Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liberté, Egalité, Fraternité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Liberté, Egalité, Fraternité   2/4/2009, 12:32

Le fameux "Liberté, Egalité, Fraternité" affiché sur le fronton de nos mairies, est totalement antichrist et antibiblique.

"Liberté", en langage Illuministe, signifie non soumis à Dieu. D'où la statue dde la liberté dans le port de New York.

"Egalité" implique que l'homme, une fois toute autorité balayée, ne devrait rien posséder de plus que ses concitoyens, c'est à dire pratiquement rien.

"Fraternité" signifie que tous les hommes sont frères sans distinction de race ou de religion, les frontières étant abolies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Typhoon



Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   2/4/2009, 13:21

tu cherche un sens caché parce que tu veux qu'il y en ait un.... mais je pense pas qu'il y en ait, c'est une belle devise, malheuresement aucun des trois n'est vrai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   2/4/2009, 13:50

EXTRAITS DES PROTOCOLES DES SINGES DE SION:

« Liberté-Égalité-Fraternité »



Nous fûmes les premiers, jadis, à crier au peuple : « Liberté, Égalité, Fraternité », ces mots si souvent répétés, depuis lors, par d'ignorants perroquets, venus en foule de tous les points du globe autour de cette enseigne. A force de les répéter, ils ont privé le monde de sa prospérité et les individus de leur vraie liberté personnelle si bien protégée naguère contre la populace qui voulait l'étouffer.

Les Gentils, soi-disant sages et intelligents, ne discernèrent pas combien étaient abstraits ces mots qu'ils prononçaient et ne remarquèrent point combien ils s'accordaient peu les uns avec les autres et même se contredisaient.

Ils ne virent pas qu'il n'est aucune égalité dans la Nature qui créa elle-même des types divers et inégaux d'intelligence, de caractère et de capacité. De même en est-il pour la soumission aux lois de la Nature. Ces prétendus sages n'ont pas deviné que la foule est une puissance aveugle et que les parvenus sortis de son sein pour gouverner sont également aveugles en politique ; ils n'ont pas compris davantage qu'un homme destiné à régner, fût-il un imbécile, peut gouverner, tandis qu'un autre qui n'a pas reçu l'éducation voulue, fût-il un génie, n'entendra rien à la politique.

Tout ceci a échappé aux Gentils.


L'abolition des privilèges

Notre appel « Liberté, Égalité, Fraternité » amena dans nos rangs, des quatre coins du monde, grâce à nos agents inconscients, des légions entières qui portèrent nos bannières avec extase. Pendant ce temps, ces mots, tels autant de vers rongeurs, dévoraient la prospérité des chrétiens, détruisaient leur paix, leur fermeté et leur union, ruinant ainsi les fondements des États. Comme nous le verrons plus loin, ce fut cette action qui amena notre triomphe. Elle nous donna, entre autres choses, la possibilité de jouer notre as d'atout : l'abolition des privilèges, en d'autres termes, l'existence de l'aristocratie des Gentils, seule protection qu'avaient contre nous les nations et les pays.


Dernière édition par antipropagande le 13/4/2009, 21:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   2/4/2009, 14:50

Typhoon a écrit:
tu cherche un sens caché parce que tu veux qu'il y en ait un.... mais je pense pas qu'il y en ait, c'est une belle devise, malheuresement aucun des trois n'est vrai

Si, mais il faut lui redonner le sens qu'elle avait à l'origine, bien avant les Illuminati :



Cette devise fut, dès le XVIIIè siècle, sciemment détournée de son sens primitif par confusion systématique de ses trois termes. Le rééquilibrage du social ne peut, en effet, se réaliser qu'à partir de l'instant où leurs applications respectives leur sont spécifiquement rendues – et non confondues comme elles le sont aujourd'hui.

Il suffit de très peu de choses pour démolir une harmonie sociale et organiser ainsi un lucratif chaos.


Dernière édition par Auda le 4/4/2009, 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   4/4/2009, 09:01

tonino17 a écrit:
les MAGISTRATS et les GOUVERNANTS SONT TENUS, tout comme les citoyens, DE RENDRE AU CHRIST UN CULTE PUBLIC ET DE LUI OBEIR
C'est là, je crois, une des plus dangereuses erreurs guettant notre époque, et qui ne ferait que ravaler le christianisme au rang de l'Islam en instaurant de facto une religion d'Etat, et partant la tyranie de celui-ci sur la vie spirituelle et la culture. La séparation de l'Eglise et de l'Etat fut, au contraire, une des bonnes innovations de la Révolution française et dont il ne faudrait pas sous estimer la portée, laquelle repose justement sur cette fameuse devise "Liberté, Egalité, Fraternité".

Le sens de cette devise enfermant cette connaissance fort ancienne qu'il n'est d'harmonie sociale que dans l'indépendance relative des 3 sphères régissant toute société : 1° Spirituelle/ culturelle, 2° Politique, 3° Economique – Tête, Cœur et Main d'un organisme humain complet – dans lequel se trouveraient à la fois garantis : la Liberté religieuse, l'Egalité devant la Loi, et la Fraternité (Solidarité) dans tout ce qui concerne la vie économique.

Tout le déséquilibre et le chaos actuel ne provenant, en définitive, que de la confusion, intentionnelle ou non, de ces trois termes, et notamment, à notre époque, la tyrannie de l'Economique sur la sphère culturelle tout entière, et même sur l'Etat à la botte aujourd'hui des banques et du Veau d'Or qu'il sert. Sujet d'actualité me semble-t-il.

Je n'ai pas le temps de m'étendre, mais la simple méditation du schéma ci-dessus permet déjà de comprendre beaucoup au désordre actuel où même les Etats sont devenus les stipendiés de la Haute Finance faute de pouvoir exercer leurs droits régaliens les plus fondamentaux. Rien de durable ne sortira jamais de l'ignorance de cette loi de la tripartition sociale déjà fort bien connue du Moyen-Âge =



A ceci près qu'imaginer aujourd'hui possible de restaurer cet état de choses ancien ne serait plus applicable en notre XXIè siècle où chaque individu doit maintenant trouver lui-même sa juste place, à chaque instant de son existence, dans l'une ou l'autre de ces trois sphères de vie. Revenir en arrière ne ferait qu'élargir le gouffre où nous sombrons, tant il est vrai que l'Homme évolue et change au fil des siècles, et que c'est à lui d'adapter la société où il doit vivre et non à un schéma social obsolète de l'enfermer dans un cadre anachronique périmé.


Dernière édition par Auda le 4/4/2009, 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   4/4/2009, 09:31

Euh par contre cette tres juste phrase ne vient pas de moi mais de Pie XI. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   4/4/2009, 10:57

tonino17 a écrit:
Euh par contre cette tres juste phrase ne vient pas de moi mais de Pie XI. Very Happy
C'est bien ainsi que je l'entendais, sans pour autant en admettre le bien fondé comme je viens de l'exposer. La liberté est, en effet, condition sine qua non de tout ce qui concerne la spiritualité, la culture ou même l'Histoire (aujourd'hui, par ex., gravement muselée par les lois-bâillons antirévisionnistes).

Pour mieux préciser : l'Inquisition restera à tout jamais la honte et la flétrissure indélébile de l'Eglise romaine, la marque ineffaçable qu'elle n'était plus chrétienne : Tant il est vrai qu'on ne saurait conduire les âmes au Christ par la force, la torture et les supplices.

Sur un plan purement théologique, ce qu'est, par exemple, l'Islam – dont le nom même veut dire "soumission" – ne saurait aucunement s'appliquer au christianisme, à la recherche du Christ, auquel seule une libre inclination de l'âme peut conduire.

Conséquemment, si c'est bien la liberté qui doit régner dans tout ce qui concerne le Spirituel, c'est alors à l'Etat de veiller à garantir l'égalité des droits de chacun dont, en premier lieu, la liberté religieuse des différentes confessions – pour autant, bien sûr, qu'elles ne portent pas atteinte au bien public et à la paix civile. L'Etat, dans la pleine expression de ses droits régaliens, doit, en réalité, servir de lien entre le Spirituel et l'Economique : en d'autres termes veiller au maintien de la Justice. C'est là son rôle et il ne saurait en avoir d'autre. Au delà, c'est la Tyrannie d'une sphère ou d'une autre qui s'installe, et nous en sommes là de nos jours.

Ce n'est donc pas à l'Etat de rendre ou d'imposer un culte. Le faire serait tout simplement imposer la tyrannie d'une charia en face d'une autre – et la guerre civile.


Dernière édition par Auda le 19/4/2009, 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   4/4/2009, 11:17

Rappel: Chacun parle librement de sa religion. Dieu decide de la facon dont ses creatures l'apprehende!

(Je suis peut etre hors sujet, mais certaines sensibilités pourraient etre bléssées alors que je suis persuadé que cela n'etait pas le propos...)

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.


Dernière édition par ziril le 24/6/2009, 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   4/4/2009, 11:35

ziril a écrit:
[...] alors que je suis persuadé que cela n'etait pas le propos...)
En effet ! = Je viens donc de préciser Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   5/4/2009, 02:18

...Amen!

Je ne peux rien ajouter à ce magnifique fil de discussion. Ça vient répondre à toutes sortes d'interrogations très actuelles.

Auda, tu as vraiment le don de l'enseignante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   5/4/2009, 13:06

Auda,j'espère sincèrement qu'un jour ton égarement cessera,et que tu retrouveras le vrais sens de la doctrine christique.

Encore une fois je te le répète je n'ai pas de haine ni de rancœur contre toi.

Bon Dimanche des Rameaux a tous!

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   5/4/2009, 15:00

Essaye de comprendre, Tonino : Il fut un temps où le corps sacerdotal, les prêtres, régissaient tout : c’était au temps des mages et des grands Initiés, tels que le furent, en leur temps, Zoroastre ou Moïse (Môsis), c’était, en ces hautes époques, une nécessité du fait de l’immaturité de l’Humanité. Puis vint le temps des prêtres-rois, des initiés-rois tels que le furent encore les pharaons, puis des rois séculiers ; tout cela fut une conséquence de l’évolution de l’homme en même temps que sa progressive descente dans le matérialisme.




Il y eut alors, au Moyen-Âge, une tripartition de fait de la population européenne en Clergé, Noblesse et Paysannerie (Tiers-Etat) – ce fut, comme tu le sais, plus d’un millénaire durant, la structure immuable de la société, disons jusqu’à la Révolution française (qui fut, en grande partie, détournée de ses idéaux, mais ce n’est pas le propos).

Il fut donc un temps où la puissance du clergé parvint presque à dominer l’ensemble de cette société jusqu’à couronner les empereurs et imposer ses dogmes urbi & orbi dans toute l’Europe. Mais ce temps-là n’est plus, se trouve de facto révolu – tout simplement (pour faire court) parce que la conscience et la vie intérieure de l’Homme ont, entre temps, évolué, changé – de telle sorte qu’il ne saurait être question aujourd’hui de restaurer une société tripartite en trois castes englobant respectivement 1° la gestion du spirituel et de la culture, 2° l’exécutif et le législatif (l’Etat), et 3° le domaine économique. Un tel état de chose serait tout simplement explosif et ne mènerait qu’au chaos.

En aucun cas, les hommes ne devraient être aujourd’hui socialement répartis en classes, ordres ou castes, mais, au contraire, individuellement insérés, en chacun de leurs actes, en l’une ou l’autre de ces trois sphères et dans la stricte mesure de leurs capacités.

Imaginer seulement qu’un pape, tel grand lama, grand ayatollah ou autre grand muphti puisse régir un jour en potentat oriental la société – notamment européenne – relèverait uniquement de l’utopie la plus irréaliste. J’ai suffisamment parcouru les Proche et Moyen-Orient pour imaginer à quel désastre cela nous conduirait en à peine quelques mois. L’exemple de l’Iraq devrait suffire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Jean-Charles.

avatar

Nombre de messages : 399
Age : 40
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   6/4/2009, 15:09

tonino17 a écrit:
Auda,j'espère sincèrement qu'un jour ton égarement cessera,et que tu retrouveras le vrais sens de la doctrine christique.

Encore une fois je te le répète je n'ai pas de haine ni de rancœur contre toi.

Bon Dimanche des Rameaux a tous!

Very Happy

un peu fastoche comme sortie...

J'imagine que tu es contre la mariage forcé. On ne peut pas en effet forcer quelqu'un à aimer. Donc pourquoi veux-tu forcer les nations et les états à aimer NSJC puisque cela ne peut être que librement consenti ?

J'avais déjà ouvert un sujet sur les loges maçonniques dont il faut se garder de les rejeter en bloc. Maçonnerie Opérative et maçonnerie spéculative ne sont pas à mettre dans le même sac bien que la deuxième est l'indigne héritière de la première.

Donc :

Liberté de conscience. Nous ne sommes pas d'accord qu'on nous impose de croire au 9.11 ni à d'autres choses.

Égalité devant la loi. Il n'y a aucune raison pour que l'on soit jugé en fonction de critères sociaux, raciaux, religieux etc.

Fraternité économique
. Puisque c'est dans l'argent diabolique que circule le venin qu'il faut annihiler par une conception fraternelle de ces choses.

Toutes extrapolations spéculatives de ces trois mots engendrent nécessairement la chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   6/4/2009, 17:52

AUDA ! Chapeau bas ! j'aime beaucoup la teneur et la qualitée de tes réponses !
c'est sincéres.
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   2/6/2009, 20:37

Une réponse majeure aux exactions de la Finance : l'ARGENT ALTERNATIF =

http://www.triarticulation.org/essays/2004-01-001.html
http://www.triarticulation.org/essays/2003-04-001.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   2/6/2009, 22:01

tres intéressant comme concept Auda, merci. Smile

(l'argent perimable)...

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   3/6/2009, 09:03

Argent alternatif d'ores et déjà en circulation en Bavière du Sud (Chiemgau) =





(Lien)
(Lien)
(Lien)
(Lien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   24/6/2009, 14:08

Ce pourrait être, en effet, une alternative expérimentale au scandaleux système financier actuel enchaînant tous les peuples de la Terre à la Finance apatride et masquée de ceux que Léon Degrelle eut l'esprit de nommer en son temps "Les Banksters" : En fait un système entièrement fondé sur l'USURE.

On me permettra de réinsérer ici cette vidéo que trop de gens méconnaissent et qui démontre pourtant fort bien la machiavelique tromperie qui berne le monde depuis tant de siècles, et qui se trouve à l'origine de presque toutes les boucheries militaires qui ensanglantèrent les peuples esclaves du dieu Mammon :

BANKSTER (vidéo 52mn)

Bien des choses se dévoilent alors en pleine lumière, en particulier ce qui conduisit les Puissances anglo-américaines à précipiter l'Europe dans la guerre à la seule fin de détruire le système financier du Reich obstinément fondé sur le CAPITAL-VALEUR TRAVAIL, et non sur le Veau d'or de Londres et de Wall-Street – système excluant fondamentalement l'usure et la spéculation, et qui se trouvait à deux doigts, en 1939, de conquérir le monde – non point militairement, mais par cette seule régulation pacifique de l'Economie.

Tout étant mis en œuvre, de nos jours, pour imposer une censure totale sur ces faits, à l'heure où le Système obèse de vide est sur le point d'éclater, on me permettra de rappeler ici que toutes les religions spiritualistes, depuis le Christianisme originel, plus tard cathare, ou même l'Islam, proscrivirent l'Usure comme d'essence fondamentalement démoniaque et satanique.

LA DEMOCRATIE & LES FINANCIERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
la_force

avatar

Nombre de messages : 477
Age : 107
Localisation : TATOUINE
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   25/10/2009, 02:19

Citation :
Jamais le monde ne connut pires guerres et conflits plus sanglants que depuis l'instauration de la sacro-sainte "Démocratie" et toujours au bénéfice de la Finance anglo-saxonne. A toutes fins de rafraîchir les mémoires, cet extrait de la revue flamande Periodiek Contact sous la signature de Frans de Hoon :

Citation:

"Comme il n'est encore jamais arrivé qu'un vainqueur avoue publiquement sa culpabilité au déclenchement d'une guerre, nous devons bien consulter l'Histoire pour découvrir la cause réelle du conflit. Nous constatons d'abord que dans le "Daily Express" du 24 mars 1933 le Congrès juif mondial a déclaré la guerre économique à l'Allemagne. Ensuite le 7 août 1933 Samuel Untermayer, président de la "World Jewish Economic Federation" déclarait dans le "New-York Times": "La guerre que nous avons décidé de mener contre l'Allemagne est pour nous une guerre sainte."

"Par la suite les milieux financiers de Wall Street agissaient de telle sorte que le rapport entre le dollar et le Reichmark était dévalué de 57% au préjudice de cette dernière monnaie. Il devint désormais impossible à l'Allemagne d'acheter des matières premières, des denrées alimentaires et d'autres marchandises sur le marché international dominé par le dollar. Adolf Hitler réagit immédiatement et résolument : il détacha le Reichmark de l'étalon-or et introduisit la "Valeur-Travail". Son principe partait de la constatation que ce n'était pas la valeur-or, ou une autre valeur, qui était déterminante pour la plus-value d'un produit, mais seulement et uniquement le travail qui avait été presté pour le fournir. Par les conséquences du Diktat de Versailles l'Allemagne était tombée dans la misère et ne disposait plus de devises, ce qui était aussi le cas de nombreux pays pauvres, par exemple en Europe Orientale et en Amérique du Sud.

"Hitler remplaça le commerce extérieur basé sur la monnaie par un commerce de troc : marchandises contre marchandises, de sorte que les devises tombaient en désuétude. Associées aux nécessaires investissements publics ces mesures eurent pour conséquences une fulgurante diminution du chômage et une forte augmentation du commerce avec les pays concernés.

Cela amena plus de stabilité et d'aisance dans le Reich, ce qui fut très désagréablement ressenti par les puissances de l'Ouest, d'autant plus qu'elles redoutaient que le nouveau système économique allemand basé sur la "Valeur-Travail" puisse un jour avoir un très grand succès dans le monde et supplanter l'empire du dollar couplé à l'étalon-or. Les puissances de l'Ouest ne le voulaient à aucun prix et elles commencèrent à préparer la guerre contre l'Allemagne.

"En Amérique la campagne d'excitation contre l'Allemagne (dont la résurrection économique était attribuée au réarmement) se renforça, mais les USA eux-mêmes commençaient la construction d'une flotte aérienne de bombardement à grande distance : les "forteresses volantes" dont le programme prévu devait être réalisé pour... 1939. Le 4 mai 1935 le diplomate polonais, le comte Szembeck, informait Varsovie que la campagne excitant à la guerre contre l'Allemagne trouvait encore et toujours son point de départ dans les milieux financiers israélites et franc-maçons.

"Curieuse est la constatation que le général britannique Fuller exprime dans un livre paru en 1937 disant que : "Le système de financement régnant ne repose plus sur la capacité de production, et que l'argent en tant que moyen de nouvelle répartition est devenu une marchandise que l'on peut, comme toute autre marchandise, acheter et vendre. Ou, autrement dit : la maladie qui causera la ruine du monde s'appelle l'usure. La France et l'Angleterre sont alliées l'une à l'autre parce que toutes les deux sont construites sur la puissance de l'argent et se trouvent sous la domination du système banquaire international. L'Allemagne s'est libérée de cette puissance internationale et devient ainsi l'objet de suspicion. Elle opère déjà avec le concept "valeur-travail" et c'est ce que l'on voudra éviter à tout prix. Déjà l'on s'active fébrilement à l'anéantissement de ce pays. Les financiers n'ont rien à y perdre, mais tout à y gagner". Et le gouverneur de la banque d'Angleterre déclara lui-même en 1939, un peu avant sa mort : "Notre société, telle qu'elle existe maintenant, repose sur la base d'une ploutocratie décadente. La confiance en elle diminue de plus en plus. Comment pouvons-nous, face à l'Allemagne, parler d'une société meilleure avec plus de justice aussi longtemps que nous souffrons nous-mêmes de ce mal de l'argent ? Le système monétaire est fatal à l'état : il crée la pauvreté et il apparaîtra être la cause principale de la guerre."

"Kristjan Rakowski, qui avait été ambassadeur de l'URSS à Londres et à Paris, fut impliqué en 1938 dans les procès staliniens d'épuration. A cette occasion il déclara, entre autres : "Une des raisons pour laquelle Hitler doit être anéanti est que, intuitivement et en dépit de l'opposition technique de Hjalmar Schacht, il a mis au point un système social dangereux. Obéissant uniquement à une nécessité il a écarté le système international aussi bien que le système privé des capitaux. En effet il ne possédait pas d'or et ne pouvait donc pas prendre pour base le système reposant sur le dollar dans son plan économique de gouvernement. Les seuls atouts qu'il possédait étaient la compétence technique et la capacité de travail de sa Nation. De la technique et du travail il a fait son capital et il y avait dans ce principe quelque chose de si formidablement contre-révolutionnaire qu'il parvint, comme par magie, à surmonter dans les plus brefs délais le chômage de sept millions de techniciens et d'ouvriers." Rakowski releva aussi que le système hitlerien de la Valeur-Travail ne possédait pas la base d'une théorie scientifique, mais reposait uniquement sur la pratique. Si d'autres nations devaient adopter ce système, il ne faudrait pas longtemps avant que des scientifiques ne trouvent à l'étayer par la théorie. Dans ce cas plus rien n'arrêterait ce système. Pour prévenir ce danger il n'y avait qu'une solution : faire la guerre.

"Sébastien Affner, un Allemand émigré en Angleterre a admis après la guerre dans son livre intitulé : "Anmerkungen zu Hitler", que le miracle économique de 1933 avait été bien plus considérable que celui de 1948. Il dit aussi qu'il n'avait aucun rapport avec le réarmement et que la majorité du peuple allemand, aux référendums, soutenait fermement Hitler. Qu'en était-il d'ailleurs de ce réarmement si abondamment cité ? Il ressort de recherches faites après la guerre à l'université de Harvard et au Pentagone que jusqu'au début de septembre 1939 pas une seule nouvelle fabrique d'armement n'avait été construite. L'Allemagne était alors tout au plus en état de soutenir une guerre que durant deux mois. A la lumière de ces constatations nous devons admettre qu'il n'existait aucun plan du côté allemand pour conduire une guerre d'agression ou de conquête de longue durée. Pourquoi une guerre d'ailleurs ? Pourquoi la nouvelle Allemagne aurait-elle voulu anéantir ses réalisations économiques, politiques et sociales par une guerre ?

"(...) D'un discours prononcé en 1947 par le capitaine J. Creagh-Scott nous apprenons ce qui suit : "Lors des échanges de télégrammes de la période 39-40 les Britanniques se déclarèrent prêts à négocier la paix si l'Allemagne revenait à l'étalon-or.". Churchill aussi déclara pendant les pourparlers relatifs à la Charte de l'Atlantique, qu'il réintroduirait l'étalon-or dès qu'Hitler aurait été vaincu.

Ceci et rien d'autre que l'abandon de l'étalon-or par l'Allemagne a été la réelle raison de la guerre. Le sort des petits pays comme la Pologne n'a joué aucun rôle. Chamberlain, à cette époque encore premier ministre, écrivit le 10 septembre 1939 à sa soeur : "...C'est l'Amérique et le monde israélite international qui nous ont précipités dans la guerre."

Où en sommes-nous aujourd'hui ?...

La mise sous tutelle des puissances qui pouvaient faire évoluer le monde dans la prospérité et la spiritualité par les puissances économiques Anglo-saxonne infiltrés par qui l'ont sais...

L'Allemagne (valeur travail)

La Russie avant la révolution Bolchévique (puissance de l'agriculture)

La France garant de la chrétienté en Europe (Marie madeleine, Archange Saint-Michel, Clovis, Jehanne d'Arc, Naissance de Louis XIV suite au pèlerinage de sa mère à Cotignac Var à notre dame de Grâces alors qu'elle n'arrivait pas à avoir d'enfant etc...)

Nous pourrions aussi parler du continent Américains avec les indiens, les mayas etc....

et la sagesse asiatique sous le taoïsme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inconnuu



Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   25/10/2009, 11:54

Merci pour ces informations.
La liberté, 'égalité et la fraternité, j'y crois.
C'est un but à atteindre.

On sait très bien que ces trois concepts ne sont pas applicable de but en blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   25/10/2009, 14:22

Libertée? Egalitée? Fraternitée???
désolé
on est pas sortis du même ventre a la maternitée...
Revenir en haut Aller en bas
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   25/10/2009, 14:33

Inconnuu a écrit:
Merci pour ces informations.
La liberté, 'égalité et la fraternité, j'y crois.
C'est un but à atteindre.
On sait très bien que ces trois concepts ne sont pas applicable de but en blanc.
Ce qu'il faut bien comprendre c'est que le sens véritable de cette devise, à l'origine initiatique, fut très rapidement détourné de sa logique originelle par confusion des termes, au point qu'on s'en sert de nos jours pour tenter de faire croire, par exemple, que l'égalité doit s'appliquer aussi bien au corporel qu'à l'intellectuel etc. – ce qui est évidemment une absurdité, les hommes étant, par nature, inégaux tant physiquement que moralement du simple fait de leurs karmas respectifs – mais égaux seulement devant la loi. Il en va de même pour la liberté ou la fraternité. On aboutit ainsi aux tyrannies réductrices des régimes bolchéviques et marxistes de récente mémoire où l'état-moloch enchaîna de force les hommes sur le Lit de Procuste de son matérialisme.

Chacun des termes de ce "trinôme" devant donc s'attacher exclusivement à chacune des 3 sphères qui les concerne et nullement n'importe comment. Simple précision.

@ Ce pourrait être une réponse à ta remarque, Yacin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Inconnuu



Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   25/10/2009, 23:48

C'est une autre approche, j'avoue que ca me fait ouvrir d'autres horizons.
Si vous avez encore d'autres informations, je suis preneur! bounce
Merci d'avance!

Le contrôle total par l'usure et la centralisation de la finance.

Je commence a avoir plein d'autres morceaux du puzzle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adeq



Nombre de messages : 348
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   26/10/2009, 00:16

Si vous prenez la déclaration des droits de l'homme il est écris:
Article 1
"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."
On parle ici de la naissance, après c'est une autre histoire ...
Un sans papier n'a certainement pas les même droits que Jean Sarkozi...

A la liberté je préfère la justesse.
A l'égalité je préfère l'équité.
A la fraternité je préfère la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiwass

avatar

Nombre de messages : 59
Localisation : Méridion
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité   26/10/2009, 04:28







Je suis d'accord sur le fond. Cependant ce ne semble pas être les allemands les inventeurs de ce type de dvlpmt, mais las américains ! Je ne pense pas que ce soit les juifs au coeurs du système, mais les intérêts fascistes anglo-US qui se sont servit des juifs d'abord pour leur système économique (usure, proscrite par les juifs de l'antiquité) puis pour créer la "dernière" colonie du monde. Les protocoles sont des faux des services secrets russes (hyper-infiltrés par les britanniques, ils ont probablement attribué leur propre programme aux juifs pour se défausser sur eux en cas de révoltes nationalistes ou communistes). Enfin je peux me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiwass.over-blog.com
 
Liberté, Egalité, Fraternité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après
» Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
» Sans Liberté de flatter il n ya point d éloge flateur...
» Tunisie et liberté d'expression
» Les courants de la liberté.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: