Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Généralités sur les vaccins et la vaccination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: La polémique concernant les risques accrus de développer une sclérose en plaques à la suite d’une vaccination contre l’hépatite B n’est pas morte.   5/12/2008, 08:34

Silence, on vaccine ! Documentaire sur FRANCE 5 le mardi 9 décembre 2008 à 21.45 (Exclusivité soirée)

Les associations ont du mal à faire reconnaître et indemniser les victimes, car le lien de causalité entre pathologies et vaccin est difficile à prouver.
La polémique concernant les risques accrus de développer une sclérose en plaques à la suite d’une vaccination contre l’hépatite B n’est pas morte. Illustré par des témoignages douloureux et étayé par des explications scientifiques, ce documentaire dérangeant propose de faire la lumière sur ces vaccins qui se transforment en poison dans un nombre croissant de cas.

Du mercure et de l’aluminium : ce sont les substances que l’on peut trouver dans certains vaccins administrés aux enfants de manière récurrente dès leur plus jeune âge. Même si ceux-ci ont permis aux sociétés occidentales de maîtriser des fléaux comme les hépatites, le tétanos ou la poliomyélite, ce film avance qu’ils ont probablement favorisé le développement de maladies neurologiques, dermatologiques ou rhumatologiques.

A Québec, les parents du petit Alexis, 2 ans et atteint d’une encéphalite, en témoignent. Depuis qu’on lui a injecté six vaccins dans la même journée, Alexis « ne sait plus avaler, ne sait plus parler, ne sait plus marcher ». Des études épidémiologiques américaine, française et canadienne laissent penser que le mercure, présent sous forme de conservateur dans certains vaccins courants comme l’antitétanique ou les antigrippaux, entraînerait des troubles du comportement et du développement. D’autres vaccins à base d’aluminium cette fois, à l’instar des antihépatites, pourraient provoquer des maladies neuromusculaires (lire l’encadré). Aurélie, une jeune femme pleine de vie malgré sa maladie, explique qu’elle a manifesté les premiers symptômes de la sclérose en plaques à la suite d’une vaccination contre l’hépatite B.
Lobbies pharmaceutiques
Rompre l’omerta sur la possible toxicité de certains vaccins…

Bien que le nombre de victimes augmente, notamment parmi les enfants, les associations ont du mal à les faire reconnaître et indemniser, car le lien de causalité entre les pathologies et le vaccin est difficile à prouver. Aux Etats-Unis, Dan Burton, un membre du Congrès, a ouvert une enquête parlementaire sur la nature des produits contenus dans les vaccins et leurs effets sur la population. L’élu républicain regrette la négligence des autorités américaines, qui ont avalisé la mise sur le marché de vaccins dont la toxicité n’a jamais véritablement été évaluée. Il explique en outre que l’industrie pharmaceutique constitue « le groupe de pression le plus puissant de Washington », ce qui rend toute évolution législative en la matière impossible.
S’ajoutent à l’hostilité des acteurs économiques et à l’immobilisme des politiques les réticences du monde médical à remettre en cause les bénéfices des vaccins. Des réactions alarmistes pourraient en effet mettre en péril l’enjeu de santé publique que constitue la vaccination. Barbara Loe Fisher, présidente du Centre national d’information sur la vaccination aux Etats-Unis, s’interroge sur le caractère « utilitariste » de ces politiques de santé publique : « Combien de personnes peut-on sacrifier pour le bien de la majorité ? »
Les victimes et les associations qui les défendent revendiquent le droit d’être informées des produits contenus dans les vaccins et des risques encourus à la suite de leur injection. Ils émettent des réserves concernant les contraintes légales de vaccination et réclament des indemnisations en cas d’effets indésirables invalidants. Rompre l’omerta qui règne sur la possible toxicité de certains vaccins permettrait d’améliorer leur innocuité. Ce qui profiterait, d’une part, à la santé publique et limiterait, d’autre part, les drames d’individus qui développent une maladie en ayant voulu en prévenir une autre.
Gaëlle Gonthier
Lourds soupçons sur certains composants: Le thimérosal est un agent conservateur à base de mercure présent en quantité infime dans les vaccins antitétanique, antigrippaux, antidiphtérique parmi d’autres. Selon certaines études, il pourrait entraîner des troubles neurologiques, dont des comportements autistiques.
L’aluminium est un adjuvant présent dans les vaccins antihépatites qui permet de stimuler la réaction de l’organisme contre la particule virale injectée lors de la vaccination. Il favorise donc l’immunisation de l’organisme vacciné. Au demeurant, ce composant additionnel est soupçonné de favoriser le développement de maladies neuromusculaires.
Documentaire 52mn
Réalisation Lina B. Moreco
Production France 5 / office national du film du Canada / Play Film
Année 2008

http://www.yvesmichel.org/yves-michel/espace-sante/silence-on-vaccine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Généralités sur les vaccins et la vaccination   27/12/2008, 15:30

Allez vous vous laisser séduire vous aussi par le Gardasil, ce nouveau vaccin qui fait l'objet d'un matraquage publicitaire à l'usage des filles dès l'age de 9 ans ?
Ce vaccin censé prémunir contre le cancer du col de l'utérus de la cinquantaine n'est en fait qu'un vaccin contre le papilloma virus HPV générateur possible des "crètes de coq" et pouvant lui-meme évoluer vers un peu probable cancer (3%)...quarante ans plus tard !! On connait actuellement l'existence de plus de cent souches de HPV (transmissible par voie sexuelle), mais qui sont naturellement éliminées dans un délai de huit à treize mois sans le moindre désagrement dans 90% des cas. Alors, ou est le problème ?
Vous etes vous interressé à la composition du Gardasil ? Chaque dose de ce vaccin transgènique (donc OGM!) contient en plus de la quinzaine de souches dites HPV, 225 ug d'aluminium, du polysorbate 80, et du borate de sodium, substances connues pour leurs neurotoxicité et leurs cancerogénicité. Or, savez vous que le borate de sodium est le produit de base de la mort aux rats ?...Il n'est utilisé dans aucune préparation médicale.
Depuis sa sortie, le Gardasil est deja associé à 25 décès et plus de 8 000 effets graves officiels. Or, quand on sait que les effets néfastes de vaccins rapportés represente seulement 1% de la réalité, ceci de l'aveu meme des organismes officiels, il y a vraiment de quoi s'alarmer ! Voici quelques uns des effets graves possibles: paralysies de type Guillain-Barré pouvant etre irréversible, broncho-spasmes, syncopes, faiblesse généralisée, troubles cutanés, arthrite, migraines invalidantes, inflammations du pelvis avec violentes douleurs abdominales, disparition ou amoindrissement du flux menstruel, troubles de la vue, épilepsie parfois irréversibles, décès par thrombose ou par arret cardiaque, fausse couches, risques de maladies auto-immunes pouvant survenir jusqu'à 4 ans après le vaccin.
Alors pour jouer à la roulette russe avec vos filles...optez pour Gardasil !!!

Michel Dogna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   9/1/2009, 14:12

tit' vidéo du LibrePenseur sur ce lourd sujet, merci à lui :

http://www.dailymotion.com/mychannel/Tueur_de_Templiers/video/x7xkyv_vaccins-danger_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
resistance



Nombre de messages : 139
Age : 26
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   10/1/2009, 20:30

C'est horribleeeee!! une amie l'avait fait Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wearechangestrasbourg.wordpress.com/
cocs



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   10/1/2009, 20:53

moi je suis entiement d'accord, cependant les vaccins pour les nourrissons sont obligatoires, c'est la loi, que faire pour les refuser???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   12/1/2009, 15:38

il me semble que "tout acte médical sans le consentement de l'intéressé est interdit" bon, pour un nourrisson, la question est plus délicate.. ils ne sont pas tous obligatoire. pour le refus, il faut voir au niveau des associations, c'est en se regroupant qu'on est écouter.
un bon cataplasme d'argile déposé dans l'heure (le plus rapidement possible en fait !) qui suis la piqure, semble absorbé la substance toxique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   21/1/2009, 18:06

GASTRO : LE GRAND BLUFF ,

Chaque année, on nous ressert la meme sérénade; la gastro entérite est une affection qui peut etre mortelle lorsqu'elle touche les nourissons et il est hautement recommandé de vacciner nos tout-petits avant qu'ils aient atteint l'age de 6 mois car il s'agit du seul moyen de les protèger efficacement.
Bien entendu, les parents qui, en fin d'année, voient les cas de gastro se multiplier autour d'eux sont extrèmement sensibles au bourrage de crane ambient et, pour peu que leur pédiatre insiste un peu, ils n'hésitent pas à dépenser les quelques 150 Euro que coute les vaccins actuyellement disponible (le Rotarix et le Rotatek Neutral ). Mais ces deux vaccins sont ils vraiment utiles ,??

Il faut tout d'abord relativiser le risque réel que court un nourisson atteint par la gastro-entérite aigue à rotavirus en France. Car une dizaine d'enfants "seulement" meurent chez nous, chaque année, de la déshydratation provoquée par la diarrhée consécutive à une gastro entérite. C'est dramatique, certes, mais il ne s'agit pas d'un risque sérieux lorsque les parents sont raisonnablement attentifs à la santé de leur progéniture.
Il faut aussi souligner que le rotavirus peut prendre de multiples formes : au cours des deux dernières saisons, on a recensé plus de 500 souches différentes. Or l'un des deux vaccins, le rotatrix, ne contienty qu'une souche de rotavirus (G1) et l'autre, le rotatek, n'en compte que cinq (G1 G2 G3 G4 et P). Bien sur, il s'agit des souches les plus fréquentes, mais la protection est loin d'etre aussi parfaite qu'on le dit. On notera par exemple qu'en 2007, le tiers des gastro a été provoqué par la souche G9 et qu'en 2005, c'était deux tiers !!
Ainsi, le virus est moins dangereux qu'on le dit, et son vaccin moins efficace qu'on le croit.
Mais pourquoi alors tout ce tapage ?
Pour que les labos fassent un peu de chiffre d'affaires, surement.
Mais aussi pour masquer les erreur de notre politique de santé. Car si le rotavirus fait tant de dégats dans un pays développé comme le notre, c'est parcequ'il n'a plus, en face de luis, aucun ennemi naturel.
Si les femmes allaitaient plus longtemps et si elles accouchaient moins souvent par césarienne (ce qui empèche le bébé de receuillir un peu de la flore vaginale de sa maman) le problème de la gastro des bébés serait sans doute un phénomène tout à fait marginal .

Pratiques de Santé N°86 - Janvier 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   4/4/2009, 18:01

silence, on vaccine: LLP a encore frappé...

http://www.dailymotion.com/user/LeLibrePenseur/video/x8twbj_silence-on-vaccine-urgent

si le directeur d'école (ou autre) refuse votre marmaille pour cause de non vaccination, faitent lui signer un document qui le rend responsable de toute complication qui pourrait arriver suite à la vaccination qu'il aura exiger .
il y a fort à parier qu'il ne s'engagera jamais dans un tel risque (surtout si vous lui avez transmis de l'info sur la composition des vaccins et des nombreux cas de problèmes)
l'école étant obligatoire, il devra accepter votre enfant.

STAND UP! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
babylonmustfall



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   4/4/2009, 21:37

Je sais plus sur quel site j'ai copié cette lettre. Si vous ne voulez pas faire vacciner vos enfants ;

Monsieur l'Inspecteur (ou Monsieur le Directeur),
Près de 2.000 personnes souffrent actuellement de graves maladies neurologiques, ou sont décédées, et les victimes accusent le vaccin contre l'Hépatite B, (Éric GIACOMETTI, La santé Publique en otage, Éd. Albin Michel).
Des plaintes pour empoisonnement et administration de substances nuisibles à la santé ont été déposées, notamment à l'encontre de ceux qui ont obligé les victimes à recevoir un vaccin tant inefficace que dangereux. Elles sont actuellement centralisées chez un Juge d'Instruction à Paris.
Malheureusement, une étude approfondie de cette question, montre que tous les vaccins sont concernés, et pas seulement celui contre l'Hépatite B.
Vous venez de me demander, par courrier en date du… de faire vacciner mon enfant…, scolarisé à l'école…
Je vous remercie de bien vouloir noter mes observations, et répondre aux 5 questions que vous trouverez à la fin de la présente:
I – OBSERVATIONS
Alors que la quasi-totalité des pays d'Europe, a supprimé les vaccins obligatoires, la France (1er pays producteur mondial de vaccins), en a maintenu 4, malgré les protestations de milliers de scientifiques de tous bords, criant à l' empoisonnement collectif, devant leur dangerosité, et surtout leur inefficacité.
Voilà plus de 20 ans, que des médecins, biologistes, etc. du monde entier, tentent d'alerter les pouvoirs publics pour leur donner des informations extrêmement graves concernant les vaccins :
Des épidémies de coqueluche aux U.S.A. ont atteint des centaines d'enfants vaccinés contre la coqueluche,
Des épidémies de polio dans le monde entier ont touché des milliers de personnes, pourtant correctement vaccinées,
En 1993, 100 infirmières des Hôpitaux de Paris, atteintes de tuberculose, avaient toutes reçu le B.C.G. etc.
Des scientifiques du monde entier semblent dire aujourd'hui :
Que les produits appelés « vaccins » seraient totalement inefficaces,
Qu'ils seraient dangereux, responsables de scléroses en plaques, encéphalites, méningites, maladies neurologiques.
Fabriqués avec du sérum de veau, des cellules cancérisées, et de l'hydroxyde d'aluminium à des doses 30 fois supérieures au seuil maximum de toxicité, ainsi que de dérivés du mercure, ils ont pour effet général de baisser nos défenses immunitaires, et pourraient être liés à l'apparition du Sida,
Que souvent, même, ils nous transmettraient les maladies qu'ils sont censés prévenir !
Que l'on nous aurait menti depuis 50 ans au moins, pour des raisons sordides et honteuses, en nous faisant croire, notamment, que les vaccins auraient enrayé les épidémies.
Or, il semblerait que l'arrêt des épidémies n'ait rien à voir avec les campagnes de vaccination.
Ainsi, 1.200 personnes ont été victimes de la Polio en France, en 1956, année où la campagne de vaccination a débuté. Et, en 1957, la France a connu plus de 4.000 cas.
Personne, d'ailleurs, n'est capable d'expliquer pourquoi les épidémies de peste et de choléra du Moyen Âge, de suette picarde (qui a sévi de 1718 à 1906), et plus récemment, de scarlatine, se sont arrêtées sans vaccin, et sans décimer toute l'humanité...
Ces informations sont extraites de nombreux articles de presse et, notamment, d'environ 40 ouvrages dont je vous remets la liste en annexe. Je précise que ces ouvrages sont en vente depuis plus de 10 ans dans les librairies et les FNAC, et aucun d'entre eux n'a fait l'objet du moindre démenti.
La lecture de simples citations extraites de ces ouvrages, conduit tout lecteur, à la conclusion incontournable, suivant laquelle les enfants sont victimes d'un empoisonnement collectif, et qu'il est plus que temps de réagir.
En outre, tous les ans, des centaines de médecins, adressent des pétitions au Ministère de la Santé, afin que cesse ce qu'ils considèrent être un véritable empoisonnement collectif n'ayant pour but que le profit, et pas du tout la SANTÉ…PUBLIQUE.
Ces médecins dénoncent le fait que la quasi totalité de leurs confrères sont dans l'ignorance totale de ces informations, car l'information médicale en France passe entièrement par les laboratoires pharmaceutiques.
Ces médecins indiquent également qu'une vaccination n'est pas un acte banal, et qu'un certain nombre de précautions sont, de toutes manières, obligatoires, conformément, notamment, à l'Arrêté du 28 février 1952.
Or, jamais une seule vérification n'est proposée aux enfants, ce qui procède d'une négligence criminelle.
Bien que ces éléments soient publics, et notoires depuis au moins 10 ans, aucun scientifique n'est encore venu les contredire, les vaccinalistes se contentant de répéter, comme une litanie religieuse, que les vaccins auraient enrayé les épidémies.
La France est le seul pays d'Europe à avoir maintenu 4 vaccins obligatoires. Aussi, comme par hasard, le pays qui compte le plus de cas de tuberculoses et de tétanos, mais c'est le 1er pays producteur de vaccins du monde…
En outre, certains vaccins, obligatoires en France, sont interdits dans d'autres pays de la C.E.E. (Grande-Bretagne, par exemple), vu le nombre de victimes paralysées à vie qu'ils ont faites.
Nous ne pouvons donc plus nous contenter aujourd'hui de nous retrancher derrière des obligations de réserve, faute de quoi nous serions obligés de constater que le procès PAPON n'a servi à rien. Tout citoyen a, aujourd'hui, à partir du moment où il sait, le devoir de prendre une position.
Je vous remets la copie d'un document rassemblant des citations de scientifiques français et étrangers.
Je précise qu'aucun d'entre eux ne semble appartenir à la moindre secte, ce qui revient à dire que ce document peut être lu sans crainte d'être hypnotisé ou décérébré...
Vous trouverez également la couverture d'un certain nombre d'ouvrages traitant de la question, montrant que le problème est sérieux.
II – CONSÉQUENCES DE CES OBSERVATIONS
Les conséquences que l'on peut tirer de l'ensemble de ces informations sont les suivantes :
Un vaccin est une substance « préparée à partir de microbes, virus ou parasites qui, inoculés à un individu lui confère une immunité contre le germe correspondant ».
Les substances inoculées aux enfants contre leur gré et celui des parents, sont, de toute évidence, des substances qui ne confèrent pas l'immunité, puisque les scientifiques nous démontrent aujourd'hui que de nombreux enfants vaccinés, ont, néanmoins, contracté la maladie.
Ces substances, en outre, sont toxiques, puisqu'elles entraînent des effets secondaires graves, parfois mortels.
Ces substances ne sont donc pas des « vaccins », mais réellement des faux vaccins.
Ainsi, le fait d'imposer l'administration de produits toxiques inutiles à des enfants constitue le délit de mise en danger de la vie d'autrui, et peut, à long terme, constituer le crime d'empoisonnement ou administration de substances nuisibles.
III - MES QUESTIONS

1°) Avez- vous pris connaissance des informations jointes au présent courrier?

2°) La Loi, et notamment, l'Arrêté du 28 février 1952, impose, préalablement à tout acte vaccinal, de « prendre toutes précautions », c'est-à-dire, de procéder à un examen destiné à vérifier si le produit que l'on veut administrer à l'enfant n'est pas dangereux pour lui.
Où puis-je donc, faire pratiquer (gratuitement, s'agissant de vaccins obligatoires), les analyses suivantes, ainsi que la Loi m'en fait obligation) ? :
a) Ionogramme complet, dosage de l'urée,
b) Lipidogramme,
c) Bilan endocrinien,
d) Titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies,
e) Test de dépistage du Sida et des différentes hépatites,
f) Electrophorèse et immunophorèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l'organisme à fabriquer les anticorps,
g) Bilan radiologique:
- Radiographie panoramique dentaire, ceci dès qu'il y a au moins une dent dévitalisée,
- Radiographie pulmonaire, pour éliminer toute image de tuberculose pulmonaire.
3°) Les substances de source bovine étant interdites dans toute médication depuis 1994, dans la mesure où aujourd'hui encore le B.C.G. est fabriqué avec de la bile de boeuf, où puis-je (afin de respecter la réglementation de 1994) trouver un B.C.G. ne comportant pas de produits bovins ?
4°) L'ensemble des scientifiques précités indiquent que les produits actuellement commercialisés sous l'appellation de « vaccins » n'empêchent pas de contracter la maladie.
Il est donc évident que les produits actuellement sur le marché ne sont pas des vrais vaccins.
Par conséquent, afin de respecter l'obligation vaccinale qui m'est faite de par la Loi, où puis-je trouver des vrais vaccins, dont l'efficacité est garantie ?
5°) Je suis obligé de constater que la composition des vaccins comprend des produits hautement toxiques. Or, l'administration de substances nuisibles à la santé est interdite par la Loi, et constitue d'ailleurs un crime prévu par le Code Pénal.
Afin de ne pas me rendre complice du crime d'administration de substances nuisibles à la santé où puis- je trouver des vaccins sans aucun risque pour la santé de mon enfant (c'est-à-dire ne contenant ni hydroxyde d'aluminium, ni dérivés du mercure, ni sérum de veau, ni cellules cancérisées) ?
J'indique, pour le cas où vous ne répondriez pas à mes questions, et où vous m'obligeriez à administrer à mon enfant des substances appelées « vaccins », je serais alors contraint de déposer une plainte pour « mise en danger de la vie d'autrui ». D'autre part, il est bien évident que, dans le cas où, par la suite, mon enfant serait victime d'effets secondaires, que je déposerai une plainte pour administration de substances nuisibles à la santé contre ceux qui auront administré ces substances, mais également à l'encontre de ceux qui se seraient rendus complices de cette infraction, en faisant par exemple, de cette intoxication une condition nécessaire à la scolarisation.
Je vous remercie vivement de l'attention que vous porterez à mes préoccupations, et vous prie de croire, etc.

ANNEXES A MON COURRIER :
Liste d'ouvrages accessibles à tous en librairie ou dans les FNAC
La mafia médicale, (Dr G. LANCTOT), Ed. Voici la clé,
La dictature médico-scientifique, (Sylvie SIMON), Ed. Filipacchi,
Vaccination erreur médicale du siècle, (Dr L. De BROUWER), Ed. Louise Courteau,
Danse avec le diable (G. SCHWAB), Ed. Courrier du livre,
Dossiers sur le gouvernement mondial, (A. MEUROIS-GIVAUDAN), Ed. Amrita,
La guerre des virus, (L. HOROWITZ), Ed. Félix,
Au cœur du vivant, (J. BOUSQUET), Ed. Saint Michel,
Le malade déchaîné, (R. BICKEL), auto édité,
Les chemins de la souveraineté individuelle, (R. BICKEL), auto édité,
Vaccinations : l'Overdose, (Sylvie SIMON), Ed. Déjà,
Tétanos, le mirage de la vaccination, (F. JOET), Ed. Alis,
Pour en finir avec Pasteur, (Dr Eric ANCELET), Ed. Marco Pietteur,
La santé confisquée, (Mirko et Monique BELJANSKI), Ed. Compagnie,
La lumière médicale, (Dr Norbert BENSAÏD), Ed. le Seuil,
Mon enfant et les vaccins, (Dr F. BERTHOUD), Ed. Soleil,
On peut tuer ton enfant, (Dr P. CHAVANON), Ed. Médicis,
Vaccination, Social Violence and Criminality, North Atlantic Books, Berkley 1990,
A shot in the dark, (Dr HARRIS et B Loe FISHER), Avery Publishing group, 1991,
Les Vérités indésirables, Le cas Pasteur (Archives Internationales Claude BERNARD), Ed. La Vieille Taupe, 1989,
L'intoxication vaccinales, (F. DELARUE), Ed. Le Seuil, 1977,
La rançon des vaccinations, (Simone DELARUE), Ed. LNPLV, Ed 1988,
Live viral vaccine, biological pollution, (Pr R DELONG), Cartlon Press Corp, New Yorl, 1996,
L'intox, quelques vérités sur vos médicaments, (Dr Bruno DONATINI), Ed. MIF,
Adverse effects of Pertussis and Rubella vaccines, Washington DC National Academy Press, 1991,
Des lobbies contre la santé, (Roger LENGLET), Ed. Syros,
La médecine retrouvée, (Dr ELMIGER), Ed. Léa,
Vaccinations : prévention ou agression ?, (M. Th. QUENTIN), Ed. Vivez Soleil,
Des enfants sains même sans médecin, (Dr R. MENDELSOHN), Ed. Soleil 1987,
Immunisation, Theory versus reality, New Atlantean Press, 1996,
La poliomyélite, quel vaccin ? quel risque ?, (Dr Jean PILETTE), Ed. de l'Aronde, 1997,
La catastrophe des vaccins obligatoires, (Pr TOSSOT), Ed. de l'Ouest, 1950,
Les dessous des vaccinations, (Dr SCOHY), Ed. Cheminements,
Tuberculose et vaccin B.C.G., (Pr GRIGORAKI),
Le tabou des vaccinations. Danger des vaccins, thérapies naturelles de prévention des maladies infectieuses, (Miller Schär MANZOLI),
Déjà vacciné ? Comment s'en sortir ?, (Dr A. BANOIS – Sylvie SIMON),
Vaccinations : le droit de choisir, (Dr F. CHOFFAT), Ed. Jouvence,
12 balles pour un veto, (Dr QUIQUANDON), Ed. Agriculture et Vie, 1978,
Les radis de la colère, (J.-P. JOSEPH, Avocat à Grenoble), Ed. Louise Courteau,
Vaccinations, les vérités indésirables, (Pr GEORGET), Ed. DANGLES, préface du Pr CORNILLOT, Doyen de la Faculté de Médecine de Bobigny,
Nous te protègerons, (Dr Jean PILETTE), Ed. Daxhelt,
La faillite du B.C.G., (Dr Marcel FERRU, Pr honoraire de clinique médicale infantile), Ed. Princeps,
La Santé Publique en otage, (Eric GIACOMETTI), Ed. Albin Michel,
Vaccin Hépatite B : Les coulisses d'un scandale, (Sylvie SIMON et Dr Marc VERCOUTERE), Ed. Marco Pietteur.
Aucun de ces ouvrages, largement diffusés tant en France qu'à l'étranger, n'a fait l'objet du moindre procès, ni même du moindre démenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Vaccination, lettre type pour l'eviter!   5/4/2009, 10:09

'La Crèche vous réclame le carnet de vaccination à jour

ou encore l'école, etc...

Comment faire devant cette obligation ?

Lisez attentivement ce qui suit...'



Nous pensons avoir trouvé le moyen d'échapper à l'empoisonnement, tout en respectant la Loi. Voici donc la méthode que nous suggérons.

Elle consiste à contraindre ceux qui ne veulent pas savoir, à savoir quand même, afin qu'ils ne puissent plus jamais dire à l'avenir qu'ils ne savaient pas :

A - Photocopier les pages extraites du livre ' Vaccins, mais alors on nous aurait menti ? ' de J. Pierre Joseph que vous trouverez en bas de la page en caractères italiques.
B - Photocopier les couvertures des livres parus sur cette question, que vous trouverez à la fin (plus d'autres si vous en possédez). Vous avez ainsi constitué un dossier.

C - Ecrire à l'autorité qui exige que votre enfant soit vacciné (Inspecteur d'Académie, Conseil Général, Directeur d'école, etc.) le courrier suivant, en recommandé avec A.R.




Monsieur l'Inspecteur (ou Monsieur le Directeur),
Près de 2.000 personnes souffrent actuellement de graves maladies neurologiques, ou sont décédées, et les victimes accusent le vaccin contre l'Hépatite B, (Éric GIACOMETTI, La santé Publique en otage, Éd. Albin Michel).
Des plaintes pour empoisonnement et administration de substances nuisibles à la santé ont été déposées, notamment à l'encontre de ceux qui ont obligé les victimes à recevoir un vaccin tant inefficace que dangereux. Elles sont actuellement centralisées chez un Juge d'Instruction à Paris.
Malheureusement, une étude approfondie de cette question, montre que tous les vaccins sont concernés, et pas seulement celui contre l'Hépatite B.
Vous venez de me demander, par courrier en date du… de faire vacciner mon enfant…, scolarisé à l'école…
Je vous remercie de bien vouloir noter mes observations, et répondre aux 5 questions que vous trouverez à la fin de la présente:
I – OBSERVATIONS
Alors que la quasi-totalité des pays d'Europe, a supprimé les vaccins obligatoires, la France (1er pays producteur mondial de vaccins), en a maintenu 4, malgré les protestations de milliers de scientifiques de tous bords, criant à l' empoisonnement collectif, devant leur dangerosité, et surtout leur inefficacité.
Voilà plus de 20 ans, que des médecins, biologistes, etc. du monde entier, tentent d'alerter les pouvoirs publics pour leur donner des informations extrêmement graves concernant les vaccins :
Des épidémies de coqueluche aux U.S.A. ont atteint des centaines d'enfants vaccinés contre la coqueluche,
Des épidémies de polio dans le monde entier ont touché des milliers de personnes, pourtant correctement vaccinées,
En 1993, 100 infirmières des Hôpitaux de Paris, atteintes de tuberculose, avaient toutes reçu le B.C.G. etc.
Des scientifiques du monde entier semblent dire aujourd'hui :
Que les produits appelés « vaccins » seraient totalement inefficaces,
Qu'ils seraient dangereux, responsables de scléroses en plaques, encéphalites, méningites, maladies neurologiques.
Fabriqués avec du sérum de veau, des cellules cancérisées, et de l'hydroxyde d'aluminium à des doses 30 fois supérieures au seuil maximum de toxicité, ainsi que de dérivés du mercure, ils ont pour effet général de baisser nos défenses immunitaires, et pourraient être liés à l'apparition du Sida,
Que souvent, même, ils nous transmettraient les maladies qu'ils sont censés prévenir !
Que l'on nous aurait menti depuis 50 ans au moins, pour des raisons sordides et honteuses, en nous faisant croire, notamment, que les vaccins auraient enrayé les épidémies.
Or, il semblerait que l'arrêt des épidémies n'ait rien à voir avec les campagnes de vaccination.
Ainsi, 1.200 personnes ont été victimes de la Polio en France, en 1956, année où la campagne de vaccination a débuté. Et, en 1957, la France a connu plus de 4.000 cas.
Personne, d'ailleurs, n'est capable d'expliquer pourquoi les épidémies de peste et de choléra du Moyen Âge, de suette picarde (qui a sévi de 1718 à 1906), et plus récemment, de scarlatine, se sont arrêtées sans vaccin, et sans décimer toute l'humanité...
Ces informations sont extraites de nombreux articles de presse et, notamment, d'environ 40 ouvrages dont je vous remets la liste en annexe. Je précise que ces ouvrages sont en vente depuis plus de 10 ans dans les librairies et les FNAC, et aucun d'entre eux n'a fait l'objet du moindre démenti.
La lecture de simples citations extraites de ces ouvrages, conduit tout lecteur, à la conclusion incontournable, suivant laquelle les enfants sont victimes d'un empoisonnement collectif, et qu'il est plus que temps de réagir.
En outre, tous les ans, des centaines de médecins, adressent des pétitions au Ministère de la Santé, afin que cesse ce qu'ils considèrent être un véritable empoisonnement collectif n'ayant pour but que le profit, et pas du tout la SANTÉ…PUBLIQUE.
Ces médecins dénoncent le fait que la quasi totalité de leurs confrères sont dans l'ignorance totale de ces informations, car l'information médicale en France passe entièrement par les laboratoires pharmaceutiques.
Ces médecins indiquent également qu'une vaccination n'est pas un acte banal, et qu'un certain nombre de précautions sont, de toutes manières, obligatoires, conformément, notamment, à l'Arrêté du 28 février 1952.
Or, jamais une seule vérification n'est proposée aux enfants, ce qui procède d'une négligence criminelle.
Bien que ces éléments soient publics, et notoires depuis au moins 10 ans, aucun scientifique n'est encore venu les contredire, les vaccinalistes se contentant de répéter, comme une litanie religieuse, que les vaccins auraient enrayé les épidémies.
La France est le seul pays d'Europe à avoir maintenu 4 vaccins obligatoires. Aussi, comme par hasard, le pays qui compte le plus de cas de tuberculoses et de tétanos, mais c'est le 1er pays producteur de vaccins du monde…
En outre, certains vaccins, obligatoires en France, sont interdits dans d'autres pays de la C.E.E. (Grande-Bretagne, par exemple), vu le nombre de victimes paralysées à vie qu'ils ont faites.
Nous ne pouvons donc plus nous contenter aujourd'hui de nous retrancher derrière des obligations de réserve, faute de quoi nous serions obligés de constater que le procès PAPON n'a servi à rien. Tout citoyen a, aujourd'hui, à partir du moment où il sait, le devoir de prendre une position.
Je vous remets la copie d'un document rassemblant des citations de scientifiques français et étrangers.
Je précise qu'aucun d'entre eux ne semble appartenir à la moindre secte, ce qui revient à dire que ce document peut être lu sans crainte d'être hypnotisé ou décérébré...
Vous trouverez également la couverture d'un certain nombre d'ouvrages traitant de la question, montrant que le problème est sérieux.
II – CONSÉQUENCES DE CES OBSERVATIONS
Les conséquences que l'on peut tirer de l'ensemble de ces informations sont les suivantes :
Un vaccin est une substance « préparée à partir de microbes, virus ou parasites qui, inoculés à un individu lui confère une immunité contre le germe correspondant ».
Les substances inoculées aux enfants contre leur gré et celui des parents, sont, de toute évidence, des substances qui ne confèrent pas l'immunité, puisque les scientifiques nous démontrent aujourd'hui que de nombreux enfants vaccinés, ont, néanmoins, contracté la maladie.
Ces substances, en outre, sont toxiques, puisqu'elles entraînent des effets secondaires graves, parfois mortels.
Ces substances ne sont donc pas des « vaccins », mais réellement des faux vaccins.
Ainsi, le fait d'imposer l'administration de produits toxiques inutiles à des enfants constitue le délit de mise en danger de la vie d'autrui, et peut, à long terme, constituer le crime d'empoisonnement ou administration de substances nuisibles.
III - MES QUESTIONS

1°) Avez- vous pris connaissance des informations jointes au présent courrier?

2°) La Loi, et notamment, l'Arrêté du 28 février 1952, impose, préalablement à tout acte vaccinal, de « prendre toutes précautions », c'est-à-dire, de procéder à un examen destiné à vérifier si le produit que l'on veut administrer à l'enfant n'est pas dangereux pour lui.
Où puis-je donc, faire pratiquer (gratuitement, s'agissant de vaccins obligatoires), les analyses suivantes, ainsi que la Loi m'en fait obligation) ? :
a) Ionogramme complet, dosage de l'urée,
b) Lipidogramme,
c) Bilan endocrinien,
d) Titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies,
e) Test de dépistage du Sida et des différentes hépatites,
f) Electrophorèse et immunophorèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l'organisme à fabriquer les anticorps,
g) Bilan radiologique:
- Radiographie panoramique dentaire, ceci dès qu'il y a au moins une dent dévitalisée,
- Radiographie pulmonaire, pour éliminer toute image de tuberculose pulmonaire.
3°) Les substances de source bovine étant interdites dans toute médication depuis 1994, dans la mesure où aujourd'hui encore le B.C.G. est fabriqué avec de la bile de boeuf, où puis-je (afin de respecter la réglementation de 1994) trouver un B.C.G. ne comportant pas de produits bovins ?
4°) L'ensemble des scientifiques précités indiquent que les produits actuellement commercialisés sous l'appellation de « vaccins » n'empêchent pas de contracter la maladie.
Il est donc évident que les produits actuellement sur le marché ne sont pas des vrais vaccins.
Par conséquent, afin de respecter l'obligation vaccinale qui m'est faite de par la Loi, où puis-je trouver des vrais vaccins, dont l'efficacité est garantie ?
5°) Je suis obligé de constater que la composition des vaccins comprend des produits hautement toxiques. Or, l'administration de substances nuisibles à la santé est interdite par la Loi, et constitue d'ailleurs un crime prévu par le Code Pénal.
Afin de ne pas me rendre complice du crime d'administration de substances nuisibles à la santé où puis- je trouver des vaccins sans aucun risque pour la santé de mon enfant (c'est-à-dire ne contenant ni hydroxyde d'aluminium, ni dérivés du mercure, ni sérum de veau, ni cellules cancérisées) ?
J'indique, pour le cas où vous ne répondriez pas à mes questions, et où vous m'obligeriez à administrer à mon enfant des substances appelées « vaccins », je serais alors contraint de déposer une plainte pour « mise en danger de la vie d'autrui ». D'autre part, il est bien évident que, dans le cas où, par la suite, mon enfant serait victime d'effets secondaires, que je déposerai une plainte pour administration de substances nuisibles à la santé contre ceux qui auront administré ces substances, mais également à l'encontre de ceux qui se seraient rendus complices de cette infraction, en faisant par exemple, de cette intoxication une condition nécessaire à la scolarisation.
Je vous remercie vivement de l'attention que vous porterez à mes préoccupations, et vous prie de croire, etc.

ANNEXES A MON COURRIER :
Liste d'ouvrages accessibles à tous en librairie ou dans les FNAC
La mafia médicale, (Dr G. LANCTOT), Ed. Voici la clé,
La dictature médico-scientifique, (Sylvie SIMON), Ed. Filipacchi,
Vaccination erreur médicale du siècle, (Dr L. De BROUWER), Ed. Louise Courteau,
Danse avec le diable (G. SCHWAB), Ed. Courrier du livre,
Dossiers sur le gouvernement mondial, (A. MEUROIS-GIVAUDAN), Ed. Amrita,
La guerre des virus, (L. HOROWITZ), Ed. Félix,
Au cœur du vivant, (J. BOUSQUET), Ed. Saint Michel,
Le malade déchaîné, (R. BICKEL), auto édité,
Les chemins de la souveraineté individuelle, (R. BICKEL), auto édité,
Vaccinations : l'Overdose, (Sylvie SIMON), Ed. Déjà,
Tétanos, le mirage de la vaccination, (F. JOET), Ed. Alis,
Pour en finir avec Pasteur, (Dr Eric ANCELET), Ed. Marco Pietteur,
La santé confisquée, (Mirko et Monique BELJANSKI), Ed. Compagnie,
La lumière médicale, (Dr Norbert BENSAÏD), Ed. le Seuil,
Mon enfant et les vaccins, (Dr F. BERTHOUD), Ed. Soleil,
On peut tuer ton enfant, (Dr P. CHAVANON), Ed. Médicis,
Vaccination, Social Violence and Criminality, North Atlantic Books, Berkley 1990,
A shot in the dark, (Dr HARRIS et B Loe FISHER), Avery Publishing group, 1991,
Les Vérités indésirables, Le cas Pasteur (Archives Internationales Claude BERNARD), Ed. La Vieille Taupe, 1989,
L'intoxication vaccinales, (F. DELARUE), Ed. Le Seuil, 1977,
La rançon des vaccinations, (Simone DELARUE), Ed. LNPLV, Ed 1988,
Live viral vaccine, biological pollution, (Pr R DELONG), Cartlon Press Corp, New Yorl, 1996,
L'intox, quelques vérités sur vos médicaments, (Dr Bruno DONATINI), Ed. MIF,
Adverse effects of Pertussis and Rubella vaccines, Washington DC National Academy Press, 1991,
Des lobbies contre la santé, (Roger LENGLET), Ed. Syros,
La médecine retrouvée, (Dr ELMIGER), Ed. Léa,
Vaccinations : prévention ou agression ?, (M. Th. QUENTIN), Ed. Vivez Soleil,
Des enfants sains même sans médecin, (Dr R. MENDELSOHN), Ed. Soleil 1987,
Immunisation, Theory versus reality, New Atlantean Press, 1996,
La poliomyélite, quel vaccin ? quel risque ?, (Dr Jean PILETTE), Ed. de l'Aronde, 1997,
La catastrophe des vaccins obligatoires, (Pr TOSSOT), Ed. de l'Ouest, 1950,
Les dessous des vaccinations, (Dr SCOHY), Ed. Cheminements,
Tuberculose et vaccin B.C.G., (Pr GRIGORAKI),
Le tabou des vaccinations. Danger des vaccins, thérapies naturelles de prévention des maladies infectieuses, (Miller Schär MANZOLI),
Déjà vacciné ? Comment s'en sortir ?, (Dr A. BANOIS – Sylvie SIMON),
Vaccinations : le droit de choisir, (Dr F. CHOFFAT), Ed. Jouvence,
12 balles pour un veto, (Dr QUIQUANDON), Ed. Agriculture et Vie, 1978,
Les radis de la colère, (J.-P. JOSEPH, Avocat à Grenoble), Ed. Louise Courteau,
Vaccinations, les vérités indésirables, (Pr GEORGET), Ed. DANGLES, préface du Pr CORNILLOT, Doyen de la Faculté de Médecine de Bobigny,
Nous te protègerons, (Dr Jean PILETTE), Ed. Daxhelt,
La faillite du B.C.G., (Dr Marcel FERRU, Pr honoraire de clinique médicale infantile), Ed. Princeps,
La Santé Publique en otage, (Eric GIACOMETTI), Ed. Albin Michel,
Vaccin Hépatite B : Les coulisses d'un scandale, (Sylvie SIMON et Dr Marc VERCOUTERE), Ed. Marco Pietteur.
Aucun de ces ouvrages, largement diffusés tant en France qu'à l'étranger, n'a fait l'objet du moindre procès, ni même du moindre démenti.



Source: http://aluminiumetvaccins.e-monsite.com/rubrique,lettre-type,1006840.html


PS: Sujet delicat. Chacun faisant suivant sa comprehension et sa conscience!...

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enlil78



Nombre de messages : 18
Localisation : canada
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: **Le vaccin BCG et tuberculose**   31/5/2009, 14:38

Savez-vous dans quelles conditions le vaccin contre le BCG a-t-il été rendu obligatoire ?
Lisez-donc cette planche du dernier ouvrage de René Bickel "Vaccination : la Grande Illusion








Vaccination, la Grande Illusion
Extrait de la Bande Dessinée de René Bickel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   31/5/2009, 16:30

Héhéhé ! Merci !
et merci aussi à Bickel !




Voici qq déclarations de médecins concernant la vaccination:

« ...Les végétariens prétendent depuis toujours que l'ingestion de la chair des animaux introduit petit à petit chez l'homme la bestialité de l'animal abattu...
Qui parle ici d'ingestion ? ...Il est injecté à travers la peau, échappant à son contrôle... Les compères C. et G. (Calmette et Guérin) n'ont pas pris l'animal au hasard. ils ont choisi la vache. Ce paisible bovidé devient lentement mais sÛrement le lien analogique et quasi parental de la grande famille des Français... » Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)

“ Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. »
Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN
(Journal of the American Medical
Association)

"Pendant 23 ans, j’ai observe que les enfants non vaccines étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccines. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres. »
Dr. Philip INCAO

“C’est une véritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations. »
Dr. Bernard RIMLAND
Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego


" Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population. »
Medical Journal of Australia 1978


« C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui. »
Dr. MOSKOWITZ

Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. »
Dr. William FROSEHAVER

« Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. »
British Medical Journal 1967



« Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. »
Dr. J.W. HODGE (The Vaccination Superstition)


« Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur. »
Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

ETC ETC...
http://www.bickel.fr/128
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Vaccins: Un biologiste dénonce la désinformation   31/5/2009, 18:57



Dernière édition par nex le 6/6/2009, 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Outils legislatif pouvant nous proteger de la vaccination obligatoire:   2/6/2009, 16:39

Le 9 juillet 2002, la Cour européenne des droits de l’homme a précisé, dans une décision
concernant une ressortissante italienne, que la vaccination obligatoire, en tant que traitement
médical non volontaire, constituait une ingérence dans le droit au respect de la vie privée et
familiale garanti par l’article 8 de la Convention européenne.

Vaccins obligatoires ?
Il faut se rendre à l’évidence…

En France, il ne peut exister d’obligation légale de vaccination.

Toute obligation serait anticonstitutionnelle :


Art. 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, du 10-12-1948 :
«Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne».

Toute obligation serait contredite par le nouveau Code civil qui reconnaît le :

«principe du respect de l’intégrité du corps humain».

Toute obligation serait en contradiction avec :

L’article 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise que :
«Tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes».

Toute obligation serait contraire aux :

Arrêts de la Cour, du 25-02 et 14-10 1997, expliquant :
- Information des Patients -
«Les praticiens doivent être en mesure de prouver
qu’ils ont fourni au patient une information loyale, claire,
appropriée et exhaustive, au moins sur les risques majeurs,
et la plus complète possible sur les risques les plus légers.
Cette information a pour but de permettre au patient
de refuser la vaccination proposée en estimant que
les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés».

Toute obligation serait annulée d’office par la :

Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11,
Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er
du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique :
«Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué
sans le consentement libre et éclairé de la personne
et ce consentement peut être retiré à tout moment».

Il appartient donc à chacun d’accepter ou refuser, librement, cet acte médical - contesté par une multitude de professionnels de la médecine - qu’est une vaccination.

Toute obligation de vaccination induit, pour tout opposant à cet empoisonnement, la notion de Résistance à l’Oppression (droit reconnu par la Constitution) et celle de Légitime Défense (qui ne limite pas le choix des moyens utilisables !)




Si l’état d’urgence est déclaré, plus aucune loi ne s’applique, ni la constitution.

voir ce document officiel français pages 9, 10 et 11

http://www.ccne-ethique.fr/docs/Avis%20106.pdf


Merci a Couecav68! cheers

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mireille

avatar

Nombre de messages : 118
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   4/6/2009, 11:21

merci nex,

ceci va dans le sens du conseil de nenki, que je trouve fort judicieux:

"Il faut s'unir comme jamais autour des médecins, biologistes, scientifiques qui dénoncent cette aberration. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Les vaccins? Un autre son de cloche!   4/6/2009, 14:35

Vaccin - un biologiste dénonce la désinformation



_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   4/6/2009, 14:37

Un blog sur les vaccins tres interressant: http://expovaccins.over-blog.com/

Merci a Nex pour les liens. Smile

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   7/6/2009, 18:13

Les effets indésirables du Gardasil se dénombrent par milliers

Selon les documents publiés par Judicial Watch, encore huit décès durant seulement les quelques derniers mois ont été reliés au Gardasil, le vaccin de Merck & Co qui cible le papillomavirus humain (HPV) sexuellement transmissible et que de nombreux États [des USA] envisagent de rendre obligatoire pour toutes les écolières.

​​​​Il y a aussi eu encore 1.824 réactions indésirables au médicament, ce qui porte le nombre total des problèmes connus à 3.461, selon le groupe d'intérêt public qui enquête et poursuit la corruption gouvernementale.



​​​​" À la lumière de ces informations, il est inquiétant de constater que l'État et les gouvernements locaux puissent autoriser d'une façon ou d'une autre ce vaccin pour les jeunes filles, " a déclaré Tom Fitton, le président du groupe. " Ces rapports de réactions indésirables suggèrent non seulement que le vaccin provoque de graves effets secondaires, mais pourrait même être fatal. "

​​​​WND a rapporté précédemment comment Merck avait fait pression sur les législateurs de l'État pour qu'ils exigent la vaccination, mais ils ont renoncé après que ces activités aient été dévoilées.

​​​​WND a aussi signalé qu'un chercheur clé sur le papillomavirus humain, la cible du Gardasil, a signalé qu'il avait besoin de davantage de tests, et comment même les Centres de Contrôle des Maladies ont suggéré que le vaccin ne devrait pas être obligatoire.

​​​​La controverse était à l'origine dans le projet de l'État et les autres exigences du gouvernement de vacciner les écolières contre une infection transmise uniquement par contact sexuel.

​​​​La cible de ce vaccin est le cancer du col de l'utérus, car les études montrent que celles qui ont le HPV ont une plus grande chance de développer plus tard un cancer du col de l'utérus. Toutefois, les opposants notent que ce genre de cancer se développe le plus souvent chez les femmes plus âgées, alors que le plan exige que les jeunes filles dès l'âge de 11 ou 12 ans soient vaccinées. Ils citent le manque de preuves que le vaccin puisse avoir un impact plus tard dans la vie.

​​​​Judicial Watch dit qu'il a obtenu des documents de la US Food and Drug Administration (FDA), sous la Freedom of Information Act, qui détaillent 1.824 nouveaux cas.

​​​​Ces cas ne comportent pas moins de huit décès liés au vaccin, en sus des trois signalés parmi les 1.637 effets indésirables rapportés plus tôt.

​​​​Parmi les nouvelles informations de Judicial Watch:

L'information a été reçue ... concernant une jeune femme de 17 ans qui, en juin 2007 ... a été vaccinée avec une première dose de Gardasil ... Au cours de la soirée du même jour, la patiente a été retrouvée inconsciente (sans vie) par sa mère. La réanimation a été effectuée par le médecin d'urgence, mais en vain. La patiente est décédé par la suite (sic).

L'information a été reçue ... concernant une fillette de 12 ans avec un passé d'insuffisance de l'aorte et de la valve mitrale ... qui a été vaccinée le 1er mars 2007 au bras gauche par la médecine interne avec une première dose de Gardasil ... Le 1er mars 2007, la patiente a été présentée au service des urgences avec une tachycardie ventriculaire et est décédée.

Les informations originales et les suivantes ont été reçues d'un médecin. Elles concernent une fillette en bonne santé de 13 ans qui a été vaccinée avec la première doses et la deuxième de Gardasil. Ultérieurement, la patiente a eu ... une paralysie en bas de la poitrine, des lésions du nerf optique ... À l'époque de ce rapport, la patiente n'avait pas récupéré.

​​​​Le flot de réactions indésirables signalées durant l'année 2007 à la FDA par le biais du Vaccine Adverse Event Reporting System, comprenait 347 réactions graves.

​​​​Judicial Watch dit : " Sur les 77 femmes ayant reçu le vaccin durant leur grossesse, 33 ont subi des effets indésirables allant de l'avortement spontané à des anomalies fœtales. D'autres effets secondaires graves continuent à être signalés, dont, la paralysie, la paralysie faciale périphérique de Bell, le syndrome de Guillain-Barre, et les attaques d'apoplexie, "

​​​​Et ces chiffres ne peuvent même pas inclure tous les cas, dit Judicial Watch. Il a été intenté cette semaine une poursuite contre la FDA pour avoir omis de répondre intégralement aux demandes d'informations concernant le vaccin.

​​​​Judicial Watch voulait précisément l'accès à la correspondance concernant le vaccin entre Merck et la FDA, les communications entre la FDA et GlaxoSmithKline, qui travaille sur un vaccin similaire baptisé Cervarix, et les rapports des consommateurs, des professionnels de la santé et les autres problèmes en ce qui concerne le vaccin contre le HPV.

​​​​Lorsque les problèmes ont surgi de l'enquête de l'organisation sur le vaccin contre le HPV, et que les premiers rapports ont commencé à arriver, Fitton les a décrit comme " un catalogue d'horreurs. "

​​​​Un rapport antérieur, N° 275438-1, décrit la réaction comme une thrombose coronaire, une soudaine mort cardiaque. " La première dose de vaccin de Gardasil a été donnée le 12 mars 2007. Effondrée et morte le 26 mars 2007... L'échocardiogramme indiquait que le ventricule droit était très agrandi, le petit ventricule gauche de même avec de grands caillots de sang dans l'oreillette droite et le ventricule droit. "

​​​​Un autre rapport notait que la femme a été vaccinés et " est morte d'un caillot sanguin 8 heures après avoir reçu le vaccin Gardasil. "

​​​​Des officiels avec Abstinence Clearinghouse ont noté dans une monographie que des groupes incluant la Texas Medical Association, l'American Academy of Pediatrics, l'Association of American Physicians and Surgeons, et l'American Academy of Environmental Medicine se mettent publiquement en grève contre la vaccination obligatoire.

​​​​Le groupe a déclaré : " Le raisonnement de ces associations médicales est clair. Ils ne sont pas opposés aux progrès de la médecine, et soutiennent certainement tous les efforts visant à lutter contre les maladies mortelles. Le problème, tel que le voient ces organisations, réside dans le fait que le médicament a subi seulement trois ans et demi de tests, laissant la communauté médicale quelque peu dans le noir quant aux effets indésirables graves pouvant résulter à long terme. "

​​​​" Avec le potentiel d'effets indésirables graves il y a la question de l'efficacité. Il est évident qu'après environ quatre ans l'efficacité du vaccin diminue de façon importante. La valeur à long terme de ce vaccin n'a pas encore été déterminée. Si elle disparaît dans les six ans, les filles et les femmes ont besoin de répéter la batterie d'injections qu'elles ont reçu à l'origine ? " Demande l'organisation.

​​​​Le Michigan a été le premier État à introduire un plan pour demander que le vaccin soit donné aux jeunes filles, mais la proposition a échoué. L'Ohio a aussi envisagé un plan qui a échoué en 2006.

​​​​Puis, en 2007, après l'agressive campagne de lobbying de Merck et la contributions de Women in Government, les législateurs d'au moins 39 États et de Colombia District ont travaillé sur le parrainage de ce genre de plans.


Original : http://worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=58004

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info

Revenir en haut Aller en bas
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Conférence:"Les vaccins sont inefficaces et dangereux" par Madame Ghis (7 juin 2009)   20/6/2009, 17:36

Je vous met le lien vers le compte de la chère personne qui l'as mise en ligne...en entière ! 9 parties.
C'est à voir ! une cascade de vérité sunny

j'arrive pas à les mettre en ligne ici What a Face. . .

http://www.dailymotion.com/Dianequiose-3?hmz=746162


...Des virus de singes dans des tumeurs humaines... scratch


Dernière édition par nex le 20/6/2009, 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3076
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   20/6/2009, 19:18

Vraiment excellente !!
à partir de la 5e partie, ça traite plus précisement de la pandémie actuelle,
Un grand merci à Guylaine Lanctôt pour sa clairevoyance et son énergie.
Merci à Dianequiose pour le partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Antivaccin

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Relance d'un plan de vaccination contre l'hepatite B   16/8/2009, 13:22

Je crois que le massacre vaccinal ne s'arrête pas au soi-disant vaccin contre la pandémie :

http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_hepatites_2009_2012.pdf


Ce n'est pas fini, ils essaient d'élaborer un prétendu vaccin contre le sida, et bien sur, ce sont les africains qui ont l'honneur de le tester :


Les premiers vaccins préventifs contre le sida conçus en Afrique sont à l'essai sur l'homme. Ces vaccins sont le fruit du travail de 250 personnes sur une période de huit ans.

Les vaccins, baptisés SAAVI MVA-C et SAAVI DNA-C2, visent à combattre la souche du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) la plus répandue sur le continent africain. Le président du conseil de recherche médical d'Afrique du Sud, le professeur Anthony Mbewu, indique que cette décision vise à permettre la production de masse d'un vaccin à un coût abordable.

L'Afrique demeure le continent le plus durement touché par la maladie.

Les deux vaccins africains se sont révélés prometteurs lors d'essais sur des animaux.

La phase I des essais en cours a pour but de tester la sécurité, la tolérance et les effets secondaires des produits tout en vérifiant leur effet sur le système immunitaire humain.

À Boston, un premier groupe de volontaires est suivi depuis le début de l'année. En Afrique du Sud, un autre groupe de 36 personnes s'ajoute aux essais cliniques de phase I, dès fin juillet.

Si tout se passe bien, la phase II comprendra 200 participants. Il sera alors question d'analyser plus en profondeur la réponse immunitaire.

L'Agence américaine de surveillance des médicaments (Food and Drug Administration) a donné son aval à la tenue des essais, tout comme le conseil de recherche médical d'Afrique du Sud et le département de biosécurité du ministère de l'Agriculture d'Afrique du Sud. En effet, les vaccins sont des organismes génétiquement modifiés.

Les comités d'éthique de toutes les organisations concernées ont également donné leur accord aux tests.

http://qc.news.yahoo.com/s/24072009/3/science-lutte-contre-le-sida-deux-vaccins-africains-l-essai.html

Et pendant qu'on y est, un autre remède miracle est en préparation, un vaccin contre le diabète !

http://www.diabetesvoice.org/files/attachments/article_347_fr.pdf

Bientôt des vaccins contre le stress, le mal de dos, la myopie, et pourquoi pas la mauvaise haleine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spank

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: petit détail sur le vaccin   18/9/2009, 18:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cervesia

avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   18/9/2009, 19:03

ah ben ça je le savais !!! mais qui écoute les disciples de don quichotte ?
je l'ai posté le 19 aout sur
http://sarkostique.xooit.fr/index.php

composition du vaccin :

Curieusement, un an avant que le premier cas de la prétendue grippe porcine ne soit décelé, la plus grande firme pharmaceutique Baxter, a déposé un brevet pour un vaccin contre le H1N1 : Brevet US 2009/0060950 A1 qui stipule la composition ou vaccin composé de plus d'un antigène comme la grippe A et B en particulier prélevé sur un ou plus des types humains de H1N1, H2N2, H3N2, H5N1, H7N7, H1N2, H9N2, H7N2, H7N3, H10N7, de grippe porcine H1N1, H1N2, H3N1 and H3N2 sous-type, de la grippe du chien ou du cheval H7N7, H3N8 sous-type ou de la grippe aviaire H5N1, H7N2, H1N7, H7N3, H13N6, H5N9, H11N6, H3N8, H9N2, H5N2, H4N8, H10N7, H2N2, H8N4, H14N5, H6N5, H12N5 sous-type.

source :http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f74553_actu1-Mefions-nous-du-vaccin-h1n1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mickgyver



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   18/9/2009, 21:47

Cette argumentation ne tien pas, c'est pas un virus de porc, c'est un virus qui a été trouvé en premier lieu dans du porc...
Le virus du vaccin ne contiendra aucune particule de porc.


Et même si sa coince a ce niveau la, toute les instances officiels musulmanes et juives son contrôlés par l'état, ils n'auront pas de mal a faire dire a leur représentant de se faire vacciné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spank

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   19/9/2009, 18:30

ah, ben tant pis Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Généralités sur les vaccins et la vaccination   

Revenir en haut Aller en bas
 
Généralités sur les vaccins et la vaccination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» pmi et vaccins
» Question vaccins ...
» Vaccins avant 18 mois?
» éviction plv , vaccins, culpabilité ... je suis perdue!!
» je me trouve face au problème des vaccins et du pédiatre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Medecine alternative-
Sauter vers: