Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   29/7/2009, 11:59

Le scalène: Le sale petit secret du vaccin contre la grippe porcine dévoilé au grand jour



Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

Selon Kathleen Sebelius, Secrétaire au Département des Etats-Unis pour la santé et les ressources humaines, vos enfants doivent être les premiers concernés par la vaccination de masse contre la grippe porcine dès la rentrée cet automne.

Voilà une supposition ridicule pour plusieurs raisons, sans parler du risque extrêmement élevé.

En Australie, où l´hiver a commencé, Nicola Roxon, ministre fédéral de la santé tente de rassurer les parents en expliquant que la grippe porcine n´est pas plus dangereuse que la grippe saisonnière habituelle. « La plupart des personnes, notamment les enfants, constateront des symptômes très bénins et guériront sans intervention médicale,” a-t-elle affirmé.

Robert Booy, expert en immunisation, prédit que, dans les années à venir, la grippe porcine pourrait tuer deux fois plus d´enfants que la grippe habituelle. Robert Booy estime que 10 à 12 enfants pourraient mourir d´ infection au virus H1N1, contre cinq ou six en moyenne par an, dus à la grippe habituelle, en Australie.

« Guérir la maladie, tuer le patient »


Chaque année aux Etats-Unis, moins de 100 enfants meurent d´une infection au virus de la grippe saisonnière. En utilisant la méthode de projection australienne, on pourrait estimer très approximativement que 100 autres enfants pourraient potentiellement mourir de la grippe porcine l´année prochaine aux Etats-Unis.

Si Sibelius déclare que les enfants constituent le premier groupe concerné, cela signifie que pour empêcher 100 décès, on est sur le point d´administrer, à environ 75 millions d´enfants, un vaccin ayant fait l´objet d´une procédure d´approbation accéléré et contenant de nouveaux adjuvants, y compris le dangereux scalène.

Je ne néglige pas le fait tragique que constitue la mort, même d´un seul enfant, causée par une maladie comme la grippe porcine due au virus H1N1. Mais il n´existe aucun argument pouvant convaincre de l´imprudence, du caractère dangereux de la campagne inutile de vaccination de masse organisée à l´intention des enfants auxquels on injecte un vaccin contenant un adjuvant dont on sait qu´il cause des tas de maladies auto-immunes.

Pourquoi les vaccinations sont-elles dangereuses ?


L´intention présumée d´une vaccination est de renforcer les capacités du système immunitaire afin qu´il puisse faire face aux microorganismes nuisibles qui peuvent provoquer des maladies et des infections. Toutefois, le système immunitaire de notre organisme est déjà conçu pour accomplir naturellement cette tâche en réaction aux microbes qui envahissent notre corps.

La plupart des microbes à l´origine des maladies qui pénètrent dans le corps à travers les membranes muqueuses du nez, de la bouche, du système pulmonaire ou du tube digestif, et non grâce à une injection.

Ces membranes muqueuses disposent de leur propre système immunitaire, appelé système immunitaire IgA. Il s´agit d´un système différent de celui qui est activé après l´injection d´un vaccin dans l´organisme.

Les IgA constituent la première ligne de défense de l´organisme. Leurs taches consistent à combattre les microbes envahisseurs dès leur point d´entrée dans l´organisme, à réduire ou même à éliminer le besoin d´activer le système immunitaire du corps.

Lorsque le virus est injecté dans l´organisme sous la forme d´un vaccin, et surtout lorsqu´il est combiné avec un adjuvant immunitaire comme le scalène, il contourne votre les IgA et le système immunitaire de l´organisme se met rapidement en branle pour éliminer le vaccin.

L´injection de micro-organismes dans le corps afin de provoquer une réaction immunitaire, est contraire à la nature et la vaccination comporte un risque énorme de nuire gravement à la santé.

Et si les vaccins n´étaient pas, en soi, si dangereux …

…imaginez qu´ils soient équipés d´un turbo.

La principale composante d´un vaccin est, soit un virus mort, soit un virus vivant qui a été atténué (affaibli et rendu inoffensif).

Le vaccin contre la grippe peut également contenir un certain nombre de toxines chimiques, notamment l´ éthylène glycol (substance contre la congélation), le formaldéhyde, le phénol (acide phénique) et même des antibiotiques comme le Néomycine et le streptomycine.

En plus des virus et d´autres additifs, la plupart des vaccins contiennent également un adjuvant tel que l´aluminium et le scalène.

Le but d´un adjuvant ajouté à un vaccin est de renforcer votre réponse immunitaire face au vaccin. Les adjuvants poussent le système immunitaire de l´organisme à réagir de façon excessive à l´introduction du germe de la maladie contre laquelle vous vous protégez.

Les adjuvants sont censés accélérer le processus d´immunisation (mais certainement pas avec plus de sécurité), ce qui réduit la quantité de vaccin requis par dose et le nombre de doses par individus.

Une moindre quantité de vaccin par personne, signifie plus de doses individuelles disponibles pour les campagnes de vaccination de masse. Par coïncidence, voilà exactement le but recherché par le gouvernement et les groupes pharmaceutiques qui ont des chances de récolter des millions de dollars de bénéfice grâce au vaccin qu´elles produisent.

Les vaccins contre la grippe porcine comporteront-t-ils des adjuvants immunitaires ?

Le gouvernement des Etats-Unis a signé des contrats avec plusieurs groupes pharmaceutiques afin de mettre au point et de produire des vaccins contre la grippe porcine. Au moins deux de ces sociétés, Novartis et GlaxoSmithKline, ajoute un adjuvant dans leur vaccin contre le virus H1N1.

L´adjuvant? Le scalène:

Selon Meryl Nass, M.D., spécialiste du vaccin contre le charbon,

« une particularité nouvelle des deux vaccins H1N1, actuellement mis au point par Novartis et GlaxoSmithKline, porte sur l´addition des adjuvants contenant du scalène dont le but est de renforcer l´immunogénicité et de réduire de façon considérable la quantité d´antigène viral nécessaire. Cette addition permet de produire beaucoup plus rapidement les quantités de vaccins que l´on désire. »

L´adjuvant utilisé par Novartis dans son vaccin H1N1 est le MF59. Celui de Glaxo est le ASO3. L´adjuvant MF59 n´est pas encore approuvé par le FDA(Federal Drug Administration. En France l’Afssaps et de la Direction Générale de la Santé) pour entrer dans la composition d´un vaccin produit aux Etats-Unis, malgré le fait que son utilisation est autorisée dans d´autre pays.

Selon le Dr Nass, il n´existe que trois vaccins pour lesquels l´utilisation du scalène est autorisée. L´utilisation de ceux-ci n´est pas autorisée aux Etats-Unis.

Quel est l´effet du scalène sur les rats ?

Il a été démontré que les adjuvants des vaccins faits à base d´huile, comme le scalène, provoque des réactions immunitaires concentrées permanentes sur de longues périodes.

Les résultats d´une étude publiée en 2000 dans l´ American Journal of Pathology ont montré qu´une seule injection de l´adjuvant scalène chez les rats provoquait « une inflammation spécifique et chronique des articulations » également connue sous le nom de polyarthrite rhumatoïde.

Les chercheurs ont conclu que cette étude soulevait des questions concernant le rôle des adjuvants dans les maladies inflammatoires chroniques.

Quel est l´effet du scalène sur les hommes ?

Le système immunitaire reconnaît le scalène comme étant une molécule d´huile produite par notre propre corps. Elle se trouve partout dans le système nerveux et dans le cerveau. En réalité, il est possible de consommer du scalène dans de l´huile d´olive. Dans ce cas, non seulement notre système immunitaire va le reconnaître, mais aussi nous en tirerons profit de ses propriétés antioxydantes

La différence entre le « bon » et le « mauvais » scalène consiste dans la manière dont il est introduit dans l´organisme. L´injection est une voie d´entrée anormale qui incite le système immunitaire à s´attaquer à tous les scalènes présents dans l´organisme, et non pas seulement l´adjuvant du vaccin.

C´est ainsi que le système immunitaire de notre organisme tentera de détruire cette molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où elle s´est introduite naturellement et où elle est indispensable pour le système nerveux.

Les vétérans de la guerre du Golfe, qui souffrent du syndrome de la Guerre du Golfe (GWS), ont reçu des contre des vaccins contre le charbon qui contenaient du scalène. Le MF59, adjuvant scalène utilisé par Novartis, était une composante non autorisée du vaccin expérimental contre le charbon. Depuis, il a été associé aux maladies meurtrières dont souffrent d´innombrables soldats ayant participé à la guerre du Golfe.

Le Département de la défense a fait toutes les tentatives pour nier le fait que le scalène était en effet une composante du vaccin contre le charbon administré au personnel militaire, déployé ou non, ayant pris part à la guerre du Golfe, ainsi qu´aux participants du récent Anthrax Vaccine Immunization Program (AVIP, programme d´immunisation contre le charbon).

Toutefois, la Federal Drug Administration a découvert la présence du scalène dans certains lots du produit AVIP. Un test a été mis au point en vue de détecter la présence des anticorps anti-scalènes chez le patient du GWS. Il a montré qu´il existe un lien entre le produit contaminé et tous les malades du GWS qui ont reçu des doses du vaccin contenant du scalène.

Selon le Dr Viera Scheibner, Ph.D, ancien « principle research scientist » auprès du gouvernement en Australie :

“… cet adjuvant (le scalène) a été à l´origine d´une cascade de réactions appelées « Syndrome de la Guerre du Golfe » observées chez les soldats impliqués dans la Guerre du Golfe.

Parmi les symptômes qu´ils ont développés, l´on peut retenir l´arthrite,la fibromyalgie, la lymphadenopathie, les éruptions cutanées, les éruptions photosensibles, les éruptions malaires en ailes de papillon, la fatigue chronique, les maux de tête chroniques, perte anormale de poils, les lésions cutanées incurables les ulcères aphteuses, les vertiges, l´asthénie, la perte de mémoire, les troubles neurologiques de la marche, les changements d´humeur, les problèmes neuropsychiatriques, les effets des anti-thyroïdiens, l´anémie, une vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, le lupus érythémateux systémique, la sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le phénomène de Raynaud, le syndrome de Sjorgren, la diarrhée chronique, les transpirations nocturnes et les températures subfébriles. »

Il n´existe peut-être pas de suivi post-vaccinal

Aucune science ne peut pratiquement garantir, à long terme, la sécurité des injections de vaccins pour votre santé ou celle de vos enfants. Les études de suivi durent en moyenne environ deux semaines; elles recherchent seulement les cas de blessure flagrants et de maladies.

En raison du caractère vague des premiers symptômes, il faut attendre plusieurs années pour diagnostiquer les troubles auto-immunes, comme ceux rencontrés dans le cas du syndrome de la Guerre du Golfe. Les plaintes telles que les maux de tête, la fatigue et les douleurs et malaises chroniques sont des symptômes de plusieurs autres maladies.

Si vous attendez que les fournisseurs et les partisans du nouveau vaccin examinent sérieusement les conséquences à long terme sur la santé de leurs campagnes de vaccination, vous perdez votre temps.

Que pouvez-vous faire pour vous protéger, vous-même et votre famille?

Consultez le site du National Vaccination Information Center (NVIC) et rejoignez-nous dans la lutte contre l´organisation des campagnes de vaccinations obligatoires.

Informez-vous sur les souches du virus de la grippe, les risques liées aux vaccins, et sur la législation en matière de santé publique dans votre pays qui pourrait vous imposer une vaccination obligatoire ou une mise en quarantaine.

Prenez soin de votre santé afin de réduire ou d´éliminer les risques de contracter la grippe.

Citation :
Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT SpreadTheTruth.fr

Reproduction strictement interdite pour tous les médias, tous supports(Alterinfo, Agoravox, presse écrite ou radiophonique, forums de discussions…etc)

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


Source: http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2201

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caius



Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   29/7/2009, 19:46

La nouvelle est passée inaperçue, et pourtant. Le 3 juillet dernier, la direction générale du travail – rattachée au ministère du travail – publiait une circulaire «relative à la pandémie grippale» dans le but de préparer entreprises et administrations à une propagation rapide du virus. A la lecture de cette circulaire, on remarque vite qu'il n'y est pas seulement question de santé et de masques. En cas de pandémie grave, ce sont les conditions de travail des salariés qui risquent d'en prendre un coup.

Congés maladie, absentéisme ... A cause de la grippe, la France pourrait tourner au ralenti dans ce que le ministère appelle «un mode de fonctionnement dégradé de la société». D'où une série de préconisations, à caractère exceptionnel, pour permettre aux employeurs de jouer sur la flexibilité de leur personnel. «Il en va de la survie de l'économie nationale, des entreprises et de la sauvegarde de l'emploi» est-il précisé.

«Adapter le travail des salariés»



En cas de passage en phase 5B ou 6 de la pandémie - ce que Roselyne Bachelot envisage dès septembre - l'employeur pourrait donc «adapter l'organisation de son entreprise et le travail des salariés». Le volume horaire de travail ou le nombre de tâches à effectuer pourraient, par exemple, augmenter «par décision unilatérale de l'employeur». Et de préciser entre parenthèses que «le refus du salarié, sauf s’il est protégé, constitue une faute pouvant justifier le licenciement».

S'agissant de modifications plus importantes, tel que l'aménagement du temps de travail (dérogation à la durée maximale journalière en cas de surcroit temporaire d'activité, dérogation à la durée maximale hebdomadaire de 46 heures, etc.), l'employeur serait dans l'obligation de recevoir une autorisation administrative. La circulaire invite donc l'administration du travail à «faire preuve de souplesse et de réactivité face aux demandes des entreprises».

«Approximations inquiétantes»

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Selon Michel Henry, avocat spécialiste du droit social, le code du travail prévoit bien de telles exceptions. Pour autant, «la circulaire contient des approximations inquiétantes». Inquiétants par exemple les raccourcis pris en matière d'aménagement du temps de travail. «Contrairement à ce que cette circulaire laisse penser, les dépassements sont très encadrés par le code du travail. A titre d'exemple, l'article 3123-17 indique que le nombre d'heures complémentaires accomplies par un salarié à temps partiel ne peut être supérieur à une certaine durée».

Inquiétants également les détournements que pourraient générer de telles mesures. «Si on impose à une mère de venir plus tôt - car c'est une nécessité dans la nouvelle organisation de l'entreprise - et qu'elle refuse car elle doit emmener son enfant à la crèche, c'est un motif de licenciement. La brèche réside dans cette idée de nécessité justement».

Reste la question du poids juridique d'une simple circulaire. Concrètement, elle n'a pas force de loi mais préconise des orientations. Elle permet aux administrations de «communiquer avec leurs agents et les usagers pour exposer les principes d'une politique». Selon Michel Henry «elle constitue un cadre donnant les outils juridiques aux administrations mais n'a pas force obligatoire». Pour autant, l'impact d'une circulaire n'est pas à prendre à la légère. «L'inspection du travail et les administrations garderont leur libre appréciation, mais on les invite à faire preuve de souplesse. Or, le droit n'est justement pas fait pour être souple, ce n'est pas un trampoline !».

«Circonstances particulières»

Au ministère du travail, la circulaire DGT 2009/16 est décrite comme «un phare dans la nuit, un document de référence pour aider les entreprises à anticiper la pandémie, si pandémie il y a». A l'évocation d'un possible malaise chez les salariés, notre interlocuteur - un membre du cabinet de Xavier Darcos - est surpris. «Ces mesures se feraient dans des circonstances très particulières et pour une durée limitée, précise-t-il. Elles seraient mises en œuvre pour limiter l'impact économique d'une telle pandémie».

Avec environ 800 cas avérés en France et aucun décès, le qualificatif de «circonstances particulières» est encore loin d'être d'actualité. Au delà de l'aspect sanitaire, et face aux assouplissements du droit du travail qu'il pourrait engendrer, le passage en phase 6 évoqué par Roselyne Bachelot peut faire frémir plus d'un salarié.

DELPHINE LEGOUTÉ

http://www.liberation.fr/societe/0101582347-le-droit-du-travail-prochaine-victimes-de-la-grippe-a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caius



Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   30/7/2009, 19:20

L´agence chargée de l´autorisation des médicaments en Grande Bretagne a reçu 150 rapports concernant des effets secondaires suspects du traitement au Tamiflu contre la grippe porcine.
Ces chiffres ont été publiés hier alors que les médecins généralistes déclaraient que certains patients s’abstenaient de prendre le médicament, craignant des éventuels effets secondaires.

L’agence de régulation des produits pharmaceutiques et de soins (MHRA) a affirmé que les 150 rapports reçu dans le Royaume Uni jusqu´au 23 juillet mentionnaient 241 effets secondaires distincts, dont la plupart étaient bénins et déjà reconnus comme étant liés aux médicaments antiviraux.

Il s´agit d’ « événements gastro-intestinaux et allergiques » tels que la diarrhée et les vomissements. Cinq rapports indiquaient neuf types de relations négatives suspectes au Relenza, le produit concurrent du Tamiflu, dont le mode d’administration est par inhalation et dont l´usage est moins répandu.
http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2217

La MEHRA a consacré une section de son site web à la réception de rapports concernant les effets secondaires du Tamiflu afin de découvrir toute tendance en train de se développer.

Un porte-parole a déclaré: « Manifestement beaucoup d´autres personnes suivent le traitement au Tamiflu et au Relenza. C´est pourquoi nous avons mis en place un site spécifique où les gens peuvent signaler tous les effets secondaires. De cette façon, nous pouvons surveiller la sécurité des médicaments. Une information signalant une réaction ne signifie qu´elle est causée par le médicament en question, mais il suffit d´une simple suspicion. Nous tenons à encourager cette attitude. Nous souhaitons que le public en soit informé et qu´il en fasse bon usage. »

Nous avons enregistré un cas où la réaction a entraîné la mort du patient. Celui-ci souffrait d´insuffisance hépato-cellulaire après avoir pris le Tamiflu.

La MHRA a indiqué que les rapports précédents enregistrés en dehors du Royaume-Uni laissaient supposer un lien entre le Tamiflu et l´insuffisance hepato-cellulaire.

« Les effets indésirables liés à l´hépatite restent sous surveillance étroite, » a déclaré le porte-parole.

Il a affirmé que les enquêtes se poursuivaient au sujet d´un rapport concernant une réaction mortelle.

Les médecins ont affirmé que le nombre de rapports concernant les effets indésirables était négligeable par rapport aux dizaines de milliers de patients auxquels le Tamiflu a été prescrit.

Selon les estimations du gouvernement, 100 000 nouveaux cas de grippe porcine ont été enregistrés la semaine dernière.

Les effets secondaires les plus communs du Tamiflu sont les suivants : la diarrhée, la nausée, les douleurs gastriques et les vomissements.

Au Japon où le Tamiflu est largement utilisé contre la grippe saisonnière, des informations font état du lien existant dans de rares cas entre ce produit et des troubles neurologiques et psychiatriques chez les enfants.

Hier les médecins ont apporté leur appui à la consigne du médecin en chef représentant le gouvernement, Sir Liam Donaldson. Selon cette consigne, les patients souffrant de la grippe porcine doivent recevoir des médicaments anti-viraux, mais il a ajouté qu´il revenait aux patients de les accepter ou non.

Richard Vautrey, un médecin à Leeds, a déclaré: « d´après mon expérience, lorsque les patients sont rassurés sur les modèles de leur maladie et les possibles effets secondaires des médicaments [antiviraux], ils décident qu´ils se sentent à l´aise même sans les prendre”

Le Dr Laurence Buckman, présidente l’Association Médicale Britannique a affirmé: « la plupart des médecins sont conscients du fait que certains patients se présentent pour signaler des effets secondaires liés au Tamiflu, notamment les enfants.

Si votre enfant souffre de la grippe, et qu´une diarrhée et des vomissements se déclenchent chez lui par la suite, cette situation inquiète les parents et crée plus de travail pour le médecin. Dans le cas où une personne n´a manifestement pas besoin du Tamiflu parce qu´elle est en bonne santé et qu´elle est faiblement infectée par la grippe porcine, il faut se demander si dans ce cas il est nécessaire de prendre ce médicament. »

Le Dr Buckman a affirmé qu´il y avait une urgence à rester calme face à ce qu´un virologue a qualifié de « pandémie la plus faible que le monde ait jamais connue.»

« Nous ne devons pas sous-estimer cette maladie, mais nous devons pas exagérer, non plus, cela n’a rien à voir avec les fléaux du moyen age, » a déclaré le Dr Buckman.

Le professeur Terence Stephenson, président de la Royal College of Paediatrics a indiqué que les pédiatres étaient préoccupés par le fait que les services de santé pourrait être débordée par le nombre des patients qui n´ont vraiment pas besoin d´aide.

« Si un tiers de la population est infecté par le virus et que les parents amènent leurs enfants, nous serons débordés. Cette maladie demeure bénigne pour la majorité des cas. Nous souhaitons que les ressources médicales soient mises à notre disposition pour prendre en charge les enfants qui ont besoin d´aide » a-t-il ajouté.

Le professeur Stephen Field, président de la Royal College of General Practitioners, a affirmé pour sa part que : « nous devons essayer de faire passer le message selon lequel la grippe porcine ne cause pas de dégâts importants chez la plupart des personnes bien portantes. »

Source: New Zealand Herald

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT SpreadTheTruth.fr

Reproduction strictement interdite pour tous les médias, tous supports(Alterinfo, Agoravox, presse écrite ou radiophonique, forums de discussions…etc)


Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 12:11

Quand la campagne de vaccination obligatoire sera déclenchée, voici un moyen concret pour faire pression sur son médecin traitant et essayer de passer à travers...

Copier et coller le texte suivant, imprimez le en quantité, distribuez le à vos proches :

Le code de la santé impose le consentement éclairé du patient.

Formulaire de responsabilité du vaccinateur et de garantie de la sécurité de la vaccination par le professionnel de santé.



Je, docteur :

Mon numéro d’enregistrement professionnel est :

Je connais tous les bénéfices et les risques du vaccin que j’administre et j’atteste qu’il est absolument exempt de tout produit, élément ou substance susceptible de présenter un caractère toxique pour le patient, tel que l’aluminium, le Thimérosal (sel de mercure contenant du mercure dans la proportion de 49,6 %), le squalène, la gélatine hydrolysée animale issue de débris d’abattoirs (ovins, porcins, bovins), le sérum bovin ou fœtal de veau ou d’autres animaux, le phénoxyéthanol , les cellules cancérisées, les enzymes porcins, la formaline (à 37 % formaldéhyde, ou formol) albumine de sang humain, phénol, sorbitol, ou le gp120 et, de fait, je deviens responsable de tous les effets secondaires qui pourraient survenir à la personne au nom de :
Ne(e) le :
N° de sécurité sociale :
domiciliée à l’adresse suivante :
suite à l’administration du vaccin (nom et n° du lot) :

Fait à : Le

Cachet et signature du médecin



Idée reprise d'un commentaire trouvé sur une vidéo de Pierre Hillard à l'adresse suivante :


Prenez le temps de regarder cette vidéo en entier, elle est remarquable!
En espérant que cette info vous soit utile...http://www.dailymotion.pl/user/wearechangebrest/video/x9zweq_entretien-avec-pierre-hillard-a-bre_webcam

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 13:15

Bardamu a écrit:

j’atteste qu’il est absolument exempt de tout produit, élément ou substance susceptible de présenter un caractère toxique pour le patient, tel que l’aluminium, le Thimérosal

Il n' y a pas un problème de mot choisi? Cette phrase voudrait dire que le vaccin est dépourvu de tout produit, élément ou substance ........
A moins que d' avoir arrété tot l' écolle me fait défault.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 13:31

antipropagande a écrit:
Bardamu a écrit:

j’atteste qu’il est absolument exempt de tout produit, élément ou substance susceptible de présenter un caractère toxique pour le patient, tel que l’aluminium, le Thimérosal

Il n' y a pas un problème de mot choisi? Cette phrase voudrait dire que le vaccin est dépourvu de tout produit, élément ou substance ........
A moins que d' avoir arrété tot l' écolle me fait défault.

Je te rassure, les mots choisis sont les bons !
Toutes les saloperies mentionnées sont incluses dans les vaccins et comme le médecin ne peut ignorer cela, il lui sera impossible de te signer ce document. Du coup voila un excellent prétexte pour refuser que le toubib te vaccine. Ensuite, vis à vis de l'"autorité" on pourra argumenter en prouvant que si l'on refuse le vaccin, c'est à cause de ses composés tellement nocifs que les médecins refusent de reconnaître leur innocuité.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 13:40

Bardamu a écrit:
Je te rassure, les mots choisis sont les bons !
Toutes les saloperies mentionnées sont incluses dans les vaccins et comme le médecin ne peut ignorer cela, il lui sera impossible de te signer ce document. Du coup voila un excellent prétexte pour refuser que le toubib te vaccine. Ensuite, vis à vis de l'"autorité" on pourra argumenter en prouvant que si l'on refuse le vaccin, c'est à cause de ses composés tellement nocifs que les médecins refusent de reconnaître leur innocuité.

Ah ok. Excellkent! Ca va les faire gamberger sur leurs reponsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 13:42

On pourrait même rajouter ce texte dans le formulaire :


J'atteste également que l'administration de ce vaccin ne provoquera aucun des symptomes suivants : l´arthrite,la fibromyalgie, la lymphadenopathie, les éruptions cutanées, les éruptions photosensibles, les éruptions malaires en ailes de papillon, la fatigue chronique, les maux de tête chroniques, perte anormale de poils, les lésions cutanées incurables les ulcères aphteus, les vertiges, l´asthénie, la perte de mémoire, les troubles neurologiques de la marche, les changements d´humeur, les problèmes neuropsychiatriques, les effets des anti-thyroïdiens, l´anémie, une vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, le lupus érythémateux systémique, la sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le phénomène de Raynaud, le syndrome de Sjorgren, la diarrhée chronique, les transpirations nocturnes et les températures subfébriles.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   31/7/2009, 17:42

fraudai en imprimer plein et les mettre dans les salles d'attentes des toubibs
comme sa les gens le liront et poseront des question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   1/8/2009, 15:16

La vaccination automnale comprendra 50 millions de doses en provenance de Glaxo Smith Kline, avec un adjuvant appeller "SO3" dont la composition est classée "secret de fabrication"... Si ça c'est pas un bon argument de refus ! La transparence est éxigée !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   5/8/2009, 20:48

Je reprends mon post précédent en vous communiquant un autre document à imprimer et distribuer autour de vous, je l'ai trouvé à cette adresse : http://www.chaos-mondial-organise-resistance-infos.com/


Attestation à signer vous-même

Constitution des droits de l’Homme de 1793 :
Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Devant la menace de pandémie aviaire H1N1, les autorités sanitaires recommandent la vaccination pour tous.

Avant d’accepter cette vaccination, je souhaite, dans le respect de la législation en vigueur, recevoir du corps médical une information claire, transparente et appropriée ainsi que l’assurance que le dit vaccin est sans danger conformément à l’obligation de prudence rappelée par la directive communautaire du droit de la consommation du 25 juillet 1985 qui « dispose qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre. ».




Je, soussigné Nom prénom néle domicilié

entends donc recevoir l’assurance par le médecin que :

- la vaccination ne pourra en aucun cas activer des fonctions effectrices inappropriées,
- ce vaccin est totalement dépourvu d’ADN contaminant hétérogène,
- ce vaccin ne pourra entraîner ni altérations chromosomiques, ni mutations, ni retour du
virus à la virulence,
- qu’aucun variant des virus vaccinaux à action pathogène ne pourra se produire par le phénomène de complémentation ou de recombinaison,
- que cette stimulation antigénique n’entraînera pas de perturbation de mon système immunitaire, notamment une modification, transitoire ou prolongée, du rapport T4/T8, comme cela a déjà été observé (cf., M. Eihl, J. Mannhalter, G. Zlabinger, New England Journal of Medecine, vol 310 de 1984),
- que la vaccination n’exercera aucune action pathogène sur l’équilibre endocrinien (notamment la survenue de diabète, comme c’est le cas avec le vaccin anti-hépatite B, cf, Pr. Barthelow Classen, New Zealand Medical Journal, 24 mai 1996), et le statut humoral,
- que l’éventuelle persistance virale ne pourra être la cause d’aucune maladie auto-immune,ni d’aucune altération du système nerveux central,
- qu’aucune réaction allergique aux divers adjuvants des vaccins ne pourra se produire,
- que je ne risque pas de présenter une myofasciite à macrophages, laquelle peut apparaître dans un délai de quelques semaines à plus de trente ans après toute vaccination faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, (cf., Gherardi et all. “Macrophagic myofasciitis : a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines” in Journal of Neurology n° 246, 1999). Il en est de même pour le MF 59 utilisé par le laboratoire Novartis,
- que je ne présenterai aucun risque de développer ultérieurement une maladie d’Alzheimer ou un cancer au point d’injection de vaccins en rapport avec cet hydroxyde d’aluminium, lequel est responsable, chez les animaux domestiques, d’une véritable flambée de cancers :
Selon une étude réalisée entre 1982 et 1993 dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers chez les animaux de compagnie a en effet été multiplié par 11. Cette évolution est d’autant plus inquiétante que le nombre de sarcomes cutanés au point d’injection vaccinale, faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des sarcomes en dehors des points d’injection n’a été multiplié que par 5,7. (Cf., Lester, S & al.,
Journal of the american animal hospital association, 1996).

Dès que j’aurai obtenu toutes les réponses écrites de la part du médecin à mes interrogations légitimes, je serai suffisamment informé(e) pour vous apporter mon consentement ou mon refus éclairés conformément à la dernière loi sur les droits des
malades (loi 2002-303, du 4 mars 2002, publiée au Journal Officiel du 5 mars, sur le consentement libre et éclairé).


Le…………………….

Signature


- Source originale: http://sos-crise.over-blog.com/article-33459607.html


Je pense que ce document est a envoyer à l'autorité qui organisera les vaccinations obligatoires dès maintenant (préfecture, mairie) mais il faut aussi en envoyer une copie à votre médecin et à vos élus locaux, ça me semble une bonne idée pour sensibiliser ceux qui peuvent l'être encore (Comment ça je suis naïf ?).

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   5/8/2009, 21:15

La Constitution européenne offre des libertés en trompe-l'oeil et prépare le terrain à une dérive totalitaire et policière de l'Europe par le biais "d'annexes" ignorées du public et dont les médias ne parlent jamais. Ces annexes vident de son contenu la "Charte des droits fondamentaux" incluse dans la constitution et censée garantir les droits de l'homme en Europe. Le droit européen étant au-dessus des lois nationales, ces limitations s'appliqueront à tous les pays européens...

La Constitution et sa version "simplifiée" (le traité de Lisbonne) contiennent de nombreuses annexes dont le rôle est d'indiquer de quelle façon les différents articles doivent être interprétés et appliqués.

Ces annexes font juridiquement partie de la Constitution:

article IV-442:
"Les protocoles et annexes du présent traité en font partie intégrante."

De plus, les annexes sont désignées comme référence pour l'interprétation devant éventuellement être faite par un tribunal:

article II-112, 7:
"Les explications élaborées en vue de guider l'interprétation de la Charte des droits fondamentaux sont dûment prises en considération par les juridictions de l'Union et des États membres."

Or, dissimulées parmi ces annexes, on trouve des "explications" qui permettent tout simplement de ne pas appliquer la Charte des Droits fondamentaux (la partie II de la Constitution) dans des cas dont la définition est délibérément floue et extensible.

Ces annexes à la Charte des Droits fondamentaux figurent à l'article 12 de la section A de "l'acte final" de la partie IV, à la fin du texte constitutionnel, à l'abri du regard des nombreux électeurs qui auront abandonné la lecture avant la fin.



Peine de mort en cas d'émeute, d'insurrection, ou de "menace de guerre"

En apparence, la Constitution reconnait le droit à la vie, et interdit la peine de mort:

article II-61
1. Toute personne a droit à la vie.
2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté.

Mais dans le paragraphe 3-a de l'article 2 de l'annexe 12 (intitulée "Déclaration concernant les explications relatives à la Charte des droits fondamentaux", section A de l'acte final de la partie IV), on peut lire une "explication" qui limite sérieusement la portée de l'article II-61:

"Les définitions «négatives» qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans la Charte:
a) l'article 2, paragraphe 2 de la CEDH:
«La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire:
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»
b) l'article 2 du protocole n° 6 annexé à la CEDH:
«Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions»."

Ces limitations contestables instaurées par la CEDH (Convention Européenne des Droits de l'Homme) se trouvent ainsi constitutionnalisées.

En clair, les droits fondamentaux établis par la Charte ne s'appliquent pas en cas d'insurrection ou d'émeute. Mai 1968, une grève générale, une occupation d'usine ou une manifestation peuvent être assimilés à une insurrection ou une émeute, et peuvent donc servir de prétexte à l'annulation des droits civiques.

La Charte ne s'applique pas non plus en temps de guerre ou en cas de "danger imminent de guerre", ce qui est une définition très subjective et qui ouvre la porte à tous les abus. Demain, un Bush européen (Sarkozy ?) pourrait utiliser comme prétexte une "guerre contre le terrorisme", ou un "danger de guerre" pour ne pas appliquer la Charte.

Réquisition de citoyens pour des travaux forcés

On ne peut qu'approuver la Constitution quand on lit:

article II-65
1. Nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude.
2. Nul ne peut être astreint à accomplir un travail forcé ou obligatoire.

Trop beau pour être vrai... Et effectivement, les "explications" en annexe précisent que le travail forcé n'est pas interdit si il s'applique à des prisonniers. Les travaux forcés, tels qu'ils se pratiquaient il y a un siècle et tels qu'ils se pratiquent à nouveau aux Etats-Unis, sont donc possibles en Europe avec cette Constitution. N'importe quel citoyen est concerné depuis que les récentes lois répressives permettent d'emprisonner une personne sans jugement et pour une durée indéterminée si elle est soupçonnée de "terrorisme". Il est donc devenu très facile de passer du statut de "citoyen libre" à celui de prisonnier.

Les annexes de la Constitution vont même jusqu'à autoriser la réquisition de citoyens pour un travail forcé dans le cas "de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien-être de la communauté". Encore une fois, ces conditions sont suffisamment vagues pour être interprétées de façon très extensives par des dirigeants du type Sarkozy ou Bush.

article 5 de l'annexe 12
"Au paragraphe 2, les notions de «travail forcé ou obligatoire» doivent être comprises en tenant compte des définitions «négatives» contenues à l'article 4, paragraphe 3, de la CEDH:
N'est pas considéré comme "travail forcé ou obligatoire" au sens du présent article:
a) tout travail requis normalement d'une personne soumise à la détention dans les conditions prévues par l'article 5 de la présente Convention, ou durant sa mise en liberté conditionnelle;
b) tout service de caractère militaire ou, dans le cas d'objecteurs de conscience dans les pays où l'objection de conscience est reconnue comme légitime, à un autre service à la place du service militaire obligatoire
c) tout service requis dans le cas de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien-être de la communauté;
d) tout travail ou service formant partie des obligations civiques normales"



Emprisonnement arbitraire

Les "explications" relatives à l'article II-66 (qui affirme que "toute personne a droit à la liberté et à la sûreté") justifient d'ailleurs implicitement la détention sur simple soupçon, ou encore pour des personnes "contagieuses", des "aliénés", des "toxicomanes" ou des "vagabonds":

paragraphe 1 de l'article 6 de l'annexe 12
"Toute personne a droit à la liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les cas suivants et selon les voies légales:
(...)
c) s'il a été arrêté et détenu en vue d'être conduit devant l'autorité judiciaire compétente, lorsqu'il y a des raisons plausibles de soupçonner qu'il a commis une infraction ou qu'il y a des motifs raisonnables de croire à la nécessité de l'empêcher de commettre une infraction.
(...)
e) s'il s'agit de la détention régulière d'une personne susceptible de propager une maladie contagieuse, d'un aliéné, d'un alcoolique, d'un toxicomane ou d'un vagabond;"

Le paragraphe 3 des mêmes "explications" semble néanmoins fixer des limites à la détention arbitraire, mais encore une fois, ces limites sont formulés dans des termes suffisamment imprécis pour laisser toute liberté d'interprétation à un futur régime autoritaire ou policier:

paragraphe 3 de l'article 5 de l'annexe 12
"Toute personne arrêtée ou détenue, dans les conditions prévues au paragraphe 1.c du présent article, doit être aussitôt traduite devant un juge ou un autre magistrat habilité par la loi à exercer des fonctions judiciaires [c'est à dire par un policier, ou un "juge de proximité" sans aucune formation judiciaire] et a le droit d'être jugée dans un délai raisonnable" [quel délai précisément?...]

paragraphe 4 de l'article 5 de l'annexe 12
"Toute personne privée de sa liberté par arrestation ou détention a le droit d'introduire un recours devant un tribunal, afin qu'il statue à bref délai [quel délai précisément?] sur la légalité de sa détention et ordonne sa libération si la détention est illégale." [mais compte-tenu des dispositions précédentes, peu de détentions pourront être déclarées illégales, puisque justifiées par la Constitution]


Surveillance électronique de la vie privée

On continue dans le même esprit avec la protection de la vie privée.
Ainsi, la Constitution semble protéger les citoyens de l'espionnage de leur ligne téléphonique et de leurs courriers électroniques, ou la pose de micros et de caméras au domicile (comme le prévoit la loi Perben en France). Au passage, on s'en étonne un peu car depuis le 11 septembre 2001, la plupart des états européens ont adopté des lois qui officialisent la "big-brotherisation" générale. Si l'on en croit la Constitution, la surveillance électronique des citoyens est interdite, bien qu'il n'y ait aucun recours prévu pour des personnes qui seraient victimes de ces pratiques:

article II-67, 1:
"Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de ses communications."

Mais les explications en annexe annulent totalement ce droit dans la pratique. Il suffit pour cela que l'intrusion dans la vie privée soient encadrées par la loi, et qu'elles soit nécessaires "à la sécurité nationale" (Bush a montré que ce concept peut être utilisé pour justifier n'importe quoi), "à la sûreté publique", "à la défense de l'ordre" (deux notions très subjectives), "à la prévention des infractions pénales" (de mieux en mieux! cette disposition rend possible des arrestations préventives, comme dans "Minority Report", selon le même principe que les "guerres préventives" de Bush), ou tout simplement lorsque l'espionnage de la vie privée est nécessaire "au bien-être économique du pays" ou encore "à la protection de la morale":

paragraphe 2 de l'article 7 de l'annexe 12
"Il ne peut y avoir ingérence d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien être économique du pays, à la défense de l'ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d'autrui."


L'article suivant est assorti d'explications absolument incompréhensibles du fait de la multitude de renvois et références à d'autres documents ou traités.

article II-68:
1. Toute personne a droit à la protection des données à caractère personnel la concernant.
2. Ces données doivent être traitées loyalement, à des fins déterminées et sur la base du consentement de la personne concernée ou en vertu d'un autre fondement légitime prévu par la loi.
Toute personne a le droit d'accéder aux données collectées la concernant et d'en obtenir la rectification.

explication à propos de l'article II-68, article 7 de l'annexe 12
"Cet article a été fondé sur l'article 286 du traité instituant la Communauté européenne et sur la directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil du 24 octobre 1995 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (JO L 281 du 23.11.1995), ainsi que sur l'article 8 de la CEDH et sur la Convention du Conseil de l'Europe pour la protection des personnes à l'égard du traitement automatisé des données à caractère personnel du 28 janvier 1981, ratifiée par tous les États membres. L'article 286 du traité CE est désormais remplacé par l'article I-51 de la Constitution. Il convient de noter également le règlement (CE) n° 45/2001 du Parlement européen et du Conseil du 18 décembre 2000 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel par les institutions et organes communautaires et à la libre circulation de ces données (JO L 8 du 12.1.2001). La directive et le règlement précités contiennent des conditions et limitations applicables à l'exercice du droit à la protection des données à caractère personnel." [comprenne qui pourra...!]



Liberté d'expression et d'information

L'article II-71 garantit la liberté d'expression et d'information, mais ce droit est limité de la même façon que les précédents articles par les "explications" en annexe. Les restrictions à la liberté d'expression sont autorisées lorsqu'elles sont "prévues par la loi" et qu'elles constituent des mesures nécessaires "à la sécurité nationale, la sûreté publique, la défense de l'ordre et la prévention du crime", à la "protection de la santé ou de la morale".

article II-71:
1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontières.

explication à propos de l'article II-71, article 11 de l'annexe 12
"L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire."



Clonage humain

On retrouve le même procédé avec le clônage humain qui semble être interdit par l'article II-63:

article II-3
1. Toute personne a droit à son intégrité physique et mentale.
2. Dans le cadre de la médecine et de la biologie, doivent notamment être respectés (...) l'interdiction du clonage reproductif des êtres humains.

paragraphe 2 de l'article 3 de l'annexe 12
"Les principes contenus dans l'article 3 de la Charte figurent déjà dans la convention sur les droits de l'homme et la biomédecine, adoptée dans le cadre du Conseil de l'Europe (STE 164 et protocole additionnel STE 168) [encore des renvois à des documents extérieurs pour brouiller les pistes!] . La présente Charte ne vise pas à déroger à ces dispositions et ne prohibe en conséquence que le seul clonage reproductif. Elle n'autorise ni ne prohibe les autres formes de clonage [toutes les autres utilisations possibles du clonage humain sont donc possibles]. Elle n'empêche donc aucunement le législateur d'interdire les autres formes de clonage." [elle n'empêche donc pas non plus le législateur de les autoriser ! ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   7/8/2009, 20:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   7/8/2009, 21:00

Les fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 viennent d’obtenir l’immunité juridique


mercredi 5 août 2009 par syti

(Source : Mondialisation.ca, GlobalResearch.ca)

La secrétaire d’Etat U.S. à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire. De plus le programme accéléré - de 7 milliards de dollars - pour la fabrication du vaccin qui devra être mis sur le marché à l’automne ne prévoit pas de test de sécurité. Y aurait-il un programme sous-jacent à l’officielle et hystérique campagne de l’OMS destinée a élever la prétendue grippe porcine au rang de pandémie ?

Tout d’abord, ni l’OMS ni le CDC ni aucune instance scientifique n’a produit de preuve quant à l’existence de ce nouveau virus H1N1, virus qui devrait être isolé, caractérisé et photographié par un microscope électronique en vertu des procédures scientifiques habituelles lorsqu’il existe un danger de pandémie.

L’actuelle panique provoquée par campagne officielle sur les dangers supposés de la grippe porcine prend des allures de roman de science-fiction Orwellien. Le décret signé par Sebelius accorde l’immunité à ceux qui fabriquent le vaccin contre la grippe porcine conformément aux dispositions de la loi 2006 sur les urgences de santé publique.

Un SAGE peu sage

Sur recommandation du « Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale » à l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) à Genève, l’OMS a déclaré que le H1N1 était en phase 6 , stade de la pandémie, activant ainsi un programme d’urgence qui pourrait être mis en place même dans des pays comme l’Allemagne où les cas « supposés » de contamination au H1N1 se comptent sur les doigts d’une seule main.

Depuis 2005, le directeur (1) du SAGE ( Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale à l’OMS ) est le Docteur David Salisbury, responsable du groupe de vaccination et des maladies infectieuses au Ministère de la santé du gouvernement britannique. Dans les années 80, le Dr Salisbury a été sévèrement critiqué pour avoir mené une campagne massive de vaccination des enfants avec le vaccin ROR ( rougeole-oréillon-rubéole ) fabriqué par le prédécesseur de GlaxoSmithKline. Ce vaccin fut retiré du marché japonais après que des effets secondaires aient été constatés chez de nombreux enfants vaccinés. Le gouvernement japonais a été obligé de payer d’importantes indemnités aux victimes. En Suède, le vaccin ROR de GlaxoSmithKline fut retiré de la circulation après que des scientifiques aient établi le liens entre le vaccin et la maladie de Crohn. Apparemment ces éléments n’ont guère perturbé le directeur du groupe SAGE de l’OMS, le Dr Salisbury

Selon un chercheur britannique indépendant, Alan Golding qui a obtenu les documents sur ce cas, en 1986, Trivirix, un vaccin combiné ROR contenant une souche vaccinale d’oreillons Urabe AM-9 fut introduit au Canada en remplacement du MMR I. Les inquiétudes concernant l’introduction de ce vaccin en Grande-Bretagne ont été consignées le 26 juin, dans le compte rendu du Groupe de liaison pour le « Groupe de travail de l’Association des pédiatres britanniques » et le « Comité sur la vaccination et l’immunisation ». Inquiétudes fondées car les rapports ont mis en évidence une augmentation de méningites aseptique chez les individus vaccinés. Tous les vaccins ROR contenant la souche Urabe ont été retiré du marché canadien en 1988, c’est à dire bien avant que les vaccins contenant cette souche soient homologués par le Ministère de la santé britannique et utilisé au Royaume-Uni.

Les rapports ajoutent que Smith-Kline & French, devenue Smith-Kline-Beecham et qui à l’époque étaient impliqués dans la production anglaise, étaient préoccupés par les questions de sécurité et hésitaient à demander une licence britannique pour leur vaccins contenant la souche Urabe. Leurs préoccupations concernant les possibles préjudices d’un de leurs produits sur les enfants, les conduisit à demander au gouvernement britannique de les garantir contre toute action en justice résultant d’un dommage lié au vaccin. Sur les conseils du Dr Salisbury et des représentants du ministère de la santé, le gouvernement britannique, enthousiaste à l’idée d’obtenir des vaccins bon marché, donna son accord.

Aujourd’hui, le même Dr Salisbury promeut l’usage du vaccin, non testé, H1N1 également produit par la même entreprise qui s’appelle maintenant, GlaxoSmithKline.

La dernière intox sur la grippe porcine

C’est en 1976, que le gouvernement des USA fut confronté pour la dernière fois à un nouveau virus de grippe porcine. Il y eut une campagne nationale de vaccination à la suite de laquelle des milliers de personnes ont demandé des dommages et intérêts alléguant qu’elles avaient subi des effets secondaire dus à la vaccination.

Cette fois-ci le gouvernement a pris des mesures pour empêcher tout procès intenté par les milliers de citoyens américains qui souffriront des sévères complications dues aux vaccins non testés.

L’histoire s’assombrit maintenant que l’Administration Obama a signé le document conférant l’immunité en cas de poursuites judiciaires. La FDA ( Food and Drug Administration ) américaine et les autorités sanitaires au Royaume-Uni ont décidé de laisser l’industrie pharmaceutique introduire sur le marché les vaccins sans que leurs possibles effets secondaires ne soient évalués. Les premières doses de vaccins seront délivrées au public avant que leur innocuité et leur efficacité ne soit avérées. Les vaccins non testé sont délivrés en deux doses. Une des marques de vaccin contiendrait un additif chimique - adjuvant - afin de renforcer l’effet, augmentant dramatiquement le potentiel d’effets secondaires.

Les enfants seront en première ligne et pourraient être vaccinés un mois avant que les résultats des essais ne soient connus. En Grande-Bretagne, les services de santé du gouvernement se sont préparés pour un scénario qui prévoit, durant l’hivers, 65 000 décès dont plusieurs milliers d’enfants. Le gouvernement britannique a commandé 132 millions de doses de vaccins aux fabricants Baxter et GlaxoSmithKline qui ,dans la perspective d’une pandémie, ont obtenu par avance une licence pour trois « bases » de vaccins, alors même que l’OMS et les épidémiologistes nous disent que nous ne pouvons pas nous préparer à l’avance du fait d’une possible et inquiétante mutation de l’actuel et si peu dangereux H1N1.

Curieusement, un an avant que le premier cas de la prétendue grippe porcine ne soit décelé, la plus grande firme pharmaceutique Baxter, a déposé un brevet pour un vaccin contre le H1N1 : Brevet US 2009/0060950 A1 qui stipule « la composition ou vaccin composé de plus d’un antigène ... comme la grippe A et B en particulier prélevé sur un ou plus des types humains de H1N1, H2N2, H3N2, H5N1, H7N7, H1N2, H9N2, H7N2, H7N3, H10N7, de grippe porcine H1N1, H1N2, H3N1 and H3N2 sous-type, de la grippe du chien ou du cheval H7N7, H3N8 sous-type ou de la grippe aviaire H5N1, H7N2, H1N7, H7N3, H13N6, H5N9, H11N6, H3N8, H9N2, H5N2, H4N8, H10N7, H2N2, H8N4, H14N5, H6N5, H12N5 sous-type."

La demande de brevet précise : « des adjuvants appropriés peuvent être choisis à partir de gels minéraux, d’hydroxyde d’aluminium, d’agents de surface, de lysolecithin, de pluronic polyols, de polyanions, ou d’émulsions d’eau et d’huile. Bien sûr la sélection de l’adjuvant dépend de l’utilisation. Par exemple la toxicité dépend de l’organisme auquel le produit est destiné et peut varier d’une toxicité nulle à une toxicité élevée. »

En l’absence de toute responsabilité juridique se pourrait-il que Baxter se prépare à vendre des millions de doses de vaccins contenant un adjuvant hautement toxique tel que l’hydroxyde d’aluminium ? Il serait peut-être temps de demander à tous les responsables de l’OMS, du SAGE, du CDC et des membres de l’Administration Obama, d’être les premiers à se faire inoculer la dose entière de vaccin H1N1 qui sera distribuée au public. Nous devrions ajouter à la liste des premiers vaccinés, tous les membres du Congrès qui ont voté l’allocation d’urgence de 7 milliards de dollars et qui ont entériné l’immunité accordée aux firmes pharmaceutiques dans l’éventualités de procès. La population n’a pas à servir de cobaye pour les essais d’un nouveau vaccin. Nous pourrons observer les résultats. Le même principe doit s’appliquer à tous les gouvernements et organismes de santé qui demandent à leurs citoyens d’expérimenter les vaccins H1N1 de GlaxoSmithKline ou de Baxter, afin de vérifier leur innocuité.

Et l’OMS cessa de surveiller le H1N1

Un autre élément indique, qu’avec ce scénario alarmiste de l’OMS, on nous prend pour des imbéciles. L’OMS elle même, l’organisation mondiale chargée de surveiller les foyers de ce que l’on nomme pandémies, voire même « pandémies mondiale » ( sic ) vient juste de décider d’arrêter le suivi de l’évolution de la grippe porcine ( ou de virus H1N1 comme on préfère l’appeler maintenant afin de ne pas froisser les producteur de porcs)

Dans une note d’information, déroutante, postée sur son site web, l’Organisation Mondiale de la Santé indique qu’il n’est plus nécessaire de recenser les cas de H1N1. La dernière mise à jour de l’OMS, en date du 6 juillet, indique 94 512 cas confirmés dans 122 pays, dont 429 décès. Apparemment l’OMS affirme que le nombre de cas confirmés en laboratoire est insignifiant. La note précise que les pays continueront à notifier les premiers cas confirmés. il est également indiqué que les pays doivent suivre les groupes de cas graves ou mortels qui peuvent indiquer une mutation du virus vers une forme létale. Il est dit qu’il faut « être vigilant » en cas d’augmentation d’absentéisme scolaire ou d’augmentation du nombre de consultation dans les services d’urgences.

Le « Centre de contrôle et de prévention des maladies »( CDC ) d’Atlanta est d’accord avec l’OMS pour arrêter le décompte. Le Docteur Michael T. Osterholm, directeur du « Centre de recherche sur les maladie infectieuses de l’Université du Minnesota », admet que les tests existants pour confirmer le H1N1 sont empiriques et peu sûrs et affirme : « de mauvaises mesures sont pires que pas de mesures du tout ». Ainsi l’OMS a décidé de supprimer les tests qui de toutes façons ne permettent pas de déterminer scientifiquement qui est atteint du H1N1 et qui ne l’est pas. Et ainsi ils ont décidé de supprimer le décompte des résultats des tests, mais aussi des cas de grippe H1N1, avec pour tout commentaire : « nous présumons que presque tous les cas sont des cas de grippe porcine H1N1 ». Et c’est sur des bases aussi scientifiques que celles-là que nous devons faire vacciner nos jeunes ? Stop là ... pas avec nos enfants.



Article original en anglais : Now legal immunity for swine flu vaccine makers, publié le 19 juillet 2009.

scratch scratch scratch scratch scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   7/8/2009, 21:26


Grippe Porcine: Des vaccins fabriqués à partir des singes africains malades



Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


Les vaccins semblent inoffensifs pour la plupart des gens. « Ils sont vraiment bien pour votre santé !» déclarent les médecins et les groupes pharmaceutiques, mais ils n’évoquent jamais les constituants de ces vaccins. Ils ont de bonnes raisons de le faire: Si les gens savaient ce que vaccins contiennent, ils n´accepteraient jamais de se les faire inoculer.

En dehors des ingrédients dangereux que la plupart de personnes connaissent (comme le squalène ou le thimérosal), l´un des ingrédients utilisés dans la fabrication des vaccins antigrippaux (y compris les vaccins qui sont en cours de préparation contre la pandémie de la grippe) est la chair des singes verts malades d´Afrique. Cette information est révélée dans l´U.S. patent No. 5911998 intitulé procédé de fabrication d´un vaccin antivirus à partir de la culture cellulaire du rein d´un singe vert d´Afrique. Cliquez ici

Comme l´explique pratiquement ce brevet, les ingrédients utilisés dans la fabrication du vaccin sont tirés des reins de singes verts qui sont les premiers à être infectés par le virus, puis développent un ulcère afin de désactiver leurs organes infectés qui seront alors utilisés comme ingrédients de vaccins.

Cette activité est menée dans un environnement de « flesh factory » (usine à chair) cruel, inhumain où les singes sont soumis à un processus incluant « l´incubation de la dite culture cellulaire afin de permettre la prolifération du virus. » Puis : “ on recueille le virus obtenu à la phase C ; et … on fabrique le vaccin à partir du virus recueilli. »

A coté de la cruauté scandaleuse qui se manifeste dans cette situation (« l´incubation du virus dans les reins d´un singe vivant, par exemple), il y a un autre fait inquiétant qui apparaît dans toute cette activité: Le brevet est la propriété non pas simplement du National Institute of Health,(Institut National de la Santé Publique américaine) mais aussi d´une autre société privée appelée DynCorp.

Cette situation soulève bien sur la question évidente : Qui est Dyncorp? Et pourquoi possède-t-elle un brevet pour la production d´un vaccin atténué fabriqué en utilisant les singes verts ?

Ce que vous ne vouliez probablement pas savoir à propos de Dyncorp

Il s´avère que DynCorp est l´une des principales entreprises militaires privées travaillant pour le compte du gouvernement des Etats-Unis. En plus d´avoir trempé dans le trafic des esclaves sexuels mineurs en Bosnie, Cliquez ici et d´avoir empoisonné des agriculteurs en Equateur par la pulvérisation aérienne de la production de cocaïne colombienne Cliquez ici, il se trouve que Dyncorp est payée pour patrouiller à la frontière Etats-Unis/Mexique, près du lieu où le premier virus H1N1 de la grippe a été découvert pour la première fois.

Il se trouve également que Dyncorp est en position de récolter des récompenses financières considérables pour ses brevets concernant les procédés visant à recueillir le virus vivant atténué pour la fabrication du vaccin antiviral, tel que décrit dans quatre brevets clés détenus conjointement par Dyncorp et le National Institute of Health:

(6025182) Procédé de production d´un virus à partir de la culture cellulaire dans le rein d´un singe vert

(6117667) Procédé de production d´une population de virus adaptée à partir de la culture cellulaire réalisée dans le rein d´un singe vert Cliquez ici

(5911998) Procédé de production d´un virus à partir de la culture cellulaire dans le rein d´un singe vert

(5646033) les cultures cellulaires réalisées dans le rein des singes verts sont utiles pour la conservation des virus et pour la préparation de vaccins antiviraux.
Le gouvernement est-il complice ?

Le Dr. Robert H. Purcell était l´un des principaux inventeurs de ces brevets, maintenant détenus par DynCorp. Qui est le Dr. Robert H. Purcell? C´est l´un des co-directeurs du Laboratoire des maladies infectieuses du National Institute of Allergy and Infectious Diseases qui fonctionne sous la direction du National Institute of Health appartenant au gouvernement des Etats-Unis. Cliquez ici Son siège est situé à 50 South Drive, Bethesda, MD 20892, à moins de 25 km du siège de DynCorp.

Il n´est pas tellement éloigné de Washington D.C. où les autorités sanitaires du gouvernement des Etats-Unis ont signé des contrats, plus d´un milliard de dollars US, pour la recherche d´un vaccin contre la grippe porcine aux groupes pharmaceutiques. Pouvez-vous deviner quelle est l´entreprise qui a signé l´un des plus gros contrats de fabrication de vaccins ? Baxter Pharmaceuticals, cette même société qui utilise des ingrédients dérivés de singes verts et produit les vaccins en se servant précisément du procédé décrit dans les brevets dont DynCorp et le NIH sont conjointement propriétaires. Rappelez-vous que Baxter est l´entreprise qui a été surprise en train d´introduire des virus vivants dans le matériel vaccinal distribué dans 18 pays différents.

Est-ce que vous comprenez l´évolution de cette situation ?

Jusqu´ici, le gouvernement des Etats-Unis a accordé des contrats de fabrication de vaccins à une grande société américaine de production de vaccin (Baxter). Pour fabriquer le vaccin, celle-ci utilise des ingrédients obtenu à partir de singes verts malades à l´aide d´un procédé décrit dans un brevet d´invention et qui a été inventé par les chercheurs (le Dr. Purcell et les autres) du NIH, institution relevant gouvernement des Etats-Unis. Ce brevet appartient désormais conjointement au NIH et à une société privé militaire nommé DynCorp, la meme entreprise qui est payée pour surveiller la frontiere Etats-Unis/Mexique où le virus de la grippe porcine est apparu pour la premiere fois.

Et justement aujourd´hui, la situation connaît une nouvelle evolution : l´on vient de decouvrir une souche de la grippe porcine resistante au Tamiflu. Pouvez-vous deviner dans quel endroit? A la frontiere Mexique/Etats-Unis Cliquez ici

Quand on a compris tout ce qui se passe, on ne manque pas de se poser certaines questions : Le virus H1N1 de la grippe porcine aurait-il pu être intentionnellement créé et lâché dans la nature (au Mexique) afin de générer des bénéfices issus de la production d´un vaccin antiviral dont les entreprises pharmaceutiques et les détenteurs de brevet de production tireraient un avantage sur le plan financier ? Car il apparaît très certainement qu´une grande conspiration du NIH, des producteurs de vaccin et des entreprises militaires privées aurait pu permettre de mettre en œuvre un tel projet.

Mais attendez : Une société militaire privée serait-elle capable de recourir à cette stratégie juste pour gagner de l´argent ?

Jugez-en vous-même. Dyncorp a déjà été accusée de crimes contre l´humanité et de génocide cliquez ici Selon la page de Wikipedia consacrée à Dyncorp :Cliquez ici

« Depuis la fin des années 1990, les Etats-Unis ont versé aux sociétés privées environ 1,2 milliards de dollars à la fois pour éradiquer la culture de la coca et aider l´armée colombienne à vaincre la rébellion qui s´appuie sur le commerce illégal de la drogue pour financer la guerre qu´elle mène. DynCorp. a gagné plus de contrats que toute autre société dans le cadre d´appels d´offre impliquant plusieurs sociétés concurrentes.

En septembre 2001, un groupe de fermiers équatoriens a introduit un recours collectif en justice contre DynCorp en vertu de la loi Alien Tort Claims Act (ATCA), Torture Victim Protection Act et de la législation étatique au tribunal fédéral du District de Columbia. Les plaignants affirmaient que de janvier à février 2001, DynCorp a vaporisé de l´herbicide quotidiennement, de façon imprudente, ce qui a causé de graves problèmes de santé (forte fièvre, vomissements, diarrhée, problèmes de peau) et la destruction des cultures et du bétail appartenant à environ 10000 habitants de la région frontalière. (Il existe un article en Francais qui traite de ce sujet, cliquez ici

En plus, ils ont affirmé que la toxicité du fumigant causait la mort des enfants de cette région Les plaignants ont déclaré en vertu de l´ATCA que le recours à la pulvérisation aérienne intensive du fumigant toxique était équivalent à la torture, à un crime contre l´humanité et à un génocide culturel. »

Et au sujet de l´implication des responsables de DynCorp dans le commerce des esclaves sexuels :

« Selon un autre dénonciateur, Ben Johnston, ancien mécanicien d´avion, qui a travaillé pour le compte de [DynCorp] en Bosnie, les employés et les superviseurs d´une entreprise prédécesseur de DynCorp International étaient impliqués dans les activités sexuelles avec les enfants de 12 à 15 ans qu´ils utilisaient comme esclaves sexuels.

Le 2 juin 2000, les membres du 48e Détachement de la police militaire ont effectué une descente dans les locaux de DynCorp à la base de Comanche. Tout le personnel a été soumis à un interrogatoire. Le CID a passé plusieurs semaines à mener l´enquête et les résultats de celle-ci semblent appuyer les accusations de Johnston.

Par exemple, dans sa déposition sous serment au CID, de Kevin Werner, employé de DynCorp affirme « pendant les six derniers mois, j´ai fait la connaissance d´un homme appelé « Debeli », un Bosniaque, que j´ai utilisé comme jouet sexuel. Il est gérant d´une boite de nuit, connue sous le nom de Harley, spécialisée dans les services de prostitution. Les femmes y offrent leurs services à l’ heure, pour une nuit ou en permanence. »

Se pourrait-il que cette même entreprise, qui a répandu, il est vrai, du poison dans les champs de certaines familles en Colombie et en Equateur, soit impliquée dans la libération du virus de la grippe porcine au Mexique, autre crime contre l´humanité ?


Dernière édition par kikiloutou le 7/8/2009, 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   7/8/2009, 21:26

Suite



Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


D´importantes questions qui doivent être posées (et qui nécessitent des réponses)

Cette apparente conspiration soulève des questions importantes auxquelles il faut trouver une trouver une réponse.

1) Pourquoi les brevets clés du vaccin antiviral sont-il conjointement détenu par le NIH et une importante société militaire privée?

2) Baxter Pharmaceuticals est connue pour avoir introduit, par le passé, des substances toxiques dans les vaccins. Pourquoi le gouvernement des Etats-Unis a-t-il choisi Baxter pour fabriquer les vaccins destinés à l´usage du public ?

3) pourquoi personne ne parle-t-il du singe vert que l´on infecte, et qui sert de milieu de culture pour les ingrédients utilisés dans la fabrication du vaccin de la grippe porcine?

4) Est-ce juste par coïncidence que le virus de la grippe porcine ( et désormais le virus muté résistant au Tamiflu) est apparu pour la première fois à la frontière Mexique/Etats-Unis où DynCorp assure la sécurité?

5) Pourquoi les inventeurs d´une technique stratégique de fabrication du vaccin ont-ils accepté de céder leurs droits de propriété du brevet à une société militaire privée tel que DynCorp ?

6) Pourquoi aucun organe de presse, n’a relaté ces faits importants ?

7) Quelles sont les retombées financières attendues par DynCorp en tant que co-détenteurs des brevets et au regard de la production, actuellement, à large échelle, des vaccins de la grippe porcine ?

Cool pourquoi le gouvernement des Etats-Unis continue-t-il de traiter avec les organisations criminelles et les fabricants incompétents de vaccin ?

Les pièces du puzzle (opinion)

Il est difficile d´analyser les preuves présentées ici sans tirer la conclusion logique que quelque chose de sinistre se prépare actuellement en Amérique.

Vers la fin des années 1990, les dirigeants, mal intentionnés, du gouvernement des Etats-Unis avaient besoin d´initier des mesures pour maîtriser en secret, la croissance démographique .

L´application de ces mesures pouvait permettre de parvenir à une réduction de la population sans que le gouvernement porte la responsabilité des décès qui en résulteraient.

Pour ce faire, la mise au point d´un virus épidémique constituait le choix idéal. C´est ainsi que l´on a eu recours aux virologues de l´armée des Etats-Unis.

S´appuyant sur les échantillons de virus et sur leurs connaissances, ces derniers ont créé une combinaison des virus de la grippe aviaire/porcine/humaine suivant le modèle de la grippe de 1918, qui dévasta la population mondiale il y a près d´un siècle. Le plan serait bien, bien sur, de libérer ce virus dans la nature et de laisser celle-ci faire le reste.

Mais en tuant des milliers de gens, on ne tire pas assez de profit. Ce plan devient plus intelligent si vous y ajouter des centre de profit… et c´est à ce point que le vaccin entre en jeu.

En premier lieu, les brevets doivent garantir la profitabilité. L´on a proposé à DynCorp d´accepter la co-propriété des brevets (avec le National Institute of Health) en échange de sa responsabilité de libérer secrètement, au Mexique le virus crée en laboratoire.

Ainsi, la propagation de la prochaine épidémie mondiale était assurée. Cette société recevrait en retour des royalties versées par les firmes pharmaceutiques adjudicataires des contrats de fabrication des vaccins financée par l´Etat.

Baxter a été choisi par le gouvernement des Etats-Unis précisément pour son expertise en matière d´introduction de virus vivants dans les matériels de vaccin. Juste pour s´assurer que les entreprises pharmaceutiques joueraient le jeu, le gouvernement des Etats-Unis (sous l´administration Bush) a accordé une immunité complète aux groupes pharmaceutiques.

Ainsi, tout risque financier susceptible de peser sur les sociétés pharmaceutiques a été écarté.

Parallèlement, la voie est ouverte pour la mort de millions d´hommes qui mourront d´épidémie après l´injection des vaccins.

Une fois que la campagne de vaccination sera lancée et que les gens commenceront à mourir, les décès seront imputés à ce virus. Les entreprises pharmaceutiques jouissent d´une immunité légale totale et DynCorp obtient sa part de profits en tant que propriétaire des brevets.

Les principaux conspirateurs reçoivent en récompense des bonus, des stock-options et/ou font l´objet des menaces de mort s´ils ne gardent pas le silence.

Ce plan permet d´atteindre des objectifs importants:

1) la réduction de la population (sans que la responsabilité n´en soit attribuée aux dirigeants nationaux).

2) des milliards de dollars reviennent aux puissantes firmes.

3) l´épidémie en soi permet à l´Etat de proclamer la Loi Martiale, ce qui lui permettra de restreindre les droits et les libertés des citoyens. (Et des entreprises comme DynCorp peuvent être recrutées pour faire fonctionner les camps de concentrations. »)

4) Le gouvernement ainsi que les sociétés pharmaceutiques restent des « héros » pour avoir tenté d´enrayer l´épidémie grâce aux vaccins. Quelque soit le nombre de décès enregistrés, les grandes firmes pharmaceutiques prétendront que davantage de personnes seraient mortes si les vaccins n´avaient pas existé.

5) L´immunité des survivants (et du vaccin) sera compromise à cause des vaccins et plus tard, ces survivants seront victimes de maladies graves(le cancer, la maladie de Parkinson, etc.).

Bien sur, tout ceci n´est que théorie. Certaines personnes pourraient la qualifier de théorie paranoïde. Mais je leur pose une question: Pourquoi une société militaire privée américaine partage-t-elle la propriété des brevets clés sur le vaccin avec l´agence gouvernementale des Etats-Unis, le National Institute of Health ?

Une simple tentative de réponse à cette question débouchera sur toutes sortes de révélations concernant la complicité qui existe entre le gouvernement, l´industrie pharmaceutique et le complexe militaro-industriel. Savez-vous ce qu´ils ont commun? Ils sont tous des promoteurs de la mort.

Mais ce n´est pas assez de tuer; ils veulent aussi gagner de l´argent pendant qu´ils y sont.

Lisez votre histoire

Finalement, j´ai le sentiment qu´il est nécessaire d´anticiper sur les détracteurs naïfs qui ne manqueront pas d´envoyer des commentaires du genre “les sociétés et les gouvernements n´entreprendraient jamais rien pour nuire aux populations juste parce qu´ils veulent engendrer des profits.»

Une telle naïveté ne mérite pas que l´on s´y attarde, mais je le ferai par avance juste pour être sûr: Lisez votre histoire. Non seulement l´histoire du monde est pleine d´exemples de gouvernements et de sociétés qui font du mal à leurs peuples juste pour tirer des profits, mais il serait plus judicieux de dire que l´histoire du monde est constitué en grande partie précisément de ce genre de pratiques!

Lisez Noam Chomsky, or Naomi Klein, ou Confessions of an Economic Hit Man de John Perkins. Son dernier livre constitue une veritable révélation à propos de la manière dont le gouvernement fonctionne en réalité : The Secret History of the American Empire: The Truth About Economic Hit Men, Jackals, and How to Change the World Cliquez ici

Bien que je ne sois pas encore en mesure de le prouver, je crois que l´épidémie actuelle de grippe fait aussi partie d´un grand complot militaro-industriel et pharmaceutique destiné à faire du mal aux gens tout en tirant d´énormes avantages. Seul le temps nous dira si cette analyse constitue une évaluation exacte de la situation actuelle.

Entre-temps, vous souhaitez, peut-être, ne pas accepter l´injection du matériel viral prélevé sur le singe vert (à moins d´être un débile).

Source: Natural News



Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


Source:
http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2394
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   9/8/2009, 15:38

Propagande us sur l'instauration de la peur vis à vis de la grippe.

http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   10/8/2009, 14:40

Citation :
PARIS - Les médicaments anti-grippe comme le Tamiflu ne devraient pas être prescrit aux enfants, les effets indésirables l'emportant sur les bénéfices, selon des médecins britanniques.

Les auteurs d'une étude publiée en ligne lundi par le British Medical Journal (BMJ) appellent le département de la santé britannique à reconsidérer de façon urgente leur politique actuelle dans le cadre de la pandémie due nouveau virus A (H1N1).

Selon le Dr Carl Henegan, médecin généraliste et expert du John Radcliffe Hospital à Oxford (Royaume-Uni), l'un des auteurs de cette étude, la politique actuelle de donner du Tamiflu pour une maladie relativement bénigne est une "stratégie inappropriée".

Les effets néfastes d'une prescription systématique - telle qu'elle est pratiquée en ce moment en Angleterre - l'emportent sur les bienfaits d'une réduction d'un jour et demi de la durée des symptômes, d'après lui.

Le Tamiflu peut être obtenu facilement sans ordonnance dans ce pays.

L'étude, qui repose sur l'analyse de données disponibles issues d'essais comparatifs des inhibiteurs de la neuraminidase chez les enfants, souligne que le Tamiflu peut causer des vomissements chez certains enfants, pouvant conduire à une déshydratation et des complications.

Selon l'étude encore, le médicament a peu ou pas d'effets sur les crises d'asthmes ou l'exacerbation de ses symptômes, sur l'augmentation des otites et le besoin de recourir aux antibiotiques chez les enfants.

La publication de l'étude intervient un peu plus d'une semaine après que d'autres recherches ont souligne que les enfants ayant reçu préventivement du Tamiflu ont eu des effets secondaires incluant nausées et cauchemars.

Ainsi l'agence sanitaire britannique, la Health Protection Agency (HPA), rapportait que plus de la moitié des 248 jeunes élèves qui avaient eu de Tamiflu, après qu'un de leurs camarades eut contracté la "grippe porcine", ont souffert d'effets secondaires tels nausées, insomnies et cauchemars.

Source ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   10/8/2009, 19:05

j'ai discuté à l'instant avec une pharmacienne a propos du magnésium. elle n'est pas d'accord avec le fait que celui ci augmente les capacités immunitaires de l'organisme. elle m'a même sorti un papier qui liste les principaux bénéfices de cette subtance et en effet , l'immunité n'est absolument pas cité comme action bénéfique du magnésium. elle ne connait pas le Sel de Nigari dont on a beaucoup parlé ici et qui est du magnésium naturel contrairement au chlorure de magnésium qui est un produit synthétique. elle n'est pas au courant que le gouvernement veut imposer une vaccination pour tous, et trouve cela irréalisable. bref la pharmacienne est tres sympa , belle , la cinquantaine, mais totalement largué sur les faits, semble peu compétente en matiere de conseil de produit naturel. je suis sorti assez abasourdi qu'une personne qui à suivi des études scientifiques avec un BAC +3 spécialisé, soit aussi peu informé de la situation actuelle et des bienfait du magnésium. cyclops

interrogez votre pharmacienne, vous risquez d'être surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   11/8/2009, 00:26

Moderation ziril:

Pour plus de clarté:
La rubrique actualités est dédiée a l'information diverse. Afin de rendre plus lisible cette partie du forum, les commentaires personnels seront supprimés.
Seul les commentaires apportant des précisions ou des informations additionnelles seront laissés.



http://novusordoseclorum.discutforum.com/actualites-f10/nouvelle-regle-pour-la-rubrique-actualites-t3115.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
caius



Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   11/8/2009, 13:01

« La saison de la grippe est à nos portes. Quel type de grippe nous préoccupera cette année et quelle sorte de vaccin nous recommandera-t-on? Vous rappelez-vous de la panique autour de la grippe porcine en 1976? C’est l’année où le gouvernement étatsunien nous a affirmé que cette grippe pourrait s’avérer mortelle et se propager à travers le pays, et Washington avait décidé que chaque homme, femme et enfant de la nation devrait être vacciné afin de prévenir une épidémie à l’échelle nationale, une pandémie. » (Mike Wallace, CBS, 60 Minutes, 4 novembre 1979)….
http://www.alterinfo.net/Loi-martiale-et-militarisation-de-la-sante-publique-le-programme-mondial-de-vaccination-contre-la-grippe-H1N1_a35609.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   11/8/2009, 15:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M0mo-X

avatar

Nombre de messages : 639
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   11/8/2009, 18:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   12/8/2009, 10:38

Le refus de la vaccination peut faire de vous un « criminel », selon l’OMS


Le refus de la vaccination peut faire de vous un « criminel », selon l’OMS

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

L´Organisation Mondiale de la Santé a, par une résolution adoptée en 2005, proclamé sa prééminence sur la souveraineté des Etats en cas de déclaration d´une « pandémie ».

Cette disposition s´applique à tous les Etats qui ont signé la convention d´adhésion à l´OMS… ce qui est bien sûr notre cas. L´OMS vient de relever le niveau d´alerte de cette pandémie inexistante à 4.

....

suite ici
http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2456
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rfid

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 45
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine   13/8/2009, 11:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités Pandémies - Grippe aviaire - Grippe porcine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» GRIPPE AVIAIRE: Que faire face à un oiseau mort
» Grippe ?
» La grippe
» Quand la grippe frappe...
» VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: