Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 René Guénon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
endoftimez



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: René Guénon   10/6/2012, 15:39

....


Dernière édition par endoftimez le 11/6/2012, 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: René Guénon   25/6/2012, 02:13

J'ai compilé en PDF le livre "La Grande Triade" de René Guénon qui est sur ce topic, il fait maintenant 59 Mo au lieu de 369 Mo.

depositfiles.com ujrs4js1g

J'ai à peut prés toute la biblio (il m'en manque juste un je crois) , les posthumes et les "Regnabit" en PDF si sa intéresse quelqu'un, m'enfin je crois que tout a déjà était partager ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renegat01



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: René Guénon   29/7/2012, 10:40

bonjour , a force d'avoir entendu des louanges sur les oeuvres de guénon notamment de LLP , je me suis lancer , j'ai commencé a lire le classique" la crise du monde moderne" , et s'est un pur régal Laughing , j'ai télécharger une version pdf sur mon ebook , le probléme est quel fait 86 pages au lieu de 201 au format papier , ai je une version raccourci ou les pages pdf sont conpréssés , merci d'avance pour vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2323
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   29/7/2012, 13:01

Bonjour renegat01,

Il se peut en effet que ta version pdf soit une version incomplète (il y en a quelques unes de ce livre qui trainent sur internet et qui le sont,notamment manque du chapitre 2).

En voilà une de complète à coup sûr :

#https://hotfile.com/dl/164860552/8a2985b/Ren_Gunon_-La_Crise_du_Monde_Moderne.pdf.html

PS : Si les pages pdf sont moins nombreuses que les versions papiers,c'est à cause de la compression en effet (une page pdf est équivalente bien souvent à 2 pages du livre,ou à peu près ça)

Bonne study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Badou49



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: René Guénon   2/9/2012, 08:26

Bonjour à toutes et tous,

Pierre Ponsoye : L'Islam et le Graal.

Pour commander le livre : http://www.leturbannoir.com/pierre_ponsoye/islam_et_le_graal

Lien de téléchargement : L'Islam et le Graal.



Table des matières :

AVANT-PROPOS
Kyot
Le Baruk
Correspondances symboliques
Feirefiz
Les Templiers
Le Temple et l’Islam
Coup d’oeil sur les autres romans du Graal
La rencontre celtique
De L'Empire d'Arthur à l'Empire du Graal
La Parole également valable
Quelques conclusions
TABLEAU GÉNÉALOGIQUE

Citation :
"...dans, son texte : Complémentarisme de formes traditionnelles, Michel Vâlsan fait référence à l'ouvrage de Pierre Ponsoye : L'Islam et le Graal. Cette étude peut être qualifiée de "vâlsanienne", car elle avait été rédigée avec l'aide de notre maître et sous sa direction, ce qui n'est sûrement pas étranger au fait qu'elle a suscité, dans les Études Traditionnelles, des attaques d'une rare violence. Aucune mention n'est faite du Coran Glorieux, sujet trop spécifiquement islamique pour avoir été abordé à l'époque, mais l'ouvrage contient des indications sur le symbolisme solaire du Phénix, sur la Montagne Qâf et sur la Table gardée, ainsi qu'une représentation remarquable du "Phénix sur la Montagne Polaire" d'après une mosaïque qui se trouve au Musée du Louvre." (Extrait de Qâf et les Mystères du Coran Glorieux - ARY - Page 192).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 34
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   15/11/2012, 00:37

Un site regroupant une très grande partie des oeuvres de René Guénon et bien d'autres.
(Désolé si doublon mais site assez complet)

http://www.histoireebook.com/index.php?category/G/Guenon-Rene

bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
No-Comment



Nombre de messages : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Livres de René Guénon   24/1/2013, 05:56

Mech a écrit:
Un site regroupant une très grande partie des oeuvres de René Guénon et bien d'autres.
(Désolé si doublon mais site assez complet)

http://www.histoireebook.com/index.php?category/G/Guenon-Rene

bonne lecture.

Bonjour Mech,

Tout d'abord merci pour le lien des Ebooks de rené Guénon,
J'ai réussi à les télécharger mais je n'arrive pas à ouvrir le fichier ZIP puisqu'ils sont codés.
Puis-je obtenir les codes d'accès aux fichiers svp?

Cdmt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: René Guénon   24/1/2013, 09:53

No-Comment a écrit:

Bonjour Mech,

Tout d'abord merci pour le lien des Ebooks de rené Guénon,
J'ai réussi à les télécharger mais je n'arrive pas à ouvrir le fichier ZIP puisqu'ils sont codés.
Puis-je obtenir les codes d'accès aux fichiers svp?

Cdmt


Bonjour No-Comment,

Lien de téléchargement : Guenon_Rene_-_Orient_et_Occident.zip
Mot de passe de l'archive : www.histoireebook.com

C'est toujours le même mot de passe.

Bonne lecture !

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Guénon   26/1/2013, 13:18

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur René GUENON, il faut lire absolument les ouvrages de Jean Vaquié :


Le retour offensif de la Gnose : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

L'école de l'ésotérisme chrétien : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

Le brûlant problème de la Tradition : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Brulant_probleme_Tradition.pdf
Revenir en haut Aller en bas
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2323
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   26/1/2013, 14:16

Tonino a écrit:
Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur René GUENON, il faut lire absolument les ouvrages de Jean Vaquié :


Le retour offensif de la Gnose : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

L'école de l'ésotérisme chrétien : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

Le brûlant problème de la Tradition : http://catholicapedia.net/Documents/ACRF/documents/VAQUIE-Brulant_probleme_Tradition.pdf

Ton second lien (L'école de l'ésotérisme chrétien) renvoi sur le premier Tonino. (Le retour offensif de la Gnose).

Le bon pdf est probablement celui-ci :

http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-l_ecole_de_l_esot%C3%A9risme_chr%C3%A9tien.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Guénon   9/2/2013, 13:37

Revenir en haut Aller en bas
Hannae



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: René Guénon   12/2/2013, 11:54

Paix,

Je ne comprend pas tout ce tatoin autour de René Guénon. Un franc maçon repenti ?? Je n'y crois pas vraiment.

Il était amoureux de l'ésoterisme, c'est devenu un orientaliste mais je doute qu'il ait tourner le dos à la franc maçonnerie.


D'autant plus que quelqu'un qui prend des photos comme ça :



me parrait tres louche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6013
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: René Guénon   12/2/2013, 15:56

" Il existe encore actuellement, même en Occident, des hommes qui, par leur «constitution intérieure», ne sont pas des «hommes modernes», qui sont capables de comprendre ce qu’est essentiellement la Tradition, et qui n’acceptent pas de considérer l’erreur profane comme un fait accompli ; et c’est à ceux-là que nous avons toujours entendu nous adresser exclusivement. "
René Guénon

De fait Hannae, lire Guénon n'a de sens que si tu es ancré dans la Tradition. Le tintouin autour de sa personne, ce n'est pas le placer en tant qu'homme sur un piédestal, c'est juste la reconnaissance du travail de synthèse qu'il a accompli.

Pour illustrer le propos avec humour, je dirais que pour savoir ce qu'est le six cylindres en ligne de 2,4 litres de 122 chevaux dans sa version turbo intercooler, il vaut mieux consulter un mécano qui a 30 ans d'ancienneté chez Volvo plutôt qu'un technicien débutant chez Feu Vert Razz

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannae



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: René Guénon   12/2/2013, 16:00

Bardamu a écrit:
" Il existe encore actuellement, même en Occident, des hommes qui, par leur «constitution intérieure», ne sont pas des «hommes modernes», qui sont capables de comprendre ce qu’est essentiellement la Tradition, et qui n’acceptent pas de considérer l’erreur profane comme un fait accompli ; et c’est à ceux-là que nous avons toujours entendu nous adresser exclusivement. "
René Guénon

De fait Hannae, lire Guénon n'a de sens que si tu es ancré dans la Tradition. Le tintouin autour de sa personne, ce n'est pas le placer en tant qu'homme sur un piédestal, c'est juste la reconnaissance du travail de synthèse qu'il a accompli.

Pour illustrer le propos avec humour, je dirais que pour savoir ce qu'est le six cylindres en ligne de 2,4 litres de 122 chevaux dans sa version turbo intercooler, il vaut mieux consulter un mécano qui a 30 ans d'ancienneté chez Volvo plutôt qu'un technicien débutant chez Feu Vert Razz

S'inspirer de quelqu'un qui tire ses enseignement de l'esoterisme et de LA TRADITION ( vu son passé j'aurai ajouté franc maçonne...) c'est limite.
il dit beaucoup de vérité certes, mais l'éloignement en est d'autant plus profond.

Quand à la photo il a tout résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6013
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: René Guénon   12/2/2013, 16:12

Hannae a écrit:


Quand à la photo il a tout résumé.



Je trouve assez remarquable le commentaire visible sur cette page : http://oumma.com/Rene-Guenon-Abd-el-wahid-yahia , celui écrit par : Ben Rochd Er Rachid, un écrivain marocain... C'est un peu plus complexe "qu'un photo" mais un poil plus profond Wink

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oyagaelewee



Nombre de messages : 122
Age : 28
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Esoterisme et christianisme, autour de rené guénon   16/6/2013, 18:42

Voici le scan du livre de Marie-France James sur rené Guénon.
Honnêtement, à part le premier chapitre douteux sur le thème astrologique de Guénon, c'est le livre le plus fouillé et le plus critique que j'ai lu sur son œuvre.



mega.co.nz #!6RkUAKgB!EeQPOV-Br-or2H7fYECNBzwru8Up0X4oU9PgHCVOL24


Dernière édition par oyagaelewee le 17/6/2013, 11:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wat.tv/thanatosdu14
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2323
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   17/6/2013, 00:54

Merci oyagaelewee pour le partage Smile.

Par contre, il y a un gros soucis avec le site Uptobox (idem pour le site Zshare),celui-ci bloque absolument toutes les personnes ayant un antipub avec Firefox (Adblockplus) donc impossibilité totale d'accéder à la page de téléchargement Rolling Eyes... (même en le désactivant ou en essayant de passer par Internet explorer,rien n'y fait,c'est comme si ce site retenait que l'antipub est présent sur l'ordi,blocage à 100%Fouet )

Aurais-tu la possibilité d'envoyer un lien alternatif de téléchargement,sur un autre support que Uptobox ou Zshare ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oyagaelewee



Nombre de messages : 122
Age : 28
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   17/6/2013, 09:50

oui Uptobox exige la désactivation de Adblock et de Ghostery, je vais mettre mes fichiers sur MEGA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wat.tv/thanatosdu14
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2323
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   17/6/2013, 11:10

Excellent oyagalewee,merci d'avoir fait l'effort d'envoyer un autre lien.Génial2

Très bon scan bien lisible le seul mini couac est que les pages 56-57 du livre sont absentes. (tout le reste est ok)

Si tu as encore la possibilité de les scanner et de nous les envoyer (même à part) ce serait sympa merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oyagaelewee



Nombre de messages : 122
Age : 28
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   17/6/2013, 11:25

Merci de m'avoir signalé cet oubli, je re-upload .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wat.tv/thanatosdu14
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2323
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: René Guénon   17/6/2013, 12:27

Tout y est,impec.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khorasan

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/12/2011

MessageSujet: René Guénon sur le nationalisme   23/2/2016, 07:52

Des extraits référencés tirés des livres de René Guénon où il aborde le nationalisme:

René Guénon a écrit:
La « centralisation » temporelle est d’ailleurs généralement la marque d’une opposition vis-à-vis de l’autorité spirituelle, dont les gouvernements s’efforcent de neutraliser ainsi l’influence pour y substituer la leur ; c’est pourquoi la forme féodale, qui est celle où les Kshatriyas peuvent exercer le plus complètement leurs fonctions normales, est en même temps celle qui parait convenir le mieux à l’organisation régulière des civilisations traditionnelles, comme l’était celle du moyen âge. L’époque moderne, qui est celle de la rupture avec la tradition, pourrait, sous le rapport politique, être caractérisée par la substitution du système national au système féodal ; et c’est au XIVe siècle que les « nationalités » commencèrent à se constituer, par ce travail de « centralisation » dont nous venons de parler. On a raison de dire que la formation de la « nation française », en particulier, fut l’œuvre des rois ; mais ceux-ci, par la même, préparaient sans le savoir leur propre ruine (1) ; et, si la France fut le premier pays d’Europe où la royauté fut abolie, c’est parce que c’est en France que la « nationalisation » avait eu son point de départ. D’ailleurs, il est à peine besoin de rappeler combien la Révolution fut farouchement « nationaliste » et « centralisatrice », et aussi quel usage proprement révolutionnaire fut fait, durant tout le cours du XIXe siècle, du soi-disant « principe des nationalités » (2) ; il y a donc une assez singulière contradiction dans le « nationalisme » qu’affichent aujourd’hui certains adversaires déclarés de la Révolution et de son œuvre. Mais le point le plus intéressant pour nous présentement est celui-ci : la formation des « nationalités » est essentiellement un des épisodes de la lutte du temporel contre le spirituel ; et, si l’on veut aller au fond des choses, on peut dire que c’est précisément pour cela qu’elle fut fatale à la royauté, qui, alors même qu’elle semblait réaliser toutes ses ambitions, ne faisait que courir à sa perte (3).

Il est une sorte d’unification politique, donc tout extérieure, qui implique la méconnaissance, sinon la négation, des principes spirituels qui seuls peuvent faire l’unité véritable et profonde d’une civilisation, et les « nationalités » en sont un exemple. Au moyen âge, il y avait, pour tout l’Occident, une unité réelle, fondée sur des bases d’ordre proprement traditionnel, qui était celle de la « Chrétienté » ; lorsque furent formées ces unités secondaires, d’ordre purement politique, c’est-à-dire temporel et non plus spirituel, que sont les nations, cette grande unité de l’Occident fut irrémédiablement brisée, et l’existence effective de la « Chrétienté » prit fin. Les nations, qui ne sont que les fragments dispersés de l’ancienne « Chrétienté », les fausses unités substituées à l’unité véritable par la volonté de domination du pouvoir temporel, ne pouvaient vivre, par les conditions mêmes de leur constitution, qu’en s’opposant les unes aux autres, en luttant sans cesse entre elles sur tous les terrains (4) ; l’esprit est unité, la matière est multiplicité et division, et plus on s’éloigne de la spiritualité, plus les antagonismes s’accentuent et s’amplifient. Personne ne pourra contester que les guerres féodales, étroitement localisées, et d’ailleurs soumises à une règlementation restrictive émanant de l’autorité spirituelle, n’étaient rien en comparaison des guerres nationales, qui ont abouti, avec la Révolution et l’Empire, aux « nations armées » (5), et que nous avons vues prendre de nos jours de nouveaux développements fort peu rassurants pour l’avenir.

D’autre part, la constitution des « nationalités » rendit possibles de véritables tentatives d’asservissement du spirituel au temporel, impliquant un renversement complet des rapports hiérarchiques entre les deux pouvoirs ; cet asservissement trouve son expression la plus définie dans l’idée d’une Église « nationale », c’est-à-dire subordonnée à l’État et enfermée dans les limites de celui-ci ; et le terme même de « religion d’État », sous son apparence volontairement équivoque, ne signifie rien d’autre au fond : c’est la religion dont le gouvernement temporel se sert comme d’un moyen pour assurer sa domination ; c’est la religion réduite à n’être plus qu’un simple facteur de l’ordre social (6). Cette idée d’Église « nationale » vit le jour tout d’abord dans les pays protestants, ou, pour mieux dire, c’est peut-être surtout pour la réaliser que le Protestantisme fut suscité, car il semble bien que Luther n’ait guère été, politiquement tout au moins, qu’un instrument des ambitions de certains princes allemands, et il est fort probable que, sans cela, même si sa révolte contre Rome s’était produite, les conséquences en auraient été tout aussi négligeables que celles de beaucoup d’autres dissidences individuelles qui ne furent que des incidents sans lendemain. La Réforme est le symptôme le plus apparent de la rupture de l’unité spirituelle de la « Chrétienté », mais ce n’est pas elle qui commença, suivant l’expression de Joseph de Maistre, à « déchirer la robe sans couture » ; cette rupture était alors un fait accompli depuis longtemps déjà, puisque, comme nous l’avons dit, son début remonte en réalité deux siècles plus tôt ; et l’on pourrait faire une remarque analogue au sujet de la Renaissance, qui, par une coïncidence où il n’y a rien de fortuit, se produisit à peu près en même temps que la Réforme, et seulement alors que les connaissances traditionnelles du moyen âge étaient presque entièrement perdues. Le Protestantisme fut donc plutôt, à cet égard, un aboutissement qu’un point de départ ; mais, s’il fut surtout, en réalité, l’œuvre des princes et des souverains, qui l’utilisèrent tout d’abord à des fins politiques, ses tendances individualistes ne devaient pas tarder à se retourner contre ceux-ci, car elles préparaient directement la voie aux conceptions démocratiques et égalitaires de l’époque actuelle (7).
________________________________________

1 - A la lutte de la royauté contre la noblesse féodale, on peut appliquer strictement cette parole de l’Évangile : « Toute maison divisée contre elle-même périra ».
2 - Il y a lieu de remarquer que ce « principe des nationalités » fut surtout exploité contre la Papauté et contre l’Autriche, qui représentait le dernier reste du Saint-Empire.
3 - Là où la royauté a pu se maintenir en devenant « constitutionnelle », elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et n’a guère qu’une existence nominale et « représentative », comme l’exprime la formule connue d’après laquelle « le roi règne, mais ne gouverne pas » ; ce n’est véritablement qu’une caricature de l’ancienne royauté.
4 - C’est pourquoi l’idée d’une « société des nations » ne peut être qu’une utopie sans portée réelle ; la forme nationale répugne essentiellement à la connaissance d’une unité quelconque supérieure à la sienne propre ; d’ailleurs, dans les conceptions qui se font jour actuellement, il ne s’agirait évidemment que d’une unité d’ordre exclusivement temporel, donc d’autant plus inefficace, et qui ne pourrait jamais être qu’une parodie de la véritable unité.
5 - Comme nous l’avons fait remarquer ailleurs (La Crise du Monde moderne, pp. 104-105), en obligeant tous les hommes indistinctement à prendre part aux guerres modernes, on méconnaît entièrement la distinction essentielle des fonctions sociales ; c’est là, du reste, une conséquence logique de l’« égalitarisme ».
6 - Cette conception peut d’ailleurs se réaliser sous d’autres formes que celle d’une Église « nationale » proprement dite ; on en a un exemple des plus frappants dans un régime comme celui du « Concordat » napoléonien, transformant les prêtres en fonctionnaires de l’État, ce qui est une véritable monstruosité.
7 - Il y a lieu de noter que le Protestantisme supprime le clergé, et que s’il prétend maintenir l’autorité de la Bible, il la ruine en fait par le « libre arbitre ».
Autorité spirituelle et pouvoir temporel, chapitre VII – Les usurpations de la royauté et leurs conséquences.

René Guénon a écrit:
Dès lors que tout ce qui est d’ordre purement humain ne saurait, pour cette raison même, être légitimement qualifié de traditionnel, il ne peut y avoir, par exemple, de « tradition philosophique », ni de « tradition scientifique » au sens moderne et profane de ce mot ; et, bien entendu, il ne peut y avoir non plus de « tradition politique », là du moins où toute organisation sociale traditionnelle fait défaut, ce qui est le cas du monde occidental actuel. Ce sont pourtant là quelques-unes des expressions qui sont employées couramment aujourd’hui, et qui constituent autant de dénaturations de l’idée de la tradition ; et il va de soi que, si les esprits « traditionalistes » dont nous parlions précédemment peuvent être amenés à laisser détourner leur activité vers l’un ou l’autre de ces domaines et à y limiter tous leurs efforts, leurs aspirations se trouveront ainsi « neutralisées » et rendues parfaitement inoffensives, si même elles ne sont parfois utilisées, à leur insu, dans un sens tout opposé à leurs intentions. Il arrive en effet qu’on va jusqu’à appliquer le nom de « tradition » à des choses qui, par leur nature même, sont aussi nettement antitraditionnelles que possible : c’est ainsi qu’on parle de « tradition humaniste », ou encore de « tradition nationale », alors que l’« humanisme » n’est pas autre chose que la négation même du supra-humain, et que la constitution des « nationalités » a été le moyen employé pour détruire l’organisation sociale traditionnelle du moyen âge. Il n’y aurait pas lieu de s’étonner, dans ces conditions, si l’on en venait quelque jour à parler tout aussi bien de « tradition protestante », voire même de « tradition laïque » ou de « tradition révolutionnaire », ou encore si les matérialistes eux-mêmes finissaient par se proclamer les défenseurs d’une « tradition », ne serait-ce qu’en qualité de représentants de quelque chose qui appartient déjà en grande partie au passé ! Au degré de confusion mentale où est parvenue la grande majorité de nos contemporains, les associations de mots les plus manifestement contradictoires n’ont plus rien qui puisse les faire reculer, ni même leur donner simplement à réfléchir.
Le règne de la quantité et les signes des temps, chap. XXXI – Tradition et traditionalisme.

René Guénon a écrit:
Quoi qu’il en soit, à ne considérer pour le moment que le côté extérieur, c’est sur une tradition que l’on peut qualifier de religieuse que repose toute l’organisation du monde musulman : ce n’est pas, comme dans l’Europe actuelle, la religion qui est un élément de l’ordre social, c’est au contraire l’ordre social tout entier qui s’intègre dans la religion, dont la législation est inséparable, y trouvant son principe et sa raison d’être. C’est là ce que n’ont jamais bien compris, malheureusement pour eux les Européens qui ont eu affaire à des peuples musulmans, et que cette méconnaissance a entraînés dans les erreurs politiques les plus grossières et les plus inextricables ; mais nous ne voulons point nous arrêter ici sur ces considérations, nous ne faisons que les indiquer en passant. Nous ajouterons seulement à ce propos deux remarques qui ont leur intérêt : la première, c’est que la conception du « Khalifat », seule base possible de tout « panislamisme » vraiment sérieux, n’est à aucun degré assimilable à celle d’une forme quelconque de gouvernement national, et qu’elle a d’ailleurs tout ce qu’il faut pour dérouter des Européens, habitués à envisager une séparation absolue, et même une opposition, entre le « pouvoir spirituel » et le « pouvoir temporel » ; la seconde, c’est que, pour prétendre instaurer dans l’Islam des « nationalismes » divers, il faut toute l’ignorante suffisance de quelques « jeunes » Musulmans, qui se qualifient ainsi eux-mêmes pour afficher leur « modernisme », et chez qui l’enseignement des Universités occidentales a complètement oblitéré le sens traditionnel.
Introduction générale à l’étude des doctrines hindoues, Chapitre II - Principe d’unité des civilisations orientales.

René Guénon a écrit:
Déclarons-le très nettement : l’esprit moderne étant chose purement occidentale, ceux qui en sont affectés, même s’ils sont des Orientaux de naissance, doivent être considérés, sous le rapport de la mentalité, comme des Occidentaux, car toute idée orientale leur est entièrement étrangère, et leur ignorance à l’égard des doctrines traditionnelles est la seule excuse de leur hostilité. Ce qui peut sembler assez singulier et même contradictoire, c’est que ces mêmes hommes, qui se font les auxiliaires de l’« occidentalisme » au point de vue intellectuel, ou plus exactement contre toute véritable intellectualité, apparaissent parfois comme ses adversaires dans le domaine politique ; et pourtant, au fond, il n’y a là rien dont on doive s’étonner. Ce sont eux qui s’efforcent d’instituer en Orient des « nationalismes » divers, et tout « nationalisme » est nécessairement opposé à l’esprit traditionnel ; s’ils veulent combattre la domination étrangère, c’est par les méthodes mêmes de l’Occident, de la même façon que les divers peuples occidentaux luttent entre eux ; et peut-être est-ce là ce qui fait leur raison d’être. En effet, si les choses en sont arrivées à un tel point que l’emploi de semblables méthodes soit devenu inévitable, leur mise en œuvre ne peut être que le fait d’éléments ayant rompu toute attache avec la tradition ; il se peut donc que ces éléments soient utilisés ainsi transitoirement, et ensuite éliminés comme les Occidentaux eux-mêmes. Il serait d’ailleurs assez logique que les idées que ceux-ci ont répandues se retournent contre eux, car elles ne peuvent être que des facteurs de division et de ruine ; c’est par là que la civilisation moderne périra d’une façon ou d’une autre ; peu importe que ce soit par l’effet des dissensions entre les Occidentaux, dissensions entre nations ou entre classes sociales, ou, comme certains le prétendent, par les attaques des Orientaux « occidentalisés », ou encore à la suite d’un cataclysme provoqué par les « progrès de la science » ; dans tous les cas, le monde occidental ne court de dangers que par sa propre faute et par ce qui sort de lui-même.
La crise du monde moderne, Chapitre VIII - L’envahissement occidental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LLP
Admin


Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Que pensez-vous de cette phrase de R. Guénon ?   6/3/2016, 12:44

Bonjour Smile

Un courriel reçu hier me demande des explications concernant la phrase de R. Guénon extraite du paragraphe ci-dessous d'Orient et Occident : "... les nègres les plus barbares et les Orientaux les plus cultivés... ".

René Guénon a écrit:
Naturellement, la propagande « scientiste » ne s’exerce pas seulement à l’intérieur, sous la double forme de l’ « instruction obligatoire » et de la vulgarisation ; elle sévit aussi à l’extérieur, comme toutes les autres variétés du prosélytisme occidental. Partout où les Européens se sont installés, ils ont voulu répandre les soi-disant « bienfaits de l’instruction », et toujours suivant les mêmes méthodes, sans tenter la moindre adaptation, et sans se demander s’il n’existe pas déjà là quelque autre genre d’instruction ; tout ce qui ne vient pas d’eux doit être tenu pour nul et non avenu, et l’ « égalité » ne permet pas aux différents peuples et aux différentes races d’avoir leur mentalité propre ; du reste, le principal « bienfait » qu’attendent de cette instruction ceux qui l’imposent, c’est probablement, toujours et partout, la destruction de l’esprit traditionnel. L’ « égalité » si chère aux Occidentaux se réduit d’ailleurs, dès qu’ils sortent de chez eux, à la seule uniformité ; le reste de ce qu’elle implique n’est pas article d’exportation et ne concerne que les rapports des Occidentaux entre eux, car ils se croient incomparablement supérieurs à tous les autres hommes, parmi lesquels ils ne font guère de distinctions : les nègres les plus barbares et les Orientaux les plus cultivés sont traités à peu près de la même façon, puisqu’ils sont pareillement en dehors de l’unique « civilisation » qui ait droit à l’existence. Aussi les Européens se bornent-ils généralement à enseigner les plus rudimentaires de toutes leurs connaissances ; il n’est pas difficile de se figurer comment elles doivent être appréciées des Orientaux, à qui même ce qu’il y a de plus élevé dans ces connaissances semblerait remarquable surtout par son étroitesse et empreint d’une naïveté assez grossière. Comme les peuples qui ont une civilisation à eux se montrent plutôt réfractaires à cette instruction tant vantée, tandis que les peuples sans culture la subissent beaucoup plus docilement, les Occidentaux ne sont peut-être pas loin de juger les seconds supérieurs aux premiers ; ils réservent une estime au moins relative à ceux qu’ils regardent comme susceptibles de « s’élever » à leur niveau, ne fût-ce qu’après quelques siècles du régime d’ « instruction obligatoire » et élémentaire. Malheureusement, ce que les Occidentaux appellent « s’élever », il en est qui, en ce qui les concerne, l’appelleraient « s’abaisser » ; c’est là ce qu’en pensent tous les Orientaux, même s’ils ne le disent pas, et s’ils préfèrent, comme cela arrive le plus souvent, s’enfermer dans le silence le plus dédaigneux, laissant, tellement cela leur importe peu, la vanité occidentale libre d’interpréter leur attitude comme il lui plaira.
Source : http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-la-superstition-de-la-science-81666152.html

Selon l'auteur du courriel, c'est un propos racialiste, au minimum maladroit. Mon avis est pourtant très simple et me semble évident : il est question d'une critique très forte de la modernité occidentale - il suffit de lire le paragraphe - avec l'utilisation d'exemples extrêmes dans le contexte historique de l'époque. Puisque le but du propos entier est de faire comprendre que l'Occident suprématiste voulait uniformiser toutes les cultures et détruire l'esprit Traditionnel si cher à R. Guénon. N'oublions pas que le cheikh Abdelwahid Yahya est bien allé en Afrique du Nord demander l'initiation à ce qui reste de Tradition dans cette époque moderne décadente.

Je suis même certain qu'il est aisé de trouver des phrases qui affirment ceci sans trop de difficulté. Rappelons que ce texte est issu d'Orient et Occident, un livre qui rend justice à la supériorité de l'Orient par rapport à l'Occident...
Qu'en pensez-vous ?

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6013
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: René Guénon   6/3/2016, 18:50

Salut LLP Smile
J'en pense que ton contradicteur est dans la provocation parce que la lecture de ce paragraphe dans son entièreté n'appelle absolument à aucune autre interprétation que cette dénonciation limpide de la réalité incontestable du suprématisme racialiste occidental, lequel pourrait être synthétisé par la phrase de Jules Ferry, cet immonde crapule adulée par tous les sectateurs des Droits de l'Homme :
Citation :

les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures…

Tu devrais conseiller la lecture de "histoire d'un parjure" de Michel Habart à cette personne, ça lui permettrait de prendre la mesure de la mission civilisationnelle de l'Occident Rolling Eyes

Bonne continuation Salim

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
René Guénon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Avenue René Coty
» René Alexis
» STAR ACADÉMIE 2012 - René Angélil de retour à l’Académie
» Décés de René Lepelley.
» René Lacoste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Livres/Archives/Documents etc...-
Sauter vers: