Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   24/9/2012, 15:38

Concernent la contradiction, je faisais le rapprochement entre ce message du Rav :

Citation :
La réponse du Rav
25 Juillet 2012
Chalom Arié,
Cet homme n’a pas été tué parce qu’il se prenait pour un Machia’h, et d’après nos sources (Sanhédrin page 43a, dans les versions non-censurées du Talmud) il a fait de la sorcellerie, il était méssid oumédia’h, c'est-à-dire qu’il a voulu pousser les juifs à quitter la Torah et à pratiquer l’idolâtrie.

Alors qu’il disait précédemment :

Citation :
Sanhedrin 43a : « Jésus était coupable de la sorcellerie et de l’apostasie, il a mérité l’exécution et les disciples de Jésus méritent d’être tués ». Tout cela est faux. On parle de Jésus dans la page 43b et pas dans la 43a, et là-bas il est mentionné la chose suivante : Jésus le nazaréen a été condamné à mort par lapidation parce qu’il a pratiqué la sorcellerie et tenté le peuple d’Israël à aller dans le mauvais chemin. Quant à la phrase
« les disciples de Jésus méritent d’être tués », c’est une pure invention.

Et ici ont peut bien imaginé qu'il s'agit de version censuré du Talmud :

Citation :
Yébamot 49b : « Jésus était un bâtard, né dans l’adultère ». Cela est archi faux, il est écrit là-bas la chose suivante : « Rabbi Chimon Ben Azaï dit : ‘J’ai trouvé un rouleau généalogique à Jérusalem dans lequel il est écrit que untel est un bâtard d’une femme adultère’. » Donc il n’est absolument pas mentionné qu’on y parle de Jésus.

Sanhedrin 106a et b : « Marie est une prostituée, Jésus est un méchant homme ». On ne parle ni de Marie, ni de Jésus, ni de prostituée, ni de méchant homme. Une invention de A à Z.

Sota 47a : On y parle d’un homme qui est excommunié, qui se prosterne à une brique… mais nulle part il n’est mentionné qu’on parle de Jésus.

Chabat 104b : On n’y parle pas de Jésus, on parle d’un homme qui est appelé Bensidéta, qui était magicien et qui était considéré comme un sot. Bensidéta, que je sache, n’est pas Jésus, donc encore un mensonge.

A propos de tout le reste des citations où apparaîssent les termes
« chrétien », « évangile », ou « nouveau testament », se sont des inventions.
Comme je te l’ai dit dans mon mail précédent, le seul endroit où apparaît le mot « chrétien » dans le Talmud est dans le traité Taanit page 26, où il est écrit que les rabbins n’ont pas institué un jeûne public le dimanche parce que c’est le jour de fête des chrétiens. Les termes
« évangile » ou « nouveau testament » n’apparaissent jamais dans tout le Talmud.


A mettre en parallèle avec le livre d’Israël Shahak :

HISTOIRE JUIVE – RELIGION JUIVE Le poids de trois millénaires » p58:

Citation :
Les mécanismes de défense

À quels mécanismes précis (autres que le graissage de pattes), les communautés juives, appuyées par des forces extérieures, ont-elles recouru pour parer les attaques dirigées contre le Talmud et les autres textes religieux ? On peut en distinguer plusieurs, et tous ont eu d’importantes conséquences qui se reflètent dans la politique israélienne actuelle. Il serait fastidieux d’exposer tous les cas de parallélisme avec le sionisme de droite à la Begin et le sionisme travailliste ; mais les lecteurs quelque peu au fait des particularités de la politique moyen-orientale ne manqueront pas, j’en suis sûr, de noter les ressemblances.
Le premier mécanisme que j’examinerai est celui du défi sournois, associé à une apparence de soumission. Comme nous l’avons vu, la pression extérieure étant devenue trop forte, il fallut supprimer ou modifier les passages talmudiques hostiles au christianisme ou aux non-Juifs (21). L’on procéda ainsi : dans toutes les éditions publiées en Europe à partir des années 1550, on « sucra » carrément quelques-uns des passages les plus injurieux ; partout ailleurs, on remplaça les « gentils », les « non-Juifs », les « étrangers » (goy, eino yehudi, nokhri) — qui figurent dans tous les manuscrits et livres imprimés jusqu’à cette date, ainsi que dans toutes les éditions publiées en terre d’Islam — par : les « idolâtres », les « païens », voire les « Cananéens » ou les « Samaritains », termes dont on pouvait fournir une explication rassurante, mais où le lecteur juif reconnaissait des euphémismes substitués aux expressions traditionnelles.
21. À la fin, il fallut censurer également quelques passages d’une autre veine : ceux qui semblent théologiquement absurdes (qui, par exemple, montrent Dieu s’adressant des prières à lui-même, ou accomplissant physiquement certaines des pratiques ordonnées à chaque Juif), ou encore qui célèbrent trop lestement les frasques sexuelles des rabbins des anciens temps.

Face à des attaques plus résolues, la défense adopta des moyens plus raffinés mais aux conséquences tragiques durables, dans certains cas. Ainsi la censure tsariste, dans ses périodes de rigueur, comprenant le sens des euphémismes susmentionnés, les interdit. Les autorités rabbiniques les remplacèrent alors par les termes « arabe » ou « musulman » (un seul mot en hébreu : yishma’eli) ou même « égyptien », en supposant, à raison, que la police russe ne s’opposerait pas à ce genre d’abus. Parallèlement, l’on faisait circuler, sous forme manuscrite, des listes d’Omissions talmudiques, qui expliquaient les nouveaux termes et signalaient tous les passages supprimés. À certains moments, on alla jusqu’à imprimer, avant la page de titre de chaque volume de littérature talmudique, un démenti général, faisant savoir solennellement, parfois sous la foi du serment, que toutes les formulations hostiles du volume en question visaient uniquement les idolâtres de l’antiquité — voire les Cananéens éteints depuis belle lurette — mais non pas « les peuples chez lesquels nous vivons ». Après la conquête de l’Inde par les Britanniques, certains rabbins trouvèrent un nouveau subterfuge : toutes les expressions particulièrement désobligeantes ou outrageantes qu’il leur arrivait d’employer ne s’appliquaient, prétendaient-il, qu’aux Indiens. À l’occasion, il est vrai, on intégrait aussi les Aborigènes d’Australie dans le vaste troupeau des boucs émissaires.
Inutile de dire que tout cela fut un mensonge délibéré, du début jusqu’à la fin ; d’ailleurs, depuis la fondation de l’État d’Israël, les rabbins se sentant en sécurité, toutes les formules et tous les passages injurieux ont été rétablis sans hésitation dans toutes les nouvelles éditions. (Étant donné le coût énorme qu’implique une nouvelle édition, une très grande partie de la littérature talmudique, y compris le Talmud, continue d’être réimprimée d’après les anciennes éditions. Aussi les Omissions talmudiques signalée plus haut ont-elles été publiées en Israël en édition populaire, sous le titre Hesronot Shas.) Désormais, l’on peut donc lire tout à fait librement — et, de plus, on enseigne aux enfants juifs — des passages comme celui (22) qui enjoint à tout Juif passant près d’un cimetière de dire une bénédiction si le cimetière est juif, mais de maudire les mères des morts (23) si c’est un cimetière de gentils. Dans les anciennes éditions la deuxième partie de ce précepte était omise, ou bien le terme « gentils » avait été remplacé par un euphémisme. Mais la nouvelle édition israélienne du rabbin Adin Steinsaltz (pourvue de notes explicatives et de la traduction interlinéaire en hébreu des passages araméens de l’original, afin que les enfants des écoles n’aient aucun doute sur ce qu’ils doivent dire) lève toute ambiguïté en rétablissant les termes « gentils » et « étrangers ».
22. Traité « Berakhot », p. 58b.
23. « Votre mère rougira de confusion ; elle sera toute couverte de honte, celle qui vous enfanta (…) » Jérémie, 50-12.
Sous la pression de circonstances extérieures, les rabbins avaient donc été amenés à éliminer ou modifier trompeusement certains passages — mais pas les pratiques réelles qui y sont prescrites. Pendant des siècles — et ceci est un fait qui doit être rappelé, notamment aux Juifs eux-mêmes — notre société totalitaire a ainsi entretenu des coutumes barbares et inhumaines pour empoisonner l’esprit de ses membres, et elle continue de le faire. (Ces coutumes ne peuvent être expliquées comme de simples réactions à l’antisémitisme et aux persécutions ; elles relèvent d’une hostilité barbare gratuite à l’égard de tout être humain. Supposons que, fraîchement débarqué en Australie, vous vous trouviez à passer devant un cimetière aborigène : eh bien, si vous êtes un Juif pieux et pratiquant, vous serez tenus, pour honorer « Dieu », de maudire les mères de tous ceux qui sont enterrés là…)
Il y a là un fait social bien réel, que nous devons regarder en face, si nous ne voulons pas participer à la tromperie et devenir complices de l’œuvre d’empoisonnement des générations actuelles et futures, avec toutes les conséquences que ce processus peut entraîner.

http://www.editions-anonymes.fr/shahakrel.htm#mecanisme

Je reviens encore a une petite contradiction que je viens de voir :

Citation :
Sota 47a : On y parle d’un homme qui est excommunié, qui se prosterne à une brique… mais nulle part il n’est mentionné qu’on parle de Jésus.

Mais ici le Rav Répond :


Citation :
25 Juillet 2012
Chalom Arié,

Cet homme n’a pas été tué parce qu’il se prenait pour un Machia’h, et d’après nos sources (Sanhédrin page 43a, dans les versions non-censurées du Talmud) il a fait de la sorcellerie, il était méssid oumédia’h, c'est-à-dire qu’il a voulu pousser les juifs à quitter la Torah et à pratiquer l’idolâtrie. Encore d’après nos sources (Sanhédrin page 107b), il regardait les femmes et a pratiqué l’idolâtrie en se prosternant devant une brique en la considérant comme représentation d’une divinité. Donc ne prenez pas en compte ce que racontent les historiens occidentaux sur cet homme, car ce sont certainement des inventions tardives, mieux vaut compter sur nos sources historiques. Dans cette mesure, cet homme n’était certainement pas un grand tsadik, ni un Machia’h, mais un mécréant, c’est tout.
Au revoir,

Rav Ron Chaya.

On est bien d'accord il parle bien de Jésus.
Donc ici on a bien la preuve (même s'il ne s'agit pas du même paragraphe) que dans le Talmud il est écrit que Jésus se prosternait devant une brique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   26/9/2012, 12:01



Très bon tout ça, rien à dire bravo, pour finir sur une note d'humour voilà la fameuse brique, du bric à brac, du Rav Baratin.


Le plus gros lingot connu provenant du Japon pèse 250 kg

robin des bois a intérêt à faire de la musculation

http://www.orpostal.biz/2012/01/17/poid-lingots-or

C'est peut être celle là aussi on est pas sur ça dépend de la version du Talbin heu du Talmud...
LOL
http://www.orencash.net/ins-lingot-d-or-67.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   24/12/2012, 13:33

Attention !!!

Au lieu du titre original


Sionisme et Torah


Pensez à rectifier ce qu'aurait du dire ce menteur professionnel pour conclure sa petite logorrhée merdique

Sionisme et Talmud !!

Twisted Evil




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   16/8/2014, 23:43

Toujours en forme le Rav, tout le monde en prend pour son grade. Faut aussi bien dire que la question est plutôt mal posé.

Lapis-lazuli, le 29.07.2014
Citation :
Chalom rav,

Ma question concerne l'islam ,
vous avez dit que mahomed est un faux prophète ...mais quels sont vos arguments objectifs pour dire cela car j'ai fait une étude approfondie sur lui et j'en arrive a la conclusion que c'est un vrai prophète ...

Comment expliquez vous que pour une religion de plagiat elle fédère un nombre croissant de gens a contrario de la torah dite divine a 100% dite aussi lumière des nations ?
Vous avex dit aussi que c 'est un plagiat mais est ce que les juifs aurait signé un monopole avec D.?
Leur refuseriez vous d'avoir un seul prophete alors mem qui sont de la lignée d'abraham >?

bonne journee



Rav Ron Chaya, le 29.07.2014
Citation :
Bonjour,

Mon argumentation est très courte et très simple.

On ne doit pas prouver que Mohammed est un faux prophète, c’est lui qui doit prouver qu’il est un vrai prophète.
Il est inconcevable qu’une personne vienne et dise "D.ieu m’a parlé"et qu’on doive le croire et prouver qu’il est faux, à lui de prouver qu’il est vrai, or il n’y a aucune preuve dans le Coran comme quoi D.ieu lui aurait véritablement parlé, les seuls vrais "miracles du Coran" sont des plagiats de preuves prises du Talmud et de la Torah.

Le fait que beaucoup de gens suivent le Coran n’est aucunement  une preuve de vérité, on voit bien que durant presque deux millénaires, la majorité du monde a cru au canular le plus grand de l’histoire, aussi abracadabrant qui soit, jésus dont la mère serait tombée enceinte par D.ieu Lui-même, une bêtise aussi grosse à avaler et néanmoins la majorité du monde ou presque y a cru pendant autant de temps.
On ne peut donc pas dire que la majorité prouve, même un temps soit peu, la vérité d’une théorie, la seule chose qui peut prouver ce sont des preuves, or il n’y a aucune preuve au Coran.

A propos de l’argument si les juifs ont un monopole avec D.ieu, encore une fois, si un prophète non-juif vient et apporte une preuve comme quoi il est prophète de D.ieu, on y croira mais jusqu’à aujourd’hui ce n’est jamais arrivé.

Au Revoir,
Rav Ron Chaya

http://www.leava.fr/questions-reponses/problemes-divers/jai-fait-une-etude-approfondie-sur-mahomed-et-jen-arrive-a-la-conclusion-que-cest-un-vrai-prophete.php

http://www.leava.fr/questions-reponses/halakha/les-chretiens-ne-doivent-ils-pas-etre-reconnus-comme-juifs-par-la-communaute.php

Moi ce qui me sidère c'est que certains parlent de Dieu comme du "tout puissant" Créateur en chef, mais qu'Il ne serait capable d'enfanter une femme par Sa volonté. Sans parler du côté "obscure de la force" avec ces golems et babaloneries antichristiques (Babalon Working).

De plus:
On connait aujourd'hui la PCR (de Kary Mullis) à la sauce Benveniste via le Prof Montagnier et sa PCR "magique" de reconstruction mimétique de l'ADN (ce qui est déjà historiquement loufoque quand-on repense au mythe du SIDA/VIH = Mullis vs Montagnier) alors je puis dire qu' il me parait scientifiquement probable avec la même approche méthodologique via l'eau de faire un enfant à une vierge par ce moyen non surnaturel.
L'insémination avec Marie avait une longueur d'avance sur son temps on pourrait dire...Enfin, aussi si BHL est philosophe alors Jésus fils de Dieu.... Wink

ça me rappelle aussi ces histoires de fous que l'on peut lire ici ou là sur le clonage de Jésus Christ, délires de quelques sectes sciento-centrées mais tout de même inquiétants, ils ont trop lu la caste des méta-barons de feu Jodorowsky (non goy) sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   21/8/2014, 23:22

Citation :
Moi ce qui me sidère c'est que certains parlent de Dieu comme du "tout puissant" Créateur en chef, mais qu'Il ne serait capable d'enfanter une femme par Sa volonté. Sans parler du côté "obscure de la force" avec ces golems et babaloneries antichristiques (Babalon Working).

De plus:
On connait aujourd'hui la PCR (de Kary Mullis) à la sauce Benveniste via le Prof Montagnier et sa PCR "magique" de reconstruction mimétique de l'ADN (ce qui est déjà historiquement loufoque quand-on repense au mythe du SIDA/VIH = Mullis vs Montagnier) alors je puis dire qu' il me parait scientifiquement probable avec la même approche méthodologique via l'eau de faire un enfant à une vierge par ce moyen non surnaturel.
L'insémination avec Marie avait une longueur d'avance sur son temps on pourrait dire...Enfin, aussi si BHL est philosophe alors Jésus fils de Dieu....

Précisions:

Kary Mullis: ne crois pas en un lien VIH/SIDA comme il a pu le répéter souvant et filmé.

Montagnier: lui, dit avoir trouver ce lien, depuis House of Numbers, il est à demi chemin ou dans  l'étrange si l'on peut dire. Car dit des choses extrêmement merveilleuses pour moi.
1 Pas besoin de vaccin (il est vraiment contre cette arnaque peut être)
2 Nutrition = solution

"Historiquement loufoque" veut dire= Ce con de Montagnier utilise la PCR inventée de notre Mullis (qui est génial) pour encore chercher un moyen pour vaincre le SIDA/VIH. C'est loufoque à plus d'un titre car on se demande ce qu'il y a exactement dans le crâne de Montagnier.
Certains disent qu'il est coincé, bref qu'il ne peut pas avouer que la découverte du fameux rétro virus est une erreur. Si c'est vrai, ce n'est plus loufoque mais d'une tristesse ignoble et j'imagine le dilemme entre; être ruiné ou poursuivre d'autres recherches.

Je tiens à précisé que je n'ai jamais eu de correcteur d'orthographe sur ma machine, en fait tout ce que je tape reste souligné en rouge.  Ou presque j'y est jamais rien comprit ça revient toujours. Je tape parfois sur un autre logiciel de texte vu le problème.

C'est vrai que mon propos sur l'eau et possibilité technique vs Jésus Christ est une idée dingue. J'en suis assez content.

Note d'humour;
Dit nous Dieu, prend ton clavier, (c'est bon ... personne n'écoute..) dit..hummm....techniquement.... Tu as fait comment ?

_"Il ne faut pas se demander comment techniquemen..."

_"ha non Tu vas pas t'y mettre toi aussi!!!"   lol! 

Allez bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   15/12/2014, 17:03




Source:http://vudefrance.fr/articles/censure-talmudique-une-realite-surannee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.   15/12/2014, 21:43

Salut Cisme Smile Excellent ce post ! Le lien que tu donnes http://vudefrance.fr/articles/censure-talmudique-une-realite-surannee  vaut son pesant de cacahouètes (ou de gefelt fish plutôt !!!)

En creusant un peu sur la page en question, je suis arrivé là : http://www.techouvot.com/la_vraie_histoire_de_jc-vt15235.html

On y trouve entre autres le passage révélateur suivant :


A Cheela94 :
Je cite :


Citation:

Peut-on déduire de votre réponse qu'il est permis de lire les évangiles ?


Non. On ne peut pas le déduire.
Je peux parfaitement avoir lu ces sources à travers d’autres lectures permises, il n’y a donc rien à déduire.

A part ça, il se trouve que je fais l’objet d’une dérogation rabbinique concernant ce point précis.
J’ai reçu une permission explicite de la part d’un possek de lire ces livres afin d’être en mesure de pouvoir répondre aux questions nécessitant la connaissance de ces textes.

Cette permission est donnée au cas par cas et n’est pas à généraliser.

En d’autres termes : Non, vous ne devez pas lire les Evangiles et ne soyez pas choqué de voir que d’autres personnes religieuses le font, il existe une possibilité de « dérogation » sur ce point (ce qui est assez rare dans le judaïsme).


No comment !! Cdlabomb

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rav Ron Chaya. Cours d'eschatologie Juive.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Un pti cours de Photo !
» Régularisation des diplômés en cours de carrière
» menus noel en video du cours de cuisine de vendredi dernier
» Exigeons des cours de Normand.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Judaïsme-
Sauter vers: