Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Wolf



Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 15:46

Selon Al Jazeera : Fouad Al Bazaa prête serment et prend ses fonctions comme président(temporaire ) pour la Tunisie.



Dernière édition par Wolf le 15/1/2011, 18:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 16:25

Samedi 15 Janvier 16h00

Arrestation de Slim Chiboub, gendre du président Ben Ali alors qu'il essayait de fuir vers la Libye.



- Les arrestations par l'armée se multiplient dans tous le pays aujourd'hui, policiers, pilleurs, anciens dignitaires ou proches du régime etc...

- On me rapport que plusieurs échangent de tirs sont entendus et observées entre des policiers et l'armée.

- La chaine tunisienne TV7, vient de changer de nom et de logo pour "La télévision Tunisienne" (voir le lien pour suivre la chaine en direct plus haut).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 16:38

Le journal Le Monde publie aujourd'hui, après l'avoir traduit,
un cable Wikileaks traitant de la Tunisie


-------------------------------------------------
Memo numéro 08 Tunis 679
DATE : 23 juin 2008
ORIGINE : AMBASSADE DES ETATS-UNIS A TUNIS
CLASSIFICATION : SECRET
-------------------------------------------------

SUJET : CORRUPTION EN TUNISIE : CE QUI EST A VOUS EST A MOI

[…]

UNE GRANDE FAMILLE AVEC BEAUCOUP DE RESSOURCES

3- La famille élargie du président Ben Ali est fréquemment présentée comme le carrefour de la corruption en Tunisie. Souvent qualifiée de quasi mafia, une vague allusion à "la Famille" suffit à indiquer de laquelle vous voulez parler. Il semble que la moitié de la communauté tunisienne des affaires peut se targuer d'être lié aux Ben Ali par un mariage, et nombre de ces relations ont su profiter à plein de leurs connexions familiales.

Ce sont surtout l'épouse de Ben Ali, Leila Ben Ali, et sa famille élargie – les Trabelsi – qui provoquent la colère des Tunisiens. En sus de nombreuses allégations de corruption, les Trabelsi sont la cible fréquente de piques concernant leur manque d'éducation, leur statut social inférieur et leur frénésie de consommation. Si certaines critiques à l'égard du clan Trabelsi semblent émaner d'un mépris pour leur comportement de nouveaux riches, les Tunisiens remarquent également que leurs méthodes musclées et leur abus flagrant du système en font facilement des objets de détestation.

Le frère de Leila, Belhassen Trabelsi, est le membre le plus connu de la famille et passe pour avoir trempé dans un grand nombre d'affaires de corruption, depuis la réorganisation récente du conseil d'administration de la Banque de Tunisie [au sein duquel Trabelsi s'est fait coopter avant d'y acquérir un poids déterminant durant les mois suivants] jusqu'à des opérations d'expropriation et d'extorsion de pots-de-vin. Trabelsi possède par ailleurs de nombreuses entreprises, parmi lesquelles une compagnie aérienne, plusieurs hôtels, une des deux radios privées tunisiennes, des usines d'assemblage d'automobiles, le réseau de distribution Ford, une société de développement immobilier, et la liste n'est pas finie. [...]

Pourtant, Belhassen n'est qu'un des dix membres connus de la fratrie de Leila, et chacun a eu à son tour des enfants. Parmi cette vaste famille élargie, le frère de Leila, Moncef, et son neveu Imed sont eux aussi des acteurs économiques de premier plan.

4- Le président lui-même est souvent absous, beaucoup de Tunisiens soutenant qu'il est utilisé par le clan Trabelsi et qu'il ignore leurs agissements douteux. XXXX, fervent partisan du gouvernement et membre de XXXX, a déclaré à l'ambassadeur que le problème n'était pas Ben Ali, mais que c'était "la Famille" qui dépassait les bornes et enfreignait les règles.

Il est toutefois difficile de croire que Ben Ali ne soit pas au courant, ne serait-ce que vaguement, du problème croissant de la corruption. Cela pourrait toutefois refléter la répartition géographique qui semble exister entre le fief des Ben Ali et celui des Trabelsi, le clan Ben Ali opérant principalement dans la région côtière centrale tandis que le clan Trabelsi, surtout actif dans la région autour de Tunis, prêterait par conséquent plus le flanc aux rumeurs.

Le côté Ben Ali de la Famille, avec les enfants et beaux-parents issus du premier mariage du président, est également impliqué dans de nombreuses affaires. Ben Ali a sept frères et sœurs, parmi lesquels feu son frère aîné Moncef était un trafiquant de drogue notoire condamné par contumace [avant sa mort en 1996] à dix ans de réclusion par un tribunal français. Ben Ali a eu trois enfants de sa première femme Naima Kefi : Ghaouna, Dorsaf et Cyrine. Elles ont épousé respectivement Slim Zarrouk, Slim Chiboub et Marouane Mabrouk – trois hommes ayant un poids économique significatif.

TA TERRE EST A MOI

5- Avec le boom du développement immobilier et la hausse du prix des terrains, posséder une propriété ou une terre au bon endroit peut être soit une aubaine, soit le chemin le plus court vers l'expropriation. A l'été 2007, Leila Ben Ali reçut gratuitement du gouvernement tunisien un terrain bien situé où fut construite une institution à but lucratif, la Carthage International School [...]. En sus du terrain, le gouvernement tunisien fit don à l'école de 1,8 million de dinars (1,5 million de dollars) [1,1 million d'euros], et, en quelques semaines, fit construire des routes et installer des feux tricolores pour faciliter l'accès à l'école.

On raconte que Mme Ben Ali aurait revendu la Carthage International School à des investisseurs belges, mais l'ambassade de Belgique n'a pour l'instant pas été en mesure de confirmer ou de démentir la rumeur. XXXX a affirmé que l'école avait en réalité été vendue pour une somme énorme mais non divulguée. Il a souligné que l'opération avait été tout bénéfice pour Mme Ben Ali, puisque ayant reçu gratuitement le terrain et les infrastructures, elle a encaissé le montant juteux de la vente.

6- Depuis un an, une immense et luxueuse résidence est en construction à proximité de la résidence de l'ambassadeur. De multiples sources nous ont affirmé que ce bâtiment appartiendrait à Sakhr Materi, gendre du président Ben Ali et propriétaire de Radio Zitouna. Le propriétaire de ce terrain de valeur aurait été exproprié par le gouvernement tunisien, qui prétendait vouloir utiliser les lieux pour y installer l'Agence de l'eau, avant qu'ils soient attribués à Materi pour son usage privé.

Un propriétaire de café a raconté une histoire similaire à un employé de l'ambassade, lui expliquant que Belhassen Trabelsi l'avait obligé à lui céder le café qu'il possédait auparavant dans un lieu bien situé contre l'établissement qu'il dirige à présent. Le cafetier précisa que Trabelsi lui avait dit qu'il pourrait faire ce qu'il voulait dans ses nouveaux locaux ; si les pots-de-vin de 50 dinars versés aux policiers du quartier ne suffisaient pas, le cafetier n'avait qu'à appeler Trabelsi qui "règlerait ça".

L'AFFAIRE DU YACHT VOLE

6- En 2006, il est signalé que Imed et Moaz Trabelsi, deux neveux de Ben Ali, ont volé le yacht d'une homme d'affaires français bien introduit, Bruno Roger, président de Lazard Paris. Le vol, auquel la presse française donna un large écho, fut attesté lorsque le yacht, entièrement repeint pour camoufler les détails caractéristiques qui auraient pu le faire identifier, fit son entrée dans le port de Sidi Bou Said. La position éminente de Roger dans l'establishment français risquait de provoquer des frictions dans les relations bilatérales et, d'après plusieurs rapports, le yacht lui fut rapidement restitué.

L'affaire du yacht volé refit surface au début de 2008 en raison du mandat d'arrêt émis par Interpol à l'encontre des deux Trabelsi. En mai, les deux frères furent traduits devant les tribunaux tunisiens, probablement pour complaire à la justice internationale. On ignore de quelle façon s'est conclue l'affaire.

MONTRE-MOI TON ARGENT

7- Le secteur financier tunisien est plombé par de graves allégations de corruption et de mauvaise gestion financière. Les hommes d'affaires tunisiens disent en plaisantant que la meilleure relation qu'un homme puisse avoir, c'est avec son banquier, traduisant par là la prépondérance des connexions personnelles sur la validité de votre projet commercial pour l'obtention d'un financement.

La conséquence de cette activité bancaire fondée sur les liens personnels est, dans l'ensemble du secteur, un taux d'emprunts non performants à 19 %, qui reste un niveau élevé, même s'il est inférieur aux 25 % qui prévalaient en 2001 [...]. Les contacts que nous avons s'empressent de souligner que beaucoup de ces emprunts sont souscrits par de riches hommes d'affaires tunisiens qui utilisent leurs liens avec le pouvoir pour ne pas les rembourser [...]. Le manque de contrôle fait du secteur bancaire un réservoir inépuisable de bonnes affaires, et les histoires d'opérations douteuses réalisées par la "Première Famille" sont nombreuses.

La récente réorganisation du conseil d'administration de la Banque de Tunisie [...], dont l'épouse du ministre des affaires étrangères a pris la présidence tandis que Belhassen Trabelsi y faisait son entrée, en est le dernier exemple en date. D'après un représentant du Crédit Agricole, Marouane Mabrouk, un autre gendre de Ben Ali, a acheté 17 % des parts de l'ancienne Banque du Sud (aujourd'hui Attijari Bank) juste avant sa privatisation. Ces 17 % de parts lui ont permis d'acquérir une position de contrôle, puisque la privatisation de concernait que 35 % de la totalité des parts de la banque. Le représentant du Crédit Agricole a précisé que Mabrouk avait revendu ses parts à des banques étrangères avec un confortable bénéfice, tandis que le groupe qui a remporté l'offre de cession des parts de l'Etat tunisien dans la Banque du Sud, le consortium hispano-marocain Santander-Attijariwafa, a versé de la main à la main une prime à Mabrouk.

XXXX, ancien président de l'Arab Banking Corporation, nous a raconté qu'à l'époque où il travaillait encore dans cette banque, il recevait des coups de téléphone de clients paniqués lui disant que Belhassen Trabelsi leur demandait de l'argent. Il n'a pas précisé s'il leur conseillait ou pas de payer.

[…]

COMMENTAIRE

13- Si les Tunisiens digèrent déjà mal a corruption courante, les abus de la famille du président Ben Ali suscitent leur fureur. Alors que la population fait face à une montée de l'inflation et à un fort taux de chômage, l'étalage de richesses et les rumeurs persistantes de corruption ne font qu'alimenter son ressentiment. Les récents mouvements de protestation qui ont agité la province minière de Gafsa constituent un puissant rappel du mécontentement sous-jacent. Le gouvernement a fondé sa légitimité sur sa capacité à assurer la croissance économique, mais un nombre croissant de Tunisiens trouvent que ceux qui occupent le sommet de l'échelle en gardent les bénéfices pour eux.

14- La corruption est un problème à la fois politique et économique. Le manque de transparence et de responsabilité qui caractérise le système politique tunisien porte aussi gravement tort à l'économie en dégradant les conditions de l'investissement et en alimentant une culture de la corruption. En dépit de ce que l'on entend dire sur le miracle économique tunisien et les statistiques positives, le fait que les investisseurs tunisiens eux-mêmes se tiennent en retrait en dit long. La corruption est un problème énorme et flagrant, mais nul n'est prêt à en reconnaître publiquement l'existence.

FIN DU COMMENTAIRE
Traduit par Gilles Berton pour Le Monde

Source: Le Monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf



Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 17:25



MonOeil a écrit:

Le journal Le Monde publie aujourd'hui, après l'avoir traduit,
un cable Wikileaks traitant de la Tunisie

Spoiler:
 



Corruption , pillage , et obsession du clan familial de la " présidente "! une vraie mafia ! d'après des documents ,c'était Leila trabelsi la présidente ,et qui domine le tout , elle et sa famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 17:48

Samedi 15 Janvier 17h30

- Réouverture de la majorité des aéroports ainsi que de l'espace aérien tunisien.

- Relatif retour au calme dans la capitale, entièrement sous contrôle de l'armée et de policiers ralliés de la dernière heure. Les jeunes s'organisent aussi pour assurer la sécurité aux alentours de chez eux (Ils sont invités par l'armée à porter du blanc). Dans d'autres villes certains citadins se sont organisé pour nettoyer leurs quartiers.

- Arrestation de directeurs de prisons responsables d'avoir libéré des milliers de prisonniers ces deux derniers jours. (Source AlJazeera).

- Le bilan des morts de la prison de Monastir est monté à 57 morts. La prison de Mahdia compterait quant à elle au moins 20 morts (Source AlJazeera).

- On me dit que plusieurs prisonniers sont en train de s'évader en ce moment même de la prison de Kairouan.

- Les forces de sécurité égyptiennes ont chargé au Caire des manifestants soutenant les évènements en Tunisie qui se serait transformée en manifestation anti-Moubarak (Source AlJazeera).

- Annonce du retour du leader islamiste tunisien en exile Rachid El Ghannouch. (Source Al Arabia) Bio de Ghannouchi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
demain_c_loin



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: un gendre pas comme les autres !!!   15/1/2011, 18:12

source : http://www.alterinfo.net/WikiLeakes-TUNISIE-Un-diner-entre-l-ambassadeur-des-USA-avec-Sakhr-El-Matri-gendre-et-probable-successeur-de-Ben-Ali_a53684.html

Sur les 22 câbles diplomatiques déjà disponibles sur la Tunisie, trois ont
pour objet, Sakher El Matri. Dans un document datant du 27 juillet 2009,
l’ancien ambassadeur us Robert F. Godec narre un dîner très intéressant
organisé à son honneur par le gendre du président dans sa somptueuse
résidence secondaire à Hammamet. En voici un résumé:


1. (S) L’ambassadeur et sa femme ont dîné avec Mohamed Sakher El Materi et
son épouse, Nesrine Ben Ali El Materi, à leur domicile à Hammamet le 17
Juillet. Pendant le somptueux dîner, Al Materi a soulevé la question de
l’école américaine de Tunis et a dit qu’il chercherait à “régler le
problème avant le départ de l’ambassadeur», comme un geste «d’ami». Il
a salué la politique du président Obama et a plaidé pour la solution de deux
États israélien et palestinien. Il a également exprimé son intérêt pour
l’ouverture d’une franchise McDonald’s et s’est plaint de retard du
gouvernement à faire passer une loi sur les droits de franchise. Il a exprimé
sa fierté de sa radio islamique Zaitouna, et des entrevues publiées dans son
groupe de presse nouvellement acheté avec des dirigeants de l’opposition. Au
cours de la soirée, El Materi a été tour à tour difficile et aimable. Il
semblait vouloir, à certaines occasions, obtenir l’approbation de
l’ambassadeur. Il vivait en revanche, au cœur d’une grande richesse et
d’excès, illustrant une des raisons de la rancœur grandissante envers la
belle-famille du Président Ben Ali

La situation de l’American Cooperative School of Tunis (CCST)

2. (S) le gendre du président et riche homme d’affaires Mohamed Sakher El
Materi, et sa femme, Nesrine Ben Ali El Materi ont accueilli l’ambassadeur et
sa femme à dîner à leur résidence balnéaire à Hammamet le 17 juillet
[2009. NDLR]. El Materi a soulevé l’affaire de l’American Cooperative
School of Tunis (CCST), se demandant ce qui s’y passait. L’ambassadeur a
expliqué la situation et a souligné qu’il y’a de la colère et de
l’inquiétude à Washington et chez la communauté anglophones Américaine et
internationale à Tunis. Il a précisé que si l’école venait à être
fermée, il y aurait de graves conséquences sur nos relations. El Materi a dit
qu’il pourrait aider et qu’il s’efforcerait à régler immédiatement la
situation, c’est à dire, avant le départ de l’ambassadeur. Il voulait,
dit-il, le faire pour un «ami».


LIBERTE D'EXPRESSION

3. (S) L’ambassadeur a évoqué la nécessité d’une plus grande liberté
d’expression et d’association en Tunisie. El Materi a consenti. Il se
plaignait qu’en tant que nouveau propriétaire de Dar Assaba, le plus grand
groupe de journaux privés dans le pays, il a reçu des appels du ministre des
Communications se plaignant d’articles en cours d’exécution (Commentaire:
Ceci est douteux). Il a ri et a suggéré qu’il aimerait, parfois, «restituer
Dar Assaba”. El Materi a signalé les interviews dans ses journaux avec des
leaders d’opposition (il a mentionné le secrétaire général du FDTL
Mustapha Ben Jaafar). Il était visiblement très fier de ces entretiens.

4. (S) El Materi a déclaré qu’il était important d’aider les autres, en
notant que c’était l’une des raisons pour lesquelles il avait adopté un
fils. L’ambassadeur a mentionné les projets d’aide humanitaire de
l’ambassade, en notant qu’ils ne réussissaient pas à obtenir une
couverture médiatique. El Materi a affirmé avec force qu’ils devraient être
suivis, qu’il était important que l’ambassade obtienne cette couverture. Il
a déclaré que ceci permettrait de contrer une partie de l’image négative
des États-Unis. L’ambassadeur a demandé si El Materi enverrait des
journalistes à faire des reportages sur les projets d’assistance des
États-Unis. El Materi a dit oui, absolument.

5. (S) El Materi s’est plaint en long et en large de la bureaucratie
tunisienne, en disant qu’il est difficile de faire bouger les choses. Il a dit
que la communication à l’intérieur de la bureaucratie est terrible. Il a
ajouté que les gens ramènent souvent «de fausses informations» au Président
laissant entendre qu’il s’est parfois impliqué pour corriger les choses.


POLITIQUE EXTERIEURE ET ECONOMIE

6. (S) El Materi a salué la nouvelle politique du président Barack Obama. Il
a déclaré que l’invasion de l’Irak a été une très grave erreur qui a
contribué à renforcer l’Iran et a accroitre la haine des Etats-Unis dans le
monde arabe. Il a appuyé la solution de deux États pour résoudre le conflit
israélo-palestinien. Il a également indiqué que la Tunisie doit accélérer
la convertibilité du dinar. Cependant, "LES CONNAISSANCES D'EL MATERI ET SON
INTERETS POUR LES QUESTIONS POLITIQUES ET ECONOMIQUES INTERNATIONALES SEMBLENT
LIMITES."

7. (S) L’Ambassadeur a évoqué la libéralisation économique, en notant
l’importance de l’ouverture à la franchise. El Materi était d’accord,
soulignant qu’il serait heureux d’aider McDonald’s à s’implanter en
Tunisie. Il suggère qu’ils peuvent commencer au nouveau port de croisière à
La Goulette. Il s’est plaint de la nourriture malsaine servie par
McDonald’s, en ajoutant que cela rendait les Américains gros. Il s’est
également plaint du retard que prend le GOT pour adopter une loi sur les
franchises.

8. (S) L’ambassadeur a noté qu’il a été demandé aux Tunisiens quelles
sont les idées qu’ils souhaitent faire parvenir au nouveau président des
États-Unis et à son administration. El Materi a fait remarquer que Nesrine
voudrais qu’ils fassent plus sur l’environnement. L’Ambassadeur a répondu
en expliquant certaines décisions de l’administration sur l’environnement.
El Materi a dit que Nesrine est axée sur les produits biologiques et "VEUT QUE
TOUT (MÊME LES PEINTURES ET VERNIS) DANS LEUR NOUVELLE MAISON A SIDI BOUS SAID
(à côté de la résidence de l’ambassadeur) SOIT D'ORIGINE ORGANIQUE."


ISLAM

9. (S) El Materi a dit qu’il avait sérieusement commencé à pratiquer
l’Islam à 17 ans. Il a maintes fois déclaré qu’il était pratiquant et
avait une foi inébranlable. (NB. Il s’en alla prier à l’appel à la
prière du coucher du soleil.) Il a suggéré que si vous avez la foi et priez
Dieu, il vous aidera. Il a souligné que sa religion est personnelle, et il ne
pense pas qu’il soit approprié d’imposer ses vues aux autres. (Commentaire.
Au cours de la soirée, El Materi semblait extrêmement passionnéen décrivant
le Coran, sa croyance en un Dieu unique, et l’importance de Mohamed comme le
dernier prophète de Dieu.)

10. (S) El Materi a dit qu’il était fier de la radio Zeitouna, la première
et la seule station de radio coranique en Tunisie, et discuté de la façon dont
Zeitouna banque serait ouverte. Il espère créer une version régionale de la
radio Zeitouna pour répandre l’école malékite de l’Islam. Il a exprimé
l’avis que les islamistes et les extrémistes constituent une grande menace
pour l’Islam et la modernité. Il dit qu'il "SUIT L'ISLAM MAIS L'ISLAM
MODERNE."


VIE PERSONELLE



11. (S) La demeure d’El-Materi est spacieuse et surplombe la plage publique
de Hammamet. Le bâtiment est grand et bien gardé par la sécurité
gouvernementale. Il est à proximité du centre de Hammamet, avec une vue sur le
fort et la partie sud de la ville. La maison a été récemment rénovée et
comprend une piscine à débordement et une terrasse d’environs 50 M². Bien
que la maison a un style contemporain (en grande partie blanche), il y a partout
des objets anciens: colonnes romaines, fresques et même une tête de lion par
laquelle l’eau se déverse dans la piscine. El Materi a insisté sur
l’authenticité des pièces d’antiquités. Il espère emménager dans sa
nouvelle (et magnifique) maison à Sidi Bou Saïd dans huit à dix mois.

12. (S) Le dîner comporte une douzaine de plats, y compris du poisson, du
steak, de la dinde, du poulpe, couscous au poisson et bien plus encore. La
quantité était suffisante pour un très grand nombre d’invités. Avant le
dîner, un large éventail de petits plats ont été servis, avec trois
différents jus (y compris les jus de kiwi, qui ne sont pas facilement
disponibles en Tunisie). Après le dîner, il [El Matri, NDLR] a servi de la
crème glacée et du yogourt glacé, qu’il apporta en avion de Saint Tropez
(ville située au sud de la France. NDLR), ainsi que les bleuets, des framboises
et des fruits frais et gâteau au chocolat. (NB. El Materi et Nesrine venaient
de rentrer de Saint Tropez à bord de leur jet privé, après deux semaines de
vacances. El Materi a été préoccupé par l’intégration de son pilote
américain en Tunisie. L’ambassadeur a dit qu’il serait heureux d’inviter
le pilote lors des événements destinés à la communauté américaine en
Tunisie)



13. (S) Dans sa demeure, El Materi possède un tigre de grande taille
(“Pacha”), vivant dans une cage. Il l’avait acquis alors qu’il n’avait
que quelques semaines. Le tigre consomme quatre poulets par jour. (Commentaire:
La situation a rappelé à l’Ambassadeur, la cage du lion d’Uday Hussein à
Bagdad.[le fils de Saddam Hussein, NDLR]). El Materi a beaucoup de domestiques.
Il y en avait au moins une douzaine, dont un maître d’hôtel du Bangladesh et
une nounou d’Afrique du Sud. (NB. C’est extrêmement rare en Tunisie, et
très cher).

[...]


COMMENTAIRES DE L'ANCIEN AMBASSADEUR

17. (S) Tout au long de la soirée, l’ambassadeur a été souvent frappé
que El Materi soit aussi exigeant, vaniteux et difficile. Il est clairement
conscient de sa richesse et de son pouvoir, et ses actions reflètent son manque
de finesse. Il a maintes fois souligné la très belle vue de son domicile. Il a
souvent corrigé son personnel, émis des ordres et aboyé des réprimandes.
Malgré cela, El Materi était conscient de son effet sur les gens autour de lui
qu’il entretenait avec des gestes périodiques de bonté. Il était
exceptionnellement attentionné et serviable avec l’épouse de
l’ambassadeur. Parfois, il semblait chercher l’approbation. Un ambassadeur
d’un pays occidental à Tunis, qui connait El Materi, a fait remarquer qu’il
a des compétences politiques à l’occidentale dans sa volonté de tisser des
liens avec les citoyens ordinaires. Un trait rare par ici.

18. (S) Ces derniers mois El Materi a été de plus en plus visible dans la
communauté diplomatique locale. Il a clairement décidé (ou on l’a chargé)
de servir de point de contact entre le régime et les ambassadeurs clés.
Nesrine, qui a 23 ans, est apparue amicale et intéressée, mais naïve et
désemparée. Elle reflète la vie ultra protégée, privilégiée et riche
qu’elle conduit. Comme pour le dîner lui-même, il était semblable à ce
qu’on pourrait s’attendre dans un pays du Golfe mais hors du commun pour la
Tunisie.

19. (S) Cependant, le plus frappant a été l’opulence dont laquelle vivent
El Materi et Nesrine. Leur maison à Hammamet a été impressionnante et avec le
tigre cela ajoute à l’impression de “m’as tu vu”. Plus extravagant :
leur maison en construction à Sidi Bou Said dont l’apparence serait plus
celle d’un palais. Il domine les hauteurs de Sidi Bou Said et s’accapare les
meilleurs points de vue. Ce qui a suscité de nombreuse critiques en privé.
L’opulence dans laquelle El Materi et Nesrine vivent ainsi que leur
comportement explique clairement pourquoi ils, et d’autres membres de la
famille de Ben Ali, sont détestés et même haïs par certains Tunisiens. Les
excès de la famille Ben Ali vont crescendo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 18:14

Je reposte ici en doublon la vidéo que Ziril a postée à la rubrique "Actualités vidéos". Ce qui est en train de se passer en Tunisie est d'une importance capitale pour l'avenir de l'humanité toute entière et je suis intimement convaincu que la façon dont va évoluer cette révolution peut conditionner une prise de conscience des peuples du Monde entier vis à vis de l'avènement du Nouvel Ordre Mondial.
Si le peuple tunisien parvient à échapper à la dénaturation et à la récupération de son mouvement de révolte, il peut s'ensuivre un effet de contagion salutaire dont personne aujourd'hui ne peut évaluer les conséquences. MonOeil parlait hier d'un moment d'Histoire. Je crois que nous devons avoir conscience qu'il peut marquer un tournant décisif dans les plans conçus par l'élite à l'échelle mondiale.


Abdel Raouf Dafri clashe du bourgeois chez Taddéi



Au sujet de la Tunisie et de l'Algérie.




Citation :
Abdel Raouf Dafri est scénariste, auteur entre autres de la série « La Commune » sur Canal +, des deux volets consacré à Mesrine - « L’ennemi public n°1 » et « L’instinct de mort » - réalisés par Jean-François Richet, il a également imaginé et écrit, avec Jacques Audiard, Thomas Bidegain et Nicolas Peufaillit, le scénario d’« Un Prophète » de Jacques Audiard.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf



Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 18:24

"Et si le peuple veut la vie, le destin ne pourra que répondre à son attente.
Le matin succédera nécessairement à la nuit et les chaînes se briseront inéluctablement."

C'est vrai que c'est un moment de l'histoire ! c'est même incroyable ,l'armée a fait un travail sublime aussi !
C'est une des bases qui a facilité le triomphe , cependant si l'armée était totalement pour le président ( et dans le Tiers monde ) certainement ,ça aurait été difficile pour le peuple !( on aura vu des massacres et beaucoup de sacrifices )....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 18:32

en France ca n'aurai pas pu se faire car dans l'armée française la plus part qui se sont engagé(e)s veulent de l'action et le contrôle des foules est un fantsame qui se perpétue traditionnellement dans ce doux pays de collabo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 18:47

ratman a écrit:
en France ca n'aurai pas pu se faire car dans l'armée française la plus part qui se sont engagé(e)s veulent de l'action et le contrôle des foules est un fantsame qui se perpétue traditionnellement dans ce doux pays de collabo

Absolument pas d'accord... D'abord collabo toi-même ! De quel droit insultes-tu mon peuple et l'esprit de résistance ? S'il n'y en avait eu qu'un seul de résistant, il suffirait à désavouer tes propos !
Le fait que l'armée puisse marcher avec le peuple n'est pas une première, révolution des œillets au Portugal, déroute du putsch au Vénézuela et libération de Chavez plus récemment, ... les exemples ne manquent pas dans l'Histoire. Professionnels ou pas, les soldats sont des gens issus du peuple comme toi et moi, des humains à part entière qui peuvent prendre conscience et disposent de leur libre arbitre.
Là où je te rejoins, c'est qu'on voit bien quel intérêt a eu l'élite de professionnaliser l'Armée et de mettre fin au Service National. Mais cela ne fait pas des soldats des monstres incapables de sentiments et de réflexion, ton affirmation me semble beaucoup trop pessimiste et négative ne serait-ce que sur un plan humain.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 18:52

Samedi 15 Janvier 18h30

- L'armée aidée de plusieurs jeunes habitants qui surveillaient les alentours vient d'attaquer et neutraliser une milice armée qui s'apprêtait à prendre d'assaut l'hôpital de la ville de Gafsa. (Ils ont ensuite saisi leur véhicule repli d'armes à feu, mais on ne le voit pas dans cette vidéo) .



- Reprise du couvre-feu ce soir, depuis une heure environs, l'armée continue d'appeler la population à le respecter en leur demandant de ne pas ouvrir leur porte si des policiers viendraient y frapper.

- Même si la capitale est sous contrôle de l'armée, plusieurs villes sont livrée aux milices armées qui sillonnent les rues en voiture banalisée. Plusieurs échangent de tirs entre lesdites milices et l'armée un peu partout.

- Deux jeunes hommes s'immolent par le feu en Algérie, à Jijel et Tebessa.
(Source et article complet: El Watan)

- La France promet de geler les avoirs de l'ancien régime tunisien se trouvant sur le territoire français (source Aljazeera).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 19:02

Viols et agressions au Ministère de l’Intérieur

Des Tunisiens ont été victimes de véritables actes criminels et terroristes hier soir ( nuit du 14 au 15 janvier 2011 ) au local de Ministère de l'Intérieur et du Développement Local.

Tout a commencé à la manifestation d'hier matin. Certains, pour fuir les gaz lacrymogènes, matraques et balles de la police ont dû se réfugier dans les immeubles du centre ville. Ils se compteraient par dizaines. Ils ne pouvaient pas rentrer chez eux à cause du couvre-feu.

Parmi ces citoyens, citons le cas d'une jeune fille et de son fiancé. Réfugiés dans un immeuble et attendant le matin pour rentrer chez eux, ils ont été sauvagement attaqués par la police.

Ils ont ensuite été conduits au Ministère de l'Intérieur. La jeune fille a été miraculeusement sauvée par l'un des responsables. Elle est donc restée à l'extérieur mais son fiancé n'a pas eu la même chance. Il a été tabassé à l'intérieur du Ministère.

La jeune fille nous reporte des viols, commis à l'intérieur des appartements où elle était coincée avec les autres citoyens. Je lance un appel à ces victimes. Vous avez subi un crime contre l'humanité. Ne vous taisez pas.

Témoignage de la jeune fille:

Nous nous sommes réfugiés dans un bureau dans cet immeuble car nous avions peur. Nous avons vu, à travers la fenêtre, la police entrain de battre violemment toute personne se trouvant à l'extérieur. Nous l'avons même vue entrain de les amener violemment aux locaux du Ministère de l'Intérieur tout en disant des mots horribles!

Nous étions un groupe de jeunes filles et garçons. Il y avait quelques femmes, un vieil homme. Nous étions plus de 30 personnes. Nous avons bloqué la porte du local avec une armoire et nous nous sommes installés en attendant que la police se calme pour pouvoir sortir. Mais ça n'a pas été le cas. La police n'a pas cessé de nous terroriser en montant dans l'immeuble et en frappant sur les portes pour nous faire peur. Nous avons gardé le silence pendant ces moments afin qu'ils ne s'aperçoivent pas que nous étions cachés là bas.

Vers 16h, nos familles nous ont appelés pour nous informer qu'il y aurait couvre feu à 17h. Nous avons décidé alors de rester là-bas jusqu'au lever du soleil. (...)

Nous avons essayé de dormir. C'était la nuit la plus longue de ma vie. Personne n'a pu dormir. Il y avait des personnes qui sont restées collées aux fenêtres pour voir ce que la police était entrain de faire. A chaque instant, un tunisien était battu et bousculé au ministère.

A 2h du matin, nous avons entendu la police crier: "Les voilà en haut!". Ils ont commencé à monter les escaliers. Nous avons gardé le silence mais les policiers (toujours en tenue de civil avec de grands bâtons aux mains) étaient sûrs que nous étions cachés. Ils ont commencé à dire de gros mots en criant et en frappant les portes brutalement. Nous, les femmes, avons crié "Attendez ! Nous allons ouvrir ! Pas la peine d'utiliser la force". Mais, c'était comme si on parlait à des murs.

Nous avions extrêmement peur. Nous étions tous unis dans un coin, redoutant ce qu'ils allaient faire de nous !

Effectivement, des hommes sont entrés sauvagement commençant à tout casser dans le bureau où on était. Ils détruisaient tout ce qu'ils rencontraient en disant des mots horribles et en criant qu'ils allaient nous faire ce que nous méritions...

Nous avons été contraints de nous tenir en rang, l'un derrière l'autre, tremblant de peur. L'un d'eux appella une première femme, une dame ayant la quarantaine. Il la bouscula sur un fauteuil et dit à son collègue "Celle là est pour moi. Laissez là pour moi je vais la n... cette fille de ...". Et il se dirigea vers elle.......... .

J'étais la suivante. Ils m'ont tapé sur la tête et bousculé en dehors du local. Il y avait une file de policiers (toujours en tenue de civil avec les bâtons aux mains). Je passais entre eux, voulant fuir. Chacun me disait des gros mots et en me tapant fort sur tout mon corps et surtout les jambes. Je suis sortie de l'immeuble en courant, pour retrouver encore d'autres policiers toujours avec des bâtons qui m'ont tapée et injuriée. J'avais extrèmement peur mais pas des coups. J'avais peur qu'ils me violent...

Un viel homme m'a sauvée. Il m'a tenue en leur disant "Laissez là !". J'ai entendu un homme de l'armée qui disait aux policiers : "Vous êtes contents maintenant? Vous avez fait ce que vous vouliez??!!"

L'homme qui m'a sauvée de leurs mains sales est un cadre travaillant au Ministère de l'Intérieur. Il m'a emmenée à côté d'une autre fille qui était entrain de pleurer. Ils m'ont demandé de rester là bas. La fille m'a dit qu'ils l'avaient battue et qu'ils l'avaient tirée par les cheveux tout au long de l'avenue et que c'était un homme de l'armée qui l'avait sauvée.

On voyait des policiers qui ramenaient les jeunes hommes en les tapant fort et en les maltraitant, nous n'avons vu entre temps aucune femme...

Finalement, par miracle, je dis bien PAR MIRACLE, ils nous ont ramenées à la maison, moi et l'autre fille à 3h du matin escortées par la police.

Avant de rentrer, je leur ai dit que mon fiancé était parmi ces hommes. Ils m'ont dit :"Rentre maintenant et après on va voir"..

Je n'avais aucune nouvelle de lui. Après 2h de mon retour à la maison, on m'a informée du fait qu'il était dans une ambulance avec plusieurs autres tunisiens. Il a été battu au torse à coups de pied.

A 9h du matin, le père d'une fille qui était avec moi durant la nuit a utilisé le téléphone de mon fiancé pour appeler sa famille et nous a appelé pour nous dire qu'il n'avait aucune nouvelle de sa fille. Deux heures après nous l'avons appelé. Il nous a dit qu'il était allé la chercher au Ministère et qu'elle allait bien.

J'ai plusieurs courbatures sur mon corps, des traces bleus enfflées. Je ne peux bouger sans avoir mal partout. Je vais bien et je suis fière de tous les tunisiens qui étaient présents avec moi. Ma joie dépasse les maux que je ressens.

J'espère que le peuple tunisien n'a pas été trompé par les médias qui disent que ces milices sont TOUS du peuple. Ces milices, je les ai vues de mes propres yeux au Ministère de l'Intérieur.

Une policère présente nous a dit que ces gens n'avaient pas dormi pendant 3 jours. C'est ce qui explique ce qu'ils nous ont fait. Ils ne les laissent pas dormir pour nous faire subir ce que nous avons subi !



Témoignage du jeune homme qui a passé la nuit dans le ministère


Quand la police a commencé à jeter les bombes à gaz sur la foule, nous nous sommes réfugiés à l'intérieur du centre commercial Claridge. Nous étions une centaine au minimum. On nous a dit par téléphone vers 16h30 que le couvre feu était annoncé pour 17 heures mais il était impossible pour nous de nous échapper. Nous avons passé 1 heure dans l'obscurité à Claridge. Après, je suis sorti avec plus d'une trentaine de personnes et me suis trouvé face à 10 policiers munis de matraques qui nous ont entrainés vers le Ministère de l'Intérieur.

Nous nous sommes retrouvés dans une cour à l'extérieur. On nous a mis la tête dans une sorte d'énorme bassin. On était à genoux et eux ils frappaient par derrière et partout sur le corps. Après, on nous a obligés à descendre un escalier sur les genoux tout en nous frappant encore et encore avec leurs bâtons . Ils disaient de gros mots et ripostaient par rapport aux slogans qu'on criait lors de la manifestation. "Nous, on vous protège et vous ne voyez pas ça. Vous traitez la police de tous les noms". Ensuite, on nous a conduits dans une salle obscure et on nous a obligés à dormir sur le ventre par terre, sur du ciment. Personne ne pouvait lever la tête sinon on nous battait. La majorité de nous étions des étudiants et des garçons plus âgés que moi pleuraient tellement les coups qu'ils reçevaient étaient atroces. On entendait des pleurs et des cris de filles venant de loin disant : Lâchez moi s'il vous plait ! On nous a donné une seule bouteille d'eau en 15h. Le soleil s'était levé et nous ne nous sommes même pas rendus compte qu'il faisait jour tellement la salle était obscure.

On nous a dit qu'on allait enfin sortir et rentrer chez nous. Ils nous ont ordonné d'enlever nos chaussures et chaussettes avant de sortir et celui qui sortait recevait des coups sur ses pieds. Ils nous ont dit qu'on nous laissait sortir car nous étions des étudiants. Ceux qui n'étaient pas des étudiants sont restés là. Maintenant, je ne peux même pas bouger du lit et j'ai des bleus partout sur le corps. Néanmoins, je laisse toute cette mésaventure derrière moi, car l'essentiel pour moi, c'est que mon pays soit enfin libre.

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 19:11

Bonjour à tous,

Les nouvelles ne sont pas trés bonnes, le peuple tunisien semble être sombré dans une folie collective, les jours précédents on assistait aux scénes de pillage des supermarchés maintenant les habitants ont installé des barrages dans leur propres rues.

En somme, ils veulent bien piller et bruler des supermarchés mais ils ne veulent pas qu'il en soit de même pour leurs propres demeures.

Ils brandissent tous des batons, chaque passant est un suspect potentiel, gare à celui qui se proméne pendant le couvre feu, il risquerait d'être battu à mort.

Ils s'imaginent que des hordes de pillards vont déferler dans leurs maisons et ils montent la garde par dizaines dans chaque rue.

ça se passe dans chaque rue et dans chaque ville de Tunisie, l' atmosphére est fébrile, tout le monde a peur.

Il n'y a pas eu d'explosion de joie ou de liesse à l'annonce du départ du dictateur, on dirait plutôt qu'on a oté un couvercle placé au dessus de la marmite des enfers et que tous leurs bas instincts autrefois reprimés refont surface.


Une petite anecdote :
Il m'est arrivé un truc incroyable il y a une heure, je suis sorti en voiture , j'ai fait 30 m et je me suis arrété pour jeter un sac d'ordures.

Un homme m'interpelle alors et me demande pourquoi je roulais trop vite, il ajoute qu'il y a plusieurs mois il m'avait déja demander de ralentir,et il ajoute qu'hier il m'avait vu rouler trop vite (alors que je n'étais même pas sorti de chez moi).

"Trop vite" en Tunisie cela veut dire 25, 35 km/h, les tunisiens ont l'habitude de faire du 15 à l'heure car ils conduisent comme des anes et ne respectent pas le code de la route.

Alors que j'essaye de lui expliquer que je ne roule pas vraiment vite, que je fait attention et que c'est plutôt à eux d'arréter de marcher au beau milieu de la route, il sort un gros flingue caché sous sa chemise et me le braque à la figure en espérant que je chie dans mon froc.

Ce n'est pas le cas mais il est quand même tout content de son effet, j'arrive à m'en aller aprés qu'il m'ait expliqué qu' il plaisantait (mais pas tant que ça en fait).

Voilà où en sont les Tunisiens aujourd'hui, ils tremblaient de peur sous le dictateur, ils continuent à trembler de peur aprés son départ et jouent les caïds devant la porte de leur maison avec des haches, des batons et des flingues qu'ils vous braquent sur la figure pour un oui ou pour un non.

Ben Ali lui même est bien leur digne représentant, les 160 000 policiers et les 2 millions d'indics que comptait le pays ne servaient qu'à assurer sa protection.

Il s'est sauvé comme une poule mouillée alors que rien ne l'y forçait, il a même affrété 3 avions pour qu'on ne sache pas dans lequel il est monté.
C'est un lache et je n'ai pas peur de dire que son peuple l'est aussi, (tant pis pour le politiquement correct).

Un hadith dit que chaque peuple a le gouvernement qu'il mérite, il est amplement vérifié en tunisie.

J'ajoute que contrairement à ce qu'on raconte, ceux qui cassent et qui pillent ne sont pas des supporters de Ben Ali mais des gens "normaux" qui profitent du désordre.
Et les bandes qui surveillent leur quartier pret à bastonner le moindre suspect sont aussi des gens soit disants "normaux".

Aujourd'hui La situation en Tunisie se résume donc à un affrontement zombis Vs zombis.

PS: Les rares épiceries ouvertes ont étés vidées, tant pis pour les retardataires.

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 19:58

Samedi 15 Janvier

Course poursuite cette après midi entre des miliciens en 4x4 et un blindé de l'armée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 19:59

Sacrée satanée putain de douche froide que tu nous délivres là Aurélien !!! affraid
Ainsi, selon toi, il n'y a derrière tout ça aucune conscience politique, aucune possibilité qu'il ne sorte quelque chose de positif de cette révolte ? Tous les tunisiens sont des zombis dégénérés, qu'ils soient pro Ben Ali ou bien opposants ?
Comment te dire ? Je ne peux me résoudre à accorder crédit à un jugement aussi négatif et global !! J'espère que d'autres sauront nous délivrer une vision moins pessimiste et orientée de l'âme du peuple tunisien !!!

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
demain_c_loin



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 20:29

Cher Aurélien, Tu dis que le peuple tunisien est lache ??!!! cet homme qui s'est immolé par le feu parce qu'il ne trouvait pas de travail était lache pour toi ?? et tous ces hommes qui sont morts alors qu'ils manifestaient leurs rages contre ce despote de Ben ali , ne sont que des dégénérés débiles ? Rappelons que le peuple tunisien est le premier peuple arabe à avoir fait fuir leur dirigeant en à peine 3 semaines de révolte,
moi je n'appelle pas ça de la lacheté , mais du courage. Certes, une minorité vole parcequ'ils ont faim , mais la grande majorité sont des policiers habillés en civils et leur seul objectif est la TERREUR .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi



Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 20:41

Un truc qui me gène dans cet évènement en Tunisie, c'est le titre qu'a donné France 2, à son 20H: "la révolution de jasmin".
Ça me rappelle ces nombreuses révolutions que l'on a eut en Europe de l'Est (révolution orange, etc...)
De plus, c'est le premier ministre de Ben Ali qui est au "manettes" actuellement.
Faut-il y voir la marque du grand Capital ou bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 20:53

L'avenir le dira Nemandi, il est clair qu'aux vues de certaines infos on peut craindre que cette révolte ne soit récupérée et que le pays retombe sous la coupe de dirigeants issus de l'oligarchie (en lien direct ou pas avec la famille Trabelsi).
Comme je le disais précédemment, si le peuple tunisien parvient à échapper à la dénaturation et à la récupération de son mouvement de révolte, il peut s'ensuivre un effet de contagion salutaire dont personne aujourd'hui ne peut évaluer les conséquences.

Demain_c_loin, Aurélien nous donne un point de vue qui est plus qu'abrupt c'est vrai, et j'espère que ça tournera pas à la polémique stérile. Je note par ailleurs dans une de tes interventions cette phrase révélatrice "Espérons que ce mouvement de liberté s'étende à travers le monde arabe."
Elle m'inspire le souhait que l'exemple tunisien s'étende partout et bien sûr pas seulement dans le monde arabe. j'espère que tu le penses aussi et que nous sommes nombreux à penser ces évènements avec une vision globale et non pas partisane ou simplement communautaire.
N'oublions la règle n°1 du forum : l'union avant tout !! Smile

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 21:27

Samedi 15 Janvier 21h30


- L'homme d'affaire controversé Imed Trabelsi (neveu de la femme de Ben Ali) serait mort aujourd'hui en Tunisie dans des circonstances encore troubles, la rumeur de sa mort courait depuis hier, elle vient d'être confirmée par AlJazeera et Nessma TV (chaine tunisienne). Lire la Biographie du "Personnage"


- Le clan Ben Ali aurait détourné pour plus de 18 milliards de dollars entre 1987 et 2009, soit à peu près le montant de la dette de la Tunisie. (Source et article complet)

- La situation sécuritaire reste très tendue ce soir encore en Tunisie, plusieurs mouvements de miliciens sont signalés dans plusieurs villes, échanges de tirs à l'arme lourde, incendies, échauffourées etc. Les télévisions tunisienne relayent en direct des appels de la population signalant des attaques sur des bâtiments stratégiques (Installations d'eau potable, dépôts de médicaments, locaux en tout genre etc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 22:21

Je suis branché sur les trois chaines de télé tunisiennes, c'est incroyable ce qu'il se passe, les télés ne sont plus que des gigantesques standards téléphoniques, tout le monde appel pour demander de l'aide ou signaler des attaques de milices armées, en ce moment on signale des ambulances avec des miliciens dedans qui tirent sur les habitations, la situation est complètement surréaliste et chaotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manny



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 22:23

Pensez vous que cela puisse aboutir à un etat islamique, une monarchie ? Ou bien avez vous confiance pour qu'une democratie soit instauré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 22:46

@Many:

Franchement, pour le moment tout est possible, le président Ben Ali s'est sauvé, mais tout son appareil d'état est encore en place, l'opposition politique ayant été réprimé depuis, bah, toujours, il n'y a pas de leader charismatique pour prendre la relève.

Il ne faut pas oublier l'aspect économique, la Tunisie est l'un des ateliers de confection du monde, c'est un petit pays endetté et sans ressources naturelles, qui dépend beaucoup du tourisme et qui est rempli de multinationales qui travaillaient main dans la main avec le clan au pouvoir et les Banksters, sans parler des forces occidentales mondialistes qui voient d'un très mauvaise "oeil" la tentative du peuple tunisien de reprendre la main sur son destin.

Coté "islamistes" là encore, c'est très confus, l'annonce à été faite du retour d'anciens leaders de mouvements islamistes exilés en Angleterre ou ailleurs depuis des décennies, mais le peuple, surtout des jeunes, ne les connait pas, et ils sont déconnectés de leur pays depuis bien trop longtemps, et puis même s'il y avais des musulmans sincères qui voudraient faire quelque chose de bien dans leur pays, je pense qu'il n'y a aucune chance pour qu'on les laissent faire, vraiment aucune.

Non, honnêtement je pense que c'est loin, très loin d'être fini, rien n'est joué pour le moment. Il n'y a que le peuple Tunisien qui puisse faire la différence, il faut leur donner du temps.

Edit: Quand je dis "il n'y a aucune chance qu'on les laisse faire", c'est un "on" évidement impersonnel.


Dernière édition par MonOeil le 15/1/2011, 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manny



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 22:53

oki, merci beaucoup pour tes precisions, j'ai beaucoup d'amis tunisien, et j'ai vraiment sentit du coté de ce peuple une volonté d'instaurer une democratie donc je garde confiance. Moi ce qui me ferais peur c'est un etat islamiste type monarchie qui poserait de grave probleme encore une fois mais au nom d'une religion et en se posant en sauveur. Mais apparement tu sembles assez confiant que ce ne soit pas le cas meme si tu confirmes l'arrivés de personnes qui ne semblait attendre que ca.. Enfin bref on verra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonOeil



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 23:07

Samedi 15 Janvier 23h00


Les Anonymous appellent à continuer le combat



Voici la traduction Française, initialement en anglais et disponible dans plusieurs langues.


"Prend conscience, mon frère, reste près de ton cœur
méfis-toi du système, assassin et menteur
éloignes-toi de la haine qui nous saute tous aux bras
humanité humaine, seul l'Amour nous sauvera
écoute le silence quand ton âme est en paix
la lumière s'y trouve, la lumière est rentrée
Vérité en nous-même, fruit de la Création
n'oublie pas ton histoire, n'oublie pas ta mission"
Kenny Arkana, "Cinquième Soleil"

Il y a un mois, un jeune appelé Mohammed Bouazizi, s'est immolé afin de protester contre les pratiques d'un système corrompu. Son sacrifice a donné à tous les tunisiens le souffle et le courage qu'il leur fallait pour s'émanciper de vingt-trois années de tyrannie. En un mois, les tunisiens et les tunisiennes, ont mis fin à l'injustice avec un acte de civisme exemplaire.

Depuis que les rats on quitté le navire, Anonymous a recu des rapports constants de violations des droits de l'homme, de pillages et de destructions systématiques mises en place par la police tunisienne, les militants du RCD, et les criminels qui sont echappés de prison pendant le chaos.

Peut être, dans votre villa en Arabie Saoudite, vous jouissez des luxes dont vous avez privé votre peuple. Peut-être, vous pensez que vous êtes en securité. Que vos forces de la terreur vont créer une situation si catastrophique, que les tunisiens vous demanderont de revenir en gloire. Comme d'habitude, vous prenez les gens dignes de ce monde pour des cons. Tu te trompes.

On s'addresse a toi, Ben Ali, et à ton régime de terreur. Loin de désirer ta mort, on te jure, sur le sang de tous les martyrs tunisiens et sur les esprits des gens libres de ce monde, qu'on ne s'arrêtera pas jusqu'a ce que TOUS les responsables de ce massacre, soient jugés dans un tribunal Tunisien, formé par le peuple libre de Tunisie.

Aux autorités d'Arabie Saoudite: toute institution qui soutient ces criminels face à la justice tunisienne, sera dès maintenant, un but légitime a nos yeux. Nous vous conseillons vivement de songer aux implications de votre soutien à cet individu.

Aux consciences libres de ce monde: aidez les tunisiens avec toutes vos ressources, identifiez les assassins, localisez-les, faites pression sur vos gouvernements et médias, générez et analysez les preuves, twittez, informez le monde, pour aider le peuple tunisien à avoir une véritable justice, et supprimer TOUTE liberté à ces criminels.

We do not forget.
We do not forgive.
Expect us.

(Source: Anonymous)

NB: Cet appel fait suite à l'Operation Tunisia, lancée par les Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Tunisie    15/1/2011, 23:15

Post en doublon d'un article posté par Pierrus83 à la rubrique "actualités diverses"
Il faudrait que les tunisiens sachent que leur mouvement fait trembler d'autres élites corrompues que la leur !!!

Le conflit social au Maghreb a des implications internationales

par Ann Talbot pour WSWS


Citation :

« La pire crainte de l'élite politique est peut-être que l'explosion sociale en Tunisie et en Algérie puisse déclencher des manifestations similaires en Égypte – le géant de la région. Alors même qu'il n'y a eu aucune manifestation en Lybie, les taxes ont été réduites sur les produits à base de blé, le riz, l'huile végétale, le sucre et le lait pour bébés. Le Maroc a introduit des aides pour la farine. La Jordanie a réduit les taxes sur le carburant et sur certains produits alimentaires. »


Les manifestations qui se poursuivent en Tunisie et en Algérie menacent de se propager dans tout le Maghreb et, au-delà, d’englober le Moyen-Orient, où existent les mêmes conditions de pauvreté et d’insécurité.

Les prix de l’alimentation en augmentation exacerbent chaque jour un peu plus les tensions sociales dues à l’inégalité croissante et au chômage de masse, en particulier parmi les jeunes. La crise financière mondiale a mis le feu aux poudres en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Cela a entraîné un malaise croissant dans l’élite dirigeante internationale. S’exprimant à Doha, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré à l’assistance constituée de représentants des gouvernements et d’hommes d’affaires, « Dans bien trop d’endroits, et de bien trop de manières, les fondations de la région s’enfoncent dans le sable. »

Elle les a prévenus que les populations de la région étaient « fatiguées des institutions corrompues et d’un ordre politique qui stagne. »

Cherchant à calmer la colère populaire, en Tunisie, le Président Zein al-Abidine Ben Ali, proche allié des États-Unis, est apparu à la télévision jeudi et a promis de quitter ses fonctions à la fin de son mandat actuel en 2014. Il avait auparavant renvoyé son ministre de l’intérieur, libéré une partie des personnes arrêtées au cours des manifestations récentes et promis de créer 300 000 nouveaux emplois. Le gouvernement algérien a réduit le prix de l’huile et du sucre de 41 pour cent, à la suite des émeutes provoquées par le retrait des subventions accordées par l’Etat pour les produits alimentaires de base.

Alors même qu’il n’y a eu aucune manifestation en Lybie, les taxes ont été réduites sur les produits à base de blé, le riz, l’huile végétale, le sucre et le lait pour bébés. Le Maroc a introduit des aides pour la farine. La Jordanie a réduit les taxes sur le carburant et sur certains produits alimentaires.

Les États-Unis et l’Union européenne ont tous deux fait pression sur la Tunisie quand ils ont appris que la police était débordée par les manifestants dans la capitale, Tunis. Les ministres français se sont abstenus de critiquer publiquement la répression violente de Ben Ali contre les manifestations, qui a laissé un grand nombre de morts dans de nombreuses villes. Ce n’est qu’après la mort d’un citoyen français que Paris a exprimé des inquiétudes sur l’usage d’une violence « disproportionnée. »

Pour la France, avec son importante population d’origine Nord-africaine, les manifestations en Tunisie et en Algérie ont des implications internes immédiates. On estime qu’il y a trois millions de Nord-Africains vivants en France. Le gouvernement est évidemment inquiet d’une possible répétition des troubles sociaux qui avaient affecté les banlieues de Paris et d’autres villes françaises en 2005. Un état d’urgence avait alors été imposé et le Président Nicolas Sarkozy, ex-ministre de l’Intérieur, avait ordonné des préparatifs pour la détention de jeunes en masse.

La pire crainte de l’élite politique est peut-être que l’explosion sociale en Tunisie et en Algérie puisse déclencher des manifestations similaires en Égypte – le géant de la région. Sa population de 77 millions d’habitants est plus du double de celle des autres pays d’Afrique du Nord et elle est bien plus pauvre que l’Algérie ou la Tunisie. 44 pour cent de la population y vivent avec moins de 2 dollars par jour et le libéralisme économique y a creusé le fossé entre riches et pauvres. L’année dernière il y a eu des manifestations politiques importantes contre l’état d’urgence qui perdure.

Les concessions qui ont été faites sont peu de choses. Alors même que Ben Ali promettait de libérer des prisonniers, le dirigeant du Parti communiste des ouvriers de Tunisie, Hamma Hammami, était capturé chez lui. Personne ne devrait jamais faire confiance à ces régimes corrompus, qui maintiennent toujours leur pouvoir par des méthodes d’Etat policier. Il faut au contraire tout faire pour que les manifestations se répandent dans les autres pays. Il n’y a aucune raison de les confiner à l’intérieur de frontières qui furent créées de façon arbitraire par le colonialisme.

L’explosion sociale en Tunisie et en Algérie et la réaction meurtrière de ces deux gouvernements démontre une fois de plus l’incapacité de la bourgeoisie nationale à se libérer réellement de l’impérialisme, ou même à commencer à répondre aux aspirations démocratiques et sociales des travailleurs et des paysans. Au contraire, la Tunisie est restée étroitement liée à la France, son ancien maître colonial, et est dirigée comme un fief autour de la « première famille. » L’Algérie, qui a gagné son indépendance par une lutte de libération âpre, menée par le Front de libération nationale (FLN), s’est finalement retrouvée avec un régime tout aussi répressif et exploiteur. Le président Abdelaziz Bouteflika peut toujours invoquer les souvenirs des luttes passées, mais il ne le fait que pour légitimer le monopole de la bourgeoisie sur les richesses en pétrole et gaz naturel du pays pendant que le peuple meurt de faim.

Les syndicats ont tenté d’établir leur contrôle sur les manifestations mais uniquement pour les désamorcer. Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Abdessalem Jerad, avait fait campagne pour Ben Ali lors de la précédente élection présidentielle et affirmait que ce dictateur, qui interdisait aux autres candidats de se présenter, allait appliquer un programme de réformes bénéfiques. « Le mouvement de réforme mené par le président Zine El Abidine Ben Ali est un changement qualitatif dans le processus de construction d’une Tunisie moderne, » disait-il à l’époque.

Ben Ali allait garantir « une atmosphère de liberté et de stabilité, » promettait Jerad. Il avait accueilli favorablement la réhabilitation des syndicats et espérait collaborer avec le gouvernement.

Deux ans plus tard, Ben Ali et sa famille continuent toujours à piller l’Etat et le chômage grimpe. L’UGTT ne représente aucune alternative au régime présent, Il fait partie intégrante de ce régime.

On peut dire la même chose des partis qui se sont présenté eux-mêmes comme des alternatives de gauche. Le Parti communiste des ouvriers de Tunisie a appelé à « la formation d’un gouvernement national d’intérim » qui « établirait les fondations d’une nouvelle République vraiment démocratique qui garantisse la souveraineté du peuple, le liberté, la démocratie et le respect des droits de l’homme aussi bien que l’égalité, la dignité, et l’application d’une politique sociale et économique qui fournisse des emplois et les bases d’une vie décente pour nos fils et nos filles et élimine la corruption, le népotisme et la discrimination régionale. »

Mais comment cet « agenda démocratique » peut-il être mis en place quand la police et l’armée sont dans les rues ? Et sur quelle base cette liste de voeux pourra-t-elle se réaliser, et une démocratie authentique ainsi que l’égalité être établies, si on ne se penche pas sur la question fondamentale de savoir quelle classe sociale doit gouverner ?

Les travailleurs et les jeunes qui luttent contre la police dans les rues d’Algérie et de Tunisie sont engagés dans un combat à mort contre des Etats qui représentent les intérêts de l’élite locale et de l’aristocratie financière mondiale. Cette lutte ne peut pas se terminer simplement en mélangeant les cartes et en créant une sorte de gouvernement d’unité nationale qui continuerait à obéir à Washington, Paris et Londres. Les seuls gouvernements qui peuvent représenter authentiquement les intérêts de la grande masse de la population sont des gouvernements ouvriers, qui doivent se construire au cours de la lutte pour le renversement de tous les régimes dictatoriaux du Maghreb.

Pour atteindre ce résultat, il est nécessaire de former des organisations qui soient indépendantes des syndicats et des partis pseudo-gauchistes existants. Ce qu’il faut ce sont des comités d’action qui uniront les travailleurs, les jeunes, les chômeurs et les pauvres des campagnes dans une lutte commune contre l’élite politique et l’aristocratie financière. Ces comités doivent tendre la main aux travailleurs français et européens, tout en étendant la lutte commencée au Maghreb au reste de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

L’explosion sociale en Tunisie et en Algérie n’est qu’une expression des tensions de classe qui s’intensifient dans le monde entier dans le sillage de la crise financière la plus grave que le capitalisme ait jamais connue. La classe ouvrière internationale a un pouvoir social immense. Elle seule peut mettre fin au système capitaliste qui est incapable de subvenir aux besoins les plus basiques de la majorité de la population mondiale.

Ann Talbot


Source: http://mecanoblog.wordpress.com/2011/01/15/le-conflit-social-au-maghreb-a-des-implications-internationales/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - Tunisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» "Pasqua Siciliano "à Hammam-Lif (Tunisie)
» cherche site de jouets livrant en Tunisie
» (AFRIQUE DU NORD) Forum de Généalogie sur le Maroc, l'Algérie et la Tunisie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: