Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où est l'argent de madoff ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
enlil78



Nombre de messages : 18
Localisation : canada
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Où est l'argent de madoff ?   6/6/2009, 22:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: milliers de tonnes d'or   7/6/2009, 00:18

même question (ici pas de réponse) FORT KNOX est le coffre fort contenant les réserves d'or des USA qui déclare détenire (la FED) des milliers de tonnes de réserve, mais voilà depuis + de 6O ans aucun élu et même pas les Présidents des USA y ont accès, alors on vend des titres sur les réserves d'or et la question est : mais où est donc l'or?
Revenir en haut Aller en bas
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   21/6/2009, 02:03

Pour votre amusement:

http://www.cmaq.net/fr/node/32834

VERS UN RENOUVEAU DE L’ANTISÉMITISME AU QUÉBEC : Un antisémite donne une conférence à L’UQAM
Anonyme, Jeudi, Mai 21, 2009 - 16:14 (Analyses | Racism | Religion)
Rest of the text:

La conférence de Benoit Perron donnée mercredi 20 mai à l’UQAM intitulée « Madoff & les fonds vautours juifs Odyssey Investment Partners-Veritas Venture Partners-Security Growth Partners-Broadview International-Atwell Security-The Mega Group & les services secrets israéliens (deuxième partie) » dont l’appel a circulé sur plusieurs sites est un ramassis d’affirmations antisémites dans la plus pure tradition de l’extrême droite européenne avec une touche d’américanisation nécessaire, celle de Lyndon Larouche.
Ce texte amalgame les sous-entendus habituels de la théorie du complot : initiés de l’affaire Madoff, services secrets (CIA, Mossad, Shin Bet, compagnies de sécurité privées), haute finance internationale se côtoient dans le même délire que la vieille manipulation du célèbre faux antisémite des « Protocoles des sage de Sion ».
L’amalgame entre « fonds » (l’argent), « vautours » (la rapacité et l’avidité) et « juifs » (ils se réjouissent et vivent du malheur du monde) est un des arguments habituels de la presse fasciste depuis la propagande nazie de Goebbels et Hitler. Ce genre de presse raciste avec ses journalistes, ses sites et ses conférences a pour but entre autres de multiplier les polémiques contre les juifs accusés en tant que peuple de tous les maux de la terre.
Le fasciste Le Pen en France est l’exemple même de la permanence de cet antisémitisme par ailleurs condamné judiciairement à plusieurs reprises par l’État français et débouté de ses appels par la Cour Européenne des droits de l’homme.

Les raccourcis idéologiques de Perron, sous des allures provocantes, utilisent la rhétorique d’un Le Pen en France mais rappellent aussi celles des journalistes nazis de « Je suis partout » ou de « Gringoire », journaux de la France collaborationniste de 39/45 où Robert Brasillach, écrivain collaborationniste fusillé à la libération, pouvait écrire à propos des juifs le 6/09/41 « que la mort des hommes à qui nous devons tant de deuils […] tous les français la demandent ».
Le texte de Perron est particulièrement sournois. Il puise, sous prétexte d’une couverture informative objective, aux positions habituelles des racistes et des antisémites fascistes, sans toutefois nommer ses références mais en affirmant néanmoins les avoir croisées à de multiples reprises. Les faits sont donc avérés, les réseaux constitués, les escroqueries pratiquées à l’échelle mondiale correspondent, ce n’est pas dit mais ouvertement suggéré par les sous-entendus, à la culture et à la religion juive («$HALOM, OUVRE-TOI»…ET TORAH UNE SURPRISE! », termine Perron). « Shalom » dont la première lettre est écrite par Perron comme le symbole de « dollar » démontre que lors de la rédaction de ce texte Perron était sans doute tenté par la fine plaisanterie antisémite.
Selon lui, les alliances et les complots sont en place, et faits pour durer (« la confrérie juive moderne «The new Crowd» de Wall Street prend le nom de «The Mega Group». sa kabbale : obtenir le maximum d’impact sur la politique étrangère américaine à la faveur d ’Israël »[citation]). En conclusion le monde entier est l’otage de sectes juives organisées pour escroquer, via les fonds de pension ou de placements, les petites gens crédules et confiantes que nous sommes tous sans exception. Victimes et martyrs ainsi désignés, Perron nous montre les pistes encore fraîches qui se bousculent sous nos yeux aveuglés, et nous désigne la vitrine juive pas encore brisée mais dont il attend et espère vraisemblablement une nouvelle « nuit de Cristal ».
Sous prétexte d’éclairer l’affaire Madoff, la dénomination choisie de « vautours juifs » accolée aux fonds financiers stimule le rappel des pires stéréotypes antisémites quant à la représentation caricaturale du juif essentiellement préoccupé d’argent et de l’exploitation de son prochain.

De tels textes sont similaires aux propagandes fascistes habituelles ; ils ont jalonné l’histoire occidentale de l’extrême droite en entretenant la violence à l’encontre d’un peuple devenu, comme beaucoup d’autres, le bouc émissaire de toutes les peurs et de toutes les frustrations accumulées.

L’histoire a montré qu’en accusant de cette façon un peuple, une religion, une culture, de tous les maux subis dans sa propre sphère d’existence, on veut en réalité le martyriser et in fine, le faire disparaître. La Shoah, le sort des musulmans en Bosnie, les amérindiens aux U.S.A., les Tutsis au Rwanda, les Beothuks à Terre-neuve et, par une ironie dont l’histoire a le secret, le sort fait actuellement aux palestiniens, sont quelques exemples parmi de multitudes d’autres. La liste est longue et pourrait sembler fastidieuse si elle ne recouvrait son lot de souffrances et de meurtres, d’exclusions et de peines, d’humiliations et de larmes.

Les juifs incriminés par Perron lui permettent de se faire une réputation dont il n’est pas peu fier de traqueur de vérité, alors que ses sources sont maintenant issues du Web qui déborde de sites aux thèses fascisantes délirant à tour de bras sur les complots, les francs maçons, les juifs, la Trilatérale, etc.

Les juifs encore une fois au centre du monde, indiqués comme le véritable pouvoir occulte (« le fonds spéculatif Security Growth Partners LLC, lange financier de Riptech et bailleur de fonds de nombreuses sociétés de haute technologie liées de très près au homeland security américain depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 » [citation]), il n’est pas jusqu’aux attentats du 9/11 qu’ils n’aient prévu et sans doute financés car Perron jamais en panne d’inspiration, reprend aussi les thèses conspirationnistes, partout ailleurs moquées et combattues, de Thierry Meyssan à propos des attentats de New York.

Dans le contexte actuel de résurgences des clivages raciaux et religieux illustré par le cache sexe du questionnement sur les accommodements raisonnables, la place que l’UQAM offre aux idées antisémites est révélatrice d’un vide critique sidérant de cette institution mais aussi de la résurgence de l’antisémitisme au Québec, y compris dans des milieux de gauche ou même libertaire que l’on pouvait croire épargnés. Perron travaille en effet à CIBL et CISM, radios communautaires de Montréal. Il y professe en toute impunité ses thèses décalquées de celles de Larouche et peut stigmatiser la « CAVERNE D’ALI BABA DE BERNIE MADOFF ET DES 40 FONDS VAUTOURS YIDDISH » tout en proférant des jeux de mots qui ailleurs lui vaudraient quelques ennuis judiciaires.

Enfin, pour ne pas nous accuser de complicité objective avec l’état d’Israel, précisons que si l’état d’Israel est éminemment condamnable pour son ostracisme et la barbarie pratiqués envers les palestiniens de Cisjordanie et de Gaza ou ses citoyens de seconde zone que sont les arabes israéliens, il ne représente pas pour nous, loin de là, l’ensemble de ses citoyens. Nous souhaitons plutôt valoriser, faire connaître et nous solidariser avec les camarades libertaires de « Anarchists against the wall » (http://www.awalls.org/) dont le courage et les prises de positions théoriques et pratiques méritent d’être connus de tous.

Accorder un espace d’expression acritique à l’exaltation du racisme et à l’antisémitisme est plus qu’une faute, c’est aussi de l’aveuglement, au Québec comme partout.

titusdenfer – Bayou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caius



Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   1/8/2009, 13:17

Pour éclaircir le sujet, il est impossible pour les experts financiers de savoir où se trouve l'argent des clients des différentes firmes de la pyramide de Ponzi de Madoff. Selon Ibrahim Warde, dans son dernier article sur l'affaire publié dans le monde diplomatique du mois d'août, "retracer le flux financier constitue un véritable cauchemar comptable et juridique", les pertes se situeraient entre 50 milliards et 65 milliards de dollars, et les enquêteurs n'ont à ce jour pu retrouver que 1,2 milliards de dollars. Madoff a plaidé coupable, il refuse de fournir des informations sur ses motivations, et prétend avoir agi seul. Mais les enquêteurs mettent en doute ses propos et depuis le début de l'affaire seul l'expert comptable de BMIS David Friehling s'est vu inculper. La plupart des petits actionnaires ne connaisaient pas Madoff, et négociaient avec des firmes françaises(ou autres) de placements en bourse, qui selon les experts n'auraient pas respecté la législation concernant la sécurité financière pour ce genre de placements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zakmc



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: page d'accueil de fort knox   1/8/2009, 13:35

http://www.knox.army.mil/ cyclops
amis du symbolisme bonjour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas



Nombre de messages : 129
Age : 41
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   1/8/2009, 13:47

Madoff a peur pour ses proches
les gens qui ont vendu leur âme au diable on plus peur pour leur proche que pour eux même.
Je pense qu' il a des associés illuminatis ou plutôt des gens très proche d'eux puisque le but des illuminatis ce n'est pas le pouvoir mais
le contrôle de l'âme humaine
ce qui n'est pas gagné!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   27/8/2012, 13:24



L’affaire Madoff, une escroquerie communautaire ?
lundi 27 août

Le vrai visage communautaire de l’affaire Madoff, la plus grande escroquerie de l’Histoire humaine

Je ne reviendrai pas sur les détails de l’affaire. Bernard Madoff, juif américain pratiquant, a monté la plus grande arnaque de l’Histoire. Adoptant un schéma type « pyramide de Ponzi », l’opération consistait à prétendre qu’il gérait un fonds d’investissement très performant. Il démarchait, avec son équipe, d’importants clients et entreprises et leur faisant miroiter des gains intéressants.

Or, les malheureux ignoraient complètement que les fonds qu’ils remettaient à la société de Madoff n’étaient jamais investis en bourse. La faible rémunération périodique qu’ils recevaient, les mettant en confiance et les incitant à réinvestir sans cesse, provenaient des dépôts des autres clients. Une fois le montage découvert, les clients comprennent que leur argent a été accaparé par Madoff et les siens… La pyramide s’est effondrée et a révélé plus de 60 milliards de dollars de trou.

Suite à cette affaire, les médias se sont empressés de dire qu’il s’agissait d’un individu isolé. L’on a même prétendu, pour empêcher le public de comprendre le fond de l’affaire, que des juifs auraient été arnaqués.

Or, ce que le public ignore, c’est que Madoff n’était pas seul, et que la communauté juive a largement profité de l’affaire. Ce n’est qu’en sachant cela qu’on comprend réellement ce qui a motivé les protagonistes.

Les vrais bénéficiaires de l’escroquerie Madoff


Irving Picard, la personne chargée de liquider la société Madoff suite à l’éclatement du scandale, a recensé au moins 2000 personnes et organismes bénéficiaires de l’opération ! En clair il ne s’agissait pas d’un loup solitaire avide d’argent. Tout porte à croire qu’il a été un agent communautaire.

C’est ainsi que Picard découvrit que parmi les gros bénéficiaires, outre la famille élargie de Madoff, deux familles juives se distinguaient : les Lévy et les Shapiro. Fait ignoré du grand public, l’un des plus gros bénéficiaires du montage était Jeffry Picower, juif américain et investisseur professionnel (http://en.wikipedia.org/wiki/Jeffry_Picower...). Il a engrangé plus de 7 milliards de dollars !

C’est au sujet des organismes communautaires juifs que le constat est accablant. On lit ainsi sur Wikipédia que :

« Outre les fondations de philanthropes juifs pour lesquelles les plaintes furent portées contre leurs fondateurs tel que Carl et Ruth Shapiro, Jeffry et Barbara Picower, Sonja Kohn, etc. ou la famille Madoff elle-même par le biais des fondations The Mark and Stephanie Madoff Foundation et the Deborah and Andrew Madoff Foundation qui ont été appelées à rembourser 2 millions de dollars chacune, on trouve :

America Israel Cultural Foundation une fondation de soutien aux artistes et institutions culturelles juives qui est poursuivie pour un montant de 5,32 millions de dollars.

The American Committee for Shaare Zedek Medical Center poursuivie pour 7 millions de dollars.

United Congregations Mesorah, une association religieuse qui est poursuivie pour 16 millions de dollars.

Les complices du montage

Du côté des complices, même constat. Certes, certaines banques classiques sont concernées, comme HSBC, BNP, JP Morgan… Toutefois, là encore, l’implication communautaire est flagrante. Ainsi la fameuse banque « suisse » UBC à hauteur de plus de 2 milliards de dollars. Cet établissement fut fondée par Edgar de Picciotto (http://www.ubp.com/cms/lang/fr/ubp/swiss-bank/profile/history), et est dirigée par sa famille. Or, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une famille d’immigrants juifs libanais…

Au rang des complices, bien cachée dans l’épais dossier Madoff, l’on retrouve une banque israélienne « Hapoalim ».

L’affaire Sonja Kohn, rescapée de l’holocauste, juive intégriste et surtout complice et bénéficiaire principale de l’arnaque Madoff


Ce n’est pas fini… Le plus gros morceau arrive ! Le plus important complice et bénéficiaire de l’escroquerie est la banquière Sonja Kohn. Sa biographie se passe de tout commentaire quant à son implication dans le judaisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sonja_Kohn) :

« Fille de rescapés polonais de l’Holocauste, elle grandit dans une petite communauté juive de la capitale autrichienne et épouse Erwin Kohn, banquier, dans les années 1970.

Elle débute sa carrière professionnelle avec son mari à Milan en montant une petite affaire d’import-export de montres, transférée par la suite à Zurich. En 1984, Elle crée la Medici à Vienne.

Un an après, elle s’installe à New York, dans une communauté juive orthodoxe. Elle devient ultra-orthodoxe et porte désormais la perruque comme l’impose la pratique de sa religion. Elle crée Eurovaleur Inc.

En 1990, elle retourne s’installer à Vienne. Elle est mère de 5 enfants et dispose d’une villa dans le quartier de Nahlaot à Jérusalem où elle se rend plusieurs fois par an, son fils, le rabbin Avraham Zeev Kahana, est le directeur d’une école talmudique, Les portes de la halakha, financée par Sonja Kohn »

Quel a été son rôle dans l’affaire Madoff ? Le liquidateur a déposé plainte contre et des sociétés qui lui sont liées, notamment sa propre banque, en estimant : « En Sonja Kohn, Madoff a trouvé une âme sœur criminelle, dont l’avidité et l’inventivité malhonnête égalaient la sienne ». Dans son recours en justice, il écrit : « Depuis plus de 20 ans, Kohn a organisé un vaste montage illégal en exploitant sa relation privilégiée avec Madoff pour drainer plus de 9,1 milliards de dollars appartenant à d’autres personnes dans un montage à la Ponzi ».

Il ajoute que « le montage illégal a enrichi Kohn, sa famille et des dizaines d’autres individus et entités, dont les plus grosses banques en Autriche et en Italie, aux dépens des biens du BLMIS et sur le dos des victimes de Madoff ».

Tous ces éléments suffisent pour tout comprendre, toute conclusion s’avérerait superflue… Sauf à rappeler que selon le Talmud, livre saint du judaisme, escroquer les goym est non seulement permis, mais même considéré comme un mitsvah, « bénédiction », lorsqu’il s’agit de favoriser la communauté.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-affaire-Madoff-une-escroquerie-communautaire-13505.html



Bonus
Citation :

Je pense que Sonja Kohn,c’est Bernard Madoff déguisé en femme,il-elle serait donc en liberté ! mais alors qui est derrière les barreau ? Bernadette ?

jocolor jocolor jocolor jocolor hallucinant jocolor jocolor jocolor jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
PsYloW

avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   29/8/2012, 12:12

Ce que je trouve troublant pour une escroquerie communautaire, c'est le nombres assez élevé de juif escroqué...
Peut être de faux escroqué pour tromper, mais si c'est bien le cas, cela n'a plus rien a voir avec leur Talmud si précieux à l'homme-femme kohn.

Merci C.isme pour ces élements très interressant Wink

Je trouve pas trop qu'elle ressemble à mad-off, mais plus à un chien de politicien suisse, Couchepin... pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   29/8/2012, 12:58

Humm moi je trouve qu'il y a un petite ressemblance mais moins sur les autres photos d'elle que j'ai vu sur le net. Une photo ressemblant à une autre dépend surtout de l'expression du visage.ex:


Sinon "Ce que je trouve troublant pour une escroquerie communautaire, c'est le nombres assez élevé de juif escroqué..."
Pense alors à une autre escroquerie, par exemple des italiens, si une petite mafia d'italiens et donc communautaire organise une arnaque qui touchera entre autre et partiellement d'autres italiens peut-on dire que ce fait démontre que cette organisation n'est pas communautaire ?

Oui personne n'a dit que TOUS les khazars étaient dans l'arnaque (y'a que Joffrin pour nous faire croire que c'est ce que les gens croient) ni d'ailleurs que TOUS les membres de cette communauté avaient touché des bénéfices de celle-ci ou en seraient au courant.
Il y a d'ailleurs certainement d'autres personnes impliquées (ou obligées de l'être par la force des choses) dans cette affaire qui ne seraient pas explicitement et visiblement dans cette communauté.

Logiquement tout ce qui a été dit ici devrait être entendu de tous sans que l'on ne le répétasse al infinito. A+ PsYLoW merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Où est l'argent de madoff ?   2/8/2013, 17:33

Phil_ a écrit:
quelques infos supplémentaires sur ce monsieur car la video n est pas assez "causante" : aucune infos sur lui donc non vérifiables en l etat.

ce monsieur est :

Amir Weitmann est analyste financier et représente deux hedge funds et une banque étrangère en Israël.

quelques liens en +

son livre : http://recherche.fnac.com/ia803906/Amir-Weitmann

une autre video



Sur RMC (pas vraiment une radio anti NOM :

http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2009/05/07/Madoff-etait-tres-genereux-Amir-Weitmann

Dans la tribune de Geneve : http://mrhayoun.blog.tdg.ch/archive/2009/05/13/amir-weitmann-l-affaire-madoff-les-secrets-de-l-arnaque-du-s.html

Druide a écrit:
Youtube - Benoît Perron explique comment il en est venu à débusquer la piste liant Madoff à Silverstein et aux services secrets israéliens. C'est en lien avec son enquête sur les fonds spéculatifs qui sont la propriété de juifs.

Voici l'émission spéciale de Perron sur Madoff, ses liens avec Bronfman et les services secrets israéliens. En 4 parties: pt1 - pt2 - pt3 - pt4


Voici l'extrait le plus important (dailymotion)
http://www.dailymotion.com/video/x99t2y_madoff-israel-connection_news
LIEN MORT

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t3308-madoff-et-le-11-septembre-du-tres-tres-tres-lourd

___________

c.isme a écrit:


Pour ceux qui aime faire des petites sauvegardes, vidéos rares.
Benoît Perron

ociel 1 de 2

Vrai début à 3 minutes 19 s.

Citation :
Montreal 9/11 truth
Tournage de documentaire
ambassade artistique Ociel
21/07/2009 Montréal, Québec

ociel 2 de 2

Noms
Port Authority of New York de 1987 (maire = Edward I. Koch http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_maires_de_New_York )
Atwell Security = Avraham Bendor
Isser Harel http://en.wikipedia.org/wiki/Isser_Harel

Trouvé chez Nenki
http://lesnouvellesinternationales.blogspot.fr/2010/03/video-benoit-perron-explique-la.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
Où est l'argent de madoff ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Argent-Dette
» Où placer son argent ?
» Le beurre et l'argent du beurre
» L'argent de poche
» Argent de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: