Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 rappel : le KALI-YUGA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 14:29

Le KaliYuga, nous y sommes…

Le Kali Youga , « âge de Kali », « âge du vice » est le quatrième et actuel âge de la cosmogonie hindoue.

Selon le traité d’astronomie Surya Siddhanta, qui forme la base des calendriers hindou et bouddhiste, le Kali Youga commence à minuit le 18 février -3102 selon le calendrier julien proleptique ou le 23 janvier -3102 selon le calendrier grégorien proleptique, jour de la mort de Krishna, tué par un chasseur, selon le Mahabharata.

extrait des prédictions du kali-yuga indien concernant l’âge de fer, c’est-à-dire celui de la décadence finale :
“Ils tueront les enfants dans le ventre des femmes,
les hommes épouseront des hommes,
et les femmes, des femmes,
ils nourriront les vaches avec de la viande,
le héros et le guerrier seront moqués et bannis,
les rois seront des voleurs et les voleurs deviendront rois.”


“La plupart des gens du Kali Yuga seront possédés par les instincts les plus bas. En général, ils choisiront des faux idéaux. Certains n’hésiteront pas à persécuter avec acharnement les sages et ceux qui sont évolués du point de vue spirituel. La plupart des nouveaux chefs chasseront avec cruauté les prêtres et ceux qui détiennent la connaissance divine authentique.”

http://lahuppe.wordpress.com/2009/07/10/le-kaliyuga-nous-y-sommes/


Dernière édition par MOBY37 le 18/5/2010, 06:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaGIkKriS

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 14:43

edifiant merci
si possible pourrais-t on connaitre la source =))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 14:48

Quelqu'un sait il comment ça se termine un KaliYuga ??? scratch

En BoOOooya ?! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 16:39

MOBY37 a écrit:

“Ils tueront les enfants dans le ventre des femmes,
les hommes épouseront des hommes,
et les femmes, des femmes,
ils nourriront les vaches avec de la viande,
le héros et le guerrier seront moqués et bannis,
les rois seront des voleurs et les voleurs deviendront rois.”

Merci. Pourrais-tu donner la référence précise de cette citation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 17:18

le kali yuga se termine très très mal clown jocolor



Connaissance et action :

Nous considérerons maintenant, d'une façon plus particulière, un des principaux aspects de l'opposition qui existe actuellement entre l'esprit oriental et l'esprit occidental, et qui est, plus généralement, celle de l'esprit traditionnel et de l'esprit antitraditionnel, ainsi que nous l'avons expliqué. A un certain point de vue, qui est d'ailleurs un des plus fondamentaux, cette opposition apparat comme celle de la contemplation et de l'action, ou, pour parler plus exactement, comme portant sur les places respectives qu'il convient d'attribuer à l'un et à l'autre de ces deux termes.

Ceux-ci peuvent, dans leur rapport, être envisagés de plusieurs manières différentes sont ils vraiment deux contraires comme on semble le penser le plus souvent, ou ne seraient ils pas plutôt deux complémentaires, ou bien encore n'y aurait il pas en réalité entre eux une relation, non de coordination, mais de subordination ? Tels sont les différents aspects de la question, et ces aspects se rapportent à autant de points de vue, d'ailleurs d'importance fort inégale, mais dont chacun peut se justifier à quelques égards et correspond à un certain ordre de réalité. Tout d'abord, 1e point de vue le plus superficiel, le plus extérieur de tous, est celui qui consiste à opposer purement et simplement l'une à l'autre la contemplation et l'action, comme deux contraires au sens propre de ce mot.

L'opposition, en effet, existe bien dans les apparences, cela est incontestable ; et pourtant, si elle était absolument irréductible, il y aurait une incompatibilité complète entre contemplation et action, qui ainsi ne pourraient jamais se trouver réunies. Or, en fait, il n'en est pas ainsi ; il n'est pas, du moins dans les cas normaux, de peuple, ni même peut-être d'individu, qui puisse être exclusivement contemplatif ou exclusivement actif.

Ce qui est vrai, c'est qu'il y a là deux tendances dont l'une ou l'autre domine presque nécessairement, de telle sorte que le développement de l'une paraît s'effectuer au détriment de l'autre, pour la simple raison que l'activité humaine, entendue en son sens le plus général, ne peut pas s'exercer également et à la fois dans tous les domaines et dans toutes les directions. C'est là ce qui donne l'apparence d'une opposition ; mois il doit y avoir une conciliation possible entre ces contraires ou soi-disant tels ; et, du reste, on pourrait en dire autant pour tous les contraires, qui cessent d'être tels dès que, pour les envisager, on s'élève au-dessus d'un certain niveau, celui où leur opposition a toute sa réalité.
Qui dit opposition ou contraste dit, par-là même, disharmonie ou déséquilibre, c'est-à-dire quelque chose qui, nous l'avons déjà indiqué suffisamment, ne peut exister que sous un point de vue relatif, particulier et limité.
En considérant la contemplation et l'action comme complémentaires, on se place donc à un point de vue déjà plus profond et plus vrai que le précédent, parce que l'opposition s'y trouve conciliée et résolue, ses deux termes s'équilibrant en quelque sorte l'un par l'autre.
Il s'agirait alors, semble t il, de deux éléments également nécessaires, qui se complètent et s'appuient mutuellement, et qui constituent la double activité, intérieure et extérieure, d'un seul et même être, que ce soit chaque homme pris en particulier ou l'humanité envisagée collectivement.
Cette conception est assurément plus harmonieuse et plus satisfaisante que la première ; cependant, si l'on s'y tenait exclusivement, on serait tenté, en vertu de la corrélation ainsi établie, de placer sur le même plan la contemplation et l'action, de sorte qu'il n'y aurait qu'à s'efforcer de tenir autant que possible la balance égale entre elles, sans jamais poser la question d'une supériorité quelconque de l'une par rapport à l'autre ; et ce qui montre bien qu'un tel point de vue est encore insuffisant, c'est que cette question de supériorité se pose au contraire effectivement et s'est toujours posée, quel que soit le sens dans lequel on a voulu la résoudre la question qui importe à cet égard, du reste, n'est pas celle d'une prédominance de fait, qui est, somme toute, affaire de tempérament ou de race, mais celle de ce qu'on pourrait appeler une prédominance de droit; et les deux choses ne sont liées que jusqu'à un certain point.
Sans doute, la reconnaissance de la supériorité de l'une des deux tendances incitera à la développer le plus possible, de préférence à l'autre ; mais, dans l'application, il n'en est pas moins vrai que la place que tiendront la contemplation et l'action dans l'ensemble de la vie d'un homme ou d'un peuple résultera toujours en grande partie de la nature propre de celui-ci, car il faut en cela tenir compte des possibilités particulières de chacun.
Il est manifeste que l'aptitude à la contemplation est plus répandue et plus généralement développée chez les Orientaux; il n'est probablement aucun pays où elle le soit autant que dans l'Inde, et c'est pourquoi celle-ci peut être considérée comme représentant par excellence ce que nous avons appelé l'esprit oriental. Par contre, il est incontestable que, d'une façon générale, l'aptitude à l'action, ou la tendance qui résulte de cette aptitude, est celle qui prédomine chez les peuples occidentaux, en ce qui concerne la grande majorité des individus, et que, même si cette tendance n'était pas exagérée et déviée comme elle l'est présentement, elle subsisterait néanmoins, de sorte que la contemplation ne pourrait jamais être là que l'affaire d'une élite beaucoup plus restreinte ; c'est pourquoi on dit volontiers dans l'Inde que, si l'Occident revenait à un état normal et possédait une organisation sociale régulière, on y trouverait sans doute beaucoup de Ksatriyas, mais peu de Brahmanes 1.

Cela suffirait cependant, si l'élite intellectuelle était constituée effectivement et si sa suprématie était reconnue, pour que tout rentre dans l'ordre, car la puissance spirituelle n'est nullement basée sur le nombre, dont la loi est celle de la matière ; et d'ailleurs, qu'on le remarque bien, dans l'antiquité et surtout au moyen âge, la disposition naturelle à l'action, existant chez les Occidentaux, ne les empêchait pourtant pas de reconnaître la supériorité de la contemplation, c'est-à-dire de l'intelligence pure ; pourquoi en est il autrement à l'époque moderne ? Est ce parce que les Occidentaux, en développant outre mesure leurs facultés d'action, en sont arrivés à perdre leur intellectualité, qu'ils ont, pour s'en consoler, inventé des théories qui mettent l'action au-dessus de tout et vont même, comme le « pragmatisme », jusqu'à nier qu'il existe quoi que ce soit de valable en dehors d'elle, ou bien est ce au contraire cette façon de voir qui, ayant prévalu tout d'abord, a amené l'atrophie intellectuelle que nous constatons aujourd'hui ?

Dans les deux hypothèses, et aussi dans le cas assez probable où la vérité se trouverait dans une combinaison de l'une et de l'autre, les résultats sont exactement les mêmes ; au point où les choses en sont arrivées, il est grand temps de réagir, et c'est ici, redisons le une fois de plus, que l'Orient peut venir au secours de l'Occident, si toutefois celui-ci le veut bien, non pour lui imposer des conceptions qui lui sont étrangères, comme certains semblent le craindre, mais bien pour l'aider à retrouver sa propre tradition dont il a perdu le sens.

On pourrait dire que l'antithèse de l'Orient et de l'Occident, dans l'état présent des choses, consiste en ce que l'Orient maintient la supériorité de la contemplation sur l'action, tandis que l'Occident moderne affirme au contraire la supériorité de l'action sur la contemplation.

Ici, il ne s'agit plus, comme lorsqu'on parlait simplement d'opposition ou de complémentarisme, donc d'un rapport de coordination entre les deux termes en présence, il ne s'agit plus, disons nous, de points de vue dont chacun peut avoir sa raison d'être et être accepté tout au moins comme l'expression d'une certaine vérité relative ; un rapport de subordination étant irréversible par sa nature même, les deux conceptions sont réellement contradictoires, donc exclusives l'une de l'autre, de sorte que forcément, dès que l'on admet qu'il y a effectivement subordination, l'une est vraie et l'autre fausse.

Avant d'aller au fond même de la question, remarquons encore ceci: alors que l'esprit qui s'est maintenu en Orient est vraiment de tous les temps, ainsi que nous le disions plus haut, l'autre esprit n'est apparu qu'à une époque fort récente, ce qui, en dehors de toute autre considération, peut déjà donner à penser qu'il est quelque chose d'anormal.

Cette impression est confirmée par l'exagération même où tombe, en suivant la tendance qui lui est propre, l'esprit occidental moderne, qui, non content de proclamer en toute occasion la supériorité de l'action, en est arrivé à en faire sa préoccupation exclusive et à dénier toute valeur à la contemplation, dont il ignore ou méconnaît d'ailleurs entièrement la véritable nature. Au contraire, les doctrines orientales, tout en affirmant aussi nettement que possible la supériorité et même la transcendance de la contemplation par rapport à l'action, n'en accordent pas moins à celle-ci sa place légitime et reconnaissent volontiers toute son importance dans l'ordre des contingences humaines'.

Les doctrines orientales, et aussi les anciennes doctrines occidentales, sont unanimes à affirmer que la contemplation est supérieure à l'action, comme l'immuable est supérieur au changement*. L'action, n'étant qu'une modification transitoire et momentanée de l'être, ne saurait avoir en elle-même son principe et sa raison suffisante ; si elle ne se rattache à un principe qui est au-delà de son domaine contingent, elle n'est qu'une pure illusion ; et ce principe dont elle tire toute la réalité dont elle est susceptible, et son existence et sa possibilité même, ne peut se trouver que dans la contemplation ou, si l'on préfère, dans la connaissance, car, au fond, ces deux termes sont synonymes ou tout au moins coïncident, la connaissance elle-même et l'opération par laquelle on l'atteint ne pouvant en aucune façon être séparées 3. De même, le changement, dans son acception la plus générale, est inintelligible et contradictoire, c'est à dire impossible, sans un principe dont il procède et qui, par là même qu'il est son principe: ne peut lui être soumis, donc est forcément immuable ; et c'est pourquoi, dans l'antiquité occidentale, Aristote avait affirmé la nécessité du « moteur immobile » de toutes choses. Ce rôle de « moteur immobile », la connaissance le joue précisément par rapport à l'action ; il est évident que celle-ci appartient tout entière au monde du changement, du «devenir »; la connaissance seule permet de sortir de ce monde et des limitations qui lui sont inhérentes, et, lorsqu'elle atteint l'immuable, ce qui est le cas de la connaissance principielle ou métaphysique qui est la connaissance par excellence, elle possède elle-même l'immutabilité, car toute connaissance vraie est essentiellement identification avec son objet. C'est là justement ce qu'ignorent les Occidentaux modernes, qui, en fait de connaissance, n'envisagent plus qu'une connaissance rationnelle et discursive, donc indirecte et imparfaite, ce qu'on pourrait appeler une connaissance par reflet, et qui même, de plus en plus, n'apprécient cette connaissance inférieure que dans la mesure où elle peut servir immédiatement à des fins pratiques ; engagés dans l'action au point de nier tout ce qui la dépasse, ils ne s'aperçoivent pas que cette action même dégénère ainsi, par défaut de principe, en une agitation aussi vaine que stérile

C'est bien là, en effet, le caractère le plus visible de l'époque moderne : besoin d'agitation incessante, de changement continuel, de vitesse sans cesse croissante comme celle avec laquelle se déroulent les événements eux-mêmes. C'est la dispersion dans la multiplicité, et dans une multiplicité qui n'est plus unifiée par la conscience d'aucun principe supérieur; c'est, dans la vie courante comme dans les 'conceptions scientifiques, l'analyse poussée à l'extrême, le morcellement indéfini, une véritable désagrégation de l'activité humaine dans tous les ordres où elle peut encore s'exercer; et de là l'inaptitude à la synthèse, l'impossibilité de toute concentration, si frappante aux yeux des Orientaux.

Ce sont les conséquences naturelles et inévitables d'une matérialisation de plus en plus accentuée, car la matière est essentiellement multiplicité et division, et c'est pourquoi, disons le en passant, tout ce qui en procède ne peut engendrer que des luttes et des conflits de toutes sortes, entre les peuples comme entre les individus. Plus on s'enfonce dans la matière, plus les éléments de division et d'opposition s'accentuent et s'amplifient ; inversement, plus on s'élève vers la spiritualité pure, plus on s'approche de l'unité, qui ne peut être pleinement réalisée que par la conscience des principes universels. Ce qui est le plus étrange, c'est que le mouvement et le changement sont véritablement recherchés pour eux-mêmes, et non en vue d'un but quelconque auquel ils peuvent conduire ; et ce fait résulte directement de l'absorption de toutes les facultés humaines par l'action extérieure, dont nous signalions tout à l'heure le caractère momentané.

C'est encore la dispersion envisagée sous un autre aspect, et à un stade plus accentué c'est, pourrait on dire°,, comme une tendance à l'instantanéité, ayant pour limite un état de pur déséquilibre, qui, s'il pouvait être atteint, coïnciderait avec la dissolution finale de ce monde ; et c'est encore un des signes les plus nets de la dernière période du Kali-Yuga.

Sous ce rapport aussi, la même chose se produit dans l'ordre scientifique : c'est la recherche pour la recherche, beaucoup plus encore que pour les résultats partiels et fragmentaires auxquels elle aboutit; c'est la succession de plus en plus rapide de théories et d'hypothèses sans fondement, qui, à peine édifiées, s'écroulent pour être remplacées par d'autres qui dureront moins encore, véritable chaos au milieu duquel il serait vain de chercher quelques éléments définitivement acquis, si ce n'est une monstrueuse accumulation de faits et de détails qui ne peuvent rien prouver ni rien signifier.

Nous parlons ici, bien entendu, de ce qui concerne le point de vue spéculatif, dans la mesure où il subsiste encore ; pour ce qui est des applications pratiques, il y a au contraire des résultats incontestables, et cela se comprend sans peine, puisque ces applications se rapportent immédiatement au domaine matériel, et que ce domaine est précisément le seul où l'homme moderne puisse se vanter d'une réelle supériorité.

Il faut donc s'attendre à ce que les découvertes ou plutôt les inventions mécaniques et industrielles aillent encore en se développant et en se multipliant, de plus en plus vite elles aussi, jusqu'à la fin de l'âge actuel ; et qui sait si, avec les dangers de destruction qu'elles portent en elles-mêmes, elles ne seront pas un des principaux agents de l'ultime catastrophe, si les choses en viennent à un tel point que celle-ci ne puisse être évitée ? En tout cas, on éprouve très généralement l'impression qu'il n'y a plus, dans l'état actuel, aucune stabilité; axais, tandis que quelques-uns sentent le danger et essaient de réagir, la plu part de nos contemporains se complaisent dans ce désordre où ils voient comme une image extériorisée de leur propre mentalité.

Il y a, en effet, une exacte correspondance entre un monde où tout semble être en pur « devenir », où il n'y a plus aucune place pour l'immuable et le permanent, et l'état d'esprit des hommes qui font consister toute réalité dans ce même « devenir », ce qui implique la négation de la véritable connaissance, aussi bien que de l'objet même de cette connaissance, nous voulons dire des principes transcendants et universels.

On peut même aller plus loin : c'est la négation de toute connaissance réelle, dans quelque ordre que ce soit, même dans le relatif, puisque, comme nous l'indiquions plus haut, le relatif est inintelligible et impossible sans l'absolu, le contingent sans le nécessaire, le changement sans l'immuable, la multiplicité sans l'unité; le « relativisme » enferme une contradiction en lui-même, et, quand on veut tout réduire au changement, on devrait en arriver logiquement à nier l'existence même du changement; au fond, les arguments fameux de Zénon d'Élée n'avaient pas d'autre sens. Il faut bien dire, en effet, que les théories du genre de celles dont il s'agit ne sont pas exclusivement propres aux temps modernes, car il ne faut rien exagérer ; on peut en trouver quelques exemples dans la philosophie grecque, et le cas d'Héraclite, avec son « écoulement universel », est le plus connu à cet égard; c'est même ce qui amena les Eléates à combattre ces conceptions, aussi bien que celles des atomistes, par une sorte de réduction à l'absurde.

Dans l'Inde même, il s'est rencontré quelque chose de comparable, mais, bien entendu, à un autre point de vue que celui de la philosophie; certaines écoles bouddhiques, en effet, présentèrent aussi le même caractère, car une de leurs thèses principales était celle de la « dissolubilité de toutes choses » 1. Seulement, ces théories n'étaient alors que des exceptions, et de telles révoltes contre l'esprit traditionnel, qui ont pu se produire pendant tout le cours du Kali- Yuga, n'avaient en somme qu'une portée assez limitée; ce qui est nouveau, c'est la généralisation de semblables conceptions, telle que nous la constatons dans l'Occident contemporain.

Il faut noter aussi que les « philosophies du devenir », sous l'influence de l'idée très récente de « progrès », ont pris chez les modernes une forme spéciale, que les théories du même genre n'avaient jamais eue chez les anciens : cette forme, susceptible d'ailleurs de variétés multiples, est ce qu'on peut, d'une façon générale, désigner par le nom d' «évolutionnisme » Nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons déjà dit ailleurs à ce sujet; nous rappellerons seulement que toute conception qui n'admet rien d'autre que le « devenir » est nécessairement, par là même, une conception naturaliste », impliquant comme telle une négation formelle de ce qui est au-delà de la nature, c'est-à-dire du domaine métaphysique, qui est le domaine des principes immuables et éternels.

Nous signalerons aussi, à propos de ces théories antimétaphysiques, que l'idée bergsonienne de la « durée pure » correspond exactement à cette dispersion dans l'instantané dont nous parlions plus haut; la prétendue intuition qui se modèle sur le flux incessant des choses sensibles, loin de pouvoir être le moyen d'une véritable connaissance, représente en réalité la dissolution de toute connaissance possible.

Ceci nous amène à redire une fois de plus, car c'est là un point tout à fait essentiel et sur lequel il est indispensable de ne laisser subsister aucune équivoque, que l'intuition intellectuelle, par laquelle seule s'obtient la vraie connaissance métaphysique, n'a absolument rien de commun avec cette autre intuition dont parlent certains philosophes contemporains celle-ci est de l'ordre sensible, elle est proprement infrarationnelle, tandis que l'autre, qui est l'intelligence pure, est au contraire supra-rationnelle. Mais les modernes, qui ne connaissent rien de supérieur à la raison dans l'ordre de l'intelligence, ne conçoivent même pas ce que peut être l'intuition intellectuelle, alors que les doctrines de l'antiquité et du moyen âge, même quand elles n'avaient qu'un caractère simplement philosophique et, par conséquent, ne pouvaient pas faire effectivement appel à cette intuition, n'en reconnaissaient pas moins expressément son existence et sa suprématie sur toutes les autres facultés.

C'est pourquoi il n'y eut pas de « rationalisme » avant Descartes ; c'est là encore une chose spécifiquement moderne, et qui est d'ailleurs étroitement solidaire de l' « individualisme », puisqu'elle n'est rien d'autre que la négation de toute faculté d'ordre supra-individuel. Tant que les Occidentaux s'obstineront à méconnaître ou à nier l'intuition intellectuelle, ils ne pourront avoir aucune tradition au vrai sens de ce mot, et ils ne pourront non plus s'entendre avec les authentiques représentants des civilisations orientales, dans lesquelles tout est comme suspendu à cette intuition, immuable et infaillible en soi, et unique point de départ de tout développement conforme aux normes traditionnelles.

Livre : La crise du monde moderne
Auteur : René Guénon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 19:11

Une source : http://lahuppe.wordpress.com/2009/07/10/le-kaliyuga-nous-y-sommes/

Est ce celle ci ? Le texte correspond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nourdine

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 19:28

Al a écrit:
Une source : http://lahuppe.wordpress.com/2009/07/10/le-kaliyuga-nous-y-sommes/

Est ce celle ci ? Le texte correspond.

Je ne pense pas qu'Auda cherche ce lien internet, mais bien la référence précise (dans les textes) de cette citation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaGIkKriS

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   17/5/2010, 19:30

tout a fait Nourdine, le nom du text complet original parceque là ,c'est trop beau pour etre vrai :s etant donner que tout ce qui est vraie ces derniere temp ,est assez sale :s
donc on se mefie du pain beni xD

bon.. en zonnant pas mal, pas trouver le text d'origine mais il semblerai ke la cosmogonie hindou traitant du kaliyga soit principalement
le BHAGAVATA PURANA MAHATMYA
(“Glorification du Bhagavata Purana”),
le BHAGAVATA PURANA,
et le KALKI PURANA

ici le 1er chapitre où on retrouve bien l'esprit et des choses impressionnante.
http://www.les-108-upanishads.ch/kali_yuga.html

on en a aussi déja parlé ici même http://novusordoseclorum.discutforum.com/debats-f19/demande-de-renseignements-qu-est-ce-que-le-kali-yuga-t2836.htm
message de mickgiver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taumaturge



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/05/2010

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   18/5/2010, 23:50

Etonnant, similitude avec les signes de la fin des temps en islam, etonnant...

http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=313925340&blogId=402159829
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   19/5/2010, 03:15

Selon d'autres sources spirituelles, plus à jour selon moi, le Kali-yuga serait arrivé à son terme en 1899-1900 et on en serait à un embranchement depuis cette date: ou bien nous nous engouffrons encore plus bas en enfer, encore plus bas que le kali-yuga était destiné à nous faire descendre, ou bien nous entrons en relation avec le Christ (se Seconde Venue a commencé dans la 1re moitié du 20e siècle). Le Christ revient sur les nuées (c-à-d dans l'invisible, dans l'éthérique) et ce qui est bien est que désormais, on n'a plus besoin d'intermédiaires religieux comme les prêtres, on n'a plus besoin de devenir des Initiés, on peut s'y relier par soi-même. Plein de gens vont pouvoir entrer en relation avec Lui, en suivant leur voie propre, à l'intérieur de leur propre tradition, et même en dehors complètement des traditions! Même dans le nouvel âge, c'est possible. Cela inclut les gens qui ont peu développé leur compréhension du Christ mais qui ont le sentiment instinctif que cette connexion spirituelle est toujours plus vive (bien qu'en apparence, le monde s'en va au diable!). Il apporte son aide à ceux qui sont dans le besoin, en détresse, etc. Vous pouvez sentir sa présence un peu comme on sent un ange sur notre épaule, veillant sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crossmaglen

avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   19/5/2010, 17:18

Citation :
Il apporte son aide à ceux qui sont dans le besoin, en détresse, etc. Vous pouvez sentir sa présence un peu comme on sent un ange sur notre épaule, veillant sur nous

scratch Ca fait un peu Ange gardien la...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   19/5/2010, 18:14

Crossmaglen a écrit:
Citation :
Il apporte son aide à ceux qui sont dans le besoin, en détresse, etc. Vous pouvez sentir sa présence un peu comme on sent un ange sur notre épaule, veillant sur nous

Il est effectivement question d'une manifestation progressive du Christ, non plus au plan physique, mais au niveau éthérique, à compter du milieu du XXè siècle. Une donnée d'ordre spirituel à prendre en compte. C'est à cela que fait allusion Druide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   19/5/2010, 21:20

Tout est fait pour philtrer au maximum ce retour christique. Chape électromagnétique via les satellites, les réseaux GSM, HAARP et tout les rayonnements divers de notre technologie.
Toute la pollution absorbée par l'air, l'alimentation et l'eau ne favorisent pas non plus les retrouvailles.
Comme le dit Jacqueline Bousquet, il est possible de passer outre ces barrières polluantes en décrètant qu'elles ne nous affectent pas. En développant son propre magnétisme, cela créerait une sorte de bouclier.


TECHNOLOGIE NOIRE


Les Prophéties de Rudolf Steiner:


En 1920, Rudolf Steiner disait déjà de la technologie occidentale qui n’était alors pas encore touchée par les techniques binaires :

« Des esprits éclairés d’aujourd’hui considèrent comme superstitieux de voir des puissances spirituelles à l’œuvre dans les phénomènes naturels. Ils ne se doutent pas le moins du monde que des esprits démoniaques sont actifs dans tout le domaine de la technologie créée par la race humaine. Il leur sera difficile de le voir, parce que ces puissances agissent dans la volonté – et je vous ai souvent dit que la volonté est endormie. Elles agissent à un niveau inconscient et s’emparent de l’esprit humain.

En voici la conséquence : dans le passé, les êtres humains possédaient au moins une certaine conscience des puissances démoniaques. Aujourd’hui, les puissances démoniaques remuent à leur gré dans tous les produits de la technologie : leurs activités s’étendent jusque dans la sphère de la volonté humaine, mais les êtres humains ne sont pas encore prêts à le reconnaître… Dans les anciens temps, les esprits perçus dans les phénomènes de la nature étaient lucifériens ; les esprits actifs dans les machines, dans tous les produits de la technologie, sont ahrimaniens.

Les êtres humains s’entourent donc eux-mêmes d’un monde ahrimanien qui se développe de façon tout à fait autonome. Vous percevrez cette tendance dans l’évolution humaine. D’un monde luciférien qui influence encore leurs esprits conscients et détermine leurs destinées, les êtres humains sont entraînés dans un monde ahrimanien. Et aujourd’hui, cela se produit à une vitesse très rapide.

Ce monde ahrimanien agit sur la volonté humaine, et l’intellectualisme de la science moderne ne permet pas aux gens de devenir immédiatement conscients de la volonté. Le grand danger est que le monde ahrimanien s’empare de la volonté humaine et que les êtres humains se trouvent complètement désemparés parmi les puissances démoniaques présentes dans les produits de la technologie. »

Depuis cette époque, deux tendances sont apparues. D’un côté, un nombre croissant de personnes se sont intéressées à la science spirituelle et cherchent en elle des solutions aux problèmes engendrés par la technologie. De l’autre, la technologie elle-même fut précipitée dans la forme binaire durant la seconde guerre mondiale et a progressé sur cette voie à une vitesse incroyable. Les hommes se trouvent véritablement désorientés au milieu des puissances démoniaques qui l’habitent.

Le début du troisième millénaire (dès le XXIè siècle) sera profondément influencé par l’événement historique que Rudolf Steiner décrit dans les termes suivants :

« … avant qu’une partie seulement du troisième millénaire de l’ère post-chrétienne se soit écoulée, il y aura, à l’Ouest, une incarnation véritable d’Ahriman : Ahriman en chair et en os. L’humanité sur Terre ne peut pas échapper à cette incarnation d’Ahriman. Elle va inévitablement survenir.

Mais ce qui importe, c’est que les hommes trouvent le point de vue juste pour le confronter. Partout où des préparatifs ont lieu pour de telles incarnations, nous devons être très vigilants face à certaines tendances de l’évolution. Un être comme Ahriman, qui va s’incarner à l’Ouest dans les temps à venir, prépare son incarnation à l’avance. En vue de cette incarnation sur terre, Ahriman dirige certaines forces de l’évolution de manière à ce qu’elles le servent le mieux possible. Un mal en résulterait si les hommes vivaient ces événements à moitié endormis, incapables de reconnaître certains phénomènes de la vie comme des préparatifs pour l’incarnation d’Ahriman dans le physique. On ne peut trouver l’attitude juste qu’en reconnaissant dans l’une ou l’autre série d’évènements la préparation que fait Ahriman pour son existence terrestre. »

L’expansion irrésistible de la technologie de l’ordinateur binaire, qui n’existait pas encore du temps de Rudolf Steiner, est aujourd’hui le facteur le plus influent dans la préparation de l’incarnation d’Ahriman, l’œuvre du puissant Démon-Solaire, de la Bête Binaire. En fait, nous pouvons dire que l’incarnation d’Ahriman est, dans un certain sens, l’incarnation de la Bête Binaire.

Ahriman provient de sphères éloignées et étrangères à l’évolution humaine sur Terre. Son but est de détourner cette évolution de sa voie normale et de l’orienter vers d’autres formes d’existence, inhumaines, tout à fait opposées à celles prévues pour l’homme par ses créateurs. L’incarnation physique de cette divinité étrangère sera rendue possible par des procédés occultes pernicieux :

« Cette incarnation d’Ahriman ne pourra pas être évitée. Elle est inévitable, car il faut que les hommes se trouvent face à face avec Ahriman. Il sera l’individualité qui montrera aux hommes à quel niveau inouï d’intelligence ils peuvent parvenir, s’ils font appel à toute l’aide que les forces terrestres peuvent leur apporter pour développer l’intelligence et l’ingéniosité. Au milieu des catastrophes qui frapperont l’humanité dans un proche avenir, les hommes vont devenir extrêmement inventifs ; l’homme découvrira toutes sortes de forces et de substances dans l’univers qu’il utilisera pour se nourrir. Mais toutes ces découvertes montreront au même moment que ce qui est matériel est lié aux organes de l’intellect, pas aux organes de l’esprit.
Les gens apprendront ce qu’il faut manger et boire pour devenir très intelligents. On ne peut pas développer sa spiritualité en mangeant et en buvant, mais on peut, par contre, acquérir une intelligence raffinée.

Les hommes ne connaissent pas encore ces secrets ; non seulement ils chercheront à les percer à jour, mais ces connaissances seront le résultat inévitable des catastrophes qui auront lieu dans un proche avenir. Certaines sociétés secrètes – dans lesquelles des préparatifs sont déjà en cours – vont appliquer ces choses de manière à créer les conditions nécessaires pour une incarnation véritable d’Ahriman sur terre ».

Il est à peine nécessaire de souligner le rôle que joue l’intelligence artificielle dans ces préparatifs pour l’incarnation d’Ahriman. Il n’existe aujourd’hui presque plus d’institut de recherche sur terre qui ne se base sur les ordinateurs.

En fait, beaucoup de recherches actuellement ne s’effectuent pas en expérimentant avec des substances et des processus réels, mais en travaillant par simulation sur ordinateur !

Ahriman ne veut pas seulement attirer en son pouvoir les parfaits matérialistes. De nombreux êtres humains, qui ont un penchant pour l’esprit mais sans poursuivre activement un développement spirituel, seront victimes de sa suprême intelligence :

« En usant d’artifices prodigieux, il donnera aux hommes toute la connaissance clairvoyante qui jusque là ne pouvait être acquise qu’au moyen d’un travail et d’un effort intenses.

Les hommes pourront vivre en matérialistes ; ils pourront manger et boire, et ils n’auront besoin de faire aucun effort spirituel. Les courants ahrimaniens se développeront sans entrave. Quand Ahriman s’incarnera à l’Ouest au moment fixé, il créera une grande école occulte pour la pratique des arts magiques les plus grandioses, et ce qui, autrement, ne peut être acquis que par un effort énergique, sera donné à l’humanité.

N’imaginez jamais qu’Ahriman va apparaître comme une sorte de prestidigitateur, jouant des tours malicieux aux êtres humains. Non, vraiment pas ! Ceux qui aiment la facilité, qui ne veulent rien avoir à faire avec la science spirituelle, seront victimes de sa magie, car au moyen de prodigieux artifices, il sera capable de rendre un grand nombre d’êtres humains prophètes – mais de telle manière que la clairvoyance de chacun sera strictement individuelle.

Ce qu’une personne verra, une seconde et une troisième personnes ne le verront pas. La confusion régnera et, malgré le fait d’avoir accès à la sagesse clairvoyante, les hommes vont inévitablement entrer en conflit à cause de la totale diversité de leurs visions.

Cependant, en fin de compte, ils seront tous satisfaits de leur propre vision particulière, car chacun sera capable de voir dans le monde spirituel. De cette manière, toute culture sur la terre deviendra la proie d’Ahriman. Les hommes succomberont devant Ahriman, simplement pour n’avoir pas acquis par leurs propres efforts ce qu’Ahriman sera prêt à leur donner. Il n’y aura pas de plus mauvais conseil que de leur dire : « Restez exactement ce que vous êtes ! Ahriman va vous rendre tous clairvoyants si vous en avez envie. Et vous le souhaiterez parce que le pouvoir d’Ahriman sera très grand ».

Le résultat sera l’établissement du royaume d’Ahriman sur Terre et la ruine de tout ce que la culture humaine a pu produire jusqu’ici. Toutes les tendances désastreuses, inconsciemment les plus entretenues aujourd’hui, auront libre cours. »

Si nous regardons au delà des premiers siècles du troisième millénaire, nous voyons l’ensemble de l’humanité devenir peu à peu naturellement clairvoyante. Physiquement, l’homme sera plus faible. Le déclin de ses forces physiques fait nécessairement partie de l’évolution. Ce n’est pas un déclin de l’homme lui-même (à moins qu’il ne reste lié à son corps), mais seulement de son organisme physique :

« Mais maintenant, dans la cinquième époque Post-Atlantéenne, il est sur la voie du déclin, il est un être devenant physiquement faible, et il n’aurait plus la force de percevoir le monde comme les Grecs le faisaient. »

Les sens physiques, la vue, l’ouïe, etc, vont s’affaiblir et seront remplacés d’un côté – dans le cas de ceux qui suivent le chemin spirituel – par une perception clairvoyante de plus en plus claire, et de l’autre, par une perception artificielle au moyen d’appareils de simulation. La télévision, la vidéo, l’audio digital, l’holographie, etc, sont les précurseurs de l’image digitale (c’est-à-dire binaire) et d’appareils de traitement du son qui vont partiellement remplacer la vue et l’ouïe physiques pour une bonne part de l’humanité. Aujourd’hui déjà, l’homme regarde le monde à travers la télévision, des microscopes électroniques, des radio-télescopes à images computérisées, des appareils de diagnostic médical à images digitales, etc. Les pilotes militaires s’entraînent sur des simulateurs de vol, c’est-à-dire des modèles de cockpits d’avions militaires dans lesquels vitres et instruments sont des écrans de télévisions. Les images réagissent aux contrôles exactement comme en situation réelle, le champ de vision à partir du cockpit se modifie au fur et à mesure que le pilote manœuvre son appareil, et les cadrans des instruments fournissent les indications appropriées.

Tout cela nous conduit vers le remplacement des situations réelles par des simulations adaptées au besoin et au désir de l’individu. De telles techniques peuvent naturellement déboucher sur toutes sortes d’abus et portent en elles la tentation de créer des mondes imaginaires, qui permettront d’échapper aux pénibles réalités de la vie en vivant des expériences sensorielles artificiellement produites.

De tels mondes ne seront, après tout, rien d’autre que le développement logique ultime de ce qui a débuté à la fin du siècle dernier avec le cinéma.

Il se peut que la véritable clairvoyance de la race spirituelle soit imitée, à l’avenir, de manière caricaturée, par l’utilisation de machine à clairvoyance. De tels appareils auraient pour ancêtres les machines à méditer déjà employées aux Etats-Unis et qui commencent à arriver en Europe. Ces machines de la première génération provoquent chez leurs utilisateurs une modification de la conscience en appliquant au cerveau des impulsions appropriées.

Leur fonctionnement se base sur les techniques médicales développées au cours des dernières décennies au moyen de l’électroencéphalographie et d’autres formes d’électrodiagnostic. On peut raisonnablement supposer que ces premiers modèles seront suivis par d’autres, toujours plus perfectionnés, à mesure que l’on découvre tout ce que l’on peut atteindre en stimulant électriquement le cerveau.

Les hommes vont se séparer progressivement en deux races, la race spirituelle utilisant la nouvelle clairvoyance de manière morale, la race matérialiste cherchant plutôt à investiguer les forces spirituelles de la matière et celles des domaines sous-physiques. Ensuite, avec l’avancement de la civilisation anglo-germanique, de nouvelles facultés vont spontanément apparaître en l’être humain.

L’homme va apprendre à agir directement par la pensée sur les processus électriques. Il va aussi acquérir la maîtrise des processus physiques et vitaux impliqués dans la conception et la naissance, et il apprendra à déterminer quel genre d’âmes doivent s’incarner. Le génie génétique, qui accomplit de nos jours ses premiers pas hésitants, va développer les techniques permettant de modifier le corps physique.

C’est là un développement nécessaire, susceptible lui aussi d’abus et qui va produire d’étranges mutants. Derrière le désir de contrôler l’incarnation d’un être dans la forme physique humaine, se trouve la connaissance occulte à laquelle il est fait allusion dans la création d’Homunculus du Faust de Goethe.

La manipulation génétique de pointe, combinée avec les techniques que Rudolf Steiner appelait l’occultisme eugénique (contrôle de la conception et de la naissance, afin de ne permettre qu’à certains types d’âmes de s’incarner), influencera très profondément la vie sociale.

Dans cette cinquième période de culture post-atlantéenne, l’intelligence artificielle atteindra un stade de développement très avancé et les hommes se développeront en étant intimement liés aux machines. Après les débuts bien maladroits de la robotique actuelle, les êtres-machines les plus remarquables vont apparaître. Les hommes vont devenir de plus en plus conscients des morts, et les âmes qui ont passé le seuil vont jouer un rôle important dans tous ces développements. Soit elles agiront, à partir de leurs propres impulsions, comme sources d’inspiration depuis le monde spirituel, soit elles se verront attirées par des procédés maléfiques dans la toile que tisse l’intelligence artificielle.

Un autre produit de l’intelligence artificielle, qui sera progressivement mis en relation avec le cosmos et qui analysera les influences cosmiques les plus variées de façon matérialiste, résidera dans le fait que les hommes vont acquérir la maîtrise de nouvelles énergies, d’une puissance extraordinaire, bien plus grande que celle de la fission ou de la fusion nucléaire. En faisant un mauvais usage de l’énergie vibratoire, les hommes seront victimes d’eux-mêmes et mettront en mouvement des forces qu’ils ne pourront plus contrôler.

Face à toute cette évolution, la grande masse de l’humanité se verra entraînée par le style de vie de la race matérialiste, du fait que la science et la technologie deviendront de plus en plus incompréhensibles pour l’homme de la rue. Les confréries occultes occidentales et les autres leaders de l’humanité matérialiste vont exercer une domination croissante sur l’humanité en général. Quant aux membres de la race spirituelle, ils vont se rassembler en communautés fondées sur la fraternité chrétienne et la liberté. Leur science et leur technologie propres vont prendre des formes très différentes de celles de la race matérialiste. Ils vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour aider et protéger ceux qui cherchent à échapper au monde de la technologie démoniaque. Les membres de la race matérialiste pourront encore rejoindre ceux qui ont choisi de suivre la voie spirituelle de l’évolution.


Les sixième et septième époques post-atlantéennes

Durant la civilisation Slave, l’homme va développer des facultés spirituelles et mentales toujours plus poussées. Le pouvoir de « l’esprit sur la matière » sera une réalité. L’intelligence artificielle ira encore plus loin. L’être-ordinateur, qui sera transformé au point de ne plus le reconnaître, n’aura plus pour fondement physique des réseaux de machines séparées comme c’est le cas aujourd’hui. La technologie matérialiste aura appris à utiliser les champs magnétiques et électriques de la Terre, transformant la Terre elle-même en un gigantesque ordinateur. La manipulation du champ magnétique terrestre se pratiquera en Amérique du nord, où les conditions géographiques particulières sont favorables. Des hommes se serviront de ce champ pour exercer leur influence sur toute la planète.

A cette époque, le pouvoir de l’homme s’étendra même très loin dans le cosmos, et de puissants processus cosmiques seront mis à son service.

Au sein de l’humanité spirituelle, des hommes travailleront à partir de forces morales hautement développées. Leur technologie sera empreinte de beauté et source d’harmonie et de guérison pour l’environnement. De leur rang émergera le Bouddha du futur, dont les seules paroles transformeront le mal en bien. Les races spirituelles et matérialistes ne se ressembleront plus.

Durant cette sixième époque post-atlantéenne, la Bête Binaire interviendra à une échelle beaucoup plus grande. La sixième période correspond au premier 6 dans son symbole 666. Ensuite, aux alentours du septième millénaire, l’humanité entrera dans la période dite Américaine.

La civilisation Américaine sera une période terrible dans l’évolution de la terre pour ceux qui n’auront pas choisi le chemin spirituel. Le développement physiologique des êtres humains aura tellement changé que la femme ne pourra plus enfanter. D’autres voies d’incarnation seront développées, bonnes ou mauvaises. Les « bébés éprouvettes » sont une toute première et faible indication d’une des directions dans laquelle une technique particulière de procréation va se développer.

Durant cette septième période de culture post-atlantéenne, l’orbite de la lune, qui a déjà commencé très lentement à décliner, va amener la lune à se rapprocher de la terre et finalement à se réunir avec elle. Les forces pétrifiantes de la lune vont créer des conditions redoutables pour ceux qui ne se seront pas élevés au-dessus de l’emprise de la matière.

Le mal et la violence vont atteindre des niveaux jusque-là insoupçonnés et l’humanité va largement se détruire elle-même dans la Guerre de Tous contre Tous. Ce sera la tâche de la race de l’humanité hautement développée spirituellement de sauver et de protéger durant cette période les êtres humains qui passeront dans la nouvelle phase d’évolution après la Guerre de Tous contre Tous. Le travail des communautés de la race spirituelle sera totalement imprégné par l’impulsion du Christ. Elles vont pouvoir manipuler des forces de bien aussi puissantes que les forces de mal du Démon Solaire.

De cette époque désolante de la septième civilisation post-atlantéenne, Rudolf Steiner dit : « L’effondrement de la culture post-atlantéenne proviendra du manque de moralité. La race Lémurienne fut détruite pas le feu, la race Atlantéenne par l’eau ; la nôtre sera détruite par la « Guerre de Tous contre Tous », par le mal, par le combat des hommes entre eux.

L’humanité va se détruire elle-même dans un combat fratricide. Et la chose terrible – beaucoup plus tragique que pour toute autre catastrophe – sera que la responsabilité en reviendra aux hommes eux-mêmes.

Une très petite poignée d’hommes réussira à se sauver et à passer dans la sixième époque. Ce petit groupe aura développé un total altruisme. Les autres vont faire preuve de toute l’habileté et d’une ruse inimaginable pour pénétrer et maîtriser les forces physiques de la nature, mais sans atteindre le niveau essentiel d’altruisme.

Ils vont déclencher la Guerre de Tous contre Tous et causeront la destruction de notre civilisation. Dans la septième époque post-atlantéenne, pour être précis, cette Guerre de Tous contre Tous va éclater de la façon la plus terrible.

De grandes et puissantes forces jailliront des découvertes qui vont transformer la terre en une sorte d’appareil électrique fonctionnant de manière autonome.

COPYRIGHT © 2010 C.R.O.M.
http://www.crom.be/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
la_force

avatar

Nombre de messages : 477
Age : 107
Localisation : TATOUINE
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   19/5/2010, 22:25

L'homme a à sa disposition les outils nécessaires que sont:

Les 7 péchés capitaux (voir sujet dans Christianisme) vous pouvez y apporter vos points de vues

les 10 commandements

et essayer de respecter tout cela en étant centré.....

c'est à dire: intention --> attention --> intégrité --> intuition

Dans son travail, dans la vie de tout les jours soyons nous même dans l'êtreté et non dans le paraitre (par-être) en étant concentré avec le coeur le plus pur possible toute solution à un problème arrive de ce fait en parfaite synchronicité par un de nos sens (*)

-vue
-l'ouïe
-le goût
-le touché
-l'odorat
-l'intuition
-l'attraction

J'insiste également sur les paroles de Maître Philippe de Lyon, du Saint curé d'Ars, Padre Pio, Saint François de Paule (guérie la peste à Fréjus) et d'autres..... qui se nourrissaient intelligemment, voir de pas grand chose (cf: "se nourrir de lumière") ? chacun son avis....

Ce qui revient surtout est

- ne juge point sous peine d'être jugé
- pardonne est tu seras pardonné
- voir la poutre dans notre oeil et non la paille dans celui du voisin
- aimer son prochain comme sois même
- humilité
- charité

De se fait en étant centré et concentré et sans voir le mal de partout (heureux les simples d'esprit) des énergies subtiles nous permettant d'être en forme et de pouvoir guérir l'humanité s'offrent à nous. et cela sans passer par la technologie.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 09:25

nex a écrit:

TECHNOLOGIE NOIRE

Les Prophéties de Rudolf Steiner:

Très bonne synthèse éclairante, Nex, merci !

Cette question de l'influence croissante d'Ahrimane-Satan et de la survenue annoncée de l'Antéchrist (que d'aucuns désignent encore comme le Dajjâl) n'est que trop passée sous silence aujourd'hui, et surtout trop méconnue dans sa réalité la plus immédiate. Ce bref compendium sur le sujet expose, à mon avis, l'essentiel de l'intervention des êtres ahrimaniens jusque dans notre univers industriel quotidien, depuis leur activité occulte via les réalisations technologiques basées sur le calcul binaire, jusqu'à tout ce qui touche ce que la science spirituelle appelle les 3 niveaux de l'infra-humain (électricité, magnétisme, atome), ainsi que leurs applications robotiques jusque dans le corps humain lui-même. Lorsqu'on sait, par exemple, que les femmes de notre époque en sont arrivées à se faire foutre par des machines (fucking machines) - ou faudrait-il dire "faire l'amour avec" ?? - on peut pressentir ce qu'il adviendra de la société humaine dans les siècles à venir et quels seront les enjeux si l'humanité ne modifie pas très vite sa conscience sur cette guerre occulte qui ne dit pas son nom.

Quelques liens personnels sur le sujet =

http://spfc441.blogspot.com/2008/12/levolution-raciale-future.html
http://spfc441.blogspot.com/2008/12/moteur-thrique.html
http://spfc441.blogspot.com/2009/04/le-double.html
http://spfc441.blogspot.com/2009/03/derriere-le-voile-de-la-sexualite.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 15:06

MERCI NEX

pour ceux qui sa intéresse ahriman

il y avait un occuliste qui disait avoir vu le diable et il avait fait une statue ( si je me souviens bien )

dont l'image est ici http://www.anthroposophie.net/Ahriman/bilder/ahriman.jpg

et ici http://www.monju.pwp.blueyonder.co.uk/WTC-bigface2.jpg
cherchez bien

avec détails
http://minisatan.vip-blog.com/medias/0706/692300WTC_Satan_Face.jpg

au faite c'est le 11 sept 2001 que ca été pris cette photo

une autre http://www.bibleetnombres.online.fr/images6/wtcdemon.jpg

http://img150.imageshack.us/i/ddw3kgj186ggv7px96vz6.jpg/

troublant n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 18:07

ratman a écrit:

troublant n'est ce pas ?
La retouche photographique se fonde aussi sur le numérique binaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 18:39

donc pour toi toutes les photos sont retouchées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goldbi



Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 18:50

ratman a écrit:
donc pour toi toutes les photos sont retouchées ?

qu'elle le soit ou non, je ne vois pas l'intérêt de décrypté les formes que prend la fumée, les coupables on les connait, qu'une tête de diable, une tête de bouc ou je ne sais quoi apparaisse le vrai problème est qu'aujourd'hui la vérité n'est toujours pas faite sur le 11 septembre

surtout que ces photos ont un fort potentiel de retouche photo (ça fait depuis 8 ans que je travaille sur photoshop, je peux te faire apparaitre ce que tu veux dans la fumée, même mère Térésa :p) déjà sous staline ils arrivaient à modifier les photos, alors je te laisse imaginer la palette d'outils pour le faire aujourd'hui Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béres

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 30
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   20/5/2010, 21:11

Ce sont pas des retouches photos, j'avais remarquer énorméments de "visages de fumée" lors de la vidéo du 11/09/2001.

Donc pas retouché je peux l'affirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   21/5/2010, 01:55

La sculpture d'ahriman me rappelle furieusement un personnage évoluant dans une sociéte futuriste où les frontiéres, les religions et l'argent auraient étés abolis.
Tout le monde y parle anglais (même les extraterrestres!), et tous les peuples de la galaxie sont invités à rejoindre la confédération des planétes unies.
A c e niveau, c'est plus le NOM c'est le NOC (nouvel ordre cosmique).alien
J'ai d'alleurs trouvé cette image du personnage sur le site de "unification- france" (quel drole de nom...):
http://www.unificationfrance.com/IMG/png/STAR_TREK_SPOCK_REFLEXIONS_FR.png

La série à été lancée dans les années 60, il y a même un épisode de "next generation" qui se déroule à notre époque et où, à la suite d'une crise économique, la population habite les camps de concentration de la FEMA.
Tout s'arrange lorsqu'en 2063, les vulcains débarquent sur terre et permettent à l'humanité de reprendre son essort.

Pour de la préparation on peut dire que nous avons bien étés préparés Neutral

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   21/5/2010, 03:56

Comme l'empire britannique a atteint des dimensions internationales, les États-Unis ambitionnent de devenir le premier empire interplanétaire.

En passant, les faucons de la guerre en Irak ont été qualifiés de "Vulcains". Il y a même des caricatures montrant les Néoconservateurs (pro-Israel fanatiques, incluant plusieurs juifs) sous la forme de Vulcains (comme Spock), incluant Paul Wolfowitz, avec des traits "vulcaniens" et des habits de Star Trek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   21/5/2010, 10:54

vous avez vu les travaux de rick clay sur le chiffre 11 et sur les JO

de pekin



http://www.dailymotion.com/video/xd2fpm_rik-clay-le-nombre-11-a-voir-absolu_news

bizarre cet ahriman qui sort d'un ovni pour mater les gens vous trouver pas qu'il y a pas mal de coïncidence ?

encore des coïncidences
steiner/arhiman/ovni/hitler/crowley/new age
http://www.scribd.com/doc/17740086/Nouvel-Age
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   21/5/2010, 13:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: rappel : le KALI-YUGA   21/5/2010, 17:13

ratman a écrit:

encore des coïncidences
steiner/arhiman/ovni/hitler/crowley/new age
http://www.scribd.com/doc/17740086/Nouvel-Age

Fais attention à ce que tu postes, mon cher... Ce document est à jeter aux poubelles. Il dit notamment que Steiner a été un élève de Karl Haushofer, ce qui est absolument faux. Pour le reste, très très douteux. Franchement, exercer un peu ton esprit critique ne serait pas de trop avant de poster des merdes pareilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
rappel : le KALI-YUGA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Délai de communication des archives publiques (Petit rappel, au cas où ....)
» rappel de santé Canada
» Petit rappel des règles pour bien profiter des soldes sans se faire avoir
» Rappel de l'eau nettoyante sans rinçage Bébé Klorane
» RAPPEL ! RDV fécondité samedi 23 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: