Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le double sens des textes de Bob Marley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   6/3/2011, 12:28

Pour rajouter de l'eau au moulin, si j'ose, la métaphore "Rivers" = addition de gouttes de baptême = nations chrétiennes se retrouve dans moultes chansons:

Jimmy Cliff (Island records tout comme Marley): "Many rivers to cross..."
"I can see clearly now the RAIN is gone...look all around there's nothing but BLUE skies" (bleu israël bien-sûr. on retrouve cette métaphore dans le hit ressortit du bien nommé israel kamakawiwo "Somewhere over the rainbow, bluebirds fly" (exactement la même métaphore avec la thématique du "fire" dans "ride natty ride" (feel the FIRE, only the birds have their wings".

Plus explicite : Bonney M avec une directe référence à Zion (sionisme) : "By the river of babylon, there we sat down, where we remembered Zion"

Plus récemment, Matisyahu "King without a crown" : "with your drowning in the water...ask Hashem for help..."
"Hashem raise, fire blaze..."

Toujours les mêmes métaphores qui reviennent... comme un puzzle qui prend tout son sens. Putain c'est énorme c'te mystification de ouf!!! C'est du lourd là.



bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   6/3/2011, 16:47

Vous pouvez phantasmer comme ça pendant longtemps, Rasta est calquer sur l'histoire biblique du peuple hébreux. les 12 tribus, l'Exode, Zion... toute la symbolique que vous prenez comme sioniste vous induit en erreur par manque de connaissance de cette culture. C'est peut-être bien eux les véritables descendants des 12 tribus cyclops

De plus, la terre que Hailé Sélassié leur a donné en Ethiopie, Shashamane, est très loin de l'abus fait par "Israel" en colonisant Palestine, l'Ethiopie ne sera jamais colonisée par les rasta à la manière sioniste ! et laisser B.Marley reposer en Paix SVP.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_rastafari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   8/3/2011, 21:00

nex a écrit:
Vous pouvez phantasmer comme ça pendant longtemps, Rasta est calquer sur l'histoire biblique du peuple hébreux. les 12 tribus, l'Exode, Zion... toute la symbolique que vous prenez comme sioniste vous induit en erreur par manque de connaissance de cette culture. C'est peut-être bien eux les véritables descendants des 12 tribus cyclops

De plus, la terre que Hailé Sélassié leur a donné en Ethiopie, Shashamane, est très loin de l'abus fait par "Israel" en colonisant Palestine, l'Ethiopie ne sera jamais colonisée par les rasta à la manière sioniste ! et laisser B.Marley reposer en Paix SVP.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_rastafari

Tu me reprends ya un an je t'aurais dit oui. Je t'aurais aussi dit à cette époque que Ben Laden avait organisé le 11 septembre...
J'ai appris depuis à me méfier de mes préjugés et des choses que je croyas acquises. Et je connais les éléments que l'on ressort sur les rastas. Mais la question est de savoir si ce soi-disant parallèle n'est pas en fait une mystification, car il n'y aurait pas de différence entre les pratiques juives des fellasha (ou rastas) Ashkénaze ou Sépharade (circoncision au 8ème jour notamment).
Fin bref, j'ai vérifié les métaphores, et celles-ci coïncident scrupuleusement avec des desseins de conquête messianique, division et suprématie des juifs. Et ce glossaire est fidèle à ce qui est exposé ici. Il faut prendre le temps d'aller voir les paroles de la roots music muni du glossaire juif:
zionist music metaphores (Bob Marley, Jimmy Clif...roots music) :
babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism
Ce qu'il a essayé de présenter ici et qui est rigoureusement pertinent sur TOUS les textes de roots. On ne peut clairement plus parler de divagation ou fabulation ou alors c'est balayé le sujet d''un revers de main comme tu l'as fait. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   9/3/2011, 17:44

En suivant ta logique d'une sorte de schizophrénie consciente chez les rastas (agents doubles en quelque sorte si je t'ai bien suivis), en quoi participent-ils au programme sioniste de conquête et soumission de l'humanité goy ?

Mis à part une propagande malsaine pour la weed (altération des consciences).

Est-ce que manger ital et rejeter babylon (qui pour beaucoup, voir tous, est le système de consommation à outrance qui nous fait dégénérer) va-t-il dans le sens du nwo ?

Il faudrait que tu nous éclaire sur la question de comment les communautés rasta (qui ne savent même pas qui est Sizzla ou Capleton, Capleton se disant être prophète rasta Laughing ) oeuvrent-elles pour l'accomplissement sioniste et l'avénnement de leur messie en capitale mondiale, Jérusalem ?

Les rastas sont-ils représenter en "Israël" ?

Je respecte ton investigation, mais se limiter à l'analyse de vocabulaire rasta (interpréter subjectivement, quand tu dit I'n'I signifie le juif et l'identité factice, c'est vite dit et non référencé) et de paroles de chansons. Tout cela mériterait quand même moins de subjectivité et plus de concret du genre:

*Connections Rastafarisme - "Israël".

*Connections industrie musicale jamaïcaine (grOs business) - lobbies juifs
(là, il doit y en avoir...)

*Connections Shashamane - Sionisme

BREF,

concrètement, en quoi Rasta participe-t-il au projet nwo ???


ps=

zionist music metaphores (Bob Marley, Jimmy Clif...roots music) :
babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism


Je veux bien te croire, mais c'est sur parole Rolling Eyes
Il est ou ton lien et source pour étayer ceci ?


Aller, un ti son:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   11/5/2011, 23:38

nex a écrit:
En suivant ta logique d'une sorte de schizophrénie consciente chez les rastas (agents doubles en quelque sorte si je t'ai bien suivis), en quoi participent-ils au programme sioniste de conquête et soumission de l'humanité goy ?

Mis à part une propagande malsaine pour la weed (altération des consciences).

Est-ce que manger ital et rejeter babylon (qui pour beaucoup, voir tous, est le système de consommation à outrance qui nous fait dégénérer) va-t-il dans le sens du nwo ?




ps=

zionist music metaphores (Bob Marley, Jimmy Clif...roots music) :
babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism


Je veux bien te croire, mais c'est sur parole Rolling Eyes
Il est ou ton lien et source pour étayer ceci ?



Concretement le lien ce sont TOUS les textes de roots music accessibles sur google, voilà quelques exemples parmi tant d'autres

"stir it up": "I'll push the wood and blaze the fire"
Jamming "non wood can stop us now..."
Burning and looting " that's why we're gonna be burning and looting tonight, to survive yeah..."
Time will tell: "Jah would never give the power to a baldhead, comme come, crucifing the DREAD (venu cristianisé les feujs), à rapprocher de "dread natty dread", quand marley se ballade et rencontre des dreads " à chaque rue...

Ensuite, la deuxièmm expérience consiste à se rouler un gros jokos, et le fumer tantot en aspirant beucoup d'air en meme temps que tu tires dessous, OU avaler la fumée en profondeur (repiration du chanteur) et voir la différence notable d'effet, et en tirer la conclusion indéniable qu'il est possible de "faire semblant de fumer".
Voilà, à ton service...
PS: sinon tu peux t'amuser à aller chercher les origines religieuses des membres d'un groupe comme "babylon circus" et te demander pourquoi à la fin de leur concert ils jamment sur "si tu burn le fire..."
J'arrête là après c'est casse couille de lire, et de toute manière c'est pas lu... Wink

PPS: et de grâce "babylon" désigne pas le système mais la division parmi les peuples non juifs à l'opposé du "one love" des juifs... D'ailleurs dans le vocabulaire rasta "détruire" se dit "dem-stroy" ou "Them stroy" en gros "détuire eux"...Got it man?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   14/5/2011, 01:27

Je découvre ta réponse deux mois plus tard.

Pour ce qui est des liens , tu n'apporte RIEN.
Encore une fois, ta liste de sois-disant traductions:

babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism


ne repose que sur le vent de ta subjectivité, c'est évident.


Je passais par là pour poster ceci, pour l'anniversaire de la mort de BOB MARLEY le 11 Mai... Que tu prendra peut-être comme une quenelle...



Live BOb 1976-1977 - Téléchargement gratuit:
Crazy Balheads:
megaupload.com J0BH9LZP
Burnin' & lootin :
megaupload.com AJTQEEOM
I Shot The Sheriff:
megaupload.com M421S5X0
Rat Race;
megaupload.com OESRB9D5
No Women No Cry:
megaupload.com U00IWJWE
War:
megaupload.com 2TAKSOAA
Exodus:
megaupload.com ZXZ14ITB

+ Bonus: Punky Reggea Party (extended)
megaupload.com ALJ7417F[quote]

PS= Laisse "Babylon Circus" là ou ils sont, ça n'a RIEN A VOIR avec le rastafarisme, ce sont juste des clowns de "reggea-festif" dont la musique n'arrive pas aux chevilles des jamaïcains !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   30/6/2011, 15:15

nex a écrit:
Je découvre ta réponse deux mois plus tard.

Pour ce qui est des liens , tu n'apporte RIEN.
Encore une fois, ta liste de sois-disant traductions:

babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism




PS= Laisse "Babylon Circus" là ou ils sont, ça n'a RIEN A VOIR avec le rastafarisme, ce sont juste des clowns de "reggea-festif" dont la musique n'arrive pas aux chevilles des jamaïcains !

Je n'apporte "rien" sauf que je te dis que ce double sens est corrélé par TOUS les textes de roots (ainsi que d'autres artistes style M. israel kamakawiwo'ole, dont la pub TF1 parle de Iz, ça le fait mieux en ces temps de chasse aux trolls sionistes à double language). si tu veux à chaque réponse du style "c'est subjectif", je te poste un texte de Roots où le sens sioniste et talmudique resplendit à la lumière du glossaire? On va faire comme ça.

Et Babylon circus...c'est vrai qu'ils ont tellement tous des têtes de bon catho...surtout celui au chapeau, et le clone (frère ou cousin de Jérôme anthony...encore un bon catholique aussi...)

Tiens, texte de Boney M:
By the rivers of Babylon, there we sat down
ye-eah we wept, when we remembered Zion.

When the wicked
Carried us away in captivity
Required from us a song
Now how shall we sing the lord's song in a strange land

When the wicked
Carried us away in captivity
Requiering of us a song
Now how shall we sing the lord's song in a strange land

Let the words of our mouth and the meditations of our heart
be acceptable in thy sight here tonight

Let the words of our mouth and the meditation of our hearts
be acceptable in thy sight here tonight

By the rivers of Babylon, there we sat down
ye-eah we wept, when we remembered Zion.

By the rivers of Babylon, there we sat down
ye-eah we wept, when we remembered Zion.

By the rivers of Babylon (dark tears of Babylon)
there we sat down (You got to sing a song)
ye-eah we wept, (Sing a song of love)
when we remember Zion. (Yeah yeah yeah yeah yeah)

By the rivers of Babylon (Rough bits of Babylon)
there we sat down (You hear the people cry)
ye-eah we wept, (They need their God)
when we remember Zion. (Ooh, have the power)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   30/6/2011, 20:56


Owned


Citation :
Et Babylon circus...c'est vrai qu'ils ont tellement tous des têtes de bon catho...surtout celui au chapeau, et le clone (frère ou cousin de Jérôme anthony...encore un bon catholique aussi...)

Tes propos sont incohérants. Quel rapport avec le sionisme ? Ils ont un air de la bohême, donc "pas catho", donc sioniste ???.... en tout cas loin du rastafarisme , ça c'est sur....

scratch




J'arrête là la discussion, à moins d'arguments plus valables.


ps = le vocabulaire: zion, babylon, alpha omega et tous ce que tu relève n'est pas talmudique mais BIBLIQUE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   4/7/2011, 22:35

CITATION: ps = le vocabulaire: zion, babylon, alpha omega et tous ce que tu relève n'est pas talmudique mais BIBLIQUE.

J'entends par Talmudique, un thème omniprésent dans le Talmud: l'union sacrée juive dans l'anéantissement et la haine du goy exprimée par les termes Zion, babylon, more fire etc... C'est très cohérent.

Pour Babylon circus ils ne sont pas bohémiens mais juifs...

Comme promis précédement un autre texte:

"One love"... 3 ème strophe
"Let's get together to fight this holly Armagedeon (soyons unis pour se battre pour l'accomplissement de l'Armagedon)
So when the man comes, there will be no no doom (De sorte que quand notre messie arrivera, il n'y ait pas malédiction sur nous (peuple d'Israel)
Have pity on those whose chance goes thinner (Aie pitié de ceux dont la chance s'amenuise (les goys) Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   3/9/2011, 01:22

Smashing Pumpkings: (bullet with butterfly wings) "The world is a vampire, set to drain, secret destroyer hold you up to the flames"... (Smashing pumpkings, le clip est édifiant, l'étoile sur le T shirt du chanteur et en l'air suspendue, et les speakers en forme de crucifix...que rajouter?

U2 : "the sweetest thing"
"eternal fire she told me to straw...oh oh oh the sweetest thing... Baby's got blue skies up ahead, but in this i'm a rain cloud"... Toujours et encore cette méatphore goy se fait combustionner, l'eau (du baptême) se retrouve cette fois sous forme de nuage, tout ça par du bleu israel (en l'occurence une jive en mission pour maltraiter le goy et lui faire croire à l'amour puis disparaitre)

"High above the chimney top that's where, you'll find me..." de M. Iz....

Goys ! Avallez la pilule rouge de grâce!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Approfondissement de la question des crypto juifs et de leurs modes d'action   28/1/2012, 20:18

COMMENT COMPRENDRE LE PARLER JUIF DANS DES CHANSONS A PRIORI INOFENSIVES :

INTRO (SI VOUS VOULEZ DIRECTEMENT ALLER AUX EXEMPLES DE CHANSONS SCROLLEZ PLUS BAS JUSQU'A LA PARTIE 1)

Personne n’ose prononcer ce mot « juif » sans sentir « une gêne » irrationnelle, comme si prononcer ce mot était un acte répréhensible en soi, en échos au crime des crimes : la shoah. Shoah, dont toute contestation, aussi argumentée soit-elle, est interdite par la loi, ce qui constitue un cas unique au monde de législation autoritaire sur l’Histoire. Personne ou presque ne réalise à quel point ces juifs anonymes participent à la destruction de l’intérieur des nations. Personne n’évoque jamais ce rôle de laminage perpétuel des populations autochtones qui s’accompagne de la prise de pouvoir dans tous les secteurs clés de la société (médias, politique, santé, artistique). Si beaucoup constatent la solidarité juive, et la surreprésentation qui en découle partout, peu réalisent que cette montée en puissance ne serait jamais possible sans l’avilissement, la destruction mentale et psychique des meilleurs éléments goys des nations, et ce, dès l’enfance. Sans ce laminage goy, les plans sataniques des élites juives ne se réaliseraient jamais. Personne ne semble prêt à s’imaginer qu’il côtoie sans doute tous les jours des juifs sans s‘en apercevoir. Ou s’il côtoie des juifs avérés, typiques, qui se revendiquent comme tels, personne ne réalise que ceux-ci remplissent une fonction de juif « pittoresque » pour rassurer les éventuels antisémites sur le caractère rare et isolé de l’hostilité juive envers les goys, en perpétuant l’image du juif débonnaire à la Michel Boujenah. En gros, personne ne semble accepter que la façade et le mensonge chez un juif soient constants malgré les multiples enseignements de l’histoire. Personne ne semble s’imaginer que des hommes puissent avoir un mode d’existence si double au quotidien.

Personne ou presque ne pourrait imaginer qu’une jeune femme blonde attrayante est juive, ou qu’un « ami » de longue date aux traits et prénoms bien franchouillards est une sentinelle juive qui partage habilement notre quotidien, avec lequel on peut tout à fait passer de bons moments, tout partager, mais qui se doit de déclencher l’alerte à sa communauté en cas d’intérêt soudain pour des théories « conspirationnistes » ou révisionnistes, ou qui se doit d’entreprendre contre nous, toute action que lui aura dicté son rabbinat local, même si au fond de lui, il peut avoir une véritable sympathie pour nous. Si vous progressez dans la découverte de la Kabbale, la communauté juive organisera votre isolement, votre surveillance et à terme votre élimination (accident fortuit ou inoculation de maladies, empoisonnement divers, déclenchement de cancers).
Pour la plupart des gens, le juif est une entité abstraite, immatérielle ou véritablement trop typique pour ne pas être perçue comme juive, comme si les juifs n’étaient cantonnés qu’ aux sphères médiatiques et politiques, avaient tous des physiques ou des patronymes hyper reconnaissables, que la mentalité et les aspirations des juifs anonymes étaient diamétralement opposées de celle des leaders juifs exposés comme BHL ou Attali … Il n’en est rien. Chaque juif travaille à l’occasion imperceptiblement pour sa communauté. Même si cette action est rare et quasi insignifiante ! Il est des jours, une majorité de jour, où les juifs mènent des existences tout à fait similaires à la votre, et dont l’action kabalistique ne se cantonne qu’à un petit coup de pouce à un autre membre de la communauté. Quoi de plus « normal », allez vous me dire ? Certes, mais il y a le reste, que je partage ici, fruit de mon expérience : il y a ces juifs qui délibérément laminent de la manière la plus vicieuse qui soit du goy, ou à qui on donne des petits ordres de mission de surveillance. Si le juif refuse, il s’expose à être excommunié de la communauté, et donc à recevoir un traitement pire que celui du goy (car il détient la Kabbale, donc il peut la diffuser, ce qui représente le danger ultime pour la communauté, dont la survie dépend de la dissimulation perpétuelle de la vérité). C’est sur ce côté presque accessoire dans la vie du juif que les gens ont un problème de compréhension. Ils pensent machinalement que s’il y avait « complot » des juifs, ces juifs seraient reclus, dans des caves à échafauder des plans de bataille dans la pénombre, qu’ils seraient tous voûté habillés de noir avec des nez crochus et des lèvres lipeuses, sous une ampoule éclairant à peine… Ils ne comprennent pas le concept de « peuple-prêtre » en 2011, de Kabbale en 2011, de langage codé que les juifs utilisent en 2011. Ils ne s’imaginent pas que la plupart des juifs de 2011, grâce au captage d’ADN goy par les femmes juives pendant le siècle dernier peuvent avoir des physiques de nordiques. Qu’ils puissent y avoir des blonds parmi eux, des physiques gracieux, épanouis, resplendissant, qu’on admire pour être si épanouis et léger dans une vie qui nous semble à nous, moins aisée… Ils ne s’imaginent pas que cette entente juive peut se manifester dans des situations aussi insignifiantes qu’au détour d’une discussion autour d’un café, dans une boîte de nuit ou un bar, à la pause de midi, sur Facebook, au lycée, dans une entreprise, dans les chansons, dans les films, par petites allusions discrètes, au sein d’un groupe d’amis, pour se refiler des infos sur untel, dans l’immobilier pour capter, au cas par cas, des marchés par réseau, et SURTOUT en tissant le réseau en permanence par SMS, en se refilant des infos sur les goys de son entourage en permanence... Que telle ou telle insinuation obscure en notre présence était en fait la manifestation de deux juifs parlant métaphoriquement, à demi-mot pour ne pas être compris. Non, décidément, le goy a une image du complot exclusive comme les réunions du « Bilderberg » de la « trilatérale » du « skull and bones », qui ne sont que la partie EMERGEE de l’iceberg juif, mais jamais personne n’émet la possibilité « d’entente » au quotidien des juifs anonymes, d’existence de quartiers résidentiels juifs où les noms diffèrent des « Cohen et Levi ». Fort de ces clichés sur les « illuminatis », ou suivant des fausses pistes ésotériques ou même sectaires ou farfelues lancées exclusivement par les juifs pour faire diversion, le goy discrédite toute tentative d’explication rationnelle des manifestations pratiques de l’entente juive, au quotidien ou « weltantchloss » telle qu’Hitler la qualifiait. Puisque le goy, tel St-Thomas, ne croit que ce que ses yeux bourrus voient, il ne constate « rien » de bien anormal, il rejette donc en bloc toute idée de « complot » des juifs anonymes. Cela ne l’empêchera pas de dire à l’occasion, pour se donner un vernis de lucidité affûtée à l’extrême ! : « Ah, de nos jours, tout passe par les réseaux, c’est comme ça… » La plupart des goys sont incapables de visualiser qu’il n’y a en fait pas plus efficace qu’un mode de conquête et de domination au jour le jour, fondu dans la masse, aussi discret et imperceptible qu’un bruissement de feuilles au vent, comme une tâche de fond sur un ordinateur, tant qu’il est possible de lancer tel ou tel programme... Le goy ne s’imagine pas que le complot c’est précisément du « cas par cas », du « sur mesure » pour goy. C’est ce concept de conquête lente, à epsilon près, de « suivi goy personnalisé », tous les jours… Par exemple, dissimulée dans une rédaction de journal, dans une école de journalisme, à la fac, dans un service hospitalier, dans une classe de lycée, dans les milieux artistiques… qui semble si difficile à accepter et donc à transmettre au goy!!

Mais je rétorque, si vous saviez l’intarissable source de bonheur, de facilité, de confort mental, de confiance en l’avenir, d’hygiène de vie, de sentiment de puissance qui découle de la condition de juif, vous seriez les premiers à concéder une petite surveillance par ci, un petit service par là, faire tourner un peu en bourrique tel goy, l’avilir un peu en échange de cette vie particulièrement agréable d’individu « élu » ! Il n’y a aucun doute là-dessus. Si l’on doit résumer la différence profonde de la psyché juive sur celle goy, la version juive serait : « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ». Pour eux, le plus fort (eux) doit se maintenir dans cette position coûte que coûte, point de « code moral » ni de « code d’honneur » ne doivent venir perturber cette domination prophétisée dans la bible et le Talmud, tout simplement pour mener l’existence la plus pleine possible. Pleine en sentiments, pleine en réalisation, pleine sexuellement, pleine de santé par la connaissance REELLE de l’optimisation du corps humain, et par le PARTAGE de toute connaissance utile…

Tout en ayant clairement sous les yeux toute la misère de la vie à laquelle ils
échappent, en constatant la descente aux enfers perpétuelle, l’avachissement lent mais certain de leurs esclaves goys, perdus de plus en plus par les illusions « du diable » spécifiquement aux mains juives (Voir la pornographie française de M. Marc Herskovitz alias Marc Dorcel par exemple.)

Ainsi les goys se retrouvent assis quelque part derrière un guichet de poste, balayant telle rue, à la caisse d’un supermarché, petit gratte papier du tertiaire bien suceur, ingénieur bien discipliné... Ou alors, s’ils réussissent tant bien que mal à se hisser vers la bourgeoisie ils sont les premiers à fermer les yeux sur les juifs (si par miracle ils se doutaient un tantinet de ce qui se trame) tant que leur confort personnel n’est pas affecté. Dans une folie matérialiste du moment en rupture totale avec la mission ancestrale de transmission de valeurs et d’héritage civilisationnel à la descendance. Ils trahiraient tout pour échapper à la « honte » d’être pauvre. C’est précisément ce en quoi ils diffèrent de la noblesse d’antan qui avait une « épaisseur » bien supérieur par rapport à l’immédiateté des préoccupations bourgeoises goy. La nature donne raison aux juifs, le coucou se développe au détriment de son hôte… Une meute de hyènes peut venir à bout d’un paisible éléphant isolé. Le plus fort bouffe le plus faible. Point.

Ils ne sont pas plus intelligents ni forts a priori, même si leur maintien corporel et mental les fait tôt ou tard dominer physiquement et intellectuellement les goys, ils sont juste plus organisés. Le génie du judaïsme réside principalement dans le fait d’avoir rendu une cohésion à un peuple par l’agitation perpétuelle d’un ennemi à conquérir devant ses yeux, et d’avoir méticuleusement perpétué cette tradition au cours des âges. Or avoir un ennemi est la condition sine qua none de la cohésion si l’on y réfléchit bien. Seule condition qui va à l’encontre de l’irrémédiable solitude atavique d’homos sapiens qui défendait, seul dans les plaines d’Afrique, ou en petite tribus, avant tout son beefsteak pour survivre.

Avoir un ennemi commun rassemble tout groupe humain, efface les différends... Il arrive même aux familles goys, divisées par essence se renvoyant une image d’eux-mêmes qu’ils exècrent trop par rapport à leurs modèles juifs qui déifient, de se réunir en cas de pépins. Regardons comment nous nous sautons dans les bras pour un match de foot !...Comme nous bombons le torse pour une finale de coupe du monde. Comme notre cœur bat pour un but ! Le patriotisme est là, tapis en nous, l’instinct de race aussi, il suffit de le réveiller.
Les juifs sont d’autant plus boostés dans leur tâche qu’ils ont réellement pris le pouvoir dans tous les domaines du monde occidental, mais surtout, ils ont une attitude revancharde, légitimée par les pogroms antérieurs, notamment le pire infligé par l’empereur romain Adrien, qui par la torture, est arrivé à remonter jusqu’au grand Sanhédrin secret mondial. Juste un grand Rabbin lui échappera, ce qui perpétuera le peuple élu sévèrement amoindri par cet épisode. Ce qu’ils font subir aux goys n’est en fait pour eux qu’une juste vengeance, et puis accessoirement, il y a le « Yun kippour », le grand pardon, qui une fois l’an, absout les juifs avec un peu trop de sang goy sur les mains... C’est pour la « bonne» cause… Il faut réaliser qu’il s’agit réellement d’un mode de vie à par entière.

Ce document est fait pour expliciter quelques unes de leurs méthodes de subversion et de destruction mentale et physique des individus goys.

Dans un premier temps, j’explique comment les juifs utilisent un deuxième sens caché dans la culture de masse, la Kabbale populaire, pour faire la promotion d’attitudes de conquête envers les goys, comme un panel de recettes, ensuite je fais le lien avec les méthodes quasi-ancestrales de subversion des goys que les juifs ont utilisé et utilisent chaque jours pour que l’Armageddon goy se poursuive à terme jusqu’à un esclavage complet de l’humanité sous les oripeaux détournés de « démocratie » et « droits de l’homme » bien sûr, puces RFID de contrôle, fichage complet des individus, prédestination de plus en plus précoce de leur destinée (voyez la réforme des tests des individus dès la maternelle…), un embrigadement total, une réécriture complète de l’histoire, une scission totale avec toute beauté et génie humain pour faire du goy un esclave consentent n’aspirant à rien d’autre, ne connaissant rien d’autre, bref…« demain à Jérusalem »... Tout en souplesse, dans nos culs d’éternels cocus de goys, relativement cocus en France car il n’y a jamais eu historiquement dans le monde de pays plus résistant à l’invasion juive que la France, ce qui explique certainement que nous ayons eu, spécifiquement en France, une « fenêtre de tir » d’environ 400 ans pour développer une société goy avec le génie spécifique français, avec le façonnage du paysage français si idyllique, un développement des art et de la pensée, de l’humour unique en occident, faisant dire à Nietzsche « qu’il n’y a pas en Europe quelque chose qui peut recevoir le qualificatif de culture si l’on se réfère à La France ».

C’est dans cette société purgée de toute influence juive pendant 400 ans que la France a créé son identité si particulière par rapports à la Russie ou même l’Allemagne, ravagées bien plus précocement par la progression « géographique » des juifs dans ces pays, situés plus près de leur berceau proche-oriental. Tout génie qu’ils aient été, les goys se sont condamnés eux-mêmes par leur insouciance innée…

« Pendant qu’ils regardent vers le ciel, occupons la terre ».. Le côté angélique, poète, rêveur de l’aryen est ce qui l’a définitivement condamné… Nous vivons les conséquences funestes dont le résultat est le gouvernement orwellien qui s’achève de se mettre en place actuellement.

Il est à rappeler que le premier édit expulsant les juifs du territoire de France, confisquant tous leurs biens fut signé par Philipe Le Bel en 1306 reconduit en 1324. En 1357, Le roi Jean Le Bon accorde une période de 20 ans « à titre d’essai » aux quelques juifs qui étaient restés en France pour s’assimiler. La trève est dénoncée en 1380 pour éviter de sanglants pogroms à Paris résultant toujours des agissements des juifs. En 1394, le Roi Charles VI fait signer un ultime décret bannissant à perpétuité tout juif du royaume de France sous peine de mort. Les juifs français restant émigrent alors vers l’Allemagne et les terres encore primitives de la Russie et de la Pologne. La France sera purgée de ces vampires pendant près de 400 ans, fait unique en Europe. Le temps pour la France, «  fille aînée de l’église » d’enfanter tant de génie et de savoir et de beauté… Beauté, qui est exclusivement exploitée dorénavant par nos hôtes juifs, pour l’industrie du tourisme. Citons la cité de Carcassonne comme exemple... Baudelaire note un jour par boutade dans son journal intime : «  Belle conspiration à organiser pour I ‘extermination de la race juive. »

Rq : si j’étais né juif moi-même je participerais à coup sûr à la conquête et aux agissements de ma communauté. Nul doute là-dessus ! Mais je ne suis pas juif, je m’estime pourtant digne de vivre libre et faire honneur à ce don de vie qui coule en moi. Comme tous les goys ayant montré une indiscipline et une résistance à la hiérarchie, d’autant plus que j’ai compris que toute largesse n’est accordée à un goy que sous couvert d’inculture, d’absence de conscience de race, et de soumission consciente ou inconsciente à l’ordre établit juif, j’ai été particulièrement victime des juifs, il est naturel que je me défende. Je n’accepte pas leur domination illégitime et dégénérée. Ils n’élèvent pas l’humanité en aucune façon. Je travaille au nom de mes ancêtres et pour que mes descendants vivent en hommes libres et heureux. A me relire, je me surprend même de tant de précautions sémantiques, circonvolutions, euphémismes pour parler de nos destructeurs, preuve que même l’esprit le plus informé sur les juifs ne peut échapper à l’heure actuelle par leur patine intellectuelle… leurs jérémiades, bien que fantasmagoriques, finissent quand-même par pénétrer mon cortex…
Rq2 : Ce qui suit vous sera d’autant plus facile à comprendre que vous aurez au cours de votre vie montré à un stade précoce une intelligence supérieure (souvent qui s’accompagne d’une timidité, d’un rejet naturel, d’une incompréhension naturelle du monde à l’adolescence, puis une fuite vers les arts).

Enfin, le paramètre principal est votre docilité. Si vous n’êtes pas dociles, que vous avez naturellement cette propension à remettre en cause toute hiérarchie, vous êtes devenu une personne inutile, voire dangereuse dans la vision esclavagiste des juifs. Si vous réunissez ces pré requis, vous avez automatiquement été, ou êtes à l’heure actuelle au centre de micro-kabbales. Vous avez côtoyé des juifs, ou des juives qui vous ont fait vivre un paradis artificiel, puis un enfer, sous fond de maltraitance psychologique, altération perpétuelle de votre VRAIE personnalité, puis glissement sournois vers des pratiques autodestructrices (alimentaires, tabagisme, alcoolisme ou drogue).

Rq3 : Si vous avez suivi une voie d’étude ou professionnelle et que vous vous y tenez contre vents et marées, sans démontrer un éprît particulièrement perspicace pour déceler la gigantissime supercherie, que vous vous être accommodé du combat perpétuelle pour la moindre joie ou reconnaissance, et pensez qu’il s’agit là d’un état de fait normal au fonctionnement de toute société ; quelque part vous avez fait « le choix du moindre mal ». On vous laisse évoluer, en vous tenant à l’œil quand même.

L’action de laminage de base exercée par les juifs sur vous n’a pas la rage ni l’intensité réservée spécifiquement aux gens qui ont manifesté un rejet trop intransigeant de toute voie de soumission. Vous êtes livrés à une existence avec des joies encadrées, standardisées. Et chose la plus importante, vous constituez la couche consommatrice de la société sous contrôle, nécessaire à sa perpétuation par la trahison bourgeoise de toute conscience de race ou d’héritage. Vous croyez les médias, vous croyez à l’alternance droite-gauche et toutes les mises en scènes adjacentes (du style patriotisme=fascisme, etc…)

Vous êtes sans doute soumis à une surveillance de base via les réseaux sociaux, votre adresse IP, vos mails. Vos comportements sont épluchés par des moteurs de recherche par « mots-clés ». Si une redondance sur « juif », « sionisme », « holocauste », « 11 septembre », « Iran », « Chavez », « Alain Soral », « Dieudonné », « Thierry Meyssian »… est détectée automatiquement dans votre activité, vous serez surveillés plus activement, cette fois avec intervention d’un web master humain. Ou si après quelques prises de conscience progressives, vous vous livrez à une personne juive (que vous ne soupçonnez pas 5mn qu’il soit possible qu’elle soit juive parce que vous ignorez tout des juifs sauf l’image pittoresque qu’ils véhiculent sciemment), si vous vous livrez donc sur des connaissances conspirationistes (disons des doutes sur la version officielle du 11 septembre par exemple), vous allez entrer dans la phase 2 de la surveillance.

Si vous commencez à vous intéresser à des sujets qui ont un lien direct avec le judaïsme (attentats du 11 septembre, guerres « humanitaires », Mainmise Ashkénaze sur la FED, Talmudisme… Les mailles de votre surveillance vont se resserrer. Si vous fréquentez des cryptos juifs, ceux-ci vont rendre vos échanges plus fréquents, multiplier les rencontres, se rende indispensable, pour sonder votre quotidien, vos peurs, vos attentes les plus intimes. Ils vont s’arranger pour pénétrer dans votre existence, pour ce faire, ils vont s’en référer aux fichiers qui répertorient vos passions, vos penchants sexuels, vos fantasmes, votre histoire, pour trouver une porte d’entrée, puis ils vont faire en sorte de vous isoler, vous orienter vers des plaisirs légers, vous conforter dans cette existence légère. Vous montrer toute l’incongruité de remettre à tel point en cause le monde avec des « théories paranoïaques ».

Si vous êtes célibataire, une femme juive trouvera le moyen de pénétrer « fortuitement » votre quotidien, et vous séduire pour vous sonder puis éventuellement, après parfois quelques années, engranger un avilissement et/ou des situations de crises/malaise répétées, ou provoquer une crise après naissance de votre enfant afin qu’elle puisse l’élever dans l’alcôve juive et lui transmettre la Kabbale.

Enfin on pourra organiser votre ruine, en mobilisant les juifs infiltrés dans les organes administratifs sociaux, comme les impôts, la Caf, le pôle-emploi. Puis si cela ne suffit pas, on vous fera mourir tôt ou tard d’un cancer que l’on vous aura inoculé dans votre eau de consommation, vos médicaments ou votre nourriture, ou tout autre moyen de tuer un individu en incriminant « la fatalité »...

Entre temps, la litanie des jérémiades cinématographiques sur la shoah vous saisiront au détour d’une affiche, vous faisant vous remettre en question encore et toujours… Pour vous persuader en permanence que c’est VOUS le monstre d’oser imaginer que les juifs complotent alors qu’ils sont d’éternelles victimes, d’éternels incompris, d’éternels boucs-émissaires…

France Inter, à 80% juive vous dira comment penser, quel est le « débat » du jour, vous dira d’une voix forte, étudiée, quasi hypnotique pour qui voter, on vous dira ad nauseam que le FN et tous les rares partis encore goys ou patriotiques sont des fascistes, on vous fera croire à l’alternance droite gauche, on dissimulera la judéité d’un François Hollande, d’un Kouchener, d’un Sarkozy… on vous abreuvera de « condamnations unanimes » par-ci, de « mesures de sanctions contre tel pays », par là… De « dictateurs à renverser» par ci, de « guerre de démocratisation » par là… On vous vendra en fait la guerre de conquête pour supprimer des pays qui seraient un peu trop dangereux militairement pour Israël… On vous fera peur pour vous vacciner avec du mercure de l’aluminium pour altérer vos facultés mentale ou vous faire crever tout simplement à la suite d’une seconde injection qui recombinera mortellement le précurseur que l’on vous a épouvanté à prendre à grands coups de reportages au JT de Pujadas… Le nouvel Obs, le Point, Le Figaro, Libé, Charlie Hebdo vous serviront la même soupe, la même apparence de démocratie, le grand journal de canal + vous donnera une «  illusion d’info subversive », embrigadant dès les jeunes années de formation la jeunesse avec le message : patriotisme = racisme = fascisme = antisémitisme… employant des techniques encore pire collabo que le reste. Un Michel Apathie vous chantera une sérénade aux accents méridionaux…

Mais l’étau se resserrera. Il sera bientôt temps pour les babyboomers de réaliser qu’ils ont égoïstement dilapidé les bribes d’héritages civilisationnel dont ils ont profités, ils ont laissé faire les juifs, dilapidant le potentiel de vie heureuse pour leur descendance à une ou deux générations suivante en Europe… Qu’est-ce que cela aura coûté aux juifs ? Pas grand-chose, quelques émissions radio yéyé, quelques slogans du style « sous les pavés la plage », « peace and love », « flower power », quelques artistes prosélyte de l’usage de la drogue comme Bob Marley, quelques organisations juives d’antiracisme crées dans le souci de diviser. Les années passeront, vos enfants rentreront de l’école tristes, comme traumatisés… Vous vieillirez, ils vivront encore avec moins de liberté, voire plus aucune, puis quelques générations plus tard, votre patrimoine génétique ne se retrouvera peut-être au mieux que dans des hommes-animaux, déshumanisés, programmés pour effectuer toute leur vie durant, une tâche grossière, puis finir comme vulgaire carburant ou nourriture pour animaux.

Et peut-être inexplicablement, un esprit surgira, comprendra la situation et tentera de prévenir les autres, se disant qu’il n’est pas trop tard, que sur le papier, nous sommes encore les plus nombreux, que notre destinée n’est pas de finir esclaves… mais il sera traité de fou on le haïra, y compris par sa famille… Il est alors à se demander ce que sera le monde de demain. Quand dans 50 ou 100 ans à peine le contrôle juif sera total. Lisez les livres d’Attali, les juifs ne s’en cachent même plus sur leur programme.

Rockefeller insistait même dans un de ses discours qu’ils n’avaient qu’une fenêtre de tir de quelques dizaines d’années pour lancer un glissement pacifique vers le nouvel ordre juif mondial, sans quoi il y aurait une période de chaos. Que chaque individu sera marqué biométriquement, localisable en permanence, voire pilotable hormonalement à distance. Que les hommes naisseront esclaves et mourront esclaves s’ils ne sont pas juifs… Le contrôle de la reproduction sera total, les individus non fonctionnels seront éliminés purement et simplement. Le concept de cellule familial aura été banni de tous les esprits depuis longtemps (Lire Jaques Attali : « Une brève histoire de l’avenir », je n’invente RIEN !!). Nous nous dirigeons vers cela. Il n’est peut-être pas encore trop tard. Si en 1 à 5 ans, ces connaissances se diffusent à grande échelle, nous pouvons retrouver notre liberté et la garantir à nos descendants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
libererlaparole



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Approfondissement de la question des crypto-juifs et leurs modes d'action (suite et fin)   28/1/2012, 20:21

Partie 1 : Messages juifs dans la culture populaire
I-1/ Exempl
e 1 :
"Over the Rainbow" de Israël Kamakawiwo'ole,

« Iz » en train de nous servir la variante insulaire du signe satanique index/petit doigt.
Israël Kamakawiwo’ole est appelé "Iz" dans les pubs sur TF1 (« Iz » ça fait moins juif qu’ « Israël »… Ce petit air gratouillé au Ukulélé, aux sonorités tellement de paix et d’amour cache un second degré nettement moins « peace and love »… Cette chanson a été omniprésente sur toutes les radios FM récemment. Et pour cause, c'est un hymne fédérateur juif, explicitant textuellement que les juifs touchent au but de leur hégémonie mondiale totale…
Le texte:
Ooooh, oooh ooh...ooooh...
Somewhere, over the rainbow,
Way up high
And the dreams that you dreamed of,
Once in a lullaby
Somewhere over the rainbow, blue birds fly
And the dreams that you dreamed of,
Dreams really do come true ooh oooh
Someday I'll wish upon a star,
Wake up where the clouds are far behind me
Where trouble melts like lemon drops
High above the chimney top
That's where you'll find me
Oh, somewhere over the rainbow, bluebirds fly,
And the dreams that you dare to
Oh why, oh why can't I ?...

1er niveau de lecture (toujours très flou, « imagé », qui de manière surprenante satisfait toujours le goy) : Quelque part au dessus de l'arc-en-ciel, les oiseaux bleus volent. Et le rêve que tu as rêvé, qui était à l'époque une comptine ; ces rêves deviennent véritablement une réalité. Un jour, un vœu que je prononcerai sur une étoile se réveille au moment où les nuages sont loin derrière, loin derrière. Où les problèmes disparaissent comme des gouttes de citron. Très haut, au dessus du sommet de la cheminée, c'est là que tu me trouveras. Et ce rêve, que tu oses, pourquoi ne pourrais-je pas ?
Clés de compréhension cabalistiques : Oiseaux bleus=les juifs (bleu Israël)/ clouds = chrétiens/arc-en-ciel=nations chrétiennes/ « l’étoile »= l’étoile de David / »chimney top »=sommet de la société, en bas les goys se consument.
2nd niveau de lecture : Iz parle des juifs. Les juifs sont les "oiseaux bleus" qui survolent la situation de "très haut" (way up high). L'arc-en-ciel est un agrégat de gouttes d'eau. Métaphoriquement, ces gouttes d'eau sont autant de gouttes de baptême. Cette métaphore est capitale et revient sans cesse dans la cabale. Ainsi l'arc-en-ciel est une des métaphores pour désigner les chrétiens. L’arc-en-ciel représente ces nations chrétiennes éparses que les juifs survolent (dominent). C'est une ode à la réalisation presque achevée de domination totale juive. « La comptine » (« Lullaby ») représente les prophéties de conquête totale du monde après diaspora. Ce rêve devient réalité (dreams do come true). Le vœu est prononcé sur une « étoile », l'étoile de David. Il se réalise au moment où les nuages sont loin derrières. (Les nuages se composent aussi de gouttes d'eau, le nuage est une autre déclinaison de la métaphore de l'eau pour désigner les chrétiens, comme nous le verrons aussi pour « les rivières », ou « l'océan »). (High above the chimney top, that's where you'll find me) : au sommet de la société (au dessus de la cheminée), survolant les chrétiens qui se consument au labeur, c'est là que tu me trouveras. (Cette image du feu, de la combustion du chrétien relégué à l'état de vulgaire bois, de combustible de la société est transversale à beaucoup de chanson cabalistiques dont la plus emblématique "smoke on the water" dont le sens se comprend désormais aisément... (smoke on the water : combustion des chrétiens car la "water" est une déclinaison des gouttes d’eau. Exactement la Petits triangles vers le haut...


Conclusion partielle : A ce stade l'explicitation de la combustion des goys peut encore te sembler farfelue, ainsi que la métaphore « eau= façon de désigner les chrétiens » un peu « tirée par les cheveux », et il est possible, voire très probable que tu te dises : "Mouais, j'veux bien, dans ce cas là, je peux voir un sens caché partout comme je veux"... Cependant ces sens cabalistiques de « l’eau » et du « feu » se retrouvent de manière transversale, avec bien d’autres chansons que nous allons découvrir. C'est ce que nous allons voir avec le deuxième exemple avec d'autres sens cabalistiques redondants.
Kabbale ❶ : Cette métaphore de la combustion des goys comme du vulgaire bois, signifiant leur avilissement, leur servitude, et leur diminution physique est un pilier de la compréhension de la kabbale.

Kabbale ❷ : Cette métaphore de l’eau du baptême sous toutes ses formes (pluie, océan, nuage, piscine)…pour désigner les goys est un autre pilier fondamental de la kabbale.


I-2/ Exemple 2 :
“Many rivers to cross” Jimmy Cliff

Jimmy Cliff et sa belle étoile de David « stylisée »
Many rivers to cross
But I can't seem to find my way over
Wandering I am lost
As I travel along the white cliffs of Dover

Many rivers to cross
And it's only my will that keeps me alive
I've been licked, washed up for years
And I merely survive because of my pride

And this loneliness won't leave me alone
It's such a drag to be on your own
My woman left me and she didn't say why
Well I guess, I have to try

Many rivers to cross
But just where to begin, I'm playing for time
There are times I find myself thinking
Of committing some dreadful crime

I've got many rivers to cross
But I can't seem to find my way over
Wandering I am lost
As I travel along the white cliffs of Dover

Many rivers to cross
And it's only my will that keeps me alive
I've been licked, washed up for years
And I merely survive because of my pride

1er niveau de lecture : Beaucoup de rivières à franchir, mais il semble ne pas y arriver, il s’égare le long des falaises de Douvres. Beaucoup de rivières à franchir, c’est seulement sa volonté qui le maintient en vie. Il a été rincé pendant des années et a à peine survécu grâce à son honneur. Cette solitude ne le laisse pas seul. C’est si pénible d’être seul, ma femme ma laissé sans dire pourquoi, il faut que j’essaie…
2nd niveau de lecture : les « rivers to cross» représentent les nations chrétiennes à contrôler pour les juifs. La chanson de 1969 emprunte des accents mélancoliques avec quelques vers pour semer la confusion avec une banale histoire de cœur (cliffs of Dover…My woman left me and didin’t say why). Or il parle des juifs, qui ont été malmenés par les goys (Esclavage en Egypte, pogroms, holocauste (réel cette fois) par l’empereur Romain Adrien…) « been washed up for years… ». Ensuite, cette solitude ne le laisse pas réellement seul (cf l’horizontalité et la solidarité des juifs avant toute autre solidarité (principe de la Hanoukka)). Le vers suivant est particulièrement intéressant. « such a drag to be on your own ». Au sens littéral, il s’agit d’une proposition avec un « you » d’ordre général traduisant « c’est si pénible d’être seul », mais en l’occurrence, le « you » indique « que TU sois seul », il parle des chrétiens qui sont divisés par rapport à la solidarité juive.
Kabbale ❸ : Rivers to cross= nations goys à conquérir. (How many rivers do we have to cross ? (burnin’and lootin’ Bob Marley) . “By the rivers of Babylon… there we remembered Zion”….
Rq: Cette chanson a été reprise par Lenny Kravitz, UB40 entre autre… C’est une véritable hymne juive. Il est aussi a remarqué que quand Jimmy Cliff la chante dorénavant, il dit “Many rivers I HAVE CROSSED…”, voir ses prestations live de 2009 par exemple…

” I can see clearly now the rain is gone"... Jimmy Cliff
(Chantée quelques années plus tard par Jimmy Cliff, comme pour montrer que la boucle est bouclée depuis son premier hit  « Many rivers to cross », la progression juive a aboutit…Les rivières ont été franchies, la pluie (les chrétiens ont été écartés...)
I can see clearly now the rain is gone. 
I can see all obstacles in my way. 
Gone are the dark clouds that had me blind. 
It's gonna be a bright (bright) 
bright (bright) sunshinin' day. 
It's gonna be a bright (bright) 
bright (bright) sunshinin' day. 

Oh yes, I can make it now the pain is gone. 
All of the bad feelings have disappeared. 
Here is the rainbow I've been praying for. 
It's gonna be a bright (bright) 
bright (bright) sunshinin' day. 

(ooh...) Look all around, there's nothing but blue skies.
Look straight ahead, there's nothing but blue skies. 

I can see clearly now the rain is gone. 
I can see all obstacles in my way. 
Here's the rainbow I've been praying for. 
It's gonna be a bright (bright) 
bright (bright) sunshinin' day. 
It's gonna be a bright (bright) 
bright (bright) sunshinin' day. 
Real, real, real, real bright (bright) bright (bright) 
sunshinin' day. 
Yeah, hey, it's gonna be a bright (bright) bright (bright) 
sunshinin' day.

1er niveau de lecture : je peux voir clairement maintenant que la pluie est partie, je peux voir les obstacles dans mon parcours, les nuages noirs qui me faisaient aveugles sont partis, ça va être un jour de grand soleil. C’est l’arc-en-ciel que j’ai demandé dans mes prières. Regardes partout, il n’y a que du ciel Bleu, regardes droit devant, il n’y a que du ciel bleu.
2nd niveau de lecture : maintenant que les chrétiens (toujours la même métaphore de la pluie pour les goys) ne sont plus aux commandes, je vois clair…Regarde partout, il n’y a que des juifs (blue sky), regarde dorénavant, il n’y a qu’un monde bleu-Israël devant nous… Les goys sont comme j’ai voulu qu’ils soient (the rain-bow I’ve been praying for).

I-3/ Exemple 3 :
« Killing in the name of » Rage against the Machine (RATM).

Zach de la Rocha ne sort jamais sans ses petites cornes…
Some of those that wear forces,
Are the same that burn crosses
Killing in the name of!
And now you do what they told ya
(Now you’re under control)
Those who died are justified
For wearing the badge
They’re the chosen whites (ones)
Com’on motherfucker!


En train de « Killer » les goys du public

1er niveau de lecture : certain de ceux qui possèdent le pouvoir sont ceux qui brûlent des croix. Tuer au nom de ! Et maintenant tu fais ce qu’on te dit, tu es sous contrôle. Ceux qui sont morts sont justifiés, pour porter le badge ils sont les blancs choisis. Enculé de ta mère !
2nd niveau de lecture : certains de ceux qui possèdent le pouvoir sont ceux qui brûlent des croix (Attention ! RATM joue sur le fait que l’auditeur va penser qu’ils parlent du KLU KLUX KLAN, or il n’en est rien. Croix=crucifix= chrétiens). En effet, il utilise la métaphore de la combustion des chrétiens, ainsi que la métaphore de la croix pour désigner les chrétiens. Tuer au nom de… Yahvé ! Après il s’adresse aux chrétiens : « et maintenant tu fais ce qu’on te dis, tu es sous contrôle). Ceux qui sont morts sont justifiés, pour avoir porté l’étoile. (Référence à la shohananas). Ils sont les élus. La situation de contrôle juif est bien supérieure aux Etats Unis bien que la France, avec sa plus large population juive d’Europe, soit bientôt rattrapée dans l’art de tenir un état policier sous-terrain.
Le triangle dirigé vers le bas de l'étoile de David,
Symbole de la pression vers le bas exercée par les juifs, nécessaire à leur ascension vers le haut.

Kabale❹. Cette métaphore de la croix, du « X » symbolisant le crucifix pour désigner les chrétiens, ou ce qui est fait pour les chrétiens et un pilier de la compréhension de la kabbale. C’est d’ailleurs un aspect capital de la kabbale. La croix, la lettre X pour désigner tout ce qui est fait pour, qui désigne, ou qui se rapporte aux chrétiens. Pensez au « X-files », concours de chant « X-factor », fait pour que les goys rêvent de gloire, « X-games » qui permet à des millions d’ados goys de finir polytraumatisés ou invalides en essayant d’imiter les figures à risque de cet événement sportif… Sans parler des « film-X » qui sont là pour avilir les chrétiens, les rendre impuissants et homosexuels... Soyez attentif à la signification de « X » accolée dans un titre ou pour désigner un produit. A coup sûr il s’agit de quelque chose pour avilir, empoisonner, ou dénaturer les chrétiens.

Fims « X » : Marc Herskovitz alias Marc Dorcel, juif, mission : avilir le goy, X factor : cultiver le rêve de gloire du goy, X games, : rendre le goy invalide avant l’âge en faisant la promotion des conduites à risques et traumatisantes.

Smashing pumpkins “Bullet with butterfly wings”

Le leader en train de nous gratifier d’un double 6 de la main de profil, signe satanique, avec son beau T-shirt étoilé…
« Balle avec des ailes de papillon »… Ou comment tuer en toute discrétion, avec la manière douce, insouciante… Le clip est très parlant, Bill Corgan porte l’étoile sur le T-shirt, les speakers en forme de crucifix, les esclaves représentent les chrétiens dans leurs vies laborieuses, qui trainent dans la boue et se font baptiser au jet pressurisé, tout ça sous un ciel bleu rempli d’étoiles… Bill a une tendance à cracher beaucoup dans ce clip… Ah ah génial, c’est ça l’art juif… Une petite branlette sur quelques signes, et hop on se croit maîtres du monde…
The world is a vampire, sent to drain
Secret destroyers, hold you up to the flames
And what do I get, for my pain?
Betrayed desires, and a piece of the game

Even though I know - I suppose I'll show
All my cool and cold - like old job

Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Then someone will say what is lost can never be saved
Despite all my rage I am still just a rat in a cage

Now I'm naked, nothing but an animal
But can you fake it, for just one more show?
And what do you want?
I want to change
And what have you got, when you feel the same?

Even though I know - I suppose I'll show
All my cool and cold - like old job

Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Then someone will say what is lost can never be saved
Despite all my rage I am still just a rat in a cage

Tell me I'm the only one
Tell me there's no other one
Jesus was the only son, yeah.
Tell me I'm the chosen one
Jesus was the only son for you

Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
And someone will say what is lost can never be saved
Despite all my rage I am still just a rat in a cage

Despite all my rage am I still just a rat in a-
Despite all my rage am I still just a rat in a-
Despite all my rage am I still just a rat in a cage

Tell me I'm the only one
Tell me there's no other one
Jesus was the only son for you

[x4]
And I still believe that I cannot be saved



Les "étoiles" dominent la scène sur fond bleu... ….tandis que les goys sont baptisés au Karcher…
1er niveau de lecture: Le monde est un vampire réglé pour aspirer, des destructeurs secrets te portent vers les flammes, et qu’est ce que j’obtiens pour toutes mes peines, des désirs floués et une espèce de jeu… Malgré toute ma rage je ne suis qu’un rat en cage… Jésus étais le seul fils POUR TOI… ET je pense encore que JE ne peux pas être sauvé(x4)
2nd niveau de lecture : Bill Corgan dit que le monde est un vampire… (pour les goys). Qu’il existe des destructeurs secrets qui vous mènent vers les flammes. Toujours cette métaphore de la combustion. La vie des goys se résume à des désirs jamais atteignables (« betrayed desires ») et une sorte de jeu minable (piece of game)… C’est un aspect à comprendre de la kabbale, et un pilier fondamental : l’utilisation de « JE » qui ne désigne pas le narrateur mais bien les goys. Bien qu’ils aient la rage ils sont esclaves comme un rat en cage… « Jesus was the only son, yeah »… Le « Yeah » veut dire « ouais c’est ça… ». D’ailleurs Corgan précise après “Jesus was the only son for YOU…” Et je crois que “I” (les goys) ne peuvent toujours pas être sauvés… Le message est clair, l’holocauste goy quotidien perpétré par les juifs ira jusqu’au bout…
Kabale ❺ : Cette façon de parler à la première personne pour désigner en fait le goy est un pilier fondamental de la compréhension du sens cabalistique. Les juifs utilisent cela aussi au quotidien pour parler de vous à votre insu quand ils sont ensemble et que vous êtes présent. Bob Marley parle de « I and I » quand il parle de « lui et du juif en lui ». Quand il dit « I », cela peut désigner les goys…


Remarque :
Exemples d’ artistes juifs (Lenny kravitz, Ali Campbell (UB40), Bono (U2), Jimmy Cliff, Bob Marley, Lady Gaga, Amy Whinehouse, Smashing Pumpkins, Rage against the machine, Johnny Cash, Jason Mr AZ (Jason= “Jah son” prénom juif par excellence…)…
Exemples d’artistes non juifs : John Lennon (sans doute assassiné pour positions « anti-mites »,posant nu aussi pour montrer son prépuce et dilapidant les doutes, rappelez vous sa phrases « suicide » « I don’t believe in Zimmerman » pour parler de Bob Dylan…)), Kurt Cobain « suicide »  douteux avec de forte suspicion sur sa femme...Ce qui nous amène à la seconde partie…


Partie 2 : la conquête des nations par les femmes juives. Les ruptures sentimentales volontairement douloureuses infligées aux goys. La transmission de la kabbale par les mères juives célibataires :


Au cours des dernières décennies, de nombreuses juives ont séduit un goy, sont tombé enceinte de lui et ont fait en sorte de se séparer très vite après la naissance de l’enfant pour pouvoir l’éduquer dans l’alcôve de la transmission maternelle juive. C’est typiquement ce qui est explicité dans la chanson « Elle a fait un Bébé toute seule » du juif Jean-Jacques Goldman. Le bénéfice est double pour la communauté juive, faire des bons soldats de la cause juive avec des traits goys (« yeux bleus ») donc moins facilement repérables, et « brûler » un goy (le père) au cours d’une séparation douloureuse organisée avec maestro où le père goy se verra si possible affublé de tous les torts. (Il est très facile de solliciter une juive pour entraîner le mari goy dans une aventure d’un soir et lui faire porter tous les torts). Si vous rencontrez une jeune mère célibataire, posez-vous toujours la question de sa judéité… (Les mères juives se remarient quelques années plus tard avec un juif cette fois et ont un ou plusieurs autres enfants qu’is élèvent ensemble cette fois… Ces mères ont 3 noms sur la sonnette : leur nom de jeune fille, le nom du père goy, le nom du mari juif). Cette union désastreuse est explicitée par la chanson du Juif Johnny Cash « ring of fire » en utilisant encore la métaphore de la combustion du goy… sauf qu’ici il est consumé par l’anneau (le mariage…). Regardez autour de vous, posez-vous la question de qui pourraient correspondre à cette situation…
Cette utilisation de la sensibilité des goys pour des revers amoureux est une marge de manœuvre connue et utilisée des jeunes ados juives à cet âge de formation sentimentale, qui rendent un goy éperdument amoureux d’elles, avant de disparaitre purement et simplement après avoir (avec l’aide de sa communauté), organisé une conjonction d’événements particulièrement traumatisants pour le goy victime. (Racontez cette histoire à Eric Nolleau par exemple… il deviendra sans doute une peu plus « anti-mites »). Le goy ainsi traité, au pire, se suicide, au mieux tombe dans l’autodestruction (drogue) ou au minimum le machisme, ou le désenchantement amoureux le plus complet.
II-1) « Ring of fire » Johnny Cash

Petite vidéo d'un fan juif assez zélé dans l’explication de la chanson...tiens, ne serait-ce pas de l'hébreu sur le « Ring »?..... Et à droite : une tête de « bon catholique », une !!....
(Que quiconque doute de la judéité de Johnny Cash regarde sa tronche attentivement 2 mn… De toute manière rien que le film Hollywoodien dithyrambique sur sa vie devrait écarter tout soupçon qu’il soit goy… sans compter la signification kabbalistique de ses autres chansons)
Love is a burning thing, and it takes a fiery ring
Bound by wild desires, I fell into a ring of fire
I fell into a burning ring of fire, I went down down down
And the flames went higher,
And it burns burns burns, the ring of fire…the ring of fire…etc
1er niveau de lecture : l’amour est une chose qui brûle, et cela nécessite un anneau de feu. Je suis tombé pour un anneau de feu. Je suis allé de plus en plus bas et les flammes de plus en plus hautes, et ça a brûlé, l’anneau de feu… etc.
2nd niveau de lecture : Cette chanson explique la façon qu’ont les femmes juives de conquérir les nations chrétienne en provoquant l’anéantissement des goys en entretenant avec eux des relations amoureuses toujours funestes pour le goy dans leurs déroulements. Ceci est explicité en faisant recours aux métaphores explicitées précédemment dans la chanson suivante.

II-2) « The sweetest thing » U2

Bono mimant le lapin (=goy au dos courbé)
Le clip de cette chanson est bourré d’allusions. (Présence des Word appart, boys-band goy, doigt d’honneur de Bono au début, dance juive à la fin, goy  « rôti » servi sur un plat, mime du lapin au début (le lapin, par son dos courbé est une image classique pour désigner le goy…)
Le Texte :

My love she throws me like a rubber ball
(wOhowo the sweetest thing)
But she won’t catch me o break my fall
Petit doigt d'honneur ultra furtif...
Baby’s got BLUE SKY up ahead
But in this I’M A RAIN CLOUD
You know she likes a dry kind of love
(wOhowo the sweetest thing)
I’m losing you…wohowo I’m losing you
Blue eyed boy with a brown eye girl
Can’t sew it up but you still see the tears
I’ve tried to run but she made me crawl…
Eternal fire she told me to straw…
Les goys de service…..le goy est désolé pour ce qui lui arrive…. Et un goy à la broche, un ! Ah qu’est-ce que c’est drôle, hein Bono, t’en peux plus !!

Toujours les mêmes sens : la fille est bleu-Israël, le mec est un nuage…elle le fait ramper, il l’a perd. Elle lui fait « avaler le feu éternel»… Le goy se croit responsable « very very sorry » dans le clip… La version française de cette chanson trouve son équivalent dans l’interprétation de la juive Isabelle Adjani « Pull Marine » (où tous les jours sont un 1er avril dans le clip… La piscine étant une autre déclinaison de la métaphore gouttes d’eau du baptêmes= goys).

Choubidoo wa, « Le goy  a touché le fond de la piscine, dans son petit pull bleu-juif, qu’elle avait fait pour lui… « Je » (voir Kaballe 5) me sent tellement abandonné… » Tous les jours sont un 1er avril dans ces relations femme juive/homme goy…Illustration du rôle primordial des femmes juives dans la conquête et l’avilissement des goys… Regardez le clip !

Cette liste d’interprétation se complètera mais il est d’ores et déjà possible au lecteur de percer le sens kabbalistique de beaucoup de chansons avec ces éléments.

II-3) « Le double sens des textes de Bob Marley ». : Dispos en lignes en tapant sur Google

Bob vous la met profond... Marijuana + foot, le cocktail gagnant pour durer dans la vie… (Bien sûr cette position de son majeur est tout à fait fortuite!!!!)… Et la petite étoile aussi…
II-4) les autres chansons et groupes juifs français: IAM (voir la dualité des paroles de l’empire du côté obscure=empire juif), bien-sûr, Soan (prosélyte de la rebellitude/autodestriction), Ben Harper (endosse le rôle du goy, utilise la kabbale mais a un propos talmudique comme Marley cf. « Burn one down… » qui joue sur l’ambivalance du fumage de joint et du fumage de goy.
Iam : Premier single : « je danse le Mia ». A comparer aux danses traditionnelles juives (dandinement ). Cette chanson explicite la version moderne du juif moderne infiltré.
Empire du côté obscure : « Le sombre monarque débarque, la puissance de l’ombre s’installe… etc… « Pour éradiquer ce niais Jean Claude Godin Skywalker » (Initiales JC God, « skywalker » (n’a pas les pieds sur terre, référence à la charpente des squelettes juifs, ils connaissent le taï-chi et la nécessité de garder un équilibre corporelle, ainsi qu’une assise pour respirer la force par leur voix et gestes. Le « skywalker » est celui qui n’a pas les pieds sur terre. Les juifs se décrivent souvent ainsi avec malice : « La tête dans les étoiles, les pieds sur terre »….
Soan : Un maquillage noir, un rôle de composition permanent. Rebellitude étudiée au millimètre. Dossier accablant pourtant, une ancienne chanson intitulée « Adonaï Iré » (je crois en Dieu en araméen). Apologie dans les textes de l’alcoolisme, de la prise de drogue, du droit de vote aux immigrés (meilleurs moyens pour conserver une pseudo alternance droite-gauche clichéenne en agitant l’épouvantail « raciste » pour discréditer tout programme de défense nationale). Chanson EmilY avec un Y qui reprend le rôle de la femme juive qui combustionne du Goy…
Catherine Ringer (Rita Mitsuko). Marcia Baila/ « C’est la mort qui t’a assassiné Mathia…Du polystyrène expansé à ses pieds » : rappelle que les juifs portent souvent des Converses (répéto ou autres modèles) pour avoir une semelle fine et respecter la proprioception et la posture idéale du corps humain. Les goys trouveront X modèles avec des semelles épaisses délétères pour la posture. (Chaussures de Skateur qu’il porte, (gros plan dans ses clips).


Partie 3 : les signes juifs de reconnaissance au quotidien :
III-1) Facebook comme objecteurs de conscience

Les profils de crypto-juifs sur facebook font systématiquement la promotion de comportements toujours insouciants et légers, souvent autodestructeurs alcoolisés, ou dangereux,... Toujours le message, « faites la fête, il n’y a que ça de vrai ». Ne lisez pas, ne soyez pas « prise de tête »… Les juifs savent que les pauvres goys, n’agissent que par mimétisme de ce qu’ils observent chez les êtres épanouis du moment : les juifs.
(Photos)

III-2) les signes de la main.

Signe sataniques : index et auriculaire tendus les autres doigts repliés. Variante « insulaire », pouce et petit doigt. Les deux doigts en signe de V (index et majeur), qui est un moyen de faire un doigt d’honneur inaperçu. Variante plus récente, signe de Satan avec majeur tendu au milieu ; (pouce, majeur, auriculaire tendus, index et annulaires repliés, traduire « satan t’encule ! »).

Deux Juifs goûtant les joies du dernier "tricks" juif à la mode: rajouter le majeur au signe satanique...ah ah génialissime !!…. A droite, un juif et un goy prennent la pose… Mais à qui s’adresse ce doigt  si ce n’est au voisin avec un beau tissus de bon chrétien (imprimé écossais) que les juifs ne portent pas. Remarquez le gentil goy, grassouillet, déséquilibré, cyphosique, scoliotique, la tête penchée et le juif tonique, sec au fait de tous les secrets de maintien corporel depuis sa naissance… Comme le goy est détestable… Pourrait-il être aimé et en-dessous ? « Could you be loved and BELOW ? » chante Marley… Vies lamentables, gâchées, existences sacrifiées, crucifies…poussives, inesthétique, visages dissymétriques, atteinte permanente des juifs envers le cerveau droit des goys, toute trace de génie humain systématiquement amoindries, baffouées, toute spontanéité refoulée, puis oubliée…Tel est le programme que concoctent nos maîtres au quotidien pour nous.

III-3) Les autocollants derrière les voitures.

Les juifs se reconnaissent par différents autocollants accolés sur leurs voitures.
Des marques de glisse spécifiquement assimilées aux juifs : DC Shoes (étoile dans logo), NIKITA (femme juive spécialisée dans le brûlage de goy), Moskow (référence à la période Bolchévik), Jart (message qui s’adresse directement aux goys, les juifs s’arrangeant pour que les goys qui posent problème portent cette marque, qui veut tout simplement dire « dégage » !).
Des autocollants aux significations plus vicieuses, regardez autour de vous vous en rencontrerez beaucoup…:
Autocollant de Taureau caractéristique d’une voiture de juif, ou de 2 moutons blancs et un mouton noir (ou un mouton noir enculant un mouton blanc)… Ce sont autant de signes de reconnaissance.

III-4) La cigarette :

Il n’est plus à prouver la nocivité dans les cancers les plus tueurs (poumons, pancréas, vessie, colon…). Aussi le rôle du tabac dans les accidents vasculaires cérébraux, embolies pulmonaires, infarctus du myocarde. Bref la cigarette est un vrai génocide déguisé. Pourquoi les goys se mettent-ils pourtant à fumer ? La réponse est simple, par ce qu’ils imitent les juifs, qu’ils sont obnubilés par eux sans le savoir. Et que les cryptos-juifs par leurs ramifications et leur « aisance » contrôlent tous les cercles d’amis. Les juifs, en perpétuelle représentation savent susciter la vocation de fumeur et transmettent ce vice aux goys. MAIS, et là est toute la feinte, les juifs fument sans inhaler la fumée. Ils l’avalent, ce qui est moins nocif.
Femmes juives et promotion de la cigarette : Les femmes juives aux plastiques parfaites se baladeront systématiquement et toujours très ostensiblement dans la rue avec une cigarette à la main, distillant en permanence le message subliminal aux femmes goys « voyez, c’est ça le secret pour être mince… », à leurs homologues goys, qui, si elles s’y mettent non seulement ne maigrissent pas mais développent comme les hommes goys, leur cancer…
Les seuls juifs non anonymes (portant une kippa, ou le revendiquant haut et fort) seront les juifs handicapés mentaux ou les rabbins, ou ceux dont le nom ne laisse pas de doute (Levy, Kahn, Cohen, Epstein, Lehmann)… Eux il n’y a pas de risques à ce que quiconque découvre leur judaïté, puisqu’ils n’ont pas développés ni d’existence crypto-juive ni d’existence de juif « pittoresque » rassurant… (Style Michel Boujenah, Jean Benguigui, Enrico Macias…). Ces juifs déclarés possèdent une arme suffisante pour vendre n’importe quel projet de conquête guerrier, c’est la reductio ad hitlerum ou point godwin, c'est-à-dire systématiquement tronquer le débat si l’interlocuteur marque un point en le traitant de ce fait d’ « antisémite ». La shoah et la culture des « 6-millions-chambres-à-gaz » étant là pour clore toute discussion qui frise l’hystérie de toute manière.

Annexes
Ma découverte de tous ces phénomène
s :
J'ai 27 ans. J'ai grandi dans l'ignorance la plus totale du concept même de "juif".
Premier contact rétrospectif avec la kabbale, sans conséquence : Ma copine de lycée m’avait un soir, tenu un discours assez obscure sur « un monde caché » qui me surveillerait et auquel je devrais faire attention toute ma vie, et que ce que j’avais de mieux à faire était de « choisir un boulot » et « le faire sans se poser de question » sinon « je finirai obligatoirement mal », « ils se chargeraient de moi »...
C’était à une période où je voulais tout envoyer bouler pour vivre de mes passions… J’étais loin de déterminer de quoi elle parlait, mais je me souviens encore à l’heure actuelle de l’intensité de son expression et de son regard... Elle m’avait vraiment fait une forte impression... Elle ne pouvait pas blaguer avec cette expression... Cette copine, élevée par une mère célibataire, m’a fait vivre un paradis puis un enfer trop organisé pour être naturel. Cependant, ce soir où elle s’est un peu livrée sur son rôle et cette « organisation secrète » qu’elle n’a pas nommé, je me rends dorénavant compte du risque qu’elle a pris, et j’analyse ça comme une trahison pour mon bien, du secret absolu auquel elle était tenue en tant que juive, et, quelque part, je lui en suis gréé, bien qu’elle soit juive et qu’elle aie appliqué le mode de destruction plus tard. C’est aussi ainsi que j’ai pu réaliser dans quelle mesure, les juifs sont aussi prisonniers de leur communauté, et appliquent avec plus ou moins de réticence, la destruction goy. Certains juifs doivent se poser la question de la pertinence du projet juif. Mais la communauté les rétribue à mesure de « l’élagage » goy qu’ils sont parvenus à réaliser dans une sorte de surenchère morbide.

Bien des années plus tard : l’affaire Dieudo. Le détonateur a été « l’affaire Dieudonné ». Je trouvais depuis longtemps Dieudonné bien supérieur aux autres comiques depuis « pardons judas ». Le remous provoqué par le sketch du colon israélien m’a fait me pencher sur la question… MAIS, mon initiation historique s’est faite de paire avec une initiation concernant ma vie personnelle. Or c’est apparemment cette démarche qui fait cruellement défaut aux goys, bien que ces goys soient très pointus et informés du lobby juif historique et géopolitique. J’ai fais le parallèle entre ce que je découvrais au fur et à mesure de mes recherches historiques, d’un point de vue théorique sur les juifs, et les événements quotidien dans ma vie de goy anonyme, ainsi que les événements marquants qui semblaient véritablement avoir façonné ma personnalité. J’ai pu, par mes lectures, et en remémorant les étapes de ma vie rétrospectivement, déterminer les modes d’actions juifs actuels que je présente ici.

Les démêlés de Dieudo avec LE lobby m’ont amené à creuser la question d’un point de vue théorique. J'ai bouquiné. Je connais mon Céline (pamphlets), mon Drumont (La France Juive), mon Rebatet (Les juifs et l'antisémitisme), mon Faurisson (Thèse), mon Hitler (Table Talk /(Mein Kampf), mon Roger Domergue et ma Dana Goldstein ; ) sur le bout des doigts. J'ai particulièrement été sidéré par l'analyse que fait le juif Roger Domergue du drame juif et ému de la démarche héroïque de Dana Goldstein, ayant choisi la voie périlleuse de juive dissidente. Mes facilités en anglais m’ont permis de déchiffrer les aspects de la matrice juive, en avance aux Etats-Unis, de propagande populaire juive qui s'est servie des chansons pop, rock, reggae comme vecteur pour galvaniser le peuple "élu", et transmettre "l'air de rien"... un modus operandi diablement efficace pour la guerre sournoise contre le goy.

Parenthèse sur la circoncision au 8ème jour
J'ai pu m'imprégner scientifiquement des écrits de Roger Domergue, explicitant les incidences de la circoncision au 8ème jour (voir son opus "Dossiers secrets du XXIème siècle"), et l'incidence dramatique de cette intervention du premier jour de la primo-puberté, et le drame du peuple juif qui en découle. Et la psyché des femmes juives ne discrédite en rien cette théorie de la circoncision. Beaucoup arguent de cela pour discréditer la thèse Domerguienne en posant la question : comment les femmes juives (qui ont bel et bien toujours leur clito en place...) présenteraient les mêmes caractéristiques psychiques que les hommes sans circoncision?... Cela prouverait que l'explication du caractère analytique sans conscience du juif ne vient pas de la circoncision. Cependant, scientifiquement, tout porte à croire que le profil endocrinien d'un géniteur se répercute sur plusieurs générations, que ses descendants soient des hommes ou des femmes. Génétiquement c'est possible, les hormones favorisant l'expression de certains gênes. Et puis, pour la psyché des femmes ; les facteurs éducationnels complètent le tableau, avec la capacité démontrée des femmes de ne pas trop hésiter avant de se lancer dans un style de vie, fusse-t-il talmudique (consommatrice compulsive pour la goy, "Nikita" de goy pour la juive (A méditer au passage, la recrudescence d'autocollants "Nikita" sur les voitures des filles juives). (Par exemple, l'éducation des filles juives par des mères juives célibataires captant l'ADN d'un homme goy, puis s'arrangeant pour être célibataire après la naissance de leur fille/garçon (cf. la chanson de Goldman "Elle a fait un bébé toute seule"....qui en dit long. Ce phénomène des mères juives célibataire explique la fabrication dans ma tranche d'âge de toute une série d'hybrides juifs/goys à apparence autochtones, ce qui facilite exponentiellement la mainmise hégémonique juive sur tous les secteurs clés de l'Europe actuellement, par une perversion systématique et diffuse de la jeunesse goy en toute impunité).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   28/1/2012, 22:17

@ libererlaparole,

Pour tes deux derniers posts, une source serait bienvenue, à moins que tu en soit l'auteur.


Citation :
Les juifs se reconnaissent par différents autocollants accolés sur leurs voitures.
Des marques de glisse spécifiquement assimilées aux juifs : DC Shoes (étoile dans logo), NIKITA (femme juive spécialisée dans le brûlage de goy), Moskow (référence à la période Bolchévik), Jart (message qui s’adresse directement aux goys, les juifs s’arrangeant pour que les goys qui posent problème portent cette marque, qui veut tout simplement dire « dégage » !).
Des autocollants aux significations plus vicieuses, regardez autour de vous vous en rencontrerez beaucoup…:
Autocollant de Taureau caractéristique d’une voiture de juif, ou de 2 moutons blancs et un mouton noir (ou un mouton noir enculant un mouton blanc)… Ce sont autant de signes de reconnaissance.

Faut vraiment une source là..... Rolling Eyes . Il s'agirait pas de trop rabaisser le forum non plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   29/1/2012, 12:38

Citation :

Ziggy Marley : « je pratique les fêtes juives et je suis jaloux de la culture juive »
Print Friendly

David « Ziggy » Marley, le fils du célèbre musicien reggae Bob Marley, est de retour en Israël pour deux concerts: le 19 Juillet à Tel-Aviv (Barby Club), et le 21 Juillet à Jérusalem (Sacher Park).

Le Yediot Ahronot a réussi à obtenir une interview du chanteur il y a deux semaines, après sa performance au « Couleur Café » de Bruxelles, devant un public de 20.000 personnes.

Ziggy Marley se sent très proche d’Israël. Il est d’ailleurs marié avec une femme appelée Orly, née en Israël. Et le couple a trois enfants: une fille nommée Juda Victoria, un garçon appelé Gédéon, et un bébé – Abraham Sélassié.

Ziggy Marley admet que, n’ayant pas d’autre choix, il célèbre les fêtes juives et est « très jaloux » de la culture juive. «L’histoire de notre connexion à la racine d’Israël, David, Salomon, remonte bien avant que j’ai rencontré ma femme », raconte Ziggy Marley. «Mon père et ma culture rastafari, ont un lien étroit avec la culture juive. J’ai un lien fort avec les juifs depuis que jeune enfant, je lisait l’Ancien Testament. »

«La culture rastafari a un lien très fort à Hailé Sélassié, un descendant du roi Salomon. Alors forcément, le lien au judaïsme est essentiel pour les rastafaris. »

Il y a quelques mois, Marley entré dans le monde de la BD avec une bande dessinée appelée « Marijuanaman », un super héros qui reçoit ses pouvoirs à partir des feuilles vertes. «L’idée est de contre-attaquer la négativité que la société met sur la marijuana. La plante est très précieuse pour son usage médicamenteux mais aussi pour son usage récréatif, industriel, pour les biocarburants, le tissu ou encore la fabrication de produits d’usine pouvant faire cesser la déforestation. Cette plante est très importante pour la planète, très importante, mais nous avons négligé de nous en servir. »

Ziggy est donc de retour en Israël après la sortie de son nouvel album, « Wild and Free », le mois dernier. L’album a été produit par Don Was, qui a travaillé avec les Rolling Stones, Bob Dylan, Elton John et d’autres stars internationales.

Commentaires :

Neviya Répondre

11/07/2011 a 03:29

On connais le rapport étroit entre toute la culture rastafari du monde du reggea et de celui de son père avec la sources Juives, car toute leurs cultures proviennent en fait du monde Israélite, sources qui se retrouvent dans beaucoup de chansons de Bob Marley, du reggea en général.
Pas étonnant alors qu’il se sent proche de notre culturelà où le rastafarims à puisé beaucoup, tout en se faisant sa propre approche.

ELIOT Répondre

11/07/2011 a 07:31

Bob Marley, l’idole de mon adolescence…Je me souviens l’avoir vu en concert en 1980 au stade Mayol de Toulon un an avant sa mort un certain 10 mai 1981, le jour même de l’élection du seul président socialiste de la Vème République, inoubliable…A réécouter d’urgence certains de ses chefs d’oeuvres comme « Exodus » sorti en 1977, « Survival » en 1979 ou encore « Uprising » en 1980 quelques mois avant sa mort. Dans la plupart des chansons du grand Bob, il y avait des références aux Hébreux et à la Bible comme « Zion train » par exemple…Bob Marley un des plus grand artiste du XXème siècle, je souhaite un grand succès à Ziggy dans ses tournées en Israël et partout dans le monde…

http://jssnews.com/2011/07/11/ziggy-marley-je-pratique-les-fetes-juives-et-je-suis-jaloux-de-la-culture-juive/

Citation :

Le Reggae, les rastas, le judaïsme et le sionisme... un surprenant mélange

Novembre 2005, le Zenith à Paris, Cinq milles personnes chantent en coeur le titre Jerusalem "Baroukh ata Adonaï. Baroukh aba Yerushalaim. Jerusalem, je t’aime..." interprété par Alpha Blondy. Surprenant de voir célébrer la ville sainte lors d’un concert de reggae et pourtant.....
En étudiant le mouvement raggae et les principes de vie, ainsi que les icônes du mouvement Rasta de Jamaique, on se rend compte que les références au Judaïsme, même au sionisme, sont légions.
Ainsi Bob Marley chantait "I wanna be Iron, like a lion, in Zion"
Je sais que cet article risque de susciter des commentaires engagés de la part des anti sionistes, alors je tiens à préciser qu’il ne s’agit en rien d’estimer la valeur ou la laideur du sionisme, simplement de montrer des liens improbables qui existent entre un courant musical né dans les caraïbes et une religion ainsi qu’une idéologie, qui a vu le jour a des milliers de kilomètres...

Debut du XIXème siècle, en Jamaïque, les blancs et les noirs vivent séparés, et la population noire vit dans de conditions déplorables malgré l’abolition de l’esclavage en 1834. Colonisés par les anglais, privés d’histoire, acculturés et méprisés par l’église Catholique, c’est dans ce terreau de pauvreté et de violence que vont s’enraciner la musique reggae et le Rastafari. L’Eglise Baptiste, défenseur de la liberté religieuse, les admet peu à peu, pour la première fois depuis des siècles, les noirs jamaïcains ont droit à une forme de culture et chantent le Gospel....

Helen Lee, auteur du livre Le Premier Rasta, explique que : "les noirs sont frappés par la Bible, ou l’on raconte l’histoire d’un peuple esclave en Egypte, affranchi grace à l’intervention divine. Pour eux, c’est une révélation" Peuple d’anciens esclaves, les futurs rastas se reconnaissent naturellement dans le peuple d’Israël. Pour Abdoulaye Barro, fondateur de l’association Juifs et Africains (JUAF) : "Le peuple juif est un modèle pour le peuple noir auquel il s’identifie. Les noirs ont aussi pris une revanche. Les missionnaires évangélistes voulaient coloniser et asservir les esprits des Jamaïcains par la religion, mais les noirs l’ont utilisé pour s’affranchir et inventer leur propres pensée. Le Rastafari est juste un mouvement inspiré par la Bible, dont la portée est universelle et libératrice"


La Prophétie de Marcus Garvey :

Marcus "Mosiah" Carvey(1887-1940) est considéré comme un prophète pour tous les Rastas, il est constamment cité dans les morceaux de reggae, notamment par Burning Spears, mais aussi par Bob Marley.
Il aura passé sa vie entre la Jamaïque, les Etats-Unis et l’Angleterre, à se battre pour l’amélioration de la condition des noirs. Mais pas seulement, il transmet l’idée d’un retour en Afrique pour tous les afro-américains et afro-caribéens.
Il sera proclamé héros national par le gouvernement jamaïcain en 1994.

Ses discours parlent souvent de l’Ethiopie, pour parler de l’Afrique (terme selon la Bible de King James). Sa citation la plus connue est : "Laissons le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob exister pour la race qui croit au Dieu d’Isaac et de Jacob. Nous, les Nègres, croyons au Dieu d’Ethiopie, le Dieu éternel, Dieu le fils, Dieu le Saint Esprit, le Dieu de tous les âges. C’est le Dieu auquel nous croyons, et nous l’adorons à travers les lunettes de l’Ethiopie"

Plus tard les Rastas lui attribueront une phrase prononcée par un révérend : "Regardez vers l’Afrique, ou un roi noir sera couronné, qui mènera le peuple noir à sa délivrance"

C’est cette phrase qui fera de lui un prophète pour tous les rastas, en effet elle annonce l’avènement au trône d’Ethiopie d’Hallié Selassié, le Jah Rasta Fari considéré comme leur messie.

Jah Rasta Fari :

Halié Selassié (1892-1975) a été roi d’Ethiopie de 1930 à 1936, puis de 1941 à 1974.

Descendant de la Reine de Saba, et du roi Salomon, dont il est le deux cent vingt-cinquième successeur, l’empereur d’Ethiopie Halié Selassié Ier (ou Haîla Sellassié) est à la tête de la plus ancienne dynastie du Monde. Son titre complet est Négus ("roi des rois"), Lion de Juda, défenseur de la foi chrétienne, force de la trinité, élu de Dieu. Fils du Ras Makonnen, il a reçu pour nom à sa naissance celui de ras Tafari Makonnen (Tafari : celui qui est redouté). Il est, en outre, le neveu de l’empereur Menelik II, qui au cours de son règne, commencé en 1889 et achevé à sa mort en 1913, accomplit les premiers pas vers la création d’un état unifié et moderne.

Les liens entre Judaïsme, sionisme et Rastafaris :

Pour les Rastas, Halié Sellasié est le descendant de Melenik I, fruit des amours légendaire de la Reine de Saba et du Roi Salomon. Selon Alpha Blondy, reggaeman africain :"Jerusalem a une grande dimension spirituelle pour les Rastas. Même s’ils n’ont jamais vu Israël, c’est gravé dans leur subconscient. Helen Lee précise "On découvre, en Ethiopie, l’existence de noirs qui pratiquent le judaïsme. L’histoire des Falashas accentue le mythe rasta et fascine ses adeptes". Certains rastas vont même jusqu’à revendiquer leur judéité, bien qu’Israël ne la reconnait pas. Ils épousent le mythe des tribus perdues qui se seraient égarées dans des îles de Caraïbes, en passant par l’Ethiopie. Les rastas ont par ailleurs des rites proches des religions sémitiques : le porc et les crustacés sont interdits, les femmes couvrent leur cheveux, sont impures pendant leur règles, et les hommes portent des dreadlocks, "une version afro des papillotes juives orthodoxes", un coiffure souvent comparée à la crinière du Lion sacré de Juda.

Les rastas éprouvent aussi à cette époque une grande sympathie pour les sionistes. Nationalistes, ils se sentent proches de leur combat, selon Bruno Blum, auteur de Bob Marley, le Reggae et les Rastas "centré lui aussi sur une identité religieuse". Mais les rastas situent leur terre promise en Ethiopie, le berceau de l’humanité, dans les saintes écritures, une terre de liberté qui n’a jamais été colonisée. Elle est le symbole de résistance à Babylone, l’angleterre coloniale, fille de l’impérialisme occidental. Babylone, cité biblique de toutes les perversions, symbolise l’ordre social oppressant pour lequel les rastas éprouvent une profonde aversion. Le "retour" en Ethiopie devient une obsession. A l’image des premiers habitant juifs de ce que l’on appelle aujourd’hui Israël (car le sionisme a commencé bien avant 1948 et la création de l’état d’Israël), ils veulent quitter Babylone pour rentrer dans le pays de Jah (un des noms hébreux de Dieu). C’est pourquoi, dès les années 1930, Marcus garvey va fonder une compagnie maritime, la Black Starline, pour rapatrier ses frères vers l’Afrique. Un rêve resté en suspens faute d’argent. Toujours selon Bruno Blum : "cette démarche ressemble beaucoup à celle des sionistes avec l’odyssée de l’Exodus".

La référence à l’Ethiopie comme terre promise et non à la Palestine s’explique par plusieurs référence bibliques comme traditionnelles, Outre l’histoire entre Makheda et Salomon, l’Arche d’Alliance, contenant les Tables de la Loi et le bâton d’Aaron, dont la Bible perd trace après Salomon, se trouverait aujourd’hui dans une chapelle de l’église orthodoxe éthiopienne, apportée directement par Menelik Ier. Salomon aurait confié l’Arche d’Alliance à son fils ainé, selon la tradition hébraïque, pour qu’il la préserve des convoitises. Menelik est reparti de Jerusalem, accompagné de plusieurs prêtres de haut rang, dont les Falashas, juifs noirs d’Ethiopie sont les descendant....

La légende d’Hallie Sellassié acheva de confirmer l’Ethiopie comme terre promise, Zion, le sion (prononcé Zayan en anglais) chanté par les psaumes.......
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/le-reggae-les-rastas-le-judaisme-60426
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/categorie-10847435.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   29/1/2012, 18:58

Bruno Blum est l'un des plus actifs promoteur du Reggae en France. Il défend la légalisation du cannabis. Fondateur de Human Race Records, petit label jamaïcain.
Bruno Blum est un auteur-compositeur-interprète, guitariste et producteur de musique au parcours atypique, surnommé « Doc Reggae », né le 4 octobre 1960. Connu principalement pour son travail dans le domaine du reggae, il a également des activités de dessinateur de BD, illustrateur, artiste peintre, photographe, écrivain et conférencier...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Blum
http://www.docreggae.com/index.htm
http://www.reggae.fr/lire-article/2410_Interview-Bruno-Blum.html



Site du dessinateur cyclops : http://rehmanime.jimdo.com/projets-et-messages/



Mr Blum ne fume plus depuis 20ans... Ecoute t-il encore du reggae au moins ?
Il cite Malek Boutih... Grosourire



Il faut vraiment être complètement dégénéré pour venir parler de végétalisme en chemise léopard.
En pleine confiance, il cite même Cohn Bendit Shocked



Festival des cultures juives 7e édition
Reggae, rastafarisme et judaïsme (107 mn)
Bruno Blum, Spécialiste des musiques jamaïcaines
Direction de l'action culturelle du FSJU - Paris, juin 2011




Les 3e, 4e et 12e arrondissements accueillent le 7e Festival des Cultures Juives. Le Festival s’intéresse aux « influences croisées » et met en valeur les influences et points communs entre la culture juive et les cultures côtoyées à travers les siècles. Elle dresse un panorama de ces métissages et de ces apports mutuels dans la musique, le cinéma, le théâtre, la littérature, ou encore l’art culinaire...

Conférences et tables rondes

Bob Marley La culture rastafari et le judaïsme
Jeudi 16 juin à 20h à la Mairie du 4e
Conférence musicale de Bruno Blum, musicien, écrivain et historien des musiques populaires des États-Unis et des Caraïbes, spécialiste du reggae.
Important Conférence vraiment instructive à télécharger ici :
http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.akadem.org/sommaire/themes/liturgie/15/8/module_9930.php&title=[19]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   29/1/2012, 19:15

Revenir en haut Aller en bas
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   29/1/2012, 23:13

Tonino a écrit:
Le Reggae et le sionisme

http://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/01/15/le-reggae-et-le-sionisme/

Cet article assimile sionisme et rastafarisme. Le sionisme est une politique, le rastafarisme est une religion se rapprochant beaucoup du christianisme.
La symbolique du rastafarisme est basée sur la Bible, non sur le Talmud.
Leur Terre sacrée est en Ethiopie, Shashamani, don de Hailé Selassié pour cette "secte rasta" l'ayant élu comme dieu, incarnation de Jah. Zion (Sion) étant la Terre promise (terme biblique).

Les authentiques rastas n'ont rien à voir avec le sionisme. (allez leur parler de goy)

Ce sont des descendants d'esclaves ayant adopté un mode de vie dont la mentalité est à mille lieux de la mentalité dominatrice sioniste. (rasta prône la vie saine "ital", rejetant l'influence babylonienne).
Ils se considèrent comme descendants des israélites de l'ancienne tribu de Juda, d'ou les nombreuses références israélites. Cela fait d'eux des sionistes ? Faut revoir votre définition du sionisme là......

à croire que ceux qui assimilent sionisme et rastafarisme n'ont aucune culture ni connexions avec le milieu rasta.

Bruno Blum n'est pas représentant de la culture rasta. (merci pour la conférence Comendirej)

Pour Cohn-Bendit, tout fumeur n'ayant pas creusé les choses trouvera cet écolo super cool.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   30/1/2012, 02:14

nex a écrit:
Tonino a écrit:
Le Reggae et le sionisme

http://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/01/15/le-reggae-et-le-sionisme/

Cet article assimile sionisme et rastafarisme. Le sionisme est une politique, le rastafarisme est une religion se rapprochant beaucoup du christianisme.
La symbolique du rastafarisme est basée sur la Bible, non sur le Talmud.
Leur Terre sacrée est en Ethiopie, Shashamani, don de Hailé Selassié pour cette "secte rasta" l'ayant élu comme dieu, incarnation de Jah. Zion (Sion) étant la Terre promise (terme biblique).

Les authentiques rastas n'ont rien à voir avec le sionisme. (allez leur parler de goy)

Ce sont des descendants d'esclaves ayant adopté un mode de vie dont la mentalité est à mille lieux de la mentalité dominatrice sioniste. (rasta prône la vie saine "ital", rejetant l'influence babylonienne).
Ils se considèrent comme descendants des israélites de l'ancienne tribu de Juda, d'ou les nombreuses références israélites. Cela fait d'eux des sionistes ? Faut revoir votre définition du sionisme là......

à croire que ceux qui assimilent sionisme et rastafarisme n'ont aucune culture ni connexions avec le milieu rasta.

Bruno Blum n'est pas représentant de la culture rasta. (merci pour la conférence Comendirej)

Pour Cohn-Bendit, tout fumeur n'ayant pas creusé les choses trouvera cet écolo super cool.....

Tu es à mille lieues de la vérité.

Plus haut, j'ai posté des textes incontestés à ma connaissance, qui expliquent clairement les choses et tu peux faire le tour de tous les sites rastas, tu ne trouveras rien qui aille dans ton sens.

Il n'est pas difficile d'apporter des milliers de preuves qui démontent cette histoire simpliste (pour goy justement) de rastas cool mangeurs d'herbe. Il y a quand même un peu plus de profondeur et de sens à tous ça.

Pour ne pas risquer de surcharger le forum, je laisse le soin à Nex d'apporter quelques éléments qui soutiennent sa vision des choses. Basketball

"Pour les rastas, leurs racines sont en Afrique, dont ils ont été arrachés pour être mis en esclavage dans la Babylone moderne. Ainsi, l'accomplissement des Écritures implique le retour à la terre promise, qui est pour eux l’Éthiopie."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rastafarisme

Alpha blondy - dieu



Sauvez les enfants Palestiniens.
Sauvez les enfants Israeliens.

Cette fois J'irai me plaindre au bon Dieu!!
Ils on trahi Israël sous nos yeux...
Cette fois j'irai me plaindre au bon Dieu
Six milions de Juifs brûlés dans le fournaise
Et le survivants sont piégés
Dans cette guerre qui prend sons temps
Si long temps

Cette fois j'irai me plaindre au bon Dieu!!
Ils on trahi Israël sous nos yeux.
Cette fois j'irai me plaindre au bon Dieu!!
Six milions de Juifs massacrès à Treblinka...
Les Palestiniens et les Juifs ont
toujours été des frères,
Les Palestiniens et les Juifs
cela depuis des millénaires
http://www.lyricstime.com/alpha-blondy-dieu-lyrics.html

La star de reggae Ziggy Marley a rejeté les appels au boycott d'Israël
29 Juillet 2011 - Guysen Israel News
Rejetant les appels au boycott d'Israël, la star de reggae Ziggy Marley, fils de Bob Marley, s'est produit le 19 juillet à Tel-Aviv et le 21 juillet au parc Sacker à Jérusalem, dans le cadre du festival de Retour à Sion.
http://www.juif.org/culture-israel/156484,la-star-de-reggae-ziggy-marley-a-rejete-les-appels-au-boycott-d-israel.php

David “Ziggy” Marley, était de retour en Israël pour deux concerts, et lors de la conférence de presse, Ziggy explique comment le Rastafarisme aurait des liens de comparaison avec le Judaisme, et il rajouta par rapport aux divers mécontents suite à son passage en Israel :« Je suis la nature, je suis l’univers, je suis Dieu, Dieu a fait le soleil !! Et le soleil brille pour tout le monde, il ne l’a pas fait pour un coté et pas pour un autre, ».

Ziggy Marley se sent très proche d’Israël. Il est d’ailleurs marié à Orly, née en Israël. Et le couple a trois enfants: une fille nommée Juda Victoria, un garçon Gédéon, et un bébé Abraham Sélassié. Et à la question « Avec votre famille vous pratiquez le Judaïsme ? » il répond « Je pratique l’amour »
http://www.davibejamaica.com/news/ziggy-marley-rejette-les-appels-au-boycotte-d-israel.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   30/1/2012, 23:43

Citation :
Il n'est pas difficile d'apporter des milliers de preuves qui démontent cette histoire simpliste (pour goy justement) de rastas cool mangeurs d'herbe. Il y a quand même un peu plus de profondeur et de sens à tous ça.

Personne n'a avancé ce cliché ici....

Citation :
tu peux faire le tour de tous les sites rastas, tu ne trouveras rien qui aille dans ton sens.

J'ai l'impression que tu n'a pas saisi ma position ou comme tu dit le sens dans lequel je vais. Depuis le début de ce topic, je répète que le rastafarisme reprends l'histoire du peuple exilé d'Israel (biblique), d'ou la mise en parallèle avec le peuple juif; et toute la symbolique et dialectique.

Maintenant, le rastafarisme peut-être qualifié de sionisme dans le sens ou il revendique un retour en Terre Sainte, qu'il nomme Zion (Sion), tout comme le peuple juif.
Cependant, la Terre Sainte rasta se trouve en Afrique, en Ethiopie. Et il se trouve qu'en 1955 l’empereur d’Ethiopie accorde une concession territoriale à Shashamani à 200 km d’Addis Abeba dans la vallée de Goba pour les rastafariens, leur Zion à eux.... d'ailleurs, ils ne sont pas très bien vu par les éthiopiens.

En comparaison, c'est comme si l'état palestinien d'origine avait généreusement donné une partie de son territoire au peuple juif désirant vivre dans une terre qu'ils considèrent Sainte.
Malheureusement, on connait la méthode utilisée. Envahissement d'un pays et grosse pression sur son peuple..... Ce que je nomme sionisme satanique. C'est comme si les rastas colonisaient l'Ethiopie en revendiquant leur proprièté sur ce territoire: là, oui, ils rejoindraient l'idéologie sioniste qui sévit en Palestine.

Comandirej, nous nous rejoignons sur le sionisme rasta, cependant, il faut faire la part des choses, et définir concrètement ce qu'est le sionisme politique, qui a avoir directement avec la politique d'Israel, son inhumanité et.... sa référence ultime au Talmud, livre dont je doute que les rastafariens se réfèrent.

Il est clair qu'un rastafarien goy qui fait shabbat et mange casher n'aura jamais d'autorisation pour s'établir sur le territoire d'Israel. Tout juste un visa de séjour (?). Il ne lui reste plus qu'à aller à Shashamane en Ethiopie, s'il en a les moyens. Shashamane étant une sorte de "négatif" d'Israel.... d'un côté, Sion est un colonialisme imposé et meurtrié (L'Israel juif), de l'autre, Shashamane est un don d'une partie de son territoire (petit) du roi éthiopien pour des rastafariens zionistes. Un Zion ou ils ne sont pas bienvenus et ou la vie est surement plus difficile qu'en Israel.


Je rejoint globalement l'article d'Agoravox cité plus haut. Mes post depuis le début de ce topic vont dans ce sens. Mais je relève quelques abus:


Citation :
Les rastas ont par ailleurs des rites proches des religions sémitiques : le porc et les crustacés sont interdits, les femmes couvrent leur cheveux, sont impures pendant leur règles, et ,les hommes portent des dreadlocks, "une version afro des papillotes juives orthodoxes

L'auteur de cet article tente apparemment par tout les moyens d'assimiler Judaisme et Rastafarisme.....

"Le porc et le crustacés sont interdits": Le régime ital (vital) du rasta ne se limite pas à rejeter le porc ou les crustacés, il est végétarien, voir végétalien et cela va bien plus loin qu'une simple "interdiction" de deux ou trois aliments. C'est un mode d'alimentation saine global. De plus l'interdiction du sel est-t-elle doctrine judaique ? Elle fait pourtant parti du régime ital rasta (surement peu respectée).

Citation :
les hommes portent des dreadlocks, "une version afro des papillotes juives orthodoxes"

lol! il sait plus quoi trouver pour alimenter son article.

C'est en 1947 que les rastafariens ont commencé à laisser pousser leurs cheveux en se référant à la Bible (Lévitique XXI-5 : « les sacrificateurs ne se feront point de place chauve sur la tête, ils ne raseront point les coins de leur barbe »). Les dreadlocks (les boucles de l’effroi) seront longtemps un signe de rébellion et aux yeux de la police un signe distinctif de hors la loi. (Côté "roots" passer 3 mois sans peigner des cheveux crèpu, alimentés à l'eau de mer, vous verrez le résultat. Actuellement des salons de coiffure sont spécialisés....)

Et on en arrive au lien Rastafarisme et Chrétienté. Car dans cet article d'Agoravox, l'auteur parle bien de familles rasta pratiquant le culte judaïque (quel pourcentage ?) mais il évite bien de parler de ceux qui se revendiquent chrétiens.

Voir:
l'ouvrage de William David Spencer qui s'appelle "Dread Jesus". C'est un théologien chretien américain qui interroge un grand nombre d'artiste reggae a propos du sens des parole de leur chanson autour de Jesus.
http://www.amazon.fr/Dread-Jesus-William-D-Spencer/dp/0281051011/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=english-books&qid=1229499601&sr=8-2

Voir à ce propos la liste de tout les textes reggea se référant à la Bible
(Jamais entendu un texte se référant au Talmud.....)
http://homepage.ntlworld.com/davebulow/wow/lyrics_song_title.htm


Il faut savoir que le rastafarisme se divise en plusieurs "sectes": Bobo Shanti, Nyabingi, Douze Tribus d’Israël et les autres Ras.

Les Bobo Dreads:
qui s'identifient au Prince Edward Emmanuel qui convoque le premier rassemblement Nyabinghi à kingston (à Ackee Walk), le 24 il procède à la capture symbolique de la ville en plantant un drapeau à Victoria Park. Ce qui entraîne l’intervention de la police et un procès médiatisé.
Il s’identifie au Christ, il est pour les bobos « Jesus of Nazareth Holy Emmanuel Selassie I ».
La communauté pratique le sabbat du vendredi 18h au samedi 18h. Le régime alimentaire est strict, les hommes cuisinent. Pendant leurs règles les femmes sont confinées entre elles. Cheveux et chevilles des femmes doivent être dissimulés. Le Chalice est réservé aux hommes. Il y a une méfiance envers le progrès technique (on se lave dans les sources naturelles). Au niveau vestimentaire, les dreads sont enroulés sous un turban.
(Un Bobo Dread serait-il admis chez les sionistes juifs d'Israel ?)



Les 12 tribus d’Israel:
Les Douze Tribus se sont nanties de nombreuses antennes internationales et comptent des milliers de membres. Mais ce qui les distingue le plus significativement des autres appartenances rastafari réside dans son orientation résolument chrétienne.
http://www.reggae.fr/dev/forum/viewtopic.php?id=6487


L’ordre des Nyahbingi

Les Christafariens

....etc.....

Certains revendiquant même le refus de retour en Terre Sainte (Afrique) (La confrérie Ethiopian Zion Coptic Church).



Le sionisme qui a ses tentacules partout en occident et dans le monde n'est aucunement comparable avec l'idéologie de rastas rêvant d'un retour à Zion, d'ou la possibilité de les nommer "sionistes".

Il faut remettre les choses à leur place.

Pour ce qui est de l'industrie musicale, des gens comme Alpha Blondy ou Ziggy Marley de par leur statut ne sont plus fiables et ne peuvent représenter la communauté rasta. Nous savons comment fonctionne l'industrie du divertissement et à qui elle appartient.



Pour en revenir à l'origine du topic: "le double sens des textes de Bob Marley"

Bob Marley étant plongé dans l'industrie musicale lucrative, j'émets des réserves sur la totale intégrité de tout ce qui pouvait émaner de lui directement ou indirectement.

Mais ce qu'à apporté libererlaparole comme eau au moulin pour ouvrir ce topic est ce genre de choses très subjectives sans fondement:


Citation :
babylon = non-jewish,
dreads = jewish,
wood = goyim,
fire = have goyim work or diminish them (burning babylon or blaze the fire),
water or rain = christians,
rivers = christian nations,
I-ration = factice identity creation to cover the real identity,
I and I = jews and factice identity in one person (duplicity),
Blue birds or blues skies = jew on top of society,
Holly mont zion=zionism

ou des choses du genre:

Citation :
et de grâce "babylon" désigne pas le système mais la division parmi les peuples non juifs à l'opposé du "one love" des juifs... D'ailleurs dans le vocabulaire rasta "détruire" se dit "dem-stroy" ou "Them stroy" en gros "détuire eux"...Got it man?



Jamais entendu de références au Talmud dans les textes de reggea. Il est très facile de cataloguer "sioniste" le rastafarisme, c'est évident. Mais il faut alors revoir sa définition du sionisme et surtout voir qui fait quoi.

.... Aller... Owned


Aba Shanti...playing "JAH" by Reality SoulJahs...
Kibir La Amlak productions...Dub Plate....
@ Notting Hill Carnival 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   3/2/2012, 20:56

nex a écrit:
J'ai l'impression que tu n'a pas saisi ma position ou comme tu dit le sens dans lequel je vais. Depuis le début de ce topic, je répète que le rastafarisme reprends l'histoire du peuple exilé d'Israel (biblique), d'ou la mise en parallèle avec le peuple juif; et toute la symbolique et dialectique.

En fait j'ai très bien saisi ta "position", c'est la version "light" pour tromper le goy. La simple "mise en parallèle" est justement le concept qui nous est vendu.

Je pense que le Rastafarisme n'a pas grand chose à voir avec le Christianisme. Je pense même que c'est une arme contre le Christianisme et Jésus. Le Rastafarisme est une apologie de la pensée judéo-maçonnique.

Je pense aussi que tu fais erreur lorsque tu dis que Ziggy Marley et Alpha Blondy ne sont pas fiables et ne représentent pas la communauté rasta. Bien au contraire ils sont les dignes représentants du Rastafarisme bien compris.

Quand à cette phrase : "les hommes portent des dreadlocks, "une version afro des papillotes juives orthodoxes", elle est de Paul Moreira, journaliste français, ami d' Hélène Lee qui, comme Bruno Blum, fait la promotion du Rastafarisme en France. Si c'est eux qui le disent...

Je ne vais pas parler théologie, ni même tenter d'expliquer la logique judéo-maçonnique, mais simplement rappeler les faits et mettre en évidence les liens incontestables qui existent entre les personnes qui ont contribué à faire naître le Rastafarisme.



L'éthiopianisme est probablement née vers la fin du 18ème, la diffusion de la bible du Roi James (1611) a semble t-il contribué à sa naissance grâce à l'utilisation du mot "éthiopien" pour traduire le mot "aethiops" (latin) qui lui même est traduit du mot "kush" (hébreux). Kush était le fils ainé de Ham, identifié comme étant l’ancêtre du peuple de Kush, le "peuple à la peau sombre". Ainsi les Noirs étaient désignés comme Éthiopiens.

" Le souci de retrouver un peuple noir dans les écritures était un paradigme essentiel au développement des cultes afro-américains, batistes, méthodistes ou revivalistes".

Le terme « éthiopianisme » aurait été inventé en 1784 par George Liele, un prédicateur afro-américain réfugié en Jamaïque. Il a été l'un des fondateurs de la "First African Batist Church", en Georgia et a été le premier afro-américain autorisé par les baptistes de prêcher en Géorgie.
Par la suite son succès en Jamaïque lui a permis d'obtenir de l'aide financière de Londres par l'intermédiaire de la "London Missionary Society" et des batistes.

Il est certain que l'église Chrétienne a fortement influencé les différents cultes afro-americains (pasteurs, enseignements, presse etc) jusqu'à la fin du 19ème siècle.

En réalité, tous les leaders afro-américains de l'époque ont été influencé d'une manière ou d'une autre.


James Varick qui fut le premier évêque de "l'African Methodist Episcopal Zion Church" soutiendra la création du premier journal noir (le journal de la liberté) fondé en 1827 par John Brown Russwurm et Samuel Cornish.

JB Russwurm (mère blanche, anglaise, père noir inconnu) reçu sa "formation" à l'Hebron Academy puis au Bowdoin College (premier afro-américain à en sortir diplomé, voir James Bowdoin III le "philanthrope"). Son journal lui servi un temps à vendre l'idée de la colonisation de l'Afrique par les Afro-Américains puis il émigrera au Mariland (colonie afro-américaine au Liberia). Il en deviendra le gouverneur (premier gouverneur noir de la colonie) et encouragera l'immigration des Afro-Américains.

Quand à S. Cornish, il a été le prêtre de la première église presbytérienne noire à New York, il a tenu postes de haut rang au sein de l' American Society Bible et de la American Missionary Association et a été l'un des membres fondateurs de l' American Anti-Slavery Society (William Lloyd Garrison le fondateur principal "appelera à l'abolition immédiate de l'esclavage qui est essentiel aux efforts de l' American Colonization Society", société fondé par des blancs qui soutient la colonisation de l'afrique par les afro-américains...).

Lewis Adams (Prince Hall franc-maçon), en 1881 il fonde, avec le soutien de politiques blancs en échange du vote noir, une école pour sa communauté qui deviendra l'université de Tuskegee.

Dés la création de son école, Lewis Adams embauche Booker T. Washington (père blanc), un jeune professeur qui deviendra l'un des plus célèbre représentant de la communauté noire.
Il était chargé de former les professeurs (pendant les années 70-80, Adams avait tenté de former les professeurs avec l'aide des membres de l'A.M.E. Zion Église (Chapelle de Maître d'hôtel A.M.E. Zion l'Église), où il était un diacre et un surveillant de l'École du dimanche, mais avait échoué), son talent lui assura un succès incroyable et devint l'une des personnalités noires les plus connues du pays. Il parvint à construire un réseau de riches "philanthropes" dont, John D. Rockefeller mais surtout Julius Rosenwald qui intégra le conseil d'administration de l'école et travailla avec Washington pour collecter des fonds afin d'ouvrir d'autres écoles normales similaires à celles de Tuskegee.

Julius rosenwald fils d’immigrés juifs. allemands, riche donateur. A partir de 1912, il commença à mettre en place un programme d’écoles pour les enfants noirs. En 1915, il avait déjà financé 80 écoles… Il créa Julius Rosenwald Fund en 1917 ; à la fin de sa vie, il avait bâti 5357 écoles, ateliers et habitations pour les enseignants dans une quinzaine d’états du Sud. On considère que 60% des noirs ayant fait des études primaires avaient été élèves dans des écoles Rosenwald."

C'est dans cette ambiance qu'en 1905, le monde apprend que des juifs noirs vivent en Ethiopie (les Falashas).

"A cette époque, l’Occident n’a pas connaissance de l’existence des Falashas. Ils entrent en contact avec des missionnaires protestants de la « London Society for Promoting Christianity Among the Jews ». L’annonce de son implantation dans le Nord de l’Éthiopie, sous la direction d’un juif converti, Henri Aaron Stern, suscite une émotion dans le monde juif occidental. L’Alliance israélite universelle décide d’une contre mission en Éthiopie, dont est chargé Joseph Halévy (orientaliste français) en 1867-1868. Joseph Halévy fut le premier Juif occidental à avoir rencontré les Falashas (ou Juifs d'Ethiopie), en 1867 dans le cadre d’une mission de l’Alliance Israélite Universelle, et à avoir ramené une description détaillée de leur existence."

C'est en 1904 que J Faitlovitch (orientaliste et activiste juif), élève de Halévy, mène une nouvelle mission en Ethiopie grâce au financement d’Edmond de Rothschild.
A son retour en 1905, des juifs français qui soutiennent les Falashas vont à New York pour profiter de ce grand mouvement noir qui prend l’Afrique au sérieux et aussi pour récupérer des fonds et aider les Fallashas, à construire des écoles par exemple.

J Faitlovitch a consacré sa vie à la reconnaissance des Falashas (ou Beta Israel) éthiopiens en tant que Juifs. Ses objectifs étaient de "faire reconnaître les Falashas comme Juifs par un Judaïsme mondial réservé, faire accepter au Falashas leur appartenance au peuple juif et de « réformer "leurs pratiques religieuses pour les rapprocher du judaïsme orthodoxe"

De son voyage J Faitlovitch reviendra avec deux jeunes Falashas, dont Taamrat Emmanuel, qui deviendra un des premiers éthiopiens à être éduqué à l'occidental. Ce dernier étudiera dans plusieurs institutions juives, dont le séminaire de Florence pendant 7 années. Il sera à partir des années 1930 un conseiller du Negus Hailé Sélassié et un dirigeant Juif éthiopien de premier plan.

Il deviendra le directeur de la première école juive avec internat destinée aux Falaschas, à Addis-Abeba.
"Il prendra contact avec le grand rabbin Matthew (fondateur de la « Royal Order of Ethiopian Hebrews, loge maçonnique) , le responsable de la communauté autoproclamée des « Juifs noirs » de New-York, contacts qui seront suivi par le bref établissement d'une petite colonie de cette communauté en Éthiopie, colonie qui prendra fin avec l'invasion italienne du pays."

On admet que le Rastafarisme a des sources multiples. Sa branche la plus ancienne et la plus traditionnelle est le culte Nyabinghi qui préexiste à l’éclosion du courant rasta.

"D'après les premiers colons et maitres esclavagistes anglais, les adeptes de Nyabinghi avaient formé une très grande société secrète à travers tout le continent leur démontraient une sérieuse résistance. Leurs présences étaient simultanément relevés au Nigéria, en Sierra Leone, en Gambie, au Senegal, au Soudan, au Congo et en Ouganda. Malgré les armements sophistiquées des soldats britanniques, ils ne parvenaient à cerner le courage des Binghis. Ils étaient prêts à se battre jusqu'à la mort et voyaient en leur fin une certaine dignité royale.

Cette résistance a même été retrouvée parmi la communauté des Marrons des Caraïbes (Jamaïque, 17éme et 18éme siècle)) et en Amérique du Sud, où les Binghis n'hésitaient pas à comploter pour empoisonner les maitres esclavagistes et leurs bétails ou à vandaliser leurs domaines et leurs plantations.

"Ce soulèvement avait été mené par un groupe de femmes, dont la leader est une guérisseuse charismatique répondant au nom de Muhumusa, On dit qu'elle est possédée par l'esprit d'une reine amazone légendaire nommée Nyabinghi, et qu'elle se faisait aussi appeler Nyabinghi.
Nyabinghi est le nom commun porté par une série de reines guerrières africaines, mais qu'au fait, un seul esprit agissait en elles toutes. Et la première que l'histoire retient à voir été habitée par cet esprit s'appelait en effet Nyabinghi."

"La toute première Nyabinghi aurait vécu en Egypte, et le nom de cette Reine des Reines était Sekhmet, déesse guerrière représentée par une tête de lionne et instrument de la vengeance de Rê contre l'insurrection des hommes. Redoutable, de sa bouche de lionne sortent les vents du désert. Ce serait donc l'esprit de Sekhmet qui agirait en toutes les Reines connues sous le nom de Nyabinghi."

"Selon une autre histoire, Nyabinghi était une Reine-Prêtresse de la province de Kush (Ethiopie et Egypte) qui s'était rebellée contre la précarité d'une vie que menait son peuple des suites d'une occupation étrangère. Coiffée de dreadlocks et descendante du Roi des Rois de la région de Kush, elle se serait enfuie suite aux menaces des oppresseurs et envahisseurs qui occupaient sa terre natale. Égarée dans les forêts épaisses jusqu'à atteindre les régions de l'actuel Congo, Soudan et Ouganda, grâce à sa témérité, elle aurait en peu de temps réussi à créer une guérilla et formé une armée de rebelles, tous portants des dreadlocks et connus comme les "Enfants de Nyabinghi" ou sous le diminutif de "Binghis"."

"Les colons européens firent sa rencontre au 20ème siècle, alors qu'elle est à la tête d'une guerilla de Binghis mais composée de femmes. Ceux qui la soutiennent pensent qu'elle est la réincarnation de la Reine des Kush, Nyabinghi. Les adeptes portent des dread locks, fument de l'herbe, et se battent contre les colons allemands. Muhumusa est décrite par les colons comme une femme au caractère bien trempé, extrêmement forte physiquement et très courageuse."

"Le mouvement Nyabinghi sera condamné par les Britanniques et considéré comme de la sorcellerie et l'ordonnance de 1912 en faveur du christianisme interdira formellement toute pratique du culte de Nyabinghi, cérémonie pendant laquelle l'esprit de Nyabinghi est invoqué. Durant cette cérémonie, les adeptes chantent et dansent pour la Reine des Reines ou la Lionne, et la plupart entrent en transe."

Muhumusa sera capturée par les Britannique et sera détenue prisonnière jusquà sa mort à Kampala (Ouganda) de 1913 à 1945, ce qui n'empêchera pas à ces adeptes de continuer leur lutte contre le colonialisme.

Ce mouvement de résistance aura un très gros impact sur la tradition Rastafari et notamment en ce qui concerne les Codes de Vie de Nyabinghi. En Jamaïque, la traduction de Nyabinghi signifie "mort à l'oppresseur blanc et à ses alliés noirs". L'Ordre Nyabinghi est l'un des piliers du Mouvement rastafari

Voir célébration Binghi en Jamaïque: http://wn.com/Binghi

L'ordre Rasta Nyabingui est née suite à un article paru dans le “ Jamaica Times ” en 1935 qui justifiai l’invasion de l’Ethiopie par l’armée italienne. L’auteur affirme que le négus commanderait une armée de 20 millions de guerriers sanguinaires du nom de “ Nya-Binghi ”. Terme qui signifierait, selon lui, “ Mort aux blancs ! ”. Très attentifs au destin de l’Ethiopie, certains rastas de West Kingston s’identifièrent aux combattants “ blancophobes ” mentionnés dans l’article. Se proclamant “ Nyamen ”, leur cri de guerre (“ Nyabinghi ! ”) se traduisait par “ Mort à l’oppresseur blanc et à ses alliés noirs ”.

Avant ça, Marcus Garvey, considéré comme un prophète par les rasta, avait largement contribué à préparé les esprits des jamaïcains et à les plonger dans la Bible. La prophétie de 1927, faussement attribué à Garvey (relayé par les journaux anglo-saxons), annonçant le couronnement d' Hailé Sélassié (1930) fut l'évènement déclancheur du grand mouvement rasta.

C'est ainsi que sont nées les piliers du Rastafarisme, Leonard Howell, Joseph Hibbert, Archibald Dunkley, Robert Hinds.

Les textes qui fondent la théologie rasta sont la bible, le Kebra Negast, les écrits de Marcus Garvey, The Holy Piby de Robert Athlyi Rogers, Royal Parchment Scroll of Black Supremacy de Fitz Ballintine, La Clé Promise de Leonard Howell, les discours officiels de Haïlé Sélassié et son autobiographie.

Marcus garvey, nationaliste noire radicale, apôtre du Retour en Afrique ("Back to Africa") et fondateur de la célèbre UNIA (création de loges maçonniques noires dans son sillages; influence énorme du rabbin Arnold Josiah Ford, premier rabbin noirs en Amérique, membre des juifs noirs de Harlem et proche du rabbin Matthew le fondateur du Royal Order of Ethiopian Hebrews qui rencontra le Falashas ramené d'Ethiopie par Faitlovitch). Il est admis qu'il était devenu franc-maçon à Harlem.

Leonard Percival Howell, a parcouru le monde avant de prêcher, grand ami de Garvey, considéré comme le créateur du Rastafarisme, fondateur de la première communauté rasta (le Pinnacle), prêchant la divinité de Ras Tafari alors que Joseph Hubbert y voit l'incarnation du Christ. Selon Dunkley, Howell se serait très largement inspiré de la doctrine développée par David et Annie Harvey (auraient assisté au couronnement d'Hailé Sélassié et ramené la photo distribuée par Howell dans toute la Jamaïque), fondateurs de la "secte Israélite" en Jamaïque. Il finit ses jours dans un hôtel luxueux, le Sheraton de Kingston.
Ces principes sont la haine du blanc (et du métisse), la supériorité du peuple noir, la vengeance sur les blancs, le retour en Afrique et la reconnaissance du Ras en tant que suprême et unique leader du peuple noir.


Joseph Nataniel Hubbert, très jeune il rejoint un ordre maçonnique connu sous le nom « d’ancient mystic order of ethiopia », créateur du cercle maçonnique : The Ethiopian Mystic Masons. Il aurait été membre, avec Archibald Dunkley, de l'Ordre maçonnique égyptien, Freat Ancient Brotherhood of Silence.
Inspiré par l'occultisme de Lauron William DeLaurence, il est aussi fortement influencé par les idées de Marcus Garvey.
Il élabore un enseignement fondé sur le secret et le mysticisme ésotérique.


Je m'arrête là mais, pour ceux qui veulent aller plus loin, je laisse des sources intéressantes en plus de celles que j'ai utilisé..

Respect à ceux qui ont trouvé la volonté de tout lire Sleep



http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/categorie-10847435.html
http://cercledesconnaissances.blogspot.com/2011/12/leonard-percival-howell.html
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://theblacklistpub.ning.com/profiles/blogs/press-release-biolp-howell
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://lionofjudah.spruz.com/pt/Sept-3-1937-EWF-Presents-Its-Charter--Early-Rastafari-Leaders/blog.htm
http://www.myspace.com/jah_niss/blog/232815209
http://membres.multimania.fr/naturalroots/rasta3.htm
http://rastalogie.skyrock.com/
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vjw/jamaica.html
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.nomadfx.com/old/rasta1.html
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Arnold_Josiah_Ford
http://uppix.net/6/f/b/fb99d83315eb8e3cb8bd5e595fd7a.jpg
http://www.music.usb.co.il/images/Bob_Marley_The_Wailers_Uprising.jpg
http://martelkapale.unblog.fr/tag/non-classe/page/25/
http://fr.hicow.com/bobmarley/la-jama%C3%AFque/l-ethiopie-2299589.html
http://www.africamaat.com/Marcus-Garvey-1887-1940-Souffle-du
http://www.meekmandrums.com/fr/history/mouvement-nyabinghi
http://membres.multimania.fr/naturalroots/rasta3.htm
http://www.ziknblog.com/2003/03/18/tendance-rasta/
http://diopthemayor.centerblog.net/4-le-rastafarisme-entre-culte-et-philosophie
http://reggaediscographies.free.fr/Rastafarisme.htm
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Abuna_Yesehaq
http://www.fullroots.fr/culture-rastafari-reggae-roots/333-leglise-orthodoxe-dethiopie-et-les-rastas.html
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ethio_0066-2127_2002_num_18_1_1025
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.overlordsofchaos.com/html/secret_societies__attack_upon_.html
http://lpdw.free.fr/jamaique/jah.htm
http://bcrfj.revues.org/index126.html
http://divergences.be/spip.php?article2733
http://fr.wikipedia.org/wiki/African_Hebrew_Israelites_of_Jerusalem
http://membres.multimania.fr/nattyspliff/ras/rashist.htm
http://books.google.fr/books?id=Rh686QNRRJgC&pg=PA118&lpg=PA118&dq=Joseph+Hibbert&source=bl&ots=JODiWcwgtA&sig=3M4uFJX7sCEMYcaGDdHjRRIFLhQ&hl=fr&sa=X&ei=JRcoT5_QPI2yhAeIwfisBQ&ved=0CE0Q6AEwBA#v=onepage&q=Joseph%20Hibbert&f=false
http://helene_lee.mondomix.com/fr/itw809.htm
http://books.google.fr/books?id=WYJ2CJ83vUoC&pg=PA225&lpg=PA225&dq=ewf+cecil+gordon&source=bl&ots=YftVp1kgab&sig=rZ-2JGfuTM6bnvISk1RRCjBronY&hl=fr&sa=X&ei=7f4nT8GXINS2hAfP9cGfBQ&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=ewf%20cecil%20gordon&f=false
http://reggaediscographies.free.fr/Rastafarisme.htm
http://books.google.fr/books?id=gz4dARGRX3YC&pg=PA112&lpg=PA112&dq=Cecil+Gordon+rasta&source=bl&ots=x71q8_ug8X&sig=sj4sc9CzCrPuC_5KrTPk39Z1VgI&hl=fr&sa=X&ei=mkYnT5f0F8KxhAfSqpyYBA&ved=0CDIQ6AEwAQ#v=onepage&q=Cecil%20Gordon%20rasta&f=false
http://books.google.fr/books?id=yqRu7n6SLo8C&pg=PA92&#v=onepage&q&f=false
http://www.lewisadams.zoomshare.com/
http://rastafusion.free.fr/rastafari.htm
http://www.meekmandrums.com/fr/history/mouvement-nyabinghi
http://www.jahmusik.net/oldies/howell.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   3/2/2012, 23:36

Merci pour ce petit cour historique. Le topic s'est enrichi.

Que les Falashas aient été reconnus juifs par Israel; c'est un fait.

Les noirs rasta (à travers le monde) sont-ils considèré comme goy ? Comme bétail sous-humain ?
En tant que sionistes "juifs", ils devraient avoir accès au territoire d'Israel. Je ne crois pas que ce soit le cas.

Qu'il y ait un Black power revendiqué chez les rastas, nulle doute. Qu'ils revendiquent un Jew power, avec tout ce qui va avec en lien avec le Talmud et sa philosophie, j'en doute car les noirs en sont exclus d'office (Taper: Le rabbin Maïmonide race noire) mis à part les Falashas d'Ethiopie qui, il faut le préciser ne sont pas rastafariens.

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=748;

Peut-être que tout rastafarien sur cette terre est considèré Falashas par les sionistes juifs ? (lol)
Les Falashas étudiaient-ils le Talmud ?
Un rastafarien lit-il plus la Bible ou le Talmud, la Torah ? à quoi s'abreuve-t-il spirituellement ?

Beaucoup de questions....
et une chose à faire est de constater les actes des uns et des autres.

Pour ma part, les rastas sont bien loin d'avoir été des oppresseurs sur autrui et leur mode de vie (pour les authentiques) est une préservation face au génocide ambiant.

A partir de là, j'ai beau lire un historique sur l'évolution de la communauté noire dans l'église et la naissance des Falashas, je vois juste qui a fait quoi ici-bas.

Et pour le moment, les rastafariens ne sont pas acteurs direct du désordre.
Peut-être l'ont-ils été indirectement par du divertissement et une apologie de la ganja.
Mais en parallèle, on peut également dire qu'ils ont véhiculé un rejet du modèle babylonien et un mode de vie plus naturel, chose qui ne va pas dans le sens du nwo.

PS= je ne suis pas rastafarien, ni noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   4/2/2012, 00:43


Petite falashas d'éthiopie

Le peuple israélite biblique (l'authentique), celui relaté dans l'Exode, aurait-il plus de liens avec les falashas qu'avec les ashkénazes ? Les falashas sont-ils des convertis ? tout comme les ashkénazes imposteurs ?

Se convertir au judaïsme est un non-sens quand on connait l'importance de la lignée par la mère et de la sois-disante continuité du "peuple élu" depuis X temps. (Aujourd'hui, qui peut se convertir au judaisme ? il fût un temps....)
Les ashkénazes convertit au judaïsme et qui ont mis en place la colonisation de la Palestine sont des imposteurs, nous sommes tous d'accord ici.

Je me questionne donc sur ces falashas d'éthiopie et sur leur origine judaique, l'histoire des populations éthiopiennes étant mal connue.
Peut-être que ce peuple aurait plus de légitimité à se définir "descendant d'Israel", plutôt que toutes ces générations convertie, adepte du Talmud et de la philosophie supérieure et dominatrice.

Les falashas observant une tradition pré-talmudique basée sur la Torah. Ils ne connaissent pas le Talmud, cependant ils rêvent d'un retour à Jérusalem.



________________________



C'est pas la joie pour les renoi en Israel...... même s'ils sont Falashas...


Une petite fille juive-falasha d'origine éthiopienne, expulsée d'une école juive d'une colonie, parce qu'elle est noire (Photo août 2010).

Cette jeune Ethiopienne de religion juive avait été exclue de son école établie dans la colonie d’Immanuel dans les territoires palestiniens occupés, il y a plusieurs mois, en raison de la couleur de sa peau.

Ses parents ayant protesté, ils ont eu dans un premier temps gain de cause, l’école en question étant publique et financée par l’Etat.

Mais les parents blancs des 74 enfants fréquentant cette école ont finalement obtenu du ministère de l’Education que les classes de cette école soient réservées aux Blancs, à partir du moment où l’école devient privée, et elle est désormais privatisée. Les colons blancs qui refusaient « la mixité raciale » pour leurs enfants sont satisfaits.

La discrimination raciale est donc légale en Israël dans tout le domaine privé (entreprises, écoles, commerces.....)

Et cette législation raciale s’applique y compris dans les territoires supposés être sous contrôle palestinien, vient de statuer un tribunal israélien ! Ce sont les règles de l’occupant militaire qui priment sur celle de l’Autorité Palestinienne a-t-il décrété.

Et pendant ce temps, le maire du 3ème lance une exposition pour « changer l’image d’Israël », des élus affichent des banderoles à la gloire d’une armée d’occupation sur le fronton de nos mairies ! Et les « Sammy Ghozlan », « Goldnaddel », et autres officines israéliennes en France, osent engager des poursuites pour « discrimination » contre ceux qui appellent au boycott de l'entité « sioniste » !

http://www.nerrati.net/afrique-dossier/index.php?option=com_content&view=article&id=680&catid=28&Itemid=58
+
http://www.alterinfo.net/Israel-les-Juifs-et-les-Noirs_a62615.html
+
http://www.scribd.com/doc/44667407/Maimonide-Guide-Des-Egares-III-Munk
(Chap 51-page 434)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   4/2/2012, 22:58

Salut Nex.

J'ai souvent vu des personnes non informées à qui on révélait une vérité difficile à admettre mais incontestable (prouvé, sourcé, tout), faire acte de déni. C'est une situation très courante, qui reste une expérience inoubliable lorsqu'elle arrive pour la première fois et ce n'est que bien plus tard que l'on comprend que les gens ont besoin de temps pour assimiler cette vérité.

Mais là vraiment je suis très étonné de voir une telle incrédulité chez quelqu'un qui a déjà eu accès à des vérités plus incroyable les unes que les autres.

Bref...

Citation :
les noirs rasta (à travers le monde) sont-ils considèré comme goy ? Comme bétail sous-humain ? En tant que sionistes "juifs", ils devraient avoir accès au territoire d'Israel. Je ne crois pas que ce soit le cas. Peut-être que tout rastafarien sur cette terre est considéré Falashas par les sionistes juifs ?

Déjà qu'entre Ashkénazes et séfarades c'est pas la joie, alors accepter des noirs... Et de toute façon, ils haïssent le monde entier.
En réalité tu mélanges la volonté des peuples et celle des élites qui va rarement dans le même sens.
Au départ cela a été très difficile de faire accepter les falashas mais il le fallait par nécessité et les juifs ont pris leurs distances avec eux dés les années 70 lorsqu'ils n'ont plus eu besoin d'eux.
Ils ont même sorti une étude génétique en 2000 qui démontrait que les Juifs d'Éthiopie avaient "un patrimoine génétique non différentiable des autres populations du nord de l'Éthiopie, ce qui indique probablement une conversion de populations locales."



Citation :
Pour ma part, les rastas sont bien loin d'avoir été des oppresseurs sur autrui et leur mode de vie (pour les authentiques) est une préservation face au génocide ambiant. Et pour le moment, les rastafariens ne sont pas acteurs direct du désordre.

Tu as raison. Les afro-américains ont été trompés et manipulés par l'église protestante infiltrée par la judéo-maçonnerie (ils ont quand même été ammené à croire que Hailé Sélassié était la réincarnation de Jésus pour certains ou l'incarnation de Dieu sur terre pour d'autres !)


Après tu parles plusieurs fois du Talmude comme si le fait de ne pas le lire était rassurant. Je ne suis pas expert dans le domaine mais je ne crois pas que le judaïsme ait besoin du Talmude pour justifier son sionisme.

Sinon pour revenir au sujet principal qui était de savoir si oui ou non les chansons de Bob Marley avaient un double sens.

Je réponds que je ne sais pas, la démonstration postée plus haut n'est pas assez sérieuse et je n'ai pas le courage d'étudier les textes de tous les rastas.
Par contre je pense que c'est possible car ça a du sens au vu des connaissances philosophiques et historiques du mouvement rasta. C'est ce que j'ai tenté de démontrer lors de mes deux commentaires précédents.

Donc comme je l'ai dis plus haut, le Rastafarisme (comme le new-age aujourd'hui ou les mouvements peace and love pourraves des années 70) est une arme contre Dieu et l'Humanité.

Il ne faut jamais perdre de vue que les buts des stupides juifs sionistes ne sont pas toujours les mêmes que ceux des sociétés secrètes, au service de Satan, travaillant à notre destruction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panisse

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   5/2/2012, 16:32

Les rastas sont des acteurs de la déliquescence de notre société. Ce sont d'ailleurs des acteurs qui sont produits et diffusés par des gens appartenant généralement à la communauté qui n'existe pas et qui pourri la tronche des adolescents en les poussant en masse à fumer des pétards dès le collège tout en alliant jovialité, spiritualité et esprit de rébellion en sandalettes.
Considérant cela je suis pas près de prendre Bob Marley et ses coreligionnaires en exemple, si ce n'est pour démontrer une manœuvre de subversion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Le double sens des textes de Bob Marley.   5/2/2012, 20:12

L'apparition du reggae dans l'hexagone

Les premières productions de reggae français ne sont pas réalisées par des artistes dont c'est la spécialité.



C'est en 1979 que le premier album reggae d'un artiste français sort
Il est reconnu que c'est par cet album que le reggae a fait son apparition en France




Puis en 1980 Bernard lavilliers sort Stand the guetto
extrait de l'album : O Gringo
Année de sortie : 1980 | Label : Barclay






Juif et Dieu - 1981 - Gainsbourg


Selon Gainsbourg, Jésus de Nazareth est d'origine sémite. Par logique, si Dieu est son père, il est juif.


Gainsbourg, fils d'immigrants russes juifs, soutient l'armée sioniste pendant la guerre des six jours. Quand à Lavilliers le gauchiste : "Pour soutenir l’initiative de l’’’Opération Ethiopia’’, des personnalités juives et non juives du monde du spectacle seront présentes lors du gala du 4 avril. ‘’Parmi les non Juifs, parce que ce sont ceux qu’on retient le plus et ceux dont on apprécie l’amitié apportée à Israël : Bernard Lavillier et Francis Lalanne. Ce sont deux non Juifs très présents dans la communauté juive et qui nous montrent leur soutien. Les amis des Juifs aujourd’hui sont plus importants que les Juifs qui soutiennent les actions communautaires’’ a tenu à indiquer Monsieur Benhamou."
http://www.noemiegrynberg.com/pages/israel/lancement-de-l-operation-ethiopia-pour-les-20-ans-de-sar-el-france.html

EXODUS


Le producteur de Bob Marley était Chris Blackwell, le fondateur de Island Records.
Il descend d'une famille juive puissante de la Jamaïque qui a contribué à fonder (exploiter?) ce pays.

Le père de Bob Marley est Norval Marley. Des membres de la famille de Norval ont déclaré plusieurs fois qu'ils étaient des descendants de Juifs syriens.

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Chris_Blackwell
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Norval_Marley
http://fr.wikipedia.org/wiki/Juif_et_Dieu

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le double sens des textes de Bob Marley.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le monde de l'illusion…ne plus croire ce que l'on voit
» L'amour d'une mère pour son enfant est le plus puissant [June Baker]
» double sens
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» Poussette double face à face?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: