Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   3/5/2012, 17:20

Même si le cache de Google a été néttoyé, en tapant une partie du texte original ( Total des suffrages exprimés : 7 196 par exemple), Google nous donne quelques lignes de la version antérieure comme le démontre cette capture d'écran (voir le texte sur le site ambafrance) :



_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   5/5/2012, 17:46

La censure se poursuit, un article sur la fraude israélienne a été promptement retiré d'Agoravox. A la place, on a droit à "une erreur 404".



Citation :
Je ne vais pas, pour ce petit article, vous donner le lien de je ne sais quel site altermondialiste ou complotiste, non je vais tout simplement vous communiquer la page de l'ambassade de France en Israël. http://www.ambafrance-il.org/Result...
Vous y trouverez les résultats du premier tour des élections présidentielles pour les circonscriptions de : Afula, Ashdod, Beer-Sheva, Eilat, Haïfa, Jérusalem, Netanya et Tel-Aviv. Nombre d'électeurs inscrits : 62611 Nombre de

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-ambassade-de-france-en-israel-116159

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   10/5/2012, 15:53


_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   10/5/2012, 23:16

Génial2 ça me rappelle l'erreur de FR3 ou FR2 quand un reportage parlait d'électeurs et que les images étaient celle d'une transhumance de moutons dans un petit village.
C'est ce qu'on pourrait appeler un lapsus audio visuel.

"Avec 92.8% des voix, Sarkozy fait un score de dictateur en Israël – rejet violent de la gauche anti-sioniste française"
http://jssnews.com/2012/05/07/avec-92-8-des-voix-sarkozy-fait-un-score-de-dictateur-en-israel-rejet-violent-de-la-gauche-anti-sioniste-francaise/


L’ex-Premier ministre libyen assure que Kadhafi a financé la campagne 2007 du candidat Sarkozy
Euronews par jackyshow38


Fabrice Arfi : "Je n'ai aucun doute sur l'authenticité du document"
iTélé par jackyshow38

Citation :

30/04/2012 — iTélé
"Je n'ai aucun doute sur l'authenticité du document" .

"Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart, était l'invité du Grand Format du 17/20. Il revient sur le document publié par le site d'informations en ligne. Cette note des services libyens indique que Kadhafi avait l'intention de soutenir financièrement la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007."

Source :
http://www.dailymotion.com/video/xqhx6k_je-n-ai-aucun-doute-sur-l-authenticite-du-document_news

Rappel

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edwy_Plenel

Citation :

À l'opposé, Edwy Plenel est l'auteur d'un mémorable "loupé" : à l'été 1991, à l'occasion d'un voyage d'un mois sur les traces du "découvreur" de l’Amérique, il écrit pour Le Monde toute une série d’articles dont le titre est Voyage avec Colomb. Alors que cette série se termine, le 24e volet est présenté comme un scoop : Un scandale à Panama. Plenel y dévoile que, quelques années plus tôt, le régime du général Noriega (l'argent de la drogue) avaient financé le Parti socialiste français pour notamment la campagne de l'élection présidentielle française de 1988. Des lettres sont produites, à en-tête de l’Ambassade de France à Panama, datées de 19878. Dans les heures qui suivent la parution du Monde de ce 27 août 19919, le PS dément formellement les allégations de cet article mais le rectificatif du journal n'apparaîtra que le 5 septembre suivant : Le Monde y exprime son "regret" auprès "des lecteurs et des divers intéressés" d’avoir publié des "informations non vérifiées". Et pour cause : les fameuses lettres se sont révélées être des faux très grossiers, Plenel n'ayant pas vérifié que le signataire de celles-ci n'était déjà plus en poste à l'Ambassade de France du Panama depuis belle lurette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   10/5/2012, 23:40


Avec la quantité de casseroles qu'il a, je pense que son meilleur futur boulot est celui-là, pour nettoyer toute sa merde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   18/5/2012, 17:37

Une retraite dorée pour Sarkozy à Marrakech?



Nicolas Sarkozy à la table de Mohamed VI, dans le palais royal, le 23 octobre 2007



Mise à jour du 17 mai: Nicolas Sarkozy accompagné de son épouse Carla Bruni est arrivé mercredi 16 mai au soir à Marrakech pour une visite privée. Il devrait y séjourner jusqu'au 31 mai. Dans un entretien jeudi à l'hebdomadaire Valeurs Actuelles l'ancien ministre du Travail Xavier Bertrand déclare que Nicolas Sarkozy a "besoin de se reposer et de profiter des siens" et "fera part de ses projets" professionnels "après la rentrée".



La passation de pouvoir achevée entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, les Sarkozy vont d'abord partir en famille se reposer. «Carla et son époux vont souffler un peu, réfléchir à leur avenir mais aussi redécouvrir un autre rythme, sur un autre mode», souligne une source proche de l'ex-première dame de France. Carla Bruni-Sarkozy devrait également profiter de ce repos pour finaliser son prochain album, dont la sortie est annoncée pour l'automne prochain.

«Je vais m’occuper de ma fille», aurait confié l’ex-président à ses intimes. Selon un ami, il va prendre «trois mois de vacances» et préparer sa nouvelle vie professionnelle. Aucun détail officiel n'a filtré quant à la destination - la maison familiale des Bruni au Cap Nègre sur la Côte d'Azur ou l'étranger? Mais déjà des rumeurs persistantes circulent: l’ex-couple présidentiel et leur petite Giulia devraient se mettre au vert dans leur villa de maître de Marrakech acquise fin 2011.
Un «cadeau» tenu secret

A l’époque, la presse marocaine avait fait état d’une information, sans en livrer la source, qui laissait entendre que Nicolas Sarkozy avait reçu cette maison en cadeau. «Un superbe palais faisant partie du projet immobilier de luxe Amelkis à Marrakech, aurait été offert à un célèbre chef d’Etat européen», rapportait l’hebdomadaire Al Ousboue cité par Biladi.

Le «cadeau», entouré du plus grand secret, avait ainsi été dévoilé par des anonymes, mettant dans l’embarras de généreux donateurs, affirmait l’hebdomadaire marocain. Al Ousboue indiquait que c’est un riche homme d’affaires des Emirats arabes Unis qui avait offert cette luxueuse demeure à un «chef d’Etat européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé».

La villa de près de 700 m2, construite dans une enclave VIP et ouvrant de plein pied sur l’un des plus beaux golfs de la ville, serait similaire à celle que s’étaient fait construire en 2004, sur le même site, Jean-Louis Borloo, ex-ministre de Sarkozy et son épouse, la journaliste de télévision Béatrice Schonberg. Elle fait partie d’un projet du groupe émirati Emaar (un temps associé au roi du Maroc sur le projet) où les demeures de ce standing sont commercialisées à partir de 700.000 euros.

Carla Bruni-Sarkozy l’avait probablement visité en décembre dernier dans la plus grande discrétion lorsqu’elle avait séjourné à Marrakech pour les fêtes de fin d'année.
Bottin mondain

On le sait, depuis quelques années, Marrakech est devenue l’un des lieux de résidence préféré des célébrités françaises. En dresser la liste, c’est retrouver ceux qui font l’actualité politique, la Une des magazines people, trustent les émissions de télévision ou sont au cœur du capitalisme à la française. Certains n’y voyagent qu’en oiseaux migrateurs. Ils prennent à Marrakech leur quartier d’hiver mais n’y possèdent pas de nid. Nicolas Sarkozy fut d’abord l’un d’eux. Lui et ses proches y avaient leur rituel de vacances de la Saint-Sylvestre.

En 2007, pour son premier déplacement au Maroc en tant que président, il avait débarqué à Marrakech. Durant son quinquennat, le roi Mohammed VI mettait souvent à sa disposition le Jnan Kebir (le grand jardin), le dernier né des palais du monarque alaouite, mélange d’architecture mauresque et de décoration africaine. Le couple Sarko-Carla était aussi l’invité de Mohammed VI au Royal Mansour - qui a aussi vu défiler Cécilia et son compagnon Richard Attias ainsi que Jacques et Bernadette Chirac.

Classé en 2011 parmi les hôtels «les plus extraordinaires du monde» par le Conde Nast Traveler, la Bible des voyageurs fortunés, le palace est en passe de détrôner la célébrissime Mamounia. Que vient chercher la tribu gauloise qui hante ces palaces de rêve et achête des riads au cœur de la médina et des villas de maître nichées dans les palmeraies? Un concentré de Marrakech-sur-Seine, autrement dit un club ultra sélect où les élites parisiennes se retrouvent entre elles.
Palais des 1001 ennuis

La tribu a ses pionniers qui ouvrirent la voie il y a vingt ou trente ans. Le couple Yves Saint-Laurent - Pierre Bergé était de ceux-là. Après un premier voyage à Marrakech en 1966, ils firent en 1974 l'acquisition d'une première maison, Dar Essaâda (la maison du bonheur en arabe), réplique en miniature de la célèbre villa Taylor où Churchill et Roosevelt avaient scellé le sort de l’Afrique du Nord en pleine Seconde Guerre Mondiale. Ils aimaient passer de longues heures dans les Jardins Majorelle, du nom de ce peintre tombé amoureux des couleurs chatoyantes de la cité.

Et, lorsqu'au début des années 80 un promoteur immobilier avait menacé de les raser, ils décident de faire oeuvre de sauvegarde, achètent le terrain, l'atelier et la maison du peintre. Rebaptisée Villa Oasis, la propriété est devenue un lieu mythique. C'est dans ses jardins aujourd'hui ouverts au public que les cendres d'YSL ont été dispersées.

Alain Delon et Mireille Darc aussi font figure de précurseurs dans cette «colonisation touristique» qui n’ose pas dire son nom. Avec ses zelliges flamboyants, ses murs intérieurs peints au tadelakt, ses fenêtres voilées par des moucharabiehs, le riad qu’ils s’offrirent était à vrai dire un palais, le palais de la Zahia – la joie de vivre en arabe. Situé à deux pas de la Mamounia, c’est une immense bâtisse que des Occidentaux cousus d’or se repassent lorsque l’ennui menace.

Paul Getty Junior l’homme le plus riche des Etats-Unis, disait-on à la fin de seconde guerre mondiale, l’avait achetée en 1968 et en avait fait un bijou architectural en préservant son style d’origine grâce au concours de l’architecte Bill Willis, qui y ajouta une piscine dans une cour-jardin à l’abri d’un haut mur. Il l'avait ensuite cédé à une comtesse française au sang bleu, née La Rochefoucauld, avant que le couple d’acteurs ne le rachète à son tour.
Un vaudeville très Paris-Marrakech

Puis est arrivé Bernard-Henri Lévy, qui a fait de ce riad, tout proche d’un des palais du roi Mohammed VI, un salon de la vie politique franco-française où se croisent ténors de droite et grandes consciences de gauche.

Les alcôves de son salon marocain et de sa vaste salle à manger, qui forment des niches rectangulaires coiffées de plafonds en cèdre décorés, résonnent encore de l’intrigue amoureuse qui a passionné le Tout-Paris il y a quelques années: c’est là que Carla Bruni, venue en escapade avec l’éditeur Jean-Paul Enthoven, brisa le couple Raphaël Enthoven, le fils de Jean-Paul, et de Justine Lévy, la fille de BHL. Un vaudeville très Paris-Marrakech qui inspira deux romans, ceux de Justine et de Jean-Paul.

Jusqu’à sa chute, Dominique Strauss-Kahn faisait partie du cénacle. Et pour cause: plus personne en France ni dans la médina n’ignore que le désormais paria de la politique française dispose lui aussi d’un riad à quelques pas de babouches de celui de BHL. Dispose, car il n’est pas le propriétaire de la luxueuse demeure. Elle appartient pour l’essentiel à son épouse, la journaliste Anne Sinclair, qui l’aurait achetée à Laura Gomez, ex-femme de Kyle Eastwood, le fils de Clint – pour près de 500.000 euros.
Kech, hypnotique «base arrière»

Malgré la crise, l’investissement s’est révélé judicieux: la bâtisse, est aujourd'hui évaluée au bas mot à 3 millions d’euros par les professionnels.

DSK n’est pas le seul à avoir sa «base arrière» à Marrakech. Il a entre autres voisins un éphémère secrétaire d’Etat de l’ère François Mitterrand, Thierry de Beaucé, qui exploite depuis des années, avec son compagnon brésilien, le riad Madani, une ancienne demeure du grand vizir Glaoui, transformée en maison d’hôte de luxe avec jardin de rêve et piscine en terrasse sur plus de trois mille mètres carrés.


Les patrons du CAC 40 ne sont pas en reste. Sans parler des stars du Show-biz comme Jamel Debbouze, heureux propriétaire d’une villa dans le quartier huppé de Targa. Exemple parmi d’autres, Jean-René Fourtou, qui fut le tombeur du «maitre du monde», Jean-Marie Messier, avant de prendre sa place à la tête du groupe Vivendi - lequel contrôle le principal opérateur téléphonique du pays, Maroc Telecom -, a également ses habitudes à Marrakech. Des habitudes d’homme très riche. Il possède depuis plus de dix ans une propriété, Dar El Sadaka (La maison de l’amitié), installée dans une ancienne oliveraie de 13 hectares aux allures de musée fantasmagorique. Fourtou, comme Alain Carignon, l’ancien maire de Grenoble, qui réside également à Marrakech, sont des proches de Sarkozy. Ils avaient même été pressentis pour jouer les sous-marins pour la campagne de l’ex-président…

C’est un fait: Marrakech hypnotise. La ville attire comme la lumière un papillon. Presque tout le gotha français y possède son palais des mille et une nuits, surtout lorsque les bords de Seine ne sont plus cléments.

http://www.slateafrique.com/87299/retraite-doree-pour-sarkozy-marrakech-dsk

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   19/5/2012, 09:54


Ça gagne combien, un président à la retraite ?


A peine son mandat achevé, le président sortant, Nicolas Sarkozy, doit songer à sa reconversion. Mais Challenges nous rassure, ce choix ne devrait pas se faire dans la précipitation faute de ressource financière.




l'instar de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy "percevra une indemnité de 6 000 euros brut, accordée à tous les 'ex', quelle que soit la durée de leur séjour à l'Elysée".


A cette retraite de base s'ajoute également une indemnité mensuelle de 11 500 euros net s'il décide de siéger au Conseil constitutionnel. C'est le cas de ses aînés en la matière, Jacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing, bien que ce dernier avait choisi dans un premier temps de ne pas siéger au Conseil.
Nicolas Sarkozy bénéficiera également de primes de "sujétion spéciale" accordées par l'Etat pour "compenser les contraintes subies dans l'exercice des fonctions", dont le montant est laissé à discrétion.

Enfin, l'ancien chef de l'Etat disposera d'une "série d’avantages matériels" : appartement de fonction "meublé et équipé", deux policiers pour assurer sa sécurité, une voiture de fonction avec deux chauffeurs, sept collaborateurs, mais aussi des cartes de circulation illimitées sur Air France (en classe affaires) et à la SNCF (première classe).

Enfin, à l'étranger, Nicolas Sarkozy sera accueilli par l'ambassadeur de France et bénéficiera d'un"hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls". Ces dispositions ont été entérinées en 1985, par le premier ministre de François Mitterrand, Laurent Fabius.

Selon René Dosière, député apparenté PS de l’Aisne et spécialiste de la gestion des finances publiques, l'addition pour l'Etat est estimée à 1,5 million d'euros par an et par ancien président.

http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2012/05/ca-gagne-combien-un-president-la.html#more

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   5/6/2012, 16:17

L'ultime chutzpah !!
drunken

Eric Raoult propose Nicolas Sarkozy pour le prix Nobel de la paix

DOCUMENT - Le député UMP de Seine-Saint-Denis propose que l'ancien président de la République soit candidat pour le prix Nobel de la Paix. Eric Raoult souhaite que soit "reconnue la part essentielle de (son) action internationale durant son quinquennat pour le maintien de la paix dans le monde".

Une "campagne de soutien"à cette proposition sera organisée par le maire du Raincy dans les prochaines semaines.
http://lelab.europe1.fr/t/eric-raoult-propose-nicolas-sarkozy-pour-le-prix-nobel-de-la-paix-3017

[Document] La lettre d'Eric Raoult à ses collègues députés

Le Lab vous propose de lire les arguments détaillés énoncés par Eric Raoult pour inviter les députés français à "soutenir la proposition de candidature de Monsieur Nicolas Sarkozy à une promotion au prix Nobel de la Paix" :


Eric Raoult propose Nicolas Sarkozy pour le prix Nobel de la paix" border="0" alt="" />

Eric Raoult propose Nicolas Sarkozy pour le prix Nobel de la paix" border="0" alt="" />

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   15/6/2012, 12:51

Une info à mettre en parallèle avec l'abrogation de la loi pénale sur le harcèlement sexuel annoncée à la fin de la présidence Sarkozy.

Elle affirme que Nicolas Sarkozy a demandé une "gâterie" à une élue

Hier soir, Michel Denisot recevait Marie-Célie Guillaume, la directrice de cabinet de Patrick Devedjian dans "Le Grand Journal" de Canal +. elle vient d'écrire un livre, Le monarque, son fils, son fie f, à paraître le 14 juin aux éditions du Moment,

L'auteur a raconté que lors d'un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy, pour lui demander de l'argent destiné à un projet dans sa ville, une élue locale a reçu une demande un peu particulière du chef de l'Etat.

Celui-ci lui aurait réclamé en la recevant dans son bureau... "une gâterie", "alors qu'il était "très excité sexuellement".

"Sois gentille... Tu vois bien que j'ai besoin de me détendre! Allez c'est pas grand chose" aurait déclaré le Président de la République, "tu ne peux pas me laisser comme ça".
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-288282-morandini-zap-elle-affirme-que-nicolas-sarkozy-a-demande-une-gaterie-a-une-elue.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   11/11/2012, 19:26


Les casseroles de Sarkoléon le VRP:
pressions sur la Belgique
pour une vente d'armes au Kazakhstan

03 novembre 2012

Citation :

Tiens donc? Le Canard Enchaîné aurait souelvé un beau lièvre, qui agace bien les médias belges. Sarkoléon-le-tout-petit, dont on n'a décidément pas fini d'entendre parler dans le cadre de l'affaire Bettencourt, du financement de ses campagnes électorales par Khadafi ou Ben Ali également, de l'affaire Wildenstein, etc. est aujourd'hui impliqué dans une belle affaire de corruption liée à une vente d'hélicoptères d'EADS en 2011.

Que disent les médias belges? Que sarkoléon aurait fait accélérer le vote de la loi sur la transaction pénale en BELGIQUE pour vendre des armes d'EADS au Kazakhstan

La "transaction pénale" c'est cette loi débile inspirée par les Etats Unis, qui consiste à payer une amende au lieu de se prendre un procès au pénal, ce qui est une ineptie totale quand on connait la justice à double, voir triple vitesse de nos pays qui n'ont plus de "démocratiques" que le nom. En France, ce machin a été décidé par une simple ordonnance (donc pas voté par les élus du "peuple") dans une loi sur la pêche, en 2010.

En Belgique, ces "transactions pénales" sont élargies à un grand nombre de délits, et peuvent être réalisées tout au long de la procédure pénale, même en appel. La Belgique est un laboratoire pour ce genre d'innovation, et on peut être certains que ça va se faire très rapidement en France aussi. Donc: si tu as du fric, tu pourras échapper à la prison, même si tu es en plein procès en appel et que tu sors ton chéquier parce que tu sens que tu es carbonisé. Si tu n'as pas de fric, ben tu vas en taule. Rappelons qu'il faut, du moins pour l'instant, l'accord de la victime pour mettre en place une transaction pénale.

Et puis ce genre de loi, à mettre en parallèle avec la "médiation" dans les cas de viols de mineurs, de vol et autres crimes, servent à désengorger une pseudo justice à laquelle on ne veut surtout pas donner les moyens de fonctionner normalement.

Revevons à sarkoléon et à EADS.


La Belgique examinait lentement ce projet de loi sur la transaction pénale au printemps 2011. Mais, sarkoléon leur a dit de se presser et de s'arranger.

D'après Le Canard, le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev aurait conditionné un marché avec EADS au fait que M. Sarkozy tire d'affaire un certain Patokh Chodiev, ami de Nazarbaïev, impliqué, en Belgique, dans le dossier de corruption Tractebel. Installé en Belgique, M. Chodiev et deux associés kazakhs étaient poursuivis pour blanchiment, faux en écriture et association de malfaiteurs.

Chodiev a la nationalité belge depuis 1997 et vit à Londres. Avec deux autres oligarques (Ibrahimov et Mashkevich) il a fait fortune dans le minerai, le gaz, le pétrole et la banque. Il est l'un des principaux actionnaires de Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC), un des leaders mondiaux des ressources naturelles.

Sa nationalité belge, il l'a obtenue grâce à l'innénarrable bourgmestre de Waterloo, Serge Kubla, son voisin qui a fait classer le sulfureux dossier Fortunato Israël, cette maquerelle qi tenait un réseau de call girls destiné à favoriser les gros contrats, et qui était aussi un client assidu du Dolo, le fameux club bruxellois dans lequel Nihoul, l'ami de Dutroux, avait ses habitudes.

On ne sera pas étonné que cette naturalisation ait été faite de manière illégale puisque Chodiev ne parlait pas un mot de français, de néerlandais ou d'allemand, les trois langues officielles. En plus de cela, un rapport de la Sécurité d'Etat mentionnait les connexions mafieuses de Chodiev. Comme quoi, tous les immigrés ne sont pas logés à la même enseigne. D'ailleurs, la procédure concernant la bande de Chodiev a été incroyablement longue.

Alexander Mashkevich non plus n'est pas n'importe qui: jusqu'en 2011 il était président du Congrès juif eurasiatique, et il aurait aussi financé la campagne de 2005 du président d'Ukraine, Viktor Iouchtchenko, à coups de dizaines de millions de dollars. Il a aussi facilité la libération de soldats israéliens aux mains du Hezbollah.

Chodiev, le plus riche belge en 2007 selon Forbes, et ses copains Ibrahimov et Mashkevich ont été impliqués dans une affaire remontant à 1996, pour de faux, usage, blanchiment et association de malfaiteurs dans le cadre des activités de la firme Tractebel. au Kazakhstan. 55 millions de dollars de commissions occultes auraient été versés dans le cadre d'un contrat.

La clique de sarkoléon s'emmêle

Chodiev est donc mal barré en belgique, et le président Kazakh dit qu'il veut bien acheter des armes et verser toutes les commissions qui vont avec (à ceux qui ont facilité la signature dudit contrat...) mais seulement si Chodiev est tiré d'affaire. Des conseillers de sarkoléon appaellent alors Armand De Decker, ex vice président du Sénat belge qui a reprises activités d'avocat (lire "de lobbyiste"), afin de s'assurer que "la proposition de loi sur l'extension de la transaction pénale à une série de délits serait votée sans retard et s'appliquerait à M. Chodiev et ses deux coïnculpés", nous dit l'agence de presse Belga. Evidemment, De Decker nie.

Mais, les faits sont là: la proposition de loi a été adoptée en mars 2011, et en août 2011, Chodiev et ses copains ont obtenu l'annulation des poursuites contre le paiement de 23 millions d'euros. En même temps, le président kazakh signait les contrats de vente de quarante-cinq hélicoptères.

L'affaire devait en effet être importante; Claude Guéant, Jean-François de Rosaies, conseiller de l’ombre de Guéant, ex proche de Pasqua et grand ami de De Decker, et Catherine Degoul, avocate de Chodiev à Paris, auraient ainsi contacté De Decker.

L'affaire devait en effet être importante; Claude Guéant, Jean-François de Rosaies, conseiller de l’ombre de Guéant, ex proche de Pasqua et grand ami de De Decker, et Catherine Degoul, avocate de Chodiev à Paris, auraient ainsi contacté De Decker.

Question: combien ont touché tous les intermédiaires de contrat? En tout cas, ce n'est certainement l'hypothétique commission parlementaire d'enquête sur cette usine à gaz qui nous le dira. Déjà, les contre feux sont allumés, l'enfumage commence.

Source
http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/11/03/25489201.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   8/1/2013, 03:24

Takieddine balance: Les 400 millions d'€ de Khadafi, la guerre en Libye, le rôle du Qatar / ONPC



_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   14/1/2013, 14:55

Libye: Berlusconi dénonce Sarkozy


IRIB- Ce qui s’est passé, en Libye, n’était pas et n’est pas une Révolution.

Chaîne de l’Union de la Syrie sur YouTube, page pour soutenir le Président Bachar al-Assad, networknews, nouvelles du réseau transmis Tartous, réseau d’Alep Sham Pro, news, pour vous Syrie Assad …
«http://www.youtube.com/watch?v=6ao3xYydkxg». Le 12 Janvier 2013.

»Mouammar Kadhafi était adoré par son Peuple« et »Ce qui s’est passé en Libye n’a rien à voir avec une Révolution ni la Démocratie» … »Sarkozy et les Avions Français ont attaqué la Libye avant l’adoption d’une Résolution des Nations-Unies -Les Forces Aériennes Bombardaient Benghazi« : Silvio Berlusconi le Vendredi 11 Janvier 2013, interview par la ChaîneItalienne ACAI .

C’est la Deuxième fois que Silvio Berlusconi emboîte le pas à Ziad Takieddine et donne, dans ce type de Déclarations, toujours en Echo à Z.Takieddine .

- La Première fois, vers Juillet 2012, après les Révélations de Médiapart.Web, confirmées par l’Ancien Premier Ministre Libyen, Bagdhadi Al-Mahmoudi, puis, Ziad Takieddine -{ Bagdhadi Al-Mahmoudi qui est, actuellement, en Prison, en Libye, torturé et cassé, chaque jour, comme affirment son Avocat Français Maître Marcel Cécaldi et Ziad Takieddine ; et qui attend les suites de son Procès, en Libye, dernièrement, reporté, pour des raisons de santé .} – Selon lesquels la Campagne Electorale de Nicolas Sarkozy en 2007 avait été Financée par le Régime Libyen. Silvio Berlusconi était intervenu, quelques jours suivants, affirmant que »Ce qui s’est passé, en Libye, était une Intervention Etrangère à l’Initiative de Sarkozy, Arrogant et une Ingérence«.

- La Deuxième fois . Après les Confirmations par Ziad Takieddine l’homme d’Affaires Franco-Libanais, invité à une Emission de L.Ruquier sur France 2 .TV . Le Samedi 05 Janvier 2013 . Le Vendredi 11 Janvier 2013, Silvio Berlusconi appuie les révélations de Ziad Takieddine qui affirmait chez Ruquier que : »La Guerre contre la Libye a été entièrement fabriquée, purement artificielle« ,…, »Plus de 80.000 Civils ont été Tués par l’OTAN» , « Qui n’ont pas été déclarés», »L’Etat Libyen a porté plainte contre N.Sarkozy« ,…, »Plus de 400 millions d’Euros ont été versés par la Libye à N. Sarkozy« ,…, »Si Dictateur … Ceux qui ont dirigé la France sont bien pires et plus corrompus que le Dirigeant Libyen» : Ziad Takieddine le 05-01-2013 sur TF2.Ruquier . …Mouammar Kadhafi avait dit : »Il faudra que Sarkozy rende l’Argent qu’il a pris à la Libye» ; quelques jours après l’Intervention de la Coalition des 40 Pays contre la Libye, en mars 2011.

L’Ex-Premier ministre Italien, Silvio Berlusconi, a déclaré, Vendredi 11 Janvier 2013 : »Ce qui s’est passé, en Libye, n’était pas une Révolution ; mais une Interférence avec la France».

Dans l’Interview à l’Agence de Presse Italienne ACAI , Berlusconi a déclaré : »Ce qui est arrivé, en Libye Arabe, n’est pas une Révolution du Peuple. Kadhafi était adoré par ses Citoyens. Le Peuple Libyen n’avait pas la liberté ; mais il obtenait le pain et le logement gratuit«.

Berlusconi croit que se qui s’est passé en Libye est conformément à la »Décision du Gouvernement Français d’y aller et d’Intervenir dans le Cadre d’un Conflit Interne et présenté à la Communauté Internationale, dans le Cadre d’une Révolution» , sachant que l’Italie a participé à la Campagne aérienne contre la Libye et S.Berlusconi, en tant que Premier ministre.

Berlusconi a déclaré que le Président Français N. Sarkozy était partial , parce-qu’il est allé, en Libye, et a vu toutes ces grandes affiches aux dimentions de 30m x 15 de Kadhafi ; et il m’embrasse et me dit : »Ce Jour de la Vengeance» ,(en Mémoire de la Fin du Colonialisme ), allumé de convialité ; renvoyé à ses partisans, qui disent: »Berlusconi et l’Italie, il nous volent tout le Gaz et le Pétrole».

N. »Sarkozy a attaqué, les Avions Français ont attaqué la Libye, avant qu’une décision aux Nation-Unies aie été prise ; les Forces de Bombardement avaient été envoyées à Benghazi» : Berlusconi .

Berlusconi est venu dire »Maintenant, nous voyons tout ce qui s’est passé au Printemps arabe ; des Saisons ont été Invitées. Il y a beaucoup de soucis, pour tout le monde, et pouquoi ? Apparement et en arrière plan du Pays . Et qui n’avait rien à voir avec la Démocratie». Berlusconi .

http://french.irib.ir/info/afrique2/item/236588-berlusconi-ce-qui-s%E2%80%99est-pass%C3%A9-en-libye-n%E2%80%99%C3%A9tait-pas-une-r%C3%A9volution-mais-une-ing%C3%A9rence-de-la-france

PS : Évidemment ce n'est pas la petite SARL Sarkozy & co qui a décidé de détruire la Libye . Il y a des intérêts bien plus puissants derrière ces racailles mais Takieddine et Berlusconi font mine de l'ignorer.

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   25/1/2013, 21:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   21/4/2013, 14:12


Nicolas Sarkozy, conférencier pour Goldman Sachs

Il fut un temps où Nicolas Sarkozy n’aimait pas le monde financier. « Une certaine idée de la mondialisation s’achève avec la fin d’un capitalisme financier qui avait imposé sa logique à toute l’économie et avait contribué à la pervertir. L’idée de la toute-puissance du marché qui ne devait être contrarié par aucune règle, par aucune intervention politique, était une idée folle », expliquait-il à Toulon le 25 septembre 2008.


La crise n’est pas finie. Mais manifestement Nicolas Sarkozy a changé d’idée. Les banquiers lui semblent devenus très fréquentables. De plus en plus même. Et cette fréquentation assidue du monde bancaire, qui ne fait rien gratuitement, mérite que l'on y prête attention.

Nicolas Sarkozy se propose ainsi de participer à une nouvelle conférence organisée par une banque, et pas n’importe laquelle : Goldman Sachs.

Le 3 juin prochain, Nicolas Sarkozy doit intervenir à l’hôtel Intercontinental de Londres devant un aréopage de financiers et de grandes fortunes pour disserter sur l’Europe et la politique européenne, à l’invitation de la plus célèbre banque de Wall Street, comme l’indique le site de la banque. Il est présenté comme président of the French Republic et non comme former (ancien), les dates entre parenthèses rappelant juste qu'il ne l'est plus. Il sera le seul homme politique à parler dans ce colloque aux côtés d’économistes.

Goldman Sachs ne publie pas en ligne le tarif pour assister à cette réunion. Mais c’est le genre de colloque auquel on ne peut assister qu'en déboursant plusieurs milliers de livres. D’autant, comme le signale la banque, que la conférence est déjà pleine et qu’il faut s’inscrire sur la liste d’attente. En contrepartie, les intervenants de ces conférences sont royalement payés. Combien ? La banque n’a pas répondu à nos questions sur les motifs qui l’ont poussée à inviter Nicolas Sarkozy et sur le montant de sa rétribution. Selon différentes informations déjà parues dans la presse, Nicolas Sarkozy fait désormais partie du petit club des célébrités mondiales percevant plus de 100 000 dollars (76 400 euros) par intervention.

Qu’attend Goldman Sachs d’une telle prestation ? S’étant installée au cœur du dispositif européen, avec de nombreux hommes de confiance dont le plus illustre est le président de la BCE, Mario Draghi (voir Europe : les hommes de Goldman Sachs), la banque américaine n’a guère besoin des lumières de Nicolas Sarkozy pour expliquer ce qui se passe à Bruxelles ou Francfort. S’agit-il alors de remerciements pour services rendus dans le passé, ou prennent-ils une option au cas où Nicolas Sarkozy redeviendrait président, comme lui-même et ses proches semblent en caresser l’idée, alimentant l’opinion par de nombreux sondages ?
Goldman Sachs, en tout cas, a l’air de placer Nicolas Sarkozy sous sa haute protection. Dans le tour de table de son fonds d’investissement Columbia investment, révélé par Mediapart, on retrouvait parmi les personnes associées Simon Robertson, un banquier anglais ancien président de Goldman Sachs Europe.

Better than Goldman

Nicolas Sarkozy avait annoncé qu’après son départ de l’Élysée, il entamerait une nouvelle vie, loin de la France. Il n’a jamais caché vouloir faire de l’argent et marcher sur les traces de l’ancien ministre britannique Tony Blair, qui s’est constitué en quelques années une fortune estimée à plusieurs millions de livres. Même si elles se veulent discrètes, ses prestations sont extrêmement ciblées et rémunératrices.
Début septembre, Nicolas Sarkozy avait démenti l’animation d’une réunion organisée par la banque Morgan Stanley pour 250 000 euros. Mais trois semaines plus tard, il figurait comme invité à une réunion privée donnée à New York le 11 octobre 2012. Cette dernière était organisée par la banque brésilienne BTG Pactual. Il était alors le seul participant qui n’était pas originaire d’Amérique du Sud.

Dix jours plus tard, le 22 octobre exactement, il se rendait au Brésil pour participer à un colloque organisé par la même banque BTG Pactual, appréciant décidément beaucoup Nicolas Sarkozy.

Nommée par la presse le Goldman des Tropiques, cette banque et ses dirigeants méritent un moment d’attention. Son principal dirigeant, Andre Esteves, est à l’origine de la réussite de l’établissement. Simple analyste, il a fini par en prendre la tête en la rachetant à ses propriétaires. En 2006, il l’a vendue pour 3,1 milliards de dollars au suisse UBS, décidé à en faire le bras armé de son activité de gestion de fortune au Brésil, avant de créer un nouveau fonds BTG – pour Banking and trading group mais certains disent pour Better than Goldman (mieux que Goldman Sachs).

Deux ans plus tard, il a racheté à UBS la banque qu’il lui avait vendue pour seulement 2,5 milliards de dollars. Beaucoup se sont étonnés de cette transaction très en défavorable pour la banque suisse, ce qui n’est pas dans ses usages. Il est vrai qu’à l’époque, UBS avait quelque difficulté avec les autorités brésiliennes, qui accusaient la banque de fraude fiscale et de blanchiment, en organisant la fuite des grandes fortunes en dehors du pays. Un air de déjà-vu.

Renommée BTG Pactual, la banque, détenue par une holding basée aux Bermudes, est devenue la première banque d’investissement au Brésil. Elle est très active à Londres. Elle y a embauché un banquier français, Charles Rosier, ancien de Goldman Sachs avant de devenir responsable pour UBS de la France, de la Belgique, de l’Espagne et du Portugal.

Lors de son voyage « privé » au Brésil, Nicolas Sarkozy a été reçu par la présidente brésilienne, Dilma Rousseff. Il y fut beaucoup question alors du contrat « historique » des Rafale à l’armée brésilienne, ardemment soutenu par Nicolas Sarkozy pendant sa présidence. La presse brésilienne a longuement évoqué aussi les ambitions de la BTG Pactual en Afrique – elle a créé un fonds d’investissement doté de 1 milliard de dollars – et de l’aide que pourrait lui apporter Nicolas Sarkozy, grâce à ses contacts sur le continent africain, notamment dans les mines.

C’est à nouveau une banque qui a été à l’origine du troisième colloque de Nicolas Sarkozy. À l’invitation d’Alfa Bank, bras financier d’un énorme conglomérat russe, il s’est rendu à Moscou le 13 novembre. Il était l’invité de l’oligarque Mikhaïl Fridman, lancé du temps de Boris Eltsine, pour la remise de prix « sur les meilleurs investissements en Russie ». Là encore, le déplacement de l’ancien chef d’État n’a, semble-t-il, pas été gratuit. « C’est une pratique courante que d’anciens dirigeants se rendent à des événements pour de l’argent », rapportait un témoin cité par le quotidien Izvestia, qui dévoila l’information. Lors de ce déplacement à Moscou, Nicolas Sarkozy fut reçu en grande pompe par Vladimir Poutine.

Que des amis

Le dernier voyage de l’ancien chef de l’État a été, lui, des plus officiels. Le 11 décembre, Nicolas Sarkozy s’est rendu à Doha, sur l’invitation personnelle de l’émir du Qatar, pour donner sa première conférence publique dans le cadre du forum mondial du sport. Une manifestation montée par Richard Attias, le mari de Cécilia. Nicolas Sarkozy, grand ami du Qatar, s’est beaucoup démené pour introduire l’émirat auprès de la fédération internationale de football (Fifa), présidée par son autre ami, Michel Platini. Hasard ? Le Qatar a obtenu, à la surprise générale, la Coupe du monde de football en 2022.
À la tribune, Nicolas Sarkozy a plaidé pour que le calendrier de cette manifestation soit changé, et que la manifestation puisse avoir lieu en hiver plutôt qu’en été, comme d’habitude. La chaleur étant insupportable en été au Qatar.

Officiellement, bien évidemment, ce voyage était absolument à titre gracieux. Mais dans le même temps, Nicolas Sarkozy, sous ses habits d’avocat d’affaires, défendait la cause du Qatar auprès du roi du Maroc, « un ami ». Celui-ci, en effet, avait mis son veto au rachat de la participation détenue par Vivendi – autre ami de Nicolas Sarkozy –, dans l’opérateur téléphonique Maroc Telecom, par le Qatar. La confusion des genres est totale.

En retour, le Qatar, comme l’a expliqué le Financial Times, était prêt à investir quelque 250 millions d’euros dans le fonds d’investissement de Nicolas Sarkozy. Là aussi, il semble que le Qatar voulait autant adresser des remerciements sur le passé que prendre une option sur l'avenir. Mais les révélations publiques sur ce fonds ont refroidi les ardeurs de l’ancien président. Officiellement, comme l’expliquent des proches, Nicolas Sarkozy préfère mettre en veilleuse ce projet, afin de ne pas obérer ses chances de revenir sur le devant de la scène politique. Mais en arrière de la main, comme le prouve sa nouvelle invitation par Goldman Sachs, il n’a pas renoncé « à faire de l’argent ».

Jusqu’à quand Nicolas Sarkozy pourra-t-il ainsi continuer à nager en plein conflit d’intérêts ? Il semble en effet difficile d’être à la fois membre du Conseil constitutionnel, tout en monnayant ses relations et ses contacts tantôt comme animateur de conférences, tantôt comme avocat d’affaires voire comme conseiller de fonds d’investissement, et en prétendant pouvoir rejouer un rôle politique à l’avenir. L’incompatibilité entre ces différentes fonctions est patente, et le silence du Conseil constitutionnel détonant.

Parmi toutes ses fonctions et tous ses déplacements, Nicolas Sarkozy n’a pas mis sa renommée et sa disponibilité au service de causes humanitaires, comme la faim dans le monde, l’illettrisme, le paludisme, le sida ou la recherche médicale... Faute de temps, sans doute.

http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2013/04/lolnicolas-sarkozy-conferencier-pour.html#more
Revenir en haut Aller en bas
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   2/5/2013, 19:19

Comment camoufler le Libyan-Gate UMP/Sarkozy avec 2 tableaux ?

Citation :

Tableaux à 500.000 euros : la version de Guéant contredite par le ministère de la Culture

Après la découverte sur son compte en banque d'un virement de 500.000 euros depuis l'étranger, Claude Guéant s'était défendu en début de semaine, expliquant avoir vendu deux tableaux de l'artiste Andries van Eertvelt. Or, le ministère de la Culture affirme n'avoir trouvé trace d'aucun certificat d'exportation, obligatoire pour une telle transaction vers l'étranger.



Une perquisition au domicile de Claude Guéant avait également permis aux enquêteurs de retrouver des factures en liquide © Maxppp

C'est une partie de la défense de Claude Guéant qui se retrouve mise à mal par cette révélation. Battant en brêche la version de l'ancien ministre de l'Intérieur, le ministère de la Culture a indiqué à France Info n'avoir reçu aucune demande de certificat d'exportation pour une vente de deux tableaux de l'artiste flamand Andries van Eertvelt. Et pourtant, ce document administratif est obligatoire pour vendre des oeuvres dont la valeur dépasse 150.000 euros à l'étranger.

La vente de deux tableaux d'Andries van Eertvelt est un des arguments de Claude Guéant pour expliquer le virement de 500.000 euros retrouvé sur son compte, un fait révélé par le Canard enchaîné en début de semaine. Selon sa version, il les a vendus à un avocat malaisien.


Audio à la source "Les règles sont simples" : Didier Rykner, directeur de la rédaction de La Tribune de l'Art

Si ces fonds proviennent bien de la vente des deux tableaux, l'ancien ministre de l'Intérieur n'a donc pas respecté la loi ; l'"exportation illégale de trésors nationaux" est passible de deux ans d'emprisonnement. Autre solution : l'acheteur a, pour l'instant, laissé les tableaux en France, ce qui ne nécessiterait donc pas de certificat d'exportation.

Par ailleurs, la société Artprice, sollicitée par l'Agence France Presse, a évalué la "valeur type" d'une huile sur bois de 30 à 60 cm du peintre Andries van Eertvelt représentant des bateaux en mer, comme ceux évoqués par Claue Guéant : "15.127 euros".

http://www.franceinfo.fr/justice/versement-de-500-000-euros-la-defense-de-claude-gueant-contredite-par-le-min-973671-2013-05-02

________________

Il y a 10 ans...
Ministre du budget et porte parole du gouvernement de Balladur du 29 mars 1993 au 19 janvier 1995....

« Nous sommes dans une société de communication, il faut des signals. » (un signal _ des signaux)
Sarkozy de nagy-bocsa

Cité par Serge André Yourevitch Verebrussoff de Beketch
1993-04-07 Emmanuel Ratier
à UNE heure après Sanofi-Pierre Berger-YSL—SARKOZY
http://sdebeketch.com/category/emissions-1993
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   9/7/2013, 22:09

Sarkozy va-t-il devoir rembourser les 11 millions d'euros de l'UMP ?
Créé le 08-07-2013

Citation :

Nicolas Sarkozy se serait porté caution solidaire du prêt de 11 millions d'euros que l'UMP doit rembourser au 31 juillet après le rejet des comptes de campagne de 2012.

"Scénario noir" pour l'ex-président. Selon "Le Monde", Nicolas Sarkozy s'est porté caution solidaire du prêt de 11 millions d'euros* que l'UMP doit rembourser au 31 juillet après le rejet des comptes de campagne de 2012 par le Conseil constitutionnel.

Ces 11 millions d’euros, que le parti n’a pas récupéré, découlent du rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil Constitutionnel**, et viennent s’ajouter aux 44 millions de dette que comptait déjà le parti en 2011.

"Dans un scénario noir, il pourrait être amené à payer lui-même la facture si le parti n'y parvenait pas", écrit ainsi Alexandre Lemarié, pour "Le Monde".

Nicolas Sarkozy sera présent pour délivrer un "message de soutien" à son parti***, lors de la réunion, convoquée par le président de l'UMP Jean-François Copé, qui se tiendra à 17 heures au siège du parti.


*
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/07/08/nicolas-sarkozy-contraint-de-replonger-dans-la-vie-interne-de-l-ump_3444047_823448.html
**
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130704.OBS6517/pourquoi-les-comptes-de-campagne-de-nicolas-sarkozy-ont-ils-ete-rejetes.html
***
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130708.OBS8409/comptes-invalides-sarkozy-attendu-a-l-ump-pour-une-reunion-de-crise.html


source avec vidéo de Jupé
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130708.OBS8452/sarkozy-va-t-il-devoir-rembourser-les-11-millions-d-euros-de-l-ump.html

Retour de Nicolas Sarkozy : satisfaction chez les cadres UMP


«Sarkothon» : déjà plus de 2 millions d'euros récoltés par l'UMP

http://www.liberation.fr/politiques/2013/07/08/l-ump-mobilise-autour-du-sarkothon_916784

Citation :
8 juillet 2013

Décryptage La souscription lancée par l’UMP pour renflouer ses caisses se poursuit, grâce à la forte mobilisation médiatique du parti d'opposition.
Par KIM HULLOT-GUIOT

Après la confirmation par le Conseil constitutionnel, jeudi dernier, de l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, l'UMP a lancé une «souscription nationale» afin de renflouer ses caisses. Objectif : réunir les 11 millions d'euros qui ne seront pas remboursés par l'Etat. Décryptage.

Où en est la collecte ?

Ce lundi matin, la trésorière de l’UMP, Catherine Vautrin, affirmait sur Europe 1 que 2,1 millions d’euros avaient déjà été récoltés. Au siège de l’UMP, on précise qu’il ne s’agit que des dons effectués par virement, en ligne, «déjà crédités sur le compte de l’UMP». Les chèques reçus par la Poste ne sont donc pas encore comptabilisés.

Le don médian (c’est-à-dire que 50% des dons sont d’un montant inférieur et 50% d’un montant supérieur) se situe autour de 100 euros, selon un responsable presse de l’UMP, qui n’était ce matin pas en mesure de donner le nombre de participants. La Fête de la Violette, réunion de la Droite Forte qui a eu lieu samedi à La Ferté-Imbault, a été l’occasion de récolter «beaucoup de dons», selon ce même responsable.

Depuis la confirmation du rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, par le Conseil constitutionnel jeudi dernier, Catherine Vautrin se veut encourageante. Si les 315 000 adhérents de l’UMP versent au parti 35 euros chacun, a-t-elle estimé, les 11 millions seront réunis.

Quel est le plan de bataille de l’UMP ?

D’abord, marteler l’appel au don sur tous les réseaux sociaux et médiatiques. «Depuis jeudi, il n’y a pas un article sur l’UMP ou une demi-heure sur les chaînes tout info où on ne parle pas de la grande souscription», se réjouit-on au siège du parti. «Nous saluons le fait que les gens se mobilisent, il faut continuer», poursuit-on. Ce lundi soir, après la réunion du bureau politique extraordinaire auquel doit assister Nicolas Sarkozy, le chef du parti, Jean-François Copé, sera d’ailleurs sur TF1 au journal de 20 heures pour relayer le message.

Ensuite, mobiliser les réseaux d’adhérents et de sympathisants, via des mailings. Le 6 juillet, l’ancienne députée socialiste (dont l’élection a été invalidée) Corinne Narassiguin affirmait sur Twitter que les adresses mail des Français de l’étranger, fournies au moment de l’inscription sur les listes électorales, étaient utilisées par l’UMP pour faire de la retape. Ce que le parti dément.

Enfin, convaincre que c'est la démocratie qui sortirait gagnante de la mobilisation, et pas seulement l'UMP. Depuis l’annonce du Conseil constitutionnel, l’UMP met en avant l’attachement à la démocratie pour inciter à «sauver» le principal parti d’opposition, comme en témoigne le message publié vendredi sur la page Facebook de Nicolas Sarkozy : «Cette situation (...) met en péril la formation qui doit préparer l’alternance tellement nécessaire au socialisme. Au-delà de la seule UMP, cet état de fait doit concerner tous ceux qui sont attachés au pluralisme».  Le leader de la Droite Forte, Geoffroy Didier, incitait quant à lui ce week-end les socialistes à donner, toujours au nom de la démocratie. «Que l’on soit de droite ou de gauche, chacun doit ressentir aujourd’hui un malaise de voir le premier parti politique de France et le principal parti d’opposition asphyxié financièrement. Si j’étais militant socialiste, je verserais de l’argent à la souscription», déclarait-il ainsi au Point.fr.

L’UMP affirme par ailleurs qu’aucune mobilisation spéciale en direction des gros donateurs habituels n’est prévue. Du reste, le parti d’opposition est actuellement en train de négocier avec ses créanciers pour échelonner le remboursement des 11 millions d’euros, qui portent la dette totale à 55 millions, selon La Tribune.

Mobilisation de la droite ou élan démocratique ?

Il y a «un élan de solidarité des Français, un élan républicain», nous dit-on à l’UMP. Des personnalités de gauche auraient même fait savoir qu’elles appuyaient la démarche. Mieux, le parti jouerait à «qui perd gagne», puisqu’il aurait enregistré dans la tempête de nouvelles adhésions. «Les dons viennent surtout des militants, ou de gens qui en profitent pour adhérer, explique-t-on rue de Vaugirard. Il y a un élan de rassemblement du peuple de droite». En fait, pour tout don supérieur ou égal à 35 euros – montant de la cotisation annuelle au parti –, il suffit de cocher une case au moment du paiement pour devenir adhérent.

Que va prendre en charge le Trésor public au final ?

Le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca ricanait dimanche sur Twitter : «La meilleure façon de répondre au matraquage fiscal socialiste : un don à l’UMP qui est déductible ! Joindre l’utile à l’agréable...». Sur le site de l’UMP, la déduction fiscale est calculée automatiquement lorsque l’on sélectionne un montant (voir photo ci-dessous). De quoi inciter à donner plus.



De fait, les dons aux partis politiques, au même titre que les sommes versées à des associations reconnues d’utilité publique, sont déductibles des impôts à hauteur de 66%, pour un maximum de 7 500 euros par an (15 000 euros par foyer fiscal), et dans la limite de 20% du revenu imposable. Mais si le don excède ces 20%, la déduction peut être étalée sur cinq ans.

Ainsi, pour un don de 100 euros, il est possible de déduire 66 euros de sa déclaration d’impôt. 110 000 dons de 100 euros coûteraient donc, en manque à gagner, 7 260 000 euros au Trésor public... On n’est pas si loin des 11 millions qui ne seront pas remboursés.

Il est donc impossible d’évaluer aujourd’hui à combien s’élevera la somme prise en charge, in fine, par l’Etat. D’autant que les donateurs peuvent décider de verser moins cette année aux associations caritatives auxquelles ils donnent habituellement. Une possibilité à laquelle ont choisi de risposter joyeusement des internautes, qui ont créé le site «Je préfère.fr» pour inciter à donner plutôt à une association (Amnesty International, Acrimed, Unicef, etc.) qu’à l’UMP...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   31/10/2013, 11:12

Petite mise jour des casseroles


Citation :


Comptes de campagne : les sondages fantômes de Nicolas Sarkozy

Mediapart a consulté en avant-première le compte de campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, facture par facture. Une incongruité saute immédiatement aux yeux : aucun achat de sondages n'a été déclaré alors que deux contrats d'analyses d'études ont bien été passés.

Nicolas Sarkozy, zéro sondage au compteur ? Pendant sa campagne présidentielle, l’ancien chef de l’État est censé n'avoir acheté aucune étude d'opinion. Son trésorier n'a rien déclaré, pas la moindre enquête sur les intentions de vote des Français ni le moindre test qualitatif sur ses propositions phares. C'est ce que Mediapart a découvert à la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), en feuilletant celui de l'ancien candidat UMP, facture par facture. Difficile à croire.
article payant
http://www.mediapart.fr/journal/france/281013/comptes-de-campagne-les-sondages-fantomes-de-nicolas-sarkozy

reportage
Karachi: L’argent, le sang et la démocratie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   4/12/2013, 11:58

Exclu Topdoc - Financement de la présidentielle 2007 : Un nouveau témoignage accable Nicolas Sarkozy



Citation :
Nous soutenir : http://www.kisskissbankbank.com/fr/pr...

Nous suivre : www.facebook.com/apocalypse.france

Musique : http://www.junodownload.com/products/...

La crise est là, elle atteint tous les milieux : l'économie s'écroule, la classe politique est rongée par les scandales à répétition (Cahuzac, Bettencourt, financement des campagnes électorales...), la France profonde se soulève (« bonnets rouges »...), les crispations communautaires se multiplient, la France est ridiculisée à l'étranger (Syrie...), l'armée est balayée, le gouvernement fait passer au forceps des lois rejetées par l'opinion (« mariage pour tous »), les sondages démontrent un rejet massif de la politique telle qu'elle est menée depuis des années, voire des décennies. Nous assistons à la chute progressive et sans précédent de la France traditionnelle telle que l'ont connue et aimée les Français. Le moral des Français est à zéro tandis que la morale publique se trouve au-dessous du niveau zéro !

- « Apocalypse France » dresse le constat de cette crise d'une ampleur sans précédent en allant à la rencontre des principaux acteurs de la révolte qui gronde, ceux que l'on n'entend jamais s'exprimer à la télévision et qui pourtant représentent l'avenir et une chance de sortir du marasme.

- Il s'agit aussi d'une enquête de fond. Nous y faisons des révélations (« révélation » est le sens premier du mot apocalypse) qui vont faire trembler ceux qui s'en sortent d'habitude grâce à la connivence qu'ils entretiennent avec les journalistes. Le teaser lancé avec cet appel aux dons fournit une bonne idée de ce que va contenir ce premier documentaire.
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/apocalypse-france

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   12/12/2013, 20:44


Je te rajoute celui là
http://blogs.mediapart.fr/blog/apocalypse-france/041213/video-choc-abdallah-senoussi-explique-les-raisons-du-financement-de-la-campagne-de-nicolas-sa

La menace se rapproche, depuis le temps que les médias nous en parle...(ils n'arrêtent pas)
http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203185890630-sarkozy-je-ne-peux-pas-ne-pas-revenir-636501.php
En même temps c'est Borloo qui parle, mais comme Napoléon a son époque il va peut être faire une nouvelle campagne sur Paris. On verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   12/12/2013, 21:53

Un petit rappel
"SARKOZY, ISRAEL ET LES JUIFS" :
LE LIVRE QUI EFFRAYE LES DIFFUSEURS !



Citation :
Mise en ligne le 23 mai 2009

Peut-on critiquer Israël en France sans être qualifié d'antisémite ? D'après l'historien Paul-Eric Blanrue, collaborateur au magazine "Historia", une dictature de la pensée unique a été instaurée sur ce sujet. Voici un extrait de l'entretien exclusif qu'il a consacré à l'affaire suscitée par son dernier livre : "Sarkozy, Israël et les juifs" (Ed. Oser Dire, mai 2009, à commander directement sur le site : oserdire.com). Un ouvrage qui a dû être édité en Belgique et que le diffuseur a refusé de distribuer en France ! La suite de l'entretien (1h30) se trouve sur le site : radiovraimentlibre.com.

http://www.youtube.com/user/ezrapound3001
7 petites vidéos sur le sujet avec Blanrue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   17/4/2014, 22:12

Carla Bruni-Sarkozy: « mon premier fils a été circoncis… Et je suis folle d’Israël ! »

L’ancienne Première dame de France et chanteuse Carla Bruni a dit être «folle d’Israël», où elle doit donner un concert le 25 mai, dans une interview publiée vendredi par un quotidien israélien.



Carla Bruni-Sarkozy, 46 ans, a indiqué à Yediot Aharonot qu’elle était déjà venue deux fois en Israël: une fois en tant que top model, et une autre lors d’un voyage officiel de son mari, l’ex-président Nicolas Sarkozy.

«Je suis folle d’Israël», a-t-elle confié. «C’est plein de vie». Carla Bruni a précisé que son père était juif ainsi que l’un des grands-pères de son mari.

Son fils Aurélien, né en 2001 d’une relation avec le philosophe Raphaël Enthoven, a été à la fois circoncis et baptisé, a-t-elle ajouté.

«Son père est juif et je lui ai donné le cadeau d’un double héritage», a expliqué Carla Bruni.

«Je suis née d’une mère catholique et d’un père juif, et ce qui est important pour moi, c’est l’ouverture», a-t-elle dit, tout en précisant vivre «comme une laïque».

L’ancienne top model a déclaré qu’elle souhaitait emmener son époux et Aurélien en Israël à l’occasion de son concert à Tel-Aviv. «Si mon mari vient, nous resterons peut-être quelques jours de plus. Je veux emmener mon fils en Israël pour qu’il découvre» ce pays, a-t-elle dit.

http://jssnews.com/2014/04/11/carla-bruni-sarkozy-mon-premier-fils-a-ete-circoncis-et-je-suis-folle-disrael/

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   3/6/2014, 20:32

l'après concert !

Sarkozy dit avoir rencontré Poutine en Russie


L’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy a déclaré avoir rencontré dans la journée le président russe Vladimir Poutine en Russie, où il a accompagné son épouse, la chanteuse Carla Bruni, qui a donné dans la soirée un concert à Moscou.

«Je l’ai rencontré», a-t-il déclaré à l’AFP à l’issue du concert, sans préciser le lieu de cette rencontre. «On a même déjeuné ensemble», a-t-il ajouté.
Interrogé sur la teneur de ses entretiens avec M. Poutine, M. Sarkozy n’a pas répondu, faisant un geste vague de la main et un hochement de tête.
M. Poutine se trouvait lundi à Sotchi, dans le sud de la Russie.
Plusieurs médias français avaient indiqué ces derniers jours que M. Sarkozy, éclaboussé en France par un scandale financier au sein de son parti, l’UMP, rencontrerait Vladimir Poutine en Russie lundi, trois jours avant un entretien à Paris du président russe avec le chef de l’Etat français François Hollande.



http://www.lalsace.fr/actualite/2014/06/02/sarkozy-dit-avoir-rencontre-poutine-en-russie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   24/6/2014, 02:41

Le tour de France des vraies-fausses factures de L'ump
ou La République des Bananes (conseil de titre pour un futur livre de Pierre Péan)


autre format



Vade Retro Nicolas, sarkozy, nouvel, ordre, mondial, satan
"pour l'image 3ds Max & After Effects, pour le son Audacity & Première"
http://www.dailymotion.com/lalelulelo
http://www.dailymotion.com/video/x8d8p3_vade-retro-nicolas_webcam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   7/7/2014, 10:45

Citation :
Kazakhstan: Nicolas Sarkozy, «l’Aigle d’or» du dictateur Nazarbaev

Sélectionner une langue

Viktor Khrapounov, ancien ministre de l’Énergie et gouverneur du Kazakhstan-Est, est contraint à l’exil depuis six ans par le régime de Nazarbaev. Privatisation abusive des richesses du pays enfouies dans ses sols, corruption à grande échelle, étouffement des libertés, élimination d’opposants politiques, intrigues de palais et culte de la personnalité... Khrapounov raconte Nazarbaev sans tabou. Extraits de « Nazarbaev, votre ami le dictateur » de Viktor Khrapounov (Editions du moment, novembre 2013).

« En guerrier solitaire, je me dresse contre un monolithe qui possède d’immenses moyens et profite d’énormes complicités. Je n’espère pas le vaincre, j’espère tout simplement être entendu. » Ce guerrier solitaire, c’est Viktor Khrapounov, ancien maire d’Almaty, ex-ministre de l’Énergie du Kazakhstan, contraint désormais à l’exil. Depuis la Suisse où il réside, il dresse un puissant réquisitoire sur les vingt ans de règne de Noursoultan Nazarbaev, ce jeune et dynamique président devenu, au fil des années, un vieux dictateur rusé et impitoyable.

Si le public occidental en sait si peu, c’est parce que le pouvoir kazakh jouit de la duplicité de moult gouvernements et multinationales. Des chefs d’État, parmi lesquels Nicolas Sarkozy et François Hollande, s’empressent de dérouler le tapis rouge devant ce leader d’apparence joviale, visé pendant des années par la justice de plusieurs pays pour avoir reçu des pots-de-vin somptueux en échange de juteux contrats.

À travers un récit haletant, Viktor Khrapounov nous plonge dans les réalités de ce pays lointain et mystérieux qu’est le Kazakhstan, et nous permet de mieux comprendre ce qu’il s’est passé dans le monde postsoviétique depuis l’éclatement de l’URSS en 1991.


Extraits de Nazarbaev, votre ami le dictateur de Viktor Khrapounov (Editions du Moment, 14 novembre 2013)




« Si le président kazakh se débrouille aussi bien sur la scène internationale, malgré les scandales financiers qui éclatent de façon récurrente autour de sa personne et de sa famille, malgré les violations systématiques des droits de l’homme commises dans son pays et malgré un culte de sa personnalité qui prend des proportions de plus en plus grotesques et odieuses, c’est pour deux raisons principales.

Première raison : l’extraordinaire habileté de Nazarbaev en matière de politique étrangère. Dans ce domaine, il joue un jeu complexe en affirmant conduire une politique « multivectorielle ». Il est vrai qu’il entretient d’excellentes relations avec la Russie, mais aussi avec la Chine, avec les États-Unis (depuis que le Kazakhgate est enterré), avec le monde islamique… Bref, il est l’ami de tous ceux dont il peut tirer profit. [...]

Seconde explication : le Kazakhstan est l’un des pays les plus riches du monde en matières premières. Et comme ces richesses sont exploitées en grande partie par des sociétés étrangères (surtout par celles qui savent « partager le gâteau » avec la famille présidentielle), les multinationales et les gouvernements du monde entier ont intérêt à entretenir des relations dites « cordiales » avec Astana.

À titre d’exemple, prenons le grand pays démocratique qu’est la France. Nous sommes en 2009. Le président Sarkozy s’efforce à tout prix d’empêcher son pays de sombrer dans la crise. C’est alors que les relations entre Paris et Astana connaissent un essor spectaculaire. Le 6 octobre, Sarkozy arrive dans la capitale kazakhe pour une visite éclair, accompagné d’un cortège de ministres et d’hommes d’affaires. 24 accords et protocoles bilatéraux sont signés en l’espace de 24 heures, pour un fabuleux montant de 6 milliards de dollars.

À écouter Sarkozy lors de la conférence de presse qui clôt sa visite, on a l’impression que la France et le Kazakhstan viennent d’entrer dans une ère d’amitié éternelle, abondamment arrosée de pétrole, de gaz, de divers projets aérospatiaux, de nucléaire civil et, bien entendu, de parfums français. Sarkozy tient la promesse qu’il a faite aux cercles d’affaires français dès son élection, à savoir un Drang nach Osten [« Marche vers l’est » ou Ostkolonisation, désigne le mouvement de colonisation germanique vers l’est, depuis la première moitié du XIIe siècle jusqu’au XIXe siècle] vers l’Asie centrale.

Cette amitié stratégique semble tellement fondamentale à l’impétueux président français qu’il ignore totalement les demandes des défenseurs des droits de l’homme kazakhs et de différentes ONG internationales : rappeler au président Nazarbaev la triste réputation du Kazakhstan en matière de libertés publiques. Sarkozy est venu au Kazakhstan non pas pour donner des leçons, mais pour régler des problèmes réels, dixit le chef d’État français. Heureux, Nazarbaev décore son invité de marque d’un ordre du mérite répondant au fier nom d’ordre de l’Aigle d’or.

Quelques mois plus tard, le 6 juillet 2010, à l’occasion de l’anniversaire de son ami Nazarbaev qui fête alors ses soixante-dix ans, « l’Aigle d’or » lui envoie une missive flatteuse : « Sous ta direction, écrit-il, le Kazakhstan est devenu l’un des pays les plus développés de l’espace postsoviétique… Astana est devenue une capitale futuriste au développement spectaculaire. »

Surtout, Sarkozy y réaffirme son soutien indéfectible quant à l’idée d’un sommet de l’OSCE sous présidence kazakhe. Bref, tout baigne. Mais peut-on sortir indemne d’un pacte avec le diable ? Le scandale éclate début octobre 2012, après que Sarkozy a quitté le pouvoir. C’est le journal satirique français Le Canard enchaîné qui vend la mèche. Le fond de l’affaire ? En 2010, Nicolas Sarkozy, fidèle à son rôle de président-démarcheur, a proposé au Kazakhstan d’acheter 45 hélicoptères Eurocopter EC725. À l’époque, chaque hélicoptère coûte 25 millions de dollars. La communauté Internet kazakhe se perd en conjectures. Le Kazakhstan a-t-il besoin de ces engins puissants pour protéger ses installations sur la Caspienne contre l’Iran ? Ou entend-il traquer des terroristes après le départ des troupes américaines de l’Afghanistan, prévu en 2014 ?

45. La quantité paraît encore plus énorme quand on sait que l’armée de l’air française ne possède que 19 de ces hélicoptères ! Pourtant, le président Nazarbaev se montre prêt à satisfaire, en partie, la requête de son ami français. Il est partant pour lui en acheter 20, ce qui représente tout de même la coquette somme d’un demi-milliard de dollars. Mais il pose ses conditions. En échange, Sarkozy doit utiliser son influence pour sortir d’un scandale de corruption en Belgique le puissant trio kazakh dont j’ai déjà parlé à maintes reprises dans ce livre : Patokh Chodiev, Alexandre Machkevitch et Alidjan Ibrahimov. Il semblerait que le président français se soit exécuté.

En effet, alors que le trio se trouve dans de sales draps à cause d’une affaire de corruption liée, une fois de plus, à la société Tractebel, le parlement belge vote en toute hâte, au mois d’avril 2011, une loi qui permet d’éviter une procédure judiciaire en échange d’une somme d’argent. En clair, elle autorise une transaction financière, même lorsqu’un procès est en cours ou lorsque la condamnation est déjà prononcée et que l’affaire va être examinée en appel.

Cette loi si opportunément votée permet illico presto à Chodiev, l’homme le plus riche de Belgique, et à ses deux compagnons d’arrêter l’action en justice menée contre eux par les magistrats belges, moyennant la somme de 23 millions d’euros. C’est si simple ! Puisque la justice belge n’a pu être achetée, on a tout simplement changé la législation !

Le journaliste du Canard enchaîné, Hervé Liffran, met en cause le vice-président du sénat belge, Armand De Decker, qui aurait promu cette loi à la demande de Claude Guéant, ancien secrétaire général de l’Élysée puis ministre de l’Intérieur sous Sarkozy. Le journaliste affirme avoir en sa possession plusieurs échanges de courriels entre le conseiller diplomatique de Sarkozy pour l’Asie centrale, Claude Guéant et les avocats du trio kazakh. Le reste n’est que pure conjecture. Le contrat pour l’achat des hélicoptères français a été signé par Nazarbaev à peine quelques jours après l’adoption de la loi…

Notons que ce même Armand De Decker, une personnalité politique belge de premier plan, également maire d’une commune de Bruxelles dénommée Uccle, a ordonné, le 18 décembre 2012, la dispersion d’une manifestation de la diaspora kazakhe devant l’ambassade du Kazakhstan à Bruxelles, dont l’objectif était de commémorer la tragédie de Janaozen et d’appeler le régime de Nazarbaev à gracier les condamnés. Je crois que cela se passe de commentaires ».

---------------------------------------------------------------------

Viktor Khrapounov, soixante-cinq ans, a été maire d’Almaty (ancienne capitale et la plus grande ville du Kazakhstan), ministre de l’Énergie, gouverneur du Kazakhstan-est et ministre aux Situations d’urgence. Contraint à l’exil depuis six ans par le régime de Nazarbaev, il vit en Suisse, à Genève.

Page wiki de l'auteur qui habite en Suisse http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Khrapounov#Enqu.C3.AAtes.2C_accusations.2C_inculpations

Article sur les achats kazakhs en armement en prime
http://www.francekoul.com/articles/le-kazakhstan-renouvelle-ses-vehicules-blindes


Dernière édition par c.isme le 3/8/2014, 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   9/7/2014, 13:55

Actualité sur l'Union pour un Mouvement de Pourritures

"DOCUMENT Les résultats de l’audit financier, présentés mardi en fin de journée, révèlent que le parti est plombé par une dette de 74,5 millions d’euros."
(= 490 millions de francs ou 1/2 milliard, l'UMP c'est mieux que le PMU....)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités de Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pétition en ligne : Mettre Monsieur Nicolas Sarközy de Nagy Bosca en examen
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Personnalités-
Sauter vers: