Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 vaccin grippe A obligatoire en automne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 09:51

couecav68 a écrit:

- la grippe espagnole de 1918 (20 millions de morts) dont 75 % vaccinés ! aucun mort en grece qui avait refusé la vaccination !? bizarre ! non ?


Bonjour couecave,

Aurais-tu un/des liens sur cette info en particulier ?

Ce sujet est d'une importance primordiale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 11:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 12:38

HIN1: pourra-t-on refuser une vaccination obligatoire?

H1N1 : Il va falloir vacciner tout le monde ! Voilà ce que vient de déclarer la professeure Van der Werf, DR à l’Institut Pasteur. Cette annonce confirme la déclaration il y a une semaine d’Antoine Flahaut alors que la ministre Bachelot affirmait qu’en la matière, aucune décision n’a pour l’instant été arrêtée. Mais que faire en cas de vaccination obligatoire, peut-on refuser ?


Pour ce qui est du volet médical, deux volets sont à prendre en compte. D’une part les faits et d’autre part les conclusions des experts de l’OMS. Sur le plan des faits, on ne sait pas encore quelle est l’incidence du virus H1N1 excepté le taux de mortalité dû à cette infection. Si les chiffres sont fiables, le virus aurait fait une dizaine de mort pour 15 000 cas recensés ce qui représente un taux proche de celui de la grippe saisonnière. Avec une différence mise en avant par les autorités ; la grippe touche essentiellement des personnes âgées voire très âgées, en fin de vie, alors que la grippe A emporte des sujets (qu’on doit définir comme étant) d’âge moyen (et non pas valides, car on sait très bien qu’à 40 ou 50 ans, un sujet peut être plus fragile qu’un octogénaire). L’OMS maintient pour l’instant le niveau 5 sur une échelle de 6. Mais il y a un biais, c’est que cette échelle a été étalonnée pour un autre virus, connu pour être plus dangereux, le H5N1, alias grippe aviaire. Notons également l’imprécision sur l’incidence. Flahaut déclara il y a trois semaines que le risque était de 30 000 décès avec un taux de contamination de 35 % ; ce qui erroné, faites le calcul, on est plus proche de 15 000. En plus, comment accorder une fiabilité des chiffres alors que par le monde, seulement dix décès ont été constatés et que de plus on ne sait rien sur les antécédents pathologiques de ces sujets.

Quoi qu’il arrive, la décision d’une vaccination pour tous ne sera prise que par les Etats, seules autorités à pouvoir en décider. L’OMS avec sa cohorte d’experts ne fera qu’annoncer officiellement le niveau 6, assorti de recommandations que peuvent suivre ou refuser les Etats. La question que tout citoyen se pose concerne le caractère obligatoire de la vaccination. Peut-on imposer à un sujet une vaccination en l’état actuel des textes ? Il « semble » que non. L’article 36 du code de déontologie médicale précise que tout acte médical suppose le consentement éclairé du patient. Cette disposition étant du reste transcrite dans le code médical : « Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11, Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique : « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment »

Certes, ce même code prévoit des vaccinations obligatoires mais cela concerne le DTP, le BCG et une population ciblée, essentiellement les enfants et des personnels relevants de certains services publics (à noter que dans la plupart des pays européens, il n’existe pas de vaccin obligatoire dans les textes, sauf pour des personnels ciblées). Si le gouvernement voulait imposer la vaccination obligatoire pour la grippe H1N1, il devrait peut-être en passer par un ajout dans le Code de santé publique. Ce qui n’est pas sorcier. Admettons que cela soit le cas. Que reste-t-il comme défense à ceux qui ne voudront pas de cette vaccination. Plusieurs moyens sont possibles, le plus trivial étant la désobéissance civile. Mais comme nous sommes dans une République de droit, la solution la plus légitime serait de trouver des artifices et autres failles juridiques pour « casser » cette obligation. Un arrêt de cassation portant sur un cas de cette espèce a fait valoir que le praticien doit fournir au patient une information loyale sur les bénéfices mais aussi les risques encourus après une vaccination. Sur ce point, on peut, au moins en légitimité, ne pas accorder confiance aux autorités et mettre en doute l’honnêteté des autorités sanitaires (La Cour des comptes de la sécu a dénoncé des liens financiers entretenus entre les experts de l’Agence du médicament et certaines firmes pharmaceutiques). On ne connaît que trop l’affaire de l’hépatite B, les risques inhérents aux vaccinations et surtout, les collusions entre quelques membres d’autorités compétentes et les laboratoires pharmaceutiques. (dossier complet ici)

Si les Etats se préparent à une situation de pandémie, nous autres, citoyens français, devons nous préparer à une résistance contre une obligation qui serait contraire aux droits les plus fondamentaux de l’homme. La déclaration de 1948 précise en effet que tout être humain a droit à son intégrité. On ne peut contraindre un individu à subir un acte médical. S’agissant de la grippe H1N1, il n’y a pas à faire campagne contre la vaccination et ce serait même illégal et surtout illégitime. Par contre, toutes les informations sur les risques doivent être précisées et pour le reste, chacun est libre d’évaluer de son propre chef s’il prend ou non le risque de refuser le vaccin. Quant aux bonnes consciences arguant que cet individu risque de contaminer son prochain, notons que si c’est le cas, alors cette personne contaminée a elle aussi pris le risque.
Pour finir, nombreux sont ceux qui voient dans la vaccination obligatoire un pas vers un contrôle des populations et une dictature du bio pouvoir et des technocrates. L’enjeu est de taille. Entre le risque de la grippe et le risque pour la République, je choisis la République et je défends le droit au non consentement face à une éventuelle vaccination obligatoire !

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hin1-pourra-t-on-refuser-une-56985
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 12:44

Le plan secret de vaccination contre la grippe porcine de Sarkozy

Le gouvernement français serait en train de mettre au point des plans secrets pour imposer à l'ensemble de la population française une campagne de vaccination obligatoire, prétendument contre l’éventuelle maladie de grippe porcine. Ce plan sans précédent va même à l’encontre des recommandations des avis de la santé publique. Les géants pharmaceutiques bénéficient de cette mesure, tandis que la grippe porcine pousse la tendance à la militarisation de la santé publique et au recours inutile à la panique dans la population pour faire avancer l'ordre du jour.


Selon un article de l'édition du 30 mai du quotidien français Le Journal du Dimanche, le régime Sarkozy a autorisé une dépense d'environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter ou à protéger contre le virus H1N1 de la grippe porcine. Le seul problème, c’est que, à ce jour, ni l'OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis n’ont réussi à isoler, photographier au microscope électronique, ni à classer chimiquement le virus Influenza A H1N1. Rien de scientifique n’indique non plus que des virologistes français l'aient fait. Rendre obligatoire des médicaments contre une maladie supposée, qui n'est même pas caractérisée, est pour le moins douteux.


Encore plus étrange, il y a l'aveu de la Food & Drug Administration du régime étasunien, l’organisme chargé de la santé et la sécurité de ses citoyens, selon lequel, le « test » autorisé à sortie prématurée pour contrôler le H1N1 n'est même pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès présentés à ce jour comme preuve scientifique de mort attribuable au virus H1N1 de la grippe porcine, il n'existe aucune preuve médico-légale qu’ils soient dus effectivement à ce genre de virus. Les épidémiologistes européens pensent que les décès rapportés à ce jour sont « le fruit du hasard » ou de ce qu’on dénomme infections opportunistes.


Ce que nous savons avec certitude, c'est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Des gens meurent chaque jour de maladies respiratoires. Aux États-Unis seuls, quelques 36.000 décès liés à la grippe sont enregistrés chaque année, sans panique ni frayeur excessive. La plupart sont des personnes âgées ou des patients atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 24 personnes ont été identifiées par les autorités de santé comme ayant les « symptômes » du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l'OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal. Hmmmmm. Connaissez-vous quelqu'un avec les symptômes de la grippe porcine ? On notera aussi que, dans le dépouillement de plus de 15.000 cas de grippe porcine du H1N1 « confirmés » dans le monde, la grande majorité a guéri miraculeusement en trois à sept jours, tout comme dans le cas d'un mauvais rhume.


Objectif : Militariser de la santé publique

Il devient de plus en plus évident qu’une arrière-pensée est derrière les vagues successives de panique de masse créées ces dernières années par la CDC, l'OMS et des organismes gouvernementaux. Nous avons été affolés de manger du bœuf quand le bétail, au Royaume-Uni et ailleurs, a développé une maladie mortelle appelée ESB ou « maladie de la vache folle. » Plus tard émergea la preuve du fait que l'ESB était la conséquence de la vaccination des vaches pour tuer des insectes inoffensifs qu’elles ont sous la peau. Plus récemment, après des rapports de cas de ce qu'on appelle la « fièvre catarrhale» chez la vache, le mouton et la chèvre en Belgique et en Hollande en 2006, les autorités vétérinaires d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche ont imposé une vaccination obligatoire ou un traitement avec des médicaments pour soi-disant protéger les animaux des morsures d'insectes prétendument porteurs de maladie habituellement inoffensives.

La vaccination des animaux des cheptels a été rendue obligatoire contre une maladie qui est en général si anodine qu’elle passe inaperçue, et qui dans de rares cas extrêmes pourrait être liée à la mort. Tous les animaux de plus de trois mois devaient être vaccinés. Les vaccins, selon un rapport de la publication suisse Aegis-Impuls de 2008, ont provoqué la mort en masse, une baisse de la natalité, une diminution de la production laitière, des crises cardiaques et d'autres graves effets. Les vaccins ont été utilisés en dépit du fait que personne apparemment n’avait certifié leur sûreté avant. Ils contenaient typiquement de l'hydroxyde d'aluminium et du Thiomersol ou mercure, en tant qu’adjuvants et/ou conservateurs, tous deux hautement toxiques et tous deux également utilisés dans la plupart des vaccins humains.


En dépit de la masse de protestations et de rapports auprès des autorités vétérinaires en Allemagne, en Suisse et en Autriche, il n’a pas été tenu compte des alertes et la vaccination de masse obligatoire a continué. Il n'est guère étonnant que les agriculteurs prennent leurs tracteurs pour protester dans la rue.

Le rapport d'un plan secret du gouvernement français, visant à vacciner tous les citoyens français de plus de trois mois, plus de 100 millions de doses, est plus que préoccupant. Selon Le Journal du Dimanche, anticipant un probable retour du virus en automne, le gouvernement français va dépenser près d'un milliard d'euros pour acheter des vaccins. Les autorités annonceront en automne si elles décident de rendre le vaccin obligatoire. « Nous serons prêts à attaquer dans un délai très court » explique la ministre de la Santé. Selon les sources, l'État veut commander 100 millions de doses vaccinales contre la grippe auprès de trois laboratoires, GlaxoSmithKline, Novartis et Sanofi. Les deux derniers sont des compagnies françaises.

Le rapport français vient juste après l’adoption par le Sénat de l'État du Massachusetts d’un projet de loi de vaccination obligatoire contre la prétendue grippe porcine du H1N1. Dans l'hôpital d'État de l'État de New York, le planning des autorités est de débattre de rendre obligatoire la vaccination annuelle contre la grippe pour tout employé de la santé publique, bien qu’il n’existe aucun vaccin approuvé contre le H1N1. De plus en plus, il commence à apparaître que la peur des pandémies d’oiseaux ou de porcs est un prétexte pour justifier les vaccins obligatoires avec des substances dont les effets secondaires néfastes sont manifestement plus grave que la grippe dont ils devraient nous prémunir.

Novavax, une compagnie pharmaceutique étasunienne de Rockville dans le Maryland, vient juste d’annoncer assez opportunément qu’elle développe un vaccin contre le H1N1, basé sur des « particules apparentées aux virus, » contenant trois protéines du virus de la grippe sans les gènes nécessaires à la réplication. Le vaccin est produit grâce à des techniques de modification génétique des organismes ou des OGM. L'annonce a été faite dans les jours où la compagnie a annoncé une perte d'exercice financier de 36 millions de dollars.

Le médicament Tamiflu, qui est officiellement recommandé par l'OMS comme traitement pour « atténuer » les symptômes d’une éventuelle grippe porcine ou Influenza A H1N1, telle qu'elle a été rebaptisée, est lui-même hautement toxique. Santé Canada a informé les Canadiens de rapports internationaux sur des hallucinations et des comportements anormaux, dont l’automutilation, chez des patients prenant le médicament antiviral Tamiflu. Dans certains cas, la mort a été le résultat, et de graves complications pulmonaires sont largement associées au Tamiflu, le médicament dont le principal bienfaiteur financier est considéré comme son plus grand actionnaire, l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld.

En 1976, aux États-Unis, le Président Gerald Ford, soucieux de remporter une élection serrée, face à une éventuelle pandémie, ordonna une vaccination de masse de la population, pour montrer aux électeurs qu'il était un Président « pratique. » La pandémie de 1976 n’arriva jamais, mais un grand nombre de gens souffrirent des graves effets neurologiques secondaires du vaccin, dont la production avait été précipitée, parmi lesquels furent signalés 25 décès du syndrome de Guillain-Barré.

La vaccination obligatoire avec des médicaments dont les effets secondaires sont inconnus, parce qu'ils n'ont pas été rigoureusement testés de façon indépendante, commença à frapper le genre humain aux États-Unis ou en Allemagne durant les années 30, lors d’expériences humaines de masse, effectuées avec des prisonniers handicapés mentaux et d’autres personnes défavorisées.

http://internationalnews.over-blog.com/article-32252342.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3044
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 15:18

kikiloutou,
l'article sur l'obligation vaccinale a déjà été posté plus haut, ce serait bien de lire les posts avant d'en rajouter...

Pour jayabs, je suis bien d'accord que l'info "vaccins=pandémie" est très importante, voire ultra importante !

En faisant des recherches, je doit dire que je n'ai trouvé aucun documents sur des campagnes de vaccinations contre la grippe espagnole en 1918.

Les seules personnes qui en parlent sont :
Dr Eleonora McBean, Chapter 2 from the book « Swine flu Exposed », 1977

Cité par le Dr L.DAY,M.D. dans “How one wicked nation can kill billions around the world—with one lie !

et le Dr Carley http://www.drcarley.com/

Tous ça relaté ici:
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article86825


D'un coté, on nous dit que vaccination il y a eu...
De l'autre coté on nous dit ceci:

"En 1918, la grippe espagnole avait, elle aussi, marqué le pas au printemps avant de revenir à l’automne, tuant 40 millions de personnes. Mais à l’époque, il n’y avait pas de vaccin... "
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=listByAuthor&authorFirst=Marie-Christine&authorName=Tabet

Ce qui est sur, c'est que la vaccination existait déjà depuis longtemps...

Maintenant, si vaccinations il ya eu, à quel moment ont ils été donné:

"Dans un premier temps, la maladie n’a pas provoqué un taux de mortalité très élevé. La plupart des victimes étaient rétablies au bout de quelques jours de fièvre.

En revanche, la seconde vague de l’épidémie à la fin de 1918, se révéla particulièrement meurtrière.
Les victimes décédaient en 3 jours !
Le bilan humain est tout simplement monstrueux..."

Y aurait t il eu vaccination massive entre ces deux phases ?...

OU L'AFFIRMATION QUE LES VACCINS SONT RESPONSABLES DE LA PANDEMIE DE 1918 EST UNE PROPAGANDE MENSONGERE
OU BIEN CETTE CAMPAGNE VACCINALE EST TOTALEMENT CENSUREE ET OCCULTEE...

Peut etre une réponse ici:
http://www.alterinfo.net/Age-de-glace,-Bilderberg-et-pandemie_a32950.html


PS=
Serge MONAST (journaliste au Québec), Les services secrets des vaccins:

' ... Un grand nombre d'infirmières et de médecins se sont demandés à juste titre par rapport à cette vaccination (méningite), comment il se faisait qu'un protocole particulier soit rendu nécessaire pour l'administrer, alors qu'ils avaient l' habitude d'administrer des vaccins. Ce protocole était d'ailleurs prévu par le gouvernement pour cette injection spécifique. Fait inusité, la manière dont il fallait incliner la seringue avec un angle particulier pour injecter ce vaccin, de même la pression très forte qu'il fallait appliquer pendant plusieurs secondes à l'endroit même où l'injection avait lieu, puis l'aiguille de la seringue qu'il fallait retirer très rapidement.

Ce fait, rattaché au protocole spécial est d'autant plus étrange dans l'administration d'un vaccin contre la méningite, qu'il ressemble en tout point à la manière dont doit être injecté un implant électronique servant à l'identification personnelle, et fabriqué, entre autres, par Texas Instruments '

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 15:53

Merci Nex pour ces précisions !

Restons vigilants, nous devrions être fixés sur qq unes de nos interrogations d'ici la fin de l'année...(pourvu que je me trompe..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cannelle

avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 16:24

Bonjour,

ma fille entre en maternnelle en septembre, j espere vraiment que le vaccin ne sera pas obligatoire.

Si quelqu un à des enfants et qu il à une solution d ici là se serait bien de la faire partager.

Je ne comprends pas tout sur le sujet mais je pense que c'est le vaccin de trop comme la goutte qui fait débordé le vase.

Ma soeur travaille à l hopital et d après elle aucun ne se souçis du futur vaccin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3044
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 16:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3044
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 16:43

salutations cannelle,
en effet, ya de quoi se poser des questions, vaccins ou pas vaccins ?
Après tous ce que j'ai appris à ce sujet, personnellement ce sera PAS VACCINS !! du tout !

La réaction des hospitaliers n'est pas étonnante, cela fait partis de leur programmation, c'est triste à dire...
Voilà un micro trottoir qui montre bien à quel point les gens ont bien appris leur leçons, sont programmés tels des bio-mécaniques:




PDF CHLORURE DE MAGNESIUM:
http://www.conspiration.cc/sante/chlorure_de_magnesium.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Cannelle

avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   6/6/2009, 18:56

Tu as raison nex, sauf pour pour la dame de la fin qui a rencontré un probleme avec un vaccin.

Moi meme il ya a peine quelques moi j etai heureuse dès que ma fille venait de se faire vacciner, c était comme un soulagement pour moi.

A présent je ne sait plus trop quoi faire entre ma soeur qui me dit que les vaccins sont essentiels et les infos sur internet je patauges complètement.

Il faut vraiment que je prenne un moment et lire les liens que tu as proposé en ce qui concerne les vaccins .

Salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3044
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   9/6/2009, 12:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
mireille

avatar

Nombre de messages : 118
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   9/6/2009, 14:03

encore une fois, merci nex,

je manque cruellement de connaissances pour tout comprendre, mais :

peut-on faire l'hypothèse que nous sommes déjà porteurs de virus ou de mycoplasmes, et qu'il n'y a plus qu'à les activer "de l'extérieur" pour que se manifestent des symptômes ?
je pense là aux personnes ayant contracté la grippe A sans aucune contamination possible par autrui

par ailleurs, le contenu de la vidéo ramène au grand enjeu de la guerre actuelle : sauver ou perdre son âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   9/6/2009, 14:21

voici un témoignage qui confirme qu'il y a bien un projet de réduction de la population mondiale par l'elite. ( témoignage en fin de video )



les vaccinés seront porteurs du virus pendant 1 à 2 mois et donc susceptibles de transmettre le virus à leur entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: vaccins grippe   9/7/2009, 10:29

des nouvelles du 09/07/2009, journal le parisien
http://www.leparisien.fr/societe/le-ministere-planche-sur-le-meilleur-systeme-09-07-2009-574309.php

Une vaccination pas obligatoire
Ce ne sera pas obligatoire, mais tout le monde pourra y avoir accès. La ministre de la Santé s’est donné comme objectif de pouvoir proposer le vaccin à l’ensemble de la population. Il devrait être disponible à l’automne. « Sans doute y aura-t-il un échelonnement dans la livraison, mais à la fin décembre, tous ceux qui le souhaitent pourront être vaccinés », a expliqué récemment Roselyne Bachelot.

Organisée collectivement
Le vaccin ne sera pas disponible en pharmacie comme un vaccin classique. L’injection ne sera pas non plus possible chez le médecin généraliste. La vaccination sera organisée de manière collective dans les hôpitaux ou au sein des administrations, des écoles, voire des entreprises… D’ailleurs, leur conditionnement rend la vaccination individuelle impossible : les vaccins seront disponibles en flacons multidoses pour plusieurs injections.

Priorité aux plus fragiles et aux plus exposés
Il pourra être décidé de commencer d’abord par les personnes les plus fragiles, les plus sensibles au virus et les plus susceptibles de diffuser l’épidémie, c’est-à-dire les enfants, les adolescents et les malades, mais aussi les plus exposées comme les médecins, les pompiers, les enseignants… Dans le plan gouvernemental, il est prévu aussi de vacciner les dirigeants du pays, ministres et grands patrons. Sachant que les experts estiment que vacciner un Français sur deux, soit environ 30 millions de personnes, suffirait à protéger l’ensemble de la population du pays et à enrayer l’épidémie.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-**-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
extraits du journal "le parisien" toujours du 09/07/09

http://www.leparisien.fr/societe/le-vaccin-en-cinq-questions-09-07-2009-574308.php

rappel: 403 cas en France, 0 mortel...

4/ Les vaccins sont-ils différents selon les laboratoires ? Les vaccins issus des différents laboratoires sont très ressemblants et ont tous reçu l’autorisation de mise sur le marché délivrée par l’Agence française des produits de santé. C’est cet organisme qui certifie leur efficacité. Ces laboratoires ont élaboré le vaccin à partir d’une même souche virale H1N1 de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). « Il n’y a pas de différence majeure dans l’efficacité de ces différents vaccins. Les données scientifiques décrivant leur composition nous permettent de considérer qu’ils sont très semblables », précise le professeur Bruno Lina, directeur du Centre national de référence contre la grippe. En revanche, un vaccin spécifique pour les enfants va être produit. « Il est important d’avoir un vaccin pédiatrique car les adjuvants (NDLR : ajouts) qui entrent dans la composition de certains vaccins adultes ne conviennent pas au système immunitaire des plus jeunes. » Certains laboratoires, comme Sanofi, vont donc présenter une gamme de vaccins spécialement conçue pour les enfants.

5/ Quand les vaccins seront-ils prêts ? Les livraisons devront avoir lieu entre le 15 septembre 2009 et le 31 janvier 2010. Ces clauses sont incluses de façon explicite dans les contrats qui seront signés avec les laboratoires. Ce délai de trois mois permettra à l’industrie pharmaceutique de répondre aux commandes de l’Etat, aucun laboratoire ne pouvant produire 100 millions de doses d’ici à mi-septembre. Ces 100 millions de doses sont prévues afin d’anticiper une crise de grande ampleur ; la quasi-totalité des Français pouvant alors être vaccinée deux fois, ce qui serait, selon le ministère de la Santé ,une garantie supérieure d’efficacité.

Mes commentaires: vous remarquerez que les enfants auront moins de métaux lourd dans leurs seringues (surement pour rassurer quelques mamans récalcitrantes à une injection d'autisme de masse), c'est déjà ça, et dommage pour les + vieux qui auront une double dose de mercure bien pleine...
Pour ceux qui ne le savent pas encore, la grippe porcine a déjà eu lieu, en 1976! elle a fait un carnage (enfin surtout dans les médias car déjà à l'époque, il y avait eu ZERO mort avérés a cause de cette grippe porcine) en vaccinant plusieurs dizaines de millions d'américain... effets secondaire oblige: un certain nombre d'handicapé à vie...
video de 15 minutes qui montre la même fable qu'aujourd'hui ici:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/grippe+porcine+1979/video/x9my3m_grippe-porcine-de-1976_news
Revenir en haut Aller en bas
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: grippe porcine, tamiflu et vaccin - mensonges et vérités   12/7/2009, 20:24

entretien avec Marc Vercoutère:
grippe A,tamiflu, vaccination...

http://daimolytion.net/videos/96/grippe-porcine-tamiflu-et-vaccin-mensonges-et-vAritAs

Le Tamiflu est l'exemple même d'une belle arnaque payée par le contribuable, uniquement propulsée en avant parce que Rumsfeld avait des intérêts financiers communs avec les laboratoires Roche, son efficacité est loin d'être prouvée pour la grippe aviaire et/ou porcine.

Il semblerait que les toubibs et personnels de santé -qui seraient pourtant prioritaires en cas de crise pandémique- s'auto prescrivent du Tamiflu pour se constituer des stocks pour eux et leurs proches...




A qui profite le crime !? telle est la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azerty

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: vaccin grippe A obligatoire en automne ?   12/7/2009, 22:47

"N’ACCEPTEZ AUCUN VACCIN CONTRE LA GRIPPE !

NOUS NE CESSERONS DE LE REPETER, VOUS LE PAIEREZ DE VOTRE VIE !!!"

http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=1763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contre-la-pensee-unique.org/
grebarne



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: quelques elements sur le vaccin de la grippe a   13/8/2009, 21:17

Salut a tous voici quelques élément sur levaccin de la grippe a:

temoignage du docteur marc Vercoutère


1) Contact docteur marc Vercoutère du 26/07/2009 (audio partie 1) : http://www.blog-video.tv/video-1063120506-Archive-tele-du-29-07-2009-09-48-07.html

2) Contact docteur marc Vercoutère du 26/07/2009 (audio partie 2) : http://www.blog-video.tv/video-10631613bd-Archive-tele-du-29-07-2009-10-03-28.html

3) Contact docteur marc Vercoutère du 26/07/2009 (audio partie 3) : http://www.blog-video.tv/video-10631f254f-Archive-tele-du-30-07-2009-14-28-55.html

pour plus d'infos http://revelations4.blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
vaccin grippe A obligatoire en automne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» conseil de médecin contre la grippe
» info vaccin grippe porcine
» vaccin contre la grippe
» Vaccin contre la grippe: pour ou contre?
» Un gendarme inapte au service car il refuse le vaccin hépatite B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: