l’échelle internationale, comment vont réagir les chinois lundi matin, du fannie freddie, ils en ont plein les tiroirs caisses.........la dernière bévue en date nous vient de Belgique, et ne manque pas de saveur :

27 milliards introuvables en Belgique !
-Alors que selon les chiffres du Trésor américain, les institutions belges détiendraient pour 33 milliards de dollars d'obligations émises par Fannie Mae et Freddie Mac, les autorités financières belges ne s'expliquent pas ce montant, rapporte jeudi un quotidien francophone.

-A cause de la crise du marché immobilier américain, Freddie Mac et Fannie Mae, les deux géants américains de refinancement hypothécaire, font partie des institutions les plus fragilisées. Sur base de chiffres du Trésor américain datant de juin 2007, environ un cinquième des obligations hypothécaires des deux sociétés serait dans des mains étrangères, dont 33 milliards de dollars en Belgique. La Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) a interrogé les quatre banques du pays (Fortis, KBC, Dexia et ING). Elle est arrivée à la conclusion que celles-ci détenaient des obligations émises par Fannie Mae et Freddie Mac pour moins de 4 milliards d'euros. Pour les sicav, fonds de pension et autres OPC (organismes de placements collectifs), la Banque nationale a calculé que le montant investi serait inférieur à un milliard et qu'un seul fonds de pension aurait acquis des obligations émises par Fannie Mae et Freddie Mac. (NLE)
http://www.levif.be/belga/economie/78-2-64406/27-milliards-introuvables-en-belgique--.html

Pensez à recommander le membre qui a remonté cette information sur le forum :
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=377018401&pageForum=1

Les engagements de Fannie et Freddie, c’est 5.200 milliards de $, soit un tiers de la capitalisation de la Bourse de New York et plus d'un tiers du Produit intérieur brut américain………….. , mais rassurez vous, les cassandres seront encore censurés………..comme le fut cet article que je posais en juillet sur ce même forum :


Le mensonge US sur l’immobilier institutionnalisé
11 juillet 2008 Publié dans Blog de Denissto

Depuis plusieurs années le gouvernement US savait qu’il constituait une bulle immobilière insolvable. Le secrétaire au Trésor savait, le président de la Fed savait, le président américain savait. Tout le monde savait, tous les analystes financiers et géopolitiques savaient.

Les grandes institutions financières ne le savaient pas ? Relisez les propos de ces messieurs :

D’Alan Bulle Greenspan :

“L’innovation a apporté une multitude de nouveaux produits comme les prêts à risque.

Avec ces avancées technologiques, les prêteurs ont tiré profit des modèles d’évaluation du risque crédit et d’autres techniques pour étendre les prêts à un plus grand nombre de consommateurs. Alors qu’avant beaucoup d’emprunteurs marginaux se voyaient refuser le crédit, les prêteurs sont maintenant capables d’évaluer efficacement le risque associé à ceux-ci. Ces améliorations ont conduit à une forte croissance du prêt hypothécaire à risque.

Ce fait montre l’importance de notre rôle, en tant que décideurs politiques, chercheurs, banquiers pour porter des innovations constructives qui correspondent au marché et profitent aux consommateurs”.


Du même “Dr”, toujours en novembre 2005 :

“Même si les cycles économiques n’ont pas disparu, la flexibilité a rendu les état-unis et la plus grande part de l’économie générale plus solides et plus résistants.”


“Même si nous ne pouvons écarter la possibilité d’une baisse du prix des logements, cette baisse, si elle se produit ne devrait pas avoir d’impact macroéconomique important. Le système bancaire national et la financiarisation des hypothèques rend cela improbable.”




Henry Paulson, secrétaire d’état au Trésor, mars 2007, discours au club économique de Washington :

« L’économie américaine est en bonne santé et sa transition vers un taux de croissance modéré et durable est couronnée de succès ».


“Toutes les économies sont en croissance, l’inflation est basse et les liquidités abondantes”.


Dans le temps ou Mr Paulson distillait ces mensonges, je postais sur le forum CAC ce bulletin d’alerte sur la situation de Fannie Mae et Freddie Mac : relisez bien ce post, plusieurs fois censuré, et pensez à remercier les censeurs.

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=375196157&pageForum=1


cette information apportait la preuve que les instances financières US organisaient discrètement un écran de fumée pour continuer à arroser le monde de ce qui aujourd’hui n’est plus que des junk’s bonds.

A l’instant ou nous écrivons ces lignes, la messe est dite :

« Le gouvernement américain envisage de mettre sous tutelle nationale les deux principaux organismes de refinancement immobilier Fannie Mae < FEDERAL NATL MTG ASSN > et Freddie Mac < FEDERAL HOME LN MTG CORP > en cas de nouvelle détérioration de leur situation, rapporte le New York Times. »

Comment vont réagir les autorités chinoises ? Leurs engagements dans les actifs immobilier aux US notamment Fannie Mae et Freddie Mac sont colossaux.

« Selon ce régime, les actions des deux sociétés ne vaudraient plus rien ou pas grand chose et les pertes sur les crédits immobiliers qu’elles ont consenti ou qu’elles garantissent seraient couvertes par le contribuable, précise le quotidien sur son site web. »

A l’heure ou le consommateur américain est en situation de faillite, que se profile a l’horizon les défaillances sur la titrisation de type “ABS”, ou “Asset Backed Securitization”, propre aux crédits a la consommation, comment le citoyens américain va-t-il payer le gouffre financier que laissent ces deux géants de l’immobilier ?

« Les cours de Bourse des deux sociétés ont plongé cette semaine pour toucher jeudi leur plus bas niveau depuis 1991, ce qui limite très fortement leur capacité à lever le capital dont elles ont besoin pour racheter des crédits immobiliers résidentiels et maintenir à bas niveau les taux des crédits immobiliers.

Freddie Mac a perdu 22% jeudi et ne vaut plus que huit dollars et Fannie Mae stock a chuté de près de 14% à 13,20 dollars.

Ces deux sociétés sont considérées comme les deux derniers bastions de soutien du marché immobilier résidentiel aux Etats-Unis qui est en train de connaître sa plus grave crise depuis la Grande Dépression des années 30 »


Les corrections étant égales aux mensonges qui les ont précédés, il y a fort à parier que la contamination de la crise à tous les secteurs de l’économie ne fait que commencer, et refuser de comprendre son coté systémique ne relève que d’un certain crétinisme boursier incurable, dont nous ne pensons pas les autorités chinoises atteintes. L’apparente passivité de ceux-ci n’est qu’un répit dont disposent les investisseurs prudent, il ne faudra pas en abuser trop longtemps…

Denissto

source: http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=377035354&pageForum=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 18:05

« Faites vos jeux »

Toutes les pièces du puzzle sont sur la table.

Crise systémique globale
les bangues sont à sec et empruntent à tout va.
Les BC émettent de la monna:e à vitesse exponentielle
Les Etats nat:onalisent les dettes alors qu’ils sont déjà en virtuelle fa:ll:te

Le Plan Paulson, la première fois qu’il a été rejeté par le Congres a provoqué un mini K R A CH

Le Plan doit être revoté ce vendredi … VEILLE DE WEEK END

Par ailleurs
Gold nous savons que les « shorts » sont passés « longs » en catastrophe en début de semaine
Silver les 7 qui shortaient les cours depuis plusieurs années sont passés longs cette semaine

Le Napoléon est passé de 101 à 170 euros en 15 jours
Le Napoléon a toujours anticipé de peu les hausses du spot


Nous savons qu’une partie de l’armée US est en aler!e depuis 2 jours
Fuite sur les instructions de la FED à BOA sur la ferme!ure des gu:chets pendant une semaine.

Denis prédit depuis toujours, que l’or s’envolera un jour à un moment où personne ne pourra acheter
Que cela aura lieu à un moment où les gens seront dégouttés par les baisses continues des métaux précieux …

Il y a ces attaques d’hier qui ont amené les minières silver au plus bas de l’année
Il y aura sans doute une dernière attaque très meurtrière, ce soir

Toutes les pièces sont sur la table …
Il suffit de les assembler et de regarder le tableau.
_______________________________________

"LES JEUX SONT FAITS !!! RIEN NE VA PLUS !!"

A 14H 30 aujourd’hui et plus encore à 17H, l’attaque sur les métaux précieux sera d’une puissance au moins égale à celle du mois d’aout.

Le congrès doit voter ce Vendredi matin, heure de NY soit entre 15h et 17H30
Les résultats seront donc connus à la mi-séance à Wall Street 17H30 ou 18H

LE VOTE SERA NEGATIF

parce que l'effondrement des cours, que certains économistes ont prévu de très longue date, va permettre une concentration de la richesse jamais vue entre les mains de quelques uns.
Rappelez vous l'histoire de Rothsch:ld après Waterloo.
L'histoire se répète ce soir.
Quelques très puissants personnages ont intérêt à ce que le vote soit négatif,
même si c'est au détriment du plus grand nombre.
Leur logique n'est pas la notre... mais celle du NWO

Nous allons assister à un moment HISTORIQUE en direct.
La pire cat.str0phe que l'on puisse envisager.

Eff0ndrement des indices.

En fin de journée, le Président américain prendra la décision de fermer pour une sema:ne les gu:chets bonca :res afin d’éviter une ruée qui assurerait la faillite de la totalité des bangues, même les plus saines.
Il décrétera peut-être même l'état d'urgence.

A l’heure où cette décision sera connue, l’or et l’argent s’envoleront sur le spot.
Pendant une semaine, les métaux précieux voleront de records en records.
Mais les citoyens US auront pieds et poings liés.


Lundi 13 octobre
Quand les citoyens américains pourront de nouveau faire des transactions, l’or aura dépassé le seuil psychologique des 1000 dollars et son plus haut historique..

et le paysage de la phynance mondiale évoquera alors celui de Waterloo au soir de la défa:te.

Je ne le souhaite pas, mais il me semble que toutes les pièces du puzzle sont là.
pour que cela arrive aujourd'hui.

Il serait prudent de répartir vos risques sur des émetteurs différents si vous utilisez des leviers.

Source: http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=378183425&pageForum=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 19:56

Bonsoir,
Ouaou ça c'est de la prédiction du tonnerre, celui qui a pondu cette merde dans boursorama a surement fumer un join.

L'or est passé à -1.40 % est les grand financiers américains ont réalisés le plus grand hold-up de tous les temps.

Les soldats américains resteront ce soir dans leur caserne car ce soir il y a du catch à la télévision...

HAhahahah que cette histoire de crise est vraiment une belle comédie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 20:23

Premierement ce n'est pas une prediction, mais une projection d'evenements probable emergeant d'une analyse factuel.

Celui qui a pondu cette merde comme tu dis, a une difference majeur avec toi, c'est qu'il s'y connait en economie!...

Tu trouves que la crise est une comedie?! Je te trouve bien legé Mars72. La crise est grave et beaucoup de gens vont perdre leurs emplois; maisons; economie a sa suite.
Amuses toi du malheure des autres tant que tu peux, et prie que la roue ne tourne pas pour toi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killuminati_



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 20:52

surtout que e vote a été positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 21:28

Donc projection, invalidée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   3/10/2008, 23:53

AH OUI il s'y connaît le boursoramateur,

a) vote négatif du congrée = planté
b) fermeture des guichet bancaire = planté ( fermée pour cause de we seulement hahahah)

c) état d'urgence du président = planté

Ouaou qu'il est fort le connaisseur, même un singe aurai put faire mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 06:23

mars 72
tu a une rubrique sur ce forum qui t'est appropriée,
utilise là pour y poster tes inepties

http://novusordoseclorum.discutforum.com/propagande-ennemie-f15/propagande-media-t1074.htm

la fermeture des banque US s'est déjà vue pour 8 jours , que ce soit une rumeur ou non , il est bien de l'avoir rappelé que cela peut se faire dans le pire des cas

voir:

La grande dépression est considérée comme la plus sévère dépression de l’histoire des etats-unis. Sur les plans économique et monétaire, elle s’est traduite par :
- Une diminution de plus de la moitié du PIB américain (en prix courants) et de plus du tiers du PIB américain (en prix constants) entre 1929 et 1933 ;
- Une baisse du revenu réel de 36% entre 1929 et 1933 ainsi qu’une contraction du money income de 53% sur cette même période ;
- Une contraction de près d’un tiers de la masse monétaire aux etats-unis entre 1929 et 1933 ;
- Une division par trois du nombre de banques américaines avec la fermeture de 9000 banques ;
- Une fermeture des banques (bank holiday) pendant près de 8 jours en 1933.
D’après friedman et schwartz, ces chiffres sont l’expression de l’intervention insuffisante des autorités monétaires américaines.
La crise des années 30 met fortement en évidence l’importance des « forces monétaires ». L’absence d’intervention des autorités monétaires a ainsi largement contribué à aggraver la contraction de la masse monétaire et a quasiment provoqué l’effondrement du système bancaire américain.
Les autorités monétaires auraient dû prendre des mesures afin de prévenir la contraction de la masse monétaire.
----------------------
il a été également colporté que le plan Paulson allait passer en force pour ce jeudi
Revenir en haut Aller en bas
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 11:26

1929 par ci, 1930, par là et le krach de 29 et la récession des années 30, cela fait plusieurs mois que j'entends le même refrain. La crise du crédit en 1929 a été mal gérer par les états, ils ont laissé les banques dans la merde. Aujourd'hui la donne est bien différente. Les peuples paieront la crise, et ceux qui n'auront plus à bouffer, il y a les banques alimentaire et certaines familles commencent déjà à sauter un repas par jour. Et alors ? IL NE SE PASSE RIEN. Le peuple dort, son esprit est enfumé par des dizaines d'années de servilité. Ils ont laissé la responsabilité de leur vie dans les mains de voyous de la finance et de la politique et bien maintenant il faut payer ou mourir. Ils n'ont que ce qu'ils méritent, je n'ai que de la méprise pour ces citoyens ignorants, incultes, laissant leurs enfants aller vers un avenir sombre. Leur souci ? le dernier résultat de leur club de foot ou de rugby de merde, faut les voir courir comme des cons derrière un aristocrate footeux pour un autographe. Et la star-ac et la nouvelle star et les jeux débiles, vous pensez vraiment que ce peuple mérite d'être sauvé ? VOUS RIGOLEZ. Si tous doit s'effondrer et bien que cela se fasse, j'ai déjà pris mon billet pour assister au spectacle...
BONNE JOURNEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 11:30

Citation:
Le premier impératif des banques centrales est d'éviter des retraits massifs dans les banques et les institutions financières. Pour cela, il faut rassurer les déposants sur la sécurité de leurs avoirs bancaires et fournir des liquidités aux institutions financières en contrepartie de garanties solides. Cette politique a constitué la première ligne de défense utilisée dès 2007, et les banques centrales ont probablement fait autant qu'il leur était possible de faire.


donc si les déposants n'ont plus confiance, pour éviter un retrait massif les Etats seront bien obliger de faire une vacance bancaire

voir le texte de Dominique Strauss-Kahn ici
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3234,50-1098390,0.html

si tu entend le même refrain s'est peut être que nous sommes sur la même planète
apporte plutôt des informations concrètes et développent les comme un grand

dans l'article on peut voir que la crise était prévue depuis 2007, d'ou cette campagne médiatique qui a orienté des dépots sur le livret A qui vient a point aujourd'hui

les mesures semblent être préméditées
Revenir en haut Aller en bas
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 13:15

C'est sans doute des gens comme vous qui à force de crier au feu les gens vont se précipiter aux banques pour faire des retraits massifs. Alors je suis en droit de me poser une petite question, n'est-ce pas ce que vous voulez en dernier ressort ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 14:22

Mars72, je me demande si tu le fais expres, ou si sincerement tu ne comprends rien de la situation actuelle?

Dans les deux cas c'est dommageable pour toi, car tes posts n'ont pas beaucoup d'interets, a part peut etre soulever des polemiques, ce qui peut parfois etre utile pour certaines precisions.

Malheureusement, la crise anticipée, nous y sommes. Les jours et mois qui arrivent vont etre chargés en evenements et nous n'avons plus de temps a perdre en controverses!

Tous tes commentaires inutiles seront maintenant automatiquement effacés!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 15:13

Revenir en haut Aller en bas
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 15:15

Il y encore des rumeurs de lundi noir suite au plan Paulson, moi je vous prédis un mardi rose et un mercredi pâle et aussi un samedi rouge.
( allez les gars ne faire pas cette tête un peu d'humour voyons en ces temps de crise )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   4/10/2008, 15:28

sur le fond mars72 je te dirais également qu'il n'y a pas de crise
en fait il y a plusieurs synarchies d'avec ses clans
rockefeller semble avoir perdus vis a vis des rothschild /jp morgan
on verra plus tard que les faillites ont été provoquée par des mécanismes
et tout le reste est du pipo d'intox

rockefeller a encore une solide carte, s'est une pandémie

il est vrai que j'aspire vraiment que le système s effondre et s'efface
je ne trouve pas humainement juste qu'un milliards d'êtres humains vivent dans la misère la plus totale par manque de l'essentiel
que mes frères mangent de la terre comme en Haïti

d'ailleurs la carte se redessine entre cartel :

A l'abri de la tourmente, Bank of China et Rothschild allient leurs forces

En pleine tourmente financière, la Compagnie financière de Rothschild a annoncé jeudi avoir scellé un accord avec Bank of China, l'une des plus grandes banques chinoises, qui va entrer à son capital et lui ouvrir en échange l'accès à son vaste marché.

Il s'agit du "premier accord capitalistique conclu entre une grande banque chinoise et une banque de l'Eurozone", a déclaré jeudi Michel Cicurel, le président du directoire de La Compagnie financière de Rothschild (LCFR), lors d'une conférence de presse.

Bank of China (BoC) va acquérir 20% du capital de LCFR, pour un montant de 236,3 millions d'euros, en rachetant la participation de la Caisse des dépôts du Québec et en souscrivant à une émission réservée d'actions nouvelles.

"Cet accord est complètement hors du temps, des difficultés, avec deux groupes extraordinairement robustes, et je mesure bien à quel point il est surréaliste de vous demander de venir aujourd'hui pour un accord serein, dans un monde qui ne l'est pas", a poursuivi M. Cicurel.

C'est Bank of China qui a pris l'initiative, il y a un an, de proposer ce partenariat à LCFR, a tenu à préciser ce dernier. "N'allez pas imaginer qu'on avait besoin de fonds propres, on n'avait pas du tout besoin de fonds propres, et il a même été assez difficile de faire accepter à Benjamin de Rothschild (président de la holding de tête du groupe éponyme, NDLR) de le diluer dans cette prise de participation de Bank of China", a-t-il lancé.

Et, tandis que des fonds souverains chinois sont venus ces derniers mois à la rescousse des banques américaines et qu'il se murmure que le conglomérat chinois CITIC se penche au chevet de la banque américaine Morgan Stanley, le vice-président de Bank of China, Min Zhu, a déclaré que son établissement ne cherchait pas pour le moment à devenir une "banque mondiale opérant partout".


ect...
http://afp.google.com/article/ALeqM5idrQJFrxZUObZ_8XcMyUC6S9lJHg
Revenir en haut Aller en bas
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   5/10/2008, 10:37

Le Crédit foncier en pleine crise.
Commentaires: Combien de Milliards d'euros

OUTRE Natixis et Nexity, une autre filiale des Caisses d’épargne pourrait se retrouver dans l’embarras. Le Crédit foncier, spécialisé dans les prêts immobiliers, traverse lui aussi une zone de turbulences. Pour trois raisons.

Le Crédit foncier est particulièrement touché par le manque de liquidités des marchés.
Contrairement aux banques de dépôt, cet établissement financier ne peut trouver de ressources, c’est-à-dire l’argent qui va lui servir à offrir des prêts à ses clients, que sur le marché interbancaire. Marché quasiment asséché aujourd’hui en raison du manque de confiance entre les banques.
« Le Crédit foncier peut rencontrer quelques difficultés à se refinancer car le marché interbancaire est congelé, reconnaît un fin connaisseur de l’établissement . Mais il n’y a pas de panique. Car même dans le cas extrême et improbable où il ne trouverait plus de quoi se refinancer, le Crédit foncier bénéficierait toujours de son adossement aux Caisses d’épargne qui, statutairement, doit lui assurer en dernier recours les liquidités dont il a besoin. » Certes la cote de confiance du Crédit foncier reste bonne.
Mais, selon nos informations, le groupe est contraint d’aller chercher des liquidités de plus en plus loin, au Japon et même en Russie. Et sur des durées de plus en plus courtes alors que les prêts qu’il propose sont parmi les plus longs de la place.

Le CIFG, le « rehausseur » de crédit du Crédit foncier, est frappé de plein fouet par la crise américaine des subprimes. Cette ancienne filiale de Natixis est le garant du Foncier. Cette garantie l’aide à se refinancer à des taux d’intérêt intéressants. Une défaillance de CIFG mettrait le Foncier en difficulté. « Dans ce cas, le Foncier changerait de garant », relativise un cadre de l’établissement.

Des clients mécontents saisissent Nicolas Sarkozy. Selon nos informations, un collectif d’emprunteurs s’apprête à envoyer une lettre au chef de l’Etat pour se plaindre des conditions de vente du Crédit foncier. Quelque 150 000 clients ont en effet souscrit des crédits à taux variable, qui augmentent en fonction des taux du marché. Ces derniers étant à la hausse, les emprunteurs doivent faire face à des mensualités plus importantes.
Un problème pour nombre d’entre eux en cette période de crise, de baisse du pouvoir d’achat et de reprise du chômage. En début d’année, la direction du Foncier avait pourtant accepté de rogner ses marges en plafonnant les futures hausses. Mais de nombreux clients estiment toujours s’être fait berner (taux d’intérêt plus élevés que prévus…) Un mécontentement qui ouvre la voie à des contentieux lourds et longs.

source: http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=378242287&pageForum=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mars72



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   13/10/2008, 12:37

Bonjour,
et voilà les gars, le spectacle est terminé, pas de crise systémique à l'horizon comme l'avait prédit les sois disant spécialiste du genre. C'était sans compté sur les dispositions des gouvernements. Je l'ai déjà précisé dans d'autre message, pas de révolution, pas de crise sociale, pas de bouleversement planétaire, mais une refonte du système financier qui aura des conséquence sur les individus les plus exposés, mais ces derniers n'ont sont pas encore conscient. Bien au contraire, ils se remettrons au travail comme des esclaves et continuerons à regarder leur petite télévision quotidienne. C'était la dernière chance pour l'humanité de prendre conscience du degrés de pouvoir de nos gouvernants et de nos financiers, cette élite qui aujourd'hui peuvent commencer à jubiler à l'idée que le monde leur appartient. Seul issus pour sauver l'humanité... Une bonne météorite qui mettra tous le monde sur le même piédestal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du commentaire pertinent sur les forums.   13/10/2008, 12:54

hyper inflation a l'ordre du jours pour "l'ordre mondial" a mettre en place
l'arnaque est légalisée, par la monétisation de la dette

la parole revient toujours au peuple par le sang
destination
pour l'inconnue
Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités du commentaire pertinent sur les forums.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Vos sites web, blogs ou forums préférés
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: