Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 REVUE DE PRESSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: REVUE DE PRESSE   12/6/2008, 18:50

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 01:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   13/6/2008, 07:36

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 01:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le MOSSAD la totale   15/6/2008, 05:15

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 01:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: le mossad   17/6/2008, 17:14

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 02:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Darcos le fraudeur   17/6/2008, 17:49

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 02:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   17/6/2008, 18:46

lol!

ben tu vois , je travail dans l'education nationale depuis 12 ans comme technicien de maintenance informatique, et sa ne m'étonne pas du tout. que Darcos en est "croquer".
l'E.N. est un milieu trés spéciale, organisé en caste, du bas de l'echelle : les ouvriers d'entretien au technicos et ingenieurs, puis les administratifs , les proviseurs, les profs agrégés (ca gagne + qu'un proviseur !) et non agrégés, et les politiques de l'education il y a a boire et a manger, et tout ce petit monde ce toise.

bon tout le monde n'est pas pourri , heureusement, mais pour faire son trou, il faut plaire et lecher des culs , et ca je peux pas !
pour sa que meme si je suis rentré dans la "boutique" directement par concours (avant j'étais intermittant du spectacle, ca change !), j'ai mis 11 ans a faire mon trou et a enfin avoir la paix de la part de mes "superieurs".

mais on te repondera , que dans ce milieu "la soupe est bonne", c'est vrai car c'est un bon marche pied pour la politique.

Sarko et c'est copains NWO vont faire peter tout sa , et sa nous promet une belle futur generation d'inculte, et d'arriviste.

Bon moi il ne me reste qu'a tenir la barre , malgrés vents et marées. Sinon si ils me font trop chier, je m'ouvre une boutique de brocante sur EBAY.
c'est pas pour me vanter, mais je suis trés "rentable" car je m'occupe de la maintenance informatique de 250 PC et MAC + le reseau +la reprographie + l'audiovisuel + ++ tout ca pour 1208 €/mois, et en ce moment avec le Bac je chome pas.
normalement je n'ai pas droit de le dire (combien je gagne) mais sa fera comprendre que les fonctionnaires ne sont pas des "nantis" comme certains le proclame haut et fort, enfin je pense que c'est encore une manipulation pour monter le secteur privée contre ses "salauds" de fonctionnaires.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   18/6/2008, 07:10

Shocked


Dernière édition par Juliandématus le 26/6/2008, 02:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   18/6/2008, 10:28

quand tu me dit :
salut C. tu serais a ton compte tu te ferais beaucoup plus d'argents dans la maintenance informatique

tu as raison, mais l'avantage de la fonction, c'est que tu ne craint pas le chomage !
Pour l'instant . pale

j'ai "bouffer" 3 ans de chomage, avant de passer des concours,a une époque je me suis retrouver avec 700 frs/mois.

Tu vois il y a toujours une solution, faut chercher. moi ce qui m'as sauver c'est les concours administratrifs, car avec un malheureux Bac d'electronique, j'aurais fini comme j'ai commencer, reparateur de Walkman chez SONY avant d'etre licencier pour raison economique.

Il faut se remettre en question, car la routine c'est mortelle.

la coté carrieriste ne m'interresse pas, l'exemple de mon pére m'a refroidit.

aprés 25 ans chez l'OREAL, comme VRP puis directeur commerciale, en bossant sans limite d'horaire ni d'usure. Il a eu droit a une promotion latéral a 53 ans.

resultat :depression puis cancer fulgurant. et un an aprés ma mére est morte en accident de voiture victime d'un poivrot.

Depuis je vois la vie autrement.

Comme tout le monde je recherche "La paix et la tranquillité", et je commence a trouver.
plus je vieilli , moins je supporte que l'on me fasse chier.

le pognon on l'emmene pas dans le trou ! Attention je ne crache pas dessus pour autant !

Ce forum est trés positif, bien qu'il aborde des sujets qui sont souvent inquietants et deprimants, mais en ce tenant mutuellement au courant on créer un courant de solidarité trés constructif.
Je pense qu'il y a de l'espoir, c'est une question d'energie positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   18/6/2008, 10:48

la suite de :
http://www.lesmotsontunsens.com/xavier-darcos-inculpe-inculpation-pour-fraude-fuites-au-bac-baccalaureat-en-1982

Appel du 6 mai (http://appeldu6mai.free.fr/darcos.htm )

Accueil
DARCOS EN EXAMEN

<<Même si elles sont rares et souvent fruit de fantasmes d'élèves stressés, les fuites au bac existent et les soupçons peuvent même atteindre un futur ministre de l'enseignement scolaire comme Xavier Darcos.

Il y a vingt ans, alors que l'actuel locataire de la rue de Grenelle débutait sa carrière d'enseignant, il était accusé de fraude puis relaxé.
Cette affaire éclate juste après la session de juin 1982 du baccalauréat, par des rumeurs de fuites ayant profité à des élèves de Périgueux (Dordogne).
Le recteur de l'académie de Bordeaux, convaincu de l'existence de ces fraudes, annule l'épreuve dans cette ville, ordonne une enquête administrative et dépose plainte contre X.
Quelque 670 candidats reçoivent une nouvelle convocation pour octobre.
Rapidement apparaît le nom de Xavier Darcos, 35 ans, professeur de lettres agrégé du lycée Laure-Gatet de la ville.
Il est accusé d'avoir divulgué un sujet du bac de français à ses élèves.
L'enquête administrative établit que M. Darcos, membre de la commission académique qui choisit les sujets des examens, avait fait réviser à ses élèves, quelques jours avant le bac, un sujet très voisin de l'un des trois proposés aux candidats.Ces révélations font scandale.
Surtout que, selon France-Soir de l'époque, Xavier Darcos est "un jeune et brillant enseignant inscrit au tableau d'aptitude aux fonctions d'inspecteur d'académie", "promis à un très brillant avenir professionnel".
Inculpé, Xavier Darcos est cité à comparaître le 30 mai 1983 devant le tribunal de grande instance de Périgueux.
Le ministère public requiert une peine d'amende.
L'avocat de l'enseignant plaide que les sujets sont choisis sur plusieurs listes de propositions et que nul ne pouvait savoir de manière certaine à l'avance quels seraient les trois sujets finalement proposés aux candidats.
Le tribunal le relaxe.Sa porte-parole a assuré à l'AFP qu'à l'époque des faits, "les rédacteurs ne pouvaient pas savoir si leur sujet allait être retenu".
Ce "délit d'initié" est pratiquement "impossible", assure le service inter-académique des examens et concours d'Ile-de-France (SIEC), en raison de la multitude de précautions prises.
Le SIEC souligne que chaque enseignant chargé de proposer un sujet signe une attestation de confidentialité, en s'engageant à ce qu'il soit inédit et qu'il n'ait pas été travaillé par ses élèves.
Pour chaque discipline, il y a plus de vingt sujets proposés à chaque fois, afin de faire face aux besoins de la métropole, des DOM-TOM, des sessions de rattrapage de septembre, et des baccalauréats passés dans les lycées français de l'étranger.
Un professeur ne peut donc jamais être sûr que le sujet qu'il a proposé à la commission spécialisée sera choisi.Malgré tout, des cas de fraude au bac ont été enregistrés. En 1964, Dany Maurel, employée au rectorat de Marseille, communique les sujets à un candidat, son ami de coeur, Paul Derodon.
Quelques jours après, ces précieux sujets se vendent dans les bars.
Outré, un Marseillais dévoile le pot aux roses.
Le scandale se solde par neuf condamnations dont huit à la prison ferme et la mutation de l'inspecteur d'académie.
En 1965, Armand Vitellio, employé au rectorat d'Orléans, fait parvenir les sujets à un ami dont le fils est candidat.
Particulièrement nul en maths, le jeune homme est brillant à l'écrit mais "sec" à l'oral.
Il est condamné à six mois de prison avec sursis, les deux pères à huit.
En 1973, un employé du rectorat de Grenoble fait "fuiter" les sujets avec si peu de prudence que les autorités les changent la veille du bac.
Et en 1984, le rectorat d'Orléans découvre que, depuis des années, les élèves de terminale se passent un tuyau : une fenêtre à la fermeture défaillante permet d'aller, de nuit, consulter les sujets sortant de l'impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: REVUE DE PRESSE   

Revenir en haut Aller en bas
 
REVUE DE PRESSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de presse décembre 2010
» Revue de presse Janvier 2011
» Revue de presse Mars 2011
» Revue de presse août 2012
» Revue de presse juin 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: