Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boycott des produits d'Israel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cannelle



Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   4/1/2010, 00:45

Maroc : des ingénieurs imposent le boycott d’Israël

Citation:
Publié le 3-01-2010

Les
ingénieurs de la société marocaine Sofrecom, filiale de France-Télécom,
dénoncent la collaboration de la firme avec Israël. Ils se sont opposés
avec succès à un programme de formation, que la firme voulait leur
imposer, dont les moniteurs auraient été envoyés par Israël.

Devant
la colère suscitée, la Sofrecom a annulé le programme israélien, mais
elle s’est vengée en licenciant Benziane, l’un des animateurs de la
protestation. A suivre, ci-dessous, un reportage télévisé rendant
compte de l’affaire.


CAPJPO-EuroPalestine




Regardez la vidéo c'est édifiant.




Stop à la normalisation des relations entre le Maroc et l'entité sioniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   11/6/2010, 17:11


Loi anti-boycott : large consensus à la Knesset
[Vendredi 11/06/2010 12:57]

Une fois n’est pas coutume, la Knesset va s’exprimer avec une très large majorité – hormis les partis arabes, « Meretz »…et les travaillistes – pour faire avancer la proposition de loi sur les sanctions à imposer aux citoyens ou organisations qui appellent à un boycott économique ou académique d’Israël.

La proposition de loi émanait conjointement des députés Zeev Elkin et Ophir Akounis (Likoud), Dalia Itzik (Kadima), et Prof. Aryeh Eldad (Ihoud Leoumi). Fait rare, les 10 Présidents des Commissions parlementaires ont également apposé leur signature au bas du document.
Seules fausses notes, le parti travailliste, qui est opposé au texte tel qu’il est présenté, ainsi que le député Meir Shetrit (Kadima), qui estime « que cette loi mettra en danger… le processus de paix » !

Le texte de loi est composé de trois paragraphes.

Le premier stipule que tout citoyen ou organisme israéliens qui agiront en faveur d’un boycott étranger contre l’Etat d’Israël ou des institutions dépendant de lui, seront passibles d’une amende de 30.000 shekels, même si ce boycott n’a pas encore été mis en œuvre. Mais si des préjudices économiques ont déjà été constatés, l’amende sera proportionnelle aux préjudices causés. La loi vise notamment des universitaires israéliens qui appellent en Israël ou depuis l’étranger au boycott économique ou académique d’Israël, ou encore des agences spécialisées de publicité, comme celle dirigée par la femme du député travailliste Daniel Bensimon, et qui favorisent et organisent le boycott des produits fabriqués par des entreprises israéliennes en Judée-Samarie.

Le deuxième paragraphe de la proposition de loi stipule que le ministre de l’Intérieur pourra interdire à des citoyens étrangers d’entrer sur le territoire israélien, s’il est avéré que ceux-ci ont une part active dans le boycott d’Israël depuis l’étranger.

Enfin le dernier paragraphe s’adresse aux organisations ou pays étrangers (Autorité Palestinienne, par exemple), et fixe que tout pays ou organisation qui appellent au boycott ou qui l’appliquent, ne pourront plus utiliser de comptes dans des banques israéliennes, et leurs avoirs pourront être bloqués afin de servir d’indemnités aux entreprises et institutions israéliennes touchées par le boycott.

L’assentiment de plus de 80 députés sur 120 à ce texte de loi pourrait faire en sorte que le texte n’ait pas besoin d’attendre les 45 jours légaux pour être présenté au vote de la Knesset.

Certains analystes notent que la politique suivie par Kadima sur ce point pourrait traduire une volonté des dirigeants de ce parti de se « défaire » de l’image gauchisante qui lui colle de plus en plus à la peau (et qui lui fait du tort sur le plan électoral), surtout après la motion de censure déposée contre le gouvernement suite à l’arraisonnement du bateau turc « Marmara ». Cette décision avait provoqué la colère du Premier ministre, qui avait rappelé son attitude « solidaire et d’homme d’Etat » lors de l’Opération « Plomb Durci » menée par le gouvernement Kadima, mais aussi un sentiment de gêne parmi de nombreux électeurs Kadima, qui se voyaient soudain appartenir à une formation qui prend position aux côtés des députés arabes contre l’opération des commandos de marine. Ainsi, dans la Commission parlementaire de la Knesset, les représentants Kadima ont pris bien soin de voter en faveur des sanctions à l’encontre de Hanin Zouabi, et concernant la proposition de loi, ils ont décidé pour une fois qu’ils voteraient avec le Likoud et le Camp national.

A priori, pour que l'entité sioniste aille jusqu'à voter une loi anti-boycott, c'est que ce boycott fait sentir ses effets !

Plus que jamais, il faut absolument se mobiliser pour passer le mot d'ordre et boycotter tous les produits venant d'Israël! Parlez-en à votre famille, à vos amis, à vos collègues !!!



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   14/6/2010, 13:12

ACTION DE BOYCOTT SUR LIMOGES VS MAC DONALD'S





Citation :
http://siratalizza.canalblog.com/
http://cortex-info.over-blog.com/

ON FELICITE NOS FRERES ET SOEURS DE SIRAT ALIZZA LIMOGES POUR LEUR ACTION NOBLE , SANS VIOLENCE , MAIS AU COMBIEN NECESSAIRE SOBHANALAH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
fermetabush



Nombre de messages : 359
Age : 40
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   25/6/2010, 12:27

Copier-collé d'un mail que je viens de recevoir, je sais que beaucoup sont au courant, mais bon c'est juste pour faire remonter le sujet...


Appel de la Société civile palestinienne.

9 juillet 2005 | Appel au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des Investissements contre Israël jusqu’à ce qu’il applique le Droit International et les Principes Universels des Droits de l’Homme.
"Un an après l’avis consultatif historique de la Cour Internationale de Justice (CIJ) qui a jugé illégal le mur qu’Israël construit sur le territoire palestinien occupé, Israël continue sa construction du mur colonial au mépris total de la décision de la Cour. Après trente huit ans d’occupation par Israël de la Cisjordanie palestinienne (y compris Jérusalem-Est), de la Bande de Gaza et des Hauteurs du Golan syriens, Israël continue à accroître les colonies juives. Il a unilatéralement annexé Jérusalem-Est Occupé et les Hauteurs du Golan et annexe maintenant de facto de grandes parties de la Cisjordanie à l’aide du Mur. Israël prépare également, dans l’ombre, son redéploiement prévu de la bande de Gaza - pour établir et accroître les colonies en Cisjordanie. Cinquante-sept ans après que l’Etat d’Israël ait été établi principalement sur la terre ethniquement nettoyée de ses propriétaires palestiniens, une majorité de Palestiniens sont des réfugiés, dont la plupart sont apatrides. D’ailleurs, le système de discrimination raciale contre ses propres citoyens Arabes-Palestiniens derrière lequel il s’est retranché demeure intact.

À la lumière des violations persistantes du droit international par Israël,
Etant donné que, depuis 1948, les centaines de résolutions de l’ONU ont condamné les politiques coloniales et discriminatoires d’Israël en tant qu’illégales et ont appelé à des remèdes immédiats, proportionnés et efficaces,

Etant donné que toutes les formes d’intervention internationale et de tentatives de paix n’ont jusqu’ici pas convaincu ou forcé Israël à se conformer à la loi humanitaire, à respecter les Droits de l’Homme fondamentaux et à mettre fin à son occupation et son oppression du peuple de la Palestine,
En raison du fait que les peuples de conscience parmi la communauté internationale ont historiquement appelé au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des Investissements contre Israël, endossé la responsabilité morale de combattre l’injustice, comme illustré dans la lutte pour abolir l’Apartheid en Afrique du Sud par diverses formes de boycott, de retrait d’investissement et de sanctions;
Inspirés par la lutte des Sud-Africains contre l’Apartheid et dans l’esprit de la solidarité internationale, de la cohérence morale et de la résistance à l’injustice et à l’oppression.

Nous, représentants de la Société civile palestinienne, invitons les organisations des sociétés civiles internationales et les gens de conscience du monde entier à imposer de larges boycotts et à mettre en application des initiatives de retrait d’investissement contre Israël tels que ceux appliqués à l’Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid. Nous faisons appel à vous pour faire pression sur vos états respectifs afin qu’ils appliquent des embargos et des sanctions contre Israël. Nous invitons également les Israéliens honnêtes à soutenir cet appel, dans l’intérêt de la justice et d’une véritable paix. Ces mesures de sanction non-violentes devraient être maintenues jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international en :



1. Mettant fin à son occupation et à sa colonisation de toutes les terres arabes et en démantelant le Mur ;
2. Reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à une égalité absolue;
3. Respectant, protégeant et favorisant les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU."








Rayon Fruits et Légumes

- Carmel (fruits et légumes)
- Coral (cerise)
- Dana, STM (tomate cerise)
- Hasat (agrumes)
- Jaffa (fruits et légumes)
- Jordan Valley (dattes)
- Kedem (avocat)


Rayon Boissons


- Bonjour
- Cherry Coke
- Coca Cola Compagnie (soutien israel depuis 1966) :
- Fanta
- Maison du café
- Minute Maid
- Nescafé
- Nesquik
- Ricoré
- Senseo
- Sprite
- Tropical


Rayon eaux embouteillées


- Acqua panna
- Aquarel
- Contrex
- Evian
- Hépar
- Nestlé Waters
- Perrier
- Queza
- San Pelligrino
- Valvert
- Vittel
- Volvic
- Badoit



Rayon Culinaire


- Bouillon Maggi
- Buitoni
- Croustipate
- Extrème
- Herta
- Hot pockets
- La Laitière
- Mousline
- Movenpick
- Nestlé Glace


Rayon Glace

- Smarties
- Sveltess
- Yoco


Rayon nutrition infantile
- Blédina
- Guigoz
- Nestlé


Rayon Céréale
- Cherrios
- Chocapic
- Chokella
- Clusters
- Cookies Crip
- Golden Grahams
- Lion
- Natéo
- Nestlé Fitness


Rayon Confiserie – Chocolat - Apéritif
- After Eight
- Beigel&Beigel
- Crunch
- Galak
- Kit Kat
- Lanvin
- Lion
- Meunier
- Nestlé Dessert
- Nestlé Noir
- Nuts
- Quality street
- Smarties


Rayon Produits Frais
- Actimel
- Activia
- Bulle de yaourt
- Danette
- Danone
- Dany
- Fjord
- Gervais
- Gervita
- Jockey
- Taillefine
- Velouté Fruix
- Velouté Nature



Rayon Cosmétiques
Grande surface :

- Dove
- Mon savon
- Neutrogena
- Revlon
- Sanex
- Wiliams

Groupe L’Oréal :

- Ahava (la mer morte)
- Biotherm
- Body Shop
- Cacharel
- clinique
- Diesel
- Estee Lauder
- Garnier
- Gemey Maybelline
- Giorgio Armani
- Helena Rubinstein
- Innéov
- Kéraskin
- Kérastase
- Kiel’s
- La Rose Posay
- Lancôme
- Le Club des Créateurs
- Matrix
- Mizani
- Ralph Lauren
- Redken
- Sanoflore
- Shu uemura
- Shu Uemura Art of Hair
- Skin Ceutikals
- Softsheen Carson
- TEVA
- (laboratoire israélien)
- Vichy
- Victor & Rolf
- YSL Beauté


Produits d’entretien

- Ambi Pur
- Catch (anti moutique)
- Kiwi (cirage)
- Pyrel (anti moustique)


Rayon Bricolage
- Keter
- Zag


Rayon prêt à porter

- Calvin klein
- Caterpillar
- Celio
- Dim
- DKNY
- Gap
- H&M
- Hugo Boss
- Levi’s
- Marks & Spencers
- Playtex
- Ralph Lauren
- Tex
- Timberland
- Victoria’s Secret
- Wonderbra


Grandes firmes
- Auchan
- Carrefour
- Disney land
- Mac do
- Motorola
- Nokia
- Orange
- Peugeot
- Starbucks café



Coca cola Compagnie

La mission gouvernementale économique d'Israël a récemment félicité Coca-cola pour son soutien continu à Israël depuis ces 30 dernières années (entre autres en refusant de rejoindre le boycott d'Israël lancé par la ligue arabe).


Danone

A reçu le prix "Jubilee Award" en 1998
Centre de recherche et développement construit en Israël en 1998
Liens commerciaux avec Israël sous le nom "Strauss Diary"


Groupe AOL, AOL Time Warner

(dessins animés, médias, musique…) AOL internet, Warner Bros AOL, Times, CNN, ICQ
investit 30% de son budget de recherche en Israël.
A reçu le prix "Jubilee Award" en 1998


Estée Lauder

Le directeur Ronald Lauder, est un sioniste président de la "Jewish National Fund" (chargée de légitimer l'occupation des territoires par Israël), et est opposé au droit de retour des palestiniens. Ces opinions sont parfois plus extrémistes que les gouvernements israéliens !


Nestlé

Nestlé possède 50.1 % de la société israélienne Osem (alimentaire). A investit des millions de dollars pour un centre de recherche et développement en Israël
A reçu le "Award Jubilee"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   22/11/2010, 07:48

Il est désormais interdit de boycotter


Par BENOIST HUREL Secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature



On a les victoires qu’on peut : Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation», punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression «ferme et cohérente» de ces agissements.

Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que «les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique». On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde.

La notion de discrimination ne peut s’entendre que d’une différence de traitement n’obéissant à aucun but légitime. Une action collective qui viserait à ne pas consommer de produits d’une entreprise parce qu’elle licencie ou délocalise sa production, ou d’un Etat parce qu’il maltraite ses minorités ne peut être qualifiée de discriminatoire, sauf à ôter aux consommateurs leur seul pouvoir, celui de ne pas de consommer n’importe quoi et n’importe comment. Que l’on se rassure : les Etats qui décideraient d’imposer un embargo à un pays étranger n’encourront pas les foudres de la loi pénale…

L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure.
Source : http://www.liberation.fr/politiques/01012303092-il-est-desormais-interdit-de-boycotter

affraid


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: C’EST TRES MAL, LE BOYCOTT !   17/1/2011, 09:16




.... Enfin, surtout quand Israël est visé. Parce qu’en d’autres circonstances, c'est tout à fait vertueux …

Vous trouverez ci-après un texte d’un avocat membre du comité directeur du CRIF, qui vous prouvera que devant les pressions exercées, on s’est démené dans les ministères ad hoc pour donner pleine et entière satisfaction aux indignés. C’est l’acte 1.

L’acte 2, que vous trouverez à la suite, ce sont des extraits d’un article publié sur le blog en date du 1er février 2009, qui rappelait le boycott exercé par les juifs contre l’Allemagne en mars 1933. Intéressant parallèle.

Acte 1 : « Boycott : ce que dit la loi

7 janvier 2011 : une fois de plus, le boycott ne passera pas en France, par Pascal Markowicz (avocat au Barreau de Paris et membre du Comité Directeur du CRIF)
http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=23222&artyd=129

En France, les actions de boycott d’Israël par de pseudo « citoyens qui cherchent à promouvoir la paix entre Israéliens et Palestiniens » mais qui, en réalité, veulent délégitimer totalement Israël pour mettre ce pays au ban des nations, se développent (voir la nouvelle rubrique du site internet du CRIF : « La délégitimation d’Israël à travers le boycott »).

Elles sont menées contre l’économie israélienne à travers ses produits (agrumes CARMEL, machines SODASTREAM…), la culture (boycott de festivals ou de films), le sport (match de football ou de volleyball opposant des équipes israéliennes à des équipes françaises), ou encore les relations académiques (colloques universitaires, jumelages d’écoles…).

Mais, à juste titre, le boycott et l’appel au boycott sont considérés comme des actes discriminatoires selon la loi en France. Ce sont ainsi des délits et ceux qui promeuvent ces discriminations, en appelant au boycott de tout ce qui provient d’Israël, doivent être sévèrement punis par nos juridictions.

A plusieurs reprises, nous avons pu constater que ces actions de boycott entraînaient des réactions antisémites par leurs sympathisants, que l’on croyait à jamais oubliées.

Des actions judiciaires sont donc intentées pour que les auteurs de ces pratiques illégales soient jugées et condamnées.

A ce titre, le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux, par un jugement du 10 février 2010 confirmé par un arrêt rendu le 22 octobre 2010 de la Cour d’Appel siégeant dans cette même ville, a déjà condamné une boycotteuse pour avoir participé à une action de boycott économique dans un supermarché (voir le détail dans la nouvelle rubrique du site internet du CRIF : « Boycott : ce que dit la loi »).

Le 7 janvier 2011, le Tribunal de Grande Instance de Créteil vient de condamner un boycotteur qui avait mis en ligne sur internet, une vidéo d’une action de boycott se déroulant dans un supermarché de la banlieue parisienne.

La diffusion d’une vidéo sur internet (en l’espèce sur Dailymotion) filmant une action de boycott de produits israéliens se déroulant dans une grande surface, s’analyse donc comme une provocation à la discrimination aussi dangereuse qu’un tract, une affichette ou l’action de boycott elle-même. Pire, elle peut être visualisée par un nombre considérable de personnes.

Ce boycotteur comparaitra d’ailleurs devant une autre juridiction dans quelques mois pour des faits similaires.

Les tribunaux appliquent donc correctement les lois et, si un appel est à ce jour possible de cette décision judiciaire, il s’agit toutefois d’une nouvelle bataille qui a été gagnée dans cette guerre contre la

tentative de délégitimation d’Israël, et nous pouvons nous en réjouir. »

Acte 2 : La Judée déclare la guerre à l'Allemagne

Ce titre fait la une du quotidien britannique Daily Express le 24 mars 1933. Hitler n’est Chancelier que depuis quelques semaines. En URSS, les horreurs de l’Holodomor, la famine orchestrée par le pouvoir bolchevique en Ukraine, battent leur plein. Elles feront des millions de victimes, dans l’indifférence absolument générale. Les juifs oublieront de se mobiliser pour dénoncer les dérives inhumaines d’un régime largement porté par eux au pouvoir.

Voici la traduction de l’article du Daily Express « JUDEA DECLARES WAR ON GERMANY », sous titré « JEWS OF ALL THE WORLD UNITE » (Les juifs du monde entier unis dans l’action) publié le 24 mars 1933, donc bien avant la shoah (extraits relatifs au boycott seulement) :

« (…)

Les plans de l’action concertée juive prennent forme en Europe et en Amérique pour rendre coup pour coup, en représailles contre l’Allemagne hitlérienne.

A Londres, New York, Paris et Varsovie, les commerçants juifs s’unissent dans une croisade commerciale contre l’Allemagne.

Les résolutions d’interrompre les relations commerciales avec l’Allemagne ont été prises partout dans le monde juif des affaires.

Un grand nombre d’hommes d’affaires à Londres ont résolu de ne plus acheter de marchandises allemandes, même au prix de grandes pertes financières.

Une action similaire est entreprise partout aux Etats-Unis. Des réunions massives à New York et dans d’autres villes américaines, auxquelles plusieurs milliers de juifs indignés assistaient, ont appelé au boycottage total des marchandises allemandes. L’embargo commercial dirigé contre l’Allemagne est déjà entré en vigueur en Pologne. En France, un interdit d’importation des marchandises d’Allemagne est actuellement proposé par des cercles juifs.

Un boycottage concerté au niveau mondial par des acheteurs juifs va sans doute entraîner de lourdes pertes dans le commerce d’exportation allemand. Les commerçants juifs, partout dans le monde, sont d’importants acheteurs des produits de fabrication allemande, en premier lieu des produits en coton, en soie, des jouets, de l’appareillage électrique et des meubles.

La réunion des entrepreneurs juifs du textile a été convoquée pour lundi afin d’examiner la situation et déterminer les mesures à prendre vis-à-vis de l’Allemagne.

MENACE SUR LE COMMERCE MARITIME

L’Allemagne est un grand emprunteur sur les marchés monétaires étrangers, où l’influence juive est considérable. L’antisémitisme continu en Allemagne va vraisemblablement se retourner contre elle. Un tournant est en passe d’être franchi par les financiers juifs pour exercer des pressions afin de stopper l’action antijuive.

Le trafic maritime transatlantique allemand est menacé de la même manière. Les paquebots renommés Bremen et Europa peuvent beaucoup souffrir du boycottage juif anti-allemand. Les voyageurs juifs transocéaniques représentent une partie importante de la clientèle de ces paquebots, en raison de leur rôle considérable dans le commerce international. La perte de leur clientèle serait un coup grave pour le commerce atlantique allemand. (…) »

Il est intéressant de constater, en cette année 1933, le (déjà) gros pouvoir financier et commercial de ces quatorze millions de personnes, qui s’estiment capables de faire plier l’Allemagne. On est assez loin de l’image traditionnelle de la victime sans défense en butte à l’incompréhensible animosité du reste de l’humanité.

Ceci dit, Hitler décidera en retour à ce boycott décrété par les juifs, de boycotter à son tour les commerces juifs en Allemagne. Mais il se bornera prudemment à une mesure plus symbolique que réelle : le boycott aura bien lieu, mais se limitera à un seul jour : le 1er avril 1933, qui était du reste un samedi, jour de Sabbat où les commerces juifs n'exerçaient aucune activité.

Une mesure d’ailleurs plutôt impopulaire dans la population allemande et sévèrement critiquée à l’étranger.


source :
http://pascasher.blogspot.com/2011/01/500-euros-damende-pour-avoir-appele-en.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   17/1/2011, 16:06

C'est clair que vue la virulence des réactions, notamment la pénalisation de l'appel au boycott, une seule conclusion s'impose : LE BOYCOTT, ÇA MARCHE !!!

Un exemple, l'annulation du concert que Vanessa Paradis devait faire à Tel Aviv

Vanessa Paradis annule son concert en Israël


dimanche 16 janvier 2011 - 11h:15

AFP

JERUSALEM - La chanteuse et actrice française Vanessa Paradis, qui devait se produire en février prochain en Israël, pour la première fois, a annulé sa venue, selon un communiqué samedi de l’organisateur du concert, David Stern.

"Charles Bensmaine, gérant d ?Auguri Productions, et David Stern, président de Stern & Lights, ont le regret d ?annoncer l ?annulation du concert de Mlle Vanessa Paradis à Tel Aviv, initialement programmé pour le 10 février 2011, du fait d’impératifs professionnels de l’artiste", annonce le communiqué.

David Stern, contacté par l’AFP, a réaffirmé que "cette annulation n’est due qu’à des motifs professionnels" qu’il a déplorés.

Ces dernières semaines, la presse israélienne s’était fait l’écho de la venue de la star française ainsi que celle de son compagnon, l’acteur américain Johnny Depp, qui avait annoncé qu’il accompagnerait Vanessa Paradis pour ce concert.

16 janvier 2011 - http://www.google.com/hostednews/af...

ISRAELVALLEY - VANESSA PARADIS NE VIENDRA PAS EN ISRAËL. SES PRODUCTEURS EN FRANCE ONT-ILS CEDE AUX PRESSIONS ? UNE ANNULATION SANS REPORT DU SPECTACLE

Selon le producteur David Stern, plus de 2 000 personnes dont Shimon Peres devaient accueillir l’artiste Vanessa Paradis début février en Israël. La vente des billets se poursuivait encore ce Jeudi. Coup de théâtre ce week-end : une annulation a été annonçée par David Stern.

L’auteur de ses lignes avait été en contact avec lui ce jeudi. Il paraissait tout a fait optimiste sur la venue de l’artiste. Des informations non validées par plusieurs sources venus d’une journaliste de la presse spécialisée israélienne laissaient cependant entendre que le nombre de billets du spectacle de Vanessa Paradis étaient peu importants et très loin des 2000 places nécessaires pour rentabiliser le spectacle.

En fait, selon nos informations, les francophones israéliens ont acheté sans discontinuer des billets pour le spectacle du début Février de Gad Elmaleh (produit par “Hashigaon Hasarfati”) au détriment peut-être du show de Vanessa Paradis.

Sur le plan artistique, Vanessa Paradis devait être accompagnée par une vingtaine de musiciens et de techniciens qui la suivent tout au long de sa tournée internationale. Ont-ils demandé de ne pas se rendre en Israël ? Vanessa Paradis a bien subi une vague de pressions pour annuler sa prestation. En France une campagne du BDS a également été mise en place contre sa venue en Israël. Objectif : déstabiliser l’artiste et ses producteurs.

Extrait du courrier du BDS adressé à Vanessa Paradis : "Aujourd’hui, de nombreuses personnalités de vos deux familles artistiques ont choisi de ne pas se produire en Israël tant que cet État ne changera pas sa politique. Parmi les cinéastes, Ken Loach, Jean-Luc Godard, Meg Ryan, Dustin Hoffman ou Mike Leigh. Parmi les musiciens, Roger Waters, Brian Eno, Annie Lennox, Carlos Santana, Elvis Costello, Gil Scott-Heron, Gorillaz, les Pixies, Massive Attack, Gilles Vigneault ou Lhasa, entre autres, ont récemment annulé leurs prestations artistiques dans différentes villes israéliennes.

Vous qui avez participé à de nombreux concerts caritatifs, vous qui êtes mère, vous qui êtes marraine d’une association qui réalise les rêves des enfants, nous vous demandons de penser aux milliers d’enfants palestiniens qui n’ont pas la chance aujourd’hui de pouvoir rêver, ni même de mener une vie normale, d’avoir accès à l’éducation, à l’eau ou à la santé.

Alors que certains ne manqueront pas d’interpréter votre concert comme un soutien politique, et pas seulement culturel, à l’État d’Israël, nous espérons au contraire pouvoir vous compter parmi les artistes du monde entier qui se sont joints aux appels au boycott d’Israël tant que celui-ci n’aura pas rempli ses obligations envers le droit international et reconnu pleinement les droits des Palestiniens."

Fait tout a fait nouveau et vraiment exceptionnel : un courrier en Français lui avait été adressé d’Israël par un collectif qui lui demandait, avec une rare violence, de ne pas chanter à Tel-Aviv.

A SAVOIR : A partir du 19 Janvier 2011, les billets du spectacle vont être remboursés.

ISRAELVALLEY PLUS - COMMUNIQUE - Selon l’AFP : "La chanteuse et actrice française Vanessa Paradis, qui devait se produire en février prochain en Israël, pour la première fois, a annulé sa venue, selon un communiqué samedi de l’organisateur du concert, David Stern. “Charles Bensmaine, gérant d’Auguri Productions, et David Stern, président de Stern & Lights, ont le regret d’annoncer l’annulation du concert de Mlle Vanessa Paradis à Tel Aviv, initialement programmé pour le 10 février 2011, du fait d’impératifs professionnels de l’artiste”, annonce le communiqué.

David Stern, contacté par l’AFP, a réaffirmé que “cette annulation n’est due qu’à des motifs professionnels” qu’il a déplorés. Ces dernières semaines, la presse israélienne s’était fait l’écho de la venue de la star française ainsi que celle de son compagnon, l’acteur américain Johnny Depp, qui avait annoncé qu’il accompagnerait Vanessa Paradis pour ce concert."

(J'avais noté que des activistes pro palestiniens étaient intervenus lors d'un concert récent en Suisse ou en France pour interpeller le public et la chanteuse en appelant à l'annulation, mais je ne retrouve pas cet article...)



Revenons au boycott des produits israéliens...


La loi interdisant désormais l'appel au boycott, je lance un appel solennel à tous les membres du forum, que dis-je, je leur interdit avec la plus extrême rigueur de boycotter les produits israéliens (voir liste ci après...), je leur signifie également l'interdiction de promouvoir ce même boycott auprès des membres de leur famille, de leurs collègues de travail, de leurs relations amicales... Et faites gaffe, j'ai l' cyclops !
Le premier que je vois biaiser ces consignes, je le balance au CRIF!!

Liste des produits qu'il vous est interdit de boycotter sous aucun pretexte :

Tout produit comportant le code 729 dans le code barre ou tout produit comportant la mention : provenance d'Israël et en particulier les marchandises suivantes :

Rayon Fruits et Légumes

- Carmel (fruits et légumes)
- Coral (cerise)
- Dana, STM (tomate cerise)
- Hasat (agrumes)
- Jaffa (fruits et légumes)
- Jordan Valley (dattes)
- Kedem (avocat)


Rayon Boissons

- Bonjour
- Cherry Coke
- Coca Cola Compagnie (soutien israel depuis 1966) :
- Fanta
- Maison du café
- Minute Maid
- Nescafé
- Nesquik
- Ricoré
- Senseo
- Sprite
- Tropical


Rayon eaux embouteillées

- Acqua panna
- Aquarel
- Contrex
- Evian
- Hépar
- Nestlé Waters
- Perrier
- Queza
- San Pelligrino
- Valvert
- Vittel
- Volvic
- Badoit



Rayon Culinaire

- Bouillon Maggi
- Buitoni
- Croustipate
- Extrème
- Herta
- Hot pockets
- La Laitière
- Mousline
- Movenpick
- Nestlé Glace


Rayon Glace
- Smarties
- Sveltess
- Yoco


Rayon nutrition infantile
- Blédina
- Guigoz
- Nestlé


Rayon Céréale
- Cherrios
- Chocapic
- Chokella
- Clusters
- Cookies Crip
- Golden Grahams
- Lion
- Natéo
- Nestlé Fitness


Rayon Confiserie – Chocolat - Apéritif
- After Eight
- Beigel&Beigel
- Crunch
- Galak
- Kit Kat
- Lanvin
- Lion
- Meunier
- Nestlé Dessert
- Nestlé Noir
- Nuts
- Quality street
- Smarties


Rayon Produits Frais
- Actimel
- Activia
- Bulle de yaourt
- Danette
- Danone
- Dany
- Fjord
- Gervais
- Gervita
- Jockey
- Taillefine
- Velouté Fruix
- Velouté Nature



Rayon Cosmétiques
Grande surface :
- Dove
- Mon savon
- Neutrogena
- Revlon
- Sanex
- Wiliams

Groupe L’Oréal :
- Ahava (la mer morte)
- Biotherm
- Body Shop
- Cacharel
- clinique
- Diesel
- Estee Lauder
- Garnier
- Gemey Maybelline
- Giorgio Armani
- Helena Rubinstein
- Innéov
- Kéraskin
- Kérastase
- Kiel’s
- La Rose Posay
- Lancôme
- Le Club des Créateurs
- Matrix
- Mizani
- Ralph Lauren
- Redken
- Sanoflore
- Shu uemura
- Shu Uemura Art of Hair
- Skin Ceutikals
- Softsheen Carson
- TEVA
- (laboratoire israélien)
- Vichy
- Victor & Rolf
- YSL Beauté


Produits d’entretien
- Ambi Pur
- Catch (anti moutique)
- Kiwi (cirage)
- Pyrel (anti moustique)


Rayon Bricolage
- Keter
- Zag


Rayon prêt à porter
- Calvin klein
- Caterpillar
- Celio
- Dim
- DKNY
- Gap
- H&M
- Hugo Boss
- Levi’s
- Marks & Spencers
- Playtex
- Ralph Lauren
- Tex
- Timberland
- Victoria’s Secret
- Wonderbra


Grandes firmes
- Auchan
- Carrefour
- Disney land
- Mac do
- Motorola
- Nokia
- Orange
- Peugeot
- Starbucks café




Coca cola Compagnie
La mission gouvernementale économique d'Israël a récemment félicité Coca-cola pour son soutien continu à Israël depuis ces 30 dernières années (entre autres en refusant de rejoindre le boycott d'Israël lancé par la ligue arabe).


Danone
A reçu le prix "Jubilee Award" en 1998
Centre de recherche et développement construit en Israël en 1998
Liens commerciaux avec Israël sous le nom "Strauss Diary"


Groupe AOL, AOL Time Warner
(dessins animés, médias, musique…) AOL internet, Warner Bros AOL, Times, CNN, ICQ
investit 30% de son budget de recherche en Israël.
A reçu le prix "Jubilee Award" en 1998


Estée Lauder
Le directeur Ronald Lauder, est un sioniste président de la "Jewish National Fund" (chargée de légitimer l'occupation des territoires par Israël), et est opposé au droit de retour des palestiniens. Ces opinions sont parfois plus extrémistes que les gouvernements israéliens !


Nestlé
Nestlé possède 50.1 % de la société israélienne Osem (alimentaire). A investit des millions de dollars pour un centre de recherche et développement en Israël
A reçu le "Award Jubilee"

A bon boycotteur, salut !!! geek

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/


Dernière édition par Bardamu le 21/1/2011, 04:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   20/1/2011, 07:55

Je reviens sur, l'affaire de Stéphane Hessel, qui a mon avis est un élément de prise de conscience pour ceux qui ouvre les yeux.

Les exactions du lobby pro-israélien (le CRIF) sont scandaleuses !

Bon sang ! réalisez que des agents déclarés d’un État étranger font leur loi en France ! sans parler du BETAR, de la FDII, de la LDJ, qui sont des dangers publique.

Réalisez aussi le gouffre de lâcheté dans lequel la France s’enfonce en obtempérant instantanément aux ordres du lobby, avec notre gouvernement a sa solde, c'est de la haute trahison ! Et vous vous croyez en démocratie ? nous n'avons jamais été en Démocratie !

Et, pratiquement rien dans les médias, qui sont dans les mains du Lobby depuis longtemps, mis à part l'émission radiophonique"la-bas si j’y suis" de D. Mermet sur France inter :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2087

La censure est partout. Moins sur internet, pour l'instant ...

J’admets qu’on puisse défendre sa paroisse, mais pas qu’on puisse réduire au silence ses détracteurs en usant de terrorisme intellectuel, et parfois physique et en osant pointer le prétendu racisme du type en face pour mieux masquer le sien.

La stratégie du CRIF parait limpide en tout cas dans cette histoire.

Les crimes d'Israël ne sont plus défendables, même avec la pire des mauvaises foi... Du coup la solution est de tuer dans l’œuf tout débat et de recouvrir le sujet d’une chape de plomb.

Qu’ils imposent ce genre de méthode dans leur état policier pratiquant l’apartheid, je n’en ai rien à cirer...

Mais par contre qu’ils viennent s’opposer à la liberté d’expression et de conscience en France, là ça pose un très gros problème !!!

Si ça les dérangent tant qu’une personne puisse exprimer son point de vue dans la patrie de Voltaire et si par dessus le marché, ils sentent que leur loyauté est plus adressé à Israël qu’à la France, mais qu’ils se cassent bordel !...

Nous n’avons pas besoin de ce genre d’intégristes et d’apôtres de la censure dans notre république.

Et j’ajouterai que la destinée de la France n’est certainement pas de défendre Israël jusqu’au bout contrairement à ce que beaucoup d'imbéciles déclarent. Ce pays n’est pas notre ami et on ne lui doit rien ! Hélas, n'oublions pas que ce pays nous doit son arsenal ...

La France, qui est clairement un pays policier où la pensée unique règne en maître. C’est triste.

Mais, le pire est à venir...

"On" a décidé pour nous que Strauss Kahn, celui qui se demande tous les matins ce qu’il pourrait faire pour Israël, serait NOTRE président.
Comment ?
Des sondeurs, "honnêtes et désintéressés", nous font avaler que "nous" le DÉSIRONS .

Un membre musulman du bureau politique de Le Pen démissionne.
Motif : Le FN est financé par Israël.


Chez Taddeï, Alain Soral, ancien démissionnaire du FN, lui aussi confirme : Israël est derrière Marine.
Motif :
Créer un 2002 à l’envers. Marine contre DSK. Le banquier harceleur devient le grand protecteur des musulmans. On fait défiler quelques pré pubères antifascistes et le tour est joué.
65% pour DSK.

Pour conclure, rajoutons que MAM avait rappelé "La LOI" , celle qui interdit de faire des appels à Boycott, surtout si c’est Israël la cible...

Ce Gouvernement est un gouvernement d’occupation, de vassalisation.

Il faut ignorer purement et simplement tous les engagements de l’État français vis a vis du lobby et de ses mignons :

- Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France (Comment nous avons pu accepter d'avoir transféré la création monétaire au secteur privé, c'est-à-dire aux banques privées !? vu les conséquences catastrophique qui en découlent)

- Le TCE/traité de Lisbonne.

- Les engagement de l’Etat Français UMP, le rapprochement de l’Europe et d’Israel, de l’Europe et de la Turquie, la vassalisation militaire de la France dans l’OTAN.

- La loi Gayssot ou l’Histoire est écrite par les vainqueurs (qui interdit de considérer comme validé la culpabilité des soviets a Katyn puisque jugé a Nuremberg, alors qu’ils ont désormais avoué !).

- Le financement des lobbies ethniques et étrangers hostiles aux intérêts nationaux (CRIF , Islam "de France", French american Foundation, IFRI).

- Le financement des médias.

- Supprimé la double nationalité avec Israël, et expulsé vers ce pays tous ceux qui en possèdent cette nationalité, chose qui implique une adhésion de la jeunesse de ce pays, la France aura des chance de ré-exister comme telle.

Idem pour les francs maçons, qui ne sont que les sérpilléres lobotomisées du lobby :
Une défranmaçonisation de la société s’impose.

Ce sont des conditions obligatoire pour que l’Ennemi ne soit plus informé des secrets d’État.

Et oui, c'est une guerre, sans le fracas des armes ... pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   21/1/2011, 04:51


Qui profite de l’occupation ?
publié le jeudi 20 janvier 2011.

Maintenant que nous en savons plus sur le mouvement BDS, une question essentielle se dégage : quelles sont les entreprises impliquées dans des activités qui soutiennent au bout du compte l’occupation ?


Colonie israélienne. Comme une verrue sur la terre de Palestine.

A Tel Aviv, nous avons rencontré Dalit Baum, membre israélienne de la Coalition des Femmes pour la paix et en particulier, du groupe Who Profits ?. Elle nous explique que l’organisation a été créée pour comprendre le projet colonial sous l’angle de l’économie. Cette femme aux cheveux coupés courts et aux yeux noirs vifs, avec un sens tout ironique de l’humour, nous dit que le projet visait à s’informer sur les sociétés directement impliquées dans l’occupation, pour en assimiler les spécificités, les intérêts financiers, et pour savoir qui fait de l’argent avec l’occupation. Après une recherche méticuleuse, quatre plus tard, le groupe a monté son site, Whoprofits.org, qui a une base de données partielles d’environ 1000 entreprises.

Les critères pris en compte pour mettre une entreprise sur cette liste comprennent les travaux de construction dans les colonies, la vente de produits des colonies, l’usage d’espace industriel à l’intérieur des colonies, la fourniture de services déterminants aux colonies tels que transports et fournitures d’équipements à l’armée, et la construction de murs et de check-points. Darit nous indique qu’Israël a exploité la main-d’œuvre palestinienne et le marché palestinien qui est un marché captif où la politique israélienne a coupé court à beaucoup de concurrences. Par exemple, les Palestiniens sont autorisés à cultiver uniquement les produits agricoles moins rentables que les mêmes produits israéliens et qui ne viennent pas concurrencer les produits israéliens sur les marchés européens.

Who Profits ? est une organisation populaire unique, qui procède à une recherche économique remarquable avec une documentation minutieuse, utilisant des preuves tangibles à partir de documents du gouvernement et des entreprises. Ses membres sont très attentifs à rester dans le cadre de la loi, sachant que toutes poursuites judiciaires en dommages et intérêts seraient désastreuses devant les tribunaux israéliens. Leur activité consiste par exemple dans l’initiative « Crossing the Line », (pdf) un train rapide qui reliera Tel Aviv à Jérusalem et franchira la Ligne verte en Cisjordanie sur deux sections. Les riverains israéliens ne voulaient pas du train ni du bruit près de leur propriété, et le tracé a été déplacé ce qui va entraîner la quasi-disparition du village palestinien de Beit Iksa. Péniblement, une pétition est maintenant lancée dans le monde depuis le village palestinien pour faire passer le train sur un terrain DÉJÀ exproprié. Le train est en cours de construction par des sociétés européennes et américaines.

Ensuite, il y a la question des financements de l’occupation. Toutes les six banques israéliennes sont directement impliquées dans le soutien aux colonies. Dalit nous rappelle que d’ailleurs nous ne pouvons pas séparer l’économie de l’occupation de l’économie d’Israël et de l’économie des États-Unis. Par exemple, Soda Stream, une société israélienne qui produit de l’eau gazéifiée, vient juste d’être cotée sur le marché Nasdaq.

Elle tourne son attention sur ce que cela signifie de boycotter les marchés des colonies. Elle évoque 18 magnats qui contrôlent de grandes entreprises impliquées, faisant remarquer que quand ces magnats commenceront à perdre de l’argent, ils quitteront les colonies. Elle dépeint la vie en Israël comme frustrante mais elle dit aussi, « nous nous sentons efficaces ». Par exemple, son groupe va sur un check-point, s’informe sur l’infrastructure, ses télécommunications, etc., puis il fait des recherches avec Google sur les entreprises, lance les recherches appropriées et met les informations sur son site. « Opération directe, sans anesthésie ! Nous utilisons notre privilège de voir l’occupation. » Le groupe se rend également aux expositions de l’industrie de la sécurité et s’adresse aux personnes qui veulent vendre un maximum d’armes. Dalit met l’accent sur la dispersion accumulée de ce qu’on appelle dans le business, « les armes non létales », alors que tout le monde sait que ces armes peuvent être mortelles utilisées en doses suffisamment élevées ou en tir tendu. Et elle le ressent à titre personnel, en tant que militante qui a été confrontée aux gaz lacrymogènes et à d’autres moyens utilisés contre les manifestations.

Un autre aspect de ce macabre business dont nous parle Dalit touche aux armes fabriquées aux États-Unis. Parce que les États-Unis donnent à Israël une quantité énorme d’argent pour l’achat d’équipements militaires américains, il y a maintenant des entrepreneurs israéliens qui créent des sociétés aux USA et profitent ainsi des largesses de nos impôts. Ainsi, il existe de nombreuses forces aux États-Unis mêmes qui ont de gros intérêts économiques à ce que dure cet arrangement lucratif où les USA financent en fait leur propre industrie de guerre. Ceci a conduit un groupe de militants, après une manifestation, à rendre les corps de grenades lacrymogènes, vides après usage, à l’ambassadeur US. Ils se sont faits promptement arrêtés pour possession d’armes, mais les charges d’accusations furent par la suite abandonnées.

Dalit nous rappelle qu’il y a beaucoup à faire aux États-Unis et que tout effort contribue à servir la cause. Il est important de choisir des cibles stratégiques qui impliquent aussi un volet éducatif. Pour elle, boycotter des sociétés informatiques ou des laboratoires de médicaments génériques, par exemple, ne relève pas d’une activité stratégique. Elle est très optimiste, à la fois parce que ce mouvement est dirigé par les militants palestiniens, et aussi parce qu’il y a une réponse venant de la Knesset israélienne qui suppose que les gens au pouvoir s’inquiètent. La loi Anti-BDS dans le processus rend les individus personnellement responsables de tout dommage aux entreprises. La loi relative aux Associations vise à mettre hors la loi toute ONG qui fournit des informations à des entités étrangères qui pourraient mener à des accusations de crimes de guerre contre les Israéliens. La législation sur la lutte contre le terrorisme cible tout militant israélien ou palestinien qui agit contre des soldats israéliens ou des symboles de l’État, et définit vaguement et obscurément toutes ces activités comme étant du terrorisme. Ceci inclut donc la résistance non violente, légitime, à l’occupation. La loi interdisant l’institution d’un boycott criminalise les citoyens israéliens qui soutiennent une activité locale et internationale de boycott. Récemment, la Knesset a lancé une enquête sur le financement des ONG.

Dalit considère ces tendances droitières comme un plongeon dans le fascisme et qu’il est particulièrement inquiétant que ces agressions antidémocratiques trouvent leur source à la Knesset, parlement israélien, qui est supposée être la pierre angulaire d’une société démocratique.

Je quitte cette rencontre avec le sentiment qu’il y a une quantité énorme de travail à faire aux États-Unis, à lier activement à l’appareil et aux entreprises militaires qui rendent possible l’occupation israélienne. En outre, la « seule démocratie au Moyen-Orient » semble s’en aller rapidement dans une direction dangereuse ; je me demande combien de ceux qui soutiennent qu’Israël est « moral » apprécient pleinement ceci et quand, soutenir les actes du gouvernement israélien deviendra intenable pour une partie plus large de la population.

Je suis impressionnée de voir qu’un petit groupe de militants réfléchis et convaincus puisse avoir un tel impact significatif sur le processus. J’espère seulement que la prochaine fois que je viendrai en Israël, je ne les visiterai pas en prison.

Alice Rothchild

Alice Rotchild est médecin et écrivain états-unienne.

Son site : http://alicerothchild.com/

Pour contacter le groupe Who Profits ? : http://www.whoprofits.org/Contact.php

Pour consulter la liste Who Profits ? d’entreprises profitant des colonies : http://www.whoprofits.org/Involvements.php?id=grp_inv_settlement

15 janvier 2011 - Mondoweiss - traduction : JPP

Source : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=19748

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: convergence d'idées !   23/1/2011, 14:13

Sur AGORAVOX :
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/veut-on-nous-rendre-antisemites-87613

Veut-on nous rendre antisémites ?

Trop c'est trop.


Après l'affaire Hessel, l'affaire Céline.

Avant-Hier, M. Hessel, invité à participer à un débat à l'Ecole Normale supérieure, avait vu cette réunion annulée. Pourquoi ?

Le bruit courait sur internet que c'était Mme Pécresse qui l'avait interdite. Dans l'émission "Face aux Français", présentée par Guillaume Durand, on l'interroge à ce sujet.

Est-ce elle qui a donné cet ordre ? Elle s'en défend vivement : "Je n'en ai pas le pouvoir...Depuis le moyen-âge..." tout en faisant un lapsus savoureux.
Le lapsus est la spécialité d'un gouvernement parfaitement à l'aise dans ses baskets. Ils les collectionnent. Ils font des concours.
Voulant dire : " C'est impossible sans l'accord du président de l'université... elle dit "sans l'accord du président de la République...." Bien. On a la réponse à la question posée.

Mais qui s'est opposé à cette réunion ?
Le Crif. Le conseil représentatif des institutions juives de France.

Pourquoi ?
Parce que cette réunion était organisée par une association qui avait appelé à boycotter les produits d'Israël. C'est interdit. C'est une infraction pénale.

Quel rapport ? Si l'on appelle à boycotter Israël on ne peut plus organiser de réunion ? Poursuivez-les pour leur infraction et laissez s'exprimer M. Hessel !

Guillaume Durand fait un peu d'humour :" Il est dangereux M. Hessel ? 90 ans..."
Pécresse : "Non, mais la directrice de l'Ecole Normale Supérieure n'avait pas les moyens de garantir la sécurité...."
On craignait les débordements des maisons de retraite voisines, Révolution ! Révolution ! A leur tête, Che Hessel !
La réponse est tellement ridicule qu'un thuriféraire du régime , Frédéric Bonnaud, un fanatique de la VO du 11 septembre, pousse l'audace jusqu'à s'exclamer : "Pour la sécurité, Il fallait envoyer Michelle Alliot -Marie !" Grand éclat de rire. Lui, à mon avis, bientôt, il va moins rire.

Mais l'essentiel n'est pas là. Pécresse revient sur cette fameuse histoire de boycott. C'est une infraction pénale qui peut aboutir à de graves sanctions.
A côté d'elle, Montebourg. Qui ne dit mot. Bravo. Il ne pouvait pas l'interroger sur cette loi ? Il n'était pas sur son bon profil ?

Au sujet de cet loi anti-boycott, je m'aperçois , dans les fils, que beaucoup d'entre vous la découvrent . Pour mieux vous rendre compte de l'étendue des dégâts, je vous communique la remarquable intervention de M. Benoist Hurel, secrétaire général du syndicat de la magistrature.( Paru dans Libération le 21/11/ 2010)

" Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une « provocation publique à la discrimination envers une nation », punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements.
Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que « les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique ».
On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens…
Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde.
L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure."

On sait d'où vient cette loi sur le boycott. Des Etats-Unis. On nous en a parlé dans un reportage sur Canal Plus consacré aux méfaits de Monsanto. Ce sont les industries agro-alimentaires, ulcérées de voir que les agriculteurs qu'elles ruinainet poussaient au boycott , qui ont fait voter une loi l'interdisant. Si tu te rebiffes , cent avocats te tombent desus.C'est cette loi qu'a demandée et obtenue le lobby d'Israêl pour préserver son commerce.


On est sciés. C'est arrivé chez nous. On vit dans ce monde là.

Et ça continue.

Suit l'affaire Céline.


Louis-Ferdinand Céline est un auteur violemment anti-sémite. Mais aussi violemment génial. Que fait-on ? On va l'interdire ? On va supprimer toutes les rues et places à son nom ? On va brûler ses oeuvres en place publique ?

Bernanos est antisémite. Il faut lacérer "Sous le soleil de Satan" ?


Voltaire bat tous les records. Il est au Panthéon. Va-t-on le tirer du Panthéon par les pieds ? Interdire l'entrée avec des barricades ?

Mais revenons à Céline. Chaque année le Ministère de la Culture établit une liste de personnalités en fonction de la date de leur naissance ou de leur mort. L'écrivain figurait dans la mouture initiale du bottin des grands hommes de l'année, à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, en juillet.

Rue 89 commente les faits :
"Le nom de Louis-Ferdinand Céline a finalement été biffé de la liste des personnalités que la France devait commémorer en 2011. Serge Klarsfeld avait réclamé cette semaine que les Archives nationales -et donc le ministère de la Culture- fassent marche arrière, du fait du passé collaborationniste de l'auteur antisémite de « Voyage au bout de la nuit ». Le président de l'Association des fils et filles de déportés a obtenu gain de cause. Frédéric Mitterrand a donc fait marche arrière."

L'homme qui trouve que Ben Ali n'est pas un dictateur, le défenseur de Polanski, sacrifie Céline, un des plus grands écrivains Français, à une pression que les juifs même, les juifs sensés, trouvent intolérables.
Pression de Serge Klarsfeld pour Céline.
Pression du Crif pour Hessel.
Les deux étant très proches.
Esther Benbassa, directrice d'études à l'Ecole pratique des hautes études accuse :
"Le Crif terrorise certains Juifs et tous les non-Juifs. Il fait régner sa loi à l'intérieur de la communauté juive, bannissant l'un, qui n'obéit pas à ses injonctions, l'autre, qui publie un livre non conforme, un troisième encore qui ose critiquer la politique d'Israël. Alors que tous les Juifs sont loin de se reconnaître en lui, le Crif ne s'en considère pas moins comme leur porte-parole et aussi comme leur directeur de conscience.
Mais le Crif fait aussi la loi à l'extérieur de la communauté, accusant qui ils veulent d'antisémitisme, suscitant des procès contre tel journaliste, contre tel intellectuel, contre tel militant. Le Crif, en un mot, terrorise psychologiquement certains Juifs et tous les non-Juifs au nom de la défense d'Israël."

Bien. Nous sommes informés.
Nous redoutions le nouvel Ordre Mondial. Nous avons le Nouvel Ordre Français. Pour nous entraîner.

Une question se pose : Le Crif est-il noyauté par des traitres qui cherchent à le rendre antipathique ? On serait tenté de le croire ! On n'a jamais vu une telle maladresse ! A croire qu'ils veulent faire naître cet antisémitisme qu'ils redoutent ! L'excès n'est jamais profitable à ceux qui s'y abandonnent.

Dernier point :
Je voudrais signaler qu'en 2011 figure sur la liste des hommes à honorer M. Pompidou.
Alors, là, non ! Veto !
S'il y en a un qu'il faut supprimer de ces célébrations nationales, c'est bien lui, l'homme de la loi de 1973 qui, vassal de la banque Rothschild, nous a mis dans un marasme financier effroyable !

Je dirai même plus ! Changer le nom du centre Pompidou, me paraît un devoir national ! Voilà un objectif de campagne !

Je propose comme nouveau nom : le centre "Poupoupidou".

En hommage à Marylin Monroë.

Presque avec les mêmes lettres. Ca coûtera moins cher.

Et pour faire un peu d'argent pour couvrir les frais engendrés par ce changement, je propose qu'on dresse une immense statue de M M à l'entrée. Des ventilateurs feraient voler sa robe. On lui passerait entre les jambes. Elle aurait des écrans vidéos sur sa culotte. Ca serait moderne. Ca ferait un tabac ! Tout le monde voudrait lui passer dessous !

(J'espère qu'elle n'était pas antisémite !)

Bonne nuit les petits !
Le marchand de sable est passé !
Demain sera un autre jour.
Espèrons-le !
22/01/11 3h33.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   23/1/2011, 14:59

PENDANT QUE L'ON Y EST !

Le Crif censure Céline, le plus grand écrivain français avec Colette.
Le Politburo jaune poursuit ses ravages liberticides en France occupée, abattue et au garde-à-vous.
Les innombrables folies shoatiques, sionistes et censorielles du Crif préparent l'antisémitisme de demain.
Céline aux oubliettes - Libération - 22/01/2011

Polémique : Frédéric Mitterrand a retiré vendredi soir le nom de l'auteur antisémite des célébrations nationales pour 2011, suite aux protestations de Serge Klarsfeld.

Céline a disparu! Son nom figurait jusqu'à vendredi sur la liste des personnalités proposées pour 2011 par le Haut Comité des célébrations nationales, lequel dépend du ministère de la Culture et existe depuis 1974. Voilà en effet cinquante ans que l'écrivain antisémite est mort. Il s'apprêtait à recevoir sa ration réglementaire de manifestations quand l'avocat Serge Klarsfeld a protesté au nom de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF). Céline a donc été supprimé de ladite liste, comme on pouvait le constater dès vendredi après-midi sur le site des archives de France.

Vomissure. Selon Me Klarsfeld, «la République doit maintenir ses valeurs, Frédéric Mitterrand doit renoncer à jeter des fleurs sur la mémoire de Céline comme François Mitterrand a été obligé à ne plus déposer de gerbe sur la tombe de Pétain. [ ... ] L'antisémitisme de Céline le discrédite en tant qu'homme et en tant qu'écrivain. [...] Son talent ne doit pas faire oublier l'homme qui lançait des appels aux meurtres des juifs sous l'Occupation» . Klarsfeld se réfère aux pamphlets de l'écrivain, dont Bagatelles pour un massacre, vomissure délirante contre la «race youtre».
La polémique s'ente, on le voit, sur la question de l'homme et de l'œuvre. De fait, Céline n'a été mis aux programmes scolaires et n'est finalement arrivé dans la collection de la Pléiade qu'après que les théories structuralistes ont détaché la notion d'auteur de celle de texte, dans les années 60. Sollers et le groupe Tel Quel, en particulier, ont oeuvré à l'autel célinien.
L'affaire a d'ailleurs rebondi sur ces deux termes, puisque Jean-Noël Jeanneney, historien et ancien ministre, membre du Haut Comité incriminé, considère Céline comme «majeur en littérature» mais d'une «personnalité sinistre». Aussi insiste-t-il sur la différence entre «célébrer», c'est-à-dire louer, et «commémorer», ou prendre acte : «On commémore la Saint-Barthélemy mais on ne la célèbre pas». Il pense que le comité aurait pu «commémorer l'œuvre de Céline sans célébrer l'homme». Contrairement à Catherine Clément, qui condamne l'écrivain.
Or, là où le bât blesse, c'est dans le texte de présentation des personnalités proposées pour l'année 2011. Alain Corbin, historien et professeur émérite à la Sorbonne, y écrit en effet : «Il n'est pas facile mais il est passionnant d'établir une liste des individus dignes d'être célébrés; c'est-à-dire de ceux dont la vie, l'œuvre, la conduite morale, les valeurs qu'ils symbolisent sont, aujourd'hui, reconnues comme remarquables.» Force est d'avouer, même si l'on admire Mort à crédit, qu'on peut difficilement recommander aux enfants de suivre «la vie» et la «conduite morale» de Louis-Ferdinand Destouches, sauf si l'on rêve de croupir en taule au royaume du Danemark.
Le texte de Corbin s'enfonce vers la fin, en préconisant «une optique compréhensive à l'égard du passé, en luttant de ce fait contre l'excès du présentisme qui constitue la grande tentation de notre société» . La conclusion est plus prudente : «Les auteurs de ce volume nous incitent à la réflexion sur ce qui fonde la commémoration et la célébration. »

Défense. Ben voilà, fallait commencer par là: à défaut de réfléchir à la réception des oeuvres et à leur historicité, on aurait pu aussi virer des célébrations nationales Jean Genet l'an dernier, un sale voleur qui jouit du nazisme dans Pompes funèbres (1947). Certes, ce n'est pas la même chose que d'inciter à la haine antisémite. Pour la défense de l'écrivain, l'universitaire Henri Godard fait valoir que Céline n'a jamais dénoncé ni fait partie des institutions de Vichy (contrairement à d'autres à qui personne ne cherche noise) et que «la création artistique est devenue une valeur que nous reconnaissons, même là où elle ne coïncide pas avec nos valeurs morales, voire les contredit».

Éric LORET et Béatrice VALLAEYS
Libération, 22-23/01/2011

EN PRIME /

http://www.archive.org/stream/BagatellesPourUnMassacre/bagat#page/n0/mode/2up

http://lepetitcelinien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   25/1/2011, 09:44

On a traîné dans la boue Louis-Ferdinand Céline, pour les pamphlets qu'il a commis, et dont vous trouveriez aujourd'hui difficilement un exemplaire : les ayant-droits s'opposent à toute réédition. Cette période de sa vie est considérée comme une tare chez ce grand auteur littéraire, l'un des plus grands du XXe siècle, au point qu'aujourd'hui encore des esprits chagrins refusent de lui rendre ce mérite.

Voyage au bout de la nuit lu par Podalydes Denis.zip (531.67 MB)
multiupload.com CPHLT4OUKP
Durée : 17h00 - 16 CD


Entretiens - Textes par Arletty - Michel Simon.zip (157.08 MB)
multiupload.com YB2210N76C


Voyage au bout de la nuit lu par Fabrice Luchini.zip (73.51 MB)
multiupload.com 57GMKEVKIQ


Ce roman-culte d’une noirceur extrême retrace la vie d’errance du double de l’auteur, Ferdinand Bardamu. Les tranchées de 14-18, l’Afrique coloniale, l’Amérique du travail à la chaîne, la médecine de terrain dans une banlieue parisienne pourrie ou un asile psychiatrique miteux, telles sont les étapes d’une vie où les instants de bonheur et de lumière sont rarissimes. L’humanité qu’il décrit sans la moindre indulgence est veule, bête, laide, méchante et corrompue. Quels portraits terribles mais aussi quel souffle pour cette anti-épopée dont le style fort et maîtrisé allie simplicité de forme et richesse de vocabulaire. il faut saluer la puissance d'interprétation de Podalydès, qui a su donner vie à Bardamu et surtout restituer toute l'intensité du rythme Celinien.

encore plus ici :
http://www.the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=417

Voyage au bout de la nuit
megaupload.com CSYDE5EX

Louis-Ferdinand Celine - L ecole des cadavres
megaupload.com 992XY4KP

Louis-Ferdinand Celine - Bagatelles pour un massacre
megaupload.com 21M2LLQK

Louis-Ferdinand Celine - Les beaux draps
megaupload.com Y1BNC4TP

Louis-Ferdinand Celine - Ecrits de guerre
megaupload.com N32WLDTV

Louis-Ferdinand Celine - Mea Culpa
megaupload.com 2F14I0IK

Louis-Ferdinand Celine - Hommage a Zola
megaupload.com RDU4DANC

Louis-Ferdinand Celine - Entretien avec le professeur Y
megaupload.com XF2H1W8J

Louis-Ferdinand Celine - A l' agité du bocal
megaupload.com GFTV2A6S


Dernière édition par MOBY37 le 27/1/2011, 09:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide



Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   27/1/2011, 01:12

Citation :
 Veut-on nous rendre antisémites ?

mercredi 26 janvier




Trop c’est trop.

Après l’affaire Hessel, l’affaire Céline.

Avant-Hier, M. Hessel, invité à participer à un débat à l’Ecole Normale supérieure, avait vu cette réunion annulée. Pourquoi ?

Le bruit courait sur internet que c’était Mme Pécresse qui l’avait interdite. Dans l’émission "Face aux Français", présentée par Guillaume Durand, on l’interroge à ce sujet.

Est-ce elle qui a donné cet ordre ? Elle s’en défend vivement : "Je n’en ai pas le pouvoir...Depuis le moyen-âge..." tout en faisant un lapsus savoureux. Le lapsus est la spécialité d’un gouvernement parfaitement à l’aise dans ses baskets. Ils les collectionnent. Ils font des concours. Voulant dire : " C’est impossible sans l’accord du président de l’université... elle dit "sans l’accord du président de la République...." Bien. On a la réponse à la question posée.

Mais qui s’est opposé à cette réunion ? Le Crif. Le conseil représentatif des institutions juives de France.

Pourquoi ? Parce que cette réunion était organisée par une association qui avait appelé à boycotter les produits d’Israël. C’est interdit. C’est une infraction pénale.

Quel rapport ? Si l’on appelle à boycotter Israël on ne peut plus organiser de réunion ? Poursuivez-les pour leur infraction et laissez s’exprimer M. Hessel !

Guillaume Durand fait un peu d’humour :" Il est dangereux M. Hessel ? 90 ans..." Pécresse : "Non, mais la directrice de l’Ecole Normale Supérieure n’avait pas les moyens de garantir la sécurité...." On craignait les débordements des maisons de retraite voisines, Révolution ! Révolution ! A leur tête, Che Hessel ! La réponse est tellement ridicule qu’un thuriféraire du régime , Frédéric Bonnaud, un fanatique de la VO du 11 septembre, pousse l’audace jusqu’à s’exclamer : "Pour la sécurité, Il fallait envoyer Michelle Alliot -Marie !" Grand éclat de rire. Lui, à mon avis, bientôt, il va moins rire.

Mais l’essentiel n’est pas là. Pécresse revient sur cette fameuse histoire de boycott. C’est une infraction pénale qui peut aboutir à de graves sanctions. A côté d’elle, Montebourg. Qui ne dit mot. Bravo. Il ne pouvait pas l’interroger sur cette loi ? Il n’était pas sur son bon profil ?

Au sujet de cet loi anti-boycott, je m’aperçois , dans les fils, que beaucoup d’entre vous la découvrent . Pour mieux vous rendre compte de l’étendue des dégâts, je vous communique la remarquable intervention de M. Benoist Hurel, secrétaire général du syndicat de la magistrature.( Paru dans Libération le 21/11/ 2010)

" Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une « provocation publique à la discrimination envers une nation », punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements. Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que « les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique ». On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde. L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure."

On sait d’où vient cette loi sur le boycott. Des Etats-Unis. On nous en a parlé dans un reportage sur Canal Plus consacré aux méfaits de Monsanto. Ce sont les industries agro-alimentaires, ulcérées de voir que les agriculteurs qu’elles ruinainet poussaient au boycott , qui ont fait voter une loi l’interdisant. Si tu te rebiffes , cent avocats te tombent desus.C’est cette loi qu’a demandée et obtenue le lobby d’Israêl pour préserver son commerce.

On est sciés. C’est arrivé chez nous. On vit dans ce monde là.

Et ça continue.

Suit l’affaire Céline.

Louis-Ferdinand Céline est un auteur violemment anti-sémite. Mais aussi violemment génial. Que fait-on ? On va l’interdire ? On va supprimer toutes les rues et places à son nom ? On va brûler ses oeuvres en place publique ?

Bernanos est antisémite. Il faut lacérer "Sous le soleil de Satan" ?

Voltaire bat tous les records. Il est au Panthéon. Va-t-on le tirer du Panthéon par les pieds ? Interdire l’entrée avec des barricades ?

Mais revenons à Céline. Chaque année le Ministère de la Culture établit une liste de personnalités en fonction de la date de leur naissance ou de leur mort. L’écrivain figurait dans la mouture initiale du bottin des grands hommes de l’année, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, en juillet.

Rue 89 commente les faits : "Le nom de Louis-Ferdinand Céline a finalement été biffé de la liste des personnalités que la France devait commémorer en 2011. Serge Klarsfeld avait réclamé cette semaine que les Archives nationales -et donc le ministère de la Culture- fassent marche arrière, du fait du passé collaborationniste de l’auteur antisémite de « Voyage au bout de la nuit ». Le président de l’Association des fils et filles de déportés a obtenu gain de cause. Frédéric Mitterrand a donc fait marche arrière."

L’homme qui trouve que Ben Ali n’est pas un dictateur, le défenseur de Polanski, sacrifie Céline, un des plus grands écrivains Français, à une pression que les juifs même, les juifs sensés, trouvent intolérables. Pression de Serge Klarsfeld pour Céline. Pression du Crif pour Hessel. Les deux étant très proches. Esther Benbassa, directrice d’études à l’Ecole pratique des hautes études accuse : "Le Crif terrorise certains Juifs et tous les non-Juifs. Il fait régner sa loi à l’intérieur de la communauté juive, bannissant l’un, qui n’obéit pas à ses injonctions, l’autre, qui publie un livre non conforme, un troisième encore qui ose critiquer la politique d’Israël. Alors que tous les Juifs sont loin de se reconnaître en lui, le Crif ne s’en considère pas moins comme leur porte-parole et aussi comme leur directeur de conscience. Mais le Crif fait aussi la loi à l’extérieur de la communauté, accusant qui ils veulent d’antisémitisme, suscitant des procès contre tel journaliste, contre tel intellectuel, contre tel militant. Le Crif, en un mot, terrorise psychologiquement certains Juifs et tous les non-Juifs au nom de la défense d’Israël."

Bien. Nous sommes informés. Nous redoutions le nouvel Ordre Mondial. Nous avons le Nouvel Ordre Français. Pour nous entraîner.

Une question se pose : Le Crif est-il noyauté par des traitres qui cherchent à le rendre antipathique ? On serait tenté de le croire ! On n’a jamais vu une telle maladresse ! A croire qu’ils veulent faire naître cet antisémitisme qu’ils redoutent ! L’excès n’est jamais profitable à ceux qui s’y abandonnent.

Dernier point : Je voudrais signaler qu’en 2011 figure sur la liste des hommes à honorer M. Pompidou. Alors, là, non ! Veto ! S’il y en a un qu’il faut supprimer de ces célébrations nationales, c’est bien lui, l’homme de la loi de 1973 qui, vassal de la banque Rothschild, nous a mis dans un marasme financier effroyable !

Je dirai même plus ! Changer le nom du centre Pompidou, me paraît un devoir national ! Voilà un objectif de campagne !

Je propose comme nouveau nom : le centre "Poupoupidou".

En hommage à Marylin Monroë.

Presque avec les mêmes lettres. Ca coûtera moins cher.

Et pour faire un peu d’argent pour couvrir les frais engendrés par ce changement, je propose qu’on dresse une immense statue de M M à l’entrée. Des ventilateurs feraient voler sa robe. On lui passerait entre les jambes. Elle aurait des écrans vidéos sur sa culotte. Ca serait moderne. Ca ferait un tabac ! Tout le monde voudrait lui passer dessous !

(J’espère qu’elle n’était pas antisémite !)

Bonne nuit les petits ! Le marchand de sable est passé ! Demain sera un autre jour. Espèrons-le !

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Veut-on-nous-rendre-antisemites-5235.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferrel



Nombre de messages : 100
Localisation : savoie
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   31/1/2011, 15:03

L'humour à la "sioniste" si je puis dire, cette vidéo est à voir si vous ne la connaissez pas, car cela montre à quel point certains peuvent être hautain voir haineux dans le processus de communication de cette vidéo ! L'anti boycott par la peur même si j'ose dire. Moi cela m'a laissez pantois Shocked Shocked
A croire que l'humanité doit tout à ces gens.


Le Boycott (impossible) d'Israel et des Juifs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   9/3/2011, 08:09

ISRAEL VA VOUS TRADUIRE DEVANT UN TRIBUNAL SI VOUS APPELEZ AU BOYCOTT


La commission de la loi et de la constitution à la Knesset israélienne a promulgué en première lecture un projet de loi interdisant « toutes les campagnes de boycott contre l’Etat d’Israël », qu’il s’agisse de campagne à l’intérieur ou hors d’Israël.

La loi stipule que toute partie responsable de la promotion d’une campagne de boycott ou qui contribue ou procure des informations à cette campagne sera traduite en justice, et que le tribunal aura le droit de lui imposer des indemnisations chères au profit des victimes de cette campagne, même si les personnes visées ne subissent aucun dégât!

Réagissant à ce projet de loi au cours de la séance, le député palestinien à la Knesset Jamal Zahalqa a indiqué que cette loi s’oppose au droit à la liberté de l’expression, et au droit aux activités politiques, soulignant que le boycott est une arme légitime dans tout combat contre l’occupation, la répression et les politiques coloniales et racistes.

« Le boycott a démontré son efficacité dans plusieurs pays du monde et a contribué à mettre fin au régime de l’apartheid en Afrique du Sud », a-t-il dit, ajoutant que « la simple proposition de cette loi démontre la nécessité de poursuivre le boycott, et prouve une fois de plus que le régime israélien n’est pas démocratique comme le prétendent ses médias.

N.Raad

http://www.brefnews.com/a-la-une/projet-de-loi-israelien-contre-toute-campagne-de-boycott/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al_ankabout



Nombre de messages : 360
Localisation : Médine
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   9/3/2011, 17:23

Loin de vouloir paraître maso, personnellement, je serai honoré d’être renvoyé au tribunal par le CRIF... ou n'importe quelle instance du genre...

Dans tous les cas, merci pour ce fil, et merci pour ces infos fortes utiles dans ma démarche... minimum je prend 5000 ans de prisons pour mon boycott, et comme dit Bardamu, le boycott fonctionne, alors continuons!

Le boycott, la seule action directe non violente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yhato



Nombre de messages : 185
Age : 34
Localisation : 38
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   9/3/2011, 20:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   11/5/2011, 20:57

BHL et le 2 poids 2 mesures

Boycotter la Corse, mais pas Israël

Toujours dans cette logique méprisante du 2 poids 2 mesures, voici une vidéo qui risque d’enflammer internet et la Corse : BHL, le philosophe milliardaire acquis au sionisme militant, propose aux téléspectateurs français et étrangers de boycotter la Corse pour les prochaines vacances, afin précise-t’il de lutter contre la criminalité qui se perpétue, voire se développe parfois sur l’Ile de Beauté…

Ces derniers mois, par les activistes sionistes et leurs puissants relais, et plusieurs dizaines de militants appelant au Boycott dIsraël ont été attaqués en justice en France par les activistes sionistes et leurs puissants relais, et certains jugements ont été renvoyés à plus tard ou sont en délibéré.

Rappelons au passage, que BHL avait précisé lors d’interviews complaisantes sur de grands médias alignés que le boycott envers Israël était « une saloperie« , précisant que « cette campagne [NDLR : de boycott contre Israël] contrevient, en effet, aux usages, règles et lois du droit international et, ici, national. » !


Rappelons que la campagne BDS française et internationale de Boycott contre Israël, très virulente dans le monde mais censurée dans les médias alignés français notamment, qui vise à sanctionner l’allié inconditionnel et la tête de pont des Etats-Unis au Moyen-Orient du fait de ses actions hyper-violentes à Gaza ou au Liban et du fait de ses violations des traités internationaux, des exigences de transparence et des droits élémentaires, du fait aussi de sa politique d’Apartheid, rappelons donc que ces appels au boycott d’israël sont régulièrement attaqués en Justice ou dans les médias par des cercles communautaristes tels que le CRIF, pour des motifs d’illégalité, et son dénoncés par les personnalités françaises, comme ici Alain Juppé, actuel Ministre de la Défense de la zone française du NWO.

2 poids 2 mesures, encore et toujours…


Jusqu'où ira l'arrogance de ce type et de son lobby ?

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas ou les auraient oubliées, bien lire les autres réponses de ce sujet et celui ci également : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t3441-boycott-des-produits-d-israel?highlight=boycott

et agir en conséquence !!!

http://911nwo.info/2011/05/11/bhl-et-le-2-poids-2-mesures-boycotter-la-corse-mais-pas-israel/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   11/5/2011, 21:12

Une réponse qui dévoile le pot aux roses : BHL se prend pour Dieu !!

C'est Vanina Pieri, Présidente de l'Agence du Tourisme Corse qui le dit en répondant à Bernard-Henry Levy et son "boycott de la Corse" en l'accusant de caricaturer et d'infliger 'une double peine' aux habitants de l'île !


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   23/6/2011, 13:32

Le fait que ce ne soit pas sous-titré n'est pas gênant Smile Petit up pour ce sujet qui le mérite bien...


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   1/3/2012, 05:17


Un Juge américain valide le boycott des produits israéliens

mercredi 29 février 2012


En France le boycott étant interdit par la loi vous êtes légalement contraints d'acheter ces produits israéliens dont le code barre commence par 729.


Citation :

Le lobby israélien vient d’être débouté de sa plainte contre le magasin Co-op de la ville d’Olympia (Etat de Washington), qu’il accusait d’avoir retiré les produits israéliens de ses étagères.
Le conseil d’administration de la chaîne Co-op de la capitale de l’Etat de Washington, avait voté le boycott des produits israéliens et donc cessé de les vendre en 2010.

Depuis cette date, il a été harcelé par un groupe de pression ("Stand with us") qui a finalement décidé de les attaquer en justice.

Le juge les a non seulement déboutés ce lundi, mais les plaignants sont menacés de devoir payer de fortes amendes (10.000 dollars) à chaque personne poursuivie, pour avoir essayé de les intimider et pour avoir entravé leur liberté d’expression, en les contraignant à engager des dépenses judiciaires élevées pour se défendre.


Rachel Corrie était originaire de la ville d’Olympia. Cette jeune pacifiste américaine a été délibérément écrasée par un bulldozer israélien, alors qu’elle essayait de protéger de la démolition une maison palestinienne à Rafah, dans la bande de Gaza. C’est le 16 mars 2003 : il y a exactement 9 ans.

http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2012/02/un-juge-americain-valide-le-boycott-des.html

site qui donne ces 2 sources

http://mondoweiss.net/2012/02/judge-strikes-down-lawsuit-against-olympia-co-op-boycott-of-israeli-goods.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

http://www.europalestine.com/spip.php?article6942
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   5/3/2012, 12:20



Etude du CRIF n° 19 - Boycott d’Israël : que dit le droit ?


Un texte de Michaël Ghnassia, avocat au barreau de Paris.

Présenté par Marc Knobel, directeur des Etudes du CRIF


La cause palestinienne est emblématique à plus d’un titre. Elle draine de multiples solidarités, passions et actions. Au nom de cette cause, des associations militent, tout en entretenant entre elles des liens et des contacts multiples. De plus, elles encouragent en permanence les militants à sensibiliser les médias et l’opinion publique. Pour ce faire, de nombreuses actions sont proposées, parmi lesquelles l’appel au boycott des produits « made in Israël ».


Il faut remonter assez loin dans le temps. Le boycott d’Israël commence par celui du sionisme, avant même la création de l’État israélien. Le boycott est même instauré religieusement dans diverses fatwas et la Ligue arabe met en œuvre le boycott formel du sionisme, puis d’Israël, dès le 2 décembre 1945. Dès lors, les produits juifs puis israéliens sont considérés comme indésirables par les pays arabes. En 1951 naît à Damas, le Bureau de la Ligue pour le boycott d’Israël, avec pour objectif de dénoncer les compagnies israéliennes et celles, internationales, qui commercent avec Israël afin d’imposer leur boycott. Cependant, ce processus de mise à l’index d’Israël est difficile à organiser.



En 1978, le Congrès américain adopte une loi permettant de poursuivre en justice toute société qui se serait conformée à un « boycott non-décidé par les États-Unis à l’égard d’un pays ami ». Cette mesure vise le boycott arabe à l’égard d’Israël. Dès lors, deux pays européens édictent des législations similaires : la France (en 1977, avec modification en 1981) et l’Allemagne (en 1990). En effet, suite au boycott de nombreuses entreprises françaises, le législateur adopte la loi dite « anti-boycott » du 7 juin 1977, disposant que le boycott doit être considéré comme un acte de discrimination économique. Le législateur français prévoit des sanctions pénales à l’égard de tout fonctionnaire (article 432-1 du Code pénal) et, en général, de toute personne (articles 225-1 et 225-2 du Code pénal) adoptant, sur le plan économique, des comportements discriminatoires tendant à promouvoir de tels comportements.



Mais des mouvements ont continué de prôner le boycott contre Israël. Le 2 juin 2002 par exemple, une motion pour le boycott des produits israéliens est votée à l’unanimité par l’Association France Palestine Solidarité (AFPS). Cependant, de nombreux intellectuels, des universitaires, les pouvoirs publics et le CRIF se mobilisent contre ces tentatives, qui avortent dans un premier temps. Malgré cela, les théoriciens et praticiens du boycott se mettent au travail afin de rebondir ultérieurement.



Ainsi, de Ramallah, l’analyste palestinien Omar Barghouti a théorisé le boycott. L’appel de la société civile palestinienne pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS) est lancé officiellement en 2005 et la campagne du BDS est inaugurée le 9 juillet 2005 par un collectif d’associations palestiniennes. L’argumentation d’Omar Barghouti s’appuie sur le modèle du boycott contre l’apartheid en Afrique du Sud. Selon lui, la lutte pour l’abolition de l’apartheid peut effectivement servir de référence à la lutte actuelle pour la Palestine. Bien évidemment, cette détestable comparaison est purement propagandiste.



Avec les événements de Gaza, le mouvement pour le BDS se répand en Europe, réactivé par le lobby palestinien et l’Autorité palestinienne. À cet égard, le texte du 27 décembre 2008, largement diffusé dans les milieux propalestiniens, en Europe et aux États-Unis, est révélateur.



Présenté comme un « appel de la société civile palestinienne », il s’intitule : « Arrêtez le massacre à Gaza. Boycottez Israël maintenant !» En vérité, ses signataires (qui diffusent d’ordinaire toute la propagande propalestinienne) font du boycott contre Israël une arme majeure. Ils se sont même constitués en un « Comité national palestinien pour le boycottage (BNC) ». Dans ce texte violent, Israël est accusé de tous les maux. Il est notamment question de « massacres », de « nettoyage ethnique », de « famine » (des Palestiniens), de « bombardements aveugles », d’« actes de génocide ». La terminologie utilisée est particulièrement féroce et l’objectif est d’une « parfaite » limpidité. Pour encourager le boycott d’Israël, des ONG insinuent que les Israéliens se comportent comme des nazis. On retrouve l’esprit qui a prévalu lors de la conférence internationale contre le racisme à Durban, en 2001, où le seul État au monde à être stigmatisé était Israël.



Le 5 octobre 2009, le blog du BDS France publie une liste des signataires de l’appel et la charte de la campagne BDS France. Le lendemain, le PCF, le MRAP, les Verts et la Ligue des droits de l’Homme rejoignent l’appel du « Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » pour le BDS. Dès lors, les choses s’emballent, mais les boycotteurs sont contrés systématiquement.



L’excellent texte de Michaël Ghnassia et la postface de Pascal Markowicz rappellent le contexte et le forcing propagandiste des militants du BDS, qui visent, selon le premier, à mettre au ban toute la société israélienne. Pis, comme l’indique l’auteur : ces appels ont surtout pour conséquence d’importer le conflit israélo-palestinien en invitant les citoyens français et les étrangers vivant en France à ne plus seulement manifester leur soutien à l’une des parties en présence, ce qui est tout à fait légitime, mais à devenir des acteurs de ce conflit. Il y a alors un risque d’identification, de radicalisation et d’affrontements intercommunautaires dont on ne saurait sous-estimer le danger pour la cohésion nationale.



En s’associant à cette campagne discriminatoire, illégale et honteuse, les mouvements ou les partis qui encouragent le boycott essaient d’imposer une vision totalement unilatérale d’une situation complexe. En faisant cela, ils nuisent aux intérêts de la paix. De fait, le CRIF entend bien continuer de dénoncer leurs agissements.

http://www.crif.org/actualites/etude-du-crif-n%C2%B0-19-boycott-d%E2%80%99isra%C3%ABl-que-dit-le-droit/30143


CONCLUSION



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   6/9/2012, 19:14

Le juif sioniste et raciste haineux Pascal Bernheim (l'auteur du "Bah c'est un nègre! ") distille chaque jour, sa propagande pro-entité sioniste sur la RTS.



_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   2/12/2012, 11:55

Avis aux utilisateurs de génerique made in israel by TEVA






Citation :
TEVA est un laboratoire israélien qui produit des médicaments génériques.

D’abord, il est strictement interdit de faire de la publicité pour des médicaments, remboursés par la sécurité sociale, ce qui se fait quand même sur certains sites web.

Et ensuite, il est particulièrement de mauvais goût de promouvoir des médicaments provenant d’un pays qui vient de bombarder les Palestiniens avec des bombes au phosphore.

Chez le pharmacien, vous avez le choix. Dites donc : "TEVA, on n’en veut pas."


_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Boycott des produits d'Israel   23/3/2016, 07:30

Histoire de faire un petit rappel de ce sujet important afin qu'il soit bien présent à l'esprit des consommateurs (En un seul mot, pas en trois !) que nous sommes tous, que cela nous plaise ou non ! Sur la page dont le lien suit, des vues panoramiques de Gaza, une petite part de ce que Manuel Valls dit Manu La Tremblotte, ce faux militant pro-palestinien attaché de manière éternelle à l'entité criminelle israélienne, ne veut pas que vous voyez !

http://www.kolor.com/virtual-tours-files/20140818-kolor-lewis-whyld/#s=pano115
Uniquement si vous disposez d'une bonne connexion internet car la page est gourmande en ressources !









_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boycott des produits d'Israel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Couches et produits de beauté bio
» Sante/hygiene - vos produits preferes en pharmacie ou paraph
» Bonjour, je cherche à acheter des produits GOSH
» Pétition pour les produits WELEDA et DEMETER
» Produits Uriage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: