Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les origines maçonniques de la “Statue de la Liberté”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Les origines maçonniques de la “Statue de la Liberté”   29/8/2010, 12:10

Citation :

Les origines maçonniques de la “Statue de la Liberté”

August 28th, 2010
El Cristero

Ces dernières semaines, beaucoup de Catholiques français ont été légitimement choqués par l’intention de Georges Frêche, président sioniste de la région Languedoc-Roussillon, d’ériger des statues de Mao, Lenine et Staline à Montpellier. En effet, quand on pense aux 200 millions de morts du communisme et à l’origine de cette idéologie terrible, il est impensable d’accepter que ces statues viennent salir la ville.



Cependant, d’autres statues de “grands hommes politiques du 20ème siècle” (dixit Frêche), qui ne sont pas spécialement communistes, devraient être installées également à la même place … A savoir, par exemple : Winston Churchill, Charles de Gaulle ou Franklin Roosevelt … Ces gens là n’ont pas t-ils pas également énormément de litres de sang sur les mains ? Si l’Occident moderne démo(n)cratique ne relève pas d’une idéologie, contrairement au marxisme et au fascisme, il n’en reste pas moins le produit de la pire des doctrines philosophiques que la Diable ait inventé pour détruire notre civilisation et la Chrétienté. Si on peut estimer le nombre de morts qu’ont engendré la seconde guerre mondiale et toute l’époque du communisme, il est impossible de calculer ce qui concerne l’Occident capitaliste et libéral destructeur.

A une époque où le Catholicisme est complètement ramolli et contaminé par le poison que nous ne cessons pas dénoncer, il faut avoir beaucoup de courage pour affirmer ceci : les statues de la liberté et de Marianne sont probablement pires que les statues de Mao et de Staline ! Pire en nombre de meurtres, pire en conséquences, pire en perversité, pire en nombre d’adhésions !


Une affiche de propagande soviétique
originale : la statue de la liberté est
séquestrée par le pouvoir aux Etats-Unis ...
Traduction : "la statue de la liberté
c'est bien, dommage que les Etats-Unis
n'en soient pas dignes"

Car oui, tout le monde en France (à part les vrais Catholiques ainsi qu’une partie des orthodoxes et des musulmans traditionnels) adorent et vénèrent Marianne et la statue de la liberté, idoles des temps modernes : droitards comme gauchistes comme apolitiques, progressistes comme conservateurs comme indifférents ! Tout le monde se rassemble sous l’étendard de la sacro-sainte “Liberté” avec un grand “L” ! Car oui, comment peut-on détester ces belles valeurs que sont la liberté, l’égalité ou la fraternité ? Surtout quand elles se passent bien de Dieu …. Comment peut-on rejeter les Droits de l’homme, la démocratie, la laïcité, la “libération de la femme”, la “philosophie des Lumières”, la république et tous nos autres acquis fabuleux ? Il faudrait vraiment être fous … Marianne et la statue de la liberté transcendent toutes les divisions politiques et rassemblent tout l’Occident. Plus personne ne se pose de questions …

De telles valeurs et de telles idoles complètement rentrées dans les mœurs représentent une grande victoire pour le Diable. Une victoire pour la franc-maçonnerie et ses amis également. Il est assez désopilant et pitoyable de voir des Chrétiens conservateurs dénoncer la franc-maçonnerie et, en même temps, vanter inconsciemment ou non les valeurs libérales qu’incarnent bien notre république ou les Etats-Unis … A se demander si certains savent encore pourquoi ils s’attaquent à la franc-maçonnerie … On en est là …

Et oui, Marianne ou la Statue de la liberté, créations anti-Catholiques, sont signées par la franc-maçonnerie. Rappels historiques …

La statue de la liberté fut offerte aux Etats-Unis par la France en 1886, afin de célébrer le centenaire de la déclaration d’indépendance américaine et en signe d’amitié entre les deux pays qui se voulaient libéraux. L’idée de ce petit cadeau serait venue du juriste et politicien Édouard de Laboulaye en 1865. Républicain et libéral jusqu’au bout des ongles, grand amoureux des Etats-Unis, il confia son idée à son ami sculpteur et franc-maçon Frédéric Auguste Bartholdi. Ce dernier deviendra le principal initiateur et concepteur de la statue. L’histoire ne nous dit pas officiellement si De Laboulaye était un frère en loge de Bartholdi (culte du secret), mais ce qui est sûr c’est qu’il partageait totalement l’idéal maçonnique et ne fréquentait bizarrement que ce monde là. Bartholdi lui aurait confié : “Je lutterai pour la liberté, j’en appellerai aux peuples libres. Je tâcherai de glorifier la république là-bas.”

Bartholdi fit appel à son célèbre ami franc-maçon et ingénieur incontournable Gustave Eiffel, concepteur de la fameuse Tour parisienne qui porte son nom, pour décider de la structure interne de la statue.
Outre toute la symbolique qu’on peut retrouver sur la Statue et sur sa base (à étudier), le monument rappelle la représentation du Grand Colosse de Rhodes, autre idole païenne dont il ne reste plus de traces. La position du colosse, les jambes écartées autour de l’entrée, étaient néanmoins différentes de celle de la “Liberté”. Donc oui, la grande statue newyorkaise n’est pas seulement une idole païenne contemporaine, mais elle est ouvertement inspirée des idoles du passé.

En 1874, l’Union franco-américaine se chargea d’organiser la collecte des fonds pour la construction de la statue. Tous les moyens de l’époque furent utilisés à cette fin : articles dans la presse, spectacles, banquets, taxations publiques, loterie, coupe-papier à l’effigie de la statue, etc. Le Grand Orient de France fit partie des plus généreux donateurs.

Le juif intégriste américain Joseph Pulitzer accepta de mettre à la disposition des responsables de la construction les premières pages du New York World afin de récolter de l’argent de son coté.

Les différentes pièces de la statue furent terminées en France dès 1884. Avant son envoi, la statue reçut alors plusieurs visiteurs de marque tels que le président de la république Jules Grévy, franc-maçon extrêmement anticlérical, et l’écrivain Victor Hugo (anticlérical et élevé dans un milieu franc-maçon).

Lors de l’inauguration en 1886, c’est Frédéric Desmons, alors vice-président du Sénat, pasteur et franc-maçon, qui représenta la France. Ferdinand de Lesseps et de nombreux autres francs-maçons, français comme américains, étaient également présents.

Sur la base, une plaque de bronze porte, gravée, une partie (la fin) du poème de la poétesse juive intégriste américaine Emma Lazarus, intitulé The New Colossus (“Le nouveau colosse“). La plaque de bronze n’est pas d’origine, elle a été ajoutée en 1903.

Le diadème fait aussi penser à celui que portait le dieu du soleil Hélios. En tout cas, Bartholdi n’a pas retenu l’idée du bonnet phrygien, symbole de “liberté” depuis l’Antiquité qui a plutôt été utilisé pour Marianne. La statue tient dans sa main gauche une tablette, qu’elle garde près de son corps, alors que sa main droite brandit une torche enflammée, maintenue en hauteur. La tablette évoque la loi ou le droit, alors que la torche renvoie aux Lumières. Il y a beaucoup à dire sur toute la symbolique de la statue.
On sait aussi que le visage de la “Liberté” serait inspiré de celui d’Isabella Eugenie Boyer, la veuve de l’industriel juif intégriste Isaac Merritt Singer.
Cette statue n’est donc évidemment pas qu’un simple cadeau couteux de la “France” aux Etats-Unis, mais le symbole allégorique de la victoire libérale contre l’ “obscurantisme” dans le monde (à l’origine, plus particulièrement l’ “obscurantisme” Catholique dont la république et la constitution américaine se veulent être l’antithèse par excellence), de la victoire des idéaux maçonniques … Bien sûr, la “Liberté” (maçonnique) n’a pas encore terminé son travail, il y a encore tant de zones d’ombres dans le monde qu’elle doit encore “éclairer”. Nous pensons notamment à la guerre en Afghanistan …

Cette conception de la “liberté” est bien évidemment erronée, on appelle cela la “contrefaçon de la liberté”. Il n’existe de liberté, d’égalité et de fraternité qu’en Dieu seulement, le reste étant de l’imposture et de l’asservissement à Satan. Il suffit de voir comment nos nations occidentales sombrent toujours un peu plus profondément dans la décadence au nom de cette soi-disant “liberté”.

Ce genre d’idole, adulée par le monde entier et reproduite dans tous les pays, est une abomination devant Dieu. Il va de soi que si dans le futur un puissant pays véritablement Catholique (ce qui n’existe plus à l’heure actuelle) devait lancer un jour une guerre contre les Etats-Unis, la statue de la liberté serait le premier symbole à éradiquer.

Seuls NSJC et tous les Saints et les Saintes éclairent véritablement le monde vers la vraie liberté, celle qui permet le Salut des âmes. Eux seuls devraient mériter une statue.


La véritable Statue de la Liberté … Celle que Frêche ne compte pas ériger à Montpellier …

Je pourrais débattre pendant de longues et fastidieuses heures avec les Intransigeants sur des questions religieuses et philosophiques, n'empêche que je peux reconnaître la valeur de leur travail, comme pour Vincent Reynouard (sédévacantiste).

Par exemple, je trouve que cette sculpture du Christ exprime beaucoup mieux Sa grandeur et Son mystère (ou la grandeur de son mystère).


"Le Christ, Représentant de l'Humanité"
Pendant que Lucifer tombe, le Christ retient Arhiman enchaîné sous terre.


Christ


Lucifer (le Lucibel des cathares)


Ahriman (Satan), dans sa caverne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les origines maçonniques de la “Statue de la Liberté”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Statue de la Liberté arrive à New-York
» Statue de la Liberté 1918
» statue de la liberté ?
» Photo avec 18000 soldats.
» Statue de la Liberté de 1918

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: