Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cette fois ci c'est au Chili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sniper ol59

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Cette fois ci c'est au Chili   27/2/2010, 13:19

Bon voilà après Haiti, c'est maintenant au Chili qu'un séisme a eu lieu, qu'en pensez vous ? cause naturelle ? projet HAARP ?
En sachant que le Coran nous parle de cette époque où les séisme se multiplieront et qu'il y aura beaucoup de morts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spartaks

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Cette fois ci c'est au Chili   27/2/2010, 14:13

Il y à eu pas mal de secousses dont un seisme et des écroulements de terrains en italie, après le Chili on doit s'attendre à en avoir bien d'autres.

Renseignements seisme au Chili :

Au moins 78 personnes ont été tuées dans un puissant séisme de magnitude 8,8, samedi dans le centre du Chili, qui a entraîné des alertes du tsunami étendues à l'ensemble des pays de l'océan Pacifique.
L'épicentre du séisme, enregistrée à 03H34 locale (06H34 GMT), a été localisé à 99 km au sud-ouest de la ville chilienne de Talca et à 117 km au nord de Concepcion, a plus de 400 km au sud de la capitale Santiago, selon les services de sismologie américains.
Les autorités américaines ont émis une alerte au tsunami, qu'elles ont progressivement étendue à l'ensemble des pays de l'océan Pacifique.
"Les relevés du niveau de la mer confirment qu'un tsunami pourrait causer d'importants dommages", a indiqué le Centre d'alerte au tsunami pour le Pacifique.
Le Japon, suivi par l'Australie, la Nouvelle Zélande, ont tour à tour émis des alertes au tsunami. Le Centre australien d'alerte a souligné la possibilité de vagues dangereuses, de forts courants océaniques et d'inondations" le long de la côte entre Sydney et Brisbane, ainsi que sur deux îles proches.
La présidente chilienne Michelle Bachelet s'est rendue à la présidence immédiatement après le séisme pour coordonner les secours. Elle a fait état dans la matinée d'un bilan provisoire de 78 morts et devait survoler en hélicoptère la zone la plus sinistrée.
Mme Bachelet a également annoncé l'envoi immégiat de deux bâteaux, deux hélicoptères et un avion chargés d'aide à l'île de Robinson Crusoé, au large de Santiago, ensevelie par une vague géante.
Elle a suggéré que le bilan pourrait rapidement s'alourdir "étant donné un séisme de cette magnitude et survenue à cette heure". Selon la présidente, les premières victimes ont été dénombrées dans les régions de Bio Bio, du Maule et d'Araucanie, proches de l'épicentre du séisme.
"Il s'agit d'un tremblement de terre important", a souligné pour sa part le ministre l'Intérieur, Edmundo Pérez Yoma, qui a appelé la population à garder son calme et à rester dans ses foyers.
Selon les services de secours, les morts ont été victimes d'effondrements de murs, mais un nombre important aussi de crises cardiaques.
Dans la capitale Santiago, la secousse a été fortement ressentie, alors que nombre d'habitants étaient encore éveillés. La ville a été plongée dans le noir tandis que des immeubles tremblaient et que les télécommunications étaient coupées.
Des images de la télévision chilienne montraient dans Santiago des murs écroulés, des immeubles lézardés, des corniches effondrés, une bretelle d'autoroute affaissée, mais aucun effondrement d'édifice majeur.
Un journaliste de l'AFP a raconté que sa maison "s'est mise à trembler comme de la gelée", avec la chute de cadres et d'étagères. Il a estimé que la durée de la secousse avait dépassé 2 minutes.
Quatre puissantes répliques ont été relevées au Chili peu après le séisme. La plus puissante, de magnitude 6,9, a été enregistrée au large des côtes chiliennes à 08H01 GMT, soit environ une heure et demie après la première secousse, a annoncé l'observatoire américain US Geological Survey.
Plus d'une heure et demie après le séisme, une partie de la capitale était toujours privée d'électricité et les communications téléphoniques étaient coupées.
Des radios de la capitale ont cité des témoins dans des régions du centre du pays faisant état de chute de ponts et de routes endommagées, et ont rapporté un incendie dans une usine de produits chimiques au nord de la capitale.
Le gouvernement chilien et les autorités nationales de secours ont appelé la population à demeurer dans ses foyers, sauf urgence.
Plusieurs rues de Santiago offraient au petit matin un spectacle irréel, un calme mélange d'habitants en pyjama réticents à rentrer chez eux après les répliques, et de groupes de jeunes à peines sorties de discothèques.
L'Union européenne s'est dite samedi prête à fournir et coordonner immédiatement l'aide européenne aux victimes du tremblement de terre.
Le Chili est l'une des zones à la plus forte activité sismique au monde, une zone de subduction avec la convergence de deux plaques tectoniques majeures, selon des experts sismologues.
La région de Concepcion a déjà a été frappée par le passé par des séismes meurtriers. Un séisme centré sur la ville de Chillan, a une centaine de km environ de Concepcion, avait fait 28.000 morts en janvier 1939.
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/seisme-au-chili-au-moins-78-morts-alertes-au-tsunami-dans-le-pacifique-27-02-2010-830568.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Cette fois ci c'est au Chili   27/2/2010, 19:17

(A propos de catastrophes naturelles.. pensez à fermer les volets ce soir ! Ça va souffler fort !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Cette fois ci c'est au Chili   27/2/2010, 19:20

Je comprends mal le pourquoi de ce carton rouge pour ce post de Spartaks : ce n'est qu'une simple reprise d'info...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
sniper ol59

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Cette fois ci c'est au Chili   28/2/2010, 12:36

On vit vraiment une époque bizarre Crying or Very sad entre conspiration, catastrophes etc....on est à l'abri nul part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
indiscretion

avatar

Nombre de messages : 404
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Cette fois ci c'est au Chili   5/10/2010, 15:40

Il y a d autres choses intéressantes au Chili

Novembre 2009

AFP - Des centaines de milliers d'agents de la fonction publique se sont joints lundi aux enseignants en grève depuis deux semaines au Chili, paralysant collèges et services administratifs, en une fin de mandat socialement agitée pour la présidente Michelle Bachelet.

Plus de 80.000 enseignants réclament un accord sur le règlement de ce qu'ils appellent une "dette historique" de plusieurs milliards de dollars: leur perte d'avantages de statut quand le régime Pinochet délégua les collèges publics aux municipalités, dans les années 70.

Le gouvernement estime que le mouvement s'essouffle et que plus de 15% des professeurs ont repris le travail, mais 1,3 million d'élèves étaient encore privés de classe lundi, à un mois des examens de fin d'année.

Le gouvernement récuse la notion de dette historique et souligne que les rémunérations des enseignants ont augmenté de 300% depuis la fin de la dictature (1973-90), qui négligea l'enseignement public.

Les agents de ministères, de la santé publique, des impôts notamment, ont pour leur part lancé lundi une grève de 48 heures, la troisième en un mois, pour demander une augmentation de 8%, rejetant l'offre de 2,5% du gouvernement.

Les centres de santé publique étaient affectés par le mouvement, à l'appel d'organisations représentant 400.000 agents. Seules les urgences médicales étaient prises en charge, ainsi que les dossiers administratifs urgents pour "raisons humanitaires" dans l'état-civil.

Les conflits sociaux, liés pour partie à la récession -11 mois de croissance négative-, s'accumulent en fin de mandat de la socialiste Michelle Bachelet, même si le jugement des Chiliens lui reste très favorable, avec une approbation historique à 75-80%. Mais le candidat de droite Sebastian Pinera est favori de la présidentielle de décembre, à laquelle Mme Bachelet ne peut se représenter.

http://www.france24.com/fr/20091109-chili-fonctionnaires-joignent-enseignants-gr-ve

Janvier

AFP - Les salariés de deux mines de cuivre du Chili, produisant plus de 4% du métal rouge mondial, ont entamé lundi une grève illimitée pour de meilleures conditions salariales, mouvement aussitôt ressenti sur le marché des métaux, où le cuivre a atteint son record en 17 mois.

Sur le complexe de Chuquicamata, plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde, dans le désertique nord chilien, plus de 95% des 5.600 salariés suivaient la grève sur les mines de Chuquicamata et Mina Sur, selon les syndicats.

"Nous surveillons la situation depuis les premières heures du jour et la situation est tranquille dans l'ensemble", a estimé Humberto Fernandois, directeur des ressources humaines du géant public Codelco, qui gère les deux sites à 1.650 km de Santiago, dans le désert d'Atacama.

Codelco, premier producteur mondial avec environ 1,5 million de tonnes par an, pourrait perdre jusqu'à 8 millions de dollars par jour en raison de la grève, selon M. Fernandois, qui a ajouté que l'entreprise restait disposée à négocier ce lundi-même. "Il y a encore place pour une solution".

Les cours du métal rouge, dopés par la grève et la crainte d'un impact sur l'offre de cuivre, se sont propulsés lundi à 7.536 dollars la tonne sur le marché des métaux de Londres, un niveau plus vu depuis août 2008.

Le conflit social "attise la crainte que l'offre (de cuivre) ne se resserre", a commenté Eugen Weinberg, analyste chez Commerzbank, pour qui les cours atteints lundi n'étaient toutefois pas tenables, ni le marché du cuivre menacé de pénurie.

La grève à Chuqicamata, la première en 13 ans sur le méga-site, a un fort impact psychologique au Chili, qui mise sur le cuivre -dont il est le premier producteur mondial, avec un tiers de l'offre- pour rebondir en 2010 après 12 mois de croissance négative.

"Nous regrettons profondément cette situation, qui ne fait pas du bien au pays", a regretté lundi la présidente Michelle Bachelet.

Les salariés de Codelco-Chuquicamata, qui ont voté la grève à 51% le 28 décembre, réclament leur quote-part du regain récent du cuivre, notamment depuis que le cours du métal rouge a refranchi la barre des 7.000 dollars la tonne début décembre.

Les syndicats ont refusé plusieurs propositions, comprenant une hausse des salaires de 3,5% et une prime de 23.000 dollars. En fin de semaine, ils visaient une hausse de 5% minimum, et une prime plus proche des 28.000 dollars de leurs collègues de la mine privée Escondida, de BHP Billiton.

A ceux soulignant l'importance de ces sommes et la sécurité de leur emploi, sur fond de récession, les mineurs de Chuquicamata rétorquent en invoquant le coût de la vie élevé aux abords de la mine, et la dureté des conditions de travail, en plein désert à 2.800 m d'altitude.

"Tout le Chili en profite, sauf Calama" (la ville la plus proche des mines), "700 employés malades: c'est ça la qualité de vie ?", pouvait-on lire sur des banderoles déployées lundi sur le site.

Codelco n'a pas hésité ces derniers jours à jouer de l'argument moral, estimant que les offres faites aux salariés de Chuquicamata étaient déjà "à la limite éthique" par rapport à la situation des plus pauvres au Chili.

Le gouvernement de centre-gauche, dans ce contexte, a une marge de manoeuvre limitée, à deux semaines du second tour de la présidentielle, dont le favori est le candidat de droite Sebastien Pinera.

http://www.france24.com/fr/20100105-gr-ve-illimit-e-plus-grande-mine-cuivre-ciel-ouvert-monde

Fin de la grève



AFP - Les salariés de deux mines géantes de cuivre du nord du Chili, en grève depuis lundi, ont repris le travail mercredi après avoir accepté une offre de prime et de hausse des salaires, a annoncé l'entreprise Codelco, premier producteur mondial de métal rouge.

Les opérations ont recommencé mercredi à 05H00 locales (08H00 GMT) sur le complexe de Chuquicamata, regroupant deux sites à ciel ouvert produisant 4% du cuivre mondial à 1.650 km au nord de Santiago, a précisé Sergio Jarpa, vice-président exécutif de Codelco-Norte.

Mardi soir, plus des deux tiers des 5.600 salariés avaient accepté la dernière contre-proposition prévoyant une hausse de 4% des salaires et une prime de 24.000 dollars (16.400 euros).

Codelco n'a pas évalué le coût de cette grève, présentée par M. Jarpa comme "la plus courte dans l'histoire de Chuquimata", mais l'entreprise publique estime les pertes en termes de production à 1.200 tonnes par jour.

Le déclenchement de la grève, suivi par plus de 95% des salariés, avait dopé le cours mondial du cuivre qui a grimpé lundi à 7.536 dollars la tonne sur le marché des métaux de Londres, un niveau plus vu depuis août 2008.

Le Chili, premier producteur mondial de métal rouge -un tiers de l'offre- compte sur le cuivre pour rebondir en 2010 après une période de 12 mois consécutifs de croissance négative, qui s'est achevée en novembre par une hausse annuelle de 3,1% de l'activité économique.

http://www.france24.com/fr/20100106-fin-gr-ve-deux-plus-grandes-mines-cuivre-monde

-----------------------------------------------------------------------

Arrive le séisme, puis vint l'affaire émotionnelle de l'été, les mineurs bloqués sous terre!

Entre temps une deuxième grève est arrivée en mai http://www.france24.com/fr/20100509-chili-greve-lune-plus-grandes-mines-cuivre-monde

Enfin nous arrivons à l'affaire du jour que je viens d'avoir sur Euronews, il est nécessaire de lire jusqu'au bout...

http://fr.euronews.net/2010/10/05/deux-mois-sous-terre-pour-les-33-mineurs-chiliens-bloques/

Jugé vous même!

Bien à vous



_________________
Je me lève et je prends des pilules pour dormir.
je prends le métro dans la meute je rêve de partir dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde, loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe.
Je me lève et je prends des pilules pour dormir.
Les jours se ressemblent et putain que c'est triste à mourir quand on a rien pour soi, que le chèque de fin d'mois, la télé, le canapé et le crédit à payer.

D. Saez "pilule"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postitdeplumenoire.blogspot.com
 
Cette fois ci c'est au Chili
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alors cette fois ci tu vas t’enfuir ? ALESSIA&MATTHEW
» Voilà, c'est fini, TSVP
» Petit sondage prénom fille cette fois! lol!
» Célestine souffre !edit:cette fois elle perd du poids!!!
» Cette fois c'est volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: