Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3039
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac   5/11/2010, 19:13

Si vous avez un peu de temps pour me lire, je vais vous raconter comment Satan derrière la F-M nous a détruit, mon fils, ma mère et moi. Mais nous sommes encore vivants, malgré des tentatives (de notre part) … pour en finir. Car l’épreuve qui nous assaille depuis ma démission définitive de la Loge est longue, très éprouvante, et ce encore à ce jour, 8 ans après.En 1998 j’ai décidé de rompre avec le Grand Orient. J’étais bien considéré, 20 années de présence, j’y avais de nombreux vrais amis, d’excellents « frères ». Mais bien des années avant (1987) je m’étais converti à Christ dans la douleur, pour des raisons familiales, problème de couple, divorce etc... Durant ces événements difficiles, je me suis approché du Seigneur, souvent maladroitement mais obstinément, ce qui ne fut guère facile, et tout cela en fréquentant la loge de moins en moins. Un jour j’ai décidé de vivre autrement, d’être en ordre avec le Seigneur, car il est vrai que je n’avais toujours pas été convaincu de l’impossibilité de fréquenter et la loge, et de vivre avec Christ. Il s’agit pourtant là de deux voix opposées.
A ce sujet il est intéressant de lire les condamnations exprimées par l’église catholique, ne serait-ce que pour information, car il faut avouer que de ce côté-là, elle a très vite perçu l’orientation diabolique de la F-M, et malgré la mode (morale) qui évolue avec les siècles, sa position reste heureusement inchangée.
Il faut savoir qu’une fois membre rien ne parait anormal, nous avions tous la conviction d’appartenir à un super club ou seul l’élite (nous) est présente. C’est un aveuglement profond qui de suite nous conditionne à tout accepter, malgré les rituels symbolique qui n’ont rien d’euphorisant, car se retrouver dans une petite pièce sombre, sans fenêtres, les murs peins en noir, pièce dans laquelle se trouve une chaise, une vieille table en bois sur laquelle trône un authentique crâne humain, un stylo et quelques feuilles de papiers pour répondre à quelques questions de type philosophique, tout cela révèle une situation trop étrange pour rassurer. Un verre d’eau également pour les plus émotifs. Cette épreuve dure de 1 à 2 heures, voir plus. Tout être censé et connaissant Dieu devrait au bout de quelques minutes décider de quitter les lieux, et ce en courant. Mais hélas, l’individu, qui pourtant n’est toujours pas initié (membre) mais seulement observé et interrogé depuis deux ans, (certaines enquêtes peuvent durer plus de 5 ou 6 ans), en acceptant l’éventualité de postuler, l’éventualité d’être reçu, ouvre dès lors une porte qui jamais ne se refermera, car il s’offre à Satan, qu’il en soit conscient ou non, ce fait est inéluctable. Par la suite, il ne cessera lors des divers rituels de passage de grades, d’ouvrir toujours plus l’accès aux œuvres démoniaques qui gèreront sa vie, et qui de fait auront un impact sur les siens et leur descendance.
Les crânes, les cercueils lors de certain passage de grades, ainsi que bien d’autres bizarreries du même genre ne permettent pas une prise de conscience pourtant logique en ces circonstances. L’individu perd très vite toute notion de bien et de mal, et est complètement régit par la moral maçonnique qui à ses yeux est la seule qui soit censée. Dans cet égarement, j’ai été approché par un « frère maçon » très sympathique au demeurant, radiesthésiste notoire, qui décela de suite cette sensibilité particulière me permettant d’agir comme lui, voir mieux. Les tests furent faits et réussis, et… voilà comment l’occultisme se greffa à mon athéisme stupide. Comme quoi un malheur ne vient jamais seul.
Cet occultisme m’a rattrapé après ma démission car la précarité de ma vie nécessitait de ma part d’agir, l’épreuve étant longue et particulièrement pénible.
Heureusement, j’ai vécu avec notre Seigneur une expérience extraordinaire, il m’accordât subitement la nouvelle naissance en l’année 2005. Cette expérience est en soit un autre témoignage, tellement extraordinaire, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui. Toutefois quelques mots car le Seigneur s’est emparé de moi ce jour là avec force et violence, ce fut même très douloureux, et cela en accentuant les faits par le parlé en langue, par l’ivresse momentanée, la prière à voix haute (peu importe l’entourage), des visions etc… Il m’a interpellé pour m’interdire formellement toute action occulte, radiesthésie, et dès ce jour j’ai pu rompre instantanément et définitivement avec cette partie d’héritage maçonnique. De cela, de cette période, il reste d’ailleurs des traces sur le net qu’il m’est impossible de supprimer malgré mes nombreuses démarches auprès des sites en question, mais après tout qu’ai-je à cacher puisque ma vie désormais appartient à Christ. J’ai été guéri miraculeusement récemment, d’une douleur persistante, présente depuis plus de quarante ans. Aucune intervention chirurgicale n’était envisageable pour apporter une amélioration.
A un certain moment de la vie maçonnique, des initiations particulières sont réalisées pour ceux qui courent derrière les grades et se font une fierté d’arborer des décors de plus en plus précis. Nul n’est à l’abri de l’orgueil, de la vanité, du syndrome du pouvoir. Et le pouvoir s’obtient très vite, quelques grades plus haut, sans devoir pour cela atteindre les sommets. Le 3ème grade déjà (maître) vous permet d’être membre de la commission et d’évoluer vers la position de « vénérable maître », patron de l’endroit pour 4 ans. Avec tout les pouvoirs. C’est en progressant vers les « hauts grades » que des révélations de plus en plus ténébreuses devraient permettre de prendre conscience de l’absurde de la situation, et pourtant l’aveuglement reste constant. Personne ne réagit !
Il n’est possible de réaliser la réalité de tous les liens de ce mauvais choix que lorsque l’on en est sorti de manière définitive et non « en sommeil ».
Et en sortir, voilà le problème. En fait il n’existe qu’une seule façon de faire, c’est la « mise en sommeil ». D’ailleurs si vous rencontrez des maçons qui ont démissionnés et qui n’ont rien vécus de particulier, si leur vie à continué sans accroc, sachez qu’en fait ils sont toujours maçons, en congé tout simplement. Car si des années après, ce qui arrive dans la plupart des cas ils décident de retourner voir les « frères », ils leur suffit de frapper à la porte, plus besoin d’enquête, d’examen, de vote, d’initiation. Bienvenue mon frère, reprends ta place.
Pour ma part, ou j’écrivais un discours, ou quelques lignes très précises. En 3 ou 4 lignes ce fut chose faite. J’ai bien précisé « pas de mise en sommeil » mais une « démission définitive », avec l’interdiction de mon vivant (et après) d’approcher mon fils afin de le corrompre.
Je dois dire que jamais je n’ai eu d’ennuis avec Pierre, Paul ou Jacques, veuillez m’excuser du choix de ces prénoms. L’ennemi invisible s’est occupé de moi sans utiliser qui que ce soit (à ma connaissance), il s’est simplement servi des circonstances de la vie. J’étais un homme d’affaire prospère, 2 sociétés, 15 salariés, plus des sous-traitants, une villa de luxe, Mercedes, et tout ce qui va avec. L’année suivante j’avais des contrats pour des montants extrêmement importants. Je touchais au but que je m’étais fixé lors de ma jeunesse, ayant tout fait pour sortir du milieu ouvrier qui était le mien.
En quelques mois tout à été perdu, sans faillite, ce qui déjà n’est pas courant, des faux sont apparus dans ma comptabilité, ma villa a brûlé, j’ai changé de voiture, une Jaguar sport… je l’ai gardée 6 heures, accident incompréhensible, 20 ans sans accident et pourtant + ou – 80.000 km par an. J’ai voulu faire expertiser la voiture mais impossible, perte totale. Ennuis avec la police, ils m’ont battu pendant des heures, une nuit au poste, plainte de ma part, des années plus tard tribunal, séance reportée deux fois, puis a la troisième ils mentent et ont des versions contradictoires sous serment, 4ème séance, je suis condamné 1.500 € d’amende et/ou 2 mois de prisons. Voilà les anecdotes. J’oubliais, pour l’incendie l’assurance a payé, mais quelqu’un s’est emparé de l’argent sur mon compte, et…. pas de suite.
Mon fils n’a pu faire d’études, moi sans travail, impossible de rembourser le moindre petit crédit ridicule, j’ai été fiché, j’ai connu la valse des huissiers etc… Et évidement, les banques c’est fini, plus question de négocier un prêt ni d’avoir une relation d’affaire avec elles. J’ai encore la force et la volonté de recommencer, 54 ans ce n’est pas dramatique, mais pas moyen pour l’instant de mettre le pied à l’étrier.
Aujourd’hui, et ce malgré toutes mes démarches je subis encore d’énormes oppositions dans ma vie. Mes dettes seront entièrement réglées d’ici un ou deux mois, alors que l’argent est au service de médiation judiciaire depuis plus d’un an… Il y a longtemps que tout ça devrait être fini. Si tout va bien ils devront me restituer 15 ou 20.000 euros et c’est avec ça et la grâce de Dieu qu’il faudra refaire toute une vie, plusieurs même, car j’ai charge d’âme, je ne puis abandonner, je dois donner un avenir à mon fils. Aujourd’hui j’ai une allocation qui permet de manger et de payer le loyer d’un appartement minable dans un quartier qui l’est tout autant.
Voilà les dégâts qu’impose l’ennemi à ceux qui le quittent. Pas facile tout ça, pas facile du tout, mais il faut être conscient de cette réalité et agir si on le peut.
Après ma démission, j’ai recherché la délivrance pour couper tous les liens démoniaques dont j’étais victime ainsi que ma descendance.
L’ennemi est là, bien présent, et pour une fois on peut le désigner du doigt, le dénoncer matériellement, concrètement. Il ne faut pas se voiler la face, mais au contraire se dresser et combattre car nous ne sommes pas de son parti, voilà ce à quoi j’invite tous les « maçons », fuir le mauvais combat, décider de faire le choix qui sauve et non celui détruit et ce malgré les apparences trompeuses.
Dieu est un Dieu jaloux et ne nous autorise pas à nous soumettre corps et âmes en dehors de Lui. Or Dieu n’est pas évoqué en Franc-Maçonnerie, car on laisse le libre choix à chacun de créer son propre dieu, et ce via le « Grand architecte de l’univers » qui n’est autre que la liberté Luciférienne, l’offrande de sa vie à l’ennemi, un pacte symbolique avec le diable.
J’aime à penser que toute cette démarche qui à bouleversé ma vie, m’a permis de quitter le « grand architecte » pour le « petit charpentier ».
Il m’arrive souvent de me souvenir avec émotions des amis que j’avais là-bas. Je prie pour eux car ils ne sont en rien (pour la plupart) conscient de cet emprisonnement. Excepté s’ils ont atteints les hauts grades, là ils savent !
Je pense souvent à Paul et son épouse M, à un autre Paul (domaine de la construction) cet ami qui un jour m’a aidé, à André (poète et écrivain), à un autre André et son épouse qui adhéra elle aussi à une loge féminine, à Etienne et son épouse F, Etienne également un jour m’a rendu service tout comme son épouse, je n’ai rien oublié. S’ils me lisent, qu’ils sachent tous que je prie pour eux.
Luc Delière
Ps : je n’utilise pas de pseudo car ce serait lâche dans ce cas ci. De qui aurais-je peur si le Seigneur est avec moi ? Certains en profiteront pour me salir, mais d’autres auront besoin de moi pour les aider à sortir de l’horreur, il est bon pour eux qu’ils sachent me joindre.


Témoignage suite...Chers amis, chers frères et sœurs,
La diffusion du témoignage en Europe connaît un réel succès, et des victoires, un pasteur qui avait décidé d'entrer en maçonnerie vient de changer d'avis parce qu'il a lu le témoignage. Il m'a dit (écrit) avoir pleuré et prié toute la nuit, et que l'Esprit lui est venu, qu'il s'est brusquement rendu compte de l'erreur qu'il était en train de commettre. Ce pasteur voulait rejoindre la franc-maçonnerie sachant que de nombreux pasteurs s’y trouvent.
Qu’un pasteur puisse se diriger vers la Franc-maçonnerie ne doit pas vous étonner, à l’époque ou j’étais membre, il y avait parmi nous un pasteur. C’est évidement très grave étant donné sa responsabilité envers son assemblée, car il est empreint des dérives maçonniques, mais c’est hélas la triste réalité.

Parmi les personnes qui m’ont contacté, j’ai remarqué une chose dont je me dois de vous faire part afin de vous mettre encore plus en garde, et de maintenir en éveille constante votre vigilance car l’ennemi rôde plus que jamais. Sa fureur se déclenche lorsque l’on quitte ses ténèbres maçonniques pour se rapprocher du Seigneur, mais vous verrez dans la suite que refuser d’adhérer à la franc-maçonnerie alors que c’est l’ennemi qui vous y invite, provoquent les mêmes dégâts, surtout si la motivation du refus est d’ordre biblique.
J’insiste sur « les mêmes raisons », pour se rapprocher du Seigneur, car quitter une loge maçonnique pour des raisons diverses et autres que celles-là ne provoque pas les mêmes effets. Sortir des ténèbres maçonniques pour ouvrir une autre porte qui ne permet pas de marcher en direction du Seigneur laisse le diable indifférent, et s’il réagit ce sera en tout cas d’une façon moins virulente. Peu lui importe car il récupère ceux qui lui appartiennent avec d’autres mensonges.

1er contact :
John m’écrit pour me remercier et me félicite pour mon courage. Il m’explique qu’il est lui-même passé par une situation similaire. Homme d’affaire, il était sur le point de passer un très gros contrat, (l’équivalent de neuf millions de $, à l’époque, vers les années 1985). Cette opération nécessitait une autorisation administrative, courante, ce qui ne posait pas de problème. Il a malheureusement été contacté par les hommes politiques (corrompus) qui étaient les maîtres de la région et a clairement refusé de payer la « commission » exigée par ces personnes qui le menaçait de bloquer le document nécessaire. Son projet d’affaire est resté en attente, et rien ne bougeait. Peu de temps après il a été approché par un franc-maçon, qui lui propose son appui afin d’entrer en loge, lui laissant entendre que les problèmes s’arrangeraient. Là également John a eu l’intuition qu’il fallait refuser, et dès lors tout lui à été refusé, et il presque tout perdu, il s’est retrouvé au bord de la ruine.
Suite à cela, il redémarre une société, faisant les démarches pour obtenir un prêt bancaire et des subventions. Homme d’affaire expérimenté, John reçoit une réponse positive à ces démarches, mais tout ce qui avait été accepté à été bloqué d’une façon incompréhensible, ce qui a entraîné sa ruine définitive.
Depuis cette époque, l’épreuve est très dure. Il n’a jamais retrouvé un vrai travail. Parfois il est sur le point d’aboutir et au dernier moment tout s’arrête, toujours de la même façon, inattendue.
Un jour quelqu’un lui à fais comprendre qu’il est « fiché » et « qu’ils ne le laisseront jamais plus redémarrer ».
Dès cette époque John à réellement pu se rapprocher du Seigneur (il était déjà chrétien avant ces événements), et il me dit « je suis infiniment plus heureux qu'avant, même si j'ai tout perdu. J'ai rencontré des personnes formidables et là je suis sur le point de retrouver un travail. Ce qui prouve que rien n'est jamais perdu. Il faut vivre dans la joie et l'espérance, et tout peut arriver ».
John a tenu bon pendant toutes ces années, il a su garder l’espérance et est maintenant proche du dénouement. Il m’encourage de même a tenir bon, il y a quelques jours il m’a écrit ceci : « Je vous encourage à tenir bon, surtout pour votre fils qui démarre dans la vie. Je ne sais si je peux vous aider en quoi que ce soit, mais n'hésitez pas à m'écrire ».

2ème contact :
Alice m’a raconté son histoire, également un refus de rejoindre la franc-maçonnerie.
Elle m’a dit avoir connu cette secte durant ses études à l’université. Sa mère était très pieuse et priait pour elle, et elle est persuadée que c’est ce qui lui a permis de garder ses distances par rapport aux « baptêmes » qui se pratiquaient au sein de l’université. Elle dit : « les responsables n’étaient que pure F-M ».
Je suppose qu’en fait ces étudiants étaient fils et filles de francs-maçons et donc déjà bien infestés de l’influence maçonnique, pratiquant des rituels proches de ceux de la franc-maçonnerie dans les baptêmes étudiants.
Son refus de participer à ces rituels lui a fais craindre l’échec pour ses études, car elle ajoute ceci : « pourtant la rumeur colportait qu’il n’y avait pas moyen de réussir sans baptême, les bons tuyaux d’examen circulait au sein des membres … ».
Alice m’explique que Dieu l’a aidée et qu’elle a pu terminer ses études. Toutefois, depuis lors sa vie est devenue impossible. Ses épreuves concernent des problèmes de couple, problèmes en affaire car elle a vécu cinq fermetures de pharmacies (sans raisons justifiant ces fermetures), ainsi que la suspension de son droit d’exercer (alors qu’elle n’a rien fait, et n’est coupable de rien).
A l’époque où elle était étudiante, son petit ami était très actif en tout ce qui concerne la franc-maçonnerie. Elle se pose beaucoup de question sur l’origine et la cause de ses épreuves, et constate que la plupart de ses anciens confrères qui avaient acceptés ce type de baptême à l’université ont eu leur vie brisée également. Plusieurs sont atteints de problèmes psychiatriques, et certains sont même internés. D’autres ont sombrés dans l’alcoolisme, etc…
Alice prie beaucoup et espère être délivrée de tout cela, elle souhaite être éclairée par notre Seigneur.

Chers amis, vous voyez qu’il est important de connaître ces choses, car vous pourriez tous accepter de rencontrer des francs-maçons, espérant pouvoir les amener au Seigneur un jour, ce qui est une bonne démarche. D’ailleurs si vous en connaissez qui fréquentent l’église ou qui s’approchent lors de réunions, n’hésitez pas, encouragez-les car ils ont besoin d’aide. J’ai connu cela et c’est une période très difficile. Surtout ne les rejetez pas, ce qui m’est également arrivé, et encore aujourd’hui les chrétiens de ma région ne m’acceptent pas vraiment.

Par contre faites attention si vous avez des proches qui sont francs-maçons, voisins, amis, collègues de travail. Vous aurez compris en lisant les histoires de John et Alice que la terreur peut s’abattre sur vous par un simple refus d’adhérer comme membre de la franc-maçonnerie Faites connaître votre engagement avec le Seigneur afin qu’il n’y ai aucun doute sur votre position. Cela vous évitera d’être invité à entrer en loge.

A tous, je souhaite de prospérer selon les promesses du Seigneur.

Esaïe 65

21 Ils bâtiront des maisons et les habiteront; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.
22 Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’oeuvre de leurs mains.
23 Ils ne travailleront pas en vain, Et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr; Car ils formeront une race bénie de l’Eternel, Et leurs enfants seront avec eux.

Comme nous le lisons, nous n’avons pas à accepter d’être victime du voleur, redressons-nous et combattons, exigeons la restitution de nos biens, de suite, dès maintenant.

Marc 10
29 Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres,
30 ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des soeurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

Chers frères et sœurs,
Il est nécessaire que tout ceci soit révélé au plus grand nombre.

Chers frères et sœurs,
Il est nécessaire que tout ceci soit révélé au plus grand nombre, car ce péril guette bon nombre d’entre nous, des nôtres, et ce d’une manière direct ou non, souvent très subtilement. Il existe d’autres sociétés secrètes, moins connues, moins répandues, mais extrêmement dangereuses. Ne vous voilez pas la face car si vous pensez y échapper, pensez à d’autres, plus fragiles, plus jeunes, moins expérimentés, il y va du salut des âmes et nous y avons notre responsabilité. Ne rien faire c’est être complice de fait. Si mon témoignage vous a permis de prendre conscience de la réalité diabolique, agissez afin de protéger au mieux ceux qui par mégarde, pourraient s’égarer dans ces chemins de perditions.

Aujourd’hui je suis prêt à accepter toute invitation pour livrer ce témoignage, ces informations, partout ou cela s’avèrera nécessaire.
Initialement je supposais que l’écrire suffirait. Mais au fil des événements je me suis rendu compte qu’il est nécessaire que je m’implique totalement dans ce combat.
Je me mets à votre disposition si il y a dans votre assemblée une réelle demande afin de conclure à une rencontre.

N’hésitez pas à me joindre si besoin est.

Fraternellement, Luc

Psaume 40.1
« Je me suis attendu au Seigneur… Et il m’a retiré du puits infernal, de la boue sans fond ».

Luc 8:17
Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.


Luc DELIERE
BELGIUM

http://www.luc-deliere.com/temoignage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
sniper ol59

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac   5/11/2010, 21:09

merci, très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac   6/11/2010, 00:57

Il termine sa lettre par "fraternellement" ce qui est une expression franc- maçonne.
A mon avis, il n' a pas finit de se faire démarabouter. Evil or Very Mad

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UdKblink

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : La Réunion
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac   6/11/2010, 18:16

Le mot fraternel est biblique. Il signifie la fraternité entre personnes partageant la même foi.
La communion fraternelle est un rassemblement de chrétiens.
On parle aussi d'amour fraternel dans la communauté chrétienne.

La franc-maçonnerie n'a pas inventé le beurre. L'ecclésiaste disait: "il n'y a rien de nouveau sous le soleil."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3039
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac   6/11/2010, 19:33

UdKblink a écrit:

La franc-maçonnerie n'a pas inventé le beurre. L'ecclésiaste disait: "il n'y a rien de nouveau sous le soleil."



+1 , comme ils n'ont pas inventé le triangle et la pyramide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
 
Témoignage de Luc Delière, ex franc-mac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déterminés à rendre pleinement témoignage
» Le témoignage d'une femme de 108 ans... La voix de la sagesse... Une grande leçon de vie...
» Témoignage sur l'EFT pour les attaques de panique
» Journaliste recherche témoignage
» Témoignage d'une ex phobique sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Franc maçonnerie dégénérée-
Sauter vers: