Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nature reprend toujours le dessus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: La nature reprend toujours le dessus !   21/5/2009, 07:52

L’amarante, plante espiègle



Cette plante est en train de faire tourner les beaux rêves de Monsanto en cauchemars.

Les OGM, pour Monsanto, c’est la réponse absolue à la prédation des insectes.

Pour les écologistes, et pour beaucoup de citoyens responsables, les OGM sont une menace pour l’environnement.

Mais là où tous les militants du monde se cassent les dents contre le puissant loybby OGM, une petite plante fait de la résistance.

L’amarante est une plante bien connue de nos ancêtres, puisque les Incas la considéraient comme une plante sacrée.

Mais pour le lobby OGM, c’est plutôt une « sacrée » plante.

Chaque plante produit environ 12.000 graines par an, et les feuilles contiennent des vitamines A, C et des sels minéraux.

Elle est même plus riche en protéine que le soja, pourtant considéré comme champion en la matière.

Les diététiciens affirment que la protéine de l’amarante est de qualité supérieure à celle du lait de vache.

Ils conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celle du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette.

Mais revenons aux OGM.

La scène du « drame » s’est tenue aux USA, à Macon, en Géorgie.

Un agriculteur remarqua en 2004 que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait généreusement ses plants de soja.

Les champs victimes de cette amarante comportaient une semence qui avait reçu un gène de résistance Roundup.

Depuis cette date, le phénomène s’est étendu à d’autres états : la Caroline du Sud, et du Nord, l’Arkansas, le Tenesse et le Missouri.

Le 25 juillet 2005, the Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés avaient transité vers les plantes naturelles, créant ainsi une graine résistante aux herbicides.

Ce que confirment les experts du CEH (centre for ecology and hydrology), et ce qui contredit les affirmations des pro-OGM qui ont toujours prétendu qu’une hybridation entre une plante génétiquement modifiée, et une plante naturelle était impossible.

Pour le généticien britannique, Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation ».

La seule solution qu’il restait aux agriculteurs était d’arracher les plants d’amarante à la main.

Sauf que cette plante s’enracine très profondément, rendant cette solution quasi impossible à réaliser.

Du coup, les agriculteurs ont renoncé à cet arrachage.

5000 hectares ont été à ce jour purement et simplement abandonnés, et 50.000 autres hectares sont menacés.

Depuis, ils sont de plus en plus nombreux ces agriculteurs américains qui renoncent à utiliser les plants OGM, d’abord parce qu’ils coûtent de plus en plus chers, et que la rentabilité est de mise en agriculture comme ailleurs, et enfin parce que l’efficacité des OGM est contestable au vu de ce qui est en train de se passer.

Pour Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja, à Dudley, Missouri, personne ne demande plus de graines Monsanto, au point que les graines OGM ont purement et simplement disparu de son catalogue.

Pourtant, cela représentait il y a peu 80% de son catalogue.

Il constate que les agriculteurs retournent aujourd’hui à l’agriculture traditionnelle.



Comme le dit Sylvie Simon dans un article à paraître dans la revue « votre santé ».

L’amarante est en quelque sorte un boomerang renvoyé par la nature à Monsanto.

« Elle neutralise le prédateur, et s’installe dans des lieux ou elle pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson, et les hautes terres tropicales et n’a pas de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimique ».

Les plantes vont-elles réussir là où tous les militants anti OGM du monde ont jusqu’à présent échoué ?

En tout cas, comme disait un vieil ami africain :

« Le mensonge donne des fleurs, mais jamais de fruits ».


source: http://fr.news.yahoo.com/13/20090520/tot-l-amarante-plante-espiegle-89f340e.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La nature reprend toujours le dessus !   21/5/2009, 10:11

La providence vient en aide! cheers

"Ils" vont avoir du mal a lutter. tongue

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: La nature reprend toujours le dessus !   6/7/2013, 16:51

Marche mondiale contre Monsanto / March against Monsanto : L'Amarante

Citation :
Publiée le 27 mai 2013

Distribution de graines d'Amarante durant la manif contre Monsanto à Paris, le 25 mai 2013.

"La manif contre Monsanto, c'était le 25 mai 2013, partout dans le monde ! A Paris, environ 1500 citoyens responsables et vigilants se sont rassemblés pour un sit-in de 14h à 18h Esplanade du Trocadéro, sur le Parvis des droits de l'homme.

Le mot d'ordre de ce mouvement citoyen fut celui-ci : "Nous rappelons à tous qu'il s'agit d'un mouvement CITOYEN, FAMILIAL et PACIFIQUE, et que les SEULS MESSAGES BIENVENUS seront ceux en rapport avec le sujet Monsanto, pesticides et OGM ; nous serons très vigilants pour que cela soit respecté."

Un discours collectif fut donné (certes trop peu audible, nos excuses...) au cours duquel les intervenants suivants prirent la parole : Mme Marie-Monique Robin, Benjamin de Combat Monsanto, le Dr. Joël Spiroux (CRIGEN), François Veillerette de Générations Futures, Marianne et Jean pour le mouvement Colibris, ainsi que le maire du 2ème arrondissement qui exposa les actions de son arrondissement, et notamment la mise en place d'une cantine bio grâce à la mobilisation citoyenne de son arrondissement.

Les revendications suivantes furent adressées d'une seule voie aux responsables politiques et européens :

"Ce 25 mai 2013, au nom du principe de précaution, nous citoyens responsables et vigilants :
- exigeons la mise en place d'un moratoire sur les importations et les cultures OGM,
-exigeons la prise en compte des études indépendantes sur les conséquences toxiques des OGM, pesticides et hormones de croissance sur notre santé et sur l'environnement,
- exigeons l'attribution de budgets publics permettant l'indépendance totale de la recherche sur ces sujets
- exigeons l'attribution d'aides publiques aux agriculteurs pour faciliter leur conversion vers l'agroécologie
- exigeons la cessation immédiate des brevets sur les graines car il est inacceptable que des entreprises privées aient la main mise sur le garde manger du monde !"

Il fut aussi demandé aux citoyens présents de poursuivre quotidiennement le combat, en militant, en diffusant les documentaires, en mangeant si possible bio, local, de saison, moins de viande etc.

Pour ceux qui déplorent comme nous le silence des médias, si suffisamment d'entre vous étaient motivés, nous pourrions peut-être nous offrir une page de parution presse (quel coût ?) en nous constituant en collectif, et en collectant la somme nécessaire. Il faudrait pour cela des personnes disponibles et déterminées... Parlons-en si vous voulez ?!

Les coorganisatrices remercient les nombreux soutiens citoyens et associatifs dont elles ont bénéficié.

Amande, Estelle & Louise"

http://www.march-against-monsanto.com/
https://kokopelli-semences.fr/



L'amarante, plante sacrée des incas.... | 04 août 2008

L'amarante
Description :
Nom latin : Amaranthus caudatus L.
Famille : Amaranthacées

L'amarante est une plante herbacée annuelle qui pousse sur tout type de sol à condition d'avoir une exposition correcte à la lumière et de ne pas être exposée au gel.

Histoire :
L'amarante est originaire d'Amérique du Sud. Elle était cultivée par les Incas comme une céréale. Ils en consommaient les graines. Sa culture a été abandonnée après l'arrivée des Espagnols en Amérique du Sud. Elle était consommée sous forme de farine.

Propriétés nutritionnelles :
L'amarante est riche en fer. Elle contient de la lysine un acide aminé rare dans les céréales. Elle ne contient pas de gluten.

Ces têtes ressemblent à celles du sorgho. Les graines d'amarante contiennent une grosse quantité de protéines, plus que d'autres céréales comme le blé, le maïs, le riz ou le sorgho. Les diététistes affirment que la protéine de l'amarante est de qualité supérieure, même meilleure que la protéine du lait de vache.

L'amarante pousse bien sous la plupart des climats. Elle est particulièrement recommandée pour les régions sèches, les zones de mousson et les hautes terres tropicales. L'une des raisons qui font que l'amarante pousse bien sur des sols pauvres et infertiles est qu'elle a des racines profondes qui peuvent aller chercher l'eau et les éléments nutritifs loin sous la terre.

Et puis il y a un autre avantage qui vous réjouira : l'amarante a très peu de problèmes avec les insectes ou les maladies.

Son nom générique vient du grec "amarantos": qui ne se fane pas. Symbole d'immortalité et de gloire militaire, la fleur d'amarante promettait à ceux qui en portaient la protection de leurs supérieurs. Ce genre comprend une soixantaine d'espèces annuelles ou vivaces réparties un peu partout dans le monde: Amérique, Asie, Afrique, plantes comestibles à travers les siècles. Certaines espèces sauvages sont encore consommées durant les périodes de grande famine en Indes.
La plus ancienne variété aurait été découverte dans la région de Veracruz (Mexique) elle serait connu depuis plus de 4000 ans.
Certaines comme Amaranthus caudatus, Amaranthus hipochondriacus et Amaranthus cruentus ont un rôle important dans l 'alimentation car les graines sont riche en protéines, lipides et fécule appelé "kiwicha" ," huautli". Cultivée par les civilisations Mayas, Aztèques et Incas pour ses propriétés nutritives.
Consommée sous forme de farine ou grillée et éclatée comme du maïs soufflé, le feuillage et les tiges comme légume vert. Les Mayas lui attribuaient déjà des propriétés curatives. Le feuillage est aussi utilisé comme fourrage. Durant la conquête espagnole, Hernán Cortés en interdit la culture, car elle était le symbole de l'immortalité, dédiée aux morts et liée aux sacrifices. Il en exigea sa destruction. Aujourd'hui, les graines sont aussi utilisées dans la fabrication de cosmétique, et comme colorant. C'est une plante que l'on est entrain de redécouvrir.

Portrait
L'amarante est une plante annuelle, robuste, de 1 mètre de haut, à feuilles entières, alternes, à long pétioles, glabres, à limbe clair et à bords plans, ovales ou lancéolées, assez insignifiante, veinées, de couleur vert pourpré. Les fleurs, très petites, pourpres, forment parfois de longs plumets très serrés, groupés en panaches retombants. Elle fleurit d'août à novembre.


En pratique
L'amarante n'est pas à proprement parler une céréale, mais elle est utilisée comme telle. L'amarante contient de la lysine un acide aminé rare dans les céréales. Elle ne contient pas de gluten. Riche en vitamines A et B, en acide folique, en vitamine C et en minéraux tels que calcium, fer, cuivre, magnésium et phosphore, on y trouve toute la gamme des acides aminés essentiels en quantités très équilibrées. Elle contient deux fois plus de fer et quatre fois plus de calcium que le blé dur.
Les protéines fournissent les matériaux qui servent pour la formation et la réparation des tissus de l'organisme. Fondamentales, elles améliorent la croissance, le développement et la conservation de la vie. Elles sont l'aliment basique des cellules et elles fournissent les matériaux qui constituent les muscles, les os, les glandes, les organes internes, le système nerveux. Les protéines purgent les autres liquides du corps, comme la peau, les cheveux et les ongles.
La qualité et la quantité d'aminoacides de l'amarante la transforme en un excellent aliment.
Les feuilles sont utilisées comme légumes et ses semences en qualité de céréales. De nos jours, dans les restaurants végétariens, on la sert comme une grande nouveauté.
L'organisme consomme des protéines mais ne les stocke pas. C'est pourquoi, il est nécessaire de les incorporer dans le régime de tous les jours.
Son contenu protéique est supérieur à celui de céréales comme le blé, l'avoine et même le quinoa, non en contenu total mais en qualité.

Le grain d'amarante a un profil supérieur d'aminoacides que l'organisme ne peut pas synthétiser comme la lysine et la méthionine.

Contre indication
Déconseillé pendant la grossesse.
Un surdosage peut entraîner des vertiges, des vomissements, des nausées


Conseils d'utilisation
Le grain possède entre 12% et 16% de protéines et on le consomme complet, broyé ou raffiné, ce qui permet d'obtenir une farine très agréable ; tandis que les feuilles et les fleurs sont préparées comme légumes.

L'amarante a une saveur légèrement épicée. On peut en trouver à vendre dans certaines boutiques bio. Elle est facile à cultiver dans son jardin.
Il existe trois variétés de graines d'amarante: l'amarante hypochondriacus, l'amarante, l'amarante cruentus et l'amarante caudatus. L'amarante caudatus convient mieux aux températures froides. Toutefois, les trois espèces produisent des graines comestibles.

http://www.blogg.org/blog-73749-billet-l_amarante__plante_sacree_des_incas____-844688.html

________________

bonus

Citation :
1 Note : En réalité, il est bien connu que les échanges foliaires avec l'atmosphère se font au niveau des stomates qui présentent de petits orifices, appelés ostioles, situés à la surface des feuilles et dont l'ouverture variable régule aussi bien l'absorption du CO2 que les pertes hydriques. Ainsi si le taux de CO2 dans l'environnement augmente, l'ouverture des stomates est réduite d'autant ce qui limite les pertes en eau. En bref, l'augmentation du taux de CO2 améliore l'utilisation de l'eau disponible en limitant l'évapotranspiration. Si la quantité d'eau disponible reste constante, la croissance de la plante est améliorée comme cela est couramment observé dans les serres horticoles. Ci-contre, stomate de feuille de Bégonia*. A noter que la mesure de la taille des ostioles des végétaux fossilisés permet d'avoir une idée du taux de CO2 régnant à l'époque de la fossilisation. C'est un "proxy" fréquemment utilisé.
La Nature a plus d'un tour dans son sac lorsqu'il s'agit de réguler les échanges de la biomasse avec l'environnement (voir, par ex. le billet sur la pruine de choux, raisins, lotus etc.)**

*http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/gaz/stomate.htm
**http://pensee-unique.fr/DMS.html

http://pensee-unique.fr/news.html#arid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
La nature reprend toujours le dessus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» j'ai mal à l'estomac!
» BIBERONS "Closer to Nature" de TOMMEE TIPPEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: