Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Topic cinema

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   6/6/2011, 23:23

merci je prends

bonus


____________

Coyote quand je vois un 11 je cherche où est le 9 et dans l'affiche du ll ll ll (code barre?) le 9 est dans l'addition des saw 2, 3 et 4. ("saw" en français = "vu" ) donc un 9 divisé en trois partie pour un 11 multiplié par trois.
Cette affiche n'est pas entièrement en chiffre Romain sinon ça aurait donné
XI XI XI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Autodidacte



Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Topic cinema   8/6/2011, 21:19

Les Compagnons de Baal

Année : 1968
Format : 55
Genres : Drame
Avec : Gérard Zimmermann, René Lefèvre, Roger Desmare Plus d'acteurs
Germaine Ledoyen, Jacques Monod
Ajouter aux Lookiloves


Les Compagnons de Baal constituent une société secrète dont le but est de dominer le monde, quels que soient les moyens utilisés (assassinats, vols, enlèvements, chantages…). Dirigés par Hubert de Mauvoloir, ils vénèrent Baal, un des principaux démons de l'enfer, et préparent l'arriéve du Diable sur Terre. Seuls le journaliste Claude Leroy et la secrétaire Françoise Cordier tentent de s'opposer à leurs plans machiavéliques.


Lien de la serie : http://lookiz.com/series/LesCompagnonsDeBaal




Je suis tombé sur cette série par hasard pas eu le temps de la regarder je vous laisse trouver quelque symbolique ou autre....


( vraiment même 50 ans en arrière ils avaient l'aire bien renseigner... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aladin



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 25/12/2010

MessageSujet: Re: Topic cinema   8/6/2011, 22:24

LOS ANGELES 2013 What a Face

Là c est du lourd ! commencons par une description du film :

"Le fameux "Big One" tant redouté a eu lieu en 1998 et a isolé Los Angeles du reste des Etats-Unis. Quinze ans plus tard, les Etats-Unis se sont dotés d'un président particulièrement puritain et politiquement correct qui envoie tous les délinquants à Los Angeles, devenue l'ile la plus dangereuse du monde. Cuervo Jones, anarchiste latino-americain, règne sur ce bout de terre et s'est mis dans la tête, avec l'aide de la fille du président qui s'est ralliée à sa cause, de neutraliser toutes les sources d'énergie artificielles de la planète."

Ca commence deja par un big one avec le fameux tremble terre tant attendu à los angeles Laughing ... à la fin Kurt Rusell (visionner a partir d'une heure 30 ) peut sauver le monde grace a une telecommande dans laquelle il doit taper un fameux code... ou je vous laisse deviner ce fameux code a 3 chiffes Youpi

voici le lien pour visionner : http://www.megavideo.com/?v=L8CDSB44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ForceTranquille



Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Topic cinema   8/6/2011, 22:48

666, le "code mondial" xD

Permettant l'extinction de toute l'électricité de la planète, toutes les télécommunications par un laser satellite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   8/6/2011, 23:44

Bien vu ForceTranquille Wink Merci pour le film Aladin (Souvenirs souvenirs !!)




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: A propos du film "l'Age d'Or"   16/6/2011, 11:19

Bonjour,

Le film "l'Age d'Or" se revendiquant du mouvement surréaliste, a provoqué en 1930 une vive émotion en France car il se montrait insultant et outrageant envers la nation et blasphématoire envers la religion catholique.
Il fut interdit par les autorités préfectorales pour cause de "troubles à l'ordre public" après qu'une salle de cinéma ait été vandalisée par des spectateurs aux cris de "Mort aux Juifs !".
L'historien Georges Sadoul a dénoncé dans son encyclopédie du cinéma, des groupes (qu'il qualifie de milices fascistes d'extrème-droite) qui ont manifesté avec violence contre le film et a fait de l'oeuvre et de ses auteurs des victimes.

Le réalisateur Luis Bunuel et les divers participants à ce film, étaient-ils au service d'un lobby juif et maçonnique à l'époque, pour propager une pseudo-culture cinematographique , visant la destruction d'une société française de tradition chrétienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neos



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Propagande cinématographique   23/6/2011, 00:18

Pourquoi l'élite dépense des centaines de million de dollar pour séduire les moutons grace à des films comme Avatar, Source Code, etc...


Esprits démoniaques ou doubles du futur* cherchent corps humain de toute urgence pour profiter de l'imminent ascenseur social/némésien !

* archontes, reptiliens, démons, et tous les psychopathes de l'éther..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   25/6/2011, 18:35

la belle verte




Citation :

extraie du film "la belle verte" de coline serreau.
a voir!

Quelque part dans l'univers existe une planete dont les habitants evolues et heureux vivent en parfaite harmonie. De temps en temps quelques-uns d'entre eux partent en excursion sur d'autres planetes. Curieusement depuis deux cents ans plus personne ne veut aller sur la planete Terre. Or un jour, pour des raisons personnelles, une jeune femme decide de se porter volontaire. Et c'est ainsi que les Terriens la voient atterrir en plein Paris.


PS: Je ne l'ai pas encore vu, mais on me l'a conseillé... What a Face

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mr saf



Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Topic cinema   25/6/2011, 19:58

salut tout le monde



je met ça ici car
pour moi c est du cinéma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neos



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Topic cinema   25/6/2011, 22:13

ziril a écrit:
la belle verte




Citation :

extraie du film "la belle verte" de coline serreau.
a voir!


PS: Je ne l'ai pas encore vu, mais on me l'a conseillé... What a Face


Sympa Ziril le clin d'œil affraid j'ai extrait une image de l'extrait pour bien mettre en valeur le symbole pestilentiel noyé dans du bleue maçonnique, surpris aussi d'apprendre que Coline Sereau fait partie de leur bande, ces films engagés seraient donc des voies d'égarements ?

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   26/6/2011, 06:07

@Neos
Tu as oublié de révéler la kippa talmudo-sioniste que porte le personnage et le vert reptilien dans lequel baigne la scène. Manquements impardonnables quand on maîtrise comme toi le symbolisme !! Quoi qu'il en soit, merci quand même pour cette analyse lumineuse qui prouve que Coline Serreau est une initiée de haut niveau dans la hiérarchie maçonnique. Il se dit même qu'elle serait dans le "36ème dessous", c'est te dire !!!! Au fait, quand tu auras une minute, à propos des couleurs de la FM, j'aimerais beaucoup que tu nous offres ton point de vue éclairé sur le film "Le Grand Bleu"...

@Ziril
Voila ce que dit Coline Serreau de son film :


“J’ai eu envie de tourner un film fou, sur l’utopie, qui questionne. Après un travail théorique qui m’a occupée longtemps, après avoir rempli des cahiers de notes, de scènes, de réflexions, d’essais infructueux, après m’être posé tant de questions que je n’entendais même plus les réponses, la phase d’écriture est arrivée, guidée par le mouvement serein des arbres. Le scénario fini, les réactions ont été très contrastées. Le producteur, Alain Sarde, m’a fait part des réticences des divers partenaires qui devaient financer ce projet. « Voulez-vous vraiment tourner ce film ? », m’a-t-il demandé. Et j’ai dit oui, avec enthousiasme. Le film sort. Echec cuisant. Personne n’aime, personne ne va voir, les critiques me ridiculisent, le métier ne comprend rien à cet ovni. Mais un film n’est jamais mort. Au fil des années, La Belle Verte s’est mise à exister envers et contre tout, à grandir, à s’imposer, comme un être vivant, par le besoin que les gens avaient d’elle et de ce qu’elle criait au monde. Des sites sont apparus sur Internet, des clubs Belle Verte, des groupes de gens qui se réunissaient pour regarder le film ensemble et en parler. Etais-je en avance ? Sommes-nous au bord d’un tel gouffre qu’il nous faille mettre radicalement en question toutes nos valeurs comme le fait ce film, pour pouvoir inventer une nouvelle société ?” COLINE SERREAU

Tu peux visionner le film en streaming à cette adresse #http://www.megavideo.com/?v=NL76JO5L

Mon avis perso sur ce film se résume à un mot : frais Daccord C'est un film anticonformiste à tendance écologie décroissante qui baigne certes dans une certaine forme de naïveté que d'aucuns peuvent trouver énervante, mais qui dénonce gentiment les principaux travers de notre société, que ce soit dans les rapports des gens entre eux ou les conséquences néfastes du modernisme.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   26/6/2011, 12:01

Merci Bardamu pour le lien et les précisions d'ordre symbolique... Razz Génial2

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   30/6/2011, 23:21

petite sélection de films.

J'aime les justiciers déprimés. Et les bon scénario.

films chocs
The Horseman 2008
Harry Brown (Michael Caine très bon acteur)
The Experiment 2010

films originaux.
Le Bruit des glaçons
King of California 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   31/7/2011, 03:32


Analyse filmique, "The Watchmen"




La saga "The Watchmen" est une œuvre grandiose, Je me permet cependant de résumer en quelques lignes l’allégorie qui nous est présentée.
Le film se veut une métaphore de ce qu’est réellement le NWO : une gigantesque conspiration mondiale ayant pour but d’abolir la souveraineté des nations au prix d’immenses sacrifices humains.
Bien entendu elle a pour toile de fond, une Amérique appartenant à un autre espace temps mais il faut se pencher sur les personnages pour comprendre l’allégorie qui nous est présentée.
Il faut tout d'abord comprendre que chaque héros de l’intrigue représente une facette de la psyché humaine.


Ozymandias alias le grand architecte de l'univers.
Ozymandias est celui qui dirige la conspiration, il est réputé être l’homme le plus intelligent du monde, il symbolise donc le sens de l’intellect
Son nom est inspiré d’un pharaon d’Egypte « Ramsés » dont il s’imagine être la réincarnation. Il adore les pyramides et la symbolique égyptienne (comme les illuminatis et les FM).
Et c’est probablement à Ozymandias que fait référence le film occultiste « the wizard of Oz » (vous savez celui qui montre les tours du WTC dés 1939, vidéos dispos sur le net pour les curieux).

Au niveau de la pychée humaine, ce personnage représente la part obscure de notre être, c'est le serpent de la genèse, le plus rusé de tous les animaux du paradis.
Symboliquement, Ozymandias représente l'entité démoniaque appelée autrefois "Pharaon", c'est "l'oeil qui voit tout"
qui s'affiche un peu partout, c'est cet esprit qui règne sur notre époque dégénérée et kaliyugesque, c'est le créateur du positivisme et de la science matérialiste, bref c'est ce grand charlatan annoncé par tous les prophètes.



Il est minuit moins cinq sur l'horloge de l'apocalypse.
Rorschach symbolise le sens de l’Intuition, c'est à dire une forme de connaissance supra rationnelle et transcendantale.
A cet égard c’est frappant comment à partir de rien, il remonte jusqu’au sommet de la machination en quelques jours. Pour cela, il trace son chemin directement sans aucune déviation, d'ailleurs quand il rend visite à Ozymandias au sommet d'un gratte ciel (quand il se met au
même niveau que lui), il se hisse directement sur l'immeuble sans prendre la peine d'utiliser l'ascenseur (les outils mis à disposition par le système).
Rorschach est cette anomalie qui fout la merde dans le système trop parfait de la matrice (d'ailleurs l'architecte de Matrix joue le même rôle qu'Ozymandias)

Rorschach agit instinctivement, sans planification, il est doté d'une intelligence non discursive qui se situe à l'opposé du mode de réflexion purement analytique dont fait preuve Ozymandias.
Au niveau de l'internet et des médias, on retrouve cette opposition entre 2 modes de pensée, Rorschach versus Ozymandias c'est la "complosphére" contre les mass médias, c'est l'amateurisme contre le profesionalisme, les exclus contre les riches, les autodidactes contre les universitaires, les chercheurs de vérité contre les propagandistes et les médiamenteurs, bréf c'est vous et moi contre l'élite satanique et ses valets dociles.

C’est le seul qui refusera tout compromis avec le NOM. Il sera annihilé mais grâce à son témoignage chacun sera en mesure de faire son choix et de choisir son camp (comme pour le 11 septembre).

Le comédien alias le bras armé de l'Amérique.

Le Comédien représente la force brute qui réside en chaque être, c'est aussi le bras armé du système.
L'histoire s'ouvre sur sa mise à mort. C’est le premier à être éliminé car dans le NWO, il perd sa raison d’être, les nations du monde entier ayant abdiqué, la paix universelle devient la seule alternative.
Bréf l'homme de demain sera une petite tapette pacifiste incapable de se défendre et il n'y a plus d'armée, ni de guerres possibles.


Deus ex-machina.
D'une maniére générale le Dr Manhattan symbolise le déterminisme matériel et par extension tout ce qui est mesurable et manipulable chez l'être humain à commencer par son corps de chair.
D'ailleurs à la base, le Dr Manhattan est un savant qui s'est fait désintégrer mais qui est parvenu à reconstituer peu à peu un corps charnel.
Bien qu'il soit privé d'émotions et de sentiments, paradoxalement cela ne l'empêche pas d'entretenir une relation purement physique avec Laurie.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, ce personnage représente la partie la plus vile de l'enveloppe humaine, c'est lui le moins humain, le plus soumis à la matière, il représente donc les fonctions automatisées tels les réflexes, les habitudes, les besoins de toutes sortes.

C’est donc en domptant la matière qu’Ozymandias (l’intellect) parachève son plan.
Et à la fin de l'histoire, c’est le Dr Manhattan qui désintégrera Rorschach, c’est à dire les facultés spirituelles innées propre à chaque être
humain, Ozymandias pourra alors étendre son règne sur l'humanité toute entière.

Hibou et Spectre, les 2 font la paire.
Le Hibou et Laurie (spectre)
représentent.les côtés masculins et féminins de la psyché humaine. Ce sont également des archétypes américains (tous les autres personnages représentent à un autre niveau de lecture différentes facette de la société américaine).

Que pouvons nous en conclure ?
L’intellect a été érigé en valeur dominante de la société au détriment de la spiritualité. Ozymandias est milliardaire tandis que Rorschach survit dans les bas fonds.

La saga Watchmen raconte l’ultime combat que se livrent ces 2 forces opposées et pourtant complémentaires de notre psychisme, l'enjeu de cette bataille est le corps de l'homme et par extension le devenir du genre humain tout entier.
La supercherie du 11 septembre a sonné le réveil de millions d'êtres
humains, c'est ce réveil que la saga Watchmen raconte et c'est contre
les charlatans qu'elle nous met en garde.

L’avenir de la civilisation est en jeu, afin de sauver la majorité, il faudra en sacrifier quelques uns, c’est pourquoi il y a conspiration c'est à dire un plan qui doit rester secret jusqu’à son achèvement qui verra l’éclosion d’un paradis technologique (entre autres l’énergie gratuite, cf les voitures silencieuses du film ).
Quoique le film soit décalqué sur la BD, il est remarquable qu'il ne se termine pas de la même manière.
Alors qu’originalement, l’humanité est ressoudée afin de faire face à une fausse invasion extraterrestre, dans le film elle est confrontée à la menace nucléaire que représente le Dr Manhattan.

Est ce que Alan Moore était trop bien informé (comme l’était Steve Jackson l’auteur du jeu de rôle illuminati), est ce que les scénaristes ont subi des pressions pour réecrire la fin ?
Le jour ou on le saura il y a fort à parier que les BD originales auront étés retirées du marché (c’est déjà le cas de certains sites anti-NOM trop dérangeants).

Depuis des siècles l'élite occulte tisse patiemment sa toile dans le secret des arrières loges.
En attendant la fin de l'histoire qui verra l'ultime confrontation, c'est à nous, les chercheurs de vérité, les paumés du système, les échappés de la matrice, qu'incombe la responsabilité d'informer, de conscientiser et d'éveiller le maximum de gens.

Le jour approche où chacun sera appelé à être jugé selon ses oeuvres, à ce moment personne ne pourra dire qu'il ne savait pas...


Publié par Rorschach à l'adresse

http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2011/07/analyse-filmique-watchmen.html

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nico9volt



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Topic cinema   31/7/2011, 04:02

C'est bourré de symbolisme partout ce film. Aussi bien dans le sens que visuellement.
La scène finale se déroule dans une base secrète de forme pyramidal.
Petit aperçu de l'intérieur :


Dans le film watchmen, "Oz" porte l'oeil à la ceinture (on peut le voir dans ton post), dans le comics il le porte ailleurs :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Topic cinema   31/7/2011, 11:27

Toujours sur watchmen, quelques messages cachés:


Il y a plusieurs autres messages dans ce film, à vous de chercher sur youtube il y en a plein, suiffit de suivre la vidéo que j'ai posté là pour voir les propositions sur le menu de gauche sur le site youtube.

Mais bon de toute façon les films de Hollywood ces dernières années c'est le festival de symboles ésotériques, pratiquement aucun film n'y échappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ramrod



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Topic cinema   1/8/2011, 10:22

Aurelien a écrit:

Analyse filmique, "The Watchmen"

...

Superbe analyse, ayant vu le film et ayant apprécié le dénouement, c'est tout-à-fait celà. Génial2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atrahasis



Nombre de messages : 61
Age : 37
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/8/2011, 00:15

Merci pour cette pertinente analyse Aurélien.

Il y aurait beaucoup à dire sur cette averse d'adaptation cinématographiques de comics et de films de super héros. C'est un univers fertile, chargé de symboles, où se côtoient des surhommes engagés dans une lutte du bien contre le mal, dotés de super pouvoirs bien malgré eux, pouvoirs qui suscitent l'imaginaire et éveillent à un désir de puissance. Mais la tendance actuelle se radicalise dans la violence extrême et même dans le gore avec des films comme Kick Ass. Ici, la morale est des plus perverse ; il ne s'agit plus de se limiter à déjouer les plans de l'ennemi mais encore faut-il lui faire subir torture et châtiment sanglant, comme le découper en morceaux, le faire griller dans un four ou encore lui broyer les os. Qui plus est le costume de super-héros peut être endossé par n'importe quelle looser animé de vengeance et désireux de rétablir une quelconque forme de justice, sommes toute relative et principalement subjective.
Bien sûr on vous dira que tout ceci n'est que du second degré...

Au-delà de ces messages nauséabonds il y a aussi le symbolisme des plus explicites ;
3 films récents de super-héros, trouvez le point commun :



Ben mince on a affaire à 3 héros verts !!! alien

The Green Hornet veut dire le "frelon vert". On pense à Georges ou Jack - le Vert, aux dieux de la végétation tels que Atys, Osiris, ou encore au roi abeille. Ces héros ne sont alors qu'une autre personnification de satan. Twisted Evil


Et pour en revenir aux super-pouvoirs, il y a quelque chose d'inquiétant dans les messages inconscients véhiculés par les films. Je veux parler ici de films dont le thème est des plus en vogue chez les adolescents : super-héros, zombies, vampires. Suivez le raisonnement :

Traduit dans le réel, les super-pouvoirs ne sont ni plus ni moins que de la magie. Ce pouvoir magique est conféré par satan grâce à une union avec le démon. Or cette union est une forme extrême de possession. Etant possédé, notre super-héros de manière plus pertinente ressemblera plus volontier
à ça :

de la réalité...
qu'à ça :

à la fiction.
Et que nous apprennent les films de zombies et de vampire, comment réagir face à ces créatures?


Vu sous cet angle, le message est clair : Si un jour ton voisin, après avoir touché au spiritisme, erre dans ton garage comme un somnambule en vociférant des gémissements incompréhensibles et montre un goût prononcé pour la chair fraîche, il ne reste plus qu'à chercher à sauver ta peau à tout prix, et tant qu'à faire les choses bien, pourquoi ne pas sortir la vieille tronçonneuse à grand-papa de son établi? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atrahasis



Nombre de messages : 61
Age : 37
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Le symbolisme de la saga Alien   2/8/2011, 05:46

Analyse de film: la saga Alien



4 réalisateurs de talent ont chacun apporté leur contribution au mythe en créant chacun leur film : Ridley Scott, James Cameron, David Fincher (Fight Club, Seven, Benjamin Button...) et Jean-Pierre Jeunet (Amélie Poulain, Délicatessen, La cité des enfants perdus,...).

La série des Aliens ce sont 4 épisodes qui, depuis le 1er sorti en 1979, se sont succédés à respectivement 7,6, et 5 ans d'intervalle (1997 pour le dernier) = 18 ans (3x6) ou 13 ans si on s'arrête à Alien 3 pour les purs "trilogistes" Twisted Evil (Ce nombre 13 chez les gnostiques est référence à la Sophia qui est le 13ème Aéon et chez les hébreux il correspond à la rébellion contre Dieu.)

C'est donc à un symbolisme kabbalistique des plus brutal auquel nous avons à faire avec ces films. Les esprits pervers y verraient une certaine forme de poésie, j'imagine. Déjà pour l'époque, l'ambiance sombre et gothique n'est pas pour déplaire à tous ces jeunes déboussolés d'aujourd'hui, fascinés par le satanisme, et ils s'y sentent même en terrain familier. Il faut dire que le symbolisme qui y figure est un vent glacial tout droit sorti de l'outre-monde, froid comme l'espace, froid comme les dieux nordiques, ou encore froid comme la mort...

Commençons par le vaisseau. Dans "Alien, le huitième passager", le nom du vaisseau marchand à bord duquel voyage le lieutenant Ripley et l'équipage s'appelle le Nostromo. Voilà un nom bien étrange et qui n'évoque rien de particulier. Si ce n'est qu'il cache un anagramme pourtant évident. Il suffit pour cela d'inverser quelques lettres : "Nostromo" devient "O Monstro". C'est du portugais et cela se traduit par "le monstre" ou "la bête", comme dans le titre "La belle et la bête" qui traduit en portugais devient : "A Bela E o Monstro". Et c'est justement ce thème de la belle et la bête qui est le fil conducteur de la saga alien.

La belle, c'est le lieutenant Ripley (Sigourney Weaver). Son prénom Ellen fait référence à cette Hélène de Troie. Quant à Ripley, il vient du prénom de "Ridley" Scott mais la lettre "d" est inversée et devient un "p". Il semble que l'auteur ait voulu par là se personnifier dans son héros féminin (tout comme Leonardo en un autre temps -> mona lisa = mon alias ?). Elle est d'une personnalité qui réunit les contraires : à la fois féminine et masculine, sensuelle et courageuse, elle ne porte pas de maquillage, s'habille de vêtements masculins, elle est en cela une représentation de l'être androgyne. On apprend aussi qu'elle aurait eût une fille avant de monter à bord du Nostromo, c'est donc une mère, et pourtant son affinité avec le blanc lui donne un côté puéril et chaste. C'est pourtant avant tout sous les traits d'une mère qu'il faut la comprendre, une Mère-Guerrière, comme on peut le voir dans "Aliens" (le 2) lorsqu'elle s'occupe de la gamine secourue du vaisseau (Newt), ou encore "Alien, la résurrection" (le 4).

L'affiche de "Alien, le huitième passager" illustre un cocon brisé, et la fissure dessine un "V" rappelant encore le sexe féminin. On le retrouve encore sur celle de "Aliens" en traçant 2 lignes imagées dans l'arrière plan.

Ensuite, il y a une sexualité fortement suggérée dans ces films:
Citation :
Remarquons comment toutes les images de ce premier film renvoient à cette thématique de l’éveil de la sexualité féminine, pour peu qu’on y prête une certaine attention. Observons tout d’abord la forme du vaisseau extraterrestre rencontré par l’équipage du Nostromo : une sorte de « lyre » dont il faut bien reconnaître que les deux prolongements ombilicals recourbés évoquent une partie de l’anatomie féminine interne, à savoir les trompes de falloppe. Cette évocation se trouve confirmée lorsque les astronautes pénètrent à l’intérieur du vaisseau dont les parois des corridors suintants semblent mi-organiques mi-métalliques : nous sommes entrés dans un gigantesque organe génital. Lorsque l’homme d’équipage — qui sera capturé par un « alien » venant pondre dans sa gorge — rencontre des œufs qui contiennent les effroyables bestioles, nous pouvons ainsi comprendre pourquoi ceux-ci ressemblent à s’y méprendre à des ovaires.

Il faut d’ailleurs remarquer que la métaphore se prolonge tout au long du film : la tête de l’alien adulte ressemble à une extrémité de phallus géant, sa double bouche rétractible évoque une érection, etc. À la fin du film, nous voyons Ripley, vétue de dessous féminins très légers de jeune fille à peine pubère, se protéger du « monstre » en se glissant dans une combinaison d’un blanc immaculé, image d’une virginité qu’elle voudrait préserver de l’atteinte du mâle, tandis que sa respiration haletante suggestive — lorsqu’elle expulse l’alien dans l’espace — fait penser à celle de l’orgasme. Et pour finir, l’héroïne débarrassée de la menace s’endort dans son caisson d’hibernation, une main sur le sein et une autre proche de l’entrejambe, comme si le metteur en scène avait voulu signifier : par peur de la rencontre sexuelle réelle, Ripley, image de la jeune fille toujours vierge, s’est réfugié dans la masturbation…


Source et plus : http://gregoireperra.wordpress.com/2010/12/28/alien-sexualite-et-impulsion-anti-christique/

Le mode de reproduction des créatures alienogènes évoque la grossesse et l'accouchement puisqu'une fois introduits par la gorge, ils se développent dans le ventre de leur victime tel un parasite. En amont, il y a la mère des aliens, la mère pondeuse dont l'organisation rappelle celle d'une ruche. Elle pond les cocons (symbole de l'oeuf) qui donnent naissance aux "facehuggers", ces parasites aux longues pattes qui fécondent les humains. Cette deuxième mère est bien sûr la même, et son opposition avec Ripley est de même nature que les personnages de Alice et la Reine de Pique dans Alice au pays des merveilles, Ishtar ou Ereshkigal ou encore Aphrodite et Perséphone.

On comprend alors mieux le symbolisme de ces films (toujours ce même thème Rolling Eyes) :
Les aliens sont des créatures qui se logent dans le corps humain à la suite d'une agression qui évoque un comportement sexuel. Arrivé à maturité, l'organisme étranger provoque la mort (violente) de l'hôte, en donnant naissance à un nouveau démon... etc

Le premier film "Alien, le huitième passager" joue sur la symbolique du chiffre 7. Le vaisseau Nostromo comporte en effet 7 passagers. Il est difficile de bien comprendre à quoi ce chiffre se réfère mais nul doute qu'il soit important. Il y a 7 cieux et 7 enfers. Une pratique occulte des initiés pour accéder à leur "salut" est un travail personnel qui se déroule dans le monde astral. L'individu est amené à franchir les 7 paliers de l'enfer en soudoyant les 7 gardiens de ces portes, avant d'arriver nu devant le souverain des enfers. C'est cette technique qui est montrée dans le mythe "La descente d'Inanna aux enfers" ou encore "le Livre des Morts" des Egyptiens. C'est ce qui est représenté dans le film "Scott Pilgrim vs the world", dans lequel le héros doit vaincre les sept ex démoniaques d'une fille pour conquérir son amour. Mais ici dans Alien il pourrait en être autrement. Rappelons-nous, "Nostromo" signifie "la bête". Or nous savons que "la bête" dans l'apocalypse possède sept têtes, tout comme le vaisseau possède sept membres d'équipage. Voilà peut-être la solution. De plus, la bête à sept tête n'est pas une figure exclusivement chrétienne. Dans la mythologie ou les contes, c'est une créature effrayante qui réclame chaque année le sacrifice d'une jeune fille vierge.

http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAte_%C3%A0_sept_t%C3%AAtes

Et dans Alien, cette jeune fille vierge, ce pourrait bien être le lieutenant Ellen Ripley.


A la fin d'Alien 3, elle devra mourir, pour renaître dans un nouveau corps (cloné) à l'épisode final qui cloture la saga, la résurrection. A cela, son sang est désormais mélé au sang de l'alien, la voila mi-femme mi-démon. Même si on retrouve Ellen Ripley, son clone sera quelqu'un de beaucoup plus froid, dominée par la bête. Elle donnera naissance à une nouvelle créature, prototype d'une nouvelle race d'aliens bien plus puissants et intelligents. Ce dernier est, vous l'aurez compris, l'incarnation de l'antéchrist. Il y a alors un équivoque concernant le titre "résurrection" de ce dernier épisode.

Comme nous l'avons vu, la série des Aliens répond d'un symbolisme barbare et des plus sataniques. Celui-ci s'exprime également dans les nombres puisque même la sortie de chaque épisode est programmé sur base d'une symbolique kabbalistique. Les fans sauront désormais pourquoi un nouvel opus, Alien 5, n'a jamais vu le jour malgré leurs cris et leurs larmes. Enfin c'est ce que je croyais. Et là, surprise (qui n'en est finalement pas une - enfin pas tellement), j'apprend que Ridley Scott prépare ce 5ème opus de la saga : celui-ci devrait sortir en... 2012 (+15 ans = 33 ans !!!).

pig pig pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ForceTranquille



Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Le film Matrix et la Gnose   2/9/2011, 11:38

La Trilogie de la Matrice

Synopsis de la trilogie
L'être humain vit dans un monde illusoire. Les humains, dès leur naissance, sont stimulés par des implants électroniques qui les plongent dans un monde virtuel créé par des machines : La Matrice. Ces humains ont l'impression de vivre comme vous et moi, mais tout se passe dans un programme virtuel. Néo, le personnage principal, est prisonnier de la Matrice. Il reçoit la visite de Morphéus, qui lui propose de lui révéler la supercherie. Néo choisi de connaître la 'vérité', et se réveille donc, dans la réalité - un monde sombre où les machines cultivent les humains pour s'en servir comme source d'énergie. Les derniers 'vrais' êtres humains survivent dans la dernière des cités humaines : Sion. Le reste des films nous raconte le combat de Néo et de ses amis afin de libérer l'humanité de l'esclavage des machines, le tout agrémenté de symbolisme gnostique.


La Gnose

Le mot Gnose vient du grec Gnosis, qui signifie ‘connaissance’. Pour les Gnostiques, le Salut s’obtient à travers une connaissance spéciale, réservée aux initiés. Un de leurs buts est d’emprunter à toutes les religions afin de synthétiser une religion universelle. Certains écrits du Nouveau Testament, dont 1Jean, furent écrits pour réfuter les doctrines gnostiques qui commençaient déjà à infiltrer l’Église primitive. Voici un bref résumé de ces doctrines :

Pour les gnostiques, le monde matériel est mauvais, puisqu'il fut créé par Yahvé. Il créa la terre et les humains pour se venger d'avoir été chassé du panthéon des dieux par Sophia, la déesse suprême, aussi appelée Lucifer. Yahvé n'est pour eux qu'un dieu mineur. Il leur faut donc chercher l'illumination par la connaissance afin de se libérer du monde physique. Pour eux, tout est soumis à un rythme cyclique sans fin. C’est pour cela qu’ils attendent présentement le Nouvel Âge, le cycle de Christ touchant bientôt à sa fin. L’Univers serait éternel puisqu’il est cyclique. Ceci amène aussi la doctrine de la réincarnation, dont le but est de se libérer du monde physique.

Le choix des noms des personnages est très important dans La Matrice. Chaque nom est très symbolique et nous donne la clé pour la bonne interprétation du film. Commençons donc par le héros :

Néo Anderson
Néo est appelé l'Élu, le Sauveur. Il est trahi par un ami, et se fait tuer à la fin du premier film. Il revient à la vie 3 minutes plus tard, et tue le 'méchant'. Il s'élève alors vers les cieux, triomphant. Le parallèle avec Jésus est frappant, et c’est ce qui a fait croire aux chrétiens qu'il s'agissait d'un type de Christ. Ceci est très inquiétant, car ils auraient dû savoir que même l'antéchrist sera blessé mortellement, guérira de façon miraculeuse et se proclamera Dieu! (voir Apocalypse 13:3) Il y a plein d'indices qui me portent à penser que Néo est le type de l'Antéchrist. Tout d'abord son nom :



Néo = Nouveau
Anderson = Fils de l'Homme

Néo est donc le 'nouveau fils de l'homme'! Le chrétien averti y verra là un signe clair qu'il ne s'agit pas d'une allégorie chrétienne, mais plutôt d'un conte gnostique qui nous propose un nouveau Jésus. 'Néo' est aussi une anagramme pour 'one', un terme gnostique pour désigner Lucifer (The One). Madame Blavatsky confirme ceci dans son livre La Doctrine Secrète, dans lequel elle consacre un chapitre complet sur The One:

The Dragon of Wisdom is the One
The One and the Dragon
Lucifer is One

De plus, Morpheus lui offre la connaissance de la vérité sous forme d'une pilule rouge:



Néo choisi la pilule rouge, symbole du fruit de la connaissance.

Ensuite, le vaisseau sur lequel ils sont embarqués s'appelle le Nébuchadnezzar, le nom du Roi de Babylone, l'ennemi d'Israël et un type de l'Antéchrist dans la Bible. Un autre vaisseau, mentionné dans le deuxième volet, s’appelle le Gnose. La cité de Sion est décrite comme étant située au centre de la terre, près du noyau de lave bouillante. À voir ce qui s'y passe dans la Matrice Rechargée, elle est plutôt une représentation de l'enfer que de la cité céleste de l'Éternel!

Le speech de Néo
À la fin du premier film, après sa ‘résurrection’, Néo rejoint l'Architecte au téléphone pour le défier. Voici ce qu'il a à dire à notre Dieu :

« Je sais que vous êtes là, je sens votre présence.
Je sais que vous avez peur, vous avez peur de nous.
Vous avez peur du changement. Je ne connais pas l'avenir.
Je ne suis pas venu vous dire comment tout ça finira.
Je suis venu vous dire comment ça va commencer.
Je vais raccrocher ce téléphone, et ensuite, je montrerai à tous ces gens
ce que vous ne voulez pas qu'ils voient. Je leur ferai voir un monde sans vous.
Un monde sans loi ni contrôle, sans limite ni frontière.
Un monde où tout est possible. Ce que nous en ferons ne dépendra que de vous. »

Après ce speech, il s'envole, tel Christ lors de son ascension, sur une musique rock qui rappelle une chanson très célèbre de Led Zeppelin, un groupe Satanique disciple des enseignements de Crowley… Vous croyez que c'est un hasard? Pas moi.

L'Agent Smith
Les amateurs du film s'amusent à analyser les symboles qu'il contient, mais ils ne semblent pas saisir qui se cache réellement derrière l'Agent Smith, le Némésis de Néo, le vilain du film. Comme je l'ai mentionné plus tôt, les noms ont tous une signification importante, mais personne, jusqu'à maintenant, ne semble avoir percé le mystère 'Smith'. Voyons voir…

Smith est le mot anglais pour 'forgeron'. Cela ne nous dit pas grand chose, mais les frères Wachowski se sont gardé ici une petite subtilité. Si Néo est l'Antéchrist, son Némésis doit nécessairement être… Christ! S'ils avaient nommé leur vilain l'Agent Carpenter (charpentier), cela aurait été trop évident! L'Agent Smith est donc le type de Christ, et pourtant, c'est le vilain du film! Cela nous montre toute la profondeur de la tromperie satanique.

Dans le premier volet de la trilogie, Smith est souvent accompagné de ses deux acolytes, mais les trois semblent ne former qu'un seul être, une trinité, puisque chaque phrase qu'ils prononcent est partagée entre les trois, un la commence et les deux autres la terminent.



Smith passe également par la mort et la résurrection, mais c'est plus subtil. Il est tué par Néo à la fin du premier film pour revenir plus fort dans les suivants. Le fait qu'il peut se multiplier à l'infini symbolise l'Église et le désire de chaque chrétien d'être conforme à l'image de Christ.

L'Architecte
Les gnostiques appellent Démiurge le dieu qui créa le monde physique. Ce mot peut être traduit par Architecte. C’est la vision que les gnostiques ont de notre Dieu: un tyran, soumettant à l'esclavage l'humanité entière. Il se nomme lui-même le Père de la Matrice. Lorsqu'il dialogue avec Néo, il lui raconte comment sa première Matrice fut un échec, parce qu'elle était parfaite, et que l'homme n'y était pas heureux. On y voit là une caricature du Jardin d'Éden.

L'Hindouisme



L'Hindouisme est présenté à la fin de la trilogie comme le seul espoir d'apporter la paix entre les machines et les hommes. C'est exactement ce que les Gnostiques veulent, apporter la sagesse de l'orient au monde entier. Un des prophètes modernes du mouvement Nouvel Âge, Benjamin Creme, affirme: « La nouvelle religion mondiale fusionnera l’Est et l’Ouest. » Rappelons-nous que cela faisait partie du plan de Crowley.

Ceci renforce notre thèse : Les auteurs ont un biais gnostique profondément antichrétien. Nous voyons ici la petite Sati avec l’Oracle (un type de Sophia, le dieu des gnostiques.) La petite fille hindoue représente l’espoir de paix pour les hommes.

Conclusion
Je n'ai pas voulu faire une étude exhaustive du symbolisme gnostique dans la Trilogie de la Matrice, mais juste ce qu'il faut pour illustrer mon point, qui est que nous vivons dans une culture profondément antichrétienne et ce, sans même que nous nous en rendions compte. Ce film n'est qu'un instrument de plus dans la machine de propagande satanique visant à détourner les gens du Seigneur Jésus. Il n'est donc pas étonnant de constater que les frères Wachowsky sont aussi les réalisateurs de V for Vendetta, un film qui soutient le terrorisme, l'homosexualité et l'anarchisme comme style de vie acceptable! Soyons sur nos gardes!

http://www.libreavecdieu.org/matrix.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucx



Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/9/2011, 11:43

Je vous link 2 films que j'ai vu dernièrement qui valent le détour:







Citation :
Sebastian, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d'un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l'un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l'accès à l'eau courante. Costa et Sebastian se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d'un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

Un film de qualité qui concerne la privatisation de l'eau par les multinationales étrangères:
FR: megaupload.com 2C83GLXM






Citation :
Une mystérieuse confrérie d'hommes politiques va signer un contrat mirobolant pour la construction d'une centrale nucléaire. Les riverains menacés restent impuissants face à l'hégémonie de cette organisation. Mais un justicier veille sur la cité Violent et sans pitié, il ne laisse sur les corps de ses victimes qu'une simple carte signée RED EAGLE'

Une histoire de centrale nucléaire, une société secrète qui dirigent des politiciens corrompus et pédophiles. Un anti-héro qui se chargent de les exécuter sans pitiés!
Une série B thaïlandaise d'action remplis de vérités!

FR: megaupload.com JS2KRBMJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/9/2011, 16:50

L'architecte de la matrice est Dieu ?
L'agent smith est le Christ ?


Grosourire Grosourire Grosourire Grosourire Grosourire Grosourire

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ForceTranquille



Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/9/2011, 17:23

Aurélien, pour les gnostiques, la matière est une prison, nous cachant alors la vérité spirituelle.
Dans le film, cette matière, c'est la matrice, le monde.

Le démiurge chez les gnostiques est celui qui a créé la matière, c'est Yahweh. L'architecte a créé la matrice.

Pour l'agent Smith j'avoue que c'est moins flagrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/9/2011, 21:19

Dieu a crée le monde, le monde est mauvais, dieu est bon, il n'y a qu'un seul Dieu, le reste n'est que de la subversion satanique.

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur


Nombre de messages : 3011
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Topic cinema   2/9/2011, 22:56

Analyse intéressante.

Pour l'architecte, il est bizarre que l'auteur "à l'oeil aiguisé" n'ait pas fait le rapprochement avec le "grand architecte de l'univers" (c'est peut-être trop gros) qui est le dieu maçonnique. Celui qui a créer ce monde dans lequel nous sommes....Ils l'affirment. (et qui est le Prince de ce monde ?...)

Alors que Jésus christ a dit: "Mon Royaume n'est pas de ce monde" Jean 18:36

Sinon, le final dans la première partie de la trilogie ou Néo est au téléphone avant de s'envoler, m'avait fait tilter sur la dernière phrase....

« Je sais que vous êtes là, je sens votre présence.
Je sais que vous avez peur, vous avez peur de nous.
Vous avez peur du changement. Je ne connais pas l'avenir.
Je ne suis pas venu vous dire comment tout ça finira.
Je suis venu vous dire comment ça va commencer.
Je vais raccrocher ce téléphone, et ensuite, je montrerai à tous ces gens
ce que vous ne voulez pas qu'ils voient. Je leur ferai voir un monde sans vous.
Un monde sans loi ni contrôle, sans limite ni frontière.
Un monde où tout est possible. Ce que nous en ferons ne dépendra que de vous. »

Après un discours pareil, il annule complètement la chose (ou révèle qq chose?)
en disant:

...."Ce que nous en ferons ne dépendra que de vous."......on s'attendait plutôt à "ne dépendra que de NOUS"


Autrement dit, nous somme esclaves du bon vouloir de l'architecte et tout dépendra de lui pour ce qui est du changement ici-bas ?
Cette dernière phrase contraste complètement avec le reste du texte. C'est mon sentiment.
Mais c'est peut-être une programmation qui me fait dire que tout dépends de nous, de nos choix et de nos actions.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
 
Topic cinema
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haute Fidélité et Home cinema
» Cherche le bon topic
» [CINEMA]La Petit Nicolas
» [Topic Officiel] Je cherche une chanson, aidez-moi!
» Plus Belle La Vie : Le topic des fans !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: