Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etudes d'Ahmed Rami sur l'infiltration du sionisme et la franc-maçonnerie au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Etudes d'Ahmed Rami sur l'infiltration du sionisme et la franc-maçonnerie au Maroc   8/1/2011, 12:28

La dynastie alaouite
au Maroc



Une monarchie coloniale juive

Le "commandeur des croyants", le sultan qui a signé le traité du "Protectorat" HAFID, en tablier en peau de cochon, se convertit au judaïsme

Seule la Bible juive (l´"Ancien Testament") constitue le livre sacré des Francs-Maçons, sur lequel ils prêtent sermon de fidélité et d´obéissance absolu a leur secte. L´objectif suprême de la Francs-Maçonnerie est de former des juifs synthétiques. Selon la tradition juive: pour être juif il faut avoir une mère juive ou avoir atteint le plus haut grade de la Franc-Maçonnerie ! Par conséquent - suivant la coutume des sultans "alaouites" - Hafid éait un véritable juif synthétique !


"La Maçonnerie est une institution juive, dont l'histoire, les degrés, les charges, les mots de passe et les explications sont jufs du commencement à la fin "
a écrit au XIXème siècle le Grand Rabbin Isaac Wise, originaire de Pologne, dans le périodique juif états-unien "The Israelite of America", 3 août 1860, cité par Yann Moncomble, dans "L'irrésistible expansion du mondialisme", Faits et Documents, 263p.1981, p.212


Détails:

Les journaux du 5 avril 1937 annoncent la mort de l’ancien Sultan Moulay Hafid.

Le Figaro en bas de sa première page : "Moulay Hafid, ancien Sultan du Maroc est mort hier à Enghien".... Le Temps en haut de sa sixième page : “ Mort de Moulay Hafid ancien Sultan du Maroc ”.... De façon plus discrète, sa fiche maçonnique au GODF mentionne "décédé le 4 avril 1937" .

"S.M. Moulay Hafid, qui souffrait de troubles circulatoires, est mort hier, au début de l’après midi, à Enghien-les-Bains, dans la maison que, il y a vingt ans environ, le gouvernement français avait mise à sa disposition. Si Kaddour Ben Ghabrit, directeur de l’Institut Musulman de Paris et Ben Khalifat, imam de la Mosquée de Paris, étaient au chevet de l’ancien Sultan....”.

"Moulay Hafid, né à Fez en 1875, était le second fils du Sultan Moulay El Hassan (de la dynastie des Alaouites) qui régna sur la Maroc de 1873 à 1894.


En 1894, Moulay Hafid fut nommé vizir des affaires étrangères, mais à la mort de Moulay El Hassan, ce fut le fils aîné - Moulay Abd El Aziz - qui fut désigné pour succéder à son père, tandis que lui-même était nommé khalifat de Marrakech. Cependant la gestion d’Abd El Aziz mécontentait les Marocains qui lui reprochaient sa xénophilie et ses dépenses.

En juillet 1907, au lendemain de l’occupation de Casablanca par les Français, Moulay Hafid, appuyé par les caïds du sud se fit proclamer Sultan à Marrakech et marcha sur Fez où il fit une entrée solennelle le 7 juin 1908.

Cependant Abd El Aziz, réfugié à Rabat, envoyait contre lui 6.000 guerriers qui furent défaits, le 19 août 1908, sur la rive gauche de la rivière Tessaout.

Abd El Aziz, abandonnant la partie, se retirait à Tanger. Moulay Hafid prenait sa place, bientôt reconnu par les puissances occupantes signataires de l’Acte d’Algésiras qui avaient posé comme condition la reconnaissance par le nouveau sultan du dit Acte d´occupation....

Le 30 mars 1912, Moulay Hafid signa le traité de "protectorat" de Fez, qui consacrait officiellemet l’occupation du Maroc, l’istauration d’un "Protectorat" placé sous la direction du Commissaire Résident Général francais, dépositaire des pouvoirs du gouvernement français.

Le 28 avril 1912 le général Lyautey était nommé "Résident Général au Maroc"... Le 25 1912 mai il arrivait à Fez assiégée par la révolution des tribus berbères et délivrée par le colonel Gouraud.

Le 12 août 1912, Moulay Hafid signait son abdication avant de s'embarquer sur le Chayla. Le 13 août 1912, il était remplacé par son frère Moulay Youssef, sur décision de Lyautey.

Installé par les Français à Tanger, il joue, comme son frère Abd el Aziz, au roi en exil.

Quand la guerre éclate, il se réfugie en Espagne. Plus tard, pendant la guerre du Rif, il vient s’installer à Enghien-les-Bains, à la demande du gouvernement français.

Ventant ses "exploits" au Maroc, l´organisation Franc-Maconnique juive mondiale vient de révéler - sur son site officiel - que Moulay Hafid était bien l´un de ses membres, et que le sultan Moulay Abd El Aziz a également été membre d´une de leurs loges maçonniques Espagnoles de Tanger, en précisant que: "cette inclination, des Francs-Maçons, envers un Sultan retiré dans la ville internationale [Tanger] est confirmée par ce qu’écrit de lui Laredo dans son livre Mémoires d’un vieux Tangérois : "tous, à Tanger, le respectent pour son élévation de vue, son goût pour traiter avec les Européens". Mais, Laredo et les répertoires maçonniques restent silencieux sur une participation éventuelle de ce personnage à la vie d’une loge maçonnique. C’est vers la fin 1920 que Moulay Hafid est initié à Madrid par la loge "Union Hispano - Américana n°379" du Grande Oriente Espanol. Il est fait compagnon le 10 octobre 1921 et maître le 13 mai 1925. C’est une époque sombre pour lui ; en effet, la paix venue, il n’intéresse plus les gouvernements qui jusque là le subventionnaient, pour l’utiliser le cas échéant..."

Arrivé en France il s’affilie, le 13 janvier 1927, à la loge "Jean-Jacques Rousseau" GODF à Montmorency. Après accord du "Gran Consejo Federal Symbolico", daté de Séville le 20 décembre 1926, avec l’appréciation "Este querido H:. (15) observo una conducta masonica intachable, y convivio fraternalmente con todos los H:. de este Cuadro".

Initié et affilié, au GODF maçonnique, Moulay Hafid adressa aussitôt la demande de la double affiliation (suivante, ci-dessous) à la Loge "Plus Ultra n°452" de la GLDF Maçonnique de l’"Orient de Paris" :


La suite a cette adresse: http://rami.tv/fr/alaouites/hafid/franc-macon.htm


pour approfondir le sujet: www.rami.tv

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Etudes d'Ahmed Rami sur l'infiltration du sionisme et la franc-maçonnerie au Maroc   13/6/2011, 15:28

Citation :
Le drapeau "alaouite" n'est pas marocain !

Le Maroc, pays arabo-musulman, devait normalement - s'il avait le droit à l'autodétermination - avoir un drapeau symbolisant ses valeurs fondateurs, tel un drapeau vert portant un croissant blanc.


La couleur rouge du drapeau Alaouite n'est pas - contrairement à ce que certains croient - une représentation du "sang versé par les Marocains", mais un symbole marquant le caractère sanguinaires des alaouite!

Il y avait eu auparavant des drapeaux représentatifs des dynasties au pouvoir. Elles ont toutes eu un drapeau blanc comme emblème sauf la dernière dynastie, des "Alaouites", à laquelle Lyautey a confectionné le "drapeau" actuel pour symboliser les valeurs juives du makhzen coloniale et monarchique .

A l'origine le drapeau actuel des alaouites était frappé d'une étoile juive à six branches. Drapeau du Maroc avant 1948Cette photo du drapeau alaouite frappé d'une étoile juive de David est tiré d'un d'un vieux Larousse datant de 1938. Mais à partir de 1948, année de la création de l'Etat bandit et criminel d'Israël, et pour le distinguer du drapeau israélien, une étoile à cinq branches a remplacé l'étoile de David. L'étoile à cinq branches, le pentagramme, ou pentacle, qui est aussi l'un des symbole du judaïsme et de la Franc-Maçonnerie juive, est selon la tradition juive, le sceau du Diable
http://www.rami.tv/fr/alaouites/drapeau/drapeau.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladdin

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: Etudes d'Ahmed Rami sur l'infiltration du sionisme et la franc-maçonnerie au Maroc   27/6/2011, 13:41

Le sultan Abdelhafid était effectivement un franc maçon, chose que tout le monde connait, mais au sujet du drapeau alaouite il y a beaucoup de chose a dire, notamment sur quelques dérapage de l'article mis par nonnwo, le drapeau alaouite bien avant qu'il ait une étoile de David ou un pentagramme était un drapeau rouge avec trois croissant blanc, je sauterais la période de l'étoile de David vu que je ne connais pas son origine mais au sujet du pentagramme je pense que celui qui a écrit l'article doit revenir a l'école, le pentagramme tien son origine de Pythagore il symbolisait l'homme, l'harmonie ou je ne sais quoi les satanistes l'ont repris en l'inversant comme ils font avec tout les signes (croix & co)... faut pas confondre, le pentacle sataniste est le pentacle inversé et non celui qu'on trouve dans le drapeau éthiopien ou marocain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Etudes d'Ahmed Rami sur l'infiltration du sionisme et la franc-maçonnerie au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MAMANLISTE] Fwd: Re: 800 etudes legitiment le cododo !
» Etudes Normandes: Réunification - le débat régional.
» Centre Européen d'Etudes Normandes
» Funérailles de Kébaili Ahmed.
» Ahmed Chah Massoud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: - Livres/Archives/Documents etc...-
Sauter vers: