Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES DROGUES HALLUCINOGENES, Le Yoga, LE ROTARY, LE SCOUTISME,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GodWeLife



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: LES DROGUES HALLUCINOGENES, Le Yoga, LE ROTARY, LE SCOUTISME,   21/11/2009, 21:54

Source : MARQUIS de laFRANQUERIE, 1984, Lucifer & et le pouvoir occulte : la Judéo-Maçonnerie, les Sectes, le Marxisme, la Démocratie, Synagogue de lucifer & contre-Eglise, (ouvrage nom mis dans le commerce, réservé seulement aux amis de l’auteur) Ouvrage hors commerce tiré à 2000 exemplaires Exemplaire, N° 000753.


Depuis quelques années manoeuvrées secrètement par le Pouvoir occulte, les sectes qui souvent se prétendent d’inspiration chrétienne, ou seulement religieuse se multiplient dans des propor¬tions invraisemblables et arrivent à envoûter rapidement un nombre de plus en plus important de naïfs, parfois pour les dépouiller de leurs biens et en faire de simples robots. Quelle est donc la principale raison — parmi bien d’autres d’un tel engouement ? Il faut regarder le problème en face et le traiter à fond (110).
L’homme étant composé d’une âme et d’un corps, son âme a des besoins spirituels qui exigent et ont formellement droit à être satisfaits. Dans le passé, l’Église Catholique distribuait aux âmes droites la nourriture spirituelle dont elles avaient besoin et les conduisait à leur salut éternel. Aujourd’hui, depuis que le Pouvoir occulte, par le truchement du modernisme puis de la franc-maçonnerie, est devenu le maître au Vatican et que, dans sa majorité, la hiérarchie catholique a renié sa raison d’être, les âmes sont en pleine déroute et tout particulièrement la jeunesse — qui a plus que tous autres besoin de guides sûrs ne les trouve plus et, fatalement, ne sachant plus où se raccrocher, se tourne vers la drogue, les sectes et la sexualité, entraînée qu’elle est par la fausse civilisation moderne (111) : sports, télévision, radio, littérature obscène, etc. ... Inévitablement, quand on abandonne le dogme et les principes, la moralité s’effondre ... La jeunesse actuelle est donc plus à plaindre qu’à blâmer ; elle est victime notamment en France — de la carence du clergé ... Or, la drogue, les sectes, l’immoralité rentrent dans le plan luciférien afin de déboussoler les intelli¬gences, d’arracher les âmes à la béatitude éternelle pour laquelle elles ont été créées, et de préparer ainsi l’établissement du Pouvoir occulte et le triomphe de Lucifer.
Dans Don Bell Reports (112), un article a été publié sous le titre Religion instantanée par l’usage des drogues démoniaques. Il s’agit très particulièrement des drogues hallucinogènes (113), celles précisément annoncées par ce Robert Charroux, tant vanté par la Rose-Croix ... Ces drogues : L.S.D. 25, mescaline, psylocibine, pavots, etc. ... ont tout d’abord été utilisées dans des écoles théologiques protestantes, puis par certains pasteurs poussés dans cette voie par le romancier Aldous Hukley — un des fondateurs de l’Unesco — sous prétexte d’atteindre plus rapidement Dieu ( !) ... et d’aboutir à un mysticisme instan¬tané, c’est-à-dire à Lucifer.
Le Don Bell Reports précise :
« Comme l’affirme le Saturday Evening Post, le mysticisme de l’Orient attire puissamment les grou¬pes L.S.D. parce que leur idéal d’état drogué, une union passive et dépersonnalisée avec l’infini, ressem¬ble à celle recherchée par les Yogis, Lamas et ceux qui leur ressemblent ...
« Dans l’état hallucinatoire, l’esprit devient si facile à suggestionner qu’un manipulateur psychologi¬que exercé pourrait arriver à faire prendre du noir pour du blanc ».
Et le Docteur S. J. Liberman, un psychiatre officiel, écrivait dans le Bulletin des Sciences Atomiques :
« Virtuellement un contrôle complet de l’individu peut arriver à exister entre les mains des gouver¬nements ou de quiconque possède des armes psycho-chimiques ».
Rappelons les procédés employés par les Soviets pour dépersonnaliser leurs adversaires emprison¬nés, dont l’une des plus grandes et saintes victimes fut le Cardinal Mindszenty.
Le Don Bell Reports ajoute :
« Avec l’ajustement naturel des relations économiques, sociologiques et ethniques, le temps viendra où il sera opportun pour tous ceux qui le désireront de développer leurs pouvoirs spirituels et psychiques de pair avec les physiques. La solution a déjà été atteinte par la Grande Ecole et quand le temps sera arrivé, elle sera donnée au monde par des canaux qui assureront son adoption parce qu’on l’aura reconnue. Maintenant l’heure est arrivée. Le Gouvernement mondial est à notre porte. La Société du monde nouveau est liée à la fraternité universelle des hommes. La Nouvelle Chrétienté OEcuménique est prête à unir en une seule Église, catholiques, protestants, juifs. Il est l’heure pour le nouvel évangile d’unir toutes les religions en une seule religion mondiale. L’heure est venue d’apporter aux hommes la religion, le mysticisme, l’illuminisme instantanés. Et la chimie est venue au secours des adorateurs du démon en leur procurant Dieu dans une pilule.
« Et pour les Chrétiens et nationalistes récalcitrants, qui veulent résister au démon, L.S.D.25 peut être ajouté au réservoir d’eau public avec bien plus de facilité que le fluor, et des populations entières, comme des armées, peuvent être immobilisées et réduites à l’état de zombis sans défense. Et ceci sans réduire leurs capacités de travailler comme esclaves ».
Dans ces sortes de sectes, étudiées par le Capitaine Morin dans son ouvrage, Le viol psychique, il ex¬pose les procédés employés : « Une ambiance est créée, une obéissance aveugle est exigée, la correspon¬dance avec la famille subtilisée, un régime épuisant par le genre de nourriture et le manque de sommeil, le tout accompagné d’un bourrage de crâne. On leur fait apprendre pendant des heures l’idéologie de la secte afin que les élèves perdent ainsi la conscience et le sens critique. S’ils se rendent compte de leur état, on leur persuade que c’est Satan qui les attaque ... et quand cela devient nécessaire, on assaisonne leur nourriture d’une sauce mystérieuse dont il serait certainement important de connaître la composi¬tion.
Le Capitaine Morin décrit très exactement l’hypnose : « sommeil partiel du cerveau, engourdisse¬ment de la conscience. L’individu hypnotisé exécute automatiquement tous les gestes que lui ordonne l’hypnotiseur. Totalement inconscient, le sujet traité lui est entièrement soumis ».
« Les phases de mise en confiance et d’hypnose étant franchies, le néophyte va subir un rite d’ini¬tiation au cours duquel il aura une perte totale du sens critique. L’information coupable lui sera alors injectée directement dans l’inconscient ».
« Le sujet est alors amené à suivre un séminaire sous la direction d’un chef charismatique, un ancien adepte téléguidé par un chef manipulateur, le chef charismatique va le convaincre que, pour atteindre la perfection, il devra dormir le moins possible et se nourrir très peu. Il subira ensuite des exercices spiri¬tuels et physiques longs et pénibles, qui lui feront atteindre le sommet du bonheur. Le but du chef ma¬nipulateur est d’obtenir par l’intermédiaire du chef charismatique le surmenage intellectuel et physique du néophyte. L’alimentation est réduite à un bol de riz poli arrosé d’une sauce susceptible de contenir un produit hypnotique si le sujet met du temps à se soumettre ».
« Le néophyte se trouve rapidement dans un état de grande faiblesse et reçoit au cours des exercices spirituels un véritable matraquage d’informations erronées qui, au bout de quelques jours, le transfor¬me en automate soumis en totalité à la volonté de son maître. Il devient alors une proie facile à exploiter en premier lieu sur le plan financier. Le chef manipulateur exige de lui une délégation de signatures qui lui donne tous pouvoirs sur ses biens ...
« Les jeunes gens ainsi concernés n’ont pas eu la possibilité de refuser leur adhésion à la secte. Il ne semble même pas qu’ils aient eu conscience d’avoir été manipulés par des procédés inconnus dont for¬cément ils ne se sont pas méfiés ». (p. 37)
« Le néophyte ayant ainsi perdu toute conscience de ses actes et, étant soumis totalement à son chef, celui-ci peut alors lui faire commettre, sans qu’il s’en doute, n’importe quel acte, fut-il criminel, au profit d’une secte, d’un parti politique ou d’un gouvernement ...
On ne saurait trop recommander l’ouvrage du Capitaine Morin, Le viol psychique, (aux Editions Ro¬bert Carry à Eyrzin, Corrèze), ainsi que les études du Père Chézy, O.P., publiées par le Centre de Do¬cumentation sur les Églises et les Sectes, 22 Faubourg Saint Honoré à Paris, Ces sectes qui nous viennent d’Orient, Les Témoins de Jéhovah et la Bible, Connaissez-vous les Mormons ?, Les Enfants de Dieu, etc. ...
Est-ce clair ? Ne convient-il pas de constater que ce sont bien en effet les procédés employés aujourd’hui par certaines sectes qui attirent tant de jeunes incapables de se défendre contre leur empri¬se ... notamment la secte Moon, celle des Quatre Frères Melchior etc. ... sans omettre les méthodes, dont une circulaire a été répandue par la Direction de l’Enseignement Catholique à Toulouse ! ... Méthodes orientales dont l’aboutissement est non moins dangereux spirituellement.
La secte Moon (ou Aucam, Association pour l’Unification du Christianisme Mondial, ou Pionniers du Nouvel Age), a été fondée par Sun Myung Moon, Nouveau Messie, Seigneur du Second Avènement. Né en Corée le 6 janvier 1920, il est président directeur général de nombreuses entreprises industrielles et est à la tête d’une immense fortune d’origine inconnue qui lui permet de vivre en milliardaire dans sa somptueuse villa de Banytown. Cette secte est accusée d’envoûter les jeunes gens majeurs de dix-huit ans et par lavage de cerveau de leur extorquer leur fortune par délégations d’héritage, signatures sur comptes-bancaires, etc. ... Les adeptes travailleraient seize heures par jour au profit de la secte et sans recevoir la moindre rémunération. Elle prétend achever la mission du Christ qui aurait échoué lors de la Crucifixion.
La secte des Frères Melchior ou des Trois Saints Coeurs, en Belgique, et ses activités mystico-mercan¬tiles ont été récemment dénoncées dans plus de deux cents articles de presse et dans un livre Les mar¬chands de Dieu (par Yves Lecerf, aux Editions Complexes à Bruxelles). Par des messages de Dieu, son chef, Roger Melchior — le pape de la secte — donne des ordres aveuglément exécutés par les adeptes. Ces commandements divins ordonnent principalement de se dépouiller de tous ses biens en faveur des frères Melchior mais aussi « l’éclatement de la structure familiale restreinte et l’extension des liens d’amour à une communauté plus large, qui est exactement celle entre lesquels les biens sont partagés ». « Ne vous centrez pas sur vous-même ni sur vos plus proches : élargissez votre vie de famille et votre amour à tous les frères et soeurs apôtres et saintes femmes ». (Message de Dieu du 21 juin 1972, cité page 34.)
« Il était couramment admis dans la secte que des maternités divines étaient promises (par révélation du ciel) à plusieurs jeunes filles mineures ... Ces maternités devaient donner naissance à des enfants conçus sans péché. Il était admis dans la secte que tout acte de Roger Melchior (même partager le lit d’une femme) était par grâce divine exempt de péché. Cette exemption générale de péché ayant été proclamée par message de Dieu en même temps que l’Infaillibilité de Roger Melchior ».


LeYoga
Arrêtons-nous au Yoga. Il y en a plusieurs formes (114). Le Hatha Yoga qui tend à maîtriser le corps et est le plus répandu en Occident, pratiqué à la légère, est très dangereux pour les Occidentaux : il aboutit souvent soit aux maladies de coeur, soit à la tuberculose. Quand les Occidentaux arrivent au septième chacras (ou Kundalini), c’est la folie ou la mort(115).
Il est bien d’autres sectes ou méthodes qui, si elles n’emploient pas — semble-t-il — la drogue ou des procédés dangereux au point de vue physique, sont très dangereuses au point de vue spirituel : la méthode de Rudolf Steiner, La Méditation transcendantale ; l’Ecole spirituelle de Borup au Danemark, basée sur la réincarnation et annonçant la civilisation cosmique ; les Témoins de Jehovah, qui ont an¬noncé à plusieurs reprises la fin du monde ... et le monde existe toujours !
L’illogisme des Témoins de Jéhovah est évident. Ils sont environ deux millions de membres dans le monde et on leur enseigne que seuls seront sauvés cent quarante quatre mille.
Les Mormons, qui acceptent la polygamie et dont l’espérance est un paradis sur terre. La Christian Science ; les Quakers ; les Amis de l’Homme, qui cherchent un nouveau paradis sur terre et nient la Trinité et la Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ ; la Foi Universelle Bahaïe ; la Divine United Organisation, qui affirme pouvoir amener la paix sur terre par la médiation et les exercices spirituels de ses adeptes, fondée par le Guru Maharaj Ji ; l’Institut Arica, science révélée à un groupe de personnes éclairées par un Maître, science composée de la synthèse du bouddhisme, de l’hindouisme et du judaïsme, fondé par le chilien Oscar Ichazo, dont les initiés sont difficilement récupérables par les familles (116) ; l’Église Ca¬tholique Latine, qui sévit dans la région de Toulouse, schismatique et a des antécédents théosophiques et rosi-cruciens (117) ; les Enfants de Dieu qui se prétendent la dernière église, le dernier pas de la progres¬sion de Dieu vers la liberté totale ... avec une indépendance totale en cette dernière génération, ce qui lui permettra d’arriver à la liberté totale de l’amour, à des associations sexuelles qui doivent changer les relations conjugales puisque l’article 18 des statuts de la secte pose la question : « Etes-vous décidés à abandonner votre vie — ou même votre épouse — pour un frère ou une soeur affamé ? et à l’article 26 : « Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et avaient toutes choses en commun ... » (118)
Citons encore La Conscience de Krishna, les Adventistes, l’Église de Scientology, le Christ de Mont¬favet, L’Antoinisme, la Soka Gakka. Mentionnons aussi l’Ordre de Melchisédech ou Centre Interplanétaire d’Extra-Terrestre , d’Ovnis, d’Elohims et d’Anges dont le siège est à Paris. Il prône l’alimentation uni¬quement végétarienne et prétend enseigner l’immortalité du corps physique par « l’exercice de l’éner¬gie Lumière » permettant, assure-t-il de « s’élever dans l’espace ». Par les Extra-terrestres l’Ordre de Melchisédech prétend avoir des relations avec les anciens Catarrhes , les habitants de l’île de Pâques, les Templiers, les Khmers, etc. ... Il mentionne des Dieux bien décidés à éliminer sur cette terre tous les méchants et les incroyants, car « le Dieu le plus haut, veut refaire la terre en paradis ... » — « Il n’existe plus, prétend-il, qu’une seule religion-philosophie : la Bonté car aucun dieu ni prophète n’a de religion. Ce sont les hommes mauvais qui ... ont inventé des rites pour rendre esclaves » ... en vue de s’approprier l’argent. Bien entendu, cette secte est fondamentalement hostile à l’Église Catholique ainsi qu’à toutes les autres religions.
Toutes ces sectes — dont nous ne citons que les plus connues, car elles se comptent par milliers, — aboutissent à l’emprise et au règne de Lucifer.
Il convient aussi de faire connaître certains autres bras de la pieuvre qu’est le pouvoir occulte. Il y aurait beaucoup à dire sur les Fabians américains ... et aussi sur le Lions Club, et surtout sur le Rotary dont les membres ne se doutent pas de ce qui se passe dans les coulisses.


LE ROTARY
Le Rotary a été fondé par le franc-maçon Paul P. Harris à Chicago en 1905 et à San Francisco par un autre franc- maçon, M. Homer W. Wood. Le plus souvent ce sont des Juifs ou des Israélites qui le répandent dans le monde. A Paris, ce fut le juif Franck en 1923, appuyé par deux députés francs-ma¬çons, Etienne Fougère et Ulysse Fabre. Le 49ème district rotarien — celui de Paris — comptait une trentaine de francs-maçons et autant environ de juifs, dont le professeur René Cassin, qui devait devenir conseiller particulier de De Gaulle.
Son organisation, dit-on, serait la suivante : dans chaque ville relativement importante (préfecture, sous-préfecture, etc.) le mouvement recruterait dans chaque profession l’une des personnes les plus qualifiées dans le but d’être renseigné — sans que l’intéressé s’en doute — par le truchement de cau¬series ou conférences. Tous les renseignements ainsi recueillis seraient ensuite centralisés au Quartier Général du Rotary afin que le Pouvoir occulte soit ainsi toujours documenté de première main. C’est pour lui du plus haut intérêt afin de lui permettre, en toutes circonstances, de prendre ses décisions en connaissance de cause. Autrement dit, ce serait une remarquable et très efficace organisation d’espion¬nage économique et financier dans tous les pays du monde.
L’Église, au temps où elle était gouvernée avec indépendance et uniquement en vue du salut des âmes, avait toujours mis en garde le clergé et les fidèles contre tous les groupements interconfessionnels, y trouvant à juste titre un danger certain pour les âmes. D’où le Décret du 11 janvier 1931, pris par le Saint-Office concernant l’adhésion des catholiques au Rotary. Depuis lors — malgré l’interdiction du Saint-Siège, — des cardinaux et des évêques tous modernistes, ont adhéré à ce mouvement. On a vu Paul VI lui-même s’adresser à deux reprises aux membres du Rotary — en 1965 et en 1970 — ce qui ne peut surprendre les gens informés ...
Le Rotary rentre en effet dans le cadre de ce qui est préconisé aujourd’hui par une certaine mafia : l’OEcuménisme. Mais cet oecuménisme là n’est autre que l’oecuménisme maçonnique et une manoeuvre du Pouvoir occulte lancée en vue de détruire l’Église de Jésus-Christ (119).

LE REARMEMENT MORAL (R.A.M.)

L’origine du Réarmement Moral se trouve dans les Groupes d’Oxford, fondés par Frank Buchman, pasteur méthodiste américain de l’Université de Princeton et qui a été secrétaire de l’Y.M.C.A. et a visité la plupart des régions du monde et spécialement l’Extrême Orient où il a reçu « l’initiation orien¬tale base des doctrines occultistes ». Ces Groupes d’Oxford ont été dénoncés pour leur turpitudes, leur licence, leur immoralité par l’Evêque de Durham et aussi par le journal des étudiants d’Oxford ».
Après la seconde conflagration mondiale, avec des moyens financiers considérables, — d’où venaient donc les fonds ? — ... ... — Buchman changea le nom de sa fondation et lui donna celui de Réarmement Moral.
Dans ses tournées extrême-orientales, Buchman avait comme compagnon de route et d’apostolat Eddy, le procommuniste américain bien connu. On ne peut donc pas être surpris que les rapports soient très courtois entre les chefs du Réarmement Moral et ceux du communisme. Michel Rovers a raison de préciser :
« Le R.A.M. (Réarmement Moral) n’est nullement opposé à l’idéologie marxiste et communiste, mais considère seulement que son idéologie propre lui est supérieure. Dernièrement Peter Howard, bras droit de Buchman ... disait : « Voici à travers le monde une armée toujours croissante de grands révolutionnaires — dont beaucoup ont passé un quart de siècle et plus à combattre pour la cause com¬muniste et marxiste — qui combattent aujourd’hui pour le R.A.M. qu’ils décrivent maintenant comme une idéologie supérieure au communisme, parce qu’elle change le communiste et le capitaliste, l’Est et l’Ouest, le Noir et le Blanc et les unit dans une lutte commune pour refaire le monde ».
Hans Bjerkholt, le fondateur du parti communiste norvégien déclare à son tour :
« Quand j’ai eu terminé mon étude du Réarmement Moral, j’ai trouvé en lui la société et la ma-nière de vivre qui est exactement ce pourquoi j’ai combattu durant toutes mes années de communisme ». (idem p. 86)
Et Radio-Moscou a diffusé une série d’émissions louangeuses au sujet du R.A.M. :
« C’est une idéologie globale avec des têtes de pont dans chaque nation ; dans sa phase finale d’expan¬sion à travers le monde, elle a le pouvoir de saisir des esprits totalement révolutionnaires ». (id. p. 72).
A Saint-Gall, en Suisse, Peter Howard a déclaré :
« L’objet du R.A.M. est de transformer entièrement la façon de penser de l’Europe et du monde ». Et les courriers d’Information du Réarmement Moral précisent :
« Pour cela il faut obtenir de chaque humain un changement afin que par lui s’opère le changement du monde qu’apporte le R.A.M. seul car il apporte une unité au dessus de tous les points de vue diffé¬rents ou des conceptions préconçues de classe, de couleur, de race ou de religion ». Et ailleurs : « Le Christianisme a fait son temps et doit être remplacé par un concept de moralité nouveau, plus vivifiant et plus vigoureux : le Ruchmanisme connu comme Réarmement Moral ». (idem, p. 73)
Comment chaque être humain pourra-t-il obtenir ce changement ? Par la guidance. Qu’est-ce donc que la guidance. Elle consiste à faire le vide dans l’esprit et à attendre une impulsion de Dieu, et Frank Buchman prétend qu’elle peut être obtenue à tout moment. Mais cette impulsion vient-elle de Dieu ou de son dieu à lui et au Pouvoir occulte qui est justement l’anti-Dieu, Lucifer ? ... Oui, le Réarmement Moral est bien un mouvement fondamentalement anti-chrétien et luciférien (id. p. 85). Très justement Michel Revers écrit :
« C’est une sereine et implicite invitation à l’apostasie de Chrétiens ». (id. p.71)
Malgré les déclarations ci-dessus des chefs du Réarmement Moral, l’un des chefs de la Démocratie Chrétienne, Robert Schuman, qui pourtant, était de bonne foi mais, comme tous ses amis, plein d’illu¬sion écrit dans son Introduction aux discours de Buchman : « C’est une philosophie de la vie appliquée en action, le début d’une vaste transformation de la société humaine ».
Esprit faux, comme la plupart de ses amis, il était incapable de comprendre qu’il patronnait ainsi le règne de l’antéchrist, de Lucifer, ainsi que toute son action menée en faveur de l’instauration du gouver¬nement mondial ...
Et à l’Assemblée Mondiale du R.A.M., à Caux, est indiqué le prétendu remède :
« L’unité du monde par l’obéissance à la voix du Roi des Rois qui est si près, si près de nous ... » (id. p. 80)
Ce « Roi des Rois » n’étant pas le Christ pour eux, ne serait-il pas le futur roi des Juifs annoncé par eux depuis toujours ... C’est-à-dire, précisément, le représentant de Lucifer, l’Antéchrist ? (120)

LA GNOSE DE PRINCETON

Tel est le titre d’un livre de Raymond Ruyer en 1974, avec comme sous-titre, Des savants à la recher¬che d’une religion. Cette secte a pris naissance aux États-Unis il y a une quinzaine d’années et témoigne, au dire de Jean-Baptiste Morvan (121) d’une inaptitude quasi congénitale des Américains à la philoso¬phie. Ce qu’on comprend difficilement, c’est qu’un journal qui se considère comme celui de l’élite in¬tellectuelle (!) se permette de laisser passer, sous la plume de Pierre Debray-Hitzen un compte rendu chaleureux : « Livre hautement initiateur, fascinant, exceptionnel » (122). Le thème fondamental est de rétablir la prééminence de l’esprit, c’est-à-dire d’une conscience aux dimensions du cosmos ... On re¬connaît là un panthéisme aussi vieux que les religions orientales ... ou du moins un animisme universel et résolu ».
Le gnostique que fait parler Ruyer montre la vraie pensée de la secte : « Laissons les religions rede¬venir tout doucement religieuses, c’est à dire faire retour au paganisme naturel et universel ».
Bien entendu la Gnose de Princeton nie la Divinité de Jésus et manifeste sa haine contre l’Église : « Evidemment, sans le nom propre de Jésus-Christ, l’Église chrétienne est innommable et inexistante. Mais de toute manière, ces contorsions sont sans espoir. C’est Jésus qui est mort ... Ce n’est pas Dieu ».
Samuel Butler est leur Socrate ( !) et quel Socrate, jugez-en. Sen but est de « réconcilier Dieu et Mammon » et il a inventé sept nouveaux péchés capitaux ou mortels (doudly sins), entre autres : le manque d’argent, la mauvaise santé, la chasteté, la foi en une idéologie, enfin le septième péché capital à ses yeux est « la croyance en la religion chrétienne », mais il se dit « plein de respect pour la vraie religion sans préciser laquelle. La Gnose de Princeton considère l’infanticide et l’euthanasie comme une nécessité. Elle déclare que « l’Unitas divine est à la fois Dieu et Démon ». C’est clair ... !

LE G.R.E.C.E.(GroupementdeRechercheetd’étudepourlaCivilisationEuropéenne) & ses publications Nouvelle école & éléments
Le président du groupe le déclare « Société de pensée à vocation intellectuelle », mais son secrétaire général précise : « Le GRECE n’est pas un cercle de pensée strictement académique ou spéculatif, mais un organisme de combat au service de notre philosophie ». (C’est nous qui soulignons).
C’est une doctrine dangereuse car c’est une philosophie anthropologique, philosophie du devenir, sa théorie de la macroévolution est erronée. La vie physiologique y est la valeur suprême. Le groupe prend pratiquement position pour un paganisme européen contre le Catholicisme. Sa morale s’oppose à la morale chrétienne et semble bien s’inspirer des thèses maçonniques. L’étude très judicieuse du Club du Livre Civique, y relève « les contradictions d’un nationalisme anti-national » et conclut qu’on peut se demander si le but n’est pas de tromper certains mouvements nationaux et ceux qui refusent le totalita¬risme communiste vers un autre totalitarisme non moins dangereux.
Monsieur Raymond Bourgine, dans Valeurs Actuelles, du 6 octobre 1976, reproche amèrement à Monseigneur Lefebvre d’attaquer la franc-maçonnerie. Certains prétendent que les publications de cet auteur auraient des liens avec le GRECE
Nous renvoyons à la plaquette publiée par le Club du Livre Civique, G.R.E.C.E. et Nouvelle Ecole. Et aussi aux articles de L’Ordre Français, de décembre 1976 et janvier 1377.

GROUPE 1985 : L’ASSERVISSEMENT PLANIFIé

Il est un autre point sur lequel il convient d’attirer l’attention pour combattre avec la dernière énergie l’immense péril qui menace non seulement la France mais le monde, car il en va de même partout.
En vue de préparer l’avenir, une brochure a été lancée Réflexions pour 1985 (123). L’avant-propos débute ainsi :
« Le lecteur trouvera dans cette brochure publiée par la Documentation Française, l’essentiel des tra¬vaux du Groupe 1985, constitué par le Premier Ministre à la fin de 1962 afin « d’étudier sous l’angle des faits porteurs d’avenir ce qu’il serait utile de connaître dès à présent de la France de 1985 peur éclairer les orientations générales du Vème plan ».
Ces orientations aboutiraient à une véritable tyrannie étatique destinée à asservir totalement l’indi¬vidu, la famille et la profession.
Les Documents Paternité ont publié une excellente étude, L’Asservissement planifié, dans son n° 131 d’avril 1968. Cet asservissement planifié aboutirait aux conséquences suivantes :
– Encasernement des quatre-cinquièmes de la population dans des villes devenues monstrueuses.
– Parties importantes du territoire national transformées en déserts.
– Destruction de l’agriculture individuelle par les Kolkhozes.
– Destruction des professions indépendantes, dites libérales : médecins, pharmaciens, notaires, etc. ... .
– Subversion radicale de la famille.
– Généralisation du collectivisme et de l’étatisation à tous les domaines.
– Relégation de la religion à un rôle si infime qu’il équivaudrait à la destruction. Etc.
Cette tyrannie intolérable et criminelle devra être combattue avec la dernière énergie.

LE SCOUTISME
Ouvrons un document de la franc-maçonnerie publié dans La Chaîne d’Union, et que vient de révé¬ler la revue de Monseigneur Ducaud-Bourget, Matines (124), Qu’est-ce donc que le scoutisme au regard de la franc-maçonnerie ? :
« Le fondateur du scoutisme est le général anglais Baden-Powell ... C’était un colonial ; il avait eu des contacts avec de nombreuses peuplades primitives et il en avait étudié les moeurs : il vécut longtemps dans l’Inde et parvint à une connaissance approfondie de la philosophie hindoue ; il était Franc-Maçon, et faisait partie de la Société Théosophique. D’une manière générale, on le considérait comme très versé dans ce qu’on appelle les sciences occultes.
Il préconisait une méthode qui « s’occupât de l’individu et non de la masse ». Son premier exposé date de 1883. « Il fit l’essai de cette méthode, adaptée aux enfants, dans un camp qui dura deux semaines du 25 juillet au 9 août 1907 ».
« Déjà en 1910, dans son patronage de Grenelle, le pasteur Galienne, dans les premiers mots de 1911, à l’Ecole des Roches, Georges Pertier avait fondé des troupes d’Eclaireurs ouvertes à tous les enfants, sans distinction de religion. Et c’est ainsi qu’en France, le scoutisme naquit laïque, c’est-à-dire non confessionnel ». « Il y aurait aussi à rechercher quels sont les liens de parenté entre le scoutisme et la Société Théosophique ».
En effet :
« Lors du premier Congrès Mondial de la Société Théosophique, qui eut lieu à Paris le 25 juillet 1921, un chef Eclaireur, ancien Eclaireur de France, Loiseau, s’exprima ainsi :
« Baden-Powell est considéré par tous les Eclaireurs du monde comme leur chef et Annie Besant (la Présidente d’alors de la Société Théosophique) est mon chef. Elle collabore avec Baden-Powell à la direction du scoutisme ». Baden-Powell raconte quelque part qu’Il « reçut la promesse scoute d’Annie Besant ».
Et l’auteur de ce document maçonnique, Ben Iram, précise :
« L’Église Catholique se dressa sans tarder contre le scoutisme. Elle eut tôt fait de flairer en lui l’hé¬résie, « une nouvelle manoeuvre de Satan ». Elle fut la première à apercevoir et à proclamer la parenté du scoutisme et de la franc-maçonnerie ».
Dès le 17 septembre 1911, le Saint-Siège fit une première mise en garde :
« Il va sans dire qu’il se développe en dehors du catholicisme, donc contre le catholicisme ».
La Correspondance de Rome revient sur la question peu après :
« Il y a entre les scouts, disait Monseigneur Delassus, du diocèse de Cambrai, le 21 octobre 1911, dans la semaine Religieuse du Diocèse, des grades, des insignes, des cris d’animaux, tout un code de si¬gnes secrets pour se distinguer et se reconnaître : toutes choses qui portent bien avec elles un relent qui vient des loges ». Le 23 décembre, il revenait à la charge : « L’origine du scoutisme est très suspecte et l’on peut constater sa très visible parenté avec la Franc- Maçonnerie. Il a fait sien l’emblème de la Franc- Maçonnerie, l’étoile à cinq rais. En stipulant l’obéissance aveugle à des chefs inconnus, en usant de cris, de signes, de gestes secrets, en permettant aux enfants de se cacher des grandes personnes et d’agir en dehors de leurs supérieurs naturels, il habitue ses adeptes à l’organisation occulte, à la hiérarchie mysté¬rieuse de la secte. C’est bien la Franc-Maçonnerie pour enfants, comme on l’a dit ».
L’Evêque d’Angoulême précisait, à son tour :
« Le scoutisme imite trop la Franc-Maçonnerie pour ne pas poursuivre le même but ; il a l’initiation, le serment, les grades, les épreuves, les mots et signes de reconnaissance, les saluts et insignes particu¬liers, les rites grotesques, tout un système de pratiques destinées à briser le ressort moral de la jeunesse pour en faire le jouet de la Franc-Maçonnerie ».
Faut-il ajouter que le duc de Connaught, frère à l’époque du Roi d’Angleterre, était tout à la fois, pré¬sident général du scoutisme international et Grand Maître de la Franc-Maçonnerie anglaise.
Et l’auteur franc-maçon ajoute :
« La lecture des Semaines Religieuses des diocèses de France de ce temps là est des plus intéressantes à ce point de vue. Et aussi, la Revue Internationale des Sociétés Secrètes que dirigeait Monseigneur Jouin, et encore la revue de la Société Générale d’Education ... Notons toutefois que, dès 1912, Marc Sangnier avait envisagé la fondation d’un Scoutisme Catholique ».
Cela ne peut surprendre de constater une fois de plus l’action très dangereuse et non moins aveugle de Sangnier dont toute l’action a toujours favorisé celle des pires ennemis de l’Église et de la France.
Et Ben Iram étudie successivement la valeur des gestes rituéliques et des symboles dans le Scoutisme — « La méthode Scoute de formation du caractère s’apparente à la méthode ésotérique, explication du pouvoir des jeux scouts et des gestes rituéliques, etc. ... et dans le prochain article, l’idéal scout sera étudié ».
Nous en avons assez dit. On nous objectera le scoutisme catholique. Nous répliquerons que les bases et les principes du scoutisme sont d’origine franc-maçonnique et, comme l’a dit, dès avril 1912, la Revue Internationale des Sociétés Secrètes, le scoutisme prétendument catholique ayant été préconisé par un Marc Sangnier, ne peut que devenir une école d’anarchie et un très grand péril pour les âmes.

L’EXPRESSION CORPORELLE
Depuis quelques temps, de nombreuses publications religieuses et même certaines associations de prières prôner l’expression corporelle comme un hommage rendu par corps au Dieu Créateur. En réalité les diverses méthode décrites dans ces revues et bulletins ne sont, comme l’écrit très justement Domini¬que François, qu’ « un nouveau piège de subversion (125) » qui aboutira à la création de prétendus ballets sacrés, exécutés au cours des offices religieux, c’est à dire au matérialisme le plus éhonté « sous la forme la plus bestiale ». Le Père Lelong a raison de dire qu’aujourd’hui « le corps est chargé de dynamiter le christianisme ». Il convient donc de clouer au pilori cette ignoble manoeuvre.

LA JAMAA
La Jamaa a été fondée en 1949 par un père franciscain au Congo Belge, le Père Placide Tempels, et une religieuse, la soeur A ...
Le Père Tempels a publié un livre Notre Rencontre, sur ce mouvement.
Le Supérieur Général d’une Congrégation, le Père Degrijse écrit que la Jamaa « rejoint les grandes idées du renouveau contemporain dans le domaine de la théologie, de la pastorale et de la spiritualité. Elle est dans la grande ligne du rajeunissement et de l’approfondissement de la vie de l’Église. La Jamaa est probablement une des grandes merveilles de l’Église missionnaire de nos jours ». (Revue, Le Christ dans le monde, n° 2, 1964 (126)
Dans les Etudes des Pères Jésuites, on peut lire : « La leçon est d’une portée universelle. Elle se situe au centre même de tous les problèmes actuels d’adaptation de l’Église au monde moderne ». (juin 1965)
Enfin l’édition française de L’Osservatore Romano, l’organe officiel du Saint-Siège, ne tarit pas d’élo¬ges sur l’oeuvre du Père Tempels : « Un des connaisseurs les plus attentifs des problèmes religieux africains ». (18 juin 1965) et la Jamaa a été soutenue par plusieurs cardinaux et évêques, notamment par les cardinaux Cardjin et Suenens.
On conçoit donc logiquement qu’avec de pareils appuis, la Jamaa ait pu pénétrer aussi facilement dans l’Église et les oeuvres catholiques.
Grâce à des témoins irréfutables, à de sérieuses enquêtes et à une copie du très important dossier re¬mis au Saint- Siège, le Père Catrv, sous le pseudonyme de Peritus, a étudié la question et publié plusieurs articles dans Monde et Vie à partir de Janvier 1966 et il y met les choses au point, en pleine lumière.
Dans son livre le Père Tempels écrit :
« Quand notre pensée est pure (et celle du don de soi est très pure), elle purifie tout le corps, quand notre pensée est sainte (et celle du don de soi est très sainte), elle sanctifie le coeur, les sens et le corps tout entier. » (page 72)
« Il suffit d’avoir en son esprit la pure, la sainte pensée du don de soi pour offrir ses sens et son corps tout entier. « Nous avons en nous cette pensée de connaître l’autre corporellement, de nous unir à lui, à elle, corporellement ... (page 186)
Rencontre qui serait celle du Christ pour les religieuses et les femmes, et celle de la Vierge Marie pour les religieux : les prêtres et les hommes (leur Myriam) ...
Le Père Gérard Degrijse, cité plus haut, ajoute : « Le thème de l’amour et de la rencontre dans toutes ses répercussions, psychologiques et physiques est exploitée : Le réalisme : sexuel qui en fait partie ... ... ... est spiritualisé ... ... ... » (Revue Le Christ au monde n° 2, 1964)
Or, Monseigneur Bernard Mels, Archevêque de Luluabourg au Congo Belge, parlant de la Jamaa, dans la même revue (n° 6 de 1964) reconnaît que :
« La Jamaa comporte une certaine initiation progressive et ajoute : « L’initiation comporte plu-sieurs degrés et dure des années. Elle suit une méthode bien précise et comporte des formalités tenues secrètes par les initiés en sorte que même le prêtre qui s’occupe d’eux en ignore souvent le processus et le contenu » ...
« La poursuite de l’extraordinaire, du surnaturel ou du préternaturel ... le goût du secret, le désir de s’initier aux secrets de la vie préternaturelle, tout cela joue certainement son rôle dans l’organisation de la Jamaa et constitue un de ses attraits pour la masse ... ... »
Très judicieusement, le Père Catry observe, après avoir étudié les textes : « Alors n’y aurait-il pas un être présent à toute rencontre en Jamaa, un être qui prendrait la forme convenant à chaque rencontre, un être qui se rirait de la distance, de tout ce que peut séparer ... un de ces êtres que l’on appelle en théo¬logie incube ou succube ? »
Le Dictionnaire des Sciences Occultes, définit très exactement ces termes :
« INCUBE : selon les démonologues l’incube est le démon du sexe mâle qui fait oeuvre de chair avec les femmes ; Ia démone qui séduit les hommes s’appelle SUCCUBE ». (p. 182).
A la question suivante posée au père Tempels : « Ce que vous entendez par rencontre totale, es¬prit, coeur, corps comporte spécialement la rencontre des corps selon l’acte du mariage ? » Il répond : « Oui » et ajoute : « Mais tout se fait par la force de l’esprit »
« Nous revenons sur ce qui constitue la base spirituelle du message : L’union du Christ et de la Vier¬ge ... » Vous pensez que le Christ et la Vierge ont eu entre eux la « rencontre totale » — esprit, coeur, corps — telle que vous le dites ? (Lui) : « Oui » — Et Marie et Joseph ? » — (Lui) : « Oui »
A quoi bon interroger davantage ? La rencontre totale de la Jamaa s’accomplit à la manière du couple, mais par la force d’esprit, traduisez : par le ministère des démons qui se font incubes ou succubes suivant qu’ils se présentent sous les apparences du Christ ou de la Vierge, du partenaire ou de la comparse.
« D’où résulte une union continuelle, une unité d’androgyne entre les membres de la rencontre ».
Ignoble, obscène. On ne mêle pas le Christ et Sa Mère Immaculée à de pareilles abominations profa¬natrices ... La Jamaa est donc nettement, incontestablement LUCIFERIENNE.
Ajoutons que la Revue Monde et Vie a interrompu cette étude devant les menaces de mort reçues par son directeur. Quant au Père Catry, il est mort peu après dans des conditions étranges ... Sa mort n’aurait-elle pas été provoquée par vengeance des découvertes qu’il avait faites ?
LE PENTECOTISME & LE RENOUVEAU CHARISMATIQUE

Les divers mouvements pentecôtistes (127), sont d’origine protestante. C’est au début du siècle, à Los Angeles, qu’ils apparurent. Ils prétendent travailler à un retour à l’Evangile primitif grâce à l’action de l’Esprit.
« Les fruits de l’Esprit Saint que l’on voit décrits dans les Actes des Apôtres n’appartiendraient pas au passé : fraîcheur de la prière spontanée, vie fraternelle simple et joyeuse, don de guérison, prières en langues. Ces dons (ces charismes) sont d’aujourd’hui disent les Pentecôtistes. Dans les Assemblées de Dieu, ils donnent le Baptême de l’Esprit par l’imposition des mains (dont un signe est de parler en langues) en vue du témoignage à porter ».
Deux universitaires de Notre Dame University, dans l’Indiana, aux Etats-Unis, ont introduit le mou¬vement pentecôtiste parmi les Catholiques. D. et K. Ranaghan, qui ont publié un ouvrage, Le Retour de l’Esprit — Le Mouvement Pentecôtiste Catholique. La première remarque qui doit être faite est que toute inspiration venant de l’hérésie protestante est, de prime abord suspecte et constitue un péril pour la foi catholique.
Quand on étudie ces groupements, on est obligé de constater qu’ils constituent au fond « une vigou¬reuse protestation contre une théologie trop cérébrale et desséchante » donc contre l’Église actuelle et contre la société d’aujourd’hui. Sans aucun doute, les besoins spirituels des âmes ne peuvent se satis¬faire de celle enseignée depuis le règne de Paul VI et le Concile Vatican II, qui ont désacralisé la liturgie et falsifié les dogmes les plus sacrés, entraînant une ignorance religieuse d’autant plus tragique que les intelligences sont de plus en plus incapables de raisonner et donc de comprendre les causes de la crise actuelle. Déroutées, les âmes quittent l’Église et se laissent séduire par les sectes — qui les trompent —

GodWeLife
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LES DROGUES HALLUCINOGENES, Le Yoga, LE ROTARY, LE SCOUTISME,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yoga vs Tai chi chuan vs Qi gong
» Le yoga pour bébé...
» Alcool et drogues: danger au tournant
» A propos des drogues
» Un peu de yoga prénatal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Livres/Archives/Documents etc...-
Sauter vers: