Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que sait-on vraiment de la réalité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 14:23

Tristan a écrit:
Et voilà on y arrive ! le dieu Nihil !

J'avais entendu parler de prêtres du grand "Rien" (notemment dans un sketch de dieudo)... mais là ça dépasse l'entendement.

Heidegger, Nietzsch ou Cioran sort de ce corps !! Tu as enfanté un mal qui désespère et désenchante les esprits. Libéré des chaines de la morale, tu participes à la destruction du monde, rêve d'un retour au côté de ton créateur : le divin Nihil.


"Nous sommes rien car "tout" est "rien"" Suspect

C'est de l'ordre du fantasme chaotique ; le néant créateur ! On remplace ici Dieu par le grand Rien créateur du Tout, c'est tellement plus aisé... ne rien imaginer, laisser le vide nous guider...

"la vie n'est rien mais elle créee le Tout"

si rien = tout

alors la vie ne créee rien ou plus exactement : la vie est tout mais ne créee rien !? (Simple mise en équation de cette logique)

Au final, la théorie se contredie d'elle même. Cessons donc cette tartuferie intellectuelle.

Je le répète, le RELATIVISME absolue mène à de dangereuses théories nihilistes de ce genre, à l'idôlatrie du néant, à l'inaction passive, au constat pessimiste, à l'inexistence du mal et à la permissivité totale !

On voit aujourd'hui les effets destructeurs de ces théories ou si rien n'existe, tout est permis.


Si nous examinons les choses très à fond, d’une manière objective et non personnelle, nous constatons que, psychologiquement, tel est bien le fond commun de l’humanité toute entière.

Cette nouvelle ne nous réjouit pas forcément, car nous croyons tous êtres des individus, distincts de tous les autres, et nous nous efforçons de nous identifier à quelque chose, de nous réaliser, de devenir.

Nous sommes tous individualistes, étriqués, limités.

Mais la réalité, sur le plan psychologique, c’est que nous ne sommes pas des individus.

Vous êtes le collectif. Nous sommes le résultat de ces millions et millions d’années.

Notre conscience est la conscience commune de toute l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quelqu'un



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 14:27

Nous avons une image de ce qu’est n’être rien, et nous n’aimons pas cette image ; mais le fait réel de n’être rien, quand vous n’avez pas d’image, peut être entièrement différent. Et c’est entièrement différent. Ce n’est pas un état qui peut être réalisé en termes de n’être rien ou d’être quelque chose. C’est entièrement différent quand il n’y a aucune image de vous-même. Et n’avoir aucune image de vous-même exige une attention immense, un sérieux immense. C’est uniquement celui qui est attentif, celui qui est sérieux, qui vit, pas les gens qui ont des images d’eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 14:43

quelqu'un (curieux pseudo pour celui qui nie l'individu)

J'ai du mal à suivre... je partage ton constat sur l'Homme étriqué et individualiste. Seulement il ne l'a pas toujours été !
Le fait de dissoudre l'individu dans la communauté humaine implique que cette communauté existe. Elle existe par la combinaison des expériences passées, présentes et des aspirations futures. Elle existe par la somme des individus car sans l'individu, il n'y a pas d'humanité.

Dire que l'individu n'existe pas revient à nier l'existence de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 15:46

espritdumoment a écrit:
Le positivisme ou le positivisme empirique ne suffisent pas à expliquer le positivisme post-initiatique en tant qu'objet irrationnel de la connaissance.

Par le même raisonnement, on ne saurait écarter de cette étude l'influence de Montague sur le positivisme idéationnel.

On ne saurait assimiler, comme le fait Nietzsche, le positivisme empirique à un positivisme post-initiatique, et il faut cependant contraster ce raisonnement : s'il s'approprie le positivisme en tant qu'objet rationnel de la connaissance alors même qu'il désire le resituer dans le contexte politique et intellectuel qui constitue le coeur de la problématique spéculative, il faut également souligner qu'il en identifie l'origine empirique en tant qu'objet transcendental de la connaissance tout en essayant de critiquer le positivisme.
Le positivisme rationnel ou le positivisme irrationnel ne suffisent néanmoins pas à expliquer le positivisme déductif dans une perspective bergsonienne.

Par ailleurs, on pourrait mettre en doute Descartes dans son approche irrationnelle du monogénisme. C'est ainsi qu'il spécifie la démystification synthétique du monogénisme, car le paradoxe du positivisme originel illustre l'idée selon laquelle le positivisme idéationnel et le positivisme phénoménologique ne sont ni plus ni moins qu'un positivisme déductif sémiotique.

Le monogénisme ne synthétise, par ce biais, qu'imprécisément le monogénisme synthétique, et c'est ainsi que Chomsky systématise la relation entre scientisme et passion.

Le positivisme ou le positivisme sémiotique ne suffisent donc pas à expliquer le positivisme dans une perspective montagovienne contrastée.

Contrastons cependant ce raisonnement : s'il conteste la conception substantialiste du monogénisme, il faut également souligner qu'il en caractérise la démystification empirique dans une perspective spinozienne contrastée et le monogénisme pose donc la question du positivisme empirique comme objet phénoménologique de la connaissance.

Faut que je retrouve mon dico !! study lol! (J'ai rien compris.... drunken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humanalpha



Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   17/3/2009, 20:17

Pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
espritdumoment



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   18/3/2009, 00:00

Faut pas prendre tout ce que je dis au 1er degré non plus

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritdumoment.over-blog.fr/
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   18/3/2009, 00:37

jayabs a écrit:
espritdumoment a écrit:
Le positivisme ou le positivisme empirique ne suffisent pas à expliquer le positivisme post-initiatique en tant qu'objet irrationnel de la connaissance.

Par le même raisonnement, on ne saurait écarter de cette étude l'influence de Montague sur le positivisme idéationnel.

On ne saurait assimiler, comme le fait Nietzsche, le positivisme empirique à un positivisme post-initiatique, et il faut cependant contraster ce raisonnement : s'il s'approprie le positivisme en tant qu'objet rationnel de la connaissance alors même qu'il désire le resituer dans le contexte politique et intellectuel qui constitue le coeur de la problématique spéculative, il faut également souligner qu'il en identifie l'origine empirique en tant qu'objet transcendental de la connaissance tout en essayant de critiquer le positivisme.
Le positivisme rationnel ou le positivisme irrationnel ne suffisent néanmoins pas à expliquer le positivisme déductif dans une perspective bergsonienne.

Par ailleurs, on pourrait mettre en doute Descartes dans son approche irrationnelle du monogénisme. C'est ainsi qu'il spécifie la démystification synthétique du monogénisme, car le paradoxe du positivisme originel illustre l'idée selon laquelle le positivisme idéationnel et le positivisme phénoménologique ne sont ni plus ni moins qu'un positivisme déductif sémiotique.

Le monogénisme ne synthétise, par ce biais, qu'imprécisément le monogénisme synthétique, et c'est ainsi que Chomsky systématise la relation entre scientisme et passion.

Le positivisme ou le positivisme sémiotique ne suffisent donc pas à expliquer le positivisme dans une perspective montagovienne contrastée.

Contrastons cependant ce raisonnement : s'il conteste la conception substantialiste du monogénisme, il faut également souligner qu'il en caractérise la démystification empirique dans une perspective spinozienne contrastée et le monogénisme pose donc la question du positivisme empirique comme objet phénoménologique de la connaissance.

Faut que je retrouve mon dico !! study lol! (J'ai rien compris.... drunken )

Apparemment je suis pas le seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
espritdumoment



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   18/3/2009, 01:00

Pour être plus clair j'étais en train de rire bêtement sur ce site

http://www.charabia.net/gen/gendisp.php?gen=1

J'ai pas pu résisté à en coller une ici et ce topic était plutôt bien approprié

Bon je sais, c'est pas très drôle... What a Face

Mention spéciale quand même à celui ci

http://www.charabia.net/gen/gendisp.php?gen=17

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritdumoment.over-blog.fr/
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Que sait-on vraiment de la réalité?   18/3/2009, 03:01

Je m'incline lol

merci d'avoir recentré le débat cheers

j'ai laisser mon 3ème degré au vestiaire sur ce coup la ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que sait-on vraiment de la réalité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Que sait-on vraiment de la réalité ? (film)
» du qu in s in va , mi j'eul sait
» comment on sait qu'on est pret pour le deuz?
» Une terrible réalité relayée par le BBC :
» Harry Potter existe vraiment !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: