Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spiritualité et espèces végétales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kain



Nombre de messages : 76
Localisation : Nord-est
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Spiritualité et espèces végétales   22/6/2010, 18:11

(Tout d'abord, je tient a préciser que ce texte est est basé principalement sur une réflèxion personelle intérieur. Il n'y a donc pas de source a mentionner. Veuillez m'excuser pour les fautes ortographiques.)

Il est question ici du végétal, son rapport avec la spiritualité et avec l'être humain.

Qui mieux que la plante peut se dire etre en rapport constant avec l'immatériel? Nous connaissons déja les facultés uniques des espèces végétale d'absorber l'énèrgie solaire pour croitre, se régénerer de son énèrgie bienfaisante et permet également de recycler l'air en séparant le carbone de l'oxygène. L'éspèce est donc capable d'utiliser les énèrgies impalpables pour en faire une force réel. N'est-ce pas une preuve simple que l'invisible mérite d'etre étudié, réfléchi? Sans énèrgie solaire, la vie ne pourrait éxister, n'est-ce pas la une autre preuve de la création qui nous dépassent tous et nous imposent d'etre humble?

Toute vie démarre avant toute chose d'une force invisible et impalpable a notre esprit possessif et désorienté. On en veut toujours plus alors que tout est la, en nous, par ce qui nous entourent, visible et surtout invisible; il ne faut pas nous étonner ensuite que ce monde est rongé de tout fléaux immaginable dont la source est l'esprit de l'humain, et de l'humain UNIQUEMENT,détourné de la volonté divine pur qui est en chacun de nous. Il est bien le seul a faire le mal par simple plaisir dans toute la création.

Et pourtant, des possibilitées nous sont offertes tant que l'on ouvre son esprit, que l'on croit réelement a l'impalpable, a la spiritualité; a l'image de la plante, immobile car elle n'a besoin de se mouvoir, sachant très bien que la terre lui apportera ce dont elle a besoin tant au plan matériel qu'au plan immatériel, dont elle peut également s'imprégner des forces telluriques et cosmique (respectivement qui montent du sol et qui descendent du ciel), de part ses racines (tellurique) et ses branches (cosmique). Le temps et les agitations sont pour celles-ci devenu inexistant; elles vivent dans la grâce de Dieu, dans l'acceptation des avantages et inconvénients, mais toujours avec une chaleur et une richesse bienfaisante pour elle-meme et ce qui l'entoure qui dépasse bien l'imagination des hommes.

D'ailleurs, pourquoi l'etre humain s'évertue toujours a posséder un jardin, des plantes d'intérieurs et autres végétaux vivants? L'ambiance qu'ils dégagent de par leurs couleurs et leurs formes ne sont qu'un point mineur de leurs présence, et le point de vue matérialiste ne saurait donner une bonne explication quand a ce désir de végétal précisé dans le questionnement. Leurs différentes couleurs déja sont relaxantes et reposent l'âme, ce qui est surtout le cas du vert, couleur très présente dans ce règne et qui définit bien une volonté qui nous dépasse, de nous apaiser pour nous ouvrir l'esprit sereinement. Leurs formes au gré du vent donne a imaginer un feuillage se laissant emporter par le flux de la vie, d'une confiance imperturbable. Tout cela laisse a penser que les végétaux ont une vie axé sur l'impalpable, tout en étant réelement présente, ce qui peut paraitre un paradoxe quand on se contente de gratter la couche superficielle uniquement.

Aurions- nous donc tant a apprendre de ces êtres se laissant vivre de facon imperturbable? J'ai matière a penser que oui, et largement. Immobilité pour réfléchir au mieux comment se servir de nos mouvements, pour un point déja. Leurs passivité est un exemple pour méditer, réfléchir et entrer en communication avec le spirituel. Certaines personnes, dont des magnétiseurs notamment, après s'etre imprégné d'un surplus d'énèrgies négatives, enlacent un arbre pour recycler l'énèrgie. Mais pour que cela marche, il faut y croire, autant pour un magnétiseur que pour le magnétiser, étant donné qu'il faut s'ouvrir aux énèrgies, le temps d'un instant au grand minimum, mais pour les arbres, je tend a penser que le partage énèrgiques ne dépend que de celui qui vient vers l'arbre.

Nous pourrions nous-mêmes devenirs des antennes aux courants énèrgetiques qui traversent l'univers avec la force de la volonté et avec foi en l'impalpable. C'est au lire arbitre de tout a chacun de le choisir ainsi ou non, nous ne pouvons que guider vers cette direction, car chacun a ses propres questionnements a résoudre de par lui-meme et sa propre volonté, en s'y ouvrant. Devenir soi-meme en ayant la capacité de tout remettre en question dans son fort intérieur, s'accepter, maitriser son égo, sont une part des actes a entreprendre pour ne faire qu'un avec celui que l'on est, en harmonie avec la création et le Créateur, et ainsi accéder a la vérité qui nous liberera, nous uniera par des liens invisibles sacré, dans une vie axé sur la stabilité qu'est a même capable de nous offrire la spiritualité, et elle seul le peut. Mais cela ne ce fait qu'a partir de la volonté et la foi personnelle de chacun, avant meme de pouvoir devenir collectif.

Cela ne peut et ne doit PAS s'imposer de quelque manière que ce soit. Tout le monde le peut, il faut prendre en considération que cela prends du temps, en fonction de la personne. Cela ne demande pas d'intelligence; la spiritualité a sa propre forme d'intelligence qui ne peut guère s'y comparer. Il s'agirait plutot de ressenti, d'intuitions, de ce genre de choses que l'idéologie matérialiste n'arrive a mettre de mots dessus, d'explications assimilables.
Vous le pouvez!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Spiritualité et espèces végétales   22/6/2010, 19:01

Kain a écrit:
il ne faut pas nous étonner ensuite que ce monde est rongé de tout fléaux immaginable dont la source est l'esprit de l'humain, et de l'humain UNIQUEMENT,détourné de la volonté divine pur qui est en chacun de nous. Il est bien le seul a faire le mal par simple plaisir dans toute la création.
J'aime bien ta réflexion parce qu'elle est spontanée. Je n'y apporterai donc que quelques précisions susceptibles de l'aiguiser. Tu as raison de dire que l'Homme seul fait le mal, et s'il a possibilité de le faire c'est du fait du Moi-esprit qui est en lui et qu'il est le seul de toute la création à posséder.

Des 4 règnes de la Nature, le minéral possède un corps physique ; la plante possède un corps physique + un corps éthérique (ou corps de vie) ; l'animal un corps physique + un corps éthérique + un corps astral (ou âme, du lat. anima, d'où "animal" ; à l'Homme enfin Dieu adjoignit un Moi individuel, et pour ce faire lui fit dont de la liberté, autrement dit la faculté d'opter librement entre le Bien et le Mal. (D'où les entités démoniaques ayant permission de le tenter).

C'est là, en très concentré, toute la clef de l'Evolution de l'Homme au sommet des 3 autres règnes. Bien entendu, ce n'est qu'un aperçu succinct qui demanderait à être complété, mais je ne veux pas alourdir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
roma



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: pardon d'avance pour ce mot...   22/6/2010, 21:07

... car voici le fond de ma pensée :
- Pourquoi toujours confondre spiritualité et mièvrerie ? On dirait qu'un sage devrait être une espèce de légume. Mais dès qu'on met un pied par terre, on se transforme en assassin. Assumer la vie comme la mort est le seul effort de conscience opérationnel.
- Le mal n'est pas plus en l'homme qu'en n'importe quoi. Il n'est pas le seul à provoquer des catastrophes, et toute catastrophe n'est catastrophique que pour certaines entités, pour un certain temps, dans une certaine optique. A une autre échelle, un mal se change en bien et vice-versa.
- Cette manie de se placer hors nature : qu'est-ce qui peut être un produit qui ne soit pas issu de la nature ? Certainement pas l'homme ni ses fabrications ! Il faut donc arrêter de révérer benoîtement la petite fleur qui pousse dans le pré au prétexte qu'elle est innocente. Elle ne l'est pas plus que nous, - seulement infiniment moins puissante. Et nous, infiniment moins puissants que certaines forces célestes. Un innocent est toujours cruel, car il n'a pas de conscience. Un homme conscient : pas toujours, et, dans un cadre sociétal bien senti, cela devient presque impossible.
- Essayez donc de devenir un légume : triste sort en vérité, car ça ne sert qu'à être mangé. La propagande du bouddhisme à l'occidental a fait un tort considérable aux perceptions des masses, qui croient en cette image erronée d'un sage pacifique... aux vertus féminines, pour tout dire. La réalité est toute autre. Il y a une véritable sauvagerie mâle dans cette spiritualité. "La compassion" est exportée en occident pour détruire nos défenses (ce qu'il en reste) ; elle est absente de leurs pays d'origine.
- Je conseille d'aller jusqu'au bout des logiques (soit philosopher) et ne pas s'arrêter en parcours sur des idées peut-être charmantes pour certains, mais, continuées dans leur développement, se révèlent plus néfastes et anti-naturelles que la plus frustre des philosophies.

J'arrête ce mot sévère, et promet de ne plus en faire. Pour ma défense, je me dois d'ajouter que vous devez retenir qu'on ne critique que ceux qu'on apprécie. Là seulement se trouve l'objet de ce mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carte.eurosiberia.com
Kain



Nombre de messages : 76
Localisation : Nord-est
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Spiritualité et espèces végétales   22/6/2010, 21:44

Merci Auda, je ne connaissais pas le texte en gras, qui me semble en effet interessant ne serait'ce déja que pour en etre informé. Il me semble réaliste.

Roma, tu n'as pas a t'excuser, ce texte est la pour partager ma réflèxion personelle, tel que je le disait. C'est mon point de vue et je ne tient en rien a l'imposer. C'est en cette raison que je préfère laisser des pistes de réflèxions pour aider autrui a ce qu'il puisse trouver sa propre idée sur les différents thèmes. Il est logique que tu est ton idée sur la chose, je ne vais donc pas défendre ma théorie qui n'engage que moi.
D'ailleurs et logiquement suite a ce que je vient de dire, je ne m'engagerait pas dans un débat; j'est dit ici ce que j'y avais a dire, ce que je pense vrai.
Un humain, quoi qu'il en dise, ne peut donner qu'un avis, vu qu'il ne connait pas la vérité de toutes choses. Mon avis est suscéptible d'évoluer, et si c'est le cas, sur ce sujet du moins, je le poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain



Nombre de messages : 76
Localisation : Nord-est
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Spiritualité et espèces végétales   24/6/2010, 13:52

J'éstime au final, qu'il est mieux de te répondre point par point a ta réaction, plutot que de l'apparente fermeture d'esprit probable dont je fit preuve pour te répondre.

roma a écrit:
... car voici le fond de ma pensée :
- Pourquoi toujours confondre spiritualité et mièvrerie ? On dirait qu'un sage devrait être une espèce de légume. Mais dès qu'on met un pied par terre, on se transforme en assassin. Assumer la vie comme la mort est le seul effort de conscience opérationnel.

Toujours? Non, ce n'est pas le cas, et bien des textes que j'est écrit sont loin d'etre aussi niaiseux en apparence que celui-ci. Je n'y est pas tout dit, pour laisser chacun réflèchire. Je préfère ainsi un texte léger (en quantité de mots) pour chaque sujet. Un sage devrait etre un légume? Je n'est pas dit ca, mais qu'on peut s'inspirer de la plante dans nos activités spirituel et en rapport avec les énèrgies; a ne pas confondre donc avec travail physique(bien que l'un complète l'autre, mais c'est un autre sujet).
Oui, on est assassin, mais on peut tendre vers mieux. Un bonne adaptation avec un régime adapté permet de devenir végétalien sans problème aucun. Et puis pour le cas humain, je ne soutient pas cette société meurtrière, éstimant ainsi que l'autarcie deviendra notre espoir. Et je suis d'accord qu'il faut assumer vie comme mort. Si cette société matérialiste ne se casse pas la geule, la plus grande raison est surement la peur de la mort.


roma a écrit:
- Le mal n'est pas plus en l'homme qu'en n'importe quoi. Il n'est pas le seul à provoquer des catastrophes, et toute catastrophe n'est catastrophique que pour certaines entités, pour un certain temps, dans une certaine optique. A une autre échelle, un mal se change en bien et vice-versa.

La différence est que l'homme choisie de faire le bien ou le mal, il en as conscience et peut en arriver meme a apprécier le mal. Ce n'est pas le cas des autres éspèces. Si un animal tue, c'est uniquement pour se nourrire. Il est une catastrophe tant qu'il n'arrivera pas a atteindre un equilibre que seul la spiritualité peut lui procurer, le matérialisme étant division et individualisme, tant on ne cherche qu'a combler son vide intérieur de choses palpables, dans la possession. Il est une catastrophe dans le sens ou il fait souffrir alors qu'il en as conscience. Qu'il s'en fout ou qu'il ignore volontairement, cela ne se pardonne pas sans contrepartie.

roma a écrit:
- Cette manie de se placer hors nature : qu'est-ce qui peut être un produit qui ne soit pas issu de la nature ? Certainement pas l'homme ni ses fabrications ! Il faut donc arrêter de révérer benoîtement la petite fleur qui pousse dans le pré au prétexte qu'elle est innocente. Elle ne l'est pas plus que nous, - seulement infiniment moins puissante. Et nous, infiniment moins puissants que certaines forces célestes. Un innocent est toujours cruel, car il n'a pas de conscience. Un homme conscient : pas toujours, et, dans un cadre sociétal bien senti, cela devient presque impossible.

Un objet de quelque nature que ce soit est neutre. C'est uniquement ce qu'en fait celui qui s'en sert qui lui donne un coté positif ou négatif. Cela n'est pas discutable, c'est un fait. Le reste est un jugement arbitraire infondé que je ne commenterai pas. D'ailleurs, tu ne me connais pas et le jugement est très hatif. Je ne te jugerai pas et ne t'en veut pas, ces choses la sont dépassés et ne me seront toute facon pas positives.



roma a écrit:
- Essayez donc de devenir un légume : triste sort en vérité, car ça ne sert qu'à être mangé. La propagande du bouddhisme à l'occidental a fait un tort considérable aux perceptions des masses, qui croient en cette image erronée d'un sage pacifique... aux vertus féminines, pour tout dire. La réalité est toute autre. Il y a une véritable sauvagerie mâle dans cette spiritualité. "La compassion" est exportée en occident pour détruire nos défenses (ce qu'il en reste) ; elle est absente de leurs pays d'origine.

Ca ne sert qu'a etre mangé un légume? Libre a toit d'y croire. Et je n'est pas dit vouloir devenir un légume. La réponse a ta question déja posé est déja posé plus haut. Je ne suis pas responsable des masses et de leurs visions des choses. Une sauvagerie male? En quoi tu te fonde pour dire cela? La compassion, je préfère l'empathie, si c'est ce que tu voulait dire. Cela ce maitrise; j'est moi meme une empathie développé qui m'as fait bien des souffrances, mais que j'est fini par accépter et meme dévelloper. La compassion qui détruit nos défenses? Nom de Dieu... C'est cette esprit qui devrait etre dévellopé pour moin d'individualisme! Mais le terme d'empathie correspondrait mieux ici; que ce soit pour les hommes ou les femmes, ne t'en déplaise. Tu me donne l'impression d'avoir la peur de la mort si tu veut savoir.

roma a écrit:
- Je conseille d'aller jusqu'au bout des logiques (soit philosopher) et ne pas s'arrêter en parcours sur des idées peut-être charmantes pour certains, mais, continuées dans leur développement, se révèlent plus néfastes et anti-naturelles que la plus frustre des philosophies.

Cela j'y est répondu avant. Je ne réponds pas aux jugements personnel.

roma a écrit:
- J'arrête ce mot sévère, et promet de ne plus en faire. Pour ma défense, je me dois d'ajouter que vous devez retenir qu'on ne critique que ceux qu'on apprécie. Là seulement se trouve l'objet de ce mot.
C'est un avis que je ne partage pas. La critique est a but constructive. Je tend juste a évoluer commes d'autres ici et constate que certaines critiques ont permis de faire évoluer les choses, et meme mon avis bien souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Spiritualité et espèces végétales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espèces en voie de disparition
» Confiture de pétales de rose
» Maternité et spiritualité
» Bienfaits des huiles végétales
» Mylène F. et la spiritualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité-
Sauter vers: