Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vraie cause de la seconde guerre mondiale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   5/12/2010, 14:12

Traduction de l'article paru dans "Periodiek Contact", nº 1/96 janvier, février 1996
par FRANS DE HOON.
La vraie cause de la seconde guerre mondiale.

« C'est l’Amérique et le monde juif international qui nous ont précipités dans la guerre. »
( Chamberlain: lettre à sa sœur le 10 septembre 1939)
A
près 1945, les vainqueurs ont non seulement occupé l’Allemagne mais ils ont veillé aussi à ce que l’Histoire de ce pays soit désormais écrite uniquement et exclusivement selon leurs vues. Cela signifiait, exactement comme en 1918, que l’Allemagne et l’Allemagne seule, devait endosser la culpabilité d'avoir déclenché la guerre.
En accusant en même temps ce pays d'avoir assassiné en masse des femmes, des enfants et des prisonniers, ils ont réussi à exclure ce pays de la sphère des nations civilisées. En exigeant la reddition inconditionnelle, ce qui fait songer aux sombres usages moyenâgeux, les vainqueurs ont pu placer des politiciens et des responsables de leur choix, aux organes de diffusion imprégnant les allemands jusqu'à la moelle d'un sentiment de culpabilité de crimes qui leur sont prêtés. Toute tentative de révision de l’Histoire sera donc immédiatement liquidée comme ayant un caractère de revanche néonazie.
Il n'est encore jamais arrivé qu'un vainqueur avoue publiquement sa culpabilité lors du déclenchement d'une guerre. Il faut donc consulter l’Histoire pour découvrir la cause réelle du conflit. Nous constatons d'abord que dans le Daily express du 24/3/1933 le congrès juif mondial a déclaré la guerre économique a l’Allemagne.
Ensuite le 7/8/1933, Samuel Untermayer président de la "World Jewish Economic Federation", déclarait dans le New York Times:
« La guerre que nous avons décidé de mener contre l’Allemagne est pour nous une guerre sainte ».
Par la suite les milieux financiers de Wall Street agissaient de telle sorte que le rapport entre le dollar et le Reichmark était dévalué de 57% au préjudice de l’Allemagne. Il devint impossible à l’Allemagne d'acheter des matières premières, des denrées alimentaires et autres marchandises sur le marché international, qui était dominé par le dollar.
Hitler réagit immédiatement et résolument.
Il détacha le Reichmark de l'étalon or et introduisit la valeur travail.
Son principe partait de la constatation que ce n'était pas la valeur or, ou autre valeur, qui était déterminante pour la plus-value d'un produit mais seulement et uniquement le travail produit pour le fournir.
Par les conséquences du diktat de Versailles l’Allemagne était tombée dans la misère et ne disposait plus de devises, ce qui était aussi le cas de nombreux pays pauvres en Europe orientale et en Amérique du sud.
Hitler remplaça le commerce extérieur base sur la monnaie par un commerce de troc : marchandises contre marchandises de sorte que les devises tombaient en désuétude. ( Notons en passant dans un "entretien courtois" avec Jeffrey Robinson, paru dans le libre journal nº 79 du 17/10/1995 que la première activité économique mondiale était le pétrole, puis les devises, et enfin la drogue: Hitler avait une fois de plus tout compris. )
Associées aux nécessaires investissements publics, ces mesures eurent pour conséquences une fulgurante diminution du chômage, et une forte augmentation du commerce avec les pays concernés.
Cela amena stabilité et aisance dans le Reich ce qui fut très mal ressenti par les puissances de l'Ouest.
Ces puissances redoutaient que le nouveau système économique allemand basé sur la valeur travail puisse bien un jour avoir un très grand succès dans le monde et supplanter l'empire du dollar couplé à l’étalon or. Les puissances de l'ouest ne le voulaient à aucun prix et elles commencèrent à préparer la guerre contre l’Allemagne.
En Amérique la campagne d'excitation contre l’Allemagne se renforça. On attribua sa résurrection économique au réarmement. Les U.S.A. eux-mêmes commençaient la construction d'une flotte aérienne pour bombardements à longue distance: les forteresses volantes. Le programme prévu devait être réalisé pour 1939.
Le 4 mai 1935 le diplomate polonais, le comte Szembeck, informait Varsovie que la campagne d'excitation a la guerre contre l’Allemagne trouvait encore et toujours son point de départ dans les milieux juifs et francs-maçons.
Le 6 janvier 1938 il informa du fait que juifs et allemands émigrés attisaient l'opinion contre la nouvelle Allemagne du chancelier Hitler.
Le général britannique Fuller exprime dans un livre paru en 1937, le jugement suivant:
« Le système de financement régnant ne repose plus sur la capacité de production et l'argent en tant que moyen de nouvelle répartition est devenu une marchandise que l'on peut, comme toute autre marchandise, acheter et vendre. Ou autrement dit la maladie qui causera la ruine du monde se nomme l'usure.
La France et l’Angleterre sont alliées l'une à l'autre parce que toutes deux sont construites sur la puissance de l'argent et se trouvent sous la domination du système bancaire international. L’Allemagne s'est libérée de cette puissance internationale et devient objet de suspicion.
Elle opère avec le concept valeur-travail et c'est ce que le monde capitaliste veut éviter à tout prix. Déjà on s'active fébrilement à l'anéantissement de ce pays.
Les financiers n'ont rien à y perdre et tout à y gagner »…

Peu avant sa mort le gouverneur de la banque d’Angleterre a déclaré en 1939:
« Notre société telle qu'elle existe maintenant repose sur la base d'une ploutocratie décadente. La confiance en elle diminue de plus en plus. Comment pouvons nous, face à Allemagne, parler d'une société meilleure, avec plus de justice, aussi longtemps que nous souffrons nous-mêmes de ce mal d'argent.
Le système monétaire est fatal à l’état, il crée la pauvreté et il est la cause majeure de la guerre... »
Kristjan rakowski, qui avait été ambassadeur de l’Union soviétique à Londres et à paris, fut impliqué dans un procès stalinien en 1938. Au cours de ce procès il déclara:
« Une des raisons pour lesquelles Hitler doit être anéanti est que, intuitivement et en dépit de l'opposition technique de Schacht, il a mis au point un système social dangereux …
Obéissant uniquement à une nécessité, il a écarté le système international aussi bien que le système privé des capitaux. Hitler a été favorisé par le sort. En effet il ne possédait pas d'or et ne pouvait donc prendre pour base le système reposant sur le dollar dans son plan économique de gouvernement.
Les seuls atouts qu'il possédait étaient la compétence technique et la capacité de travail de sa nation. De la technique et du travail il a fait son capital. Il y avait dans ce principe quelque chose de si formidablement contre révolutionnaire qu'il parvint à surmonter dans les plus brefs délais, le chômage de sept millions de techniciens et d'ouvriers. »
Rakowski a aussi relevé que le système hitlérien de la valeur-travail ne possédait pas la base d'une théorie scientifique mais reposait uniquement sur la pratique.
Si d'autres nations devaient adopter ce système il ne faudrait pas longtemps pour que les scientifiques ne trouvent à l'étayer par la théorie. Dans ce cas plus rien n'arrêterait ce système. Pour prévenir ce danger il n'y avait que la solution d'une guerre pour anéantir l’Allemagne nazie…
Sebastian Haffner, un allemand émigré en Angleterre a admis, après la guerre dans son livre remarques sur Hitler ( armerkungen zu Hitler), que le miracle économique de 1933 était bien plus considérable que celui de 1948. Il dit aussi qu'il n'avait aucun rapport avec le réarmement et que la majorité du peuple allemand selon les référanda, soutenait fermement Hitler.
Qu'en était-il en fait de ce réarmement dont on nous parle tant? Il ressort de recherches faites après la guerre à l'université de Harward et au pentagone, que jusqu'au début de septembre 1939, pas une seule nouvelle fabrique d'armements n'a été construite.
L’Allemagne était alors tout au plus en état de soutenir une guerre de deux mois. A la lumière de ces constatations il faut admettre qu'il n'existait aucun plan du côté allemand pour conduire une guerre d'agression ou de conquête de longue durée.
D'ailleurs pourquoi une guerre?
La nouvelle Allemagne voulait-elle anéantir ses réalisations économiques, politiques et sociales par une guerre???
Après le déclenchement de la guerre et la victoire allemande sur la Pologne, pendant la "drôle de guerre" un entretien diplomatique fut pourtant encore engagé entre le Reich et les puissances de l'ouest.
A la fin de l'automne 1939 les britanniques firent connaître leurs conditions préalables de tout pourparler de paix.

Voici quelles étaient leurs exigences:
1/ Hitler devait être écarté, un nouveau gouvernement devait être forme qui donnerait satisfaction aux désirs Anglais.
2/ la politique économique et monétaire allemande devait être immédiatement abandonnée.
3/ Allemagne devait revenir a l'étalon or.
Il n'existe pas de document pour confirmer ces trois points, mais nous avons des repères convainquants:
Dans un discours prononcé en 1947, le capitaine j. Creaghscott a dit:
« Lors des échanges de télégrammes de la période 1939 1940 les britanniques se déclarent prêts à négocier la paix si Allemagne revenait a l'étalon or. »
Churchill aussi a déclaré pendant les pourparlers relatifs à la charte de l'atlantique qu'il rétablirait l'étalon or dès que Hitler serait vaincu.
La vraie cause de la guerre a donc été l'abandon de l’étalon or par l’Allemagne hitlérienne.
Le sort de petits pays comme la Pologne, n'a joué aucun rôle véritable et Chamberlain dans une lettre à sa sœur le 10 septembre 1939 alors qu'il était premier ministre, écrivait:
« C'est l’Amérique et le monde juif international qui nous ont précipités dans cette guerre. »
______________________________________

 Tel est le mot de la fin : il s'agissait de rendre pérenne et renforcée la cryptodictature juive mondiale appelée par aberration sémantique démocratie: nous voyons d'ailleurs actuellement les manifestations obscènes de cette dictature de moins en moins "crypto".
Note de l’auteur.
Il y a bien eu un holocauste de ¬ 60millions de personnes pendant la seconde guerre mondiale, fomentée par les Juifs, qui avaient déclaré la guerre à Hitler depuis 1933 -voir presse U.S.A -, comme l’a reconnu lui-même, Chamberlain, premier ministre d’Angleterre, dans une lettre à sa sœur en 1939. Quant au nombre de victimes juives des camps d’Auschwitz Birkeneau, ils sont inclus dans le nombre de 150.000, toutes ethnies confondues de 1940 à 1945.Ce chiffre établi par les Révisionnistes (Faurisson) n’est pas loin de celui établi par les Exterminationistes( Jean Claude Pressac), qui en est actuellement à 700.000 Juifs, ce qui, bien qu’inexact, est en tout cas bien loin du chiffre de 6.000.000 outrecuidamment clamé depuis 20 ans.
Roger Dommergue Polacco de Ménasce.
Paroles de Hitler recueillies en 1933 par FRANCOIS DE BRINON :
« On m’insulte en continuant de répéter que je veux la guerre . Suis-je fou ? La guerre ? Mais elle ne réglerait rien ! Elle ne ferait qu’aggraver l’état du monde. Elle marquerait la fin de nos races qui sont des élites et dans la suite des âges on verrait l’Asie installée dans le continent et le Bolchevisme triomphant »…
Ce sont ceux qui voulaient la guerre qui ne cessaient de clamer que Hitler la voulait- alors que même son système économique en exigeait la négation. En L ‘an 2000 on peut constater qu’il avait raison. Nous sommes envahis par les Africains et Asiatiques par la volonté de Big Brother circoncis qui veut ainsi détruire toutes les ethnies, comme les nations et les religions : Plus tard Hitler proclama :
« Si je gagne cette guerre, je donnerai à mon peuple, à la Waffen S S et aux légions européennes 1000 ans de paix. Si je perds je ne verrai pas la défaite, et nos ennemis auront le chaos… » (Nous y sommes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   5/12/2010, 16:18

Merci de perpetuer le sujet MOBY Wink

J'ai trouver un livre chez savoisien, je ne l'ais pas lu entierement, mais je pense qu'il est un apport non negligeable a cette étude, si des gens l'ont bien lu et peuvent dire plus sur le contenue ce serait de bon apport aussi Smile

Vérité pour l'Allemagne, les question des responsabilité de la seconde guerre mondiale, de Udo Walendy :

multiupload.com S7ZHZLJKVN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YousF



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   7/12/2010, 01:52

MOBY37 a écrit:

Nous sommes envahis par les Africains et Asiatiques par la volonté de Big Brother circoncis qui veut ainsi détruire toutes les ethnies, comme les nations et les religions : Plus tard Hitler proclama :
« Si je gagne cette guerre, je donnerai à mon peuple, à la Waffen S S et aux légions européennes 1000 ans de paix. Si je perds je ne verrai pas la défaite, et nos ennemis auront le chaos… » (Nous y sommes)
"
Tu veux sans doute parler du "métissage généralisé". Pourtant ça n'existe pas.
Le métissage peut-être, mais le "métissage généralisé" ça ne s'observe pas, et ceux qui le prêchent ne le pratiquent pas.

Le débat devient intéressant quand on lit ça:

Citation :
Hitler remplaça le commerce extérieur base sur la monnaie par un commerce de troc : marchandises contre marchandises de sorte que les devises tombaient en désuétude. ( Notons en passant dans un "entretien courtois" avec Jeffrey Robinson, paru dans le libre journal nº 79 du 17/10/1995 que la première activité économique mondiale était le pétrole, puis les devises, et enfin la drogue: Hitler avait une fois de plus tout compris. )
Associées aux nécessaires investissements publics, ces mesures eurent pour conséquences une fulgurante diminution du chômage, et une forte augmentation du commerce avec les pays concernés.
Cela amena stabilité et aisance dans le Reich ce qui fut très mal ressenti par les puissances de l'Ouest.
Ces puissances redoutaient que le nouveau système économique allemand basé sur la valeur travail puisse bien un jour avoir un très grand succès dans le monde et supplanter l'empire du dollar couplé à l’étalon or. Les puissances de l'ouest ne le voulaient à aucun prix et elles commencèrent à préparer la guerre contre l’Allemagne.

L'allemagne était un "modèle de développement autonome", et c'est de cela que le Nouvel Ordre Mondial a voulu nous priver.
Il m'est alors difficile de ne pas faire le parallèle avec l'Irak, qui était aussi réputé être un modèle de développement autonome pour les régions du proche et du moyen orient, et ce malgré la guerre menée contre l'Iran et entretenue par le Nouvel Ordre Mondial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert Gros



Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   20/12/2010, 05:33

Merci MOBY37 pour cet article très intéressant. Merci aussi à lorelianeGTQ pour le livre.

Je me retiens pour ne pas faire un commentaire qui serait très -trop- subversif silent .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   20/12/2010, 07:42

Allez lache toi ! mon Gros !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert Gros



Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   20/12/2010, 11:58

Ah ah :-). En fait je voulais dire deux mots au guide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YousF



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   20/12/2010, 22:05

Je parlais de "modèle" sur le plan économique, et pas sur d'autres critères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   15/2/2012, 11:11

1933 - Le boycott allemand


Les raisons du boycott des magasins juifs par l'Allemagne nationale-socialiste.



Pour rappel :

« Terre promise », hérédité du judaïsme et Shoah forment donc le triptyque ayant rendu possible l’existence même de l’État d’Israël. Le sionisme, projet politique de domination territoriale et raciale, constitue donc bien une phase ultérieure mais logique du judaïsme biblique – son accomplissement par la Shoah, en quelque sorte.

Lorsque des individus d’un réseau de domination particulièrement puissant partagent la même conviction qu’ils appartiennent à une élite élue par Dieu parmi les hommes et que cette élection se transmet par le sang (point de vue raciste par définition), nul doute qu’une porte est ouverte aux comportements les plus immoraux et les plus dévastateurs.

La donnée judaïque n’est donc pas un épiphénomène de la finance mondialiste, des médias collaborateurs et de l’empire en général ; elle participe à l’explication de la puissance de certains réseaux d’une part, et du choix éminemment immoral de domination globale à des fins particulières d’autre part.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   17/2/2012, 00:17

Le "Daily Express" du 24 mars 1933

le Congrès juif mondial a déclaré la guerre économique à l'Allemagne.






Le livre de Francis Delaisi, La Révolution Européenne, est paru en pleine guerre, en 1942, en éloge du système économique allemand fondé – non sur l’étalon-or ou le dollar – mais sur le CAPITAL-TRAVAIL – en opposition radicale avec le système spéculatif boursier des Anglo-Américains de Londres et de Wall-Street qui se voyaient ôter d’un coup toute possibilité de spéculation et d’emprise financière sur l’économie allemande. A la suite de quoi la presse juive s’empressait de déclarer le boycott des productions en provenance du Reich, et les gouvernements alliés brandissaient l’ultimatum à l’Allemagne : retour à l’étalon-or, ou la guerre. Le Chancelier Hitler n’obtempéra pas et ce fut la guerre. Les peuples, une fois de plus, payèrent de leur sang pour le Veau d’or et la rapacité des banksters et de leurs affidés. Nous en sommes toujours au même point.




Francis Delaisi (Système économique allemand, organigramme p. 215)


Citation :

Extraits de la revue flamande Periodiek Contact sous la signature de Frans de Hoon :

"Comme il n'est encore jamais arrivé qu'un vainqueur avoue publiquement sa culpabilité au déclenchement d'une guerre, nous devons bien consulter l'Histoire pour découvrir la cause réelle du conflit. Nous constatons d'abord que dans le "Daily Express" du 24 mars 1933 le Congrès juif mondial a déclaré la guerre économique à l'Allemagne. Ensuite le 7 août 1933 Samuel Untermayer, président de la "World Jewish Economic Federation" déclarait dans le "New-York Times": "La guerre que nous avons décidé de mener contre l'Allemagne est pour nous une guerre sainte."

"Par la suite les milieux financiers de Wall Street agissaient de telle sorte que le rapport entre le dollar et le Reichmark était dévalué de 57% au préjudice de cette dernière monnaie. Il devint désormais impossible à l'Allemagne d'acheter des matières premières, des denrées alimentaires et d'autres marchandises sur le marché international dominé par le dollar. Adolf Hitler réagit immédiatement et résolument : il détacha le Reichmark de l'étalon-or et introduisit la "Valeur-Travail". Son principe partait de la constatation que ce n'était pas la valeur-or, ou une autre valeur, qui était déterminante pour la plus-value d'un produit, mais seulement et uniquement le travail qui avait été presté pour le fournir. Par les conséquences du Diktat de Versailles l'Allemagne était tombée dans la misère et ne disposait plus de devises, ce qui était aussi le cas de nombreux pays pauvres, par exemple en Europe Orientale et en Amérique du Sud.




"Hitler remplaça le commerce extérieur basé sur la monnaie par un commerce de troc : marchandises contre marchandises, de sorte que les devises tombaient en désuétude. Associées aux nécessaires investissements publics ces mesures eurent pour conséquences une fulgurante diminution du chômage et une forte augmentation du commerce avec les pays concernés.

Cela amena plus de stabilité et d'aisance dans le Reich, ce qui fut très désagréablement ressenti par les puissances de l'Ouest, d'autant plus qu'elles redoutaient que le nouveau système économique allemand basé sur la "Valeur-Travail" puisse un jour avoir un très grand succès dans le monde et supplanter l'empire du dollar couplé à l'étalon-or. Les puissances de l'Ouest ne le voulaient à aucun prix et elles commencèrent à préparer la guerre contre l'Allemagne.





"En Amérique la campagne d'excitation contre l'Allemagne (dont la résurrection économique était attribuée au réarmement) se renforça, mais les USA eux-mêmes commençaient la construction d'une flotte aérienne de bombardement à grande distance : les "forteresses volantes" dont le programme prévu devait être réalisé pour... 1939. Le 4 mai 1935 le diplomate polonais, le comte Szembeck, informait Varsovie que la campagne excitant à la guerre contre l'Allemagne trouvait encore et toujours son point de départ dans les milieux financiers israélites et franc-maçons.

"Curieuse est la constatation que le général britannique Fuller exprime dans un livre paru en 1937 disant que : "Le système de financement régnant ne repose plus sur la capacité de production, et que l'argent en tant que moyen de nouvelle répartition est devenu une marchandise que l'on peut, comme toute autre marchandise, acheter et vendre. Ou, autrement dit : la maladie qui causera la ruine du monde s'appelle l'usure. La France et l'Angleterre sont alliées l'une à l'autre parce que toutes les deux sont construites sur la puissance de l'argent et se trouvent sous la domination du système banquaire international. L'Allemagne s'est libérée de cette puissance internationale et devient ainsi l'objet de suspicion. Elle opère déjà avec le concept "valeur-travail" et c'est ce que l'on voudra éviter à tout prix. Déjà l'on s'active fébrilement à l'anéantissement de ce pays. Les financiers n'ont rien à y perdre, mais tout à y gagner". Et le gouverneur de la banque d'Angleterre déclara lui-même en 1939, un peu avant sa mort : "Notre société, telle qu'elle existe maintenant, repose sur la base d'une ploutocratie décadente. La confiance en elle diminue de plus en plus. Comment pouvons-nous, face à l'Allemagne, parler d'une société meilleure avec plus de justice aussi longtemps que nous souffrons nous-mêmes de ce mal de l'argent ? Le système monétaire est fatal à l'état : il crée la pauvreté et il apparaîtra être la cause principale de la guerre."




"Kristjan Rakowski, qui avait été ambassadeur de l'URSS à Londres et à Paris, fut impliqué en 1938 dans les procès staliniens d'épuration. A cette occasion il déclara, entre autres : "Une des raisons pour laquelle Hitler doit être anéanti est que, intuitivement et en dépit de l'opposition technique de Hjalmar Schacht, il a mis au point un système social dangereux. Obéissant uniquement à une nécessité il a écarté le système international aussi bien que le système privé des capitaux. En effet il ne possédait pas d'or et ne pouvait donc pas prendre pour base le système reposant sur le dollar dans son plan économique de gouvernement. Les seuls atouts qu'il possédait étaient la compétence technique et la capacité de travail de sa Nation. De la technique et du travail il a fait son capital et il y avait dans ce principe quelque chose de si formidablement contre-révolutionnaire qu'il parvint, comme par magie, à surmonter dans les plus brefs délais le chômage de sept millions de techniciens et d'ouvriers."Rakowski releva aussi que le système hitlerien de la Valeur-Travail ne possédait pas la base d'une théorie scientifique, mais reposait uniquement sur la pratique. Si d'autres nations devaient adopter ce système, il ne faudrait pas longtemps avant que des scientifiques ne trouvent à l'étayer par la théorie. Dans ce cas plus rien n'arrêterait ce système. Pour prévenir ce danger il n'y avait qu'une solution : faire la guerre.



meeting américain de 1938


"Sébastien Affner, un Allemand émigré en Angleterre a admis après la guerre dans son livre intitulé : "Anmerkungen zu Hitler", que le miracle économique de 1933 avait été bien plus considérable que celui de 1948. Il dit aussi qu'il n'avait aucun rapport avec le réarmement et que la majorité du peuple allemand, aux référendums, soutenait fermement Hitler. Qu'en était-il d'ailleurs de ce réarmement si abondamment cité ? Il ressort de recherches faites après la guerre à l'université de Harvard et au Pentagone que jusqu'au début de septembre 1939 pas une seule nouvelle fabrique d'armement n'avait été construite. L'Allemagne était alors tout au plus en état de soutenir une guerre que durant deux mois. A la lumière de ces constatations nous devons admettre qu'il n'existait aucun plan du côté allemand pour conduire une guerre d'agression ou de conquête de longue durée. Pourquoi une guerre d'ailleurs ? Pourquoi la nouvelle Allemagne aurait-elle voulu anéantir ses réalisations économiques, politiques et sociales par une guerre ?

"(...) D'un discours prononcé en 1947 par le capitaine J. Creagh-Scott nous apprenons ce qui suit : "Lors des échanges de télégrammes de la période 39-40 les Britanniques se déclarèrent prêts à négocier la paix si l'Allemagne revenait à l'étalon-or.". Churchill aussi déclara pendant les pourparlers relatifs à la Charte de l'Atlantique, qu'il réintroduirait l'étalon-or dès qu'Hitler aurait été vaincu.

Ceci et rien d'autre que l'abandon de l'étalon-or par l'Allemagne a été la réelle raison de la guerre. Le sort des petits pays comme la Pologne n'a joué aucun rôle. Chamberlain, à cette époque encore premier ministre, écrivit le 10 septembre 1939 à sa soeur : "...C'est l'Amérique et le monde israélite international qui nous ont précipités dans la guerre."



Ce que les mass-médias enjuivés vous cachent
http://konigsberg.centerblog.net/1047-ce-que-les-mass-medias-enjuives-vous-cachent

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas18



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/04/2012

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   16/4/2012, 23:25

Merci Bardamu pour cet article, je n'étais pas au courant.

Quelqu'un a-t-il deja lu le livre cité ? La Révolution Européenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   17/4/2012, 04:55

De rien Lucas18 et bienvenue sur le forum Smile

Sur le sujet voir ce post également : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t2496-la-democratie-les-financiers

Pour le livre, il faut chercher sur Amazon ou chez les bouquinistes (compter entre 20 et 45 euros suivant l'état)

http://www.amazon.fr/Revolution-Europeenne-Francis-1873--Delaisi/dp/B003WU0SES/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1334631039&sr=1-1

http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B003TM95NY/ref=dp_olp_used?ie=UTF8&condition=used


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   18/5/2012, 10:50

Post doublé dans le topic : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t2477-pourquoi-pas-sur-la-shoah

Un livre qu'il convient de lire pour avoir la preuve que le mythe des 6 millions n'est pas né en 1945.

The First Holocaust: Jewish Fund Raising Campaigns with Holocaust Claims During and After World War I, Second Edition de Don Heddesheimer

En vente ici : http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/1591480035/ref=dp_olp_used?ie=UTF8&condition=used

Téléchargeable en PDF ici : Lien vers le pdf




L'ouvrage comporte en annexe copies de tous les documents cités... Édifiant !! cyclops

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   18/10/2013, 07:01


Hitler : homme de justice et de paix



http://www.youtube.com/watch?&v=mMzRoXlFZ4Y

Citation :
Publiée le 13 oct. 2013

Le 6 octobre 1939, dans un discours retentissant, Hitler offrit la paix aux démocraties occidentales. Dans cette vidéo, vous entendrez la partie la plus importante de ce discours sous-titrée pour la première fois en français. Vincent Reynouard revient ensuite sur le contexte dans lequel fut faite cette allocution. Documents à l'appui, il démontre que Hitler était sincère lorsqu'il proposait la paix. Il explique pourquoi la France devait accepter les offres allemandes (même si elles n'avaient pas été sincères). Enfin, il rappelle les incroyables conditions dans lesquelles le Président français du Conseil, Edouard Daladier, fut mis en demeure de rejeter les offres de Hitler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
chok



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   18/10/2013, 22:30

lorelianeGTQ a écrit:
Merci de perpetuer le sujet MOBY  Wink

J'ai trouver un livre chez savoisien, je ne l'ais pas lu entierement, mais je pense qu'il est un apport non negligeable a cette étude, si des gens l'ont bien lu et peuvent dire plus sur le contenue ce serait de bon apport aussi Smile

Vérité pour l'Allemagne, les question des responsabilité de la seconde guerre mondiale, de Udo Walendy :

multiupload.com S7ZHZLJKVN


Je n'arrive pas à télécharger ce fichier, j'ai un "ilivid.exe" qui s'ouvre.

On peut m'uploader le fichier ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   21/10/2013, 07:48


Salut Chok


_________rappel__________


Druide a écrit:
D'après le célèbre aviateur et patriote américain Charles Lindbergh, une des figures de proue de l'organisation patriotique America First Committee, ce sont "les Anglais, les Juifs et l'administration Roosevelt" qui ensemble ont forcé les USA à entrer dans cette guerre injuste dont les Américains ne voulaient rien savoir (discours du 11 septembre 1941 à Des Moines, à propos de l'incident de Pearl Harbor -- discours qui s'appliquerait aussi parfaitement au 11 septembre et aux guerres qui en ont découlé! Lire ici la retranscription complète du discours)


11 septembre 1941- Charles Lindbergh l'histoire se répète


Le visionnaire Lindbergh était pro-Hitler et un grand ami et admirateur de Henry Ford (comme Hitler, dont on dit qu'il découvrit l'antisémitisme grâce à lui). La version anglaise de sa biographie sur wikipedia indique que lorsque Ford et Lindbergh se rencontraient ils ne faisaient que parler des juifs...

À l'époque le mouvement contre la guerre, non-interventionniste, était fortement ancré dans ces groupes patriotes nationalistes tels que l'America First Committee. Et ces nationalistes avaient une forte tendance anti-juive et pro-Hitler, voire un peu raciste mais d'abord et avant tout anti-guerre.

Le mouvement "patriote" a bien changé... Aujourd'hui il compare Obama à Hitler! (exactement comme e font les sionistes, avez-vous remarqué?) C'est d'une nullité
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t4224-le-nazisme-une-invention-americaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
chok



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   21/10/2013, 18:43

Merci c.isme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: La vraie cause de la seconde guerre mondiale.   27/10/2013, 23:38

Citation :
samedi 26 octobre 2013
Vol de Rudolf Hess, suite : Churchill a refusé l'offre de paix de Hitler. Pour des "raisons morales" !
Nobel Peace Prize for Hitler? Holocaust® Lobby Burned Up Over Two New Books



Finalement c'est confirmé : Adolf Hitler avait bien fait une offre de paix en 1941

Voilà maintenant des semaines que la nouvelle est connue en Israël et en Grande-Bretagne, mais les grands médias américains gardent le silence sur la parution d'un nouveau livre écrit par un historien britannique de premier plan qui affirme qu'Adolf Hitler a cherché à obtenir la paix avec la Grande-Bretagne en 1941 mais que l'offre d'Hitler a été rejetée par le premier ministre Winston Churchill.
C'est le site israélien Ynet ainsi que le Daily Telegraph et le Daily Mail (tous deux de Londres) qui ont rapporté cette révélation qui change l'histoire "officielle" de la Deuxième Guerre mondiale et confirme ce que les historiens révisionnistes indépendants disent depuis des années.
 Dans Hess, Hitler and Churchill, le célèbre écrivain Peter Padfield affirme que la légendaire "mission de paix" de Rudolf Hess, fidèle adjoint d'Hitler, en Grande-Bretagne en mai 1941 avait bien eu l'approbation d'Hitler et que Hess apportait de la part d'Hitler l'offre suivante :  les forces allemandes se retiraient des pays qu'elles occupaient en Europe occidentale en échange du soutien de la Grande-Bretagne (ou du moins sa non-intervention) à une attaque imminente de l'Allemagne contre la Russie soviétique, dont il divulguait la date (fixée à cinq semaines plus tard).
La proposition d'Hitler - dans la langue officielle de tout traité de paix (et dactylographiée sur papier à lettres officiel d'Hitler) - garantissait à la Grande-Bretagne le maintien de son indépendance, de son empire et de l'ensemble de ses forces militaires. Le traité proposait ce qu'en anglais on traduirait par un état de "well-wishing neutrality" (une neutralité bienveillante) entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne, ce qu'Hitler encourageait depuis longtemps.
Même si, comme le note The Telegraph, le voyage de Hess n'a traditionnellement pas été pris au sérieux mais est considéré comme "la mission en solitaire d'un fou", des écrivains indépendants soutiennent depuis des années (en se fondant sur des données ignorées ou supprimées par les grands médias et le monde universitaire) qu'Hitler avait choisi  - en accord avec Hess - de nier avoir été au courant de cette mission si cette dernière devait échouer, ce qui fut le cas.
Après avoir évacué son avion en Écosse, Hess comptait rencontrer des dignitaires britanniques intéressés par une paix avec l'Allemagne, mais, au lieu de cela, il fut placé en détention par les agents de Churchill et détenu au secret pendant 46 ans. Les détails de sa mission furent étouffés par le gouvernement Churchill.
Padfield soutient que Hess a été victime d'une opération des services de renseignement britanniques approuvée par Churchill, qui avait pour but d'attirer le pacificateur allemand en Grande-Bretagne. Ce qui sert de modèle à Padfield s'inspire de ce que d'autres appellent les "embrouilles" classiques comme savent si bien en faire depuis longtemps les services de renseignement britanniques.
Selon Padfield, une de ses sources a été un anonyme anglais du milieu universitaire. En même temps que d'autres, Padfield a été appelé pour traduire le traité pour Churchill qui (alors qu'on lui avait apporté une traduction en anglais effectuée par Hess) voulait une traduction produite par ses propres agents.
Le Telegraph écrit: "Il n'est fait mention de ce traité dans aucune des archives officielles rendues publiques depuis, mais M. Padfield pense que c'est parce qu'il y a eu un processus continu de camouflage pour protéger la réputation de personnages puissants", et il note que Padfield a "aussi réuni d'autres preuves à l'appui de l'existence de ce traité et de son contenu - ainsi que la preuve du camouflage qui s'ensuivit".
Padfield prétend que Churchill a fait un "choix moral" en rejetant l'offre de paix d'Hitler, ajoutant que Churchill désirait ardemment faire la guerre à Hitler et amener les Etats-Unis à entrer dans le conflit.
En revanche, les critiques de Churchill ont affirmé que si ce dernier poussait aussi résolument à la guerre contre Hitler - en dépit de l'opposition générale du peuple anglais et même de celle de la famille royale britannique - c'était parce que, quelques années auparavant (où il avait quasiment fait faillite et allait perdre sa maison ancestrale bien-aimée), Churchill avait été sauvé de la misère par un groupe de financiers juifs - connu sous l'appellation "les Focus" -  qui a payé les dettes de Churchill en échange de quoi ce dernier exécuterait tout ce qu'ils lui demanderaient.
En tout cas, comme le note Padfield, la révélation au public de la mission de paix de Hess aurait sapé la campagne de Churchill en faveur de la guerre.
Hess a été jugé et reconnu coupable de "crimes de guerre" par le Tribunal de Nuremberg après la guerre en dépit du fait qu'il n'avait pas été en mesure d'avoir commis le moindre crime de guerre puisqu'il a été emprisonné par les Britanniques pendant toute la durée de la guerre.
Condamné à la prison à vie, Hess est mort à la prison de Spandau en Allemagne en 1987; sa mort a été officiellement déclarée un suicide, mais de nouvelles données confirment que, comme beaucoup le pensent depuis longtemps, le vieil homme a en réalité été assassiné par les Britanniques.


Michael Collins Piper

http://blanrue.blogspot.fr/2013/10/vol-de-rudolf-hess-suite-churchill.html


Citation :
• New documents substantiate claims in new book from TBR
By Ronald L. Ray

In May 1941, National Socialist Deputy Fuehrer Rudolf Hess flew a daring, secret solo mission from Germany to Great Britain, bringing peace proposals authorized by Adolf Hitler himself. But he flew into a trap set by British Prime Minister Winston Churchill, who was intent on prolonging World War II’s bloodshed. Hess spent the next 46 years in prison, many in solitary confinement. At the age of 93, with reports of an imminent release circulating, the ailing and severely arthritic man, who could hardly hold a spoon or stand up on his own, allegedly hanged himself. Or did he?

In Rudolf Hess: His Betrayal & Murder, the Nazi leader’s last caretaker and nurse, Abdallah Melaouhi, lays out the evidence that Hess was in fact murdered by black American soldier Tony Jordan and two other men dressed as United States soldiers.

________________________________________________________________
________________________________________________________________

Now, recently declassified British documents, including part of an autopsy report, have been published, which corroborate Melaouhi’s courageous account and raise again the question:  Why have Hess’s murderers not been brought to justice?  Indeed, why was he murdered at all?

In March 2012, London’s Daily Mail published previously secret photographs of the garden house at Spandau Prison in Berlin, from the afternoon of the death.  The images demonstrate clear signs of struggle and other details provided otherwise only by Melaouhi’s description of what he observed on that fateful day in August 1987.  The photographic evidence appears to disprove the Allies’ bizarre claim that Hess committed suicide.

Most recently, on September 6, another London paper, The Independent, published additional, previously top-secret information from 1989 that points to two unnamed British secret agents, disguised as American soldiers, as the assassins of the defenseless, elderly man, who had yet hoped to be reunited with his family before dying. According to this Scotland Yard report by Detective Chief Superintendent Howard Jones, an English surgeon, Dr. Hugh Thomas, had passed to Jones the names of the two alleged murderers, which Thomas had received from a former member of the SAS.

The informant also claimed that it was upon the order of the British government that Hess was murdered in order to protect certain WWII secrets. Jones thought this involved a Nazi plot to overthrow the Churchill government—a ridiculous assertion, given Hess’s peaceful nature and mission. While the Scotland Yard official did not believe there to be “much substance” to the doctor’s claims, he did recommend that efforts be made to find the killers and other witnesses.

It is not known, however, if those men were indeed located, since then-Director of Public Prosecutions Sir Allan Green quashed the investigation. Apparently, powerful forces had a vested interest in concealing the truth from the world.

But there is still time for justice. You can read the rest of the amazing, true story in Rudolf Hess: His Betrayal & Murder. Then contact the U.S. and UK governments to demand that they find and prosecute the three men and their co-conspirators who murdered Hess.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
La vraie cause de la seconde guerre mondiale.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La meilleure photo d'action de la Seconde Guerre Mondiale
» Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?
» Les armes d'infanterie de la Seconde Guerre Mondiale
» LA VIE DES CIVILS DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE
» comédie musicale - festival autour de la vie durant la seconde guerre mondiale - we du 17/18 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: