Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Khazars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Les Khazars   8/12/2010, 09:03

Les Khazars, ces Turcs déguisés en Juifs.

Texte de John Hodgkinson basé sur les écrits de Benjamin Freedman .



Des recherches implacables ont montré que les « Juifs » d'Europe orientale ne peuvent légitimement se réclamer d'un seul ancêtre ayant mis un pied sur le sol de Palestine pendant l'ère biblique. La recherche a également révélé que les « Juifs » d'Europe orientale ne furent jamais des « Sémites », ne sont pas aujourd'hui des Sémites, ni ne pourront jamais être considérés comme des « Sémites », même avec toute l'imagination qu'on voudra. Une enquête exhaustive rejette de manière irréfutable la croyance généralement admise selon laquelle les « Juifs » d'Europe orientale sont « le peuple élu », suivant l'expression consacrée de nos prédicateurs. La recherche dénonce cette thèse comme la plus fantastique des fabrications de l'histoire. Ces « Juifs » d'Europe orientale sont en réalité des Khazars, de race turco-mongole. La bonne entente entre les peuples turc et « juif » de nos jours ne relève donc aucunement du hasard. Et notre gouvernement « juif » contemporain (Sarkozy Mr & Mme, Kouchner, Borloo , Lellouche , Attali, Veil, Lang etc.) finira bien par prôner ouvertement l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, quelles que soient ses impostures actuelles. La famille avant tout !

Il serait intéressant qu'on nous explique pourquoi, comment et par qui l'origine et l'histoire de ce peuple, les Khazars, ont été si bien cachées pendant des siècles. Quelle mystérieuse force a été capable, pendant une multitude de générations, de rayer les origines et l'histoire des Khazars de tous les livres d'histoire, et ce dans tous les pays du monde, alors que l'histoire des Khazars et de leur royaume repose sur des faits historiquement incontestables ?



Voici la définition des « Khazars », selon l' Encyclopaedia Universalis :

« Peuple apparenté aux Turcs, qui établit un empire entre la mer Noire et la mer Caspienne du Vlle au Xe siècles, les Khazars nous sont connus par des sources arabes, hébraïques et chinoises principalement. Ils s'opposèrent à plusieurs reprises à l'Empire byzantin et aux Arabes. Ils eurent, selon le géographe arabe al-Istakhri , un régime de double royauté, avec un ‘ khaqan ' et un roi. Leurs relations avec Byzance, meilleures au Vllle siècle, déterminèrent un mariage entre Constantin V et une princesse khazare , dont le fils fut l'empereur Léon lV le Khazar (de 775 à 780). Ayant connu une extension variable, l'empire khazar s'étendit sur les peuples de la région du Caucase, de la Crimée et de la Volga ; Kiev en fit partie au lXe siècle. Il succomba aux assauts des Russes qui conquirent sa capitale, Semander , en 965. Son histoire en tant que nation était terminée.



La grande aventure des Khazars fut la conversion de la dynastie régnante et de la caste noble au judaïsme vers 740. Due peut-être à des marchands juifs venus de Byzance ou à un effort réel de prosélytisme juif, cette conversion est parfois comprise comme une volonté des Khazars d'échapper tant à l'influence islamique qu'à l'influence chrétienne de leurs puissants voisins byzantins et arabes. La judaïsation des Khazars, en dépit de progrès certains, ne s'étendit qu'à une portion de la population, chrétiens, musulmans et même païens conservant leurs institutions et tribunaux reconnus et représentés. »

Selon Arthur Koestler dans son essai « La Treizième Tribu : l'Empire khazar et son héritage » : « J'ai rassemblé les preuves historiques qui indiquent que la grande majorité des Juifs de l'Est – et donc des Juifs du monde – est d'origine turco-khazare , plutôt que sémitique. » Selon Mr Koestler, la judaïsation des Khazars était quasi complète.

Le plus grand historien des origines et de l'histoire des « Juifs » d'Europe orientale était le Professeur H. Graetz , lui-même « juif ». Dans sa célèbre ‘Histoire des Juifs', le Professeur Graetz indique que lorsque les « Juifs » des autres pays entendirent des rumeurs sur l'existence des « Juifs » dans le royaume de Khazarie , ils crurent que ces Khazars étaient les « dix tribus perdus d'Israël ». Ces rumeurs furent à l'origine de la légende selon laquelle la Palestine était la « patrie ancestrale » des Khazars, qui n'étaient en réalité que des barbares asiatiques, convertis de fraîche date. Lorsqu'au premier siècle avant Jésus-Christ, les Khazars envahirent l'Europe orientale, leur langue était un dialecte asiatique, que l' Encyclopaedia Universalis désigne sous l'expression « langage khazar ». Il s'agissait de dialectes asiatiques primitifs, sans alphabet ni aucune autre forme écrite. Quand le roi Bulan fut converti au Vllle siècle, il décréta que les caractères hébreux seraient dorénavant adoptés comme l'alphabet du langage khazar. Les caractères hébreux furent donc tant bien que mal utilisés pour transcrire phonétiquement le langage des Khazars. Les Khazars adoptèrent les lettres de la langue hébraïque, simplement afin de se doter d'un moyen de transmettre leurs discours par écrit. Cette décision n'est aucunement l'indice d'une origine raciale commune avec les Hébreux, pas plus qu'elle ne fut motivée par des raisons politiques ou religieuses. Les nations européennes occidentales non civilisées, qui n'avaient pas d'alphabet pour transcrire leurs langues parlées, adoptèrent l'alphabet latin dans des circonstances analogues. Après l'invasion de l'Europe occidentale par les Romains, la culture et la civilisation romaines furent introduites dans ces territoires non civilisés. C'est la raison pour laquelle l'alphabet latin est toujours employé dans le français, l'espagnol, l'anglais, le suédois, ainsi que par de nombreuses autres langues européennes. Certaines de ces langues sont complètement étrangères les unes aux autres, et pourtant elles utilisent toutes le même alphabet. Les Romains apportèrent cet alphabet avec leur culture à ces nations non civilisées, exactement comme les rabbins apportèrent l'alphabet hébreu de Babylonie aux Khazars.

Depuis la victoire des Russes et la disparition du royaume khazar, la langue khazare est connue sous le nom de « yiddish ». Depuis environ six siècles, les « Juifs » d'Europe orientale se désignent dans tous les pays où on les retrouve après la dislocation de leur royaume, comme étant de nationalité « yiddish ». Ils se désignent comme des « Yiddish », plutôt que comme des Russes, des Polonais, des Lithuaniens, des Roumains, des Hongrois etc. Ils se refusent d'adopter comme tous les autres peuples, le nom du territoire dans lequel ils ont été absorbés. Ils désignent également leur langue commune comme étant « le yiddish ». Il existe aujourd'hui à New York un grand nombre de journaux « yiddish », des théâtres « yiddish » et beaucoup d'autres institutions culturelles pour les « Juifs » d'Europe orientale qui sont publiquement désignées ou répertoriées sous le mot « yiddish ».



Avant qu'elle ne commence à être connue sous le nom de « langue yiddish », la langue maternelle des Khazars, dont le vocabulaire était assez limité, s'est accrue de nombreux mots nouveaux, suivant que les circonstances le réclamaient. Ces mots furent piochés dans le vocabulaire des nations avoisinantes, avec lesquelles les Khazars avaient des relations politiques, sociales ou commerciales. Toutes les langues augmentent leur vocabulaire de cette façon. Les Khazars adaptèrent donc à leurs besoins des mots issus de l'allemand, du slavon (vieux russe), du lituanien et du letton. C'est à l'allemand que les Khazars prirent le plus grand nombre de mots. En effet, les Allemands avaient une civilisation beaucoup plus développée que leurs voisins et ces derniers envoyaient leurs enfants dans des écoles et des universités allemandes.

La langue « yiddish » n'est pas du tout un dialecte de l'allemand. Beaucoup de personnes sont portées à le croire uniquement parce que le yiddish a emprunté un très grand nombre de mots à l'allemand. Si le « yiddish » était un dialecte allemand, issu de la langue allemande, alors quelle était la langue parlée pendant les mille années où les Khazars vécurent en Europe orientale, avant qu'ils n'acquièrent une certaine culture de la part des Allemands ? Les Khazars devaient bien posséder un langage lorsqu'ils envahirent l'Europe orientale. Quand l'auraient-ils donc mis au rebut ? Comment expliquer qu'une population entière renonce à sa langue maternelle pour en adopter d'un coup une toute nouvelle ? Cette théorie est trop absurde pour être retenue. Le « yiddish » est l'appellation moderne de l'ancienne langue maternelle des Khazars qui s'est adjoint, en les adaptant, des termes allemands, slavons ( vieux-russes ), lituaniens et lettons.

De même, le yiddish ne doit pas être confondu avec l'hébreu parce que ces deux langues se servent du même alphabet. Il n'y a pas un seul mot en yiddish qui existait aussi en hébreu. Ces deux langues sont aussi hétérogènes que le sont par exemple le suédois et l'espagnol, qui utilisent pourtant le même alphabet latin.

Sur le plan culturel, la langue yiddish est le dénominateur commun de tous les « Juifs » d'Europe orientale ou en provenance d'Europe orientale. Ces « Juifs » utilisent le yiddish exactement de la même manière que les habitants des 50 états des Etats-Unis utilisent l'anglais dans leurs relations quotidiennes. La langue anglaise est le lien qui unit tous les Américains, où qu'ils s'installent. C'est exactement la même chose en ce qui concerne la langue yiddish et les « Juifs » de par le monde entier. Le yiddish est la langue moderne d'une nation éparpillée sur toute la surface du globe terrestre, une nation prétendument « juive » mais qui est donc en réalité khazare à 90%.

Ce peuple khazar s'autoproclame « juif », alors qu'en réalité il ne l'est pas. Ces « Juifs » (étymologie = Judéens) originaires de Khazarie ne sont ni de près ni de loin de vrais « Judéens » (anciens habitants de Judée, en Terre sainte), ni des « Israélites ». Ils devraient donc en toute honnêteté se définir par le nom de leur pratique religieuse et se présenter comme des « talmudistes » ou des « pharisiens », ainsi que le font spontanément les « chrétiens » ou les « musulmans » qui, eux, n'ont rien à cacher dans le domaine. Le mot « Juif » provient de la contraction du latin « Iudaen » (« Judéen ») et a donc une connotation géographique et raciale, ce qui n'est pas le cas d'un enseignement religieux. Ainsi il y a des chrétiens japonais, et de la même race que les Japonais. Il existe aussi des pratiquants du talmudisme en Inde, qui comme les Khazars sont des convertis et qui n'ont bien entendu aucun lien génétique avec les pharisiens de Judée, ces Judéens qui furent à l'origine du talmudisme . Certes, une fois les premiers temps de la conversion passés, le peuple converti au talmudisme fait bloc hermétique avec sa religion et ne semble plus alors former qu'une seule et même entité ; mais ce phénomène est à attribuer au caractère foncièrement intolérant et xénophobe du talmudisme envers tout ce qui n'est pas de lui et non pas à une quelconque indissociabilité entre un peuple et une religion. C'est cette prétendue indissociabilité qui a autorisé toutes les mystifications relatives au « peuple élu », à la « race choisie » et autres foutaises colportées par nos amis « juifs ».

Le mot « antisémite », comme le mot « juif », ne veut strictement rien dire en soi, et ne sert qu'un seul objectif : c'est devenu le mot clef des procès en diffamation contre tout opposant aux sinistres desseins du peuple khazar. Lorsque ces faux « Juifs » sentent qu'un quidam va s'opposer à l'un de leurs objectifs, ils le prennent immédiatement pour cible et le discréditent en lui collant systématiquement l'étiquette « antisémite ». Et ils le font dans tous les médias qu'ils possèdent ou qu'ils contrôlent indirectement. Mr Benjamin Freedman , dont les textes sont à l'origine de cet article, en a fait la triste expérience. Lorsqu'en 1946, il fit sa première déclaration publique sur les événements de Palestine, ses anciens coreligionnaires « juifs » ont été incapables de réfuter ses dires et ils ont donc dépensé des millions de dollars pour le salir en faisant soudain de lui un « antisémite », tout ceci parce que Mr Freedman avait osé manifester publiquement son désaccord envers la politique sioniste en Palestine. En réalité, un antisémite est quelqu'un qui s'oppose à l'ensemble de peuples du Proche Orient parlant ou ayant parlé dans l'Antiquité des langues sémitiques, c'est-à-dire les Assyro-Babyloniens , les Amorrites, les Araméens, les Phéniciens, les Arabes, les Hébreux et les Ethiopiens. Ca fait du monde. Et nous sommes bien loin des théâtres de New York !

Dans tout le monde actuel, les « Juifs » d'Europe orientale composent au moins 90% de toute la population « juive ». La conversion du roi Bulan vers 740, suivie de celle de la nation khazare , est au talmudisme ce que la conversion de l'Empereur Constantin en 313, suivie de celle des nations occidentales, est au christianisme. Avant la conversion de Constantin, le christianisme était une religion relativement peu importante, pratiquée principalement dans les pays situés sur le rivage oriental de la Méditerranée ; mais avec sa conversion, l'Empereur Constantin entraîna avec lui toutes les populations païennes de l'Europe occidentale. Le talmudisme connut le plus grand essor de toute son histoire par la conversion de l'immense population khazare , étendue sur une surface de 1 300 000 kilomètres carrés, au cours du Vllle siècle. Sans la conversion des Khazars, il est probable que le talmudisme n'aurait pas survécu face au christianisme et à l'islam. Le talmudisme , c'est-à-dire le code civil et religieux des pharisiens, aurait disparu, exactement comme a disparu le grand nombre de pratiques religieuses qui existaient dans ces régions, avant que le pharisaïsme ne les supplante au tout début de notre ère.

http://www.trafic-justice.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Les Khazars   4/9/2011, 15:06

J'ai trouver ça du même auteur et qui porte sur le même sujet :

L'HISTOIRE OCCULTÉe DES Faux Hébreux : LES KHAZARS


Titre original : Facts are Facts, the Truth about the Khazars

Version française de la lettre adressée par
Benjamin H. Freedman
au Docteur David Goldstein

Préface :

Benjamin H. Freedman :

Benjamin Freedman fut élevé comme un « juif non pratiquant ». Il vivait à New York, et devint un homme d’affaire très efficace, et très riche. À une certaine période de sa vie, il était le principal actionnaire de l’immense Compagnie des Savons Woodbury.

Il fut témoin, et même un peu acteur, des manipulations qui permirent aux talmudistes de dominer la politique et les médias des États-Unis. Dans ses différentes fonctions au service des intérêts sionistes, il eut l’occasion d’avoir un grand nombre d’entretiens personnels et approfondis avec sept présidents des États-Unis.

À la fin de la seconde Guerre Mondiale, il fut écœuré par ce à quoi il avait assisté, et il devint dès lors un « transfuge du sionisme ». Il décida de révéler tout ce qu’il pourrait. Il rompit avec le judaïsme, et se convertit au catholicisme. En 1946, il fonda la Ligue pour la Paix et la Justice en Palestine ; puis passa le reste de sa vie, et une grande partie de sa fortune considérable, à lutter contre la tyrannie sioniste qui enserrait les États-Unis. Il consacra à cette activité plus de 2 millions et demi de dollars, tirés de son portefeuille personnel.

L’ironie du sort voulut que ce transfuge fut justement l’une des personnes qui devait avoir le plus de choses à raconter ; Benjamin Freedman avait appartenu au plus haut niveau de l’organisation juive. Il a connu personnellement : Bernard Baruch, Samuel Untermyer, Woodrow Wilson, Franklin Roosevelt, Joseph Kennedy, et John F. Kennedy. Comme on l’a dit, Monsieur Freedman était très riche, et disposait d’un carnet d’adresses exceptionnel, ce sont sans doute les raisons qui l’ont maintenu en vie.

Le magazine Commentary, publié par le Comité Israélite Américain, l’appelle régulièrement : « le Juif antisémite ».

Arnold Forster, un haut fonctionnaire de la Ligue Anti-Diffamation du B’nai B’rith (A.D.L. : une sorte de CIA privée, travaillant pour le compte d’Israël, et qui épie les faits et gestes des patriotes américains), a défini Benjamin Freedman comme un « riche apostat juif, mu par la haine de soi » ; car lorsqu’un Juif non-talmudiste a une critique à faire sur les Juifs talmudistes, il est inévitablement mu par la haine de soi... il n’y a pas, il ne peut pas y avoir d’autre explication possible ! Mais Benjamin Freedman va nous montrer que tout repose sur une définition correcte du mot « Juif ».

Le reste ici :
http://moissondeselus.org/faux_hebreux_Khazars.htm


Dernière édition par DesEspoirs le 10/9/2011, 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edis_

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Les Khazars   10/9/2011, 19:56

Citation :
Ces « Juifs » d'Europe orientale sont en réalité des Khazars, de race turco-mongole. La bonne entente entre les peuples turc et « juif » de nos jours ne relève donc aucunement du hasard. Et notre gouvernement « juif » contemporain (Sarkozy Mr & Mme, Kouchner, Borloo , Lellouche , Attali, Veil, Lang etc.) finira bien par prôner ouvertement l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, quelles que soient ses impostures actuelles. La famille avant tout !

Non seulement tu mélanges tout mais en plus de ça tu racontes un nombre incalculable de conneries...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Les Khazars   10/9/2011, 22:36

Edis_ a écrit:
Citation :
Ces « Juifs » d'Europe orientale sont en réalité des Khazars, de race turco-mongole. La bonne entente entre les peuples turc et « juif » de nos jours ne relève donc aucunement du hasard. Et notre gouvernement « juif » contemporain (Sarkozy Mr & Mme, Kouchner, Borloo , Lellouche , Attali, Veil, Lang etc.) finira bien par prôner ouvertement l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, quelles que soient ses impostures actuelles. La famille avant tout !

Non seulement tu mélanges tout mais en plus de ça tu racontes un nombre incalculable de conneries...


Ce genres d'interventions non argumenter mais seulement déplaisantes est proscrite sur ce forum, il serait bon de faire le minimum d'effort pour être crédible dans un sujet.

Il est par ailleurs regrettable qu'une personne portant un avatar de cette nature réagisse de cette façon.

Merci la prochaine fois d'être polie et d'avoir un dialogue construit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Les Khazars   11/9/2011, 09:47

Très bien dit Lore Bien

@Edis_ : Il va falloir que tu argumentes sérieusement ce commentaire superficiel et à mon avis épidermique si tu souhaites perdurer sur ce forum. D'autre part, il va falloir également que tu expliques la raison pour laquelle tu as effacé tous les commentaires sur ce fil de discussion : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t2766-un-article-bizarre-sur-le-journal-zaman
L'avatar que tu as choisi ne nous sidère en rien, sois-en assuré !!

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edis_

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Les Khazars   11/9/2011, 21:45

Je suis vraiment désolé. J'ai pas fait preuve d'intelligence en répondant d'une telle manière.

C'est le rapprochement entre le peuple turc et l’état hébreux qui m'a fait réagir ainsi. Les turcs n'ont aucune affinité avec Israël et son peuple, si ce n'est politique et économique.
Certaines exigences font que la Turquie et Israël ont été des alliées. Surtout que ce pays se veut laïque. "La pseudo laïcité" et la démocratie étant un modèle dans le monde. Les intellectuelles laïcards préfèrent un rapprochement avec les occidentaux et Israël au détriment du monde musulman. Bref cette idéologie sioniste n'a plus la cote aujourd'hui.

Si un jour les Khazars étaient turc, aujourd’hui ils ne le sont plus.
D'ailleurs si on resonne comme ça, toute l'Asie ainsi qu'une partie de l'Europe de l'est est turc.

Après les sionistes aux origines diverse ne sont pas étranger à l'abolition du califat Ottoman. Complot sur complot...
Le sultan était ferme sur la cause palestinienne. Durant l'empire il était impossible au juif de voir un jour un état israélien. Le pire c'est que l'empire Ottoman était le refuge des juifs d'Europe. En plus de la vie, ils voulaient Israël ! Jusqu’à infiltrer l'empire et même tuer le sultan.

Les minorités non musulmanes étaient à l'abris au sein de l'empire islamique.



Le peuple turc ne se limite pas à la Turquie certes, il est composé de plusieurs groupes. La majorité des peuples turcs sont musulmans sunnites.
Les états les plus proches de la Turquie (Turc anatoliens soit turcs ottomans) au niveau ethnique et culturelle sont l’Azerbaïdjan (Turcs Azéris), ensuite plus typé mongoloïde Turkmène, Kazakhs, Ouzbeks, Kirghizes...

Citation :
Actuellement, l'ethnie turque la plus dense réside en Turquie. Les autres groupes turcs importants se trouvent en Azerbaïdjan, à Chypre, en Iran, au Kazakhstan, au Kirghizstan, en Russie, au Turkménistan et en Ouzbékistan. On en trouve aussi en Crimée, au Xinjiang (appelé le Turkestan chinois), au nord de l'Irak, en Afghanistan, en Moldavie, en Gagaouzie, en Allemagne, en Pologne, en Ukraine, en Roumanie, en Grèce, en Bulgarie et en ex-Yougoslavie; les quatre derniers faisant partie des Balkans.
En revanche, il est difficile de séparer précisément les différentes ethnies turques. En voici une liste non exhaustive ; entre parenthèses, leur situation géographique :

Hazaras (Afghanistan,Turquie,tadjikisan, Iran,et pakistan)
Azéris (Azerbaïdjan et Iran)
Bachkirs (1 370 000 en Russie)
Balkars (Russie, Caucase du Nord)
Gagaouzes (Moldavie et Ukraine)
Iakoutes (300 000 en République de Iakoutie, Sibérie)
Kachkaïs (Iran)
Karakalpaks (Ouzbékistan, République autonome de Karakalpakie, au sud de la mer d'Aral)
Karapapaks (Caucase, Turquie orientale)
Karatchaïs (Russie, Caucase du Nord)
Kazakhs (Kazakhstan, Ouzbékistan, Xinjiang (Chine), ouest de la Mongolie)
Khorasanis (Iran)
Kirghizes (Kirghizstan)
Koumyks (Caucase, Daguestan)
Nogaïs (Caucase, Daguestan)
Ouïgours (Xinjiang (Chine))
Ouzbeks (Ouzbékistan)
Qizilbash (Turquie, Iran)
Tatars (6 320 000 en Russie en 1979)
Tatars de Crimée
Tchouvaches (1 750 000 en Russie en 1979)
Touvains (Touva, au sud de la Sibérie, à frontière avec la Mongolie)
Turkmènes (Turkménistan)
Turcs Osmanli (Turquie, Chypre du Nord)

Wikipedia

Le turc n'est pas une race, en Islam il n'existe d’ailleurs pas de race.
Pour ce qui s’intéresse au monde turc il existe plusieurs ouvrages comme "l'histoire des turcs" de jean Paul Roux.
Le turc peut etre de type caucasien, sémite ou mongoloïde Smile

http://www.histoiredumonde.net/article.php3?id_article=1112



Bref je m’excuse pour tout ce hors sujet.

Edit: Ne vous inquietez pas pour l'UE, avec tous les turcophobes qu'il y a, elle risque pas d'y entrer un jour.... Laughing
Bientôt c'est l'Europe qui aura besoin de la Turquie, mais ce sera trop tard. Mais bon les Turcs n'ont rien à faire en Europe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Les Khazars   11/9/2011, 22:21

Ce n'est rien Edis_, l'important est d'avoir conscience que ton geste n'était pas des plus intelligent en effet.

Quand au sujet je comprend parfaitment ce que tu écris, et pour voir moi même d'ailleurs bien étudier ce qui à affaiblie le Khalifat du 18e à sa chute au 20e siècle.

Il serait aussi intéressant de se pencher plus en profondeur sur cela, ce qui n'a pas encore été trop le cas sur ce forum, il y aurait beaucoup à dire, de la rebelion wahhabite d'Arabie, à l’intervention égyptienne du Sultan Mehmet Ali, aux conflits entre Saoud et Iraq, à la conquête de Napoléon Bonaparte en plein milieu de tout ces évenements, et à l'abolition du Khalifat.

Un histoire bien compliquer, mais très intéressante

Mais sur le sujet precis je ne vois pas ce qui te pose problème, le sujet parle d'un ancien royaume turko-mongole dont les habitant les Khazare se convertir au "judaisme" et qui formerons en quelque sorte la plus grande communauté européenne, les ashkenaze entre autre, une façon de retracer l'histoire, et surtout de bien mettre en évidence l'absence de race commune (qui par ailleurs comme tu le mentionne, en Islam n'existe pas) de la part de ceux qui se réclame de la religion juive.

Il est vrai que ton exposer n'a pas beaucoup de rapport avec le sujet précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edis_

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Les Khazars   11/9/2011, 22:31

Citation :
La bonne entente entre les peuples turc et « juif » de nos jours ne relève donc aucunement du hasard. Et notre gouvernement « juif » contemporain (Sarkozy Mr & Mme, Kouchner, Borloo , Lellouche , Attali, Veil, Lang etc.) finira bien par prôner ouvertement l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, quelles que soient ses impostures actuelles. La famille avant tout !

Voila la seule chose qui m'a posé problème. Bref, même si j'ai été offensé, j'avais pas à répondre comme ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Les Khazars   11/9/2011, 23:14

D'accord, tu as raison, surtout si tu est d'origine Turk, ce qui se comprend parfaitement, le peuple Turk est un grand peuple, surtout quand il ne s'égare pas dans des errance de type "Loup gris"..

Turk peut aussi renvoyer à "musulman" comme l'histoire l'indique, il est souvent donc utilisé par ceux qui combatte l'Islam, donc il faut bien souvent lire entre les lignes de certains textes.

Aussi dans cette liste de nom, il est regrétable que les auteurs du texte font de telles suppositions, il ne se trouve en les personnes cités aucune caractéristique physique Turk ou de ce régions du monde là, ce sont souvent des converties.

Aussi, par "bonne entente" il faut vraiment aller chercher loins, car même actuellement au niveau diplomatique, la Turquie et l'entité sioniste c'est pas, du moins officiellement le grand amour, et ce ne le fût certainement pas beaucoup par le passer, surtout pas au niveau du peuple.

Encore une fois, il ne s'agit pas là de stigmatiser une ethnie ou peuplade, ce que voudraient faire croire certains pour nous empêcher toute critique, mais de dire la vérité sur une idéologie malveillante bien définie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Khazars   20/11/2012, 11:50

Je cherchais justement des informations sur le sujet, pour l'histoire des Juifs de Hirsch Graëtz (cité dans le premier post) voici un lien avec l’œuvre au complet --> ici
J'ai aussi les pdf.

L’Iran, Hamadinejad le juif, Israël et les Khazars... “faux Juifs” ?

Citation :
Selon les médias outre-manche, le vrai problème de Mahmoud Ahmadinejad est basé sur le fait que, Israël est dirigé par les Kazhars, juifs convertis. Or, en réalité, les Khazars étaient un peuple semi-nomade turc d’Asie centrale ; leur existence est attestée entre le VIe et le XIIIe siècle après J.-C., selon Wikipédia. Le nom Khazar semble dériver d’un mot turc signifiant errant, nomade (gezer en turc moderne). D’autres observateurs indiquent que, c’est sans doute ce qui explique sa haine du régime israélien car, on ne le dira jamais assez, le président iranien a toujours parlé du Gouvernement israélien, pas du peuple juif dans son ensemble ou d’Israël. Hélas, le mal est fait et la désinformation se perpétue dans ce sens.

Article d'Agoravox
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Khazars   20/11/2012, 20:14

Les Ashkenazim ne sont pas des Khazars

Nous connaissons tous le mythe selon lequel les Juifs Ashkenazim seraient des descendants de Khazars convertis au Judaïsme durant le Moyen-Âge. Ceux qui citent cet « argument » ont pour but : de démontrer que les Ashkenazim ne sont pas de vrais Juifs et donc, puisque les sionistes sont majoritairement d'origines ashkénazes, les sionistes ne sont non seulement pas de vrais Juifs, mais en plus ils sont allés conquérir une terre qui n'était pas celle de leurs ancêtres (qui seraient es Khazars)

Se prétendre antisioniste ne donne pas le droit d'affirmer n'importe quoi ! Quand on combat le sionisme, il ne faut s’accrocher qu'à des faits, et il se trouve que l'argument des prétendues origines Khazars des Juifs ashkénazes est tout simplement fallacieux.

Premièrement, ceux qui utilisent cet argument pour affirmer que les Juifs ashkénazes ne sont pas de vrais Juifs, car leurs ancêtres seraient Khazars et non pas Israélites, ne se rendent en fait pas compte qu'ils tombent dans le piège des sionistes qui sont parvenus à faire croire au monde que la judéité est une race et non une religion. En effet, dire qu'étant donné que les ancêtres des Juifs ashkénazes seraient Khazars, cela ne ferait pas des Juifs ashkénazes de vrais Juifs, équivaut à dire que vous croyez, comme les sionistes, que la judéité est une race !

Le Judaïsme n'est pas une race, mais une religion ! De ce fait, les origines de quelqu'un ne le disqualifient absolument pas d'être Juif ! Si un burundais, un belge, un australien, un japonais, un canadien ou un chilien se converti au Judaïsme, IL EST JUIF, peu importe que ses ancêtres ne l'étaient pas, car le Judaïsme est une religion ! Et puisque le Judaïsme est une religion, et non une race, le Judaïsme accepte les conversions. De nombreux grands rabbins et femmes sages parmi les Juifs étaient soit des convertis, soit des enfants de convertis. Il y a TOUJOURS eu des conversions au Judaïsme. Par conséquent, un Juif descendant de Khazars convertis au Judaïsme EST JUIF ! Ainsi, tous ceux qui prétendent que les Juifs ashkénazes ne seraient pas de vrais Juifs parce qu'ils seraient descendants de Khazars affichent en réalité leur méconnaissance de ce qu'est le Judaïsme.

Deuxièmement, comme cela a été dit plus haut, quand on veut combattre quelque chose, il ne faut s'attacher uniquement qu'aux faits et non aux mythes. Parcourons donc ensemble quelques faits qui réduisent à néant ce mythe :

Sur de nombreux sites Internet on peut lire que 90 à 95% des Juifs d'aujourd'hui seraient d'origines Khazars. Ils appuient cette fausse affirmation ridicule sur le fait que de nombreux Khazars se convertirent au Judaïsme. Selon eux, les Juifs ashkénazes seraient ainsi tous des descendants de ces Khazars convertis au Judaïsme. Par conséquent, quand ils affirment que 90 à 95% des Juifs d'aujourd'hui seraient d'origines Khazars, ils veulent donc donc que 90 à 95% des Juifs d'aujourd'hui sont ashkénazes ! Or, les Juifs ashkénazes ne constituent qu'une branche ethnique du peuple Juif. Si 90 à 95% des Juifs étaient ashkénazes, ils veulent nous faire croire qu'il n'y aurait alors que 5 à 10% de Juifs séfarades (Juifs originaires d'Espagne et des pays du Maghreb), de Juifs Teimanim (Juifs yéménites), de Juifs Mizrachim (Juifs originaires d'Orient, comme les Juifs iraniens, les Juifs irakiens, etc.), de Juifs Boukharim, de Juifs indiens, de Juifs d’Éthiopie et de pleins d'autres origines encore, qui constituent l'écrasante majorité de la population juive et qui sont tous, sans l'ombre du moindre doute, d'origines sémites ! Vous voyez donc le ridicule d'affirmer aveuglément que 90 à 95% des Juifs d'aujourd'hui seraient ashkénazes (qui seraient d'origines Khazars), alors que les ashkénazes sont en sous-nombre par rapport à toutes les autres branches ethniques qui composent le peuple Juif ! Par conséquent, toute personne qui utilise cet argument pour affirmer que les sionistes (qui étaient à la base majoritairement ashkénazes) n'ont aucun droit en Palestine se retrouve déjà perdant dès le départ, car quand bien même les ashkénazes ne seraient pas de vrais Juifs (ce qui est faux), les Juifs non-ashkénazes sont encore plus nombreux !

Cela étant dit, il nous reste à présent à établir l'origine des Juifs ashkénazes et celle des Juifs Khazars.

« Ashkenazim » est le terme général appliqué aux Juifs européens, à l'exception de ceux de la région méditerranéenne (qui sont eux appelé « Sefardim »). Comme le terme « Ashkénaze » l'indique, il fait référence à la Mitteleuropa (Europe Centrale) considéré comme le Pays d'Ashkenz où les Juifs s'installèrent après l'exil. Ce terme désigne ainsi les Juifs dont les ancêtres s'installèrent en Allemagne (qui se dit « Ashkenaz » en hébreu), puis s'étendirent en Pologne, en Scandinavie, en Russie et aux alentours du Danube, entre autres. Les Juifs de la Mitteleuropa séjournèrent suffisamment longtemps en Allemagne, en Autriche et en Bohème pour pouvoir développer leur propre langue basée sur l'allemand : le Yiddish, qui devint la langue officielle de tous les Juifs ashkénazes. Ce fut d'Allemagne qu'ils émigrèrent plus vers l'Est et arrivèrent en Russie. Les Juifs ashkénazes ne peuvent ainsi pas être des descendants de Khazars, d'autant plus que des études génétiques ont montré que les Juifs ashkénazes sont aussi des descendants directs des Israélites et que leur ADN confirme que leurs origines remontent au Moyen-Orient de l'antiquité. Des études génétiques ont également montré qu'ils sont fortement plus proches des Juifs yéménites, des Juifs assyriens, des Juifs séfarades, des Juifs kurdes et même des arabes, qu'ils ne le sont des peuples européens, montrant bien par-là qu'ils sont bien sémites. La couleur de peau n'a rien à voir avec le fait d'être sémite ou pas. Tout comme il existe des européens de différentes nuances au niveau de la couleur de peau (principalement dû au climat, etc.), tous les sémites n'ont pas la même couleur non plus (il y a des sémites noirs, basanés, blancs, voire même pâles de peau). De plus, étant donné les persécutions terribles que les Juifs ashkénazes subirent en Europe chrétienne, il n'y a pratiquement pas eu d'assimilation de la part des Juifs ashkénazes, et donc pas de mélange génétique avec les européens.

Quand les rois de Khazars se convertirent au Judaïsme, ils établirent des lois garantissant la liberté religieuse dans leur royaume, ce qui fut un élément déterminant pour attirer les minorités persécutés en Europe chrétienne et dans certains pays musulmans, qui immigrèrent dans leur royaume. En plus de la population juive qui vivait déjà sur place, un grand nombre de Juifs persécutés dans l'Empire Byzantin et les autres régions environnantes furent vers cette terre de liberté et de prospérité. Les Juifs qui s'étaient installés à Khazar venaient d'Asie Centrale, du Caucase, des Balkans, de Syrie, de Mésopotamie, d'Asie Mineure, et quelques uns d'Europe Occidentale. Les immigrants Juifs dépassèrent rapidement en nombre les Juifs natifs de Khazar. Il est important de préciser qu'à l'inverse de ce qui est affirmé, ce ne sont pas tous les Khazars qui se convertirent au Judaïsme, mais principalement leurs rois, et beaucoup de Khazars. Mais il est impossible d'affirmer que les Khazars qui se convertirent au Judaïsme étaient plus nombreux que les Juifs natifs de Khazar.

Après la chute de l'Empire Khazar, les Rus' de Kiev prirent leur place et régnèrent sur le territoire. À la suite de cela, un grand nombre de Juifs (aussi bien Khazars que non-Khazars) devinrent citoyens de l'état de Rus' (ou de Varègue). Vers le 11ème siècle, les destructions et la terreur causées par les Croisés au sein des communautés juives d'Europe Occidentale provoquèrent un afflux constant de Juifs allemands (Ashkénazes) qui fuirent vers les pays slaves, qui étaient beaucoup plus tolérants. La Russie était le pays le plus recherché en ces temps-là. Les Juifs ashkénazes ayant immigré en Russie dépassèrent en nombre les Juifs natifs de Russie, et répandirent leur langue (le Yiddish), leurs coutumes et leur culture partout où ils s'installèrent. En plus des ashkénazes, les Juifs séfarades, qui constituaient la majorité des Juifs (et qui, jusque là avaient vécu en sécurité sous la gouvernance arabe), fuirent vers l'Est afin d'échapper à la nouvelle Inquisition lancée en Espagne par les fanatiques Catholiques, et ils s'installèrent en Ukraine, en Pologne et en Russie, où ils croisèrent et communièrent avec les Juifs qui immigraient d'Allemagne depuis le 11ème siècle. La majorité des Juifs d'Europe de l'Est migrèrent de l'Ouest à l'Est du continent, et n'étaient pas des descendants d'habitants du royaume Khazar. Les Juifs ashkénazes sont ainsi une fusion de Juifs balkano-grecs de l'Empire Byzantin, de Juifs babyloniens du Califat des Abbassides, de Juifs yiddishophones d'Allemagne, de Juifs séfarades ayant fuit l'Inquisition espagnole et de Khazars. Toutes ces branches ethniques du Judaïsme se marièrent entre eux au fur et à mesure des siècles, de sorte les convertis Khazars disparurent en tant qu'entité ethnique distincte et leurs descendants devinrent pleinement des Juifs ayant des origines israélites (puisque les descendants de Khazars convertis se marièrent aux ashkénazes et aux séfarades, qui sont d'origines israélites).

Les Juifs russes sont principalement des descendants de Juifs de la Mitteleuropa, alors que les premiers Juifs polonais avaient des noms de famille typiques de la Bohème et de la Moravie. Les Juifs séfarades d'Espagne, du Portugal et de Turquie s'installèrent aussi en Pologne, en Hongrie et en Roumanie et se marièrent à des Juifs ashkénazes. Cela a été confirmé par des recherches faites sur les généalogies de nombreuses familles ashkénazes dont beaucoup ont des ancêtres Séfarades. Ainsi, les noms de famille n'indiquent pas forcément les origines de telles ou telles familles. Il y a de nombreux Ashkénazes qui ont des ancêtres séfarades, et vice-versa.

Si le groupe ethnique des Khazars a pu avoir une influence parmi les Juifs russes, il n'en est pas de même pour ceux de Pologne, comme cela a été confirmé par les faits suivants :

La vie menée par les Juifs polonais dans les « Shtetlakh » est complètement étrangère aux Khazars
La majorité des Juifs polonais venaient de l'Ouest et non pas de l'Est
Il n'y a aucun lieu en Pologne qui indiquerait une quelconque présence de Khazars
La majorité des Juifs ashkénazes ont des coutumes et des noms allemands, et non Khazars

Alors que partout où les Juifs s'installèrent ils adoptèrent la langue locale qu'ils modifièrent pour en faire une langue juive distincte de celle parlée par leurs concitoyens non-Juifs, il n'existe aucune trace de la langue Khazar parmi les Juifs, alors qu'à l'inverse, la langue des ashkénazes, le Yiddish, est évidemment d'origine allemande, que le Ladino, la langue des Juifs espagnols, est d'origine espagnole, que le Judéo-arabe, la langue des Juifs du Maghreb, est d'origine arabe, etc. (Même les Juifs de France possédaient leur propre dialecte juif qui indiquait leurs origines françaises, tout comme les Juifs, lorsqu'ils s'étaient installés à Babylone, créèrent leur propre dialecte de l'araméen, la langue de Babylone, indiquant ainsi leurs origines babyloniennes, etc.)

Rappelons au passage que la dynastie Khazar était d'origines turques, et que bien que les rois Khazars et une grande partie du royaume se sont convertis au Judaïsme, la majorité des Khazars choisirent le Christianisme et l'Islam.

Il est malheureux qu'en s'opposant au sionisme et aux sionistes, les gens en arrivent à utiliser de faux arguments.

Nous descendons de communautés de Juifs qui s'installèrent en Allemagne il y a plus de mille ans d'ici, et qui nous sommes déplacés plus à l'Est vers la Pologne, la Russie et la Hongrie.

Tous les Juifs ashkénazes, dans tous les pays où ils vivaient, parlaient une langue commune, le Yiddish, qui est une forme d'allemand ancien. Cela montre que les ashkénazes viennent de l'Ouest et non de l'Est.

En outre, de nombreux ashkénazes sont des descendants de Kohanim et de Lévites, et ont des documents démontrant qu'ils ont parmi leurs ancêtres d'illustres Juifs des époques bibliques, talmudiques et médiévales.

Et plus récemment, des tests ADN ont démontré que les ashkénazes et les séfarades sont liés.

Il est important qu'en combattant le sionisme, on ne s'attache qu'à la vérité, et rien qu'à la vérité. Quand les gens utilisent des mensonges ou des mythes pour soutenir une bonne idéologie (puisque la lutte pour les droits des palestiniens est une bonne cause), cela discrédite leur lutte, car leurs ennemis se focaliseront sur les faussetés contenues dans leurs arguments et ignoreront complètement les parties vraies contenues dans leurs arguments.


En plus du fait que prétendre que les Juifs d'aujourd'hui ne sont pas vraiment Juifs et ne peuvent, par conséquent, pas prétendre avoir un droit sur la Palestine est un argument faux, cela renforce également les sionistes, puisque cet argument sous-entendant que les si les sionistes pouvaient prouver qu'ils sont Juifs, ils auraient un droit sur la Palestine ! Cet argument se retournera alors contre ceux qui l'ont suscité !

De plus, à l'inverse de ce que beaucoup croient, le mouvement sioniste n'est pas composé que d'ashkénazes. Il comprend des Juifs de tous les pays et de toutes les origines. Il est donc irréaliste de les marginaliser comme étant les représentants d'une tribu, d'une famille ou d'un groupe ethnique. Il y a malheureusement des Juifs de toutes les origines qui ont commit une grave erreur en s'alignant avec les sionistes.

Le sionisme est un mouvement laïc qui tente d'éloigner les Juifs de leur religion et leur histoire, et qui propose une solution politico-militaire à l'exil imposé aux Juifs par D.ieu. Peu importe qu'il puisse y avoir des religieux et des pseudos rabbins qui les soutiennent, ne faites pas l'erreur d'en faire un problème religieux, voire même un problème de races !

Nous continuerons à les combattre, mais uniquement avec des faits et des vérités ! Et D.ieu voulant, nous triompherons !

Par ici
Revenir en haut Aller en bas
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2482
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Les Khazars   21/11/2012, 02:25

Article intéressant à lire si l'on se cantonne au point de vue purement ethnico-racial de la question,bien que tout cela mérite vérification approfondie.

Là ou le bât-blesse gravement,c'est qu'il émane d'un site juif talmudique dégénéré remplis de manipulations extrêmement retorses et variés, toutes plus mensongères les unes que les autres,cherchant à embrouiller et constamment à fausser les pistes sur la nature réelle du Judaïsme,et sur son rôle majeur de subversion dans l'histoire.

Tout ça n'est pas gratuit,loin de là.

Site en question,qui joue à outrance la carte de "l'antisémitisme" et de la "pleurniche des pauvres victimes juives des oppresseurs" (chrétiens,nazis,etc...bref grotesque en plus d'être un habile mensonge déjà démonté maintes fois !),et qui feinte notamment,par des mensonges encore, de dédouaner le Talmud en le présentant comme un ensemble de "livres de paix" (LOL !),tout en se gardant bien de mentionner les versions "non-censurées" soigneusement cachées aux non-juifs.

La question la plus simple qu'il faut se poser est : s'il n'y avait vraiment rien à cacher dans ces fameux recueils des "rabbins de Babylone" (les descendants des assassins du Christ, soi-dit en passant,à méditer longuement...),pourquoi les autorités rabbiniques se donnent tant de mal à garder tout cela dans l'ombre encore aujourd'hui ?

Site présentant la Thora comme un livre "saint",alors que la haine fanatique du non-juif est une constante qui revient à chaque instant dans ce livre.

Suffit de le lire,c'est pas compliqué,et vous verrez de quoi il en retourne.

Site qui évite soigneusement de parler de " Jésus Christ",on comprendra facilement pourquoi avec ce qui précède. (à ce propos,que dit le Talmud de Jésus-Christ,ce site se garde bien d'en parler...)

Article et site en question qui affiche son opposition au Sionisme pour flatter les gogos,mais qui joue constamment la carte de la victimisation des juifs et de sa persécution par les chrétiens "fanatiques" ,dans la plus pure inversion accusatoire de la réalité ,et en se gardant bien de mentionner les causes réelles qui ont valu aux juifs les représailles méritées et les expulsions qu'ils ont légitimement recueillis dans toutes les nations aux cours de tout les siècles suite à leurs crimes (représailles constamment due à l'usure,à la corruption et au vol pratiqués dans chaque pays ou ils passaient et ou ils en avaient le pouvoir,quand ce n'était pas au terrorisme pur et simple lorsqu'ils en eurent les moyens,comme dans la Russie tsariste au XIXème et au début du XXème siècle).

Par le mensonge encore,site qui tente de présenter le Sionisme comme l'ennemi du Judaïsme,histoire d'embrouiller définitivement la question pour que personne n'y comprenne plus rien,ce qui est tout à fait gravissime !

Mais peut-être l'auteur de ce site n'est-il lui-même qu'un suggestionné inconscient.

En vérité,le Sionisme n'est qu'une "extension" extrêmement virulente et assez récente,avec une mission messianique bien précise,du plan de domination mondiale pluri-séculaire du Judaïsme international.

Tout ce qui fut dit précédemment de ma part,ne le croyez pas à la lettre,vérifiez par vous-même.

On lira avec la plus grande attention, notamment,pour citer quelques exemples primordiaux, le livre "La Controverse de Sion" de Douglas Reed,disponible à ce lien,qui expose clairement tout ça :

#https://hotfile.com/dl/164762649/4523735/Synthse_sur_lhistoire_de_Sion.rar.html

Une autre étude absolument indispensable si l'on veut savoir de quoi on parle sur le Judaïsme, est le monumental travail de Copin-Albancelli en deux tomes sur le Pouvoir Occulte.

Le drame maçonnique : le pouvoir occulte contre la France :

http://archive.org/details/ledramemaonniq00copi

Le drame maçonnique : la conjuration juive contre le monde chrétien

http://archive.org/details/ledramemaonni00copi

Petite description de ces deux livres ici :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6070p75-qu-est-ce-que-la-franc-maconnerie#80730

Inutile de dire que tout cela est bien antérieur au "Sionisme",qui n'en est que la suite logique,provenant de la même source maléfique,dans la continuation du plan à longue échéance de la Synagogue de Satan.

Un indispensable pour finir,la conjuration antichrétienne de MGR Delassus,en trois tomes :

http://www.liberius.net/livres/La_conjuration_antichretienne_(tome_1)_000000176.pdf

http://www.liberius.net/livres/La_conjuration_antichretienne_(tome_2)_000000265.pdf

http://www.liberius.net/livres/La_conjuration_antichretienne_(tome_3)_000000275.pdf

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Khazars   21/11/2012, 20:30

Merci pour l'apport paralleye, mon post du dessus a eu au moins le mérite de te pousser à clarifier l'histoire Smile

J'ai de la lecture !
Revenir en haut Aller en bas
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Les Khazars   26/6/2014, 04:28



Une tentatule par-ci une autre par-là. Qui suis-je ?



Citation :

times of israel
18 mars 2014

Fuite Historique – Israël reconnaît que les juifs sont en fait Khazars : Le plan secret pour renverser la migration en Ukraine !!! (times of Israël)


25 juin 2014

Guerrier Khazar

Hallucinant ce que raconte ce papier du times of Israël (que j’ai traduit … ) : on est les seuls à en parler, mais c’est historique : ainsi on apprend  qu’Israël reconnaît que les juifs sont en fait Khazars , dont Netanyahou , et qu’un plan secret pour libérer la Palestine et envoyer les colons en Ukraine est étudié !  "Netanyahou est prêt à faire des sacrifices douloureux pour la paix, même si cela signifie renoncer à une partie de notre patrie biblique en Judée et en Samarie."  C’est fort non ? (allooo ?! c’est le "times of Israël "ce que vous allez lire !)   

[b][b][b]Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance [/b][/b][/b]

Les Abonnés des affaires du Moyen-Orient savent deux choses: toujours s’attendre à l’inattendu, et jamais vendre a peau de l’ours de Binyamin Netanyahou !.

Seulement hier sont arrivées des nouvelles que des rebelles syriens prévoient de donner à Israël le plateau du Golan en échange de la création d’une zone d’exclusion aérienne contre le régime d’ Assad. Dans un geste encore plus audacieux, il a été révélé maintenant, que Israël se retirera ses colons des communautés au-delà des blocs de colonies et qu’elle les réinstallera au moins temporairement en Ukraine. L’Ukraine a fait cet arrangement sur ​​la base des liens historiques et en échange d’une aide militaire dont elle a  désespérément besoin contre la Russie. Cette tournure surprenante des événements avait une origine encore plus surprenante : la génétique, un domaine dans lequel les chercheurs israéliens ont longtemps excellé .

Une peuple turque guerrier-et un mystère

Il est bien connu que, dans le courant du huitième au neuvième siècles, les Khazars, un peuple turc de guerriers, converti au judaïsme , ont régné sur un vaste domaine dans ce qui est devenu le sud de la Russie et de l’Ukraine. Qu’est-ce qui leur est arrivé après que les Russes ont détruit leur empire autour du XIe siècle,  resta , un mystère. Beaucoup ont spéculé que les Khazars sont devenus les ancêtres des Juifs ashkénazes.


The Khazar Empire, from M. J-H. Schnitzler’s map of The Empire of Charlemagne and that of the Arabs, (Strasbourg, 1857)


Les Arabes ont longtemps cité l’hypothèse Khazar dans les tentatives de nier la revendication historique juive de la terre d’Israël. Au cours du débat de l’ONU sur la partition de la Palestine, Chaim Weizmann a répondu ironiquement: "c’est très étrange. . Toute ma vie j’ai été un Juif, me sentait comme un Juif, et j’apprends maintenant que je suis un Khazar "Dans une veine plus folklorique, le Premier ministre Golda Meir l’a si bien dit:" Khazar, Schmazar. Il n’existe pas de peuple Khazar. Je ne connait pas de  Khazars A Kiev. Ou Milwaukee. Montrez-moi ces Khazars dont vous parlez ".



a warlike people: Khazar battle axe, c. 7th-9th centuries


Le Contrarien hongrois et ex-communiste , le scientifique Arthur Koestler a emis  l’hypothèse Khazar à un large public avec La Treizième Tribu (1976), dans l’espoir que de réfuter une identité commune juive "raciale", en finirait avec l’antisémitisme. De toute évidence, cet espoir n’a pas été remplie. Plus récemment, l’ historien israélien Shlomo Sand, de l’aile gauche, dans L’Invention du peuple juif a emmené la thèse de Koestler dans une direction où il n’avait pas l’intention, en faisant valoir que, parce que les Juifs étaient une communauté religieuse descendu de convertis, ils ne constituent pas une nation ou n’avaient pas besoin d’un état ​​à posséder. Toutefois, les scientifiques ont rejeté l’hypothèse Khazar car la preuve génétique ne s’y additionne pas . Jusqu’à maintenant . En 2012, le chercheur israélien Eran Elhaik a publié une étude qui prétend prouver que l’ascendance Khazar est le plus grand élément dans les gènes Ashkenazi. Sand  déclara qu’il avait raison, , et les organes progressistes comme Haaretz et The Forward ont claironné les résultats.


Israël semble enfin avoir jeté l’éponge. Une équipe d’élite de chercheurs de grandes institutions de recherche et des musées vient de publier un rapport secret du gouvernement, reconnaissant que les Juifs d’Europe sont en fait des Khazars. (Que cela se traduise par une autre proposition visant à réviser les paroles de «Hatikva» , ça reste à voir.) A première vue, cela semble être la pire des nouvelles, étant donné l’insistance acharnée du Premier ministre sur la nécessité d’une reconnaissance palestinienne d’Israël comme un «Etat juif» et la stagnation des négociations de paix. Mais d’autres l’ont sous-estimé à leurs risques et périls. Quelqu’un a plaisanté, quand la vie vous remet un Etrog, vous construisez une soucca.


Parlant en off , il a expliqué (Netanyahu) : «Nous avons d’abord pensé que d’admettre que nous sommes vraiment Khazars était un moyen de contourner l’insistance d’Abbas , qu’aucun Juif ne peut rester dans un Etat palestinien . . Mais quand il a refusé d’accepter cela, il nous a obligés à réfléchir à des solutions plus créatives.L’invitation ukrainienne pour les Juifs à revenir était une aubaine. Déménager tous les colons d’Israël dans un court laps de temps serait difficile pour des raisons de logistique et de l’économie. Nous ne voulons certainement pas une autre embrouille , comme avec l’expulsion des colons Hitnatkut  de la bande de Gaza [désengagement].


Citation :
"Nous ne parlons pas de tous les Juifs ashkénazes qui reviendraient en ‘Ukraine. Évidemment, ce ne serait pas pratique.


S’exprimant sur ​​un fond profond, une source bien placée dans les milieux du renseignement a déclaré: «Nous ne parlons pas de tous les Juifs ashkénazes revenant en Ukraine. Évidemment, ce ne serait  pas pratique. La presse fait ses exagèrations habituelles et  sensationnalistes; C’est pourquoi nous avons besoin de la censure militaire ".


Khazaria 2.0 ?

Tous les Juifs qui souhaitent y retourner (en Ukraine) seraient le bienvenu, dans un retour sans conditions de citoyeneté, d’autant plus si elles prennent part à la perfusion promise de l’aide militaire massive israélienne, y compris les troupes, l’équipement et la construction de nouvelles bases. Si le transfert initial fonctionne, d’autres colons de Cisjordanie seraient encouragés à déménager en Ukraine, ainsi. Après, l’Ukraine qui sera soutenue , rétablira le contrôle sur tout son territoire, l’actuelle République autonome de Crimée redeviendrait un domaine autonome juive . Le successeur à petite échelle de l’empire médiéval des Khazars (comme la péninsule, aussi, a été autre fois connue) serait appelé, en yiddish, Chazerai.



the Khazar Empire, map of Europe in the Age of Charles the Great, from Karl von Spruner, _Historisch-geographischer Hand-Atlas_ (Gotha, 1854)


Citation :
les Khazars n’ont pas eu à vivre dans les «frontières d’Auschwitz».


"Comme vous le savez," le porte-parole a continué, "le premier ministre l’a dit maintes et maintes fois: que nous sommes un peuple ancien et fier dont l’histoire remonte 4000 ans. La même chose est vraie des Khazars: tout juste de retour en Europe , mais tout à fait aussi longtemps. Mais regardez la carte: les Khazars n’ont pas eu à vivre dans  les «frontières d’Auschwitz».




no “Auschwitz borders”: the great extent of the Khazar Empire (pink, at right) is readily apparent in this map of Europe circa 800, by Monin (Paris, 1841). Compare with Charlemagne’s empire (pink, at left)


"Comme l’a dit le premier ministre, personne ne dira aux Juifs où ils peuvent ou ne peuvent pas vivre,  sur le territoire historique de leur existence en tant que peuple souverain. Il est prêt à faire des sacrifices douloureux pour la paix, même si cela signifie renoncer à une partie de notre patrie biblique en Judée et en Samarie. Mais alors il faut s’attendre à ce que nous exerçions nos droits historiques ailleurs. Nous avons décidé que ce sera sur les rives de la mer Noire, où nous étions un peuple autochtone depuis plus de 2000 ans. Même le grand historien non-sioniste Simon Dubnow dit que nous avions le droit de coloniser la Crimée . C’est dans tous les livres d’histoire. Vous pouvez regarder . "

Citation :
Vieille-Nouvelle Terre?
Black Sea, showing Khazar presence in Crimea and coastal regions: Rigobert Bonne, Imperii Romani Distracta. Pars Orientalis, (Paris, 1780). Note Ukraine and Kiev at upper left. At right: Caspian Sea, also labeled, as was the custom, as the Khazar Sea


"Nous aimerions penser que c’est une sorte de patrie-loin-de la-maison", a ajouté la source de renseignement anonyme. "Ou l’original," dit-il avec un clin d’oeil. "Après tout, Herzl a écrit sur ​​la Vieille-Nouvelle Terre , n’est-ce pas? Et la transition ne devrait pas être trop difficile pour les colons parce que, vous savez, ils vont encore se sentir comme s’ils étaient des pionniers : : l’expérience  du danger, construire de nouveaux logements,  porter des armes. Les femmes pourront continuer à porter des foulards sur la tête, et la nourriture ne sera pas très différente de ce qu’ils mangent déjà ".


Avec le recul, nous aurions dû voir tout ça venir, a déclaré un vénérable du  Département d’Etat arabisant, : un rapport peu remarqué sur le fait que la Russie avait sévi sur la contrebande d’objets Khazars  d’Israël , les décisions de l’ Espagne et du Portugal de donner la citoyenneté aux descendants des Juifs expulsés , ainsi que la preuve que les anciens soldats de Tsahal ont été déjà en tête des milices à l’appui du gouvernement ukrainien . Et maintenant, peut-être aussi la possibilité que le jet de Malaisie manquant a été détourné vers l’Asie centrale .


Un journaliste vétéran du Moyen-Orient a déclaré: «C’est un problème, mais d’une manière perverse, et brillante. D’un seul coup, Bibi a réussi à confondre, amis et ennemis. Il a mis la balle dans le camp des Palestiniens et a soulagé la pression des Américains, sans réellement faire de véritables concessions. Pendant ce temps, en alignant avec les rebelles syriens et l’Ukraine, ainsi que la Géorgie et l’Azerbaïdjan, il compense la perte de l’alliance turque et met la pression sur Assad et l’Iran. Et le nouvel accord   chypriote-israélien sur le gaz aide l’Ukraine et affaiblit l’effet de levier économique des Russes et des Etats pétroliers du Golfe. Tout simplement génial. "


Citation :
Réactions du monde entier


Compte tenu de la confluence du week-end et des vacances de Purim et le jour de la Saint-Patrick, les journalistes sont en quête pour obtenir des réponses. Réactions du monde entier coulait po


• Les membres du Conseil des colons Yesha , certains d’entre eux , ont été pris complètement au dépourvu. Toujours se méfier de Netanyahu, qu’ils considèrent comme un opportuniste habile plutôt que allié idéologique fiable, ils ont refusé de commenter jusqu’à ce qu’ils aient en outre évalué la situation.
La plupart des réactions à la hâte sont tombés dans les catégories prévisibles.

• Les groupes antisémites de droite se sont jetés sur l’histoire comme justification de leurs théories du complot , affirmant que c’était l’aboutissement de siècles d’ancien régime des Juifs pour venger la défaite des Khazars par les Russes au Moyen Age, une reprise de l’appui d’Israël pour la Géorgie en 2008 . "Les Juifs ont la mémoire aussi longue que leur nez," a déclaré un.d’eux


Citation :
un continuum de la conquête et de la cruauté?


• De Ramallah, un porte-parole du Fatah a déclaré que l’offre était un début, mais ne va pas assez loin vers la satisfaction des exigences palestiniennes. Brandissant une image d’un guerrier Khazar provenant d’un artefact archéologique, il a expliqué:

Il existe un continuum de la conquête et de la cruauté. C’est très simple, la génétique ne ment pas. Nous voyons les résultats aujourd’hui: le régime sioniste et  les forces brutales d’occupation sont les descendants de barbares belliqueux. Les Palestiniens sont les descendants des pasteurs pacifiques, en fait, des anciens Israélites que vous avez prétendu à tort comme étant  vos ancêtres. Par ailleurs, il n’est pas vrai, cependant, que vos ancêtres n’ai jamais eu un temple à Jérusalem .

 



Note de Vatic : Ce qui suit est peut-être satirique, comme indiqué dans la section commentaires de l’article, et si tel est le cas, c’est si proche de la vérité que le cote satirique est presque totalement manqué. Au moins la mise au point sur les Khazars est faite et non réfutée, plutôt que d’être simplement moquée comme c’est le cas pour ceux qui prennent cela très peu au sérieux. Ce que nous avons ici est une idée sérieusement envisagée, surtout si les résidents actuels sont sérieux au sujet de leur propre rapatriement.

Cela mettrait certainement un terme au conflit, apporterait un certain soulagement aux populations concernées et renverrait les Khazars d’où ils viennent. Cela mettrait fin a une énorme quantité de problèmes à l’échelle mondiale. Combien de fois a-t-on la chance de résoudre les grands problèmes de la planète sans avoir vraiment à faire grand-chose. Quant aux 10 milliards de dollars que cela coûterait (http://www.bloomberg.com/news/2014-03-17/removing-west-bank-settlers-would-cost-10-billion-group.html), je pense que l’ONU devrait payer la facture car cela leur permettra d’économiser encore plus sur d’autres coûts, sur le long terme. L’article proposé en lien vaut la peine d’être lu, ainsi que les réactions de différentes personnalités suite a la publication de celui-ci en mars 2014.
Vatic Projet a publié plusieurs articles sur les Khazars, leur lieu d’origine, leur migration, et l’énorme impact qu’ils ont eu sur cette planète, surtout en ce moment. Alors, prenez l’info, digérer la et laisser de la place pour plus d’informations dès qu’elles seront disponibles. Comme je dis toujours, formez votre opinion, mais laissez l’esprit libre pour plus d’info a venir.

Leaked report: Israel acknowledges Jews in fact Khazars; Secret plan for reverse migration to Ukraine
http://blogs.timesofisrael.com/leaked-report-israel-acknowledges-jews-in-fact-khazars-secret-plan-for-reverse-migration-to-ukraine/#ixzz35NStO9yQ

Jerusalem and Zhitomir, 16 March/Adar II 14

(Nos correspondants russes et ukrainiens Hirsh Ostropoler et IZ Grosser-Spass ont également contribué à cette histoire, retardé en raison de la crise sur le référendum de Crimée.)

Les habitues des affaires du Moyen-Orient savent deux choses : toujours s’attendre à l’inattendu, et ne jamais radier le Premier ministre Binyamin Netanyahou, qui a plus de vies politiques que le chat proverbial.
C’est seulement hier que nous sont parvenues des nouvelles indiquant que les rebelles syriens prévoient de donner à Israël le plateau du Golan en échange de la création d’une zone d’exclusion aérienne contre le régime Assad. Dans un geste encore plus audacieux, il est révélé maintenant, qu’Israël retirera ses colons des communautés au-delà des blocs de colonies et les réinstallera, au moins temporairement, en Ukraine. L’Ukraine a fait cet arrangement sur ​​la base de liens historiques et en échange d’une aide militaire dont elle a désespérément besoin contre la Russie. Cette tournure surprenante des événements a une origine encore plus surprenant : la génétique, un domaine dans lequel les chercheurs israéliens ont longtemps excellé.
http://vaticproject.blogspot.com/2014/06/leaked-report-israel-acknowledges-jews.html#more / resistanceauthentique.wordpress.com : Merci à VAL



Traduction à vérifier mais ça à l'air d'être une information très intéressante. L'article original contient plus de réactions à la fin. Merci à resistanceauthentique.
__________________
_______________


Je remets celui là ici pour l'occasion:

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74477.htm

Si des gens veulent chercher sur le sujet moi je pense que je vais voir si David Duke aurait creusé la chose un peu mieux depuis ces dernières recherches. Je ne connais pas de site dédié uniquement à la question khazar donc on fait comme on peu.

On va quand même (merde ! quand même !) ajouté celui là aussi:

http://blanrue.blogspot.fr/2014/06/le-monde-fait-la-publicite-dune.html
(PS Attention mais il est vrai que des recherches en épigénétique montrent que les guerres ou les famines on un impact sur la descendance, cela reste scientifiquement valable contrairement à la macro-évolution dite darwienne. Les critiques doivent rester mesurées.
Réédition: autre affaire du même genre http://pascasher.blogspot.fr/2011/10/la-reincarnation-la-sauce-materialiste.html )


Dernière édition par c.isme le 23/7/2014, 12:34, édité 1 fois (Raison : lien en rouge)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
Les Khazars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: "Archivisme"-
Sauter vers: