Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du fardeau de l'Homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mortelys

avatar

Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Du fardeau de l'Homme   16/1/2010, 20:36

On revient souvent au sujet du Double, lorsqu'on parle de parasites, d'entités pompeuses d'énergie, d'arihmaniens, de reptiliens, de satan, de lucifer, d'égrégors etc. Que cela soit une anecdote sur l'occulte, une théorie de la conspiration cosmique, une théorie de l'origine extraterrestre... Toutes les théories les plus farfelues en reviennent à ce constat : l'Homme est un esclave.


Cela ne fait aucun doute, l'Homme porte quelque chose, il a un poids sur les épaules, un peu comme l'image d'Atlas qui porte le monde. Que ce poids soit une ombre extérieure ou inhérente à l'Homme, on peut se demander pourquoi Dieu permettrait qu'une de ses créatures soit corrompue, ce qui entraîne son lot de souffrances et rend l'élévation spirituelle très difficile, ou en tout cas, longue.

Les théories du New Age nous parlent de la Terre comme une école de vie, difficile et corruptrice, mais qu'il faut bien subir pour s'améliorer au fil des incarnations, et décrivent les mondes de l'au-delà comme des entreprises/hôpitaux de remise en forme énergétique avant de retourner sur Terre s'en prendre plein la figure.


Personnellement la réincarnation me paraît logique (bien qu'il ne faut pas se fier au New Age quant à ses mystères de fonctionnement) car une vie ne suffit pas à s'éveiller, et Dieu étant bon et magnanime, il ne nous laisserait pas une seule et unique chance - d'autant plus que Sa Volonté ne peut pas échouer, et que le Temps n'est rien pour Lui.

Derrière le ridicule et le fouillis des théories, tout le monde je pense peut ressentir en lui-même la vérité : que chacun est né sur cette Terre avec un poids à porter et des choses à apprendre.

Voilà qui suffira pour introduire ma réflexion, n'ayant pas le temps et l'énergie de vous mettre des liens, des documents, et des citations.



Quelle est cette réflexion, et d'où part-elle ?
Comme beaucoup de réflexion, elle vient tout simplement de la question la plus simple et la plus difficile qu'on se pose à chaque nouvel éveil de notre conscience : Pourquoi ?

Il ne faut pas se demander "Pourquoi" Dieu permet la corruption de l'Homme et sa souffrance, sous un angle émotionnel, ce qui amène vite à la rébellion, mais plutôt sous un angle pragmatique et logique. Mettons de côté notre orgueil et notre égo, et demandons nous en quoi nous sommes utiles à Dieu.

Reprenons depuis le début pour que vous compreniez mieux le sens de ce "sacrifice". Je parle ici de la Genèse, mais dans une interprétation symbolique plutôt que littérale.


L'Homme est créé parfait, par Dieu. Il se trouve dans le sens vertical, dans le logos spirituel. L'Homme a une fonction de jardinier et de protecteur d'une partie de la Création divine. Il est libre dans les limites de sa fonction, ce qui n'implique pas la remise en question de celle-ci. L'Homme a accès à une source de vie illimitée (l'Arbre de Vie) mais pas à une connaissance illimitée (l'Arbre de la Connaissance). En effet, si l'Homme, qui vit dans le Parfait, prend de la distance vis-à-vis de celui-ci pour s'interroger (donc chercher la connaissance), il sort de sa fonction. Or on le voit avec la symbolique du "nom" et du Verbe, nommer c'est donner une fonction, définir une nature, et l'Homme s'occupe justement de nommer les autres créatures.

Si l'Homme sort de sa fonction, il perd le nom parfait donné par Dieu, au profit de la Connaissance - l'Homme n'est plus dans un rapport spirituel à la Création (vertical), qui le place dans un rapport immédiat à l'Essence de Vie, mais entre dans un rapport matériel à celle-ci : il n'est plus dans un rapport immédiat mais distancié, il ne vit plus le monde spirituel, mais pose son regard sur celui-ci (expérimente au lieu de vivre).

Autrement dit, l'Homme a outrepassé l'innocence. L'innocence implique que le rapport de l'Homme à la Création est direct, et qu'il n'existe pas alors de "concient" et "d'inconscient". L'Homme vit de façon unie et directe.
Lorsque l'Homme gagne la Connaissance, il perd son innocence, c'est à dire son rapport direct à la Création de Dieu : il est alors capable de prendre un regard objectif sur lui-même. Il est alors à même de se juger, et cela est très gênant pour lui car en jugeant il outrepasse sa nature, et son jugement est imparfait : il a honte d'être nu (sa partie spirituelle et innocente, mais pas objective), et se cache (refoule sa nature spirituelle dans le subjectif, l'inconscient). L'Homme devient Double, conscient et inconscient, il cache une partie de lui-même (les vêtements étant symboliques des mécanismes psychiques de régulation et de refoulement, autrement dit les masques).


Bref, vous l'avez compris, l'Homme au début se situe dans le monde spirituel qu'on peut symboliser par le trait vertical. Il sort de celui-ci par la Connaissance, et entre dans le monde matériel (qui possède les rapports de temps, de distance, qui n'existent pas dans le monde spirituel, et sont symbolisés par le trait horizontal). Dans notre langage on appelle objectif tout ce qui se base sur les lois de l'Univers matériel connu, et subjectif à tout ce qui semble dépendre d'autres lois, souvent considérées comme individuelles.
L'Homme a donc gagné la conscience, qui lui permet d'apréhender la Création sous son angle matériel. Mais l'Homme garde en partie sa nature spirituelle, qui est simplement cachée sous le masque de sa nouvelle nature matérielle. L'Homme contrairement au reste de la Création matérielle, ne dépend pas uniquement des lois objectives.

Tout ça pour dire que la Chute de l'Homme c'est son entrée dans la matière avec une nature spirituelle, et le début de sa nature Double : conscient-inconscient.

Et alors le Serpent ? Le Serpent est une créature de Dieu, une entité extérieure à l'Homme. Le Serpent possède t'il la Connaissance ? Non, il ne fait que tenter l'Homme, mais lui-même reste un être spirituel.
Si le Serpent tente l'Homme c'est parce que jusqu'ici celui-ci est son maître (puisque c'est l'Homme qui a nommé les autres créatures de l'Eden, donc le Serpent), et qu'il sait qu'en mangeant de l'Arbre de la Connaissance, l'Homme ne pourra plus continuer d'évoluer dans le monde spirituel. Disons que le Serpent est plus intelligent que l'Homme, et cela le pousse à vouloir prendre le dessus sur l'Homme via ce moyen, donc par la tromperie.

La mort, dont Dieu avertit l'Homme, n'est que la concrétisation de la distance et des limites du monde matériel, mais non une mort spirituelle : ce n'est qu'une division, une dualité.

Le Serpent ne s'en tire pas à bon compte et est lui aussi privé de l'Arbre de Vie (l'énergie vitale éternelle) et se voit obliger de manger de la poussière : autrement dit les déchets décomposés de la vie matérielle. Mais le Serpent ne possède toujours pas la Connaissance et reste une entité purement spirituelle !

La théorie de l'entité arihmanienne qui squatterait notre corps pour se nourrir des déchets de notre énergie est alors plausible :
3.15 "Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. "
Il y a concurrence entre la descendance engendrée par la femme et la descendance engendrée par le serpent, et une lutte physique, sachant que le serpent reste inférieur puisque sa tête est en dessous du talon.


La Chute de l'Homme marque son entrée dans la dualité objectif-subjectif, bien-mal, ombre-lumière, conscient-inconscient, ou quel que soit le nom qu'on donne à cette vision qualitative de la Création divine sur une base matière= bas, esprit=haut. Le Serpent qui alors envoyé sur Terre avec l'Homme, restant spirituel, doit "squatter" l'incarnation humaine pour pouvoir continuer à vivre et à se nourrir. D'où la concurrence physique entre la descendance humaine qui naît au sein de la femme, et la descendance du Serpent, qui squatte le même corps.

La place du Serpent au sein de l'incarnation semble alors logiquement être voisine de l'inconscient humain, sa nature spirituelle. On peut alors situer le point d'entrée-sortie, autrement dit point d'action de l'inconscient dans la glande pinéale. En effet c'est la nature spirituelle de l'homme qui guide et régule le corps via cet "oeil" sur la matière qu'est la glande pinéale. Mais comme le Serpent - lui aussi de nature spirituelle - squatte notre corps, la glande pinéale devient également le point d'action de celui-ci.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Glande_pin%C3%A9ale

Le spirituel-inconscient se retrouve alors en concurrence avec le Serpent, plus intelligent, mais néanmoins moins évolué à d'autres niveaux (émotionnel par exemple). Et ce Serpent qui a voulu dominer son maître en Eden à cause de son intelligence, est sans doute encore plus révolté sur Terre de dépendre totalement de lui, et de se retrouver privé de la vie spirituelle directe.
D'où le cynisme et l'acharnement des illuminatis (esclaves de leur Serpent intérieur) à essayer d'enchaîner l'Homme à la matière et de polluer et d'oblitérer son inconscient, sa part spirituelle. Dans ce topic une vidéo a été postée qui montre le rapport de l'oeil d'Horus à la glande pinéale.

On voit donc que le Serpent est prisonnier de nous, mais qu'il fait tout pour nous faire croire que c'est l'inverse. Et comme il côtoie notre part spirituelle et inconsciente, il sait tout de nous, et nous impressionne et nous effraie par son savoir (la recette n'a pas beaucoup changé depuis la Genèse).

Tout ceci se produit bien entendu avec la Volonté de Dieu, et a donc un but.

"Pourquoi l'Homme, être originellement parfait, se retrouve sur Terre pour souffrir et devenir une proie ?"

En raison de ma culture chrétienne, je me base sur la symbolique christique. C'est vrai, quel est l'intérêt d'afficher partout dans les Eglises un pauvre homme cloué à une croix et souvent dégoulinant de sang ?
La symbolique christique a pour moi un sens bien plus profond que cela. Le Christ c'est la Croix. Et que représente la Croix ? La Croix représente la jonction parfaite entre la verticale et l'horizontale. Autrement dit, la jonction parfaite entre les niveaux spirituels et les niveaux matériels. Le Christ a donc pour fonction d'établir cette jonction parfaite, et dans cette fonction il est représenté souffrant, répandant son énergie vitale (le sang), prisonnier de sa condition (cloué), et de plus couronné de ridicule (la couronne d'épines).
Ce symbole qui peut paraître morbide, représente pour moi parfaitement la condition humaine.


En effet l'Homme se trouve à la jonction entre monde la matière et monde de l'esprit, et cette ambivalence, cette rencontre est une souffrance; d'autant plus que l'Homme n'a plus directement accès à l'Arbre de Vie, et son énergie vitale est constamment gâchée par mégarde ou pompée par le Serpent qui se nourrit de ces "déchets" (le déchet étant une énergie qui ne circule pas correctement et donc, impure). L'Homme ne pouvant se soustraire à la Volonté de Dieu il est "cloué" dans cette condition, et moqué par le Serpent, la "couronne d'épine" qui saigne notre front pour boire notre sang/énergie.

L'Homme doit donc racheter son statut d'être et de maître spirituel en "expérimentant" (puisque c'était son souhait de Connaître et non de Vivre) le statut d'esclave. Et le Serpent qui désirait démontrer la supériorité de son intelligence est condamné au statut bien peu reluisant de maître dépendant de son esclave. Ainsi l'Homme voulait expérimenter : Dieu lui accorda au prix juste de l'incarnation; Le Serpent voulait démontrer son intelligence : Dieu lui accorda au prix juste de la dépendance.

Dieu n'est pas celui qui inflige la souffrance, mais celui qui donne. L'Homme a voulu Connaître, et Dieu lui a donné les moyens d'aller jusqu'au bout de la Connaissance : la vie physique. Le Serpent a voulu Séduire, et Dieu lui a donné les moyens d'aller jusqu'au bout de la Séduction : le talent.

L'Homme doit donc se sortir des jugements de valeurs erronés "gentil/méchant", et ne plus être la victime de sa condition et de son orgueil, mais devenir l'Agneau au sens chrétien du terme. C'est à dire, au lieu du sacrifice du mouton qui se laisse pomper la vie par stupidité, effectuer consciemment le sacrifice de sa vie (son énergie vitale si vous préférez).

Je pense que ce qu'on appelle Satan et ce qu'on appelle Lucifer ne sont que les deux extrêmes de l'expression du Serpent. Car il est lié à nous, et bien que l'histoire nous mette en concurrence, Dieu ne nous a pas enchaînés l'un à l'autre sur la Terre uniquement pour qu'on se fasse la guerre.

Cette guerre primitive doit être dépassée.

L'Homme et son locataire doivent tous deux mener à bien leur destin, et le Serpent est là pour nous aider à devenir plus intelligents. Son intelligence souligne notre bêtise, et nous appelle à nous élever à ce niveau. Mais notre bonté devrait en faire de même pour le Serpent, et appeler celui-ci à s'élever dans la bonté.

L'intelligence du Serpent ne doit pas servir uniquement son orgueil, comme notre bonté et notre pouvoir sur les créatures ne doit pas non plus le faire.

Dieu nous enseigne par l'incarnation que nous ne sommes pas des dieux, aussi spirituels et purs puissions nous être, et enseigne au Serpent qu'il n'est pas au-dessus de l'Homme, mais que nous vivons en inter-dépendance.

Car en définitive, le but de cet apprentissage est de nous permettre de réunifier ce qui a été brisé à notre regard par l'orgueil, et de s'éveiller à la vérité très concrète qu'est l'Unité. L'Homme n'est sans doute pas le premier être spirituel à s'être aventuré dans la matière, mais c'est en tout cas son expérience qui est sur le devant de la scène actuellement dans notre Univers.

L'Homme est actuellement l'être qui porte le fardeau de la Dualité et de la liberté illusoire qu'elle implique, quand il n'y a qu'en Dieu que notre vraie liberté réside, dans l'Unité. Les deux extrêmes séduisants du Serpent (Lucifer et Satan) sont là pour nous éclairer sur cette Dualité de façon concrète. Mais nous seuls sommes capables de la dépasser, et de réunifier l'ombre et la lumière, le conscient et l'inconscient, l'objectif et le subjectif.
C'est donc en devenant Christ soi-même (et non pas Dieu Razz) qu'on concrétise la Croix, réunion divine entre la matière et l'esprit.

Ce n'est pas la première fois que des êtres spirituels sont envoyés dans la matière. A chaque expérimentation terrestre aboutie, j'imagine qu'il doit y avoir une sorte de "saut quantique" de la matière vers des sphères plus élevées, et donc un perfectionnement de celle-ci grâce aux êtres spirituels.


Je théorise beaucoup, mais peut être finalement ne sommes nous pas sortis de notre rôle de jardiniers, et peut être cet Univers est-il un Eden en devenir, que nous devons labourer à la sueur de notre front grâce à l'Amour et à notre part d'origine divine, afin que la matière devienne peu à peu spirituelle et finisse, dans un temps infini par rejoindre Dieu.

Dieu crée, et nous jardinons. Preuve que l'Homme est utile à la Création et que son incarnation terrestre est loin de servir uniquement à lui, mais à tout l'Univers de matière dans lequel il évolue (peut-être cela se fait il pas système solaire, galaxie, ou juste planète, allez savoir Smile ).

Le jour où nous arrêterons de diaboliser la part "serpentine" qui est en nous, et que le Serpent arrêtera de nous prendre pour des crétins, nous pourrons dire que nous sommes en bonne voie pour un saut quantique vers des vibrations plus élevées.

Malheureusement en attendant nous devons prouver au Serpent que nous ne sommes pas stupides. Nous devons également aller jusqu'au bout de la Connaissance qui consiste à vivre virtuellement en dehors de Dieu (et donc à poser un regard objectif sur la Création) afin de satisfaire notre désir de liberté et de démanteler notre orgueil face aux illusions et aux vérités de ce monde.

Qui sait ce que nous découvrirons au bout de cet enseignement ?
Retrouver Dieu déjà, mais retrouver notre innocence est impossible, et de toute façon pas souhaitable

En tout cas il est temps de mettre fin à la guerre, et de s'apercevoir que tendre l'autre joue ce n'est pas jouer les victimes stupides, mais tout simplement montrer à notre "ennemi" que notre nature spirituelle est au-dessus des pulsions que lui le Serpent peut connaître, et que cela est notre intelligence à nous, différente de la sienne, et qu'il n'est pas question de supériorité, mais de fonctions différentes.

Et il est normal, au fond, que nous nourrissions celui qui seul peut, par contraste, nous révéler notre nature spirituelle, et on ne peut que souhaiter au Serpent ce que nous nous souhaitons à nous-mêmes : de dégonfler le ballon de baudruche qu'est notre orgueil. Et pour ceux qui parlent d'anihiler l'ego, il s'agit pour moi d'un simple réajustement de notre regard : réaliser que l'on ne peut pas être hors de Dieu, que le regard objectif ne peut être pour nous qu'une illusion car nous ne sommes pas Dieu. Il ne s'agit donc pas d'anihiler l'ego mais de le replacer dans une position d'équilibre, au centre de la Croix, à la jonction des mondes et de tous les niveaux de vibration.

Ainsi la Chute prépare l'ascension de ce qui a chuté et ce qui l'a recueilli. Nous ne sommes pas que des parasites sur la Terre, comme le Serpent n'est pas qu'un parasite en nous, mais nous sommes tous là pour nous élever mutuellement.

Voilà ce que symbolise le Christ : l'Union dans la Croix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Du fardeau de l'Homme   16/1/2010, 23:44

Mortelys, voilà un bon exemple de sujet à traiter dans la rubrique spiritualité.
Mais il va me falloir un peu de temps pour étudier tout ça et te répondre. study

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revedeve

avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Du fardeau de l'Homme   17/1/2010, 00:02

bien vu Mortelys ton explication de la vie me parle bien
l'homme est un esclave de lui même et des générations,ce pois don tu parle c'est bien la difficulté de l'équilibre a tous les niveaux,Dieu n'a cesser de parler a l'homme par ces messager et même a du détruire certaine civilisations ,mais le retour est difficile,je ne pense pas que le fardeau soi insurmontable ,sa repose ce de petite choses ,amour,créativité ,intelligence,insurgence mais il faux qu'il y ai assez de personnes qui le fasse vivre en eu et autour pour peser face au nom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortelys

avatar

Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Du fardeau de l'Homme   17/1/2010, 00:08

aurelien1818 a écrit:
Mortelys, voilà un bon exemple de sujet à traiter dans la rubrique spiritualité.
Mais il va me falloir un peu de temps pour étudier tout ça et te répondre. study

Pas de problème, j'attends patiemment ta réaction. Je sais qu'il y a plein de domaines où mes connaissances sont au niveau de zéro ou fluctuantes (exemple : qu'en dit le Coran ?), donc les réponses seront un plaisir.

Puis je sais que tu as beaucoup participé sur le Double déjà.
cheers

revedeve a écrit:
bien vu Mortelys ton explication de la vie me parle bien
l'homme est un esclave de lui même et des générations,ce pois don tu parle c'est bien la difficulté de l'équilibre a tous les niveaux,Dieu n'a cesser de parler a l'homme par ces messager et même a du détruire certaine civilisations ,mais le retour est difficile,je ne pense pas que le fardeau soi insurmontable ,sa repose ce de petite choses ,amour,créativité ,intelligence,insurgence mais il faux qu'il y ai assez de personnes qui le fasse vivre en eu et autour pour peser face au nom

Tout à fait d'accord, l'équilibre se fait par de petits actes, en apparence anodins. La mythologie et les films ont tendance à nous montrer des héros aux qualités extraordinaires, ce qui occulte bien souvent les "petits héros" ceux qui ne gagnent aucune bataille et se contentent de vivre la vie qui leur a été donnée sans construire une échelle pour aller sur la Lune. Smile

Une citation qui m'avait parlé, de Krishnamurti,
à part la phrase en rouge, qui s'avance peut être un peu loin :
Citation :
"Il n’y a pas d’orthodoxie.
Seule compte la liberté qui permet de se réaliser.
Soyez votre propre guide, votre propre flambeau.
La vraie liberté, c’est celle de la pensée.
L’homme véritable est celui qui dépasse ce qu’il sait par les livres, par les Maîtres, par la tradition, qui récuse sa mémoire, se met à penser par lui-même, construit sa propre philosophie, sa propre vérité. La libération spirituelle doit s’accompagner de la libération à l’égard du moi. L’homme qui fait de lui-même une statue devient fétichiste. La vie spirituelle doit être en nous comme une source d’eau vive, et non comme un marais d’eau stagnante.
Les morales humaines sont contradictoires.
Les bonnes sont celles qui respectent l’être humain.
Il n’y a pas d’autre Dieu que l’homme devenu parfait.
Les religions sont des erreurs.
Aucun rituel n’est nécessaire à la connaissance spirituelle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bamboo



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Du fardeau de l'Homme   17/1/2010, 17:19

Bonjour à Vous

Merci Mortelys pour cette belle réflexion. C'est pas facile à synthétiser tout ça .
L'image du Christ souffrant et de la condition humaine est pertinente !

Sans répondre à tout, je laisse qques réflexions, ....d'après moi ...

Citation :
l'Homme porte quelque chose, il a un poids sur les épaules
L'homme n'est pas fini !
Nous sommes en cours d'élaboration, et notre éternité n'est pas encore gagnée .
Ce fardeau, c'est peut être le cartable avec notre connaissance dedans .?
La connaissance que l'on doit porter pour faire naitre notre conscience, pour Etre …


Citation :
Personnellement la réincarnation me paraît logique (bien qu'il ne faut pas se fier au New Age quant à ses mystères de fonctionnement)

La réincarnation n'est pas une nouvelle idée new age !!!
Rendons au Bouddha et au Christ ce qui leur appartient !

Citation :
L'Homme et son locataire doivent tous deux mener à bien leur destin, et le Serpent est là pour nous aider à devenir plus intelligents. Son intelligence souligne notre bêtise, et nous appelle à nous élever à ce niveau. Mais notre bonté devrait en faire de même pour le Serpent, et appeler celui-ci à s'élever dans la bonté.
Oui, c'est un partenariat obligatoire pour le meilleur de tous .

Citation :
L'Homme n'est sans doute pas le premier être spirituel à s'être aventuré dans la matière,
A ce niveau, si . Le premier à descendre « si bas » .
L'évolution agit par épuration . Plus la matière est dense, plus l'esprit peu s'élever .
Le subtil se dégage du grossier . C'est le récipient d'eau qu'on fait chauffer : d'un coté la vapeur, de l'autre le résidu sec .
A chaque niveau d'évolution, il y a un reste, un résidu, pour que l'ensemble puisse continuer à évoluer . C'est un « sacrifice » pour permettre la poursuite normale .
L'irrégularité se dégage, pour que la régularité se poursuive .
Lucifer et Ahriman représentent les êtres irréguliers .
Ceux qui n'ont pas suivi le chemin régulier, restés en arrière, ils doivent cohabiter avec des êtres d'un niveau inférieur . En soi, il ne font rien de mal, et leur rôle est essentiel, ils poursuivent leur évolution, mais leurs actes, leur énergie, n'étant pas adaptées au monde qu'ils squattent, deviennent des éléments perturbateurs dans notre évolution et prennent l'apparence du mal .
Il ne sont pas libre effectivement, et sont à ce sujet, jaloux des hommes si on peut dire.
C'est pourquoi leur première ambition est de s'emparer de notre liberté en empêchant notre éveil .
Ils ne le pensent pas comme ça, mais c'est comme ça que cela se manifeste .
Notre raisonnement est bien ridicule pour expliquer ces choses là, on essaye Wink


Citation :
Retrouver Dieu déjà, mais retrouver notre innocence est impossible, et de toute façon pas souhaitable
Pourtant, les sages disent : redevenez l'enfant que vous êtes !

Au fond de la chute, dans le noir, on découvre notre lumière interne .
Loin du ciel, dans la solitude spirituel, isolé dans l'individualisme, on découvre notre conscience .
Comme un œuf isolé dans sa coquille, on peut naitre !
Au fond du trou, seul sans les dieux, je peux dire JE .
En perdant l'innocence dans la chute, j'ai acquis l'intelligence et la conscience .
En perdant Dieu de vue, j'ai pu me voir Moi .
Maintenant, au fond de la chute, j'existe . Les Guides de l'humanité passée, m'ont guidés dans cette chute jusqu'à MOI .
Maintenant, conscient et intelligent, je sais qui je suis, et je sais pourquoi et comment je peux remonter tout seul, et librement vers Dieu et être un Dieu accompli, à l'issue de cette remonté .

Il apparaît évident que l'intelligence/connaissance est nécessaire à l'éveil, mais qu'elle ne sert qu'à ça, et peut être une entrave dans la remonter . La connaissance doit être abandonnée comme une chrysalide qui nous a transformée, pour que la papillon puisse s'envoler .

Il y a bien une innocence à retrouver en remontant dans le sens du bon sens . C'est le langage de l'enfant mais aussi de l'artiste qui garde ce regard d'enfant . Savoir être intelligent, tous en sachant rester vivant et frais, émerveillé tous les jours comme un enfant, pour pouvoir voir l'esprit qui se cache . L'esprit communique à travers la beauté, la beauté et la vérité sont liées, liées souvent par la simplicité .
Éveillé, on peut alors commencer à lire le langage artistique et symbolique de la nature et de la vie qui nous enseigne aussi le chemin du retour .
Après l'éveil, l'intelligence, la raison, doit rester en observatrice et apprendre encore, elle doit laisser parler l'inspiration et l'intuition qui doivent être développés, pour pouvoir lire ce nouvel enseignement de la vie qui s'offre à l'éveillé .
Le cœur doit devenir le nouveau guide, après celui du cerveau .
C'est là où les jeunes enfants peuvent être de grands maitres, si on les laisse nous montrer ...

Citation :
Il n’y a pas d’autre Dieu que l’homme devenu parfait.
Il n'y aura pas d’autre Dieu que l’homme devenu parfait, quand il saura ce qu'est la perfection !

scratch

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Du fardeau de l'Homme   20/1/2010, 20:57

Mortélys à écrit :
Citation :
Il ne faut pas se demander "Pourquoi" Dieu permet la corruption de l'Homme et sa souffrance, sous un angle émotionnel, ce qui amène vite à la rébellion, mais plutôt sous un angle pragmatique et logique. Mettons de côté notre orgueil et notre égo, et demandons nous en quoi nous sommes utiles à Dieu.
Je me permet de reformuler la question :
Pourquoi Dieu, l'être bon par excellence permet il au Mal d'exister et de nous faire souffrir ?

Les concepts que je vais énoncer étant de nature métaphysique, je les formulerais dans un langage volontairement enfantin, étant bien entendu que l'absolu est inconnaissable et que l'on ne peut lui prêter de sentiments humains.
Dieu, (j'utilise ce terme en tant que principe absolu à l'origine de toutes choses) est omnipotent, il est le tout puissant et tout ce qui existe se plie à sa volonté, par conséquent il s'ennuie.
Il décide donc de se mettre à l'épreuve, il se dédouble alors sous forme de reflet de lui même et se fragmente en une multitude de particules.
C'est aussi le début de la création du monde, Dieu ne se confond pas avec elle, elle est distincte de lui.
Si on se représente Dieu sous forme de soleil (juste une allégorie intellectuelle), ces fragments sont de minuscules étincelles microscopiques, néanmoins elles sont identiques quand à leur nature originelle.


Le reflet initial du principe absolu et sa fragmentation n'enlèvent rien à son état initial.
Il demeure tel quel, ce reflet n'étant que la manifestation extérieure de lui même.
Le Coran explique cela en ces termes :
Citation :
"Le monde a besoin de Dieu pour exister mais Dieu n'a pas besoin du monde" ou "si tous les astres et les êtres vivants venaient à disparaitre cela ne le diminuerait aucunement "
.
Donc, Dieu n'as pas besoin de nous mais nous si.

Que deviennent ces morceaux d'étincelles divine ?

Tous les humains en abritent un au fond de leur âme, certains humains sont plus élevés spirituellement que d'autres ce qui fait que ce fragment rayonne mieux, chez les humains moins avancés ce fragment est comme entouré d'une gangue qui étouffe la lumière.
René Guenon nous explique que selon la tradition cette étincelle se situe au niveau du cœur.

D'ailleurs, c'est ce qui explique pourquoi certains prophètes tels Moise ou Mohammed on eu la poitrine ouverte par un ange qui s'est chargé de leur extraire le cœur afin de le nettoyer de toutes souillures.
Après cette opération, ces 2 prophètes ont pu être emmenés jusqu'à la sphère divine, un monde ou même certains anges n'ont pas le droit de pénétrer.
Rappelons que Jésus qui est né par la grâce du saint esprit et dont la mère a été préservée de toute souillure est le seul homme a naitre sans être atteint par le péché originel, ce qui lui a ouvert des perspectives hors du commun.

Ainsi à la différence des animaux, l'être humain est le dépositaire d'une étincelle divine mais il dispose aussi d'un autre pouvoir, celui du libre arbitre, cad que par décret divin, il est libre de ses choix et que personne ne peut décider pour lui.
Les anges obéissent à Dieu, les animaux eux, obéissent à la loi naturelle.

Dépositaire d'une âme renfermant en son sein l'étincelle divine, l'homme s'incarne dans les bas mondes matériels, c'est à ce stade qu'il va commencer un périple de plusieurs centaines de vies censé lui faire monter un à un les échelons des mondes célestes.
Si dans ses incarnations il reste attaché aux besoins matériels (nourriture, sexe, argent, pouvoir etc...), il ne peut s'élever et il est condamné à recommencer une autre existence.
Par contre, s'il a privilégié la recherche spirituelle et à renouer le contact avec son créateur par le biais de la prière alors son corps astral se dépouille peu à peu de sa matérialité, il s'épure, à sa mort son âme sort du corps "comme un cheveu sort du beurre" et il peut regagner des mondes plus subtils que le nôtre.
C'est dans ce sens qu'il fallait comprendre ce verset du coran selon lequel tout le monde passe par l'enfer "le monde terrestre", mais les pieux (ceux qui ont choisi la bonne voie) le franchiront à la vitesse d'un cheval au galop (peu d'incarnations terrestres).

Citation tirée d'un texte hindou :
Citation :

L’âme humaine est de la même essence que celle de Dieu Lui-même dont
elle possède les attributs, mais ayant été enveloppée par le mental et la
matière elle a perdu son héritage spirituel. L’âme est à présent profondément
enchevêtrée dans le corps et les attachements des sens, qui sont plus ou
moins le résultat du karma passé qui a été contracté jusqu’à son actuelle
incarnation. La présente existence est une phase éphémère dans le long
voyage de l’âme, des plans les plus bas de la création jusqu’à la véritable
Demeure du Père. Le corps physique est matériel mais l’âme est spirituelle ;
quand la réaction du karma se produit, l’homme doit alors la subir dans le
bonheur ou la douleur.


Le but de notre existence est donc d'adorer Dieu (activer l'étincelle divine placée en notre coeur) mais on est libre de le faire ou non, il ne peut y avoir aucune contrainte.


Dans ce tableau, qu'elle est la signification du mal ?

Le mal est constitué de toutes les forces qui cherchent à nous retenir dans la matérialité.
En vue de ce but, ces forces sont paradoxalement chargées de maintenir et de faire prospérer le monde terrestre et à nous le faire aimer, l'amour des choses de ce bas monde est le principal obstacle à l'élévation spirituelle.
A contrario, si ce monde venait à être complétement détruit par un cataclysme nucléaire par exemple, alors s'en est fait de ces forces, elles perdraient aussi du même coup la source d'énergie que représente pour eux le genre humain.
Le mal fera donc tout pour éviter un génocide quel qu'il soit, le programme de dépopulation n'est qu'un gigantesque coup de bluff destiné à justifier vis à vis de la classe scientifique, les poisons de toutes sortes qui sont incorporés dans l'alimentation, les vaccins ou dans les chemtrails .
Rappelons que comme stipulé dans le genèse, depuis la nuit des temps, le parasite psychique qui nous est implanté à la naissance (tu enfantera dans la douleur) est chargé de nous pomper notre force vitale que l'on gaspille à chaque bouffée d'émotion.
Le système de l'idolâtrie sert à récupérer l'énergie dégagée lors de la prière, ce sera systématiquement le cas si l'on s'adresse mentalement à une image ou une statue.
Le même système existe sous une forme plus évoluée en ce qui concerne les pratiques méditatives que l'on retrouve dans le yoga, la kabbale ou le soufisme.
Les chamans de leur côté se servent de drogues afin de vous connecter avec des entités désincarnées qui vont pomper l'afflux d'énergie tout en occasionnant des images mentales que les pratiquants prennent à tort pour des visions de l'au delà.
Ne leur déplaise, le monde spirituel n'est pas peuplé d'alligators volants et d'éléphants roses comme ils pourraient être tentés de le croire.
Voilà en ce qui concerne le mal.

Voilà ce qu'en dit un maitre hindou :
Citation :
le diable est il la cause de tout ce qui est mauvais et
méchant dans le monde ?

Le Maître : La vérité est que Dieu a créé l’univers. Il y a deux forces: l’une
va vers l’expres​sion(la manifestation) et l’autre s’en éloigne. Le mot
« Brahm » signifie généralement le pouvoir allant vers l’expression, qui est
la cause de toute ce qui est créé dans l’univers. Cela est appelé la force
négative. L’autre force est positive, celle par laquelle les âmes sont
ramenées à Dieu.
La force allant vers l’expression est appelée par certains Satan ou le diable.
C’est appelé par les Rishis “Brahm”. Ces deux forces ont été créées par
Dieu, comme par exemple l’électricité peu à la fois brûler et servir à changer
de l’eau en glace. La force est la même, mais elle a deux aspects : l’un va
vers l’expression, et l’autre remonte. S’il n’y avait pas cette force en
expression nommée “Brahm”, le monde n’aurait pas non plus été créé. La
loi de Brahm est : « Comme vous semez, vous récolterez »

Le monde ne finit pas, il change: il passe du Kali Yuga ( l’Age de Fer) à
l’Age d’Or. La force négative continue d’une part à punir, et d’autre part à
maintenir le monde, à faire en sorte qu’il ne se dépeuple pas, qu’il poursuive
son existence. La force positive agit de façon à ramener les âmes à Dieu.
Le mental est la force négative qui travaille en chaque homme. Sa tâche est
de toujours vous tenir éloigné de Dieu, de vous tenir loin de Lui dans le
monde. Naturellement, la punition est là : des gens sont tués, il y a des
guerres, des fléaux. Ce sont les premières fonctions de la force négative. Les
gens droits et justes sont aussi envoyés dans le monde maintenant. L’Age
d’Or émerge de l’Age de Fer, mais cela ne se fera pas d’un seul coup. Ainsi
un éveil se produit, à l’Est comme à l’Ouest. Les gens pensent qu’ils en ont
assez de ces choses, ils veulent une issue - c’est l’autre chemin qui leur
manque (celui de la force positive).

Pour ce qui est de la souffrance, il existe une explication très simple.
Nous souffrons lorsque l'un de nos besoins (cad quelque chose qui nous relie à ce monde )vient à disparaitre, ce peut être par exemple, un bien matériel, une somme d'argent, un parent ou un ami.
Lorsque ce dont on a besoin vient subitement à manquer, on est touché, une marque s'inscrit sur notre corps spirituel sans que l'on s'en rende compte.
Commence alors le travail de deuil, étant bien entendu qu'ils sont similaires quelque soit la nature de la perte (sauf en niveau d'intensité), on peut donc faire son deuil d'un billet de 100 euros comme de sa belle mère, le processus est identique, jour après jour, la cicatrisation s'opère jusqu'à la guérison progressive.
On se rendra compte que plus le perte est sévère plus l'individu s'en remettra à Dieu, cad que par un procédé alchimique, ce sera l'étincelle divine qui servira à guérir la plaie béante.
Notons en passant que justement la science alchimique prétend systématiser ce processus en purgeant le corps spirituel de tout ces éléments lourds, il s'agit pour le cœur de fabriquer le fameux or alchimique.

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du fardeau de l'Homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Droit de l'homme et démocratie
» L'eau potable art31 déclaration univers droits l'homme
» les objets nécessaires à l'homme....et dans la vraie vie
» Qu'est-ce qu'un homme bon ?
» [test]Découvrez votre type d'homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité-
Sauter vers: