Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La subversion chrétienne, notre héritage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 01:14

J'ai décidé de créer ce sujet pour tous ceux qui, comme moi, ne sont pas nés païens, musulmans, juifs ou chrétiens...(ce qui n'est pas forcément un mal) mais simplement dans la société laïque de totale liberté et de consommation.

Avec le recul, je me rends compte avoir pris conscience du NOM suite à un brassage babanewage, éditorial, télévisuel, cinématographique qui inonde tellement notre société aujourd'hui, qu'il est impossible de faire preuve de discernement à son égard.

En effet, le monde laïque, vidé de la substance traditionnelle, nous plonge dans un univers de totale perte de valeurs tant et si bien que l'on est antichristique, antiDieu, d'emblée, bourré de préjugés sans même savoir pourquoi, anti-tout et pour-tout. On naît comme ça.

Et puis plus tard on prend des airs de "je m'en foutistes" merdeux d'étudiants individualistes, imbibés d'ambitions personnelles, exactement comme on nous l'a appris, en pensant être subversifs envers les autorités politiques ou religieuses. Ou des airs d'étudiants gauche "je m'en foutiste" également, imbibés de bière et de joins, limite clodos mais avec I-phone, écouteurs, portables et bagnoles, en pensant être subversifs là encore. (pour moi c'était la première description)

Le fait d'avoir pris conscience du NOM, m'a paradoxalement obligé à envisager les choses sous un autre angle. Il est à la fois celui qui m'a donné une fausse image du Christ, d'abord inconsciemment en rejetant tout ce qui est religieux, toute culture confondue, puis consciemment en faisant passer le Christ pour je ne sais quel sage, maître, superman, ultraconscience, énergie cosmique ou que sais-je encore (j'avoue que je n'ai pas attendu de lire trois tonnes de conneries non plus et j'ai passé le cap rapidos, sans même chercher à en savoir plus).

Bref, on pourra affubler le Christ de toute sortes d'artifices merveilleux et fantastiques, faire miroiter des pouvoirs magiques, dire que c'était un grand initié, lui donner tous les superlatifs que l'on veut, associés de mille et un prodiges surnaturels grandioses et mystérieux, et bien pour moi, tout cela c'est du chichi à côté du message, à la fois simple et puissant, de la subversion chrétienne à laquelle je me rattache aujourd'hui, non pas dans l'optique de finir dans un cloître, bien que je respecte les moines, mais simplement parce que je la comprends, pour l'héritage auquel on doit d'être des humains, avec une âme de "nature" humaine.

Je me sens bien ridicule aujourd'hui, quand j'y repense, d'avoir eu cette attitude bête de l'ignorante totale et complètement subjective vis à vis d'une leçon que jamais je n'aurais pu donner, et d'un sacrifice que jamais je ne saurai faire, moi. Ce que je ressens, ce qui fait la grandeur du Christ, c'est sa faiblesse pour l'homme. De ce point de vue qui peut paraître extrêmement subjectif et infondé, ce message est tellement beau qu'il se suffit à lui-même, et je peux comprendre que d'un tel être, on en fasse un Dieu. C'est la reconnaissance de cette faiblesse qui peut faire aimer le Christ au-delà de tout enseignement et dogme. Ainsi cet abandon, cette foi complètement sentimentale en devient vertueuse du même coup par sa fragilité. Ce Dieu là, s'il est difficile pour moi d'y croire, et bien, aujourd'hui, je l'espère.

Sans doute que ce passage pourra sembler naïf pour les gens de ce forum. mais il s'agit pour moi d'apporter des pistes de réflexions à d'autres un peu dans mon cas au départ, novices, qui se sont retrouvés avec des révélations tout azimuts. Se retrouvant devoir intégrer des évènements religieux associés à du politique, de l'économique, bref un chaos total pour l'esprit. Et surtout à ne pas comprendre ce que le christ ou dieu pouvait venir faire là-dedans, tandis qu'on nous a appris à oublier, puis diaboliser et enfin inverser le message.

J'espère que ces quelques extraits pourront aider certains, ça n'a rien de mystique. Il s'agit d'un extrait d'essai de J.C Guillebaud, ancien journaliste du Monde.
Suite à un déclic lié à son activité de journaliste de guerre, celui-ci s'est remis en quête, et ses réflexions m'ont bien aidées pour comprendre de quel côté je devais être, pour être logique vis à vis des évènements du NOM.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roma



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 12:43

Lilas,

J'ose une remarque sur l'extrait de "la subversion évangélique" concernant le sacrifice pour me mettre en faux contre cette idée de dire que le sacrifice des anciennes religions désignait des coupables. Cela n'a pas de sens. L'auteur confond, pour les besoins de sa thèse, sacrifice et punition. Par définition, un sacrifice implique une perte volontaire. Plus grand il est, plus la chose dont on se sépare nous est chère.

Pour le reste... je vous témoigne ma profonde sympathie pour votre esprit d'effort et de lucidité, si je puis dire ainsi, qui s'oppose à ce que je nomme l'esprit de jouissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carte.eurosiberia.com
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 18:17

Bonjour Lilas Smile J'ai commencé la journée en découvrant ce texte qui nous parle de Christ d'une façon remarquable et j'y ai pensé toute la journée tellement il m'a impressionné.

Je me sens bien ridicule aujourd'hui, quand j'y repense, d'avoir eu cette attitude bête de l'ignorante totale et complètement subjective vis à vis d'une leçon que jamais je n'aurais pu donner, et d'un sacrifice que jamais je ne saurai faire, moi. Ce que je ressens, ce qui fait la grandeur du Christ, c'est sa faiblesse pour l'homme. De ce point de vue qui peut paraître extrêmement subjectif et infondé, ce message est tellement beau qu'il se suffit à lui-même, et je peux comprendre que d'un tel être, on en fasse un Dieu. C'est la reconnaissance de cette faiblesse qui peut faire aimer le Christ au-delà de tout enseignement et dogme. Ainsi cet abandon, cette foi complètement sentimentale en devient vertueuse du même coup par sa fragilité. Ce Dieu là, s'il est difficile pour moi d'y croire, et bien, aujourd'hui, je l'espère.


Avec ces mots là, tout simples et si profonds, tu nous donnes en partage quelque chose qui n'appartient qu'à toi et en même temps dont la portée est universelle et intemporelle. Merci Lilas sunny

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RICO



Nombre de messages : 46
Age : 44
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 21:15

Voici un texte trés interessant et qui m'amène à une reflexion sur nos actes et nos modes de relation aux évènements, personnes et objets qui nous entourent, et à une seconde reflexion sur notre responsabilité en tant qu'Homme.

Je pense comme l'auteur que les accusateurs, les lyncheurs, sont les vrais coupables.
Si nous regardons notre façon de nous comporter nous accusons toujours les autres ou bien les circonstances et ça sans jamais se remettre en question ou bien seulement quand ça va vraiment mal.

Si nous pratiquons un regard intérieur par la prière ou la méditation nous pouvons sortir de l'illusion creee , pour certains par le diable pour d'autre l'égo et la dualité.

Lorsque l'on prend sa vie en main du fait d'avoir les yeux plus ouverts, on developpe une éthique personnelle parcequ'on fait attention aux autres et à ce qui nous entoure, on devient attentif à soi-même et à ses actes. On est responsable, ni persécuteur, ni victime.
Je suis aussi de cet avis que notre culture judéo-chrétienne a amené la société de la victimisation. Aujourd'hui tout le monde est victime, de sa femme, de ses voisins, de ses enfants, de son patron, des industriels, de la société, du NOM etc ...
Il ni y a qu'à voir le nombre procés aux USA et aujoud'hui deplus en plus ici aussi.

De plus une société de victimes et une société de personnes apeurés qui votent allègrement pour plus de sécurité, de contrôle et de déresponsabilisation, "faites tout pour moi sans que je sache" . En occident il y a de moins en moins de gens qui font face à des choses simples, tuer une poule, faire pousser quelques légumes et se casser le dos dans son jardin ...

Sans préconiser un retour néo baba, je pense qu'il est bon de s'interroger sur nos tendances à accuser et à être une victime pour enfin devenir adulte et responsable.

Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 22:00

Rico, je crois que l'on peut dénoncer (informer) sans pour autant se sentir une victime ou soumis à ceux que l'on dénoncent. La connaissance est l'arme ultime. Comme le dit la vidéo que j'ai postée ici http://novusordoseclorum.discutforum.com/nouvel-ordre-mondial-f1/la-realite-du-terrorisme-international-t5751.htm#49432, les personnes éveillées ne se laisseront plus manipuler aussi facilement. C'est un devoir que de dévoiler les complots et de les exposer.

Maintenant, c'est clair, être dans la dénonciation et ne rien changer dans sa vie, c'est effectivement avoir une responsabilité inexcusable dans la continuité des évènements.

La connaissance acquise doit nous servir à dénoncer mais elle doit aussi nous servir à modifier nos comportements en profondeur, poser dans nos vies des actes concrets et forts qui soient à la fois un exemple pour tout notre entourage et une motivation pour nous-même dans la mesure où ils nous permettent de vivre autrement qu'en victimes soumises.

Edit : Pour en revenir au sujet posé par Lilas, la force morale nécessaire au changement de paradigme, où peut-on la trouver si ce n'est dans la foi ? Parce que c'est ma culture, l'exemple de Christ est à lui seul quand on parvient à le comprendre même très superficiellement, un moteur extraordinaire. Il me revient un mot qu'un ami, profondément chrétien, m'avait inscrit en dédicace sur la page de garde d'un livre qu'il m'offrait : que ton humanité soit l'humanité du Christ, qui recommence en chacun de nous chaque jour, à chaque instant, sa destinée terrestre...

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 23:09

roma a écrit:


J'ose une remarque sur l'extrait de "la subversion évangélique" concernant le sacrifice pour me mettre en faux contre cette idée de dire que le sacrifice des anciennes religions désignait des coupables. Cela n'a pas de sens. L'auteur confond, pour les besoins de sa thèse, sacrifice et punition. Par définition, un sacrifice implique une perte volontaire. Plus grand il est, plus la chose dont on se sépare nous est chère.

Je vois ce que vous voulez dire, pour ma part je pense que "sacrifice" à un double sens. Il y a le sacrifice-don et le sacrifice-meurtre. Peut être même que le sacrifice passe d'un sens de meurte à un sens de don justement à cause de l'épisode de la croix.
Point de vue des méchants : nous le sacrifions car il est coupable de penser différemment et remet en cause notre logique de domination, il doit disparaître.
Point de vue des gentils : il est sacrifié par les méchants parce qu'il veut nous rendre justice, il risque sa vie vis à vis de la pensée dominante, donc "il s'est sacrifié pour nous", on rentre bien dans une logique de don... Le christ se perd volontairement, il sait ce qui l'attend, mais désormais le sentiment et notion d'injustice et d'immoralité existe. La conscience est transcendée.
Je ne pense pas que l'auteur ait tout à fait tort lorsqu'il emploie ce terme. Mais bon cest du détail pour moi, ce qui m'intéresse dans ce texte c'est qu'il remet les choses à leur place. Il montre que l'on peut être fier de son héritage judéo-chrétien sans même être croyant, ce qui est quand même énorme !
Et puis ça permet de faire un sacré tri, de pouvoir faire preuve d'un meilleur discernement.

Merci pour votre sympathie, je la prend volontier. Smile

Bardam Wink Wink Wink bin merci. Je ne recherchais pas spécialement à impressionner mais c'est vrai que tu me fais relire des lignes... punaise tu m'aurais dit un jour que j'allais écrire des trucs pareils ! J'en reviens pas moi même. En tous les cas, cette remise en cause me fait paraître très très dérisoire tout le reste. On se rend compte qu'on a pas besoin d'artifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    9/11/2010, 23:26

On se rend compte qu'on a pas besoin d'artifice.

Comme tu l'as très bien expliqué, pas besoin de dogme, d'institution ou d'enseignement pour ressentir cette force.
Te voici libre de trouver le Christ là où Il se mettra Lui-même pour toi.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    10/11/2010, 00:14

Bardamu a écrit:
On se rend compte qu'on a pas besoin d'artifice.

Comme tu l'as très bien expliqué, pas besoin de dogme, d'institution ou d'enseignement pour ressentir cette force.
Te voici libre de trouver le Christ là où Il se mettra Lui-même pour toi.

mmhh, pas tout à fait d'accord, s'il n'y avait eu l'institution "humaine" même avec tous ses travers, le message ne serait pas parvenu jusqu'à nous. Malgré tout, pour que le message chemine il a bien fallu institutionnaliser. L'Eglise a fait ce qu'elle a pu, avec les moyens humains dont elle disposait, rend toi compte, 2000 ans, ça fait 2000 ans. Aujourd'hui c'est limite si les gens se rappellent et tirent profit de leurs expériences sociales, économiques ou politiques à un an près. L'Eglise a eu ses travers, après tout c'est une institution humaine, non divine, cependant elle a évité à notre société le total mémoricide du message du Christ. Rien que ça j'imagine que les méchants, ça les rend dingues ! En fait je me dis que celui qui a écrit ce passage sur la subversion évangélique, s'il a pu écrire ces lignes qui m'ont aidées, c'est aussi grâce à un échange avec des gens venants de l'institution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    10/11/2010, 00:49

Et les légendes africaines qui ont traversé les siècles sans même le support de l'écriture, uniquement grâce à la tradition orale ? Razz
Je plaisante un peu !
Je me suis mal exprimé, je parlais uniquement de ce que toi tu ressens aujourd'hui, hors l'Église si je ne me trompe. Je suis moi-même hors l'Église donc la dernière personne sur ce forum à pouvoir m'entretenir avec quiconque d'Elle et des arcanes du Pouvoir Temporel et jusqu'à une certaine mesure, Spirituel.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    10/11/2010, 20:53

[quote="Bardamu"]
Je me suis mal exprimé, je parlais uniquement de ce que toi tu ressens aujourd'hui, hors l'Église si je ne me trompe. quote]

Sur ce point d'accord. Mais je n'oublierai plus à qui je dois ma liberté de conscience. Je pense que l'essai de Guillebaud devrait t'intéresser, ça permet de comprendre pas mal de choses.

Je ne pense pas que la tradition orale soit plus une assurance de crédibilté que la tradition écrite... et puis je trouve que ça n'a pas vraiment de rapport avec le sujet en fait... comparer des légendes africaines avec la transcendance du Christ, t'es fatigué là Barda ! Very Happy

Ah oui et sinon pour les artifices, je ne parlais pas vraiment de l'institution en elle-même bien que ça puisse aussi en faire partie, mais des choses externes et inutiles qui viennent se greffer sur la simple foi "sentimentale", (qui se suffit à elle-même), par opposition avec toutes les pseudo-spiritualités qui ont besoin de se prévaloir du Christ pour se donner de la consistance, (yogis, natu, astro, et compagnie). Disons que je trouve de plus en plus étrange de cracher sur l'Eglise traditionnelle ou de l'accabler et ensuite récupérer son fondement même à son avantage, à savoir le Christ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    10/11/2010, 23:52

Lilas a écrit:
. L'Eglise a eu ses travers, après tout c'est une institution humaine, non divine.

Vous etes fous de penser que c'est par vous meme que vous allez pouvoir suivre et comprendre les enseignements et les commandements de NSJC en vous affranchissant des dogmes de l'Eglise Catholique.

C'est NSJC qui a lui même bâtit son Eglise sur la chair de St Pierre et c'est lui également qui en a institué les sacrements dont le Saint Sacrifice de l'eucharistie.

Il a commandé lui meme aux Apôtres les premiers Évêques d'aller enseigner a toutes les nations la vérité des Évangiles.

Il n'a jamais été question que untel ou un autre ce fasse sa propre philosophie a partir de ce qu'il croit bon a prendre dans la Bible.

Ce serai vraiment sur-estimé notre nature humaine de penser que l'on peut sois meme se sauver et ce sanctifier.

Jesus est venu comme intercesseur entre Dieu et les hommes donc dans notre faiblesse d'hommes nous devons absolument admettre que nous avons un besoin vital de cette intercession .

St Jean a prophétisé d'une manière tres précise comment Jesus reviendrai restaurer son Église suite au regne de l'antéchrist.

L'Église c'est le corps mystique de Jesus-Christ voila pourquoi elle ne disparaitra jamais malgré toutes les épreuves et les persécutions dont elle est l'objet.

http://resistance-catholique.org/documents/2010/Mgr-Louis-Gaston-de-Segur_De-la-Passion....pdf

Revenir en haut Aller en bas
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 01:03

Je suis de l'avis de tonino, le Christanisme ne peut être régis que par son Eglise, autrement c'est un troupeau sans berger, pardonner l'expression, malheureusement l'Eglise à belle est bien été infiltrée depuis un moment (environs 150 ans je pense)..par la secte FM.:, ses derivés OTO, R+C (par là je veut dire que l'appartenance à l'Eglise (conciliaire) n'est plus guère possible)..Qe donc faire dans ce cas pour un catholiques?

La constatation est aussi que les déstructeurs du Christianisme ont toujours tout fait pour détruire son Eglise, par infiltrations/sectes, anglicanisme, protestantisme, mormonisme etc...Car là est la force terrestre du Corps du Christ...

Enfin je peut me tromper n'étant pas expert de cette religion, d'autant que en tant que musulman nous voyons les chose d'une autre façon, mais un pouvoir Califale est quand même senser nous reunir...(encore la la question est complexe)..

En cela je trouve magnifique ta demarche Lilas, mais encore faut il que tu puisse comprendre (je ne me permettrais pas de prétendre t'enseigner sur le sujet) l'histoire, et surtout d'étudier la vrai théologie Chrêtienne, celle de Saint Tomas, de Saint Augustin, le parcours de l'Eglise romaine, l'histoire des papes..et tant d'autre choses fascinante de l'histoire du christianisme, et peut-être en évitant les auteurs qui mélange la Religion avec une spiritualité du soi, en citant nitchsz (? ortho), un nihiliste comme moyen d'une quelcquonque compréhention profonde du sacerdoce.

Car n'oublions jamais que le but principale de la Religion c'est d'unir les hommes (non satisfaire sa spiritualité individuel).

Pour bien étudier il y a tellement d'ouvrages de grandes qualités, profitons en, nous les avont aujourd'hui à dispositions Wink

Bien dit Lilas, puisse tu trouver ta voie, et puisse elle ne pas être éloigner de la Tradition

Salam flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 11:47

Tonino a écrit:
Lilas a écrit:
. L'Eglise a eu ses travers, après tout c'est une institution humaine, non divine.

Vous etes fous de penser que c'est par vous meme que vous allez pouvoir suivre et comprendre les enseignements et les commandements de NSJC en vous affranchissant des dogmes de l'Eglise Catholique.


Tonino je comprends ta remarque de fervant croyant. En revanche je n'apprécie pas du tout que tu t'emportes ainsi.
Ma démarche est celle de quelqu'un qui ne connaît rien de la religion, donc dans un premier temps tu m'excuseras, mais je commence par essayer de comprendre ce que peut-être la foi. C'est mon droit, de ne pas tout prendre pour argent comptant et de passer par une phase d'analyse. Premier point.

Deuxième chose, je n'ai jamais dit que je pouvais comprendre les enseignements de Christ au niveau où j'en suis là, je cherche déjà à remettre les choses dans le bon ordre, et au contraire je commence à réviser mes anciennes appréciations subjectives concernant l'Eglise catholique. par ailleurs tu as vraiment dü me lire en diagonale parce que je dis justement qu'au final, c'est bel et bien grâce à l'Eglise que nous avons au minimum, un semblant d'humanité aujourd'hui, que l'on soit croyant ou non, puisque c'est par elle qu' a pu cheminer le message du Christ. Pour l'instant mon analyse s'arrête là. Et je ne me sur-estime absolument pas, j'admets mon ignorance, tu vois peut être même que j'ai juste le droit d'aller en enfer. Voilà t'es content, ça te va.

Sauter sur les gens sans tenir compte de ce qu'ils disent ou ne pas faire un effort d'analyse, de manière à débatter et non dire "c'est comme ci c'est comme ça, point" c'est juste complètement irresponsable. Ce n'est pas de cette façon que tu vas réconcilier les gens avec la religion, ou plutôt l'Institution, alors que moi, par ce message, j'essaie d'apporter quelque chose, même naïvement. Mais de toute façon tu n'as lu que ce qui t'intéressais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 12:15

lorelianeGTQ a écrit:


En cela je trouve magnifique ta demarche Lilas, mais encore faut il que tu puisse comprendre (je ne me permettrais pas de prétendre t'enseigner sur le sujet) l'histoire, et surtout d'étudier la vrai théologie Chrêtienne, celle de Saint Tomas, de Saint Augustin, le parcours de l'Eglise romaine, l'histoire des papes..et tant d'autre choses fascinante de l'histoire du christianisme, et peut-être en évitant les auteurs qui mélange la Religion avec une spiritualité du soi, en citant nitchsz (? ortho), un nihiliste comme moyen d'une quelcquonque compréhention profonde du sacerdoce.

Car n'oublions jamais que le but principale de la Religion c'est d'unir les hommes (non satisfaire sa spiritualité individuel).

Pour bien étudier il y a tellement d'ouvrages de grandes qualités, profitons en, nous les avont aujourd'hui à dispositions Wink

Bien dit Lilas, puisse tu trouver ta voie, et puisse elle ne pas être éloigner de la Tradition

Salam flower

L'auteur cite Nietchz pour justement le contre-argumenter, soyez cool, arrêtez de lire en diagonal parce que sinon on ne va jamais s'en sortir. Le mieux est de lire l'essai en entier(vraiment pas long), l'auteur explique son cheminement et son retour vers la foi, en dialoguant avec des catholiques entre autre. Avec son bagage, son vécu, ses expériences et ses rencontres. Pourquoi serait-il moins valable ce retour vers la foi que celui qui a toujours été catho, et n'a donc aucune autre expérience que celle qui est d'avoir toujours été catho ?
Pour l'instant j'en suis au même point que l'auteur, j'approfondirais par la suite. Et je ne risque pas de satisfaire ma spiritualité individuelle, je préfère ne rien croire plutôt que de croire de travers. je l'ai dit je suis dans "l'espérance" d'un Dieu juste, c'est déjà pas mal, faut pas m'en demander trop d'un seul coup.
Merci d'avoir compris que j'étais dans un effort "d'aller vers"... là ou d'autre ne font même pas la part des choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 13:27

Lilas a écrit:
Tonino je comprends ta remarque de fervant croyant. En revanche je n'apprécie pas du tout que tu t'emportes ainsi.
Ma démarche est celle de quelqu'un qui ne connaît rien de la religion, donc dans un premier temps tu m'excuseras, mais je commence par essayer de comprendre ce que peut-être la foi. C'est mon droit, de ne pas tout prendre pour argent comptant et de passer par une phase d'analyse. Premier point.

Pardonne moi si tu t'es senti agressé par mon précèdent post.

Je ne sais pas si tu es baptisé mais en tout cas je salue ta démarche.

La foi c'est Dieu qui nous la donne et non pas nous qui nous la créons selon nos propres désirs.

Si tu reconnais Jesus-Christ comme étant Dieu incarné et comme le Messie (c'est a dire le sauveur du monde) alors tu dois te soumettre a lui et lui confier ta vie .

C'est un grand acte d'humilité de faire ca surtout a notre époque ou l'on met l'homme au centre du monde.

Mais je t'assure qu'ensuite sa grace et sa paix seront toujours avec toi jusqu'à l'heure de ta mort.

Je prie pour ta (re)conversion.


Revenir en haut Aller en bas
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 15:18

c'est pardonné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    11/11/2010, 15:55

Lilas a écrit:
L'auteur cite Nietchz pour justement le contre-argumenter, soyez cool, arrêtez de lire en diagonal parce que sinon on ne va jamais s'en sortir. Le mieux est de lire l'essai en entier(vraiment pas long), l'auteur explique son cheminement et son retour vers la foi, en dialoguant avec des catholiques entre autre.

Il est vrai qu'ayant lu le texte un jour auparavent son contenu ne m'était plus en mémoire.

Mais ce n'est pas l'important, ce que je te souhaite c'est qu'au travers de tes études tu trouve ce que tu cherche. Je me souvient avoir entendu une personne dire "la vérité est tellement simple que les gens ne la comprennent pas". C'est peut-être pour se l'en convaincre que l'ont cherche, pour qu'au fil du temps de nos acquisition nous parvenions à toujours plus de persuassion que la vérité est la Vérité. Aussi d'être sur du sens de la vie..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crossmaglen

avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    14/11/2010, 22:00

Salam:

Citation :
Lilas a écrit:
. L'Eglise a eu ses travers, après tout c'est une institution humaine, non divine.

Non, l'Eglise est Divine ET Humaine, comme notre Seigneur Jesus Christ. A la différence qu'il est sans péché, contrairement a nous pauvres créatures.

Tonino a écrit :
Citation :
Mais je t'assure qu'ensuite sa grace et sa paix seront toujours avec toi jusqu'à l'heure de ta mort.

Je prie pour ta (re)conversion.

Amen:)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    14/11/2010, 23:40

sans doute... à partir de là j'avoue que ça dépasse ma capacité de compréhension et d'acceptation. Remarque objectivement c'est assez facile de reconnaître qu'on est tous potentiellement près de 7 milliards à avoir une omoplate qui gratte.
j'admire votre foi en tous cas. j'ai bien peur de rester bloquer à la case doute toute ma vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    15/11/2010, 00:01

En effet, la théologie Chrétiene, et surtout la trinité, c'est pas des plus simple à comprendre, moi je la vois d'une façon métaphorique...

Voici une magnifique citation qui va bien au contexte ;

L'ignorance est une bénédiction, mais pour que la bénédiction soit complète l'ignorance doit être si profonde, qu'elle ne se soupçonne pas soi-même.

Edgar Allan Poe

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    16/11/2010, 11:43

Citation :
En effet, la théologie Chrétiene, et surtout la trinité, c'est pas des plus simple à comprendre, moi je la vois d'une façon métaphorique...

Voici une magnifique citation qui va bien au contexte ;L'ignorance est une bénédiction, mais pour que la bénédiction soit complète l'ignorance doit être si profonde, qu'elle ne se soupçonne pas soi-même.
Edgar Allan Poe Razz


Edgard Allan Poe a tout a fait raison. L'humanité est partagée en 2 principales catégories, ceux qui raisonnent et les ignorants.

Parmi cette derniére se trouve une sous catégorie, celle des ignorants qui ignorent qu'ils sont ignorants.

Loin de les handicaper cet état d'esprit leur donne certains avantages sur les autres, comme celui de discuter sur des sujets dont le sens leur échappe complétement même les plus hardus tels la mystique ou la métaphysique.

C'est quand même un bel exemple de lucidité pour lorelianeGTQ que d'avoir admis appartenir à cette derniére catégorie.
Tout espoir n'est donc pas perdu. Laughing

Autre chose encore :

LorelianeGTQ à écrit :
Citation :
Car n'oublions jamais que le but principale de la Religion c'est d'unir les hommes (non satisfaire sa spiritualité individuel).

Là c'est quand même quelque chose d'énorme ! c'est du jamais vu! (tout du moins sur ce forum), à moins que ce ne soit une sorte de coming out .
Affirmer que la finalité de la religion est d'unir les hommes c'est vraiment une phrase que Jacques Attali lui même n'aurait pas renié, lui qui réve d'une Jérusalem capitale spirituelle du monde, une ville sainte qui réunirait sous la même banniére sioniste les 3 religions monothéistes.

Attali parle de Jérusalem capitale du monde :
http://www.youtube.com/watch?v=dbhquKVZUFc


Unir les hommes, abolir les races et les nations, c'est d'ailleurs aussi le réve des humanistes.
Il est vrai que LorelianeGTQ étant de son propre aveu un ignorant, il ne pouvait pas savoir que c'est Dieu lui même qui a dispersé l'humanité aprés la chute de la tour de Babel et qui a fait en sorte que les hommes ne puissent se comprendre.

Dieu a voulu plusieurs communautés, il a voulu qu'elles divergent, s'il en était autrement, il l'aurait décidé ainsi dés le départ.

Unir les hommes c'est donc vouloir reconstruire la tour de Babel, c'est aussi vouloir lutter contre Dieu.
Dieu n'a pas fait descendre la religion pour unir les hommes n'en déplaise à Jacques Attali et à LorelianeGTQ mais pour relier les hommes à lui même.

La pratique religieuse (du latin religare qui signifie relier) sert à relier le croyant au divin pas les hommes entre eux, c'est une abomination de dire cela, cela signifie carrément exclure Dieu du fait religieux.

Et en plus de ça tu affirme même (je te cite une seconde fois) que la religion n'a rien à voir avec la spiritualité individuelle.
La religion n'est donc pas du domaine spirituel mais du domaine politique.
Enorme et incroyable aveu !

Hier tu disais aux chrétiens que la bible provenait de Babylone et qu'ils ne devaient pas la lire.

La preuve ici :
Citation :
Bon Aurelien, la bible c'est la bible, c'est pasla Coran (au cas ou tu voudrais faire un rapprochement) La bible estmême non valable pour les Chretien, elle vient de Babylone, tu connaitl'histoire? Et c'est moi qui mélangerais tout!!! affraid

No No No No

Maintenant tu affirme à tous les croyants, juifs, musulmans et chrétiens qu'il n'y a aucune motivation spirituelle à leur pratique religieuse et que leur religion sert juste à les réunir.

Citation :

Car n'oublions jamais que le but principale de la Religionc'est d'unir les hommes (non satisfaire sa spiritualité individuel).
No No No No

On voit que le travail de subversion néo-mondialiste a bien accomplit son oeuvre.

J'éspére sincérement qu'en méditant sur ces quelques lignes tu prendra conscience de l'étendue abyssale de ton ignorance cher LorelianeGTQ.

Et si cela ne te suffit pas, je te propose de te pencher sur ces quelques versets coraniques que je te propose tels quels sans chercher à les interpréter puisqu'ils sont assez clairs :

Sourate 5 : La table servie.

48. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui.
Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre.
Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue.
A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre.
Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté.

Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres.
C'est vers Allah qu'est votre retour à tous;alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez .

Sourate 10 : Jonas.
19. Les gens ne formaient (à l'origine) qu'une seule communauté. Puis ils divergèrent. Et si ce n'était une décision préalable de ton Seigneur, les litiges qui les opposaient auraient été tranchés.

Sourate 11 : Houd
118. Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté.
Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux,)

Sourate 16 : Les abeilles.
93. Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut etguide qui Il veut.

Sourate 42 : La consultation.
8. Et si Allah avait voulu, Il en aurait fait une seule communauté. Mais il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde.Et les injustes n'auront ni maître, ni secoureur.

Peace and love flower flower flower

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    16/11/2010, 12:40

C'est exactement pour cela qu'une règle implicite sur ce forum est de ne parler que de sa religion. (Traduction caricatural: parler que de ce qu'on connait).

Respectons nous les uns les autres et attendons humblement le retour du Seigneur pour nous mettre tous d'accord.


En attendant, concentrons nous sur les véritables ennemis de la tradition et donc de Dieu: "Les mondialistes".


Merci a tous. Smile

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    16/11/2010, 13:09

Des paroles dignes d'un sage.
Paix et Miséricorde de DIEU mes frères, ne vous trompez pas de cible l'ennemi est sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    16/11/2010, 13:20

Citation :
Respectons nous les uns les autres et attendons humblement le retour du Seigneur pour nous mettre tous d'accord.


Oui Jésus Christ reviendra lui même chasser le faux Messie ( l'antéchrist) et restaurer son Église.

Deo Gratias.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    16/11/2010, 15:40

Ce sujet au départ est le fruit d'une réflexion et de mon admiration pour la foi chrétienne. J'ai pris la peine de le classer dans la catégorie Christianisme. Il ne s'agit de débattre sur le fait de savoir qui est ignorant et qui ne l'est pas. nous sommes très loin du sujet de départ qui visait à donner un contre poid à l'idée malsaine et fausse, que la majorité des gens athées, comme moi, se font du Christ. S'il vous plaît ne réglez pas vos comptes en prenant ce sujet en otage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La subversion chrétienne, notre héritage.    

Revenir en haut Aller en bas
 
La subversion chrétienne, notre héritage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Portons-nous vers la maturité chrétienne
» L'origine de la croix n'est pas chrétienne
» Ma 1er Bataille d'Alger janvier à mars 1957 avec Bigeard
» Soudan: Une chrétienne condamnée à mort pour apostasie
» Bon Samedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Christianisme-
Sauter vers: