Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique de la troisième Guerre Mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   20/8/2010, 17:34


Fidel Castro et la troisième guerre mondiale nucléaire





Citation :
www.conspipedia.fr
Reportage de la télévision argentine sur les annonces de Fidel Castro en rapport à la très prochaine guerre en Iran, et sa dégénération en guerre mondiale totale.
Les articles de Fidel Castro, dont parle le documentaire sont disponibles ici : http://www.conspipedia.fr/?p=877


PS: Notez le petit œil en haut a gauche... Owned2



_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   31/8/2010, 00:24

La Troisième Guerre mondiale se prépare : Objectif Iran

1ère partie : La guerre planétaire

par Michel Chossudovsky




L’humanité est à un carrefour dangereux : la guerre contre l’Iran est à un « stade de préparation avancé » et des systèmes d’armes de haute technologie, incluant des ogives nucléaires, sont complètement déployés.

Cette aventure militaire est sur la planche à dessin du Pentagone depuis le milieu des années 1990. D’abord l’Irak, ensuite l’Iran, peut-on lire dans un document déclassifié de l’US Central Command.

L’escalade fait partie du programme militaire. Alors que l’Iran représente la prochaine cible, avec la Syrie et le Liban, ce déploiement militaire stratégique menace également la Corée du Nord, la Chine et la Russie.

Depuis 2005, les États-Unis et leurs alliés, incluant leurs partenaires de l’OTAN et Israël, ont été impliqués dans le vaste déploiement et le stockage de systèmes d’armes perfectionnés. Les systèmes de défense antiaérienne des États-Unis, des pays membres de l’OTAN et d’Israël sont totalement intégrés.

Il s’agit d’une tentative coordonnée du Pentagone, de l’OTAN et de l’armée israélienne (Tsahal), avec la participation militaire active de plusieurs pays partenaires non membres de l’OTAN, dont les États arabes de premier plan (les membres du Dialogue méditerranéen et de l’Initiative de coopération d’Istanbul) : l’Arabie Saoudite, le Japon, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, Singapore, et, entre autres, l’Australie. (L’OTAN comprend 28 États membres. Vingt et un pays supplémentaires sont membres du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) et le Dialogue méditerranéen et l’Initiative de coopération d’Istanbul comportent 10 pays arabes plus Israël.)

Les rôles de l’Égypte, des États du Golfe et de l’Arabie Saoudite (au sein de l’alliance militaire élargie) sont particulièrement pertinents. L’Égypte contrôle le transit des navires de guerre et des pétroliers par le canal de Suez ; l’Arabie Saoudite et les États du Golfe occupent les lignes de côtes sud-ouest du golfe Persique, du détroit d’Ormuz et du golfe d’Oman. Au début juin, « l’Égypte aurait permis à un navire israélien et 11 navires étasuniens de passer par le canal de Suez […] en guise de signal clair à l’Iran. […] Le 12 juin, les organes de presse régionaux rapportaient que les Saoudiens avaient accordé à Israël le droit de survoler leur espace aérien […] » (Muriel Mirak Weissbach, Israel’s Insane War on Iran Must Be Prevented., Global Research, 31 juillet 2010)

Dans la doctrine militaire post-11 septembre, ce déploiement massif d’équipement militaire a été défini comme un élément de la soi-disant « guerre mondiale au terrorisme », ciblant des organisations terroristes « non étatiques », incluant Al-Qaïda et les prétendus « états qui appuient le terrorisme », comprenant l’Iran, la Syrie, le Liban et le Soudan.

L’établissement de nouvelles bases militaires étasuniennes, le stockage systèmes d’armes perfectionnés, incluant des armes nucléaires tactiques, etc., ont été mis en œuvre en vertu de la doctrine de défense militaire préemptive sous l’égide de la « guerre mondiale au terrorisme ».


La guerre et la crise économique

Les plus vastes implications d’une attaque des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël contre l’Iran sont lourdes de conséquences. La guerre et la crise économique sont intimement liées. D’une part, l’économie de guerre est financée par Wall Street, qui fait office de créancier de l’administration étasunienne. Les fabricants d’armes étasuniens sont d’autre part les récipiendaires des contrats d’approvisionnement de plusieurs milliards de dollars du département de la Défense pour des systèmes d’armes perfectionnés. En retour, « la bataille du pétrole » au Moyen-Orient et en Asie centrale sert directement les intérêts des géants anglo-étasuniens de l’industrie pétrolière.

Les États-Unis et leurs alliés « appellent à la guerre » au plus fort d’une dépression économique mondiale, cela, sans compter la plus grave catastrophe environnementale de l’Histoire. Cela prend une tournure amère, car l’un des joueurs importants (BP) sur l’échiquier géopolitique du Moyen-Orient et de l’Asie centrale, connu autrefois sous le nom Anglo-Persian Oil Company, est le responsable du désastre écologique dans le golfe du Mexique.

Désinformation médiatique


Face aux conséquences probables de ce que l’on affiche comme une opération « punitive » ad hoc contre les installations nucléaires iraniennes plutôt qu’une guerre totale, l’opinion publique, influencée par le battage médiatique, se montre tacitement favorable, indifférente ou ignorante. Pourtant, les préparatifs de guerre comprennent le déploiement d’armes nucléaires fabriquées par les États-Unis et Israël. Dans ce contexte, les effets dévastateurs d’une guerre nucléaire sont soit banalisés ou ne sont tout simplement pas mentionnés.

La « vraie crise » qui menace l’humanité, selon les médias et les gouvernements, ce n’est pas la guerre, mais le réchauffement planétaire. Les médias fabriquent des crises là où il n’y en a pas, comme la pandémie mondiale H1N1, qui représentait « un péril planétaire ». Toutefois, personne ne semble redouter une guerre nucléaire promue par les États-Unis.

La guerre contre l’Iran est présentée à l’opinion publique comme un problème parmi tant d’autres. Elle n’est pas vue comme une menace à la « Terre mère » comme l’est le réchauffement planétaire. Elle ne fait pas la une des journaux. Qu’une attaque contre l’Iran puisse mener à une escalade et déclencher une « guerre mondiale » ne fait l’objet de préoccupation.

Le culte du massacre et de la destruction

L’engin meurtrier mondial est aussi maintenu par un culte enraciné du massacre et de la destruction qui imprègne les films hollywoodiens, sans parler des séries sur le crime et la guerre diffusées à heure de grande écoute à la télévision réseau. Ce culte de la tuerie est cautionné par la CIA et le Pentagone, qui appuient (financent) les productions d’Hollywood, lesquelles servent d’instrument de propagande de guerre :

« L’ancien agent de la CIA Bob Baer nous a dit qu’il "existe une symbiose entre la CIA et Hollywood" et a révélé que l’ancien directeur de la CIA George Tenet est actuellement "à Hollywood où il discute avec les studios" » (Matthew Alford et Robbie Graham, Lights, Camera… Covert Action: The Deep Politics of Hollywood, Global Research, 31 janvier 2009).

La machine meurtrière est déployée au niveau planétaire, dans le cadre de la structure unifiée de commandement au combat. Elle est invariablement préservée comme instrument incontesté de paix et de prospérité mondiale par les institutions gouvernementales, les médias privés, ainsi que par les mandarins et intellectuels du nouvel ordre mondial issus des boîtes de réflexion et des instituts d'études stratégiques de Washington.

Une culture de massacre et de violence s’est incrustée dans la conscience humaine.

La guerre est largement acceptée comme une phase du processus sociétal : la patrie doit être « défendue » et protégée.

Dans les démocraties occidentales, on maintient « la violence légitimée » et les exécutions sommaires de « terroristes » comme des instruments nécessaires à la sécurité nationale.

La soi-disant communauté internationale entretient une « guerre humanitaire ». Elle n’est pas condamnée comme acte criminel et ses principaux artisans sont récompensés pour leur contribution à la paix mondiale.

Concernant l’Iran, ce qui se déroule constitue la légitimation absolue de la guerre au nom d’une notion illusoire de sécurité planétaire.

Une attaque aérienne « préemptive » contre l’Iran mènerait à l’escalade

À l’heure actuelle il existe trois théâtres de guerre distincts au Moyen-Orient et en Asie centrale : l’Irak, l’Af-Pak (l’Afghanistan et le Pakistan) et la Palestine.

Si l’Iran faisait l’objet d’une attaque aérienne « préemptive » de la part des forces alliées, la région entière s’embraserait, de l’est de la Méditerranée à la frontière ouest de la Chine, du Pakistan et de l’Afghanistan, ce qui nous conduirait probablement à un scénario de Troisième Guerre mondiale.

La guerre s’étendrait par ailleurs au Liban et à la Syrie.

S’ils étaient exécutés, il est très peu probable que les bombardements soient circonscrits aux installations nucléaires iraniennes, comme l’affirment les déclarations officielles des États-Unis et de l’OTAN. Une attaque aérienne massive visant à la fois les infrastructures militaires et civiles – les systèmes de transport, les usines et les édifices publiques – est davantage probable.


Relativement aux réserves mondiales de pétrole et de gaz, l’Iran, détenant approximativement 10 % de celles-ci, se classe au troisième rang après l’Arabie Saoudite (25 %) et l’Irak (11 %). Par comparaison, les États-Unis possèdent moins de 2,8 % des réserves mondiales de pétrole, lesquelles sont estimées à moins de 20 milliards de barils. La région élargie du Moyen-Orient et de l’Asie centrale comprend des réserves de pétrole équivalant à plus de 30 fois celles des États-Unis, ce qui représente plus de 60 % de toutes les réserves du monde.

La récente découverte en Iran de la deuxième réserve de gaz en importance, Soumar et Halgan, est significative : on l’estime à 12,4 billions de pieds cube.

Cibler l’Iran n’a pas que pour but de réinstaurer le contrôle anglo-étasunien de l’économie pétrolière et gazière, y compris les routes de pipeline, mais également à s’opposer à l’influence de la Chine et de la Russie dans la région.

L’attaque planifiée contre l’Iran fait partie d’une feuille de route militaire mondiale coordonnée. Il s’agit d’une étape de la « longue guerre » du Pentagone, une guerre sans frontières à but lucratif, un projet de domination mondiale, une succession d’opérations militaires.


Les planificateurs militaires des États-Unis et de l’OTAN ont envisagé divers scénarios d’escalade militaire. Ils sont aussi pleinement conscients des implications géopolitiques, à savoir que la guerre pourrait s’étendre au-delà de la région du Moyen-Orient et de l’Asie centrale. Par ailleurs, les impacts économiques sur les marchés du pétrole, etc., ont été analysés.



Alors que l’Iran, la Syrie et le Liban sont des cibles immédiates, la Chine, la Russie et la Corée du Nord, sans parler du Venezuela et de Cuba, font également l’objet de menaces de la part des États-Unis.



La structure des alliances militaires est en jeu. Les déploiements, les exercices et les entrainements militaires des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël effectués aux frontières immédiates de la Russie et de la Chine sont directement liés à la guerre envisagée contre l’Iran. Ces menaces et le moment choisi pour les proférer informent clairement les anciennes puissances de la guerre froide qu’elles ne doivent intervenir d’aucune manière pouvant empiéter sur une attaque contre l’Iran menée par les États-Unis.



Guerre planétaire

L’objectif stratégique à moyen terme est de cibler l’Iran et de neutraliser ses alliés par la diplomatie de la canonnière. L’objectif militaire à long terme consiste à cibler directement la Chine et la Russie.

Alors que l’Iran représente la cible immédiate, le déploiement militaire est loin d’être limité au Moyen-Orient et à l’Asie centrale : un programme militaire mondial a été formulé.



Le déploiement de troupes coalisées et de systèmes d’armes perfectionnés par les États-Unis, l’OTAN et ses partenaires a lieu simultanément dans toutes les grandes régions du monde.



Les récents actes de l’armée étasunienne le long du littoral nord-coréen, y compris la conduite de jeux de guerre, relèvent d’un plan mondial.



Visant principalement la Russie et la Chine, les exercices militaires, les exercices de guerre et les déploiements d’armes des États-Unis de l’OTAN et des alliés, sont menés parallèlement dans les grandes zones géopolitiques sensibles :



-dans la péninsule coréenne, la mer du Japon, le détroit de Taïwan, la mer de Chine méridionale, menaçant la Chine;



-en Pologne, des missiles Patriot sont déployés, alors qu’en République Tchèque un centre d’alerte lointaine est mis sur pied, tous deux menaçant la Russie;



-en Bulgarie, en Roumanie et sur la mer Noire des déploiements navals menacent la Russie;



-en Géorgie, les États-Unis et l’OTAN déploient des troupes



-dans le golfe Persique, un gigantesque déploiement naval dirigé contre l’Iran a lieu, incluant des sous-marins israéliens.



Concurremment, la Méditerranée orientale, la mer Noire, les Caraïbes, l’Amérique centrale et la région des Andes en Amérique du Sud se militarisent continuellement. En Amérique latine et dans les Caraïbes, les menaces visent le Venezuela et Cuba.



L’« aide militaire » étatsunienne

Par ailleurs, des transferts d’armes de grande envergure à des pays sélectionnés ont été entrepris sous la bannière de l’« aide militaire » étasunienne, dont une vente d’armes à l’Inde de 5 milliards de dollars visant à renforcer la puissance de l’inde face à la Chine. (Huge U.S.-India Arms Deal To Contain China, Global Times, 13 juillet 2010).



« [La] vente d’armes améliorera les liens entre Washington et New Delhi et, intentionnellement ou non, aurait pour effet de limiter l’influence de la Chine dans la région. » (Cité dans Rick Rozoff, Confronting both China and Russia: U.S. Risks Military Clash With China In Yellow Sea, Global Research, 16 juillet 2010)



Les États-Unis ont des accords de coopération militaire avec de nombreux pays d’Asie du Sud-Est, dont Singapore, le Vietnam et l’Indonésie, comprenant de l’« aide militaire » ainsi que la participation à des jeux de guerres menés par les États-Unis en bordure du Pacifique (juillet-août 2010). Ces accords appuient le déploiement d’armes contre la République populaire de Chine. (Voir Rick Rozoff, Confronting both China and Russia: U.S. Risks Military Clash With China In Yellow Sea, Global Research, 16 juillet 2010).

En lien plus étroit avec l’attaque planifiée contre l’Iran, les États-Unis arment de la même manière les États du Golfe (le Bahreïn, le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes unis) de missiles terrestres intercepteurs, de Patriot Advanced Capability-3, d’un système de défense de zone du théâtre à haute altitude (THAAD), ainsi que de missiles intercepteurs mer-air Standard 3, installés sur des navires de guerre équipés du système Aegis et situés dans le golfe Persique. (Voir Rick Rozoff, NATO’s Role In The Military Encirclement Of Iran, Global Research, 10 février 2010).

Le calendrier de stockage et de déploiement militaire

Concernant les transferts d’armes des États-Unis à des pays alliés et partenaires, le moment choisi pour la livraison et le déploiement est crucial. En temps normal, le lancement d’une opération militaire organisée par les États-Unis se produirait une fois que ces systèmes d’armes sont en place, déployés efficacement et que le personnel est entraîné. (En Inde par exemple)

Nous assistons à un plan militaire mondial soigneusement coordonné, contrôlé par le Pentagone et impliquant les forces armées combinées de plus de 40 pays. Ce déploiement militaire multinational et planétaire est de loin la plus importante démonstration de systèmes d’armes perfectionnés de l’Histoire.

De surcroît, les États-Unis et leurs alliés ont établi de nouvelles bases militaires dans différentes régions du monde : « La surface de la Terre est structurée comme un vaste champs de bataille. » (Voir Jules Dufour, Le réseau mondial des bases militaires US, Mondialisation.ca, le 10 avril).

La structure de commandement unifié divisée en commandements géographiques est basée sur une stratégie de militarisation à l’échelle planétaire. « L’armée étasunienne possède des bases dans 63 pays et de toutes nouvelles bases militaires ont été construites dans 7 pays depuis le 11 septembre 2001. En tout, 255 065 personnels militaires étasuniens sont déployés à travers le monde. (Voir Jules Dufour, Le réseau mondial des bases militaires US, Mondialisation.ca, le 10 avril 2007)

Carte du monde et de ces zones de commandements a cette adresse (a voir absolument)
: http://novusordoseclorum.discutforum.com/debats-f19/le-monde-et-ces-zones-de-commandements-t5380.htm#46391
Source: DefenseLINK-Unified Command Plan

Scénario de Troisième Guerre mondiale

« Le monde et les zones de responsabilité des commandants » (voir la carte ci-dessus) définit le plan militaire mondial du Pentagone, lequel est un plan de conquête du monde. Ce déploiement militaire a lieu simultanément dans plusieurs régions et est coordonné par les commandements régionaux étasuniens. Il comprend le stockage de systèmes d’armes de fabrication étasunienne par les forces des États-Unis et des pays partenaires, dont certains sont d’anciens ennemis, comme le Vietnam et le Japon.

Le contexte actuel est caractérisé par un accroissement du potentiel militaire planétaire contrôlé par une superpuissance mondiale utilisant ses nombreux alliés pour déclencher des guerres régionales.

En revanche, la Seconde Guerre mondiale était une conjonction de théâtres de guerre régionaux distincts. En raison des technologies des années 1940, il n’existait pas de coordination stratégique « en temps réel » des actions militaires entre de vastes régions géographiques.

La guerre planétaire est fondée sur le déploiement coordonné d’une seule puissance militaire dominante supervisant les actions de ses partenaires et de ses alliés.

À l’exception d’Hiroshima et de Nagasaki, la Seconde Guerre mondiale était définie par l’utilisation d’armes conventionnelles. La planification d’une guerre planétaire repose sur la militarisation de l’espace. Si une guerre contre l’Iran était déclenchée, on utiliserait non seulement des armes nucléaires, mais aussi toute la gamme de systèmes d’armes perfectionnés, incluant des méthodes électrométriques et des techniques de modification de l’environnement (ENMOD).

Le Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté au début juin une quatrième ronde de sanctions radicales contre la République islamique d’Iran, comprenant un embargo élargi sur les armes, ainsi que des « contrôles financiers plus sévères ». Amère ironie du sort, cette résolution est passée dans les jours suivant le refus catégorique du Conseil de sécurité (CS) d’adopter une motion condamnant Israël pour son attaque contre la Flottille de la liberté de Gaza en eaux internationales.

La Russie et la Chine, sous la pression des États-Unis, ont cautionné le régime de sanctions du CS à leurs propres dépens. Leur décision au sein du CS contribue à affaiblir leur propre alliance militaire, l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), dans laquelle l’Iran a un statut d’observateur. La résolution du CS paralyse les coopérations militaires bilatérales et les accords commerciaux respectifs de la Chine et de la Russie avec l’Iran. Elle a également de profondes répercussions sur le système de défense aérien de l’Iran, lequel dépend en partie de la technologie et de l’expertise russe.

Cette résolution du CS donne de facto le « feu vert » au déclenchement d’une guerre préemptive contre l’Iran.

L’Inquisition étasunienne : la création d’un consensus politique pour la guerre

En chœur, les médias occidentaux ont désigné l’Iran comme une menace à la sécurité mondiale en raison de son prétendu (inexistant) programme d’armement nucléaire. Faisant écho aux déclarations officielles, les médias demandent maintenant l’exécution de bombardements punitifs en Iran pour assurer la sécurité d’Israël.

Les médias occidentaux appellent à la guerre. Par le biais de reportages successifs, ad nauseam, le but consiste à inculquer tacitement dans la conscience des gens l’idée que la menace iranienne est réelle et que la République islamique doit être mise « hors jeu ».

Ce mécanisme de création d’un consensus favorable à la guerre est similaire à l’Inquisition espagnole : il requiert et exige la soumission à l’idée que la guerre est une entreprise humanitaire.

La vraie menace à la sécurité mondiale, connue et documentée, émane de l’alliance entre les États-Unis, l’OTAN et Israël. Cependant, dans un environnement inquisitorial, les réalités sont sens dessus dessous : les bellicistes sont dévoués à la paix et les victimes de la guerre sont présentées comme les protagonistes de celle-ci. Alors qu’en 2006 presque les deux tiers des Étasuniens s’opposaient à une action militaire contre l’Iran, un récent sondage Reuter-Zogby, effectué en février 2010 suggère que 56 % des Étasuniens sont favorables à une telle action de la part des États-Unis et de l’OTAN.

Fabriquer un consensus politique basé sur un parfait mensonge ne peut toutefois pas reposer uniquement sur la position officielle de ceux qui sont à la source du mensonge.

Le mouvement antiguerre aux États-Unis, partiellement infiltré et coopté, a pris une position faible à l’égard de l’Iran. Ce mouvement est divisé. L’accent a été mis sur des guerres qui ont déjà lieu (Afghanistan, Irak) plutôt que sur la ferme opposition à des guerres en préparation et en ce moment même sur la planche à dessin du Pentagone. Depuis l’inauguration de l’administration Obama, le mouvement antiguerre a perdu de son élan.

En outre, ceux qui s’opposent activement aux guerres en Afghanistan et en Irak ne s’opposent pas nécessairement à des « bombardements punitifs » de l’Iran et ne définissent pas non plus ceux-ci comme un acte de guerre pouvant possiblement être un prélude à la Troisième Guerre mondiale.

L’envergure des manifestations antiguerre en ce qui a trait à l’Iran a été minime comparativement aux manifestations massives ayant précédé les bombardements et l’invasion de l’Irak en 2003.

La vraie menace à la sécurité mondiale provient de l’alliance des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël.

Dans l’arène diplomatique, la Chine et la Russie ne s’opposent pas à l’opération iranienne. Celle-ci est appuyée par les gouvernements des États arabes de premier plan intégrés au Dialogue méditerranéen organisé par l’OTAN. Elle a par ailleurs l’appui de l’opinion publique occidentale.

Nous appelons les gens du pays, des États-Unis, de l’Europe de l’Ouest, d’Israël, de la Turquie et du monde entier à s’élever contre ce projet militaire, contre leurs gouvernements qui appuient une action militaire contre l’Iran, contre les médias qui servent à camoufler les conséquences dévastatrices d’une guerre contre l’Iran.

Le programme militaire favorise un système économique mondial destructeur et motivé par le profit, appauvrissant de vastes groupes de population à travers le monde.

Cette guerre est une pure folie.

La Troisième Guerre mondiale sera terminale. Albert Einstein avait compris les périls d’une guerre nucléaire et l’extinction de la vie sur terre, laquelle a déjà débuté avec la contamination radioactive provenant de l’uranium appauvri. « Je ne sais pas avec quelles armes on combattra durant la Troisième Guerre mondiale, mais durant la Quatrième, ce sera avec des pierres et des bâtons. »

Les médias, les intellectuels, les scientifiques et les politiciens, tous en chœur, occultent la vérité non dite, à savoir qu’une guerre menée avec des ogives nucléaires détruit l’humanité et que ce processus complexe de destruction graduelle a déjà débuté.

Lorsque le mensonge devient vérité, il n’y a pas de retour en arrière.

Lorsque la guerre est perpétuée comme entreprise humanitaire, la Justice et tout l’appareil judiciaire international sont bouleversés : le pacifisme et le mouvement antiguerre sont criminalisés et l’opposition à la guerre devient un acte criminel.

Le Mensonge doit être dénoncé pour ce qu’il est et ce qu’il fait.

Il sanctionne le massacre, sans distinction, d’hommes, de femmes et d’enfants.

Il détruits des familles et des gens. Il détruit l’engagement des êtres humains envers leurs semblables.

Il empêche les gens d’exprimer leur solidarité avec ceux qui souffrent. Il maintient la guerre et l’État policier comme la seule avenue.

Il détruit à la fois le nationalisme et l’internationalisme.

Mettre fin au mensonge équivaut à mettre fin à un projet criminel de destruction planétaire dans lequel la quête du profit constitue la force primordiale.

Ce programme militaire à but lucratif anéantit les valeurs humaines et transforme les gens en zombies inconscients.

Renversons la vapeur.

Contestons les criminels de guerre en hauts lieux et les puissants groupes de pression privés qui les soutiennent.

Démolissons l’Inquisition étasunienne.

Minons la croisade militaire des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël.

Fermons les usines d’armement et les bases militaires.

Ramenons les troupes à la maison.

Les membres des forces armées devraient désobéir aux ordres et refuser de participer à une guerre criminelle.



Article original en anglais : Preparing for World War III, Targeting Iran, Part I: Global Warfare, publié le 1er août 2010.

Traduction par Julie Lévesque pour Mondialisation.ca.


source: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=20815

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2364
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   19/11/2010, 20:06

Les Etats-Unis intensifient les menaces de guerre contre l’Iran





Le sénateur républicain en vue Lindsey Graham a annoncé après les élections de mi-mandat l’intensification des menaces américaines contre l’Iran en appelant publiquement à une guerre totale qui « neutraliserait » Téhéran, laissant le pays dans l’incapacité de résister.

Graham a fait cette déclaration samedi lors d’une conférence sur la sécurité internationale à Halifax, Canada. « L'endiguement n’est plus à l’ordre du jour, » a-t-il déclaré par rapport au programme nucléaire de l’Iran.

Washington et ses alliés ont accusé Téhéran de développer son programme nucléaire dans le but de construire une arme. Le gouvernement iranien a nié de façon constante cette accusation en insistant pour dire que son programme est uniquement d’usage pacifique et civil.

En employant ce genre de rhétorique de guerre totale qui était le discours dans les années 1930 en Allemagne le sénateur républicain de Caroline du Sud a juré qu’une attaque serait effectuée « non seulement pour neutraliser son programme nucléaire mais pour couler sa marine, détruire son armée de l’air et porter un coup décisif à la garde révolutionnaire. En d’autres termes, neutraliser ce régime. Détruire sa capacité à riposter. »

Graham a ajouté que si en dépit de la défaite des Démocrates lors des élections de la semaine passée, le président Barack Obama « décide d’être dur avec l’Iran au-delà des sanctions, je pense qu’il va sentir beaucoup de soutien de la part des Républicains car nous ne pouvons pas laisser l’Iran développer une arme nucléaire. »

Le sénateur Mark Udall (Démocrate du Colorado), qui s’était joint à Graham en intervenant devant un forum lors de la conférence à Halifax, a préconisé le maintien des sanctions contre le régime en ajoutant toutefois que « toutes les options étaient sur la table, » un euphémisme faisant référence à une agression armée des Etats-Unis.

En prenant la parole lors de la même conférence, le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, a décrit l’Iran comme « une menace majeure pour toute conception d’ordre mondial. » Il a reproché à Téhéran d’être « déterminé à atteindre une capacité nucléaire militaire, » qui a-t-il dit « serait la fin de tout régime de non-prolifération concevable. »

Israël, qui a défié les efforts de non-prolifération de l’ONU et qui est la seule puissance à détenir l’arme nucléaire dans la région, a à plusieurs reprises menacé l’Iran d’attaques militaires. Le mois dernier, le ministre israélien des Finance, Yuval Steinitz, a prôné un blocus maritime – ce qui est un acte de guerre – si Téhéran ne se pliait pas aux exigences de Washington.

Ces dernières menaces sont exprimées une semaine à peine avant la prochaine série de négociations entre l’Iran et le P5+1 qui comprend les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies – la Grande-Bretagne, la France, la Russie et les Etats-Unis – plus l’Allemagne. Les pourparlers devraient avoir lieu à Vienne.

Le triomphe des Républicains aux élections de mi-mandat infléchira encore davantage à droite la politique étrangère américaine en intensifiant la menace de guerre contre l’Iran. Ileana Ros-Lehtinen (Républicaine de Floride) présidera en janvier le Comité des Affaires étrangères du Parlement. Elle rejette une diplomatie avec l’Iran en préconisant le type d’embargo économique qu’elle a soutenu de façon véhémente contre Cuba.

Ros-Lehtinen est également une fervente partisane des Moudjahidine-e-Khalq (MEK) qui ont affirmé avoir perpétré des attaques terroristes en Iran et qui ont été désignés par le Département d’Etat américain comme « organisation terroriste étrangère. »

Près d’un tiers des Républicains de la Chambre des Représentants a soutenu en juillet dernier la résolution accordant un soutien explicite à Israël pour qu'il procède à des frappes militaires contre l’Iran.

Le gouvernement Obama et les démocrates du congrès ont déjà durci les menaces contre l’Iran. Après avoir fait passer de force une nouvelle série de sanctions anti iraniennes au Conseil de sécurité des Nations unies, le gouvernement a promulgué en juillet dernier une loi prévoyant une nouvelle série de sanctions unilatérales américaines visant à paralyser l’économie iranienne en accroissant la misère de la population dans le pays de façon à déstabiliser le gouvernement.

Ces sanctions pénalisent les banques et les entreprises étrangères qui investissent ou qui négocient avec l’Iran en restreignant leur accès aux marchés américains et en leur supprimant la possibilité d’accéder aux contrats du gouvernement américain. Ces sanctions ciblent tout particulièrement le secteur clé de l'énergie en Iran.

Selon un article de David Sanger paru la semaine passée dans le New York Times, même si l’Iran devait participer la semaine prochaine aux négociations à Vienne, Washington n’engagerait pas de négociations sérieuses. Son principal objectif motivant sa participation est de voir « si une nouvelle série exceptionnellement vastes de sanctions économiques modifierait le calcul nucléaire de l’Iran. »

L’article explique que la nouvelle proposition américaine est « même encore plus coûteuse qu'un marché que le dirigeant suprême du pays, l’ayatollah Ali Khamenei, avait refusé l’année dernière. » Elle nécessiterait que l’Iran stoppe la production d’énergie nucléaire et abandonne plus de deux-tiers d’uranium en plus qu’il n’est stipulé dans l’accord conclu à titre d’essai lors des pourparlers d’il y a un an.

L’article du Times dit que Washington croit que jusque-là on « n’a pas obtenu grand-chose » pour ce qui est des sanctions « ce qui a déclenché une discussion à la Maison Blanche quant à la question de savoir s’il serait utile ou contre-productif s’il [Obama] parlait plus ouvertement des options militaires.

Dennis Ross, le conseiller spécial d’Obama sur les Affaires du Proche-Orient, a eu un discours identique lors d’une allocution prononcée le 25 octobre à l’occasion d’une conférence du Comité américain des affaires publiques d’Israël, le principal groupe de pression américain pro Israël.

Après s’être vanté que les sanctions américaines avaient provoqué une importante crise économique, de l’inflation et du chômage en Iran, Ross a soulevé la menace implicite d’une guerre : « Finalement nous espérons que la forte pression à laquelle l’Iran est confrontée aujourd’hui l’obligera à adopter une autre attitude. La porte de la diplomatie reste ouverte et nous recherchons bien sûr une solution pacifique à notre conflit avec l’Iran. Mais si l’Iran devait poursuivre son attitude défiante en dépit de son isolement grandissant et des dommages causés à son économie, ses dirigeants devraient écouter attentivement le président Obama qui a souvent dit, « nous sommes déterminé à empêcher que l’Iran obtienne l'arme nucléaire. »

L’appel, peut-être le plus glaçant, à une escalade de la menace militaire contre l’Iran se trouve dans une rubrique intitulée « La relance par la guerre? », écrite la veille des élections de mi-mandat par le chroniqueur du Washington Post, David Broder, le soi-disant « doyen des chroniqueurs politiques de Washington. »

Se plaignant de ce que l’aggravation de la crise économique est en train de créer une « situation décourageante » pour espérer qu'Obama remporte un deuxième mandat en 2012, Broder, un partisan servile du président démocrate, a imaginé deux scénarios à l’aide desquels ce défi pourrait être surmonté. Le premier est l’espoir vain que la crise économique sera surmontée par une relance économique. Broder conclut que « le marché ira où il doit aller » et qu’un tel résultat n’était pas fiable.

Il suggère une autre solution fondée sur l’histoire tumultueuse du 20ème siècle.

« Rappelez-vous FDR [Franklin Delano Roosevelt] et la grande dépression, » écrit-il. « Qu’est-ce qui a finalement résolu cette crise économique ? La Seconde guerre mondiale. »

« Et c’est là qu'Obama pourrait réussir. Recueillant un fort soutien des Républicains au Congrès s'il défie les ambitions de l’Iran de devenir une puissance nucléaire, il peut passer une grande partie de 2011 et 2012 à orchestrer une épreuve de force avec les mollahs. Ceci l’aidera politiquement parce que le parti d’opposition l’encouragera dans ce sens. Et, à mesure que la tension va monter et que nous accélérerons les préparatifs de guerre, l’économie s’améliorera. »

Et voilà où l’on en est: une modeste proposition pour relancer l’économie et gagner la campagne pour un second mandat, au prix de la mort de centaine de milliers sinon de millions de personnes.

Ce qui sous-tend de telles propositions sanguinaires ne sont pas seulement les cyniques calculs politiques de l’un ou de l’autre des deux partis américains droitiers pro-impérialistes mais plutôt le déclin historique du capitalisme américain et la plus profonde crise du système capitaliste mondial depuis la Grande dépression des années 1930.

Ces deux partis souscrivent au militarisme. Ceci reflète le consensus, au sein de l’élite dirigeante, que le capitalisme américain est en mesure de compenser son déclin économique par le recours à la force militaire pour établir l’hégémonie américaine dans les régions riches en énergie et géo-stratégiquement cruciales du Moyen-Orient et d’Asie centrale.

Les paroles de Broder et des Républicains ainsi que les actions du gouvernement Obama soulignent la menace d’une nouvelle guerre qui sera bien plus sanglante et qui impliquera le danger d’une conflagration mondiale.

Vendredi 19 Novembre 2010
http://www.wsws.org/

source : http://www.alterinfo.net/Les-Etats-Unis-intensifient-les-menaces-de-guerre-contre-l-Iran_a51887.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   27/11/2010, 15:28

Nucléaire iranien: Washington étudie une option militaire (médias)






Les Etats-Unis étudient la possibilité de régler le problème nucléaire iranien par les moyens militaires "depuis assez longtemps", mais optent toutefois pour le dialogue, a déclaré le chef d'état-major interarmes américain, l'amiral Mike Mullen, à la chaîne CNN.
"Je considère qu'il faut se consacrer au dialogue et à la coopération, mais il faut rester réaliste pour comprendre si l'Iran a l'intention de dire la vérité", a indiqué mercredi l'amiral dans l'interview qui sera diffusée dimanche et dont la version texte a déjà été publiée par CNN.
Il a dit ne pas croire aux affirmations de Téhéran sur le caractère purement civil du programme nucléaire iranien. "Selon les informations et les renseignements d'agents secrets, la situation est tout à fait contraire. L'Iran a une ferme intention de développer un arme atomique", a dit Mike Mullen.
Plusieurs pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, accusent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques.

Samedi 27 Novembre 2010



source: http://www.alterinfo.net/Nucleaire-iranien-Washington-etudie-une-option-militaire-medias_a52127.html




PS: Un front Asiatique avec Chine et Nord Corée d'un coté contre Amérique (OTAN), Sud Corée et Japon de l'autre.
Un front au Moyen Orient avec Israël, Amérique, (France OTAN) etc... contre Iran, Syrie, Liban etc...
Il ne reste plus qu'a savoir de quel coté la Russie et l'Inde vont pencher et tous les ingrédients d'une guerre mondial avec des forces équilibrées sont en place!...
J'espère toujours me tromper, malheureusement, plus le temps avance et moins j'ai d'espoirs...

Liste des membres de l'OTAN: http://www.nato.int/cps/fr/natolive/nato_countries.htm


_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 19:59

La Chine et la Russie abandonnent le dollar


Par China Daily, traduit par la-matrice pour Conspipedia



La Chine et la Russie ont décidé d’abandonner le dollar US et se résouent à utiliser leurs propres monnaies pour le commerce bilatéral, comme l’ont annoncé le Premier ministre Wen Jiabao et son homologue Russe Vladimir Poutine ce mardi.

Les experts Chinois ont affirmé que cette manoeuvre est le reflet de relations plus étroites entre Pékin et Moscou et que le but n’est pas de défier le dollar, mais de protéger leurs économies nationales. « En ce qui concerne les accords de commerce, nous avons décidé d’utiliser nos propres monnaies », a dit Poutine à une conférence de presse conjointe avec Wen à Saint-Pétersbourg.

Les deux pays étaient habitués à utiliser d’autres monnaies, particulièrement le dollar, pour le commerce bilatéral. Depuis la crise financière, cependant, des officiels haut placés des deux pays ont commencé à explorer d’autres possibilités.

Le yuan a maintenant commencé à s’échanger contre le rouble Russe au marché interbancaire Chinois, tandis que le renminbi sera bientôt autorisé à être échangé contre le rouble en Russie, a affirmé Poutine.

« C’est une étape importante dans le commerce bilatéral et c’est le résultat des systèmes financiers consolidés des pays du monde », a-t-il dit.

Poutine a fait ses remarques suite à une rencontre avec Wen. Ils ont également présidé une cérémonie de signature de 12 documents, comprenant une coopération énergétique.

Les documents comprenaient la coopération aéronautique, la construction de chemins de fer, les droits de douane, la protection de la propriété intellectuelle, la culture et un communiqué commun. Les détails des documents doivent encore être publiés.

Poutine a affirmé que l’un des accords entre les deux pays concerne l’achat de deux réacteurs nucléaires à la Russie par la centrale nucléaire Chinoise de Tianwan, le complexe nucléaire le plus avancé de Chine.

Poutine a appelé à la hausse des ventes de ressources naturelles – la principale exportation Russe – à la Chine, mais le prix s’est avéré être un point de désaccord.

Igor Sechin, l’adjoint au Premier ministre Russe, qui domine le secteur de l’énergie Russe, a dit à la suite d’une réunion avec les représentants Chinois que Moscou et Pékin vont probablement se mettre d’accord sur le prix d’approvisionnement en gaz Russe vers la Chine avant le milieu de l’année prochaine.

La Russie cherche à ce que la Chine paye des prix semblables à ceux que le géant gazier Russe Gazprom facture à ses clients Européens, mais Pékin souhaite une réduction. La semaine dernière, les deux parties parlaient de 100$ pour 1000 mètres cube, selon des officiels Chinois.

Le voyage de Wen fait suite à une visite de trois jours du Président Russe Dmitry Medvedev en Chine en septembre, durant laquelle lui et le Président Hu Jintao ont inauguré un oléoduc transfrontalier reliant le plus grand producteur mondial d’énergie à la plus grande consommatrice en énergie.

Wen a affirmé lors d’une conférence de presse que les partenariats entre Pékin et Moscou ont « atteint un niveau sans précédent » et a juré que les deux pays ne « deviendront jamais ennemis ».

L’année passée, « notre partenariat coopératif stratégique a supporté des tests difficiles et atteint un niveau sans précédent », a déclaré Wen, ajoutant que les deux nations sont maintenant plus confiantes et déterminées à défendre leurs intérêts mutuels.

« La Chine suivra fermement le chemin du développement pacifique et soutiendra la renaissance de la Russie en tant que grande puissance », a-t-il dit.

« La modernisation de la Chine n’affectera pas les intérêts d’autres pays, tandis qu’une relation Sino-Russe forte et solide est en accord avec les intérêts fondamentaux des deux pays ».

Wen a affirmé que Pékin est prêt à donner un coup de fouet à la coopération entre Moscou et l’Asie du Nord-Est, l’Asie Centrale et la région de l’Asie-Pacifique, aussi bien que dans des organisations internationales majeures et sur les mécanismes à la poursuite d’un « nouvel ordre juste et raisonnable » en économie et politique internationales.

Sun Zhuangzhi, un chercheur en études sur l’Asie Centrale à l’Académie Chinoise des Sciences Sociales, a dit que le nouveau mode d’accord commercial entre la Chine et la Russie fait suite à une tendance mondiale après que la crise financière ait exposée les défauts d’un système financier mondial dominé par le dollar.

Pang Zhongying, spécialisé en politique internationale à l’Université Chinoise de Renmin, affirme que la proposition ne défie pas le dollar, mais vise à éviter les risques que le dollar représente.

Wen est arrivé dans la ville Russe ce lundi soir pour une réunion habituelle entre les chefs des gouvernements Russe et Chinois.

Il a quitté Saint-Pétersbourg pour Moscou mardi et devait rencontrer le Président Russe Dmitry Medvedev ce mercredi.


source: http://sos-crise.over-blog.com/article-la-chine-et-la-russie-abandonnent-le-dollar-pour-proteger-leurs-economies-61796017.html


PS: Plus concret que ça comme alliance, tu meurs! Quand la guerre monétaire sera terminée, c'est à dire, quand elle sera terminée What a Face , ils passeront aux choses sérieuses... Et nous avec geek


_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 21:13

ziril a écrit:


PS: Plus concret que ça comme alliance, tu meurs! Quand la guerre monétaire sera terminée, c'est à dire, quand elle sera terminée What a Face , ils passeront aux choses sérieuses... Et nous avec geek


c'est à dire ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 22:10

Et bien disons qu'il est possible de voir dans ces événements les prémices de l'émergence d'un nouvel empire (Russe et/ou Chinois??) au dépend d'un autre (Amérique et ses alliés)... Depuis deja très longtemps (on peut remonter jusqu'au déluge), la passation de "flambeau" entre empire émergents et empire déclinants ne se fait généralement pas avec assis autour d'une table des gens intelligents qui négocient pacifiquement les prérogatives.

Cela se passe plutôt au travers d'armées interposées qui s'affrontent jusqu'à la désignation d'un vainqueur.

La différence majeur a l'heure actuelle, c'est la technologie militaire. Disons que comparée aux épées de l'époque ou même de la bonne vielle artillerie encore en usage, elle a tendance à posséder des capacités de destructions qui dépasse l'entendement.

J'ai donc peur que ces deux empires qui s'affrontent actuellement sur le front monétaire (économique) en viennent a utiliser l'arsenal complet. Si c'est le cas, bientôt nous serons nombreux a ne plus nous plaindre du mal de dent! drunken


J'espère bien entendu me tromper (et si possible lourdement Smile )!!!

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 22:57

En complément sur la guerre économique qui se trame entre la Chine et l'Amérique:


Une intervention de Marc Fiorentino du 10 Novembre qui explique que la Chine n'achète plus de bonds du trésor Américain et qui, via son agence de notation personnelle, à abaissé la note des Etats Unis à A+ avec en commentaire: "perspective négative".

Toujours dans ses commentaires, l'agence Chinoise rapporte que:
"La solvabilité des États Unis est au bord du gouffre".



On n'a vu des guerres démarrer pour moins que ça... Mais bon, chui con elle a deja démarré, via satellites interposés... (Corée Nord/ Corée Sud).


Marc Fiorentino du 10 Novembre 2010:
http://podcast.bfmradio.fr/channel1/20101110_fiorentino_1.mp3

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.


Dernière édition par ziril le 28/11/2010, 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 23:17

Malheureusement, je pense que ton analyse n'est pas loin de la réalité.
C'est une information capitale synonyme de la chute totale de l'économie américaine.
Les USA n'ont plus d'autre alternative que l'embrasement militaire afin de sauver les pots cassés.
Évidemment contre des pays plus ''faibles'' comme par exemple l'Iran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   28/11/2010, 23:42

nonwo a écrit:

Évidemment contre des pays plus ''faibles'' comme par exemple l'Iran...

L'histoire possède toujours plusieurs lectures... Et nous avons la liberté ici, de nous autoriser une lecture dite: "conspirationniste". (Profitons en Smile )

Avec ce regard sur les événements, je vois plutôt du coté des "controlleurs" une volonté d'en finir avec l'Amérique et son rimelle coulant "démocratique" pour favoriser d'autres systèmes qui ne s'embarrassent pas avec ces futilités...

La Chine et son système politique communiste ainsi que son système économique capitaliste est d'après moi (en me mettant a leur place) l'apogée des système pour contrôler la masse.
Une synthèse des deux idéologies qui pourrait leur permettre de vivre en toute tranquillité (pouvoir dictatorial), tout en ayant un taux de productivité, digne d'une "démocratie". (On travail toujours plus quand on croit que c'est pour soi, que lorsqu'on sait que c'est pour un autre).

Mais pour cela, il faut tuer le dernier modèle qui subsiste: "le capitalisme". Incarné de manière caricatural par l'Amérique!
(Le communisme c'est fait depuis 89).


Donc j'ai bien peur qu'ils lancent cette entité dans des combats perdues d'avance sur plusieurs fronts en simultanés, histoire de tuer la bête de manière certaine...


Ensuite vient la lecture eschatologique de l'histoire... Dans celle ci, ils échouent, mais avant cela, l'épreuve sera rude! (J'ai la désagréable impression, que ça prend forme).



_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   29/11/2010, 00:39

Au diable, l’avarice !
Je propose plusieurs angles de vues :

1er Les mouches vont changer d’âne, en investissant de nouveaux territoires, pourquoi pas un retour en Europe laissant les Etats unis en pâture aux fauves affamés.

2- l’animal blessé va entrainer dans sa chute une quantité non négligeable d’états et c’est le boxon généralisé et les vermines s’installeront dans des bunkers 5 étoiles au pôle nord.

3- Je suis pas devin et j’en ai rien à foutre, non je déconne, l’hypothèse la plus vraisemblable un statut quo de vaches maigres pendant une vingtaine d’années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mako



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   29/11/2010, 13:06

Sur nos médias, aucune info ne circule sur ces accords internationaux...
Ce matin j'ai essayé d'engager des conversations mais rien à y faire, tout le monde s'en foot si j'ose dire : aujourd'hui un seul truc compte c'est barcelone vs madrid au piedballe...
Le pire c'est qu'on te prend pour un dingue, c'est insupportable Sad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   5/12/2010, 21:59

ziril a écrit:

La différence majeur a l'heure actuelle, c'est la technologie militaire. Disons que comparée aux épées de l'époque ou même de la bonne vielle artillerie encore en usage, elle a tendance à posséder des capacités de destructions qui dépasse l'entendement.

ouais, un arsenal digne de star war qu'un pet de mouche suffirait à réduire l'(in)humanité à néant. c'est complètement disproportionné, ça n'a même pas de sens je pige plus rien. je sais pas ce qu'on a fait pour mériter de naître sur une planète de débiles sérieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   7/12/2010, 12:34



Quelque chose d'important est arrivé, le 9 novembre dernier un sous marin chinois a procédé au lancement d'un missile ballistique au large de Los Angeles.

Cet évenement a été capturé par un cameraman et a donc fait la une des médias.

Aussitôt la machine à désinformer s'est mise en route, ceux qui parlaient de missile se sont retractés tandis que les videos postées sur youtube ont étés retirées.

http://www.dailymotion.com/video/xflrzu_mystery-missile-launch-off-california-coast_news

La page que le savant Jean Pierre Petit a consacré à cette nouvelle.
http://www.jp-petit.org/CHRONIQUES/silence_on_desinforme/silence_on_desinforme.htm
(attention aux gens sensibles, en bas de page image à caractére pornographique !)

Il paraitrait que ce missile ballistique comportait une charge EMP (comme dans Matrix !), résultat : un paquebot s'est retrouvé en panne, avec les systémes électriques complétement grillés.


Cet acte qui reste dans les limites de la légalité puisque se déroulant en dehors des eaux internationnales et ne visant pas le térritoire état-unien est en fait un méssage adréssé par la Chine à l'Amérique :

-Quand nos 2 armées s'affronteront, nous porterons la guerre sur votre sol. bom bom bom

Franchement, moi j'ai hate de voir ça cheers


Sous marin Made in China équipé de 96 tête nucléaires anti cités de 100 kilotonnes chacune.


Edit :
Toujours selon Jean Pierre Petit, il s'avererait que ce contrail ne serait due finalement qu'à une illusion d'optique due à un zoom du cameraman.

Lien sur le débunking
http://www.jp-petit.org/CHRONIQUES/mystery_missile/contrail.htm

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   25/6/2011, 13:43

U.S. ready to arm Philippines amid China tension



Source de l'article en anglais: http://www.rawstory.com/rs/2011/06/23/u-s-ready-to-arm-philippines-amid-china-tension/


Traduction google:


U.S. Pret a armer les Philippines dans le cadre de tensions avec la Chine.





WASHINGTON - Les Etats-Unis a déclaré jeudi qu'il était prêt à fournir du matériel pour moderniser l'armée des Philippines, qui a promis de "résister à l'action agressive" au milieu des tensions croissantes à la mer avec la Chine.

Secrétaire aux Affaires étrangères Albert del Rosario, sur une visite à Washington, a déclaré aux Philippines espéraient louer du matériel pour moderniser sa flotte ans et a appelé les alliés faire évoluer leurs relations à la lumière des frictions avec la Chine.

«Nous sommes déterminés et engagés à soutenir la défense des Philippines", la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dit à une conférence de nouvelles communes, interrogé sur le matériel souhaiter-liste des Philippines.

Mme Clinton a déclaré les deux nations ont travaillé "pour déterminer quels sont les atouts supplémentaires que les Philippines besoins et comment nous pouvons mieux fournir ceux-ci." Elle a dit del Rosario répondrait secrétaire à la Défense Robert Gates et d'autres responsables du Pentagone.

Les tensions dans le stratégique et riche en ressources de la mer de Chine du Sud se sont multipliées ces dernières semaines, avec les Philippines et le Vietnam alarmés par ce qu'ils disent sont des actions plus agressives par Pékin dans les eaux contestées.

Plusieurs nations d'Asie du Sud-Est ont été chercher des relations plus étroites avec les États-Unis, qui depuis l'année dernière a appelé bruyamment pour la liberté de navigation dans la mer de Chine méridionale.

"Nous craignons que les récents incidents dans la mer de Chine du Sud pourraient nuire à la paix et la stabilité», Clinton a déclaré aux journalistes, exhortant "toutes les parties à faire preuve de retenue."

Del Rosario, avec Clinton à ses côtés, a déclaré que les Philippines étaient un petit pays, mais est "prêt à faire ce qui est nécessaire pour résister à toute action agressive dans notre cour."

Les Philippines ont annoncé le déploiement dans les eaux contestées de son produit phare, la marine, le Humabon Rajah. Un des plus vieux bâtiments de guerre dans le monde, l'Humabon Rajah était un ancien de l'US Navy frégate qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les Philippines ont historiquement acheté du matériel de seconde main, mais del Rosario a déclaré que le président Benigno Aquino a alloué 11 milliards de pesos (252 millions de dollars) pour moderniser la marine.

Peu avant son entretien avec Mme Clinton, del Rosario a déclaré que les Philippines demandent aux Etats-Unis pour "un contrat de location opérationnelle, afin que nous pouvons regarder l'équipement assez nouveau et être capable de mettre la main sur ce rapidement."

«Nous avons besoin d'avoir les ressources nécessaires pour être en mesure de se lever et de nous défendre, et je pense que, dans la mesure où nous pouvons le faire, nous devenons une forte alliée pour vous," del Rosario a déclaré au Center for Strategic and International Studies.

Les Etats-Unis ont signé un traité de défense avec les Philippines en 1951, cinq ans après l'indépendance de l'archipel à partir de US domination coloniale. Del Rosario a dit qu'il croyait que le traité - qui appelle à la défense mutuelle dans le cas d'une attaque dans "la région du Pacifique» - couvre la mer de Chine méridionale.

Les Etats-Unis a fourni une aide militaire aux Philippines essentiellement à lutter contre les militants islamiques dans le sillage du 11 Septembre, attentats de 2001.

Del Rosario a déclaré que Al-Qaeda Abou Sayyaf a été largement défaite, estimant que seuls quelque 200 guérilleros restés.

«Les Philippines sont parvenus à la contre-insurrection couplées à des pressions dans l'environnement régional contraindre une réorientation des efforts et ses ressources", at-il dit.

"Une réinitialisation de nos relations est donc devenu un impératif pour permettre à l'alliance de continuer à rencontrer des objectifs nationaux tout en contribuant à la stabilité mondiale", at-il dit.

La Chine a dit que ce ne sera pas recourir à l'usage de la force dans la mer de Chine du Sud, mais a également averti les Etats-Unis de rester en dehors des querelles territoriales.

Je crois que certains pays sont maintenant jouer avec le feu. Et j'espère que les Etats-Unis ne sera pas brûlée par ce feu, "la Chine vice étrangères Cui Tiankai dit.




_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   21/8/2011, 15:57

L’agenda occulte des forces néo-mondialistes s’accélère : Après la Libye, bientôt la Syrie et le Liban. Puis viendra le tour de… l’Iran



Les préparatifs de la prochaine guerre mondiale contre l’Iran et plus globalement contre de nombreux pays du Moyen Orient vont bon train, et sont à peu près raccords avec ce que les observateurs indépendants du Nouvel Ordre Mondial avaient prévu, le déclencheur final étant fixé à 2012 comme le chacun sait désormais…

Afin de nettoyer le terrain pour une offensive de grande envergure envisageable à partir de cette année 2012, les élites pro-NWO ont entrepris de déstabiliser les pays du Maghreb et du Moyen Orient, et ont entrepris des guerres meurtrières dans de nombreux pays tels que l’Irak, l’Afghanistan, la Palestine, une partie du Pakistan et la Libye, pour ne citer que quelques places fortes…

La Syrie et le Liban devraient être les prochaines cibles des liquidateurs du NWO, avant la phase finale contre l’Iran, qui devrait correspondre à l’effondrement total de l’économie mondiale.


Vidéo : Comme prévu, l’étau se resserre inexorablement contre le principal allié de l’Iran au Proche-Orient : les Etats-Unis et leurs alliés locaux et occidentaux exigent en effet le départ du président syrien et son remplacement par un régime plus « amical » – Youtube



Evidemment, les idiots utiles et autres collabos du NWO, nombreux dans les médias alignés et dans les sites pseudo-alternatifs, crieront à hue et à dia que tout cela n’est que « conspirationnisme » et « théories du complot », mais les faits sont têtus, et jusqu’ici, tout démontre que ces informations indépendantes sur l’effondrement économique mondial largement orchestré par les élites depuis le signal de 2001, et les informations indépendantes sur la guerre secrète menée conjointement et concomitamment contre les fameux « Gog et Magog » pour un Nouvel Ordre Mondial sont vraies et vérifiables chaque jour davantage.

D’ailleurs, de nouvelles révélations ont été faite récemment depuis la Russie à propos de la situation en Syrie… (NDziril: Lien: http://www.voltairenet.org/Des-propos-russes-revelent-un-plan )

Les populations souvent ignares, diverties, influencées par une propagande incessante et affairées à leur propre quotidien, se laisseront-elles abuser jusqu’au bout, souvent jusqu’à ruine, voire jusqu’à la mort ?

Laisseront-elles les va-t’en-guerre néo-mondialistes poursuivre leur agenda occulte vers le chaos, la destruction et l’asservissement des masses jusqu’à terme, sans réagir ?

Ou tenteront-elles enfin de se réveiller, de prendre leur destin en main et d’exclure du Pouvoir ces individus dangereux et leurs nombreux collabos de gauche comme de droite ou d’ailleurs qui tentent, en se faisant les avocats du diable te les relais de la pensée néo-mondialiste, de tirer leur épingle d’un jeu de plus en plus injuste et de plus en plus meurtrier ?

Qui vivra verra.


source: http://911nwo.info/2011/08/20/lagenda-occulte-des-forces-neo-mondialistes-saccelere-apres-la-libye-bientot-la-syrie-et-le-liban-puis-viendra-le-tour-de-liran/

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   31/8/2011, 10:09

Un sénateur américain compare la situation actuelle avec celle qui précéda la Seconde Guerre mondiale



Perry Clark, élu démocrate américain, est sénateur de l’Etat du Kentucky, USA. Le 8 août 2011, quelques jours après la ratification de l’accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine par Barack Obama, Perry Clark publiait une lettre d’une page, adressée à ses concitoyens et exposant ce que tout le monde sait, mais cherche à cacher. Surprenant, il n’a pas été exclu de son parti.


« Mes chers citoyens, après mûres réflexions sur l’adoption d’une loi de replafonnement de la dette et d’austérité budgétaire la semaine dernière à Washington, j’ai décidé que c’en est assez. Cette législation est effrontément inconstitutionnelle, c’est pourquoi je lance un appel par la présente à la mise en œuvre d’une série d’actions d’urgence pour réparer les dommages causés, en commençant par la démission du Président Barack Obama.

Notre nation et le monde sont au seuil du chaos économique et social. Le système financier est en phase de désintégration et la plupart de nos états et de nos villes subissent des coupes budgétaires sans précédent qui ont pour conséquences l’accroissement du taux de mortalité. Cette situation rappelle la crise de 1933. Cette même année, l’Allemagne, sous les ordres de Wall Street et de la City de Londres, mettait Hitler au pouvoir. Dans le même temps, les Etats-Unis empruntaient la voie patriotique avec l’élection de Franklin Roosevelt et la mise au pas de Wall Street.



Le 2 août 2011, sous l’énorme pression des mêmes banquiers de Wall Street et de Londres qui ont mis Hitler au pouvoir, le Congrès des Etats-Unis a adopté une législation en violation flagrante de la Constitution des Etats-Unis, Article 1 Section 8. Le Congrès entérine ainsi un programme d’austérité vicieux et inutile et crée un « super-Congrès » de douze membres pour appliquer ce programme. La totalité du projet, dont le super-Congrès, l’interdiction des débats et amendements, et le mécanisme de déclenchement automatique, est effrontément inconstitutionnelle. Cela fait directement écho à la loi allemande de 1933 abandonnant le pouvoir législatif aux mains du gouvernement criminel d’Adolf Hitler. Il fallut attendre les procès de la Seconde Guerre Mondiale pour que le monde se remette de cette folie.

Le Président Obama a été un acteur central de cette législation, et à partir du moment où il a apposé son nom sur ce texte, il a franchi la limite. De nombreux membres du Congrès ont dénoncé ce texte, et des leaders nationaux l’ont déclaré inconstitutionnel. Il est aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin. Je me joins à l’homme d’état américain Lyndon LaRouche et demande la démission immédiate du Président, sans quoi il devra faire face à une procédure de destitution.
Tous les élus, dont je fait parti, ont juré solennellement de « protéger, défendre et promouvoir » la Constitution des Etats-Unis. J’appelle donc ici le Congrès a renouveler son serment et à annuler la législation du 2 août.
Une fois fait, j’appelle le Congrès à rétablir sans délai la seule solution viable à la crise économique et à restaurer le Système américain d’économie. Nous devons commencer par rétablir la loi Glass-Steagall et ainsi mettre Wall Street en échec une bonne fois pour toute. Il faut pour cela une adoption rapide du projet de loi H.R. 1489 à la Chambre des représentants et au Sénat, pour restaurer la loi Glass-Steagall de 1933. Pendant les 66 années où la loi Glass-Steagall était en vigueur, les banques de Wall Street étaient sous contrôle, et nous avons évité l’effondrement financier. Le rétablissement de Glass-Steagall est la première étape indispensable à la reconstruction de notre nation. Et alors que nous nous engagerons sur cette voie, nous deviendrons un modèle et une source d’inspiration pour les nations qui souhaitent nous suivre.

Je presse le Congrès à faire son devoir. Ce n’est pas une période pour les « soldats à mi-temps » ou les « patriotes de la dernière heure ». Le peuple américain a trop souffert et ne mérite rien de moins »


source: http://liesidotorg.wordpress.com/2011/08/31/un-senateur-americain-compare-la-situation-actuelle-avec-celle-qui-preceda-la-seconde-guerre-mondiale/#comments


PS: On se rapproche a grand pas du conflit global souhaité par nos élites apatrides afin d'imposer à l'humanité leur nouvel ordre mondial.
Les signes qui ne trompent pas sont la...

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   7/10/2011, 07:58

L’empire américano-sioniste se prépare à l’apocalypse militaire



L'empire américano-sioniste mène le monde à sa perte.


Le conflit israélo-palestinien qui empoisonne la planète depuis plus d’un siècle risque de trouver son débouché dans un conflit militaire sanglant qui mettra en cause toutes les puissances militaires de la planète. Ce qui se passe aujourd’hui autour de la reconnaissance ou non de l’état palestinien, ce qui se passe en Syrie, en Turquie, avec les soi-disantes mises en garde proférées par Assad contre Israël ( http://www.alterinfo.net/notes/Les-menaces-contre-Israel-attribuees-a-Assad-sont-une-provocation-Moscou_b3329773.html ), montrent que le monde est à l’aube d’un conflit mondial de grande ampleur et que sa source est la construction d’un état juif illégitime en Palestine.

C’est cette volonté d’épuration ethnique, d’apartheid fasciste qui dirige aujourd’hui la ligne politique des gouvernements occidentaux comme le montre leurs réactions au conseil de sécurité de l’ONU, et comme le rappelle tous les jours l’arrogance américaine personnifiée par Hillary Clinton qui fait du chantage au financement ( http://www.lemonde.fr/international/article/2011/10/06/hillary-clinton-se-prononce-pour-la-pleine-reconnaissance-de-la-palestine-comme-membre-de-l-unesco_1582937_3210.html ) pour contraindre les institutions internationales à penser comme pensent le gouvernement US.

Voilà la vérité sur ce que sont les institutions internationales pour celles et ceux qui en doutaient encore, elles sont à la pogne des américains qui sont les plus gros financeurs, et même les créateurs, de ces institutions devant leur servir de paravent à leur impérialisme militaire.
Mais voilà donc que le conflit israélo-palestinien en arrive à sa conclusion et elle sera meurtrière n’en doutons pas puisque le pouvoir est entre les mains de militaires impérialistes colonisateurs et juifs dans tout l’occident! Le pouvoir occidental bien sûr comme le montrait avec courage un documentaire de France 2 qui lui a valu de subir les foudres du CRIF ( http://www.alterinfo.net/Le-CRIF-scandalise-par-un-reportage-de-France-2-sur-le-lobby-pro-israelien-aux-Etats-Unis_a64636.html ), pour qui montrer avec autant de netteté le pouvoir du lobby juif en occident était une provocation! Alors que c’est une réalité.

Voici une partie du documentaire, a voir ici en intégralité ( http://www.tv-replay.fr/un-oeil-sur-la-planete/ ), sur le lobby juif israélien aux USA ce qui n’a pas plu aux sionistes français:



Il est temps que les peuples occidentaux comprennent qu’il n’est pas normal que leurs élites politiques chantent l’hymne israélien plutôt que celui de leur nation! ( http://lesouffledivin.fr/2011/09/27/les-deputes-francais-doivent-faire-allegeance-aux-armes-de-la-france-et-non-disrael/ )

Il faut donc comprendre la pression mise sur la Syrie comme une conséquence de ce fascisme israélien qui entend contraindre l’occident dans des guerres sans merci contre les ennemis d’Israël. L’empire américano-sioniste veut la guerre contre la Syrie ( http://fr.ria.ru/world/20111006/191372535.html ) puis ensuite contre le Liban puis enfin contre l’Iran.

L'occupation de la Libye par l’Otan, armée au service de l’empire américano-sioniste, permettra de construire des bases militaires frontalières à l’Egypte exerçant ainsi clairement une menace contre l’Egypte si par malheur ce pays venait à appuyer une riposte arabe contre Israël.




C’est de même un objectif en Afghanistan et au Pakistan que de mettre proche des frontières iraniennes des bases de drones capable d’aller bombarder ces territoires impunément et sans avoir besoin d’une quelconque présence humaine. L’empire américano-sioniste est en train de construire des dizaines de bases de drones ( http://fr.sott.net/articles/show/5518-USA-La-Guerre-des-Drones-s-accelere ) tout autour du Moyen-Orient pour intervenir militairement à distance et balancer leurs bombes sales sur les populations dès que l’heure sera venue.

En voici un exemple d’information que vous ne trouverez pas dans vos médias occidentaux bien évidemment:



Voilà donc le plan global militaire de l’empire américano-sioniste qui se met en place. Les tensions civiles attisées dans les pays cibles comme la Syrie permettent de faire ressortir toute la haine contre l’impérialisme occidental et ainsi permet de diaboliser l’ennemi qui sera vu comme anti-israélien et donc susceptible d’être bombardé par l’Otan sous l’égide des nations unies! Du moins c’est ce qu’espère l’empire occidental mais ce n’est pas encore gagné malgré les menaces économiques, financières (la crise tombe à pic) et militaires.

D’autant plus qu’il faut absolument trouver un débouché patriotique aux populations américaines et israéliennes qui de plus en plus sont en train de se soulever ( http://www.wikistrike.com/article-israel-usa-les-manifestations-gonflent-de-jour-en-jour-85977190.html ) contre leur pouvoir dictatorial vendu aux banksters. Des indignés de Wall street aux manifestations populaires géantes à Jérusalem les peuples demandent plus de justice sociale et de mettre fin à la dictature des banques comme partout ailleurs dans le monde.

Rien de tel qu’une guerre « ethnico-identitaire » finalement pour faire oublier toutes les injustices de ce monde aux peuples désespérés, indignés et désabusés. L’ennemi sera tout trouvé: l’ignoble arabo-persano-musulman qui vient contester la suprématie judéo-blanche sur le monde. Voilà donc ce qu’on nous prépare et qui, pour moi, était la vraie nouvelle apocalyptique du 27 septembre. ( http://lesouffledivin.fr/2011/09/29/le-27-septembre-fut-bien-apocalyptique/ )

http://lesouffledivin.fr/2011/10/06/lempire-americano-sioniste-se-prepare-a-lapocalypse-militaire/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   9/10/2011, 19:54

Note : Infos réelles ou intox destinée à diaboliser un peu plus l'Iran ou encore à présenter les USA comme seule planche de salut : à chacun de lire ces infos et de se renseigner sur elles en gardant en tête ce double dilemme !



La Russie et la chine se préparent à une Troisième Guerre Mondiale contre les États-Unis d’Amérique et les forces de l’OTAN





Le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, a indiqué il y a quelques jours à ses généraux qu’il « fallait se préparer à l’Armaggedon. »

Un membre du FSB (russe : ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (Федеральная служба безопасности Российской Федерации, retranscrit en Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii), les services secrets de la Russie, a récemment parlé à un journaliste d’investigation français d’une opération géopolitique planifiée sans précédent, laquelle serait supervisée par le premier ministre russe Vladimir Poutine, lequel souhaite fonder l’union eurasienne dont le Kazakhstan et la Biélorussie, mais également l’Ukraine et la Bulgarie feraient partie. Le gouvernement russe est tout simplement ancré dans une volonté de récupérer sous d’autres formes son empire perdu. Il bute cependant sur la Turquie et sur la Mongolie. La Turquie que les américains se dépêchent de faire entrer dans l’union européenne, union européenne qu’ils souhaitent à terme fusionner avec une union nord-américaine, et la Mongolie car la Chine ne veut pas cautionner cette fusion puisque ce pays riche en matière premières qu’elle voudrait bien aussi s’accaparer posent ainsi des difficultés aux deux gouvernements frontaliers qui n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur le partage des ressources du captif mongol. Les négociations portant sur le problème mongol s’enchainent et se ressemblent, mais une résolution qui mettrait un terme à des décennies de litiges semble encore loin de portée.

En outre, les états-majors russes et chinois se sont coordonnés sur un plan commun, ils ont décidé conjointement de mettre leurs armées respectives en « état d’alerte maximale », en raison d’une prévision d’une attaque terrestre massive que le FSB croit être planifiée par les américains et les forces de l’OTAN, à la fois au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Alors qu’une formidable bataille géopolitique et économique s’engage à peine entre l’union eurasienne dirigée par Moscou et l’union européenne dirigée par Washington, pour savoir qui récupérera la Turquie, dont le marché, les ressources et la géographie en font un bien précieux, économiquement et stratégiquement, une troisième guerre mondiale serait déjà en cours, son arrivée inattendue aurait été précipitée par la crise économique et le surlendemain des États-Unis. Le calendrier du pentagone aurait été avancé pour anticiper la chute de l’euro et du dollar. La Russie et la Chine veulent certainement profiter du marasme économique mondiale pour prendre la relève et arbitrer à eux seuls le monde, et ce sur tous les plans. Il faut saisir l’opportunité tant que la « bête » (les Etats-Unis) est à terre, aurait dit Poutine à son homologue chinois Hu Jintao.

Le projet d’une guerre mondiale totale que se prépare à lancer les américains aurait en premier lieu été révélé au MSS chinois par le mercenaire Bryan Underwood actuellement détenu par les autorités américaines pour espionnage. Le ministère de la Sécurité de l'État (Guoanbu, en chinois simplifié : 国家安全部, en pinyin : Guójiā Ānquánbù), appelé aussi MSS (Chinese Ministry of State Security) est l’agence de sécurité et probablement les services secrets de la République populaire de Chine. Son adresse est le 14, rue Dongchang'an (East Chang'an Street) à côté du Ministère de la sécurité publique de la République populaire de Chine (Gonganbu) à Pékin.

Aussitôt la Chine a avertit les autorités russes, le mardi 4 octobre 2011, du grand événement américain à venir. Ce n’est qu’après en avoir été informé, que Vladimir Poutine a fait paraître dans un article du quotidien Izvestia une interview de lui en vérité improvisée, dans lequel il annonce au grand public la création prochaine d’une union eurasienne intégrant à la Fédération de Russie les Etats post-soviétiques afin d’établir une coopération plus étroite entre les gouvernants et une meilleur stabilité politique des régions. Poutine a également changé brusquement son agenda afin d’effectuer un voyage diplomatique d’urgence pour rencontrer le président chinois Hu Jintao. Remerciant ce dernier pour les informations transmises et pour la confiance de l’Etat chinois accordé à Moscou, Vladimir Poutine a ordonné au FSB de confirmer au MSS chinois que c’est bien la Russie qui est responsable de l’arrestation et de la détention de l’espion chinois Tun Sheniyun qui a été capturé l’année dernière par le FSB pour avoir tenter de voler à la Russie des informations sur leur système anti-aérien. Il sera libéré prochainement.

Mais qu’on ne soit pas dupe de cette mise en scène qui assure le prolongement de la seconde guerre mondiale. Nous savons pertinemment, et il n’y a pas que les journalistes indépendants d’investigation de Wikistrike qui le savent, loin de là, Cette troisième guerre mondiale n’est que la nouvelle étape planifiée, encore une fois, pour permettre la création d’un gouvernement mondial que tous les citoyens du monde accepteront sans contrepartie, aveuglément, tant ils seront atrophiés psychologiquement et émotionnellement par les atrocités de cette nouvelle boucherie. L’implosion délibérée et voulue par la FED du système économique global actuel, à commencer par la contexture financière et économique de l’Amérique du nord et de l’Union Européenne, n’a pour but que la destruction et la refonte total du système financier mondial qui a été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le lancement de cette guerre terrible est un chapitre capital pour les élites mondiales, les Etats-Unis et les forces de l’OTAN vont entrer en guerre contre la Russie, la Chine et l’Iran, pour le contrôle du monde. Au cours de ce conflit, des deux côtés, sera délibérément utilisées des armes biologiques puissantes destinées à exterminer rapidement des centaines de millions, si ce n’est des milliards de civils innocents. Une fois le chaos généralisé, une fois que le nombre de victimes aura été jugée suffisant pour les oligarchies mondiales, un appel à la paix sera lancé, car il n’y aura pas de vainqueurs, personne ainsi ne se sentira lésé, et un appel à un nouvel ordre mondial sera émis, on assistera alors à la mise en place d’un gouvernement mondial et d’une banque mondiale, afin d’unir les peuples et de gérer les ressources, l’écosystème et l’économie, dans le but d’éviter à jamais une crise économique. A cet effet, une monnaie unique sera émise.

Pourquoi doit-on en arriver là ? C’est parce-que la surpopulation est un problème grave. Le nombre d’habitants de la planète ne cesse de croitre alors que les matières premières, les sources d’eau potable et les terres cultivables ne cessent de diminuer. Il existe en vérité des solutions pacifiques pour contrer la troisième guerre mondiale prévue par les Illuminatis : une loi pour la régulation démographique mondiale, abandonner le pétrole et le gaz en faveur des moteurs à hydrogène, à aimants permanents, des moteurs électromagnétiques utilisant la bioélectricité naturelle des champs magnétiques terrestres, et créer un système alimentaire mondial axé sur plus de végétarisme. En Inde, sur 1 milliard d’habitants, 450 millions d’indiens sont végétariens. Ce n’est pas seulement pour des raisons morales, c’est parce-qu’un hectare de fruits et de légumes nourrit des milliers de fois plus de gens qu’un hectare de bétail. Et avec l’arrivée des pays émergents, les terres commencent à manquer, l’alimentation carnée à grande échelle pose problème.

Pour faire court, si tous les pays du monde devenaient des sociétés de consommation à hauteur de pays européens par exemple, ce qui est leur droit le plus fondamental, il faudrait 17 planètes car il n’y a pas d’hectares et de matières premières suffisants. Si la Chine continue son exponentialité actuelle, en 2040, il faudrait deux planètes juste pour nourrir la population chinoise !

Mais qui va imposer une loi de régulation démographique mondiale, un système alimentaire végétarien et l’interdiction pure et simple de l’utilisation au niveau mondial du pétrole et du gaz, alors que les américains possèdent la quasi-totalité du pétrole et les russes la quasi-totalité du gaz ? Réponse : personne.

Alors, la solution qui consisterait à éviter cette troisième guerre mondiale qui s’avère inéluctable rendrait automatiquement l’humanité libre, elle vivrait mieux et plus longtemps, chacun utiliserait une technologie quasi-gratuite et tous accepterait la régulation démographique en fonction de ses besoins et du respect des autres. Ainsi, il apparait que les élites du monde, pour conserver leur pouvoir, ait choisi un plan B, un peu moins paradisiaque, qui consiste à exterminer tout le monde, cette même logique a d’ailleurs été appliqué pour la première et pour la seconde guerre mondiale, les élites de ce monde ne sont pas à leur coup d’essai, on ne change pas une méthode qui gagne. Comme disait Anatole France, en parlant de la première guerre mondiale, « on croit mourir pour la patrie, et on ne meurt que pour des banquiers et des industriels. » Les guerres mondiales sont pour les élites comme des snuff-movies. Ils sont tels des dieux dont le seul ennemi de leur éternité réside dans l’ennui, alors il faut innover.





L’Iran sera le tombeau des États-Unis d’Amérique



Le combat des palestiniens pour leur liberté est le combat de tous les peuples



Les lignes de front se dessinent

Les américains n’ont pas besoin des décrets de leur Congrès pour étendre leurs zones de combat. La preuve : en Afghanistan et en Irak ils ont pré-positionné des milliers de chars M1 abrams au cas où… Washington s’apprêterait même à une « mobilisation générale » de 2 millions de personnes, en incluant les réservistes des diverses forces américaines. Les russes ne sont pas en reste puisqu’ils ont renforcé leur présence militaire au Kazakhstan, ainsi que dans les régions russes près des villes de Samara et de Volgograd. Si les américains attaquent l’Iran, les russes et peut-être les chinois profiteraient de la situation pour porter le coup de grâce à « la bête blessée », saignée par un dollar ne valant plus rien, un surendettement économique historique, sans compter le moyens mis en œuvre que les américains auront du déployer pour affronter l’Iran.


Le plan de domination américain rencontre des obstacles

Il est intéressant de noter que l’ancien leader de la Libye, le colonel Kadhafi, voulait introduire dans l’économie, basée sur un dinar or, une monnaie africaine unique qui aurait servit d’alternative à l’hégémonie du dollar, ainsi les pays africains se seraient peu à peu vus disposés à recevoir plus de partage de richesses. Les américains avaient alors décidé d’intervenir. Avant l’épisode libyen, c’était Saddam Hussein qui en 2000 s’était séparé de la valeur dollar, deux ans plus tard, les américains intervenaient brutalement.

Et aujourd’hui, en février 2009, une nouvelle nation a décidé de se révolter contre la dictature américaine en abandonnant le dollar, préférant opter pour une valeur de son pétrole et de son gaz en euro. Ce pays c’est l’Iran, merde, les américains ne sont pas encore intervenus ! C’est incroyable, que s’est-il passé ?

Explications : attention ouvrez les yeux, l’Iran n’a pas été attaqué pour la simple et bonne raison que Téhéran a fait l’acquisition d’une vingtaine de têtes nucléaires ukrainiennes armées de missiles X-55, ayant une portée de 3500 km.

L’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko a déclaré que ce qui a été vendu à l’Iran ne constitue aucune menace. Déclaration qui a été vivement contestée par Washington et par Moscou (pour faire bonne figure…).

Si on rajoute les têtes nucléaires russes et chinoises négociées discrètement dans le dos de l’ONU, la guerre en Iran pourrait devenir historique : premièrement parce-que ce sera la première guerre directe entre deux nations nucléaires, secondement parce-que le règne de la grande Amérique pourrait bien prendre fin. Si les États-Unis se fatiguent trop en hommes et en moyens contre l’Iran, la Russie et la Chine pourraient profiter de l’aubaine offerte sur un plateau, et le destin du monde basculerait.



Svetlana Antonovitch pour Wikistrike


Notes :

ESPIONAGE CASES Defense Personnel Security Research Center
http://web.archive.org/web/20060428112554/http:/www.dss.mil/training/espionage/Cia.htm#CHIN,%20LARRY%20WU-TAI

Bruté de Rémur, Damien, Hong, Jian Wen, La guerre de l'information en république populaire de Chine

Her, Sophie, Le système d'intelligence économique chinois

Laïdi, Ali, Les États en guerre économique, Seuil, 2010, (ISBN 978201000320) , p. 218

Roger Faligot et Rémi Kauffer, Kang Sheng et les services secrets chinois, Éditions Robert Laffont, 1988. (ISBN 2-221-04962-4).

Roger Faligot, Les Services secrets chinois de Mao aux JO, Nouveau monde éditions, 2008.

In Russia, A Secretive Force Widens [archive], P. Finn Washington Post, 2006. http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/12/11/AR2006121101434.html

Yevgenia Albats et Catherine A. Fitzpatrick, The State Within a State: The KGB and Its Hold on Russia — Past, Present, and Future, 1994, ISBN 0-374-52738-5

In Russia, A Secretive Force Widens [archive], Washington Post 2006

Counterintelligence Cases [archive] sur GlobalSecurity.org
http://www.globalsecurity.org/intell/world/russia/fsb-cases.htm

(ru) Сочинение ко Дню чекиста [archive], Vladimir Voronov, 2006

(fr) Russie : Le FSB annonce l’arrestation d’une centaine d’espions étrangers en 2007, Fenêtre sur l'Europe, 20 Décembre 2007 [archive]
http://www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=actu&id=9758

Russia Used 'Deception' To Kill Maskhadov [archive], 8 mai 2006

(en) FSB Reform: Changes Are Few and Far between [archive], The Moscow News

Jacques Baud, « Comment travaillent les services secrets russes ? [archive] », entretien sur lemonde.fr
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3214,55-841958,0.html

L'écrivain exilé Victor Suvorov, déserteur du GRU, explique que les membres des services de sécurité ne peuvent quitter de telles organisations « que dans un cercueil », parce qu'ils connaissent trop de secrets.

Interview d'Olga Krychtanovskaïa Siloviks, Tchékistes au pouvoir : peurs ou réalité ? [archive], Écho de Moscou, 4 février 2006
http://www.echo.msk.ru/programs/albac/


KGB

Alexander Litvinenko
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Litvinenko

Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Service_des_renseignements_ext%C3%A9rieurs_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration_de_Russie

(ru) Page officielle du FSB
http://www.fsb.ru/

(fr) Comment travaillent les services secrets russes ?, Jacques Baud sur lemonde.fr
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3214,55-841958,0.html

(en) http://www.fas.org/irp/world/russia/fsb/




SOURCE : http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   12/10/2011, 14:54

glouglou a écrit:


TERRORISME - L'Iran aurait prévu d'assassiner l'ambassadeur d'Arabie Saoudite à Washington et fomenté des attentats contre les ambassades israélienne et saoudienne...

Téhéran a-t-il cherché à commettre des attentats sur sur le sol américain? Mardi, les Etats-Unis ont accusé le gouvernement iranien d'être impliqué dans un projet d'assassinat de l'ambassadeur saoudien à Washington. Si le scénario est digne d'Hollywood, les conséquences, elles, sont des plus sérieuses. Le point.

Ce que dit Washington

Les autorités américaines accusent deux Iraniens, dont l'un est naturalisé américain, d'avoir fomenté des attentats contre les ambassades israélienne et saoudienne à Washington ainsi que l'assassinat de l'ambassadeur saoudien. Une plainte a été déposée devant un tribunal fédéral de New York contre ces deux hommes, Mansour Arbabsiar, qui a été arrêté le 29 septembre en transit à New York, et Gholam Chakouri, qui se trouverait en Iran.

Arbabsiar, qui a coopéré avec les autorités américaines et a été présenté mardi à un juge de Manhattan, a reconnu l'existence d'un complot et fourni des informations sur l'implication du gouvernement iranien, a précisé l'Attorney General (ministre de la Justice) Eric Holder.

Le projet d'assassinat a été conçu, financé et dirigé depuis l'Iran, a ajouté Holder, impliquant des éléments haut placés du régime iranien. Pour l'heure, Washington ne sait pas si les ordres remontent jusqu'à Mahmoud Ahmadinejad ou au guide suprême Khamenei.

Pour Hillary Clinton, la secrétaire américaine d'Etat, le régime iranien est pris «en violation flagrante des règles internationales». «Ce que tout le monde apprend, c'est que nul n'est à l'abri des Iraniens. Ils ont leur propre logique, leur propre manière de penser le monde et la place qu'ils y occupent et ils se battent avec tout le monde pour de l'influence», a-t-elle déclaré dans une interview accordée à l'agence Reuters. «Cette affaire va, je crois, renforcer les soupçons bien étayés que de nombreux pays nourrissent à leur égard», a-t-elle ajouté.

Ce que dit Téhéran

Les autorités iraniennes démentent «catégoriquement ces allégations fausses et sans fondement», selon les termes du porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Pour Ramin Mehmanparast, il s'agit «d'un scénario monté de toutes pièces» chargé de distraire l'attention du public américain des problèmes domestiques.

«Nos relations avec Ryad sont fondées sur un respect mutuel et de telles affirmations sans fondement n'auront pas aucun succès», a-t-il ajouté. Mais à Ryad, un responsable du gouvernement saoudien a prévenu qu'«à la suite de cet incident, de nombreuses personnes dans le royaume vont s'attendre à ce que le royaume prenne des mesures, au moins le rappel de l'ambassadeur saoudien en Iran». En effet le diplomate visé par le complot est l'un des protégés du roi Abdallah.

Un complot piloté par les gardiens de la révolution?

D'après les autorités américaines, le complot aurait été piloté par les Pasdaran, les gardiens de la révolution, pilier du régime iranien, et leur branche opérationnelle, la force Al Qods. «Des officiels haut placés dans ces agences, qui sont partie intégrante du gouvernement iranien, étaient responsables de ce complot», a précisé Eric Holder, l'Attorney General. Les autorités américaines soulignent que l'ambassadeur saoudien, proche du roi Abdallah en poste à Washington depuis 2007, n'a jamais été en danger et que Barack Obama a été informé dès le mois de juin de ce complot présumé.

La taupe américaine infiltrée dans un cartel mexicain

Arbabsiar ne comptait pas mener directement l'attaque, selon les éléments rendus publics. L'alerte a été lancé en mai dernier lorsqu'il est entré en contact avec des narcotrafiquants mexicains pour les embaucher. Selon les experts, il s'agit d'une technique pour couvrir ses traces. Manque de chance pour lui, son interlocuteur était en fait un informateur clandestin de la DEA, l'agence fédérale des Etats-Unis de lutte contre la drogue.

Cette source confidentielle a aussitôt prévenu ses officiers traitants, indiquant qu'Arbabsiar lui avait versé 100.000 dollars en acompte d'un paiement total de 1,5 million de dollars. En échange, le Mexicain devait organiser l'assassinat de l'ambassadeur saoudien.

Arbabsiar a été arrêté en transit à l'aéroport JFK de New York le 29 septembre. Il aurait alors accepté de coopérer avec les autorités américaines et téléphoné sous leur contrôle à Gholam Chakouri, que Washington présente comme un membre de la force Al Qods. Ignorant tout de l'arrestation d'Arbabsiar, ce dernier lui aurait donné le feu vert pour mettre le projet à exécution.

http://www.20minutes.fr/monde/iran/804312-etats-unis-accusent-iran-complot-assassinat

On y croit tous ...

A qui profite le crime? Certainement pas a l'iran.
C'est vraiment de plus en plus débile leurs trucs.
Qu'a a gager l'iran dans l'assassinat d'un ambassadeur aux états unis...??
Et les états unis de lancer une alerte mondiale contre le terrorisme iranien...Non mais vraiment...
Y'a que les crétins abrutis par tf1 pour y croire.

L'iran, c'est pour bientot... la fin aussi!

Suivit de menaces de la part d'un prince saoudien :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/12/97001-20111012FILWWW00505-usa-un-prince-saoudien-menace-l-iran.php

suivit de menaces de l'UE:
http://www.liberation.fr/monde/01012365242-complot-presume-aux-usa-l-ue-parle-de-possibles-consequences-tres-graves


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaspard



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   12/10/2011, 15:04

C'est incroyable, digne d'hollywood...

Il n'y a pas si longtemps, quand j'étais encore un pauvre défenseur du "rêve américain" (mais j'avais quand même de sérieux doutes...) je me serais dit: "A quoi jouent les iraniens, ces fous vont provoquer la 3ème guerre mondiale!"

et maintenant je me dis plutôt: "Quelle arrogance ces américains, mais quand est-ce que l'opinion va-t-elle vraiment se lever, en premier le peuple américain? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   12/10/2011, 16:49

Un peu en réponse au préambule du post de Gaspard :


Washington ou Hollywood? Les attentats (?) iraniens (?) et le complot (?) de l’Iranien (?), non, de l’Américano-Iranien (?) Mansour Arbabsiar, qui ne « dit pas un mot » devant le Tribunal mais dont la presse affirme qu’il « pense » (sic) avoir été recruté par des méchants… Combien un film de ce genre recevrait-il d’Oscars, à Hollywood?


by Robert Pioche

Le département d’Etat américain a « déclenché une alerte mondiale dans les transports ». Les Etats-Unis mettent également en garde « les citoyens américains » (mais alors, c’est une alerte mondiale, ou seulement à l’usage des citoyens américains?) contre de « possibles » actes terroristes.

Washington accuse l’Iran « d’avoir préparé un attentat à la bombe sur le sol américain contre l’ambassadeur d’Arabie saoudite ».
Un haut responsable américain a indiqué que l’assassinat « aurait pu être suivi » par plusieurs autres attentats, tandis que le New York Times affirme que l’ambassade d’Israël en Argentine était aussi « visée »…

Ma foi, le mode grammatical du conditionnel (« aurait pu« ) permet de tout dire.

Bref, les Etats-Unis « accusent » l’Iran d’avoir « préparé » un attentat (qui n’a pas eu lieu), mais qui « aurait pu être suivi » par d’autres…
Deux ressortissants « iraniens » (selon « Le Monde ») sont accusés d’avoir « tenté d’assassiner » l’ambassadeur Adel Al-Djoubeïr, proche conseiller du roi Abdallah.

D’après le ministre de la Justice, le complot était « conçu, organisé et dirigé par l’Iran ».

« Les Etats-Unis s’engagent à tenir l’Iran responsable de ses actions », a promis le ministre.

Un proche collaborateur du président iranien Mahmoud Ahmadinejad a parlé d’un « scénario fabriqué de toutes pièces afin de détourner l’attention de l’opinion publique américaine des problèmes internes des Etats-Unis« .
Le porte-parole du ministère des affaires étrangères iranien, Ramin Mehmanparast, a dénoncé sur la chaîne publique anglophone Press TV « un scénario monté de toutes pièces« .

L’administration américaine, elle, veut « faire passer très fortement le message que ce genre d’action […] doit cesser », a réagi la secrétaire d’Etat Hillary Clinton.
Hillary Clinton sait-elle le sens du mot « action »? Il n’y a eu aucune action. Il n’y a eu aucun attentat.

Les Etats-Unis (je répète : les Etats-Unis) affirment (je répète : affirment) que l’Iran préparait (je répète : préparait) un attentat.

Bon, passons aux choses concrètes.

Des experts interrogés par le Washington Post expriment leur scepticisme face à la possibilité d’un tel complot.
Les deux suspects sont accusés d’avoir préparé l’attentat depuis mai dernier. Mansour Arbabsiar a 56 ans, et il dispose de la double nationalité américaine et iranienne.

Ben, merde. Au paragraphe précédent, « Le Monde » disait qu’il s’agissait de deux Iraniens. Il faut lire l’article pour comprendre que l’un des deux « Iraniens » en question est à moitié américain…

Donc, je dois comprendre que si l’Iran voulait accomplir un attentat (ce qui serait répréhensible, mais reste encore à démontrer), l’Iran ferait appel à un citoyen à moitié américain? Ah bon…

Comparaissant devant un juge fédéral à New York, Mansour Arbabsiar « n’a pas dit un mot », selon « Le Monde ».

Et « Le Monde » toujours nous apprend qu’il risque « la prison à vie ». Cela dit, il semble qu’il n’ait pas été inculpé de quoi que ce soit…

Bizarre, non? Bizarre que la presse te fasse des gros titres, des titres IMMENSES sur « les attentats iraniens déjoués », mais qu’il faille lire l’article pour comprendre que le type en question n’a été – au moins pour l’instant – inculpé de rien…

« Le Monde » nous apprend que le probable deuxième Iranien, qui s’appellerait Gholam Shakuri, n’a en revanche « pas été arrêté ».
Le Monde affirme que Gholam Shakuri « est membre de l’unité Qods, les forces spéciales des gardiens de la révolution, accusée de soutien matériel aux talibans et à d’autres organisations terroristes, selon Washington ».

Les deux hommes seraient poursuivis notamment pour « conspiration en vue de tuer un responsable étranger », mais aussi pour « utilisation d’une arme de destruction massive » (or, il ne semble pas qu’ils aient utilisé – si ce terme « utiliser » est employé à bon escient – quoi que ce soit) et « conspiration en vue de commettre un acte de terrorisme international ».
Après son arrestation, Arbabsiar « aurait admis sa participation au complot, selon le ministère de la justice ». C’est amusant, parce que « Le Monde » vient de nous dire qu’au Tribunal, ce monsieur n’a « pas dit un mot ».
Donc, ce monsieur ne dit pas un mot au tribunal, mais il aurait « admis » sa « participation à un complot »…

Le M0nde dit : « D’après les autorités américaines, le complot aurait été piloté par les Pasdaran, les gardiens de la révolution, piliers du régime iranien, et leur branche opérationnelle, la force Al-Qods. Mansour Arbabsiar aurait confié avoir été recruté, payé et dirigé par des hommes qu’il pensait être des hauts responsables des Qods ».
Là, c’est carrément merveilleux. L’Iranien (début de l’article) Mansour Arbabsiar, qui en vérité est Irano-Américain (milieu de l’article), ne « dit pas un mot » (face au Tribunal) mais »pense » (fin de l’article) avoir été recruté par de hauts responsables des Qods…

Il pense…

On ne sait d’ailleurs pas quand il le « pense », puisque, devant le Tribunal, il ne dit « pas un mot »… Devant le Tribunal, ma foi, il pourrait en profiter pour dire ce qu’il pense. Mais non, devant le Tribunal, il se tait.

Fin de la fable? « L’attentat a été déjoué car Arbabsiar aurait rencontré à plusieurs reprises un informateur américain qu’il croyait être membre d’un cartel de la drogue mexicain ».
»L’attentat » (qui n’a jamais eu lieu) a été « déjoué » parce que Mansour Arbabsiar, qui « pense » avoir été recruté par je ne sais qui, « aurait » rencontré un informateur (un indic de police) qu’il « croyait » membre d’un cartel de la drogue mexicain…
Ce monsieur Mansour Arbabsiar, qui pense et qui croit tant de choses, est-il certain de s’appeler Mansour Arbabsiar?
Ben ma foi, je ne sais pas si Monsieur Mansour Arbabsiar est un « terroriste ». Je ne peux pas le savoir, à cette heure, puisqu’il semble qu’il n’y ait encore aucune autre inculpation que médiatique à son encontre.
Je ne peux pas savoir s’il s’agit d’un terroriste « iranien », puisqu’il est défini, dans l’article du Monde, comme « iranien » puis comme « Irano-Américain ». Espérons qu’il ne finisse pas par se révéler exclusivement Américain, ça la foutrait mal.


En tout cas, à lire tout ça, j’ai l’impression que les scénaristes (hollywoodiens?…) de cette affaire tordue ne sont pas de grands cerveaux…
Suivez mon regard…

Bref, les Américains pratiquent effectivement l’assassinat, y compris l’assassinat de citoyens américains. Mais quand les Iraniens le font, ou plus exactement sont suspectés (par les Américains) de vouloir le faire, voilà le Mal.

Tout pacifiste comprendra que tout cela sent mauvais… Plus exactement que cela pue – depuis plusieurs années - la guerre contre l’Iran. L’Afrique du nord a eu son « printemps arabe »… La situation est under control… Reste l’Iran et ses centrales nucléaires civiles, probablement les « armes chimiques iraniennes » dont on nous balancera les « preuves »…

Question : vu que l’OTAN a bombardé Kadhafi « parce que Kadhafi bombardait son peuple » (dix mille morts à Tripoli vous vous souvenez, c’était il y a six mois), quel serait l’impact, sur la réélection d’Obama, d’une bonne petite frappe nucléaire sur l’Iran, pour mieux lutter contre la « menace nucléaire » de l’Iran?

Tout ça sur fond de crise financière « européenne »…

Quand les Etats-Unis viendront « vous sauver », rappelez-vous que Robert Pioche vous l’avait dit…



http://leblogderobertpioche.wordpress.com/



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   14/10/2011, 00:38

Important Les États-Unis donnent le feu vert à Israël pour attaquer l'Iran


Traduction rapide de l'article visible ici : http://www.prisonplanet.com/sources-us-gives-israel-green-light-for-iran-strike.html


Les menées terroristes fabriquées par l'administration d'Obama et qui accusent l'Iran représentent le feu vert pour une attaque israélienne sur l'ensemble de l'Iran qui aura lieu dans les deux prochaines semaines, selon des sources militaires confidentielles qui ont parlé avec Alex Jones.


Israël s'inquiète que des grandes puissances comme l'Allemagne lissent leur relation des relations avec l'Iran et laissent l'Iran poursuivre son programme d'enrichissement nucléaire sans entrave. Une fenêtre de deux mois a été allouée au cours de laquelle Israël a l'occasion de lancer une attaque militaire, attendre jusqu'à l'hiver, quand l'attaque sera plus difficile à mener, n'est pas une option.



Le Secrétaire US à la défense Leon Panetta en visite le 3 octobre à Tel Aviv a été utilisé par autorités israéliennes pour convaincre les États-Unis qu'il devrait donner le feu vert à l'attaque. Moins de 10 jours plus tard, un complot terroriste fantaisiste impliquant un vendeur de voitures d'occasion a été inventé pour impliquer l'Iran et créer le prétexte à une agression militaire.

« Ces dernières semaines, d'intenses discussions ont eu lieu dans l'armée israélienne et les cercles de renseignement sur le fait de lancer ou non une attaque militaire contre les installations nucléaires iraniennes. Apparemment, la question clé dans le débat était de savoir comment s'assurer que les États-Unis participent à l'attaque ou, à tout le moins, interviennent du côté d'Israël si la grève initiale a déclenché une guerre (civile?)"écrit Patrick Seale de Gulf News.


Cette intervention a maintenant été mandatée par l'annonce de la tentative manquée d'attentat terroriste fabriquée de toutes pièces, qui a été réellement concocté le mois dernier, mais seulement rendu public aujourd'hui.


Alors que les agents des services de renseignement américains se préparent à libérer les éléments de preuves qui permettront d'accuser l'Iran, Time Magazine rapporte que l'administration d'Obama s'apprête à utiliser ces accusations pour agir au-delà des tactiques de simple isolation.


« Si l'Administration ne parvient pas à obtenir l'approbation à une escalade significative de sanctions ou d'autres formes de sanction pour le régime de Téhéran, après la présentation de la preuve des plus récentes allégations de crime iranien, le ballon retournera dans la Cour d'Obama, » écrit Tony Karon. « Ayant fait valoir que l'Iran a traversé une ligne rouge, il sera sous la pression accrue d'agir — ou il risque d'enter dans une campagne électorale fortement perturbée par une accusation de laxisme vis à vis de l'iran.

Avec les neo-conservateurs pressés d'obtenir des mesures énergiques contre l'Iran, Obama sera désormais contraint de poursuivre encore un autre acte de changement de régime. Comme nous l'avions postulé en février de l'année dernière, Obama est actuellement soumis à un chantage pour une attaque contre l'Iran, seul moyen de sauver sa présidence. Nous avions aussi avancé qu'une tentative d'assassinat servirait comme prétexte à impliquer l'Iran.


Les experts géopolitiques ne se sont pas trompés sur le fait qu'Israël s'apprêtait à frapper l'Iran cet automne.


En juillet, le vétéran de la CIA depuis 21 ans Robert Baer a dit sur KPFK Los Angeles que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu préparait une attaque contre l'Iran en septembre pour la faire coïncider avec la soumission de l'adhésion de la Palestine à l'ONU.


Parlant avec l'Alex Jones Show aujourd'hui, l'ancien du département d'État Steve Pieczenik, qui a nombreux contacts à l'intérieur des sources de renseignement et qui a travaillé dans plusieurs postes sensibles au cours de sa carrière, a également indiqué que l'terroriste était complètement fabriquée et qu'elle serait utilisée comme prétexte pour justifier une attaque militaire contre l'Iran.


Pieczenik a également fait remarquer qu'Israël a récemment pris livraison d'une grande quantité de missiles destructeur de bunker.


Comme nous l'avons documenté, le complot présumé d'assassinat contre l'Ambassadeur d'Arabie Adel al-Jubeir, qui est maintenant cité par tout le monde de John Kerry à John McCain comme une justification pour une éventuelle frappe militaire, est un fantasme complet.


L'ancien lieutenant-colonel américain Anthony Shaffer a révélé quun informateur avec une habilitation de sécurité élevée au FBI n'avait jamais eu connaissance d'éléments précisant que ce complot était connu au sein de canaux de MJ(?), ceci indiquant clairement que l'épisode a été fabriqué.

http://www.prisonplanet.com/sources-us-gives-israel-green-light-for-iran-strike.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.


Dernière édition par Bardamu le 14/10/2011, 09:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   14/10/2011, 00:49

Shocked je reste sans voix. ça y est on y est !. depuis je temps que l'on attendait ce moment tant redouté pour tous. la guerre et l'effondrement du systeme financier au meme moment. ils ont fait forts. 1 pierre 2 coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Chronique de la troisième Guerre Mondiale   14/10/2011, 09:39

Bien vu Bardamu pour ton dernier article. confirmation du basculement vers une guerre totale.

Les organes de la presse "à la botte" se mobilent pour préparer le mouton à un conflit planétaire:

Obama : "le comportement du gouvernement iranien est extrêmement risqué"

La tension monte entre l'Iran et les Etats-Unis. Le président Barack Obama est sorti de son silence jeudi 13 octobre et a affirmé que le complot déjoué aux Etats-Unis pour assassiner l'ambassadeur d'Arabie saoudite était incontestablement le fait d'Iraniens (lire l'acte d'accusation ici).

Selon lui, le suspect est '"un individu américain d'origine iranienne (qui) était impliqué dans un complot pour assassiner l'ambassadeur saoudien (...) Et nous savons aussi qu'il avait des liens directs, était payé et recevait des ordres d'individus au sein du gouvernement iranien". Le président américain n'a toutefois pas précisé si ces responsables présumés étaient situés au plus haut niveau de l'Etat iranien.

Concernant l'implication de l'Iran, "ces faits sont accessibles à tout le monde, et nous n'avancerions pas de telles hypothèses sans avoir les faits pour prouver ces allégations contenues dans l'acte d'inculpation", a remarqué M. Obama.

suite ici
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/10/14/obama-le-comportement-du-gouvernement-iranien-est-extremement-risque_1587625_3222.html#ens_id=1587637&xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique de la troisième Guerre Mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Documents sur la 1e guerre mondiale 14-18
» Poilu, surnom donné aux soldats français pendant la Première Guerre mondiale.
» Les héros maritimes français de la première guerre mondiale
» Au début de la Première Guerre mondiale, l'aérostation française est très limitée
» La meilleure photo d'action de la Seconde Guerre Mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: