Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 doctrine spirite ou erreur spirite?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 14:37

Voila j'ouvre se poste suite a la discution d' hier soir ac Tagada. Parait 'il que notre doctrine est fausse ou l'œuvre du démon. il parait aussi que le spiritisme est une pratique nouvelle qui daterai de fin 19e .donc voila j'aimerai vraiment qu'on m'explique ou se situe "l'erreur" comme il est dit.


Dernière édition par axioma le 30/8/2010, 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 15:18

Extrait des règles du forum:
Citation :
1- Ce site est un site d'information, donc toute information devra faire référence à une source
(livres, articles de journaux, vidéos, sites internet, etc).
Toutes informations ne contenant pas de sources seront supprimées.

2- Tous commentaires stériles seront supprimés ; nous ne sommes pas là pour donner nos états d'âmes mais pour faire passer des informations concernant le NOM et la résistance qui s'impose face à lui.

Tout nouveau sujet doit être accompagné de références, c'est ton sujet, ce n'est pas le mien. Si c'était mon sujet, je ne manquerais pas de l'initier de cette manière, mais ce n'est pas à moi d'expliquer la doctrine spirite, c'est à toi de le faire. C'est toi le spécialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 15:25

Attend tu t'ai avancé a dire que la doctrine spirite était fausse,moi je veux bien!
mais tu doit bien avoir des choses a reprocher a cette doctrine si tu dit sa.
moi j'attend les points sur lesquels pour toi nous sommes dans l'erreur pour en débattre avec toi après si je doit expliquer la doctrine ont aurait pas fini!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 15:32

J'ai répondu à ta tentative de propagande (qui fait suite à celle de Colombin), prosélytisme hors sujet, de manière appropriée.

S'il y a une doctrine spirite, elle doit bien être formulable. Ce sujet est le seul endroit sur le forum où tu as la légitimité de le faire, le reste n'est que pollution.

Si tu n'arrives même pas à exposer la doctrine spirite, ce sujet n'a pas de raison d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 15:53

Bon ben je vois que tout d'un coup ta pu grand chose a dire.
j'suis pas la pour faire une dissertation mais parler de spiritualité
sa servait a rien de me faire ton cinéma hier.

pour détracter tu es la! pour te justifier tes dires d'hier la y'a pu personne.

moi si je me permettais de dire a quelqu'un que se qu'il croit est faux, j'aurai au moi quelques arguments mais bon...

quelles sont tes positions sur:
Dieu
les esprits
la réincarnation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 16:03

Ce sujet mérite d'être supprimé, ce forum n'est pas fait pour chatter, ou pour étaler ses états d'âme. Je ne manquerai pas de faire un sujet sur le spiritisme quand l'occasion s'y prêtera, avec des éléments solides pour ma part.

Tout le monde s'en fiche de mes positions personnelles sur Dieu, les esprits, ou la réincarnation. Ce qui importe, c'est d'apporter des éléments structurés pour exposer sa pensée personnelle.

De même, tout le monde s'en fiche de ce qui te fait plaisir ou non de penser, ce qui compte c'est la qualité de ta réflexion (ce qui implique un minimum de références).

En attendant, je rappelle à tous que le spiritisme est très dangereux, les séances de spiritisme sont menées par des gens qui ne comprennent rien aux phénomènes provoqués. Renseignez-vous avant de vous lancer dans de telles pratiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 16:18

tagada a écrit:
Ce sujet mérite d'être supprimé

on est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 18:06

...déclare posément le débile qui l'a créé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 18:32

Si tu n'avais pas ouvert ta grande bouche je l'aurai pas crée le post et maintenant qu'il est la , tu fait ta mijoré, alors arrête de me faire rire et dit moi ou elle est l'erreur spirite plutôt que de détourné le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 18:33

INTRODUCTION

La doctrine spirite a été fondée vers le milieu du 19e siècle par Hippolyte Léon Denizard Rivail . De 1835 à 1840, il fonda, dans son domicile rue de Sèvres, des cours gratuits, où il enseignait la chimie, la physique, l'anatomie comparée, l'astronomie, etc. ; constamment occupé de rendre attrayants et intéressants les systèmes d'éducation, il inventa, dans le même temps, une méthode ingénieuse pour apprendre à compter, et un tableau mnémonique de l'histoire de France, ayant pour objet de fixer dans la mémoire les dates des événements remarquables et des découvertes qui illustrèrent chaque règne. Enfin, bref je ne m'éternise pas sur ses œuvres qui ne concerne pas dans le sujet traité ici, sa biographie est dispo ici.Il entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 il fut tout d’abord très sceptique.Sollicité par des amis d'assister à des séances, il ne s'y refusa pas et commença à s'y intéresser vivement. Un soir lorsqu'il travaillai sur le magnétisme suite aux résultats des séances, il reçut la communication de son esprit protecteur, ils vivaient ensemble dans les Gaules; il s'appelait alors Allan Kardec, et il lui promit de le seconder dans la tâche très importante qui lui était assignée.
Vers 1855, dès qu'il fut question des manifestations des Esprits,Il se livra à des observations persévérantes sur ce phénomène et s'attacha principalement à en déduire les conséquences philosophiques. Il y entrevit tout d'abord le principe de nouvelles lois naturelles : celles qui régissent les rapports du monde visible et du monde invisible ; il reconnut dans l'action de ce dernier une des forces de la nature dont la connaissance devait jeter la lumière sur une foule de problèmes réputés insolubles, et il en comprit la portée au point de vue religieux. il fonda le Livre des Esprits, dont la première édition a paru le 18 avril 1857.

LA DOCTRINE SPIRITE

La doctrine spirite est basé sur la croyance en dieu, la vie après la mort, la réincarnation. On peut dire que si vous avez ces 3 croyances, vous êtes un peu spirite. Elle englobe beaucoup de chose la philosophie , la religion , la science, la moral. Elle donne sa vision sur beaucoup de phénomène jadis prit pour sensationnel et son grand mot si elle pouvait parler elle dirait "La Charité". Son but est de convaincre les incrédules que tout ne finit pas pour l’homme avec la vie terrestre, et de donner aux croyants des idées plus justes sur l’avenir. Les bons Esprits viennent nous instruire en vue de notre amélioration et de notre avancement, et non pour nous révéler ce que nous ne devons pas encore savoir ou ce que nous ne devons apprendre que par notre travail. S’il suffisait d’interroger les Esprits pour obtenir la solution de toutes les difficultés scientifiques, ou pour faire des découvertes et des inventions lucratives, tout ignorant pourrait devenir savant à bon marché, et tout paresseux pourrait s’enrichir sans peine ; c’est ce que Dieu ne veut pas. Les Esprits aident l’homme de génie par l’inspiration occulte, mais ne l’exemptent ni du travail ni des recherches afin de lui en laisser le mérite. Ce serait avoir une idée bien fausse des Esprits que de voir en eux les auxiliaires des diseurs de bonne aventure ; les Esprits sérieux refusent de s’occuper des choses futiles ; les Esprits légers et moqueurs s’occupent de tout, répondent à tout, prédisent tout ce qu’on veut, sans s’inquiéter de la vérité, et se font un malin plaisir de mystifier les gens trop crédules.

Celui qui commencera a faire du spiritisme avant de l'étudié consciencieusement s'expose a un danger qui peut parfois être irréversible.
Celui qui commence dans le spiritisme par étudié comprend que l'essentiel ne se situe pas dans la pratique mais dans sa philosophie.

“Dieu est éternel, immuable, immatériel, unique, tout-puissant, souverainement juste et bon.
“ Il a créé l'univers “qui comprend tous les êtres animés et inanimés, matériels et
immatériels.
“ Les êtres matériels constituent le monde visible ou corporel, et les êtres immatériels le monde invisible ou spirite, c'est-à-dire des Esprits.
“ Le monde spirite est le monde normal, primitif, éternel, préexistant et survivant à tout.
“ Le monde corporel n'est que secondaire; il pourrait cesser d'exister, ou n'avoir jamais existé, sans altérer l'essence du monde spirite.
“ Les Esprits revêtent temporairement une enveloppe matérielle périssable, dont la destruction. par la mort, les rend à la liberté.
“Parmi les différentes espèces d'êtres corporels, Dieu a choisi l’espèce humaine pour l’incarnation des Esprits arrivés à un certain degré de développement, c'est ce qui lui donne la supériorité morale et intellectuelle sur les autres.
“ L'âme est un Esprit incarné dont le corps n'est que l'enveloppe.
“Il y a dans l'homme trois choses : 1 ° le corps ou être matériel analogue aux animaux, etanimé par le même principe vital; 2° l'âme ou être immatériel. Esprit incarné dans le corps ; 3° le lien qui unit l'âme et le corps, principe intermédiaire entre la matière et l'Esprit.
“ L'homme a ainsi deux natures: par son corps, il participe de la nature des animaux dont il a les instincts; par son âme il participe de la nature des Esprits.
“ Le lien ou périsprit qui unit le corps et l'Esprit est une sorte d'enveloppe semi-matérielle. La mort est la destruction de l'enveloppe la plus grossière, l'Esprit conserve la seconde, qui constitue pour lui un corps éthéré, invisible pour nous dans l'état normal, mais qu'il peut rendre accidentellement visible et même tangible, comme cela a lieu dans le phénomène des apparitions.
“L'Esprit n'est point ainsi un être abstrait, indéfini, que la pensée seule peut concevoir; c'est un être réel, circonscrit, qui, dans certains cas, est appréciable par les sens de la vue, de l'ouïe et du toucher.
“Les Esprits appartiennent à différentes classes et ne sont égaux ni en puissance, ni en intelligence, ni en savoir, ni en moralité. Ceux du premier ordre sont les Esprits supérieurs
qui se distinguent des autres par leur perfection, leurs connaissances, leur rapprochement de Dieu, la pureté de leurs sentiments et leur amour du bien: ce sont les anges ou purs Esprits. Les autres classes s'éloignent de plus en plus de cette perfection; ceux des rangs inférieurs sont enclins à la plupart de nos passions: la haine, l'envie, la jalousie, l'orgueil, etc.; ils se plaisent au mal.
Dans le nombre, il en est qui ne sont ni très bons ni très mauvais, plus brouillons et tracassiers que méchants, la malice et les inconséquences semblent être leur partage: ce sont les Esprits follets ou légers.
“Les Esprits n'appartiennent pas perpétuellement au même ordre. Tous s'améliorent en passant par les différents degrés de la hiérarchie spirite. Cette amélioration a lieu par l'incarnation qui est imposée aux uns comme expiation et aux autres comme mission. La vie matérielle est une épreuve qu'ils doivent subir à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'ils aient atteint la perfection absolue; c'est une sorte d'étamine ou d'épuratoire d'où ils sortent plus ou moins purifiés.
“En quittant le corps, l'âme rentre dans le monde des Esprits d'où elle était sortie, pour reprendre une nouvelle existence matérielle, après un laps de temps plus ou moins long pendant lequel elle est à l'état d'Esprit errant.
“L'Esprit devant passer par plusieurs incarnations, il en résulte que nous tous avons eu plusieurs existences, et que nous en aurons encore d'autres plus ou moins perfectionnées, soit sur cette terre, soit dans d'autres mondes.
“ L'incarnation des Esprits a toujours lieu dans l'espèce s humaine; ce serait une erreur de croire que l'âme ou Esprit s peut s'incarner dans le corps d'un animal (¹).
“Les différentes existences corporelles de l'Esprit sont toujours progressives et jamais rétrogrades; mais la rapidité du progrès dépend des efforts que nous faisons pour arriver à la perfection.
“ Les qualités de l'âme sont celles de l'Esprit qui est incarné s en nous; ainsi l'homme de bien est l'incarnation du bon s Esprit, et l'homme pervers celle d'un Esprit impur.
“ L'âme avait son individualité avant son incarnation; elle s la conserve après sa séparation du corps.
“A sa rentrée dans le monde des Esprits, l'âme y retrouve tous ceux qu'elle a connus sur terre, et toutes ses existences antérieures se retracent à sa mémoire avec le souvenir de tout le bien et de tout le mal qu'elle a fait.
“L'Esprit incarné est sous l'influence de la matière; l'homs me qui surmonte cette influence par l'élévation et l'épuration de son âme se rapproche des bons Esprits avec lesquels il sera un jour. Celui qui se laisse dominer par les mauvaises passions et place toutes ses joies dans la satisfaction des appétits grossiers, se rapproche des Esprits impurs en donnant la prépondérance à la nature animale.
“Les Esprits incarnés habitent les différents globes de l'univers.
“Les Esprits non incarnés ou errants n'occupent point une région déterminée et circonscrite; ils sont partout dans l'espace et à nos côtés, nous voyant et nous coudoyant sans cesse; c'est toute une population invisible qui s'agite autour de nous.
“Les Esprits exercent sur le monde moral, et même sur le monde physique, une action incessante; ils agissent sur la matière et sur la pensée et constituent une des puissances de la nature, cause efficiente d'une foule de phénomènes jusqu'alors inexpliqués ou mal expliqués et qui ne trouvent une solution rationnelle que dans le spiritisme.
“Les relations des Esprits avec les hommes sont constantes. Les bons Esprits nous sollicitent au bien, nous soutiennent dans les épreuves de la vie, et nous aident à les supporter avec courage et résignation; les mauvais nous sollicitent au mal: c'est pour eux une jouissance de nous voir succomber et de nous assimiler à eux.
“Les communications des Esprits avec les hommes sont ocultes ou ostensibles. Les
communications occultes ont lieu par l'influence bonne ou mauvaise qu'ils exercent sur nous à notre insu; c'est à notre jugement de discerner les bonnes et les mauvaises inspirations. Les communications ostensibles ont lieu au moyen de l'écriture, de la parole ou autres manisfestations matérielles, le plus souvent par l'interinédiaire des médiums qui leur servent d'instruments.
“Les Esprits se manifestent spontanément ou sur évocation. On peut évoquer tous les Esprits: ceux qui ont animé des hommes obscurs, comme ceux des personnages les plus illustres, quelle que soit l'époque à laquelle ils ont vécu; ceux de nos parents, de nos amis ou de nos ennemis, et en obtenir, par des communications écrites ou verbales, des conseils, des renseignements sur leur situation d'outre-tombe, sur leurs pensées à notre égard, ainsi que les révélations qu'il leur est permis de nous faire.
“Les Esprits sont attirés en raison de leur sympathie pour la nature morale du milieu qui les évoque. Les Esprits supérieurs se plaisent dans les réunions sérieuses où dominent l'amour du bien et le désir sincère de s'instruire et de s'améliorer. Leur présence en écarte les Esprits inférieurs qui y trouvent au contraire un libre accès, et peuvent agir en toute liberté parmi les
personnes frivoles ou guidées par la seule curiosité, et partout où se rencontrent de mauvais instincts. Loin d'en obtenir ni bons avis, ni renseignements utiles, on ne doit en attendre que des futilités, des mensonges, de mauvaises plaisanteries ou des mystifications, car ils empruntent souvent des noms vénérés pour mieux induire en erreur.
“La distinction des bons et des mauvais Esprits est extrémement facile; le langage des Esprits supérieurs est constamment digne, noble, empreint de la plus haute moralité, dégagé de toute basse passion; leurs conseils respirent la sagesse la plus pure, et ont toujours pour but notre amélioration et le bien de l'humanité. Celui des Esprits inférieurs, au contraire, est inconséquent, souvent trivial et même grossier; s'ils disent parfois des choses bonnes et vraies, ils en disent plus souvent de fausses et d'absurdes par malice ou par ignorance; ils se
jouent de la crédulité et s'amusent aux dépens de ceux qui les interrogent en flattant leur vanité, en berçant leurs désirs de fausses espérances. En résumé, les communications sérieures, dans toute l'acception du mot, n'ont lieu que dans les centres sérieux, dans ceux dont les membres sont unis par une communion intime de pensées en vue du bien.
“La morale des Esprits supérieurs se résume comme celle du Christ en cette maxime évangélique: “Agir envers les autres comme nous voudrions que les autres agissent envers nous-mêmes”; c'est-à-dire faire le bien et ne point faire le mal. L'homme trouve dans ce principe la règle universelle de conduite pour ses moindres actions.
“Ils nous enseignent que l'égoisme, l'orgueil, la sensualité sont des passions qui nous rapprochent de la nature animale en nous attachant à la matière; que l'homme qui, dès ici-bas, se détache de la matière par le mépris des futilités mondaines et l'amour du prochain, se rapproche de la nature spirituelle; que chacun de nous doit se rendre utile selon les facultés et les moyens que Dieu a mis entre ses mains pour l'éprouver; que le Fort et le Puissant doivent appui et protection au Faible, car celui qui abuse de sa force et de a puissance pour opprimer son semblable viole la loi de Dieu. Ils enseignent enfin, que dans le monde des Esprits, rien ne pouvant être caché, l'hypocrite sera démasqué et toutes ses turpitudes dévoilées; que la présence inévitable et de tous les instants de ceux envers lesquels nous aurons mal agi est un des châtiments qui nous sont réservés; qu'à l'état d'infériorité et de supérieorité des Esprits sont attachées des peines et des jouissances qui nous sont inconnues sur la terre.
“ Mais ils nous enseignent aussi qu'il n'est pas de fautes irrémissibles et qui ne puissent être effacées par l'expiation. L'homme en trouve le moyen dans les différentes existences qui lui permettent d'avancer, selon son désir et ses efforts, dans la vole du progrès et vers la perfection qui est son but final”.Tel est le résumé de la doctrine spirite, ainsi qu'elle résulte de l'enseignement donné par les Esprits supérieurs. Mais c'est encore bien plus complexe que ça.

LE SPIRITISME

Le spiritisme moderne est généralement présenté comme la continuité d'une tradition ancestrale commune à la plupart des civilisation. De l'oracle grec au chaman d'Amérique, en incluant le griot ou le marabout africain, les personnes chargées de contacter le monde des esprits (celui des défunts, des anges, des dieux, des démons), ou au contraire chargées de s'en préserver, caractérisent de multiples cultures. René Guénon, dans son ouvrage L'Erreur spirite, considérait, lui, que les explications données par le spiritisme moderne à propos de phénomènes étranges connus depuis l'antiquité était une erreur.

Le Spiritisme est à la fois une science d’observation et une doctrine philosophique. Comme science pratique, il consiste dans les faits physiques que l’on peut établir avec les Esprits ; comme philosophie, il comprend toutes les conséquences morales qui découlent de ces relations.

je pense personnellement qu'un pressentiment peut rentrer dans le cadre du spiritisme. Il y a une multitudes de phénomènes qui permettent la communication en nos deux "mondes" , le spiritisme n'est pas forcement sensationnel comme voudrait nous faire croire certain ignorant sur le sujet et le traité ici, même avec la meilleur volonté du monde, je ne pourrai pas tant c'est un sujet grave. La ce n'est que l'introduction de l'introduction de la doctrine et du spiritisme. J'espère que sa plaira a Tagada.
Very Happy


Dernière édition par axioma le 31/8/2010, 06:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vniversum

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : web traveller
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 19:02

axioma a écrit:
je doit bouger je finirai ce soir.
Il y entrevit tout d'abord le principe de nouvelles lois naturelles : celles qui régissent les rapports du monde visible et du monde invisible ; il reconnut dans l'action de ce dernier une des forces de la nature dont la connaissance devait jeter la lumière sur une foule de problèmes réputés insolubles, et il en comprit la portée au point de vue religieux.
Quelles sont ces lois? Pourriez vous les expliciter intelligiblement?
Le fait aussi de préciser que Hippolyte Léon Denizard Rivail enseignait les sciences, ne présage rien de bon. De manière générale le fait de mélanger science exacte et spiritualité ne sert que d'essayer de justifier assez maladroitement la seconde par la première.
On attend vos précisions de ce soir, parce que là il faut beaucoup plus de consistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 19:03

Croire que le spiritisme peut donner accès à l'esprit des morts est se tromper sur le sens des mots : le spiritisme donne bien accès à quelque chose en relation avec le plan astral et le monde des défunts, mais c'est une erreur de croire qu'il s'agit de l' esprit d'une individualité consciente ou de l'âme proprement dite d'une personnalité défunte quelconque. Ce que contacte, et ce avec quoi se met en relation le medium n'est pas l'âme ou l'esprit d'un mort mais le corps éthérique résiduel abandonné par celui-ci lors du trépas, ce que l'on nomme en occultisme une "coque astrale" et rien d'autre.

Il faut savoir que ce n'est pas le corps physique, mais le corps éthérique qui est le porteur de la mémoire humaine. Ce n'est pas le lieu d'entrer ici dans les détails à ce sujet, mais c'est ce qui explique la confusion de croire pouvoir entrer en relation avec une individualité défunte quelconque quand il ne s'agit que de la perception de la mémoire résiduelle encore attachée au corps éthérique qu'elle vient d'abandonner. Ces larves éthériques dépourvues de conscience continuent de vivre un certain temps d'une manière automatique avant de se dissoudre dans l'éther ambiant. Ces formes vides n'ont plus rien à voir avec les âmes qui les ont habitées une vie durant et qu'elles ont définitivement abandonnées. On peut les considérer comme des entités fantomatiques en voie de dissolution. Le spiritisme ne va pas au delà de ce type d'expérience et seule l'Initiation donne véritablement accès aux entités défuntes elles mêmes. Celles-ci poursuivent alors une évolution dans des sphères spirituelles hors de portée du médiumnisme. Il vaut mieux le savoir.

Le principal problème soulevé par le spiritisme est surtout qu'il arrive parfois que les larves en question (ou coques astrales) se trouvent habitées (possédées) par des entités attirées par le contenu, le plus souvent mauvais, de ces formes mémorielles. D'où le risque de se complaire dans leur fréquentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
vniversum

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : web traveller
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 19:15

Auda a écrit:
Croire que le spiritisme peut donner accès à l'esprit des morts est se tromper sur le sens des mots : le spiritisme donne bien accès à quelque chose en relation avec le plan astral et le monde des défunts, mais c'est une erreur de croire qu'il s'agit de l' esprit d'une individualité consciente ou de l'âme proprement dite d'une personnalité défunte quelconque. Ce que contacte, et ce avec quoi se met en relation le medium n'est pas l'âme ou l'esprit d'un mort mais le corps éthérique résiduel abandonné par celui-ci lors du trépas, ce que l'on nomme en occultisme une "coque astrale" et rien d'autre.

Ceci est une interprétation Auda. Il en existe d'autres. Par exemple dans la religion musulmane, il s'agit en fait d'entités nuisibles voir dangereux qui font partit de ce que l'on appelle les djinns. Ces entités induisent en erreur les personnes qui cherchent à entrer en contact avec les morts et essaient de leurs faire croire qu'ils communiquent avec les morts. D'où la dangerosité du spiritisme, entre autre raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 19:23

Oui, parfaitement, peu importe sous quel nom tu décris ces entités parasites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
tagada



Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 19:33

Je profiterai de ce qu'on aborde le spiritisme, pour tenter d'exposer les différences entre les différents points de vue, notamment donnés par Steiner et Philippe de Lyon, par des développement de Guénon sur la clairvoyance. Ça n'est pas dans le but de casser ces points de vue, ça tourne plus autour du sujet de ce qui est inexprimable par essence, et dont les expressions diverses dénaturent plus ou moins fortement une réalité bien réelle. C'est pas encore recopié, je me dépêche...

Ça ne ferait pas de mal d'envisager un peu de relativité sur tout ça (je parle bien sûr des points de vue qui ont quelque compétence à éclaircir la réalité, bien qu'ils semblent incompatibles, pas des absurdités complètes).


Dernière édition par tagada le 30/8/2010, 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.com/
Shabbaz

avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 21:32

Auda a écrit:
Croire que le spiritisme peut donner accès à l'esprit des morts est se tromper sur le sens des mots : le spiritisme donne bien accès à quelque chose en relation avec le plan astral et le monde des défunts, mais c'est une erreur de croire qu'il s'agit de l' esprit d'une individualité consciente ou de l'âme proprement dite d'une personnalité défunte quelconque. Ce que contacte, et ce avec quoi se met en relation le medium n'est pas l'âme ou l'esprit d'un mort mais le corps éthérique résiduel abandonné par celui-ci lors du trépas, ce que l'on nomme en occultisme une "coque astrale" et rien d'autre.

Il faut savoir que ce n'est pas le corps physique, mais le corps éthérique qui est le porteur de la mémoire humaine. Ce n'est pas le lieu d'entrer ici dans les détails à ce sujet, mais c'est ce qui explique la confusion de croire pouvoir entrer en relation avec une individualité défunte quelconque quand il ne s'agit que de la perception de la mémoire résiduelle encore attachée au corps éthérique qu'elle vient d'abandonner. Ces larves éthériques dépourvues de conscience continuent de vivre un certain temps d'une manière automatique avant de se dissoudre dans l'éther ambiant. Ces formes vides n'ont plus rien à voir avec les âmes qui les ont habitées une vie durant et qu'elles ont définitivement abandonnées. On peut les considérer comme des entités fantomatiques en voie de dissolution. Le spiritisme ne va pas au delà de ce type d'expérience et seule l'Initiation donne véritablement accès aux entités défuntes elles mêmes. Celles-ci poursuivent alors une évolution dans des sphères spirituelles hors de portée du médiumnisme. Il vaut mieux le savoir.

Le principal problème soulevé par le spiritisme est surtout qu'il arrive parfois que les larves en question (ou coques astrales) se trouvent habitées (possédées) par des entités attirées par le contenu, le plus souvent mauvais, de ces formes mémorielles. D'où le risque de se complaire dans leur fréquentation.


En Islam nous parlerions plutôt de contact avec le qareen (littéralement le compagnon constant)' de la personne. C'est une sorte d'entité de la dimension éthérique, un djinn, qui serait notre double maléfique en quelque sorte et qui nous suivrait depuis notre naissance jusqu'à la mort en nous murmurant constamment de suivre le mauvais chemin.
Etant donné que les djinns, n'oublions pas qu'il existe plusieurs espèces d'entre eux, vivent pendant des milliers d'années donc il se peut que le quareen d'un défunt se fasse passer pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 22:21

Peu importe a écrit:

En Islam nous parlerions plutôt de contact avec le qareen (littéralement le compagnon constant)' de la personne. C'est une sorte d'entité de la dimension éthérique, un djinn, qui serait notre double maléfique en quelque sorte et qui nous suivrait depuis notre naissance jusqu'à la mort en nous murmurant constamment de suivre le mauvais chemin.
Etant donné que les djinns, n'oublions pas qu'il existe plusieurs espèces d'entre eux, vivent pendant des milliers d'années donc il se peut que le quareen d'un défunt se fasse passer pour lui.
En Occident, nous appelons ça le Double (Doppelgänger), mais ce sont manifestement des cousins... germains ! =

http://spfc441.blogspot.com/2009/04/le-double.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   30/8/2010, 22:52

je pense également qu'il convient de se demander ce qui pousse à vouloir entrer en contact avec des personnes défuntes, déjà ! Sans connaissance aucune dans ce domaine, je trouve que c'est franchement malsaint. Bon ce n'est que mon avis personnel, je peux comprendre qu'on soit malheureux au point de vouloir à tous prix entrer en contact. Mais merde, "contact avec l'au-delà" !!! faut arrêter là. c'est vraiment morbide ! Depuis tout temps, l'occultisme de tout bord est une activité dangereuse. Je ne comprends pas cette attirance... "Tiens chérie, je te laisse j'ai ma séance de spiritisme... oui oui t'inquiète pas, je donne de tes bonnes nouvelles à tonton André et préviens ta mère que tu as bien arrosé les fleurs sur sa tombe, c'est ok, à toute à l'heure !" Non mais ce monde est sérieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 09:02

Lilas a écrit:
je pense également qu'il convient de se demander ce qui pousse à vouloir entrer en contact avec des personnes défuntes, déjà ! Sans connaissance aucune dans ce domaine, je trouve que c'est franchement malsaint.
Je crois pouvoir dire que ceux qui parviennent à atteindre le niveau d'initiation - et partant de purification - les rendant aptes à "entrer en contact" réel avec des âmes défuntes - et non leurs larves - sont considérablement plus rares que ce que s'imaginent les spirites, et surtout totalement dégagés de toute préoccupation mondaine du genre que tu décris ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Colombin



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 14:32

Auda

Alors je n'aurais jamais cru demander ca un jour mais là j'ai besoin de connaitre tes sources. Tu Affirmes savoir ce qui se passe après le trépas . Le seul moyen de le savoir est logiquement de communiquer avec l'audelà non ? ca me semble logique. Si tel est le cas qu'elle est ton experience personnelle ? Tu aurais donc eu la chance, TOI ,d'avoir été , et je cite, Initiée ?? (ce mot est lourd de sens). Je me permet quand meme de quote ton post.

Citation :
Croire que le spiritisme peut donner accès à l'esprit des morts est se tromper sur le sens des mots :

Avoir acces à un esprit, ou c'est mal formulé ou bien je vois pas du tout ce que tu entends par avoir acces à l'esprit des morts. On dirait presque du barbarisme.


Citation :
le spiritisme donne bien accès à quelque chose en relation avec le plan astral et le monde des défunts, mais c'est une erreur de croire qu'il s'agit de l' esprit d'une individualité consciente ou de l'âme proprement dite d'une personnalité défunte quelconque. Ce que contacte, et ce avec quoi se met en relation le medium n'est pas l'âme ou l'esprit d'un mort mais le corps éthérique résiduel abandonné par celui-ci lors du trépas, ce que l'on nomme en occultisme une "coque astrale" et rien d'autre


Alors où va l'esprit selon toi ? Comment le corps éthérique d'une personne ayant vécu par exemple de 1940 a 2010, pourrait il donner des informations concernant une période antérieure ou postérieure à cette fourchette ?


Citation :
Il faut savoir que ce n'est pas le corps physique, mais le corps éthérique qui est le porteur de la mémoire humaine.

Donc depuis la nuit des temps des médiums communiquant avec l'audelà seraient bernés par ce qui ne serait en fait qu'une sorte d'emprunte desitinée à disparaitre ? Je repose ma question, où va l'esprit, l'ame du défunt ? Paradis ou enfer je suppose ?

Citation :
Ce n'est pas le lieu d'entrer ici dans les détails à ce sujet, mais c'est ce qui explique la confusion de croire pouvoir entrer en relation avec une individualité défunte quelconque quand il ne s'agit que de la perception de la mémoire résiduelle encore attachée au corps éthérique qu'elle vient d'abandonner.

En fait à te lire tu penses que communiquer avec l'audelà ce limite à une conversation avec un proche disparu non ? Car en fait des groupes spirites avec des dizaines d'années d'expériences, ont des echanges régulliers avec des esprits supérieures, qui les accompagnent et les protègent dans leurs travaux. Les accompagnent afin de les aider dans leur recherches et les protègent des esprits du bas astrale, sous évolués, encore sous l'emprise de la matière et qui quand ils le peuvent, aiment faire du mal ou influencer les incarnés pour qu'ils s'en fassent ou en fassent.
Avec qui ces médiums expérimentés communiquent ils donc ? de simples corps éthériques, des larves ?


Citation :
Ces larves éthériques dépourvues de conscience continuent de vivre un certain temps d'une manière automatique avant de se dissoudre dans l'éther ambiant. Ces formes vides n'ont plus rien à voir avec les âmes qui les ont habitées une vie durant et qu'elles ont définitivement abandonnées. On peut les considérer comme des entités fantomatiques en voie de dissolution

Ce certain temps est très variable alors ? Non vraiment j'ai hate de connaitre ton expérience personnelle ou tes sources, sauf si ces dernieres son scientifiques bien sur.


Citation :
Le spiritisme ne va pas au delà de ce type d'expérience et seule l'Initiation donne véritablement accès aux entités défuntes elles mêmes. Celles-ci poursuivent alors une évolution dans des sphères spirituelles hors de portée du médiumnisme. Il vaut mieux le savoir.

Quelle est cette initiation qui donne acces aux esprits des morts ?

Je suis d'accord sur le fait qu'elles évoluent mais selon toi, nous avons donc qu'une seule vie terrestre et l'évolution se ferait directement dans l'autre monde ?? A quoi sert notre vie terrestre alors ?
Désolé mais l'évolution se fait sur plusieurs vies et le nombre dépend de l'esprit pendant ses incarnations et entre ses incarnations..

Enfin bon, je ne veux pas trop développer, j'ai juste hate que tu me parles de ton expérience personnelle et surtout de cette "initiation".

Cdt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombin



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 14:43

Lilas a écrit:
je pense également qu'il convient de se demander ce qui pousse à vouloir entrer en contact avec des personnes défuntes, déjà ! Sans connaissance aucune dans ce domaine, je trouve que c'est franchement malsaint. Bon ce n'est que mon avis personnel, je peux comprendre qu'on soit malheureux au point de vouloir à tous prix entrer en contact. Mais merde, "contact avec l'au-delà" !!! faut arrêter là. c'est vraiment morbide ! Depuis tout temps, l'occultisme de tout bord est une activité dangereuse. Je ne comprends pas cette attirance... "Tiens chérie, je te laisse j'ai ma séance de spiritisme... oui oui t'inquiète pas, je donne de tes bonnes nouvelles à tonton André et préviens ta mère que tu as bien arrosé les fleurs sur sa tombe, c'est ok, à toute à l'heure !" Non mais ce monde est sérieux ?

Je vais mettre tes sarcassmes de coté et te demander simplement pourquoi le seigneur donnerait il des dons à certains de ses enfants, en l'occurence le don de médiumité ? à mon avis cela doit etre pour qu'ils s'en servent.
Je ne sais pas si tu as déja perdu un etre cher si c'est le cas, je compatis. Pour certaines personnes c'est comme perdre une partie d'eux meme, ca les places dans une detresse intérieure inimaginable. La terre s'arrete de tourner et plus rien n'existe. Des gens sont là pour les aider, ca peut rassurer un époux de savoir que son épouse va bien dans l'audelà, qu'il y a quelquechose, qu''elle n'a pas cessé d'exister spirituellement. Ca aide à faire le DEUIL. Des milliers de gens vivent (ou font semblant) sans avoir fait le deuil d'un proche.
Les médiums n'aident pas seulement les vivants mais aussi les morts..
Il y a des gens par exemple, qui décèdent de mort très violente comme un accident de voiture, une chute ou que sais je... Leur corps meurt mais leur esprit ne s'en rend meme pas compte et ils errent. Les médiums sont aussi là pour eux aussi..

Je sais qu'il y a des sceptiques et c'est normal, ces choses ne sont pas courantes surtout qu'elles affrontes la science d'un coté et la religion de l'autre .. Mais voilà cela existe et c'est un fait et cela aide bcp de gens, ici et de l'autre coté..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auda

avatar

Nombre de messages : 1412
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 15:25

Colombin a écrit:

Enfin bon, je ne veux pas trop développer, j'ai juste hate que tu me parles de ton expérience personnelle et surtout de cette "initiation".
Auda a écrit:
Ce n'est pas le lieu d'entrer ici dans les détails à ce sujet

Je comprends que ces questions t'intriguent, mais tu ne mesures visiblement pas l'étendue des sujets relevant de tes interrogations... Un petit opuscule n'y suffirait pas (et encore très succinctement !) Miséricorde, je ne suis pas une permanente du Net - qui me prend, du reste, déjà beaucoup trop de temps.

Non, je le répète, un forum comme le nôtre n'est pas adapté à développer correctement ce type de sujet. Si tu veux mieux comprendre ce dont je parle, tu dois, au moins, faire l'effort d'étudier sérieusement certaines données de base :

http://wn.rsarchive.org/Books/GA010/French/CSN1985/GA010_index.html

http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&p=1&lang=EN&q=rudolf+steiner

Et consulter éventuellement mon blog personnel, à titre indicatif =
http://spfc441.blogspot.com/?expref=next-blog

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
Colombin



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 16:34

Merci pour les liens mais Steiner c'est pas ma tasse de thé (trop sombre) malgres que je ne sois pas calé sur le sujet on comprend vite ses inspirations, les cultes paiens non plus, ton blog en fait un peu l'apologie non ? ... C'est contradictoire avec ta signature tout ca, t'es une touche à tout, ou tu es assises entre deux chaises ou mystère Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 19:01

ok je ravale mes sarcasmes. c'était puéril. Mais ce genre de pratiques me glace d'effroi. j'estime qu'il est prétentieux de dire que l'on peut communiquer avec les esprits. Ce n'est pas parce qu'on a un don qu'il faut s'en servir. Le génie, l'intelligence aussi sont des dons. ça n'a pas empêché certains chercheurs de se faire avoir et se faire voler leur découvertes à de mauvais desseins (si on veut ramener les choses à un plan matériel). bon j'ai trouvé une info sur un site de dicernement chrétien. Je pense très sincérement que dans le bénéfice du doute, il faut éviter certaines pratiques.


Les secrets merveilleux de l’Abbé Julio
« En tant que science de l’Au-Delà, le spiritisme est un précipice aux bords escarpés qui conduit l’homme de science aux sommets et à la lumière, alors que l’imprudent qui s’y lance à la légère tombe infailliblement dans les noirs filets des Esprits mauvais. Voilà pourquoi l’Eglise, qui est cependant la Grande Spirite par excellence, mais qui, hélas ! a perdu la clé des mystères révélés par son fondateur Jésus-Christ, le Divin Spirite, en bonne mère poule prudente, a défendu à tous ses petits poussins de s’en occuper, sans distinguer quel est le bon et le mauvais de cet incommensurable Au-Delà. Elle finira cependant bien par y venir, car l’heure est venue où l’Esprit Saint, inspirateur de tout spiritisme vrai et pur, éclairera tout homme venant en ce monde. »

Abbé Julio, Petits secrets merveilleux


Vu le nombre important de chrétiens qui, en pleine bonne foi, utilisent les livres de magie de l’Abbé Julio comme s’il s’agissait de recueils de prières, nous avons cru bon de dévoiler l’horizon de pensée de ce curé de campagne devenu une référence dans le monde occulte. La citation proposée reprend des thèses classiques du spiritisme auquel adhère notre auteur : Jésus serait le plus grand des médiums, qui communique avec Dieu (qu’il nomme « son Père ») par le truchement de l’Esprit (Saint). L’Eglise a hélas perdu la clé d’interprétation des évangiles et dans son ignorance, elle condamne massivement le spiritisme au lieu d’opérer un juste discernement, que notre Abbé, bien plus éclairé que l’Eglise, s’empresse de faire à sa place. Il distingue trois types de spiritisme.

Le premier est « faux, impur » et condamnable : il s’agit de « l’invocation des Esprits mauvais » qui « existent bel et bien » et que « tout prêtre et tout chrétien a le devoir de combattre sans trêve ».

Le second type de spiritisme est plus redoutable encore car il paraît inoffensif alors qu’il est extrêmement dangereux. Il s’agit de l’évocation « des Esprits, ni mauvais, ni bons, mais qui entourent la terre de leur cercle serré et ne cherchent que les terrestres communications, soit pour y venir à demeure et voler les forces vitales et spirituelles de ceux qu’ils imprègnent, soit que n’étant pas encore complètement désincarnés, ils voudraient se rattacher à la terre à nos dépens ». Il s’agirait donc d’âmes errantes attachées à la vie terrestre et essayant d’y rester en puisant dans les énergies vitales des curieux fréquentant « le spiritisme des salons ». L’Abbé dénonce les conséquences désastreuses de ces pratiques : « maladies nerveuses, déséquilibre, folie ».

Mais il y aurait un troisième type de spiritisme, à vrai dire le seul digne de ce nom, le spiritisme « vrai et pur », le spiritisme « scientifique » qui conduit ceux qui le pratiquent « jusqu’au seuil du mystère. Sûrement, la clé du sanctuaire leur sera confiée ». Les esprits qu’ils invoquent seraient selon notre auteur, les membres de « l’Eglise triomphante, les Fils de Dieu qui ont cherché la lumière ici-bas dans la simplicité de leur âme, et la trouvent dans l’Au-Delà dans une ascension perpétuelle vers l’Absolu ». Tels seraient donc les esprits supérieurs que l’Abbé invoque et qui répondent à ses appels grâce aux services de « la haute médiumnité de personnes privilégiées ».

Notons que ces « vrais guides ne se communiquent qu’à ceux qui sont dignes, par la préparation nécessaire, par leurs efforts héroïques vers la vertu, d’entrer en rapport avec eux ». Nous retrouvons grosso modo les distinctions proposées par Rozier et bien d’autres occultistes, entre la magie « ordinaire », faisant appel aux entités astrales auxquelles le magicien commande, et la « haute magie », qui traiterait avec des esprits supérieurs, auxquels le mage obéit. Il va sans dire que la haute magie ne pratique que la magie blanche et laisse la sorcellerie aux magiciens du niveau astral.

On demeure perplexe devant tant de candeur ! Alors que l’Abbé Julio dénonce les agissements « des esprits ni bons ni mauvais » du second type de spiritisme, « qui prennent tous les masques », il ne semble pas soupçonner que les esprits soi-disant supérieurs auxquels il se confie, sont tout aussi maléfiques que les précédents. Ils ont tout simplement su s’adapter à leur interlocuteur potentiel. Satan sait bien qu’on ne prend pas des mouches avec du vinaigre ; aussi prend-il soit de se déguiser en Ange de lumière (cf. 2 Co 11, 1) pour attirer ceux qui cherchent à justifier leur recherche de pouvoir, en argumentant qu’ils ne « font que du bien » (magie « blanche »). Mais tout au long de l’histoire de l’Eglise, les Pères et le Magistère ont toujours condamné toutes les formes de magie, quelle que soit leur couleur. La fin d’une action, aussi bonne soit-elle, ne justifie jamais le recours à des moyens illicites, comme par exemple l’invocation des esprits déchus du monde occulte.


Père Joseph-Marie Verlinde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axioma

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : ici en enfer!
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: doctrine spirite ou erreur spirite?   31/8/2010, 19:31

Lilas a écrit:

On demeure perplexe devant tant de candeur ! Alors que l’Abbé Julio dénonce les agissements « des esprits ni bons ni mauvais » du second type de spiritisme, « qui prennent tous les masques », il ne semble pas soupçonner que les esprits soi-disant supérieurs auxquels il se confie, sont tout aussi maléfiques que les précédents. Ils ont tout simplement su s’adapter à leur interlocuteur potentiel. Satan sait bien qu’on ne prend pas des mouches avec du vinaigre ; aussi prend-il soit de se déguiser en Ange de lumière (cf. 2 Co 11, 1) pour attirer ceux qui cherchent à justifier leur recherche de pouvoir, en argumentant qu’ils ne « font que du bien » (magie « blanche »). Mais tout au long de l’histoire de l’Eglise, les Pères et le Magistère ont toujours condamné toutes les formes de magie, quelle que soit leur couleur. La fin d’une action, aussi bonne soit-elle, ne justifie jamais le recours à des moyens illicites, comme par exemple l’invocation des esprits déchus du monde occulte.

Un diable qui de dit de priez Dieu, de pratiquer la charité?
T'ai tu donnée la peine de lire mon post?

Une variante de cette opinion consiste à ne voir dans les communications spirites et dans tous les faits matériels auxquels elles donnent lieu, que l'intervention d'une puissance diabolique, nouveau Protée qui revêtirait toutes les formes pour mieux nous abuser. Nous ne la croyons pas susceptible d'un examen sérieux, c'est pourquoi nous ne nous y arrêterons pas: elle se trouve réfutée par ce que nous venons de dire; nous ajouterons seulement que s'il en était ainsi, il faudrait convenir que le diable est quelquefois bien sage, bien raisonnable et surtout bien moral, ou bien qu'il y a aussi de bons diables. Comment croire, en effet, que Dieu ne permette qu'à l'Esprit du mal de se manifester pour nous perdre, sans nous donner pour contrepoids les conseils des bons Esprits? S'il ne le peut pas, c'est impuissance; s'il le peut et ne le fait pas, c'est incompatible avec sa bonté; l'une et l'autre supposition seraient un blasphème. Remarquez qu'admettre la communication des mauvais Esprits, c'est reconnaître le principe des manifestations; or, du moment qu'elles existent, ce ne peut être qu'avec la permission de Dieu; comment croire, sans impiété, qu'il ne permette que le mal à l'exclusion du bien? Une telle doctrine est contraire aux plus simples notions du bon sens et de la religion.

@ Auda
Dans la lecture de mon post, tu pourrais me dire les point qui te pose problème, la ou tu n'est pas d'accord. Je suis sur qu'il y aura plus d'affinités ac tes croyances que de contrariétés et que sur le fond nous sommes d'accord, non?

@ Tagada
Alors ça te plait. Very Happy


Dernière édition par axioma le 31/8/2010, 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
doctrine spirite ou erreur spirite?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Erreur Fraulein?
» Erreur lors de l'envoi de ma commande...Que faire?
» recuperer les Mp supprimes par erreur
» LCN a corrigé leur erreur
» J'ai un message d'erreur en anglais quand je veux ouvrir mon livre ou le modifier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: