Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la théorie de darwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
lapinblanc

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   11/8/2011, 22:06

Très intéressant le Film THE SIGN dommage pour le prosélytisme surtout à la fin mais bon je m'en douter un peu avec le générique .Mais c'est un bon reportage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patatracaca

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 18/03/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   12/8/2011, 06:02

il y a 2 heures sur france5 j'ai regardé une emission sur la théorie de darwin, la conclusion finale disait, ceux qui ne croient pas en sa théorie et croient que c'est dieu qui a créé l'homme ,sont des ignorants et ceux qui suivent darwin sont ceux qui ont tout compris..........
incroyable comme les Twisted Evil sont partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 10:15

patatracaca a écrit:
il y a 2 heures sur france5 j'ai regardé une emission sur la théorie de darwin, la conclusion finale disait, ceux qui ne croient pas en sa théorie et croient que c'est dieu qui a créé l'homme ,sont des ignorants et ceux qui suivent darwin sont ceux qui ont tout compris..........
incroyable comme les Twisted Evil sont partout.

Pourrait tu retrouver cette émission? Quelles étaient leurs argumentations?

Merci d'avance pour les réponses patatracaca Smile

@Lapinblanc : Tout n'est que prosélytisme dans ce monde, la neutralité est rare, et le neutre est forcement invisible au regard civile, toute manifestation s'inscrit dans un rôle sociale, donc idéologique, ou religieux.. Les auteurs de ce documentaire sont musulmans c'est claire, mais croire que l'ont puisse faire un tel travail au point de vue scientifique (qui est en quelque sorte une doctrine majeur de l'Athéisme, ou du moins qu'elle s'en revendique de façon postiche) abrogeant tout le coté religieux, le vecteur le plus important de l'existence même de ce documentaire est fantaisiste, ce documentaire est lui même non un scientologisme théiste, mais un message musulman, donc monotheiste de FOI, coranique. La mise en avant religieuse est fil conducteur, et non l'argumentaire.. Estimons donc qu'un tel documentaire sans message ne rimerait à rien.

Ensuite la forme de ce prosélytisme est discutable, non seulement dans son absence de repère culturel français, publique pourtant concerner pour une gravitation americano-arabe, scientiste, mais aussi dans certaines mise en scènes.. infantilisante, que l'orgueil, l'égo peut largement rejeté.

Bravo tout de même au auteurs qui ont fait un travail de recherche assez exceptionnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 20:40

La théorie de Darwin est un cheval de Troie (En trois point; tuer la foi, contrôler la science, détruire l'humanité et le code de la vie.)

Sur ARTE vous avez aussi cela;
http://jankounenforum.free.fr/viewtopic.php?id=10616 (lien mort car forum mort)

bizarrement quelqu'un à comprit le lien entre Darwin et la robotique aussi;

http://futurama-tv.fr/saison6/futurama-tv_episode5_saison9.php
Pour ceux que ça intéresse de voir où en est Matt Groening
http://futurama-tv.fr/saison6/futurama-saison6.php

Nous évoluons dans le mensonge comme des poissons dans l'eau. Personnellement je pense que Groening est assez neutre et ces scénaristes aussi ce qui à mon avis provoque peut être des discutions dans les familles occidentales et ailleurs. La neutralité peut paraitre illusoire quand on est tous coincé dans la société du spectacle, on a tous + ou - un show à faire et donc une démonstration à évoquer.

___

Merci pour les liens lorelianeGTQ je mets;

http://tr1.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId/17961

Évidemment la seule évolution intelligible de la théorie Darwin est son évolution propre et la place qu'elle tient dans le "puzzle moderniste".
N'oubliez pas qu'elle aussi comme le dollar est fait pour s'auto-détruire au moment voulu.

Sinon j'aime bien ce lien;
http://www.unpoissondansle.net/edito/trait07.php (lien mort)
http://cms.unpoissondansle.net/?tag=evolution

Ce retrouve sur un site pro-extraterrestre athée ("créationnisme athée")
http://lifeorigin.free.fr/evolutionnisme_impossible-45.html

Citation :

Le Scarabée Bombardier fait sauter le mythe de l'Évolution

....deux glandes sécrétant un mélange liquide, deux chambres de stockage communicantes, deux chambres de combustion et deux conduits externes pouvant être dirigés comme des canons orientables.....

D'ailleurs les modernistes du cinéma ce sont servi de ce principe pour expliquer "scientifiquement" comment les dragons crachent du feu dans les films de science fiction. Étonnant ce besoin de réalisme dans le cinéma apocalyptique !



Dernière édition par c.isme le 8/9/2012, 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 21:16

Abi a écrit:
Bonsoir,



Voici une émission hébergée sur mon compte dailymotion en deux parties :






Tout n'est pas faux dans la théorie synthétique de l'évolution, mais l'instrumentalisation de cette théorie pour propager l'idéologie matérialiste est honteuse et totalement à côté de la plaque.

Il faudrait certes plus de précision sur cette affirmation concernant cette théorie synthétique (syncrétique plutôt) dont se réclame d'ailleurs Benoit HEBERT, la personne à lunette de l’émission Abisensei. En tant que musulman, je me demande sur quelle base peut tu crédibilisé de tel théorie (en effet, l'Islam appuie clairement sur la fausseté intégrale du darwinisme, plus grave, sur son aspect maléfique et satanique) .

J'ai commenter certains propos parfois ridicule des intervenants afin de clarifié certains dires. c'était indispensable tant l'obscurité, et l'absurdité tenu de certains était évident (et dire que se sont des "savants").

partie 1

Jean-François-Régis MOREEL : (04:10) "ce n'est pas parc que l'ont ne peut pas prévoir une chose que c'est du hasard : ça c'est le chaos, le nombres de phénomènes, le nombres d’interactions entre les différentes causes sont trop élevés, et qu'ont n'a pas le temps de calculer le résultat avant qu'il ne se soit produit, là c'est notre puissance de calcul et notre connaissance des interactions qui nous limites, donc ont ne peut pas prévoir la chose, ont vois ça en météo tout les jour"

C'est assez tordu comme réflexion, pas très claire, le hasard, ou chaos (ont croirait qu'à un moment il dissocie les deux?) ne se défini pas comme une incapacité à comprendre les cause d'une chose, mais est une doctrine à par entière qui stipule que rien n'a de sens, et que les manifestations n'ont aucune cause, non que l'ont ne peut les percevoir.. et hasard et chaos sont dans ce cas synonyme.

Jacques VAUTHIER poursuivant sépare hasard et contingence, en parlant de Cromwell, pas très claire, pour éclaircir tout ça, la contingence peut se mettre dans le cadre de la création, car il est au point de vue strictement humain qu'une arborescence de la manifestation non connu par le futur à l'homme, ou d’explication d'un phénomène multiple progéniteur d'un Principe (Dieu), alors qu'encore une fois, le hasard (qui n'existe pas et qui ne sert qu'à définir l'ignorance des gens des causes) se postule comme ne fessant partie d'aucun Principe Supérieur plus scolastiquement appeler "théorie du chaos".

En faite Jacques VAUTHIER dit "ont confond souvent hasard et contingence", et à la fin, il dit "c'est le hasard, la contingence".. il se contredit ou se reprend? J'aurais tendance à choisir la première probabilité..

Je cite Benoit HEBERT vers 10:00 "et pour un chrétien, scientifique le fait que Dieu, ai put se servir de phénomènes aléatoires, c'est pas un problème, mais tout ces phénomènes, dans la pensée biblique reste sous la souveraineté de Dieu"

Serieusement, dire des choses de ce genre est parfaitement débile, ont aurait l’impression que ce "chrétien scientifique" (qui dans la seconde partie se réclame de cette fameuse "théorie syncrétique" complètement absurde) ne serait créationniste que parc-qu’il serait chrétien de foi sans aucune forme de réflexion autour. On ne peut pas croire en un Dieu créateur et croire qu'il puisse créer par hasard (aléatoire) c'est complétement antinomique! Et surtout très stupide.

Puis il poursuit dans sa logique absurde, mais son collègue de droite le reprend.. un peu maladroitement sur ses absurdité..

Nous avons un laxisme grammaticale assez dangereux lorsque, et alors que l'ont veux traiter de question sérieuses, et une confusion que l'ont pourrait presque penser volontaire.

Ce sujet n'est que la confrontation des croyants en Dieu et des athées.. avec toute les contradiction que ces dernier impliquent en eux même.. Domageablement, ont pourrait se demander alors dans quelle catégories le genre d'individu tel que Benoit HEBERT peut-il bien se trouver.. ont est pas à une contradiction près parmi même des croyant tromper.

Partie 2

boulanger a écrit:
11:10 : A propos des Ecritures "Le Saint-Esprit s'est adapté aux connaissances des hommes de l'époque" !!!!
Excellente celle-là, je l'avais encore jamais entendue !

Dans la seconde partie, Benoit HEBERT se met en position dogmatique typique de l'absence d'écoute et apparemment de rigueur scientifique dont il se pare. Il déclarera à la fin de l’émission la phrase commenté par "boulanger", il est vrai que c'est une drôle de découverte ça, Dieu se conformant à la médiocrité de certains ignorants de l'époque christique. Heureusement que les hommes pensaient la terre plate farao

(suite en attente)

PS: posté en même temps que toi c.isme, très jolie post Smile

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patatracaca

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 18/03/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 22:29

je crois que c'etait ça.


Ce docu-fiction revient sur la dimension historique et scientifique de Darwin : si Galilée a retiré la Terre du centre de l'univers, Darwin, lui, a retiré l'homme du centre de la création, lui conférant de fait des ancêtres communs avec les singes. Deux révolutions scientifiques, deux déstabilisations du dogme religieux.

Au soir de son existence, Charles Darwin - incarné par Jean-Pierre Marielle - nous raconte sa vie à la première personne. Le vieil homme retrace le cheminement qui l'a conduit à la publication de "L'Origine des espèces".

Dans cet ouvrage aux idées (r)évolutionnaires, l'homme expose une théorie que sa famille, ses amis et toute la bourgeoisie anglaise de l'époque interdisaient : l'évolution se fait au gré du hasard... ce n'est donc pas Dieu qui a créé l'homme.

Dans le film, Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France, Pierre-Henri Gouyon, naturaliste au Muséum d'histoire naturelle de Paris et Thierry Hoquet, philosophe à l'université de Nanterre, décryptent la théorie de l'évolution de Darwin pour la rendre accessible à tous.


http://documentaires.france5.fr/documentaires/darwin-revolution

mais j'avais pas reconnu Jp marielle, je vais essayer de trouver la vidéo pour voir si c'est bien celle-ci ,mais à mon avis ,programmé le même jour sur la même chaine ,ça doit être elle que j'ai vu en redif de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 22:42

D'accord patatracaca, j'éspère que tu va trouver quelque chose!

Sur le lien que tu à poster, j'ai trouver le lien du site de Mr Hebert, le chrétien darwiniste :

http://www.scienceetfoi.com/

Quand les croyants tente de se conformer au dogme en place, c'est jamais très beau..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapinblanc

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   13/8/2011, 23:14

C'est vrai que la théorie de Darwin à tous ces avantages
-ne rendre de compte à personne.
-sélection naturel ,seul les élites plus forts restes.
-Enlever tout repère de moral.
-Diviser les peuples.

Je commence à avoir des doutes sur cette théorie .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patatracaca

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 18/03/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   16/8/2011, 22:07

peut être que je l'ai retrouvé mais ne pouvant pas avancer le film je le regarde en entier pour en être sûr.

normalement ça doit expliquer que dans la théorie de darwin, "la selection naturel" il n'y avait plus qu'un seul chainon manquant celui qui prouve que le poisson a reussi a ramper sur terre et que la decouverte récente d'un nouveau fossile apportait la preuve irrefutable de la théorie de darwin

le tiktaalik







http://www.mystere-tv.com/la-science-en-guerre-v554.html

édit c'est pas la même mais a voir quand même.


Dernière édition par patatracaca le 16/8/2011, 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patatracaca

avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 18/03/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   16/8/2011, 23:14

à voir aussi le lien suivant la 2em video en bas 30 min.

à un moment le mec parle a un gorille et lui dit que dans la bible et le st coran
on explique que l'homme a été créé par dieu et n'a jamais évolué depuis.

scratch j'ai pourtant lu cette nuit que s'adressant à un peuple DIeu lui a dit je t'ai fait plus grand et plus fort que les peuples qui étaient là avant toi scratch

entre la sourate 14 et 18 je pense


http://www.tazius.fr/les-creationnismes/index.php?option=com_content&view=article&id=21&Itemid=21

remarquer que dans ce reportage, le gars se met trés souvent avec des gorilles pour bien montrer à ses adeptes que la ressemblance est frappante Laughing il dois aussi y avoir hors champ de camera le dresseur qui les fait applaudire ,rire au moment opportun
et 2 autres avec un fusil au cas ou Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   3/9/2011, 22:33

Une modernité darwinienne

Comme une odeur de poudre dans la modernité, par Dr.Abdel-Wahhab El Messiri

En Occident, mais également dans le monde arabe, on évoque de façon récurrente la modernisation de nombreux domaines de nos sociétés : le domaine politique (la démocratie), économique (plus de privatisations) et éducatif (aligner les enseignements sur les critères occidentaux modernes). D'aucuns ont commencé à avancer que l'Islam est, par nature, contraire à la modernité, ce contre quoi divers penseurs arabes et musulmans se sont élevés, en s'efforçant d'apporter la preuve irréfutable que l'Islam, par nature, n'est en rien contraire à la modernité, qu'il accueille cette dernière à bras ouverts et peut faire siens ses préceptes et ses valeurs.
Ce débat présuppose que le terme de « modernité » possède une signification et une connotation bien définies, que la modernité est a-historique, que ses manifestations ne varient pas d'une civilisation à l'autre, ou d'une époque historique à l'autre, qu'il n'y a, en somme, qu'une seule modernité. On a habituellement recours aux dictionnaires occidentaux afin de connaître la signification précise d'un terme, de savoir exactement ce qu'il recouvre ; ainsi, après avoir pris connaissance des diverses acceptions du mot et les avoir admises, totalement ou en partie, avec une assurance confondante, le problème de sa traduction est posé, et ce sans que ces définitions n'aient auparavant été vérifiées, sans que leur adéquation à la réalité, la nôtre tout autant que celle de l'Occident, n'ait été mise à l'épreuve, et sans que n'aient été étudiées les révisions que connut ce terme en Occident, ou l'histoire du phénomène auquel ce rapporte le terme en question. Le terme de « modernité » ne constitue pas une exception à la règle. Pour nombreuses que soient les définitions du concept de modernité, il existe un consensus autour du fait que la modernité est étroitement liée à la pensée des Lumières, laquelle repose sur l'idée que l'être humain est tout à la fois le centre et le maître de l'Univers, et que son intelligence est la seule chose dont il ait besoin pour étudier la réalité, organiser la société ou distinguer le bien du mal. Dans cette perspective, la science en vient à constituer le fondement de la pensée, la matrice du sens et des valeurs ; la technologie quant à elle, apparaît comme le mécanisme essentiel en vue d'exploiter la nature et de la restructurer au profit du bonheur de l'être humain.
Voilà qui, aux yeux de certains, pourrait apparaître comme une définition exhaustive, ou du moins suffisante, mais il n'est que d'analyser la situation de façon plus détaillée pour s'apercevoir que la modernité ne se résume pas à l'utilisation de l'intelligence, de la science ou de la technologie. Il faut en effet préciser que celles-ci sont utilisées tant qu'instances neutres, ne charriant aucune valeur. C'est là une dimension cruciale de la modernité occidentale, car dans un monde dépourvu de valeurs, toutes les choses sont égales et, partant, relatives. Dans ce contexte, il s'avère difficile d'émettre un jugement, il devient impossible de distinguer le bien du mal, la justice de l'injustice, l'essentiel du relatif, et finalement l'être humain de la nature ou de la matière. Dès lors, comment les disputes et les conflits pourraient-ils être résolus, les différences résorbées, si tous se situent au coeur même de l'existence humaine ? En l'absence de valeurs absolues, l'individu ou le groupe ethnique deviennent leur propre référence : ce qui oeuvre à leur profit est tenu pour fondamental tandis que ce qui va à l'encontre de leurs intérêts est considéré comme néfaste. C'est ainsi qu'apparaissent la force et la volonté individuelles entendues comme le seul mécanisme apte à résorber les conflits et apporter une solution aux différences.
Telle est la modernité du monde occidental qui l'a conduit à se percevoir, lui seul et non l'être humain ou l'humanité, comme le centre du monde et à appréhender ce dernier comme un matériau exploitable à sa guise, en arguant de sa supériorité et de sa puissance. Voilà pourquoi l'ordre de la modernité occidentale est en réalité un ordre impérialiste darwinien. C'est là une définition plus vraie de la modernité qui se fonde sur sa formation historique, et non sur sa définition lexicale, et qui permet de faire une lecture appropriée des phénomènes modernes.
Dans sa déclinaison moderne, l'Occident assurait qu'il incarnait une civilisation humaine (humaniste) qui plaçait l'être humain au centre de l'univers, que les sociétés occidentales se caractérisaient par une grande cohésion familiale et sociale, et que nombre d'événements négatifs – devenus depuis lors un modèle stable et un phénomène bien défini – dont tout un chacun pouvait être le témoin direct ou indirect, n'étaient que des manifestations isolées (et non des indices) qu'il fallait par conséquent tenir pour des épiphénomènes. Ainsi, les réformistes (libéraux, marxistes et musulmans) proclamaient à l'unisson qu'il fallait suivre l'Occident, c'est-à-dire adopter l'ordre de la modernité occidentale, sans qu'aucune voix ne s'élève pour s'opposer ou critiquer la modernité ; au contraire, tous chantaient les louanges de cette modernité qui, il est vrai, jouissait alors d'une image positive.
Cependant, peu à peu, la modernité allait révéler son visage darwinien, envoyant ses armées coloniales pour tout détruire, tous nous détruire, et faire de nos pays un réservoir de matériaux divers, une source de matières premières et de main d'oeuvre bon marché, ainsi qu'un marché toujours ouvert pour l'afflux de marchandises occidentales. Dans un premier temps, les penseurs réformistes ne firent pas le rapprochement entre la modernité et l'impérialisme occidental. Ils visitaient les capitales occidentales et n'y voyaient que les illuminations et les Lumières, tandis que leurs canons décimaient nos pays, tandis que ceux qui étaient resté au pays observaient les incendies, entendaient le fracas des bombes et respiraient l'odeur de poudre.
Un livre d'histoire rapporte que les forces françaises, s'adressant à un Cheikh algérien, affirmèrent qu'elles étaient venues dans le seul but d'étendre la civilisation occidentale moderne à toute l'Algérie. Sa réponse ne se fit pas attendre, et fut sèche, brève et éloquente : « Mais alors, répondit-il, pourquoi avez-vous amené tant de poudre ? ». Le Cheikh, comme beaucoup après lui, avait saisi dès le départ la relation entre modernité occidentale et impérialisme. En Occident, l'époque des découvertes géographiques et de la Renaissance est également celle qui inaugure l'extermination de masse. Comme le disait le dirigeant algérien Ben Bella : « Cette idole industrielle moderne est responsable de l'assassinat de toute une race [les Amérindiens], des habitants indigènes des deux Amériques, et de la déportation par les navires négriers d'une autre, la race noire, dont elle a réduit des millions de ses représentants en esclavage ; ce qui élève le nombre de victimes de ce processus à quelques cent millions d'êtres humains, en prenant en compte le fait que pour chaque esclave que les négriers occidentaux capturaient, ils en tuaient neuf. » Ben Bella poursuit en évoquant l'extermination des indigènes du Mexique, ainsi que des Algériens qui moururent par millions durant les nombreuses révoltes contre le colonialisme français. On pourrait ajouter à cette liste la guerre de l'opium en Chine, les famines que connut l'Inde du fait de l'application des lois occidentales sur la propriété privée, ou encore les deux guerres mondiales qui coûtèrent à l'humanité 20 millions de morts durant la première, et 50 millions durant la deuxième, sans oublier les bombes larguées à Hiroshima et Nagasaki et les victimes du goulag en URSS. Pareille situation est bien résumée par le héros de la Saison de la migration vers le nord de Tayeb Salih : « J'entends le bruit des épées romaines à Carthage, le fracas des casques de la cavalerie d'Allenby foulant la terre de Jérusalem. Lorsque les bateaux sillonnèrent le Nil pour la première fois, ils étaient chargés de canons, et non de pain ; les voies ferrées furent tracées pour acheminer des soldats, et les écoles créées pour nous apprendre à dire "oui" dans leur langue. »
Avec l'arrivée des armées coloniales, le monde arabe et musulman vola en éclats, et sa population fut soumise à divers types de colonialisme : colonialisme militaire pour l'Egypte, la Syrie, le Liban, le Maroc, le Soudan, l'Irak et la Lybie ; colonisation de peuplement pour l'Algérie ; colonisation et occupation en Palestine. Le colonialisme s'assura la collaboration des forces traditionnelles et réactionnaires de la société et s'efforça d'entraver la modernisation de ces espaces occidentalisés en écrasant l'expérience menée par Muhammad Ali, la première expérience de modernisation menée hors du monde occidental, pour ensuite étouffer la révolte populaire d'Urabi en apportant l'aide de ses armées modernes au Khédive. Il en alla ainsi jusqu'à l'instauration d'États modernes – qui n'ont de moderne que leurs appareils répressifs et sécuritaires. Puis le monde moderne occidental implanta au beau milieu du monde arabe, par la force des armes, un groupe de colons qui affirmait que la Palestine était une terre dépeuplée, et qu'ils étaient un peuple juif qui retournait à la terre de leurs ancêtres, comme le veut la Bible.
De nos jours, les sionistes et les Américains exigent que les institutions de l'autorité palestinienne se modernisent, et ce en dépit du fait que les sionistes, à l'instar des colonialistes, refusèrent toujours de dialoguer avec les secteurs modernes de la société palestinienne, comme les syndicats ouvriers ou les partis politiques – avant 1948, ils allèrent jusqu'à assassiner l'un des dirigeants syndicaux palestiniens – et préférèrent traiter avec les secteurs traditionnels, qu'ils croyaient plus malléables et incapables de saisir la nature de l'offensive coloniale britannico-sioniste qui était en train de se déployer. Mais leurs attentes furent déçues, car lorsqu'ils engagèrent le dialogue avec certains dirigeants traditionnels (sous la direction du Cheikh Rashid Reda), les Palestiniens firent part de leur souhait de modernisation de la société et ne virent aucun inconvénient au recours à des capitaux et à des experts étrangers, à condition que les principes démocratiques fussent appliqués, à savoir des élections libres – conçues comme seule moyen de parvenir à la paix – dans lesquelles tout citoyen aurait le droit de vote. Haïm Weizmann a très justement noté qu'il s'agissait là d'une paix mortuaire, dans la mesure où la mise en oeuvre des idéaux démocratiques en Palestine aurait supposé que les colons sionistes constituent une minorité, que ceux-ci n'exercent pas de contrôle sur le devenir des Palestiniens et renoncent à établir cet État exclusivement juif auquel il tenaient tant et pour lequel ils pouvaient compter sur le soutien inconditionnel de l'Occident moderne et démocratique. À cet égard, un intellectuel israélien a pu souligner que l'État sioniste n'est désormais plus un État démocratique mais un État démographique, en d'autres termes à majorité juive. Aujourd'hui, l'Occident réclame la modernisation des régimes politiques arabes et du système éducatif islamique, mais par « modernisation » il faut ici entendre le renoncement aux valeurs et aux structures culturelles garantes d'une certaine cohérence, laquelle nous permet de résister aux tentatives d'invasion militaire et culturelle. On comprend dès lors le sens de l'expression « modernisation naturelle », utilisée par un intellectuel pour décrire ce type de modernisation, qui décrit le processus par lequel nous sommes conduits à accepter l'injustice à notre encontre ainsi que l'exploitation qui nous consume et nous opprime. Néanmoins, les effets négatifs de la modernité darwinienne ne se cantonnent pas au seul monde arabe : ils concernent le monde entier, l'espèce humaine dans son ensemble. Cette modernité a érigé l'idée de progrès infini en fin ultime de l'homme, mais pareil progrès s'apparente à un mouvement dirigé vers une fin dont on ne trouve nulle définition dans les dictionnaires, mais dont nous savons tous en quoi elle consiste en pratique, à savoir la soumission du monde entier au profit de l'homme occidental. Les chiffres de la consommation sont devenus le principal indicateur de progrès ; et notamment la consommation d'inépuisables ressources naturelles par l'homme occidental, à tel point que la population occidentale qui ne représente que 20% de la population mondiale, consomme à elle seule 80% des ressources naturelles. Au cours du siècle dernier, la population des États-Unis a consommé davantage que l'ensemble de l'humanité tout au long de son histoire, mais les ressources naturelles sont limitées, ce qui est à l'origine de la crise environnementale qui va mener l'humanité à sa perte. Une étude avance que si le modèle occidental du progrès se généralisait, il faudrait six planètes afin d'en extraire des matières premières, et deux pour y déverser les déchets. Tout cela signifie que le projet occidental de modernité darwinienne est un projet impossible, qui ne profite qu'au monde occidental et à une partie des élites au pouvoir dans les pays du Tiers Monde. L'orgie darwinienne déclenchée par les États-Unis en Irak signale avant tout que la classe dirigeante nord-américaine a tiré les conséquences de cette situation, et entend conquérir une position hégémonique sur des ressources naturelles qui se font rares, afin de garantir la stabilité de ses indices de consommation, ce qui est après tout la promesse centrale de la modernité darwinienne.
À nos yeux, il est clair que le prix, matériel et moral, que nous fait payer l'ordre de la modernité occidentale est extrêmement élevé. Intéressons nous d'abord à l'aspect matériel : certaines études utilisent l'expression de « capital naturel fixe » pour désigner les éléments de la nature qui ne peuvent être remplacés. Par ailleurs, certaines statistiques soutiennent que si l'on comptabilisait les coûts réels d'un quelconque projet industriel occidental (c'est-à-dire le profit monétaire direct auquel on soustrait la perte que constitue l'utilisation du capital naturel fixe), celui-ci s'avèrerait déficitaire ; le succès et la pérennité du projet industriel occidental ressortit au fait que l'espèce humaine dans son ensemble en a payé le prix, bien que seul l'Occident en ait tiré profit. Voilà qui explique le coût exorbitant du progrès tant exalté par la modernité impérialiste darwinienne : l'érosion de la couche d'ozone, la contamination des océans, la désertification produite par la déforestation, les déchets nucléaires, la pollution et le réchauffement climatique.
La modernité darwinienne n'est pas sans effet sur le tissu social et sur ses structures fondamentales. Citons à cet égard quelques uns des divers phénomènes sociaux qui en résultent : l'érosion de la famille, le manque de communication entre les personnes, les maladies mentales, un sentiment d'aliénation exacerbé, la solitude et l'isolement, l'assomption de l'homme unidimensionnel, le primat des paradigmes quantitatifs et bureaucratiques, la hausse de la violence et de la délinquance (le secteur pénitentiaire connaît aux États-Unis une des croissances les plus élevées qui soient), la pornographie (les coûts matériels de sa production et moraux de sa consommation), le règne de la marchandise (qui n'apporte rien à la connaissance de l'homme ou à l'approfondissement de sa sensibilité, et dont la production et la consommation sont, socialement, une perte de temps), le développement de l'État et de son emprise sur les individus par l'entremise de ses appareils sécuritaires et éducatifs, l'hypertrophie du secteur du divertissement et des médias (qui envahit la vie privée et joue un rôle écrasant dans la constitution de l'imaginaire, des rêves et des aspirations de tout un chacun) dont les responsables ne sont ni élus ni tenus de rendre des comptes ; ajoutons à cela l'industrie de l'armement et les armes de destruction massive (on estime que, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, on dépense plus en armement qu'en nourriture et en vêtements), la possibilité de détruire le monde en une fraction de seconde (au moyen des armes nucléaires) ou progressivement (par la pollution), et la peine profonde que tout cela occasionne pour l'homme moderne. À ce point, les effets moraux et matériels convergent, sans qu'il soit possible de les différencier.
De nombreux penseurs occidentaux se sont interrogés sur ce côté obscur de la modernité darwinienne, à tel point que des formules comme « crise de la modernité », « crise du sens » ou « crise morale » sont devenues des lieux communs de la sociologie occidentale, signe que cette prise de conscience s'accentue. La pensée écologiste, le refus de la mondialisation et du capitalisme sauvage, les théories de l'école de Francfort, ainsi que les nouvelles pensées centrées sur la recherche d'un développement durable et d'une mondialisation solidaire, constituent autant de postures de rejet de la modernité darwinienne et de la menace qu'elle fait peser sur la population de la planète et sur l'humanité de l'être humain. Critiquant la modernité darwinienne, Roger Garaudy, avant sa conversion à l'islam, affirmait : « Nous devons aujourd'hui livrer bataille contre le mythe occidental du progrès et de la croissance, car il s'agit d'un mythe suicidaire, mais aussi contre l'idéologie fondée sur la séparation opérée entre science et technologie d'une part (l'organisation des moyens et la capacité), et le savoir (élaborer les fins et le sens de nos vies) d'autre part. Cette idéologie se distingue par l'accent qu'elle met sur une individualité exacerbée qui scinde l'homme en diverses dimensions humaines. Elle a, en définitive, créé une tombe suffisamment profonde pour enterrer le monde » .
En cela, Garaudy voit juste car la modernité occidentale a débuté en arguant qu'elle concevait l'homme comme le centre du monde et s'est close sur ces mots de Michel Foucault :
« À tous ceux qui veulent encore parler de l’homme, de son règne ou de sa libération […] on ne peut qu’opposer un rire philosophique […] [car] on peut parier que l’homme s’effacer[a] comme à la limite de la mer un visage de sable ». Le monde a débuté sans l’être humain, et s’achèvera sans lui. »1
La promesse de la modernité occidentale était de confirmer la centralité de l'être humain au sein de l'univers, mais sa réalisation historique nous mène tous, pas à pas, à la mort de l'homme, ou, plus encore, à la mort de la nature. L'attitude adoptée à l'égard de cette modernité darwinienne dépourvue de valeurs est partie intégrante de cette révolution mondiale et de la volonté de réviser les concepts anti-humains qui subjuguent la civilisation moderne.
Il serait ainsi plus fructueux que tous nous unissions nos forces et nous coopérions afin de construire un projet modernisateur arabe et islamique qui participerait d'une tentative générale de l'humanité pour dépasser la modernité darwinienne et son vide axiologique (fondée qu'elle est sur le conflit, la concurrence, la lutte de tous contre tous, et le consumérisme débridé), et parvenir à une modernité humaine, qui partirait de notre humanité commune : une modernité qui organiserait la société de manière différente, ne concevrait pas l'homme comme une pure matière, ne se dissocierait pas de certaines valeurs mais, au contraire, opérerait dans leur sillage. Une modernité qui comprendrait que la recherche du bonheur n'est pas nécessairement favorisée par l'accumulation de richesses, l'exploitation sans frein de la nature et de l'homme, mais bien par l'adoption de valeurs humaines, par l'adoption des idéaux de justice, de solidarité, de compassion et d'équilibre (à l'égard de soi-même et de la nature). Notre bien-être en dépend, ainsi que celui de toute l'humanité.
Mais, Dieu seul sait...

http://rogergaraudy.blogspot.com/2011/01/une-modernite-darwinienne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   6/10/2011, 16:15

Copier/coller d'un poste de "invitationalaverite" :
Citation :

Darwin encourage la violence, le racisme et le terrorisme

Darwin disait dans son livre " The Descent of Man, 2nd edition, New York, A L. Burt Co., 1874, p. 178 : "Dans un avenir, pas très lointain en comptant par siècles, les races civilisées de l'homme vont sans doute exterminer et prendre la place des races sauvages à travers le monde.

Dans un même temps, les singes anthropomorphes seront sûrement exterminés. La séparation entre l'homme et ses alliés les plus proches s'intensifiera car elle touchera, je l'espère, l'homme dans son état plus civilisé, le Caucasien et certains singes aussi inférieurs que le babouin, au lieu comme c'est le cas aujourd'hui entre le nègre, ou l'Australien et le gorille." 1

"Darwin écrivait que le mariage fournissait à l’homme
“un compagnon constant, un ami dans le vieil âge, un objet à aimer et avec lequel jouer, mieux qu’un chien en tous les cas”. Ces mots résument clairement le point de vue de Darwin sur les femmes."

Nouveau site :

http://evolutioninternational.­net/fr/

Ensemble de liens proposer sur la page, liés aux travaux de Harun Yahya :

http://evolutioninternational.net/fr
http://www.eterniteacommence.com
http://www.nullecontrainteenislam.com
http://appelalunionislamique.com
http://lemiracledelaraignee.com
http://www.lemiracledelabeille.com
http://www.lacraintedallah.com
http://www.cambrienetdarwin.com
http://www.creationdanslecoran.com
http://www.lestromperiesdesdarwinistes.com
http://mariefemmemusulmaneexemplaire.com
http://www.laproportiondoreeetdarwin.com
http://www.corruptiondarwinistedanslemondearabe.com
http://www.lesaintcoran.net
http://www.hazratmahdi.fr
http://www.200emeanniversairedeleffondrementdudarwinisme.com
http://www.audelaexiste.com
http://www.impactharunyahya.com
http://www.religiondudarwinisme.com
http://www.museedelacreation.com
http://www.leprophetemohammad.com
http://www.harunyahya.net/V2/Lang/fr
http://www.agedepierre.net
http://fr.harunyahya.tv
http://www.lafindestempsetlemahdi.com
http://www.la-matiere-est-une-illusion.com
http://www.paniquedarwinisteenfrance.com
http://www.responses-sgfr.com
http://www.findudarwinisme.com
http://www.cauchemardelamecreance.com
http://www.demandezauxdarwinistes.com
http://www.belgeseller.net/fr
http://www.fossilesvivants.com
http://www.uniondesfois.com
http://www.servirlislam.com
http://www.guerresmondiales.com
http://www.viedecemonde.com
http://www.preuvesdelacreation.com
http://www.nationsdisparues.com
http://www.miraclesducoran.com
http://www.mensongedelevolution.com
http://www.jesusreviendra.com
http://www.islamdenonceterrorisme.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panisse

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   6/10/2011, 19:55

Que pensez vous de ce que dit Lugan dans cette vidéo ?
En restant dans le domaine scientifique, je trouve ca pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   29/10/2011, 23:24

J'en pense que du bien. Merci Panisse. cheers

Tout ce que ça veut dire c'est que l'homme blanc (je suis blanc d'ailleurs lol ) écrit ce qu'il veut de son histoire mais aussi de celle des autres... Je ferais un parallèle qui me tient à cœur, c'est que l'on fait exactement la même chose avec la fumisterie du CO2 anthropique concernant la monter des eaux avec les peuples insulaires.
On est encore en train d'apprendre des conneries à des peuples qui ont eux tout appris par la science donc la pratique et l'observation, la vraie science.
ça m'énerve passons.

J'ai repensé à une lecture tantôt et est fait un rapprochement qui vaut ce qu'il vaut. On connait révolution, évolution, mais en anglais il y a ce qu'il s'appelle devolution (qui est troublant car proche de dévotion en français).
C'est une sorte de décentralisation.

Un lien sociétale vs biologie par jeu des langues.

______

Le mot évolution a en réalité bien peut de place dans la biologie et beaucoup plus dans l'idéologie.
http://www.cnrtl.fr/etymologie/%C3%A9volution

Comprendre ce que l'on EST soit même est la base pour comprendre quelle est notre propre place dans la société defacto.

Le texte de Dr.Abdel-Wahhab El Messiri est très bon. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
wiilwaal

avatar

Nombre de messages : 327
Age : 34
Localisation : Points vitaux
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   16/12/2011, 11:43

Bonjour ,

LES CONCURRENTS DE DARWIN

j'aimerais connaître les théories contemporaines mais concurrentes à l'évolution telle que développée par Darwin et je voudrais savoir pour quelles raisons elles n'ont pas émergé.

J'ai lu , il y a pas mal de temps (je n'ai plus les sources ) que Darwin aurait été appuyé par un solide groupe de pression regroupant tout un tas de scientifiques , penseurs et riches mécènes et ce serait la principale raison du triomphe de sa théorie (ces de pratiques de "soutient" idéologiques seraient fréquentes au 19ièm) . Il y aurait eu à son époque pas mal d'autres théories qui n'auraient pas été invalidées mais simplement mises de côté . Je me doute (je n'en suis pas sur ) qu'elles étaient toutes sensiblement cousines du Darwinisme car elle devaient répondre à un besoin de l'époque. La négation de Dieu et la promotion d'un matérialisme pur et dur ! J'aimerais savoir si vous avez des informations à ce sujet.

CONCORDISME

Pourquoi ne parle-t-on de concordisme que lorsqu'il s'agit de religions tandis que nous constatons depuis des décennies que les plus grands concordistes sont les "scientifiques" qui par tous les moyens (en bon contorsionnistes) continuent de promouvoir le Darwinisme comme seule et unique théorie scientifique. Le problème c'est qu'ils se voient contraints de la remettre constamment à jour puisque leurs découvertes ne font que les éloigner de cette théorie érigée en dogme athée. En effet , chaque fois qu'ils se trouvent confrontés à des découvertes dans divers domaines qui ont une implication métaphysique , ils se pressent de définir la chose par un terme totalement obscur et volontairement ambigu (pourvu qu'on n'y voit jamais l’œuvre de Dieu)

Cette crispation et cette volonté acharnée à conserver une théorie dépassée par les découvertes récentes poussera n'importe quel septique à prendre ses distances avec les scientifique. Nous constatons aujourd’hui que beaucoup de choses sont manipulables, pourquoi s'imaginer que la science ( pure et objective lol ) aurait une quelconque chance d'échapper à cette manipulation?


DE LA THEORIE AU DOGME ?


On répond à chaque personne qui émet la moindre critique envers cette théorie qu'elle n'est pas invalidée mais simplement incomplète et que l'avenir nous permettra de répondre aux apparentes incohérences. Nous ne sommes manifestement plus dans le cadre de la science mais dans celui de la foi religieuse ! Comment en sont-ils aussi surs? En tous cas ça en dis long sur les pratiques peu objectives.

Si ce n'est qu'une théorie , pourquoi celui qui la remet en question ou montre ses incohérence est directement excommunié par l'instance scientifique ? Vont-ils à l'avenir nous pondre des textes de Lois qui sanctionnent toute critique de cette vieille théorie ou est-ce que le sabotage potentiel de la carrière des scientifiques trop révolutionnaires tel que pratiqué aujourd’hui suffira à maintenir ce statu quo ?

Il me semble d'après les nombreux extraits "De l'origine des espèces " que j'ai consulté (jamais eu le courage de lire cette Fable) Darwin lui même était moins intransigeant quant à sa théorie et beaucoup plus prudent (il comptait sur les découvertes futures pour véritablement renforcer la théorie) tandis que nos "scientifiques " fanatisés nous sautent à la gorge si l'on ose déconstruire le mythe.

Ne voyez pas mon intervention comme une attaque envers les non-croyants , nul besoin d'être croyant pour se poser ces questions et s'interroger sur les applications de cette théorie en totale harmonie avec la médiocrité de notre époque.

Paradoxalement , Il n'y a pas d'évolution constatée mais seulement une déchéance. Le véritable but de cette théorie était-elle de faire de l'homme un animal (régression?) avec tous ce que cela implique comme comportement impulsif et primitif ? En tous cas , ceci ne contredit nullement la société de consommation promue par nos élites opportunistes ou tout est à vendre, plus rien n'est sacré et tout est interchangeable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=sN8Cq5HEBug
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   14/11/2014, 23:22

Darwinisme vs Bon Sens (ou vs Logique)



Citation :             "Souvent une image vaut mieux que les mots."
                              La gardienne de mon immeuble (Mai 2013)

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bill



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: arbre généalogique des évolutionnistes   27/12/2014, 14:32

Voici l'arbre généalogique inversé d'un évolutionniste présumé :

Homme -> singe -> mulot -> poisson -> molusque -> bactérie -> cailloux

Et après certains osent dire qu'il serait idiot que l'homme soit fait de la main de Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: la théorie de darwin   8/10/2015, 23:22

Un nouveau pavé dans la mare évolutionniste !!!

"Les dinosaures n'ont jamais existé !"



Lire ces deux liens, creuser et se faire sa propre opinion !

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2015/09/les-dinosaures-nont-jamais-existe-1ere.html

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2015/09/les-dinosaures-nont-jamais-existe-2eme.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.


Dernière édition par Bardamu le 15/1/2016, 09:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperanza



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2015

MessageSujet: L'Homme EST un singe    21/10/2015, 15:00

Bonjour à tous,
Je me présente, j'ai 66 ans. Un peu bref mais pas grand chose d'autre à dire.

Trouvé sur Sciences et Avenir Numéro hors-série septembre-octobre 2015 un très court article mais important. L'homme ne descend plus du singe mais est un singe (nous voila réduit à un animal mais pour certains ils nous considéraient comme du bétail depuis longtemps, n'est-ce pas ?).

Voilà l'article :
L'HOMME DESCEND DU SINGE
C'est absolument faux... pour la bonne raison qu'il est un singe lui-même. Ou plus exactement un primate - le taxon Simia qui désignait les singes n'existe plus depuis 1929. Son espèce actuelle, Homo sapiens, est la seule survivante d'un genre (Homo) qui appartient, avec le genre Pan (chimpanzé, bonobo) et celui des gorilles, à la sous-famille des grands singes africains. Par ailleurs, les analyses et compraraison de séquences de gènes et/ou de protéines nous apprennent que l'homme sont plus proches parents l'un de l'autre espèce. Les deux lignées se sont séparée s il y a seulement 7 millions d'années pour évoluer chacune de leur côté. Elles partagent un dernier ancêtre commun, mais l'une  ne "descend" pas de l'autre.
L.B.
Sciences et avenir hors-série septembre/octobre 2015 (page 31)
SAUF...
quelques uns ....

Et dire qu'ils vont enseigner ça à nos enfants  Diable Colère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la théorie de darwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Documentaire: Darwin (R)évolution.
» Œuf’orie (Fluffy Egg)
» La théorie des 5 "S"
» Théorie d'Olduvaï
» C'est très la théorie du complot mdr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: