Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que sait-on vraiment de la réalité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
skwet

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Localisation : dans le 91
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 19:24

Certains d'entre vous ont peut etre vu ou entendu parler du film "What the bleep do you know!?" (en français : que sait-on vraiment de la réalité)

Ce film montre une theorie basée sur la physique quantique , permettant d'expliquer un tas de phénomènes

Au début ce film commence bien , sa se rapproche des idée spirituels que nous véhiculons par exemple dans ce film on nous parle du message de l'eau bref sa au début bonne impressions , mais , a un moment l'héroine rentre dans une église : c'est la que l'ont comprend ou les createurs de ce film veulent en venir. le film est ponctué de l'avi de scientifique en tout genre , et a cette partit on assiste a un saquage de la religion avec des arguments bien pauvre , par exemple (et attention vous allez rire) : l'idée de l'existance d'un dieu a fait trop de mal aux gens , au femme ,a fait du mal au opprimés a fait du mal au world trade center lol!

Et ce passage sur la religion est conclut avec cette phrase magnifique vous aller encore vous marrer lol! "le simple fait de croire en un dieu est une hérésie , NOUS SOMME CHACUN NOTRE PROPORE DIEU"
sa me rappelle un commandement de l'église sataniste moi pas vous ?

Je ne peux prétendre pouvoir critiquer leur theorie lorsqu'ils parlent de la physique quantique et d'autre phénomène , mais lorsqu'ils nous parlent de la religion on peut vraiment déceler que un des but premier de ce film est d'anéantir la religion .

ce film a tout de même un succes non négligeable , je vous conseille tout de meme de le regarder , pour certains c'est une manipulation comparable au zeitgeist (enfin je ne veux surtout pas rentrer dans le débat , donc pardon si j'offense un zeitgeistien)


Dernière édition par skwet le 13/3/2009, 20:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 19:33

Ce film c'est un ramassis de conneries. Les interviews des scientifiques ne sont que des extraits coupés et remontés de quelques minutes sur des entretiens de plusieurs heures... Et d'ailleurs certains se sont plaint qu'on ait sorti certains de leurs propos du contexte de leur discours.

Sur cette page tu verras que toutes les affirmations de ce film sont cassées point par point :http://www.intuitor.com/moviephysics/bleep.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberty

avatar

Nombre de messages : 360
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 19:45

d'après la description... même pas la peine de le voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Northern_Child

avatar

Nombre de messages : 375
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 20:31

Comment peux-t-on parler de manipulation (Zeitgeist) lorsque le message du film est le suivant : pensez par vous mêmes, il n' existe pas de gourou, pas de maîtres...

Le film incite justement à sortir de cette spirale infernale qu'est la manipulation.

Pour en venir au véritable sujet : lorsque l'on ne croit pas en une doctrine religieuse, il est normal de dire que l'homme "est son propre dieu", car rien d'autre hormis lui même n'est maître de ses actes...

PS : Je n'ai pas vu le film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humanalpha



Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 23:05

rendeer santa cherry albino Sleep drunken


Dernière édition par humanalpha le 28/6/2010, 09:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   13/3/2009, 23:30

On risque d'assister à un revival du combat entre :

Les partisans du "ni dieu ni maîtres" digne d'adolescent se rebellant contre leur père. Les gaucho-humanistes, féministes et laicistes, pro avortement et anti-peine de mort... se croyant dans le juste chemin et de bonne fois (alors qu'ils ne croient en rien).

Tout n'est pas à jetter chez eux biensûr, il y'a un feu de révolte et une volonté de se défaire des chaines de l'esclavage... Quand l'esclave se rebelle, c'est contre son maître d'abord, puis contre tous les maîtres... Le seul problème est l'application de cette doctrine au niveau politique et sociétale.
"Nous sommes libres d'utiliser notre corp et notre âme comme bon nous semble, personne ne fixe de règles "bien" - "mal".. L'homme est son propre maître... Ces termes posés deviennent par la suite une règle générale, un paradigme de société. Cela a entraîné les pires dérives, et une névrose de masse qui ruinent la famille, la jeunesse et les mentalités. Des conséquences (que l'on dénonce ici) qui donnent raison à l'autre "clan" :


Les déistes (ou adorateurs apocalyptiques) en pleine phase d'adoration du père. Ils refusent quasi systématiquement le débat, aveuglés et terrifiés par la foi de la peur, du jugement dernier. Ils se lèvent face à l'imposture de la gauche et face aux idées renégates des lumières, cosubstancielles à celles des protestants et avant eux, des templiers hérétiques. On peut remonter comme ça jusqu'au pêcher originel et in fine à Satan !

Je ne m'étonne donc pas de trouver ici, face à face, ces deux courants de pensée. C'est une lutte séculaire pour l'appropriation de la vérité.

Or, je pense que si la vérité appartient à tous, elle n'est la propriété de personne.

Je ne sais pas quoi penser de tout ça... mais je continue à vous lire avec interêt. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldbi



Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 00:23

Je vais essayer d'apporter ma contribution à ce débat intéressant :

Je ne me suis jamais pris pour dieu, même lorsque je n'y croyais plus.
J'étais aveuglé par tant de choses à l'époque ou j'ai arrêter d'y croire.
Tout ce qui vous entoure vous pousse hors de la croyance, et vous emmène vers un autre monde, un monde d'ignorance, de bêtises, d'erreurs, mais qui pour moi je pense était nécessaire !

Bref on peut qualifier cet autre monde par un monde alternatif qui est très en vogue en ce moment, mais après réflexion , l'avenir étant un long passé, je ne pense pas que les personnes qui s'égarent aujourd'hui sont si différentes de celles qui se sont égarés hier, et de celle qui s'égareront demain !

J'ai l'impression d'avoir été en conflit avec les choses de la vie plus tôt, du coup pendant cette période, j'étais vraiment bête, et c'est la période que je regrette le plus de ma vie ( bizarre la coïncidence entre la pire période de ma courte vie , et la période ou je ne croyais plus en rien ) .

Après cette période, j'ai commencé à voir un brin de lumière, je pense que je me suis posé les bonnes questions au bon moment, et que quelqu'un a mit sur ma route les bonnes épreuves au bon moment !
Mais c'était toujours pas ça, encore trop de déchet dans ma vie, trop de mauvais choix, d'ignorance.

Finalement, après pas mal de temps, j'ai commencé à réfléchir ( sans aucune allusion à dieu ) au bien et au mal, ce qui était juste, et ce qui ne l'était pas, sans penser à la religion, c'était une réflexion qui me hanté jour et nuit. Cette impression de faire de son mieux sans jamais réussir, et l'incompréhension de voir les autres réussir dans l'erreur.

Y a quelques temps après avoir murement réfléchis à cela pendant deux ans au moins, avoir emmagasiné des connaissances différentes de celle que recherche les jeunes aujourd'hui pour la plupart, j'ai commencé à faire le lien avec les religions, et donc dieu.
Je dis pas qu'il faut y croire absolument, mais mon raisonnement ma directement ramené à ce qu'y est rapporté dans les textes sacrés.

Si seulement tout le monde pouvait respecté les 10 commandements, rien que ça, ça serait déjà un progrès énorme, que je me disait pendant tout ce temps, et maintenant j'ai un peu compris, j'ai fait le rapprochement, j'ai retrouvé la foi que je pense n'avoir jamais eu !

Bref, j'ai retrouvé, chez dieu, des valeurs qui pour moi était toute simple mais pour qui d'autres ne le sont pas.
C'est mon approche de la religion, et elle va encore évoluer.


Voila j'espère ne pas avoir fait un gros HS mais je tenais à donner mon point de vue , et voir les réponses à cela si d'autres ont eu la même expérience .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
espritdumoment



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 00:33

J'avais bien accroché ce docu la première fois que je l'avais vu, pour les perspectives qu'il ouvre, et les questions qu'il invite à se poser

Bon, c'était il y a deux ans environs
Faudrait que je le remate avec le recul clown

Au sujet de Ramtha pas mal présente dans ce docu si mes souvenirs sont bons

Citation :
Les quatre pierres angulaires de sa philosophie sont :

1. L'affirmation que nous sommes Dieu (ou divin)
2. La directive de faire connaître l'inconnu (avant tout à soi-même)
3. Le concept que la conscience et l'énergie crée la nature de la réalité
4. Le défi de se conquérir soi-même (ou de faire sa propre conquête de soi)

D'autre part, dans l'enseignement de Ramtha, il existe ce concept d'observateur de la mécanique quantique dans nos propres vies qui lui permettrait d'organiser sa propre existence.

Un autre film du même genre circule

"The secret"

Celui ci je l'avais trouvé franchement "borderline" No

Je pense effectivement aussi que la physique quantique aura un rôle majeur dans la religion du Nouveau Monde... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritdumoment.over-blog.fr/
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 02:30

goldbi

Je me suis pas mal reconnu dans ton parcours introspectif. J'en suis plus ou moins au même stade que toi. Un peu hébété par l'evidence que cela suscite, presque résigné !

Les commandements de Moise et, la raison écrasante d'un simplisme lumineux (paroles et textes saints) peut séduire, à priori. Il s'agit aussi et surtout de confier au jugement de Dieu son âme ! Et c'est peut être là le problème, ou le grand Test. Dieu nous a crée en sachant que nous serions faibles face à la tentation... et nous le sommes. La seul façon pour les hommes de ne pas tomber dans le ravin démoniaque, c'est d'adorer leur créateur, quoi qu'il advienne. La foi aveugle rend fort et tenace devant le démon, cette trivialité renvoie à des instincts de survie grégaires (mentaux), elle fait oeuvre de rempart. C'est une force de répulsion qui doit être inébranlable mais qui est pourtant faillible à tout moment.

Je trouve ça un peu limite. Un gourou un peu mégalo en dirait autant.

Il n'y a pas de force de repulsion sans force d'attraction (enfin il me semble en physique). L'attraction serait peut être alors l'amour. Certains diront l'amour de Dieu, d'autre l'amour de son prochain.
Certains iront même jusqu'à parler d'amour de sois... et là... le démon réapparait ! pirat ! danger ! Il faut vite sortir un crucifix et demander pardon pour s'être égaré.

Cette obsession permanente de la pureté de l'âme... c'est pas tenable ! Seul un Saint peut surmonter cela.

Nous ne sommes pas des anges, nos vies terrestres sont fragiles, notre âme tourmentée en permanence (par le regard de Dieu et celui de satan). C'est un chemin de croix... Seuls les plus forts en sortiront bénis de Dieu. Toujours cette course au mérite... Cette compétition...

Triste sort, que dis-je... malédiction !

Ce combat permanent me fatigue. Pourquoi est-ce ainsi ? Sommes nous une race (les humains de la Terre) dont l'unique but est de lutter contre le Mal ? J'ai l'impression d'être dans un manga japonais quand j'y pense... surtout quand je lis des passages de l'apocalypse... quelle débauche de couleur et d'îcones (anges, animaux divins) de sang et d'horreur, d'incantations et de miracles, de mensonges et de massacres... de culpabilité et d'impartialité ! Je me sens bien petit face à tout ça... je ne suis qu'une âme reliée aux autres... un grain de sable ! Ne m'en demandez pas autant ! Tout ce folklore m'effraie un peu et me rend circonspect.

Je manque peut être de courage. Je ne suis peut être pas assez confiant... j'ai tendance à me méfier de se que je peux trop facilement imaginer. Et là, c'est quand même un peu trop facile. Soyez fidèle à Dieu et il vous accueillera en sa demeure. Un défis certe très compliqué à relever mais... tellement aveuglant... l'ombre de servitude me fait grincer les dents... malgré ma bonne volonté.

Je n'ai pas encore assez vécue pour pouvoir comprendre le sens de tout ça. Je ne comprendrais peut être jamais, mais je garde les yeux ouverts malgré l'aveuglement, en essayant de ne pas croire que mourir rend la vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 12:31

Me retrouve dans ce dernier post...(posté à 2h30 quand même Rolling Eyes )

+2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Northern_Child

avatar

Nombre de messages : 375
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: l   14/3/2009, 15:36

Une question me turlupine :

Est on nécessairement anti-religieux lorsque l'on ne croit pas en dieu et qu'on essaie de le prouver ?

Je veux dire, si l'on est pas croyant, on ne peut pas seulement prétendre que dieu n'existe pas (aucuns arguments). Alors oui il faut avancer des arguments et des théories qui de toute manières ne plairont pas au croyant. (négation de l'existence du bien et du mal, opposition au péché originel...)

En quoi un film\une personne qui tente d'expliquer sa vision du monde par des propos nécessairement contraire aux religions veut-il l'anéantissement des religions?

Evidemment les non-croyants ont une vision qui est à l'extrême opposé des croyants, et expliquer sa propre vision à l'autre est une tâche complexe car la notion de divin n'existe pas dans un des schémas tandis qu'elle constitue l'essentiel de l'autre.

Je ne pense pas qu'essayer de s'expliquer soit une volonté d'anéantir l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 16:18

Tristan a écrit:
On risque d'assister à un revival du combat entre :

Les partisans du "ni dieu ni maîtres" digne d'adolescent se rebellant contre leur père. Les gaucho-humanistes, féministes et laicistes, pro avortement et anti-peine de mort... se croyant dans le juste chemin et de bonne fois (alors qu'ils ne croient en rien).

Tout n'est pas à jetter chez eux biensûr, il y'a un feu de révolte et une volonté de se défaire des chaines de l'esclavage... Quand l'esclave se rebelle, c'est contre son maître d'abord, puis contre tous les maîtres... Le seul problème est l'application de cette doctrine au niveau politique et sociétale.
"Nous sommes libres d'utiliser notre corp et notre âme comme bon nous semble, personne ne fixe de règles "bien" - "mal".. L'homme est son propre maître... Ces termes posés deviennent par la suite une règle générale, un paradigme de société. Cela a entraîné les pires dérives, et une névrose de masse qui ruinent la famille, la jeunesse et les mentalités. Des conséquences (que l'on dénonce ici) qui donnent raison à l'autre "clan" :


Les déistes (ou adorateurs apocalyptiques) en pleine phase d'adoration du père. Ils refusent quasi systématiquement le débat, aveuglés et terrifiés par la foi de la peur, du jugement dernier. Ils se lèvent face à l'imposture de la gauche et face aux idées renégates des lumières, cosubstancielles à celles des protestants et avant eux, des templiers hérétiques. On peut remonter comme ça jusqu'au pêcher originel et in fine à Satan !

Je ne m'étonne donc pas de trouver ici, face à face, ces deux courants de pensée. C'est une lutte séculaire pour l'appropriation de la vérité.

Or, je pense que si la vérité appartient à tous, elle n'est la propriété de personne.

Je ne sais pas quoi penser de tout ça... mais je continue à vous lire avec interêt. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 16:44

Passionnant ce débat .

jocolor
Revenir en haut Aller en bas
offset97



Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   14/3/2009, 21:09

Paix sur vous

Citation :
La raison écrasante d'un simplisme lumineux (paroles et textes saints) peut séduire, à priori.
adorer leur créateur, quoi qu'il advienne.
La foi aveugle rend fort et tenace

Pour moi la foi aveugle est mauvaise, et en effet une séduction de plus qui peut égarer l'homme.
Puisqu'on ne naît pas omniscient, la foi ne suffit pas : si elle n'a pas de base solide, elle risque de ne pas résister devant une information manipulée, des arguments trompeurs. Ou alors de faire rejeter une vérité, juste parce que la foi aveugle implique de ne pas prendre en compte son propre doute, de ne pas se poser de question trop vivement et donc de ne pas en chercher sincèrement la réponse et de façon à la trouver (et plus simple, la voir quand elle est devant nous).
Mais pourqoi avoir peur de douter, si c'est la vérité que l'on veut et si Dieu est la Vérité ? Le doute est une limite, humaine. Il faut la dépasser, pas rester en-dessous : chercher des réponses, apprendre.

Pour moi croire sans savoir, n'est pas vraiment croire (au sens religieux), mais plutôt croire qu'on croit, car on ne se demande jamais si c'est bien ce qu'on croit (ou si cette idée ne vient pas de nous et est arrivé chez nous par magie, hop, sans cause réelle, sans réflexion etc).

Qu'on soit croyant ou athée, la seule façon de trouver la vérité, c'est de le vouloir profondément, et donc de la chercher de manière adéquate, en passant outre les a priori, réfléchissant à ce qui est logique dans notre mode de recherche (si notre désir de vérité est grand, cela se fait tout seul, bien que par moment notre faillibilité humaine nous égare, il faut s'en rendre compte et se reprendre)...

Comment être fort dans sa foi sans avoir reçu aucune preuve ? Pour moi en tout cas c'est impossible. La foi doit être installée par la raison, Dieu nous en a donné suffisament pour y arriver, il suffit de le vouloir, donc de vouloir être sûr (dans une mesure humainement possible bien entendu).

Si j'étais resté dans un état de "foi" aveugle non religieuse, eh bien, je n'aurais jamais trouver la foi en Dieu. Comment changer de paradigme, s'il est mauvais, avec une foi aveugle en ce paradigme ? Impossible.
En conséquence je prie Dieu de nous éloigner d'une foi aveugle, nous qui sommes pourtant croyants, car bien que croyants, nous sommes toujours humains, donc faillibles.

Je ne connaît pas les versets de la Bible au sujet de la connaissance de Dieu et de la Foi (m'y suis mis y'a pas longtemps moi, à la religion!), mais ceux du Coran sont très explicites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldbi



Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   15/3/2009, 02:39

offset +1 tout à fait d'accord avec ça Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   16/3/2009, 16:57

La croyance est une chose et « ce qui est » en est une autre. La croyance est un mot, une pensée, elle n’est pas la chose, pas plus que votre nom n’est véritablement vous-même. Au moyen d’une expérience personnelle vous espérez avoir un contact avec la vérité de votre croyance, vous la prouver à vous-même ; mais cette croyance même conditionne votre expérience. Ce n’est pas tant que l’expérience surgisse comme preuve de votre croyance, mais plutôt que la croyance engendre l’expérience. Votre croyance en Dieu vous procurera l’expérience de ce que vous appelez Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 01:00

quelqu'un a écrit:
Votre croyance en Dieu vous procurera l’expérience de ce que vous appelez Dieu.

Donc ? En fait quelle conclusion tires-tu de cette affirmation ?

Je pense que ça serait intéressant de développer ici..;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 01:38

Le problème avec le relativisme absolu pratiqué ici par "quelqu'un", c'est... qu'il n'y a jamais de conclusion !

Mis à part peut être : "Je sais juste que je ne sais rien"

Ca fait pas beaucoup avancer le débat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 10:18

jayabs a écrit:
quelqu'un a écrit:
Votre croyance en Dieu vous procurera l’expérience de ce que vous appelez Dieu.

Donc ? En fait quelle conclusion tires-tu de cette affirmation ?

Je pense que ça serait intéressant de développer ici..;-)


L’adorateur est semblable à l’adoré. Adorer quelqu’un, c’est s’adorer soi-même ; l’image, le symbole, sont des projections de soi. Somme toute, votre idole, votre livre, votre prière ne sont que le reflet de votre éducation, ce sont vos propres créations même si quelqu’un d’autre les a inventées. Votre choix s’effectue en fonction de votre satisfaction, votre choix est votre préjugé. Votre image est votre ivresse, et elle est sculptée dans votre propre mémoire. C’est vous-même que vous adorez au travers de l’image que votre pensée a créée. Votre dévotion n’est que l’amour de vous-même recouvert du chant de votre esprit. Vous êtes le tableau, le tableau n’est que le reflet de votre esprit. Une telle dévotion est une forme de mensonge à soi-même qui ne mène qu’au chagrin et à l’isolement, c’est-à-dire la mort. La recherche est-elle dévotion ? Rechercher quelque chose n’est pas chercher ; être en quête de la vérité n’est pas la trouver. La recherche nous permet d’échapper à ce que nous sommes. Nous essayons par tous les moyens d’échapper à ce que nous sommes. Nous sommes si insignifiants, fondamentalement nous ne sommes rien, et le fait de vénérer quelque chose de plus grand que nous est aussi insignifiant et vide que nous-mêmes. L’identification avec ce qui est grand est encore une projection de ce qui est petit. Le plus est une extension du moins. L’infiniment petit en quête de l’infiniment grand ne découvrira jamais que ce qu’il est capable de trouver. Les fuites sont nombreuses et variées, mais l’esprit qui fuit est peureux, étroit et ignorant.

Le fait de comprendre le processus de la fuite libère de ce qui est. Ce qui est ne peut être compris qu’à partir du moment où l’esprit n’est plus à la recherche d’une réponse. Chercher une réponse, c’est vouloir fuir ce qui est. Cette recherche revêt différents noms, dont l’un est la dévotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 10:28

Donc si je suis bien ton raisonnement nous ne sommes absolument rien, il faut l accepter (d'une manière dogmatique ?) et ne pas chercher à prétendre être quelque chose.

C'est tout de même très subjectif...mais c'est une "vision" de "la vie" intéressante.

Pense-tu que ce rien (nous, la vie) soit beau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 10:39

jayabs a écrit:
Donc si je suis bien ton raisonnement nous ne sommes absolument rien, il faut l accepter (d'une manière dogmatique ?) et ne pas chercher à prétendre être quelque chose.

C'est tout de même très subjectif...mais c'est une "vision" de "la vie" intéressante.

Pense-tu que ce rien (nous, la vie) soit beau ?

Nous ne sommes pas "rien" il faut que vous ayez conscience de ce que vous êtes, quoi que vous soyez, si agréable ou déplaisant que cela soit : vivez avec cela sans le justifier, sans y résister. Vivez avec cela sans lui donner de nom, car donner un nom, c’est prononcer une condamnation, c’est opérer une identification. Vivez avec cela sans peur, car la peur empêche la communion, et sans communion vous ne pouvez pas vivre avec cela. Etre en communion, c’est aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 10:44

quelqu'un a écrit:
Nous sommes si insignifiants, fondamentalement nous ne sommes rien, et le fait de vénérer quelque chose de plus grand que nous est aussi insignifiant et vide que nous-mêmes.

scratch bref...lol



Merci pour tes précisions ;-) Aimer Dieu c'est aussi aimer...je n'y vois pas vraiment de problème parce qu'on donne un nom à cet amour.

Le fond semble le même après sur la forme y aura encore pleins de débats Laughing ici et ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 11:01

jayabs a écrit:
quelqu'un a écrit:
Nous sommes si insignifiants, fondamentalement nous ne sommes rien, et le fait de vénérer quelque chose de plus grand que nous est aussi insignifiant et vide que nous-mêmes.

scratch bref...lol



Merci pour tes précisions ;-) Aimer Dieu c'est aussi aimer...je n'y vois pas vraiment de problème parce qu'on donne un nom à cet amour.

Le fond semble le même après sur la forme y aura encore pleins de débats Laughing ici et ailleurs.

Nous ne somme pas "rien" dans le sens ou nous n'existons pas, car nous existons, c'est un fait.
Nous somme rien car "tout" est "rien", nous faison partis de ce "tout".
il faut prendre conscience que la vie n'est "rien" nous sommes tous ephemeres, mais la vie créee le "tout".
Et vous avez raison de dire qu'il y aura encore pleins débats car la vérité est ce que vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 13:52

Et voilà on y arrive ! le dieu Nihil !

J'avais entendu parler de prêtres du grand "Rien" (notemment dans un sketch de dieudo)... mais là ça dépasse l'entendement.

Heidegger, Nietzsch ou Cioran sort de ce corps !! Tu as enfanté un mal qui désespère et désenchante les esprits. Libéré des chaines de la morale, tu participes à la destruction du monde, rêve d'un retour au côté de ton créateur : le divin Nihil.


"Nous sommes rien car "tout" est "rien"" Suspect

C'est de l'ordre du fantasme chaotique ; le néant créateur ! On remplace ici Dieu par le grand Rien créateur du Tout, c'est tellement plus aisé... ne rien imaginer, laisser le vide nous guider...

"la vie n'est rien mais elle créee le Tout"

si rien = tout

alors la vie ne créee rien ou plus exactement : la vie est tout mais ne créee rien !? (Simple mise en équation de cette logique)

Au final, la théorie se contredie d'elle même. Cessons donc cette tartuferie intellectuelle.

Je le répète, le RELATIVISME absolue mène à de dangereuses théories nihilistes de ce genre, à l'idôlatrie du néant, à l'inaction passive, au constat pessimiste, à l'inexistence du mal et à la permissivité totale !

On voit aujourd'hui les effets destructeurs de ces théories ou si rien n'existe, tout est permis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
espritdumoment



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 13:59

Le positivisme ou le positivisme empirique ne suffisent pas à expliquer le positivisme post-initiatique en tant qu'objet irrationnel de la connaissance.

Par le même raisonnement, on ne saurait écarter de cette étude l'influence de Montague sur le positivisme idéationnel.

On ne saurait assimiler, comme le fait Nietzsche, le positivisme empirique à un positivisme post-initiatique, et il faut cependant contraster ce raisonnement : s'il s'approprie le positivisme en tant qu'objet rationnel de la connaissance alors même qu'il désire le resituer dans le contexte politique et intellectuel qui constitue le coeur de la problématique spéculative, il faut également souligner qu'il en identifie l'origine empirique en tant qu'objet transcendental de la connaissance tout en essayant de critiquer le positivisme.
Le positivisme rationnel ou le positivisme irrationnel ne suffisent néanmoins pas à expliquer le positivisme déductif dans une perspective bergsonienne.

Par ailleurs, on pourrait mettre en doute Descartes dans son approche irrationnelle du monogénisme. C'est ainsi qu'il spécifie la démystification synthétique du monogénisme, car le paradoxe du positivisme originel illustre l'idée selon laquelle le positivisme idéationnel et le positivisme phénoménologique ne sont ni plus ni moins qu'un positivisme déductif sémiotique.

Le monogénisme ne synthétise, par ce biais, qu'imprécisément le monogénisme synthétique, et c'est ainsi que Chomsky systématise la relation entre scientisme et passion.

Le positivisme ou le positivisme sémiotique ne suffisent donc pas à expliquer le positivisme dans une perspective montagovienne contrastée.

Contrastons cependant ce raisonnement : s'il conteste la conception substantialiste du monogénisme, il faut également souligner qu'il en caractérise la démystification empirique dans une perspective spinozienne contrastée et le monogénisme pose donc la question du positivisme empirique comme objet phénoménologique de la connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritdumoment.over-blog.fr/
 
Que sait-on vraiment de la réalité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que sait-on vraiment de la réalité ? (film)
» du qu in s in va , mi j'eul sait
» comment on sait qu'on est pret pour le deuz?
» Une terrible réalité relayée par le BBC :
» Harry Potter existe vraiment !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: