Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - Palestine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
al_ankabout



Nombre de messages : 360
Localisation : Médine
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   21/1/2012, 15:36

La Thaïlande reconnaît la Palestine ;

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a affirmé aujourd’hui (19/01/2012) que la Thaïlande avait reconnu l’Etat de Palestine. Des sources au ministère ont indiqué que les autorités palestiniennes avaient reçu hier une lettre officielle de la Thaïlande reconnaissant l’Etat de Palestine dans les frontières de 1967.

la suite ;
http://missionfalestine.wordpress.com/2012/01/20/la-thailande-reconnait-la-palestine/

Un de plus, en attendant ce jour inch'Allah où le régime sioniste de Tel Aviv dégagera à tout jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   8/2/2012, 13:43

Une loi israélienne va légaliser la dépossession des Bédouins


Une nouvelle loi cherche à inscrire le Plan Prawer controversé dans la loi israélienne. Si la Knesset passe la loi, cela permettra à Israël d’intensifier son effort pour déposséder les Bédouins du Néguev et les déporter dans des municipalités misérables. Cette loi a été totalement ignorée des médias locales et internationales.





Le 3 janvier, le gouvernement israélien a publié un projet de loi intitulée “Régulation de l’installation des Bédouins dans le Néguev”, qui décrit les étapes nécessaires à la déportation de la majeure partie des habitants des villages non reconnus du Néguev et à la confiscation d’environ deux-tiers de la terre qui leur appartient encore.

Comme on peut le comprendre, le gouvernement israélien s’attend à ce que ce projet de loi rencontre de la résistance et il a donc inclus dans la loi des mesures violentes pour garantir sa mise en oeuvre. Cette loi suit actuellement le cours de la procédure législative de la Knesset et devrait être bientôt votée.

Nous en appelons à tous nos amis pour qu’ils nous aident à empêcher la Knesset et le gouvernement de voter cette loi désastreuse.

Voici un bref historique de cette loi, puis une court aperçu de la loi elle-même qui souligne ses aspects les plus dangereux :

On peut trouver le projet de loi à cette adresse (seulement en Hébreux) :

http://www.tazkirim.gov.il/Tazkirim_Attachments/41151_x_AttachFile.doc



Un bref résumé de la situation actuelle

Urbanisation forcée : Israël mène des politiques destructrices contre la minorité bédouine depuis des décennies. Les conséquences de ces politiques se concrétisent dans sept villes bédouines qui sont les municipalités les plus pauvres d’Israël et où se cumulent un délitement social, un chômage terrible et l’absence de rôle positif traditionnel ou moderne pour les femmes. Israël a créé ces villes sans aucun respect des traditions et des besoins de la communauté avec, comme seul but, celui de réduire la surface de terre dont la communauté peut disposer. Au cours du siècle dernier, Israël a réussi à “installer” la moitié de la communauté bédouine dans ces villes-campements innommables.



Politique de non-reconnaissance de leurs villages : L’autre moitié de la communauté bédouine a refusé de renoncer à ses terres traditionnelles et à sa culture et le gouvernement lui a fait payer le prix fort en refusant de lui fournir les services et infrastructures de première nécessité en vertu de sa politique de non-reconnaissance. 45 villages de 1 000 à 10 000 résidents chacun ne sont pas reconnus, ce qui oblige les habitants à vivre sans routes, sans électricité, sans eaux courante, sans égouts, avec des services de santé et d’éducation insuffisants et pire encore, sans administration à qui demander des permis de construire ce qui rend toutes les habitations “illégales” et donc condamnées à la démolition.



Occupation de la terre : Avant 1948 les Bédouins étaient quasiment les seuls habitants du Néguev. En 1952 il ne restait que 12 000 Bédouins : on avait persuadé les autres d’une manière ou d’une autre de quitter le pays. Aujourd’hui il y a environ 200 000 Arabes-Bédouins qui constituent le tiers de la population du Néguev et qui occupent 320 000 dunams de terre sur les 13 millions de dunams du Néguev. La nouvelle loi va réduire encore plus l’espace dont ils vont disposer—à moins de 150 000 dunams.



Pour faire une comparaison : les fermiers juifs du Néguev disposent de 1 million de dunams de terres cultivables, tandis que les Bédouins ne disposent que de 195 000 dunams, et la nouvelle loi va réduire cela à pratiquement rien. Et pourtant, il y a plus de gens qui gagnent leur vie comme fermiers dans la communauté bédouine que parmi les Juifs du Néguev. Il est inutile de préciser que la nouvelle loi va augmenter la pauvreté de la communauté bédouine et la rendre plus dépendante du gouvernement qu’elle ne l’est déjà ; et cela décimera encore davantage la communauté.



La loi :

Le projet de loi commence par un appel à tous les Bédouins pour qu’ils demandent la ratification de leurs titres de propriétés sur leurs terres si leurs pères ou leurs grands-pères ont entamé une procédure pour faire valoir leurs titres de propriétés auprès du gouvernement israélien selon la procédure créée dans les années 1970. Ensuite les modes de propriété de la terre sont examinés par le gouvernement : Leurs ancêtres occupaient-ils ou cultivaient-ils la terre dans les années 1970 ? Leurs descendants l’utilisent-ils toujours aujourd’hui ? Tous les enfants et les cousins ont-ils demandé la ratification de leur titre de propriété ? Et encore d’autres conditions. Si toutes les conditions sont remplies, le gouvernement promet à la personne qu’elle recevra un terrain correspondant à la moitié au plus de celui auquel elle accepte de renoncer. Mais le gouvernement ne respectera sa promesse que si le Bédouin débarrasse lui-même la terre qu’il occupe actuellement de toutes les constructions, occupants, animaux et arbres comme l’exige le gouvernement ; de plus la terre qu’il reçoit en dédommagement sera située dans un lieu que le gouvernement lui-même choisira.



Les menaces que la loi fait peser sur la communauté bédouine :

La loi a pour but de confisquer la terre : Comme il a été montré précédemment, la loi réduit l’accès des Bédouins aux terres cultivables qui constituent une ressource capitale pour les habitants des villages bédouins qui vivent encore principalement du travail de la terre. Cela est d’autant plus choquant que les Bédouins sont reconnus par l’ONU comme un peuple autochtone et ont droit, en tant que tel, à une compensation équivalente en terre (entre autres compensations) — et est donc interdit de les dépouiller de leur terre.



Elle augmente le pouvoir des instances gouvernementales : Les articles #71- #73 autorisent l’Autorité pour le Replacement de Bédouins (après une requête formelle au Premier Ministre) à ordonner l’évacuation immédiate d’un lieu, la démolition des constructions et l’évacuation de tous ses occupants sans commission rogatoire comme cela est nécessaire aujourd’hui. De plus la loi stipule que le tribunal a très peu de pouvoir pour empêcher la mise en oeuvre d’une telle opération. Tous les villages bédouins doivent subir le même sort.



Elle engendre d’inutiles querelles familiales : Les articles #42-#43 stipulent que le pourcentage de terre qu’une personne recevra, dépendra du pourcentage du titre de propriété initial qui a été ratifié. Ce qui veut dire en clair que si tous les cousins (le grand-père étant à l’origine de la demande de ratification) entrent dans la procédure, alors (si tous les autres critères sont remplis) ils recevront tous une compensation en terre (que les Bédouins préfèrent de loin à la compensation financière) qui ira jusqu’à 50% de la surface de la terre dont ils revendiquent la propriété. Par contre, si un cousin refuse de se joindre au processus, les autres recevront moins de terre en compensation. Cette mesure a pour but de forcer les descendants de ceux qui ont entamé une procédure pour faire valoir leurs droits sur la terre à entrer dans le processus et à renoncer à leurs droits sur la terre. Les conflits que cela engendrera au coeur de la plupart des familles bédouines du Néguev, détruiront encore davantage le tissus social déjà bien détérioré par l’urbanisation forcée et la dislocation. Il est incroyable qu’un gouvernement puisse voter une loi si dommageable à la vie familiale dans le seul but de forcer les gens à renoncer à un peu plus de leurs droits historiques sur la terre.



Elle diminue la protection judiciaire des Bédouins : La loi prescrit qu’en cas de conflit avec d’autres lois, cette loi prévaut sur les autres lois israéliennes existantes, réduisant de la sortes la possibilité qu’ont les membres de la communauté bédouine d’obtenir justice auprès des tribunaux.

Une autre mesure clairement raciste de la loi est que les Bédouins ne peuvent pas recevoir en compensation des terres qui se situeraient à l’ouest de la route #40 mais bien plutôt dans un périmètre établi par la loi à l’exemple des réserves ou “Bantoustans”.



Aucune souci de planification de l’habitat : Qui plus est, la loi n’inclut aucune discussion ou procédure concernant la reconnaissance des villages, ni de procédure pour implanter des villages, ni la possibilité pour les gens de la communauté de choisir le lieu de leur résidence et la nature de leur communauté. Aussi quand l’évacuation décrite dans les articles 71-73 sera effectuée, le gouvernement décidera seul de l’endroit où seront transférés les dizaines de milliers de personnes.



Une concertation qui n’en est pas une : Le gouvernement a nommé le ministre Beni Begin pour s’occuper des réclamations des Bédouins et pour aménager la loi en fonction des besoins et des souhaits de la communauté bédouine. Cependant, nous avons entendu ce que le ministre Begin a dit et malheureusement nous avons constaté qu’il n’a pas de qualification, ni de désir d’écouter les membres de la communauté bédouine. Au contraire, à notre sens, il met son éloquence au service du gouvernement en s’efforçant de convaincre les membres de notre communauté d’accepter cette loi destructrice.



La mise en oeuvre de cette loi engendrera de grandes souffrances : Nous pensons que cette loi ne doit pas être appliquée car son but — réduire encore la possibilité de garder ce qui nous reste de nos terres ancestrales— est une abomination pour les membres de la communauté bédouine. Mais si la loi passe et si elle est mise en oeuvre, la communauté bédouine endurera de grandes souffrances : les bulldozers raseront les villages, la terre sera confisquée par la force, beaucoup de gens seront emprisonnés à cause de leur refus de renoncer à leur terre, et si la loi atteint son but, ce sera l’urbanisation totale, la perte de la terre comme source de revenu pour le peuple bédouin et la destruction de leur culture.

Des milliers de Bédouins ont manifesté à Beer Sheva et à Jérusalem pour protester contre ce projet de loi. Les médias israéliens, qui collaborent avec le gouvernement, ont complètement ignoré ces manifestations.



* Yeela Raanan est militante pacifiste et enseignante en Israël

http://realinfos.wordpress.com/2012/02/08/un-loi-israelienne-va-legaliser-la-depossession-des-bedouins/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   12/3/2012, 19:37

Gaza : les forces israéliennes d'occupation assassinent 17 Palestiniens et font 30 blessés




Dix-sept personnes ont été assassinées et plus de 30 blessées à ce jour dans une série de frappes aériennes. De nombreux sites ont été la cible des attaques israéliennes tout au long de la bande de Gaza.

Le dernier décès vient d'être rapporté dans la région d'Al Zaytoon dans l'est de Gaza. Deux autres personnes ont été blessés dans la dernière attaque aérienne sur la bande de Gaza aujourd'hui. Dans l'attaque, Ahmad Salem Deeb a été tué. Il s'était marié deux jours auparavant auparavant.

Les raids aériens israéliens ont tué au moins une personne et blessé 2 autres à Rafah dans le sud de la bande de Gaza plus tôt le samedi. Leur moto a été touchée par un missile tiré depuis un drone [avion sans pilote].

Les derniers décès sont survenus lorsque les drones israéliens ont tiré des missiles à Khan Younis tuant Abou Mansour Nusaira et Hussein Hamad plus tôt ce matin.

L'armée israélienne tire sur les cortèges funèbres

Les troupes israéliennes ont ouvert le feu sur le cortège funèbre d'une partie des victimes tuées la nuit dernière. Quatre personnes ont été blessés par balles à l'intérieur du cimetière.

Les avions de combat israéliens ont frappé la nuit dernière le bâtiment du conseil législatif palestinien, et 3 personnes ont été tuées dans cette attaque ...

Dix-sept personnes ont été tuées et plus de 30 blessés à ce jour dans une série de frappes aériennes. De nombreux sites et lieux ont été pris pour cible cible tout au long de la bande de Gaza.

Dans un raid aérien dans le centre de la ville de Gaza la nuit dernière, des missiles ont touché un garage dans la rue Yarmouk. Quatre personnes ont été blessées dans cette attaque.

Un autre raid des aides a ciblé une maison dans le nord de la bande de Gaza.

La responsable de la politique étrangère européenne Catherine Ashton a dit « suivre avec préoccupation la récente escalade de la violence à Gaza et dans le sud d'Israël » [complicité honteuse qui ne s'avoue pas comme telle, comme à l'habitude - NdT].

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a condamné les tirs de roquettes vers Israël depuis la bande de Gaza en représailles à la série de meurtres commis par l'armée israélienne.

Mme Clinton a déclaré lors d'une réunion avec la chef de l'opposition israélienne, Tzipi Livni à New York, qu'« Israël a le droit de se défendre » [traduire : Israël peut massacrer qui il veut et quand il veut, nous serons toujours à leurs côtés - NdT].

L’Égypte a condamné samedi l'agression israélienne contre la bande de Gaza, appelant Israël à mettre fin immédiatement aux frappes aériennes qui ont coûté la vie à 17 Palestiniens depuis vendredi.

Le Ministre des Affaires étrangères Mohamed Kamel Amr a déclaré : « L’Égypte est profondément alarmée » par les attaques israéliennes et demande que ces attaques cessent immédiatement.

Hier après-midi, un F16 israélien à tiré un missile sur une voiture dans le quartier de Tal el Hawa, tuant deux Palestiniens, et en blessant très grièvement un troisième. Un de deux Palestiniens assassinés était Mahmoud Hanani, l'un du millier de prisonniers libérés dans le récent échange de prisonniers. Mahmoud était âgé de 44 ans, et il était le secrétaire général des Comités Populaires de Résistance [CPR].

Noms de 16 des Palestiniens tués dans Gaza dans les dernières 24 heures :

- Zuhair Al-Qaysi, 49 ans
- Mahmoud Hanani, 44 ans
- Yahya Dahshan, 27 ans,
- Mohammad Haraha, 24 ans
- Obid Al-Gharabliu, 22 ans
- Hazem Qureqi, 22 ans
- Shadi Seeqali, 27 ans
- Fayeq Sameer, 28 ans
- Motasem Hajjaj, 22 ans
- Ahmad Hajjaj, 22 ans
- Moahamd Al-Mogari, 25 ans
- Mahmoud Nejam, 22 ans
- Moahamamd Al-Ghamri, 26 ans
- Hussain Barham, 51 ans
- Kamala Nusirah, 21 ans
- Mahdi Abu Shawish

http://fr.sott.net/articles/show/7279-Gaza-les-forces-israeliennes-d-occupation-assassinent-17-Palestiniens-et-font-30-blesses

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
menthe_verte



Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   13/3/2012, 12:22

Salam, Salut, Shalom,

Selon la Sourate14, verset 6: « Quand Moïse dit à son peuple : " Rappelez-vous le bienfait de Allah envers vous quand il vous sauva des gens de Pharaon qui vous imposaient le pire tourment, égorgeaient vos fils et couvraient vos femmes de honte ! " »

Voilà la technique de l'état voyou d'isra-hell.

Mais Dieu est Grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   26/3/2012, 11:56

Des centaines d’Israéliens passent à tabac des travailleurs arabes dans un centre commercial à Jérusalem



"Mort aux Arabes", ont scandé des supporters de Beitar Jérusalem

Des centaines de supporters de l’équipe israélienne de football "Beitar Jerusalem" ont attaqué des travailleurs du nettoyage arabes dans un centre commercial, a rapporté vendredi le Haaretz. "C’était une tentative de lynchage de masse", a déclaré au journal israélien Mohammad Youssef, responsable de l’équipe de nettoyage qui a été passé à tabac dans le centre commercial Malha, à Jérusalem.

Bien que l’incident ait été filmé par des caméras de surveillance, aucun des agresseurs n’a été arrêté par la police, indique le Haaretz.

Des témoins ont affirmé au journal que l’incident a eu lieu après un match de foot dans un stade non loin du centre commercial Malha. "Les supporters de Beitar Jerusalem sont arrivés en scandant des slogans raciaux et anti-arabe", selon le Haaretz. Des témoins ont également rapporté que des hommes ont harcelé trois femmes arabes alors qu’elles étaient accompagnées de leurs enfants. "Ils les ont insultées avant de cracher sur elles", précise le journal.

Le responsable du centre commercial, Gideon Avrahami, a dénoncé l’incident, affirmant n’avoir jamais "vu une chose pareille". "C’est un incident raciste dégradant et choquant, c’est terrible", a-t-il affirmé au Haaretz.

Une serveuse dans un restaurant à l'intérieur du centre Malha a décrit au journal britannique The Guardian la panique causée à la suite de l'agression : "Tout le monde criait et fuyait. C'était fou. La police n'est arrivée qu'une demie heure plus tard pour nous évacuer. J'ai entendu dire que quelqu'un a été poignardé". "J'ai eu peur au début, mais je ne suis pas étonnée parce qu'on connaît les supporters (de Beitar Jerusalem); ils sont très violents", a-t-elle ajjouté.

Une vidéo filmée à partir d'un téléphone portable montrant des supporters de Beitar Jerusalem scandant "Mort aux Arabes", a été diffusée mardi sur YouTube.




Lié au courant ultranationaliste, le club de football Beitar Jérusalem continue de s'illustrer par le comportement ouvertement raciste de son public et de ses dirigeants. Le club de football du Beitar Jérusalem est l'un des plus populaires d'Israël. Arcadi Gaydamak, le milliardaire russe israélien est le propriétaire du club

Cette année risque d'être amère à plus d'un titre pour les fans du Beitar Jérusalem. Leur équipe fétiche est non seulement en train de rater sa saison sur le plan sportif, mais son ennemie jurée, la formation arabe israélienne de Bnei Sakhnine, pointe à la quatrième place du championnat, synonyme de qualification pour l'Europa League. Le comble de l'humiliation s'est produit le 4 février dernier au Teddy Stadium, l'antre mythique des jaune et noir, redouté pour son ambiance infernale, où les joueurs originaires de Galilée ont infligé une correction au Beitar (0-3). Fous de rage, les ultras de Jérusalem ont entonné des chants racistes contre Sakhnine, puis caillassé l'autobus de l'équipe à la fin du match.

Loin d'en être à leur coup d'essai, les Beitarim vouent une haine féroce aux Palestiniens d'Israël, soupçonnés d'être « une cinquième colonne à la solde des terroristes ». Pas une année ne passe sans qu'ils ne défraient la chronique par leurs propos anti-Arabes et un comportement violent dans les tribunes.

Historiquement proche de la droite nationaliste israélienne, le club de football du Beitar est lié au mouvement sioniste éponyme, fondé à Riga en 1923 et dirigé par Zeev Jabotinsky. Dans l'entre-deux-guerres, avant de rejoindre la Palestine, ses membres formaient des groupes d'autodéfense dans les grandes villes d'Europe de l'Est et faisaient le coup de poing. Une tradition maintenue jusqu'à aujourd'hui, en particulier lors des confrontations avec l'Hapoël Tel-Aviv, club affilié à la gauche israélienne et accusé de traîtrise pour avoir favorisé la coexistence sur la pelouse de Juifs et d'Arabes. Jusqu'à la mort du dictateur irakien Saddam Hussein, les supporteurs du Beitar n'hésitaient pas à scander : « Ya Saddam habibi, roudrou roudrou Tel-Aviv ! » (« Saddam, mon ami, lâche tes bombes sur Tel-Aviv »), allusion aux Scud qui frappèrent la métropole israélienne pendant la première guerre du Golfe. Les fans du Beitar s'en prennent aussi aux symboles de la paix. En novembre 2007, ils ont accueilli par un concert de sifflets la minute de silence en hommage à Itzhak Rabin. Des chants à la gloire d'Ygal Amir - l'assassin de l'ancien Premier ministre - ont résonné dans les travées du stade. L'incident a provoqué un tollé général.

Interdiction de stade

Le Beitar est régulièrement épinglé par la Fédération israélienne de football. Pourtant, ni les matchs à huis clos, ni les pertes de points, ni les lourdes amendes infligées au club ne semblent avoir d'effet dissuasif sur ses supporteurs. La plupart sont des Mizrahim (« Orientaux »), issus des couches populaires séfarades, et ne jouissent pas d'une réputation d'enfants de choeur. En Israël, le Beitar Jérusalem est un club à part, le seul par exemple où l'hymne national est imposé avant chaque début de match.

Autre particularité : l'interdiction formelle de recruter des joueurs arabes. En plus de soixante-quinze années d'existence, aucun responsable du club n'a trahi cette règle d'or, pas même l'entraîneur français Luis Fernandez, passé par le Beitar en 2005-2006. Gare à celui qui oserait la remettre en question. En novembre 2009, le capitaine de l'équipe, Aviram Baruchyan, a été contraint de s'excuser auprès des supporteurs pour avoir déclaré qu'il serait heureux d'accueillir un joueur arabe. « Le plus douloureux pour moi est d'avoir heurté les fans du Beitar, concéda-t-il à l'issue d'une réunion de réconciliation avec La Familia, les ultras du club. S'ils ne veulent pas d'Arabes dans l'équipe, il n'y en aura pas. »

Les dérives racistes du Beitar se banalisent dans un championnat où évoluent actuellement une cinquantaine de joueurs arabes israéliens. « Cette ségrégation doit cesser, s'insurge le journaliste de Haaretz Yoav Borowitz, favorable à un boycott du club. Que dirait-on si on empêchait des juifs de jouer dans le championnat de France ou d'Angleterre ? » D'autant qu'à Jérusalem la minorité arabe des quartiers est a dû récemment débourser 100 millions de shekels (20 millions d'euros) pour les travaux de rénovation du Teddy Stadium, en prévision de l'Euro Espoirs qu'Israël est supposé accueillir en juin 2013.


http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/751356/Des_centaines_d%27Israeliens_passent_a_tabac_des_travailleurs_arabes_dans_un_centre_commercial_a_Jerusalem.html
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2669p039.xml0/sport-arabe-racisme-footballisrael-au-beitar-jerusalem-on-n-aime-pas-les-arabes.html


http://www.alterinfo.net/Des-centaines-d-Israeliens-passent-a-tabac-des-travailleurs-arabes-dans-un-centre-commercial-a-Jerusalem_a73499.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shavo



Nombre de messages : 92
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   27/3/2012, 12:07

Un évenement à surveiller de près :

Citation :
La marche « Vers Qods » poursuit son chemin, Israël panique



A l'approche de la marche internationale « Vers Qods », prévue fin mars, à l'occasion de la journée de la "Terre", l'armée israélienne, qui s'est déjà mise en état d'alerte, a donné de tirer sur les participants aux manifestations sur les frontières de la Palestine occupée.

Une marche internationale est prévue le vendredi 30 mars, simultanément à la journée de la Terre, sur les frontières de la Palestine occupée aussi bien que partout dans le monde. Des centaines de milliers de pacifistes de tous les continents du monde, sont déjà arrivés, selon les organisateurs, aux pays voisions de la Palestine occupée. Ils doivent se diriger, le 30 mars, du Liban, de l'Egypte, de la Jordanie, de Gaza, de la Cisjordanie et des autres terres occupées en 1948, vers Qods. Des manifestations et rassemblements sont aussi prévus le même jour devant les ambassades du régime sioniste dans les capitales de divers pays du monde.

La journée de la Terre est une journée symbolique pour les Palestiniens célébrée et commémorée, chaque année, depuis quatre décennies, en guise de protestation contre les politiques expansionnistes du régime sioniste, notamment la confiscation des terres et maisons des Palestiniens. Les responsables de Tel-Aviv ont, déjà, mis en garde les pays voisins contre tout accord avec la tenue de la marche « Vers Qods », à la journée de la Terre, toutefois, un comité international représentant les cinq continents a décidé, il y a deux mois, d’organiser, une marche internationale, en vue de retenir l'attention de l'opinion publique à travers le monde sur la question de la ville sainte de Qods. Elle entend réclamer "la libération de la Palestine et la cessation de la judaïsation de Qods". Il est vrai que la judaïsation et la destruction des monuments historiques, nationaux et religieux, durant quatre décennies d'occupation de Qods, s'est, de plus en plus, accélérée, de la part du régime sioniste; le monde s'inquiète ainsi des impacts négatifs que cela pourrait avoir pour la ville sainte de Qods, ville de la paix et du salut, qui est occupée depuis 1967 par l'armée israélienne. Plus d'une centaine de colonies de peuplement sioniste y ont été construites tandis que des monuments historiques, des mosquées et des endroits sacrés voire des cimetières, datant des millénaires, détruits. Ce sont une seule partie des démarches expansionnistes du régime israélien.

Ceci dit, les épris de la liberté, partout dans le monde, représentant 700 organisations populaires, de 64 pays du monde, ont décidé, cette année, d'organiser et participer à une marche internationale pour contraindre la Communauté internationale à réagir face à Israël. Les responsables de l’entité sioniste sont déjà paniqués par cette marche internationale, à l’instar de la Journée mondiale de Qods. Désemparés, ils multiplient alertes et mises en gardes.

Source : http://www.alterinfo.net/La-marche-Vers-Qods-poursuit-son-chemin-Israel-panique_a73665.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   27/3/2012, 14:13

La marche « Vers Qods », une initiative marquant l’histoire-M. Ahmadinejad

Précision : la marche doit arriver en Palestine occupée le 30 mars.

IRIB-Devant les militants de la marche « Vers Qods », le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a qualifié leur initiative d’événement marquant l’histoire.

Un événement qui balise le terrain à la libération de la terre de Palestine du joug du régime sioniste. Les démarches qui auraient pour vocation l’émancipation de la Palestine, seraient à même à instaurer la justice, l’unité et la liberté pour l’humanité entière et pour toutes les nations, a déclaré le président Ahmadinejad avant de préciser : La question de Qods et de la Palestine ainsi que les efforts déployés pour les libérer constituent le secret de l’unité de tous les épris de liberté et des nations indépendantes. « L’occupation de la Palestine est une question au-delà de l’occupation d’un bout de terrain, cette question et l’entité sioniste sont un outrage à l’homme, à la liberté, la justice et aussi à tous les peuples indépendants, a ajouté le président iranien. Toutes les prétentions de droits de l’homme, de démocratie et apparemment humaines dès qu’elles arrivent à la frontière de la Palestine tombent dans la l’oubli, a-t-il souligné.

A noter que la branche asiatique de la marche « Vers Qods » est arrivée, vendredi soir à Téhéran.

http://french.irib.ir/info/iran-actualite/item/176842-la-marche--vers-qods--une-initiative-marquant-l%E2%80%99histoire-m-ahmadinejad


Article de 2010 qui donne un aperçu de l'importance de ce lieu dans la conscience collective musulmane :

Journée internationale d'al-Qods ou comment mobiliser la nation




Vendredi 3 septembre 2010

Tous les ans, le dernier vendredi du mois béni de Ramadan, les musulmans célèbrent la journée internationale d’al-Qods. C’est en 1979, année de la victoire de la révolution iranienne contre le régime le plus tyrannique de la région et le principal allié de l’Etat sioniste, que l’imam Khomeiny a lancé la célébration de cette importante journée pour mobiliser et unifier les rangs de la nation en vue de libérer al-Qods et la Palestine ;
Plus de trente ans après, que signifie cette importante journée de mobilisation et quel chemin cette mobilisation a-t-elle parcouru, au moment où la sainte ville d’al-Qods subit les assauts de la judaïsation et de l’épuration ethnico-religieuse ?
Pour l’imam Khomeiny, la question d’al-Qods et de la Palestine est une question qui ne peut que rassembler les musulmans de toutes confessions et écoles. C’est la journée par excellence de l’unité des musulmans autour d’un objectif : défendre la ville sainte contre les forces ennemies de la liberté et de la paix. A ce propos, l’imam Khomeiny ajoute, donnant une signification plus profonde et plus globale encore à cette journée : « la journée d’al-Qods, c’est une journée internationale, non seulement consacrée à al-Qods, mais une journée où les opprimés se lèvent face aux oppresseurs, le jour où les nations et les peuples qui étaient soumis à l’injustice des Etats-Unis et des autres se lèvent contre les grandes puissances arrogantes. C’est le jour où les opprimés doivent se préparer pour affronter les puissances arrogantes … ».
Al-Qods symbolise les peuples et les nations opprimées puisque son occupation par le sionisme et les puissances impériales et arrogantes dans ce monde l’a meurtrie, bafouée, humiliée, comme l’ont été les peuples colonisés. Les peuples et les nations opprimés, et en premier lieu le peuple palestinien, doivent se lever et affronter ces ennemis, aussi puissants soient-ils. Al-Qods est le lieu symbolique du rassemblement des peuples et nations opprimés pour affronter l’arrogance et l’oppression des grandes puissances. Elle est le lieu symbolique de leur unité, quelles que soient leurs nationalités et leurs religions ; c’est autour de la ville sainte d’al-Qods, ville millénaire occupée par l’une des puissances les plus racistes et haineuses dans le monde, que les opprimés doivent unifier leurs rangs.
Lorsque l’imam Khomeiny a lancé la journée internationale d’al-Qods, il savait que la mobilisation ne pouvait se faire que progressivement et creuser son chemin, au fil des ans, pour s’élargir et rassembler de plus en plus de peuples autour de la question d’al-Qods. Même les « laïcistes » qui critiquaient la focalisation sur la ville d’al-Qods, mettant en avant la Palestine toute entière, de crainte d’aborder la question des lieux saints et de réduire la question à un conflit « religieux », même ceux-là ont finalement rejoint la mobilisation, s’étant aperçus que le sionisme et les puissances occidentales se sont ligués pour leur arracher ce symbole et effacer toute leur histoire, leur passé et présent et entendent supprimer leur avenir sur cette terre.
Il y a plus de trente ans, la journée internationale d’al-Qods était surtout célébrée en République islamique d’Iran et dans des communautés éparses dans les pays arabo-musulmans. Aujourd’hui, elle est célébrée d’abord en Palestine, dans la ville même d’al-Qods et ailleurs, dans la plupart des pays arabes et plusieurs pays musulmans, comme elle est célébrée dans plusieurs pays du monde, là où les communautés musulmanes se rassemblent et s’unissent pour lever haut le drapeau palestinien et revendiquer la libération de la ville sainte et de la Palestine. C’est autour du symbole d’al-Qods que les musulmans, et avec eux, les peuples épris de justice et de liberté, revendiquent la liberté pour la Palestine.
A partir d’une journée de mobilisation annuelle pour al-Qods, la question palestinienne s’élargit et pénètre plus profondément dans la conscience des peuples, notamment musulmans, qui ne considèrent plus que cette question est lointaine, difficile à comprendre et à saisir. Malgré toute la propagande ennemie diffusée par des régimes arabes et musulmans agissant pour saper le moral des peuples, la mobilisation est devenue plus intense, au fil des ans. C’est l’apport stratégique de la vision à long terme d’un dirigeant historique, l’Imam Khomeiny.
Célébrer la journée internationale d’al-Qods, dans l’esprit même où l’a conçue l’imam, en tant que journée d’unité, de rassemblement et de lutte contre les oppresseurs et les arrogants dans le monde, et en premier lieu le sionisme, l’impact sera assurément très profond, d’une part en procurant cet espoir immense de la possibilité de libérer la Palestine et au-delà, l’humain, de toutes les chaînes de la servitude que les arrogants et les puissants ont forgées, et d’autre part, en déstabilisant les sionistes et leurs alliés qui réalisent que toute leur puissance militaire, économique et politique ne peut briser la volonté et la détermination des peuples.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Fadwa_Nassar.030910.htm

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   26/4/2012, 13:20

Israel tente d'empêcher la diffusion d’un rapport sur l’expulsion des Chrétiens de Palestine




Le Réseau américain de télévision "CBS" a révélé, le mardi 24/4, que l’occupant israélien a tenté d’exercer des pressions sur le réseau pour éviter la diffusion d'un rapport dans le programme "60 Minutes" sur la politique de l’occupation israélienne à expulser les chrétiens de Jérusalem et de Bethléem.

Le journaliste Bob Simon a réprouvé l’ambassadeur de l’ennemi occupant aux États-Unis pour son intervention et sa tentative d'empêcher la diffusion du rapport, ce qui conduirait à «une explosion dans la relation avec les chrétiens des Etats-Unis et Israël", selon les propos de l’ambassadeur.

Simon a dit à l’ambassadeur de l’occupation, Michael Oren, selon l'agence de "Sama": "Je ne me souviens pas d'un cas similaire pour l'intervention de l'Etat dans un rapport diffusé dans le programme. Alors que l'ambassadeur lui a répondu qu'il y a toujours une première fois, et il sert son Etat et tente de prévenir l'utilisation abusive contre lui», en soulignant qu'il incombe à la chaîne de diffuser des rapports sur la situation des chrétiens dans d'autres pays de la région.

La chaîne a diffusé la nuit dernière, le rapport qui dévoile la politique de l'occupation israélienne à déplacer les chrétiens de Terre Sainte, où le programme a révélé les harcèlements des chrétiens par l'occupation qui transforme leur vie en enfer.

L'ambassadeur a déclaré à son premier ministre, Benjamin Netanyahu, qui a intervenu dans la gestion de la chaîne d'arrêter la diffusion du rapport ou du moins le réduire, "si le rapport a été publié, selon les informations que j'ai reçu, comme il est, il serait une explosion des relations stratégiques avec les chrétiens aux États-Unis."

Dans ce contexte, le journal hébreu « Haaretz » a rapporté que Netanyahu était au courant de ce qui a été accompli par l'Ambassadeur de l'ingérence dans le travail de la chaîne. L'ambassadeur avait essayé d'atténuer l'impact du rapport, et a publié à l'avance un article dans un journal américain sur la liberté religieuse dont jouissent les chrétiens dans les territoires palestiniens, à l'opposé de ce qui se passe, selon ses allégations, dans le monde arabe. Le journal américain a refusé de publier à ce moment-là les réactions des chrétiens de Bethléem et de Jérusalem.

Il est à noter que les chrétiens de l'Eglise évangélique d'Amérique soutiennent l'ennemi occupant, c’est pourquoi que Netanyahu avait peur de l'impact négatif du rapport sur la relation de l'Église d'Israël, ce qui a poussé de prononcer un discours durant la réunion de l'église dans lequel il a parlé de la liberté religieuse dont jouissent les chrétiens dans les territoires palestiniens.

http://sos-crise.over-blog.com/article-expulsion-des-chretiens-de-palestine-le-rapport-qu-israel-tente-de-cacher-104077562.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   3/5/2012, 21:56



8 janvier 2012
Un tribunal français doit statuer sur le cas d’un enfant tué par balles par des soldats d’Israël.(IMEMC)
Saed BANNOURA

Un tribunal français doit examiner le cas de Mohammad Ad-Dorra, 12 ans, qui est mort de plusieurs balles le 30 septembre 2000, alors que son père essayait de le protéger avec ses bras des tirs des soldats israéliens.

Il y a 11 ans, le reporter français Charles Enderlin a assisté à la fusillade et lui et son caméraman palestinien Talal Abu Rahma, ont enregistré l’incident. Enderlin a été plus tard accusé d’avoir fabriqué la vidéo en dépit du fait que la fusillade avait eu lieu en plein jour et en présence de plusieurs personnes, dont des reporters, qui avaient aussi été témoins des faits.

Mohammad Jamal Ad-Dorra est né le 22 novembre 1988, et a été tué par balles le 30 septembre 2000. Lui et son père marchaient dans la rue de Salah Ed-Deen à Gaza.

Quand la fusillade a commencé, ils ont essayé de se protéger derrière un tonneau de béton et le père a fait des signes aux soldats pour leur indiquer qu’il était un civil avec un enfant mais les tirs ont continué.

Le père n’a pas réussi à protéger son enfant et tous deux ont essuyé plusieurs séries de tirs à balles réelles.

Deux semaines plus tard, le caméraman de France 2, Talal Abu Rahma, a signé une déclaration sous serment stipulant que les soldats israéliens avaient délibérément tiré sur l’enfant et son père.

Il a aussi affirmé que les soldats avaient tiré sur l’enfant "pas une seule mais plusieurs fois". Il a ajouté que les soldats tiraient aussi sur des policiers palestiniens et sur un poste de police palestinien situé à 30 mètres de là.

Ad-Dorra a été tué par balle quelques jours après le début de la seconde Intifada palestinienne. Le soulèvement s’est déclenché après que l’ancien premier ministre israélien, Ariel Sharon, se soit rendu à la Mosquée Al Aqsa, dans Jérusalem Est occupée, avec ses gardes du corps, en manière de provocation.

Selon France 2, le reporter Charles Enderlin et son caméraman palestinien, Talal Abu Rahma, ont enquêté de manière exhaustive sur la fusillade et ont confirmé l’authenticité de leur enregistrement initial qui montre que ad-Dorra et son père avaient été tués par des soldats israéliens.

Les pénibles images d’un père qui tente en vain de protéger son enfant de la mort par balles sont connues dans le monde entier et témoignent de la propension israélienne a prendre des civils pour cible.

En réponse à la réprobation internationale qu’à suscitée la vidéo, Israël a affirmé à plusieurs reprises que les balles qui ont tué Ad-Dorra ne venaient pas de la direction où se trouvait l’armée, et des lobbys sionistes ont même été jusqu’à prétendre que la vidéo et les images étaient des faux.

En 2004, Philippe Karsenty, le fondateur de "Media Ratings" a publié plusieurs reportages et vidéos niant que l’enfant ait été tué par balles et affirmant même que l’enfant "n’était pas mort et qu’on l’avait vu acheter des tomates dans un marché de Gaza."

En 2007, une procédure judiciaire a été lancée contre France 2 en alléguant que la vidéo était un faux. La chaîne française a répondu qu’il s’agissait d’une manoeuvre pour détourner l’attention internationale de souffrances humaines indéniables.

En novembre de la même année, France 2 a attaqué Karsenty en diffamation après que celui-ci ait ouvertement accusé la chaîne d’avoir "monté un canular" ; France 2 a gagné le procès mais Karsenty a fait appel et la Cour d’Appel a demandé à voir la vidéo en entier.

France 2 a tout de suite remis à la Cour d’Appel la vidéo de la fusillade qui dure 18 minutes, mais la Cour d’Appel n’a pas examiné le contenu de la vidéo ni aucune autre preuve de la fusillade.

Au contraire, la Cour d’Appel a rejeté l’accusation de diffamation en disant que Karsenty avait "exercé son droit à la critique et n’avait pas outrepassé ses droits."

France 2 a fait appel de ce rejet et l’affaire sera rejugée en février prochain.*

Saed Bannoura

Pour consulter l’original : http://www.imemc.org/article/62775

Traduction : Dominique Muselet

source
http://www.legrandsoir.info/un-tribunal-francais-doit-statuer-sur-le-cas-d-un-enfant-tue-par-balles-par-des-soldats-d-israel.html

____

*Je mets cet article ici parce que je ne connais pas le jugement de février.
Mais je pense qu'ici peut être quelqu'un en connait le contenu et la finalité. Cette affaire est à ralonge et j'avoue ne pas avoir souvenance de cet appel. Merci à qui aura la solution à cette énigme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/5/2012, 11:32

Arrestation d'un manifestant palestinien par les valeureux soldats d'IsraHeil




Il faudrait demander à Patrick Benguigui dit Bruel ou à Gad Elmaleh s'ils ne souffrent pas d'allergie au poivre depuis leurs services chez Tsahal !!

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/5/2012, 11:36

Palestine, ces prisonniers ignorés en grève de la faim




Imaginons un instant deux mille prisonniers politiques en Chine engagés dans une grève de la faim depuis plusieurs semaines ; ou bien deux mille autres, mobilisés dans un mouvement similaire en Russie. Il y a peu de doute que les télévisions et les radios, si promptes à se mobiliser sur les atteintes aux droits humains dans de lointains pays, ouvriraient leurs bulletins d’information sur cette nouvelle, s’indigneraient de cette violation des droits élémentaires, appelleraient nos autorités à réagir et même à intervenir, à imposer des sanctions à Pékin ou à Moscou.


Il y a bien deux mille prisonniers politiques qui font la grève de la faim, mais en Palestine. Et l’information ne semble pas intéresser grand-monde. Mais nous le savons depuis longtemps, les Palestiniens, les Arabes, les musulmans ne sont pas vraiment des êtres humains comme les autres.
Revenons d’abord sur les faits, rapportés par le correspondant du Monde(« Le mou­vement de grève de la faim des pri­son­niers pales­ti­niens en Israël s’étendrait à 2 000 détenus », Lemonde.fr, 6 mai) :



« Israël éprouve des dif­fi­cultés crois­santes à contrôler le mou­vement de grève de la faim des pri­son­niers pales­ti­niens, qui ne cesse de s’étendre. Com­mencée le 17 avril pour pro­tester contre la pra­tique de la détention admi­nis­trative (qui permet de main­tenir un suspect en prison sans jugement, pendant une période de six mois renou­ve­lable), cette action regrou­perait aujourd’hui quelque 2 000 détenus, selon Addameer, l’association pales­ti­nienne de défense des droits des prisonniers. » (...)

« Deux pri­son­niers au moins sont dans un état cri­tique : Bilal Diab, âgé de 27 ans, est ori­gi­naire de Jénine, et Thaer Halahla, âgé de 33 ans, ori­gi­naire de Hébron (tous deux membres du Djihad isla­mique), ont com­mencé leur grève de la faim le 29 février. Après soixante-​​six jours sans ali­men­tation, ils sont entrés dans ce que les médecins appellent “une phase aléa­toire de survie”. Les deux hommes ont comparu, jeudi 3 mai, sur une chaise rou­lante, devant le Cour suprême d’Israël, mais celle-​​ci a renvoyé sa décision sur une éven­tuelle remise en liberté à une date ultérieure. »

« Au moins six autres pri­son­niers sont dans un état de santé jugé alarmant. Ce mou­vement de grève s’est étendu aux prin­cipaux centres de détention en Israël, et plu­sieurs chefs de file de la résis­tance pales­ti­nienne, comme Ahmad Saadat, chef du Front popu­laire pour la libé­ration de la Palestine (FPLP), l’ont rejoint. Alors que les mani­fes­ta­tions de soli­darité se mul­ti­plient dans plu­sieurs villes pales­ti­niennes, le gou­ver­nement du premier ministre israélien, Benyamin Néta­nyahou, hésite sur la conduite à adopter. »

Cette grève pose d’abord la question des détentions administratives (c’est-à-dire sans preuve et sans jugement), une pratique héritée de l’époque du mandat britannique, quand Londres luttait (1944-1948) contre le « terrorisme sioniste ». Comme je le rappelle dans De quoi la Palestine est-elle le nom ?, ces lois d’exception avaient été dénoncées par nombre de juristes, dont le docteur Moshe Dunkelblum, qui devait siéger plus tard à la Cour suprême d’Israël. Le 7 février 1946, il déclarait : « Ces ordonnances constituent une menace constante contre les citoyens. Nous, juristes, voyons en elles une violation flagrante des principes fondamentaux de la légalité, de la justice, de la discipline. Elles légalisent le plus parfait arbitraire des autorités militaires et administratives. (…) Elles dépouillent les citoyens de leurs droits et confèrent aux autorités des pouvoirs illimités. » Mais, une fois arrivés au pouvoir, les sionistes oublièrent ces critiques et retournèrent ces lois contre les Arabes.

La Cour suprême d’Israël, que certains présentent comme le garant de la démocratie dans ce pays, a rejeté l’appel de deux prisonniers administratifs en grève de la faim depuis deux mois (« Court rejects petition by Palestinian hunger strikers against detention », Haaretz, 8 mai 2012). En toute hypocrisie, elle a noté que cette pratique de la détention administrative était « une aberration dans le domaine juridique » et devait donc être utilisée « aussi peu que possible », mais les prisonniers qui avaient fait appel étaient déboutés. Il fut un temps où Israël autorisait officiellement des « pressions physiques modérées » contre les détenus palestiniens : un peu de torture, pas trop... Une décision que cette Cour suprême « humaniste » a soutenue jusqu’en 1999 (on était, à l’époque, en pleines « négociations de paix » entre Israël et l’OLP !).

La grève des prisonniers palestiniens a été relayée par les déclarations de Richard Falk, le rap­porteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les ter­ri­toires pales­ti­niens occupés, qui s’est déclaré « écœuré par les vio­la­tions continues des droits de l’homme dans les prisons israé­liennes. Depuis 1967, 750 000 Pales­ti­niens, dont 23 000 femmes et 25 000 enfants, ont été en détention dans les prisons israé­liennes, soit près de 20% du total de la popu­lation pales­ti­nienne des ter­ri­toires occupés », a-​​t-​​il rappelé (cité dans Armin Arefi, « Israël : la dernière arme des prisonniers palestiniens », AFPS).

Conclusions : silence radio dans la plupart des médias ; aucune pression sur le gouvernement israélien ; aucune indignation morale de tous ces grands intellectuels... La terre continue de tourner et certains s’étonnent que les discours européens sur la démocratie et les droits humains suscitent surtout des ricanements dans le monde arabe.

http://blog.mondediplo.net/2012-05-08-Palestine-ces-prisonniers-ignores-en-greve-de-la

http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2012/05/palestine-ces-prisonniers-ignores-en.html#more

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   23/5/2012, 13:07

Citation :
Les images ci-dessous, publié dimanche par B’Tselem (groupe non gouvernementa)l, présente un face à face entre des colons israéliens et des Palestiniens près de la colonie de Yitzhar et de la ville d’Asira al-Qibliya.

Dans la vidéo, un jeune de 24 ans, Fathi Asayira est touché à la tête ou au cou par une balle apparemment tiré par le fusil M4 d’un colon.

Les forces de Tsahal sur la scène semblent ne rien faire pour apaiser la violence avant ou après.
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-colon-abat-un-Palestinien-12015.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/6/2012, 14:37

Comment le peuple palestinien fut inventé - guy Milliere


Son livre fait 50 pages :
http://www.amazon.fr/Comment-peuple-palestinien-fut-invent%C3%A9/dp/2358690325

Le livre de Shlomo fait 446 pages, ça veut rien dire et en même temps tout dire :
http://www.amazon.fr/Comment-peuple-Juif-fut-invent%C3%A9/dp/2213637784
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/6/2012, 15:19

Ce type est un propagandiste de caniveau, il suffit de voir le documentaire ci-dessous pour s'en convaincre (à sauvegarder).

D'ailleurs , ces deux ordures devraient être dans le topic "Robin,fichier collabo", ils polluent ce sujet. C'est à vomir !!
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6876p15-actualites-jean-robin-fichier-collabo?highlight=robin



Dernière édition par Comandirej le 20/6/2012, 01:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/6/2012, 17:30

Merci pour se documentaire, ça répond a pas mal de mes questions.

Deux citation de David Ben-Gourion qui contredisent le thèse du livre que j'ai cité plus haut :

Citation :
"Si j'étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l'a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n'est pas le leur.
Il y a eu l'antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était ce leur faute ? Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient t-ils accepter cela ?
David Ben-Gourion (le 1er Premier Ministre israélien) : Cité par Nahum Goldmann dans "le Paradoxe Juif", page 121


"Ne nous cachons pas la vérité…. Politiquement nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. Derrière le terrorisme (des Arabes) il y a un mouvement qui bien que primitif n'est pas dénué d'idéalisme et d'auto-sacrifice."
David Ben-Gourion : Cité page 91 du Triangle Fatidique de Chomsky qui est paru le livre de Simha Flapan "Le Sionisme et les Palestiniens" – page 141-2, citant un discours de 1938.

http://www.ism-france.org/analyses/Qu-a-dit-David-Ben-Gourion--article-3664

Si quelqu'un peut poster ces deux citations en commentaire sur la page de la LDJ, ce serait une belle grosse quenelle.
Moi je n'ai plus la possibilité d'y laisser des commentaires ils ont bloqué mon compte. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axerider2012



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   22/6/2012, 11:23

Citation :
Des sources militaires israéliennes ont déclaré sur le site internet «zionist lobby»:...

... que depuis le début de la confrontation actuelle entre l'armée de l'occupation israélienne et les factions de la résistance palestinienne, prés de 99 roquettes et obus de mortier sont tombés sur les colonies et les villes limitrophes de la bande de Gaza.Selon la télévision israélienne, les habitants des kibboutz, qui habite prés de la bande de Gaza, se sont interrogé sur l'efficacité des systèmes de défense anti-missiles ou les fameux dômes d'acier. Surtout que ces derniers n'ont réussi à intercepter aucun missile lancé de Gaza !!
Et donc selon les analystes israéliens, il n'y a pas une faction palestinienne dans la bande de Gaza qui n'est pas prête à la confrontation.
De son côté, l'armée israélienne a affirmé qu'elle était contre l'importation de téléphones cellulaires intelligents parce qu'ils brouilleraient le fonctionnement des Dômes d'acier.
En effet, selon le quotidien israélien Yediot Ahronot « l'armée israélienne s'est prononcée contre l'importation de téléphones mobiles sophistiqués, connue sous le nom de smartphone au motif que ces appareils qui se répandent sans contrôle menacent la sécurité d'Israël ».
Le chef des forces d'occupation israélienne, le général Benny Gantz, a exigé du ministère des Communications à ajourner les réformes liées aux appels d'offres pour l'importation des smartphones, craignant que ces derniers ne brouillent fonctionnement des Dômes d'acier.
Or, la commission des affaires économiques parlementaire à la Knesset a approuvé cette semaine l'importation et la commercialisation de nouveaux types de cellulaires en « Israël ».
Ce qui a provoqué la colère et une forte opposition des services de sécurité israéliens, notamment le directeur général du Ministère de la sécurité, le général Uri Chani, qui a adressé une lettre au ton sévère à ladite commission parlementaire, exigeant l'ajournement de toute importation de Smartphones : un ordre venant du chef de l'armée d'état-major israélien.
Et ce pour étudier cette question parce que l'importation de ces dispositifs sans surveillance officielle pourrait avoir de graves conséquences sur la sécurité d' « Israël ».
Par ailleurs, un porte-parole de l'armée israélienne, a précisé au cours des délibérations de la commission parlementaire, que les vagues de transmission et de réception que ces dispositifs transmettent, brouillent le fonctionnement des batteries des systèmes de Dôme d'acier.
Le porte-parole a souligné que l'armée ne peut pas se permettre de révéler certains détails qui risquent de causer la confusion causée par ces dispositifs, parce que cela mettrait en danger la sécurité en « Israël ».

Malgré toute la force militaire, ils ne sont même pas fichus de bien se défendre monkey

D'après Al Manar :
http://www6.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=69389&frid=18&seccatid=22&cid=18&fromval=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   27/6/2012, 17:54

Une rue Vladimir Poutine à Bethléem




La rue de Bethléem dans laquelle Jésus serait né sera rebaptisée du nom du président russe Vladimir Poutine, qui était mardi en visite en Cisjordanie, indique mercredi le cabinet du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Le président russe a réagi avec humour à cette annonce. "J'espère quand même vivre encore un certain temps", a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a inauguré un centre culturel et scientifique, financé par la Russie, dans la rue qui portera son nom.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1461190/2012/06/27/Une-rue-Vladimir-Poutine-a-Bethleem.dhtml

C'est quand même énorme de rebaptisé la "rue de Jésus" du nom de Poutine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   2/8/2012, 10:48

L'occupation envahit le centre de la Bande de Gaza
et la résistance fait face

mercredi, 01 août 2012

IRIB- Les forces armées de l'occupation israélienne ont pris d'assaut, le mercredi matin 1/8, le centre de la Bande de Gaza, où la résistance palestinienne leur a fait face, en s'accrochant avec elles.

Un observateur, sur le terrain, a dit à l'Agence "Qods press" qu'une force israélienne, composée de plusieurs chars et blindés, a envahi, ce matin, l'Est du camp de Bureidj et Maghazi, au milieu de la Bande de Gaza, et a commencé à tirer, intensivement, sur les maisons résidentielles des citoyens palestiniens. Il a ajouté que ces forces ont lancé plusieurs obus sur les maisons des Palestiniens, au moment où les hommes de la résistance palestinienne faisaient face à la force israélienne, tirant des obus de mortier sur elle, alors qu'une confrontation armée avait lieu dans la région, sans signaler de victimes. L'invasion est intervenue? simultanément à un mitraillage lourd des maisons palestiniennes, à l'Est de Khan Younès, dans le Sud du secteur et à l'Est du village de Beit-Hanoun, dans le Nord, et, aussi, à l'exposition des pêcheurs palestiniens aux tirs de la marine de l'ennemi occupant, dans la mer, près des côtes du Nord de Gaza.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/203830-l-occupation-envahit-le-centre-de-la-bande-de-gaza-et-la-r%C3%A9sistance-fait-face

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NON"O"NOM



Nombre de messages : 76
Localisation : Herault
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   15/8/2012, 01:33

PALESTINE le saviez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NON"O"NOM



Nombre de messages : 76
Localisation : Herault
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   15/8/2012, 01:45

Palestine, histoire d'une terre 1 & 2

Ou comment a été organisé le hold up sur une nation...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/8/2012, 14:28

chutzpah à la gélatine de porc !!

C’est le Yediot Ahronot qui rapporte l’information dans son édition papier du 19 août 2012:


Les clients de la plupart des centres commerciaux de Judée et de Samarie ont eu l’agréable surprise, vendredi, de rencontrer des habitants juifs de implantations (appelés « colons » par la presse française) accompagnés d’habitants arabes musulmans et chrétiens de ces même régions.

Mais en plus d’un cordial « shalom », ces petits groupes d’hommes et de femmes distribuaient des bonbons aux musulmans, en leur souhaitant de « joyeuses fêtes ».

Les militants de l’organisation «terre de paix», un mouvement de « colons » et de « palestiniens » agissant pour de bonnes relations de voisinage, a choisi de se faire connaître un peu mieux par l’intermédiaire de l’Aïd Al Fitr, la fête marquant la fin du jeûne du mois de Ramadan.

Dans le même temps, ils se sont également déplacé sur les chantiers de constructions palestiniens pour y distribuer des gâteaux et des bonbons aux employés en bâtiment.

« Ils ont été surpris et ils nous ont salués ! » a expliqué Yekie Fried, un habitant de l’implantation d’Ofra qui est aussi membre de cette organisation. « Qui sait, peut-être l’espoir viendra de là. »

http://jssnews.com/2012/08/19/sweetramadan/

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NON"O"NOM



Nombre de messages : 76
Localisation : Herault
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/8/2012, 15:23

Bien, mais, ils occupent quand même et toujours ces territoires illégalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anonyme2011



Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   17/11/2012, 00:11

Israël autorise la mobilisation de 75 000 réservistes

Source:Le Monde.fr

Tirs de roquette contre raids aériens : la tension est montée d'un cran vendredi 16 novembre, alors qu'une trêve provisoire avait été annoncée par Israël durant la visite du chef du gouvernement égyptien. Depuis mercredi, 31 Palestiniens ont péri dans quelque 500 raids israéliens, alors que trois Israéliens ont été tués par une roquette palestinienne dans le sud d'Israël. Le gouvernement israélien a autorisé vendredi soir la mobilisation de 75 000 réservistes et a bloqué toutes les routes principales autour de la bande de Gaza.

Raids israéliens sur Gaza, opération terrestre en vue

L'aviation israélienne a procédé à de nouvelles et violentes frappes vendredi soir sur la bande côtière palestinienne, dont plusieurs ont touché la ville même de Gaza, selon l'AFP sur place et le ministère de l'intérieur du Hamas. Neuf Palestiniens ont été tués, ont indiqué des sources médicales palestiniennes à l'AFP. Ces derniers morts portent le bilan des hostilités entre Israël et les groupes armés de Gaza à 34 morts (31 Palestiniens et trois Israéliens) depuis le lancement, mercredi, de l'opération "Pilier de défense".
Israël a annoncé avoir bloqué dans la soirée toutes les routes principales autour de la bande de Gaza, précisant qu'elles se trouvaient désormais dans une zone militaire fermée, signe d'une probable intervention terrestre. Une information à relativiser, selon Charles Enderlin, le correspondant de France 2.

Charles Enderlin@Charles1045
De retour à Jérusalem . Aucun axe principal barré autour de Gaza. Seulement qques routes secondaires tres proches de Gaza.
16 Nov 12 RépondreRetweeterFavori
Un journaliste de l'AFP a vu des transports de troupes blindés et des bulldozers se masser près de la barrière à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, où sont stationnés des chars depuis quarante-huit heures.


Charles Enderlin@Charles1045
Correction de Barak Ravid le cabinet israelien a autorise le rappel de 75000 réservistes . La majeure partie de la réserve. Guerre?
16 Nov 12 RépondreRetweeterFavori
Peu après, le gouvernement israélien a autorisé la mobilisation de 75 000 réservistes de l'armée, a annoncé la télévision israélienne. Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion à Tel-Aviv du cabinet de sécurité du gouvernement Nétanyahou, constitué des neuf principaux ministres.


Les raids israéliens ont détruit un bâtiment administratif du ministère de l'intérieur, servant notamment pour le renouvellement des passeports, dans le quartier de Tel Al-Hawa, a précisé le porte-parole. Des témoins ont affirmé que des terrains d'entraînement utilisés par des groupes armés palestiniens avaient également été touchés lors des dernières frappes.

Interrogée, l'armée israélienne a simplement déclaré que "les raids se poursuivaient" contre le territoire palestinien, ajoutant qu'elle avait effectué quelques 500 frappes depuis le début de l'opération "Pilier de défense".

Tirs de roquettes sur Tel-Aviv et Jérusalem


Une sirène d'alerte a retenti vendredi après-midi à Jérusalem, pour la première fois depuis le début, mercredi, de l'opération militaire israélienne. Elle a été entendue par les journalistes de l'AFP, les médias faisant état de plusieurs explosions. De son côté, à Gaza, la branche armée du Hamas a revendiqué un tir sur Jérusalem.

Selon une porte-parole de la police israélienne, la roquette tirée de Gaza est tombée dans une zone inhabitée du bloc de colonies du Goush Etzion, en Cisjordanie, près de Jérusalem, sans faire de blessé ni de dégâts majeurs. Le correspondant de France Télévisions sur place assure qu'il n'y a pas de dégâts.

Charles Enderlin@Charles1045
sirène Alerte sur Tel Aviv
16 Nov 12 RépondreRetweeterFavori
Charles Enderlin@Charles1045
Aruts2 TV Israélienne: Deux missiles ont été tirés sur Tel Aviv.. Tombés sans faire de dégats
16 Nov 12 RépondreRetweeterFavori
Jeudi en fin d'après-midi, une roquette s'était abîmée au large de Jaffa. L'attaque a été revendiquée par la branche armée du Djihad islamique, les Brigades Al-Qods. Un peu plus tôt, un autre projectile s'était écrasé à 15 km au sud-est de Tel-Aviv, sans faire de blessé ni de dégât majeur, selon l'armée israélienne. D'après les experts, le projectile pourrait être une roquette Fajr 5, de fabrication iranienne, d'une portée maximale de 75 km.

L'Egypte à l'œuvre diplomatique



Après Washington et l'Union européenne, en particulier l'Allemagne et la France, le président russe Vladimir Poutine s'en est remis à l'Egypte pour user de son influence auprès du Hamas afin d'enrayer l'escalade des combats meurtriers entre Israël et les groupes armés palestiniens à Gaza.

Mais les "efforts" que Le Caire a promis d'"intensifier" pour faire taire les armes ont été d'emblée refroidis dans la matinée quand, malgré un engagement du chef du gouvernement israélien Benyamin Nétanyahou, une trêve a fait long feu à l'occasion de la visite à Gaza du premier ministre égyptien, Hicham Qandil.

M. Qandil s'est rendu dans un hôpital de Gaza en compagnie du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, où il a vu des victimes des raids israéliens, dont un enfant tué. "On ne peut rester silencieux sur cette tragédie, et le monde entier porte la responsabilité d'arrêter l'agression, et Israël doit respecter ses engagements et les accords qu'il a signés", a déclaré le premier ministre égyptien, dont le pays fait office de médiateur entre Israël et le Hamas pour ramener le calme autour de Gaza à chaque confrontation.

L'agence d'information officielle égyptienne a annoncé que M. Qandil était rentré en fin de matinée en Egypte, par le point de passage de Rafah. Le président égyptien, Mohamed Morsi, a pour sa part qualifié les raids israéliens d'"agression contre l'humanité".

Le ministre des affaires étrangères tunisien, Rafik Abdessalem, se rendra samedi à Gaza, a annoncé la présidence dans un communiqué qui dénonce "totalement l'agression" israélienne contre le territoire palestinien. Des manifestations sont par ailleurs attendues en Iran après la prière du vendredi afin de condamner "l'agression des sionistes contre Gaza". Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a appelé à faire prévaloir "la sagesse et la raison" lors d'un entretien téléphonique avec le président Mohamed Morsi.

Ban Ki-moon à Gaza dans les prochains jours
Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, a exhorté vendredi Israël et le Hamas à cesser leur "dangereuse escalade" dans la bande de Gaza. M. Ban "a l'intention de se rendre dans la région prochainement", a déclaré son porte-parole, Martin Nesirky. Cette visite pourrait avoir lieu la semaine prochaine, dit-on de source diplomatique à l'ONU.

L'Union européenne a appelé Israël à une réponse "proportionnée" aux attaques des groupes armés palestiniens. Dans un communiqué, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s'est dite "profondément préoccupée par l'escalade de la violence en Israël et dans la bande de Gaza". Elle a "déploré la perte de vies humaines des deux côtés". "Les attaques à la roquette de la part du Hamas et d'autres groupes de Gaza qui ont provoqué la crise actuelle sont totalement inacceptables et doivent cesser. Israël a le droit de protéger sa population de ce genre d'attaques", a affirmé Mme Ashton.

Le premier ministre britannique, David Cameron, a fait part jeudi à son homologue israélien, Benyamin Nétanyahou, de son "extrême inquiétude" concernant la violence à Gaza et lui a demandé de tout faire pour éviter des victimes civiles.

Un "collaborateur" d'Israël exécuté par le Hamas

Des membres de la branche armée du Hamas ont par ailleurs exécuté un homme présenté comme un "collaborateur" d'Israël. "Les Brigades Ezzedine Al-Qassam ont exécuté vendredi un collaborateur qui avait fourni à l'occupant israélien des informations sur les positions de la résistance et de ses lanceurs de roquettes", ont déclaré des sources palestiniennes.

Les mêmes sources ont confirmé l'authenticité d'une photo circulant sur les réseaux sociaux montrant le cadavre de cet homme gisant au sol, portant une capuche, le visage pâle et couvert de sang, sous une affiche manuscrite maintenue au moyen d'une pierre. "Les Brigades Ezzedine Al-Qassam annoncent l'exécution du collaborateur qui a participé à l'assassinat d'au moins 15 dirigeants du peuple palestinien", peut-on y lire. Le Hamas n'a pas commenté ces informations, mais le ministère de l'intérieur de son gouvernement à Gaza a annoncé l'arrestation de "collaborateurs présumés".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   19/11/2012, 03:56


Analyse de Norman Finkelstein sur Gaza S/T


Citation :

Publiée le 16 nov. 2012 par hussardelamort

LIRE GAZAOUIS ET NON GAZEENS, bien évidemment...
RUSSIA TODAY
15 novembre 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Palestine   28/11/2012, 22:44


Gaza.
Owen Jones, un journaliste qui ne mâche pas ses mots




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - Palestine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: