Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RichMurray



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   9/1/2011, 10:55

Bien le bonjour ou le bonsoir à tous.
Je précise d'avance que je ne suis membre de rien. Au pire je ne pourrais pas représenter l'objection de croissance ou la stochocratie moderne. J'expose mon point de vue afin d'en discuter =).


La raison principale pour laquelle le IIIème Reich plaisait à l'oligarchie mondiale de l'époque c'est qu'elle fut un prolongement des systèmes eugénistes autant dit "positif" que "négatif" (discriminations, stérilisations, planning familial strict au sujet des handicapés et des races dites "impures", promotion de la "norme".) dont la ploutocratie occidentale raffolait et qu'elle adorait théoriser et pratiquer depuis le 19ème siècle.

D'un autre côté, on observe dans ce gouvernement une envie de se libérer du système monétaire anglo-saxon symbolisé par des organismes particuliers usuraires qui se rendent acquereur de biens via le prêt aux nations et la dette qui s'en suit (du pouvoir des nations nous sommes passés à l'ère des conglomérats et du nouvel ordre monétaire ou bancaire). Et même sans établir de revenu inconditionnel ou d'encourager à une réèlle autodétermination des citoyens (le fordisme/esclavagisme robotique de l'ouvrier oblige), un système d'émission monétaire plus social privilégiant le troc et la "valeur travail" (malgré tout toujours productiviste et même si faiblement, au détriment des minorités [cela n'empêchait pas non plus qu'il existait encore une oligarchie allemande, qu'elle soit nazie ou pas]) avait de quoi faire réfléchir les élites mondiales quant à la possibilité qu'avait l'ethnos de se penser une émission monétaire moins partisane.

Enfin la concordance des intérêts nazis (dont la déportation des races dites "inférieures" et des anti-nazis hors des territoires du Reich) et du mouvement sioniste (mouvement européen consistant à établir un foyer national pour les gens de confession judaïque) qui s'est considérablement développé en allemagne avec la propagande du gouvernement nazi, bien que "l'appui allemand au sionisme fut limité à un soutien pour un foyer juif en Palestine, sous contrôle britannique, pas pour un Etat juif souverain". S'en suivra donc l'accord de transfert. (je partage deux liens de deux points de vue sur cette question =)

http://www.planetenonviolence.org/Bizness-Sionistes-Nazis-Decret-Du-Reich-54-33-10-Aout-1933-Autorisant-l-Emigration-En-Palestine-Des-Juifs-Allemands_a2019.html

http://lessakele.over-blog.fr/article-1933-l-accord-de-transfert-controverse-entre-sionistes-et-nazis-39643457.html

Sur un autre plan; les connections des banques et des multinationales anglo-saxonnes avec le gouvernement national socialiste qui ont dans la plupart des cas officiellement arrêté de collaborer en 1939. Par exemple le long partenariat de la Standard Oil avec IG Farben, l'épine dorsale des produits de synthèse de la seconde guerre (essence, munitions, textiles) et engraissée via Wall Street selon A.Sutton. Et ce genre de relation n'était apparemment pas rare (Jp Morgan, DuPont, banques suisses et françaises, sans parler de Londres...), si bien qu'officieusement ces entités ont eu bien du mal à cesser la collaboration avec leurs "anciens" partenaires.


Au vu de ces quelques points (que vous pourrez corrigez, commentez, contrer ou approfondir à loisir) que pensez-vous du rôle historique du nazisme par rapport aux intérêts oligarchiques de l'époque?

Etait-ce une bombe façonnée par la logistique ploutocratique eugéniste prête à devenir un bouc émissaire idéal? Un autre pôle d'oligarques prêt à imposer leur vision et donc forcément dangereuse pour ceux d'en face? Une vraie initiative pour les libertés économiques des citoyens (à part pour les races dites "inférieures"...) qui faisait à la fin de l'Allemagne une cible forcée (j'en doute car de là a parler de vrai démocratie monétaire directe...)?
Tout cela sans oublier la présence qu'elle représente dans le parcours de la création de l'Etat d'Israel que l'oligarchie mondiale a validé via la déclaration de Balfour de 1917 et le vote de 1947 à L'ONU.

D'où provenaient les fonds de la logistique guerrière allemande à partir de 1933 (et avant)? Etait-ce un fruit totalement dû à la reprise tout de même assez personnelle de la planche à billet ou y'a t-il un pourcentage non negligeable d'éléments internationaux?

Pour ma part j'ai tendance à penser que le gouvernement nazi a plus servi l'oligarchie mondiale que d'essayer de la contrer, pas seulement par rapport aux critères eugénistes violents sur des personnes qu'ils auraient du rallier à leur cause contre le système monétaire anglo-saxon si leur vision de la liberté monétaire avait été si intense (ou liberté tout court); mais surtout à case du fait que l'Allemagne post 1ère guerre et ce même sous Hitler ait été plus ou moins encadrée par les pires multinationales des vainqueurs (oui il n'y avait pas de choix pour les perdants, justement). Je pense qu'Hitler n'était pas l'ennemi de l'oligarchie mondialiste de l'époque, jusqu'à un certain point et au pire je la vois s'amuser avec lui (j'avais lu 'Druide', si je ne m'abuse, décrire en gros que Thulé était une hyperbole de base [à moins que ce ne fut un autre membre], j'aimerai en savoir plus, cela ne sert-il a rien de chercher par là? =)?

Bref pour ceux qui auront lu jusqu'au bout ce foutoir merci d'avance, en espérant lire ce que vous en pensez, et ne vous gênez pas pour me dire à quel point vous pouvez penser que je m'égare ou pas.

Au final le nazisme plus proche d'être une marionette utile dans le jeu ploutocratique mondial ou simplement un autre type d'oligarchie (eugéniste elle aussi) qui tendait à s'imposer face au nouvel ordre monétaire?

Si quelqu'un connait des études spécifiques: qu'en est-il de la réflexion sur les systèmes monétaires des peupes d'europe et en particulier des allemands lors du deuxième quart du 20e siècle?

Encore merci d'avance pour les réponses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   9/1/2011, 11:58

Vous voulez savoir ce que l'Europe des années 40 a en commun avec celle d'aujourd'hui, qui a financé le pantin Adolf et sa bande de salopards et dans quel but, ou sont passés les criminels de guerre après le fameux tribunal de Nuremberg, quel rapport il y a entre les camps de concentration et la chimiothérapie ... Voici un discours de Dr. Rath sur ce sujet malheureusement encore trés actuel. En 4 parties.
Le site avec les documents du Tribunal de Nuremberg: www.profit-over-life.com




http://www.dailymotion.com/video/xgfe4i_les-magouilles-de-l-industrie-pharmaceutique-dr-rath-1-4_lifestyle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   9/1/2011, 12:10

Ton "foutoir " comme tu dit est trés bien ! cheers
Il souléve d'autre questions, ca c'est constructif !

Le terme "NAZI" étant tellement galvauder, il est préférable de dire : Nationale Socialisme.

Dans les produit de synthése, dont le Reich a eu un besoin vital a cause du Blocus économique avant et pendant la guerre, il y a l'essence et Les « caoutchoucs Buna », un type de caoutchouc synthétique, inventé par des chimistes allemands en 1935. Les « caoutchoucs Buna » sont des copolymères. L'un d'entre eux, connu sous le nom de « GR-S » (Government Rubber Styrene), copolymère de butadiène et de styrène, a servi de base à la production de caoutchouc synthétique aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. L'Allemagne a inauguré ce genre de production, lors de la Première Guerre mondiale, avec le caoutchouc-méthyle
voir :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1956_num_65_351_14164

Aprés la WWI les USA ce sont empréssés de "preter" de l'argent a l'allemagne, rendant la dette du traité de Versaille totalement irremboursable, Hitler étant conseillé par un brillant ministre des Finances, Haljmar Schacht (juif), jusqu'à la déclaration de guerre avait réussit à faire « arriver les trains à l'heure » après le chaos de la république de Weimar, en appliqué le principe de l'étalon travail et le rationnement pour toutes les classes sociales, sa a marché surement grâce a la discipline Allemande, allez faire la même chose maintenant, c'est la révolution dans l'heure !

En août 1934 Hitler nomme Schacht comme ministre de l'Économie. Schacht est charger des travaux publics , notamment la construction de autobahnen (routes) pour tenter de réduire le chômage - des politiques qui avaient été engagées en Allemagne par von Schleicher en 1932 , et avait à son tour influencée Roosevelt . Il a également présenté le nouveau plan d' "autarcie ", en Septembre 1934. L'Allemagne avait accumulé un déficit de monnaie étrangère massif pendant la Grande Dépression , qui a continué dans les premières années du Troisième Reich. Schacht négocié plusieurs accords commerciaux avec les pays d'Amérique du Sud et Europe du Sud, dans lesquelles l'Allemagne continuerait à recevoir des matières premières, mais paieraient en Reichsmarks. De sorte que le déficit ne s'aggrave pas, tout en permettant au gouvernement allemand à faire face. Schacht a également trouvé une solution novatrice au problème du déficit des administrations à l'aide de factures MEFO ( voir : http://books.google.fr/books?id=XG4mA8PaJLYC&pg=PA114&lpg=PA114&dq=factures+MEFO&source=bl&ots=xWXmfmBLUB&sig=3FavTUplRW7Fypv_lFgX7NMJHJo&hl=fr&ei=QpcpTZvxF4mq8QPU0LiEAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CCgQ6AEwAg#v=onepage&q=factures%20MEFO&f=false). Il a été nommé général plénipotentiaire pour l'économie de guerre mai 1934 et a été nommé membre honoraire de la NSDAP et reçu la croix gammée en or en Janvier 1937.


Parmi les autres fondateurs du NSDAP, on trouve Gottfried Feder. Dés 1917, il étudie l'économie et la politique et voue une hostilité aux riches banquiers. Il écrivit un manifeste au titre non équivoque : « L'abolition de l'esclavage de l'intérêt » (« Brechung der Zinsknechtschaft ») en 1919. En 1933, Hitler alors Chancelier le nomme sous-secrétaire au ministère de l'économie. Il continue d'écrire et publie cette même année un papier intitulé « Le combat contre la haute-finance » .

Hitler, qui avait, ne l’oubliez pas, réussi à gagner les élections grâce aux soutiens plus que généreux de la part de la grande industrie allemande continue à favoriser grandement cette dernière. Les syndicats seront supprimés dès 1934, la création des monopoles ne sert guère des intérêts du citoyen allemand de la classe moyenne. Krupp se permet des ventes à double prix des prix d’exportation à l’armée allemande, s’enrichissant à l’infinie. Le standart de vie reste plutôt constant, excepté l’augmentation du PIB, qui est dû à l’industrie de guerre, sans oublier la crise de nourriture, qui est résultat de la politique du NSDAP. Le budget militaire augmente de 20% en 1933 à 80% en 1939 du budget national !
Hjalmar Schacht, dont je ne veux nullement nier le talent, ne fait qu’appliquer une série d’idées, fruits du génie des financiers allemands de la République de Weimar, qui n’ont pas pu, faute de la manque d’argent, les appliquer avant.

voir :

http://en.wikipedia.org/wiki/Hjalmar_Schacht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RichMurray



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   9/1/2011, 14:38

@ ratman - Merci pour la doc historique. J'avais déjà un peu lu à propos du combat du Dr. M.Rath. La conférence est assez énorme. IG Farben est une grosse clé.

@ MOBY37 - Tous les éléments présentés sont très intéressants =). On pourrait dire que le national socialisme malgré son hostilité apparente envers le monde bancaire était de nature pro-industrielle (chimico-pharmaceutique) ? Et à l'image des anglo-saxon défendait les mêmes principes productivistes (le respect que vouait Hitler à Ford par exemple) qui sont des impératifs souvent pressés par des dictatures (si nous partons du fait que la démocratie n'existe pas =).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   9/1/2011, 20:02

Après ça on va nous raconter que c'est IG Farben qui faisait le zyklon utilisé pour gazer les juifs! Ce qu'il faut pas entendre...

Je suis désolé d'être aussi déplaisant, mais je crois qu'il est impossible de discuter avec des gens qui basent leurs connaissances historiques sur autant de faussetés et de contre-vérités (les NS compatibles avec la haute finance juive et les sionistes! pouah! quelle foutaise.)... La plupart d'entre elles ayant déjà été déboulonnées...

Voici des infos qui risquent de déstabiliser vos "certitudes" en ce qui concerne les NS.

Je crois qu'avec la révélation croissante des mensonges concernant les NS et la Shoah (et Alex Jones le chasseur de nazis), il faut s'attendre à une hausse très nette du nombre d'interventions de la part de ces chasseurs de nazis professionnels sur les forum internet...

Exemples de ces révélations:

http://cristos.over-blog.com/pages/Qui_a_interet_a_systematiquement_parler_de_Nazisme_Nazi_-1511131.html
(voir la section qui déboulonne le mythe selon lequel "Hitler a bénéficié de l'aide des sionistes pour accéder au pouvoir")

http://cristos.over-blog.com/article-33599949.html
(voir la section: "Les révolutions de l'allemagne nationale socialiste qui ont géné le grand capital")

http://www.propagandes.info/product_info.php/roger-dommergues-sur-hitler-les-dix-annes-avant-la-seconde-guerre-mondiale-video-p-510

http://www.propagandes.info/product_info.php/chamberlain-1939-cest-lamrique-et-le-monde-isralite-international-qui-nous-ont-prcipits-dans-la-guerre-p-202

http://pascasher.blogspot.com/2011/01/refutation-de-la-these-danthony-sutton.html (anglais)

http://pascasher.blogspot.com/2010/12/la-secte-de-jonestown.html (voir les nombreux liens vers d'autres sources et révélations)

http://pascasher.blogspot.com/2010/12/gordon-duff-decline-linvitation-de-la.html

http://www.pascasher.blogspot.com/2009/03/une-contre-verite-tenace.html

http://pascasher.blogspot.com/2010/06/bilderberg-organisation-anti-nazie-des.html

http://pascasher.blogspot.com/2010/10/parodie-de-proces-et-torture-nuremberg.html

http://pascasher.blogspot.com/2010/09/la-superstition-de-lholocauste.html

http://www.stormfront.org/forum/t765958-9/#post8818137
(Sur l'euthanasie, avortement, etc. sous Hitler)

Si les livres révisionnistes et favorables aux NS sont systématiquement censurés, si les révisionnistes et les gens favorables aux NS sont emprisonnés, pensez-vous vraiment que c'est parce que ce que le NS et le révisionnisme est compatible avec le sionisme?


N'oubliez pas que lors qu'ils parlent des "Nazis", ils parlent de chacun d'entre nous, les Goyim!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RichMurray



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   10/1/2011, 10:33

@ Druide - Merci bien pour toute cette doc fort intéréssante... J'étais déjà tombé sur quelques bribes, mais vos liens étoffent bien les avancées sociales du NS plutôt exceptionnelles pour l'époque, et donc potentiellement révolutionnaires.

Ils nuancent aussi la propagande qui faisait de l'Allemagne LE pays de l'eugénisme négatif, alors qu'au niveau comparatif les USA avaient un tas d'expérimentations bien plus anciennes et plus développées.
Cela n'empêche pas que le NS était une entité raciste ét totalement fascinée par la théorie darwinienne de la sélection naturelle, et ce n'est pas parce le monde était plongé dans un contexte colonial plus ou moins raciste que c'était légitimable ou à prendre avec plus de recul de mon point de vue. Au niveau de la pensée eugéniste du moins je ne perçois aucune grosse différence entre les NS et le reste de l'oligarchie mondiale.

Vos liens sur les connections germano-américaine sont aussi pertinents. Je n'avais jamais lu de vraie 'remise en cause' de la pensée suttonienne =). Pour ce qui est de la connexion Bush/direction Thyssen je ne suis pas trop informé.

J'imagine que vous aviez déjà dû visionné la vidéo-conférence en 4 parties de M.Rath (lien de ratman), qu'en pensez-vous? Son opinion sur l'importance d'IG farben et du cartel industriel allemand de l'époque me paraît intéressante. Surtout si le retour des têtes de cette entreprise après le "tribunal" de Nuremberg qui se serait éffectué pour le plus grand bien de l'industrie esclavagiste alimentaire et pharmaceutique est avéré=).
Que pensez-vous de la collaboration entre les deux géants de l'époque: la Standard Oil et IG Farben? Le minimum de la théorie étant la prise en main européènne [les premières propagandes de la création d'une union continentale] d'une oligarchie pharmaco-petrochimique.

Ensuite mon but n'était en aucun cas de créer l'amalgamme nazisme = sionisme. Je voulais pointer la concordance des intérêts de ce que je considère comme deux types de vision sectaire et oligarchique différentes =).

L'accord de transfert serait une grosse hyperbole ou une "alliance circonstancielle"... Le monde est fait "d'alliances circonstancielles" et on ne peut tous les placer dans le même sac car les relations seraient bien trop minimes par rapport au gros de l'Histoire... Je ne suis pas vraiment d'accord car je vois juste des jeux oligarchiques sur les populations, circonstanciels ou non ils n'ont pas d'autres buts que de diviser et de faire oublier qu'à la base du problème on a une équation simple: oligarchie des surplus et des monopoles, naturellement eugéniste et génocidaire (il faut bien défendre son train de vie et limiter la surpopulation n'est-il pas...=) contre le droit à l'autodétermination de l'ethnos et leur droit à vivre sans autorité paralysante ou viciée (démocratie monétaire directe, stochocratie, types d'anarchismes ou autres hiérachies naturelles tribales...). Ce qui différencie un révolutionnaire d'un pion, ce sont ses fréquentations.
Mon expérience me fait penser qu'une personne qui ne fera aucune concession à n'importe quel type d'intérêt oligarchique aura tendance à ne pas pouvoir monter dans la hiérarchie politique, ou s'il persévère risquera plutôt une balle dans la tempe.

Dernièrement est-ce que la révolution du système financier allemand l'était-elle tant que çà? Surement dangereux pour les oligarchies bancaires mondiales au niveau des idées propagées par ce genre de "déviance"...
Mais concrètement est-ce que le IIIe Reich baignait dans un parfum de vraie démocratie monétaire? Je n'ai pas lu le livre de Mr F.Delaisi mais je n'ai rien lu dans les articles sur son livre des éléments qui tendent à parler concrètement du contrôle de ce système d'emission et à qui profitait-il (apparemment MOBY37 parlait des avantages peut-être plus tardifs octroyés aux industriels) en plus de profiter (un peu mieux) aux citoyens... Le schéma de l'émission monétaire du IIIème Reich présent dans son livre me ravit, mais je sens dans cette affaire comme un oubli de l'oligarchie NS de l'époque, qui parce l'émission monétaire allemande serait une révolution, la ploutocratie n'existerait pas...
Et justement une révolution monétaire saine se traduirait par une destruction des castes oligarchiques et des monopoles (financiers, politiques, énergetiques etc...). L'autre question étant comment opérer ce genre de révolution dans un monde dirigé par la caste bancaire et servi par les armées? C'est une sale problèmatique qui a forcément été pensée par le NS mais les faits de créer un système financier (plus social il est clair) peut-être offensif envers le banquier mais pas envers les monopoles industriels (qui sont une autre facette de la dictature oligarchique), plus les théories eugénistes tirées directement des oligarchies anglo-saxonne et française n'ont à mon avis pas aidé la compréhension d'un IIIe Reich libérateur et si anti-oligarchie que çà, comme quoi tout ne serait pas noir ou blanc, surtout au niveau monétaire.

Au plaisir de dialoguer, en esperant que mes opinions et mes interrogations ne vous lasseront pas trop tôt =).


Edit - Folle et courte vidéo de Dommergues, merci bien... La comparaison du faible financement de l'élite bancaire US du IIIè Reich dans ses débuts comparée à celle de la russie en plusieurs décennies est particulièrement forte. Et son insistance sur le pacifisme NS rejoint bien les éléments que je me ressassais à propos du fait que le NS se serait tiré une balle dans le pied en voulant une guerre alors qu'ils mettaient en place les prémisces d'une révolution anti-bancaire (et qu'on connaît la force de frappe et de réaction de l'oligarchie mondiale).

Edit - D'ailleurs en entendant les premières bénédictions de Churchill sur Hitler, on saisit toute l'ambiguité d'une mouvance qui au début ne dérangerait pas le moins du monde l'oligarchie, ce qui pourrait accréditer le fait que la déviance monétaire prise par rapport à la finance anglo-saxonne fut la raison des débuts de pression envers le NS. D'un autre côté je me dois de prendre en compte les théories de Mr.Rath qui indiqueraient une utilisation du NS depuis ses débuts, donc un beau bouc émissaire pour une oligarchie européènne ou mondiale qui voudrait s'approprier l'Europe. mais là ou Mr.Rath voit un retour de force 'nazi' pour établir la future UE je vois juste une concordance de l'oligarchie mondiale pour transformer des nations qui pourraient tendre vers l'indépendance en un bloc continental oligarchique... Et m'est avis que les avancées sociales du NS ne devait aussi pas forcément plaire à toute l'oligarchie allemande et à leurs trusts déjà implantés.

Edit - je lis à propos de Francis Delaisi sur wikipedia "De 1927 à 1932, il tient le Secrétariat général de l'Union pan-européenne"...
Y avait-il de vrais révolutionnaires anti-oligarchie dans ces structures qui amèneront à la création de la SDN et l'ONU, jusqu'à l'UE ou juste des "démocrates-socialistes" (mon manque de tact me pousse à dire "et bien souvent maçons" =)? Sans ironie une entité continentale monopolisant tous types de pouvoirs décisionnels ne ressemble pas vraiment à de la démocratie monétaire directe néanmoins je conçois qu'au début des ces épopées institutionnelles certain devaient être sincères et croire en autre chose...

Edit - Une question intéressante serait de savoir quels étaient les buts de l'oligarchie allemande par rapport à ceux du NS... Etaient-ils si différents ou au contraire si semblables? Qu'avait à gagner les oligarques allemands d'une vraie démocratie monétaire?

Edit - Point de vue contradictoire: Hjalmar Schacht

=> http://clavert.net/wordpress/blog/category/these/

=> http://www.solidariteetprogres.org/article1969.html
Un article de la considérée secte pro-Larouchienne de Cheminade totalement anti-Schacht.

Quelqu'un à t-il un avis sur les thèses de Pierre de Villemarest à propos d'Hjalmar Schacht?
=> http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Villemarest

Edit - Sur le fait de penser la connexion ploutocrato-eugéniste responsable de la montée du national-socialisme.

=> http://nazismdocere-stratosagein.blogspot.com/2010/07/eugenisme-darwinisme-social.html
=> http://www.scribd.com/doc/38655562/LA-CONNEXION-EUGENISTE

Ps à l'attention de Druide - Heureusement que vous aviez déjà "débunké" l'histoire du prince Bernhard =).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Les résolutions de l'allemagne nationale socialiste qui ont géné le grand capital :    16/1/2011, 15:22


Le programme du NSDAP en 25 points qui lutte contre la spéculation (http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points)
Pendant les années 20, le peuple allemand était littéralement racketté par le traité de Versailles, écrasé sous le poids des réparations à payer, livré aux exploiteurs cosmopolites. C'était le paradis des usuriers et des spéculateurs et l'enfer pour le peuple, les allemands devenaient de plus en plus nombreux à être de plus en plus pauvres.

Extrait des réparations : "... Enfin, l'Allemagne est astreinte à de très lourdes «réparations» matérielles et financières. Le montant final en sera fixé après la signature du traité de Versailles, en 1921, à 269 milliards de mark-or. C'est plus qu'une année du revenu national de l'Allemagne. L'économiste britannique John Maynard Keynes, qui recommandait de ne pas aller au-delà de 70 à 80 milliards pour ne pas compromettre la reconstruction de l'économie allemande et les échanges internationaux, démissionne de sa fonction d'expert à la conférence...".
Source : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19190628

Le national socialisme doit principalement son succès aux conditions misérables de vie des allemands résultant du traité de Versailles. La crise aidant, les allemands ont accueilli la lutte contre la spéculation proposée par le programme du NSDAP comme une libération.

« Le programme du parti ouvrier allemand est un programme à terme. Lorsque les objectifs fixés seront atteints, les dirigeants[2] n’en détermineront pas d’autres dans le seul but de permettre, par un maintien artificiel de l’insatisfaction des masses, la permanence du parti.

* 1. Nous exigeons la constitution d'une Grande Allemagne, réunissant tous les Allemands sur la base du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

* 2. Nous exigeons l'égalité des droits du peuple allemand au regard des autres nations, l'abrogation des traités de Versailles et de Saint-Germain[3]

* 3. Nous exigeons de la terre et des colonies pour nourrir notre peuple et résorber notre surpopulation.

* 4. Seuls les citoyens bénéficient des droits civiques. Pour être citoyen, il faut être de sang allemand, la confession importe peu. Aucun Juif ne peut donc être citoyen.

* 5. Les non-citoyens ne peuvent vivre en Allemagne que comme hôtes, et doivent se soumettre à la juridiction sur les étrangers.

* 6. Le droit de fixer la direction et les lois de l'État est réservé aux seuls citoyens. Nous demandons donc que toute fonction publique, quelle qu'en soit la nature, ne puisse être tenue par des non citoyens. Nous combattons la pratique parlementaire, génératrice de corruption, d'attribution des postes par relations de parti sans se soucier du caractère et des capacités.

* 7. Nous exigeons que l'État s'engage à procurer à tous les citoyens des moyens d'existence. Si le pays ne peut nourrir toute la population, les non-citoyens devront être expulsés du Reich.

* 8. Il faut empêcher toute nouvelle immigration de non-Allemands[4]. Nous demandons que tous les non-Allemands établis en Allemagne depuis le 2 août 1914 soient immédiatement contraints de quitter le Reich.

* 9. Tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs.

* 10. Le premier devoir de tout citoyen est de travailler, physiquement ou intellectuellement. L'activité de l'individu ne doit pas nuire aux intérêts de la collectivité, mais s'inscrire dans le cadre de celle-ci et pour le bien de tous. C'est pourquoi nous demandons :

* 11. La suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l'esclavage de l'intérêt.

* 12. Considérant les énormes sacrifices de sang et d'argent que toute guerre exige du peuple, l'enrichissement personnel par la guerre doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception.

* 13. Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd'hui à des trusts.

* 14. Nous exigeons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.

* 15. Nous exigeons une augmentation substantielle des pensions des retraités.

* 16. Nous exigeons la création et la protection d'une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l'administration communale et leur location, à bas prix, aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l'État, aux Länder ou aux communes.

* 17. Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d'une loi permettant l'expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d'utilité publique - la suppression de l'imposition sur les terrains et l'arrêt de toute spéculation foncière.

* 18. Nous exigeons une lutte sans merci contre ceux qui, par leurs activités, nuisent à l'intérêt public. Criminels de droit commun, trafiquants, usuriers, etc. doivent être punis de mort, sans considération de confession ou de race.

* 19. Nous exigeons qu'un droit public allemand soit substitué au droit romain, serviteur d'une conception matérialiste du monde.

* 20. L'extension de notre infrastructure scolaire doit permettre à tous les Allemands bien doués et travailleurs l'accès à une éducation supérieure, et par là à des postes de direction. Les programmes de tous les établissements d'enseignement doivent être adaptés aux exigences de la vie pratique. L'esprit national doit être inculqué à l'école dès l'âge de raison (cours d'instruction civique). Nous demandons que l'Etat couvre les frais de l'instruction supérieure des enfants particulièrement doués de parents pauvres, quelle que soit la classe sociale ou la profession de ceux-ci.

* 21. L'État doit se préoccuper d'améliorer la santé publique par la protection de la mère et de l'enfant, l'interdiction du travail de l'enfant, l'introduction de moyens propres à développer les aptitudes physiques par l'obligation légale de pratiquer le sport et la gymnastique, et par un puissant soutien à toutes les associations s'occupant de l'éducation physique de la jeunesse.

* 22. Nous exigeons la suppression de l'armée de mercenaires et la création d'une armée nationale.

* 23. Nous exigeons la lutte légale contre le mensonge politique conscient et sa propagation par la presse. Pour permettre la création d'une presse allemande, nous demandons que :
a. Tous les directeurs et collaborateurs de journaux paraissant en langue allemande soient des citoyens allemands.
b. La diffusion des journaux non allemands soit soumise à une autorisation expresse. Ces journaux ne peuvent être imprimés en langue allemande.
c. Soit interdite par la loi toute participation financière ou toute influence de non-Allemands dans des journaux allemands. Nous demandons que toute infraction à ces mesures soit sanctionnée par la fermeture des entreprises de presse coupables, ainsi que par l'expulsion immédiate hors du Reich des non-Allemands responsables. Les journaux qui vont à l'encontre de l'intérêt public doivent être interdits. Nous demandons que la loi combatte un enseignement littéraire et artistique générateur d'une désagrégation de notre vie nationale, fermeture des organisations contrevenant aux mesures ci-dessus.

* 24. Nous exigeons la liberté au sein de l'État de toutes les confessions religieuses, dans la mesure où elles ne mettent pas en danger son existence ou n'offensent pas le sentiment moral de la race germanique. Le Parti en tant que tel défend le point de vue d'un christianisme positif, sans toutefois se lier à une confession précise. Il combat l'esprit judéo-matérialiste à l'intérieur et à l'extérieur, et est convaincu qu'un rétablissement durable de notre peuple ne peut réussir que de l'intérieur, sur la base du principe : l'intérêt général passe avant l'intérêt particulier.

* 25. Pour mener tout cela à bien, nous demandons la création d'un pouvoir central puissant, l'autorité absolue du parlement politique central sur l'ensemble du Reich et de ses organisations, ainsi que la création de Chambres professionnelles et de bureaux municipaux chargés de la réalisation, dans les différents Länder, des lois-cadre promulguées par le Reich.

Les dirigeants du Parti promettent de tout mettre en oeuvre pour la réalisation des points ci-dessus énumérés, en sacrifiant leur propre vie si besoin est.
c'est un des rares a avoir obtenu la séparation des banques de dépots, avec celle des banques spéculatives.

N'en déplaise au banquiers cosmopolites pilleurs et menteurs, les allemands catalysés par Hitler et libérés du joug de l'usure et de la spéculation ont été précurseurs en beaucoup de choses.

C'est d'ailleurs le cas de tous les pays lorsqu'ils retrouvent leur liberté, c'est le cas par exemple de l'iran et du vénézuela qui vivent bien mieux depuis que les sionistes ont été mis à la porte.

A propos de l'allemagne de 1933 et de ses "révolutions" qui génaient le grand capital exploiteur, citons :

- la voiture du peuple, Volkswagen, Volks qui veut dire peuple et Wagen qui veut dire auto. La coccinelle, Beetle, une auto faite POUR le peuple et non pas réservée à une petite élite d'exploiteurs,

- les autoroutes, autobahn, pour les voitures du peuple, et non pas à des fins militaires comme le brament les sionisites falsificateurs.

- les lois de protection des animaux les plus avancées du monde, même encore actuellement (anti vivisection...)

- les lois contre les abattages rituels kasher qui laissent cruellement l'animal se vider de son sang pendant d'interminables minutes agité de convulsions et hurlant de souffrance.

- les lois anti tabac, ça, c'est le genre de loi qui a bien dérangé les trusts cosmopolites empoisonneurs,

- la lutte contre la spéculation et l'usure des oisifs et des parasites : pas besoin de faire un dessin...

- les lois anti trusts : la non plus, pas besoin de faire un dessin sur les frelons cosmopolites de Jaures,

- la recherche chimique dont on ne retiendra que les mensonges de la propagande sioniste,

- la recherche aéronautique dont les travaux furent pillés (von braun repris pas la NASA),

- et beaucoup d'autres lois sociales qui ont évité au peuple allemand de mourir de faim comme en Ukraine.


Par contre, Hitler considérait que la bombe atomique était une arme inhumaine et n'a pas poursuivi en ce sens comme l'ont fait les sionistes anglosaxons qui l'on même testée sur les japonais alors que ceux ci avaient accepté le reddition sans condition (Nagasaki, Hiroshima).

On ne s'étonnera donc pas que Hitler ait été nominé pour le prix nobel de la paix en 1938 par un groupe de juifs non sionistes mené par Gertrude Stein, chose que les sionistes essaient de cacher et déguiser en provocation, mais les documents officiels attestent du contraire.

Toutes les découvertes allemandes ont été pillées tant par les américains que par les hordes soviétiques.
L'exemple des travaux de Wernher von Braun n'est qu'une infime partie du pillage.

tout est dit ici :

http://cristos.over-blog.com/pages/Qui_a_interet_a_systematiquement_parler_de_Nazisme_Nazi_-1511131.html#nsdap


Dernière édition par MOBY37 le 20/1/2011, 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   17/1/2011, 09:01

Robert F. écrivait (8 octobre 2001)
Le IIIe Reich avait refusé l'étalon or...
"Un holocauste imaginaire peut conduire à un véritable holocauste"
(...) [Hitler] n'avait-il pas commis un crime inexpiable en touchant à l'or, aux juifs et au communisme? Il avait poussé l'audace jusqu'à refuser l'étalon or. Il s'en était si bien porté que son nouveau système économique lui avait permis de multiples échanges avec des pays également pauvres en or, notamment l'Italie, le Japon ainsi que des nations d'Europe centrale et d'Amérique latine. La panique avait saisi la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis: l'Allemagne chassait sur leurs terres et leur prenait leurs marchés. Les riches (en or) n'apprécient jamais la révolte, la coalition et la réussite des pauvres (en or). A la fin des années trente, les trois riches, qui se disaient liés par un même système démocratique, étaient surtout enchaînés les uns aux autres par une chaîne d'or. Après la guerre, en 1947, L. Genet et Victor-L. Tapié pouvaient, dans leur "Précis d'histoire contemporaine, 1919-1939" (Hatier édit.), reproduire la citation suivante: "Ce n'est donc pas un lien idéologique mais une chaîne d'or qui lie entre elles les grandes démocraties" (p. 206) avant d'ajouter: "Six ans d'autarcie ont fait de l'Allemagne le plus grand pays industriel du monde" (p. 209). Plus que d'autres encore, les financiers juifs avaient ressenti l'offense: Comment cela? On pouvait se passer d'eux et de leur or?! Quant à la Russie communiste, elle voyait Hitler réaliser dans les faits le programme social auquel elle aspirait. Le téméraire dictateur allait payer cher ses audaces, et cela d'autant plus qu'avec l'inconscience du joueur à qui tout semble réussir il cherchait à forcer la chance en d'autres domaines. Survint alors la catastrophe, pour l'Europe et l'Asie, de la seconde guerre mondiale. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stg45

avatar

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   17/1/2011, 19:53

c'est possible de remettre la mise en page normale ? les lignes sont trops longues c'est illisible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RichMurray



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?   5/3/2011, 11:36

Conversation privée reproduite avec la permission de Druide, à propos des liens partagés par ce dernier.

Richmurray a écrit =>

Sur le premier lien que vous avez partagé.
Vous dîtes:

"voir la section qui déboulonne le mythe selon lequel "Hitler a bénéficié de l'aide des sionistes pour accéder au pouvoir".

Déjà on retrouve dans le texte quelques chose qui va à l'encontre de votre affirmation, mais l'auteur ne développera pas ce point.

"L'idée est que les américano-sionistes ont déclenché cette guerre mondiale en armant l'allemagne Nazie, et en finançant les deux camps pour un équilibre en application des préceptes de Machiavel, afin d'obtenir le chaos et de reconstruire sur les ruines quelque chose à leur convenance. On retrouve le fameux Ordo Ab Chaos du dollar américain.
C'est fort probable que cela se soit passé ainsi."

"Ou est ce que ça ne signifirait pas plutôt qu'il avait compris cette manipulation et que c'est la raison qui l'a incité à multiplier les propositions de paix envers la Pologne, la France et l'Angleterre ?"


C'est en gros mon questionnement.

"Par exemple, la récente guerre israélienne a été financée par l'Arabie saoudite (source Réseau voltaire)
C'est un fait. Des arabes ont collaboré avec les sionistes. Doit on faire immédiatement l'amalgame "Islam = sionisme" et parler d' "islamosionistes" ?

De Gaulle a eu des liens avec les anglais et les américains pour atteindre ses objectifs personnels.
Personne ne va dire "Gaullisme=Sionisme", ce serait stupide".


Je vous avais répondu sur ce que je pensais de cette vision de l'alliance circonstancielle.
Par exemple pour le financement en parti de l'arabie saoudite il n'est pas étonnant que l'oligarchie mondiale finance le sionisme (en l'occurence une oligarchie arabe)... Et je ne vois pas pourquoi on ne les mettrait pas dans le même sac. Ils n'ont pas décidé de donner des fonds à des agriculteurs biologiques, non ils en ont donné à des armées de colons, ils se rapprochent donc au niveau de l'action qu'ils tendent à effectuer sur le monde.

Dans le petit plus de l'intéressante interview de Bardot le rédacteur ajoute:

"Qui est cruel et sans pitié, qui bombarde les écoles de l'ONU ?
Qui viole toutes les règles de l'ONU"?...

C'est tout de même dur de penser l'ONU comme un arbitre sain et de ne pas ajouter que la SDN et l'Union Pan-Européènne étaient à la base des repaires d'usuriers réformateurs, avec très peu de vrais idéalistes.
A la fin de l'article des exemples de la collaboration national-socialiste/sioniste sont plus ou moins détaillés.

Sur le dernier lien de l'euthanasie avortement etc...

"Les pratiques inspirées par l’eugénisme et la stérilisation forcée ont existé dans le IIIème Reich mais, dès 1880 et encore plusieurs années après la seconde guerre mondiale, elles ont eu cours en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Norvège, en Suède et en Suisse. C’était un trait des pays les plus modernes".


C'est ce que je dis, et bizarrement on croirait que l'auteur cherche à minimiser la chose. Et bien qu'Hitler était anti-avortement et réticent à l'euthanasie, cela ne faisait pas de lui un homme "moderne" plus éclairé que ses pairs.
L'eugénisme autoritaire négatif et le refus obligatoire du métissage sont des éléments dictatoriaux. Je ne cautionne en rien le métissage politisé plus ou moins engrainé par le nouvel ordre bancaire, mais chacun devrait pouvoir faire ce qu'il veut.
La base étant l'anti-usure qu'Hitler a d'ailleurs tenté d'imposer, malgré le fait que son système n'avait rien d'une démocratie monétaire sans oligarchie effective (le post de Moby résume d'ailleurs bien ma pensée sur les avantages octroyés aux castes industrielles allemandes, on reste toujours dans un système élitiste et productiviste, le point fort et résultant étant une liste d'avancées sociales fortes et rares pour l'époque.

Mais pourquoi bâtir les mêmes idées de promotion d'un type de "race" que ses mêmes 'ennemis' (le nouvel ordre voulant une seule "race" esclavagisée contrôlable sans aucune identité culturelle, et en face une seule "race" oligarchique dominante, la race de la "génétique" eugéniste "supérieure" et possédante [Francis Galton faisait déjà la différence "mathématique" entre l'oligarchie anglaise et son prolétariat]). Des théories reprises sournoisement par l'oligarchie mondiale moderne via le darwinisme social.

Pourquoi Hitler n'a t-il pas garder les juifs d'Allemagne avec lui dans son combat contre le nouvel ordre bancaire, s'il fut un jour concerné par ce combat? C'était se tirer une balle d'avance, et cela pour soi-disant retrouver une non-dégénérescence culturelle et faire le jeu des mouvements sionistes? Tout cela me paraît bien complexe.

Pour le lien sur Nuremberg et l'holocauste je n'ai rien à dire.

Dernièrement sur le lien de la réfutation des thèses d'Antony Sutton.
Je trouve la partie sur la bataille d'intérêts entre caste bancaire "juive" et "gentille" intéressante mais désuète, d'autres encore pensent que les grosses banques centrales sont nées dans le pêché, et depuis Waterloo et la banque d'Angleterre jusqu'à la Fed on sait que (pour ne parler que d'eux) les Rotschild ne représente en rien l'intérêt du peuple dont il se font l'écho.

C'est pour cela que je parle d'oligarchie bancaire mondiale et de nouvel ordre bancaire (utilisant tous les courants et tous les peuples pour en arriver à leurs buts).
Hormis le fait de se demander qui fut à la tête de la finance du monde anglo-saxon de l'époque, je n'ai rien lu qui tend à prouver que le processus de financement et de production du IIIème Reich fut purement le fait d'une émission monétaire exclusivement nationaliste.

"One fact of history that has been played down in the West almost to the vanishing point is that the German people, the industrialists included, had to choose in the end between two forms of totalitarism: a Nazi one (national socialism) or a Communist one (international socialism)".

Quels sont les financiers et les gros donateurs de ces deux partis finalement le plus représentés avant la création du IIIe Reich?

Je n'oublie jamais que les nations en elles-même sont construites sur la guerre et qu'un réel partage stochocratique ou autre du pouvoir n'est jamais permis, ce n'est pas parce qu'un gouvernement est ou paraît nationaliste qu'il ne peut se faire doubler ou utiliser dans l'agenda mondialiste, bien au contraire.

Druide a écrit =>

Quand tu dis que l'analyse de Benson est désuète, je répondrais qu'ils sont grandement moins désuets que les livres de Sutton, à la différence que Sutton fait plein d'erreurs graves et d'omission. Par exemple, Sutton écrivait que le Prince Bernhard était vêtu en 1939 de son uniforme SS et prêt à combattre pour le Reich, alors que rien ne peut être plus faux: Hitler et lui ne pouvaient se tenir, au point que Bernhard est venu en personne demander la répudiation de sa citoyenneté allemande. Il alla ensuite combattre l'Allemagne aux côtés de l'armée britannique, dont il dirigea même des opérations aériennes de combat, et ce contrairement aux recommandations de sa majesté qui ne voulait pas qu'il s'implique dans cette guerre. Sutton répand de fausses informations et c'est pas un cas isolé, des cas de "triste erreur" comme ça chez Sutton, il y en a des dizaines et des dizaines littéralement.

Richmurray a écrit =>

Vous avez raison et il est clair que votre aide m'aura permis de ne plus tenter de références à Sutton.
Néanmoins la fusion des intérêts oligarchiques US dans IG Farben via la Standart Oil est un état de fait (et pas un mineur), le double-jeu de la BdF et de ses familles dirigeantes dans "Le choix de la défaite" de Lacroix-Riz est aussi un élément au niveau de la vision bancaire française de la seconde guerre. Dans les archives nationales américaines on trouve aussi (déclassifié il n'y a pas si longtemps) les liens effectifs importants entre la Chase National Bank et le IIIè Reich:

http://books.google.fr/books?id=bgZ77YcH_JgC&pg=PA289&lpg=PA289&dq=chase+national+bank+nazi&source=bl&ots=6MOOsXdFQF&sig=ku5jvbvxoO0rIGeD2Wm95zVcF54&hl=fr&ei=cxBJTe-7PIOTswbdio2zDw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CCcQ6AEwAg#v=onepage&q=chase%20national%20bank%20nazi&f=false

Je me demande bien quel type d'ouvrage pourrait-on lire pour être sûr à 100% de l'action de chaque banque centrale et des gros mouvement de fonds vers l'Allemagne avant et durant la seconde. De fait difficile à trouver.

Druide a écrit =>

En tout cas en ce qui concerne Hitler et son financement, je recommande avec insistance 'Who Financed Hitler?' Par James et Suzanne Pool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
IIIème Reich et intérêts ploutocratiques?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etes-vous intéressé par la réunion au musée royal en 2010 ?
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» cherche photos intérieur cheminée CMT
» Test : Quel est votre âge intérieur ?
» L'intégrisme est aussi Catholique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: