Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Association SURVIE : FrançAfrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Association SURVIE : FrançAfrique   30/7/2010, 21:18

Dernierement j'ai découvert une asso.
dont j'ai pu écouter une conférence et acheté 4/5 livres tres interessant et utile pour la sensibilisation .

Leurs travaux sont considérables et importants , car se qui se passe pour la FrançAfrique est grossomodo la meme chose que pour tous les autres pays colonisés ou du moins en explique les fonctionnements et dérives.

Bonne découverte.

Déscriptif : SURVIE FRANCE

Survie est une association (loi 1901) qui mène des campagnes d’information et d’interpellation des citoyens et des élus
pour une réforme de la politique de la France en Afrique et des relations Nord-Sud.
Elle fonde son action sur la légitimité qui incombe à chacun d’interpeller ses élus et d’exiger un contrôle réel des choix politiques dans tous les domaines.

Elle compte 1600 adhérents, plusieurs centaines de militants
et une vingtaine de groupes locaux qui relaient ses campagnes dans toute la France.

L’engagement de Survie repose sur un constat :

les problèmes de développement et la pauvreté dans les pays du Sud ont avant tout des causes politiques.
C’est donc dans le champ politique qu’il convient d’agir.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Quelques Livres , allant du livre poche au veritable pavé , écrits par l'asso elle meme ainsi que par quelques associés dont: François-Xavier Verschave (ancien dir. de l'asso. malheuresment décedé en 2005)et bien d'autres.


Les "Dossiers noirs" sont issus d’une collaboration entre Survie et Oxfam France-Agir ici,
qui mènent régulièrement, avec une vingtaine d’associations françaises,
des campagnes conjointes pour "ramener à la raison démocratique" la politique de la France en Afrique.

Les voici ...

Les "Dossiers noirs" en exposent les mécanismes et en dénoncent les dérives les plus scandaleuses :
qu’elles soient le fait des responsables officiels ou des multiples groupes et acteurs,
officieux ou clandestins, qu’ils entretiennent ou tolèrent.

Tous les Dossiers noirs peuvent être commandés à Survie, moyennant 1 euro de frais de port par Dossier.
Vous pouvez aussi trouver ces ouvrages en librairie.(Normalement)

Les Dossiers sont édités chez Agone depuis le n°15, les 15 premiers Dossiers sont édités chez l’Harmattan



- Dossier noir n°22, L’or africain. Pillages, trafics & commerce international, Gilles Labarthe (2007), (ed. Agone) 12 euros

L’or africain est un livre-enquête qui s’attache à dévoiler les dysfonctionnements chroniques et les aspects occultes de l’exploitation aurifère en Afrique. Il décortique le rôle des paradis fiscaux et des multinationales européennes et américaines dans ce qui s’apparente à un véritable pillage. Il met également en avant les mouvements de résistance qui, au Mali, dans le reste de l’Afrique et dans le monde, s’opposent à une exploitation incontrôlée des ressources nautrelles.


- Dossier noir n°21, La privatisation de la violence. Mercenaires et Sociétés militaires privées au service du marché, Xavier Renou (2006), (ed. Agone) 24 euros

Les mercenaires de jadis sont aujourd’hui les employés de « sociétés militaires privées » parfaitement légales qui, renvoyant à un passé révolu l’image sulfureuse des « chiens de guerre », tentent de se construire un rôle respectable dans la fiction d’un marché dispensateur de paix et de démocratie. Elles proposent pourtant à leurs clients les habituelles prestations d’ordre militaire :
opérations de déstabilisation, combat, conseil en stratégie, logistique, etc. Parce qu’elles se mettent au service des multinationales qui exploitent les pays du Sud dotés en ressources minières, ces sociétés agissent comme les gardiens d’un ordre économique qui maintient dans la plus grande dépendance des pays en principe libérés depuis plusieurs décennies du joug colonial.


- Dossier noir n°20, Le Togo : de l’esclavage au libéralisme mafieux, Gilles Labarthe (2005), (ed. Agone) 11 euros

Cette enquête mène le lecteur à la découverte d’une des plus longues dictatures militaires de l’histoire contemporaine africaine. Dans ce pays « ami de la France » s’activent depuis plus de quarante ans un ensemble de réseaux au service d’une passion commune : le détournement des fonds publics et le pillage des ressources naturelles. Ce Dossier noir démonte les principaux mécanismes et jeux d’influence étrangers qui ont contribué à ruiner depuis 40 ans l’équilibre économique et social d’une jeune nation, surnommée la « Suisse de l’Afrique » jusqu’à la fin des années 1970.


- Dossier noir n°19, Comores-Mayotte : une histoire néocoloniale, Pierre Caminade (2003), (ed. Agone) 11 euros, (disponible également en livre électronique (ebook) chez Agone)

En 1975, lors de la décolonisation des Comores, la France viole le droit international en arrachant Mayotte à son archipel.
Condamnée plus de vingt fois par l’ONU, cette occupation reste illégale. Ainsi, le rattachement de Mayotte à la France est un facteur de déstabilisation des Comores qui, depuis 1997, sont marquées par une crise politique et institutionnelle sans précédent. Ce livre propose un examen des motivations à la présence militaire française dans cette région où passent deux tiers du pétrole exporté du Moyen-Orient. Il analyse le processus de « domtomisation » puis ses conséquences, notamment pour le reste de l’archipel des Comores, devenu chasse gardée d’une clique de mercenaires, Bob Denard en tête.


- Dossier noir n°18, Les affaires sous la guerres. Armes, pétrole & argent sale en Angola, Global Witness (2003), (ed. Agone) 13 euros
(disponible également en livre électronique (ebook) chez Agone)

Depuis que la guerre civile angolaise a repris en janvier 1998, le développement économique et social du pays n’a cessé de se détériorer alors que les revenus pétroliers continuent de croître. Les investigations de l’ONG britannique Global Witness ont révélé que les hauts fonctionnaires angolais émargent sur des acquisitions militaires largement surévaluées, et dévoilé l’existence de fuites de capitaux dans les îles Vierges britanniques. Ce livre met à jour les complicités dont se sont rendues coupables sociétés pétrolières et banques internationales avec l’argent des contribuables des pays du Nord. Il révèle le dispositif de pillage des avoirs de l’État angolais par ses élites corrompues. Il montre comment le blanchiment d’argent dévoilé par l’« Angolagate » ne s’arrête pas en France mais s’étend notamment à l’Europe, à la Russie et aux États-Unis.


- Dossier noir n°17 (version papier épuisée, disponible en livre électronique (ebook) chez Agone), Les pillards de la forêt, exploitations criminelles en Afrique, Arnaud Labrousse et François-Xavier Verschave (2002), (ed. Agone)

Ce Dossier regroupe plusieurs études de cas assez exemplaires de pillage des ressources forestières dans lequel les opérateurs
français occupent une place privilégiée. Pour comprendre comment s’organise ce pillage, il analyse les agissements de nombreuses sociétés (Rougier, Bolloré, Thanry, Pallisco, etc.) ; décrypte les liens entre des acteurs de l’exploitation et les réseaux mafieux, entre des hommes politiques occidentaux tels que Foccart, Godfrain, Pasqua, Chirac et leurs homologues africains ; enfin, suit l’argent du bois depuis la Banque mondiale jusqu’aux coffres des paradis fiscaux, depuis les ventes de grumes jusqu’aux trafics d’armes.


- Dossier noir n°16 (version papier épuisée, disponible en livre électronique (ebook) chez Agone),

L’envers de la dette, criminalité économique et politique au Congo-Brazzaville et en Angola (novembre 2001), François-Xavier Verschave (ed. Agone)

Dans l’Envers de la dette, François-Xavier Verschave, poursuit la dénonciation des relations troubles entre la France et certains pays du continent africain. Il s’intéresse particulièrement aux cas de l’Angola et du Congo-Brazzaville. Pour leur malheur pourrait-on dire, ces pays ont des sols qui regorgent de richesses : diamants, métaux et bien évidemment pétrole. Cette manne est un enjeu que se disputent différents clans avec l’aide de leurs parrains français, comme la compagnie Elf. L’auteur relate dans le détail l’histoire de ces relations en montrant les conséquences pour les citoyens de ces pays à travers l’analyse de la constitution de colossales dettes publiques.


- Dossier noir n°15, Bolloré : monopoles, services compris. Tentacules africaines (2000)(ed. L’Harmattan) 4,57 euros

Le groupe Bolloré vise une situation de monopole en Afrique dans des secteurs stratégiques comme le transport, ou aussi rentables que le tabac, et a prodigieusement étendu son emprise sur tout le continent. Ce dossier tente de montrer le caractère tentaculaire d’un nouvel empire économique, ses accointances avec les dictatures africaines, ainsi que les atteintes à l’environnement causées par
une exploitation forestière incontrôlée.


- Dossier noir n°14, Le silence de la forêt : réseaux, mafias et filiales bois au Cameroun (octobre 2000)(ed. L’Harmattan) 4,57 euros

Moins connue que l’exploitation pétrolière, l ’exploitation des produits de la forêt (caoutchouc, bois) fut, historiquement, au cœur de la relation coloniale. Elle en a constitué l’un des modes les plus violents à travers l’esclavage puis le travail forcé. Si ce dernier a été aboli voici un demi-siècle dans l’Empire français, l’exploitation forestière s’est poursuivie sans discontinuer. Ce dossier présente une investigation dans un pays, le Cameroun, classés parmi les plus corrompus de la planète.


- Dossier noir n°13, Projet pétrolier Tchad-Cameroun : Dés pipés sur le pipe-line (1999)(ed. L’Harmattan) 6,10 euros

Le projet d’oléoduc partant du Tchad et traversant le Cameroun a déjà donné lieu à de nombreuses controverses. Et pour cause ! Sur le continent africain, la découverte du pétrole a trop souvent été synonyme d’un surcroît de corruption et de dictature. Compte-tenu de la situation politique au Tchad et au Cameroun, ce projet pétrolier ne peut être que source d’inquiétude.


- Dossier noir n°12, La Sécurité au Sommet, l’insécurité à la base (novembre 1998)(ed. L’Harmattan) 18,29 euros

Réalisé à l’occasion du sommet franco-africain (novembre 1998) ayant pour thème la sécurité, ce Dossier noir aborde sous l’angle de la sécurité la situation de pays ou régions sous tension : Gabon, Tchad, Djibouti, Comores, Cameroun, Congo-Brazzaville, Togo, Guinée-Bissau et région des Grands Lacs. Quatre sujets touchant directement aux relations franco-africaines y sont aussi mis en exergue : les services secrets, les mercenaires et la privatisation des interventions militaires, la coopération militaire et le trafic d’armes.


- Dossier noir n°11, Dossier Noir spécial mémoire : La traite et l’esclavage négriers, Godwin TETE (juin 1998)(ed. L’Harmattan) 6,86 euros

Ce dossier noir est un dossier spécial mémoire. Il saisit l’occasion du cent-cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage pour éditer une étude précise et documentée sur la traite et l’esclavage négriers. Ce document est réalisé par Godwin Tété qui, en s’intéressant à l’histoire, n’a jamais déserté le combat du présent.


- Dossier noir n°10, France-Sénégal : Une vitrine craquelée (octobre 1997)(ed. L’Harmattan) 7,65 euros

Premier pays du sud du Sahara à avoir été en contact avec la France, le Sénégal est considéré comme une vitrine démocratique. Aujourd’hui, la vitrine se craquelle. Le Sénégal s’enfonce dans la crise économique, la pauvreté prospère. L’essentiel des richesses du pays est happé par le réseau franco-sénégalais, la « fransénégal », qui verrouille aussi le système politique. De fortes instabilités se profilent à l’horizon.


- Dossier noir n°9, France-Zaïre-Congo (1960-1997) : Echec aux mercenaires (juin 1997)(ed. L’Harmattan) 13,72 euros

Le 15 mars 1997, Kisangani tombe comme un fruit mûr. La rébellion menée par Laurent-Désiré Kabila bouscule la coalition hétéroclite qu’avait tenté de lui opposer le clan Mobutu et les réseaux français. La route de Kinshasa est ouverte. Cette fois-ci, le système Mobutu ne sera pas sauvé par une intervention française ou occidentale. Depuis 37 ans, les ingérences plus ou moins mercenaires avaient fini par devenir le « signe zaïrois ». En 1997, les Africains ont triomphé des mercenaires, non l’inverse.


- Dossier noir n°8, Tchad, Niger : Escroqueries à la démocratie (octobre 1996)(ed. L’Harmattan) 10,67 euros

Au Tchad le 2 juin 1996, les citoyens se sont rendus massivement aux urnes pour une "fête de la démocratie". Ils espéraient que, pour la première fois, le scrutin présidentiel serait libre et sincère. Alors que la France avait pris en charge l’organisation logistique de cette élection, une fraude monumentale a eu lieu. Idriss Déby devait gagner par tous les moyens, la France y a contribué. Au Niger, le 7 juillet 1996, le général nigérien Ibrahim Baré Maïnassara a transformé avec le soutien de la France un scrutin libre en vote des casernes. Deux peuples africains ont montré leur soif de démocratie. La Françafrique a, hélas, une nouvelle fois signifié qu’elle préférait conserver les généraux amis.


- Dossier noir n°7, France-Cameroun : Croisement dangereux (juin 1996)(ed. L’Harmattan) 9,15 euros

Le Cameroun est un pays charnière. C’est un carrefour de géographie physique et humaine, un vivier de ressources, un lieu géométrique de rencontres ou d’affrontements culturels. Cela fait se richesse, ce peut être son drame. Trop de pirates le dépouillent, trop d’incendiaires attisent les rivalités ethniques et linguistiques. Français ou Camerounais, ils poussent le pays à l’abîme. D’autres veulent le faire entrer en démocratie. Les jeux croisés des uns et des autres feront des élections présidentielles de 1997 une échéance décisive.


- Dossier noir n°6, Jacques Chirac et la Françafrique : Retour à la case Foccart ? (décembre 1995)(ed. L’Harmattan) 10,67 euros

Un changement de président implique un vaste renouvellement au sommet du dispositif franco-africain, et peut donner lieu à certaines réformes. Qu’en est-il dans le nouvel exécutif chiraquien ? Ce 6ème Dossier noir fait le bilan de six mois de discours, de nominations, d’actes et de projets. On a pu croire que Jacques Chirac voulait dompter la Françafrique : elle l’a vite rattrapé…


- Dossier noir n°5, Les candidats et l’Afrique : le dire et le faire (avril 1995)(ed. L’Harmattan)

- Dossier noir n°4, Présence militaire française en Afrique : dérives (mars 1995)(ed. L’Harmattan)

- Dossier noir n°3, France, Tchad, Soudan : au gré des clans (février 1995)(ed. L’Harmattan)

- Dossier noir n°2, Les liaisons mafieuses de la Françafrique (janvier 1995)(ed. L’Harmattan)

- Dossier noir n°1, Rwanda : depuis le 7 avril, la France choisit le camp du génocide (décembre 1994)(ed. L’Harmattan)


_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

Liens et docs:

Wikipedia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Survie_%28association%29


Radio (conferences audio à télécharger , ...)

http://www.afriradio.net/


sur dailymotion

http://www.dailymotion.com/survie-media


Doc pdf

Plaquette
http://www.juliepudlowski.com/Plaquette%20Survie.pdf

Coordonnées des groupes locaux
http://www.africawantstobefree.com/groupes_locaux_survie.pdf

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

Quelques liens de SURVIE en France .


Survie-France

http://survie.org/


Paris IDF

http://www.survie-paris.org/


Alsace

http://survie67.free.fr/


Bouches du Rhones

http://survie-13.org/


Pays de Loire

http://survie44.over-blog.org/


Midi-Pyrénées

http://survie31.over-blog.com/article-rencontre-debat-election-et-democratie-en-afrique-le-cas-du-togo-50401175.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Association SURVIE : FrançAfrique   30/7/2010, 22:01

Effectivement, Survie apporte une documentation importante sur le néocolonialisme de l'Etat français.
Revenir en haut Aller en bas
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Association SURVIE : FrançAfrique   31/7/2010, 15:48

Le plus simple pour acheter leurs livres est de passer diretement dans un de leurs relai et de pouvoir ainsi directement approfondir et debatre des themes souhaités .

Coordonnées des groupes locaux
http://www.africawantstobefree.com/groupes_locaux_survie.pdf

et les conférences audio
http://www.afriradio.net/mot230.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Association SURVIE : FrançAfrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Association SURVIE : FrançAfrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoires et histoire] Contre-torpilleur Le Malin
» Association Française de Portage des Bébés
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Thor Aïe, Diex Aïe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Livres/Archives/Documents etc...-
Sauter vers: