Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paidix



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 02:20

Un grand momment de télé ! J'adore !






http://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXg

Merçi Severn & friend's...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 03:02

Très émouvant ce discours, merci pour le rappel Paidix, déjà posté ici je crois, il date de 1992, autant dire que ça commence à faire et qu'il n'a pas changé grand chose !!

Voici le texte :

Discours de Severine Suzuki
Publié par Othala


Bonjour. Je m'appelle Severn Suzuki et je parle pour l'E.C.O. - la « Environmental Children's Organization ». Nous sommes un groupe d'enfants de 12 à 13 ans du Canada et nous voulons essayer de changer quelque chose : Nous ce sont Vanessa Suttie, Morgan Geisler, Michelle Quigg et moi.

Nous avons collecté de l'argent pour pouvoir entreprendre ce long trajet de 9500 kilomètres afin de pouvoir vous dire chers adultes que votre attitude doit se changer. En venant ici aujourd'hui, je le fais sans aucune intention cachée. Je me bats pour mon avenir - car si je perds mon avenir, ce n'est pas comme si l'on perdait une élection ou quelques points à la bourse. Je suis venue ici pour parler au nom de toutes les générations futures.

Je suis ici pour parler au nom de tous les enfants affamés du monde entier dont personne n'entend les cris. Je suis ici pour parler pour les innombrables animaux qui doivent mourir de tout autour de la terre parce qu'ils ne trouvent plus d'espace vital. Nous tous ne pouvons plus nous permettre de ne pas être entendus.

J'ai peur d'aller au soleil parce que la couche d'ozone présente des trous. J'ai peur de respirer l'air parce que je ne sais pas avec quelles substances chimiques il est contaminé.

Autrefois j'allais souvent à la pêche avec mon père jusqu'au jour où il y a quelques années de ça, nous avons trouvé les poissons pleins d'ulcères. Et maintenant nous apprenons que beaucoup d'animaux et de plantes disparaissent chaque jour - ils disparaissent pour toujours.
Dans ma vie j'ai souvent rêvé de voir les grands troupeaux d'animaux sauvages, la jungle et les forêts équatoriales pleines d'oiseaux et de papillons. Mais maintenant je me demande s'ils existeront toujours afin que mes enfants puissent s'en réjouir un jour.

Avez-vous dû vous préoccuper de toutes ces petites choses quand vous aviez mon age ? Tout ceci se passe sous nos yeux et malgré tout, nous nous comportons comme si nous avions du temps à volonté et toutes les solutions.

Je ne suis qu'une enfant et je n'ai pas toutes les solutions mais je voudrais que vous compreniez - que vous non plus !

Vous ne savez pas combler les trous dans la couche d'ozone.Vous ne savez pas comment faire nager un saumon à nouveau à contre-courant dans un fleuve pollué.Vous ne savez pas comment faire revenir un animal disparu.Et vous ne pouvez pas non plus faire revenir les forêts qui jadis se trouvaient là où aujourd'hui est le désert.

Si vous ne savez donc pas comment réparer tout ça, alors, s'il vous plaît, arrêtez de tout détruire!
Ici vous êtes peut-être des délégués de votre gouvernement, des hommes d'affaires, des organisateurs, des reporters ou des politiciens - mais en réalité vous êtes des mères et des pères, des frères et des sours, des tantes et des oncles - et vous êtes tous l'enfant de quelqu'un.

Je ne suis qu'une enfant mais je sais que nous faisons tous partie d'une famille, cinq milliards à savoir 30 million de différents espèces et nous tous partageons ensemble le même air, l'eau, le sol - Des gouvernements n'en changeront jamais rien. Je ne suis qu'une enfant mais je sais que nous sommes tous embarques ensemble et que nous devrions nous comporter comme un seul peuple en route vers un même but. Je ne suis pas aveuglée par la colère et, malgré mon inquiétude, je n'ai pas peur de dire au monde comment je me sens.

On produit beaucoup de déchets dans mon pays, nous achetons et nous jetons, achetons et jetons et, malgré tout, les pays de l'hémisphère du nord ne sont pas prêts à partager avec ceux qui sont dans le besoin. Même si nous avons suffisamment nous avons quand même peur de perdre un peu de notre richesse, nous avons peur de partager.

Au Canada nous avons une vie privilégiée avec de la nourriture, de l'eau et des logements en abondance - nous avons des montres, des bicyclettes des ordinateurs et des téléviseurs. Il y a deux jours nous étions effrayés de voir des enfants vivant dans les rues, ici au Brésil. Et un enfant nous disait : « je souhaiterais être riche ; alors je donnerais à manger, des médicaments, des logements, de l'amour et de l'affection à tous les enfants des rues. » Si un enfant des rues, qui n'a rien, est prêt à partager, pourquoi sommes nous si avare, nous qui avons tout ? Je dois toujours penser que ces enfants ont mon age et que l'endroit où on est né fait une énorme différence. Je pourrais être un des enfants dans les ghettos de Rio ; je pourrais être un de ces enfants mourant de faim en Somalie ; une victime de guerre au Moyen Orient ou un mendiant en Inde.

Je ne suis qu'une enfant mais je sais qu'en utilisant tout l'argent dépensé pour la guerre on mettrait fin à la pauvreté et on trouverait des réponses à la pollution - Quel endroit merveilleux serait cette terre !

A l'école, oui même à la maternelle, vous nous enseignez de nous comporter correctement dans le monde :

- ne pas se disputer avec les autres
- traiter les choses ensemble
- se respecter réciproquement
- mettre de l'ordre
- ne pas martyriser d'autres êtres vivants
- ne pas être ni avide et ni avare

mais alors pourquoi faites-vous exactement ce que vous nous interdisez de faire ?
N'oubliez pas pourquoi vous êtes venus à cette conférence, pour qui vous faites cela - nous sommes vos propres enfants.

Vous décidez dans quel monde nous allons grandir. Les parents devraient être en mesure de rassurer leurs enfants en disant « Tout ira bien », « nous faisons du mieux que nous pouvons » et « ce n'est pas la fin du monde ». Mais je crains que vous ne puissez plus nous dire cela. En fait, comptons nous encore parmi vos priorités ? Mon père disait toujours : « Tu es ce que tu fais - non pas ce que tu dis ». Eh bien, ce que vous faites me fait souvent pleurer la nuit. Les adultes disent qu'ils nous aiment. Je vous en supplie : S'il vous plaît, conformez vos actes à vos paroles!

Merci pour votre attention

Severn Cullis-Suzuki (E.C.O.)

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2481
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 03:09

Le problème,avec ce genre de discours,aussi sincère soit-il de la part de cette petite,c'est que en fait il va surtout servir à l'O.N.U au final,d'ailleurs si celle-ci a pu prononcer un discours devant ce "temple mondialiste",c'est que ces derniers l'ont voulu,cela n'a pas pu se faire par "hasard".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 03:27

C'est une évidence ! Moi, je me fous de l'ONU, de ses manigances, de ce que cachait comme intention de leur part le fait de laisser parler cette enfant ! La seule chose qui m'importe en écoutant cette fille, c'est l'émotion, retrouver à travers ses mots à elle un peu de cette innocence et de cette pureté qui ont déserté nos cœurs et nos âmes d'adultes! C'est comme certaines musiques que l'on trouve belles, elles se suffisent à elles mêmes !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paidix



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 05:24

De rien "Bardamu" j'ai fait une recherche avant pour voir si quelqu'un l'avait déjà posté, j'ai rien trouvé, j'ai peut-être pas assez cherché Question

Je vois ce que tu veux dire "Paralleye" mais ses passages là je les trouve très equivoque, c'est comme le passage de Che Guevara...


NB : Oui quelle EMOTION dans son discour, j'ai pas les mots pour la décrire, peut-être parce-que c'est indescriptible par le language, c'est vibratoire comme dirait Icke !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digipirate



Nombre de messages : 157
Age : 43
Localisation : nord
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 14:44


Merci beaucoup je connaissais pas .
Rien a faire des messages sous jacents ou des possibles récupérations c'est pas au cerveau qu'elle me parle .
Par contre les applaudissements je les trouve déplacés :
Ou je me fais petit ou je demande pardon mais je n'applaudis pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   8/10/2010, 21:39

puisqu'on est dans la séquence émotion j'en profite pour faire passer un mail qu'on m'avait envoyé.

Il s'agit de la lettre de G.G Marquès, écrivain, journaliste et activiste politique, se sachant condamné par un cancer lymphatique, il décide d'envoyer sa lettre d'adieu à ses proches et à ses amis. ceux-ci, émus par ce texte ont décidé de le transmettre sur internet.


Adieux de Gabriel Garcia Marquès


Si pour un moment Dieu pouvait oublier que je suis une marionnette de chiffon
et me donner en cadeau une parcelle de vie, j’en profiterais le plus possible.
Je ne dirais probablement pas tout ce que je pense mais sûrement
je penserais tout ce que je dis. Je donnerais une valeur aux choses,
non pas pour ce qu’elles représentent, mais plutôt pour ce qu’elles signifient.

Je dormirais peu, je rêverais davantage, sachant que pour chaque minute
pendant laquelle nous fermons les yeux nous perdons soixante secondes de lumière.
Je marcherais alors que les autres s’arrêtent ; je me réveillerais quand les autres s’endorment.
Si Dieu me faisait cadeau d’un petit peu de vie je m’habillerais simplement,
je m’allongerais à plat ventre sur le sol mettant à nu non seulement mon corps mais aussi mon âme.

Aux hommes je prouverais combien ils se trompent en pensant qu’ils cessent
d’être amoureux en vieillissant, sans savoir qu’ils vieillissent quand ils cessent d’être amoureux.
A un enfant je donnerais des ailes, mais je le laisserais apprendre à voler tout seul.
Aux vieux j’apprendrais que la mort ne vient pas avec la vieillesse mais plutôt avec l’oubli.

J’ai tant appris de vous, les hommes...

J’ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne sans savoir
que le vrai bonheur est dans la manière de l’escalader.

J’ai appris que lorsqu’un nouveau-né serre pour la première fois dans sa petite main
le doigt de son père il le garde attrapé pour toujours.

J’ai appris qu’un homme a seulement le droit d’en regarder
un autre en bas quand il faut l’aider à se relever.

Il y a tant de choses que j’ai pu apprendre de vous !

Mais réellement peu me serviront parce que quand elles seront rangées
dans cette valise malheureusement je serai en train de mourir.
Dis toujours ce que tu ressens et fais ce que tu penses.
Si je savais qu’aujourd’hui c’est la dernière fois que je te vois t’endormir
je te serrerais fort dans mes bras et je prierais le Seigneur de pouvoir être le gardien de ton âme.

Si je savais que ce sont les dernières minutes que je te vois je te dirais
“Je t’aime”
et j’ignorerais le fait que tu le sais déjà.

Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne une autre opportunité
de bien faire les choses; mais si je me trompe et que ce jour-ci est le seul qui nous reste,
j’aimerais te dire combien je t’aime et que je ne t’oublierai jamais.

Le lendemain n’est assuré pour personne, jeune ou vieux.
Aujourd’hui ce peut être la dernière fois que tu vois ceux que tu aimes.
N’attends donc pas davantage, agis aujourd’hui parce que demain n’arrivera peut-être jamais
et que sûrement tu regretteras le jour où tu n’as pas pris le temps d’un” sourire,
d’une étreinte, d’un baiser” et où tu as été trop occupé pour leur adresser un ultime souhait.

Garde auprès de toi ceux que tu aimes;
dis-leur à l’oreille que tu as besoin d’eux;
aime-les et soigne-les bien;
prends le temps de leur dire
“je te comprends”,
“pardonne-moi”,
“s’il te plaît”,
“merci”
et tous les autres mots d’amour que tu connais.
Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes.
Demande au Seigneur la force et la sagesse de les exprimer.
Démontre à tes amis et êtres chers combien ils comptent pour toi.”

Si vous deviez mourir demain, que dirais-tu à ceux que tu aimes ???????

Adieux de Gabriel Garcia Marquès


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)   10/11/2010, 01:12

Severn, la voix de nos enfants

Documentaire (02h00min) - Date de sortie : 10/11/2010

De Jean-Paul Jaud

Avec Jean-Paul Jaud, Severn Cullis-Suzuki

En 1992, lors du Sommet de la terre de Rio, Severn Cullis-Suzuki, âgée de 12 ans, interpelle les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la Terre. En 2009, elle a 29 ans et attend son premier enfant...


La bande annonce ici : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19145442&cfilm=184372.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discours de "Severn Cullis-Suzuki" à l'ONU en 1992 (rio de janeiro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre le discours anti-chômeurs
» Discours de François Bayrou
» Le discours d'un roi
» Discours du grand chef Seattle Discours du grand chef Seattle
» DISCOURS DU PRÉSIDENT TSHISEKEDI POUR L' AN 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: "Archivisme"-
Sauter vers: