Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE BAPTÊME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: LE BAPTÊME   10/7/2010, 11:40


Citation :
« Dans la Bible, et surtout dans l'Evangile de Saint-Marc, l'œuvre essentielle [de Jean-Baptiste] est le Baptême. Et qu'est-ce, en réalité que ce « baptême », dans quel but Jean-Baptiste l'accomplit-il sur la personne de ceux qui viennent à lui pour s'y soumettre ? Pour répondre à cette question, voyons un peu quelle était l'action produite par le baptême :

Le néophyte était plongé entièrement dans l'eau. Il se produisait alors en lui ce qui se passe toujours quand on reçoit un choc violent, quand on se trouve brusquement en danger de mort, par exemple en tombant à l'eau, ou en faisant une chute en montagne : un dégagement partiel du corps éthérique se produit. En sortant ainsi en partie du corps physique, le corps éthérique provoque ce qui survient toujours aussitôt après la mort : une sorte de vision rétrospective de toute l'existence. C'est un fait bien connu, et qui a été souvent décrit, même par les penseurs matérialistes de notre époque. Or, il se passait quelque chose de semblable lorsque saint Jean baptisait dans le Jourdain. Les néophytes étaient plongés sous l'eau. Ce n'était pas là un baptême pareil à ceux que l'on fait de nos jours ; cette immersion complète provoquait un ébranlement, un dégagement du corps éthérique, si bien que les néophytes voyaient tout à coup des choses qu'ils n'eussent jamais pu comprendre à l'aide de leur seule intelligence. Ils voyaient en esprit leur existence et les influences spirituelles qui l'avait déterminée. Ils voyaient aussi ce qu'Elie prêchait, c'est-à-dire que les temps anciens « étaient accomplis », et qu'une « ère nouvelle allait commencer ». Pendant les quelques instants de clairvoyance que leur procurait le baptême, ils voyaient que les hommes étaient parvenus à un point tournant de leur évolution, que le temps était révolu où ils vivaient agglomérés en une âme-groupe, que de nouveaux rapports devaient s'établir. Tout cela ils le voyaient dans leur corps éthérique libéré. Une nouvelle impulsion, des facultés nouvelles allaient venir enrichir l'humanité.

Le baptême célébré par saint Jean-Baptiste devenait donc un acte de connaissance. « Amendez-vous, ne tournez plus vos regards en arrière seulement, dirigez-les ailleurs : le Dieu qui peut se manifester dans le Moi humain est proche ; le règne de Dieu approche ! » Saint Jean-Baptiste ne prêchait pas seulement cela : il l'enseignait à ceux qu'il baptisait dans le Jourdain, et qui savaient, par leur propre expérience clairvoyante, si fugace fût-elle, que ses paroles étaient l'expression d'un fait universel. » (Rudolf Steiner, L'Evangile de saint Marc, Paris, 1978, pp. 36-37)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 15:07



LE BAPTÊME DE NOTRE-SEIGNEUR


Sa Majesté S'approcha parmi les autres, et Il demanda à saint Jean de Le baptiser comme l'un
d'eux. Le Baptiste Le reconnut et prosterné à Ses pieds, confus (Le retenant) il lui dit: "Je dois
être baptisé par Vous, Seigneur, et Vous venez me demander le Baptême?"
Le Sauveur
répondit: "Laissez-Moi faire maintenant ce que Je désire, car il convient ainsi d'accomplir toute
justice."


Saint Jean ayant achevé de baptiser Notre-Seigneur Jésus-Christ, le ciel s'ouvrit et l'Esprit-Saint
descendit en forme visible de colombe sur Sa tête, et l'on entendit la voix du Père qui disait:
"Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J'ai mis Mes délices et Mes complaisances." Plusieurs
de ceux qui étaient présents entendirent cette voix du Ciel, ceux qui n'étaient point indignes
d'une faveur si admirable, et en même temps ils virent l'Esprit-Saint dans la forme qu'Il vint sur
le Sauveur.

Ce témoignage fut le plus grand qui peut être donné de la divinité de notre
Rédempteur, puisqu'il était manifesté par tout cela que Jésus-Christ était vrai Dieu, égal à Son
Père Éternel dans la substance et les perfections infinies. Le Père voulut être le premier qui
rendît du Ciel, témoignage à la divinité de Jésus-Christ, afin qu'en vertu de Son propre
témoignage, tous ceux qui devaient en être rendus ensuite dans le monde demeurassent
autorisés. Cette voix du Père eut aussi un autre mystère revenant au crédit de Son Fils, car elle
fut comme un dédommagement qu'Il fit en Lui compensant l'acte de S'humilier à recevoir le
Baptême qui servait de remède au péché dont le Verbe fait chair était libre, puisqu'Il était impeccable.

Notre Rédempteur Jésus-Christ offrit au Père avec Son obéissance cet acte de S'humilier à
prendre la forme de pécheur, en recevant le Baptême avec ceux qui l'étaient, Se reconnaissant,
par cette obéissance, inférieur dans la nature humaine commune aux autres enfants d'Adam et
instituant de cette manière le sacrement de Baptême qui devait laver les péchés du monde en
vertu de Ses mérites; et le même Seigneur S'humiliant le premier à recevoir le Baptême des
péchés, demanda et obtint du Père un pardon général pour tous ceux qui le recevraient et qui
sortiraient de la juridiction du démon et du péché et qui seraient régénérés dans le nouvel être
spirituel et surnaturel d'enfants adoptifs du Très-Haut.

La voix du Père et la Personne de l'Esprit-Saint descendirent pour accréditer le Verbe fait
homme, récompenser Son humiliation, approuver le Baptême et les effets qu'il devait avoir,
confesser et manifester Jésus-Christ pour Fils de Dieu véritable et faire connaître les trois
Personnes au nom desquelles le Baptême devait être donné.

Tiré de Marie D'Agreda, C.M., Tome 5, pp. 289-291
1. Mt. 3, 14
2. Ibid. 15
3. Mt. 3, 17
Revenir en haut Aller en bas
Crossmaglen

avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 17:51

Je veux pas polémiquer mais votre baptème n'est pas tout a fait conforme... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 18:42

Crossmaglen a écrit:
Je veux pas polémiquer mais votre baptème n'est pas tout a fait conforme... Rolling Eyes

Notre baptême?
Revenir en haut Aller en bas
Crossmaglen

avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 19:09

Tonino a écrit:
Crossmaglen a écrit:
Je veux pas polémiquer mais votre baptème n'est pas tout a fait conforme... Rolling Eyes

Notre baptême?


Par infusion que vous pratiquez, meme si ce n'est pas très grave. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 19:45

Tonino a écrit:
[...] et l'on entendit la voix du Père qui disait:
"Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J'ai mis Mes délices et Mes complaisances."
Relation quand même très fantaisiste : le texte original des plus anciens manuscrits étant :

"... kaï phônèn ex ouranou genésthaï uios mou ei su, egô sèméron gegenèka se." : littéralement "... aujourd'hui je l'ai engendré."

C'est, en effet, lors du Baptême - et non pas avant - que s'incarne le Verbe divin en la personne de Jésus, d'où l'Epiphanie du véritable Noël au 6 janvier, et la raison du fait que les évangiles de Marc et de saint Jean ne commencent qu'au Baptême et non point à la naissance de l'Enfant.

Détail, mais d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Crossmaglen

avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: LE BAPTÊME   10/7/2010, 20:26

Auda a écrit:
Tonino a écrit:
[...] et l'on entendit la voix du Père qui disait:
"Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J'ai mis Mes délices et Mes complaisances."
Relation quand même très fantaisiste : le texte original des plus anciens manuscrits étant :

"... kaï phônèn ex ouranou genésthaï uios mou ei su, egô sèméron gegenèka se." : littéralement "... aujourd'hui je l'ai engendré."

C'est, en effet, lors du Baptême - et non pas avant - que s'incarne le Verbe divin en la personne de Jésus, d'où l'Epiphanie du véritable Noël au 6 janvier, et la raison du fait que les évangiles de Marc et de saint Jean ne commencent qu'au Baptême et non point à la naissance de l'Enfant.

Détail, mais d'importance.

Ah bon ? Donc Tu as raison contre toutes les traduction et contre tous les traducteurs ?:
New International Version (©1984)
For he received honor and glory from God the Father when the voice came to him from the Majestic Glory, saying, "This is my Son, whom I love; with him I am well pleased."
New Living Translation (©2007)
when he received honor and glory from God the Father. The voice from the majestic glory of God said to him, "This is my dearly loved Son, who brings me great joy."

English Standard Version (©2001)
For when he received honor and glory from God the Father, and the voice was borne to him by the Majestic Glory, “This is my beloved Son, with whom I am well pleased,”

New American Standard Bible (©1995)
For when He received honor and glory from God the Father, such an utterance as this was made to Him by the Majestic Glory, "This is My beloved Son with whom I am well-pleased "--

International Standard Version (©2008)
For he received honor and glory from God the Father when these words from the Majestic Glory were spoken about him: "This is my Son, whom I love. I am pleased with him."

GOD'S WORD® Translation (©1995)
For example, we were eyewitnesses when he received honor and glory from God the Father and when the voice of our majestic God spoke these words to him: "This is my Son, whom I love and in whom I delight."

King James Bible
For he received from God the Father honour and glory, when there came such a voice to him from the excellent glory, This is my beloved Son, in whom I am well pleased.

American King James Version
For he received from God the Father honor and glory, when there came such a voice to him from the excellent glory, This is my beloved Son, in whom I am well pleased.

American Standard Version
For he received from God the Father honor and glory, when there was borne such a voice to him by the Majestic Glory, This is my beloved Son, in whom I am well pleased:

Bible in Basic English
For God the Father gave him honour and glory, when such a voice came to him out of the great glory, saying, This is my dearly loved Son, with whom I am well pleased.

Douay-Rheims Bible
For he received from God the Father, honour and glory: this voice coming down to him from the excellent glory: This is my beloved Son, in whom I am well pleased; hear ye him.

Darby Bible Translation
For he received from God the Father honour and glory, such a voice being uttered to him by the excellent glory: This is my beloved Son, in whom I have found my delight;

English Revised Version
For he received from God the Father honour and glory, when there came such a voice to him from the excellent glory, This is my beloved Son, in whom I am well pleased:

Webster's Bible Translation
For he received from God the Father honor and glory, when there came such a voice to him from the excellent glory, This is my beloved Son, in whom I am well pleased.

Weymouth New Testament
He received honour and glory from God the Father, and out of the wondrous glory words such as these were spoken to Him, "This is My dearly-loved Son, in whom I take delight."

World English Bible
For he received from God the Father honor and glory, when the voice came to him from the Majestic Glory, "This is my beloved Son, in whom I am well pleased."

Young's Literal Translation
for having received from God the Father honour and glory, such a voice being borne to him by the excellent glory: 'This is My Son -- the beloved, in whom I was well pleased;'

Aucun ne le traduit comme toi.

2 Peter 1:17 Greek Study Bible (Apostolic / Interlinear)

λαβὼν γὰρ παρὰ θεοῦ πατρὸς τιμὴν καὶ δόξαν φωνῆς ἐνεχθείσης αὐτῷ τοιᾶσδε ὑπὸ τῆς μεγαλοπρεποῦς δόξης. Ὁ υἱός μου ὁ ἀγαπητός μου οὗτος ἐστιν εἰς ὃν ἐγὼ εὐδόκησα,
KJV with Strong's
For he received from God the Father honour and glory when there came such a voice to him from the excellent glory This is my beloved Son in whom I am well pleased

http://biblos.com/2_peter/1-17.htm

Enfin bref ce n'est qu'un détail Smile

Je rajoute également la traduction faite par les témoins de Jeovah :

17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand les paroles que voici ont été portées jusqu’à lui par la gloire magnifique : “ Celui-ci est mon fils, mon bien-aimé, que moi j’ai agréé. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE BAPTÊME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voici mon certificat de baptême pour la premier plongée a 300 m
» repas baptême
» Idées menu de baptême
» Baptême: parrains et "présentants"
» Pour info : baptême civil non religieux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Christianisme-
Sauter vers: