Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   6/12/2009, 21:24

J'ai mis à jour le lien vers la vidéo du débat de Ce soir ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   8/12/2009, 12:57

La conférence de Vincent Courtillot (cliquez en bas à gauche pour avoir la vidéo suivante) :

http://www.dailymotion.com/video/xaxsp5_le-rechauffement-climatique-vincent_news
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   9/12/2009, 10:39

Voilà un site où l'on peut parcourir assez facilement et en ligne les e-mails du climategate :
http://consume.free.fr/climategate
Revenir en haut Aller en bas
sniper ol59

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   9/12/2009, 15:47

j'ai les fichiers, pas encore eu le temps de m'intéresser au sujet, faut dire il y a pas mal de choses, et je suis pas doué en Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   11/12/2009, 19:32

Le hacker a fait fort cheers l'Arabie saoudite pourrait même décider de revoir sa politique de coopération puisque "sa confiance envers la science aurait été ébranlée".
http://www.lepost.fr/article/2009/12/08/1830571_climate-gate-qu-y-a-t-il-dans-les-emails-pirates.html
Le climategate c'est (pour le moment) le scandale du siècle !
Bien entendu les médias essayent de minimiser l'affaire et Al gore est sur la défensive.
http://news.google.fr/news/search?aq=f&pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&q=climategate

En tout cas, c'est exactement le genre d'action auquel je faisait allusion ici :
Citation :

Le théme du sujet n'était pas forcement big brother.
Ce que j'essayais de mettre en évidence c'est qu'il y a une guerre entre les sionistes/proNWO et les résistants.
Les techniques de hacking deviennent des armes offensives aussi bien dans leurs mains que dans les notres.
Le monde du hacking peut se politiser, par exemple, le pirate anglais auquel je faisais allusion avait piraté les serveurs de la NASA et volé des images top secrétes concernant les soit-disants "aliens", c'est la raison pour laquelle il devait être détenu à Gantanamo, dans une prison normale il aurait pu lacher le morceau.

L'entité sioniste vient de former une équipe militaire de pirates chargés de nuire aux anti-sionistes.
D'autres part, les sionistes financent officiellement les FJDI Forces Juives pour la Défense d'Internet.
Quelques exemples de la guerre qui se déroule actuellement sur le http://www.bladi.net/forum/71202-pirates-pro-palestiniens-mettent-sites-israeliens/web :
http://www.yabiladi.com/forum/humiliation-pour-banque-israel-hacker-66-2476203.html
http://www.zataz.com/alerte-virus/16041/ambassade-de-France-en-Israel-malware-code-malicieux-virus.html
http://fr.globalvoicesonline.org/2009/01/06/1418/
Le site dont il est question dans ce sujet peut servir à retracer les trolls crypto-sionistes qui essaient d'infiltrer ce forum.
Il existe d'autres méthodes...
http://novusordoseclorum.discutforum.com/nouvel-ordre-mondial-f1/souriez-vous-etes-localises-t3146-15.htm

J'ai parcouru quelques uns des milliers de mails, il en ressort qu'une partie de la caste scientifique touche des pots de vins afin de promouvoir les projets globalistes et cela en toute connaissance de cause.

Maintenant, imaginez que demain, un pirate se procure des échanges de mails entre des services secrets ou des gouvernements au sujet du 11 septembre (les schémas des démolitions par ex), ce sera alors la fin des haricots pour nos dirigeants. confused

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   11/12/2009, 20:29

Se site n'a pas l'air mal , on peut telecharger les mails apparement , je suis en train .
Y'a d'autes liens (analyse à chaud , doc,..)

je parle pas très bien anglais , je laisse le lien.

Source:

http://www.larecherchedubonheur.com/article-climate-gate--39923657.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
offset97



Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   12/12/2009, 08:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   12/12/2009, 22:51

Le théme du sujet n'était pas forcement big brother.
Ce que j'essayais de mettre en évidence c'est qu'il y a une guerre entre les sionistes/proNWO et les résistants.
Les techniques de hacking deviennent des armes offensives aussi bien dans leurs mains que dans les notres.
Le monde du hacking peut se politiser, par exemple, le pirate anglais auquel je faisais allusion avait piraté les serveurs de la NASA et volé des images top secrétes concernant les soit-disants "aliens", c'est la raison pour laquelle il devait être détenu à Gantanamo, dans une prison normale il aurait pu lacher le morceau.

L'entité sioniste vient de former une équipe militaire de pirates chargés de nuire aux anti-sionistes.
D'autres part, les sionistes financent officiellement les FJDI Forces Juives pour la Défense d'Internet.
Quelques exemples de la guerre qui se déroule actuellement sur le http://www.bladi.net/forum/71202-pirates-pro-palestiniens-mettent-sites-israeliens/web :
http://www.yabiladi.com/forum/humiliation-pour-banque-israel-hacker-66-2476203.html
http://www.zataz.com/alerte-virus/16041/ambassade-de-France-en-Israel-malware-code-malicieux-virus.html
http://fr.globalvoicesonline.org/2009/01/06/1418/
Le site dont il est question dans ce sujet peut servir à retracer les trolls crypto-sionistes qui essaient d'infiltrer ce forum.
Il existe d'autres méthodes...

Pour celui qui à écrit ceci je peut lui dire , que ce milleux est indirectement politisé comme dans la contre-culture des pirate informatique il y a des anarchistes, anti-capitaliste , écologiste. Moi par exemple je suis un anarchiste-chrétien (un courant anar trés rare qui peut paraitre contracdictoire) j'expliquerais sa définition une autre fois.
Moi je suis un pirate informatique de type Hacktiviste Grey Hat.
Pour le moment dans les ordis que j'ai piraté , j'ai lus aucun fichier , rizn modifier , rien supprimer , j'ai même pas pirater de session je m'y suis juste introduit pour dire , que rien est securiser à 100% et pour dire que nous sommes la.

Le problème ces que dans cette contre-culture il y a beacuoup de Lamer , les Lamers son des pirate informatique ayant aucune connaissance en sécurité infomatique , il utilise des logiciel sans se poser la question comment sa marche, il pirate les MSN de leur ennemie par exemple.
Je suis convaicus que pour cette catégorie de pirate , que les go...u//v , s'en servent parce que comme ça pendant qu'il pirate des truc genre des compte MSN,Skyblog etc..... ils apprenent rien en programmation et sécurité informatique et sa les arrange parce que comme sa ils réduisent le risque de se faire hacker.

Le problème ces que ces trés mal vue le fait d'être un pirate par la population parce que pour eux , ils pirate forcément des compte MSN , envoie des Trojan qu'il n'on pas programmer sur internet etc......

Les g===ouv se servent des Lamers pour nous discréditer. Mais ils on plein d'autre arme pour nous discréditer.

Il y a pas un type de pirate informatique mais plusieurs , pour devenir un pirate informatique contactez moi par MP.

Les Lamers son aussi appeller : Packet Monky, Singe des paquets réseau , Script-Kiddie, Gamin du Script, Gamin utilisateur de Script. Et d'autre terme je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
revedeve

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Chronique de la manipulation du rechauffement climatique a des fins politiques   15/12/2009, 10:19

Très bonne émission de radio Québec en 6 parties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   20/12/2009, 20:22

John Holdren questionné sur le « climate gate» S/T




Citation :

et le fascisme scientifique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   29/12/2009, 16:05

Le groupe de réflexion russe proche du président Poutine le confirme: Le Met Office ‘a manipulé les données sur les changements climatiques’


L’éminent groupe de réflexion russe fondé par un ancien conseil de Vladimir Poutine a fait une nouvelle déclaration fracassante selon laquelle le Service météorologique britannique a manipulé les données sur les changements climatiques.


Au moment où le sommet de Copenhague atteignait son point culminant vendredi dernier, il a été déclaré que les chiffres météorologiques de la Sibérie avaient été sélectionnés de manière à dissimuler les preuves contredisant la théorie du le réchauffement climatique.

Le groupe de réflexion s’oppose vivement à l’utilisation des données fournies par le Hadley Centre for Climate Change de l’Office météorologique publiées dans le but de diffuser la récente querelle à propos des courriels du département des recherches climatologiques de l’Université d’East Anglia interceptés par des pirates informatiques.

Les sceptiques du réchauffement climatiques se sont servis de ces courriels pour prouver que les universitaires falsifiaient les données.
L’Institut d’analyse économique (IAE) basé à Moscou affirme que le Centre Hadley n’a utilisé que des données fournies par les stations météorologiques russes et sibériennes qui corroboraient sa théorie du réchauffement planétaire, tout en laissant souvent de côté celles qui contredisaient cette théorie.

Le rapport est tombé dans les mains des medias ayant des liens étroits avec le Kremlin. Il faut souligner que ce dernier s’oppose aux nouvelles baisses strictes des émissions des gaz carboniques exigées par de nombreux pays occidentaux à Copenhague.

Vu que la grande partie des revenues en Russie viennent du pétrole et du gaz, la réduction des émissions des carbones affecterait l’économie du pays.

‘Les données de la station météorologique russe ne corroborent pas la théorie du réchauffement planétaire’, déclare l’agence semi-officielle RIA Novosti.

Il est allé encore plus loin disant que le Centre Hadley a probablement falsifié les données climatiques russes en n’utilisant dans ses rapports que des chiffres fournis par 25% des stations météorologiques disponibles.

« Plus de 40% du territoire russe n’a pas été concerné par les relevés de la température mondiale pour quelque autre raison que l’absence des stations météorologiques et d’observations », déclare le journal Kommersant appartenant à l’oligarque pro-kremlin Allisher Usmanov.

Le centre Hadley appelé aussi HadCRUT aurait utilisé des conclusions partielles fournies par les stations météorologiques russes plus souvent que celles ayant des observations complètes.

« Choisissant entre des stations ayant des observations interrompues et celles avec des observations ininterrompues dans la même région, le HadCRUT préfère inclure des stations incomplètes en matières d’informations mais qui soulignent le processus de réchauffement climatique », indique Kommersant.

Les données ont été également faussées dans le but d’utiliser les données de stations situées dans les grands centres de population, plus fréquemment que celles valides des stations éloignées, a-t-il été indiqué.

L’un des points du rapport de 21 pages disait: « l’ampleur du réchauffement climatique a été exagérée à cause de l’altération de la température en Russie, qui constitue 12,5% de la masse terrestre mondiale ».

L’Insititut – fondé par Andrey Illarionov, un ancien conseillé économique pro-occidental de Poutine qui a quitté le Kremlin critiquant sa politique autoritaire – a fait savoir que le rapport de Hadley a exagéré l’ampleur du réchauffement en Russie jusqu’à 0,64 C entre les années 1980 et 90, en se basant sur des données à foulon.
Illarionov, qui a révisé le rapport et qui est un membre senior à l’institut Cato à Washington, est bien connu pour son opposition remarquable au lobby du changement climatique.

Le langage du rapport est moins épouvantable que certains faits qu’il rapporte, mais il indique : « Il est difficile de trouver une explication rationnelle à une telle approche sélective. Bien qu’il soit possible de monter une théorie ».

« En analysant les données thermiques fournies par les stations météorologiques, il est difficile de repousser l’impression qu’elles ne montrent aucune remarquable tendance au réchauffement dans la seconde moitié du XXe siècle et le début du XXIe siècle ».

Il souligne: « Il est facile de remarquer que les stations météorologiques sont situées pas de manière uniforme, leur concentration étant surtout et comme prévu plus grande dans les régions de l’ouest et du sud du pays, et nettement plus petite dans le nord et l’est ».

Cette situation suscite les inquiétudes que les mêmes méthodes auraient été utilisées dans d’autres pays.

Lors de la publication de son rapport la semaine dernière, le Met Office a indiqué qu’il avait utilisé un réseau de stations privées choisi par l’Organisation météorologique mondiale.

« Le sous-ensemble des stations est reparti de manière équitable à travers le monde et fournit une représentation juste des changements de la température moyenne à l’échelle planétaire ».

Les courriels des experts des changements climatiques de l’Université d’East Anglia interceptés, avaient été publiés par la voie d’un serveur internet russe.

Entre temps, la Chancelière allemande Angela Markel a déclaré ce matin que les promesses faites par les États-Unis consistant à réduire les émissions des gaz à effet de serre n’étaient pas suffisantes et a mentionné que les pourparlers à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Copenhague pourraient se terminer en queue de poisson.

Dans un discours prononcé à l’intention du parlement avant son déplacement pour la conférence à deux derniers jours de sa clôture, Angela Markel a souligné que l’échec d’arriver à un compromis concernant la lutte contre les changements climatiques pourrait avoir des effets néfastes à long terme.

« Les nouvelles qui nous parviennent ne sont pas bonnes », déclare Markel. Pour le moment, aucun processus raisonnable ne semble se profiler à l’horizon mais j’espère que la présence de plus de 100 dirigeants pourra donner l’impulsion nécessaire ».

Markel, dont le pays occupe la sixième place parmi les plus grands émetteurs des gaz à effet de serre dans le monde mais ayant la place du chef de file dans la technologie de l’énergie renouvelable, a indiqué que l’engagement des États-Unis et autres pays industrialisés de réduire les émissions des gaz à effet de serre devait être améliorés.

« En toute sincérité, je dois dire que l’offre des États-Unis de réduire les émissions à 4% par rapport aux niveaux de 1990 n’est pas ambitieuse », a-t-elle soutenu.

Il n’y aura pas d’accord tant que les pays en développement, surtout la Chine et l’Inde, ne sont pas inclus », a-t-elle ajouté.

« De par le monde des gens s’attendaient à ce que les dirigeants réunis à Copenhague arrivent à un accord », disait-elle. Les nations doivent s’efforcer de limiter la hausse des températures de la planète à deux degrés Celsius.

« Tous les rapports (scientiques) démontrent que si nous ne nous mettons pas ensemble pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés, des conséquences seront de loin plus qu’un simple changement dans nos modes de vie », a-t-elle indiqué.

Alors, tous nos pays doivent en premier lieu prendre l’engagement pour l’objectif deux degré – c’est-à-dire limiter le réchauffement planétaire à un niveau maximum de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

Si nous ne sommes pas à mesure d’atteindre cet objectif, alors le sommet de Copenhague est voué à l’échec. Pour le moment je ne suis pas sure si nous pouvons l’atteindre. Mais je ferai de mon mieux ensemble avec notre ministre de l’environnement pour y arriver ».

http://www.spreadthetruth.fr/?p=6291
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   17/1/2010, 18:27

Strasbourg le 24 Novembre, Paul Nuttall député européen dénonce l'arnaque du réchauffement climatique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   22/1/2010, 14:51

Citation :
Après l'échec de la conférence de Copenhague, fin décembre 2009, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est épinglé pour une erreur commise dans son dernier rapport (2007). Le groupe de chercheurs, chargés par les Nations unies de synthétiser les connaissances sur le changement climatique, y annonçait que les glaciers himalayens, châteaux d'eau de l'Asie, pourraient avoir presque complètement disparu en 2035. Or cette estimation, fausse, ne repose pas sur des travaux scientifiques dûment publiés.

Suite de l'article ici...


no comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newbraves

avatar

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   23/1/2010, 09:21

jayabs a écrit:
Citation :
Après l'échec de la conférence de Copenhague, fin décembre 2009, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est épinglé pour une erreur commise dans son dernier rapport (2007). Le groupe de chercheurs, chargés par les Nations unies de synthétiser les connaissances sur le changement climatique, y annonçait que les glaciers himalayens, châteaux d'eau de l'Asie, pourraient avoir presque complètement disparu en 2035. Or cette estimation, fausse, ne repose pas sur des travaux scientifiques dûment publiés.

Suite de l'article ici...


no comment.

terrible encore merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   7/2/2010, 12:20

La propagande climatique





Réalisé par Eric Granger, journaliste citoyen.
Ces web émissions sont a suivre sur la "Télé des Derniers Humains" a cette adresse: http://www.youtube.com/user/LesDerniersHumains

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letouriste

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Localisation : quelque part dans un fichier israelien
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   28/1/2011, 13:44

je voudrais trouver la logique de tout cela! En effet il y a d'une part ceux qui pensent que le réchauffement climatique lié au Co2 ou autre gaz comme le méthane 23 fois plus puissant que le co2; est une arnaque et d'autre pense le contraire. Je voudrais souligner la très bonne question posé : a qui profite le crime?
Justement c'est une réponse plus précise que j'attends dans la mesure ou de grosse multinationales (nottament les "big oil" exxon,chevron,schell,bp, total-fina) qui ont finançaient en masse des équipes de scientifique pour prouver justement que les gazs à effet de serre ne sont pas significativement la cause d'un réchauffement climatique. De plus certains disent que le climategate aurait été instrumentalisé par les multinationales et serait donc factice...
Dans la mesure ou les géants controlent les médias pourquoi l'affaire a été étouffée et camouflée ? Donc a qui profite le crime? L'interet de la propagande climatique est-il superieur à celui du septiscisme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   21/8/2011, 16:39

Payez votre Taxe Carbone à Al Gore ou des Aliens Vont nous Attaquer




N’ayant pas réussit avec les noyades des ours polaires, des super tempêtes mondiales, la montée du niveau des mers et une myriade d’autres farces fabriquées de toute pièce, les alarmistes du réchauffement de la planète ont inventé une nouvelle menace pour essayer de nous persuader de payer directement les taxes carbones à Al Gore et à l’élite mondiale – des extraterrestres environnementalistes vengeurs venant du fin fond de l’espace.

« Ce n’est peut être pas la raison la plus principale pour faire baisser les gaz à effet de serre, mais réduire nos émissions pourrait juste sauver l’humanité d’une attaque alien de préemption, déclarent les scientifiques, » d’après un rapport du Guardian

Une nouvelle étude conduite par des chercheurs au Planetary Science Division de la NASA postule que des ETs « vert » pourraient être mécontents à Boubba entrain de conduire son véhicule de sport qui dévore du gaz et répondre en effaçant l’humanité de la surface de la Terre pour « protéger d’autres civilisation ».

Des aliens « Vert » pourraient être contre les dommages environnementaux que les humains ont causés à la Terre et nous supprimer tous pour sauver la planète. « Ces scénarios nous donnent raison de limiter notre croissance et réduire notre impact sur l’écosystème global. Il serait particulièrement important pour nous de limiter nos émissions de gaz à effet de serre, depuis que la composition atmosphérique peut être observée à partir d’autres planètes, » écrivent les auteurs.


Source: http://www.nouvelordremondial.cc/2011/08/20/payez-votre-taxe-carbone-a-al-gore-ou-des-aliens-vont-nous-attaquer/


Rapport du guardian: http://www.guardian.co.uk/science/2011/aug/18/aliens-destroy-humanity-protect-civilisations


PS: Au delà de pathétique... What a Face

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   21/8/2011, 18:59

et la marmotte elle met l'chocolat dans l'papier alu
trêve d'humour, çà présage rien de bon ce genre de déclaration : plus çà va , plus on nous prépare à l'idée des "Aliens sauveurs"....!!!!
Je vois çà d'ici le scénario: finalement les aliens ont pitié et nous épargnent la destruction (ils sont trop bons) mais...... c'est alors que le grand chef alien débarque en personne , pour nous faire de la Pé-da-go-gie . Il a, comme par hasard le visage de Jésus (et d'ailleurs, attention, il nous dira même qu'il EST Jésus Evil or Very Mad ) puis, sous les applaudissements ravis des raeliens, new-ageux, gnostiques, bouddhistes, scientistes, scientologues, ovniphiles, bobos, et divers
"ascentionnés" du mont Bugarach, il nous prône l'avènement du NOUVEL ORDRE MONDIAL , notre seul salut , à respecter sous peine de sanctions sévères contre la planèèète
dernier avertissement
et encore, on est trop bons avec vous, immondes terriens qui salopaient tout, même les ours
Fouet
pendant ce temps une musique celeste nous joue "imagine" de Lennon, bien entendu.
Twisted Evil

Ah
il a bon dos le réchauffement climatique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: hgvhgfhgjhgjkhkjkl   29/8/2011, 11:41

Réchauffement climatique – Le CERN sur le point de rejoindre les « Théoriciens du Complot » ?



C’est un article qui n’a pas fait de bruit dans les médias alignés, et pour cause !

Le CERN, l’un des plus puissants laboratoires de recherche au monde, serait-il sur le point de rejoindre les vilains « théoriciens du complot » (prétendument négationnistes (et antisémites) selon les médias alignés et les adeptes de la théorie officielle anthropique) concernant le réchauffement climatique ?

En effet, de toutes nouvelles études, visiblement inspirées par les pionniers danois du « cosmoclimat » (Knud Lassen, Eigil Friis-Christensen et Henrik Svensmark), qui mettaient en avant dès 1991 le rôle primordial de l’activité solaire (et des rayons cosmiques) dans le réchauffement climatique du XXe Siècle, et qui étaient traités de « conspirationnistes » par le GIEC et des milliers de Scientistes « objectifs » et bien-pensants, seraient sur le point de valider leurs hypothèses (et leurs démonstrations, car comme nous l’avions montré lors de différents articles et vidéos particulièrement aboutis (cf. les archives de 911NWO.info sur lé réchauffement climatique).

Voici un bref communiqué qui reprend ces travaux et dans lequel le CERN spécifie très sobrement que les modèles climatiques actuels devront être revus…

Ce communiqué du CERN affirme en titre et sans rire que les scientifiques auraient eu « la surprise » de découvrir que les flux cosmiques intervenaient dans la formation des nuages, alors que les climatologues indépendants l’affirment depuis plus de 15 ans sans jamais avoir été entendus, voire même écoutés !


Décidément à la lecture de ce communiqué, que tout cela est sobrement dit : on croirait lire du Verlaine…

Car les observateurs indépendants du Nouvel Ordre Mondial auront eux bien lu entre les lignes, et compris que le CERN valide ici l’influence directe du soleil et des flux cosmiques sur le climat terrestre, une hypothèse pourtant évidente dès le premier coup d’oeil pour un gamin de 6 ans, mais que seule la communauté scientifique mondiale (ou plutôt néo-mondialiste) et les idiots utiles, il est vrai nombreux en ce bas-monde où le politiquement correct fait fûhreur, niaient en bloc !

Pour le Giec et les scientistes anti-conspis, seul l’Homme était capable d’influer de la sorte sur le climat terrestre (eh oui, ces gens-là à l’égo souvent sur-dimensionné placent l’Homme au centre de Tout l’Univers; qui tourne autour de sa petite personne et attend que la Connaissance de l’Homme résolve ses problèmes…).


Vidéo archive : Le CERN rejoint des théories alternatives qui datent de plus de 20 ans – Dailymotion


Et pour tout ce parterre qui sait, les théories sur l’activité solaire impliquée dans le réchauffement climatique n’étaient que des racontars de conspirationnistes d’extrême-droite (ou d’extrême-gauche, c’est selon) islamo-fascistes, antisémites et négationnistes…

911NWO.INFO suivra bien évidemment de près les retournements de vestes qui ne manqueront sans doute pas de se produire au fur et à mesure que cette expérience sera rendue publique.

N’y aurait-il que les imbéciles (utiles) qui ne changent pas d’avis ?

Affaire à suivre…



Source: http://911nwo.info/2011/08/28/rechauffement-climatique-le-cern-sur-le-point-de-rejoindre-les-theoriciens-du-complot/

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   29/8/2011, 12:36

La Grande Arnaque du Réchauffement Climatique
(VOST FR)




Citation :
Ce documentaire choc vous démontre que le réchauffement climatique, contrairement à ce que disent les médias et autres, n'est pas de la responsabilité de l'homme. En effet, les fluctuations climatiques sont bien connues et ont lieu avec ou sans l'homme, qui lui n'est responsable que d'une infime partie des émissions de gaz à effet de serre. La preuve en est faite dans ce documentaire qui risque de bousculer certaines de vos idées préconçues...

A voir absolument pour ceux qui seraient encore dans le doute.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   29/8/2011, 20:23

merci pour les articles Génial2

le premier post de ziril m'a inspiré. Disons que je fais une ré-actualisation de façon très courte.

A quoi sert le réchauffement climatique dit anthropique ?


Il sert d'argument mensonger à l'industrie des OGM = plantes résistantes aux sécheresses

Il sert d'argument mensonger à l'industrie du nucléaire = énergie propre moins de CO2

Il sert à créer des milliers d'emplois dans le marcketing = greewashing CO2

Il sert à créer de nouveaux fonds $$$ pour la recherche climatique et technologique

Il ne sert pas à ce que l'on utilise moins de voiture mais à en acheter de nouvelles

Il sert à faire dépenser de l'argent pour des systèmes de captage de CO2

Il sert d'argument mensonger à une taxe mondiale sur le carbone (un nouveau produit sur lequel spéculer)

Il sert d'argument à la politique de désindustrialisation

Il sert à faire mousser Al Gore dans l'opinion public et à renforcé l'idée de dépopulation grâce à l'eugénisme.

Il sert d'épouvantail et d'objet de culpabilisation des foules

Il sert d'écran de fumée médiatique pendent ce temps on ne parle pas d'autre chose

Il sert à faire des conférences mondiales avec caviars et champagne pour les dirigeants

Il sert à tuer les dromadaires en Australie

Il ne sert pas à arrêter l'élevage intensif industriel

il sert à diaboliser les véritables scientifiques et écologistes qui n'y croient pas.

Il aide les membres du GIEC à se faire du fric et à monter en grade.

Il sert déjà de prétexte pour l'application de la géo-ingénierie

Les questions possibles;

Il sert à vendre plus d'eau ?

Il sert d'excuse au gouvernement quand les vieux crèvent de chaud ? (canicules = moins de retraites à payer)

Il sert au final à décrédibiliser la science ?

Il sert à pousser aux suicides les écologistes et les autres ?

Il sert d'argument pour convaincre, de leurs nécessité, les opérateurs des épandages aériens dit chemtrails ?

______________
en bonus


Cousteau; "Le réchauffement dû au CO2 anthropique c'est du baratin".

Baratin vient de barater =
1. Tromper, étourdir par des paroles.
2. Battre le beurre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   20/1/2012, 11:20

La neige est tombée au Sahara






Citation :
Ce n’est pas un fake ! En début de semaine, il a vraiment neigé dans la région de Béchar (nord-ouest algérien frontalier du Maroc) au nord du Sahara, le plus grand désert chaud du monde.

Du jamais vu !

Les météorologues algériens expliquent ce phénomène par la croisée de chaleurs exceptionnelles avec l’air frais et humide provenant du nord.

C’est ainsi que les dunes de sables ocres ont laissé place à un joli et très insolite manteau blanc.


source: http://www.miwim.fr/blog/il-neige-dans-le-sahara-algerie-33269

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   17/3/2012, 01:16

Le (les) bonnet(s) d'âne du mois ....

14 Mars 2012 : En fait, c'était tout simple. Il suffisait d'y penser !!

Pour lutter contre le changement climatique,


il n'y a qu'à transformer (biologiquement) les humains.






La bioéthique et la biologie viennent au secours de la lutte contre le changement climatique anthropique :
On nous affirme qu'il faut pratiquer "l'ingénierie humaine" en utilisant les dernières avancées de la biologie.
Quelques exemples de propositions :
Rapetissez les humains de 15 cm, équipez-les avec des yeux de chat pour qu'ils puissent voir dans l'obscurité et consommer moins d'électricité, dégoûtez-les de la viande, modifiez leurs comportements pour les rendre plus éco-sympathisants, diminuez leurs besoins etc.
Pour ce qui est de la maternité, vous y gagnerez en liberté puisque que vous aurez le choix entre avoir deux bébés de "taille moyenne" ou trois "plus petits", voire un seul, mais très grand, qui sera joueur de basket
Etc.

On croit rêver. Aldous Huxley, dans "le meilleur des mondes", n'avait pas été si loin.


Si on relit la longue et souvent époustouflante théorie des énormités proférées au nom du "Réchauffement climatique anthropique" dont certaines sont relatées dans cette page, on se dit que personne ne pourra faire mieux ni plus fort que quelques-uns de ceux qui ont été couronnés du bonnet d'âne, tels, par exemple, les bons docteurs Egger D. et Walters B. N. J (proposants de la "taxe bébé" à la naissance) ou encore les bons docteurs Paul A. Murtaugh et Michael G. Schlax qui préconisaient une solution malthusienne à l'échelle mondiale qui entraînerait irrémédiablement un dépérissement et, surtout, un vieillissement accéléré de la population mondiale.
Il était impossible, pensions-nous, de faire plus fort que Paul (et Anne, son épouse) Ehrlich (voir le bêtisier) (et leur co-auteur John Holdren qui a, parait-il, fait amende honorable et qui est actuellement le conseiller pour la science du Président Obama), dans les années 1970.

Nous avions tort. Un trio de chercheurs de New-York (USA) et d'Oxford (UK) ont fait mieux, et même beaucoup mieux, que leurs prédécesseurs.
Ils ont même surpassé les pires romans futuristes écrits dans les années 80.

Les voici :


Matthew Liao - Anders Sandberg - Rebecca Roache

Philosophe de formation, Matthew Liao ( ci-contre) est actuellement spécialiste en Bioéthique au Centre de Bioéthique de l'Université de New York. Il est Professeur affilié à cette Université. Il publie un article particulièrement novateur, mis en exergue dans la revue " Ethics, Policy and the Environment" (Ethique, Politique et Environnement) (sous presse), avec deux collègues d'Oxford (UK) : Anders Sandberg (qui se dit chercheur sur le "futur de l'humanité", photo du milieu) et Rebecca Roache photo à droite)).

Cet article que l'on trouve, en particulier, sur le site de Matthew Liao, est intitulé :

"Human Engineering and Climate Change" soit "Ingénierie humaine et changement climatique."

Voici le résumé de cet article qui fait l'apologie de "l'Ingénierie Humaine", laquelle n'est rien de moins que la modification délibérée et orientée des êtres humains par la biologie, dans le but de changer leurs caractéristiques physiques et comportementales et ainsi, de réduire "leur empreinte climatique".
Tout d'abord, le résumé original en anglais. Une traduction en français de ce résumé figure dans l'encadré jaune.

Abstract
Anthropogenic climate change is arguably one of the biggest problems that confront us today. There is ample evidence that climate change is likely to affect adversely many aspects of life for all people around the world, and that existing solutions such as geoengineering might be too risky and ordinary behavioural and market solutions might not be sufficient to mitigate climate change. In this paper, we consider a new kind of solution to climate change, what we call human engineering, which involves biomedical modifications of humans so that they can mitigate and/or adapt to climate change. We argue that human engineering is potentially less risky than geoengineering and that it could help behavioural and market solutions succeed in mitigating climate change. We also consider some possible ethical concerns regarding human engineering such as its safety, the implications of human engineering for our children and for the society, and we argue that these concerns can be addressed. Our upshot is that human engineering deserves further consideration in the debate about climate change.

Résumé :

Citation :


Le changement climatique anthropique est, sans doute, le problème le plus important auquel nous sommes confrontés aujourd'hui. Il existe de multiples éléments de preuve que de nombreux aspects de la vie de tous les peuples du monde seront négativement affectés par le changement climatique et que les solutions existantes telles que l'ingénierie terrestre peuvent se révéler trop risquées. Les solutions basées sur la modification des comportements et des marchés peuvent ne pas être suffisantes pour minimiser le changement climatique.

Dans cet article nous considérons un nouveau type de solution pour le changement climatique, que nous appelons "Ingénierie humaine". Elle implique des modifications biomédicales des êtres humains de manière à ce qu'ils puissent minimiser ou s'adapter au changement climatique. Nous soutenons que l'ingénierie humaine est potentiellement moins risquée que la géoingénierie et qu'elle pourrait contribuer au succès des solutions comportementales et adaptées aux marchés, dans la limitation du changement climatique. Nous envisageons également quelques possibles inquiétudes relevant de l'éthique pour ce que concerne l'ingénierie humaine telles que sa sécurité, les implications de l'ingénierie humaine pour nos enfants et pour la société et nous soutenons que ces questions peuvent être résolues. Nous en concluons que l'ingénierie humaine mérite plus ample considération dans le débat au sujet du changement climatique.


Je rappelle que la géoingénierie à laquelle il est fait allusion, consiste à contrecarrer ou à limiter les émissions de gaz à effet de serre, en utilisant divers procédés physico-chimiques à grande échelle. J'avais donné un aperçu de quelques élucubrations qui ont cours dans ce domaine, dans la page "remèdes".

A noter que l'article de Liao et de ses collègues d'Oxford est uniquement basé sur les conclusions du rapport AR4 du GIEC (2007) (il s'agit, sans doute, du SPM - Résumé Pour les Décideurs -car le rapport lui-même est nettement plus raisonnable) ainsi que sur le rapport Stern (2007), ce qui n'est pas anodin, compte tenu du caractère résolument catastrophiste de ces deux publications qui ont fait l'objet de sévères critiques au cours des années passées.

L'article en question consiste en une exploration rapide des "bienfaits" hypothétiques qu'auraient, selon les auteurs, un certain nombre de transformations biologiques, et le plus souvent radicales, de l'Homme dans le cadre exclusif de la lutte contre le réchauffement climatique. De fait, le caractère scientifique de cet article n'est pas apparent (notamment, les inconvénients résultant de ces pratiques ne sont pas envisagés) et beaucoup s'étonneront qu'une telle publication ait réussi à franchir le processus du peer-review, bien que, de ce point de vue là et par les temps qui courent, il ne s'agit pas vraiment d'une première.

Quoiqu'il en soit, il est plus intéressant de se plonger dans le texte d'une interview que l'auteur principal (Matthew Liao) a accordé au journaliste Ross Andersen du journal en ligne "The Atlantic" et dont voici quelques morceaux choisis. A noter que cette interview est signalée sur le site de Matthew Liao qui le recommande. Les questions de l'interviewer sont précédées d'un Q :. Les réponses sont précédées de Liao.

La lecture est tout-à-fait édifiante ...

Citation :


Q : Une des stratégies d'ingénierie humaine que vous mentionnez consiste à créer, par des moyens pharmaceutiques, un sorte d'intolérance à la consommation de la viande. Vous suggérez que l'on pourrait donner de la viande aux humains en l'accompagnant d'une médication qui déclenche de violentes nausées, ce qui pourrait entraîner une aversion de longue durée à la consommation de viande. Comment se fait-il que vous en attendiez un impact spectaculaire sur le changement climatique ?
Liao : Il existe un rapport, fréquemment cité, de l'Organisation de l'Alimentation et de l'Agriculture de l'ONU ( NdT :C'est ce rapport de la FAO de l'ONU qui avait fait l'objet d'un des tous premiers billet de Pensee-unique.fr en fin 2006) qui estime que 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et de leur équivalent en CO2, proviennent de l'élevage du bétail, ce qui en fait un facteur plus important que celui des transports. Plus récemment, il a été suggéré que le bétail compte pour pas moins de 51% des émissions de gaz à effet de serre. De plus, il y a des estimations selon lesquelles pas moins de 9% des émissions humaines proviennent du fait de la déforestation destinée à l'agrandissement des pâturages pour le bétail. Et ceci ne prend même pas en compte les émissions qui proviennent des déjections animales ou directement des animaux. Puisqu'une grande fraction de ces vaches et des autres animaux de pacage sont élevés dans un but de consommation de viande il semble évident que la réduction de la consommation de ces viandes aurait des bénéfices environnementaux considérables.

[...]

Q : Votre article discute également sur l'utilisation de l'ingénierie humaine pour rapetisser les humains. En quoi cela serait-il une technique puissante pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Liao: Eh bien, une des choses que nous avons remarquées est que les empreintes écologiques des humains sont en partie corrélées avec leur taille. Chaque kilogramme de masse corporelle exige une certaine quantité de nourriture et de nutriments et ainsi, toutes choses étant égales par ailleurs, les personnes les plus grandes sont celles qui vont pomper plus de nourriture et d'énergie pendant leurs durées de vie. Il y a aussi d'autres raisons, moins évidentes, pour lesquelles les personnes le plus grandes consomment plus d'énergie que les petites - par exemple, une automobile consomme plus de carburant au kilomètre pour transporter une personne plus lourde et plus de tissus est nécessaire pour habiller les grands. De même, les personnes plus lourdes usent à un rythme plus accéléré leurs chaussures, les tapis ainsi que les meubles que les personnes plus légères, et ainsi de suite.

Ainsi, la réduction de taille pourrait être une façon de réduire l'empreinte écologique d'une personne. Par exemple, si vous réduisez la taille moyenne aux USA de seulement 15 cm, vous pourriez réduire la masse corporelle de 21% pour les hommes et de 25% pour les femmes, ce qui correspondrait à une réduction des taux métaboliques de quelques 15% à 18%, parce que moins de substance signifie moins d'énergie et moins de besoins alimentaires.

[...]

Q : Dans votre article, vous suggérez que certaines solutions d'ingénierie humaine peuvent, en fait, être une source d'accroissement de la liberté. Comment est-ce possible ?
Liao: C'est exact. Il a été suggéré qu'étant donné la gravité du changement climatique, nous devrions adopter des solutions telles que celle de la Chine avec un seul enfant par couple. Il y a eu un groupe de médecins en Grande Bretagne qui ont récemment prôné l'idée de n'avoir que deux enfants au maximum. Mais, au final, ce sont des prescriptions grossières - ce dont nous avons besoin c'est d'une sorte de prescription d'émissions de gaz à effet de serre par famille. Dans ce cas, étant donné certaines prescriptions fixées d'émission de gaz à effet de serre, l'ingénierie humaine pourrait laisser le choix aux familles de choisir entre deux enfants de taille moyenne, ou bien trois enfants de petite taille. Selon nous, ce serait plus en faveur de la liberté de choix qu'une politique qui dirait "Vous ne pouvez avoir qu'un ou deux enfants". Une famille pourrait désirer avoir un joueur de basket réellement performant et ainsi elle pourrait utiliser l'ingénierie humaine pour avoir un seul très grand enfant.

[...]
Q : En considérant ceci dans la perspective de "l'écologie extrémiste" ( NdT : deep ecology en anglais) - peut-on dire au sujet de l'idée que, puisque le changement climatique est causé par l'homme, alors l'homme devrait être changé pour le minimiser - que, d'une certaine façon, nous devrions en supporter le coût pour réparer tout cela ?
Liao : C'est en fait une des idées qui nous ont poussé à écrire cet article : L'idée que nous avons provoqué le changement climatique anthropique et donc que, peut-être, nous devrions en supporter les coûts requis pour régler le problème. Mais ayant dit ça, nous voulons aussi rendre ceci attirant pour le public - Nous ne voulons pas que ceci soit un jeu à somme nulle dans lequel c'est juste le coût que nous devons assumer. Beaucoup des solutions que nous proposons pourraient être tout à fait désirables pour le public, et en particulier le timbre pour la viande (NdT : le patch qui donne des nausées quand on consomme de la viande). J'ai donné récemment une conférence au sujet de cet article à l'Université de Yale et il y avait un homme dans l'auditoire qui travaillait pour une compagnie pharmaceutique; Il semblait penser qu'il pouvait y avoir un gigantesque marché pour des modifications comme celle-là.



NdT : ...Visiblement, certains ne perdent pas le Nord.

Je ne souhaite pas consacrer trop de temps à la traduction des ces élucubrations, mais sachez qu'on y trouve aussi des propositions de drogues pharmaceutiques destinées à changer durablement le comportement des humains et, notamment, à les rendre plus éco-compatibles ou éco-favorables. De même, - mais ils considèrent que c'est plus risqué - ils envisagent la possibilité d'équiper les humains d'yeux de chat, capables de voir la nuit et donc de ne pas dépenser d'énergie pour un éclairage qui deviendrait superflu. Bref, de manière à faire adhérer le reste de l'humanité à leurs points de vue, ce trio d'émules du Dr Frankenstein ou du Dr Mengele, ce n'est plus de camp de rééducation qu'il s'agit mais bien de la transformation ad hoc des caractères physiques et psychiques de l'humanité toute entière, dans un sens favorable à leur point de vue. .

Les réactions à cet article aux outrances que l'on peut qualifier d'extraordinaires, ont été nombreuses et véhémentes, comme on s'en doute. Et comme toujours, en premier sur la blogosphère. En voici quelques-unes :

Du journaliste Harold Ambler (auteur, entre autres du "Don't sell your coat", "ne vendez pas votre manteau", un livre sur le climat actuel replacé dans son contexte historique). Harold Ambler nous avertit du danger imminent des dérives de ce genre de scientifiques.
Du Physicien Lubos Motl dont le blog "Reference Frame" traite de questions fondamentales de physique mais aussi du réchauffement climatique. Il qualifie sans ambages les trois auteurs de cet article de dangereux malades mentaux.
Du journaliste Bill Mc Kibben (qui est un des supporters les plus acharné des thèses du GIEC), un billet Twitter : "Les pires solutions de tous les temps au changement climatique. Je suis avec Climatedepot (un blog très climato-sceptique) sur ce coup-là."
Antony Watt du blog WUWT (régulièrement primé comme meilleur blog scientifique anglophone) a rédigé un billet très critique sur cette publication et ses auteurs. Ce billet est intitulé "Folie climatique de la semaine". Il est vrai qu'il y en a eu d'autres, de moindre insanité tout de même. Celle-ci dépasse les bornes tolérables.

Pour ma part, compte tenu des outrances et du caractère totalement ridicule de certaines affirmations contenues dans cet article ou dans cet interview, j'ai tout d'abord pensé qu'ils'agissait d'un canular. On sait que l'Université d'Oxford est friande d'humour noir et de ce genre de plaisanterie.

Après enquête et très malheureusement, je dois convenir, comme d'autres, qu'il n'en est rien et que ce trio de jeunes chercheurs quelque peu déjantés n'ont nulle envie de plaisanter. Pour s'en convaincre, il suffit d'examiner d'un peu près, les précédentes publications des différents auteurs de cet article. Par exemple, le Dr Liao a rédigé plusieurs articles en faveur de l'amélioration "génétique" des embryons humains.

Il semble que, dans l'esprit de ces trois jeunes auteurs, l'un des plus grands tabous de nos civilisations millénaires qui est le respect de l'intégrité du corps humain, ait définitivement disparu. Dès lors, toutes les outrances deviennent possibles quand "la cause" (comme l'appellent Michael Mann et quelques autres) paraît être une justification suffisante. On sait que "les causes" ont beaucoup évolué au cours de l'histoire et notamment au cours du XXème siècle. On ne peut que frémir rétrospectivement en pensant aux conséquences catastrophiques qu'auraient eu, pour l'humanité, au cours du siècle dernier, l'utilisation des "techniques d'ingénierie humaine" mises en avant par notre trio de "savants fous".
Et ne croyez pas qu'il s'agisse d'un cas isolé. D'autres, tel Philip Calfaro ont promu la stérilisation forcée des populations dans le but de limiter le changement climatique, tout comme l'avait fait, pour d'autres raisons et dans les années 60-70, Paul Ehrlich, alors qu'il était biologiste à Stanford. Tout cela a des relents d'Eugénisme qui rappelle les années sombres de toute la première moitié du XXème siècle au cours de laquelle une grande partie des élites scientifiques adhéraient à ces thèses. Nous avions alors un quasi-consensus.

Note : Sait-on par exemple que Svante Arrhénius qui est l'inventeur du concept d'effet de serre atmosphérique à la fin du XIXème siècle était aussi un fervent eugéniste ? Il était notamment membre du bureau de la Société Royale de Suède pour l'Hygiène Racial (Eugéniste) qui a été fondé en 1909.
Il est d'ailleurs curieux que cette précision figure dans le Wikipédia anglophone au sujet de Svante Arrhénius mais ne figure pas dans le Wikipédia francophone. Ainsi peut on considérer que Svante Arrhénius était, lui-même, et bien avant le trio des jeunes auteurs sus-nommés, le premier lien entre le changement climatique et l'"amélioration" de la race humaine.

Il est évident que les trois chercheurs Liao, Sandberg et Roache de New York et d'Oxford, coauteurs de cet article, se voient, tous trois, gratifiés d'une série de bonnets d'âne.
Cependant et compte tenu de leur expertise et afin de leur laisser une plus grande liberté comme ils le préconisent eux-mêmes, je leur laisse le choix entre trois petits bonnets d'âne de taille réduite, deux de taille moyenne ou, s'ils le préfèrent, un seul mais très grand bonnet d'âne génétiquement modifié pour la protection de la planète. Cela va sans dire.

__________________________________

Chacun en tirera ses propres conclusions. Pour ma part et en tant que scientifique, je redoute que ce genre de publication, lorsqu'elle sera connue et commentée dans la grande presse (si elle l'est un jour), ne renvoie au public l'image d'une science du XXIème siècle globalement dévoyée. Il est aisé de généraliser même si c'est immérité.

A suivre...

Nombreux liens et articles passionnants sur le site source !!!

http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#liao

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   1/5/2012, 00:05

Je vous conseil une boisson chaude pour une lecture pépère.

19 Avril 2012
Des vétérans de la conquête de l'espace de la NASA s'élèvent contre les prises de position de l'agence sur le réchauffement climatique
Quarante neuf d'entre eux écrivent une lettre demandant plus de modération et de prudence à l'administrateur de l'agence.

En réalité, leur prise de position reflète surtout l'exaspération croissante d'un certain nombre des acteurs de la "conquête de l'espace", face au comportement jugé "extrémiste" du responsable du département de l'agence qui s'occupe des affaires climatiques, James Hansen, le directeur du Goddard Institute for Space Studies de la NASA.

1) Introduction :

Comme les lecteurs de ce site le savent, plusieurs des grandes Institutions ou Sociétés Savantes des USA dont les organes directeurs ont officiellement pris fait et cause pour le modèle du changement climatique anthropique tel qu'il est promu par le GIEC de l'ONU, ont dû faire face à des récriminations, souvent acerbes, d'une fraction notable de leurs membres les plus éminents et aussi, le plus souvent, de la part de leurs vétérans.

C'est ainsi que j'ai eu l'occasion d'évoquer les conflits récents qui ont eu lieu au sein de l'American Physical Society (l'APS, 40000 membres inscrits) au sujet du réchauffement climatique :

__ Ivar Giaever, prix Nobel de Physique, démissionne de l'American Physical Society,
__"Conflit interne au sein de l'American Physical Society".
__"Entre autres, neuf physiciens hors-pair ont exprimé leurs doutes sur le réchauffement climatique anthropique".

De même, un éditorial complaisant vis à vis des thèses du GIEC de la part d'un éditeur d'une revue de chimie, (C&EN), a provoqué une levée de bouclier de chimistes adhérents à l'ACS (American Chemical Society).
En outre, un sondage tout récent auprès des membres de l'AMS (American Meteorological Society) montre qu'une fraction importante des membres de cette association sont climato-sceptiques et que la majorité des sondés reconnaît qu'il existe un conflit réel entre les membres de l'ACS au sujet du réchauffement climatique. Certaines actions du bureau de l'ACS ont également fait l'objet de récriminations acerbes de la part de "fellows", (c'est à dire des membres élus par les membres de l'association). Toujours pour la même raison.

Ainsi et contrairement à l'image qui en est donnée au grand public par les médias, il apparaît que les milieux scientifiques de ces diverses sociétés savantes sont, en réalité, divisés sur les causes (humaines et/ou naturelles) du réchauffement climatique. De fait, l'existence même d'un réchauffement climatique ne semble pas faire l'objet de controverses. C'est la nature des causes de ce réchauffement qui fait l'objet de polémiques.

Cependant, la situation qui prévaut à la NASA est notablement différente de celle des autres associations de scientifiques, comme cela apparaît clairement si on lit la lettre avec un peu d'attention.

2) La lettre et les signataires :

Cette lettre (original, entre autres, ici) n'a pas été adressée à la presse par ses auteurs. Elle est, en réalité, un courrier interne à l'organisme.
Voici une traduction de la lettre qui a été adressée à l'Administrateur de la NASA en titre, le Major Général Charles Bolden Jr.
Les caractères engraissés sont de mon fait.

Citation :

Le 28 Mars 2012
The Honorable Charles Bolden, Jr.
NASA Administrator
NASA Headquarters
Washington, D.C. 20546-0001

Cher Charlie, (Ndt : Sic !)

Nous, soussignés, demandons respectueusement que la NASA et l'Institut Goddard pour les Etudes Spatiales (NdT : Le GISS dirigé par James Hansen) s'abstiennent d'inclure des affirmations non prouvées dans les déclarations publiques et les sites Web. Nous pensons que les affirmations de la NASA et de l'Institut Goddard pour les Recherches Spatiales, selon lesquels le dioxyde de carbone émis par l'homme, a un impact catastrophique sur le changement climatique global, ne sont pas démontrées, tout spécialement lorsque l'on considère les données empiriques sur des milliers d'années. En accord avec des centaines de climatologues bien connus et des dizaines de milliers de scientifiques d'autres disciplines qui déclarent leur scepticisme vis à vis des prédictions catastrophiques qui émanent, en particulier, de la direction du GISS, il apparaît clairement que la science N'EST PAS établie.

Le soutien sans limite à l'affirmation que le CO2 serait la cause principale du changement climatique ne cadre pas avec l'histoire de la NASA qui a toujours privilégié une analyse objective de toutes les données scientifiques disponibles avant de prendre des décisions ou de communiquer au public.

En tant qu'anciens membres de la NASA nous pensons que la promotion d'une position extrême est inappropriée avant qu'une étude complète sur l'impact, peut-être dominant, des moteurs naturels du climat n'ait été effectuée. Nous demandons que la NASA s'abstienne d'inclure des affirmations non prouvées et sans fondement dans les communications futures et les sites Web sur ce sujet.
La réputation exemplaire de la NASA, celle des scientifiques et des employés présents et passés et jusqu'à la réputation de la science elle-même, sont en jeu.


Pour toute information supplémentaire concernant la science qui sous-tend notre préoccupation, nous suggérons que vous contactiez Harrison Schmidt ou Walter Cunningham et d'autres qu'ils peuvent vous recommander.

Merci de prendre notre requête en considération.

Vos dévoués,

(Signataires ci-dessous)

CC: Mr. John Grunsfeld, Associate Administrator for Science

CC: Ass Mr. Chris Scolese, Director, Goddard Space Flight Center

Voici la liste des signataires de cette lettre. Les noms sont suivis de l'indication des fonctions occupées à la NASA. Le nombre des années passées au service de la NASA est indiqué pour chaque signataire :

Cette liste inclut notamment les noms d'anciens directeurs du JSC (Le Johnson Space Center de la NASA qui est le centre opérationnel responsable de la conception et des tests des engins spatiaux) tels que le Dr. Christopher C. Kraft, qui a notamment été célébré pour avoir sauvé l'équipage d'Apollo 13 ainsi que Gerald Griffin, les noms de 7 astronautes ayant participé aux missions Apollo et des scientifiques responsables des vols spatiaux.
Parmi eux, figurent 13 PhD (docteurs ès-sciences).
A noter que le Dr Harrison Schmidt (PhD de Géologie d'Harvard) (CV ici) est, lui-même, membre élu (fellow) ou honoraire d'un grand nombre de sociétés savantes des USA et d'autres pays.


Citation :

Jack Barneburg, Jack – JSC, Space Shuttle Structures, Engineering Directorate, 34 years
Larry Bell – JSC, Mgr. Crew Systems Div., Engineering Directorate, 32 years
Dr. Donald Bogard – JSC, Principal Investigator, Science Directorate, 41 years
Jerry C. Bostick – JSC, Principal Investigator, Science Directorate, 23 years
Dr. Phillip K. Chapman – JSC, Scientist – astronaut, 5 years
Michael F. Collins, JSC, Chief, Flight Design and Dynamics Division, MOD, 41 years
Dr. Kenneth Cox – JSC, Chief Flight Dynamics Div., Engr. Directorate, 40 years
Walter Cunningham – JSC, Astronaut, Apollo 7, 8 years
Dr. Donald M. Curry – JSC, Mgr. Shuttle Leading Edge, Thermal Protection Sys., Engr. Dir., 44 years
Leroy Day – Hdq. Deputy Director, Space Shuttle Program, 19 years
Dr. Henry P. Decell, Jr. – JSC, Chief, Theory & Analysis Office, 5 years
Charles F. Deiterich – JSC, Mgr., Flight Operations Integration, MOD, 30 years
Dr. Harold Doiron – JSC, Chairman, Shuttle Pogo Prevention Panel, 16 years
Charles Duke – JSC, Astronaut, Apollo 16, 10 years
Anita Gale
Grace Germany – JSC, Program Analyst, 35 years
Ed Gibson – JSC, Astronaut Skylab 4, 14 years
Richard Gordon – JSC, Astronaut, Gemini Xi, Apollo 12, 9 years
Gerald C. Griffin – JSC, Apollo Flight Director, and Director of Johnson Space Center, 22 years
Thomas M. Grubbs – JSC, Chief, Aircraft Maintenance and Engineering Branch, 31 years
Thomas J. Harmon
David W. Heath – JSC, Reentry Specialist, MOD, 30 years
Miguel A. Hernandez, Jr. – JSC, Flight crew training and operations, 3 years
James R. Roundtree – JSC Branch Chief, 26 years
Enoch Jones – JSC, Mgr. SE&I, Shuttle Program Office, 26 years
Dr. Joseph Kerwin – JSC, Astronaut, Skylab 2, Director of Space and Life Sciences, 22 years
Jack Knight – JSC, Chief, Advanced Operations and Development Division, MOD, 40 years
Dr. Christopher C. Kraft – JSC, Apollo Flight Director and Director of Johnson Space Center, 24 years
Paul C. Kramer – JSC, Ass.t for Planning Aeroscience and Flight Mechanics Div., Egr. Dir., 34 years
Alex (Skip) Larsen
Dr. Lubert Leger – JSC, Ass’t. Chief Materials Division, Engr. Directorate, 30 years
Dr. Humbolt C. Mandell – JSC, Mgr. Shuttle Program Control and Advance Programs, 40 years
Donald K. McCutchen – JSC, Project Engineer – Space Shuttle and ISS Program Offices, 33 years
Thomas L. (Tom) Moser – Hdq. Dep. Assoc. Admin. & Director, Space Station Program, 28 years
Dr. George Mueller – Hdq., Assoc. Adm., Office of Space Flight, 6 years
Tom Ohesorge
James Peacock – JSC, Apollo and Shuttle Program Office, 21 years
Richard McFarland – JSC, Mgr. Motion Simulators, 28 years
Joseph E. Rogers – JSC, Chief, Structures and Dynamics Branch, Engr. Directorate,40 years
Bernard J. Rosenbaum – JSC, Chief Engineer, Propulsion and Power Division, Engr. Dir., 48 years
Dr. Harrison (Jack) Schmitt – JSC, Astronaut Apollo 17, 10 years
Gerard C. Shows – JSC, Asst. Manager, Quality Assurance, 30 years
Kenneth Suit – JSC, Ass’t Mgr., Systems Integration, Space Shuttle, 37 years
Robert F. Thompson – JSC, Program Manager, Space Shuttle, 44 years/s/ Frank Van Renesselaer – Hdq., Mgr. Shuttle Solid Rocket Boosters, 15 years
Dr. James Visentine – JSC Materials Branch, Engineering Directorate, 30 years
Manfred (Dutch) von Ehrenfried – JSC, Flight Controller; Mercury, Gemini & Apollo, MOD, 10 years
George Weisskopf – JSC, Avionics Systems Division, Engineering Dir., 40 years
Al Worden – JSC, Astronaut, Apollo 15, 9 years
Thomas (Tom) Wysmuller – JSC, Meteorologist, 5 years


3) Compléments et rappels :

L'ancien Directeur de James Hansen à la NASA, un physicien de l'atmosphère, le Dr John Theon, avait porté une critique acerbe sur le comportement et les déclarations de son subordonné.Il a déclaré :

"Hansen n'a jamais été muselé (NdT: Hansen a affirmé qu'il l'avait été) même quand il violait la position officielle de l'Agence sur les prédictions climatiques (qui était que nous n'en savions pas assez pour prévoir le climat et les effets de l'homme sur celui-ci). Ainsi, Hansen a plongé la NASA dans l'embarras lorsqu'il a proféré ses affirmations, en 1988, devant le Congrès." (NdT : C'est là que toute l'affaire du réchauffement climatique a commencé).

__

Michael Griffin est le précédent administrateur de la NASA. Nommé par l'administration précédente, il a été remercié par le Président Obama et remplacé par Charles Bolden Jr. auquel Obama a assigné une mission pour la NASA plutôt déconcertante s'agissant de l'agence qui a exploré l'espace au bénéfice de l'humanité toute entière. Durant son mandat, Michael Griffin a formulé une critique non déguisée vis-à- vis des employés de son institution qui se répandent en propos alarmistes et fortement politisés dans les médias (Tels James Hansen ou Gavin Schmidt). Voici ce qu'a dit Michael Griffin :

"La responsabilité de la NASA est de recueillir des données qui sont utilisées par la communauté scientifique et les responsables politiques dans le cadre d'une discussion en cours concernant l'évolution de la planète"... "Ce n'est pas la mission de la NASA de déterminer les politiques concernant de possibles stratégies de réduction des effets du changement climatique".

__

Pour sa part, Walter Cunningham, scientifique astronaute et signataire de la lettre, a témoigné que :

"Dans l'environnement politiquement correct actuel, beaucoup sont réticents à s'élever contre la croyance populaire et quand ils le font, ils sont le plus souvent ignorés. Lorsque l'Administrateur de la NASA, Michael Griffin (voir ici), le patron de Hansen, et qui est lui-même un éminent scientifique, a tenté d'établir une distinction entre la vision politique et personnelle de Hansen d'une part et celle de la science effectuée par l'agence (NdT : la NASA) d'autre part, il a été contraint de faire marche arrière."

__

L'un des signataires de la lettre ci-dessus nous éclaire sur, au moins, une des motivations des signataires de la lettre ci-dessus, sur le blog de Judy Curry :

Harold H Doiron, PhD | April 14, 2012 at 5:47 pm | Reply

"En tant qu'un des signataires de la "Lettre à Bolden" nous avons pensé qu'il était important que les employés de haut niveau de la NASA au GISS (NdT : C'est clairement J. Hansen et G. Schmidt qui sont visés) soient contestés par rapport à leurs affirmations au grand public qui ressemblent plus à de la propagande qu'à une analyse objective des tendances actuelles du réchauffement climatique. Les déclarations venant du plus haut responsable de la base de données du GISS de la NASA ont affirmé au grand public que "2011 était la 9ème année la plus chaude dans les enregistrements historiques" alors qu'une description plus précise et plus riche en informations aurait dû être "durant l'année 2011, la température globale moyenne est restée stable ou a légèrement baissé depuis son niveau de 1998" ce qui serait plus convenable vis à vis de la réputation scientifique de la NASA que les vétérans se sont efforcé d'établir. Est-ce que vos lecteurs sont d'accord avec nous que la réputation scientifique de la NASA est mise à mal par de telles déclarations alarmistes venant du responsable de la science climatique à la NASA ?"

Effectivement, comme je l'avais fait remarquer, tout est dans la présentation des résultats des mesures...
J'ajoute que, tout comme James Hansen, Michel Jarraud de l'OMM s'est également fait une spécialité (reprise par tous les médias) d'indiquer le classement de la température dans le contexte des données historiques. Un tel classement est trompeur et ne signifie rien quant à l'évolution actuelle des températures. Il est beaucoup plus utile de préciser la tendance de l'évolution de la température dans le cadre (au moins) de la dernière décennie ne serait-ce que pour savoir si la température monte, baisse ou reste stable, comme le recommande, en particulier, H. H. Doiron.



4) L'arrière-plan : Le militantisme du responsable du GISS de la NASA.




Beaucoup considèrent que ce sont les déclarations ultra-alarmistes de James Hansen devant le Sénat US, en 1988, qui ont véritablement lancé et popularisé le concept hansen12du "réchauffement climatique anthropique".

Depuis cette époque, James Hansen a multiplié les déclarations catastrophistes à la presse. Il milite fréquemment aux côtés des environnementalistes américains. Il a été arrêté à plusieurs reprises au cours de diverses manifestations organisées par les Verts US contre les projets d'extraction ou d'utilisation des carburants fossiles, comme on le voit sur les clichés ci-contre. Il a aussi participé à la défense de militants de Greenpeace mobilisés contre des centrales électriques en Angleterre. Ses nombreuses déclarations à a presse, notamment celle où il assimile les trains qui transportent le charbon nécessaire aux centrales thermiques aux "trains de la mort" ont défrayé la chronique, de même que diverses accusations (de crimes contre l'humanité ) prononcées vis à vis des responsables des groupes pétroliers, voire contre certains homme politiques US.

Sa dernière arrestation (à droite, ci-contre) remonte au mois d'août 2011. Hansen manifestait contre le projet du grand pipeline (Le Trans Canada Corps) qui devait convoyer les huiles de schistes du Canada vers le Sud des Etats-Unis et qui a finalement été rejeté par Obama




Le "cartoon" de Josh, ci-contre à droite, montre James Hansen sur la lune, coiffé de son célèbre chapeau alors qu'il vient de recevoir une médaille lors de son récent séjour à Edinbourgh en Ecosse. Hansen déclare "Ah gut a maydel" (sans doute une moquerie de Josh sur l'accent écossais).
En bon anglais : "I got a medal" soit "j'ai eu une médaille").

Hansen est reconduit par un astronaute de la NASA qui déclare " Il est temps de ramener le Dr. Hansen sur Terre".


Il est évident que l'activisme politique très en pointe de James Hansen qui est toujours officiellement employé par la NASA, ne pouvait que susciter des réactions très négatives dans les milieux scientifiques de l'agence spatiale américaine, très peu enclins à ce genre de comportement. En effet, jusqu'à présent, la NASA avait exigé une neutralité politique et scientifique absolue de la part de ses employés comme l'a déclaré le supérieur hiérarchique de Hansen, le Dr Theon ou encore, l'ancien administrateur Michael Griffin qui avait rappelé récemment que la mission de la NASA consistait à fournir des données scientifiques validées et non pas à extrapoler des conclusions et à indiquer (exiger ?) une ligne d'action de la part des politiques.
Dans le même esprit, beaucoup se demandent, à la NASA et ailleurs, s'il est déontologiquement acceptable que le "lanceur d'alertes" très engagé qu'est James Hansen soit aussi le responsable exclusif de la gestion et de la publication de la base de données (très problématique) de la courbe de température (le GISTEMP) qui sert de référence pour les rapports du GIEC.

A noter que ces écarts répétés et largement médiatisés à la règle d'or de la NASA, s'inscrivent dans une période particulièrement problématique pour la survie même de l'agence spatiale. En effet, - crise oblige - la NASA est actuellement frappée par de multiples réductions budgétaires. Le programme des navettes spatiales a été récemment abandonné et plusieurs programmes ont été suspendus et reportés pour des jours meilleurs.
Certains politiques US ont même été jusqu'à suggérer le démantèlement de la NASA...

La réponse de la NASA : Les autorités de l'agence spatiale ont répondu à la "lettre des 49" par la voix du Dr. Waleed Abdalati. Ce dernier affirme que :
“La NASA soutient des recherches dans de multiples domaines en pointe de la science, y compris sur les relations entre le climat et le dioxyde de carbone. En tant qu'agence, la NASA ne tire pas de conclusions et ne fait pas de "déclarations" au sujet des résultats des recherches. Nous soutenons une recherche scientifique ouverte et la discussion".
Cette déclaration très louable, cadre effectivement avec la ligne de conduite adoptée par l'agence depuis le début. Malheureusement elle est en contradiction formelle d'une part avec les déclarations alarmistes répétées du Dr Hansen de la NASA, ainsi qu'avec de très nombreuses pages publiées sur le site de l'agence et notamment avec celle-ci, très affirmative, qui semble tout droit sortie du rapport du GIEC 2007 (qui lui sert d'ailleurs de référence).

Le Dr. Abdalati invite également les signataires de la lettre à participer au débat scientifique par la voie traditionnelle, c'est à dire via la publication d'articles soumis au peer-review. Ce faisant, il oublie que les auteurs de la lettre basent leur invitation à la modération et à la prudence sur une quantité d'articles revus par les pairs qui ne vont pas dans le sens des déclarations alarmistes de James Hansen (tels que ceux qui sont mentionnés dans ce site). En bref, les auteurs de la "lettre des 49", invitent la NASA à la modération parce qu'il existe un débat scientifique sur ces questions, même si certains persistent encore à le nier.

5) La couverture médiatique :

Compte tenu de la notoriété des signataires et du grand intérêt porté par le public US à la conquête spatiale, cette lettre a reçu un certain écho, du moins dans les médias US (mais pas dans les médias francophones). Il faut savoir que les américains sont particulièrement fiers des innombrables succès remportés par les équipages des navettes spatiales et des vaisseaux spatiaux durant la grande époque de la NASA, ainsi d'ailleurs que du lancement des multiples satellites qui permettent l'observation de la planète et de l'espace (Hubble). Aux USA, les astronautes sont le plus souvent considérés comme de véritables héros. Comme toujours aux USA et selon leur tendance politiques (Républicains ou Libéraux), les communiqués de presse au sujet de la "lettre des 49" sont soit élogieux, soit critiques.


The Washington examiner : " Des astronautes condamnent l'approbation du réchauffement climatique par la NASA".
Business insider : "Des scientifiques de la NASA contestent le changement climatique."
The American Thinker : "La NASA est ébranlée par une rébellion au sujet du réchauffement climatique"
Dailycaller : "Des anciens astronautes critiquent la NASA pour ses positions extrémistes sur le changement climatique".
Huffinston Post : "Les affirmations de la NASA sur le réchauffement global critiquées par 49 astronautes et scientifiques qui ont travaillé autrefois pour l'agence".

National Post : "Des Ex-employés de la NASA accusent l'agence de 'position extrême' sur le changement climatique."
Live Science : " Des anciens astronautes et employés de la NASA : Restez en dehors du changement climatique."
Energy Tribune : "Le désaccord sur le climat lancé à la NASA."
Financial post : " 49 anciens scientifiques de la NASA sont furieux à propos du biais de l'agence au sujet du changement climatique."
WUWT : "Hansen et Schmidt sous le feu des ingénieurs, des scientifiques et des astronautes qui demandent à l'administration de regarder les évidences empiriques plutôt que les modèles climatiques."

The Guardian : "Les attaques sur la science climatique de la part des équipes de la NASA ne doivent pas être prises au sérieux". Le Guardian minimise ce qui est dans la ligne de ce journal, toujours fidèle à "la cause".
New York Times (Blog d'Andrew Revkin) : "Au sujet des astronautes, de la NASA et de l'inquiétude climatique."
National Review on line : "Le capricieux Dr. Hansen".

Pour ce qui est de l'opinion publique aux USA, Gallup vient de publier les résultats d'un sondage tout récent au sujet des préoccupations des américains pour les questions environnementales. Ce sondage place le "réchauffement climatique" en bon dernier dans le classement. Et, de manière générale, jusques et y compris pour ce qui est du réchauffement climatique, les inquiétudes sont en baisse notable depuis 2000.

Stay tuned !

A suivre ..

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html#nasa


Bravo à Jacques Duran il a fait du bon boulot.
Je vous est mis une petite mis à jour ici aussi

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6570p15-les-ecotartufes#64886
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.   26/12/2015, 20:20

C’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat !




Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique. Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien !

Il y a une semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) pointait une nouvelle fois d’un doigt accusateur l’homme et le CO2 qu’il produit comme principaux coupables du réchauffement climatique. Pour Werner Munter, spécialiste mondialement reconnu des avalanches, qui se penche compulsivement sur le phénomène depuis trois ans, « ces gens sont des imbéciles qui répètent en boucle des bêtises, le savent et sont payés pour ! » Le Bernois nous a longuement reçus dans son appartement d’Arolla (VS) pour étayer ces accusations entre une tranche de viande séchée et deux verres de Cornalin. Son diagnostic climatosceptique, loin d’être celui d’un hurluberlu, est partagé par d’éminents scientifiques dont deux Prix Nobel. Il nous l’explique.

Vous affirmez que l’homme n’a rien à voir avec le réchauffement. Pourquoi ?

Précisons tout d’abord que je ne conteste pas le réchauffement lui-même. Je l’ai d’ailleurs constaté en tant que guide de montagne en voyant les glaciers reculer. Celui qui nous fait face par exemple a perdu 100 m depuis que j’ai acheté cet appart en 1989. En 2005, le pilier Bonatti des Drus s’est effondré à cause du réchauffement du permafrost. Ce que je remets en cause, ce sont les causes de ce réchauffement. Elles n’ont rien à voir avec l’homme ou avec le CO2 comme on nous le serine. Je suis arrivé à cette conclusion pour trois raisons.

Quelles sont ces raisons ?

La première, c’est tout simplement l’analyse des données climatiques reconstituées sur des millions d’années. Rien que dans les 10 000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons. Ces optima correspondent à des cycles naturels. Au Moyen Age, il était par exemple possible d’aller en vallée d’Aoste depuis Arolla avec les troupeaux car le glacier n’existait plus. Lors des deux premiers optima, le Sahara était une savane avec des lacs, des arbres et des éléphants. Avant cela, pendant des centaines de milliers d’années, il a fait plus chaud qu’aujourd’hui. Et parfois jusqu’à 7 degrés plus chaud ! Or le GIEC se concentre sur les 150 dernières années. Autant dire qu’il regarde autour de son nombril. Les reconstructions paléoclimatiques montrent aussi que, pendant des centaines de millions d’années, il n’y a pas eu de corrélations entre le CO2 dans l’atmosphère et la température sur terre.

Votre second argument ?

La concentration de CO2 – qui est soit dit en passant un gaz vital et non pas un poison – dans l’atmosphère est négligeable. Il y en a un peu moins de 0,5‰ dans l’atmosphère, et au maximum 5% de cette quantité est imputable à l’homme. Pour un million de molécules d’air, il y a seulement 20 molécules de CO2 produites par l’homme. Et chaque année, notre industrialisation rajoute 4 molécules de CO2 pour chaque million de molécules d’air, mais la moitié est absorbée par les océans et les plantes. Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe ? J’ai beaucoup de peine à le croire (rires).

Pourquoi dès lors la thèse officielle fait quasi consensus ? Vos collègues scientifiques ne sont pas tous des imbéciles !

Ces théories visent à nous culpabiliser. Quand des scientifiques comme ceux du GIEC disent qu’ils veulent sauver la planète, je dis qu’ils ne sont pas crédibles. Ils mentent pour préserver des intérêts économiques dont les leurs. Car il y a tout un business derrière la lutte contre le réchauffement. Il y a une volonté de faire peur aux gens par exemple en dramatisant la montée des océans, alors que ceux-ci ne s’élèvent que de 2 à 3 mm par an ! C’est aussi une manipulation intellectuelle de parler de CO2 en tonnes plutôt qu’en proportion. Des tonnes, ça impressionne, mais rappelons que l’atmosphère pèse 5 000 000 000 000 000 tonnes !

Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C’est-à-dire ?

Celle de la thermodynamique en particulier. Pour faire simple : la terre fait 15° en moyenne. L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude. Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration. La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne.

Alors au final, comment expliquez-vous ce fichu réchauffement ?

Je n’ai pas de réponse car trop de facteurs entrent en jeu. Par contre, j’ai des hypothèses. Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire – qui répondent à des cycles – de jouer un rôle central, tout comme les processus nucléaires complexes et méconnus qui sont à l’œuvre au centre de notre Terre. Quoi qu’il en soit, c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat. La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre !

http://metatv.org/cest-de-larrogance-de-croire-quen-150%E2%80%89ans-dindustrialisation-nous-avons-change-le-climat


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique du Vrai/Faux rechauffement climatique anthropique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Détection vrai/faux cheveux
» VRAI / FAUX
» Panneaux photovoltaïques et réchauffement climatique
» "Faux" cristal de roche biterminé
» Réchauffement climatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: