Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   3/7/2008, 19:17

he voila mdr vraiment en prend les gens pour des mouton
quelqu'un a dit :

VITE TELECHARGER LE FAMEUX "OFF" DE FRANCE 3? IL VIENS D'ETRE CENSURE SUR YOU TUBE ET DAYLIMOTION !!!

COMME CA IL RESTERA UNE TRACE DU FASCISME TELEVISUEL.

http://www.rue89.com/2008/07/02/images-off-de-sarkozy-france3-menace-rue89-de-proces-0

LES SALAUDS ? c'est déja saquer !

essayons :
http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/7484564.stm


RAAAHAAAA !

la aussi impossible de telecharger sur realplayer par contre on peut la lire !

qq a t'il une solutions !?

http://novusordoseclorum.discutforum.com/nouvel-ordre-mondial-f1/aidons-rue-89-faite-chier-le-nabot-t714.htm
--fin
vous comprenez le jeu?

je dit : bienvenue au monde du parano!
le parano c moi et je sait pourquoi!
avez vous pas senti la manipulation?
voila en veux censurer pour faire en sorte que l'info et réel !
en veux censurer pour faire en sorte que le président devienne plus puissant en le fessant moine aimer (d'ailleurs dans plusieurs video des personne ne le salut pas)
afin qu'il use de moyen stricte au nom de la sécurité de sa personne bref
montage hypnose !
pour revenir aux téléchargement de la vidéo !
pour ceux qui veulent la télécharger
sachez que c pas une erreur de fr3
la preuve il censure !
il censure dans l'espoir que la video en n'en parle
dans l'espoire de preparer le peuple!
pourquoi?
afin d'arriver a leur objectif d'ailleurs sa devrais aller plus vite
aussi "areter de vous laisser influencer par la fm"
ils veulent que vous sachiez tout sa
ils sont pas bête c des architecte et ils ont déjà calculer ce problème

dsl pour la paranoïa
Revenir en haut Aller en bas
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Pourquoi Sarko est il devenu président ?   5/7/2008, 21:54

Les chefs d'etats ne commande ou ne dictes que dale. ILS ONT TOUS UNE FEUILLE DE route qui vient de lobby puissant.
c'est comme ça que la democratie est contournée!
sauf peut etre hugo chavez et son pote Morales.

j'ai l'impression que sarko est là que pour une mission bien précise.
Déstabilisée la France et la faire devenir satellite dees USA.
DEPUIS LE VETO de Chirac CONTRE LA GUERRE d'Irak

Aux USA, que se soit Obama ou Mc cain, le systeme politique restera le meme, c'est pas les presidents qui gouverne dans ce pays ,mais plutot les lobby de l'industrie militaire et petrolier,ou ils font d'enormes pression et domine la politique américaine,les futurs presidents n'ont pas le choix ou sinon finir comme Kennedy...au pays de la "libérté" l'argent est roi.
Je vois mal Obama en tant que president, s'opposer au lobby juif de L'AIPAC qui lui a payé sa campagne, ni au puissant lobby de l'industrie d'armement israelo-americain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Sarko et la coke   7/7/2008, 19:14

sur google faite " sarkozy cocaîne"

Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 483 000 pour sarkozy cocaîne

ya pas de fumée sans feu !!! Rolling Eyes

-rumeur: "sarko serait accro à la coke"
-source: deux différentes: milieu de la coke parisienne, et un témoin à la préfecture de l'essonne qui l'aurait vu sniffer.
-fiabilité: probable mais rien n'est prouvé.

Cette rumeur est plausible; elle expliquerait bien son caractère speed et paranoiaque et son attachement au show biz où l'on consomme beaucoup ce type de drogue. La coke rend mégalomane-folie des grandeurs- et colle bien avec son personnage et son style très rapide, fier de soi, bling-bling, et caractériel. Avec carla bruni ca fait un point commun de plus...ce qui est marrant c'est que les journalistes qui le savent surement decrivent cela avec détour-"mal élevé", "narcissique", "caractériel", "speed"...
Au G8 son discours hilarant après l'entrevue avec Poutine à la conférence de presse pourrait s'expliquer par une prise récente de cocaine car l'alcool n'essouffle pas et il n'a vraisemblablement pas du courrir dans les couloirs; en revanche un rail de coke oui, ca fait gouter le nez et ca entraine une hyperpnée...
un peu choquant pour un président qui se veut garant de l'ordre moral; chirac préférait la bière et le vin-quoique...
mais anna bitton dans cecilia cite:
"Il y a les nanas qu'il saute et dont il ne se rappelle même plus le prénom."
"Nicolas, il ne fait pas président de la République, il a un réel problème de comportement. Il faut que quelqu'un le lui dise, j'ai fait cela pendant dix-huit ans, je ne peux plus le faire, je suis désormais la dernière à pouvoir le faire"
troubles du comportement, activité sexuelle intense c'est des effets de la coke : la cocaine induit une hyper excitation : tu parles beaucoup plus, tu manges beaucoup plus, tu baises beaucoup plus, tu vois tout en grand et tu ne dors plus.....et tu deviens très paranoiaque, effet indésirable mais constant.
cela peut induire de l'épuisement; attention la cocaïne atteint les vaisseaux et peut être a l'origine d'infarctus, d'hémiplegie par AVC, d'ischémie des membres... beaucoup en prennent mais attention ca rend mégalo parano et ça te détruit les artères!!!
Ci-dessous une vidéo qui ne prouve rien mais effectivement la rhinite permanente, "nez qui goutte" est un effet secondaire constant des cocainomanes; et c'est bien observé; comme quoi on n'est pas les seuls à se poser la question:
http://www.dailymotion.com/video/x10saj_sarkozy-cocainomane_news
Evidemment certains journalistes doivent savoir et ses proches collaborateurs aussi car sniffer un rail c'est pas toujours discret...mais il y a peu de choses qui filtrent; les journalistes s'ils sont biens payés c'est qu'ils savent se taire... De plus il y a une agitation extreme sur le net dés la moindre video sur sarko et surtout après la vidéo du G8. sur google on peut voir une reponse officieuse que" non ce n'est pas explicable par la coke" sans plus de precision...la cellule de com du president, curieux et suspect!
Certains pensent que c'est absolument impensable qu'un président prenne de la cocaine-coke-; un toxico à l'Elysée? "mais vous êtes fou! rien ne va plus! quelle idée!"Pourtant il est admis que les traders en prennent, que à canal + à la grande période, il y en avait beaucoup, que Gainsbourg et les artistes en général en prennent souvent-cf la chanson de marc lavoine en live :"je fume trop" je [bip] trop et en direct il fait le geste de sniffer. Non, dans certains milieux "jet set", et au plus haut niveau la cocaine est complètement banalisée -à tort-et sarkozy n'est a priori pas la seule victime de cette drogue : guillaume durand, et delarue sont aussi suspects de prendre de la coke très régulièrement et eux c'est presque de notoriété publique !De plus la coke est relativement compatible avec une vie sociale et te détruit assez lentement... les boites de nuit : distributeur officiel de cocaïne

En plus, Sarko s'affiche jet set, raison de plus qu'il connaisse le sujet...et qu'il soit encore plus manipulable; Sarko je te donne de la coke et je dis rien mais tu fais telle loi... plus pour les riches moins pour les pauvres! Si les riches deviennent plus riches ils donneront plus aux pauvres c'est bien connu.
beaucoup de top modèles prennent de la cocaïne : kate moss s'est fait prendre mais c'est le lot d'un grand nombre d'entre elles selon un top modèle que je connais personnellement. Beaucoup de puissants en prennent et c'est peu connu...Les célébrités sont portées aux nues mais on ne sait pas ce qu'ils font dans la vraie vie; n'empeche il existe beaucoup de mison de desintox de luxe, ce ne doit pas etre pour rien... qui prend de la coke a groland?
en tout cas l'attitude de sarkozy est compatible cliniquement avec la toxicomanie a la cocaine; la réalité dépasse sans aucun doute la fiction. demandez à un professeur ou à un médecin toxicologue ce qu'il en pense? dommage que le sujet soit taboo; j'ai l'impression que sur ce sujet peu de gens se risquent, c'est curieux...
en effet dans arret sur images daniel schneiderman a invite des journalistes herve algalarrondo du nouvel obs et antoine guiral de libé, qui insistent sur le coté instable et "mal élévé" de sarko mais on ne s'étend pas plus...
moi je crois que sarko prd de la coke car c'est comme la guerre aux fraudeurs du rmi; c'est exceptionnel on s'acharne sur eux alors qu'il y a en quantité d'enormes fraudes fiscales au niveau des entreprises et des millionnaires! c'est pareil pour la coke on diabolise le hashish, beaucoup moins nocif
hashish la diabolisation
-article revu le 21 mai 2008-


pour sa qu'il a "sauver" avec a Franco colombiennne lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarooman

avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : paname et sa region
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   7/7/2008, 19:44

a mon avis il est surtout mêler a tous se putain de complot et que le pantin de ces illuminés et autre lobbyistes banko-millitaire de tous bords lui on demander de faire le beau et qu'il lève la papatte comme le bon roquet qu'il est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   7/7/2008, 20:44

TEL PERE TEL FILS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   7/7/2008, 21:12

C'est pas vrais!!
D'ou vient cette photos?
C'est pas un fake,rassure moi julian? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed-

avatar

Nombre de messages : 129
Age : 30
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: La signature de Sarkozy   10/7/2008, 19:52

A voir:
http://www.editionsliberte.com/sarco.png


Les trois petits points maçonniques. Je croyais que la France était un pays laïc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/FuraX31-
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: "Traité de Lisbonne: Sarkozy affirme que “les Irlandais devront revoter”   16/7/2008, 12:39

Traité de Lisbonne: Sarkozy affirme que “les Irlandais devront revoter”
© AFP


PARIS (AFP) - Le président français Nicolas Sarkozy, qui assure la présidence de l’UE, a estimé mardi que “les Irlandais devront revoter” sur le traité de Lisbonne, selon des députés de son parti l’ayant rencontré dans la journée.

“Les Irlandais devront revoter et je mettrai le veto à tout élargissement (de l’Union européenne) tant qu’il n’y aura pas de nouvelles institutions”, a déclaré M. Sarkozy lors d’une réception à l’Elysée avec les députés UMP.

Le chef de l’Etat a une nouvelle fois évoqué les chantiers européens qu’il entendait faire avancer à l’automne: pacte européen de l’immigration et plafonnement de la TVA sur le pétrole.

L’Irlande, seul pays européen à avoir soumis le traité européen à un référendum, a rejeté le texte le 12 juin par plus de 53% des voix, précipitant l’Union européenne dans une nouvelle crise institutionnelle.

M. Sarkozy doit se rendre en Irlande le 21 juillet.

PS: Elle est pas belle la dictature? Et ces cons de moutons qui bronzent inconsciemment a la plage en attendant les J.O!
Je sais pas vous, mais perso, je commence a avoir hate que le feu d'artifice commence!!! Marre de la credulité ambiante. Marre de ces decerebrés qui me parlent de leurs petites preocuppations de naifs niés. Marre d'entendre toujours les memes conneries inutiles qui sortent de leurs bouches folles. Marre; marre et re-marre!
Que sa pete bordel!!!
Desolé, mais des fois, ca fait du bien!!
bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   16/7/2008, 12:50

C'est ridicule quand même,pourquoi doivent ils voter deux fois ?
Si ils auraient voté oui,Ils les auraient pas refait voter.
N'importe quoi sérieusement !

Nb:et moi aussi j'en ai marre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/darkdoofy
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   16/7/2008, 13:13

la baise totale !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   16/7/2008, 13:45

couecav68 a écrit:
la baise totale !!!
Surtout qu'on leurs a déjà fait le cou avec le traité de Nice,qu'ils avaient rejeté en juin 2001,pour finalement l'accepter 1 ans plus tard!
Ca serait incroyable qu'on leurs fassent le coup une deuxième fois!
jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   16/7/2008, 16:15

ziril a écrit:
Marre de ces decerebrés qui me parlent de leurs petites preocuppations de naifs niés.

LOL Toi aussi? Entre les potes qui sont à fond dans le dernier MGS et ceux qui veulent poser leurs vacances à partir de septembre.. Laughing

ziril a écrit:
Et ces cons de moutons qui bronzent inconsciemment a la plage en attendant les J.O

Remarque en attendant l'avalanche je fais la même chose (sans les JO). Ca arrivera de toute façon, même si les gens seraient informés comme nous, le temps de sortir vraiment de la matrice il faut bien plus d'un mois alors autant prendre son pied en attendant! Ils avaient qu'à être informés (pas forcément sur la franc-maçonnerie, mais rien qu'en regardant le JT ça craint un max..).

Sinon pour en revenir au sujet je pense que les Irlandais sont loin d'être naifs et voteront un deuxième NON si ça devait arriver. Et ça me ferait BIEN marrer!

Cadeau Bonus:
Revenir en haut Aller en bas
sarooman

avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : paname et sa region
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française   20/7/2008, 22:16

Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.

C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.

la suite ici : http://www.alterinfo.net/Operation-Sarkozy-comment-la-CIA-a-place-un-de-ses-agents-a-la-presidence-de-la-Republique-francaise_a21962.html?PHPSESSID=877d0a8b84dd35a3712d8416c20831d2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarooman

avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : paname et sa region
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Sarkozy - bonjour l'OTAN, adieu la France   24/7/2008, 12:44

ceci démontre l'actuel matérialisation du nouvel ordre mondial

Il aurait dû être évident pour tous qu'une fois président, Sarkozy allait sacrifier la fragile neutralité militaire et politique de la France. Bien avant qu'il réussisse d'une manière ou d'une autre à remporter les élections présidentielles de 2007, il était déjà connu sous le nom de « Sarko l'Américain » sans parler de « Président Bling Bling ». Il est apparemment impossible pour un politicien français de vraiment admirer les bâtisseurs de l'empire américain (comme Sarko semble le faire) sans se prosterner à leurs pieds.




Sott.net
Lundi 14 juillet 2008
Après tout, il y a de grands avantages personnels à aligner la nation (que cela lui plaise ou non) et soi-même sur le dernier grand empire. Il y a ce sentiment d’être du « côté des gagnants » (qui peut désormais s’opposer au mastodonte ?) Il y a un accès immédiat à d'énormes avantages en termes de ressources, d'influences et de renseignements provenant de l’empire au moyen desquels des buts auparavant impossibles deviennent non seulement possibles mais également une question de politique.

Jusqu’à la nomination de Sarkozy en tant que président l’an dernier, la France avait une longue histoire de quarante années d’opposition franche au type de diplomatie étasunienne qui nous a conduits à la lucrative mais mortelle « guerre contre la terreur ». Tant qu’il y avait une puissance mondiale majeure encore relativement indépendante, il restait une troisième option – si des nations petites, mais stratégiquement importantes, n’étaient pas « avec les États-Unis » elles n’étaient pas par définition « avec les terroristes ». Elles pouvaient être « avec la France. »

En 1966, le président De Gaulle sortit la France des contraintes du commandement militaire de l’OTAN et flanqua à la porte toutes les forces militaires étrangères. De Gaulle avait compris que l’OTAN, malgré le discours des « puissances alliées », n’était guère plus que le quartier général des plans expansionnistes militaires étasuniens en Europe et naturellement il ne voulait pas être y impliqué. Aujourd’hui l’OTAN, et son Grand Quartier Général des Puissances Alliées en Europe, ou « SHAPE », basé juste au nord de Mons en Belgique demeure la couverture grâce à laquelle l’hégémonie étasunienne est exercée sur toutes les nations européennes, particulièrement les anciennes républiques soviétiques. Songez à la nature du commandement militaire de l’OTAN

lisez la suite c'est à vomir :http://www.alterinfo.net/Sarkozy-bonjour-l-OTAN,-adieu-la-France_a22089.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6043
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   24/7/2008, 15:38

Merci pour cet article et pour le lien Sarooman... Effectivement, c'est à vomir! La France n'existe quasiment plus en tant que Nation, bientôt nous ne serons qu'une étoile de plus sur le torche-cul américain après avoir été une autre pâle étoile sur celui de l'Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Un pilote d'ULM interpellé après le survol du lieu de vacances de Sarkozy   1/8/2008, 13:05

Un pilote d'ULM de 36 ans qui a survolé le domaine du Cap Nègre (sud-est) où séjournent le président français Nicolas Sarkozy et son épouse Carla, a été interpellé jeudi soir sur l'aérodrome de Fayence, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie.
Photographe : Michel Gangné AFP/Archives :: La villa des parents de Carla Bruni-Sarkozy à Cap Nègre, en avril 2008
agrandir
Photographe : Michel Gangné AFP/Archives :: La villa des parents de Carla Bruni-Sarkozy à Cap Nègre, en avril 2008
photo : Michel Gangné , AFP

L'homme, chauffeur de bus à Nice et qui était accompagné par un ami originaire de Marseille, a expliqué aux gendarmes que c'était son "premier grand vol" et qu'il avait "commis une erreur".

Aucune photo de la villa de la famille Bruni-Tedeschi n'a été retrouvée par les gendarmes sur la carte mémoire de l'appareil photo numérique des deux hommes.

L'alerte a été donnée à 19H30 (17H30 GMT) par la tour de contrôle de la base aéronavale d'Hyères qui a repéré l'ULM dans la zone interdite de survol par un arrêté du ministère de la Défense. Contacté par la tour de contrôle, le pilote a immédiatement fait demi-tour et a rejoint l'aérodrome de Fayence d'où il avait décollé. Titulaire de sa licence de vol depuis mars 2008, il avait souhaité rejoindre l'aérodrome du Castellet au nord de Toulon, en longeant d'est en ouest la côte varoise.

Depuis le 7 juillet et jusqu'au 15 septembre, le survol du cap Nègre est interdit par arrêté ministériel. Les infractions à l'interdiction de survol sont passibles d'amendes de 15.000 à 45.OOO euros et d'un emprisonnement de six mois à un an.

Nicolas Sarkozy doit séjourner au Cap Nègre pendant trois semaines, ainsi qu'au fort de Brégançon, l'une des résidences officielles du chef de l'Etat située à quelques kilomètres. Ces vacances seront entrecoupées d'un bref séjour à Pékin, où M. Sarkozy doit assister, le 8 août, en tant que président français et président du Conseil européen, à l'ouverture des jeux Olympiques.

Il doit présider le conseil des ministres français de la rentrée le 21 août.

Source : http://actu.orange.fr/articles/france/Un-pilote-d-ULM-interpelle-apres-le-survol-du-lieu-de-vacances-de-Sarkozy.html

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Naissance de la "bête" Sarkozy. (Meyssan)   17/8/2008, 21:48

Naissance de la "bête" Sarkozy.


Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.

C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.


Secrets de famille

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile. Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA —théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.— et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force [1].

Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance.

Cette volte-face est vécue comme une trahison par la plupart de ceux qui l’ont porté au pouvoir. La CIA et l’OTAN soutiennent alors toutes sortes de complots pour l’éliminer, dont un putsch manqué et une quarantaine de tentatives d’assassinat [2]. Toutefois, certains de ses partisans approuvent son évolution politique. Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.

Pasqua est à la fois un truand corse et un ancien résistant. Il a épousé la fille d’un bootlegger canadien qui fit fortune durant la prohibition. Il dirige la société Ricard qui, après avoir commercialisé de l’absinthe, un alcool prohibé, se respectabilise en vendant de l’anisette. Cependant, la société continue à servir de couverture pour toutes sortes de trafics en relation avec la famille italo-new-yorkaise des Genovese, celle de Lucky Luciano. Il n’est donc pas étonnant que Pasqua fasse appel à Étienne Léandri (« l’ambassadeur » de Luciano) pour recruter des gros bras et constituer la milice gaulliste [3]. Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti —un Corse lui aussi—.

Ainsi défendu, De Gaulle dessine avec panache une politique d’indépendance nationale. Tout en affirmant son appartenance au camp atlantique, il remet en cause le leadership anglo-saxon. Il s’oppose à l’entrée du Royaume-Uni dans le Marché commun européen (1961 et 1967) ; Il refuse le déploiement des casques de l’ONU au Congo (1961) ; il encourage les États latino-américains à s’affranchir de l’impérialisme US (discours de Mexico, 1964) ; Il expulse l’OTAN de France et se retire du Commandement intégré de l’Alliance atlantique (1966) ; Il dénonce la Guerre du Viêt-nam (discours de Phnon Penh, 1966) ; Il condamne l’expansionnisme israélien lors de la Guerre des Six jours (1967) ; Il soutient l’indépendance du Québec (discours de Montréal 1967) ; etc.

Simultanément, De Gaulle consolide la puissance de la France en la dotant d’un complexe militaro-industriel incluant la force de dissuasion nucléaire, et en garantissant son approvisionnement énergétique. Il éloigne utilement les encombrants Corses de son entourage en leur confiant des missions à étranger. Ainsi Étienne Léandri devient-il le trader du groupe Elf (aujourd’hui Total) [4], tandis que Charles Pasqua devient l’homme de confiance des chefs d’États d’Afrique francophone.

Conscient qu’il ne peut défier les Anglo-Saxons sur tous les terrains à la fois, De Gaulle s’allie à la famille Rothschild. Il choisit comme Premier ministre le fondé de pouvoir de la Banque, Georges Pompidou. Les deux hommes forment un tandem efficace. L’audace politique du premier ne perd jamais de vue le réalisme économique du second.

Lorsque De Gaulle démissionne, en 1969, Georges Pompidou lui succède brièvement à la présidence avant d’être emporté par un cancer. Les gaullistes historiques n’admettent pas son leadership et s’inquiètent de son tropisme anglophile. Ils hurlent à la trahison lorsque Pompidou, secondé par le secrétaire général de l’Élysée Edouard Balladur, fait entrer « la perfide Albion » dans le Marché commun européen.


La fabrication de Nicolas Sarkozy

Ce décor étant planté, revenons-en à notre personnage principal, Nicolas Sarkozy. Né en 1955, il est le fils d’un noble catholique hongrois, Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa, réfugié en France après avoir fuit l’Armée rouge, et d’Andrée Mallah, une roturière juive originaire de Thessalonique. Après avoir eu trois enfants (Guillaume, Nicolas et François), le couple divorce. Pal Sarkosy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate, Christine de Ganay, dont il aura deux enfants (Pierre-Olivier et Caroline). Nicolas ne sera pas élevé par ses seuls parents, mais balloté dans cette famille recomposée.

Sa mère est devenue la secrétaire d’Achille Peretti. Après avoir co-fondé le SAC, le garde du corps de De Gaulle avait poursuivi une brillante carrière politique. Il avait été élu député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l’Assemblée nationale.

Malheureusement, en 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause. Aux États-Unis, le magazine Time révèle l’existence d’une organisation criminelle secrète « l’Union corse » qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l’Europe et l’Amérique, la fameuse « French connexion » qu’Hollywwod devait porter à l’écran. S’appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Time cite le nom d’un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada, et qui n’est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société d’alcool Ricard. On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeraient « l’Union corse », dont les Peretti. Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l’Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».

En 1977, Pal Sarkozy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l’administration centrale du département d’État des États-Unis. Elle l’épouse et s’installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c’est bien connu, son mari n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu’il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État.

À la même période, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste. Il y fréquente d’autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n’est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts-de-Seine.

En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de droit et s’étant inscrit au barreau, épouse la nièce d’Achille Peretti. Son témoin de mariage est Charles Pasqua. En tant qu’avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors. Il acquiert une propriété sur l’île de beauté, à Vico, et imagine de corsiser son nom en remplaçant le « y » par un « i » : Sarkozi.

L’année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.

Cependant, Nicolas ne tarde pas à trahir sa femme et, dès 1984, il poursuit une liaison cachée avec Cécilia, l’épouse du plus célèbre animateur de télévision français de l’époque, Jacques Martin, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en qualité de maire de Neuilly. Cette double vie dure cinq ans, avant que les amants ne quittent leurs conjoints respectifs pour construire un nouveau foyer.

Nicolas est le témoin de mariage, en 1992, de la fille de Jacques Chirac, Claude, avec un éditorialiste du Figaro. Il ne peut s’empêcher de séduire Claude et de mener une brève relation avec elle, tandis qu’il vit officiellement avec Cécilia. Le mari trompé se suicide en absorbant des drogues. La rupture est brutale et sans retour entre les Chirac et Nicolas Sarkozy.

En 1993, la gauche perd les élections législatives. Le président François Mitterrand refuse de démissionner et entre en cohabitation avec un Premier ministre de droite. Jacques Chirac, qui ambitionne la présidence et pense alors former avec Edouard Balladur un tandem comparable à celui de De Gaulle et Pompidou, refuse d’être à nouveau Premier ministre et laisse la place à son « ami de trente ans », Edouard Balladur. Malgré son passé sulfureux, Charles Pasqua devient ministre de l’Intérieur. S’il conserve la haute main sur la marijuana marocaine, il profite de sa situation pour légaliser ses autres activités en prenant le contrôle des casinos, jeux et courses en Afrique francophone. Il tisse aussi des liens en Arabie saoudite et en Israël et devient officier d’honneur du Mossad. Nicolas Sarkozy, quant à lui, est ministre du Budget et porte-parole du gouvernement.

À Washington, Frank Wisner Jr. a pris la succession de Paul Wolfowitz comme responsable de la planification politique au département de la Défense. Personne ne remarque les liens qui l’unissent au porte-parole du gouvernement français.

C’est alors que reprend au sein du parti gaulliste la tension que l’on avait connu trente ans plus tôt entre les gaullistes historiques et la droite financière, incarnée par Balladur. La nouveauté, c’est que Charles Pasqua et avec lui le jeune Nicolas Sarkozy trahissent Jacques Chirac pour se rapprocher du courant Rothschild. Tout dérape. Le conflit atteindra son apogée en 1995 lorsque Édouard Balladur se présentera contre son ex-ami Jacques Chirac à l’élection présidentielle, et sera battu. Surtout, suivant les instructions de Londres et de Washington, le gouvernement Balladur ouvre les négociations d’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN des États d’Europe centrale et orientale, affranchis de la tutelle soviétique.

Rien ne va plus dans le parti gaulliste où les amis d’hier sont près de s’entre-tuer. Pour financer sa campagne électorale, Edouard Balladur tente de faire main basse sur la caisse noire du parti gaulliste, cachée dans la double comptabilité du pétrolier Elf. À peine le vieux Étienne Léandri mort, les juges perquisitionnent la société et ses dirigeants sont incarcérés. Mais Balladur, Pasqua et Sarkozy ne parviendront jamais à récupérer le magot.


La traversée du désert

Tout au long de son premier mandat, Jacques Chirac tient Nicolas Sarkozy à distance. L’homme se fait discret durant cette longue traversée du désert. Discrètement, il continue à nouer des relations dans les cercles financiers.

En 1996, Nicolas Sarkozy ayant enfin réussi à clore une procédure de divorce qui n’en finissait pas se marie avec Cécilia. Ils ont pour témoins les deux milliardaires Martin Bouygues et Bernard Arnaud (l’homme le plus riche du pays).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   17/8/2008, 21:48

Dernier acte

Bien avant la crise irakienne, Frank Wisner Jr. et ses collègues de la CIA planifient la destruction du courant gaulliste et la montée en puissance de Nicolas Sarkozy. Ils agissent en trois temps : d’abord l’élimination de la direction du parti gaulliste et la prise de contrôle de cet appareil, puis l’élimination du principal rival de droite et l’investiture du parti gaulliste à l’élection présidentielle, enfin l’élimination de tout challenger sérieux à gauche de manière à être certain d’emporter l’élection présidentielle.

Pendant des années, les médias sont tenus en haleine par les révélations posthumes d’un promoteur immobilier. Avant de décéder d’une grave maladie, il a enregistré pour une raison jamais élucidée une confession en vidéo. Pour une raison encore plus obscure, la « cassette » échoue dans les mains d’un hiérarque du Parti socialiste, Dominique Strauss-Khan, qui la fait parvenir indirectement à la presse.

Si les aveux du promoteur ne débouchent sur aucune sanction judiciaire, ils ouvrent une boîte de Pandore. La principale victime des affaires successives sera le Premier ministre Alain Juppé. Pour protéger Chirac, il assume seul toutes les infractions pénales. La mise à l’écart de Juppé laisse la voie libre à Nicolas Sarkozy pour prendre la direction du parti gaulliste.

Sarkozy exploite alors sa position pour contraindre Jacques Chirac à le reprendre au gouvernement, malgré leur haine réciproque. Il sera en définitive, ministre de l’Intérieur. Erreur ! À ce poste, il contrôle les préfets et de le renseignement intérieur qu’il utilise pour noyauter les grandes administrations.

Il s’occupe aussi des affaires corses. Le préfet Claude Érignac a été assassiné. Bien qu’il n’ait pas été revendiqué, le meurtre a immédiatement été interprété comme un défi lancé par les indépendantistes à la République. Après une longue traque, la police parvient à arrêter un suspect en fuite, Yvan Colonna, fils d’un député socialiste. Faisant fi de la présomption d’innocence, Nicolas Sarkozy annonce cette interpellation en accusant le suspect d’être l’assassin. C’est que la nouvelle est trop belle à deux jours du référendum que le ministre de l’Intérieur organise en Corse pour modifier le statut de l’île. Quoi qu’il en soit, les électeurs rejettent le projet Sarkozy qui, selon certains, favorise les intérêts mafieux.
Bien qu’Yvan Colonna ait ultérieurement été reconnu coupable, il a toujours clamé son innocence et aucune preuve matérielle n’a été trouvée contre lui. Étrangement, l’homme s’est muré dans le silence, préférant être condamné que de révéler ce qu’il sait.
Nous révélons ici que le préfet Érignac n’a pas été tué par des nationalistes, mais abattu par un tueur à gage, Igor Pecatte, immédiatement exfiltré vers l’Angola où il a été engagé à la sécurité du groupe Elf. Le mobile du crime était précisément lié aux fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua au ministère de la Coopération. Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés.

Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison.
En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Fondation franco-américaine [5], dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.
Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.

Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialistes sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Soudainement des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, au moins dix mille nouveaux adhérents sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert). Cette petite formation d’extrême gauche s’est historiquement mise au service de la CIA contre les communistes staliniens durant la Guerre froide (Elle est l’équivalent du SD/USA de Max Shatchman, qui a formé les néoconservateurs aux USA [6]). Ce n’est pas la première fois que les « lambertistes » infiltrent le Parti socialiste. Ils y ont notamment placé deux célèbres agents de la CIA : Lionel Jospin (qui est devenu Premier ministre) et Jean-Christophe Cambadélis, le principal conseiller de Dominique Strauss-Kahn [7].

Des primaires sont organisées au sein du Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle. Deux personnalités sont en concurrence : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Seul le premier représente un danger pour Sarkozy. Dominique Strauss-Kahn entre dans la course avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Ce qu’il sera en mesure de faire grâce aux votes des militants « lambertistes » infiltrés, qui portent leur suffrages non pas sur son nom, mais sur celui de Royal.
L’opération est possible parce que Strauss-Kahn est depuis longtemps sur le payroll des États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice [8].
Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international.


Premiers jours à l’Élysée

Le soir du second tour de l’élection présidentielle, lorsque les instituts de sondages annoncent sa victoire probable, Nicolas Sarkozy prononce un bref discours à la nation depuis son QG de campagne. Puis, contrairement à tous les usages, il ne va pas faire la fête avec les militants de son parti, mais il se rend au Fouquet’s. La célèbre brasserie des Champs-Élysées, qui était jadis le rendez-vous de « l’Union corse » est aujourd’hui la propriété du casinotier Dominique Desseigne. Il a été mis à disposition du président élu pour y recevoir ses amis et les principaux donateurs de sa campagne. Une centaine d’invités s’y bousculent, les hommes les plus riches de France y côtoient les patrons de casinos.

Puis le président élu s’offre quelques jours de repos bien mérités. Conduit en Falcon-900 privé à Malte, il s’y repose sur le Paloma, le yacht de 65 mètres de son ami Vincent Bolloré, un milliardaire formé à la Banque Rothschild.

Enfin, Nicolas Sarkozy est investi président de la République française. Le premier décret qu’il signe n’est pas pour proclamer une amnistie, mais pour autoriser les casinos de ses amis Desseigne et Partouche à multiplier les machines à sous.

Il forme son équipe de travail et son gouvernement. Sans surprise, on y retrouve un bien trouble propriétaire de casinos (le ministre de la Jeunesse et des Sports) et le lobbyiste des casinos de l’ami Desseigne (qui devient porte-parole du parti « gaulliste »).

Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes :
- Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua.
- François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild.
- Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush.
- Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe [9].

Frank Wisner Jr., qui a été nommé entre temps envoyé spécial du président Bush pour l’indépendance du Kosovo, insiste pour que Bernard Kouchner soit nommé ministre des Affaires étrangères avec une double mission prioritaire : l’indépendance du Kosovo et la liquidation de la politique arabe de la France.

Kouchner a débuté sa carrière en participant à la création d’une ONG humanitaire. Grâce aux financements de la National Endowment for Democracy, il a participé aux opérations de Zbigniew Brzezinski en Afghanistan, aux côtés d’Oussama Ben Laden et des frères Karzaï contre les Soviétiques. On le retrouve dans les années 90 auprès d’Alija Izetbegoviç en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il a été Haut représentant de l’ONU au Kosovo.

Sous le contrôle du frère cadet du président Hamid Karzaï, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis [10]. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA.
Karzaï et Thaçi sont des amis personnels de longue date de Bernard Kouchner, qui certainement ignore leurs activités criminelles malgré les rapports internationaux qui y ont été consacrés.

Pour complèter son gouvernement, Nicolas Sarkozy nomme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances. Elle a fait toute sa carrière aux États-Unis où elle a dirigé le prestigieux cabinet de juristes Baker & McKenzie. Au sein du Center for International & Strategic Studies de Dick Cheney, elle a co-présidé avec Zbigniew Brzezinski un groupe de travail qui a supervisé les privatisations en Pologne. Elle a organisé un intense lobbying pour le compte de Lockheed Martin contre les l’avionneur français Dassault [11].

Nouvelle escapade durant l’été. Nicolas, Cécilia, leur maîtresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush. La facture, cette fois, est payée par Robert F. Agostinelli, un banquier d’affaires italo-new-yorkais, sioniste et néo-conservateur pur sucre qui s’exprime dans Commentary, la revue de l’American Jewish Committee.

La réussite de Nicolas rejaillit sur son demi-frère Pierre-Olivier. Sous le nom américanisé « d’Oliver », il est nommé par Frank Carlucci (qui fut le n°2 de la CIA après avoir été recruté par Frank Wisner Sr.) [12] directeur d’un nouveau fonds de placement du Carlyle Group (la société commune de gestion de portefeuille des Bush et des Ben Laden) [13]. Sans qualité personnelle particulière, il est devenu le 5e noueur de deals dans le monde et gère les principaux avoirs des fonds souverains du Koweit et de Singapour.

La côte de popularité du président est en chute libre dans les sondages. L’un de ses conseillers en communication, Jacques Séguéla, préconise de détourner l’attention du public avec de nouvelles « people stories ». L’annonce du divorce avec Cécilia est publiée par Libération, le journal de son ami Edouard de Rothschild, pour couvrir les slogans des manifestants un jour de grève générale. Plus fort encore, le communiquant organise une rencontre avec l’artiste et ex-mannequin, Carla Bruni. Quelques jours plus tard, sa liaison avec le président est officialisée et le battage médiatique couvre à nouveau les critiques politiques. Quelques semaines encore et c’est le troisième mariage de Nicolas. Cette fois, il choisit comme témoins Mathilde Agostinelli (l’épouse de Robert) et Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur devenu associé-gérant chez Rothschild.

Quand les Français auront-ils des yeux pour voir à qui ils ont à faire ?


Thierry Meyssan
source:http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=376363144&pageForum=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icke84



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Discours de Sarkozy à l'ONU du 24/09/08   24/9/2008, 14:01

Voila le lien :

http://www.dailymotion.com/search/sarkozy/video/x6ut37_discours-de-nicolas-sarkozy-a-lonu_news

Rien de bien méchant si ce n'est qu'il veut changer les institutions (serait ce une introduction au NOM?), G8 ==> G14 et toujours le même blabla sur le terrorisme et l'Europe et le monde : il faut s'unir, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icke84



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Le troll parle de la crise 25/09/08   25/9/2008, 21:24

Voila le lien de la vidéo :

http://www.dailymotion.com/fr/featured/channel/news/video/x6vdjy_nous-venons-de-passer-a-deux-doigts_news

Ecoutez entre 1min30 et 3min : il emploit 5 ou 6 fois fois le mot "vérité", et 2 3 fois "Dire la vérité aux français, c'est ... " c'est beau mdr. Du bon bourrage de crâne.

Suivi du terrorisme 2min plus tard, il l'énumère à côté des problèmes écologiques de l'épuisement des ressources. Comme si c'était un "problème" mondial alors qu'à côté de l'écologie c'est rien.

"Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront."
Adolf Hitler

Ensuite il se positionne contre les "traders", ceux qui ont causé la crise comme si il était du côté du peuple mdr.


Une bonne vingtaine de mensonge en 5min de video



PS : en passant quelques citations que je ne connaissais pas toutes :
http://stanislaskazal.canalblog.com/archives/citations/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Hope

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: discours N.S.   25/9/2008, 23:42

Bonsoir à tous,
Voici quelques phrases de son discours que je vous invite à lire, car apparemment l'homme ne croit que ce qu'il voit...

"Cette crise financière sans équivalent depuis les années 30, marque la fin d'un monde"

"Ce système, ce n'est pas l'économie de marché, ce n'est pas le capitalisme "

"Le capitalisme, c'est la récompense, du travail et de l'initiative "

"Le capitalisme, c'est la propriété privée, la responsabilité individuelle, l'engagement personnel ; le capitalisme, c'est une éthique, c'est une morale, ce sont des institutions. C'est d'ailleurs le capitalisme qui a permis l'essor extraordinaire de la civilisation Occidentale depuis rien moins que 7 SIÈCLE."

"Alors la crise actuelle doit nous aider a re fonder le capitalisme, le re fonder sur une éthique : celle de l'effort, celle du travail, et doit nous inciter à retrouver un équilibre entre la liberté nécessaire et la règle ; entre la responsabilité collective et la responsabilité individuelle. Il nous faut trouver un nouvel équilibre entre l'Etat et les marchés, alors que partout dans le monde, les pouvoirs publics sont obligés d'intervenir pour sauver le système bancaire de l'EFFONDREMENT."

"L'autorégulation pour régler tout les problèmes, c'est fini. Le "laisser faire", c'est fini. Le marché tout puissant qui à toujours raison, c'est fini"

"Le monde est passé à deux doigts de la catastrophe. On ne peut pas prendre le rique de recommencer. Si l'on veut reconstruire un système financier viable, la moralisation du capitalisme financier est une priorité."

"Mais l'on ne peut pas vouloir être très bien payé et ne pas assumer ses responsabilités, l'un va avec l'autre"

"Les responsable de ce naufrage doivent être sanctionnés, au moins financièrement, l'impunité serait immorale, on ne peut pas se contenter de faire payer les actionnaires, les clients, les salariés, les contribuables, en exonérant les principaux responsables ; Personne ne pourrait accepter ce qui serait ni plus ni moins une injustice de grande ampleur"

"La crise que nous connaissons devrait amener à une restructuration de grande ampleur de tout le secteur bancaire mondiale"

"Aucune institution financière, aucun fond ne doit être en mesure d'échapper au contrôle d'une autorité de régulation. Mais la remise en ORDRE du système financier ne serait pas complète si en même temps on ne cherchait pas a mettre un terme au DESORDRE des monnaies."

" Je redis donc à quel point il me parait nécessaire que les chefs d'Etat et des gouvernements des principaux pays concernés se réunissent avant la fin de l'année pour tirer les leçons de la crise financière et coordonner leurs efforts pour rétablir la confiance"

" Je suis convaincu que le mal est profond et qu'il faut remettre à plat tout le système FINANCIER ET MONÉTAIRE MONDIAL comme on le fit à Bretton Woods après la seconde guerre mondiale. Cela nous permettra de créer les outils d'une RÉGULATION MONDIALE que la globalisation et la mondialisation des échanges rend indispensable"

"On ne peut pas d'avantage penser le monde de demain, avec les idées d'hier."

"Rien ne serait pire qu'un Etat prisonnier de dogmes, enfermé dans une doctrine qui aurait la rigidité d'une religion."

"C'est un engagement solennel que je prends ce soir, quoiqu'il arrive, l'Etat garantira la sécurité, et la continuité du système bancaire et financier français."

"La crise appelle à accélérer le rythme des réformes, en aucun cas à l'arrêter ou à le ralentir."

"C'est une véritable révolution culturelle que nous mettons en place et qui va modifier en profondeur les comportements."

"Je l'annonce, le grand chantier de la réforme de nos administrations locales sera ouvert dès le mois de janvier prochain."

"Moins d'échelons, c'est moins d'impôts, + d'échelons, c'est + d'impôts."

"La France, mesdames et messieurs ne s'en sortira pas en travaillant moins, mais en travaillant d'avantage, tout doit donc être fait pour encourager le travail, alors que depuis des décennies, on s'est efforcés par tout les moyens de le décourager."

"Nous sommes le gouvernement de tout les français, pas de quelques uns, et nous ne devons être, me semble t-il prisonnier d'aucuns lobby, d'aucuns groupes de pression, d'aucun intérêt quel qu'il fut et quelqu'en soit par ailleurs leur légitimité."

"Enfin, dire la vérité aux français, c'est leur dire, même si sa ne plait pas à tout le monde, que nous passons d'un monde d'ABONDANCE à un monde de RARETÉ"

"Dans le monde de la rareté, je le dis aux français, il va falloir payer + cher le pétrole, + cher le gaz, + cher les matières premières. Les français devront produire autrement, consommer différemment; ils devront apprendre à faire constamment des efforts pour économiser les ressources devenues rares qui ne peuvent plus etre gaspillées"

"Utiliser la fiscalité pour relever le défi écologique, c'est indispensable si l'on veut inciter à des changements profond de leurs comportements."

"Ce système incitatif de Bonus-Malus permet de gagner des années dans le changement des modes de consommation.
Nous devrons l'étendre à d'autres points de vue."

"Y a tout ceux qui nous conseillent de ne pas prendre des mesures difficiles et de réserver aux autres, ceux qui nous suivront les mesures qu'on aura pas le courage de prendre. Et bien si le Général De Gaulle avait agit ainsi, nous n'aurions pas la chance que représente aujourd'hui l'énergie nucléaire."

"Face à la crise, il y'a toujours deux attitudes, il y a celui qui consiste à bien rester caché, à attendre que sa passe, et quand la croissance sera revenue, car elle reviendra, à en profiter.
Et puis il y a celle qui consiste, et c'est la politique que nous allons mener, à profiter de la crise pour en faire une opportunité aux services des réformes qui ont trop attendu dans notre pays et dont notre pays à besoin."

"De cette crise, on va faire une opportunité pour augmenter la vitesse et la rapidité de l'adaptation et de la modernisation de notre pays."

"Il faut de nouvelles sources d'énergie, et le nucléaire..."

"Et quand la situation économique redeviendra meilleure, car elle reviendra meilleure ! Parce que l'histoire de l'humanité, c'est l'histoire de crises et puis de reprise, et bien quand elle reviendra meilleures, nous tirerons les fruits de nos efforts"

"Je suis lucide sur la gravité de la crise, mais optimiste sur les atouts de la France, je suis déterminé à poursuivre la modernisation de notre économie et de notre société, quelle que soit les difficultés, parce qu'au plus profond de moi-même j'ai la conviction qu'il n'y a pas d'autres voies efficaces pour la France."

"Nous avons le choix, subir le changement ou en prendre la tête."

"Au milieu des difficultés nous devons précéder la marche du monde et non la suivre, ainsi la France sera fidèle à son histoire, à son identité, à ses atouts"

Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Charles.

avatar

Nombre de messages : 399
Age : 39
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   29/9/2008, 17:39

Sans commentaire.

Citation :
AP - Lundi 29 septembre, 14h03

PARIS - Le conseiller général UMP des Hauts-de-Seine, Jean Sarkozy, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Paris qui le jugeait pour "délit de fuite". En revanche, le plaignant a été condamné à verser 2.000 euros de dommages et intérêts au fils cadet du président de la République pour "procédure abusive".
(Publicité)

"Je savais que la justice était inégale, mais de là à se faire condamner à 2.000 euros pour procédure abusive, c'est surréaliste!", a réagi M'Hamed Bellouti, très abattu. "Je savais qu'il était au-dessus des lois, Jean Sarkozy, mais à ce point... C'est inquiétant pour la Justice et pour la République", a-t-il ajouté, expliquant qu'il réfléchissait à faire appel.

"On n'a jamais fait dire autre chose que de dire que c'est un dossier vide", a souligné pour sa part Me Thierry Herzog, l'avocat de la famille Sarkozy. "La justice a fait ce qu'elle devait faire, la justice est la même pour tous", a-t-il ajouté en estimant qu'on "ne peut pas accuser de manière téméraire".

Le 10 octobre 2005, M. Bellouti se faisait emboutir sa voiture place de la Concorde par un scooter qui prenait la fuite. Il notait l'immatriculation du deux-roues, avant de contacter son assureur qui écrivait alors à son propriétaire en janvier 2006. Sans nouvelle de sa part un mois plus tard, il portait plainte, mais celle-ci sera égarée. M. Bellouti a dit n'avoir appris que par la suite l'identité du conducteur.

Au moment des faits, "j'étais vraisemblablement en train de suivre des cours", a expliqué Jean Sarkozy lors de son procès en juin. Il a toujours nié son implication dans cet accident. Le plaignant ne demandait que le remboursement des 260 euros de dégâts et 4.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral.

Le parquet avait estimé que le délit n'était pas constitué et requis la relaxe de Jean Sarkozy, âgé de 22 ans. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: le droit n'est pas la justice   30/9/2008, 13:20

Le droit n'est pas la justice mais un subterfuge mis en place par la classe dominante afin d'empecher le recours à la force par les dominés.
CQFD. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icke84



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Sarkozy à propos des sites d'informations   2/10/2008, 21:07

Sarkozy a déclaré :
"C'est une folie de croire que la publicité financera un jour toute l'information...
Les sites d'informations qui sont de plus en plus consultés peuvent représenter une menace."

La menace dont il parle est selon lui que l'information soit moins fiable sur internet
lol!

Pas étonnant puisque les 9/10 des journaux de presse écrite sont dirigés par les amis de sarkozy ou appartiennent à des grandes sociétés.

Si ce n'est pas de la propagande anti liberté de la presse je ne vois pas ce que c'est.

Ils commencent à se sentir menacés, c'est bon signe.

http://www.lemonde.fr/web/son/0,54-0@2-3236,63-1102479,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   2/10/2008, 23:15

"Les sites d'informations qui sont de plus en plus consultés peuvent représenter une menace."

Encore un lapsus révélateur qui sous-entend que les journaux télévisés représentent la désinfo tongue
Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pétition en ligne : Mettre Monsieur Nicolas Sarközy de Nagy Bosca en examen
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Personnalités-
Sauter vers: