Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   8/12/2010, 21:07

.


Dernière édition par tagada le 21/5/2011, 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   8/12/2010, 21:24

Wikileaks : les hackers contre-attaquent

Plusieurs sites internet, dont ceux de la compagnie MasterCard, ont été la cible d'attaques informatiques ces derniers jours. Des défenseurs de WikiLeaks entendent ainsi mener des représailles après la détention du fondateur du site controversée.

L'opération « Représailles » («Payback», en anglais) est lancée. Plusieurs sites financiers en conflit avec Wikileaks ont fait ces derniers jours l'objet d'attaques informatiques. Ces attaques consistent notamment à inonder les sites visés de requêtes, afin de bloquer leur fonctionnement. C'est notamment le cas de Mastercard, dont le site est indisponible depuis plusieurs heures, ce mercredi.

Des soutiens de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, ont revendiqué dans un message Twitter la responsabilité des problemès technologiques de Mastercard. «Nous sommes ravis de vous annoncer que http://www.mastercard.com/ est hors service et que cela est confirmé», écrit sur le réseau social un groupe se faisant appeler Anon0ps et affirmant lutter contre la censure.

La société américaine a reconnu connaître «un trafic important» sur son site, précisant qu'elle tentait de restaurer le service mercredi. «Les problèmes techniques du site n'ont pas d'impact sur les consommateurs qui utilisent leurs cartes de crédit pour des transactions sécurisées», a précisé la société, qui avait suspendu mardi ses relations avec Wikileaks, en bloquant des dons en faveur du site.

«Il s'agit d'un gel, pas d'une confiscation»

D'autres entreprises américaines, comme Visa, Amazon.com, Every DNS ou PayPal ont également coupé les liens avec Wikileaks. PayPal, qui a rencontré des problèmes sur son site lundi, affirme toutefois n'avoir reçu aucune pression des Etats-Unis l'incitant à bloquer le compte de WikiLeaks. «Il s'agit d'un gel, pas d'une confiscation», assure le porte-parole de la société. Cette suspension pourrait durer «180 jours maximum».

Swiss PostFinance, département bancaire de la Poste suisse, a également fermé un compte de dons en faveur de WikiLeaks et a pris des mesures de protection afin de contrer une vague d'attaques.

Mark Stephens, principal avocat d'Assange à Londres, a démenti que le fondateur de WikiLeaks ait donné des instructions pour lancer des attaques contre d'autres sites internet.

Ces attaques s'inscrivent dans une vague de soutien à WikiLeaks après l'arrestation de son fondateur, Julian Assange, qui s'est livré mardi à la police londonienne. Actuellement incarcéré en Grande-Bretagne, il tente de s'opposer à une extradition vers la Suède. La justice de ce pays veut l'entendre après les accusations de viol et agression sexuelle portées à son encontre par deux femmes.

http://www.lefigaro.fr/societes/2010/12/08/04015-20101208ARTFIG00689-wikileaks-les-hackers-contre-attaquent.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   8/12/2010, 21:27

L'arnaque Wikileaks vu par les guignols de l'info.

http://www.ubest1.com/user/Tonino17/video/25598
Revenir en haut Aller en bas
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   10/12/2010, 22:52

Alex Jones & Webster Tarpley: The Hidden Agenda Behind WikiLeaks

5 vidéos, in english

December 6, 2010

Alex talks with Webster Tarpley, historian and researcher. Tarpley covers the latest in the explosive story surrounding Wikileaks.


http://www.infowars.com/alex-jones-webster-tarpley-the-hidden-agenda-behind-wikileaks/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   11/12/2010, 18:30

Sondage al-manar


PS: j'ai aussi repondu au deuxième point Wink

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/News.aspx?language=fr


Dernière édition par lorelianeGTQ le 15/12/2010, 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur


Nombre de messages : 3011
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   12/12/2010, 17:09

Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, est
« ennuyé » par la vérité sur le 11 septembre.




Au moment où Julian Assange défraye la chronique mondiale (enfin, pas celle de nos journaux télévisés), avec ses révélations sur le comportement de l’armée américaine et l’ISAF en Afghanistan – minimisées par Obama dans un point presse là-bas, et Morin face à Drucker sur France2 ici – rappelons haut et fort que notre association ReOpen911 parraine depuis plusieurs mois le site Wikileaks. Nous nous associons à l’effort novateur de Julian Assange et son équipe, pour bousculer les méthodes de travail de la paléo-presse traditionnelle, et sa détermination à oeuvrer dans le sens du militantisme pacifiste. Toutefois, ne nous leurrons pas : même Julian Assange, que de nombreux observateurs soupçonnent déjà d’oeuvrer, à son insu ou non, pour la CIA ou une officine occulte du renseignement atlantiste (http://w41k.info/?read=38094), doit faire face comme tout le monde à un "mur sacré" : celui du 11 Septembre. Nous sommes confiants dans l’intégrité de l’équipe restreinte de Julian Assange, mais aimerions aussi que le 11 Septembre figure dans ses dossiers prioritaires, ce qui est loin d’être gagné. Comme le dit Julian Assange, "concernant les complots, je crois dans les faits". Nous aussi.


http://www.reopen911.info/News/2010/08/02/le-fondateur-de-wikileaks-julian-assange-est-%C2%AB-ennuye-%C2%BB-par-la-verite-sur-le-11-septembre/



" Julian Assange, le « maître en révélation » des conspirations internationales, semble être hautement irrité par les gens qui remettent en question les événements du 11 septembre. Dans un entretien avec le Belfast Telegraph, le 19 juillet 2010, interrogé sur l’attaque du 11/9, il a répondu : « Je suis toujours agacé que des gens soient distraits par de fausses conspirations comme le 11/9, quand nous fournissons des preuves de conspirations réelles, sur la guerre ou sur des fraudes financières massives. »

http://www.centpapiers.com/lacide-toxique-de-wikileaks-fuit-dans-toutes-les-directions-sauf-vers-israel/50098


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   12/12/2010, 17:34

Dans cette interview, le journaliste du Belfast Telegraph Matthew Bell demande au fondateur de Wikileaks Julian Assange ce qu’il pense des « théories du complot ». Assange explique alors sa position.

[...]

Et à propos du 11 Septembre ? « Je suis constamment contrarié de voir que des gens se laissent distraire par de fausses conspirations comme celle du 11 Septembre, alors que tout autour de nous, nous apportons des preuves de conspirations réelles, pour la guerre ou des fraudes financières massives. » [Ndlr. en gras dans le texte] Et à propos de la conférence de Bilderberg ? « C’est vaguement un complot, au sens d’un réseau. Nous avons publié leurs notes de réunion. »

M. Assange semble avoir opportunément oublié que le 11 Septembre ait pu être, dans un sens très concret, un « complot pour la guerre », qui mena directement aux guerres d’Afghanistan et d’Iraq, et à la « guerre permanente contre la terreur ».

En novembre 2009, Wikileaks publia « un demi-million de messages de pagers interceptés sur le territoire US, couvrant « une période de 24 heures entourant les attentats du 11 Septembre à New York et Washington » (*) (1). Tout ceci est louable. Cependant, compte tenu des dispositions plutôt curieuses de M. Assange en ce qui concerne le 11 Septembre, à quels efforts doit-on vraiment s’attendre de la part de Wikileaks dans le futur ?

[...]

C’est sûr : une dissimulation de faits pour le 11 Septembre qui « mène au cœur de l’administration américaine » est bien digne de retenir l’attention de Wikileaks, n’est-ce pas ?

http://www.reopen911.info/News/2010/08/02/le-fondateur-de-wikileaks-julian-assange-est-%C2%AB-ennuye-%C2%BB-par-la-verite-sur-le-11-septembre/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   13/12/2010, 23:02


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Wikileaks bosse pour Israël   14/12/2010, 08:43

Des rapports sont tombés aujourd'hui établissant un lien direct entre le créateur de WikiLeaks, Julian Assange, le renseignement Israélien et des "amis Israéliens" dans les médias. On nous dit qu'Assange, lors d'une réunion à Genève, a accepter de permettre Israël de sélectionner ou de censurer toute révélation WikiLeak.

En dépit de l'arrestation spectaculaire de Julian Assange pour viol, une longue histoire relayée avec ferveur par les médias, Assange "le martyr" se révèle être Assange "l'espion Israélien". Les communications venant de l'intérieur de Wikileaks diffèrent grandement de l'image présentée par la presse, donnant à voir un Assange lié aux groupes Israéliens ultra-nationalistes, un Assange avec un agenda extrémiste, un Assange qui se voit lui-même comme un acteur géopolitique, déterminé à censurer, déterminer à fabriquer, et déterminé à trahir.

Le nouvel Assange, tel que les récentes révélations le montrent, pourrait bien être capable, avec l'aide d'Israël et d'amis puissants dans les médias, de mettre en scène une arrestation falsifiée. Le nouvel Assange pourrait aussi être absolument coupable de véritables crimes sexuels, et pas un martyr du tout.

Le regard "derrière le rideau" qui nous a été donné sur WikiLeaks nous montre un Julian Assange capable de tout, maintenant reconnu comme un agent Israélien payé par de multiples sources dans la presse autour du monde.

Les menaces néocon sur fox news "partie du jeu"

Le dernier "Neocon" pro-Israël à attaquer Assange sur le très pro-Israélien réseau Fox News est Newt Gingrich.

Quand j'ai vu Newt Gingrich, Neocon jusqu'au-boutiste avec plein de cadavres dans le placard, sur Freedom Watch avec le Juge Napolitano, quelque chose n'allait pas du tout. Gingrich menaçait Julian Assange, qui a, ce même jour, vanté les mérites de Rupert Murdoch, propriétaire de Fox News et patron de Gingrinch pendant longtemps.

J'ai immédiatement perçu une mise en scène.

Il y a un problème avec tout ça. Tant assage que Gingrich sont de "beaux-enfants" virtuels de Rupert Murdoch, ses successeurs, ses acolytes, et, en dépit du personnage de "mauvais garçon" d'Assange, des jumeaux politiques. Assange, au fond, est tout sauf progressiste et ouvert. Assange, tel que décrit par ceux qui l'entourent, est un dictateur, un manipulateur et un allié de la richesse et de la puissance.

Newt Gingrich était en mission, lui et d'autres Neocons dont Bill O'Reilly de Fox, tous le menaçant pour construire à Assange "sa" crédibilité sur la base de leur absence totale de crédibilité à eux.

Puis ça a été au tour d'Assange

Aujourd'hui nous apprenons qu'Assange est aussi une créature d'Israël, financé par des espions, dirigeant un site de désinformation avec l'aide de Fox News, du New York Times et d'autres géants des médias. Une nouvelle histoire confirmée d'Indypress indique qu'Assange est très lié au renseignement Israélien.
"Assange a rencontré des fonctionnaires Israéliens à Genève plus tôt dans l'année et a négocié l'accord secret. Il semble que le gouvernement Israélien ait en quelque sorte découvert ou attendu que les documents qui seraient fuités contiendraient un nombre important de documents sur les attaques Israélienne au Liban et à Gaza respectivement en 2006 et 2008-2009. Ces documents, dont on dit qu'ils provenaient principalement des ambassades Israéliennes à Tel Aviv et Beyrouth, ont été déplacés, et possiblement détruits par Assange, qui est la seule personne à connâitre le mot de passe qui peut ouvrir ces documents", ont ajouté les sources.
Assange et le 11/9

De façon plus importante, WikiLeaks n'a jamais produit un document mentionnant l'enquête sur le 9/11, la controverse sur le vol secret du "9/12" à destination d'Israël ou les "Israéliens dansant", les 5 agents du Mossad arrêtés sur le pont George Washington le 9/11 dans un van avec 2000 livres d'explosifs. Ce groupe, reconnu comme "documentant" les attaques du 9/11 pour le gouvernement Israélien a été gardé en prison 10 mois et seulement relâché après des querelles diplomatiques et un effort de lobbying conséquent.

Des centaines de câbles ont été produits à ce sujet et des milliers, peut-être des dizaines de milliers en lien avec le 9/11. Tous ont magiquement disparu des mains de Julien Assange dont les déclarations publiques sur le 9/11 le rendent maintenant suspect.

La dictature Wikileaks

A l'intérieur de l'organisation Wikileaks, les négociations secrètes d'Assange sont perçues comme trahison. Assange est décrit comme dictatorial et secret, gardant de nombreuses choses par devers lui.
"Dans un récent entretien avec le journal Allemand Die Tageszeitung, l'ancien porte-parole de WikiLeaks, Daniel Domscheit-Berg a dit que lui et les autres dissidents de WikiLeaks projettent de lancer leur propre plate-forme de donneurs d'alertes pour remplir le but original de "partage de fichiers sans limites".

Mr. Domscheit-Berg, qui va publier un livre sur le temps qu'il a passé "A l'intérieur de WikiLeaks", accuse Assange d'agir comme un "roi" contre le volonté des autres dans l'organisation en "négociant des accords" avec des organisations médiatiques qui ont pour but de créer un effet explosif, dont les autres chez WikiLeaks ont une faible connaissance ou ignorent totalement".
Wikileaks et Tel Aviv

L'existence de paiements faits à Assange par Israël a été un sujet de débat parmi les journalistes jusqu'à aujourd'hui.
Suivant la fuite (et même avant), le Premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahu a dit lors d'une conférence de presse qu'Israël a "travaillé en avance" pour limiter tout dommage causé par les fuites, ajoutant qu'"aucun matériel Israélien classifié n'était présenté par WikiLeaks". Dans une interview au Times Magazine vers la même époque, Assange a fait l'éloge de Netanyahu comme un héros de transparence et d'ouverture.
Cela dit, pour des raisons d'éthique personnelle, j'accorde sans conteste à Assange qu'il est le plus propre des deux, sans le moindre doute, et de loin plus valable que Rupert Murdoch et son empire médiatique, la voix virtuelle de l'Etat d'Israël.

L'arrestation, mythique ou réelle?

Hier, quelque chose de singulier s'est produit en Angleterre. Julian Assange a été arrêté relativement à des accusations qui paraissent bizarres, dans des circonstances qui discréditent le système légal de Suède. Les victimes alléguées ont été citées dans la presse mondiale comme des agents de la CIA dans plus d'une des histoires et l'affaire en elle-même présente des signes évidents de falsification, peut-être pour harceler Assange ou peut-être, du fait de l'étrange timing, pour aider à vendre les données Wikileaks qui ressemble de plus en plus à une escroquerie du renseignement Israélien.

Aujourd'hui, Julian Assange, le "mauvais garçon", le hacker, le violeur accusé, menacé par les néo-cons Américains avec des contrats d'assassinat, écrit pour The Australian, la publication phare de Rupert Murdoch en Australie.

Son article cite Murdoch comme son inspiration. Le lendemain, nous apprenons qu'Assange travaillait, non seulement pour l'Israélien ultra-nationaliste Murdoch mais pour le gouvernement Israélien aussi.

Une psy-op israélienne?

Tous les trois, Gingrich, Assange et Murdoch ont plusieurs choses en commun. Ce sont tous d'avides Sionistes, supporters de l'expansion d'Israël. Murdoch, né Australien d'une mère Juive, est un citoyen Israélien et la puissante force de direction derrière l'ultra-nationaliste Parti Likud, les jusqu'au-boutistes qui poussent au déplacement de la population non-Juive d'Israël, l'aile politique anti-Américaine d'Israël.

Assange, nous ne savons rien d'autre de lui que des rumeurs et des mythes, qui posent maintenant tous sérieusement question.

Un regard sur la "face sombre" de Gingrich ramène aux débuts de sa carrière politique.

Un parcours gingrich...

En 1994, l'épouse de Gingrich, Marianne, a été embauchée par la Société d'Exportation et Développement en Israël. C'était au moment où son mari, le Congressiste Newt Gingrich venait juste d'annoncer son soutien pour l'obtention d'une zone de libre échange pour cette compagnie en Israël. Gingrich s'était déjà positionné comme "bon joueur" après une série d'enquêtes d'éthiques et d'IRS impliquant l'organisation GOPAC et ses pratiques financières questionnables.

Les deux articles, qui présentent la connexion Gingrich/Israël étaient dans le Wall Street Journal, un journal acquis par la suite par Murdoch, a papier qui ne publierait certainement pas une telle histoire aujourd'hui.
Peu après, Newt a été appelé pour aider Murdoch dans le cadre d'une plainte FCC [Commission Fédérale des Communications]faite par NBC. Ils soutenaient que le fait que Fox soit d'appartenance étrangère, Murdoch n'étant pas un Américain, était illégale. Murdoch a alors donné à Gingrich 4,5 millions de $ par sa Société d'Edition Harper Collins, pour écrire un livre. Murdoch a fait des offres similaires à Margaret Thatcher et d'autres politiciens là où Murdoch avait des problèmes de règlementation. Cette fois, quand Newt a été trouvé en réunion avec les lobbyistes de Murdoch, il s'est tout pris en pleine face et il a été contraint de rendre l'argent.
Quand est venu le "temps des explications", Newt et Murdoch ont tout nié, puis il s'est avéré qu'ils se rencontraient secrètement sur un banc de parc. Puis ils ont affirmé que l'agent de Murdoch, Lynn Chu et l'associé de Gingrich, Jeff Eisenach avait mis un terme à l'accord et ai oublié de le leur dire. Rupert Murdoch doit garder Fox et les néo-conservateurs ont pris le contrôle du contenu, faisant de Fox la voix officieuse d'Israël, du Parti républicain et du complexe militaro-industriel.

C'est ainsi qu'a commencé le partenariat Gingrich/Murdoch qui continue à ce jour.

La charade néocon

Séparer le mythe de la réalité, le véritable "WikiLeaks" du "Franken-WikiLeaks" d'Israël et Julian Assange va devenir difficile.

Là où le gouvernement Suédois pourrait bien être réellement après Assange, il est évident que la parade des politiciens néo-cons et des experts des médias, toutes "créatures" de l'empire médiatique de Rupert Murdoch, ne le sont pas.

Les même médias qui travaillent avec Assange pour censurer et manipuler Wikileaks pour le gouvernement Netanyahu en Israël sont les mêmes médias, les mêmes parutions, la même propriété, la même direction qui produit maintenant les menaces et demandent le "lynchage".

Il est rare qu'un tel scénario soit exposé avec succès, particulièrement un scénario d'une telle complexité. D'abord la source de Wikileaks est liée à l'AIPAC, le Lobby Israélien aux Etats-Unis, par une information fuitée d'une poursuite judiciaire privée.

Ensuite nous apprenons qu'Assange, non seulement travaille pour Israël en direct, mais est en plus étroitement aligné avec l'empire des médias Murdoch qui est à l'origine des critiques les plus virulentes contre Wikileaks.

Y aura-t-il une fin à ça, une conclusion "pas si innocente" qui pourrait bien avoir été assemblée pour mener le monde à sa dernière guerre ?

Wikileaks a fait beaucoup de promesses. Il peut recommencer.


Vendredi 10 Décembre 2010

http://www.alterinfo.net/the-truth-life/Wikileaks-Bosse-pour-Tel-aviv_a205.html


Dernière édition par MOBY37 le 14/12/2010, 09:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 09:09

Merci Moby !! Depuis le début cette affaire est suspectée d'avoir été montée de toutes pièces depuis Tel-Aviv ou Washington... Il faut relayer ces infos sur un max de forums où la promotion de wikileaks bat son plein grâce à des agents sionistes comme celui dont parlait hier Lore (Serge Uleski).

Tu peux nous redonner un lien valide, celui ci est tronqué et pointe sur une erreur 404 ?

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 17:34

corrigé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeiyen



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 18:56

Où pourrait-on lire ces rapports ? De qui viennent-ils. Parce que bon, c'est bien beau "des rapports sont tombés", mais un article qui s'appuient sur ces rapports devrait quand même en spécifier l'origine. J'attends de les lire pour me faire un avis, donc si quelqu'un les trouve...


les 5 agents du Mossad arrêtés sur le pont George Washington le 9/11 dans un van avec 2000 livres d'explosifs

Mais bien sûr, les explosifs ont été placés le jour même du 11 septembre. Ils ont dû être discrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2273
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 19:14

Un peu d'humour sur les "agitateurs" américano-sioniste de Wikileaks et leur "révélations" jocolor !


audio des guignols datant d'il y a quelques jours


source : http://www.dailymotion.com/NewWorldOpposition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 19:22

.


Dernière édition par tagada le 21/5/2011, 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2273
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   14/12/2010, 21:54

Mon point de vue plus profond et sérieux sur Wikileaks,qui sera peut-être compréhensible par certains.

"Agiter le peuple avant de s'en servir",voilà une devise qui conviendrait merveilleusement bien à Wikileaks.

On peut se douter que le "buzz" crée autour de ce site avait été planifié et clairement calculé de manière habile largement à l'avance.

En partant de ce point de vue là,on peut largement en conclure également que les critiques virulentes qui se sont développées à l'encontre de ce site d'agitateurs ont aussi été "calculées" comme le reste et font parties du "scénario pré-écrit" par ceux qui en sont les "instigateurs" réels,et qu'elles concourent également à alimenter ce même "buzz" dans un sens.

Donc méfiance !

Aussi les agitateurs débusqués l'ont été un peu trop facilement à mon gout,ça me parait étrangement facile tout ça,peut-être y a t-il encore d'autres forces derrière celles-ci,mieux organisées,et que les premières en sont seulement les esclaves inconscientes de leurs "suggestions" dont elles se croient elles-mêmes être les initiatrices.

Tout ceci résulte d'un triptyque action-réaction-solution parfaitement bien maitrisé par certains,et ils est bien possible que les véritables cartes du jeu n'aient pas encore été découvertes,gardées bien au chaud pour une utilisation ultérieure,à l'abri du règne de la quantité...

Une question bien simple vient donc à l'esprit qui réfléchit.

A qui profitent réellement le crime ?

Aux sionistes et au complexe militaro-industriel américain à court termes,cela me semble clair.

Peut-être bien aussi aux Illuminatis à long terme,dans un but de conflit des civilisations généralisé devant perdurer et qui s'approche à grand pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2273
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   15/12/2010, 04:06

Le meilleur article que j'ai pu lire sur l'imposture Wikileaks à ce jour.On y apprend des choses très intéressantes.Lisez-le bien en détails.

Wikileaks ? Une intox sioniste


Désinformation signifie « fausse information propagée délibérément dans le but d'influencer ou de confondre des rivaux. » Les gouvernements en usent pour induire en erreur et manipuler leur population, déclencher des guerres, faire chanter d’autres régimes. C’est l'arme suprême de la presse.

La plus efficace désinformation est faite de mensonges aussi bien que de faits [réels]. Wikileaks, fondé par Julian Assange, colle idéalement, jusque dans la lettre, à cette description. Il est devenu du jour au lendemain l'une des plus grandes affaires de « divulgation » de l'histoire moderne.
Pourtant, en réalité, c’est le plus grands projets de désinformation de l'histoire, et sans doute le plus pernicieux car déguisé en entreprise de divulgation de vérités. Les informations fournies par Wikileaks ne sont pas neuves, pas révolutionnaires ; elles ne font pas autant de tort à la Zunie que les gens le pensent ; il s’agit de réalités parcellaires ; et elles sont surchargées d’autant de propagande que ce que pondent au jour le jour les médias sionistes. Quelqu’un bénéficie de cette propagande. Et ce quelqu'un est l’illégitime entité usurpatrice d'Israël. Le gouvernement israélien lui-même le pense (1).


Sur l’Afghanistan ? Des balivernes

Publiée plus tôt cette année par Assange sous la forme de plus de 92.000 documents, la première grande « fuite » concernait l'Afghanistan occupé. Ces documents comportaient des « dossiers secrets » sur des meurtres de civils par la Zunie et l'OTAN, avec des histoires sur Oussama Ben Laden, un croque-mitaine mort depuis longtemps, des bêtises sur les Talibans achetant des missiles air-sol, et beaucoup de mensonges sur l’ISI, l’agence de renseignement pakistanaise (2). Il n’y avait pas un seul document sur :

- la formation israélienne des Talibans (3),
- les énormes profits sur la drogue du Mossad (4), de la CIA (5) et des marionnettes zuniennes, Hamid Karzaï et son frère (6),
- les liens de Karzaï avec Unocal et le Sioniste criminel de guerre Henry Kissinger (7),
- les opérations affairistes clandestines israéliennes, mises en place pour prendre le contrôle des champs pétrolifères des pays voisins, au Turkménistan, en Ouzbékistan et au Kazakhstan (8-)
- la mafia judéo-russe, entièrement protégée par l'entité sioniste, qui vend des armes aux seigneurs de guerre afghans soutenus par la Zunie (9).

Pourquoi ne mentionner aucun de ces faits et opérations extrêmement importants, dangereusement préjudiciables ? Parce que, ce faisant, ça compromettrait un régime israélien déjà condamné à l'échelle internationale.
Des journalistes, des blogueurs et des militants de l'Afghanistan occupé et de l'étranger ont fait des reportages sur le grand nombre de victimes civiles là-bas depuis le début de l'intervention zunienne, il y a plus de 30 ans. Wikileaks ne révèle rien qui n’est déjà connu ; il renforce seulement la propagande sioniste sur le « bien-fondé d’une guerre contre le terrorisme. »


Sur l’Iraq ? Des âneries

Sous la forme de près de 400.000 documents, la grande « fuite » suivante de l'organisation d’Assange, qui a obtenu plus de notoriété que la précédente, concernait l’Iraq occupé. Tout comme la désinformation sur l'Afghanistan occupé, elle incluait :

- des « dossiers secrets » sur des massacres de civils par des militaires zuniens, la torture à laquelle se livrent le criminel de guerre Nouri al-Maliki et ses forces (que, selon Wikileaks, des responsables militaires zuniens auraient tenté de faire cesser) (10),
- les manquements du régime zunien à semoncer les Blackwater (XE) pour les massacres qu’ils commettent (11),
- des exécutions brutales par l’occupant zunien et britannique mélangées à d’autres inepties sur un Al-Qaïda fictif,
- des idioties sur l'Iran qui formerait des hommes de milices irakiennes et sur des drones iraniens survolant l'Irak (12), sur l’Iran se livrant à de la contrebande d’armes, de munitions et d'explosifs vers l’Irak (13),
- des accusations ridicules contre le Hezbollah, le mouvement de Résistance libanaise, qui formerait des Irakiens à l'art du kidnapping d'enfant (14),
- des attaques calomnieuses contre la Garde révolutionnaire iranienne, et d'autres affirmations absurdes sur la République islamique qui se livrerait au meurtre d’Irakiens innocents.

Les registres de Wikileaks sur la guerre d’Irak « révèlent » aussi le nombre de victimes civiles : 66.081 (15). Ils « dévoilent » par-dessus le marché que les armes irakiennes de destruction massive ont vraiment existé, que les troupiers ont trouvé des laboratoires d’armes chimiques, des toxines adaptées au terrorisme, et des caches d'armes chimiques (16).
Il n'y avait rien de « secret » dans le fait que les forces zuniennes et britanniques massacraient, torturaient et violaient des innocents en Irak occupé. Comme en Afghanistan, avec beaucoup plus d'efficacité que Wikileaks, des journalistes Irakiens et internationaux, des blogueurs et des militants ont signalé les assassinats de civils en Irak depuis le début de l'occupation illégitime. Les militaires zuniens n'ont pas tenté de faire cesser la torture pratiquée par la marionnette al-Maliki sur des Irakiens emprisonnés abusivement, ils y ont participé. Ils lui ont ouvert la voie après l’avoir approuvée. Ils en étaient les principaux fauteurs (17). Des prisons secrètes où les barbares zuniens torturent des Irakiens innocents sont en ce moment même toujours en activité (18). La Zunie a embauché des mercenaires de Blackwater pour instiller la peur et exécuter des actes de terrorisme contre le peuple irakien, bien évidemment elle ne les a pas grondés. L’armée terroriste privée du prince Erik ne faisait que ce que lui demandait le régime zunien.

Penser que le Hezbollah forme des miliciens étrangers pour se mêler aux affaires de l'État est démence pure ; Sayyed Hassan Nasrallah a lui-même déclaré à maintes reprises que, si le Hezbollah voulait renverser le gouvernement libanais, il l’aurait déjà fait (19). Ses objectifs (comme en témoignent ses actions), sont de protéger le peuple libanais, d’assurer sa sécurité et de défendre sa dignité. Le Hezbollah ne porte pas atteinte à son propre gouvernement, il est stupide de penser qu'il pourrait saper celui d'une autre nation. La propagande visant l'Iran est pathétique, il y a assez d'armes en Irak pour des éternités grâce au soutien zunien à Saddam Hussein (20), il n'est nul besoin que l'Iran fournisse en « contrebande » des armes aux milices irakiennes. Les drones volant dans le ciel irakien appartenaient à la répugnante entité sioniste, et non pas à l'Iran (21). Les autres accusations ressemblent à des machinations exhumées de quelque donjon de clubs de réflexion sionistes et de groupes de pression salivant à la destruction de la République islamique, et non pas à un travail de dénonciateur tentant de révéler la corruption pour propager la vérité. Ces accusations servent le dossier sioniste en faveur d’une frappe militaire contre l'Iran. Ces accusations poussent encore à la guerre, pas à la paix.
Wikileaks ne doit pas avoir récupéré la bonne note de service sur les victimes civiles en Irak occupé. 66.081 est loin du compte. Leur nombre a éclipsé la borne des 1,5 millions. Rien de moins que cela. Un nombre aussi faible, surtout avancé par Wikileaks, est une fausse déclaration classique, visant à protéger le régime zunien et ses sbires. C'est une insulte aux 5 millions d'orphelins irakiens et aux 5 millions de réfugiés irakiens. C'est une gifle aux morts irakiens dont les noms ne seront jamais connus parce qu'ils ont été réduits en cendres par la Zunie et l'armement israélien. Et l’idée que des troupiers zuniens auraient trouvé des armes de destruction massive en Irak, après que le mythe des armes de destruction massive irakiennes ait été déboulonné maintes et maintes fois en tant que propagande sioniste, est franchement exaspérante. Les seules armes de destruction massive en Irak sont les bombes mark-77, le phosphore blanc, et les milliers de tonnes d'uranium appauvri répandus à Bassorah, Bagdad et Falloujah par l'armée terroriste de Zunie et les agents du Mossad israéliens positionnés stratégiquement (22).

Sous le feu au nom d’Israël

Où sont les révélations sur :

- les 55 sociétés sionistes qui profitent du sang versé irakien ? (23)
- les objets volés en Irak par des agents sionistes ? (24)
- les centaines d'agents du Mossad opérant à Mossoul ? (25)
- les installations de fabrication de bombes du Mossad à Kirkouk ? (26)
- les assassins du Mossad en poste dans plusieurs villages autour de la région dévastée de Fallujah ? (27)
- les engins explosifs improvisés à embout d’uranium appauvri de l’entreprise sioniste Zapata Engineering, qui ont massacré des milliers de gens à Najaf, Karbala et Tal Afar, pour n’en nommer que quelques-uns ? (28)
- les marchands d'armes israéliens fournissant des armes aux escadrons de la mort formés par la CIA ? (29)
- le Sioniste criminel de guerre Paul Wolfowitz, introduisant des experts es torture du Shin Bet pour former l'armée zunienne ? (30)
- la conduite des interrogatoires du Mossad et la torture dans les geôles d’Irak, notamment à Abou Ghraib ? (31)
- les faits qui reliront la guerre illégale, conçue exclusivement par des Sionistes, à Israël ?

Il n’y en a pas parce que Wikileaks ne s’intéresse pas à démasquer les véritables criminels ; son but est d’éloigner le public de la vérité pour le manipuler. C’est un tout nouveau COINTELPRO* qui recommence.
[* Ndt : programme de contre-intelligence, de brouillage de la compréhension pour embobiner les gens dans un but précis].

La première divulgation de Wikileaks visait la République islamique du Pakistan. Cette opération avait pour objectifs de donner une crédibilité à la guerre criminelle illégale d’Obama, qui avec ses attaques de drones a tué plus de 1.000 civils (32), de soulever la possibilité d'une future occupation ostensible, et de dissimuler l'ingérence d'Israël dans les territoires afghans occupés. Il est capital de remarquer que la déstabilisation du Pakistan était un objectif sioniste, puisque David Ben Gourion, l’architecte de la Nakba, en avait fait la déclaration (33).
La deuxième diffusion de Wikileaks visait la République islamique d'Iran. L'objectif de cette opération était de calomnier deux des très rares entités sur Terre résistant à Israël, le Hezbollah et l'Iran, ainsi que de dissimuler les empreintes digitales sioniste partout dans le démembrement de l'Irak. En confirmant que le programme nucléaire iranien est de nature pacifique et ne concernait en rien des fins militaires, l'AIEA avait déjà contrecarré par inadvertance le projet sioniste d’attaquer l'Iran sur la base de prémisses nucléaires (34). Les experts sionistes es controverse (hasbara) ont besoin de tenter un nouveau truc ; grâce à Wikileaks, les accusations contre l'Iran du régime Bush sioniste ont refait surface sous couvert de « révélations. » C’est truqué.


Conclusion

Une note finale est nécessaire au sujet de Julian Assange, l'homme salué comme un combattant pour la liberté, un révolutionnaire et un ami du peuple opprimé.
Lors d’une récente interview, il a déclaré, « Quand nous arrivent de tous côtés des preuves d’intrigues réelles, pour la guerre ou d’immenses fraudes financières, ça m’ennuie constamment que des gens s’occupent de prétendues conspirations comme le 11/9. » (35)
Il est ahurissant qu’Assange soit agacé par ceux qui cherchent la vérité derrière les 1,5 millions d'innocents morts en Irak occupé, les 1,2 millions de victimes dans les territoires occupés Afghanistan, et les nombreux autres innocents, hommes, femmes et enfants, morts en Palestine occupée, au Liban, Pakistan, Yémen et en Somalie. Le 11/9 est tout sauf un faux complot. Des preuves accablantes montrent que des responsables zuniens et israéliens n’avaient pas que la connaissance anticipée de l'événement, et qu’ils l’ont planifié et mis à exécution. C'était une opération sous fausse bannière de la CIA et du Mossad, montée pour protéger l'entité sioniste de toute future menace militaire et étendre dans le monde entier la domination parasitaire de la Zunie et du régime illégitime de Tel Aviv par le biais d’une « guerre contre le terrorisme » d'inspiration sioniste (36).
Celui qui, oubliant délibérément les crimes israéliens dans les territoires occupés d’Afghanistan et d'Irak, insulte les chercheurs de la vérité derrière le 11/9, diffame le mouvement vertueux du Hezbollah, propage sur l'Iran une propagande qui parachève la campagne de diabolisation infligée à la République islamique par le lobby et les médias sionistes, n'est pas un combattant pour la liberté ; ce genre d’individu est un menteur et un propagandiste.

Comme une sorte de cadeau pour jour de fête, la toute dernière « fuite » de Wikileaks sur l'Irak occupé a été remise en bloc à plusieurs grands médias publics, notamment à Al-Jazirah, au New York Times sioniste, au Der Spiegel allemand qui a diffamé le Hezbollah dans le passé en accusant odieusement la Résistance de vendre des stupéfiants (37 ), au journal français sous contrôle sioniste Le Monde, qui a aussi diffamé le Hezbollah récemment (38) et à The Guardian britannique. Ce n'est pas une fuite. Ce n'est pas une révélation. C’est un communiqué de presse. Un spectacle médiatique. Un cirque servant à dissimuler les véritables crimes.
Ceux qui s’intéressent aux fuites réelles, et de surcroît au vrai courage, devraient lire l'histoire de Mordechai Vanunu. Il a dénoncé le programme nucléaire israélien et a passé les 26 dernières années en Israël, 18 années consécutives dans des prisons inhumaines et 11 ans en isolement (39).

Comme l'Afghanistan, l'Irak a été anéanti par le régime sioniste. En traitant de la destruction de ces nations, et du massacre de millions de leurs habitants, il est indispensable de comprendre les crimes commis pour démêler le rôle d'Israël. Toute personne ou institution omettant cela est un ignorant, un lâche ou un collaborateur. Ces gens n’ont pas de place dans la cause pour la restitution des territoires occupés aux peuples autochtones et la traduction en justice de leurs bourreaux.
En soutenant Wikileaks, vous ne luttez pas contre l'occupant. Vous n’honorez pas les martyrs. Vous ne luttez pas contre l'impérialisme. Et vous ne rendez pas ses coups à l'oppresseur. Vous aidez Israël et la dissimulation des activités de son réseau criminel. Wikileaks est une intox sioniste. Réveillez-vous.


Sources

(1)
Wikileaks Reports Could Halt Iran's Nuclear Drive de Yaakov Katz, Jerusalem Post
(2) Wikileaks, Afghanistan and Pakistan de Muhammad Abdullah Gul
(3) Framing Pakistan: How The Pro-Israel Media Enables India's Surrogate Warfare de Maidhc Ó Cathail
(4) Intel Expert Says 9/11 Looks Like A Hollywood Show de Christopher Bollyn
(5) The Spoils Of War: Afghanistan's Multibillion Dollar Heroin Trade de Michel Chossudovsky
(6) Wikileaks Is Israel, Like We All Didn't Know de Gordon Duff, Veterans Today
(7) Profil d’Unocal sur History Commons
(8-) The Great Game: The War For Caspian Oil And Gas de Christopher Bollyn
(9) Drugs For Guns: How The Afghan Heroin Trade Is Fueling The Taliban Insurgency de Jerome Starkey, The Independent ; Red Mafiya: How The Russian Mob Has Invaded America de Robert Friedman
(10) Iraq War Documents Shed Light On Civilian Deaths, Prisoner Abuse de David Wood
(11) Iraq War Logs: Private Militarization Run Amok de Pratap Chatterjee, The Guardian
(12) US Shot Down Iranian Drone In Iraq, Wikileaks Confirms de Adam Weinstein
(13) Leaked Reports Detail Iran’s Aid for Iraqi Militias de Michael R. Gordon et Andrew W. Lehren, The New York Times
(14) Wikileaks Tip Iran's Hand In Iraq de Samuel Segev, Winnipeg Free Press
(15) Iraq War Leaks: No US Investigation Of Many Abuses de Al-Masry Al-Youm
(16) Wikileaks Show WMD Hunt Continued In Iraq – With Surprising Results de Noah Shachtman
(17) Iraq Today: Afflicted By Violence, Devastation, Corruption And Desperation de Stephen Lendman
(18) Lawless Arrests, Detentions And Torture In Iraq de Stephen Lendman
(19) Sayyed Nasrallah: Bellemare, UN Protecting False Witnesses d’Al-Manar
(20) Ho Hum, More Wikileaks Chickenfeed de Gordon Duff, Veterans Today
(21) Israeli Drones Said Operating Over Iraq And Afghanistan de Yossi Melman, Haaretz
(22) The Zionist Murderers Of Iraq de Jonathan Azaziah
(23) Fifty-five Israeli companies said to be operating in Iraq under assumed names, de l’agence de presse Yaqen, traduction de Muhammad Abu Nasr
(24) Israel Hopes To Colonize Parts of Iraq as 'Greater Israel' de Wayne Madsen. En français : Le « Grand Israël » coloniserait une partie de l’Irak
(25) Facts Vs. Beliefs –Today’s Ancient Warfare de Jeff Gates
(26) Resistance Kills Mossad Agents In Iraq de The Egyptian Gazette
(27) Israel's Battle In Fallujah de Rashid Khashana, Al-Hayat
(28) Iraq IEDs: Mossad/Zapata Engineering Conspiracy? de Cloak et Dagger ; Israeli Made IEDs and US Zapata Engineering made IED Triggers Are Killing US, Canadian And NATO Soldiers de NB Gazette
(29) Israeli Officer Sells Weapons To Terrorists In Iraq de Press TV ; CIA Death Squads Operating In Iraq d’Henry Michaels
(30) Seymour Hersh And The Missing Zionist-Israeli Connection de James Petras
(31) Mossad Does Interrogations in Iraqi Jails: Human Rights Group de China Radio International English ; What Were Mossad Agents With Fraudulent New Zealand Passports Doing In Iraq? de Jerry Mazza
(32) US Drone Strikes Kill 18 In Pakistan de Press TV
(33) Mossad And India Spy Agency Team Up, Target Pakistan de Tariq Saeedi
(34) IAEA report: zero evidence of Iran nukes. US Orwellian corporate war media: Iran building nukes? De Carl Herman, Los Angeles Examiner
(35) Wanted By The CIA: The Man Who Keeps No Secrets de Matthew Bell, The Independent
(36) 9/11: Israel's Grand Deception de Jonathan Azaziah
(37) Hezbollah Denies Der Spiegel's 'Cheap Fabrications' d’Al-Manar
(38) Le Monde: A Group Affiliated With Hezbollah Takes Photos Of The Hague de NOW Lebanon
(39) The Woman From Mossad: The Story Of Mordechai Vanunu And The Israeli Nuclear Program de Peter Hounam


source : http://nemesisnom.fr/conspirations/wikileaks-une-intox-sioniste/

Original : www.maskofzion.com/2010/10/wikileaks-is-zionist-poison.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   15/12/2010, 07:27

pirea a écrit:
les 5 agents du Mossad arrêtés sur le pont George Washington le 9/11 dans un van avec 2000 livres d'explosifs

J'avais lu un peu vite le texte d'Alterinfo et effectivement, il s'agit d'un raccourci inopportun. Comme le rappelle Tagada, les arrestations de ressortissants israéliens ce jour là à New York sont connues et ne sont absolument pas contestables.

pirea a écrit:
Mais bien sûr, les explosifs ont été placés le jour même du 11 septembre. Ils ont dû être discrets.

Cette phrase est totalement absurde ! Il a fallu des mois et des mois pour planifier ces attentats. La conception a du demander des années et à elle seule,la phase technique du minage des bâtiments avec les charges de nano-thermite a du demander des semaines voire des mois de travail (fonction du nombre d'agents chargés de ça.).


Paralleye, ton dernier post sur Wikileaks est remarquable ! Je vais prendre le temps de le lire en profondeur avant de le commenter mais il s'agit à première vue d'un travail de fonds de qualité qui va considérablement nous aider à contrer la propagande. Merci beaucoup Smile

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   15/12/2010, 16:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur


Nombre de messages : 3011
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   16/12/2010, 20:36

L'Australien de 39 ans (Assange) vivra en résidence surveillée dans un manoir géorgien cossu, à 200 km de Londres, porter un bracelet électronique, donner son passeport, respecter un couvre-feu et se présenter chaque jour au commissariat de police local le plus proche. "L'assignation dans un manoir" selon le bon mot d'un de ses avocats, inclura un accès à internet d'après le porte-parole de WikiLeaks.

http://www.francesoir.fr/assange-en-liberte-conditionnelle-une-fois-sa-caution-payee

Aidez le à se réfugier dans un manoir avec accès internet pour qu'il puisse continuer à diffuser la vérité...

défenseurs de vérité, envoyez vos deniers !!!

Arrow http://funds.gofundme.com/1eslk


Comme l'a bien fait remarquer Soral, Qu'avait il en tête pour se planquer en Angleterre ???? n'avait-il pas anticiper la chose ? ?




scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   17/12/2010, 11:18

nex a écrit:
L'Australien de 39 ans (Assange) vivra en résidence surveillée dans un manoir géorgien cossu, à 200 km de Londres, porter un bracelet électronique, donner son passeport, respecter un couvre-feu et se présenter chaque jour au commissariat de police local le plus proche. "L'assignation dans un manoir" selon le bon mot d'un de ses avocats, inclura un accès à internet d'après le porte-parole de WikiLeaks.

http://www.francesoir.fr/assange-en-liberte-conditionnelle-une-fois-sa-caution-payee

Aidez le à se réfugier dans un manoir avec accès internet pour qu'il puisse continuer à diffuser la vérité...

défenseurs de vérité, envoyez vos deniers !!!

Arrow http://funds.gofundme.com/1eslk


Comme l'a bien fait remarquer Soral, Qu'avait il en tête pour se planquer en Angleterre ???? n'avait-il pas anticiper la chose ? ?




scratch

Cette info a sa place dans la catégorie humour...lol
240 hectares pour l'homme le plus menacé de la planète...même pablo escobar n'a pas fait mieux!

Vivement que ca se termine toute cette mascarade..marre d'être pris pour un con en permanence...ca commence à être lassant même à force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur


Nombre de messages : 3011
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   17/12/2010, 17:15

geoff78 du forum

http://www.planete-revelations.com/forum.htm

a pompé le site Wikileaks et le propose en PDF, pratique pour les recherches par mots clés (2790 pages)

©http://www.megaupload.com/?d=Z99HMZUF

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   23/12/2010, 18:22

WikiLeaks, le faux-monnayeur de l’information
Article placé le 21 déc 2010, par Mecanopolis

A la fin des années soixante-dix, des imprimeurs et photo-graveurs de génie, à Paris, fabriquèrent, par milliers, des chèques de voyage, au nom de la « First National City Bank », et inondèrent le marché grâce à un réseau de militants révolutionnaires (1).

L’escroquerie prit une telle ampleur que la banque de New-York finit par négocier, avec les faussaires, le rachat des plaques.

Au même moment, des agents du KGB écoulaient, à prix d’or, à Potsdam, des microfilms jaunis, témoignant de durs combats, en Afghanistan…

C’est entre ces deux histoires qu’il faudrait ranger, aujourd’hui, le phénomène WikiLeaks et la bande d’internautes, dirigés par l’australien Julian ASSANGE.

Une sorte d’Andy WARHOL, capable de transformer la moindre note de frais d’une ambassade US à Kaboul, relative à la consommation de papier hygiénique, en billets de 100 dollars.

Même si certains feignent de présenter la fine équipe comme des anarchistes qui ajouteraient une plus-value au journalisme électronique, personne n’est dupe.

La machine à fabriquer des fuites ne dérange pas le sommeil de Robert GATES.

Le dandy aux cheveux blancs qui occupe notre large écran plat n’est pas un dissident ni un journaliste engagé.

Mais un pirate informatique qui a compris et mis en pratique un principe très simple : plus l’information est estampillée « Confidentiel défense », plus elle a des chances d’être cru et partagée par un nombre invraisemblable de gogos.

DU PRODUCTEUR DES MENSONGES DIRECTEMENT AU CONSOMMATEUR

Les capitalistes possèdent les îles Caïman pour blanchir leur argent sale ; les pirates de WikiLeaks, l’Islande (2), ruinée par le spéculateur Georges SOROS, dont Julian ASSANGE a élargi sérieusement les perspectives.

Là le corsaire de l’info a ouvert un comptoir on line : celui de la sous-traitance des poubelles du Pentagone et des papiers non-broyés du département d’état.

La machine à fabriquer des fuites y mélange judicieusement, dans un flot perpétuel de télégrammes, écrits dans la langue impériale, le vrai et le faux.

Le Mossad, le M16, la CIA, la DCRI, etc. des entreprises comme des particuliers, peuvent venir tranquillement, entre deux lettres de déserteurs, déposer les « bijoux de famille » ou des produits toxiques.

Comme pendant la guerre du Vietnam, au Canada, le « traitre aux intérêts américains » redore ici le blason d’un « Monde libre », blessé par les images scandaleuses provenant de Guantanamo Bay ou du camp de concentration de Bagram.

Selon les lois américaines contrairement au droit français, la société ou la personne morale qui publie des secrets d’état n’est pas répréhensible.

Au reste, Julian ASSANGE n’est pas accusé de haute trahison ou d’intelligence avec l’ennemi, en Islande, Grande-Bretagne ou aux États-Unis.

Son commerce licite est politiquement correct.

Le propos du receleur, étant de négocier, dans les places où règne le libre échange, des documents déjà éventés…

On reste dans le cadre strict de la « libéralisation, privatisation et globalisation du renseignement », en évitant de mettre en danger les différentes sécurités nationales (3).

La trahison est un exercice hautement contrôlée chez WikiLeaks (4).

Le biffin de l’info, recherché par Interpol, pour une sombre affaire d’agression, en Suède, ne s’étend pas sur les raisons de l’invasion puis de l’occupation de l’Afghanistan ou de l’Irak, ni ne donne la parole aux « combattants ennemis ».

Les télégrammes et datas du Pentagone ou département d’état sont fournis tel quel.

Le recyclage de papiers compromettants, entre ses mains, est un commerce juteux – très sérieux.

S’ il y a encore un secret, dans l’entreprise de Glasnots, c’est seulement celui de son chiffre d’affaires.

Le génie de WikiLeaks est d’avoir fait converger, par la technique, trois genres qui, autrefois, ne se mélangeaient guère : l’espionnage, dans les poubelles, le journalisme et la propagande.

120 journalistes éplucheraient, à temps plein, les documents, déclassés sauvagement, et les notes qualifiées « croustillantes » du département d’état.

ASSANGE a transformé chacun d’entre-eux, loin de leur métier initial, en expert du jargon diplomatique ou militaire et en éventuel correspondant d’une agence de sécurité.

Le site owni.org, chargé de mettre en ligne une partie des documents, signale que WikiLeaks ne demande, aujourd’hui, qu’aux journaux à grand tirage d’être leurs officiers traitants.

Le flibustier du Net a réussi à convaincre, à une vitesse prodigieuse, les plus grands quotidiens de la Planète, « Le Monde », « The Guardian », « Der Spiegel », « The New-York Times », « El Païs », de la justesse de son combat.

A terme, ASSANGE et sa bande, enrichis pour avoir mis en contact les barbouzes, les soldats en déshérence et la fine fleur du journalisme, laisseront le « club des cinq » diriger le navire.

Grâce à WikiLeaks, le reporter découvre, loin des hôtels malfamés de Rawalpindi, les joies de se baigner dans la Source même et de l’interpréter directement.

Jamais une presse, depuis la « Pravda », n’a été bue aussi facilement et enivré autant de monde.

HIMALOVE

(1) Lire « Lucio, l’irréductible », Bernard Thomas, éditions Flammarion, paru en 2000.

(2) Le 3 décembre 2010, nous apprenons que Julian ASSANGE demande pour WikiLeaks l’asile informatique en France et à la Confédération helvétique ; le site kriptome.org, ennemi juré de WikiLeaks, parle de « couardise » de la part de son dirigeant ; il semble que l’un des parrains de l’entreprise, le spéculateur Georges SOROS lui ait demandé, pour des raisons inconnues, de quitter l’Islande…

(3) Les révélations de WikiLeaks ne mettent en danger que les sécurités nationales des pays suivants : Vénézuéla, Cuba, Chine, Iran, Pakistan, Corée du nord, Birmanie, Liban du Hezbollah.

(4) Il est à noter, au moment où le Congrès américain demande la libération immédiate de l’espion, Johnatan POLLARD, ancien officier de l’US Navy, condamné à perpétuité pour avoir donné les clefs électroniques de la NSA à Israël, WikiLeaks fait tout comme le réseau Indymedia pour taire toute information à propos de l’état hébreux.


Source : http://www.mecanopolis.org/?p=20971
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2273
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   1/1/2011, 08:47

J'ai trouvé cet article sur un site appelé Infoguerilla qui mentionne plusieurs liens pour le moins douteux de Wikileaks et de personnes gravitant autour.Certaines des infos contenues dans l'article sont néanmoins à prendre avec des pincettes à mon avis,restons vigilant et gardons un esprit critique sur tout ça.

http://infoguerilla.fr/

Derrière Wikileaks...Les Rothschilds.

Posted 30 déc 2010 in nouvel ordre mondial

Voir également notre précédent article sur ce même sujet.

L’opération Wikileaks est une opération Rothschild.
mardi 21 décembre 2010, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 21 décembre 2010).
Voici la preuve que l’avocat de Julian Assange de Wikileaks est lié à la branche anglaise des Rothschild.

L’avocat de Julian Assange, de Wikileaks, est Mark Stephens.
La preuve en est, par exemple, ce tout premier paragraphe d’une dépêche AFP datée du 15/12/2010 à 11:34, intitulée « WikiLeaks : l’avocat de Julian Assange se plaint de n’avoir pas accès à son client » et publiée notamment dans le point au lien suivant :
http://www.lepoint.fr/monde/wikilea…
Extrait :
« Mark Stephens, l’un des avocats du fondateur de WikiLeaks,
Julian Assange, s’est plaint mercredi de n’avoir pas un accès suffisant à
son client, emprisonné depuis plus d’une semaine dans l’attente d’une
décision sur son éventuelle extradition vers la Suède
. »
Or Mark Stephens est aussi un avocat au service des Rothschild.
En effet, le Waddesdon Manor appartient aux Rothschild. En voici la preuve :
http://fr.wikilingue.com/es/Waddesd…



(Au passage, on remarquera que le Wiki-Lingue est vraiment beta !)

Et l’un des cabinets d’avocats du Waddesdon Trust, dont l’un des buts est l’entretien du Waddesdon Manor, est Finers Stephens Innocent (FSI) :

http://www.charityperformance.com/c…


Voici maintenant le site internet du cabinet d’avocats Finers Stephens Innocent
(FSI). Vous pourrez y voir défiler sur la gauche une série de photos
dont celle de Mark Stephens et à droite une publicité pour le Julian Assange Defence Fund :
http://www.fsilaw.com

CQFD : l’avocat de Julian Assange est au service des Rothschild.
L’on a appris récemment que Julian Assange était en Angleterre depuis
trois mois. C’est par conséquent depuis sa résidence anglaise qu’il a
organisé les trois dernières séries de « fuites » de documents
« secrets ».
Si Julian Assange a organisé ces diverses séries de « fuites » depuis l’Angleterre, c’est bien sûr pour être au plus prêt de ses maîtres, les Rothschild, propriétaires du Waddesdon Manor dont l’avocat est aussi celui de Wikileaks.


Les Rothschild sont les grands maîtres du sionisme

C’est à Lord Rothschild que fut adressée en 1917 la déclaration Balfour sur la création d’un foyer national juif en Palestine.
http://www.monde-diplomatique.fr/ca…
2 novembre 1917

Cher Lord Rothschild,
J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa
Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l’adresse des
aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par
lui.
« Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement
l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et
emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet
objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse
porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non
juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont
les juifs jouissent dans tout autre pays. »
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.
Arthur James Balfour

Voir également cet article.


La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France
Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :
Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général
de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son
cabinet d’avril 1948 à 1953.
En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les
fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses
sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique
du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un
éventail plus large de relations.
Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois
présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.
Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna
pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la
banque Rothschild.
Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de
cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.
Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.
3 janvier 1973, réforme de la Banque de France
Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de
France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui
bloque toute possibilité d’avance au trésor :
« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »
Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973
interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la
France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ;
alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le
faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait
sans intérêt.
Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre
monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même
coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux
dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.
Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.
L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine
précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de
la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la
dette constatée, calculée avec les intérêts.


Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La dette à fin 1979 était de 239 milliards
d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327
milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de
1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros
d’intérêts.

1327 – 1306 = 21 Milliards d’Euros !
: Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le
droit de faire les banques privées —, la dette publique serait
quasiment inexistante aujourd’hui.

Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ;
il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait
fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de
battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et
incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.
C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.
NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards
d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela
fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.
« Libération » abrite WikiLeaks
http://www.liberation.fr/making-of/…
Libération a décidé de participer au mouvement de soutien qui se met en place sur le Net pour empêcher l’asphyxie du site.
Par LIBÉRATION.FR
Nous avons choisi d’empêcher l’asphyxie de WikiLeaks à l’heure où des
gouvernements et des entreprises cherchent à bloquer son fonctionnement
sans même une décision de justice. Comme des milliers d’autres sites,
Libération.fr a décidé de participer au mouvement de soutien qui se met
en place sur le Net en répliquant le contenu de WikiLeaks à la virgule
près. Ces sites dits « miroirs » peuvent être hébergés par tout un
chacun disposant d’espace sur des serveurs. C’est ce que nous avons fait
afin d’empêcher que disparaissent de la Toile les informations de
WikiLeaks sélectionnées avec les journaux partenaires. Nous avons donc
ouvert cette adresse :
wikileaks.liberation.fr .
« Libération » de Sartre à Rothschild
http://www.monde-diplomatique.fr/li…
htmlA htmlB Fondé en 1973 par Jean-Paul Sartre, Libération voulait «
donner la parole au peuple » et « lutter contre le journalisme couché ».
Pour accomplir un tel projet, l’équipe du journal s’accordait sur
l’essentiel : pas de publicité, égalité des salaires, le capital aux
salariés.
Au début des années 1980, Libération s’est lancé à la conquête des
annonceurs publicitaires et des cadres urbains à haut revenu. Il a
ouvert son capital. Le journal militant s’est transformé en entreprise
de presse, rachetée par le groupe Chargeur en 1996 puis renflouée en
2005 par le banquier Edouard de Rothschild. Aux salariés, ce dernier a
expliqué qu’il était « utopique de vouloir différencier rédaction et
actionnaire ».
Depuis vingt-cinq ans, le quotidien camoufle son conservatisme économique par ses « audaces » culturelles.
Car Libération fut aussi le laboratoire d’une métamorphose. Celle
d’une gauche convertie au libéralisme, aiguillonnée par des médias
eux-mêmes acquis à ce nouveau culte. A travers l’analyse d’un cas
exemplaire, ce livre examine les ressorts d’une révolution conservatrice
dans la vie intellectuelle française.
Tentative de traduction du passage de Chossudowsky intitulé : « Wikileaks Social and Corporate Entourage »
http://mai68.org/spip/spip.php?article1865
Entourage social et entrepreneurial de Wikileaks
Wikileaks et The Economist ont conclu une relation très étrange. En
effet, Julian Assange, le fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks, a
remporté en 2008 The Economist’s New Media Award.
The Economist est étroitement lié aux élites financières de
Grande-Bretagne. Il s’agit d’un organe d’information qui a, tout compte
fait, soutenu la participation de la Grande-Bretagne à la guerre en
Irak. Le rédacteur en chef de The Economist, John Micklethwait, a aussi
participé à la réunion du groupe Bilderberg en Juin 2010.
The Economist porte également la marque de la famille Rothschild. Sir
Evelyn Robert Adrian de Rothschild a été président de The Economist de
1972 à 1989. Son épouse Lynn Forester de Rothschild siège actuellement
au conseil d’administration de The Economist. La famille Rothschild
détient également un grand nombre d’actions de The Economist. Ancien
rédacteur en chef de The Economist (1974-86), Andrew Stephen Bower
Knight est actuellement président de la J. Rothschild Capital Management
Fund. On dit aussi de lui qu’il est membre du Comité de direction
(1986) du Bilderberg.
La grande question est de savoir pourquoi Julian Assange reçoit le
soutien d’un organe d’information anglais, The Economist, connu avant
tout pour être toujours impliqué dans la désinformation ?
N’avons-nous pas affaire à un cas de « dissidence fabriquée », où
l’action de soutenir et récompenser les efforts d’Assange pour
Wikileaks, devient un moyen de contrôler et manipuler le projet
Wikileaks ; et, du même coup, de l’intégrer aux médias traditionnels ?
Il convient également de mentionner un autre fait important :
L’avocat de Julian Assange, Mark Stephens, du Finers Stephens Innocent
(FSI), un important cabinet d’avocats de l’élite londonienne, se trouve
être aussi le conseiller juridique du Rothschild Waddesdon Trust. Bien
qu’en soi cela ne prouve rien, ce fait doit néanmoins être examiné dans
le contexte plus large de l’entourage social et d’entreprise de
Wikileaks : le New York Times, le CFR, The Economist, Time Magazine,
Forbes, Finers Stephens Innocent (FSI), etc.

Source: mai68 et alterinfo


source de l'article : http://infoguerilla.fr/?p=7403
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2273
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.   29/9/2011, 03:35

Petit article qui date de la fin de l'année dernière contenant une multitude de sources,de lien d'articles,bref une belle synthèse permettant de savoir pour qui roule Wikileaks,ce qui est un secret de polichinelle ici pirat !

Trouvé à ce lien :

http://purpleliquor.blogspot.com/2010/12/netanyahou-wikileaks-est-bon-pour.html


Netanyahou: Wikileaks est bon pour Israël





Netanyahu: WikiLeaks revelations were good for Israel

Netanyahu sur Wikileaks, sachant que Wikileaks c'est Israël

À qui profitent les « bombes médiatiques » de Wikileaks ? À nous !!! Jubilent les Israéliens



Les étranges fuites de Wikileaks servent aux Israéliens.

JEFF GATES : WIKILEAKS — LA CONNEXION TEL AVIV

JEFF GATES : WIKILEAKS -- THE TEL AVIV CONNECTION

The world thinks like us: Ynet editorial states the obvious, WikiLeaks works for Israel

Wikileaks founder Julian Assange has close links to the Economist, controlled by the Rothschild banking family

Connection Assange Netanyahou - Le consulat US à Jérusalem a vendu aux enchères des documents secrets

Wikileaks : à qui profite le crime ?

Les révélations de Wikileaks profitent à Israël




L'acide toxique de Wikileaks fuit dans toutes les directions, sauf vers Israël

First documents Wikileaked: Ahmadinejad is 'Hitler'

Leaked document: Israel Defense Minister Ehud Barak tells US to attack Iran, N. Korea

Wiki-Leaks Serves Israeli Agenda Of Demonizing Iran

Wikileaks "Cablegate" Psychological Operation Justifies Zionist War Propaganda

GORDON DUFF: SELLING WIKILEAKS, SELLING HATE FOR AMERICA

‘ZIOLEAKS’ AND PALESTINE -‘TOP TEN NUGGETS’

Analysis: Wikileaks vindicate, don't damage, Israel

GORDON DUFF: WIKILEAKS, UNE TOUCHE D'ASSANGE ET LA PUANTEUR DE L'AIPAC
"de récents aveux selon lesquels le lobby Israélien, AIPAC, reçoit de façon routinière des masses d'informations classifiées fait peser des soupçons sur lui en tant que suspect n°1 en qualité de source de Wikileaks"

Gordon Duff: Wikileaks, A Touch Of Assange and the Stench of AIPAC
“recent admissions that the Israeli lobby, AIPAC, routinely receives masses of classified information makes them suspect #1 for being the source of Wikileaks” Wikileaks is like a TV show that never gets off the ground. We started with a “shoot ‘em up” in Iraq, the helicopter slaughter soon forgotten and move on to, well, what? [...]

JEFF GATES WikiLeaks – More Israeli Game Theory Warfare?
(Le site est faussement signalé comme "malveillant" et "pouvant
endommager votre ordinateur". On se demande qui peut bien être derrière ça !)

A qui profitent les révélations de Wikileaks ?

WIKIPEDIA, GOOGLE servent le sionisme: UNE FOIS DE PLUS HASBARA SIONISTE DANS WIKIPEDIA

WikiILeaks Intox sioniste

Wikileaks : Israël n’est pas le rempart de l’Occident mais son pire ennemi

Wikileaks : l'effarante désinformation de Ynet reprise sans pondération aucune par courrier international

Wikileaks : comment Israël porte tort à son "allié indéfectible"

Wikileaks "Cablegate" Psychological Operation Justifies Zionist War Propaganda

Wikileaks leaks toxic acid in every direction, except to Israel

"Erdogan hait Israël": le grand mot est lâché...pour qui n'avait pas encore compris que Wikileaks c'est Israël

GORDON DUFF: SELLING WIKILEAKS, SELLING HATE FOR AMERICA

Noam Chomsky : "la première menace perçue par les Arabes est Israël" (80%) L'Iran est craint par 10%

Wikileaks secret documents are US plot against Iran, claims leader Mahmoud Ahmadinejad

'West is assassinating scientists as negotiation strategy'

Ahmadinejad - WikiLeaks US 'Psychological Warfare'

Former Pakistani General: CIA, Mossad behind WikiLeaks Reports

On reality and its alternates: Glenn Beck vs. Julian Assange

WikiLeaks: Russians smell anti-Obama conspiracy

Operation Trojan Horse: US government will use WikiLeaks 'revelations' to shut down internet domains


VIDEO - NPR'S PROPAGANDA SYSTEM AGAINST IRAN
National Public Radio's pro-Israeli bias in downplaying a Nov. 29, 2010
terror bombing against Iranians and presenting Israeli agent Jeffrey
Goldberg as an objective observer of Iranian and Arab affairs, is
exposed by former Associated Press reporter Michael Hoffman.



AUDIO PODCAST The Ugly Truth (Mark Glenn) Nov 30, 2010



Jeff Gates of http://www.criminalstate.com/ joins the program to discuss the latest wikileaks controversy as an Israeli intelligence operation aimed at getting the US involved in war with Iran. Listen Now :


Standard Podcasts: Hide Player Play in Popup Download Embeddable Player


Flashback : WikiLeaks Under Scrutiny For Being US-Israel Psyops Organization

The Mysterious "Laptop Documents". Using Fake Intelligence to Justify a Pre-emptive Nuclear War on Iran



VIDEO - David Duke Wikileaks exposes Zionist Treachery


ALAN HART : NETANYAHU ET LA "DEMONISATION" D'ISRAËL

Criminels de Guerre Israéliens

Tout ce que peuvent espérer les 200 criminels de guerre israéliens, c’est une amnistie palestinienne…


club-acacia.over-blog.com:

La France aux ordres de déments venus d’Israël

La publication de câbles diplomatiques par Wikileaks révèle à quel point les Affaires étrangères françaises sont dirigées par des étrangers aux intérêts d’une secte politico-religieuse totalement hors de contrôle.

Ainsi Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique de Sarközy, tandis que le ministre des Affaires étrangères était Bernard Kouchner, a traité le président vénézuélien Hugo Chavez de « fou » qui transformerait son pays en un « autre Zimbabwe ».

Le même a attaqué avec violence l’Iran, se faisant le porte-parole des volontés bellicistes d’Israël :

« Levitte fait remarquer que la réponse iranienne à l'ouverture du
président Obama et de l'Occident est une “farce”, bien que les Russes y aient vu une véritable initiative. Le régime iranien actuel est dans les faits un Etat fasciste et le temps est venu de décider des prochaines étapes. Il a souligné que la Chancelière Angela Merkel partage la position du président français et est prête à soutenir une position ferme sur les sanctions, mais que le ministre des Affaires étrangères Steimeier est plus prudent.
»

Sans surprise, il se réjouit de l’élection de sa coreligionnaire Madeleine Albright à la tête d’un groupe d’experts [sic] de l’OTAN.

Sur ce blog :

"Wikileaks" veut vous convaincre que le bourbier afghan est la faute du Pakistan
Confirmation du rôle des juifs américains dans l'exportation du terrorisme, notamment en Palestine
Projets d'Holocauste global: la revanche des Néandertaliens?

Vers un scénario de Troisième Guerre mondiale? Le rôle d’Israël dans le déclenchement d’une guerre contre l’Iran

Wiesel,Lieberman et Dershowitz se joignent à Hagee pour présenter une pétition
visant l'inculpation d'Ahmadinejad pour 'incitation au génocide'


Publié par L'ubiquiste à l'adresse 16:51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Wikileaks : Naissance d'un géant du renseignement stratégique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Programme pour nouveaux dragueurs côtiers !!!
» Napoléon Total War
» La transformation des armées : CAP 2020
» Plan strategique et marine belge horizon 2030
» Dossier : Force Océanique Stratégique (FOST)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: