Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livres de Louis Ferdinand Celine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: TEXTES DE CÉLINE   12/2/2010, 09:15

Où peut-on se procurer les pamphlets (Bagatelles pour un massacre, L'école des cadavres, Les beaux draps) et à quel prix ?
De nombreuses librairies d'anciens proposent toujours les pamphlets à la vente. À Paris, Émile Brami,D’un livre l’autre, 6 rue Bréa, 75006 Paris.
Tél-fax : 01.56.24.34.54.
E-mail : ebrami@club-internet.fr gérant de la librairie "D'un livre l'autre", possède un fonds impressionnant d'ouvrages de ou sur Céline. Sur Internet, la base de données du site Livre-Rare-Book, regroupe plus de 150 libraires. Il est fréquent d'y trouver les pamphlets. Les prix peuvent varier en fonction de l'état et de la rareté de l'ouvrage. Il faut compter à peu près 120 € pour un tirage courant de Bagatelles, un peu moins pour L'école des cadavres et Les Beaux draps. Il faut également savoir que les pamphlets peuvent être consultés dans certaines bibliothèques universitaires et municipales.

Pamphlets :
Mea Culpa 1936 • Bagatelles pour un massacre 1937 • L'École des cadavres 1938 • Les Beaux Draps 1941


voir :

http://www.louisferdinandceline.free.fr

http://www.quellehistoire.com/docu/mea%20culpa.pdf (version expurgée ? )

http://ia351435.us.archive.org/2/items/LecoleDesCadavres/LFCecole.pdf

http://ia341218.us.archive.org/1/items/LesBeauxDraps/LFCDraps.pdf

http://ia351425.us.archive.org/2/items/BagatellesPourUnMassacre/bagat.pdf


Dernière édition par MOBY37 le 16/2/2010, 09:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   12/2/2010, 10:14

Merci pour l'info Moby, et pour les liens...

Moi personnellement je n'irais pas mettre 120 euros pour un pamphlet de Céline, ça m'énerve en plus de constater que la plupart des gens qui achètent ses ouvrages là ne le font que par pur snobisme ou pire pour faire de la spéculation "bibliophile".

Quand tu trouves L'école des cadavres dans une bibliothèque, neuf fois sur dix le proprio te lance d'entrée en serrant les miches " Ah Celui là!! Je ne l'ai pas lu, d'ailleurs c'est pas lisible" et pour peu que tu essayes de débattre avec lui du point de vue de Céline, tu te rends compte qu'il n'y a de sa part qu'une connaissance superficielle et anecdotique de ses écrits et surtout de sa pensée, du genre le gars peut te dire la longueur des moustaches de Bébert mais il ignore totalement le pacifisme de Céline.

On en reviens toujours aux mêmes diktats de la Pensée Unique !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   15/2/2010, 15:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   15/2/2010, 16:07

Liens vers le PDF en fin de vidéo lol! Razz Laughing bounce ............. study

Merci Moby !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salut



Nombre de messages : 7
Age : 40
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Livres de Louis Ferdinand Celine   16/9/2010, 14:18

Bonjour à tous,

voici des livres de Louis Ferdinand Céline que j'avais récupéré sur le net il y a un petit moment déjà.

J'espère que d'autres suivront Wink

Portez-vous bien !

- Voyage Au Bout de La Nuit : #http://www.megaupload.com/?d=INP5DTPV

- Bagatelles pour un massacre : #http://www.megaupload.com/?d=EAHW2TBS

- L'école des cadavres : #http://www.megaupload.com/?d=XR0M5UGW
Citation :


Citation :
Moderation ziril: N'oubliez pas que nous subissons la loi d'un script hostile avec les liens de téléchargement sur le forum. Pour le contourner, n'oubliez pas de mettre un signe devant l'adresse. Exemple: #
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salut



Nombre de messages : 7
Age : 40
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   17/9/2010, 12:33

Désolé Ziril pour les # avant le lien, je ne savais pas.

Encore un petit ...
Les Beaux Draps: #http://www.megaupload.com/?d=R2OUN519
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikemsi



Nombre de messages : 171
Age : 35
Localisation : Réunion
Date d'inscription : 01/08/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   9/1/2011, 08:11


Salut tout le monde !

J'ai une question pour les bibliophiles et autres amateurs de Céline.

J'ai pu obtenir une version originale de "Mort à Crédit" reliée, et j'ai constaté qu'un des feuillets était inversé. Je m'explique : le groupe de pages qui commence à la page 145 est à l'envers dans le livre, aussi, il y a un petit "10" écrit en bas de la page 145. Il faut donc retourner le livre pour lire ce groupe de pages.

J'espère que vous m'avez compris. En résumé je voudrais savoir si ceci est une erreur "normale" de la version originale ou s'il s'agit d'une erreur du relieur lors de l'assemblage des pages au moment de la reliure.

Je compte sur vous ! Wink

+++

Nikemsi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ndeloffre.blogspot.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   21/1/2011, 15:29

Nikemsi, je me suis renseigné auprès de bouquinistes que je connais bien sur Lyon et tous m'ont dit que dans certaines circonstances liées à l'aspect artisanal de la reliure ou du brochage des livres à l'époque, il arrivait que des pages soient assemblées à l'envers. Le petit chiffre "10" devrait correspondre d'après eux soit au nombre total de feuillets reliés à l'envers, soit être tout simplement un renvoi vers un index, je ne peux pas t'en dire plus pour l'instant... En tout cas ils sont unanimes sur le fait que ces défauts sont assez fréquents sur les livres des années 20 aux années 60 et qu'ils constituent, sur des éditions originales, une plus-value auprès des collectionneurs (un peu comme certains défauts sur les timbres de collection).


Toujours au sujet de Céline, cet article pour lequel je remercie Zhell69 cheers


Serge Klarsfeld s'indigne que Céline puisse être célébré par la République



Serge Klarsfeld s’indigne que l’écrivain figure sur la liste des « Célébrations nationales 2011 ».

Louis-Ferdinand Céline avait fait son entrée dans la prestigieuse collection de « la Pléiade » en 1961, peu de temps après sa mort. Les Archives de France ont décidé de célébrer l’anniversaire de sa mort, puisqu’il figure dans le recueil des Célébrations nationales 2011 édité sous la houlette du ministère de la Culture.

Mercredi, l’Association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), présidée par Serge Klarsfeld, s’est indignée du fait que l’on célèbre le cinquantenaire de la mort de l’auteur du Voyage au Bout de la Nuit et de Mort à Crédit.


Deux livres essentiels donc... sunny
Quoi qu'en disent les petits censeurs communautaires, Céline est et restera le meilleur....point barre et merde aux cons.

Allez, je n'y résiste pas, juste pour le plaisir de dire du mal de ce foutriquet spécialiste du mensonge institutionnel, une petite devinette cyclops

Sur laquelle de ces images vais-je lancer l'anathème et des malédictions jusqu'à la centième génération ?






Serge Klarsfeld, qui lui, peut se targuer de nous valoir, à tous, un voyage au bout de l'ennui !!! Twisted Evil


Source des propos du pleurnicheur professionnel : http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/01/20/serge-klarsfeld-s-indigne-que-celine-puisse-etre-celebre-par-la-republique_1468248_3246.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   21/1/2011, 18:53

lol Bardamu, aller j'essaye, au pif, je dit la première Rolling Eyes Quoi que la deuxième me paraît obscure, mais non formellement diagnostiquer, je m'en tiendrais donc là (elle m'inspire plutôt une certaine nostalgie pluvieuse) Smile

Douteux qu'il ne parle pas de bagatelle pour un massacre ce peu cher Klarsfeld Razz

Autres ouvrages de Celine PDF + couvertures

Méa culpa :

http://1.bp.blogspot.com/_h_yj2yaTeXI/TLijkx_XtjI/AAAAAAAAA30/g5EpsrW1-rw/s1600/13.jpg

multiupload.com J1WHYETIC0

Entretien avec le professeurY :

http://3.bp.blogspot.com/_h_yj2yaTeXI/TLTJPX88btI/AAAAAAAAA1U/pJABL-ffFGc/s1600/entretiens.png

multiupload.com JSVNSX34Q5

A l'agité du bocal :

http://1.bp.blogspot.com/_h_yj2yaTeXI/TLXwpkI8QAI/AAAAAAAAA2U/Ncsxj3xKv6k/s1600/9782851976567.jpg

multiupload.com JYDT1NN953

Autre couvertures numerique :

Bagatelle pour un massacre :

http://3.bp.blogspot.com/_eM88fRZxsj8/TLy8G56G-YI/AAAAAAAAABg/1xIy38UD9uo/s1600/BAGATELLES_POUR_UN_MASSACRE+ed+reconquete.jpg

Voyage au bout de la nuit
:

http://3.bp.blogspot.com/_h_yj2yaTeXI/TLTJTmtJRtI/AAAAAAAAA14/j5VJL3AlM-8/s1600/st-ex179.1268319695.jpg

L'école des cadavres:

http://4.bp.blogspot.com/_eM88fRZxsj8/TLy-5K3RXDI/AAAAAAAAABk/l0OtPmeK6iI/s1600/l%27%C3%A9cole+des+cadavres.PNG

Les beaux draps:

http://2.bp.blogspot.com/_h_yj2yaTeXI/TLijmcqy32I/AAAAAAAAA34/1NCI6H6XfgA/s1600/ImageCelineBeauxDraps.jpg

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   21/1/2011, 23:08



Citation :
"Je ne lis pas grand-chose, je n'ai pas le temps. Trop d'années perdues déjà en tant de bêtises et de prison ! Mais on me presse, adjure, tarabuste. Il faut que je lise absolument, paraît-il, une sorte d'article, le Portrait d'un Antisémite, par Jean-Baptiste Sartre (Temps modernes, décembre 1945). Je parcours ce long devoir, jette un oeil, ce n'est ni bon ni mauvais, ce n'est rien du tout, pastiche... une façon de "Lamanièredeux"... Ce petit J.‑B. S. a lu l'Étourdi, l'Amateur de Tulipes, etc. Il s'y est pris, évidemment, il n'en sort plus... Toujours au lycée, ce J.‑B. S. ! toujours aux pastiches, aux "Lamanièredeux"... La manière de Céline aussi... et puis de bien d'autres... "Putains", etc. "Têtes de rechange"... "Maïa"... Rien de grave, bien sûr. J'en traîne un certain nombre au cul de ces petits "Lamanièredeux"... Qu'y puis-je ? Étouffants, haineux, foireux, bien traîtres, demi-sangsues, demi-ténias, ils ne me font point d'honneur, je n'en parle jamais, c'est tout. Progéniture de l'ombre. Décence ! Oh ! je ne veux aucun mal au petit J.‑B. S. ! Son sort où il est placé est bien assez cruel ! Puisqu'il s'agit d'un devoir, je lui aurais donné volontiers sept sur vingt et n'en parlerais plus...
Louis-Ferdinand Céline
A l'agité du bocal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   22/1/2011, 07:40

Merci pour ce passage savoureux Nonwo et puis Merci également à Salut et Lore pour les liens cheers

Juste pour appuyer le portrait de J-B S, deux trois images de l'agité du Bocal :

Notez la façon dont il tient sa sucette à métastases... Tout est étudié chez ces gens là, dans les moindres détails... C'est comme la coiffure de BHL et le blanc immaculé de sa chemise... Quand ils ne sont pas souillés par la chantilly des entarteurs Razz


Celle là je l'adore... Yoda, guide nous vers la lumière Razz


Citation : l'enfer, c'est les autres !
Commentaire perso : Effectivement !

Et pour finir et pour ceux qui n'ont pas encore lu les pamphets de Céline :
« L'imagination matérialiste nous condamne à l'infini dans la destruction , la philosophie matérialiste, la poésie matérialiste nous mènent au suicide par la matière, dans la matière. Tous ces acharnements prosaïques ne sont qu'autant de trucs de la matière pour nous dissoudre, nous rattraper. Les hommes épris de matière sont maudits. Lorsque l'homme divinise la matière il se tue. »

Louis Ferdinand Céline, L'École des cadavres, 1938.


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   22/1/2011, 15:45

En cette belle année 2011, en France, il est plus moral d'être un pédophile sodomite avoué (ça n'empêche pas d'être nommé ministre) qu'être un écrivain universellement reconnu pour son talent !



Frederic Mitterrand retire Louis-Ferdinand Céline des célébrations nationales 2011
Depêche AFP


Louis-Ferdinand Céline avait une nouvelle fois créé remous et polémiques mais le nom de cet écrivain, antisémite notoire, a été retiré vendredi soir du calendrier des célébrations nationales de 2011 sur décision du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.


"Après mûre réflexion, et non sous le coup de l'émotion, j'ai décidé de ne pas faire figurer Céline dans les célébrations nationales", a annoncé M. Mitterrand vendredi soir lors d'un point de presse. "Ce n'est en aucun cas un désaveu à l'égard du Haut comité (chargé d'établir la liste des personnalités célébrées) mais une inflexion que j'assume pleinement", a-t-il ajouté.

Serge Klarsfeld, président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), s'est réjoui de cette décision qu'il avait réclamée. "J'adresse mes félicitations à Frédéric Mitterrand d'avoir eu le courage de désavouer ceux qui, dans son ministère, ont laissé passer cette bourde", a-t-il dit à l'AFP.

M. Mitterrand avait pourtant signé l'avant-propos du recueil des célébrations qui doit désormais être remanié, sans Céline.

Immense écrivain, et l'un des plus traduits, Céline, mort il y a 50 ans et marqué du sceau de la collaboration et de l'antisémitisme, était inscrit dans ce recueil des célébrations officielles au côté de Blaise Cendrars, Franz Liszt, André Leroi-Gourhan ou encore Georges Pompidou.

Auteur du "Voyage au bout de la nuit" ou encore de "Mort à crédit", Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) a rédigé de nombreux pamphlets violemment antisémites avant et pendant l'Occupation.

"Ce n'est pas à la République de commémorer un homme comme Céline. On ne peut pas faire abstraction du côté négatif du personnage", a poursuivi M. Klarsfeld. Plus tôt dans la semaine, il avait annoncé qu'il en appellerait au président de la République si Céline n'était pas retiré des célébrations.

Le ministre de la Culture a assuré en marge de la conférence de presse "qu'aucune controverse ni aucune pression n'avaient eu de prise sur lui". Mais, a-t-il ajouté, "en mon âme et conscience et au contact de l'émoi de certains, j'ai pensé qu'il était de mon devoir de prendre cette décision".

Henri Godard, grand spécialiste de Céline, qui avait rédigé la notice sur l'écrivain dans le recueil des célébrations, a déclaré à l'AFP se sentir "intégralement piégé par ce recul" du ministre de la Culture dont il n'avait pas été informé : "Je tombe des nues, personne ne m'a contacté", a-t-il lancé.

Pour lui, il s'agit aussi "d'un désaveu du Haut Comité" présidé par l'historien Jean Favier.

"Je pensais que la valeur de la création littéraire de Céline méritait d'être mise en valeur", a ajouté M. Godard, qui a dirigé l'édition de textes de l'écrivain dans la prestigieuse collection de la Pléiade de Gallimard et fut condisciple de Serge Klarsfeld pendant leurs années de lycée.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   22/1/2011, 19:42

Et toujours des tuteurs patentés qui nous disent ou faire Embarassed comme des toutous obéissants Colere

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stg45

avatar

Nombre de messages : 340
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   22/1/2011, 19:54



proctocratie: le ministre de la cul-ture frédéric mitterrand retire Louis-Ferdinand Céline des célébrations nationales 2011.

http://www.youtube.com/watch?v=7DckBa4UsCI

http://www.dailymotion.com/video/xgo86i_andre-bercoff-et-guy-birenbaum_news

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/22/97001-20110122FILWWW00445-celine-mitterrand-tente-de-se-justifier.php



citation d'un lecteur:

Citation :
par contre lui il peux ecrire qu il suivais un enfant avec son petit c.. moule dans short de cuir , ca c est politiquement correct
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   22/1/2011, 21:28

L'incendie de la maison de LFC, tu parles d'un accident, c'est plutôt un attentat contre les écrits de Céline, des fois qu'il y aurait un petit bijou planqué sous les fagots,... enfin je sais on va encore me traiter de conspirationniste, c'est pas grave j'ai l'habitude.
Voilà tout.
http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I04216724/michel-audiard-a-propos-de-louis-ferdinand-celine.fr.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   20/3/2011, 00:03

L'occasion fait le larron

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   20/3/2011, 00:13

Superbe ! Merci Nonwo cheers
Vidéo téléchargée et sauvegardée sur disque dur direct !!!

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   20/3/2011, 00:35

Tout le plaisir est pour moi, Bardamu.
Allez, encore un, .... pour la route, c'est ma tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   28/3/2011, 07:13

Merci Nonwo cheers

Quelques liens vers des reportages à télécharger, pas le temps de trier d'où doublons possibles mais aussi quelques raretés Merci au passage à Zhell69 Wink


Celine 01 Lectures Pour Tous 1957
#http://www.megaupload.com/?d=EMY2LGRV

Celine 02 Voyons Un Peu 1958
#http://www.megaupload.com/?d=O1VDDMJL

Celine 03 En Français Dans Le Texte 1961
#http://www.megaupload.com/?d=UGIJYWVN


Celine - Le Monstre aux Yeux Verts 1962
#http://www.megaupload.com/?d=PAN8F6TV


D'un Celine l autre - partie 1
#http://www.megaupload.com/?d=S2PRT3SG

D'un Celine l autre - partie 2
#http://www.megaupload.com/?d=E9EDNPLF

Celine - En Marge Du Prix Goncourt
#http://www.megaupload.com/?d=ZIPCZY9S

Celine - Temoignage Elisabeth Craig
#http://www.megaupload.com/?d=744PZZCT

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maldoror1975



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Livres de Louis Ferdinand Céline   31/3/2011, 21:25

Salut, je vis à l'Argentine, et je suis à la quête du roman de LFC 'Mort à Crédit', quelqu'un a un lien? Excusez mon français, et merci pour l'ajout au forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   5/4/2011, 20:31

Céline vu par David Alliot

David Alliot raconte toute la vie de l’auteur du «Voyage au bout de la nuit» grâce à deux cents témoignages rares émanant de sa fille Colette, Marcel Aymé et Ernst Jünger, mais aussi William Burroughs, Pierre Bergé, Philippe Druillet ou encore Judith Magre.

Entretien :

David Alliot.- A force de travailler sur Céline, on accumule de la documentation, on la structure, on la restructure, on la classe par ordre chronologique parce que c’est ce qu’il y a de plus simple, et là, on se rend compte que des éléments se complètent, se contredisent, donc sont intéressants. Il restait à annoter ce matériau brut. J’y travaille depuis trois ans de façon intensive, nuit, jour et week-ends, mais c’est, en fait, le résultat de vingt ans de travail sur Céline.

N.O.- Diriez-vous qu’il est aussi fascinant que l’œuvre?

David Alliot.- Il est toujours résumé soit comme un génie, soit comme un facho ou un collabo. Or le réduire à trois phrases, c’est très bête. Ces témoignages montrent sa grande complexité, sa folie et son évolution. Enfin, il y a dans son cas une telle imbrication de l’homme et de l’œuvre que les éléments biographiques aident évidemment à mieux comprendre l’œuvre.

N.O.- Par exemple?

D. Alliot.- On voit ici le personnage qui se crée. Jusqu’au «Voyage au bout de la nuit», le docteur Destouches est un bel homme plutôt sympathique, un dandy. Ensuite, l’écrivain construit sa légende: il invente des bobards, qui perdurent encore cinquante ans après sa mort, comme l’histoire de sa trépanation par exemple: selon ce fameux mythe, il aurait reçu un éclat d’obus pendant la Première guerre, et porterait une plaque de fer dans le crâne; certains prétendent même l’avoir touchée, alors qu’elle n’a jamais existé. La jeunesse misérable est du même ordre: Céline s’en est inventé une, qu’il décrit dans «Mort à crédit» et qui n’existe que dans son imagination. Sans doute a-t-il reçu une éducation assez stricte, mais c’était aussi un fils unique choyé, adoré, plutôt gâté par ses parents. On est loin des «Misérables» de Victor Hugo! Pour faire pleurer, il raconte aussi qu’il lavait les trains la nuit pour payer ses études. C’est complètement inventé. La mythomanie, c’est quasiment une seconde nature chez Céline. Mais ça n’intervient que quand l’écrivain apparaît. Avant, ça reste raisonnable.

N.O.- On suit également son évolution physique: avant de se présenter comme un clochard à la braguette ouverte, c’est un beau jeune homme, plutôt élégant, avec de bonnes manières et un style «américain».


D. Alliot.- Oui, c’est un dandy! Jusqu’en 1932, il joue le jeu: il joue l’écrivain, le docteur, le notable, bien habillé, avec des coupes impeccables. Il croit que le Goncourt est à portée de mains, puis le rate: c’est là qu’intervient la rupture avec les convenances. Pourquoi faire du cinéma puisqu’on ne veut pas de moi, semble-t-il se dire. Ca ira jusqu’à «Mort à Crédit», assassiné par la critique, puis «Bagatelles pour un massacre». On voit alors sa tenue vestimentaire se dégrader. Puis, à partir de la fuite en 1944, c’est l’aspect physique qui se dégrade. En juin 1944, c’est la dernière fois qu’on le voit en bel homme sémillant; après, c’est fini, c’est le clochard en vadrouille.

N.O.-D’un texte à l’autre, il se métamorphose. Chaque témoignage est à prendre avec des pincettes, bien sûr. Mais quelles sont les lignes de force qui se dégagent?

D. Alliot.- Il y a une réelle unanimité du côté des femmes, qui le considèrent comme un bel homme. Toutes disent qu’il avait un magnétisme, des manières aristocratiques. C’est paradoxal, cet homme qui hurlait des horreurs dans ses pamphlets pouvait aussi par ailleurs se montrer très bien élevé, très courtois. Même les hommes n’étaient pas insensibles à son charme. Ce qui apparaît également, c’est une force d’imagination doublé d’un bagout assez extraordinaire... Au bout du compte, je crois qu’il apparaît surtout comme quelqu’un de très humain: c’est le produit de son époque, il n’est ni plus ni moins qu’elle. Sauf qu’il a des rancoeurs... C’est Céline humain.


N.O.- L’apparition de son antisémitisme forcené reste une énigme... On cherche des signes, en se demandant si ce sont des symptômes ou des causes. Est-ce parce que le patron de son dispensaire était juif? Ou parce qu’Elisabeth Craig lui a été «fauchée par un juif», comme il le répète?

D. Alliot.- Il n’y a pas vraiment de réponse... parce qu’il a toujours été antisémite. Et raciste: les pages sur l’Afrique dans le «Voyage au bout de la nuit» sont d’ailleurs assez abominables. Et les premières traces d’antisémitisme apparaissent clairement dans «l’Eglise», cette pièce qu’il a rédigée avant le «Voyage»: la Société des nations, le cosmopolitisme, les Juifs, tout ça ne devait déjà pas vraiment lui plaire; il le brocarde donc dès 1929.

En 1937, c’est l’éruption avec «Bagatelles pour un massacre», mais il ne faut pas oublier que Céline est né pendant l’Affaire Dreyfus: son père était un antisémite convaincu, il en a bouffé pendant toute sa jeunesse. L’éducation de Céline, c’est l’éducation d’un jeune homme de bonne famille, avec des valeurs comme travail, famille, patrie, et armée. Il s’engage en 1912. C’est alors un petit Français parfait. Quant à Elizabeth Craig, elle est partie vivre avec un certain Ben Tankel, un Américain qui était aussi juif que moi je suis archevêque de Canterbury. Mais pour Céline, tous les Ben sont juifs... Il a aussi souhaité faire adapter le «Voyage» au cinéma, il est même allé à Hollywood pour ça, et en a retenu que les juifs ne voulaient pas de son livre... C’est ce qu’il raconte au début de «Bagatelles pour un massacre».

Mais au fond, l’explication, c’est peut-être qu’il voyait la guerre arriver: il avait été traumatisé par 1914, et voyait arriver 1939-40 avec la certitude que la France allait perdre contre l’Allemagne; or pour lui, les Juifs étaient partout, à Londres, à Moscou, à New York, tiraient toutes les ficelles et poussaient le monde à s’entretuer. Je ne crois pas qu’il ait pensé à Auschwitz: ce qu’il voulait c’est qu’on foute les juifs dehors des dispensaires et du milieu du cinéma, de la médecine, des arts et des spectacles, pour qu’on laisse tout ça aux bons Français... Une sorte de préférence nationale avant l’heure.

N.O.- Il y a plusieurs documents inédits dans votre livre, comme cet entretien avec Colette, la fille de Céline, que vous avez réalisé vous-même...

D. Alliot.- Oui, c’est sa fille unique, elle s’est peu exprimée, et c’est tout de même la dernière personne à pouvoir parler de la rédaction du «Voyage au bout de la nuit»... Pendant qu’elle dormait à côté de lui, son père écrivait sur les murs de l’appartement les pensées qui le traversaient! Elle évoque aussi les conditions de sa propre naissance, en 1920: elle devait s’appeler Louise; son père fou de joie a couru à l’état civil... et l’a déclarée sous le prénom de Colette! Elle s’est contentée de me donner cette explication: « C’était mon père... ».

D’autres témoins sont intéressants, comme Maud de Belleroche: en juin 1944 à Baden-Baden, elle a vu Céline vitupérer contre Pétain, qu’il appelait «Philippe le Dernier» avec une liberté de ton que les autres collaborateurs exilés n’avaient pas. Selon elle, il disait tout haut ce que les autres pensaient tout bas. Et lui seul pouvait le faire parce qu’il était respecté.

N.O.- Respecté, vraiment?

D. Alliot.- Oui, pas aimé, mais respecté, parce que c’était le grand écrivain, le grand prophète pour tous ces collaborateurs en exil. Il avait tout prédit dès 1937: la défaite face à l’Allemagne, l’exclusion des juifs, tout ça était déjà, en quelque sorte, dans «Bagatelles». Il y dit même qu’une guerre avec l’Allemagne coûterait 50 millions de morts... c’est aujourd’hui le chiffre admis par de nombreux historiens de la Seconde Guerre mondiale. A l’époque, on ne le considère pas comme quelqu’un de fiable, surtout politiquement, mais comme celui qui avait tout vu et prédit avant tout le monde. Du coup, à Baden-Baden, c’est le seul qui pouvait se permettre d’appeler Pétain «Philippe le dernier», en se foutant de la gueule des autres...

N.O.- On trouve également ce témoignage au second degré du dessinateur Philippe Druillet... Ce qu’il raconte est assez surprenant.

D. Alliot.- Oui, c’est une histoire dont il n’avait jamais parlé. Druillet est né le 28 juillet 1944. Ses parents, qui étaient responsables de la milice dans le Gers et ont été condamnés à mort à la Libération, l’ont appelé Philippe en hommage à un Maréchal bien connu de l’époque - ce qui, en juillet 1944, signale un certain degré de... conviction. Ils se sont retrouvés à Sigmaringen en septembre. Là, Céline aurait soigné le petit Druillet. Pour lui, toute cette histoire est assez pesante. Mais il est amusant de voir qu’un de mes plus jeunes témoins est un dessinateur de science-fiction plutôt situé à gauche, sinon à l’extrême-gauche.

N.O.- Les témoignages sont en effet très variés, et parfois inattendus. A côté de Marcel Aymé ou Ernst Jünger, on croise encore William Burroughs, Pierre Bergé, ou Judith Magre...

D. Alliot.- Après-guerre, dans sa maison de Meudon, on trouve en effet des noms assez curieux, comme celui de Judith Magre, qui a épousé Claude Lanzmann en 1963: elle venait prendre des cours de danse chez Lucette, la femme de Céline... Mais on trouve aussi Françoise Fabian, Michel Simon... Le livre est un bric-à-brac de personnalités de tous bords, amis, ennemis, Français, Allemands, Danois, soldats, enfants, jurés littéraires, crapules...


N.O.-Il est évidemment question de sa pratique de la médecine, à travers le point de vue de patients et de confrères qui l’ont vu à l’œuvre. Etait-il un bon médecin?

D. Alliot. – Ce n’est pas très glorieux... Avant la guerre, c’est un médecin de dispensaire: il ne soigne pas vraiment, il écoute beaucoup les gens, c’est une sorte de psychologue... Il ne pratique pas une médecine de pointe, mais il est attentif, très aimable, ce qui est assez exceptionnel dans les dispensaires où l’on pratique plutôt l’abattage. D’un point de vue humain, il est très chaleureux et sympa...

N.O.- Et il en profite d’ailleurs pour piller les histoires de ses patients...

D. Alliot.- Oui, bien sûr. Il trouvait son intérêt, en tant qu’écrivain, à travailler en dispensaire... Ensuite, pendant et après la guerre, c’est plus nuancé. A Bezons, Carlo Giati raconte avoir reçu une paire de baffes parce qu’il se plaignait d’avoir mal : il était enfant, Céline n’avait pas repéré son appendicite... Une autre histoire révélatrice est celle de Dubuffet, qui emmène sa femme à Meudon. Céline lui dit, devant elle: «elle est foutue». Alors qu’elle n’avait rien du tout! D’un point de vue médical, c’est assez limite... et ça fait un peu peur.

N.O. – Vous consacrez par ailleurs un petit livre aux idées reçues sur Céline. Quelles sont celles qui se trouvent battues en brèche par cet ensemble de témoignages? En quoi modifie-t-elle notre perception de Céline?

D. Alliot.- Chaque témoignage est parcellaire, sinon sujet à caution. L’intérêt, c’est leur accumulation, qui trace un portrait face auquel le lecteur peut faire son opinion. Je ne donne aucun avis dans l’appareil critique, je présente, je distingue le vrai du faux, mais je ne donne pas mon opinion: c’est au lecteur de se forger la sienne. Céline apparaît très changeant en fonction de son interlocuteur, de l’époque, etc. D’ailleurs, beaucoup de zones d’ombre subsistent. Et l’on se dit que ce type était un génie littéraire, un fou antisémite, mais aussi un homme, qui reste un mystère.

N.O. – Quel est le document le plus instructif, selon vous?

D. Alliot.- Peut-être celui du directeur de son école qui, en trois lignes, met tout «Mort à crédit» par terre: «Enfant assez intelligent mais gâté par la famille; aussi se croit-il une merveille et est-il vaniteux au-delà du possible». Ou, très court aussi, celui de Tristan Tzara, qui l’a rencontré une fois: «C’était un homme déchaîné.»

N.O.- Il fréquente les Allemands sous l’Occupation...

D. Alliot.- Oui, mais sans véritablement s’engager. L’Occupation aurait pu être l’apogée de Céline, il aurait pu avoir des postes officiels, toucher des salaires considérables... On a même songé à lui pour diriger le Commissariat aux Questions juives, finalement confié à Darquier de Pellepoix. Mais c’était, fondamentalement, un anarchiste, hostile à toute forme d’organisation. Ses idées partaient dans tous les sens, il n’y a rien de construit dans sa pensée politique. S’il n’aime pas les Juifs, c’est parce qu’ils ont refusé, selon lui, d’adapter «Voyage au bout de la nuit» au cinéma... Quand on se prénomme Ben, pour lui, on est juif. D’ailleurs sur les trois personnes qu’il a dénoncées sous l’Occupation, aucune ne l’était... Céline fonctionnait comme ça: une tête ne lui plaisait pas, il dénonçait. Même dans «Bagatelles», rien ne tient debout. C’est un tissu d’élucubrations. Quand on le compare aux écrits antisémites de l’époque, ça n’a rien à voir. C’est de l’antisémitisme à la petite semaine. Le problème, c’est qu’il l’a mis en livre, qu’il l’a hurlé. Le grand scandale, c’est qu’il a mis son talent littéraire au service d’une cause qui ne le méritait pas, alors que l’antisémitisme était l’affaire de petits auteurs ratés et de scribouillards de bas étage.


N.O.- Quels sont les documents que vous n’avez pas encore trouvés?

D. Alliot.- Je suis sur quelques pistes. Au Danemark, il y a un très gros dossier Céline, mais il est fermé jusqu’en 2051. Il a été sauvé par l’intransigeance juridictionnelle des Danois, qui demandaient à la France de prouver l’ignominie de Céline avant de l’extrader. Le problème, c’est qu’on a aujourd’hui affaire à la même intransigeance... Il n’y a pas de dérogation possible pour publier ces documents. Je cherche aussi du côté des services secrets français. A la préfecture de police, son dossier est tout petit, et très peu intéressant; c’est assez surprenant, et ça laisse penser qu’il existe un autre dossier plus consistant. J’aimerais bien voir ça: les filatures, les rapports de concierges...

N.O.- Vous avez également recueilli le témoignage d’un des magistrats qui a obtenu l’amnistie de Céline... Quel éclairage nouveau apporte-t-il sur cet épisode?

D. Alliot.- On savait qu’il y avait eu entourloupe, Jean-Marc Dejean de la Batie en donne ici les clés. Céline a été amnistié sous le nom du docteur Louis Destouches. Son avocat avait réussi à noyer son dossier parmi une vingtaine d’autres. C’était en 1951, la France voulait se débarrasser des derniers cas de collaboration et tourner la page de l’épuration. Officiellement, personne n’a fait la relation entre Destouches et Céline, mais tout le monde était au courant, même le procureur ! Seul le juge l’a amnistié sans savoir ce qu’il faisait...

N.O. – Qu’avez-vous pensé de la polémique concernant l’inscription de Céline dans les «célébrations nationales»?

D. Alliot.- Deux choses. D’abord, Céline n’a jamais eu besoin de commémoration pour que son œuvre lui survive. D’autre part, si Serge Klarsfeld n’aime pas Céline, je le comprends: il est là parfaitement dans son droit, et dans son rôle. Mais l’attitude des autorités est étrange: un comité avait pris cette décision en amont, le volume est sorti, et on a entendu le ministre de la Culture dire qu’il avait «relu», pour se faire son opinion, «Bagatelles pour un massacre»... S’il ne l’avait pas compris à la première lecture, il y a un problème... Enfin, globalement, Serge Klarsfeld nous a fait un cadeau extraordinaire. Objectivement, on peut le remercier. J’ai peur qu’il passe un très mauvais mois d’avril, avec toute la presse et les publications qui vont concerner Céline... Comme l’a résumé Marc-Edouard Nabe: «Quoi qu’il arrive, maintenant, 2011, c’est l’année Céline.»

Propos recueillis par Grégoire Leménager


L'auteur
Né en 1973, également spécialiste d’Aimé Césaire, David Alliot publie par ailleurs «Céline, idées reçues sur un auteur sulfureux» (éd. Le Cavalier bleu, avril 2011) et des aphorismes de Céline («Céline en verve», éd. Horay, 2004).

«D’un Céline l’autre»,
édition établie par David Alliot,
préface de François Gibault,
Robert Laffont, coll. «Bouquins»,
1 184 p., 30 euros (à paraître le 7 avril).

Source : Ceci est la version intégrale de l'entretien paru dans «Le Nouvel Observateur» du 31 mars 2011. http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20110329.OBS0455/celine-vu-par.html




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   6/4/2011, 00:28

Existe-t-il une version pdf de sa pièce de théâtre "L'église"?

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   6/4/2011, 07:17

@Nemandi : à ma connaissance, non, je n'en ai jamais vu en tout cas. Chez les bouquinistes avec un peu de chance, il n'est pas si rare. Sur Amazon, on le trouve entre 20.00 et 40.00 euros, voir ici : L'Eglise de Céline sur Amazon.fr

@Maldoror1975 : idem, je ne l'ai jamais vu en PDF mais il se trouve facilement en livre de poche pour 10.00 sur Amazon, voir ici : Mort à crédit sur amazon.fr
A défaut d'achat sur Internet; tu ne connais pas un français habitant en Argentine ou un argentin qui pourrait te le procurer à l'occasion d'un aller retour en France ?

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   6/4/2011, 10:49

Allez, on va se la faire notre Année Céline, à nous...comme des grands.
C'est parti.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Livres de Louis Ferdinand Celine   6/4/2011, 12:36

Alors là c'est




Merci Nonwo cheers

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Livres de Louis Ferdinand Celine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Livres/Archives/Documents etc...-
Sauter vers: