Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La televiolence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: La televiolence   20/5/2010, 13:04

http://jacbro13.com/assets/divers/documentation/7b7_televiolence/7b7_010_Dave_Grossman.pdf

Dave Grossman
Guerrier de la paix
Retraité de l'armée américaine depuis
1998, où il a travaillé avec les
mécanismes utilisés pour entraîner les
jeunes soldats à tuer, Dave Grossman se
penche depuis quelques années sur les
causes du « virus » de la violence,
particulièrement chez les enfants et les
adolescents. La violence dans les médias
a-t-elle le même impact de
désensibilisation et de banalisation chez
les jeunes que les techniques utilisées par l'armée américaine chez les jeunes soldats
pour leur apprendre à tuer? Grossman en est profondément convaincu... chiffres et
études à l'appui.
L'ex-lieutenant-colonel Dave Grossman a prononcé une conférence sur ce sujet au 4e
Congrès international sur l'enfant mis sur pied par l'Organisation pour la sauvegarde
des droits des enfants (OSDE) qui se déroulait à Montréal en octobre dernier. Ancien
professeur de psychologie pour l'armée américaine, ce peace warrior, comme il se
définit lui-même, est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur le phénomène de la
violence en temps de guerre et dans la société en général.
Une réalité troublante
Le taux d'homicides aux États-Unis est aujourd'hui six fois plus élevé qu'en 1957. Au
Canada, ce taux est sept fois plus élevé qu'en 1964. Les jeunes en sont les premières
victimes! En ignorant le taux de criminalité (qui apparaît moins mortel aujourd'hui
grâce aux technologies avancées de la médecine), Grossman campe plutôt son analyse
à partir des statistiques du taux de tentatives de meurtre. Entre 1964 et 1993 aux
États-Unis, il y a eu une augmentation de 500 % des agressions graves et de 700 %
des tentatives de meurtre. Cette tendance se confirme avec des augmentations du taux
des agressions graves en Grèce et en Norvège (500 %), en Australie et en Nouvelle-
Zélande (400 %), en Suède (300 %), en Belgique, au Danemark et en Angleterre
(200 %).
Un nouvel ingrédient toxique
Comment expliquer la recrudescence de la violence partout dans le monde? Selon
Grossman, l'analyse est toute simple et les explications limpides. Sa théorie s'appuie,
notamment, sur une étude menée en 1992 par The Journal of American Medical
Association (JAMA) sur les conséquences de l'avènement de la télévision aux États-Unis
sur la criminalité et les agressions, ainsi que sur des expériences américaines conduites
dans douze communautés démontrant les conséquences de l'apparition de la télévision
sur l'expansion du phénomène de la violence. Grossman s'intéresse particulièrement à
l'apparition du nouvel ingrédient qu'est la violence dans les jeux vidéo. « Jusqu'à
maintenant, les jeunes avaient un rôle passif de spectateurs devant le petit ou le grand
écran. Avec l'arrivée des jeux vidéo, ils deviennent de véritables acteurs : ils poussent
le bouton et pressent sur la détente. »
Une des premières choses à prendre en considération pour comprendre l'ampleur du
danger de la violence dans les médias, selon Grossman, est l'influence importante de
l'exposition à la violence sur les jeunes. « Jusqu'à l'âge de sept ans, les enfants ne
peuvent pas faire la distinction entre la réalité et la fiction. Les confronter au
visionnement de scènes violentes équivaut donc à les faire assister, sur les lieux,
auxdits crimes », explique-t-il.
Une analogie terrassante
« L'être humain a une réticence innée à tuer. Lors de nos expériences en temps de
guerre, nous nous sommes aperçus que les jeunes soldats figeaient devant l'attaque,
car ils étaient formés en tirant sur des cibles immobiles. Pour l'entraînement de la
guerre du Viêt-Nam, ils ont été formés à tuer par réflexe avec l'utilisation de
simulateurs dans les champs de tirs. Nous avons ainsi obtenu une augmentation de
95 % du taux d'attaque », rapporte Grossman.
« On réglemente l'alcool, le tabac et la
pornographie, mais on ne le fait pas avec la
violence dans les médias»,
déplore Grossman.
La théorie de Grossman se fonde sur cette analogie. Il compare les techniques utilisées
par l'armée aux effets provoqués par la violence dans les médias, particulièrement
dans les jeux vidéo. « Les jeunes reproduisent ce qu'ils ont vu et associent la violence
à une notion de plaisir ou de jeu sans en être conscients. »
« Les médias visuels tels que la télévision et les jeux vidéo ont un impact que nous ne
pouvions pas imaginer. Ces médias sont toxiques, car les jeunes sont véritablement
programmés pour reproduire ce qu'ils ont vu », avance Grossman en accusant
l'industrie d'être pertinemment au fait de l'accoutumance créée par ces ingrédients
toxiques dont les jeunes deviennent les premières victimes.
Une industrie sans scrupules
Comparant la lutte à finir contre la violence dans les médias aux campagnes antitabac
ou encore de sécurité au volant, il met l'industrie au banc des accusés. « Nous
connaissions déjà, en 1972, les liens entre la violence dans les médias et dans la
société. Ce lien est encore plus indubitable que celui entre le tabac et le cancer des
poumons. On réglemente l'alcool, le tabac et la pornographie, mais on ne le fait pas
avec la violence dans les média», déplore Grossman.
Des moyens à prendre
Selon ce « guerrier de la paix », trois actions sont à mener de front pour en finir une
fois pour toute : éducation, législation, poursuite.
Pour Grossman, aucun véritable changement ne verra le jour sans lois strictes à ce
sujet. La liberté d'expression permet certes à l'industrie d'exploiter la violence, mais les
avertissements aux moins de dix-huit ans que l'on affiche sur les boîtiers ou que l'on
diffuse avant les films sont loin de suffire. Malheureusement, l'industrie exerce un
pouvoir financier très puissant, d'où l'importance de l'éducation et de la sensibilisation
à ce phénomène.
« Pourquoi prendre la chance de subir les répercussions qu'entraîne trop souvent la
violence dans les médias? Les lobbyistes de l'industrie minimisent encore les impacts
en alléguant que la grande majorité des jeunes ne seront pas influencés. Alors
pourquoi, vous, survivants de la route à l'époque des voitures sans ceinture de
sécurité, prenez-vous la peine d'attacher vos enfants? Vous, anciens fumeurs en santé,
incitez-vous vos enfants à fumer? C'est un illogisme total que notre société se permette
encore de prendre des chances alors que l'on connaît les résultats de l'influence de la
violence dans les médias. »
Comparant la présence de la violence dans nos médias à la pollution, Grossman
rappelle que bien que tous les enfants ne seront pas violents, tous subiront les
conséquences de celle-ci. « Plus les enfants seront confrontés jeunes à la violence, plus
ils seront influencés par celle-ci. C'est encore une fois comme la cigarette ou l'alcool,
plus ils commenceront jeunes, plus il sera difficile pour eux de s'en défaire. Celle-ci
sera intégrée comme une notion de plaisir, associée à leur boisson préférée, à leur
tablette de chocolat favorite. »

Grossman encourage les victimes d'actes violents à intenter des poursuites judiciaires
lorsque les agressions commises présentent des similitudes importantes avec des
scènes violentes véhiculées dans les médias. Il suggère également de demander aux
jeunes qui ont commis des actes de violence si leur geste comportait des similitudes
avec un jeu vidéo, une émission ou un film.
Le Québec est la province canadienne qui obtient le triste record de pauvreté chez les
enfants. Paradoxalement, elle est celle où le taux de violence chez les jeunes est le
plus bas. Fait intéressant, les enfants et les adolescents québécois sont les jeunes qui
regardent le moins la télévision américaine à travers le Canada. À la lumière de cette
conférence, on pourrait être porté à féliciter le pacifisme de notre télévision.
Malheureusement, les États-Unis n'ont qu'une génération d'avance sur nos médias et
leur télévision et leurs jeux vidéo sont exportés chez nous depuis belle lurette. Sans
législation claire et si la tendance se maintient ici comme ailleurs, nous ne pourrons pas
nous enorgueillir bien longtemps.
Dave Grossman poursuit son militantisme contre le « virus » de la violence au sein du
Comité aviseur du gouverneur de l'Arkansas sur la justice et les jeunes et en tant que
consultant pour le département de la défense. Il est également directeur du Killology
research Group. Dave Grossman vient de publier un livre intitulé Stop Teaching Our
Kids to Kill.
Isabelle Gareau
Conseillère, Service des communications
Pour prévenir la violence
Près de 10 000 personnes, membres du personnel de la Commission scolaire de
Montréal, ont participé au Colloque sur la violence au Centre Molson, afin de célébrer le
10e anniversaire des événements tragiques de l'École polytechnique, où 14 étudiantes
sont mortes sous les balles d'un tireur fou, juste parce qu'elles étaient des femmes.
L'Alliance des professeures et professeurs de Montréal (CEQ) a salué ce geste posé par
la CSDM qui visait à prévenir la violence et à briser le mu r du silence. « La violence est
trop souvent tue, quand elle n'est pas camouflée », a déclaré sa présidente, Monique
Séguin. Mais, ajoute-t-elle, si l'on veut sérieusement prévenir la violence à l'école, il
faut mettre en place immédiatement différentes mesures, notamment l'abolition des
contingentements du nombre d'élèves ayant droit à des services et la baisse du
nombre d'élèves par classe. De plus, Mme Séguin identifie la précarité d'emploi comme
un obstacle à la dénonciation de la violence. « Soumis à des évaluations, les profs au
statut précaire hésitent à rapporter qu'ils ont été victimes de violence, car leur
compétence en gestion de classe serait mise en doute, compromettant ainsi leur
chance de se voir accorder un poste l'année suivante. »
Copyright © Centrale de l'enseignement du Québec


Dernière édition par MOBY37 le 1/6/2010, 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La televiolence   20/5/2010, 13:35

Merci Moby, un article passionnant et qui me manquait dans le travail que je fais en ce moment Smile
De toutes les armes inventées par la folie criminelle de l'homme, la télévision est sans aucun doute une des plus diaboliques car avant tout, elle tue l'esprit et l'âme.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: La televiolence   20/5/2010, 13:53

"Ca ! c'est la télévision !
Tout est la ! tout est la !
Ecoute à genoux et prie ! La pub !!!
Ont est plus productif, ont ne sert plus a rien.
C'est fini, ils n'ont plus besoin de personne.
Tout est automatique, ont est tous des Consommateurs.
C'est bon, c'est bon ! Dépense un max , tu seras un bon citoyen.
Mais si tu dépense pas, grand chef, mais si tu dépense pas, t'es quoi !?
Un malade mental ! c'est un fait, c'est un fait !"


l'armée des 12 singes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prema



Nombre de messages : 116
Localisation : Au Sud
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: La televiolence   20/5/2010, 14:11

Plusieurs remarques suite à cet article.

Je travaille dans un cinéma depuis plus de vingt ans et j'ai pu constaté depuis plusieurs années, et plus particulièrement de façon crescendo depuis 10 ans, d'une censure de plus en plus tolérante et incohérente vis à vis de la violence dans les films.
Des films violents qui auraient été interdits aux moins de 18 ans il y a plus de 10 ans ne sont interdits qu'aux moins de 12 ans aujourd'hui , voire même n'ont aucune interdiction mais seulement un avertissement mettant en garde les spectateurs (et par conséquent même des enfants en bas âge peuvent accéder à la salle!!).
Encore plus étonnant, j'ai constaté fréquemment que certains films violents (mais grosse production) qui auraient dû comporter une interdiction (dernier Batman par exemple) n'avaient qu'un avertissement, et d'autres avec peu de violence avaient un interdiction ("Humain", par exemple, "petit" film français).
Comment cela se fait-il?
Il faut savoir qu'en France c'est une commission du CNC (Centre National du Cinéma) qui décide des interdictions.
De quoi vit le CNC?
D'un % sur les recettes des films!!!
Par conséquent, le CNC évitera une interdiction aux moins de 12 ans sur Batman afin de ne pas se priver d'une manne financière que représenteraient les centaines de milliers de gamins de moins de 12 ans, mais fera du zèle sur "Humain", qui représente 'pinuts' en terme de recettes.

Je voudrais aborder un autre aspect autre que l'impact psychologique de violence visuelle : l'impact physiologique
Une étude a été faite aux USA sur 200 adolescents, sélectionnés suite à des examens médicaux, où ont été choisis ceux qui avaient le système immunitaire le plus efficace.
On leur a montré un documentaire sur mère Térésa, aidant les miséreux et les lépreux en Inde.
Suite à la projection, une analyse de sang fut effectuée : le système immunitaire était boosté .
Puis un film violent fut montré, et à nouveau prise de sang :
le système s'était spectaculairement effondré!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sathyadas.blogspot.com et www.dharmadas.blogspot.com
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La televiolence   20/5/2010, 14:30

Vraiment intéressantes toutes ces infos Prema ! Merci ! Smile
Je vais chercher à creuser un peu la question et décortiquer la composition de ce CNC de malheur Twisted Evil

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makoto

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: La televiolence   31/5/2010, 06:03

Bardamu a écrit:
Merci Moby, un article passionnant et qui me manquait dans le travail que je fais en ce moment Smile
De toutes les armes inventées par la folie criminelle de l'homme, la télévision est sans aucun doute une des plus diaboliques car avant tout, elle tue l'esprit et l'âme.

pas mieux...lol
merci a toi pour cet article
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thezog.wordpress.com/
 
La televiolence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: