Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
easycore

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : LORRAINE
Date d'inscription : 07/08/2010

MessageSujet: LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN   26/8/2010, 19:47

bonsoir a tous j'ouvre ce topic de débat dans le but de voir clair au sujet du systeme bancaire musulman, j'ai passé la semaine a écrire un sujet assez convaincant (que je vais vous soumettre) en esperant que vous me donnerez votre avis sur la qustion et pensez vous que ce systeme peut faire face a la crise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
easycore

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : LORRAINE
Date d'inscription : 07/08/2010

MessageSujet: Re: LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN   26/8/2010, 19:47

La pratique de la finance islamique a prédominé en Islam durant le Moyen Age, le développement du crédit stimulant le commerce et les activités de l’entreprise. En Espagne ,dans les autres pays de la Méditerranée comme dans les Etats baltes ,les marchands islamiques devinrent des intermédiaires indispensables aux activités de négoce .En fait ,les financiers et les hommes d’affaires européens adoptèrent par la suite de nombreux concepts ,technique et instruments financiers islamiques.

Par contre ,le terme « système financier islamiques (SFI) « remonte seulement au milieu des années 80 .Auparavant ,toutes les activités commerciales ou mercantiles conformes aux principes de l’Islam étaient regroupées sous la catégorie des pratiques bancaires « sans intérêt »ou « islamique « .Cependant ,l’absence d’intérêt ne suffit pas pour décrire correctement l’ensemble d’un SFI,mais il s’appuie sur d’autre principes de la doctrine islamique tels que la promotion du partage des risques ,les droits et les devoirs des particuliers ,le droit de propriété et le caractère sacré des contrats .De même ,un SFI ne se limite pas aux activités bancaires ,mais englobe aussi la formation de capital ,les marchés de capitaux et l’intermédiation financière sous toutes ses formes .

Le SFI se fonde sur l’interdiction absolue de toute forme de rentabilité prédéterminé et garantie .Les intérêts sont donc exclus, de même que l’utilisation de titre de créance .Favorable au partage des risques ,le système joue en faveur de l’esprit de l’entreprise ,mais à l’encontre de la spéculation ,et souligne le caractère sacré du contrat .

Les principes de base du système financier islamique peuvent être schématisés comme suit :

Interdiction des intérêts : la riba que l’on interprète comme tout accroissement injustifiable du capital, qu’il s’agisse de prêt ou de vente, est le précepte essentiel .Tout taux préétabli, fixe et positif, lié à l’échéance et au montant du principal est assimilé à la riba et interdit.

Cette interdiction s’appuie sur la justice sociale ,l’égalité et le droit patrimonial .l’Islam encourage les bénéfices et interdit les intérêts. La justice sociale veut qu’emprunteur et prêteurs partagent équitablement les avantages aussi bien que les pertes et que l’accumulation et la répartition des richesse soient conformes à la justice et à la productivité véritable .

Partage de risque : les intérêts étant interdits, les bailleurs de fonds deviennent des investisseurs, et non des créanciers .Ils partagent avec l’entrepreneur les risques de l’opération et ses bénéfices.

L’argent, capital en puissance : l’agent ne devient un capital effectif qu’à partir du moment ou son association avec d’autre ressources permettent une activité productrice .l’Islam reconnaît la valeur temporelles de l’argent, mais seulement lorsqu’il joue le rôle de capital, et non lorsqu’il n’est que du capital virtuel

Interdiction de la spéculation : le SFI décourage la thésaurisation et interdit les transaction faisant intervenir les risques, les jeux de hasard et les incertitudes extrême.

Caractère sacré des contrats :l’Islam défend les obligations contractuelles ,qui représentent de même que la divulgation de l’information ,un devoir sacré ,l’objectif étant de réduire le risque d’informations asymétriques et d’effets pervers.

Activés sanctionnées par la sharia : seules les activés industrielles et commerciales qui ne sont pas contraires à la sharia constituent des investissements. Ainsi, tout investissement lié à l’alcool, aux jeux de hasard et aux casinos est interdit.

Versets et Hadiths Correspendant à la Finance Islamique et au Commerce :

De ces Paroles de Dieu : « Ceux qui pratiquent l’usure se lèveront au Jour de la Résurrection, comme des convulsionnaires possédés par le démon. Et cela parce qu’ils assimilent l’usure à une vente. Mais Dieu a permis la vente et a interdit l’usure. Celui qui, avertit par Dieu cessera cette pratique, n’aura pas à rendre compte du passé et son sort relèvera désormais de Dieu. Celui qui récidivera, sera voué au feu éternel. Dieu ruine l’usure et protège l’aumône. Dieu a de l’aversion pour les incrédules et les pécheurs. Ceux qui croient et pratiquent le bien, qui observent la prière et font l’aumône, seront récompensés par leur Seigneur. Toute crainte et tout chagrin leur seront épargnés. Croyants, craignez Dieu et annulez toutes vos conventions usuraires en cours, si vous êtes des Croyants sincères. » (Coran 2.275 à 278)

De ces Paroles de Dieu : « Lorsque la prière est terminée, dispersez-vous et recherchez la faveur de Dieu. Invoquez souvent le Nom de Dieu, peut-être serez-vous heureux. Qu’une vente ou un divertissement les sollicitent et les voilà qui s’y précipitent, en t’abandonnant debout. Dis-leur : – Les bienfaits de Dieu sont autrement préférables au négoce ou au plaisir. Dieu est le plus généreux des bienfaiteurs. » (Coran 62.10-11)

De ces Paroles de Dieu : « Ô Croyants, ne mangez pas inutilement vos biens entre vous. Dans vos échanges commerciaux, que les opérations soient librement consenties de part et d’autre. » (Coran 4.29)

De ces Paroles de Dieu : « Ô Croyants ! Ne pratiquez pas l’usure, en multipliant abusivement vos profits. Craignez Dieu, vous n’en serez que plus heureux. » (Coran 3.130)

Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Celui qui jure (faussement) pour accroître les ventes de sa marchandise fera annuler la bénédiction (liée aux transactions honnêtes). »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN   26/8/2010, 20:31

Un système tout particulièrement en accord avec l'éthique chrétienne en vigueur jadis en terre occitane du temps du catharisme : condamnation absolue de l'usure et économie fraternelle. J'approuve hautement. Merci de ces précisions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Shabbaz

avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN   26/8/2010, 20:56





























Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE SYSTEME FINANCIER MUSULMAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» Le monde musulman bientôt sorti des programmes scolaires ?
» Monde Germano-Celtique et Monde Arabo-Musulman
» Le systeme educatif en Pologne ?
» ressource systeme insuffisante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Islam-
Sauter vers: